Critique et date de sortie française pour le roman Last Shot

  • Avatar Kylodiot

    Kylodiot

    577 Crédits

    Premier sorti parmi les nombreuses parutions "littérature" liées au film Solo : A Star Wars Story, ce roman est un des rares dans le canon actuel à nous présenter des événements se déroulant dans un contexte Post-Retour du Jedi, après la trilogie Riposte (Aftermath en VO) et deux ans après la bataille de Jakku. Le livre sera publié en VF aux éditions Pocket le 22 août 2018.

    Après vous avoir présenté un premier extrait traduit du roman il y a de cela quelques semaines, il est temps désormais de savoir si ce dernier vaut le coup et s'il se démarque dans un canon qui n'a pour l'instant (à quelques exceptions près) pas vraiment réussi à totalement conquérir le cœur des amateurs de littérature Star Wars.

    Cette critique n'engage que son auteur et je vous encourage à donner votre propre avis ou faire part de votre ressenti dans les commentaires.


    Avant toute chose, il convient de faire un petit rappel du résumé du roman qui nous est proposé par Del Rey, l'éditeur américain du livre :

    Avant :
     
    C'est un des secrets les plus dangereux de la galaxie : un mystérieux émetteur aux pouvoirs inconnus et une récompense pour sa découverte à laquelle la plupart ne peut espérer prétendre que dans ses rêves les plus fous. Mais ceux qui ont eu l'occasion de piloter le Faucon Millenium au cours de son Histoire ne sont pas des vauriens de seconde zone. L'équipage du Faucon a tenté, non pas une, mais deux fois, de récupérer cette récompense insaisissable : Lando Calrissian et et le droïde L3-37 tout d'abord, alors que ces derniers se trouvaient à l'aube d'une carrière ambitieuse puis le jeune et insatiable Han Solo, aidé de son copilote, Chewbacca. Mais le créateur de cet appareil, le mystérieux Fyzen Gor, n'a pas l'intention de partager et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il sait se montrer rancunier.
     
    Maintenant:
     
    Cela fait dix ans que le héros rebelle Han Solo a vu Fyzen Gor pour  la dernière fois. Après avoir participé à une rébellion victorieuse contre l'Empire et fondé une famille avec une princesse Alderaanienne, Han ne se souvient plus vraiment de cet inventeur fou. Mais quand Lando débarque à l'improviste chez Han au beau milieu de la nuit, c'est justement parce qu'il tente d'échapper aux assassins de Fyzen. Sans l'aide de Han, Lando, et tous les habitants de la Cité des Nuages, pourraient bien être annihilés.

    Avec l'aide d'un jeune pilote un peu tête brûlée, une prodigieuse hackeuse Ewok, la femme qui pourrait bien être l'âme sœur de Lando et le meilleur ami à fourrure de Han, les deux vauriens les plus célèbres de la Nouvelle République font équipe pour remettre le couvert. Pour cela, ils voyageront à  travers l'immensité de l'espace, mais également dans leurs passés respectifs, avant que Fyzen Gor n'utilise l'émetteur pour refaçonner complétement la galaxie.


    Ce qui frappe tout d'abord avec ce roman, c'est sa structure. En effet, les chapitres sont extrêmement courts (jamais plus de 4 ou 5 pages) et s'enchaînent sans le moindre temps mort puisque l'on est plongé dans l'action dès le premier chapitre, dans la Cité des Nuages, où l'élément déclencheur vient rapidement poser la problématique et les enjeux qui tiendront le lecteur en haleine jusqu'à la fin de l'histoire.

    Comme l'auteur l'avait décrit lors de l'annonce du roman, le récit est découpé en 3 époques distinctes (4 si l'on veut vraiment être précis) et on aura l'occasion de suivre, dans quelques chapitres dispersés au sein de l'histoire, les aventures du jeune Lando ou celles du jeune Han, avec toujours pour fil rouge, la quête du fameux émetteur (le Phylanx Redux Transmitter en VO). Si ces chapitres ne sont en soi pas mauvais, je les ai personnellement trouvé assez oubliables dans la mesure où ils nous apprennent peu de choses sur la mythologie des personnages dans les époques respectives où ils se déroulent, du fait qu'ils fassent un peu office de fan-service : Lando séduit tout ce qui bouge, Han rencontre pour la première fois Sana Starros sur Takodana (dans le Château de Maz) ou bien encore la haine de Chewbacca envers les Trandoshans qui est explicitement mise en avant.
    Le seul véritable personnage à bénéficier d'une certaine "profondeur" lors de ces interludes est L3-37 qui se présente comme une figure de proue de la lutte contre la cruauté envers les droïdes. Le fait qu'elle se soit construite d'elle même la présente comme une figure forte qui ne veut pas simplement être réduite à un simple statut de serviteur ou de machine de guerre : Elle fait preuve d'une véritable sensibilité quant au sort de ses congénères
    cybernétiques.

    La 4ème époque qui vient ponctuer le récit principal va se focaliser sur les origines du principal antagoniste du roman, Fyzen Gor, dont on apprend qu'il était autrefois un brillant étudiant en médecine sur Utapau qui s'est radicalisé après une attaque perpétrée contre son université. Devenu conscient de la mortalité et de la faiblesse des êtres organiques, il va se faire l'apôtre d'une certaine idée de la suprématie de la machine, qu'il va tenter d'imposer à toute la galaxie. Son arc narratif et ses motivations vont ajouter une certaine dose de gothique au roman en faisant de lui une sorte de Victor Frankenstein de l'univers Star Wars. Bien que les véritables fonctions de son émetteur ne soient véritablement révélées que dans les derniers chapitres, il ne faut pas être Sherlock Holmes pour les deviner dès le début du livre.

    Concernant la caractérisation des personnages, c'est ce qui fait à mon sens, le véritable sel du roman. Daniel José Older a parfaitement su retranscrire les personnalités originales de Han et Lando (L'écoute du livre audio, lu par Marc Thompson, est bluffante en ce qui concerne l'authenticité des voix données aux deux personnages) tout en incorporant divers éléments d'évolution qui permettent de découvrir des facettes jusque là inédites des personnages : On découvre d'un côté, un Han toujours aussi grognon, presque insatisfait de sa nouvelle vie monotone sur Chandrila et qui lutte dans sa quête pour devenir un bon père et un bon mari (avec un jeune Ben Solo âgé de deux ans qui ne jure que par son "Dada" ... on est à des années lumières du Kylo Ren du Réveil de la Force) et d'un autre côté, un Lando perdu entre ses vieilles habitudes de séducteur invétéré et son envie de se ranger, envie qui se manifeste de plus en plus au cours du roman de par la présence d'une Twi'Lek nommée Kaara avec laquelle il possède un passé amoureux assez ... tumultueux.

    Si les autres personnages ne sont pas en reste, ils demeurent malgré tout des archétypes qui remplissent parfaitement leur rôle sans pour autant être très développés. Mention spéciale pour le Gungan Aro, que Han prend pour un demeuré (Jar Jar si tu m'entends) avant de se rendre compte qu'il parle et pense tout aussi intelligemment que n'importe quel être humain de la galaxie et la petite Ewok Peekpa, dont l'attachement à Chewbacca trouve sa source dans une séquence du Retour du Jedi.

    L'histoire quant à elle est assez classique et je dirais même qu'elle suit la structure de la plupart des autres romans du canon :  elle n'offre pas de grandes révélations sur la période précédant le Réveil de La Force mais a au moins le mérite de mettre en scène deux personnages qui avaient été jusqu'ici assez mis de côté dans le canon littéraire de Star Wars (En dehors de quelques interludes sur Lando dans la Trilogie Riposte et le rôle secondaire de Han dans le deuxième tome de cette même trilogie et dans le roman "Liens de Sang").

    Le principal défaut que je pourrais trouver à ce roman (et l'on pouvait s'y attendre) est le fait justement qu'il ne soit pas suffisamment lié à Solo (pour une publication qui se veut "tie-in" c'est un peu dommage), puisqu'en dehors d'une confirmation sur le passé impérial de Han, le fair-play relatif de la partie de Sabacc ayant entraîné l'acquisition du Faucon et la raison pour laquelle celui-ci est si différent entre le spin-off et le reste de la saga ... Et bien rien ! Pas de mention de Qi'ra, de Tobias Beckett ou encore de tout ce qui a pu se dérouler dans le passé lointain de Han. Une semi déception qui peut s'expliquer par une volonté de ne rien spoiler sur le film à venir. Peut-être en apprendrons nous plus dans le futur roman "Jeune Adulte" : "Most Wanted", écrit par Rae Carson qui sortira aux USA le 25 Mai prochain.

    En conclusion, je dirais que ce Last Shot est un roman assez solide dans le canon actuel, pas forcément parmi  les meilleurs mais très loin d'être un mauvais livre, il s'adressera surtout aux lecteurs, fans des deux contrebandiers qui auront le plaisir de (re)découvrir les deux vauriens dans une aventure inédite et conforme à ce que l'on peut attendre d'eux : de l'humour, de l'aventure et une certaine dose de mystère, avec un antagoniste suffisamment charismatique pour ne pas se perdre dans les méandres de la mythologie de la saga.

    Si je devais lui donner une note, je lui mettrais à titre personnel un bon 7/10.

    mercredi 02 mai 2018 - 16:59 Admin Réaction Permalien

  • Avatar Starwarsgirl

    Starwarsgirl

    1524 Crédits

    je suis convaincue, dès que je finis mon roman actuel j'achète celui la! :)

    mardi 08 mai 2018 - 10:30 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Castres Convention Show Game

13 oct. 2018 - 14 oct. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer
Aide