officiel Un premier extrait du roman Solo : Last Shot

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
Un premier extrait du roman Solo : Last Shot

Le site starwars.com dévoile un premier extrait du roman "Solo : Last Shot" qui paraitra en version originale le 17 avril prochain.


A deux mois et demi de la sortie du film, le marketing autour de "Solo: A Star Wars Story" s'intensifie. Le site starwars.com a dévoilé jeudi dernier un premier extrait du roman "Solo : Last Shot" écrit par Daniel José Older, à paraitre le 17 avril prochain en version originale, et qui permettra d'en savoir plus sur la relation entre Lando et Han à trois époques différentes de leur vie : 

- Quand Lando acquiert le Faucon

- Quand Han le récupère

- Et un peu après la Bataille d'Endor

L'extrait :

"... Pour la princesse Leia Organa. Message urgent. Message urgent pour la Princesse Leia Organa. Répondez s'il vous plait. Message urg..."

"Hngh....", Han Solo se réveilla avec un pied minuscule sur son visage et la voix agaçante d'un droide dans son oreille. "Quoi?" Le pied minuscule était rattaché au petit corps de Ben Solo, dormant profondément pour ce qui semblait être la première fois depuis des jours. Les yeux de Han s'écarquillèrent. Le garçon allait-il se réveiller?

"Je vais immédiatement transférer l'hologramme du Chancelier Mon Mothma", dit T-2LC, le droide de protocole de Leia d'une voix robotique.

"Quoi? Non!", Han se leva, en essayant de ne pas trop bousculer Ben. Il ne portait pas de haut et ses cheveux partaient dans au moins huit directions. Il avait probablement des croutes sur son visage. Et il ne voulait pas parler à Mon Mothma en pareilles circonstances, presque nu et les cheveux en bataille. 

"Leia?" dit une voix alors que la pièce s'éclairait grâce à la projection bleue de l'hologramme.

Ben remua, en mettant un coup de pied au visage de Han.

"Oh", dit Mon Mothma en lançant un regard oblique à l'image qui était projetée où elle pouvait bien être. "Pardonnez-moi, Général Solo".

"Je ne suis plus un Général", grogna Han qui s'évertuait à parler doucement.

Mon Mothma hocha de la tête. "Je suis au courant". Han trouvait sa présence spectrale, avec toutes ces robes flottantes et son regard lointain. La voir dans cette forme holographique bleue et transparente rehaussait ce sentiment. "J'ai pour habitude de m'adresser aux vétérans par leur rang, quelque soit leur statut actuel".

"Bien" répondit Han.

"Leia est-elle ici?"

"Je pourrais aller la chercher pour vous", suggéra T-2LC, se tournant juste assez pour que l'hologramme brillant de Mon Mothma atterrisse sur le visage endormi de Ben. 

"LC!" répondit sèchement Han.

Les yeux de Ben s'ouvrirent subitement sur la forme bleue et brillante qui dansait autour de lui. Il éclata en sanglots. Han secoua la tête; il ne pouvait vraiment pas en vouloir au petit, il aurait probablement eu la même réaction s'il avait soudainement été réveillé en se trouvant enveloppé dans un nuage de Mon Mothma. Ce qu'il venait d'une certaine façon de faire en y repensant. "Ssh, viens ici mon garçon". Il mis ses mains sous les bras de son fils et le leva jusqu'à ce que Ben sanglote sur sa poitrine. Han sentait le petit battement de coeur qui tambourinait à mesure que Ben reniflait.

"Pourquoi n'as tu pas fait ça tout de suite?" murmura Han énervé.

"Je suis désolé Monsieur. Ma programmation m'oblige à alerter immédiatement le membre du foyer le plus proche à la réception d'un message urgent, et dans ce cas.."

"D'accord, ferme la LC. Va chercher Leia."

"Comme vous le voudrez Monsieur".

"Du nerf" marmonna Han, tenant Ben contre sa poitrine tout en se hissant hors du lit. "Ooh". Un éclair de douleur dans le bas de son dos le fit frémir. De vieilles blessures de guerre. Ou juste la vieillesse. Ou les deux. Superbe. L'écran holographique de la pièce indiquait 04:30. Il avait une flopée de rendez-vous ennuyeux aujourd'hui, puisqu'il commençait une semaine de planning et de préparation pour l'inauguration de la Commission des Pilotes de la Nouvelle République, dont il avait accepté la direction à contrecœur (une erreur pour laquelle il se demandait encore comment on avait pu le pigeonner). Han détestait planifier. Il détestait aussi préparer. Mais ce qu'il détestait par dessus tout, à part peut-être l'Empire, c'était les réunions. Et l'Empire avait disparu depuis plus de deux ans, avec les restes de leur flotte éjectée du ciel de Jakku, tout juste à la naissance de Ben finalement, et cela dégagea un créneau pour des réunions qui prirent la première place de la liste des choses que Han détestait. 

Et s'il y a bien une chose que cette république inexpérimentée apprécie, c'est les réunions. 

Han se dit alors en se rallongeant qu'il aurait pu peut-être piquer un somme avant de se préparer. Le petit Ben regardait à moitié endormi, ses yeux sombres rivés sur Han, en train de l'étudier. Han ne comprenait pas comment un garçon de deux ans pouvait avoir des yeux à l'air aussi ancien. C'était comme si Ben avait patienté pendant un millénaire pour se montrer à ce moment précis de l'histoire.

Progressivement, les yeux de Ben Solo se refermèrent, son menton accolé sur l'épaule de Han.

Han secoua la tête en souriant. Il se mettait à réfléchir sur le destin et la fatalité. Il commençait à ressembler à Luke.

Cette pensée eu pour l'effet de le faire sourire mais en même temps, le rendit inconfortable. Et c'était ce mélange de sentiments qui se mêlaient en lui alors qu'il s'évanouissait de nouveau dans le sommeil, avec les ennuis de l'autre côté de la chambre, le chant matinal des oiseaux dehors, la presque lumière du jour nouveau, le tout dans un plaisant halo...

...Jusqu'à ce qu'un cognement effréné ne fasse brutalement sortir Han du monde des rêves.

"Quoi?" Il reposa délicatement Ben et se leva le coeur battant.

Bang bang bang!

Le balcon. Cela venait de la porte qui donne sur le balcon. Restant hors de vue de la grande fenêtre, Han pris Ben et l'allongea le plus doucement du monde sur le tapis, à l'endroit le plus éloigné du cognement. Puis il rampa près de la table de chevet, ouvra un tiroir et récupéra son blaster. Il désenclencha la sécurité. Se rapprocha de la porte.
Bang bang bang!

Dans l'angle, une main sur la porte, l'autre sur la gachette, il jeta un coup d'oeil à Ben. Toujours endormi. Tout en Han lui donnait envie de sauter par la fenêtre la plus proche et de décocher un tir de barrage. Mais ça n'était pas la bonne méthode, et s'il s'agissait d'une vraie menace, une telle imprudence l'aurait probablement tué ou tué Ben. 

Lentement, doucement, il tendit son cou pour regarder le petit écran de données qui montrait les images de surveillance du balcon. 

Tous ses muscles se relâchèrent dans son corps au moment où il ouvrait la porte avec un sourire éclatant. Là, dans la brume pourpre du matin, se tenait Lando Calrissian, apprêté comme toujours dans une impeccable chemise, une demi-cape, des chaussures brillantes, et un bouc parfaitement ajusté.

"Si ça n'est pas..." commença Han, mais il laissa sa voix diminuer. 

Une chose qui était différente à propos de Lando: son grand sourire de vaurien n'apparaissait pas sur son visage. En fait, il semblait passablement agacé.

"C'est quoi le problème vieux brigand? Et qu'est-ce que tu..?"

Han ne pu finir car Lando recula, arma le poing serré, puis frappa avec qui semblait être toute sa force. Et puis évidemment, son poing rencontra son visage, et Han tomba à la renverse avec un grognement de surprise, alors que son environnement tombait dans la pénombre : J'aurais dû le voir arriver.




Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide