Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    ;) Un nouveau cristal pour un nouveau sabre ;)


    I- Retour vers le passé

    Je me rends à l'atelier de construction de sabre laser. Cela fait un certain temps que je n'ai pas mis les pieds dans ce lieu. Pourtant, je retrouve très vite mes repères. J'aperçois les outils de polissage et plus particulièrement le faisceau-laser au diamètre réglable. Je suis ici afin de trouver deux nouveaux cristaux. J'ai en effet comme objectif de me confectionner ensuite un second sabre laser. Le premier a été élaboré au début de ma formation de jedi. A cette époque, j'étais encore inexpérimenté. Mais la Force m'avait aidé à venir à bout de ce travail et je sais qu'elle m'aidera à nouveau cette fois-ci. Tout comme mon ami padawan Chris l'avait fait avant moi, du moins lorsqu'il faisait encore partie de l'académie, je décide de me construire un nouveau sabre laser pour en avoir deux. Je trouve cela bien pratique. Mon but est également que mes deux armes puissent s'unir pour n'en former plus qu'une et ainsi donner un double sabre laser. Au début, je pense garder mes deux armes séparées car le maniement d'un double sabre est difficile et réservé aux jedi expérimentés. Mais par la suite, peut-être apprendrai-je une forme spécifique. Je me dois donc de prévoir un système d'union.


    II- Choix du cristal

    Les cristaux que j'ai taillé pour mon premier sabre laser étaient des Kathracite de couleur verte. Ils ont permis de donner à mon sabre une lame souple et relativement facile d'utilisation. Cette fois-ci, mon choix se porte sur un cristal un peu similaire. Il s'agit de l'Adegan, plus connu sous le nom de cristal d'Ilum. A peu de choses près, il a les mêmes propriétés que le cristal Kathracite. Beaucoup de maîtres l'ont conseillé à leur apprenti. Comme les précédents, je prendrais deux cristaux de couleur verte. En effet, mon maître Kaarde m'avait conseillé, en faisant référence à Kit Fisto, de procéder ainsi afin que je puisse changer de lame rapidement en milieu aquatique si cela s'avère nécessaire.

    Au début, je me dis que je ne devrais pas avoir trop de mal à trouver un cristal Adegan ici car ils ne sont pas spécialement rares. Je cherche et je recherche. Mais finalement, au bout de plusieurs minutes, je me rends compte que je n'en trouve pas. D'ailleurs, le nombre de pierres à tailler se compte sur les doigts de la main. Maître Cenovii ne plaisantait pas alors. Il serait bon d'étoffer le panel de cristaux. Il faudrait donc partir en mission afin de ravitailler l'atelier.


    III- Une nouvelle mission se prépare

    Alors que je suis plongé dans mes pensés, une jeune padawan me sort de ma rêverie.

    Tanah : Heu...salut, tu es nouveau aussi ?

    Moi : Tiens salut Tanah ! Nouveau ? Mais non, c'est moi Zatila, le nautolan. On s'était rencontré à la salle commune des padawans.

    La jeune novice semble se rappeler mais fait durer le suspens.

    Tanah : Ah bon ? Je m'en souviendrai...

    Moi : Je ne me suis pas absenté si longtemps que ça tout de même.

    Tanah : Eh bien, je ne me rappelle pas de tout le monde.

    Moi : Mais comment aurais-tu pu oublié cette jolie frimousse ?

    J'affiche mon plus beau sourire. La padawan retient un rire.

    Tanah : Attend un peu, je crois me rappeler à présent. Hum...Tu es le nautolan accro à la limonade, c'est ça ?

    Moi : Oui !! Exact ! Heu, enfin bon, pas si accro que ça, mais c'est ma boisson préférée.

    La jeune padawan aperçoit un certain objet métallique à ma ceinture.

    Tanah : Et que viens-tu faire ici ? Tu n'as pas déjà un sabre laser ?

    Moi : J'étais parti pour en créer un deuxième mais il semble qu'il manque les cristaux adéquat.

    Tanah : Ca tombe bien ! Je viens juste de voir maître Cenovii et il m'a dit qu'on pourrait partir en mission pour aller en récupérer sur d'autres planètes. Nous n'avons qu'à y aller ensemble.

    Moi : Eh bien, je dois avouer que je n'ai jamais tenté l'expérience. Ca pourrait être cool. Je suis déjà parti en mission mais ça fait longtemps. Bien, je vais de ce pas demander à notre cher maître mandalorien s'il est d'accord.

    Je sors de l'atelier et laisse la Force me guider vers maître Cenovii.

    -------------------------------------
    Que la force soit avec vous !
    May the force be with you !

    Je suis l'apprenti padawan de Kaarde.

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 18-08-2010 08:39

    dimanche 04 juillet 2010 - 17:23 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    [les choix de Tanah: sabre laser standard, manche en électrum, lame argentée, cristal Bondar]

    La padawan de Kiad n'avait pas mit longtemps à définir les caractéristiques de son futur sabre laser. Voilà une élève décidée et sûre d'elle, ce qui est un atout lors de cette étape ô combien importante dans la vie de Jedi. Après avoir noté tout ça, je donne rendez-vous à Tanah dans le hangar de l'académie pour débuter notre voyage. Ponctuelle, elle se présente à l'heure demandée. Elle est même en avance car j'arrive après elle. Je l'invite à me suivre à bord du seul YT-1930 présent dans notre hangar, baptisé "Arrow". Ce vieux vaisseau est amplement suffisant pour accomplir une mission de ce type.

    Cenovii - Installes-toi, je m'occupe de tout.
    Tanah - Au fait, j'ai croisé un padawan nautolan qui souhaitait se joindre à nous.
    Cenovii - Ho... Ce devait sans doute être Zatila. Sa bonne volonté est tout à son honneur, mais cette mission est ta mission, elle devra s'effectuer sans lui.
    Tanah - Je crois qu'il souhaitait vous aider dans votre recherche de cristaux rares.
    Cenovii - Si nous partons, c'est pour chercher ton cristal, pas pour faire des réserves. Cet autre objectif est beaucoup trop périlleux pour toi, je le remet à plus tard et je ferai appel à Zat' à ce moment là. Il ne faut pas tout mélanger.
    Tanah - Je comprends...

    Je me dirige dans le cockpit et commence à activer toutes les fonctions du vaisseau. Tanah m'a suivi et s'est installée d'elle-même dans le siège du copilote, elle observe attentivement tandis que je m'attèle à configurer les dernières options d'allumage. Avant de partir, je contact Kiad par comlink.

    Cenovii - Kiad...? Kiad, tu me reçoit?
    Kiad - Ouaiiis... Qu'est-ce qui se passe?
    Cenovii - Je voulais juste te prévenir que j'emmène ta padawan en mission.
    Kiad - KOUA? Mais d'où?? Ceno! Qu'est-ce-que tu...
    Cenovii - Allé bonne journée, terminé!

    Et je coupe la communication avant de me faire incendier par le chevalier rebelle.

    Tanah - C'est quoi ce petit machin?
    Cenovii - Quoi? Ha ça, c'est juste un comlink.
    Tanah - Ca sert à communiquer?
    Cenovii - C'est bien ça. Tu n'as pas de comlink? Il faut toujours en avoir un sur soi. Tiens, prends celui-là. Heureusement, j'en ai toujours plusieurs avec moi.

    L'Arrow décolle enfin sur place, puis je le dirige lentement hors du hangar.

    Un peu plus tard, en hyperespace

    Après avoir rejoint l'orbite de Yavin Iv et calculé les coordonnées du trajet jusqu'à Alderaan, j'enclenche l'hyperdrive et le cargo passe en vitesse lumière. Je me lève et demande à Tanah, qui était restée silencieuse pendant tout le décollage, de venir avec moi dans la salle holographique, qui n'est autre que la pièce principale de ce YT. Une fois installés l'un en face de l'autre, je fais quelques recherche sur le terminal central, puis une image 3D apparait entre nous, représentant un astéroïde.

    Cenovii - C'est sur ce caillou que nous allons.
    Tanah - Je remarque des infrastructures.
    Cenovii - En effet, un pan de cet astéroïde a été aménagé par le gouvernement d'Alderaan. C'est un avant-poste d'observation, mais il y a aussi quelques corporations minières qui exploitent le sous-sol riche en minerais.
    Tanah - Et pour les cristaux?
    Cenovii - Les grottes à cristaux sont protégées, il est interdit de les exploiter. Seuls les personnes habilitées par l'ordre jedi y ont accès.
    Tanah - Autrement dit, nous!
    Cenovii - C'est exact. A vrai dire, cela fait longtemps que nous n'avons pas fait escale ici, et personne ne sait vraiment ce que sont devenus les formations cristallines de cet astéroïde. Cette mission nous permettra aussi de juger de la situation là-bas.
    Tanah - Très bien.
    Cenovii - Il reste quelques heures avant que nous arrivions, je te conseille de te reposer.

    Plusieurs heures plus tard, en orbite lointaine d'Alderaan.

    Tanah Kaa a prit un peu de repos comme je lui ai conseillé. Peut-être est-ce un hasard, ou peut-être a-t-elle senti notre approche, mais elle me rejoint dans le cockpit au bon moment. J'ai repéré l'astéroïde en question, il est assez immense pour qu'on ne le rate pas. Je dirige l'YT-1930 en direction des infrastructures sur le pan nord du rocher. Un spatioport de petite envergure est accessible, mais avant d'atterrir, le contrôle spatial prends contact avec nous.

    "Vaisseau en approche, vous êtes dans l'espace aérien d'Alderaan, veuillez décliner votre identité et nous informer de vos intentions"

    Je fais signe à Tanah de répondre à ma place. Elle hésite un instant...

    "Je répète, déclinez votre identité et donnez les raisons de votre présence"

    Tanah - Heuu... Vaisseau jedi en provenance de Yavin IV... Nous sommes en mission.

    Tandis que Tanah répond timidement, je transmet notre code de confirmation.

    "Des jedi??? Ha, hem désolé pour l'attente, vous pouvez atterrir, soyez les bienvenues dans notre modeste base minière!"

    Nous nous dirigeons tranquillement vers le spatioport.

    Tanah - Ca alors, je n'ai pas eu grand chose à dire.
    Cenovii - Les jedi sont très respectés tu sais... Enfin, ça dépends des mondes où on va.

    Enfin, l'Arrow se pose sur l'une des plates-formes de la base minière. Les infrastructures sont assez grandes pour héberger un paquet d'individus. Plusieurs bâtiments sont profondément enfouis dans le sol, et sont joints par d'immenses tunnels creusés directement dans la roche. La base a été construite de façon à pouvoir respirer où que l'on se trouve. Même les mines profondes dans lesquels se tuent au labeur les mineurs sont ravitaillés en oxygène, comme nous l'explique longuement le droïde de protocole qui nous reçoit.

    Une heure plus tard, Tanah est toujours patiente et calme, tandis que je commence à m'échauffer un peu. En effet, le délai d'attente pour rencontrer le président de la compagnie minière commence à être un peu long. Finalement, il nous reçoit dans son bureau. C'est un humain, affalés dans son fauteuil avec une nonchalance déconcertante, cigare en bouche, et de riches vêtements sur son dos.


    Président - Bonjour, chevalier jedi, vous êtes les bienvenues dans notre base!
    Cenovii - Vous êtes le superviseur en chef de cet endroit?
    Président - Bien entendu, puis-je connaitre la raison de votre visite?
    Cenovii - Je sais qu'il existe des grottes à cristaux sur ce caillou, j'aimerais savoir où elles se trouvent.
    Président - Hum? Vous voulez parler de ces formations cristallines qui empêchent nos mineurs de creuser à certains endroits?
    Cenovii - ...Sans doute.
    Président - Nous en avons détruit une ou deux qui bloquaient le passage de nos foreuses, mais il y en a encore plusieurs de l'autre côté de l'astéroïde.

    A ces mots, je sens que je commence à perdre mon calme. Tanah semble le sentir elle aussi, et comprends très vite les raisons de mon emportement.

    Cenovii - Vous avez détruit des formations cristallines? Vous savez pourtant qu'elles sont protégées!!
    Président - Ne vous méprenez pas, nous n'avons eu aucune nouvelle de l'Ordre jedi depuis au moins une décennie. Quand je suis devenu le président de notre corporation minière, j'ai décidé que cette interdiction serait levée.
    Cenovii - VOUS avez décidé??? Tout SEUL??? Cette décision aurait du faire l'objet de discussions préalables!! Et maintenant que nous sommes là, vous devrez répondre de vos actes! Soyez certains que ceci sera condamné par notre conseil, et que votre place de président est désormais plus que menacée!
    Président - Ecoutez, comme je vous l'ai dit, il reste bien assez de cristaux sur la partie non-exploitée de l'astéroïde.
    Cenovii - Peu importe, vous avez violé le traité de protection des cristaux naturels. Ceux qui se trouvent enfouis sous ces pierres sont uniques et ne se trouvent nul par ailleurs. Leur rareté vaut la protection que nous leur donnons, et vous serez punis sévèrement pour avoir transgressé cela!

    Le Président n'a plus l'air si tranquille. J'embarque Tanah avec moi après avoir jeté un regard des plus sombres à cet imbécile. Tous ces abrutis qui ne jurent que par le profit déstabilisent l'ordre naturel des choses, et avec lui la Force. C'est ce genre de parasites qui doivent être écartés dans les règles. Tanah doit sans doute comprendre ma réaction, alors je décide de ne pas m'étendre d'avantage sur le sujet.

    Un peu plus tard, nous sommes retournés au vaisseau et nous avons décollés pour rejoindre la partie sud de l'astéroïde. En effet, plusieurs trous dans la roche semblent former de petites grottes accessibles seulement à pieds. Je pose donc le vaisseau sur la surface abrupte du caillou géant et me dirige vers la soute avec Tanah.


    Tanah - Comment allons-nous faire? Il n'y a pas de structure aménagée ici, donc pas d'oxygène.
    Cenovii - Bien observé jeune padawan. Voilà pourquoi nous allons enfiler ces combinaisons pressurisées.

    J'ouvre un grand casier et sors deux combinaisons blanches, avec deux casques qui ressemblent étrangement au design des casques mandaloriens.

    Tanah - Je dois vraiment porter ça...?
    Cenovii - Tu le veux vraiment ce cristal...?
    Tanah - ...Compris.

    Nous enfilons ensemble les combinaisons, puis après avoir activé le transfert de pression, la soute s'ouvre en grand, dévoilant le paysage apocalyptique qu'offre cet astéroïde. Quelques centaines de mètres nous séparent de la première grotte.

    Cenovii - Test, un deux, un deux, tu m'entends Tanah?
    Tanah - Je vous entends bien!
    Cenovii - Utilises les répulseurs miniatures situés dans ton dos pour te déplacer plus vite. La grotte est juste devant nous, en avant!

    ---------------------------------------------
    obi-wan147 alias Tanah Kaa > Je suis ravi de lancer cette mission!
    J'ai rédigé une longue introduction et je te demande de faire aussi long que possible, afin que ça ne traine pas trop. Tu devras nous faire avancer au moins jusqu'à l'obtention de ton cristal qui, je te le rappelle, reste difficile à trouver. N'hésite pas à mettre un peu d'action dans tout ça. Par exemple, un président qui a peur pour sa place n'hésitera pas à nous mettre des bâtons dans les roues, voir tenter de nous faire disparaitre ^^ (cela dit, je ne te blâmerai pas si tu ne mets pas d'action). A toi de jouer!


    Jedi-Yoda alias Zatila Seprada > Je te demande de faire preuve d'un peu de patience.
    D'abord je m'occupe de Tanah, ensuite on voit pour la recherche de cristaux et ton nouveau sabre.

    -------------------------------------
    Cerar Norac-Viinir "Celui qui court derrière la montagne"
    alias Cenovii le Mandalorien de Nar'Shaddaa
    Chevalier en armure, Maitre de Keller

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 05-07-2010 16:26

    dimanche 04 juillet 2010 - 18:31 Modification Admin Permalien

  • Avatar obi-wan147

    obi-wan147

    304 Crédits

    Cenovii se lança le premier or du vaisseau. La combinaison plus l’atmosphère lui procura une démarche assez particulière. Lui parcouru quelques pas, mais ne me voyant pas à ses cotés, il se retourna vers moi et me fit signe de la main tout en me disant à travers son micro de le suivre. Je me lançais vers lui, galérant pour me déplacer. Il m’attendait et une fois à ses cotés il me donna les prochaines instructions.
    Cenovii : Bien, tu vois la grotte là-bas ?
    Tanah : Euh… Là ! Oui je la vois
    Cenovii : C’est là qu’on va chercher ton cristal
    Tanah : Et à quoi ressemble t-il au juste ?
    Cenovii : Je te laisse le trouver par toi-même, grâce à la Force
    Tanah : Je vais devoir rester à l’affut
    Cenovii : Exactement. Aller, viens !

    Nous nous lançâmes vers la grotte. Le chemin n’était pas des plus simples à traverser. Des pierres dans tous les sens, des troues par-ci par-là, un vrai parcoure du combattant ! Plus on progressait, plus j’avais l’impression que la grotte était loin. Je manquais plus d’une fois de tomber par terre, mais il fallait que je poursuive mon effort. Finalement, au bout d’un certain temps, nous sommes enfin arrivés à la grotte. Elle était gigantesque et sombre. Mais le point positif, c’était que le sol y était plus plat. Cela serait plus simple pour moi de m’y déplacer. Cenovii m’appela. Je me rapprochais de lui et via le micro il me dit qu’avec une lampe il nous serait plus simple de chercher le cristal.
    Cenovii : Tanah ? Tiens, avec cette lampe tu pourras plus facilement chercher ton cristal si tu vois clair. Je ne voudrais pas que tu continues à galérer pour marcher
    Tanah : Continuer à… Galérer pour… Pas du tout ! Un vrai jeu d’enfant cette excursion !
    Cenovii : Oui oui, c’est pour ça que je t’entendais gémir à travers ton micro…
    Tanah : Zut…
    Cenovii : Bon, maintenant, place à la recherche ! Je te laisse chercher de ce coté là
    Tanah : Bien Maître.

    Je me dirigeais vers la paroi gauche de la grotte. Dans mon esprit, je cherchais à percevoir la présence de cristal si rare soit-il. Mais j’avais également l’esprit parasité par ce qu’avait fait le PDG. C’était vraiment inadmissible ! Détruire cette merveille cristalline ! Et sans même demander l’avis à l’Ordre Jedi ! Comment Joe Carlyxx a-t-il pu élire un type pareil comme PDG des corporations minières ? Je ne l’ai jamais vu ce gars la… Olah, il faut que je cesse de me disperser ! J’y penserais plus tard. Là il faut que je trouve mon cristal. Bon, à quoi peut-il bien ressembler ? Je tournais ma lampe dans toutes les directions, me retournais pour voir derrière. Durant ma réflexion je n’ai pas fais gaffe mais je me suis considérablement enfoncé dans la grotte. Tiens, Cenovii n’est plus à mes cotés. Bon, surtout il ne faut pas que je panique. Je veux d’abord trouver mon cristal et après m’inquiéter de mon cas. Soudain un mal de crâne m’envahit. Puis j’avais du mal à respirer. Ça devenait vraiment gênant au bout d’un moment. Déjà parce que du coup je ne pouvais plus me concentrer et faire appel à la Force, mais en plus je ne me sentais vraiment pas bien. Je m’appuyais contre la paroi de la grotte et finis par décider prévenir Cenovii.
    Tanah : Cenovii ? Cenovii tu m’entends ? Raaah c’est pas vrai mais qu’est ce qu’il se passe ?! Je trouvais ça bizarre de n’avoir aucune nouvelle de lui !

    Ma mauvaise respiration et mon mal de crâne, c’est sûrement une défaillance de la combinaison. Je cherchais un peu partout dessus. Les bras, le corps, les jambes. Rien. C’est étonnant. Ma tête tournait violemment, je perdais l’équilibre. Un éclair de force me traversa. Cet éclair me fit sentir une présence. Non deux ! D’après ce que je sentais, ils n’étaient pas sympas comme personne. Je dirais même qu’ils n’ont pas bon fond du tout. Incapable de me cacher. Grâce au peu de Force qu’il me restait, j’essayais de masquer ma présence.

    Soudain je me pris une claque de plein fouet. Cela me réveilla instantanément. J’ouvris les yeux et un néon se trouvant au dessus de moi m’ébloui. J’étais patraque, et me rendis compte par la suite que j’étais ligoté aux mains et aux pieds à une table. Mes pupilles finirent par se rétracter me rendant la vue. Une main m’attrapa par la mâchoire brutalement.
    … : Alors ?! Qu’est ce que vous voulez ?!

    J’étais à l’ouest, mais la voix je l’ai reconnu immédiatement. C’était celle du PDG des corporations minières d’Alderaan. Cette odieuse personne, aussi stupide soit-elle. Je me pris une nouvelle claque, cette fois ci plus vigoureuse.

    Le PDG : Hein ?! C’est quoi votre problème ?! Qui vous a envoyé ?!
    Tanah : Personne…
    Le PDG après m’avoir encore frappé : Ne me mentez pas ! Petite peste… C’est Carlyxx ?!
    Tanah : Carlyxx ?
    Le PDG : Je suis sûr qu’il se doute de quelque chose… Pourquoi êtes vous venu ici ?!
    Tanah : On vous l’a dit. C’était pour chercher un morceau de cristal de Bondar
    Le PDG : Menteuse !
    Tanah : Mais puisque je vous dis que nous sommes là pour ça ! Et puis d’abord qui êtes-vous ?
    Le PDG : Cela ne vous regarde pas !

    J’étais en danger ça c’est sûr. Et ça risquait aussi de dégénérer. Il fallait à tout pris que je contrôle la situation grâce à la Force. C’est un petit truc de Jedi que j’avais déjà eus l’occasion de voir. Cela consistait à prendre et contrôler les esprits simples en leur dictant ce que l’on veut après avoir fait un petit geste de la main. C’était risquer, mais il ne devait pas avoir grand-chose dans la tête. Ma main était un peu bloquée, mais j’avais suffisamment d’aisance pour faire une légère rotation de la main, l’esprit le plus en contacte possible avec la Force.
    Tanah : Vous allez me donner votre nom
    Le PDG : Quoi ?!
    Tanah : Vous allez me donner votre nom
    Le PDG: Je vais vous donner mon nom… répondit-il bêtement
    Tanah : Très bien comment vous appelez vous ?
    Le PDG : Zeblone Chark
    Tanah : C’est Joe Carlyxx qui vous a donné votre poste de PDG des corporations minières?
    Zeblone : Non…
    Tanah : Non ?! Alors comment avez-vous atterrit ici ? Il est toujours au pouvoir j’espère ?
    Zeblone : Oui il est encore Président d’Alderaan… Mais il est partie il y a peu pour entamer des négociations pour racheter la propriété d’un astéroïde…
    Tanah : Mais c’est quoi votre plan au juste ?
    Zeblone : Je cherchais à éliminer notre principale source d’argent pour faire chuter l’économie, accuser Joe et reprendre son poste de Président d’Alderaan…
    Tanah : Mais, et le vrai PDG, il est où ?
    Zeblone : Il est mort…[/col
    [col=indigo]Tanah : Quoi ?! Non mais il est malade lui !


    Ma faute d’attention fit reprendre ses esprits à Zeblone et ce fut une belle erreur. Son absence le rendit encore plus violent. Il me retourna un nouveau coup en plein visage

    Zeblone : Satané Jedi ! Qu’est ce que vous m’avez fait ?!
    Tanah : Rien du tout. Zeblone…
    Zeblone : Qu… Mais… Comment avez-vous trouvé mon nom ?!
    Tanah : Vous me l’avez dis vous-même…
    Zeblone : Votre provocation commence à m’énerver ! Qu’est ce que vous m’avez fais ??!!
    Tanah : Je n’ai absolument rien fais…

    Il leva la main une nouvelle fois sur moi, mais ne s’exécuta pas. Je tournai la tête vers lui, et le vis le regard vide, la main en l’air prêt à me frapper, immobile. Je le regardai de haut en bas et vis planté en lui une lame de sabre laser. Celle-ci se retira et le corps s’effondra.

    Cenovii : Tanah !
    Tanah : Cenovii ?!
    Cenovii : Je t’ai enfin retrouvé ! Mais qu’est ce qu’il s’est passé ici ?! Regarde dans quel état tu es ! Oh nan, c’est Kiad qui va pas être content…Tanah : Zeblone n’est pas celui qu’il a prétendu être. Il a prit la place du PDG actuel après l’avoir assassiné afin de détruire l’économie et reprendre la présidence ou un truc dans le genre. Maintenant, tout devrait reprendre son cours. Même si je dois l’avouer, la technique est un peu radical…Cenovii : C’est pas faux. Il était le seul à mener cette conspiration d’après toi ?
    Tanah : Je sais pas. Je pense, c’est le genre de gentil crétin mal organisé
    Cenovii : Bon, maintenant que je t’ai retrouvé, il manque quand même une chose
    Tanah : Le cristal ?
    Cenovii : Le cristal. Je ne l’ai pas cherché longtemps à cause des perturbations dans la Force. Et c’était ta disparition de la grotte. Du coup je suis partie à ta recherche directement. Et toi, bah toi… disons que t’étais occupé à autre chose
    Tanah : Oui, dis-je en me frottant ma mâchoire endolori. Mais ce n’est qu’un détail. Je la veux ma caillasse, et c’est pas ce petit incident de parcoure qui va m’empêcher de l’avoir !
    Cenovii : Il reste un problème. Regarde. T’as combinaison à des micros fissures plein de dos, m’expliqua t’il en me montrant la combinaison que Zeblone m’avait sûrement retiré pour me clouer à la table. Elle n’est plus du tout étanche. C’est sûrement l’œuvre de Zeblone
    Tanah : Génial…
    Cenovii : Attend, non ! Il y a une dernière combi’ dans l’Arrow ! Reste là ! Si tu y tiens vraiment, je vais la chercher et on part pour la grotte !
    Tanah : Avec plaisir !
    Cenovii : Ok ! Je reviens le plus vite possible. Et tiens, prend mon sabre au cas où.

    Finalement il revient plus vite que je ne l’aurais pensé. J’enfourchais la combinaison et nous sommes partis pour la grotte. J’avais tellement hâte d’avoir mon cristal entre les mains que la difficulté du chemin je n’y ai pas du tout prêté attention. Malgré la douleur de tous les coups que j’avais pus recevoir il n’était rien comparé à mon envie de posséder ce minerai ! Cenovii ne manqua pas d’ailleurs de me faire remarquer ma joie en se moquant un tantinet me empressement. Le noir de la grotte, ne parvint pas non plus à ralentir mon allure.
    Cenovii : C’est ici que nos chemins vont se séparer pour la deuxième fois. J’espère que cette fois si il ne t’arrivera rien. Même si je dois dire que tu es déjà bien entamée…

    Après tous ces événements, il est vrai qu’un nouveau serait mal venu. Et une nouvelle fois je me lançais dans cette grotte pour mon cristal. Je le veux mon cristal ! Et je l’aurais ! Mais il faut que je calme mes nerfs, sinon je ne pourrais pas détecter mon cristal. Je faisais quelques pas et je ne sentais toujours rien. Je parcourais l’immensité de la grotte, dans ses moindres recoins. Ce n’était pas tant ma lampe qui me guidais mais mon intuition. Une intuition assez vague, car la Force ne voulait pas se réveiller en moi. Je tournais à gauche, à droite, j’allais tout droit. Plusieurs sorties se présentèrent. Je les observais toutes. Et une forte envie me poussait vers l’une d’entre elle. C’était une forte sensation. Sûrement la Force. Il ne vaut mieux pas prendre de risque et foncer. Je pris la direction qui m’attirait et d’un coup le chemin me paraissait tout tracé. Je savais où aller, c’était une envie frénétique. Tout ce que j’espérais aussi, c’était ne pas me tromper. Parce que vu l’allure à laquelle je m’enfonçais dans la grotte il serait impossible de me retrouver. Je marchais de plus en plus vite, et surtout de plus en plus sûr de moi. J’en étais sûr, c’était bien la Force qui me guidait. Je ne prêtais plus du tout attention à la lumière de ma lampe. Non, la Force était trop intense. Je marchais, je trottais, je courrais ! Soudain, ma lumière éclaira un truc qui scintilla. Je me freinai instantanément dans ma course. M’approchai de la zone où ma lampe s’était reflétée, mais sans y pointer ma lumière, juste avec la Force. Mon cerveau explosa quand je sentis que j’étais bien face au cristal de Bondar. Je pointai ma lampe dessus et je fus ébloui par le cristal.
    Tanah : Cenovii ! Je l’ai ! J’ai trouvé le cristal !
    Cenovii : C’est vrai ?! Ah formidable ! Où es tu ?
    Tanah : euh… Je sais pas
    Cenovii : Bon c’est pas grave, je vais te trouver via la Force. Ne bouge pas

    J’étais émerveillée d’être juste devant cette magnificence. Tellement fascinée, je ne saurais dire combien de temps Cenovii à mit pour venir jusqu’ici. En tout cas il fit une arrivée remarquée car sa lampe à lui avait un rayon d’éclairage bien plus grand que le mien. Lui il pouvait éclairer toute la paroi de la grotte. C’est là d’ailleurs que j’ai découvert que le cristal n’était pas une petite zone, mais tout un mur ! C’était… wouha…
    Tanah : C’est magique… Mais dites-moi, comment ça se fait que votre lampe à un plus grand champ d’éclairage que la mienne ?
    Cenovii : Regarde, sur le coté, il y a un régulateur.
    Tanah : Ah oui… Quelle idiote…

    Les sons que l’on produisait avec Cenovii se reflétaient sur les cristaux et ressortaient en note délicates. Cenovii déploya son sabre et trancha net un cristal qui dépassait plus que les autres. Je le retins avant que celui-ci ne se crash au sol et l’observait avec merveille, les yeux pétillants

    Cenovii : Et voilà ! On a tout ! Maintenant on rentre ! En espérant que Kiad ne m’en veuille pas trop pour avoir abimé sa padawan…


    Ce message a été modifié par: obi-wan147 le 07-07-2010 14:14

    mardi 06 juillet 2010 - 16:53 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    L'Arrow sort de l'hyperespace et fait son apparition en orbite de Yavin IV. A son bord, Cenovii le chevalier Mandalorien pilote tranquillement la carlingue tandis que la padawan Tanah Kaa s'émerveille devant son cristal Bondar. Le lien qui l'unit au cristal semble déjà très présent, comme peut le ressentir Ceno.

    Un peu plus tard, l'Arrow retrouve sa place d'origine, dans les hangars de l'académie jedi du temple Massassi, puis le chevalier et l'apprentie descendent tout en discutant des événements qui ont eu lieu sur l'astéroïde d'Alderaan.


    Tanah - Nous sommes partis sans laisser d'autres traces que le cadavre du président Zeblone.
    Cenovii - Ne t'inquiètes pas, c'est une bonne chose que cet individu ne soit plus en vie.
    Tanah - Mais, que va-t-il se passer si nous sommes reconnus sur une vidéo de surveillance?
    Cenovii - Je te répète de ne pas t'inquiéter. Je réglerai moi-même ce problème avec le conseil jedi et le gouvernement d'Alderaan. Carlyxxx n'était certainement pas au courant des agissements de Zeblone, j'ose espérer qu'il lui trouvera un remplaçant plus vertueux.
    Tanah - Ca ne fait aucun doute.
    Cenovii - Hum, avant que nous sortions du hangar, je peux voir ton visage s'il te plait?
    Tanah - Ho... Oui, j'ai quelques marques mais rien de grave.
    Cenovii - Rien de grave, rien de grave... Je n'ai pas envie de me faire écharper par Kiad, donc si tu veux bien, j'aimerais t'examiner.
    Tanah - Mais... Vous n'avez pas le moindre équipement médical, que comptez-vous faire?
    Cenovii - Fermes les yeux, détends-toi et laisses-moi agir.

    La padawan hésite quelques secondes, puis décide de faire confiance à l'instructeur. Elle prends une profonde respiration puis ferme les yeux. Le Mando s'approche d'elle, observe attentivement les marques des coups qu'elle a reçu et en cible chaque épicentre. Ensuite, il lève ses mains et les pose presque sur les joues de la jeune fille, les frôlant de ses paumes. Une petite mimique sur le visage de Tanah montre qu'elle se questionne vraiment sur ce qu'entreprends Cenovii. Puis elle se détends à nouveau, lorsqu'il commence à modeler ses médichloriens. En se concentrant dans la Force, il écarte la douleur qui s'en prenait à sa mâchoire, à sa joue gauche et à sa tempe droite. Puis, au bout de 3 ou 4 minutes de concentration, il souffle un coup, et retire ses mains.

    Cenovii - C'est bon. Tu vas mieux?
    Tanah ouvrant les yeux - Mais c'est... C'est incroyable! Je n'ai plus mal du tout!!

    Elle cours vers un petit vaisseau dont la carrosserie peut facilement faire office de miroir et s'aperçoit qu'elle n'a plus la moindre marque. Elle se tourne vers Ceno avec son plus beau sourire et le remercie chaleureusement.

    Cenovii - Ce n'est pas grand chose. Allons, maintenant retournons dans l'atelier.
    Tanah - Je vous suis!

    Plus tard, dans l'atelier

    La deuxième étape de construction du sabre laser peut commencer pour Tanah Kaa.

    Cenovii - Tu as bien mérité ce cristal. Avant que nous poursuivions, laisses-moi te donner ses propriétés: Le Bondar émet des impulsions énergétiques de puissance variable, et si ton sabre est bien construit, il te donnera la possibilité d'étourdir tes adversaire environ 1 fois sur 4, pour un délai de quelques secondes, ce qui est loin d'être négligeable.
    Tanah - Je m'en souviendrai.
    Cenovii - Bon, maintenant tu va devoir faire très attention pour la 2ème étape.
    Tanah - Que dois-je faire?
    Cenovii - Tu dois tailler ton Bondar en utilisant les outils adéquats sur l'établi qui se trouve ici.

    Le chevalier emmène la disciple vers un établi spécialement prévu pour le raffinage de cristaux. Sur ce-dernier se trouvent un faisceau laser à diamètre réglable ainsi que plusieurs autres outils de polissage, utiles pour la tâche à accomplir.

    Cenovii - Avec ces outils, tu vas devoir tailler ton cristal et en retirer les impuretés. Au final, il ne doit rester qu'une petite pierre étincelante et la plus concentrée en énergie. La taille ne doit pas excéder celle d'un manche de sabre, pour que tu puisses l'inssérer à l'intérieur. Ca te semble clair?
    Tanah - Je pense.
    Cenovii - N'oublies pas, tu dois utiliser la Force pour ne pas te tromper. Laisses-là guider tes gestes. Fais très attention à ne pas abîmer ton Bondar, même si nous disposons maintenant de quelques autres cristaux de ce type. Si tu as le moindre soucis, je ne suis pas loin, n'hésite pas à me questionner.
    Tanah - Bien compris, Maitre.

    Cenovii s'éloigne et laisse la padawan à son travail. Il se dirige dans réserve à cristaux et range 5 Bondars dans une malle, cristaux qu'il a prit le temps de récolter lors de leur séjour sur l'astéroïde.

    --------------------------------------------------
    obi-wan147 alias Tanah Kaa >
    2ème phase de construction du sabre laser: taillage du cristal
    Ton post est vraiment excellent, il ne manque rien et tu mérites amplement l'obtention de ton cristal Bondar. Maintenant tu dois le tailler à l'aide des outils jusqu'à avoir le cristal final, plus petit et hautement concentré en énergie. A noter que cette étape prends plusieurs jours dans le RP.

    -------------------------------------
    Cerar Norac-Viinir "Celui qui court derrière la montagne"
    alias Cenovii le Mandalorien de Nar'Shaddaa
    Chevalier en armure, Maitre de Keller

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 07-07-2010 18:13

    mercredi 07 juillet 2010 - 17:58 Modification Admin Permalien

  • Avatar obi-wan147

    obi-wan147

    304 Crédits

    J’étais assise sur ma chaise, silencieuse et en tête à tête avec mon cristal. Je l’observais soigneusement, et en admirais les courbes. La découpe violente qu’avait fait maître Cenovii de son sabre avait provoqué beaucoup de fissures, sûrement dû à la chaleur de la lame. Le cristal n’était pas taillé, plein d’impuretés et de craquelures, mais pour autant je le trouvais déjà très élégant. Je le regardais, le contemplais, sous toutes ses facettes. Je ne savais pas par où commencer, ni quels outils employer. Je ne savais pas non plus à quoi le cristal devra ressembler une fois façonné. Je pris le cristal dans ma main, en estimais son poids, le regardais de plus près. Sur le plan de travail se trouvais une lampe de bureau, elle allait m’être utile celle là. Je l’attrapai, et la ramenai vers moi. En l’allumant, le cristal plus qu’éclatant. J’étais sous le charme. En le plaçant mieux sous la lumière, toutes les impuretés et autres étaient assombri, se faisant des ombres entre elles ou elles même, mais la parti pure du cristal rayonnait. J’éteignis la lampe, et avais une idée un peu plus fixe de mon but. Par contre, pour atteindre cette zone, il allait y avoir du boulot. Déjà, une 1e découpe franche pour se séparer du plus gros me semblait une être une bonne solution. Car il fallait le dire, ce morceau de cristal était énorme ! Je redressai la tête pour voir tous les outils qui m’était disponible. Des limes, un chalumeau, deux petites scies à dents plates, des lunettes dont les carreaux avaient un effet loupe, et d’autres outils dont je ne saurais trouver leur fonction. En rejetant un œil sur le plan de travail, je trouvai une machine qui allait sûrement être d’un grand intérêt. Cet engin servait à faire des découpes au laser. La taille de la machine e permettait d’y glisser mon cristal. Mais avant de faire ça, je voulais juste la mettre en action pour voir comment elle fonctionnait. Bon, elle était assez simple, une mannette pour régler la hauteur, une autre pour diriger le laser, et une dernière pour la largeur du laser. Après avoir vu son fonctionnement, je pouvais m’en servir. J’installais mon cristal sur le socle, en le plaçant du mieux que je trouvais et m’apprêtais à enclencher le laser. Je posais la main sur le bouton « START » mais je remballai ma main aussitôt. Il y avait une erreur. Sans réfléchir, je décalai le cristal sur le coté. Pour une raison que j’ignore, une fois chose faite, je me sentais beaucoup mieux et sûr de son emplacement. Sûrement les affres de la Forces. Cette fois-ci, je démarrais vraiment le laser pour faire ma découpe. Le laser traversa le cristal de bout en bout. C’était impressionnant car ça illuminait le cristal de l’intérieur, c’était très beau. Tout doucement je ramenais le cristal vers moi pour découper la première moitié du cristal. Puis je fis le même geste mais dans le sens inverse. La partie tranchée par maître Cenovii se détacha et roula sur la table. Je posai la main dessus pour l’arrêter, puis c’est le laser que j’arrêtais. Je sortis le cristal et examinais ma découpe. Elle était bien droite et tellement propre qu’on voyait nettement l’intérieur du Bondar. La découpe fût un moment très stressant et crispant, alors je décidais de prendre une petite pause pour ne pas emmagasiner toute cette mauvaise énergie et faire des bêtises regrettables.
    Finalement, c’est le lendemain que je suis revenu. Gonflée à bloc pour mon cristal. Je repris mes coupes franches, mais cette fois ci, j’étais plus à l’écoute de la Force. Je positionnais toujours mon cristal en fonction de mes sentiments et vers la fin je sentais comme une osmose avec mon cristal, un lien très fort. Après l’avoir dégagé du laser, le cristal avait considérablement diminué. Mais des impuretés profondes dans le cristal persistaient. Je pris un moment de réflexion pour choisir l’outil adéquat. Je fouillais dans les tiroirs des établis, et mon choix se porta sur une simple lime. Je me remis sur mon tabouret et pris mon cristal. Il remplissait amplement ma main. Je commençais à limer les impuretés, malheureusement, la lime abimait un peu la surface du cristal. Mais au moins, elle éliminait les impuretés. Plus j’en retirais, plus j’en trouvais. C’était horrible. Ça faisait une tonne de poussière, autant dans l’air que sur le plan de travail. Je manquais plusieurs fois d’éternuer. Au bout d’un certain temps, je parvins à en finir. Le cristal avait franchement diminué. Une fois propre, je décidais de la perfectionner encore plus. Car il est râpeux et d’une forme très laide. Un petit coup de laser s’imposait. Je me doutais qu’il devait finir très petit, car le manche d’un sabre n’a pas un diamètre énorme. Il devait également avec une forme appropriée, et d’une bonne symétrie. Pour l’instant, je conservais le diamètre initial du laser. D’abord, j’éliminais la couche âpre du cristal. En enlevant le cristal pour voir le résultat, j’étais sciée à la base. Il était d’une beauté, d’une transparence, et sa couleur unique. J’avais mal au cœur à l’idée de devoir continuer de le tailler, mais je ne devais pas renoncer pour si peur. J’affinais au maximum le laser, mais n’entamais pas la découpe. Avant je voulais calculer mon coup. Je le regardais, mais n’avais aucune idée de ce dont à quoi il devait ressembler à la final. Rien ne venait. Je pense que c’est dû à la fatigue. Un peu de repos serait le bien venu.
    Etape final, la dernière découpe. La précision devait être maximal, l’attention sans défaut, enfin bref zéro pépin. En revoyant mon cristal j’étais toujours aussi émerveillée. Je m’assurais que le laser était toujours aussi fin et plaçais mon cristal. Je m’armais des lunettes pour voir du mieux possible mes mouvements et leurs résultats. Je faisais en sorte d’être très à l’écoute de la Force et démarrai le laser. Avec l’adresse la plus fine que je puisse je coupais mon cristal en prétend attention à chacune des réactions intérieur que ça me provoquait. Chaque découpe me rapprochait un peu plus du but. Mais je ne pouvais pas finir aujourd’hui, car j’étais un peu lessivé par tant de raideur, et de concentration. Je remettais finalement la fin au lendemain.
    Dernier jour, et toujours aussi excité de voir le résultat final. Mon cristal était vraiment petit, mais pas assez. Je le posais sur le socle et dans la même atmosphère qu’hier je le finissais. Le temps passait mais je ne m’en rendais pas compte. Mais arrivé à un certain stade, le cristal était vraiment tout petit. Je le retirais et l’admirais. Oui, il était bien fini. Il était assez rond au départ et finissait en une pointe très piquante. J’en étais très fière. Je le plaçais sous la lampe de bureau et son éclat irradiait les yeux. Je me sentais donc prête à le montrer à maître Cenovii

    vendredi 30 juillet 2010 - 14:45 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    - Hmmm... Bonne découpe... Précise... Les impuretés ont totalement disparu... On peut la sentir, l'énergie d'un Bondar est telle qu'elle donnerait presque le tournis... Ce cristal est étincelant... D'un blanc immaculé aux reflets argentés... C'est du très bon travail, padawan Kaa.

    Après avoir examiné le cristal tout juste taillé de Tanah, je la conduis auprès d'un autre établi, plus grand et plus fourni. Sur ce-dernier se trouvent des tas d'outils divers, à côté desquels sont ordonnés différents matériaux.

    - C'est là que les choses sérieuses commencent!

    ------------------------------------
    obi-wan147 alias Tanah Kaa >
    3ème phase de construction du sabre laser: Réalisation du manche et Assemblage final

    Aides-toi du plan ici pour construire le manche de ton sabre laser. Sois précise au niveau des termes techniques, et décris bien ce que tu entreprends. Tu peux personnaliser ton sabre à ta manière, au niveau de l'apparence. Aides-toi des posts de tes camarades si tu as du mal, mais je pense que tu t'en sortiras très bien!

    -------------------------------------
    Cerar Norac-Viinir alias Cenovii
    Mandalorien de Nar'Shaddaa
    Chevalier en armure, Maitre de Keller

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 31-07-2010 16:31

    samedi 31 juillet 2010 - 16:29 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    ;) Mon second sabre laser (partie 1) : en route pour Glee Anselm ;)



    Après avoir demandé la permission, maître Cenovii m'a autorisé à construire un second sabre laser. J'aurai pu partir en mission avec lui à la recherche des cristaux dont j'ai besoin, mais le mandalorien ayant encore du travail avec d'autres padawans, je préfère attendre un peu. Maître Kaarde a également donner son feu vert. Je viens d'apprendre que de nouveaux cristaux sont arrivés, notamment des Adegan. C'est justement ce qu'il me faut. Je me rends donc à l'atelier.

    En entrant dans l'établi, j'observe des outils disposés sur la table de travail qui, bien entendu, me sont familiers. Je cherche et trouve deux beaux cristaux Adegan, soigneusement rangés dans une armoire. Ils sont encore à l'état brut. Je vais donc devoir les tailler. Mais pour cette étape, je ne vais pas rester ici plus longtemps. J'ai en effet décidé de suivre le conseil de maître Cenovii et d'aller fabriquer mon second sabre laser sur ma planète natale, Glee Anselm.

    J'ai désormais les compétences requises au pilotage pour partir seul dans un vrai vaisseau. Je range précautionneusement les gros cailloux verts dans une boîte métallique et les emporte avec moi. Je passe à la salle commune pour prendre de quoi manger. Je m'installe aussi un moment pour bien méditer sur ce voyage. Je pense que retourner à mes origines est une bonne chose. J'aurai peut-être l'occasion de revoir des nautolans que je connais, qui sait...

    Quelques minutes plus tard, j'ai fini de manger. Je vais dans mes quartiers et prends quelques affaires. J'emporte aussi des provisions pour le voyage. Elles ne seront pas de trop, je pense. Ensuite, je vais prévenir mon maître Kaarde de mon départ. Il me souhaite que la Force soit avec moi. Je n'ai plus de doute quant à cette évidence.

    Je me rends dans le hangar et contemple le X-Wing Next Gen que je vais emprunter. C'est parfait ! J'installe quelques trucs à l'intérieur et bien sûr les stocks de nourritures. Je monte ensuite à bord du vaisseau et m'installe aux commandes. Je le ramènerai sans une égratignure, promis !

    Je n'ai pas oublié les manœuvres de bases, très importantes pour le décollage. Je lève l'interrupteur de la séquence d'allumage et attends que tous les voyants lumineux passent au vert. Ensuite, j'alimente les répulseurs, ce qui surélève le vaisseau et le maintient en l'air. Je le guide à l'extérieur, hors du hangar en donnant de petites poussées avec les réacteurs. Je trouve aussi la manette des gaz et donne quelques petites impulsions. Enfin, ça y est ! Je peux m'envoler pour Glee Anselm !

    -------------------------------------
    Que la force soit avec vous !
    May the force be with you !

    Je suis l'apprenti padawan de Kaarde.

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 27-08-2010 23:03

    mardi 17 août 2010 - 11:14 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    ;) Mon second sabre laser (partie 2) : arrivée sur Glee Anselm ;)



    Après plusieurs heures de vol, j'aperçois enfin la planète bleue. Je rentre dans son atmosphère et repère rapidement une zone d'atterrissage. J'appuie sur la manette à gaz et je réduis l'alimentation des réacteurs. Je branche également les répulseurs et diminue leur puissance afin d'atteindre une altitude plus faible. Je répète la manoeuvre une deuxième fois et coupe le contact. J'enlève finalement mon casque et déverrouille le cockpit. Je respire à pleins poumons.

    Moi : Ah ! Que c'est bon d'être chez soi !

    Je me trouve pour le moment sur la partie émergée de la planète, sur l'une des rares parcelles de terre. Il va me falloir faire un petit bout de chemin pour atteindre les marécages. Avant de continuer ma route, je prépare un sac imperméable. Dedans, j'y mets tout ce dont j'ai besoin : eau, nourriture, datapad, comlink et quelques autres bricoles. J'emporte aussi un respirateur A99. Bien que je sois amphibie, il pourrait m'être utile en milieu toxique. Je me dois de penser à tout. A ma ceinture, j'ai toujours mon sabre laser. Je vais d'ailleurs devoir le modifier un peu si je veux faire un système d'union pour un double sabre.

    Bien, je peux y aller à présent ! Je n'ai pas de carte pour m'orienter mais cela n'est pas forcément utile. En tant que jedi, je me laisse guider par la Force. De plus, je connais assez bien cette planète. Je ne devrais pas avoir trop de mal à trouver un point d'eau. Les routes sont désertes. Je n'ai en effet croisé aucun autre nautolan, ni même des anselmis. Pourtant, je sens presque leur présence à quelques kilomètres.

    Alors que je marche depuis bientôt une demi-heure, je décide de m'arrêter quelques minutes afin de m'adonner à un petit exercice que j'ai déjà pratiqué sur Yavin avec mon maître. Il consiste à faire bourgeonner quelques plantes. Je me mets en tailleur sur le sol et me concentre. J'observe attentivement les herbes et tente d'en savoir plus à leur sujet. Elles semblent prendre assez d'eau et la lumière du soleil est suffisante à leur bon développement. Cela ne m'étonne guère vu le climat et le paysage. Elles absorbent les nutriments grâce à leurs racines. Assisté de la Force, je cherche des réponses dans leur ADN. Il ne semble y avoir aucune anomalie. Voyons voir... Je respire profondément et commence une division cellulaire. Cette manipulation prend du temps mais au bout du compte, les plantes ont pris un ou deux centimètres.

    Fier de ma réussite, j'estime qu'il est temps de reprendre la route. Je me relève et poursuis mon chemin. Tout en marchant, je repense aux différentes personnes que j'ai quitté en voulant partir pour Yavin. Même si je suis un jedi, elles ne peuvent empêcher de me manquer. Il y a par exemple mon ami d'enfance, Shindo. J'en ai appris des choses avec ce gars-là, notamment sur la technique de combat de la vibro-lame. J'ai aussi beaucoup étudié le basic, dialecte indispensable pour communiquer sur Glee Anselm. C'est également ce copain nautolan qui m'a accompagné sur Yavin et acheté mon premier appareil volant : un Hot Rod Airspeeder. J'aimerais bien le revoir. Il est peut-être encore là, à moins qu'il ne soit parti. Il voulait à l'époque s'orienter dans la politique. J'ignore ce qu'il est devenu.

    Alors que je suis perdu dans mes pensées, des voix étrangères attirent soudain mon attention. Elles viennent de derrière. Je me retourne et découvre un groupe de dix Anselmis armés de piques de Force. Bien dissimulés dans les buissons, les autochtones m'avaient surement suivi. Enfin, peu importe ! Ils sont là à présent et n'ont pas l'air content de me voir. Il faut dire que nos deux peuples ne se sont jamais vraiment bien entendus.

    Je me présente calmement à eux en basic :

    Moi : Salutations amis anselmis, je suis Zatila Seprada ! Je suis de retour sur ma planète !

    Chef Anselmi : Ne devriez-vous pas vous trouvez dans la partie immergé de ce monde ?

    Moi : Je m'y rends justement !

    Chef Anselmi : Mais vous avez enfreint ainsi notre traité !

    Moi : Je n'ai pas été averti d'un tel accord entre nos deux peuples.

    Chef Anselmi : Qui est originaire de Glee Anselm se doit de se tenir au courant de l'actualité, surtout si vous revenez en ces lieux.

    Moi : Je n'ai pas oublié cette loi, mais en réalité, je ne pensais jamais revenir ici. Trop de mauvais souvenirs liés à cet endroit.

    Je reste vague pour éviter un sujet de conversation douloureux. Je n'aime en effet pas parler de la présumé mort de mes parents, ni de mon enfance qui s'est passée en grande partie sans eux à mes côtés.

    Chef Anselmi : Cela m'importe peu ! En revanche, votre présence ici est une bonne raison pour d'autres nautolans de violer d'autres règles. Je me dois donc de vous arrêter.

    Cet anselmi se prend décidément pour un leader. Je dois le convaincre de me laisser partir. Calmement et en m'aidant de la Force, j'effectue un tour de passe-passe avec la main :

    Moi : Je ne faisais que passer ! Vous pouvez donc me laisser repartir !

    Chef Anselmi : Vous ne faites que passer ! Je peux donc vous laisser repartir !

    Génial ! Je réussis à manipuler son esprit comme je veux. La situation s'arrange. Du moins, c'est ce que je crois au début mais je vais avoir plus de mal à me défaire de la situation que prévu. Un autre sous-chef anselmi intervient :

    Sous-chef Anselmi : Chef ! C'est un jedi comme le prouve son sabre à sa ceinture, il tente de vous avoir avec des astuces de persuasion.

    Comme je vois le chef hésiter, je focalise à présent mon esprit sur le sous-chef anselmi :

    Moi : Si je suis vraiment un jedi, vous ne voulez pas risquer un affrontement entre nous.

    Sous-chef Anselmi : Nous n'avons aucune chance et je ne vois pas de raison de....

    Alors que je réussis à persuader le sous-chef anselmi, un autre intervient encore.
    Là, c'est trop, je ne peux pas tous les contrôler. Je tente de fuir. Mais les anselmis sont des espèces rapides. Je voudrais bien utiliser le pouvoir de la vitesse mais j'ai déjà bien épuisé mon esprit avec la tentative de persuasion. Mon petit exercice avec les plantes a du aussi me coûter de mon énergie. Au bout d'un moment, les créatures me dépassent et m'encerclent.

    Chef Anselmi : Venez avec nous sans faire d'histoire !

    Je ne veux pas me servir de mon sabre laser. Je ne leur laisserai aucune chance et surtout, je pourrais les blesser gravement. Non, au lieu de ça, j'attends leur offensive.

    Chef Anselmi : Nous vous aurons donc par la manière forte !

    Décidément, ce chef est entêté ! Mais qu'importe, j'esquive les attaques de mes adversaires une par une. Puis de temps en temps, je me sers de la Force pour éloigner les autochtones. Si je ne veux pas les combattre, je dois trouver une autre solution. J'aperçois un rocher assez haut. A l'aide du pouvoir du saut, je me projette dessus. Les anselmis tentent d'escalader la colline. Ils manquent un peu de souplesse à mon goût. Et puis, ils sont forcément plus lents que moi, ne sachant pas utiliser les pouvoirs de la Force. Je les attends tous, patiemment. Bien entendu, ils arrivent à ma hauteur et ne se doutent pas que si je les ai faits venir là, ce n'est que pour m'en débarrasser. Alors que je me trouve à environ quatre mètres de hauteur, je saute et place mes mains vers le sol comme pour créer un bouclier amortisseur. Ce pouvoir est ma spécialité et je n'étais qu'à quatre mètres, autant dire un jeu d'enfant.

    Les anselmis, qui se trouvent coincé en haut du rocher, enragent de s'être faits avoir de la sorte, tans pis pour eux. Et maintenant que je suis hors de portée, j'utilise le pouvoir de vitesse et m'enfonce dans la forêt. Quelques secondes plus tard, je suis déjà loin et je sais que suis quasi irrattrapable. Au bout d'un moment enfin, je trouve un point d'eau. Je place mes bras en avant et plonge vers dans les profondeurs de l'océan.

    -------------------------------------
    Que la force soit avec vous !
    May the force be with you !

    Je suis l'apprenti padawan de Kaarde.

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 18-08-2010 17:34

    mardi 17 août 2010 - 17:41 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    ;) Mon second sabre laser (partie 3) : retrouvailles et taille des cristaux ;)



    Cela fait plusieurs minutes déjà que j'ai plongé. Je nage avec une grande facilité, autant qu'à l'époque où je vivais encore sous l'eau. Je suis ravi de constater que certaines habitudes ne se perdent pas. On pourrait dire que je suis à l'aise comme un nautolan dans l'eau.

    A l'académie, on n'a pas l'occasion de vivre cette fabuleuse expérience que de nager dans un milieu aussi dense que la mer et c'est bien dommage. C'est une chance pour moi d'être amphibien. C'est également pour cette raison que je me suis créé un sabre amphibie. Si un jour, on me propose des missions dans des mondes sous marins, je serai prêt. Afin d'en être bien sûr, j'allume mon arme de jedi. Une belle lame verte apparait.

    Moi (intérieurement) : Bien, il est fonctionnel, c'est rassurant !

    Je l'éteins aussi tôt afin de ne pas gaspiller de l'énergie inutilement et je continue mon avancée dans les profondeurs de l'océan. Je suis presque arrivé. J'aperçois déjà de la lumière au loin dans les bulles de la ville sous marine. Ce monde ressemble un peu à Otoh Gunga.

    Je pénètre à l'intérieur d'une des bulles. Ce n'est pas n'importe laquelle. Je l'ai choisi précisément parce que la maison de mon ami Shindo s'y trouve. Le système de sécurité a apparemment reconnu mon signal énergétique lorsque je suis passé dans la bulle de plasma. C'est une bonne chose, je n'ai pas envie d'avoir le même soucis qu'avec les Anselmis tout à l'heure.



    Je frappe à la porte et j'attends quelques secondes. Je connais bien les parents de mon ami nautolant, ayant vécu avec eux pendant une grande partie de mon adolescence. La mère de Shindo vient m'accueillir :

    Mère de Shindo : Bonjour ! Puis-je vous aider ? Mais... C'est toi, Zatila ?

    Moi : Bonjour madame ! Oui, c'est bien moi Zatila et je suis de retour à Glee Anselm.

    Mère de Shindo : Je t'en prie, entre !

    Je pénètre dans le pavillon. Puis, je discute un peu avec la mère de Shindo. Je lui fais part de mon projet de me construire un second sabre laser et demande aussi des nouvelles de son fils.

    Mère de Shindo : Il est encore sur la planète ! Il n'a pas fini ses études de politique. En revanche, il ne vit plus chez nous.

    Moi : Savez-vous où je pourrai le trouver ?

    Mère de Shindo : Oui, je sais où il habite. Ce n'est pas très loin d'ici. Mais ne te donne pas la peine de te déplacer encore ! Je vais l'appeler pour qu'il vienne directement ici. Si tu veux faire le polissage de ton cristal, je te laisse. Fais comme chez toi !

    Je m'installe à la table de la cuisine et sors quelques affaires dont une lampe flash, un fil d'alimentation, un cylindre de verre (avec 2 miroirs polis), une bouteille de dioxyde de carbone et bien sûr de la nourriture pour tenir le coup. Ca fait quand même longtemps que je n'ai pas pris de repas. Pour tailler mes cristaux, je ne peux pas compter sur le laser à diamètre réglable de l'atelier de Yavin. C'est pour cela qu'il va falloir que je sois ingénieux et que je m'en fabrique un moi-même. Cela ne devrait pas être trop difficile, je sais déjà comment m'y prendre. J'ai toutes les pièces nécessaires.

    Je place les deux miroirs aux extrémités du cylindre de verre, avec les côtés de réflexion faisant face à l'intérieur du cylindre. Puis, je remplie ce dernier avec une bouteille de dioxyde de carbone. J'installe la lampe flash à côté du résonateur optique. Ensuite, je branche le fil d'alimentation à la lampe flash puis je la règle pour une courte rafale. La lumière de la lampe excite les atomes dans le milieu de CO², les stimulant et les faisant passer d'un état inférieur d'énergie à un état d'énergie plus élevée. Ces atomes «excités» émettent de la lumière, qui rebondit plusieurs centaines ou des milliers de fois d'un miroir à l'autre. Une fois que la lumière est devenue assez puissante, elle va vers le résonateur optique à travers le miroir partiellement transparent, produisant un faisceau laser.

    source : (technique honteusement pompée sur : www.commentfaiton.com/fiche/voir/70328/comment-creer-un-faisceau-laser :craneur: )

    Alors que j'ai passé déjà une première bonne heure à créer cet outil de polissage, je décide de m'accorder une pause. J'ouvre mon sac et attrape une boîte de deux délicieux sandwitch. Je les dévore en quelques minutes tant je suis affamé.

    Moi : Ouf ! Ces sandwitch sont vraiment bons mais très bourratifs, à moins que ce ne soit parce que j'ai manger trop vite.

    Il est vrai que les casse-croûtes de l'académie sont excellents. Et bien que petites, ces tranches de pain avec leur garniture font un repas complet. En tant que bon nautolan, ma soif a aussi besoin d'être étanchée. Aussi, je trouve dans mon sac une mini-bouteille de limonade, ma boisson préférée. Si on ne le sait pas depuis le temps.... :D

    A présent que j'ai créer le faisceau laser, il ne me reste plus qu'à m'en servir. Maintenant que je suis bien gavé, je peux me remettre au travail. Je sors précautionneusement la boîte des cristaux de mon sac. Je l'ouvre et à l'aide de la télékinésie, je vais léviter le premier vers le faisceau. Au premier contact, la gemme rougit un peu et produit quelques étincelles. La réaction est similaire à celle que j'avais constaté avec l'outil de polissage de l'académie. Cela me rassure. Et apparemment mon cristal se taille bien. Il prend la forme que j'espérais. Bien que longue, cette étape me semble plus aisée que la première fois que je l'ai expérimentée, pour mon premier sabre laser.

    Au bout d'une bonne demi-heure, j'ai fini ! Mais il me reste la seconde pierre de Kathracite. Je m'apprête à recommencer le taillage lorsque quelqu'un frappe à la porte. La mère de Shindo va ouvrir. Elle accueille son fils et le fait entrer. Je pose mes outils un moment et me lève. Lorsque mon ami pénètre dans la pièce, j'affiche un sourire et nous nous tapons sur l'épaule pour nous saluer.

    Moi : Shindo ! Quel bonheur de te revoir ! Ca fait bien longtemps !

    Shindo : Zatila ! Woua, tu es devenu un vrai jedi, si j'en juge à ton sabre et ton allure.

    Un peu gêné, je réponds :

    Moi : Eh bien, en réalité je ne suis encore que padawan. Mais j'ai beaucoup appris avec les jedi à l'académie. J'ai même suivi ton conseil et pris des cours de pilotage. C'est d'ailleurs grâce à eux que j'ai pu venir ici, sur Glee Anselm.

    Shindo : Génial !

    Moi : A ce que j'ai entendu dire, tu as finalement choisi de t'orienter en politique. Comment ça se passe ?

    Shindo : Mais parfaitement mon ami, je compte me présenter aux élections quand je le pourrai. Tu voteras pour moi, hein ?

    Je souris à cette remarque à laquelle je m'attendais. Le nautolan regarde par dessus mon épaule.

    Shindo : Qu'est-ce que c'est que tout ce bazar ?

    Moi : Je me suis construit un faisceau laser afin de polir les cristaux qui me permettront de faire un sabre laser comme celui-ci.

    J'allume prestement mon arme de jedi et laisse apparaître la brillante lame verte. Le nautolan surpris a un mouvement de recul suivi d'un air intrigué.

    Shindo : Si j'avais imaginé que tu brandirais un sabre devant moi...

    Moi : J'en aurais donc bientôt deux. Mais cela risque de prendre du temps car mis à part les cellules d'énergie et quelques autres composants, je n'ai pas de quoi me faire un manche. Enfin, je trouverai bien !

    Shindo : Mais pourquoi es-tu revenu ?

    Moi : Après un an et demi passé à l'académie, j'avais envie de revenir. J'avais envie de te revoir et aussi, j'ai pensé que je pourrais construire mon sabre ici. Vois-tu, comme j'ai fabriqué le premier à l'académie et que je vais faire le second ici, j'ai l'impression de créer une sorte de pont virtuel, de lien entre mon ancienne maison ici sur Glee Anselm avec les nautolans et ma nouvelle famille qui se trouve sur Yavin auprès des jedi.

    Shindo : Je te souhaite bonne chance alors pour l'élaboration de sabre. Quand tu auras fini, je te montrerai mon nouvel appareil sous-marin. Allez, je te laisse ! Préviens-moi quand tu auras terminé !

    Mon ami d'enfance quitte la pièce et moi, je m'en retourne à mes activités. J'ai un second cristal à tailler. Je bois un peu et m'y remets. La taille du second cristal n'est pas très différente du premier. Il est juste un peu plus gros et me prendra donc plus de temps. Toujours de la même façon, à l'aide de la Force, je dirige la gemme vers le faisceau et le fais lentement tourner dans les airs. La pierre verre à l'état brut commence tout doucement à se tailler et à prendre la forme d'un cristal. Au bout d'une heure de dur mais nécessaire labeur, j'ai enfin fini. Je vérifie mes deux cristaux afin de chercher leur éventuelles impuretés. J'en décèle deux sur le premier et trois sur le second. Je les enlève soigneusement. Et voilà, enfin après plusieurs heures au total, j'ai fini la première étape de construction de mon sabre, si je ne prends pas en compte le choix du cristal et de la couleur que j'ai déjà fait.

    C'est l'après-midi, presque le soir et je ne suis pas trop épuisé par mon travail. Ce n'était pas non plus si épuisant que ça ! Mais après l'effort, le réconfort comme dit le proverbe. Aussi, je décide d'aller prévenir Shindo que j'ai terminé. Nous pouvons aller voir son nouveau bijou.

    -------------------------------------
    Que la force soit avec vous !
    May the force be with you !

    Je suis l'apprenti padawan de Kaarde.

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 24-08-2010 20:58

    samedi 21 août 2010 - 15:38 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    ;) Mon second sabre laser (partie 4) : dans les profondeurs de l'océan ;)


    Je rejoins Shindo. Puis, il m'emmène dans un petit hangar situé au sous sol. A l'intérieur, je peux admirer son tout nouveau vaisseau.


    Taille réelle

    Shindo : C'est un ancien bongo gungan ! On en trouve plus beaucoup dans la galaxie. Je l'ai rénové aussi et il est parfaitement fonctionnel ! Alors qu'est-ce que tu en dis ?

    Moi : J'ai hâte d'aller faire un tour à son bord !

    Shindo : Alors allons-y sans plus tarder !

    Nous montons dans le bongo gungan. Shindo démarre les moteurs et rapidement, nous sommes partis. Rien de telle qu'une balade en sous marin pour se changer les idées. Cela va me permettre de me détendre avant d'entamer la prochaine et dernière étape de la construction de mon sabre laser.

    Moi : J'imagine que tu connais le coin par coeur depuis le temps.

    Shindo : Eh bien presque en effet ! Il faut que je te montre un endroit superbe.

    Nous aurions pu y aller à la nage, mais ce vaisseau marin nous facilite bien la tâche et s'avère plus rapide. Nous arrivons à destination en un rien de temps. Shindo pose le bongo en douceur sur une plateforme et nous descendons. Toujours sous l'eau, mon ami nautolan entame la route. En toute confiance, je le suis. Nous mettons quelques minutes avant d'arriver dans un lieu tout à fait magnifique. Des tas d'algues multicolores et plantes grimpantes se présentent sous mes yeux ébahis. De nombreux coquillages de formes et de couleurs différentes décorent aussi le sol. Bluffé par cette incroyable beauté, je déclare :

    Moi : C'est sublime !

    Shindo : Pas mal, hein ? Je l'ai découvert il y a quelques jours.

    Moi : Mais alors, c'est peut-être un terrain protégé...

    Shindo : Non impossible ! Il y aurait des barrières d'interdiction sinon.

    Le nautolan n'a pas tout à fait tord. Pour autant, je suis étonné qu'une telle merveille de paysage ne soit pas sécurisée. Je nage librement dans l'océan bleuté et touche du bout de mes doigts le sable fin qui tapisse le sol. Puis, je me rends compte que ce lieu ne contient pas seulement des étoiles de mer et autres bijou mais également un vaisseau sous marin naufragé. Frappé par cette découverte, j'interpelle Shindo :

    Moi : Hé, viens voir !

    Le nautolan rapplique en moins de deux. J'indique du doigt l'appareil métallique.

    Shindo : Ca alors ! Je ne l'avais encore jamais vu !

    Je m'approche du sous marin et en regardant à travers les hublots, je me rends compte qu'il n'y a personne à son bord. Je me demande quand c'est arrivé et surtout ce qu'il s'est passé. Que sont devenus le pilote et les occupants du vaisseau ? Je me pose vraiment des questions. Je suis tellement curieux que je rentre dans le sous marin dans l'espoir de trouver des indices. Apparemment, il y avait à coup sûr au moins deux personnes. En effet, il y a deux respirateurs A99. Mon ami nautolan cherche avec moi et lorsque je lui demande s'il a trouvé quelque chose, l'amphibien reste sans voix. Je le rappelle et n'entendant pas sa réponse, je me retourne et le voit se tenant debout sans rien dire. Je le rejoins rapidement et je le secoue un peu :

    Moi : Hé oh ! Ici Glee Anselm ! Tu m'écoutes ?

    Shindo : Je suis désolé Zatila !

    Le nautolan n'ajoute rien mais me montre du doigt un objet métallique posé sur le siège du pilote. C'est une arme et je la connais bien : un sabre laser. Je l'attrape et tente de l'allume mais celui-ci semble endommagé.



    Moi : C'est un très beau sabre laser. Cela nous indique au moins que le pilote était un jedi. Mais pourquoi me dis-tu que tu es désolé ?

    Shindo : Ce sabre laser n'est pas n'importe lequel... Je l'ai déjà vu, il y a de ça fort longtemps.

    Quelques secondes s'écoulent avant que Shindo reprenne :

    Shindo : A l'époque, tu étais encore très jeune.

    Moi : A qui appartient-il ? demandai-je de plus en plus angoissé

    Shindo : C'est le sabre laser de ton père, Zatila.

    A ces mots, je reçois comme un choc en pleine poitrine. Un sentiment d'incompréhension m'envahit car je ne sais quoi penser à cette révélation. Par acquis de conscience, je demande :

    Moi : Mais.... En es-tu bien sûr ?

    Shindo : Aucun doute ! Il est identique ! Comme tu le sais, ton père était à l'époque un jedi. J'ai vu ce sabre des dizaines de fois. On m'avait fait promettre de ne rien te dire.

    Je tiens toujours l'objet dans mes mains. Je l'observe attentivement. Je reste un moment plongé dans mes pensées. Puis, je déclare :

    Moi : Mais si tu n'as pas vu ce vaisseau la dernière fois, alors cela voudrait-il dire qu'il est passé récemment et que.....
    et que mes parents sont toujours en vie !

    Shindo : J'aimerais en être sûr, mais dans ce cas pourquoi un sabre se trouverait ici ? Ton père l'a peut-être perdu au cours d'un combat.

    Moi : Mais il n'y a ni sang, ni corps ! Comment expliques-tu cela ?

    Mon ton est passé d'une grande surprise à celui de l'énervement. Je ne me contrôle plus, je veux savoir ce qu'il s'est réellement passé ici. Je sors rapidement du vaisseau et m'apprête à partir.

    Shindo : Attends ! Où comptes-tu aller ?

    Moi : Je pars chercher ma famille !

    Shindo : Allons Zatila, sois raisonnable, tu ne sais même pas où commencer !

    Je me rends compte que mon ami dit vrai. Je prends quelques instants pour me calmer et demande à Shindo de me raccompagner au bongo. Sur le chemin du retour, je ne dis pas un mot. Je suis encore sous le choc. J'ai récupéré l'arme de mon père et j'ignore si j'ai bien fait. Mais après tout, un jedi qui perd son sabre laser ne revient pas le rechercher en général. Et si la Force a voulu que je le découvre, qu'il en soit ainsi. Nous rentrons au bout de quelques minutes. Puis, je demande à l'amphibien de bien vouloir me laisser seul. Alors qu'il s'éclipse, je plonge dans une profonde méditation et fais appel à la Force afin de trouver des réponses aux nombreuses questions que je me pose.

    vendredi 27 août 2010 - 22:15 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide