Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    Avec une certaine timidité, je me rends au troisième étage et me dirige vers les quartiers d'Hemera. Je frappe deux coups légers à la porte. La corellienne m'ouvre alors presque immédiatement et m'aborde aussitôt d'un sourire amical comme si elle s'attendait à me voir :

    Hemera : Tiens, il me semblait justement avoir senti une présence familière. ^^
    Zatila : Je ne voulais pas vous déranger, c'était juste pour savoir si vous étiez bien installée.
    Hemera : Je te remercie, ces appartements sont parfaits. Tu sais, tu peux me tutoyer.

    Rougissant ou plutôt verdissant, je réponds d'un rire un peu nerveux :

    Zatila : Ah hum... bien d'accord, faisons comme ça.

    Afin de ne pas poursuivre la conversation sur le pas de la porte, Hemera m'invite à entrer. A l'intérieur, j'observe avec un intérêt particulier l'agencement de la pièce. On dirait que les meubles et les objets ont été soigneusement disposés pour rendre optimal le confort, l'espace et la lumière.

    Zatila : Eh bien, tu as su aménager tes quartiers d'une manière très harmonieuse à ce que je vois.
    Hemera : Merci. Je m'intéresse au feng shui depuis longtemps. Il s'agit d'un art millénaire qui a pour but d'optimiser la circulation de l'énergie par l'aménagement de l'environnement.

    J'acquiesce du regard et m'approche de la baie vitrée légèrement teintée et qui offre une vue splendide sur les montagnes et la dense végétation de Yavin. D'un air rêveur, j'observe l'extérieur. Mais je me rends compte après quelques secondes qu'un silence tend à s'installer alors je m'empresse d'ajouter :

    Zatila : Et vous, heu tu... Tu as encore besoin d'aide pour décharger ton vaisseau ?
    Hemera : Non merci c'est gentil, je n'ai pas eu de peine à tout rapporter ici.
    Zatila : Ah ok, cool, tant mieux.

    Je laisse passer un moment et annonce à Hemera qu'elle fait désormais partie de l'Ordre, sa fiche ayant été validée. C'est alors qu'elle allait dire quelque chose qu'un étrange croassement nous interrompt soudain. J'ouvre de grands yeux noirs pleins d'étonnement. La jeune corellienne s'amuse de ma surprise me regardant quelques secondes en train de chercher la provenance du bruit. Puis, sans se préoccuper des convenances, elle attrape mon poignet et d'un léger éclat de rire naturel, elle me tire doucement dans une direction. Arrivés dans une seconde pièce en réalité ouverte sur la première, elle me présente alors un curieux animal. Je n'en ai encore jamais vu de pareil. De face, on dirait simplement une tête de bébé dragon krayt montée sur pattes. D'apparence bien plus mignonne néanmoins, la créature possède deux yeux jaunes globuleux et une petite crête osseuse. En me voyant, elle ouvre une grande bouche béate. Elle semble ne pas avoir de dents ni de griffres. Puis, d'un petit cri, le reptile sautille d'un seul coup et se précipite à ma rencontre sans aucune crainte.

    Hemera : On dirait que tu lui plais ah ah.

    Il semblerait. Attendri par la créature, je me baisse et tente de la caresser. Je demande ensuite :

    Zatila : Qu'est-ce que c'est ?
    Hemera : C'est un Gizka, un animal pacifique et tout à fait inoffensif.
    Zatila : Il est... mignon. ^^'
    Hemera : Et pas du tout farouche ! Je l'ai appelé Mug parce qu'il est un peu débile mais que je le trouve attachant malgré tout.

    Je me relève et déclare d'un ton assez mélancolique :

    Zatila : Personnellement, je n'aime pas trop l'idée d'avoir des animaux domestiques. Je pense qu'ils ne sont pas libres n'étant pas dans leur environnement naturel.
    Hemera : Sur le principe je suis plutôt d'accord, mais en vérité ce n'est pas moi qui ait décidé de l'adopter, du moins pas immédiatement.
    Zatila : Comment ça ?
    Hemera : Je l'ai sauvé...

    Intrigué, je ne réponds rien et la jeune humaine ajoute alors :

    Hemera : Il y a cinq ans, je rentrais à Coronet et je l'ai vu, sautillant là sans peur au beau milieu de la route. Il ne s'est même pas préoccupé du vaisseau qui lui fonçait droit dessus. Et il a bien failli se faire écraser le crétin.

    Le petit reptile lâche un cri plaintif et vient se frotter contre le bras d'Hemera qui le serre alors contre elle.

    Zatila : Je dois t'avouer que je n'avais pas imaginé ça.
    Hemera : Moi non plus, je ne l'avais pas prévu sur le moment. ^^
    Zatila : Et comment tu as fait ?
    Hemera : Je n'ai pas réfléchi, j'ai couru pour l'attraper et l'appareil m'a percuté.

    La nouvelle provoque d'un coup une vive décharge dans mon esprit à l'idée qu'Hemera ait pu gardé des cicatrices de l'accident. Heureusement, la jeune humaine me rassure aussitôt :

    Hemera : Néanmoins, il y a eu plus de peur que de mal car au moment où le contact entre le vaisseau et mon corps s'est établi, mon instinct m'a poussé à faire appel à la Force pour me protéger. Et j'ai senti dans le même temps comme une bulle d'énergie nous envelopper Mug et moi.

    De nouveau surpris, je m'interroge alors. Le bouclier de Force ? Ce serait surprenant qu'elle ait réussi à en créer un aussi facilement. Ce pouvoir requiert en effet une grande concentration. Enfin, après tout, peut-être que l'adrénaline l'a aussi beaucoup aidée.

    Hemera : Quoi qu'il en soit, il n'a plus voulu me quitter après cet évènement. ^^
    Zatila : Je peux le comprendre.

    Je marque une pause me rendant compte de l'ambiguïté de ma réponse. Même si celle-ci est tout à fait spontanée et que ce lapsus est en réalité révélateur de mes sentiments encore inconscients et pas totalement assumés vis à vis de la jeune humaine. Je me reprends en balbutiant :

    Zatila : enfin je suppose... oui c'est assez logique... il est probablement très reconnaissant.

    L'humaine se contente de me regarder sans rien rétorquer. Elle se veut discrète mais j'ai comme la sensation qu'elle cherche à cerner mes pensées. Un peu gêné, je me rélève brusquement. Hemera rêlache alors Mug au même instant et se relève également.

    Zatila : Bien, j'ai été ravi de parler un peu avec toi. A présent, il faut que je regagne mes propres quartiers et que je programme les droïdes de surveillance pour la nuit. En l'absence de mes aînés, je préfère renforcer la sécurité.

    M'observant toujours de la même façon, la corellienne déclare :

    Hemera : Tu es si sérieux. Tu ne devrais pas prendre autant sur toi. ^^
    Zatila : Mais on m'a confié la responsabilité de veiller sur les padawans en l'absence des maîtres.
    Hemera : Ne t'inquiète pas, je suis sûre que tout se passera bien.
    Zatila : Je l'espère. Si tu avais été là lors de l'attaque de l'académie, tu comprendrais mes craintes.

    Réalisant qu'elle avait touché un point sensible, les rôles sont à présent inversés et Hemera se sent plus confuse que moi. Hésitant à mettre une main sur mon épaule, ne faisant finalement rien, elle répond avec une certaine maladresse :

    Hemera : Je m'excuse, ça n'a pas du être une épreuve facile.
    Zatila : En effet.
    Hemera : Je vais garder l'oeil ouvert aussi...

    Je hoche la tête sans rien dire et esquisse un sourire un peu forcé.

    Hemera : Comme ça on sera deux à veiller sur l'académie. Ou même trois avec Mug. :p

    Je ne peux retenir un rire, cela fait du bien et ça me manquait ces temps-ci. Je vois bien que la jeune humaine se veut rassurante. Je la remercie de son soutien et m'apprête à la laisser lorsqu'elle me retient en lançant instinctivement :

    Hemera : Moi aussi j'ai aimé parler avec toi ! J'espère qu'on en aura encore l'occasion.

    Davantage en confiance à présent, je n'éprouve plus autant de gêne. Me retournant afin de croiser son regard, je réponds avec sincérité :

    Zatila : Moi aussi je l'espère.

    -------------------------------------
    "Ne l'oublie jamais : c'est ton attention qui détermine ta réalité."

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 29-06-2014 21:56

    mercredi 11 juin 2014 - 00:12 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7040 Crédits

    Plus on se rapprochait de la station plus la sensation qu'un désastre était imminent grandissait dans mon esprit. Les baies d'atterrissage étaient grande ouverte, comme, une invitation à se jeter droit dans un piège.... Malheureusement nous n'avions pas le choix...

    J'encodais un message prioritaire pour Kaarde : Avons découvert station orbitale géante au milieu de nulle part, coordonnées jointes au message. Kyrio et Tyria gravement blessés, Mimi avec eux. Station vide, surement un piège. Weedge assez instable... Besoin urgent de renforts !! Terrik terminé.

    Quand je sondais la station, elle était comme "trouée"... certaines zones étaient "sombres": je ne parvenais pas à les sentir avec la Force... Surement la même technologie rencontrée sur Klasse Ephemora. Cela contribuait à majorer mon malaise.

    Weedge m'avait rejoint dans le Cockpit. Il regardait la station grandir à travers la baie en transparencier, au fur et à mesure que nous nous rapprochions....

    Weedge : C'est un piège...
    Mirax : Nul besoin d'être un grand Maître Jedi pour deviner ça...
    Weedge : Et que faisons nous quant un piège nous tend les bras?
    Mirax : On s'y précipite !!

    Je ralenti les moteur pour approcher en douceur. Les canons automatique de la navette étaient prés à intervenir au moindre signal hostile, mais nous entrâmes dans la baie d'atterrissage sans incidents. Je posais le Terrik's Fantasy en douceur et me tournais vers Weedge:

    Mirax : Ça va être dangereux, on les récupèrent et on s'arrache. Ne me quitte pas d'une semelle. Kyrio et Tyria vont avoir besoin de soin. Ça va être un excellent exercice pour toi...

    Mon ton était léger, mais une lueur dans le regard de Weedge me dérangeait... Et si le danger ne venait pas de la station mais...

    Weedge : Ne t’inquiète pas maman, je vais bien... Grâce à l'holocron...

    Je savais qu'il ne me disait pas toute la vérité... Mais nous n'avions pas le temps d'approfondir... Je comptais prêter à Weedge pour l'occasion un sabre laser qui trainait dans le vaisseau, mais je décidais qu'il étais plus sage qu'il conserve son sabre d'entrainement...

    Nous descendîmes du vaisseau, prêt à tous, mais la base était telle que les censeurs nous l'avaient décrite : vide. Grâce à la Force je nous guidais vers les deux présences les plus proches, celles de Kyrio et Mimi. Celle de Tyria était bien plus lointaine... et de plus en plus déclinante... le temps pressait.

    Nous remontâmes un nombre incalculable de couloir avant d'entrer dans les hangars de matériel. C'est là que nous les trouvâmes, dans une petite pièce pleine d'armes.

    Mimi : Qui va là?!
    Mirax : C'est bon Mimi, c'est moi, Mirax, nous venons vous chercher.

    La leader baissa son arme, et j'entrais dans la pièce... La vision de Kyrio me serra le cœur : très pâle, amaigri, il avait perdu énormément de poids, et son corps portait les stigmates de nombreuses tortures...

    Sans hésiter je me précipitais vers lui pour le serrer dans mes bras. Il me rendit mon étreinte... Bon sang cette fois ce n'est vraiment pas passé loin !! Je fichais mon regard dans le sien, des larmes roulaient sur mes joues, je vis qu'il était ému lui aussi, mais comme toujours dans ces cas là il choisit la plaisanterie :

    Kyrio : T'en a mis du temps !! Cet hôtel est franchement pas terrible...
    Mirax : Espèce d'idiot !! Si tu savais comme j'ai eu peur !! J'ai des tas de questions, mais ça sera pour plus tard... Je vais te donner les premiers soins et... Mais c'est quoi ça? Des Médikit ??!! KYRIO DESTREN TERRIK non d'un Bantha !! Je ne t'ai pas appris a utiliser la Force pour que tu utilise des Médikits !! Périmés en plus !!
    Kyrio : Mais...
    Mirax : Pas de "Mais" !!

    Invoquant les énergies curatives de la Force j'enveloppais mon frère avec... Et le bilan n'étais pas brillant... Déshydraté, dénutri, de nombreuses fractures, les muscles contractés par la douleur.... Je laissais la Force ressouder les fractures, apaiser les douleur et détendre les muscles... Il faudrait des heures de transe curatives pour le rétablir complétement, mais les quelques rustines que je venais de poser lui permettrais de regagner le Terrik's Fantasy...

    Mon frère pu enfin se lever sans grimacer. C'est alors qu'il aperçu le jeune zabrak resté dans l'encadrement de la porte, ses yeux pochés s'agrandirent sous l'effet de la surprise. Mimi le fixait déjà ébahie depuis qu'elle l'avait vu... Il est vrai qu'il est plutôt surprenant de voir surgir son demi-frère ou son neveu censé être mort depuis des années...

    Mirax : On se calme... Tout le monde baisse bien sagement ses armes... Weedge est un clone de Clickman...
    -------------------------------------
    Jabinette.
    "A Chaque fois que tu actives ton sabrelaser, considére non pas qui tu vas tuer... Mais qui tu vas laisser en vie!"
    Que la Force des FF soit avec toi.


    Ce message a été modifié par: Mirax_Terrik le 11-06-2014 09:42

    mercredi 11 juin 2014 - 09:36 Modification Admin Permalien

  • Avatar Tyria_

    Tyria_

    13542 Crédits

    J’étais en train d’observer le trafic de Coruscant depuis la salle du conseil du Temple Jedi. Pas le temple actuel mais celui qui fut détruit par mon père il y a 16 ans.

    Po – Tu ne crois pas avoir poussé un peu trop ta chance sur ce coup-là ?
    Moi, en me retournant – C’est surtout toi qui pousse la tienne en venant me parler.
    Po – Roow… Alors que j’ai été un amour en transmettant ton message à Kaarde et à ma mère.
    Moi – Est-ce que je dois présumer que j’ai rejoint la Force et qu’il va vraiment falloir que je te supporte ?
    Po – Bien sûr que non. Ce n’est pas quelques brutes qui auront ta peau.
    Moi – Et donc… Tout ça... (je désignais la salle du Conseil du doigt) C’est juste pour le fun ?
    Po, avec un sourire – Je voulais juste te ramener dans un endroit que tu aimais.

    Je le dévisageai silencieusement. Je lui rendis un sourire triste.

    Moi – Combien de fois faudra-t-il que je te dise de me laisser ?
    Po – Je serai toujours là.

    La vision disparut pour laisser place à la douleur. Je rouvris les yeux et laissais échapper un grognement en essayant de bouger. J’essayais d’arrêter de penser à la vision que je venais d’avoir en regardant où j’étais tombée. Dans mon malheur, j’avais – avec beaucoup de chance – atterri sur une minuscule plateforme invisible depuis l’endroit d’où j’étais tombée.

    Je m’engageais dans un conduit de ventilation qui jouxtait la plateforme. Non sans râler, je me trainais à l’intérieur jusqu’à ce dernier passe au-dessus d’un couloir. D’un bon coup de botte, je fis sauter une grille d’aération et m’en laissait tomber aussi souplement que mon état me le permettait.

    J’étais perclus de douleur. Le tir de blaster m’avait touché au niveau du ventre. Le vibrocouteau m’avait entaillé sur la cuisse comme il se doit. Et je soupçonnais que je devais aussi avoir mon lot de contusions un peu partout.
    Je me hâtais vers la salle de commandement de la station aussi vite que mon état me le permettait. Dès que j’y fus, je me connectais à une console et vérifiais les évènements des dernières heures. Toutes les données avaient été effacées. Il était seulement fait mention de sécurité compromise et d’ordre d’évacuation immédiat vers le point de ralliement. Je restai pantoise. Quel était le point de ralliement ? Avais-je été aveugle à ce point ?

    Je lançais la Force afin de voir si j’arrivais à retrouver Tusk et fus surprise de sentir la présence de Mirax Terrik à bord de la station. Et elle n’avait pas l’air ravi…


    Ce message a été modifié par: Tyria_ le 12-06-2014 10:29

    mercredi 11 juin 2014 - 23:18 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6019 Crédits

    Pendant la journée depuis le moment ou ma mère m'avait confié l'holocron de Totojedi, j'avais étudié son contenu et commencé à le mettre en application.

    Alors que nous arrivions a la destination vers laquelle la Force nous avait conduit, je décidais d'appliquer un premier bouclier mental afin de me protéger.

    Sauf que ça ne se passa pas comme prévu. Le bouclier mental était conçu en soi pour protéger son esprit d'attaque extérieure utilisant la Force. Sauf que mon ennemi était intérieur. Au moment ou je réussi a appliquer le bouclier...

    Moi, intérieurement : Ah enfin ! Grâce à cet imbécile, je peux enfin prendre contrôle de ce corps. Clickman est trop faible pour m'en empêcher et ne peux plus intervenir grâce a son bouclier mental. Je vais enfin pouvoir mener ma mission à bien.

    Je fouille le vaisseau pour prendre et cacher dans les affaires du clone 2 sabres lasers de réserves stocké ça et la a bord du Terrik's Fantasy. Je me dirige vers le cockpit avec la ferme intention d'accomplir ma première mission comme me l'a ordonné mon Maitre. Tuer Mirax Terrik. Sa requête était spécifique pour elle : elle ne devait pas souffrir, la mort devait être rapide. J'ignorais pourquoi cette spécificité pour elle, mais je ne devais pas discuter les ordres de mon maitre.

    Alors que nous arrivons a proximité de la base, je perçu la présence dans la Force de Kyrio, Mimi et Tyria. Cela changeait tout. Mirax aurait quelques minutes a vivre en plus, j'aurais besoin d'elle pour les atteindre. Ensuite... je finirai le travail. Et éliminerai toute cette racaille de Jedi. Sauf Tyria. Le maitre veut qu'elle souffre, elle. Beaucoup. Il n'aime pas les traitres de son propre sang.

    J'arrive dans le cockpit, et me prépare a jouer le jeu le temps qu'il faudra.

    Moi : C'est un piège...
    Mirax : Nul besoin d'être un grand Maître Jedi pour deviner ça...
    Moi : Et que faisons nous quant un piège nous tend les bras?
    Mirax : On s'y précipite !!

    Apres un instant de manœuvre pour se rapprocher et entrer dans une baie d'atterrisage de la station :

    Mirax : Ça va être dangereux, on les récupèrent et on s'arrache. Ne me quitte pas d'une semelle. Kyrio et Tyria vont avoir besoin de soin. Ça va être un excellent exercice pour toi...

    Elle avait une lueur dans son regard qui semblait indiquer un doute que je voulu dissiper.

    Moi : Ne t’inquiète pas maman, je vais bien... Grâce à l'holocron...
    Moi, intérieurement : Tu ne peux même pas sentir que ton crétin de fils n'est plus ce qu'il est !

    Je suivi Mirax a l’intérieur de la station. Des bulles ou la Force n’était pas pressente me renforçait d'autant plus qu'elle m'assurait que Clickman ne pourrait intervenir. Nous nous dirigeons vers les deux premières présence, Kyrio et Mimi. Tyria était loin, et c’était mieux ainsi. J'aurais tout le loisir de m'occuper de la faire souffrir et de la tuer lentement une fois que ces 3 la auront été éliminés.

    La Force était présente dans cette zone. Bien. Ça allait me servir.

    Je laissais passer les retrouvailles dégoutantes et attendit que Kyrio remarque enfin ma présence, alors que Mimi me dévisageait déjà depuis un moment.
    Mirax : On se calme... Tout le monde baisse bien sagement ses armes... Weedge est un clone de Clickman...

    Une fois que tout le monde a obtempéré, j'attrapais alors les 2 sabres que j'avais subtilisé, les enclencha et fonça vers le groupe afin de les terrasser rapidement.

    Mirax : Weedge..... et meerde !!

    Pendant ce temps, au fond de l'esprit du jeune clone :

    Moi : Maman ! Stop, espèce de raclure de Sith !
    Je n'arrivais pas à reprendre le contrôle et commençais sérieusement a paniquer alors je voyais mon corps et mes mains tenter de tuer ma famille, sous mes yeux..

    Moi : STTTOOOPPPPPPPPPPPPP !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    jeudi 12 juin 2014 - 00:28 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kyrio

    Kyrio

    347 Crédits

    Mirax : Weedge ! Et meerde…

    Le zabrack se jetait sur nous, ses deux sabres levés. Et le premier sur sa trajectoire fut ma personne… Les années d’entraînement parlèrent pour moi. Le violent coup de taille du clone de mon neveu frappa dans le vide là où se trouvait une fraction de seconde plus tôt mon cou. Je saisi son bras, l’enroulai autour de mon corps et projetai l’homme par-dessus l’épaule qui vola à travers la pièce avant de se rétablir dans une roulade 3 mètres plus loin.

    Le mouvement m’arracha un rictus de douleur. Les « rustines » de ma sœur fonctionnaient, mais ce n’était pas suffisant pour me permettre d’utiliser mes pleines capacités. J’allumai mes sabres. Il devait penser m’éliminer sans difficulté. C’était raté.

    Pendant ce temps Mirax et Mimi avait sorti leurs armes.

    Kyrio : Click ! Qu’est-ce que tu fous ???
    Weedge : Ce sera plus intéressant que je ne le pensai.
    Mirax : Je t’expliquerai plus tard. Pour l’instant il faut le neutraliser.

    Je fis tournoyer mes sabres pour me dérouiller un peu les poignets.

    J’ai cru que jamais tu me le proposerai
    Pas de folie non plus. T’es pas de première fraîcheur en ce moment.
    J’suis au courant.

    Je me précipitai aux avant-postes et entamer les premiers échanges avec mon neveu cloné. Sa force de frappe n’avait plus aucune commune mesure avec celle de mes souvenirs. Avant l’enfermement j’aurais utilisé toute ma puissance pour contrer les assauts sauvages du zabrak qui frappait vite et fort de taille et d’estoc. Je jouai donc plus fin laissant glisser les attaques comme de l’eau. Mirax comblait à merveille mes manques physiques frappant dans mes temps morts et parant des coups vicieux que mes blessures m’empêchai de parer.

    Dans le coin de la pièce, Mimi se décalai dans l’ombre cherchant une fenêtre de tir pour mettre le zabrak fou hors d’état de nuire sans pour autant nous blesser ma sœur et moi. Son regard fut attiré par une boite ouverte contenant des seringues remplis d’un liquide ambré…

    Un simple regard s’échangea entre moi et Mimi, un petit clin d’œil, un plan était en place. Cela impliquait que je pousse quelque peu mes limites mais le jeu en valait la chandelle. Ma sœur perçut ma détermination à travers la Force. Ce gamin allait très vite comprendre pourquoi j’étais un des combattants les plus crains du Temple. Mirax para une attaque du clone tandis que je parai le deuxième sabre. Puis je fis appel à la Force pour repousser mes limites physiques. Je saisi les poignets du zabrak et lui mis un monumental coup de boule, puis je m’élançai dans un saut vrillé par-dessus mon adversaire et retombant dans son dos. Je donnai un violent coup de pied derrière son genou le faisant ployer. Une fraction de seconde plus tard, le zabrak était complètement immobilisé, une seringue contenant le même liquide anéantissant la volonté que l'on m'avais injecté le jour où j'ouvris l'holocron, manié par Mimi, planté dans la cuisse.

    Le zabrak était enfin immobile. Mais le saut avait fini de me déchirer complètement les muscles des jambes.

    Dans un sourire quelque peu grimaçant je m’adressai aux deux femmes.

    Ca va peut-être vous paraître bizarre mais j’ai beau être matinal, j’ai mal.

    Ce message a été modifié par: Kyrio le 12-06-2014 16:11

    jeudi 12 juin 2014 - 15:32 Modification Admin Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    21843 Crédits

    Aynor s’était reculée, avait levé les bras et regardé l’ampleur des dégâts. Heureusement pour elle, la pluie projetée par Solo s’avérait être majoritairement tombée à côté d’elle.

    Aynor, s’approchant doucement : Ange ? Ca va aller ?

    La jeune femme ne prit pas la peine de répondre. Elle fouilla dans ses poches, secoua un petit sachet d’une couleur qui ne laissait rien présager de bon et ingurgita une petite partie du contenu. Elle leva la tête au ciel, respira bruyamment et toussota.

    Ange, en reniflant : Excuse-moi… Tu disais ?
    Aynor : Euh… Me dit pas que tu vas piloter dans cet état là, hein ?

    Solo lui adressa un très large sourire.

    Ange : Hahaha ! Ne t’en fais pas, j’ai fait bien pire ! Ca va me détendre un peu…
    Aynor : Détendre… détendre…
    Ange : Ca va ! Tu repasseras pour le cours d’éthique et morale. (Elle s’assit sur la table.) Donc… Sarkin et ma fille sont dans les régions inconnues à mijoter la Force sait quoi !
    Aynor : …Et elles sont en possession d’un holocron sith…

    La jeune femme se frappa le front du plat de la main.

    Ange : Franchement, tu féliciteras le scénariste ! La dernière fois que je me suis retrouvée dans une histoire où traînait une de ces petites merveilles, je me suis retrouvée sous l’influence d’un esprit maléfique à cause de tes petits copains forceux. J’suis pas forcément ravie-ravie de me retrouver en présence d’un de ses machins…
    Aynor Je comprends… Mais, que veux-tu, on ne va pas les laisser vaguer de la sorte dans la nature !
    Ange : J’ai pas dit que je baissais les bras, juste que je ne suis pas franchement emballée… Y a pourtant un truc que je ne comprends pas…
    Aynor : Quoi donc ?
    Ange : Sarkin, quand elle a fait sauter les derniers neurones qui lui restaient, vous n’avez pas cherché plus que ça à la retrouver, on dirait… N’ayant aucune nouvelle la concernant, j’ai cru qu’elle était morte… (Soupir.) Maintenant, je serais presque vexée qu’elle ne m’ait pas donné nouvelles depuis tout ce temps…
    Aynor : On a essayé en vain. L’Ordre a connu d’autres déboires depuis et retrouver Tyria n’est plus devenu une priorité… Par ailleurs, je ne suis pas sûre qu’elle se soit attendue à ce que beaucoup de monde l’accueille à bras ouverts.
    Ange : Certes, j’l’aurais pas félicitée…
    Aynor : Elle a quand même détruit le sénat…
    Ange : Oh ça va ! T’façon, ça aurait pas été elle, ça en aurait été un autre. Pour ma part, je l’ai toujours trouvé très moche et d’un kitch… et puis, la politique...

    Aynor ne répondit pas.
    Solo sauta sur le sol, frappa ses cuisses, fit un petit tour sur elle-même et indiqua la sortie à Aynor.

    Ange : Allez, poulette, on embarque ! Si t’es sage, je te donnerai le droit de passer un appel à Tonton Kaarde pour l’informer que je t’ai récupérée.


    -------------------------------------
    Leader de la Guilde à la retraite
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 12-06-2014 23:20

    jeudi 12 juin 2014 - 23:08 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7040 Crédits

    C’était de ma faute… Tout était de ma faute… Je n’avais rien vu venir… J’avais compris bien trop tard que booster les boucliers mentaux de Weedge n’avait fait que renforcer l’être malfaisant qui dormait au fond de lui. Comment avais-je pu être aveugle au point qu’il ait pu subtiliser 2 sabre laser pourtant soigneusement dissimulés à bord du Terrik’s Fantasy ? Comment n’avais-je pu voir que mon fils n’était plus lui-même ? Sans les formidables capacités de combat de Kyrio nous serions peut-être tous mort…

    Autant de pensées morbides me venaient à l’esprit alors que je contemplais le corps inanimé de Weedge. Je contemplais la seringue que Mimi tenait toujours à la main.

    Mirax : C’est quoi ?
    Mimi : C’est de l’extrait de bâton de la mort… Particulièrement pur, c’est rare de trouver une came aussi bonne.. ahem pardon déformation professionnelle… Vu la dose que je lui ai injecté il va dormir pour un moment…
    Mirax : Bon sang ça n’est qu’un gamin !! Entre Kyrio qui lui casse la gueule et toi qui le drogue… Vous allez me le tuer !!
    Kyrio : Euh tu te fou pas un peu de nous là ?! C’est lui qui à failli nous tuer tu te rapelles ?! Bon si tu m’expliquais maintenant ce que tu fais avec un Clone de ton fils mort !?


    Quelques explications plus tard, Kyrio s’était radouci.

    Kyrio : Je suis désolé de l’avoir cogné comme ça, mais il fallait bien que je l’arrête…
    Mirax : Tu as fait ce qu’il fallait. Tout est de ma faute… J’étais tellement sure que j’avais le contrôle de la situation, tellement sure que je pourrais le protéger de lui-même…
    Kyrio : Inutile de te fustiger, ce qui es fait es fait… Maintenant faut qu’on se tire de là.


    Je levai la tête vers mon frère. Le combat lui avait couté ses dernières forces. Il tentais de le cacher mais il tremblait sur ses jambes, et son visage fermé trahissait sa douleur. Pendant que nous parlions j’avais tendu mon esprit vers celui de Weedge. Je n’y perçu qu’un épais brouillard. La Drogue avait quillé ses deux personnalités… Laquelle aurait le dessus à son réveil ? La Force seule le savait…

    Mirax : Mimi et toi vous prennez Weedge et vous retournez au Terrik’s Fantasy. Il se trouve dans la Baie d’atterrissage 1138. Moi je vais chercher Sarkin.

    vendredi 13 juin 2014 - 00:01 Modification Admin Permalien

  • Avatar waren

    waren

    14282 Crédits

    Lieu - Corruscant, Hall de l'ambassade Impérial

    Marchant le speeder qui devait me ramener, je me fesait raccompagner par le Grand Moff Musselier avec deux stromtroopers sur les talons, de son coté Jalana attendait au volant. Nous échangeames une poignée de mains, puis je m'envolais en direction du quartier général de la guilde sur Corruscant, je fesait confiance à la chiss pour le trajet. Au bout de deux minutes, elle me confia ce qui s'était passé durant mon entrevue avec le dirigeant impérial, une interuption des communications de la Guilde. La pilote tourna à droite pour s'engoufrer dans un grand tunnel qui traversait plusieurs blocs d'habitations ainsi qu'une station commerciale deservant sept lignes de transports public. Nous roulions durant dix minutes, puis Jalana activa une commande qui fit coulisser une publicité tagués par des grapheurs, le speeder s'engoufra dans l'ouverture qui se referma. Un tunnel secret. Dix minutes plus tard, nous étions dans le quartier général de la Guilde sur Corruscant.

    Mazzic - Monsieur le président de la Guilde, vous revoir est un plaisir.

    Jalana - Ton plaisir n'est pas plutôt d'avoir pris la place de Cathara au conseil, quand elle as rejoint le parti séparatiste d'Ange ? Avoue.

    Warren - Allons, pas de ça entre vous, bon qu'à répondu le conseil Jedi et le cabinet de la chancelerie ? Ah oui, c'est vrai, suis je idiot !! Les communications !!! Nom d'un dragon krayt !! Quand seront elles réparées les enfants ? On s'active ! Dites les trois au fond, c'est pas la pause cigarette, vous êtes censé surveillez cette entrée.

    Factionaire - Mais, personne connait cette accés, même Ange ne connait pas cet accés..

    Warren - Et si un chat avec un sabre rouge vous prouvait le contraire ?

    Mazzic - Tu fais allusion à ce monstre psychopathe que tu as affronter sur Felucia ?

    Waren - Tu veut finir comme le chapitre Nova écarlate ?


    Je foudroyait le reptile du regard, il recula d'un pas, puis je regardait Zoran qui me fixait depuis la baie d'observaion avec les autres programateurs effrayés. Fatigué, je montais quatre à quatre les marches menant au turbolift.

    Mazzic - Whoaa il as bouffé du lion ?

    Jalana - Il s'est mis au patch anti-Carubaa.
    -------------------------------------
    Diplomé en humour et résolveur de tracas.
    Peut lire Issac Assimov et Picsou magasine..

    Ce message a été modifié par: waren le 13-06-2014 05:09

    vendredi 13 juin 2014 - 05:03 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9714 Crédits

    Cette méditation, était assez inopportune, et surprenante. Au final, c’était amusant. Ça m’a permis de rencontrer tout les Jedis, du conseil, surtout certain que je ne connaissais pas. Mais au final pour détruire le cristal, Kaarde avait décidé de prendre avec lui des yuuzhan vong. Mais là ici, ce jouait une grande bataille, mais d’ailleurs où suis-je, que fais je, où cours je ?
    Oui, parce que je cours, dans des rues désertes, des personnes, des sortes de policiers, me poursuivent.
    Flash
    Je suis immobile je ne peu pas bouger, je suis dans une capsule de sauvetage, un homme à la peau blanche et les tatouages bleues ferme la porte violemment en disant.

    L’homme : Dommage, tu étais prometteur.

    Flash
    Je suis dans une belle pièce avec un énorme lit à baldaquin. Je suis avec une femme plus âgée que moi, mais qui à l’air de m’aimer. Elle approche sa tête pour m’embrasser.
    Flash
    Je suis sur un taun-taun, je me fais renverser par un speeder. Le mec sort avec une lame très grande. Je sors mon sabre de réflexe. Il s’approche vers moi les deux mains en l’air tenant son sabre, je l’empale avec mon sabre. Tout le décor part en fumé, je tombe dans une fosse de terre, comme un puis mais sans fin. Des horloges tombent avec moi. Des corps inanimés, l’homme blanc aux tatouages bleus, la femme et l’homme que j’ai tué. Je tombe violemment par terre.
    Je ne me fais pas mal, mais il y a devant moi maintenant un énorme monolithe en forme de pavé noir. Des singes se rassemblent autour, l’un d’entre eux, prend un bâton. Le Lève au ciel, et tape par terre. Tous les singes se taisent. Il prend le bâton et va taper l’ancien chef du groupe. Il le tape tellement fort qu’il le tue. Alors c’est ça la révolution, l’ancien remplacé par le nouveau. Je m’approche du monolithe, il est parfait, simple. Il fait des frissons, j’ai l’impression de voir tout l’univers dans un seul objet.
    Plongé ces yeux dans ce monolithe donne envie de pensé. Je divague, je plane même. Pourquoi, ai-je tué cet homme ? Pourquoi, est-ce que j’étais amoureux de cette femme ? Est-ce des rêves prémonitoires ? Pourquoi, cet homme m’a abandonné dans la capsule de sauvetage ? Est-ce en rapport avec mes parents ?

    samedi 14 juin 2014 - 12:01 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7040 Crédits

    Kyrio et Mimi n'avaient pas l'air ravis de se voir cantonnés au rôle de "Nounou" d'un Clone qui avait manqué de les tuer, mais mon ton ne souffrait aucune réplique. Je devais m'expliquer avec Tyria et cela ne pourrais arriver que si nous nous trouvions en tête à tête. Que faisait-elle sur cette station vide? Station sur laquelle mon frère était retenu prisonnier et torturé depuis des mois... Elle n'était certainement pas là pour lui sauver la mise... Mais pourquoi alors? Et Mimi ? Quel était son rôle dans tout ça? Je conseillais télépathiquement à Kyrio de garder un œil sur elle.

    Guidée par la Force je me rapprochais lentement de mon ancienne amie. Les bulles sans Force m'obligeaient à faire de grand détour. Mais lentement mais surement je me rapprochais de sa position. Je ne cherchais pas à me dissimuler dans la Force. Je la savais blessé... elle n'irait pas loin. Elle ne se cachait pas plus que moi par ailleurs.

    Je finis par arriver à l'entrée de ce qui semblait être la Salle de Contrôle de la station. Tyty était en communication:

    ???:... Je ne comprends pas !! Le prototype est totalement hors de contrôle, les ingénieurs sont comme fous !! Je me suis barricadée mais ils vont finir par me trouver... Je t’envoie les coordonnées... J'ai besoin d'aide Tyria !!
    Tyria : Je fais au plus vite Anjel, mais ici c'est la pagaille aussi. Tusk à essayé de me tuer... Et il a disparu !! Avec toute l'Organisation. La Station est vide, je ne sais même pas s'il reste une carcasse en état de voler à bord...
    Anjel : Quoi?! Mais qu'est ce qui se passe ?! Tusk, toi et moi avons fondés cette organisation... Je croyais qu'on avait tout fait pour qu'une telle situation ne se produise jamais...

    Je cessais d'écouter la conversation. Une colère froide montait en moi et je la contrôlais difficilement... Ainsi ELLE était à la tête de l'Organisation qui avait capturé et torturé atrocement mon frère Jumeau...

    samedi 14 juin 2014 - 22:04 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide