DEXTER : Le dernier padawan - Tome II (page 5)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Padme111

    Padme111

    25299 Crédits

    J'espère vraiment que l'histoire continue à vous plaire. Je voulais vraiment cette affrontement, mais aussi trouvé une issus pour mes personnages. J'ai essayé de rester logique et j'espère que ce chapitre ne vous semblera pas tiré par les cheveux. 

    13 - Dernier espoir

    Dexter – Elle n’a aucune chance !
    Vyvacy – Elle veut te protéger.
    Dexter – Tatie est la première à dire que seul nous pouvons échoués mais qu’ensemble…
    Vyvacy – Nous pouvons vaincre n’importe quel ennemi. Oui, elle me l’a souvent dit aussi.
    Dexter – Aidons là !

    ***

    Les deux bêtes arrivent l’une derrière l’autre en marchant tellement elles sont certaines que leur proie ne peuvent plus leur échapper. Puis, l’une marche vers la gauche et l’autre vers la droite.

    Pad – En garde monstres !
    SKRRRRIIIIIIIIIYYYEEEEEEH !
    Pad – Gagner ! Allez vient voir maman, laisse bébé Besalisk et mon homme tranquille.

    Maître Brûle espère pouvoir tenir suffisamment longtemps pour que Vyvacy et Dexter trouvent un refuge. Elle ne pouvait pas s’imaginer partir en Ataru sans la Force, aussi elle décida mentalement d’attaquer en forme V, le Djem So.

    ***

    Bien qu’il ait les deux blaster à la ceinture et plus aucune grenade, Vyvacy avait un plan. Il prend l’une des armes et la remet dans la main du Besalisk. Sans s’arrêter de soutenir l’humain, Dexter place le canon de l’arme dans son pantalon. 

    Vyvacy – Laisse moi et continue d’avancer.
    Dexter – Non.
    Vyvacy – J’ai un plan.

    Dexter s’arrête et regarde l’homme. Vyvacy lui montre quelque chose qui est resté sur la neige après leur chute.

    Vyvacy – Ai confiance en moi. Cours Dexter. Je ne peux l’abandonnée.
    Dexter – D’accord !

    Dexter n’était pas certain d’apprécier ce plan car il ignorait ce qui en découlerait. Hélas, le temps joue contre eux et ils doivent s’activés afin que Padmée ne se fasse pas dévorée.

    ***

    Lorsqu’une des bêtes sautent et l’autre fonce sur Maitre Brûle, l’ex-Jedi se laisse tombée et fait un roulée boulée en tenant fermement son épée laser dans la main droite. Les deux prédateurs se cognent. Padmée parvient à se redressée et se remettre en garde. Les bêtes se remettent rapidement debout et l’une lance sa queue vers Padmée qui se fait projetée vers Vyvacy et Dexter. L’autre animal est déjà à la charge !

    Vyvacy – Content de te voir.
    Pad – Je vous avais dit de partir.

    Dexter court à l’opposé des monstres en regardant en arrière. Vyvacy a un genou au sol, l’autre jambe plié en angle droit. Padmée réalise que son marie porte sur l’épaule, le lance-roquette qu’il portait sur le dos avant la chute. 

    Dexter – FLAM MAITENANT !

    Il tire et le projectile part, file à toute allure et dépasse les monstres galopant vers eux.

    Vyvacy jette l’arme vide au sol et aide Padmée a se relevée. Il prend se blaster.

    Vyvacy – Protégez votre padawan Maître Brûle.
    Pad – Vycy…

    Le missile atteint sa cible et explose sur le haut du glacier. Les yeux humides, Padmée cours vers Dexter. Vyvacy essaye de viser la gueule des monstres qui évitent les morceaux de glace qui tombent autour d’eux. Padmée se retourne tout en courant. Elle avait rattrapé son padawan qui est sur sa gauche. Elle voit son mari tiré avec le blaster sur les deux monstres et la montagne qui s’effondre. 

    Vyvacy – COURS PAD, COURS ! Je t’aiiimme
    Pad – NOOOON !

    Padmée court malgré les douleurs musculaires dans les jambes, les larmes lui montèrent. Dexter est toujours à sa gauche et semble aussi épuisé qu’elle. Derrière eux, elle entend le bruit du glacier qui tombe.

    Au bout d’une minute de course, Padmée et Dexter s’arrêtent derrière un rochet de glace. Le Besalisk s’effondre littéralement, il est épuisé. Padmée s’assied contre le rochet à côté de Dexter.

    Pad – Ca va Padawan ?
    Dexter – Non, je peux plus aller plus loin.

    Il est au bord de larmes. Elle pouvait comprendre puisqu’elle-même souffre des muscles. Elle regard au dessus du rochet et espérait voir Vyvacy courir vers eux. Même s’il y avait peu d’espoir, elle voulu espérée. Hélas, Padmée ne peut voir que les rochets de glace tombée et une fumée s’en dégager.

    Dexter – Vyvvaacy ?
    Pad – Je ne le vois pas.

    Elle se remet dos au rochet. Elle refuse d’accepter l’évidence. Elle se tourne vers le Besalisk.

    Pad – Reprends ton souffle.
    Dexter – Sont-ils morts ?
    Pad – Je l’ignore. J’ai encore mon épée laser.
    Dexter – Il m’a laissé un blaster.
    Pad – Bon plan.
    Dexter – Frey est où ?

    Padmée veut gardée espoir et regarde à nouveau vers le glacier qui a fini de s’effondrer.

    Pad – Je l’ignore.

    Si son padawan n’avait pas été là, si elle était certaine que les monstres furent tués, Padmée aurait couru voir après Vyvacy. Padmée prend par le manteau son padawan exténué. Elle sait qu’il est à bout de force et elle aussi, mais que pouvait-elle faire d’autre à par fuir ?

    Dexter – Où allons-nous ?
    Pad – Loin d’ici.

    ***

    Sous les morceaux de glacier, les deux monstres bougent encore. 

    Un bruit de moteur. 

    Une fumée toxique s’échappe de ce lieu. 

    Quelqu’un tousse. 

    Les prédateurs sont secoués mais décidés à reprendre la chasse. 

    ***

    Exténués et affamés, Padmée et Dexter se sont remis à marcher à l’opposé de là où les monstres avaient été enseveli par la glace. Ils marchèrent encore un quart d’heure, lorsque Padmée glisse et entraine Dexter dans sa chute encore plus bas. Elle n’en finissait plus de descendre car ses jambes n’arrive plus à freiner sa cours et bientôt refusaient de la portée. Le Besalisk parvient à se mettre en boule et dévale la pente sans se blesser. Une fois que Pad parvient à ne plus glissée, elle ignore les douleurs, elle se redresse et voit Lou’Xan en boule la dépassée pour s’arrêter sur le terrain plat à trois mètres en dessous. 

    Pad aurait voulu restée sur le sol gelée et s’endormir. Elle doit se relevée, elle doit aider son padawan. Elle essaye de se remettre debout et de rejoindre Dexter sans encore glisser, elle peine. Hélas, c’est là qu’une ombre la submerge. L’ombre d’un animal qui se trouve dix mètre plus haut. Alors l’ex-Jedi tressaille encore plus, elle n’en verrait donc jamais la fin ? Son mari est-il mort pour rien ?

    Pad – Où est l’autre ?
    Dexter – MAIIITRE !

    Elle se retourne. L’autre monstruosité est là à quinze mètres sur le plat devant Lou’Xan. Padmée ne pouvait pas les combattre tout les deux, encore moins son padawan. Et pendant une seconde, elle perdu tout espoir. 

    La bête qui était à sur les corniches glacées au-dessus de Pad, cherche comment ne pas perdre le contrôle de sa descende. Pour la première fois, l’humaine réalise que ce terrain est à son avantage par rapport aux bêtes. Même si l’animal a des griffes, il se doit de bien calculer ses gestes afin que son poids ne l’entraine pas dans une glissade incontrôlée. 

    Tout en tremblant Dexter pointe son blaster vers le prédateur qui n’est plus à onze mètres. Pad l’encourage à tirer. La peur le tétanise mais il réalise que c’est le monstre ou lui. Il tire, une, deux, trois fois. Le monstre semble insensible aux projectiles. Dexter recule de quelques pas. 

    Soudain, un bruit de moteur raisonne suivi de bruits de tir de laser. L’animal qui projette de l’acide vers l’intrus. En tournant sa tête, quelques goutes d’acides tombent prés de l’enfant et sur sa main droite inférieur. L’enfant hurle de douleur. 

    Devant Dexter, il n’y avait plus rien… L’animal venait de changer de cible. Padmée n’en croyait pas ses yeux. Sur une motojetski, elle peut reconnaître un Bothan qui est prix en chasse par l’animal ! Aussi vite parti qu’il n’est arrivé, Frey est couché sur la motojetski filant le plus loin possible d’eux. 

    Padmée se remet à courir et rejoins son padawan. Lou’Xan a les larmes qui lui coulent sur les joues. Il tient son poignet et tousse à cause des vapeurs d’acide. Padmée place son col roulé sur la bouche et prend son padawan sous le bras. Elle tousse. Elle l’aide à marcher un peu plus loin. Elle constate que l’acide démanche la main inférieure droite de Dexter. Celui-ci n’arrête pas d’hurler et de tousser. Elle s’arrête encore trop proche des inhalations mais constate que l’acide démanche toujours plus le membre de son padawan. Padmée prend et active son épée laser. 

    Pad – Pardonne moi Dexter. 

    Elle frappe un coup et l’épée laser tranche le poignet de l’enfant. Il perd connaissance. Elle le porte encore un peu plus loin, là où les gaz ne l’atteignent plus. Maître Brûle ignore ou elle puisse encore la force d’agir. Elle pose son padawan sur le sol. Les poumons lui font mal et elle tousse. 

    Elle aurait voulu resté à ses côtés, mais il y avait encore une bête là dans les environs. Elle le chercha et constate qu’il avait été très prudent car la pente était excessivement raide et elle avait mis du temps à descendre. Mais maintenant, elle venait de repérer où est Padmée. Elle laisse l’enfant sur place et saute vers un point éloignée. L’animal saut vers elle. Maître Brûle cours malgré la douleur…

    ***

    Quelques minutes plutôt…

    Sur la motojetski, Frey Obja espère ne pas arriver trop tard. Il sait exactement où est Lou’Xan et Padmée et il doit parvenir à les aider ou tout au moins à créer une diversion. 

    Le Bothan s’estime chanceux d’avoir eu un sauveur. Alors qu’il pensait mourir dans la neige, un vieil ami était arrivé et lui avait donné les premiers soins. Frey est conscient que ses poumons ont besoin d’un traitement médical en profondeur, mais rien n’aurait pu l’empêché d’aller secourir le fils Cho. 

    Dans le moyen de transport de son sauveur, il y avait deux motojetski. L’une était pour son plus fidèle ami et l’autre est pour lui. L’équipière de toujours, avaient mis d’accord tous le monde pour ne plus risquer de perdre le moyen de partir d’Ilum, aussi ils avaient atterrir dans un lieu relativement sur. Elle gardait les moteurs prêts à décoller tandis qu’ils risquèrent des missions de sauvetage. 

    Enfin il peut voir au loin la monstruosité acculer quelqu’un dans la roche gelée. Frey mit les gaz en prenant le risque de faire exploser le moteur. Lorsqu’il est à porter de tir, il ne lésine pas sur les moyens. Si l’animal ne semble même pas avoir la moindre égratignure, elle se retourne vers lui en projetant un jet d’acide qu’il parvient à éviter de justesse. La réaction chimique provoque un nuage toxique. Heureusement cette fois-ci Frey avait un casque de protection et file loin du lieu toxique. 

    Pas le temps de pensé, car l’animal le prend en charge. Alors il met la motojetski à rude épreuve en fonçant. Au bout d’un moment sans comprendre pourquoi le prédateur fait demi-tour. Frey aussi. 

    Frey – Pas question que tu les tues !

    Il tire encore sur la carcasse mais l’animal l’ignore. C’est alors qu’il voit l’ombre d’un vaisseau qu’il connait passé au-dessus de sa position et se placer entre le monstre et lui. La rampe est descendue et il saute pour remonter à bord. 

    Le vaisseau en profite pour tirer sur l’animal. Rien n’y fait jusqu’à ce que la glace cède et le monstre se fait engloutir. Un nuage toxique s’échappe et le vaisseau reprend de l’altitude. 

    ***

    Reprenant conscience, Dexter essaye de se remettre assit. Il tousse, il a mal au poumon. Il a mal au poignet et constate avec horreur que son maître lui a belle et bien coupé la main inférieure droite. Les larmes lui coulent et plus encore lorsqu’il réalise qu’elle n’est pas à ses côtés. Dexter pleure parce qu’il n’en peut plus. L’idée que Frey n’a pas pu s’en sortir et Vyvacy soit mort. Il se recroqueville sur lui-même.

    Soudain, il entend des bruits de pas dans la neige et voit son maitre en sueur et livide, arriver. 

    Pad – Ne reste pas là, padawan. Koff, Koff. Tu dois fuir les inhalations. Je vais l’attiré loin de toi. Une fois que ce monstre est après moi,koff… rends-toi le plus loin possible, Kof, koff… fuis autant que tu ne le pourras. Koff. Rejoins Frey si tu peux. 
    Dexter en larme – J’veux pas…Koff, koff… que tu partes. 
    Pad – Dexter,Koff… j’ai promis à ton père de te garder en vie. Koff….Laisse-moi tenir ma promesse. Koff.
    Dexter – Maitre… Koff.
    Pad – Ce que je t’ai appris dans le Force peut t’aider. Koff. Tu es mon dernier espoir, Dexter.

    Elle regarde vers la droite et voit l’ombre du monstre. Elle regarde une dernière fois son padawan en larme, tétaniser et désespérer. Puis, elle court à l’ opposer de l’enfant. Dexter s’oblige à marcher à l’ opposer de son maître. Au bout d’un kilomètre, épuiser, Lou’Xan se laisse glisser le long de la paroi et constate la distance le séparant du monstre qui poursuit son maitre, il pleure.

    ***

    Padmée avait bien essayé d’éloigner l’animal de son padawan. Et lorsqu’elle eu trouvé un abri temporaire, elle reprend son souffle. La bête devait être proche, mais il la cherchait. L’ex-Jedi s’apprête à repartir. Elle ne voulait pas rapproché le monstre de son padawan. Malheureusement, elle avait du revenir vers lui pour l’obliger à quitter ce lieux toxique. 

    Padmée ignore où elle trouvait la force de courir encore. Elle en vient à imaginé qu’elle mourrait d’épuisement. Non, elle devait oublier ce type de pensée ! Non, pas avant d’avoir l’assurance que Dexter est sauvé ! 

    ***

    Dexter est triste, épuisé et sans plus aucun espoir. Pourtant, il avait marché quelques pas en opposition de là où les vapeurs toxiques étaient. Il voudrait être capable d’apporter de l’aide à son maitre, mais comment ? 

    Même si son maître lui avait dit d’aller vers l’endroit où la motojetski était parti, Lou’Xan se sentait tellement épuisé. Il s’assit sur le sol gelé les genoux contre son front, les trois mains valides autour de ses jambes. Il avait placé sa main blessé entre son torse et ses genoux. Les larmes lui coulent. Il a peur, il a mal, il a faim, il est désespérer. Il y eu ce tir au loin sur la gauche. Dexter ne réagit plus. 

    Soudain, un bruit de moteur et glace brisée. Dexter relève la tête et voit au loin un nuage de vapeur, mais pas de vaisseau. Pourtant, il connait le bruit de se moteur. Et sans comprendre, il réalise que la créature revient vers lui. 

    Pad – COURS DEXTER, COURS !
    Dexter – Maitre…

    Il ne réalise pas tout suite, mais oui, c’était bien elle. 

    Padmée en avait assez ! L’animal semblait vouloir une proie facile et avait obligé Pad à revenir sur ses pas. Maitre Brûle n’a pas l’intention le laisser agir à sa guise. Elle sait que Frey est vivant et qu’il fera tout pour sorti l’enfant d’Ilum. 

    Padmée Brûle décide d’affronter une bonne fois pour toute la monstruosité !

    SKRRRRIIIIIIIIIYYYEEEEEEH !

    Pad – Oui, c’est encore moi !

    Elle se remet à courir droit devant elle. Elle n’a plus peur, elle sait que la mort est au rendez-vous. C’est mieux de mourir dans l’affrontement que dans l’épuisement. Elle sauvera Dexter et rejoindra Vyvacy, bloli, Mirax et d’autres Jedi. Pad court droit vers le monstre. 

    Dexter réalise enfin ce que son maître s’apprête à faire, il ressent presque sa détermination à travers leur lien. C’est alors qu’il voit pour la première fois dans son entièreté, le monstre à hexapode avec sa longue queue. D’où il est, il est impossible de voir la tête de la bête. Pourtant, le Besalisk est déjà effrayer par la stature de l’animal. Il le voit avancer en direction de son maître. 

    Dexter frissonne en comprenant qu’il a va tuer son maître. Il se redresse péniblement. Il réalise qu’il a toujours le sac à dos. Et là, en regardant l’horizon, il constate un paysage tristement familier. Un glacier qui se dessin formant presque un K penché vers l’avant et dont les barres diagonales sont presque parallèle. Il a toujours été là devant lui, mais il ne l’avait pas reconnu. 

    Dexter paralyser par la peur – Mon cauchemar… Non.

    Il ferme les yeux. Il se laisse encore une seconde envahit par ses émotions. Peur, douleur, désespoir, il les laisse couler en lui une dernière fois ! 

    Enfin, lorsque le flot d’émotions est passé, il peut se concentrer. Il réfléchit à ce qui l’entour. Il pense au bouquet de cristaux dans son sac. Il puise dans la Force et cherche Padmée. Son aura est là, tout proche. Elle n’a aucune chance. Tout est perdu. Il refuse ce scénario et décide de la rejoindre. Il prend son sabre laser de bois qu’il gardait toujours sur lui de sa main gauche supérieur. Il sait que cette arme ne peut rien contre la bête, mais il s’en fou. De sa main droite supérieure, il tient toujours le blaster. Ignorant la douleur de la main inférieure droite perdue, il marche en direction de son maître, chacun de ses muscles le font souffrir, mais il veut ignorer cette douleur là aussi. Dexter ferme les yeux et se souvient des paroles de maître quelques heures plutôt. 

    « Qu’est-ce que l’on fait ? Ce que je fais de mieux ! … Nous allons reculer l’impossible ! »

    Dexter – Oui, maître. NOUS !

    Le padawan cours vers le monstre et son maître persuadé d’être son dernier espoir. 

    Ce message a été modifié par Padme111 le vendredi 02 juin 2017 - 10:58

    vendredi 02 juin 2017 - 10:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    9880 Crédits

    Rien à redire.  I LIKE (trains) !  et pouce bleu^^

    vendredi 02 juin 2017 - 15:12 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    5167 Crédits

    Super chapitres.


    La fin est proche [...].

    vendredi 02 juin 2017 - 15:46 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7423 Crédits

    Alors... Oui, ça fait très longtemps que je n'ai pas commenté, mais je suis toujours !

    Ces chapitres sont... tenants. On se demande ce qu'il va se passer et comment les choses vont se dérouler bien qu'on en ait des aperçus avec le TJ et sa vision.

    Logiques, les réactions de Dexter et chacuns des persos où personne ne veut abandonner l'autre. Le récit tient en haleine et j'ai hâte de savoir la suite !

    Continue ! :D

    vendredi 02 juin 2017 - 19:28 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25299 Crédits

    J'espère que l'ensemble de l'attaque sur Ilum ne fut pas trop longue. J'ai essayé de trouver un équilibre entre la logique et des solutions pour ne pas tuer tous mes personnages. 

    Voici un chapitre plus court, mais plus intense en émotions, prenez vos mouchoirs. 

    14 - Douleurs

    Pad est exténuée, son corps est douloureux, mais elle l’ignore. Elle avait foncé vers l’animal jusqu’à ce que le Prédateur fonce vers elle oubliant Dexter. Et là, elle avait tourné pour se diriger vers un glacié escarpé. Elle ne se retourne pas, mais la bête doit être à environ un kilomètre d’elle. Elle court, et essaye de grimper sur ce glacier à la forme d’un K difforme. Elle est plus petite et plus souple que la bête et elle espère que dans cet environnement, l’animal ait plus de mal à l’atteindre. Gagner du temps, éloigner l’animal de Lou’Xan, voilà les seules raisons d’être de Padmée en ce moment précis. 

    ***

    Une ombre, un animal plus grand qu’un Rancor plus dangereux qu’un Terentatek venait de poursuivre Dexter et Padmée. Quelques minutes plus tôt, son maître était sur le point d’affronter un prédateur, juste pour le sauver lui, son padawan. 

    Dexter court et enfin arrive sur ce rocher ressemblant à un K. Ils voudraient que ce soit un cauchemar, mais hélas, c’est la réalité. Dexter vise et tir avec la blaster et touche la glace proche de l’animal. Le Besalisk cri et hure après l’animal qui ferme sa mâchoire, renifle et se tourne vers Lou’Xan en contre bas. Il tire encore une fois aux pieds du prédateur, mais la glace ne se brise pas comme il l’avait espéré. Pourtant, l’intervention de l’enfant avait été salutaire pour Padmée car la bête était devenue dangereusement proche. Padmée qui était sur une hauteur par rapport au Besalisk, réalise la présence de ce dernier. Elle râle qu’il ne l’ait pas écoutée, mais profite de la diversion que Dexter vient de lui offrir pour sortir son épée laser de la main droite. Les muscles de ce bras la faisaient énormément souffrir. Elle court en direction de son padawan mais en parallèle avec l’hexapode qui est plus rapide. 

    Padmée court au maximum de ses forces et essaye d’attirer l’attention de ce monstre en l’insultant. Cela fonctionne, la bête agacée prend la même direction de l’Ex-Maître Jedi encore une fois. 

    Dexter court et hurle un au secours ! Puis un deuxième, et un troisième ! Il est désespéré de voir quelqu’un leur venir en aide. Il entend le vrombissement du l’épée laser de tatie. Elle dit de nombreuses choses sarcastiques à l’animal féroce. Dexter n’ose plus bougé tellement le trouillomètre est à zéro. Et pourtant, il voudrait agir, mais ignore comment aider son maître. 

    La bête semble bien décidé à ne pas se laisser impressionner par cette humaine et avec une patte, il détache plusieurs morceaux du glacier. Le bouclier que Padmée avait trouvé, vient d’être détruit. L’immense monstre se dresse pour la deuxième fois devant son déjeuné, ne voyant en l’ex-Jedi qu’un bouillon de midiclorien. Padmée court afin d’éviter toute attaque de l’horrible hexapode. L’humaine ne réalise pas ce qui se passe autour d’elle. L’animal lance l’une de ses pattes vers elle. En évitant l’impacte, Pad glisse et perd équilibre sur ce terrain qui ne lui a jamais convenu. Le corps de Pad roule un peu plus bas, plus proche de son padawan qui voudrait que son sabre laser de bois, soit un vrai. Pad fini son roulé-boulé sur un morceau du glacier. Hélas, son coude droit claque sur le sol gelé à trop grande vitesse. 

    Pad – AAAAAAAAAAAAGGGR

    Pad hurle de douleur, elle est certaine que son coude est brisé en plusieurs morceaux. Dexter regarde méduser la scène.

    Pad – Cours PADAWAN, COURS DEXTER !
    Dexter – Tatie…
    Pad – COURS…

    Dexter n’avait jamais entendu autant de peur, de tristesse et de désespoir dans la voie de son maître. C’est dans un élan de panique que Lou’Xan marche à reculons réalisant que la gueule du monstre est sur le point d’avaler celle qui lui a appris la Force depuis près de trois ans. 

    Là, un rien sur sa droite vers le haut sur le sol glacé, Padmée est couché sur le dos, les genoux presque sur son thorax et un coude sur le sol. Elle tenait encore l’épée laser dans la main gauche. Lou’Xan ne peut pas voir l’autre bras de Pad d’où il est. Le prédateur hume l’air et réalise la présence du padawan. 

    C’est à ce moment précis que deux mains saisissent Dexter et le tire in extrémiste avant que le monstre ne change encore de proie. Lou’Xan réalise que sa sauveuse n’est rien d’autre que… sa mère !

    Lou’Xan – J’avais dit que vous ne devez pas venir ! Maman dit moi que papa n’est pas là ! 
    Ro’Xane – Il ne pouvait pas vous laissez mourir Dexter, tu es son dernier padawan. Si elle meurt, qui te formera ? L’Ordre Jedi est tombé, mon petit. Vous êtes les deux seules qui restent. Tu te souviens de ce que tu me disais… 
    Lou’Xan – Non, maman, NON ! Papa ne peut pas être là, il m’avait promis
    Ro’Xane – Il t’avait promis de rester loin de cette bête jusqu’à ce que Pad s’en occupe. Il a tenue sa promesse. 
    Lou’Xan – NOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNN ‼

    Et là, sous ses yeux d’enfants, Lou Cho, son père, son héro, son ami, celui qui lui a tout appris du pilotage et des étoiles foncent avec une ceinture de détonateurs thermiques armées dans la gueule du monstre sans nom. 

    Lou – Protège MALACHITE

    Le Besalisk s’adressait à Padmée qui ne peut rien faire d’autre que d’assister au sacrifice de son meilleur ami. Lou Cho saute vers la mâchoire de l’animal. L’humaine a juste le temps de faire une autre roulé-boulé et retombé plus bas sur le sol et encore se glisser sous la roche verglacée. 

    BOUM

    Tous les détonateurs explosent. Il y a une pluie de chair. 

    Padmée n’arrive pas à croire à ce qui vient de se produire. Elle a réussi à survivre, l’épaisse couche de glace est entre elle et ce qui reste du monstre et de Lou Cho. 

    Elle se relève péniblement. Elle regarde autour d’elle, le spectacle horrible et elle replace son épée laser à la ceinture. Tenant son coude droit casser, elle ne peut que constaté que là au-dessus de la roche de glace, coule du sang, de la chair et un nuage toxique. Elle vient de perdre son meilleur ami, son second père et celui de son padawan. Et ce après Vyvacy, Bloli, Mirax et elle ne savait combien d’autres Jedi. La déchirure de la Force était telle qu’elle était devenue incapable de puiser en elle. Elle voulu mourir en sentant ses poumons brûler en elle. Elle avait perdu son mari… 

    Ro’Xane – Pad, Pad nous sommes là. 

    C’était une voie d’espoir dans un univers d’anéantissement. Pad les cherche du regard en toussant et constate que la mère et l’enfant Besalisk sont sous une alcôve du glacier. Elle tousse, épuisée, elle essayé d’éviter de glisser sur la glace et de rejoindre ses amis. Enfin, elle arrive prés de la veuve et l’orphelin de père. Il est dans les bras sa mère et pleure à chaudes larmes. Ro’Xane a elle aussi des larmes qui lui coulent, mais elle parvient à regarder la Jedi dans les yeux. 

    Ro’Xane – Il… Il faut partir… l’armée… La république…Elle veut vous détruire… vous tous les Jedi. 

    Pad n’arrive pas à croire ce que Ro’Xane lui dit. Elle ne comprend pas, elle voudrait que tout s’arrête, c’en est trop, beaucoup trop pour elle. Padmée s’effondre sur le sol sachant son padawan en sécurité.

    C’est à ce moment là, que Vyvacy et Frey sur ses talons arrivent en courant. Portant tous deux des masques à oxygène. Le Phoenicien prend sa femme inconsciente dans ses bras et lui place un autre masque sur le visage. Frey s’approche des Besalisk. 

    Frey – Ravis que vous soyez en vie. Vous devriez aussi en porter. 

    Après avoir donné un masque d’oxygène aux deux Besalisk, le Bothan repère l’absence de la main inférieur droite de Lou’Xan. Obja tousse et replace son propre masque sur la bouche après avoir craché sur le sol. Sans un mot, il s’accroupie. Il prend délicatement le bras inférieur droit. Lou’Xan s’était laissé faire, mais fut incapable de prononcer un mot. Pourtant, il est soulagé que son ami Bothan soit vivant mais n’arrive pas à l’exprimer. Obja ne recherche pas le regarde de son jeune ami, il examine la plaie. 

    Frey – C’est une brûlure nette. Je te promets une jolie prothèse. 

    Dexter sait, Dexter ressent au font du Bothan, qu’il connait la douleur qu’aujourd’hui il subit. Frey n’est pas uniquement triste de la mort de Lou. Il a déjà perdu des êtres chers. Le padawan en est convaincu. 

    Vyvacy – Toutes mes condoléances Ro’Xane. Lorsqu’il est venu me chercher prés du glacier, j’avais compris qu’il avait un plan mais…
    Ro’Xane – Plus tard, veux-tu. Vyvacy ? 
    Vyvacy – Je m’occupe de Pad. 
    Frey – Le Mynock !
    Ro’Xane – Par ici. 

    La mère n’avait jamais retiré son bras inférieur droit des épaules de son fils. Lorsqu’elle se retourne afin de montrer la direction du vaisseau, elle sert Dexter contre son flanc. 

    Ro’Xane – Viens mon petit. 

    Malgré la douleur musculaire de sa jambe, l’humain garde sa femme dans ses bras et suit Ro’Xane qui garde son fils contre elle. Frey ferme la marche. Dexter pleure encore tout en restant coller à sa mère. Ensemble, ils essayent de rester dans l’ombre du glacier. Ils se devaient de quitter la planète au plus vite, sachant qu’il doit encore avoir un monstre quelque part. Avec difficulté et énormément de prudence, ils arrivent enfin aux pieds du MynockII. 

    Sur la route, Frey explique à Lou’Xan comment Lou lui avait sauvé la vie en retrouvant inerte près de la Fouine détruite. Vyvacy expliqua qu’après l’explosion du lance roquette, il avait été projeté et assommé. Il avait repris conscience avec le moteur de la motojetski de Lou qui l’avait ramené à son vaisseau. Là, il avait retrouvé Ro’Xane qui lui prodigua les premiers soins. A eux quatre, ils avaient entrepris cette mission de sauvetage mais avaient eu énormément de mal à les localiser. L’enfant écoutait sans prêté attention, sans décrocher un mot, laissant les larmes coulées. 

    Ils arrivent devant le MynockII. Padmée reprend connaissance.

    Pad – Vycy ?
    Vyvacy – Tu peux marcher ? Ce n’est pas que tu sois lourde, mais j’aimerai parvenir jusqu’au vaisseau. 

    Il l’a dépose délicatement sur le sol. Padmée regarde autour d’elle et remarque l’absence de Lou, la détresse de Ro’xane, la peine de Dexter et l’impatience de Frey. Elle regarde son mari. Une joie et un réconfort l’envahit lorsqu’elle plonge ses yeux dans ceux de son mari. 

    Frey – On doit partir !
    Vyvacy – Oui, Frey. Par devant, Ro’Xane et Dexter ensemble, Pad et moi nous fermons la marche. 

    Tous s’avancent vers la rampe du MynockII. Le Bothan monte à bord et va déjà vers le poste de pilotage. Les deux Besalisk commencent à monter la rampe. Pad s’appuie sur son mari qui boite encore. 

    L’enfant Besalisk s’arrêt sur la rampe. Il se détache de sa mère et se retourne, jetant le masque au sol. Il observe l’horizon. Ro’Xane essaye de l’attirer à l’intérieur et Pad réalise alors ce qui se passe en son padawan, elle aussi retire son masque qu’elle donne à son mari. Il voulait croire que son père allait revenir. 

    Pad – Il ne reviendra pas. Koff. Je suis désolée padawan. Koff. 

    Vyvacy la soutient mais tous deux s’arrêtent au pied de la rampe. Même si la main blessée fait mal, il sert les dents et l’ignore ! Il inspire profondément. Une virulente colère l’envahit. 

    Dexter – Tu avais promis !

    Il place ses trois mains devant lui, paumes vers Maître Brûle. Il hure dégageant tout le côté sombre qui est en lui. Toutes sa peur, sa souffrance, sa douleur, sa haine… toute cette puissance forme une énergie qui fait comme une ode de choc et souffle sur Padmée qui vacille et tombe dans les bras de son mari qui essaye de résister à cette force. Le côté obscur de la Force est à son paroxysme, la Force avait disparu alors comment lutter ? 

    Dexter a un regard haineux sur Padmée. Vyvacy l’aide à se redressée. Ro’Xane est médusé par le spectacle. Pad pose sa main valide à la ceinture cherchant un sabre laser qu’elle ne portait plus depuis longtemps, il n’y avait plus que l’épée laser. 

    Pad – Dexter. 
    Dexter – Il… Il avait promis. Tu as promis !
    Pad – Je suis vraiment désolée, Dexter. Koff. Je t’en supplie, résiste au côté sombre. Koff. Je peux t’apprendre à gérer ta douleur. Koff. 

    Pendant un instant, le Besalisk affronte l’humaine du regard. Elle ignore s’il voulait la tuer ou s’il lui demandait de l’aider. Ses yeux n’avaient pas changé de couleur, mais vu le filet de Force qu’elle percevait, Pad n’avait pas de doute. C’est du côté obscur qu’il avait puisé cette énergie. Padmée était épuisée et triste sans compter les poumons qui la font souffrir, mais elle voulait garder son padawan dans à la lumière. Vyvacy ne pouvait que soutenir le corps de Padmée. 

    Dexter – Apprendre… 
    Pad – Oui. 
    Dexter – Il n’y a plus rien à apprendre. C’est terminer Padmée Brûle. Ils sont tous morts, les Jedi. L’Ordre Jedi est un vieux souvenir. Il n’y a plus rien que tu puisses m’apprendre Padmée. Il est mort. Mon père est mort !
    Vyvacy – Nous, nous sommes là. 

    Ro’Xane aurait voulu intervenir, mais Pad lui fait signe que non. 

    Pad – Koff. Je le regrette profondément Dexter. J’aurai tellement voulu… Koff… que cela se passe autrement. Koff. Permets-moi de réaliser sa dernière volonté s’il te plait, Malachite. 

    « Protège MALACHITE »

    Ces 2 mots raisonnèrent dans l’esprit de Lou’Xan. Les derniers mots de son père avait été une penser pour lui. Dexter baisse le regard et d’autres larmes coulent. Padmée monte la rampe jusqu’à lui et le prend par les épaules. Il se retire d’elle et regarde une dernière fois, les glaciers d’Ilum. Puis, il se retourne et va prendre les mains de sa mère. 

    Une fois à l’intérieur, Dexter ne lâchait pas sa mère. Celle-ci installe son fils dans l’espace réduit médical et active un droïde Médical d’urgence. Ro’Xane aurait voulu prendre les commandes, mais Frey y était déjà. Alors, elle reste près de son fils pendant que le droïde médical s’occupe de l’enfant. 

    Vyvacy dépose Padmée sur le divan et va chercher des patchs médicaux et du bacta. 

    Ce message a été modifié par Padme111 le vendredi 09 juin 2017 - 10:12

    vendredi 09 juin 2017 - 10:11 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    5167 Crédits

    Ce qui devait arriver est arrivé, Lou Cho a sacrifié sa vie. *snif*


    De plus, il est mort pour son fils et pour Padmée.


    Super chapitre. La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    vendredi 09 juin 2017 - 22:30 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25299 Crédits

    Dans ce Chapitre, j'ai noté quelques explications complémentaires sur ce qui s'est passé. Néanmoins, le principal c'est les messages, donc gardez encore un peu vos mouchoirs...

    15 - Messages

    Arrivé en orbite, Frey voit un petit vaisseau de la république qui est en orbite. Le commandant républicain essaye d’entrer en communication. Le Bothan l’ignore, pourquoi s’embarrasser d’un dialogue inutile. Obja s’empresse d’enregistrer des coordonnées : celle de Mrisst afin de rejoindre un endroit neutre mais Ro’Xane lui crie depuis le salon. 

    Ro’Xane – Les régions inconnues Frey, les coordonnées sont notées dans l’ordinateur, les premières que tu verras. 

    Si Obja avait eu envie de demander des explications à la veuve Cho, il devait s’en passé car n’ayant eu de réponse, le vaisseau républicain tirent sur le MynockII et Ro’Xane qui avait convaincu son fils qu’elle devait prendre les commande, arrive. 

    Ro’Xane – Oh Lou, je t’adore !
    Frey – Quoi ?

    Ro’Xane tapote de ses 20 doigts sur le tableau de bord. Frey n’a pas le temps de comprendre. La Besalisk ne s’arrête pas, le MynockII part en vrille, plonge en direction d’Ilum. Tout cela sentait le crash assurée. Puis, Ro’Xane avec un grand sourire attend le moment opportun. 

    Ro’Xane – Comment on arrive à semer quelqu’un qui veut vous tuer ?

    Frey reste quoi. Lou se serait-il réincarné en sa femme ?

    Ro’Xane appuie sur deux boutons au moment où des tirs se précipitent sur le MynockII. Celui-ci lâche des débris dans l’espace juste avant de passé en hyperespace 

    Ro’Xane – En faisant le mort !
    Frey – C’était le plan de Lou.
    Ro’Xane – Oui, il l’avait prévu. 

    Frey regarde dans le cockpit, mais Lou’Xan n’était pas là. Il était dans le salon ou dans sa chambre. 

    Ro’Xane – Je vais aller le voir. 
    Frey – Où allons-nous ?
    Ro’Xane – Là, où personne ne nous cherchera. 

    Frey regarde l’infini de l’espace. Ils étaient partis pour une destination inconnue. 

    ***

    Le Mynock II vole en hyperespace dans le nord-ouest de la galaxie, au-delà de Phoenix, au-delà d’Ilum, au-delà de tous ce que Padmée Brûle avait déjà parcours. Ro’Xane Cho l’avait convaincue de la soignée tandis que Lou’Xan est dans une cuve à Bacta. 

    Ro’Xane applique des patchs de bacta à différents endroit du corps de l’ex-Jedi. Celle-ci sert les dents et réalise seulement que son état d’épuisement, le coude cassé et son état émotionnel la faisait atrocement souffrir. 

    Ro’Xane – Tu es fameusement bien arrangée. Il faudra plus de bacta. Je vais en chercher un autre pour ton coude. 

    La blessée se laisse soignée mais n’arrive pas à réaliser tous ce qui vient de se produire en quelques heures à peine. Elle regarde la Besalisk agir et l’humaine aimerait que Lou soit dans le cockpit. Padmée voudrait dire quelque chose de consolant, elle voudrait lui demander comment elle va, mais elle n’ose pas. Après toutes ses années d’amitiés, après toutes ses aventures et péripéties, Lou venait de lui sauver la vie en laissant une veuve et un orphelin. Pour elle, ce Besalisk avait toujours été présent, mais ce qu’il venait d’accomplir dépassait tout ce que Pad pouvait imaginer. 

    Ro’Xane – Je risque de te faire mal, mais faut que j’emballe ton coude, je te confirme, il est cassé. 

    Ro’Xane essaye de faire de l’humour afin d’éviter de dramatiser la situation. Pad n’avait même pas réalisée que son amie était revenue à ses côtés, elle tousse encore. Ro’Xan lève le bras gauche de Pad qui laisse échapper un soupir de douleur. La Besalisk emballe convenablement le coude de l’humaine afin qu’il reste en angle droit. Puis, elle lui pose une échappe médical autour du coup et passe son bras dedans. 

    Ro’Xane – Vous avez tous besoin d’aller dans la cuve à bacta qu’on a volé sur Mrisst. Un vaisseau de la république nous a suivis jusqu’ici afin de le récupérer et tu connais la suite. 
    Pad – Koff. Vycy et Frey ont déjà été dedans ?
    Ro’Xane – Non, seulement mon Lou’Xan. Il y est maintenant, tu seras la suivante. Faut soignez tes poumons. 
    Pad – Je pourrai attendre …Kofff
    Ro’Xane – Je commande !
    Pad – Ro’Xane, j’ai des nanites dans le corps. Elle me soigne déjà. Koff.
    Ro’Xane – Ah… Et bien, il n’en a pas l’air ! Mais si tu le dis…

    La Besalisk s’étonne de cette révélation. Son mari, Lou et quelques rares Jedi dont Kaarde et Jadden’Korr étaient au courant de la présence des nanites reconstructives qu’elle avait dans le corps depuis la guerre contre le S.E.Z. Sans chercher à comprendre, la Besalisk acquiesce du chef. Padmée sait qu’il faudra du temps pour guérir et probablement qu’elle sera déjà morte intoxiquée si elle n’avait pas eu les nanites dans ses veines. 

    Ro’Xane retourne vers ce qui est le coin cuisine et revient avec une chose dans chaque main. Elle pose les deux verres et la bouteille sur la table, mais garde un databloc dans la main inférieure gauche. Elle sert le liquide dans les verres et reposant la bouteille sur la table, elle vient s’assoir à côté de Pad. 

    Ro’Xane – Je le savais Pad. Il avait tout prévu. 
    Pad la regarde incrédule – Comment ? 
    Ro’Xane – Notre fils nous a parlé de son cauchemar plus longuement dans la soirée lorsque nous étions sur Ojom. Lou voulait un maximum de détailles. C’est alors qu’il avait promis à notre Lou’Xan de rester loin de cette bête jusqu’à ce que tu t’en occupes. Il a tenue sa promesse. 
    Pad – Il a voulu rassuré votre fils. Kof. 
    Ro’Xane – Oui. Lorsque vous êtes partis, lui et moi avons eu une très longue discussion. Lou m’a expliquée combien la situation politique tourner mal. Il suivait les informations de très prêt. 
    Pad – Il a su que Kaarde s’est échappé ? 
    Ro’Xane – Oui, Pad. Et nous avons également appris qu’une rude bataille fait rage sur Rhommamool entre la république et les Jedi. 
    Pad – Pourquoi ? Koff.
    Ro’Xane – Lorsque ton frère s’est échappé, il a offert à la république ce qu’elle attendait. 
    Pad – Un prétexte pour détruire l’Ordre Jedi ? Kof. 
    Ro’Xane – C’est ce que Lou pensait, je t’avoue que j’avais des doutes. Mon Emeraude a été contacté par le Poilu. Frey nous a appris que des formes de vie venaient vous attaquer. 
    Pad – Pour quel raison ? Qui a lâché ces monstres sur nous ? Je n’ai rien fait ? Kof. 
    Ro’Xane – Ce n’était pas contre toi, Pad. Il semble que le temple et le Chu’untor ont subit une attaque. Non, la république te pensait avec le Sénateur Brûle sur Phoenix ou en chemin pour. Lou n’a pas réussi à expliquer pourquoi ces bêtes étaient ici, mais une chose est certaine. La république veut tuer tous les Jedi. Ilum est régulièrement visité par des Jedi pour cueillir les cristaux. 
    Pad – Et c’est exactement ce qui c’est produit. 
    Ro’Xane – Oui. Les dirigeants de Phoenix ont paniqués lorsqu’ils ont appris pour ton frère. Ils ont craints que la république les condamnes parce que la femme d’un sénateur avait protégé ou même aider un Jedi à s’échapper. 
    Pad – Kaarde… Kof. Mais je ne l’ai pas aidé. 
    Ro’Xane – Non, mais Vyvacy n’a pas pu prouver que tu étais à ses côtés lorsqu’ils l’ont contacté. 
    Pad – Oui, je comprends mieux. Où est Vyvacy ?
    Ro’Xane – Dans le cockpit avec Frey. Je pense qu’ils sont devenus des amis. 

    L’ex-Jedi comprend mieux la situation, mais ce ne sont que de mauvaises nouvelles. Padmée sent que son amie veut lui parler de quelque chose qui lui tient à cœur. Néanmoins, elle a besoin que son amie réponde à une question. 

    Pad – Comment Lou en est arrivé à décider de se sacrifier ?
    Ro’Xane – Lorsque tu seras parent, tu pourras mieux comprendre Pad. Lou t’aime… t’aimait comme sa fille. Et Lou’Xan est réellement notre enfant. Je t’ai toujours connue et je me sens plus proche d’une sœur que d’une mère pour toi. 
    Pad – Merci Ro’Xane, c’est réciproque. Kof.
    Ro’Xane – Lou m’a dit que toutes les visions que tu as eues, se sont toujours réalisées. C’est vrai ?
    Pad – Oui, hélas. 
    Ro’Xane – Il savait,… nous savions que s’il ne se sacrifiait pas, tu serais morte. Il y avait un trop grand risque que Lou’Xan, meurt après toi. 

    Pad comprend mieux que Lou n’avait jamais eu l’intention de rester sur Mrisst. Lui et sa femme n’y avait été que pour y prendre les bombes thermiques et la cuve à Bacta. La Besalisk lui présente le verre d’alcool et elles trinquent à la mémoire du disparu. Puis, Ro’Xane se lève et tant le databloc à Pad. 

    Ro’Xane – Il a laissé un enregistrement. 

    Les larmes montent aux yeux de Pad. Elle prend l’appareil sans dire un mot. 

    Ro’Xane – Il en a laissé un aussi pour notre petit, je vais le lui donner, je te laisse l’écouter seule. 
    Pad – Ro’Xane…
    Ro’Xane – J’ai eu l’occasion de lui dire adieu Pad. J’ai rencontré Lou à mes seize ans, je l’ai épousé quatre ans plus tard. Nous avons fêtés nos trente ans de mariage le mois passé. Lou approchait des soixante-dix ans. Tu sais que l’espérance de vie de notre espèce est de soixante-dix-sept ans ? Il a bien vécu et n’aurait jamais supporté de mourir de vieillesse dans son lit. Moi non plus d’ailleurs. 
    Pad – Je comprends. 

    Ro’Xane disparaît par la porte menant à la soute, là où est la cuve à Bacta. Pad garde l’enregistrement dans les mains. Elle avait un peu peur de revoir l’image de son ami. Elle s’imaginait déjà toutes les recommandations d’usage que Lou lui ferait. Enfin elle se décide à mettre l’enregistrement en route. 

    [Mode message enregistré de Lou CHO]

    Hello Dap,
    A non, je veux que tu sèches tes larmes ! 


    Silence


    Oui, comme ça c’est mieux. 


    Alors comme ça mon petit gars à des cauchemars prémonitoires ? Je me demande si ça c’est réalisé exactement comme Lou’Xan me l’a décrit. Je t’avoue que je l’espère car cela veut dire qu’il est fiable dans la Force, mon Malachite !... Et je suis un héro !


    En parlant de Force, je n’y connais pas grand-chose, pourtant tu as été, tu es et tu seras un excellent maître pour mon Dextou. Faudra te montrer très forte pour lui, ok ? Oui, tu seras à la hauteur. C’est encore un gamin dans sa tête, mais la vie dans la galaxie est dure, de plus en plus dure, Pad. Faut qu’il garde un coin de rêve dans sa tête. 


    J’ai beaucoup appris de toi, Padmée Naberry. Tu as réussi à me surprendre avec tes nanites dans le corps, j’espère qu’elles te permettront de guérir de tout. J’espère qu’elles te sauveront de l’attaque du monstre. J’ai été heureux que tu rentres dans ma vie. Oh, j’avais dix-huit ans et toi… seulement huit. 


    C’est très important une famille, nous n’en avons qu’une ! Et pourtant, la famille CHO et BRÛLE n’a jamais été deux familles pour moi, mais bien une seule. Dans les jardins de la mémoire, au palais des rêves, c’est là que toi et moi nous nous retrouverons ! Surtout ne me réponds pas que les rêves ce n’est pas la réalité, Dap. Pas toi ! Car qui peut dire ou s’arrête l’un et où s’arrête l’autre ? 


    Allez, j’ai du boulot ! Je déteste les adieux, je te laisse. Prends soin de toi et prends soin de mon fils. 


    Lou CHO, ton ami qui t’aime comme un père.

    [Fin message enregistré de Lou CHO]

    En éteignant l’enregistrement, les larmes coulèrent à flot sur les joues de Padmée. Elle blottie l’appareille sur sa poitrine et laisse son chagrin l’envahir. Elle devait faire son deuil. 

    ***

    Lou’Xan est assis sur son lit. Enfin sorti de la cuve à Bacta, il respire mieux et à moins mal dans ses muscles. Les pieds sur le sol, la main gauche inférieure sur le couvre-lit. La main blessée avait été très bien soignée et était maintenant emballer dans un pack de Bacta. Il la tenait posé sur ses genoux. Les bras supérieurs croisés sur le torse. Il avait tellement pleuré qu’il pensait ne plus avoir de larmes. L’enfant ne comprenait pas pourquoi son père avait joué sur les mots en promettant de rester loin de cette bête jusqu’à ce que Pad s’en occupe. Hélas, le jeune Besalisk n’avait retenu que la première partie de la promesse de son père. Celle de rester loin de la bête. 

    Il s’était repassé le cours des événements dans sa tête depuis le décollage du Mynock II. Ses émotions sont une montagne russe. Il eu l’impression d’avoir passé par tout les stades. Douleur, peine, incompréhension, refus de la réalité, souffrance, colère… il avait ressenti de la puissance lorsqu’il avait envoyé Padmée valsé contre son époux. Il avait espéré qu’en projetant ces émotions douloureuses contre elle, la douleur aurait disparue. Hélas, cela n’avait rien changé. Le seul réconfort, le seul point de chaleur fut l’étreinte de sa mère. Elle ne lui avait pas dit grand-chose, d’ailleurs à quoi bon. Sa seule présence suffit à Dexter d’être à bord du vaisseau. 

    Il est encore en pleine réflexion lorsque sa mère entre dans sa chambre. Après l’avoir sorti de la cuve, elle l’avait conduit dans sa chambre et lui avait dit qu’elle devait lui apporter quelque chose. Il l’a regarde à peine puis baisse la tête et regarde le sol. Ro’Xane va vers l’enfant. Enfin, elle vient s’accroupir devant lui. Elle attend qu’il lève suffisamment la tête pour que ses yeux plongent dans les siens. 

    Ro’Xane – Il t’aime Lou’Xan. 
    Lou’Xan – Pourquoi ? Pourquoi est-il venu ? Il savait…
    Ro’Xane – C’est la plus belle des preuves de son amour pour toi. 
    Lou’Xan – C’est elle qui a sauvé !
    Ro’Xane – En veux-tu à Pad ?
    Lou’Xan – Oui ! Oui, à elle et à sa Force !

    Il se lève et se dégage de sa mère pour faire face à l’immensité de l’espace à travers la fenêtre. Ro’Xane se relève à son tour et vient juste derrière lui. Elle constate le magnons de sa main, elle fut triste de l’amputation, mais heureuse que son fils soit vivant. Dans l’immédiat, elle sait que son fils attend une explication sur l’acte sacrificiel de son père. 

    Ro’Xane – Je te comprends, Lou’Xan. Et pourtant, je ne suis pas d’accord avec toi. En la sauvant elle, Ton père t’a sauvé. 

    C’était compliquer pour un enfant de comprendre qu’un parent voir si loin dans l’avenir, qu’il a une vue d’ensemble de la vie plus large que la sienne. Il y eu quelques minutes de silence où Ro’Xane c’est juste contenter de poser ses mains supérieurs sur les épaules de son fils. 

    Ro’Xane – Il voulait te dire au revoir…
    Lou’Xan – Il ne l’a pas fait !
    Ro’Xane – Si. 

    Lou’Xan se retourne et regarde sa mère. Elle lui tend un databloc. Il le prend dans ses mains. 

    Ro’Xane – Il t’aime et t’aimera toujours Dexter. Prends ton temps. 

    Dexter regarde sa mère sortir de sa chambre, puis il allume l’appareille. 

    [Mode message enregistré de Lou CHO]

    Hello mon Malachite !
    Je sais que tu dois m’en vouloir, et même en vouloir à Pad. Sache qu’elle n’y est pour rien. C’est ma décision, mon petit gars. Je me dois de vous protégez tous les deux. Et si tu écoutes ce message, c’est que j’ai accompli ma mission. 


    Faudra que tu reprennes ton entrainement avec Padmée car là, maintenant que je ne suis plus là, c’est à toi que revient tout mon héritage, ma dure tâche… Je te confie Padmée ! Et non, ce n’est pas un cadeau. Elle est têtue, parfois obstinée. Elle a un humour pas toujours déchiffrable et une fâcheuse tendance à se mettre dans pétrin. Laisse la croire qu’elle est ton maître, et tu auras plus facile à la convaincre de faire ce que tu as décidé. Montres-toi bien plus sage qu’elle. Montres-toi digne d’être un CHO ! 


    Je ne vais pas te retenir d’avantage mon petit Dextou. L’Ordre Jedi est devenu ennemi de la république. Ne te fies pas au média, ne te fies pas à la politique. Les seules personnes en qui tu pourras avoir confiance à partir de maintenant, c’est Jade, Poilu, Flam et Dap. Laisse encore ta mère piloté le MynockII, mais dans quelques années il sera à toi. 


    Je t’aime mon fils, que la Force puise te guider vers des jours meilleurs.


    Ton père, Emeraude !
    [Fin message enregistré de Lou CHO]

    Les yeux humides, Lou’Xan dépose une main sur l’écran qui s’éteint. Il aurait voulu toucher une dernière fois le visage de son père. Il pose l’appareil sur le lit et se retourne encore vers la fenêtre. 

    Dexter – Tu me manques papa…

    vendredi 16 juin 2017 - 18:52 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    5167 Crédits

    [...] Et il a même pris le temps de laisser des messages à son fils et à Padmée.


    Super chapitre. La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    samedi 17 juin 2017 - 23:21 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    9880 Crédits

    Super chapitre. On peut dire qu'on ne perd rien du lien avec la trame du TJ mais de plus on a une superbe explication de Lou Cho à son fils. C'est important pour un père comme lui de donner ses raisons pour s'être sacrifié, et cela permet à Dexter de réitérer son jugement vis-à-vis de Pad.

    I LIKE (trains) !  et pouce bleu^^

    dimanche 18 juin 2017 - 10:38 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7423 Crédits

    Effectivement, très triste tout ça . Sacrifice héroïque de Lou et évidemment, grande tristesse de tout le monde. Pauvres Dex et Pad... Sacrifice appuyé par les messages qu'il leur a laissé, d'ailleurs ; et heureusement qu'il l'a fait, cela dit. Donc oui, très bon chapitre et j'espère que les concernés parviendront à passer le cap.

    Continue !

    dimanche 18 juin 2017 - 19:08 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

65 fans connecté(s)

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide