Les Mission Apollo

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar jainasolo59

    jainasolo59

    2878 Crédits

    A l'occasion des 40ans des premiers pas de l'homme sur la lune je vous propose quelque sujet consacré a Apollo

    Apollo 1 (initialement AS-204) (27 janvier 1967), devait être la première mission habitée du programme Apollo. L'incendie du vaisseau spatial Apollo au cours d'un test et la perte de son équipage entraînent l'annulation du vol et un report de 2 ans du premier vol habité du programme.

    Apollo2 et 3 on était annulé suite a l'incendie d'Apollo1.

    Apollo 4 (9 novembre 1967), mission non habitée, premier essai du lanceur Saturn V.
    La mission Apollo 4 est le premier vol du lanceur géant Saturn V. À cette occasion, un vaisseau Apollo effectue pour la première fois une rentrée atmosphérique. Afin de recueillir un maximum d'informations sur le comportement de la fusée, 4098 capteurs sont installés. Le premier lancement de Saturn V est un succès complet.

    Apollo 5 (22 janvier 1968 - 12 février 1968 ), mission non habitée, essai du lanceur Saturn IB et du module lunaire.
    La mission Apollo 5 doit permettre de tester le module lunaire dans des conditions de vol réelles, c'est à dire dans le vide spatial. Il s'agit en particulier de vérifier le fonctionnement de ses moteurs d'ascension et de descente, ainsi que sa capacité à effectuer les manœuvres de séparation prévues. La mission est également destinée à tester une manœuvre d'urgence consistant à mettre à feu les moteurs d'ascension sans avoir largué l'étage de descente (manoeuvre d'interruption de la phase d'atterrissage). Malgré quelques caprices de l'électronique du module lunaire, le fonctionnement de celui-ci peut être validé par ce vol.

    Apollo 6 (4 avril 1968 ), mission non habitée, premier essai en vol du lanceur Saturn V.
    La mission Apollo 6 est une répétition plus complète d'Apollo 4. Le test est peu satisfaisant : deux des moteurs J-2 du 2e étage cessent prématurément de fonctionner ce qui est peut être compensé par une durée de fonctionnement prolongée de l'étage. Alors que la fusée a été placé en orbite l'unique moteur J-2 du 3e étage refuse de se rallumer. En sollicitant le moteur du vaisseau Apollo, les équipes de la NASA parviennent malgré tout à effectuer les tests attendus. Malgré ces péripéties, la NASA estima que désormais la fusée Saturn V et les véhicules Apollo pouvaient embarquer des équipages en toute sécurité.

    Apollo 7 (11 octobre 1968 - 22 octobre 1968 ).
    Apollo 7 est la première mission habitée du programme Apollo. Son but est de valider les modifications effectuées sur le vaisseau spatial à la suite de l'incendie d’Apollo 1. Une fusée Saturn 1 B est utilisée car le module lunaire ne fait pas partie de l'expédition. Au cours de son séjour en orbite, l’équipage répète les manœuvres qui seront effectuées lors des missions lunaires. Après avoir quitté l’orbite terrestre et effectué leur rentrée dans l’atmosphère, la capsule et son équipage sont récupérés sans incident dans l’Atlantique. C’était la première mission américaine à envoyer une équipe de trois hommes dans l'espace et à diffuser des images pour la télévision. La fusée Saturn IB ne sera plus utilisée par la suite dans le cadre du programme d'exploration lunaire.

    Apollo 8 (21 décembre 1968 - 27 décembre 1968 )
    La mission Apollo 8 est le premier vol qui quitte l’orbite terrestre pour se rendre sur celle de la Lune. A ce stade d'avancement du programme, il s'agit d'une mission risquée car une défaillance du moteur du vaisseau Apollo au moment de sa mise en orbite lunaire ou de son injection sur la trajectoire de retour aurait pu être fatale à l'équipage d'autant que le module lunaire a été remplacé par une maquette. Mais les dirigeants de la NASA redoutent un coup d'éclat des soviétiques pour la fin de l'année et décident de courir le risque. Les astronautes font au total 10 révolutions autour du satellite terrestre. Durant ce vol ils réalisent de nombreux clichés de la Lune dont le premier lever de Terre. Apollo 8 permet pour la première fois à un homme d'observer directement la « face cachée » de la Lune. L’une des tâches assignée à l'équipage consistait à effectuer une reconnaissance photographique de la surface lunaire, notamment de la mer de la Tranquillité où devait se poser Apollo 11.

    Apollo 9 (3 mars 1969 - 13 mars 1969 )
    Apollo 9 constitue le premier essai en vol de l’ensemble des équipements prévus pour une mission lunaire : fusée Saturn V, module lunaire et vaisseau Apollo. Pour la première fois, on baptise le vaisseau Apollo (Gumdrop) et le Lem (Spider), une décision destinée à faciliter les communications avec le sol lorsque les deux vaisseaux ont un équipage. Les astronautes effectuent toutes les manœuvres de la mission lunaire tout en restant en orbite terrestre. Le module lunaire simule un atterrissage puis réalise le premier rendez-vous réel avec le vaisseau Apollo. Les astronautes effectuent également une sortie extra-véhiculaire de 56 minutes pour simuler le transfert d’équipage du module lunaire au vaisseau Apollo en passant par l’extérieur (manoeuvre de secours mise en oeuvre en cas d'amarrage infructueux entre les deux vaisseaux). En outre ils testent l'utilisation du module lunaire comme « canot de sauvetage » dans la perspective d'une défaillance du vaisseau Apollo ; c’est cette procédure qui sera utilisée avec succès par l’équipage d’Apollo 13.

    Apollo 10 (18 mai 1969 - 26 mai 1969)
    Les dirigeants de la NASA envisagèrent que cette mission soit celle du premier atterrissage sur le sol lunaire, car l'ensemble des véhicules et des manoeuvres avaient été testés sans qu'aucun problème majeur ne soit été détecté. Mais dans la mesure ou les soviétiques ne semblaient pas préparer de mission d'éclat, ils préférèrent opter pour une dernière répétition au réalisme encore plus poussé. Peu après avoir quitté son orbite terrestre basse, le vaisseau Apollo executa la manoeuvre d'ammarrage au LEM. Après s'être séparé du troisième étage de Saturn V, il effectua une rotation à 180° puis arrima son nez au sommet du module lunaire avant de l'extraire de son carénage. Une fois le train spatial placé en orbite autour de la Lune, le module lunaire, surnommé « Snoopy », entama la descente vers le sol lunaire qui fut interrompue à 15,6 km de la surface. Après avoir largué l'étage de descente non sans quelques difficultés dues à une erreur de procédure, le LEM réalisa un rendez-vous avec le vaisseau Apollo. La mission reproduisit les principales étapes du vol final, à la fois dans l'espace et au sol. Young était aux commandes du vaisseau Apollo alors que Stafford et Cernan occupaient le module lunaire.

    Apollo 11 (16 juillet 1969 - 24 juillet 1969), mission habitée, premiers pas de l’Homme sur la Lune.
    La mission des deux astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin va rentrer dans l’histoire. Le 21 juillet 1969 un homme marche pour la première fois sur la Lune. Armstrong s’élance et déclare après son premier pas sur la Lune : « C’est un petit pas pour l’homme, mais c’est un bond de géant pour l’Humanité ». Armstrong et Aldrin installèrent ensuite un réflecteur laser (sa fonction est d’envoyer des ondes vers la Terre pour mesurer avec une précision de 45 m[réf. nécessaire] la distance Terre-Lune), un sismographe ultra-sensible (cet appareil enverra un signal électrique dès le moindre tremblement) et déroulèrent une feuille d’aluminium destinée à capter les particules solaires.

    Apollo 12 (14 novembre 1969 - 24 novembre 1969), mission habitée, première à se poser de manière précise.
    Lors de leur mission, Charles Conrad et Alan Bean installèrent une station scientifique automatisée, menèrent à bien des observations géologiques, prirent de nouvelles photographies de la Lune et de sa surface. Ils recueillirent également 34,1 kg d’échantillons du sol lunaire et récupérèrent certains éléments de la sonde Surveyor 3 qui s’était posée trois ans plus tôt sur la Lune à 180 m du lieu d’atterrissage du module lunaire. Lors de leurs 31 heures 31 minutes d’exploration, les deux astronautes réalisèrent deux excursions d’un total de 7 heures 45 minutes parcourant ainsi 2 km à pied et s’éloignèrent jusqu’à 470 m de leur base. De nombreuses améliorations ont été réalisées en particulier dans la précision de l’atterrissage par rapport à la mission Apollo 11. Les résultats furent si positifs qu’on projeta d’envoyer Apollo 13 dans une zone plus accidentée.

    Apollo 13 (11 avril 1970 - 17 avril 1970), mission habitée ; elle ne se pose pas suite à l’explosion d’un réservoir d’oxygène.
    La mission échoua suite à l’explosion violente du réservoir d’oxygène liquide situé dans le module de commande Odissey après 55 heures 54 minutes et 53 secondes de vol. Les membres d’équipage se réfugièrent dans le Lem Aquarius et y effectuèrent de longues manœuvres de correction de trajectoire pour retrouver le chemin de la Terre. Ils regagnèrent ensuite la capsule Odissey toujours arrimée au module lunaire juste avant de rentrer dans l’atmosphère terrestre. En fait, lors d’une vidange du réservoir d’oxygène, 15 jours avant le décollage, la gaine des fils qui le traversaient a fondu. Donc dans le réservoir, les fils étaient entièrement dénudés. Et quand Jack Swigert actionna le brassage du réservoir, des étincelles jaillirent et causèrent son explosion.

    Apollo 14 (31 janvier 1971 - 9 février 1971), mission habitée, première partie de golf lunaire, Alan Shepard est le premier (et le seul) des astronautes du programme Mercury à marcher sur la Lune.
    Apollo 14 se posa dans la région accidentée de Fra Mauro sur laquelle devait atterrir Apollo 13. Shepard et Edgar Mitchell passèrent plus de 9 heures à explorer une zone où la NASA pensait trouver des roches figurant parmi les plus anciennes alors recensées sur la Lune. Ils ramenèrent 42,9 kg d’échantillons rocheux et installèrent une station d’expérimentation automatisée.

    Apollo 15 (26 juillet 1971 - 7 août 1971), mission habitée, première mission avec le Rover lunaire.
    David Scott et James Irwin passèrent 2 jours et 18 heures sur le sol lunaire. Au cours de leurs sorties extravéhiculaires, qui durèrent en tout 18 heures 36 minutes, ils parcoururent plus de 28,2 km à proximité du mont Hadley grâce au rover lunaire utilisé pour la première fois. Les 2 astronautes déployèrent aussi un ensemble d’instruments scientifiques. Parmi les 76 kg de roches prélevées, on a retrouvé ce qu’on pense être un cristallin de la croûte lunaire originelle vieille d'environ 4,6 milliards d’années. Worden fit une sortie spatiale exceptionnelle pendant le vol de retour car lors de son incursion de 16 minutes dans l’espace, le vaisseau Apollo se trouvait encore à 315 000 km de la Terre.

    Apollo 16 (16 avril 1972 - 27 avril 1972), mission habitée, première à se poser sur les hauts-plateaux.
    John Watts Young et Charles Duke passèrent 20 h 14 min sur la Lune, installant plusieurs expériences, parcourant 26,7 km (ils disposaient aussi d’une Jeep lunaire) et recueillant 95,4 kg d’échantillons rocheux. De même que lors de la mission Apollo 15, l’équipage lança un mini-satellite destiné à étudier les particules et le champ magnétique solaire.

    Apollo 17 (7 décembre 1972 - 19 décembre 1972), mission habitée, derniers pas de l’Homme sur la Lune.
    Le programme d’exploration lunaire prit fin avec le vol Apollo 17. L’astronaute Eugene Cernan et son compagnon Harrison Schmitt, un géologue civil américain, furent les derniers hommes à marcher sur la Lune : ils y passèrent 22 h 5 min, parcourant grâce à la Jeep lunaire 36 km dans la région des monts Taurus, près du cratère de Littrow.

    En septembre 1970 le programme Apollo subit des coupes budgétaires drastiques traduisant les nouvelles priorités du gouvernement Nixon : Apollo 11 a réussi à capter le prestige dont bénéficiait jusqu'à présent le programme spatial russe. Pour le gouvernement américain l'objectif est rempli. Par ailleurs la guerre du Vietnam draine désormais les ressources budgétaires des États-Unis. La NASA est obligée d'annuler les 3 dernières missions Apollo planifiées.

    Apollo 18, mission annulée dès janvier 1970.
    Apollo 19, mission annulée.
    Apollo 20, mission annulée.
    Deux fusées Saturn V complètes furent construites et ne volèrent jamais. Elles sont aujourd'hui exposées au Johnson Space Center et au centre spatial Kennedy. Une fusée Saturn IB fut utilisée pour le lancement de la mission Apollo-Soyouz qui emportait un vaisseau spatial Apollo (1975). La station spatiale Skylab, troisième étage de la fusée Saturn V reconverti, fut placé sur orbite par les deux premiers étages de cette même fusée. La station fut occupée sucessivement par 3 équipages lancés par des fusées Saturn IB et utilisant des vaisseaux Apollo (1973).

    James Irwin (Apollo15)


    Harrison Schmitt (Apollo17)


    (duvers source magasine)
    -------------------------------------
    http://kingdom-fantasy-wars.forumactif.net/forum.htm

    Ce message a été modifié par: jainasolo59 le 21-07-2009 15:45

    mardi 21 juillet 2009 - 15:44 Modification Admin Réaction Permalien


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

36 fans connecté(s)

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide