L'Académie Jedi (page 9)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Dooku0official0

    Dooku0official0

    239 Crédits

    Nom: ?


    Prénom: Rozix


    Age: 17 ans


    Espèce: Falleen


    Planète d'origine: Falleen


    Caractère: Serein, maîtrisé et modéré, sympathique et parfois des manques de confiance en soi. 

    Physique: Peau verte, tatouages noirs sur le torse, , yeux marrons. Rozix fait 1m90. Son corps musclé par la vie qu'il a mené.


    Rozix a eu une vie difficile depuis que la planète a été contaminée par des essais chimiques organisés par Dark Vador en personne de plus la famille de Rozix était agricole donc il devait travailler les champs. De plus c'est le beau frère a Xizor le prince falleen depuis qu'il c'est marié avec sa sœur mais Rozix na jamais voulu de l'aide financière de se dernier car il ne voulait pas de l'argent sale qu'il gagnait grâce au Soleil Noir.
    Depuis petit il a un taux de midi-chlorians très important dans son organisme car son grand-père fut un jédi...




    vendredi 24 juin 2016 - 16:02 Modification Admin Permalien

  • Avatar Booba_feet

    Booba_feet

    22 Crédits

    Nom : Skivànköv

    Prénom : Aria

    Age : 19 ans

    Spécialités : Aide Psychologiques, Biotechnologies

    Race : Arkanniene

    Planète : Arkania

    Système : Perave 

    Caractère : Simple, très ambitieuse, N'aime pas faire le travail a moitié et déteste l'injustice .

    Physique : Peau relativement blanche, Taille moyenne, yeux blanc sans pupilles et tatouages tribales autour des yeux et dans le dos.

    Histoire
    Passionnée depuis son plus jeune age, Aria était experte dans les domaines liés a la biotechnologie et la science. Mais elle avait un autre don c'est de pouvoir communiquer avec quasiment toutes les langues existantes. Ses parents étaient des chevaliers jedis et ses parents ont vu qu'elle avait un taux de midis-clorians extrêmement élevé. Elle est donc venue à l'académie des jedis grâce a ses parents qui l'ont gentiment amené pour qu'elle fasse des entraînements. 

    Ce message a été modifié par Booba_feet le vendredi 01 juillet 2016 - 08:50

    jeudi 30 juin 2016 - 16:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    11616 Crédits Modo

    Aujourd'hui, nous recevons une visite du Temple de Coruscant : deux Jedi qui ont décidé d'envoyer leur fille à l'Académie. Avec un petit comité d'accueil, j'observe la navette se poser doucement sur le sol de la planète. C'est les...qui déjà ? Ah oui, les Skivànköv ! Des Arkaniens, il me semble.

    La passerelle de la navette se déplie et je vois trois silhouettes en sortir : deux adultes, et une jeune Arkanienne d'un peu moins d'une vingtaine d'années. Je suis surprise, je me l'imaginais plus jeune. Comment cela se fait-il que ses parents ne l'aient pas amenée plus tôt ? Il doit forcément il y avoir une raison. Je les salue d'un léger mouvement de la tête.

    Moi : Maîtres Skivànköv. Aria, je suppose ?

    Elle me tend la main.

    Aria : Oui, c'est moi. Et vous c'est Kinsa Talik, la responsable de l'Académie, non ?
    Moi (en riant) : Je suis donc si connue ? Effectivement, c'est moi. Tu peux me tutoyer, je suis plus jeune que toi. En tout cas, tu as un joli prénom, Aria. "Air" en ancien Basic, il me semble. Maîtres, c'est votre première visite sur Yavin IV ?
    Mère : Non, nous sommes déjà venus pour prendre un padawan.
    Moi : Bien sûr, bien sûr. Vous pouvez aller à la salle commune, vous devez avoir soif après un long voyage comme ça. Je m'occupe d'Aria.

    Une fois les parents partis, je me tourne vers la jeune Arkanienne, souriante.

    Moi : Parle-moi un peu de toi.

    Elle me raconte son histoire, et nomme ses capacités. Quand elle me parle de son aisance en langues, je l'interrompt:

    Moi : En parlant de langues, un vaisseau s'est crashé dans la forêt ce matin. Son occupant a survécu, mais il parle une langue que je ne maîtrise pas, et CJ-PO est en réparation....est-ce que tu pourrais jeter un coup d'oeil à l'affaire ?

    Aria : La présentation est bonne, tu as pris soin de bien démarquer ton personnage, un bon point pour toi !

    samedi 02 juillet 2016 - 16:09 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16975 Crédits Modo


    Les membres du Conseil et professeurs de l'Académie étaient réunis en ce jour pour...

    Aynor. - Pourquoi on est là, au fait ?
    Doc. - Pour une cérémonie, non ?
    Moi. - Ah bon ? Je pensais que c'était pour sauver une énième fois la galaxie.
    Kinsa. - Mais non ! Nous sommes ici pour entendre l'analyse du Code Jedi par ma padawan.
    Aynor, Doc et moi. - Aaaaaaaaah, ok !
    Kinsa. - Chut, elle arrive !

    La jeune humaine, très nerveuse, fit son entrée dans la salle et prit le temps de tous nous saluer. Après une bonne respiration, elle se lança dans une analyse longue et concise du code comme peu de padawans en faisaient. Elle avait visiblement énormément potassé son sujet.
    Plus étonnant encore : Zadyssa conclut son exposé en soulevant une question toute personnelle sur l'interprétation du Code Jedi, ce qu'elle sembla regretter presque aussitôt. La pauvre padawan semblait contrite, comme si elle avait commis l'affront de remettre en cause nos enseignements, ce qui m'arracha un sourire bienveillant.

    Moi. - Tu n'as aucune raison de te sentir "à côté de la plaque", Padawan Zadyssa. Tu n'as fait que soulever une question, ce qui est ton droit légitime et est vivement encouragé. Mais nous y reviendront plus tard.
    Aynor. - En effet. Repassons d'abord sur ton analyse des différents préceptes du Code. D'abord le premier, "Il n'y a pas d'émotions, il n'y a que la paix"... On pourrait croire que ce précepte nous encourage à ranger nos émotions au placard, mais tu n'es pas tombée dans le piège. Comme tu l'as si bien résumé, nous devons ressentir des émotions, c'est crucial, et apprendre à les contrôler. Tu sembles accorder de l'importance à la sensibilité de chacun.
    Zadyssa. - En effet, Maître. J'ai souvent constaté que les personnes les moins objectives ou n'écoutant que leurs émotions brutes étaient les moins sensibles.
    Aynor. - Les même personnes aveugles qui voudront faire passer la sensibilité pour une faiblesse, à tors bien sûr. Nous nous devons de faire preuve du calme qu'ils peinent à trouver. Et ce précepte nous y aide.
    Doc. - Passons au deuxième précepte : "Il n'y a pas d'ignorance, il n'y a que la connaissance." Comme tu l'as dit, l'ignorance entraîne la peur et l'incompréhension, ce qu'il faut éviter. La connaissance est nécessaire à l'appréhension de la Force, oui, et elle confère de plus un avantage tactique en mission. Mais tu as oublié un point important.
    Zadyssa. - Lequel, Maître ?
    Doc. - La connaissance est synonyme de liberté ! Pourquoi crois-tu que les dictateurs de tous les acabits s'évertuent justement à limiter à leurs peuples l'accès à  la connaissance ?
    Zadyssa. - Pour... pour que ceux-ci n'aient pas conscience d'une vie meilleure à leur portée, pour qu'ils n'aient pas d'idées de rébellion et ne remettent pas le système en cause.
    Doc. - Exactement ! Et c'est pour cette raison que devons non seulement accumuler la connaissance, mais aussi la dispenser et la partager. Souviens-t'en.
    Moi. - Le troisième précepte, "Il n'y a pas de passion, il n'y a que la sérénité". Il y a en effet un lien avec le premier précepte, mais tu as été assez maline pour ne pas faire l'amalgame. Comme tu l'as remarqué, la passion mène à l'obsession et, plus que bien des émotions, elle est l'ennemie du Jedi, l'ennemie de la sérénité, et donc de facto nuit à toute objectivité dans le jugement ainsi qu'à une concentration maximale. C'est sans doute quelque chose qui a cruellement fait défaut à Anakin Skywalker, naguère, et qui a toujours poussé les Jedi à être détaché des choses et des personnes.
    Aynor. -Passons au quatrième, "Il n'y a pas de mort, il...
    Kinsa. - Non, non, le chaos ! Le précepte sur le chaos !
    Aynor. - Ah oui, alors "Il n'y a pas de Chaos, il n'y a que l'Harmonie"... ton interprétation sur l'équilibre entre le chaos et l'harmonie est très juste, l'un ne va pas sans l'autre. Attention, cependant, à ne pas rapprocher cela de la Force et de son Côté Obscur. Si le chaos, à l'échelle universelle, est bénéfique à la vie, le Côté Obscur, lui, est quelque chose de néfaste à la Force, comme le serait une source de pollution dans un environnement riche et équilibré... Mais cette métaphore mise à part tu semble être passée à côté du message que ce précepte nous adresse à nous en tant qu'individu, en y cherchant un message universel. L'harmonie et le chaos s'appliquent ici au Jedi, qui doit s'évertuer à être en harmonie avec lui-même, avec ses sentiments, et avec son entourage. Le chaos représente ici toutes les distractions possibles ou les tourments intérieurs dont il doit faire abstraction.
    Doc. - Enfin le dernier précepte : "Il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force"... Cette maxime nous rappelle que la Force est quelque chose de plus grand que nous, face à laquelle nous nous devons de rester humbles, chose que les Sith ne font pas et qui finit immanquablement par les conduire à leur perte. J'aime assez le détachement dont tu fais preuve face à la mort et ce qu'elle représente. Et je loue l'effort mature que tu as dû faire pour accepter ainsi le décès de tes parents et en tirer quelque chose de positif. Peu de personne en sont capables à ton âge. Tu dois absolument continuer à appréhender ce précepte comme tu l'as fais devant nous aujourd'hui, Zadyssa. Si tu soutiens aujourd'hui que la mort doit être acceptée, qui sait ce qu'il en sera le jour où tu seras de nouveau confrontée à une perte ? C'est une chose à laquelle il faut toujours être prêt à se confronter.

    Nous avions terminé nos retours sur l'analyse de Zadyssa. Kinsa était fière de sa padawan, et à juste raison.

    Moi. - Revenons sur ta question, à présent... Il faut savoir que le Code Jedi se veut avant tout un mantra, un guide sur les aspirations et le comportement que doit adopter un Jedi. Un leitmotiv facile à retenir, ouvert à des interprétations variées et toutes en accord, qui doit lui permettre de toujours retrouver sont chemin vers la Force.
    Zadyssa. - Ah... je me suis donc bien plantée.
    Moi. - Hé non ! Ou plutôt, oui et non. Il nous est impossible, à chacun d'entre nous, même au sein du Conseil, de te décrire la Force car chacun la perçoit à sa manière. Là ou des non-sensitifs l'interprètent comme une vaste philosophie, tel chevalier verra la Force représentée par des fils plus ou moins solides reliant les être vivants, tandis qu'un autre la verra plutôt sous la forme d'une rivière tantôt calme et tantôt en furie. Si le Code semble représenter la Force telle que tu l'appréhendes, eh bien... c'est une bonne chose, d'autant plus que j'aime beaucoup la façon dont tu perçois la Force et relie entre eux les cinq préceptes, mais elle t'est spécifique. Donc n'en rougies pas, et continues de méditer dessus.
    Zadyssa. - Merci, Maîtres.
    Moi. - Merci à toi, Zadyssa. Ton analyse du Code Jedi est validée. Kinsa, tu peux être fière de ta padawan. Que la Force soit avec vous.

    Kinsa raccompagna Zadyssa à l'extérieur.

    Aynor. - Et maintenant, c'est quoi la suite du programme ? Cérémonie ou sauvetage de la galaxie ?
    Moi. - Ben, quitte à choisir...







    Ce message a été modifié par Kaarde le dimanche 10 juillet 2016 - 00:12

    dimanche 10 juillet 2016 - 00:09 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    11616 Crédits Modo

    Aujourd'hui est un jour un peu spécial pour Ellyne, mais ça la jeune Togruta ne le sait pas encore. En effet, j'ai décidé de la prendre comme padawan au terme d'une longue réflexion – si elle accepte bien sûr ! Elle a toutes les qualités nécéssaires pour devenir mon apprentie : curieuse, habituée à survivre, sympathique et inventive. Je verrai au fur et à mesure si le talent s'ajoute à la liste, mais c'est déjà pas mal !

    Et puis, cela ne fait pas longtemps qu'elle est arrivée à l'Académie mais j'ai l'impression de la connaitre depuis beaucoup plus de temps. C'est étrange... Bien sûr, mon jeune âge me permet d'être plus proche des padawans que la plupart des Maîtres et Chevaliers de Yavin IV, mais cette proximité, je ne l'ai qu'avec Zadyssa, qui est ma padawan. Il me semble donc logique de profiter de ce lien particulier et de le dévelloper.

    Je me dirige donc vers les quartiers des padawans et toque à la porte. D'abord, aucune réponse, mais lorsque je toque une deuxième fois, un peu plus fort, un "entrez !" retentit. Je pousse alors la porte et découvre la chambre d'Ellyne. Cette dernière est allongée sur son lit avec le carnet que je lui ai offert à son anniversaire et quand elle me voit, elle sursaute et promène un regard affolé sur le bazar qui règne ici. J'ai un sourire : moi aussi, quand j'étais padawan, je n'étais pas très organisée.

    Moi : Ne t'en fais pas, c'est chez toi ici après tout. Je te dérange ?
    Ellyne : Pas du tout ! Je lisais le carnet de voyage...c'est très intéressant ! J'aimerais bien aller sur Kandar...
    Moi, me remémorant cette visite brève mais ressourçante : Ah oui ! C'était le paradis ! On s'est bien amusés à se baigner dans la mer, dommage que Ceno ne pouvait pas...

    Une ombre passe sur mon visage et je maudis ma sensibilité à chaque fois que je pense ou mentionne quelque chose ayant trait à Ceno. Il faudrait que j'apprenne à ne pas avoir les nerfs à vif quand il s'agit de mon ancien maître, un Jedi est censé maîtriser ses émotions.

    Ellyne : Ceno ? C'est qui ?
    Moi (sèchement) : Personne (en me radoucissant). Quelqu'un dont je n'ai pas envie de parler. Je suis là pour une bonne nouvelle, après tout.

    Je sens qu'Ellyne me laisse parler mais qu'elle est impatiente de savoir de quelle bonne nouvelle il s'agit. Un sourire aux lèvres, je demande pour la forme :

    Moi : Si mes souvenirs sont exacts, tu n'as pas de maître, non ?
    Ellyne : Non, mais j'aimerais bien !

    Je suis amusée de l'enthousiasme de la jeune Togruta et continue :

    Moi : Eh bien, Ellyne, veux-tu devenir ma padawan ?

    lundi 29 août 2016 - 21:16 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16975 Crédits Modo

    Un bel après-midi, à l'Académie Jedi.

    Doc. - Pom pom pom, pom po-pom, pom po-pooom !
    Tyria. - C'est calme, en ce moment, hein ?
    Moi. - Oui, très. On s'ennuierait presque.
    Doc. - Il n'y avait pas une mission de médiation musclée du côté de Sluis Van et Eriadu ?
    Aynor. - Si, commandée par le Chevalier Yann Valorus. Ils sont en train de revenir et il ne tarit pas d'éloges sur le comportement de mon padawan.
    Moi. - Tout s'est bien passé pour Galen, alors ?
    Aynor. - Mieux que ça, apparemment il a pesé lourd dans la réussite de la mission, et prouvé par la même occasion qu'il était plus que capable de se débrouiller seul.
    Moi. - Excellent ! Je crois savoir ce qu'il nous reste à faire, alors...
    Tyria. - Hé ! Les navettes de la mission Sluis Van viennent de se poser à l'Académie !
    Moi. - Vite ! Reprenez vos siège, cachez les sachets de chips et les bouteilles ! Ayez l'air occupés !

    Quelques minutes plus tard le Chevalier Yann Valorus entrait pour faire son rapport de mission. Il était escorté par sa padawan Joy Karr ainsi que par Galen et se lança sans attendre dans son récit.

    Valorus. - ... et c'est ainsi que le padawan Galen Arek est parvenu à rallier le Grand Amiral Sylon, épargnant de nombreuses vies au passage. Je tiens d'ailleurs à souligner les capacités prodigieuses et le courage de votre élève, Maître Lask. Il a été un véritable atout pour cette mission.
    Aynor. - Je vous remercie, Chevalier Valorus, et vous félicite. Maintenant occupons-nous de ton cas, Galen.
    Galen. - Mon... cas ?
    Moi. - Avance-toi, je te prie.

    Le padawan fit un pas hésitant en avant, tandis que Yann et Joy comprenaient ce qui se passait et s'écartaient respectueusement.

    Aynor. - Galen Arek, mon cher padawan... c'est le cœur lourd que je t'annonce aujourd'hui que je dois... me séparer de toi.
    Galen. - Quoi ?
    Aynor. - Tu as bien entendu... Cela fait à présent longtemps que tu es mon élève, que tu marches sur mes pas et que tu accrois tes connaissance et ta puissance.
    Doc. - Tu as su démontrer dans les classes ta technique et tes connaissances.
    Moi. - Et mieux encore, tu as su les appliquer seul, livré à toi-même, en mission, en respectant tes engagements et le Code Jedi.
    Tyria. - Tu as agis selon la voie que tu t'étais choisie, celle de Jedi Gardien.
    Aynor. - Je ne saurais être plus fière de toi, Galen.
    Tyria. - Padawan Arek ! Rappelle-nous le premier précepte du Code Jedi.
    Galen. - Il n'y a pas d'émotions, il y a la paix.
    Aynor. - Le deuxième, je te prie.
    Galen. - Il n'y a pas d'ignorance, il y a la connaissance.
    Moi. - Le troisième précepte.
    Galen. - Il n'y a pas de passion, il y a la sérénité.
    Doc. - Le quatrième.
    Galen. - Il n'y a pas de chaos, il y a l'harmonie.
    Aynor. - Et, pour finir...
    Galen. - Il n'y a pas de mort, il y a la Force.

    Les sabres laser des membres du Conseil s'allumèrent à l'unisson. Galen mit aussitôt un genoux à terre. Aynor s'avança vers lui et abaissa sa lame verte l'épaule du jeune humain.

    Aynor. - Mon cher Galen, tu as clairement fait tes preuves. Aussi, en vertu des pouvoirs qui me sont conférés par la Force et le Conseil des jedi, je fais de toi un véritable... Chevalier Jedi Gardien.

    D'un coup précis elle trancha la natte de padawan de Galen.

    Aynor. - Maintenant relève-toi, Chevalier Arek, et n'oublies jamais ce que je t'ai enseigné.
    Galen. - Je vous en donne ma parole, Maître.
    Moi. - Toutes mes félicitations, Galen.

    Les sabres laser s'éteignirent et la salle retrouva un éclairage normal. Yann et Joy en profitèrent pour revenir auprès de Galen.

    Joy. - Oh, bravo Galen !
    Valorus. - Eh bien, je dois dire que c'est plus que mérité. Il me tarde de repartir en mission avec toi et t'avoirr cette fois-ci comme vrai coéquipier.

    Déjà la porte du Conseil se rouvrait...



    dimanche 04 septembre 2016 - 16:25 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    11616 Crédits Modo

    Aujourd'hui est un jour de fête : Galen va être sacré Chevalier ! Enfin ! Il sera le dernier de notre trio composé d'Eckmül, lui, et moi-même. C'est ainsi que nous attendons avec impatience que les portes du Conseil s'ouvrent, ce qui signifie qu'il est désormais monté en rang. Bien évidemment, je suis au premier rang pour aller le féliciter.

    Moi : Félicitations, Galen !
    Galen : Merci. Je pensais que ce jour n'arriverait jamais !
    Eckmül : Eh bien si, la preuve^^.

    Après avoir gratifié le nouveau Chevalier d'une tape amicale dans le dos, je me recule un peu pour laisser les autres le féliciter à leur tour. Je suis si contente que mon camarade soit devenu Chevalier ! Il le mérite, assurément.

    dimanche 04 septembre 2016 - 16:49 Modification Admin Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7619 Crédits

    Je me promenai tranquillement dans les couloirs de l'Académie - cherchai les autres, pour exact ; et je les trouvai enfin tous regroupé devant la porte du conseil. L'on m'apprit que Galen était revenu de mission, je compris immédiatement qu'il allait être adoubé.

    J'étais très contente pour lui, il le méritait. Tandis que l'on attendait patiemment (ou pas), que la porte ne s'ouvre, je me renseignai sur le déroulement de sa mission qui m'avait l'air fort intéressante.

    Soudain... les portes s'ouvrirent, révélant un Galen plus que joyeux. Kinsa fut la première à le féliciter, suivit de près par Eckmül. Nous les laissâmes féliciter leur ami, laissant par la même occasion l'heureux élu du jour respirer normalement pour un temps... car il allait bientôt dr retrouver avec une horde de padas autour de lui !

    Enfin, les deux Chevaliers finirent de complimenter Galen... et ce dernier fut inexorablement encerclé par les padawans de l'Académie qui le félicitèrent à leur tour.

    Moi : Bravo Galen ! Et belle mission !

    dimanche 04 septembre 2016 - 19:33 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    10303 Crédits Modo

    L'Adoubement - Selon le point de vue de Galen

    Aujourd'hui, je viens de rentrer d'une grande mission, avec le pressentiment qu'un évènement va me tomber dessus. Le pire, c'est que j'ignore de quoi il s'agit. Une fois rentré à l'Académie, avec les chevaliers Yann Valorus et Joy Karr, le Conseil m'a convoqué dans sa chambre. Peu après le rapport de Yann, Aynor me dit qu'elle se sépare de moi. Puis on me fait réciter les préceptes du Code Jedi. Je me comprends ce qu'il se passe. Les sabres lasers des membres du Conseil s'allumèrent à l'unisson. Aynor s'avança vers moi et abaissa sa lame verte sur mon épaule droite.

    Aynor : - Mon cher Galen, tu as clairement fait tes preuves. Aussi, en vertu des pouvoirs qui me sont conférés par la Force et le Conseil des Jedi, je fais de toi un véritable... Chevalier Jedi Gardien.

    Elle recule et rejoins le reste du Conseil, ainsi que Yann et Joy, qui frappent des mains comme s'il applaudissait. Cependant... Je reste là, immobile, silencieux et incrédule. Les membres du Conseil cessent peu à peu d'applaudir et me regardent, comme s'ils s'apercevaient que quelque chose n'allait pas. C'est là que je réalise ce qu'il vient de se passer et pique un fou rire.

    Moi : - Hahahaha ! C'est drôle ! J'ai cru à l'instant que vous veniez de me faire Chevalier Jedi Gardien ! Hahahaha...

    Je cesse de rire en voyant le sérieux dans leurs regards à tous. Je recommence à paniquer.

    Moi : - C'est une embrouille ?
    Kaarde : - Non.
    Moi : - Un canular ?
    Tyria : - Non.
    Moi : - Alors une mauvaise blague ?
    Aynor : - Non.

    En constatant leur expression faciale sérieuse et leur réponse identique, je commence sérieusement à comprendre ce qui vient de se passer.

    Moi : - Attendez ! Dois-je comprendre que tout ce qui vient de se passer à l'instant, tout ce que vous avez dit, c'est vrai ?!
    Aynor : - Oui, Galen. Te voilà officiellement Chevalier.

    Chevalier ! Galen Arek, chevalier ! Voilà maintenant que je ressens tout le poids de l'univers qui me serre dans l'estomac ; mes yeux se font plus petits que d'habitude ; je tremble et ma peau devient plus blanche que la normale et... mon cœur... bat plus lentement que la normale. Et puis...

    Je tombe.

    Je tombe la tête en arrière, les yeux qui remontent vers le haut, plus pâle qu'un malade. Aynor se met à crier de panique mon nom, s'élance vers moi et me rattrape avant que j'atteigne le sol. Tous les autres s'élancent à leur tour, avec la même panique. Ils m'appellent, ils s'inquiètent. Mais je ne les entends pas. J'ai déjà perdu connaissance.
    La nouvelle que je viens d'entendre m'a fait un choc énorme.

    Ce message a été modifié par galen-starkyler le lundi 05 septembre 2016 - 13:34

    dimanche 04 septembre 2016 - 21:10 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    10303 Crédits Modo

    L'Adoubement - Selon le point de vue de Galen (la suite)

    Je me réveille enfin, lentement mais sûrement, après une longue durée dans les vapes. Tout d’abord, je regagne mon sens du toucher et remarque intérieurement que je me trouve sur un lit simple. Je décide d’ouvrir mes yeux, les faisant clignoter pendant deux minutes pour m’habituer à l’éclairage ; puis j’aperçois autour de moi du matériel de soin et d’autres lits simples comme celui où je suis. Sapristi, je suis à l’Infirmerie de l’Académie ! Mon esprit est encore embrumé mais je décide de me lever quand même de ce matelas blanc pour hôpital. À peine je redresse mon bassin que je découvre trois individus devant moi : mon mentor, le Grand Maître et ma camarade mandalorienne.

    Kinsa : - Galen ! Tu es enfin réveillé !
    Moi : - Ben, oui. (Je me masse un peu la nuque puis reprend.) Ça fait longtemps que je dormais ?
    Aynor : - Une heure précisément. Mais bref, je dois te dire que tu nous as foutu une sacrée trouille.
    Moi : - Je vous ai fichu une sacrée trouille ? Comment ça ?
    Kaarde : - Pour te résumer… tu es tombé dans les pommes. Mais la vraie et principale question c’est : est-ce que tu te souviens pourquoi tu as perdu connaissance.

    Je me mets à réfléchir longuement mais je n’ai aucun souvenir de ce qui s’est passé. Je le fais savoir à mes trois interlocuteurs.

    Kaarde : - Aynor, ou Kinsa, je vous laisse lui dire.
    Kinsa : - Tu venais de recevoir, après tant d’attente, ton titre de Chevalier.
    Moi : - …

    Je suis silencieux et immobile, tel une statue, sur le lit et à les regarder comme s’ils étaient des fantômes. Tout ça pendant une minute, avant de lâcher finalement…

    Moi : - C'que j'ai d'la poisse !
    Aynor : - Galen ! Sois poli !
    Kinsa : - Ça n’a pas l’air de te réjouir, ce qu’on te dit.
    Moi : - Oui et non. Pour tout dire, Kinsa, je suis de nature compliqué.
    Kaarde : - Je dois te rappeler quand même que tu râlais parce que tu te sentais distancé par Kinsa et Eckmül en parcours, à cause de ta disparition soudaine. Et maintenant que tu es devenu chevalier, tu n’es pas ravi.
    Aynor : - Que faut-il faire pour que tu cesses d’agir comme un gamin ? Pour que tu agisses en vrai adulte ?
    Moi : - Moi je sais.

    Je me lève précipitamment du lit, passe derrière leurs chaises et atteint la porte pour l’ouvrir. Une fois dans le couloir, j’appelle par comlink mon droïde R1-P7. R1 arrive au bout d’une minute et me demande ce que je veux ; je lui demande alors d’aller dans la Salle Commune, de me sortir le carton appelé « réserve de cas d’urgence » et de charger mon Aile-V. R1 me lance un « à vos ordres » dans son langage puis s’en va à toute vitesse. C’est ensuite à moi de quitter l’infirmerie en courant, Kinsa sur mes talons.

    Kinsa : - Galen, où vas-tu ?
    Moi : - Là où je suis sûr de mieux digérer mon nouveau rang.
    Kinsa : - C’est-à-dire ?
    Moi : - Sur Tython.

    Je lui explique que j’ai besoin de temps pour m’adapter à ce changement brusque et de méditer sur mes responsabilités d’adulte en lien. Et me rendre sur ma planète natale est la seule solution que j’ai envisagée.
    Me voilà donc absent de l’Académie pendant deux jours.

    [Hors-RP] : Le post suivant concerne uniquement Ilan et Lysandre, qui sera sur le topic de la Salle Commune. Merci de ne pas suivre ce post-là, sauf si Kaarde ou Aynor veulent ajouter quelque chose.

    Ce message a été modifié par galen-starkyler le mercredi 14 juin 2017 - 19:29

    lundi 05 septembre 2016 - 21:40 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

51 fans connecté(s)

Evénements

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide