Base de Valonia (page 2)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    24222 Crédits Modo

    Ouaiiiiiiiiiiiiiis
    J'avais finis mon post et ça a planté !
    Trois pages en moins !
    Trois !!!
    Et c'est repartiiiiiiiiiiiiiiiiii !
    Mai sbon, je vais pas me fouler : ça sera un résumé simple et bref ^^





    Tout se passait au mieux dans les meilleurs des mondes ! Tout semblait si parfait que je commençais à douter de mes capacités... Vrai il arriavit toujours des pépins lorsque l'on planifiait une mission... Quand ceux-ci n'arrivaient pas à temps, l'on pouvait facilement flipper et se demander si des ennuis encore plus gros que ceux prévus n'allaient pas arriver....

    Déguisée, comme la nourrice, j'allais en direction de l'école de la gamine plutôt confiante. Il était vrai que j'étais devenue une vraie pro dans le domaine du camouflage et que si la gosse ne causait pas trop ma couverture pourrait tenir un très long moment... Cela serait plus que profitable, si vous vouliez moi humbre avis ^^ Enfin, on s'en fichait comme un hanneton venu danser la gigue en plein centre de Dantooine.... !

    Arrivée devant l'école de la môme, j'attendis quelques minutes... Seulement ! La gamine, Madison, ne fut pas dur à trouver : elle était plutôt jolie, les yeux verts, un visage pâle entourné d'un halo de cheveux dorées légèrement bouclés et noués par de petits rubans bleus.
    Lorsqu'elle me vit, elle courrut dans la direction, se réhaussa sur ses petits pieds pour me faire une bise que je lui rendis.

    Madison : Dis-moi, Maîly, on mange quoi ce midi ? Tu as préparé quoi de bon ? Naëm mange de la purée de baies avec du steak de nerf ! Ca fait vraiment longtemps que l'on a pas mangé ce genre de chose !
    Solo : Bien.... Cela sera une surprise !
    Madison : Père n'est pas pas au courant pour que tu ne veuilles pas m'en dire davantage ?
    Solo : Une surprise est une surprise...

    Après quelques minutes de marche, j'emmenai la gosse dans un fast food. Une fois entrée - pour la première fois, semblait-il - ses yeux s'illuminèrent et un sourire orna son petit visage si frêle. Elle me prit dans ses bras et commanda ce qui lui faisiat plasir...
    Ouais.... Plaisir...
    Pour un bref moment car elle se retrouva droguée de la même manière que sa nourrice... Je l'emmenai égalemnt jusqu'à mon vaisseau pour une séance de ligottage . Je lui mis également à manger.... (Elles rampent pour manger ^^ Mais elles peuvent le faire, c'ets déjà ça ^^)
    Je réajustais le disposif d'holocam pour les surveiller et posai une "fausse" bombe pour donner une illusion de menace. Cela aiderait sûrement dans le chantage : que ça soit pour le père où les deux filles...

    Besogne accomplie, je me rendais au musée. Entrer fut assez simple. Je m'étais habillée en emplyée d'entretien afin d'entrer par la porte de service et passer discrètement pendant l'heure où Assan devait déjeuner... Saissant les divers codes et usant de mon pouvoir, j'isolai la salle où se trouvait l'allumette prétextant qu'Assan m'avait communiqué l'ordre de nettoyer la vitre car des gamins avaient poser leurs doigts sales dessus.

    Entrée dans la salle où se trouvait l'objet, je mme mis au travail. J'avais déjà "fixée" l'image de la caméra de sécurité et changer les divers codes pour ne pas que quelqu'un d'autre que moi ait accès à ce qui était désormais "ma propriété".
    J'envelai la vitre et sortis le crayon que je plaçai aussitôt après avoir retiré l'objet. Puis, remettant tout en place, je regagnai tranquilleemnt la sortie quand une voix rauque se manifesta derrière moi.

    Homme : On ne bouge plus.

    Je me retournai et adressai mon plus grand sourire.
    C'était le père de la gosse.

    Solo : Seigneur de Guerre, Kuyfy ! Quel plaisir de vous voir !
    Kuyfy : Qui... Qui êtes-vous ? Que faite-svous là ? Et donner moi cette amulette !
    Solo : Qui je suis ?

    J'éclatai de rire.

    Solo : Votre pire cauchemar.... Amatrice d'Art et de Vosl....
    Kuyfy : SOLO !
    Solo : Pour vous servir....

    Je lui fis une révérence.



    -------------------------------------
    Ministre de la Perversité (A.S.S.E.Z.)
    Membre du R.H.HU.M.
    Vampire, Miss Lupin & Miss Mouette

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 23-06-2006 16:21

    vendredi 23 juin 2006 - 16:21 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    24222 Crédits Modo

    Et voilà !
    Quand je disais qu’il avait un truc qui devait forcément foirer ! Le voici le voilà ! Si pour une fois, j’avais su me taire peut-être que… Ahahahaha ! Solo, ma vieille, tu rêves, pardi !
    Bref, j’étais assez contente d’avoir pris une carte de plus dans ma manche…
    L’homme me regarda de la tête aux pieds.

    Kuyfy : Vous êtes bien plus séduisante que je ne l’imaginais…
    Solo : Je prends ça comme un compliment… Pas que votre compagnie met insupportable mais j’ai cette babiole à emmener en ballade.
    Kuyfy : Solo, un pas de plus et je…
    Solo : Et je quoi ? Allez-y tirez, je vous en pris… Votre fille et sa nourrice mourront juste de faim… C’est secondaire…
    Kuyfy : QUOI ?!
    Solo : Kuyfy, mon cœur, ce n’est pas que ta compagnie me dérange mais j’ai un rendez-vous avec votre fille et j’ai horreur d’être en retard !
    Kuyfy : Qu’avez-vous fait à ma fille, Solo ? Répondez ou je tire !
    Solo : Votre fille ? Hum… Ah oui ! Madison, je crois… Une gamine de 10 ans, cheveux blonds ?

    Il hocha la tête.

    Solo : Hum… Jamais entendu parler…
    Kuyfy : SOLO !
    Solo : Bon, écoute bien, chéri. Ta fille et sa nourrice sont retenues en otage quelque part où moi seule sait.

    Je levai ma main et lui montrai un objet.

    Solo : Ceci est le détonateur d’une bombe se trouvant dans la salle où elle se trouve. J’appuie et boum ! Après vous pouvez toujours me tuer et récupérer l’objet sauf que si je n’entre pas le code toutes les 12 h et pis boum aussi ^^
    Kuyfy : Que…
    Solo : Rajoute à ça que j’ai prévu le coup, hein ? Donc même si tu réussis à localiser l’endroit où se trouve ta mignonne et bien… Tic tac, tic tac… Sinon elles mourront de faim et de soif. C’est fragile en plus à cet âge là… Qui bouffera l’autre à ton âge quand la faim les dévorera ? La nourrice ? La môme.
    Kuyfy : Vous êtes ignoble !

    Tel machiavel, j’éclatai d’un rire cruel.

    Solo : Chacun ses moyens de persuasion, mon cher. Bon, maintenant si tu veux bien pointer cette arme autre part que dans ma direction, on pourra négocier…
    Kuyfy : ma fille…
    Solo : Voilà le marché, papa… Alors, tu me laisses repartir gentiment avec ma médaille et je te donne le lieu où se trouve Madi ? Ca marche ?

    Gros silence.

    Solo : Tic Tac, Tic Tac… Bon, si tu veux abats-moi quand j’essaierai de partir car je vais être en retard à mon rendez-vous… Tu sais quel sort aura ta gosse… Quelle triste fin pour une gosse ayant perdue sa mère… Enfin cette fois-ci, t’en seras le coupable et ça te rongera toute ta vie ! Sur ce… adios, amigos !

    J’entamai ma fuite, ravie, comme toujours que la voix de Kuyfy, résonna.

    Kuyfy : Qu’est-ce qui va me prouver que tu dis vrai ?

    Je me retournai.

    Solo : Hé ! Je ne suis pas totalement débile, ma poule ! Tu dois sûrement savoir que je ne tue jamais sauf si… bref… Tu dois donc savoir que je tiens toujours ma parole, si tu lis la presse et puis… J’ai des gosses… Alors ?
    Kuyfy : Ca marche.
    Solo : Très bien. J’ai ton numéro de comlink…
    Kuyfy : Co … ?
    Solo : Taratata ! Bref, à plus chéri ….



    La suite dans le prochain épisode, lecteurs adorés !


    [note du modo :] La touche modifier, ça te dis quelque chose?
    Ca, c'est du flood, ma grande. Prochaine fois, Ange ou pas, y'a sanction, ok?


    'scuze Bibi Chou, tu me connais, je te postais pas pour les crédits. J'avais demandé à DS, si personne ne postait, s'il fallait impérativement que je modifie tous mes messages qui seraient alors d'une longueur importante (si y avait pas eu le beug ^^) ou si ça ne le dérangeait pas que je poste deux fois de suite.... Ca s'entend dire moi alléger la lecture.
    Après, si ça ne convient pas au modo, bah je modifierai mais ça ne sera pas de ma faute si mes posts sont illisibles (a)



    -------------------------------------
    Ministre de la Perversité (A.S.S.E.Z.)
    Membre du R.H.HU.M.
    Vampire, Miss Lupin & Miss Mouette

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 15-07-2006 12:15

    mercredi 28 juin 2006 - 21:08 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar obikenobi

    obikenobi

    1313 Crédits

    D'après ce que l'on m'avait dit, la base du type se trouvait en montagne, dans un coin reculait du sud. On m'avait également dit qu'il n'était pas beaucoup mais que c'était les meilleurs hommes du chef qui avait été choisi. Enfin, on m'avait dit que ce que je devais récupérer était des oreilles de Zekkeg, choses rares et chères. Je ne devais également tuer personne. Pour cela, je pris avec moi Byakuya mon droïde spécialement modifié. Il me servirait à endormir les gardes.

    Je pris un Speeder et je fonçai à travers la neige. Arriver en bas de la montagne ou se trouvait le voleur, je monai à grandes enjambées, en pensant à effacer mes traces de pas. Le terrain était très dur et je rencontrais quelques difficultés.
    Dès que je fus arrivé, Byakuya se brancha sur les circuits de la base, il repéra un couloir ou nous pourrions aller sans trop de dangers. Nous nous introduisions à l'intérieur du corridor. Un garde passa sans nous voir. Je dus me retenir le souffle pour qu'il ne m'entende pas. Puis je continuai mon chemin en faisant passer mon droïde devant.

    Un garde arriva devant moi. Je donnai un petit coup de pied à Byakuya qui tira dorectement une fléchette dnas le type. Il eut quand même le temps de tirer l'alarme. Deux secondes après, je l'avais transporté autre part pour ne pas encombrer le chemin. Malheureusement, trois gardes arrivèrent pour me tuer. Je me barricadai dans une pièce en mettant trois meuble devant. Je me trouvai dans un sale état mais je devais m'en tirer. Je trouvai un ordinateur. Les Mandaloriens n'était pas très doué en piratage. Je branchai Byakuya. Je lui demandai d'abord d'arrêter l'alarme puis je lui fis envoyai un message disant que j'avais était trouvé mort. Cela me permettrait de me débarasser plus vite de la surveillance. Je pris trois des dix fléchettes de Byakuya et les mit dans mon DH-44. Puis je repartis doucement en étant sur mes gardes.

    jeudi 29 juin 2006 - 19:04 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkscorpionw

    darkscorpionw

    3735 Crédits

    Obikenobi =>
    Post assez court, mais assez riche. Je modère bien avec "assez", car il y en a peu à mon goût, mais bon, je vais pas devenir un tortionnaire à la Solo non plus.^^
    Sinon, reste un problème qui, pour moi, est de taille....
    L'orthographe. Ton post recèle d'énormes fautes, qui ne sont pas toujours des fautes d'inattention, je pense.
    J'aimerais donc que tu remédies à cela dans ton prochain post.
    Et, aussi, pourquoi, faire un post plus long et plsu riche en événements.

    Enfin, tu as tout de même tiré une leçon de mes humbles enseignements...tu n'hésites plus à mettre ton perso en de mauvaises postures ! point positif.

    Note de ce post : 14/20

    vendredi 30 juin 2006 - 09:38 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    24222 Crédits Modo

    Que j’aime quand on m’obéit à la baquette ! Oh, Solo, ma chère, Solo : tu es géniale !
    Je sais, je sais : mais merci de me le rappeler !
    Bref, ne nous emballons pas car la mission n’est pas encore finie !
    Avec ma chance de … bref, avec ma chance tout court, il va encore y avoir un cheveu sur la soupe et qui est-ce qui prendra : C’est bibi !

    Tranquillement, je regagnai mon vaisseau après avoir fait maints détours et avoir changer régulièrement de costumes. Une sécurité que je préférai mettre de mon côté : on n’était jamais trop prudent. Une bonne chose de faite !
    J’allais dans mon vaisseau et après un rapide zyeutage du côté de la môme et de la nourrice, je constatai qu’elles dormaient encore. Prudent, arme en main, je leur versai des somnifères dans le gosier afin qu’elles ne se réveillent pas pendant que je les change d’emplacement. Changement, qui, soit dit en passant, ne fut pas très difficile à faire…
    Je requerrai l’aide jeune homme lui expliquant que mes deux amies avaient un peu trop fait al fête durant le voyage et que je préférai les emmener dans un hôtel pour qu’elles n’attrapent pas de courbatures plus douloureuses qu’elles n’auraient déjà.
    Je reversai une chambre pour une journée que je payais d’avance, après quoi, je repris la direction du spacioport.

    Solo : Ici, le Capitaine Driosky, demande permission de décollage.
    Contrôleur : Votre séjour est enfin terminé, Capitaine ?

    Iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !
    C’est luiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !
    Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !
    Ô bon bel, amour, si tu savais comme tu m’as manqué ! Ta voix de ténor m’a encore déstabilisé !
    Solo, ma vieille reprend toi ! Allez, hop hop hop !!!!
    Un deux, un deux, cerveau à Solo, me recevez-vous ?
    Schhhhhhhhhhhhzjzhdkkkkkkkklllllllll
    Solo, nous recevez-vous ! La ligne est parasitée !
    Sckkkkheeeeccccchkkkkkkkkkkkkklxxxxxx
    Mayday Houston, we've got a problem !!!!!

    Contrôleur : Capitaine ?

    Hein, ah oui ? de quoi ? Solo !!!! Reprends-toi ma vieille, ce n’est qu’un mec, ce n’est pas comme si tu avais un Hugh Grant devant toi ! Atta, mais je ne l’ai jamais vu, si ça se trouve, il ressemble à Hugh…

    Solo : Excusez-moi, un rapport de données me semblait inquiétant, il s’agissait juste d’une erreur de l’ordinateur de bord.
    Contrôleur : Vous m’en voyez ravi ! Votre séjour s’est bien passé ?
    Solo : Ma fois, très bien ! Néanmoins, un peu trop court à mon goût et sans le guide adéquate et bien…
    Contrôleur : Si vous repassez dans le coin, faites-le moi savoir !

    YEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEES !
    TRIPLE YEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEES !
    YYYYYYYYYYYYYYYYYYYEAAAAAAAAAAAAAAAAH !
    C’est la fête !!!!!!!!!!!!!! Ce soiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiir, je soooooooooooooooooors les bouteiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiilles !

    Solo : bien, à qui devrais-je m’adresser ?
    Contrôleur : Demandez Boris Teylor (^^) dans le grand hall.

    Booooooooooooooooooooooooooooooooris !!!!!!!!!!!
    (Y en a un qui comprendra, s’il lit ça ^^)
    Boooooooooooooooooooriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis !!

    Solo : Je note ça dans un petit coin de ma tête.
    Boris : Je vais vous laissez à regret, vous arrivez à la limite autorisée pour passer en hyperespace. Faites un bon voyage.
    Solo : Merci. Driosky, terminé.

    Je suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis sur un nuaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaage ! Il m’a envoyé son numéro de comlink à traveeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeers les codes d’autorisatiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiion !
    Allez, secoue-toi, ma vieille !

    Bref, j’envoyai un message à Kuyfy, sur son comlink d’une fréquence codée que j’utilisai sous une de mes identités non officielles. Je m’activai ensuite à découvrir qui se cachait derrière le joli Boris. Je faillis tomber à la renverse : un blond aux yeux à la Hugh Grant ! Je n’étais pas trop loin de la vérité ! Mais qu’est-ce qu’il était ………. (soupir)



    Arrivée sur la base.
    J’entrai en trombe dans le « bureau », c’est-à-dire le bar, où se trouvait notre cher DS en train de se saouler comme tous Guildeurs qui se respectent.

    Solo : Salut, le morveux !
    DS : Solo…. #tousse tousse# T’es déjà revenue ?
    Solo : Tu voulais te débarrasser de moi ou quoi ?
    DS : Non non…. Enfin…
    Solo : Bref, j’ai ta bricole !
    DS : Montre-moi ça.

    Je lui tendais le bijou.

    Solo : Maintenant on remplit le marcher. File-moi le fric.

    Il me tendit la liasse de crédits. Vérification rapide : le compte était bon et ce n’était pas des faux.

    Solo : Bon, bien, je retourne à mes occupations…
    DS : Une minute, Solinette ! Mon collier, s’il te plait.
    Solo : Relis le contrat :

    Mission "Back in Black". (Ange Solo)
    Vous, de votre spécialité Cambrioleur, devait tenter de récupérer une amulette située sur Mandalore avant que le chef du clan qui y vit ne le trouve. Elle se situe dans un musée qui appartient à un Seigneur de Guerre qui y vit. Elle confère soi-disant au Mandalorien qui la porterait le droit de devenir Mandalore The New.
    Vous avez une journée, voyage exclus, et devez revenir avant la nuit (qui tombe tôt sur Dxun^^)
    Voilà
    Prime 15.000 CrG


    Solo : Il n’est nullement marqué que je dois te le donner. J’ai récupéré l’objet comme c’était demandé et je suis revenue avant la nuit. J’ai rempli ma part du contrat. Si tu veux le bijou, il va falloir mettre au bout…



    Que je suis une teigne, hein ?
    Enfin, inutile de le préciser ^^
    Edo s’est déjà fait avoir….
    Et puis, si tu ne mets pas au bout mon petit DS, je vais le revendre à quelqu’un d’autre ^^
    Enfin, bon…. Vu que je t’aime bien, je ne serai pas très dure en négociation, hein ?

    vendredi 30 juin 2006 - 11:38 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Sibass

    Sibass

    4239 Crédits

    (ici, y’a pas de MJ, c’est ça ?)

    L’Escale me posa sur Dxun, seul avec mes droïdes.
    Il était temps que je me trouve un vaisseau, moi.
    Bref.
    Ma mission était simple, mais trouver ce… Barel serait moins simple que de le dire.
    Pourtant, une solution s’imposa à moi.
    Je connaissais le clan qui l’avait enlevé.

    Je passais six jours à épier les allés et venues depuis la base du clan.
    Ces types étaient vraiment des pro, pas moyen de les suivre dans la jungle.
    Mais plusieurs d’entre eux s’absentais trois jours, pour revenir ensuite.
    Ni fourbu, ni salis.
    Donc, ils n’étaient pas partis chassé, s’entraîner, ou patrouiller.
    Peut-être… une relève ?
    Ce ne serait pas compliqué de savoir…

    J’attendis la « relève » suivante pour agir.
    Quatre hommes revinrent, et le même nombre partit.
    Je les pris en chasse.
    Ils ne devaient me semer, je ne devais donc pas attendre trop.
    Juste ce qu’il fallais pour ne pas être entendu du camp.
    Cette motojet « emprunté » dans un des village environnant (pas du même clan, je ne suis pas stupide) était parfaite.
    Il m’en faudrait une, un de ces quatre.

    Maintenant. Le bon moment.
    Premièrement : attirer leur attention. J’accélérais, et, avant qu’ils aient pus réagir, endommageais une des motos, qui dû se poser.
    Avant qu’il n’ait plus réagir, j’étais sur lui, hache au poing, et sous sa gorge.
    - Mandaloriens ! Battez-vous pour libérer votre ami, ou laissez le mourir ainsi, et vivez dans la honte de la fuite !
    Le résultat ne se fit pas attendre. Ils se posèrent, sortirent leurs armes…
    Et le combat s’engagea.
    Me battre contre des mandaloriens.
    Les meilleurs combattants de la galaxie…
    Le rêve^^ !
    Sans attendre, je tuais mon otage, ce qui n’eut pour effet que d’énerver les autres.
    Ils me tirèrent dessus. Un tir me frappa à l’épaule, me faisant perdre un PDV. Ma hache s’enfonça dans le ventre d’un des hommes, le blessant sans le tuer.
    Il me fallait leur « chef »vivant. Et je l’avais repéré.
    Il ne restait plus que lui et un autre.
    « Attends… il est où, l’autre ? »
    Le coup donné du plat de la lame ne me fit pas perdre connaissance. (mais – un autre PDV)
    Je tombais dans l’herbe, un goût amer dans la bouche, la tête qui tourne et une sacrée douleur à la tête.
    - Tu vas payer, Guildeur.
    Le premier coup de pied me fêla une côte. Le second m’ouvris la pommette (ils auraient pas pus tapé côté prothèse, non ?). Le chef me posa un pied sur la poitrine, et braqua son arme sur moi.
    - Une chose à dire ?
    - Je… suis… un… Réprouvé !
    J’attrapais son pied, et le tordis si violement qu’il se brisa. Il tomba en criant et en pressant la détente. Le tir brûla de l’herbe à moins d’une dizaine de centimètre de moi.
    Je me relevais en sautant (et en souffrant, la séance de coups m’ayant fait perdre deux autres PDV.)
    Ma lame fendit l’air… et fut bloquer par celle de mon adversaire.
    La bloquant, je me rapprochais du mandalorien.
    Au dernier moment, je fis surgir la dague à mon poignet, et l’enfonçait dans le ventre du type.
    Il recula en titubant.
    Je le décapitais.
    Le chef me mit en joue, mais un coup du plat de ma hache l’assomma pour un moment.
    Je m’en étais sorti !
    Un tir me toucha en plein dos (-2pdv.)
    Le blessé !
    Je l’avais zappé.
    Je me laissais tomber. Un autre tir passa au dessus de moi.
    Dégainant mon DC-15, je tirais quelques coups.
    Il y eu un râle, puis il n’y eut plus que les bruits incessant des animaux de la forêt nous environnant.
    Je restais quelques instant dans l’herbes, soufflant.
    Le ciel était d’un bleu presque irréel.
    Je pouvais sentir l’herbe caresser mon visage, au grès du vent, voir le soleil apparaître et disparaître derrière la végétation luxuriante de la jungle. J’entrevis un oiseau majestueux voler au dessus du feuillage.
    L’odeur d’ozone s’estompait. Je commençait à distinguer l’odeur de l’herbe, de la sève, des fleurs de cette planète, encore un peu masqués par l’odeur du sang et de la chair brûlée par les lasers.
    Un insecte se balada un instant sur mon visage, avant que je le chasse d’un revers de la main.
    Un animal cria dans le lointain.
    J’essuyais le sang coulant sur ma joue.
    La chaleur agréable du soleil d’été me redonnais des forces. Lentement, je m’arrachais à ma contemplation de ce lieu merveilleux, et me relevais, au milieu des morts.
    J’avais un mandalorien à torturer.
    Ce serait long, mais il parlerait.
    Un autre cri résonna, distordant.
    Un prédateur venait de tuer sa proie.
    Il se régalerait de sa chair, jouant avec son butin avant de le manger.
    Je jouerais avec le mien.
    Avant de le tuer.
    Avant de les tuer.
    Tous.
    Tel était mon contrat.

    A suivre.
    -------------------------------------
    Guildeur indépendant.
    Co-fondateur du R.H.HU.M
    Pryvette geoque

    Ce message a été modifié par: Sibass le 01-07-2006 10:56

    samedi 01 juillet 2006 - 10:53 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar obikenobi

    obikenobi

    1313 Crédits

    J'aimais pas la base du type. C'était que de la pierre qu'on avait repeint en jaune avec des motifs tellement mal fait qu'on aurait dit des labradors mon calamariens. Non mais franchement il faut qu'ils apprennent à dessiner eux parce que ça va pas le faire si je me décide à passer un coup de balai là-dedans.

    Enfin bref je continuais mon périple à travers cette mocheté renversante pour me retrouver où, dans une salle toute bleue. Il y faisait très froid. J'essayai d'appeler Deth par mon comlink qui était dans notre base principale pour savoir où étais-je. Oh grand malheur pour moi mon comlink était... gelé. N'ayant plus de connexion avec la base je devrais me débrouiller par moi-même dans cette pu... de b..... de m.... de caverne où on se caille vraiment. Après ce grand moment de réflexion interne, deux hommes arrivèrent armés de Vibro-Dague.

    " Qu'est-ce que tu fais là toi ? Qu'est-ce que t'es venu chercher dans notre base ?

    - Bon déjà quand on est bien élevé on se présente. Je m'appelle Obikenobi, j'ai environ 32 années standard et je viens de Corellia. Ce que je suis venu faire, je suis venu récupérer les Oreilles de Zakkeg. Donc essayer de m'arrêter vous verrez ce qui arrivera.

    - Mais c'est que c'est un malin le petit gars. Tu sais qui je suis moi, je suis Fox Mulder et si tu essayes de reprendre les Oreilles de Zakkeg, je vais te buter."

    Les deux gardes se jettent sur moi comme des vieux bourrins, on dirait Street Fighters 4000 version Mandaloriens enragés. Je pivote sur 180° pour éviter le premier gars. Ce laps de temps me permet de dégainer mon DL-44. Le deuxième arrive sur moi. Il réussit à me faire une grosse entaille au bras(genre 2 PdV perdus) mais j'arrive à lui tirer une fléchette somnifères dans le ventre. Le gars tombe come un poids et je l'envoie valser contre l'autre gars. Puis je tire une fléchette dans le bras de l'autre gars qui s'endort directement. Je regarde l'ordinateur pour voir ou se trouve les Oreilles. Il m'indique une espèce de coffre-fort où deux hommes montent la gardes. Mon droïde ouvre la porte par le résau informatique. Je me dirige vers le coffre-fort. Les deux gardes me regardent et disent:

    "Toi tu vas pas passer si tu veux les Oreilles"

    Les gardes se jettent sur moi. L'un d'entre eux me taillade une jambe et je perds un PdV. Byakuya tire sur le deuxième type pendant que je me charge du premier. A ce moment arrive le gars identifié comme le voleur. Il est armé d'une énorme Vibro-Hache et n'a vraiment pas l'air commode. Je suis obligé d'au moins le blesser.Je laisse de coté mon DL-44 et je sors ma Pique de Force.

    " C'est donc toi le voleur des Oreilles de Zakkeg, lui dis-je.

    - En effet, je ne nie pas avoir volé les Oreilles. Maintenant la question est, est-ce que tu vas arriver à me les reprendre ?

    - Ne t'inquiète pas pour ça."

    Le combat commence alors. Je lui taille le bras mais lui arrive à me mettre en difficulté. Il est très rapide. mais il a une trop grande amplitude de mouvement. Cela me permet de passer sous lui. Je lui tranche alors un bras. L'homme perd beaucoup de sang.

    "Alors, tu ne me penses pas assez fort, lui dis-je d'un ton moqueur.

    -Tu es digne de prendre les Oreilles, me dit-il."

    J'ouvre alors la porte. Là, dans un beau coffret en bois de Kasshyyk sculpté avec des motifs Mando'As, je trouve les Oreilles de Zakkeg. Je repars immédiatement en essayant de ne pas me tromper de chemin. Arrivé à la sortie, je laisse un détonateur classe B derrière la Porte pour ne pas être suivi. Puis je déclenche le snowspeeder. Arrivé à la Base, je vais voir DS:

    "Combien tu me prends en plus de la prime pour un beau coffret en bois de Kasshyyk sculpté avec des motifs Mando'As ?"


    Total 3 Pdv perdus.


    FIN

    Ce message a été modifié par: obikenobi le 04-07-2006 15:36

    mardi 04 juillet 2006 - 15:35 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Sibass

    Sibass

    4239 Crédits

    L’interrogatoire avait été long, et douloureux (pour lui.)
    Mais au final, il avait craché le morceau.
    Je ne l’avais pas tué, juste au cas où. Il m’attendait, ligoté contre un arbre, assez haut pour ne pas être dévoré en mon absence.

    J’allais m’occuper de la base seul.
    Ils n’étaient pas nombreux. Six, plus le prisonnier, caché dans un bunker à moitié souterrain, et encore mieux, pas très grand.
    Ils comptaient plus sur la furtivité que la défense.
    Bien. J’allais tourner ça à mon avantage.

    La sentinelle ne vit rien venir.
    Une mini grenade eut vite fait de le neutraliser, et de déclancher l’alarme.
    Vive le Relby…
    Un homme encadré de deux droïdes surgit rapidement du bunker.
    Deux nouveaux coups de Relby.
    Deux droïdes à terre.
    Je bondi de mon arbre, atterri devant le mandalorien, et le décapitais proprement.
    « Neutralisés. »
    Une douleur fulgurante au dos (-1pdv) me fit comprendre que je m’étais réjouit un peu vite.
    Un des droïdes venait de me frapper.
    Titubant, je me retournais, dégainant mon DC-15. Le faisant basculer sur tir rapide, je décrochais une volée de laser dans la tête de la machine qui tomba lourdement sur le sol, désactivée pour de bon.

    Encore quatre.

    J’entrais dans le bunker, où je fus accueillis par plusieurs slaves de tirs. Je répliquais, et avançais de couvert en couvert.
    Je chargeais.
    Un tir m’effleura l’épaule (-1 pdv) sans me ralentir pour autant.
    Un premier mandalorien tomba, le corps traversé de lasers.
    Je dégainais ma hache.
    Mon ennemi tenta de parer mes coups, mais je lui enfonçais ma lame dans la poitrine.
    Un autre droïde apparut. M’abritant derrière le corps de l’homme que je venais de tuer, je tirais sur le droïde. Ses tirs ne touchèrent que le corps mort, mais les miens firent mouche.

    Encore deux.

    - Cesse de bouger, Guildeur, ou je tue l’otage.
    Mais c’est pas vrai !
    Je ne suis pas Guildeur !
    Je lançais ma hache, qui se planta dans le crâne du mandalorien menaçant l’otage. L’autre tira, mais me manqua.
    Dommage, car moi pas.

    Je libérais ma cible (ben, ouais, c’est lui, l’objet de ma mission. Mais je ne dois pas le tuer, c’est tout.)

    - Merci de votre aide…
    - Réprouvé. Pas Guildeur.
    - … Réprouvé. Ils payeront.
    - Non. C’est à moi de le faire. C’est mon contrat. Retrouvez les votre. Rassurez les. Et laissez moi faire.

    Sur le chemin du retour, je décrochais mon prisonnier, toujours en vie.
    Après l’avoir remercié pour ses informations, je lui ouvris le ventre, toujours sans le tuer.
    L’odeur de sang attira rapidement des prédateurs, qui le dévorèrent vivant.

    J’allais chercher mes droïdes, et me dirigeais vers le camp des mandaloriens à exécuter.
    Mon contrat précisait que les responsables devait périrent.
    Ils étaient tous complices.
    Aucun ne survivrait.
    L’age, le sexe… Rien ne serait une excuse.

    Il me fallut moins d’une heure pour tous les exécuter.
    Il n’y eu aucun survivant.
    J’abandonnais un charnier en flamme.


    Contrat achevé. A moi les armures.

    En tout, - 8 pdv.

    dimanche 16 juillet 2006 - 13:08 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Aven-Flar

    Aven-Flar

    4977 Crédits

    A peine posé, je désecendais de mon chasseur et abattus deux technicien et un garde d'un raffale de mon E-11. Vérifiant si je n'avais rameuté personne, je fouillais rapidement les gardes et trouvais sur l'un des technicien, un pass d'accès à l'une des consoles qui se trouvait derrière le couloir. Je me mis en marche et entendis des bips furieux derrière moi.

    Moi : Nan, toi tu reste ici pour réparer le vaisseau!

    Après quelques bips plaintifs et résignés, je souivis le couloir discretement, DD-6 à la main, aux aguets, la truffe au vent... euh non pas ça^^. Bref, j'avançais sans faire du bruit, ce qui n'était pas à mon habitude. Une fois à portée de la console, j'introduisis la carte et vérifia tout d'abord où se trouvaient les bureaux de Juran, je notais tout ça sur mon calepin et ensuite vérifia où était l'armurerie. Ellle était dans une pièce blindée mais sur ma route. Vérifiant que j'avais toujours un détonateur thermique je me promis d'y faire un tour avant d'aller assassiner l'autre zigoto. Continuant mon chemin et me cachant derrière les caisses j'avançais comme je pouvais mais à un moment ça ne suiffisait plus, avertis qu'il y avait quelqu'un qui avait abordé le vaisseau, tout le monde cherchait partout. Dans un couloir étroit, j'entendis des bruits de pas, ils étaient deux. Je les entendis discuter, ils étaient anxieux.

    Type : Y parait que c'est un Mandalorien qui nous a abordé.

    Type2 : Houlaaa! Avec ces gars-là ça plaisante pas quand ils attaquent, c'est la grosse catastrophe!

    Mouarf, on les sentait fliper à 3 Km! J'augmentait la puissance des filtres de mon casque pour qu'il fasse du bruit quand je respirait fortement et règlait mon micro dans les graves. Quand ils fussent asez près, je fis repirais par la bouche et dis d'une voix grave :

    Moi : Qui ose?

    Type1 et 2 : AHHHHHHH!!!!!

    Mdr! Ces boulets croyaient que c'était Vador! Rétablissant mes filtes et mon micro normalement, je vérouillais ce dernier pour me péter de riresans faire de bruit, mais quels abrutis! Allez bref, je regardais sur mon databloc et m'aperçus que j'avais fait la motié du chemin, dévérouillant mon mivro, je continuais d'avancer.

    lundi 17 juillet 2006 - 15:18 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkscorpionw

    darkscorpionw

    3735 Crédits

    Sib' : Prends possession de tes armures, mon ami...
    Je me suis tout bonnement ré-ga-lé en lisant tes posts !
    Tu as bien mérité ta récompense...

    Obikenobi :
    Deux posts assez courts, va falloir y travailler...
    Mais, l'ensemble est bon...
    Tu ne fais pas dans le style que j'aime, mais, je ne peux dénigrer ton intention de bien faire et ta motivation.
    Donc : Mission finie !
    Bravo !
    A toi les 4400 crédits promis !

    dimanche 30 juillet 2006 - 15:23 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

288 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

07 nov. 2020 - 08 nov. 2020

Star Wars Celebration 2022

18 août 2022 - 21 août 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide