Les pouvoirs de la Force II (page 15)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Padme111

    Padme111

    24755 Crédits

    Toc toc

    Moi – Entrez.

    Un padawan timide entre doucement dans mon bureau.

    Carth – Bonjour Maître, je suis venu pour m’excuser. Je sais que Fly est à l’origine de nombreux dégâts. J’en assume toute la responsabilité.

    Je pris un air sérieux, mais j’appréciais sa démarche. J’avais déjà choisi le moyen utiliser afin qu’il prenne ses responsabilités. Mais, en le regardant droit dans les yeux, je compris combien ce jeune homme est responsable.

    Moi – Bien ! Voilà qui est une excellente nouvelle ! En ce qui concerne Fly, il te faut trouver une solution à ses déchets qu’il laisse partout ! Pour ce qui est de la casse, cette fois-ci je laisse tomber. Mais que cela ne se reproduise plus où tu seras officiellement le chef décorateur du Temple Massassis !
    Carth – Compris Maître.
    Moi – Ceci étant dit. J'ai remarqué que le padawan de PadaT, Vanvan, attend un partenaire pour faire son exercice de Vision. Voudrais-tu l'aider?
    Carth – Je n'y vois pas d'inconvénient, d'ailleurs cela me fera du bien de refaire l’entraînement !
    Moi – Parfait ! Suis-moi alors.

    Nous quittons ensemble mon bureau et traversons quelques couloirs du Temple Massassis. Au bout d’un moment, je rencontre le padawan en question dans l’une des salles d’archives. Il consulte un dossier.

    Moi – Bonjour Vanvan, je te remercie pour ton Holocron. Il est dès plus intéressant. Merci d’avoir participé à l’interview d’Holonet .
    Vanvan – Merci à vous de me l’avoir proposé ! Je suis content de vous voir car personne n’a répondu à ma demande de partenariat !
    Moi – Je sais et c’est pourquoi, je te présente mon padawan et mon assistant dans cette classe.
    Carth – Bonjour Vanvan, je suis Carth.
    Vanvan – Bonjour Carth, je suis content de te rencontrer.
    Carth – Moi de même !
    Vanvan – Maître Padmée, j’ai remarqué aussi qu’il y a de moins en moins de monde. Que ce passe-t-il ?
    Moi – Beaucoup de padawans sont rentrés sur Ossus. Mais cela ne devrait être que passager. Je vous laisse et bon entraînement !

    Je laisse donc les 2 padawans discutés devant la console d’archives. A la réflexion de Vanvan, je décide de lancer un appel au Temple d’Ossus. Je vais jusqu’au système de communication interplanétaire et laisse un message à l’attention de tous.

    « Ici Padmée Nabery, j’appelle depuis Yavin IV ! Il semble que la Classe des pouvoirs de la Force est désertée. J’invite tous Padawans, Chevaliers et Maîtres à venir s’entraîner ! Afin de mettre plus de piments, je vous signal que Sacripant, mon Thernbeen adulte, doit bientôt arriver au Temple Massassis. Avis aux amateurs de cours poursuite !!! »

    jeudi 27 mars 2008 - 17:19 Modification Admin Permalien

  • Avatar carth

    carth

    1858 Crédits

    Après que je sois parti m’excuser auprès de mon maître suite a quelque erreur qu’avait commis Fly, elle me proposa d’aider un padawan pour faire l’exercice 3 parce qu’il ne trouvait pas de compagnon pour le faire. J’acceptai la proposition de plus, cela faisait un moment que je n’avais pas fait cet exercice, il fallait que je m’entraîne encore un peu sur cet entraînement pour ne pas perdre l’habitude à l’utiliser, comme je ne l’utilise que très rarement voir pas du tout, ça me serait profitable. Elle me conduisit au padawan en question, c’était le padawan de PadaT, Vanvan. Après que nous ayons traversé plusieurs couloirs, on trouva enfin le padawan en question. Après une brève conversation, pendant laquelle lui et moi nous présentions, main maître envoya un message à tous les jedi présent dans la galaxie pour les inciter à venir s’inscrire a la classe des pouvoirs de la Force. Pad avait essayé de les convaincre en leur disant que son Thernbeen adulte allait bientôt arriver ici, sur Yavin IV. C’était quelque chose qui allait surement attirer des gens, en tout cas moi, si mon maître me l’autorisait, j’allais bien faire la course poursuite.

    Pad : Bon je dois vous laissez, je dois retournez a mon bureau, j’ai quelque papier à remplir pour l’arrivé de Sacripant. Au revoir et bonne chance tout les deux.
    Moi : Merci maître a bientôt.
    Vanvan : Au revoir maître Nabery.

    Après que mon maître se soit éloigné, je me tourne vers Vanvan pour qu’on se mette d’accord tout les deux sur comment nous allons faire l’exercice.

    Moi : Tu veux commencer par te cacher ou par me retrouver dans cette jungle ?
    Vanvan : Je préfère que tu commence, comme ça en te regardant, j’apprendrais.
    Moi : Comme tu veux. Je vais donc devoir courir dans la jungle et me camoufler, tu vas devoir utiliser la Force pour essayer de me retrouver. Ce pouvoir est plus une intuition provoqué par la Force, qu’autre chose. Compris ?
    Vanvan : Je pense…
    Moi : Très bien, dans ce cas c’est parti ! Je vais me cacher et dans cinq petites minutes, tu te lance à ma poursuite. Ok ?
    Vanvan : Ça me va !
    Moi : Allez, je me lance !

    Je tournai le dos à Vanvan et je mis à courir dans les différents couloirs pour pouvoir sortir du temple. Je venais à peine d’arriver devant les portes du temple, que je constatai qu’il pleuvait à grande goutte à l’extérieur. Il allait donc falloir que je fasse attention a ne pas tomber, avec la chance que j’avais, c’était mission impossible une telle chose. Je fermai les yeux et je fis appel a la Force pour augmenter la circulation de mon sang, je pouvais attendre mon cœur battre plus vite qu’il ne le faisait d’habitude. Je rouvris les yeux, je pris la capuche présente sur ma bure et je la plaçai sur ma tête puis je me mis à courir a travers les arbres qui arpentaient la forêt de Yavin. Tout ce qui était autour de moi était presque figé mais je savais que ce n’était qu’un effet que nous faisait sentir le pouvoir de la Force, la vitesse. Un pouvoir très utile comme me l’avait fait un jour remarqué mon maître. Je me concentrai, cette fois les yeux ouverts, tout en continuant de courir. Je fis appel a la Force, je la laissai couler a travers moi, sentir toute ce que je ressentais puis après qu’elle eut terminé de s’imprégner de moi, je pus ressentir ce qui se passait un peu partout aux alentour d’une dizaine de mètre autour de moi grâce a elle. Je la lançai a travers la forêt pour qu’elle m’aide à trouver un endroit convenable ou je pourrais me cacher de la pluie mais ou je pourrais aussi me dissimuler aux yeux de Vanvan. Soudain je trouvai l’endroit adéquat où du moins, c’est la Force qui le trouva. Il se trouvait à plus d’une centaine de mètre d’ici, c’était quelque chose de suffisamment grand pour me permettre de me cacher de la pluie mais aussi des yeux de Vanvan, l’endroit idéal. Je couru aussi vite que me le permettait le pouvoir de la vitesse et en une dizaine de minute, je finis par atteindre l’endroit que j’avais trouvé grâce a l’aide de la Force. C’était une sorte d’édifice très ancien d’après les différentes inscriptions présente sur celle-ci. En lançant la Force sur cet édifice, elle m’indiqua différentes information sur celle-ci mais aussi je compris, pourquoi est-ce qu’elle avait désigné cet endroit pour que je m’y cache. Il y avait plusieurs marches qui montaient vers le ciel, a environ une dizaine de mètre plus haut se trouvait une petite pièce qui était ouverte. A ce qui semblerait, il y avait quelque chose qui avait engendré une fissure dans la pièce qui se trouvait au sommet. Je me concentrai un moment et je laissai la Force remettre ma circulation sanguine à sa vitesse « normal ».

    Moi : Aie ! J’avais oublié les effets secondaires de la vitesse…

    Je commençais à sentir les effets indésirables du pouvoir de la vitesse, mon muscle commençait à se contracter et à me faire mal. En continuant à sortir la douleur, je commençai à monter les différentes marches pour atteindre le sommet. Arrivé au sommet, j’entrai dans la petite pièce grâce à la fissure présente sur le mur. Il faisait très noir dans cette petite pièce mais je ne m’attardai pas à ce genre de détail. Je lançai la Force à travers ces parois. Elle m’indiqua que c’était une petite pièce, elle devait mesurer 6 mètre de largeur sur 4 mètre de hauteur. Toujours en me concentrant je pus remarquer qu’il y avait seulement de la poussière dans cette pièce, il n’y avait rien de dangereux. Après m’être rassuré grâce à la Force, je décidai de m’asseoir au fond de la pièce, le plus loin possible de l’entrer. Je décida de plonger dans la Force pour essayer de me dissimuler un peu mieux grâce a elle, utilisant rarement ce pouvoir, je ne pouvais pas me cacher complètement et donc Vanvan n’aurait pas de difficulté a me trouver en utilisant la Force, du moins logiquement. Il ne me restait plus qu’a attendre l’arrivé de Vanvan…

    Moi : Espérons qu’il ne prendra pas longtemps avant de me trouver…

    jeudi 10 avril 2008 - 14:45 Modification Admin Permalien

  • Avatar Vanvan

    Vanvan

    5089 Crédits

    Entraînement Classique 3 - Vision

    Après avoir attendu 5 minutes, de longues 5 minutes, je pouvais enfin me prendre à l'exercice, voir au jeu. Effectivement, c'était un jeu que plusieurs enfants pratiquait dans le passé. J'en avais d'ailleurs déjà vu, le faire... Mais là, ce n'était pas vraiment pareil, j'avais le droit à un petit atout bien particulier, la Force, qui me guiderait. Mais pour l'instant, il fallait que je zone tranquillement les différentes partis du Temple, les cachettes ne manquait pas... Mais ça aurait été trop simple s'il s'était caché à bout de nez. Et s'il était dehors, j'avais encore le temps, au pire, si je ne le trouvais pas, il finirait bien par sortir (Niark ^^).

    Tout en marchant, tout en me concentrer, je pouvais sentir, au fond de moi, en moi, même, la Force, celle du Temple, ce n'était pas très clair, mais c'était intense, assez pour que je puisse l'observer, voir la comprendre quelques peu. C'était un lieu exeptionnel, la Force qui était présente à l'intérieur du Temple était intense, immense. C'était quelques choses de magique, mais d'assez épuisant, malgrès le fait que je ressente tout celà, je n'avais pas de trace de Carth et de ce qu'il rejetait dans la Force, sa présence n'était pas au Temple... Il faudrait peut être que je me mouille alors...

    En arrivant à la sortie du Temple, après déjà quelques minutes de recherche bien entendu, le Temple n'était toujours pas un endroit familier pour moi... Et dehors, c'était comme si j'étais perdu dans le Temple, je n'avais aucun point de repers, jusqu'à maintenant, j'en avais aucun, mais la Force que déployait le Temple me servirait lors de mon retour, quand ça serait à mon tour de me cacher.

    Mais pour l'instant, il faudrait que je me mouille, mettant ma capuche, je partis à l'extérieur. Je ressentais déjà la pluie tomber sur moi à peine avoir entamer le premier pas, non pas par la Force, mais parce qu'elle tombait vraiment. Pauvre Carth si celui-ci se trouvait à l'extérieur. J'avais déjà utilisé ce pouvoir, mais pas vraiment pour les mêmes choses, il me faudrait donc un peu de temps, surtout, il me faudrait prendre la bonne direction.

    Allez, au pire, il attendra ! Je me lançai à mon tour dans la forêt, au hasard, mais de toute façons, je relancerai les recherches si je n'arrivais pas à le trouver. (Niark). Et pourtant, après quelques pas dans la boue, dans des flaques, sous la pluie, je pus sentir quelques choses, non pas Carth, mais l'armonie qu'il existait dans la nature. La Force que chaque être vivant autour de moi dégageait, je sentais tout celà. Ce n'était pas aussi intense que le Temple, mais la forêt entière devait l'être. Tout en marchant, je pouvais sentir tout celà, c'était beau, car je pouvais observer tout cela, ce genre de chose, qu'on ne peut pas voir en ouvrant les yeux... C'était comme un paysage, au fond de moi, et au fond de chaque être vivant.

    Tout en marchant, je sentis quelques choses de bien précis, peut être à une centaine de mètre un peu plus. Quelques chose que je pouvais sentir, que je connaissais, qui bougeait d'ailleurs... La seule chose qui me venu à l'esprit sur l'instant c'était Carth... Je n'avais jamais vraiment ressentis la Force parmis tout ces êtres vivant, les arbres, la faune, je décidai donc d'attendre un petit moment pour observer, après tout, moi j'avais le tempse et je devais en profiter, pour une fois que je sortais du Temple. C'était beau, vraiment...

    Mais bon, si je tardais trop, Carth me referait le même coup... Je décidai donc, tranquillement, de me diriger vers sa cachette tout en observant autour de moi, en sentant tout celà.

    En arrivant tout proche de sa cachette, je découvris la mauvaise surprise, c'était haut... Il faudrait marcher jusque-là... Dis donc, j'ai bien fais de le faire attendre avec ce qu'il va me faire endurer... En plus, les marches sont horriblement mouiller... J'vais essayé de pas me fracasser. Savant ou il se trouvait, je devais, je voulais surtout arriver jusqu'à lui, et lui, il devait me sentir aussi, il ne voulait surêment pas descendre pour la même raison que moi je ne voulais pas monter.

    Après deux glissades sur les 20 premières marches à chaque fois, je finis enfin par arriver au sommet. Je sentais Carth et ne put que lui dire de sortir de sa cachette. Le rôle était maintenant inversé.


    -C'est bon, je t'ai trouvé, au fait, c'était bien la pluie ?
    -C'est bon... t'inquiète, j'avais compris ^^
    -Je te propose de redescendre et de retourner au Temple afin que c'est toi qui me recherche, partons du même point ^^

    La descente s'accélera rapidement quand je me fracassao contre les marches et attrapai la jambe de Carth, afin de me rattraper, malheureusement, ce ne fut pas le résultat voulu,Carth descendit avec moi, tout aussi vite.

    samedi 12 avril 2008 - 11:16 Modification Admin Permalien

  • Avatar carth

    carth

    1858 Crédits

    Vanvan : C'est bon, je t'ai trouvé, au fait, c'était bien la pluie ?
    Moi : C'est bon... t'inquiète, j'avais compris ^^
    Vanvan : Je te propose de redescendre et de retourner au Temple afin que c'est toi qui me recherche, partons du même point ^^

    Quand on commença à descendre les marches, tout était calme jusqu'à ce que Vanvan loupe une des nombreuse marche et s’agrippe a ma jambe. Les yeux grands ouverts je commençai à craindre le pire en une fraction de seconde.

    *Moi : Ne me dîtes pas qu’il s’est accroché à ma jambe !*


    Je ne sais pas si il l’avait voulu ou non mais quand il agrippa ma jambe, la seule chose qu’il réussi à faire était de me trainer avec lui jusqu'à bas des marches. La descente fus extrêmement rapide, pour nous deux. Après avoir descendu toutes les marches notre vitesse ne diminua pas, on continua de glisser dans la boue jusqu'à un arbre nous freine, enfin. On essaya de se relever tant bien que mal lui et moi, mon dos me faisait très mal maintenant, de plus ma bure était toute sale maintenant.

    Moi : Fait attention la prochaine fois, tu aurais pu me tuer.
    Vanvan : Ne dit pas ça.
    Moi : Tu sais, je commence à me faire vieux, moi.
    Vanvan : N’importe quoi.

    On reprit donc le chemin vers le temple, cette fois en douceur et a une vitesse modéré. La pluie continuait de tomber et nettoyer un peu ma bure, au moins comme ça je n’aurais pas de lessive à faire. Après une demi-heure de marche, on arriva enfin au temple. Je m’arrêtai et je me tournai vers Vanvan.

    Moi : Bon va te cacher. Je commencerais à te chercher dans une dizaine de minute, allez hop.

    Je le vis commencer a courir et retourner dans la forêt de Yavin IV sous la pluie battante.

    dimanche 13 avril 2008 - 11:40 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24755 Crédits

    Entraînement 9 : Le sens du Danger – 2ème essaye

    Le Temple Massassis est calme…
    Je me balade dans les couloirs en attendant que Carth et Vanvan terminent leur entraînement. Beaucoup des inscrits sont repartis sur Ossus ou en mission. Mon padawan est parvenu à ce que Fly ne laisse plus de déchet dans le bâtiment et le sourire est revenu sur le visage des hommes d’entretiens. Tout est tranquille, je peux presque entendre le bruit du vent dans les arbres, là dehors et c’est ce qui me décide de sortir faire un tour dans la forêt juste pour le plaisir de prendre l’air.

    Je marche dans le sous-bois et laisse la Force guidée mes pas. Au bout d’une heure, je m’arrête prés d’un étang et m’y assieds. Je me place en tailleur et ferme les yeux laissant tous mes sens s’étendre dans la Force. Le vent berçant les feuilles des plantes, la faune murmurant juste assez pour marquer sa présence et les poissons sautillent de temps à autre comme pour savoir qui les observent sur la rive. La quiétude de ce lieu est reposante.

    J’aurai pu, j’aurai voulu resté ainsi une éternité… J’avais presque l’impression de ne plus faire qu’un avec la Nature qui m’entoure… Je suis parvenue à atteindre l’ataraxie que je recherchais…

    Soudain !
    Un murmure plus important se fit dans l’aura de la Force. Je me concentre en Elle, je perçois un brutal changement dans la forêt ! Là, au loin, quelque chose perturbe la sérénité de la faune de Yavin IV ! Sans bouger, je me concentre dans le sens du danger. Je m’ouvre à ce pouvoir et ne ressens aucune hostilité venant en ma direction, mais un vent de panique général est palpable à travers les animaux de la lune. « Mais que ce passe-t-il ? » Restant concentré, je perçois un autre changement. Dans cette frayeur collective, je ressens qu’un… non plusieurs sentiments d’agressivités viennent de prendre ma direction. J’estime la distance qui me sépare de ce danger… elle doit être de 20 mètres. Essayant de travailler ce pouvoir un peu plus, je reste impassible à l’agitation des animaux. La combativité de ce qui semble être plusieurs assaillants devient de plus en plus fort. Je perçois alors nettement que la hargne qui les anime est dirigée contre moi. « Qui sont-ils ? Et que leurs aie-je fait pour que je sois leurs cibles ? » Ecoutant la Force, je réalise que c’est un groupe de Stinratils*. Un frissions me parcours l’échine, la menace est belle est bien réel ! Je cherche de nouveau à connaître la distance qui me sépare de ses prédateurs... Presque 10 mètres ! Sans me déconcentrer, je me lève car je n’ai pas l’intention de servir de dîner ! Gardant mon pouvoir fixé sur les rongeurs, j’ouvre les yeux et analyse rapidement les possibilités de fuite. En face, l’étang ; à gauche la faune est trop dense pour que je puisse passé ; à droite, il y a un sentier qui longe l’eau puis tourne à droite. « C’est ma seule issus ! » Le sens du danger devient encore plus grand puisque la horde des petites bêtes avancent de plus en plus. L’estimation du danger n’est plus qu’à 7 mètres.

    Et là, en pleine concentration, alors que je m’apprête à utiliser la vitesse, un appel sur mon comlink me fait sursautée ! Mais je me ressaisis et laisse l’appareille biper. « Qui que ce soit, il laissera bien un message sur le répondeur. » Le bruit métallique compense ma distraction puisque c’est au tour des animaux de s’arrêter mais qu’un bref instant. Sans me retournée, la Force m’indique clairement que les Stinratils ne sont plus qu’à 4 mètres ! « Il est grand temps de partir d’ici ! »

    Je laisse la Force parcourir mon corps et la laisse augmenté les battements de mon cœur. Je commence alors à courir aussi vite et aussi loin que possible. En quelques instants, la Force me seconde dans mon sprint. Suivant le sentier et trop concentrer sur la vitesse, je ne réalise pas tout de suite qu’il me fait faire un demi-cercle. Me pensant loin des prédateurs, je n’utilise plus la Force pour courir, je reprends le sens du danger et l’envoie tel une sonde dans mon dos. Dans mon esprit, je me projet en arrière afin de ressentir s’il y a encore ou non du danger. Les midi-Chloriens me murmurent qu’une grande hostilité se maintien vers ma droite, je laisse la Force circuler dans cette direction et comprends alors que les rongeurs ont coupés court puisque je me retrouve à 15 mètres de diamètre de mon point initial. Les ronces et autres arbustes épais n’arrêtent en rien les Stinratils ! Bien que les muscles de mes jambes se fassent sentir, je continue à courir !

    Dans le même temps, loin à l’horizon, j’aperçois un nuage noir qui semble vouloir passer au-dessus de moi. D’autres animaux en tout genre court fonce vers moi. « Mais qu’est-ce que j’ai fait ! ». Pas question de m’arrêter et pourtant je comprends vite que le nuage noir sont des oiseaux. « Quelques choses fait fuir la faune et … » Je lance encore la Force dans la direction des Stinratils et constate que la hargne s’accroît. Certains d’entre eux ne sont plus qu’à 3 mètres de moi.
    Récapitulatif !
    Derrière moi et sur ma droite, une horde de rongeurs affamés !
    Sur ma gauche, jetant un rapide coups d’œil, je ne voie que ronce, quelques rochers et bosquet touffu.
    Devant moi, là ou je continue à courir, une faune affolé par je ne sais quoi, prés à me piétiner.
    Comme si cela ne suffit pas, la présence de cette panique semble enfin se montrer. Les arbres semblent s’écarter ou pire se faire écraser !
    « Mais c’est pas vrai ! Je refuse d’y croire, il doit y avoir une solution !! » J’allais sondé ma gauche quand j’entre vois, au dessus des arbres qui s’écarte une masse géante blanche ! J’envoie encore la Force vers le danger immédiat sur ma droite, le plus prés reste à moins de 3 mètres. Mon sens du danger n’avait jamais été aussi longuement utilisé et le renvoie vers la masse blanche qui grandit. A ma plus grande surprise, il n’y a aucune agressivité, colère ou menace.
    Mais mon Empathie prend le dessus comme emporté par un lien familier. Je ressens quelque chose s’approchant de la joie ou de l’euphorie. Je n’ai pas le temps de comprendre ce qui m’arrive que mon esprit semble s’être catapulté ailleurs ! En une fraction de seconde, je cours en sens inverse, en ma propre direction effrayant tous les autres petites bêtes autour et au-dessus de moi. Je regarde mes pieds…pattes blanches ! Mes énormes pattes blanches faire de gigantesques foulés. Je regarde à nouveau vers moi et sens ma propre odeur (non, ne rigoler pas ! A force de courir, la sueur fait des dégâts !) au loin dans le sentier. C’est à ce moment précis que je réalise qui cours vers moi que la télépathie prend fin. Je m’arrête net comprenant que je ne risque plus rien. Pourtant, je ressens un regain de furie sur mon arrière droit à moins de 2 mètres. Mais un cri déchire la lune et paralyse les plus téméraires des Stinratils ! D’abord, ils se figent, puis après avoir humé l’air, il détalle dans l’autre direction !

    Moi – ENFIN ! TU ES ARRIVE !!! YOUPIIIIIIIIE !!!

    Je saute de joie en voyant mon géant blanc foncer sur moi ! Il s’arrête à quelques centimètres de moi. Je prends son énorme tête dans les bras et lui fait un super câlin, suivi d’un énorme poutout ! Puis c’est à son tour de me faire une énorme lèche !

    Moi – SACRIPPPAAAN !!! Qu’est-ce que tu m’as manqué !!! Mais laisse-moi te regardé, tu as encore grandit !

    Le Thernbee que j’avais reçu par TotoJedi mesure maintenant ses 2m70 au garrot. Il se jette à sur le dos et je lui grattouille le ventre. Il se retourne et m’invite sur son dos. Je n’hésite pas et me place sur son garrot tenant ferme ses poiles, il se relève. Nous partons tous 2 galoper dans la forêt de Yavin IV sans but, juste pour le plaisir.

    --------------------------------------------------------------------------------------------------

    * Stinratil, animal ressemblant aux petits rongeurs mais étant un des pires prédateurs de la Lune, chassant en groupe.

    mardi 29 avril 2008 - 14:07 Modification Admin Permalien

  • Avatar Vanvan

    Vanvan

    5089 Crédits

    Entraînement Classique 3 - Vision - Exercice 1

    Le temps avait passé depuis que j'avais commencé à courir, quelques minutes peut être, voir plus, je ne savais pas vraiment ou je me trouvais, je sentais réellement la Force, le Temple, mais j'étais beaucoup plus éloingé que la première fois, mais la forêt me rassurait, je sentais, en quelques sortes, l'harmonie qui y règnait, les êtres vivants, presque au plus profond d'eux-même, je les ressentais, c'était une Force pure, une harmonie si profonde, elle me faisait du bien, au fond de moi, je comprenais, je me souvenais de ce que j'avais enduré tout au long de ma vie, c'était dur, douloureux peut être, mais l'harmonie et la beauté de la Force qui m'entourait, que je ressentais, surpassait tout celà.

    Je ne pouvais pas vraiment l'expliquer, ce n'était peut être pas expliquable, mais c'était beau, c'était profond, plus profond qu'avant, je m'engouffrais toujours un peu plus dans la forêt, ressentant la Force toujours plus fort au fond de moi. C'était agréable...

    Mais pour l'instant, je devais arrêté de penser à celà, mais plutôt me cacher, dans cette forêt si vaste, si immense, si profonde, tout en courrant, je continuai à ressentir tout cela, tout ce qui m'entourait, ça me rapprochait, ça me rapprochait vraiment de ce que je suis, un Jedi, ça ne contournait pas mon problème, plus maintenant, ça le combattait réellement, au fond de moi, cette beauté, cette harmonie, en quelques sortes, elle m'attirait, grâce à la Force, je découvrirai ainsi ma cachette, celle qui me sera le plus favorable, Carth devait déjà être à ma recherche, je ne pouvais utiliser vitesse, premièrement, je n'étais pas très doué, et deuxièment, Carth n'allait pas aller très vite, j'avais ressentis, la première fois, que celui-ci avait utiliser la Force pour acceléré sa vitesse, quelques choses d'inutiles à mon goût, car les effets secondaires étaient assez dévastateur. Ca me laisserait un peu plus d'avance, mais il faudrait que je trouve bientôt la cachette qui me servirait de repère, quelques choses qui ne seraient pas trop voyant si possible, mais après tout, le but n'était pas de voir avec ces yeux, mais avec la Force.

    D'ailleurs, le but de cet exerice était de pouvoir me dissimuler dans la Force, pouvoir en quelques sortes, disparaître, j'avais rarement du le faire lorsque j'étais Sith, normal, le but n'était pas de se cacher, mais de tuer... Là, c'était une autre histoire, tout en continuant à courir, mais en diminuant le rythme, je baissai quelques peu ma respirations, pour tout de même continuer de courir, mais déjà, ''mon signal'' serait moins puissant, car la respiration d'un être vivant qui courrent, à moins de pouvoir la gêré, est beaucoup plus haute. Ca serait déjà un bon début...

    Je pouvais enfin sentir ce qui m'attendait, c'était assez profond, a quelques pas, mais devant moi, avec mes yeux, je ne voyais qu'un rocher, un rocher avec quelques branches devant, mais je ne savais pas pourquoi, la Force m'appelait, pas par cette harmonie qui m'attirait cette fois, mais par quelques chose de plus mystérieux, comme si... comme si... Je ne pouvais l'expliquer, mais j'avais déjà ressenti celà auparavant, je le savais...

    Avant d'entré, il fallait que je me fonde dans la masse, c'est comme prendre l'apparence de certains, en quelques sortes un déguisement, en baissant le rythme de ma course, je ralentissai encore plus mon rythme cardiaque, on aurait pu croire que c'était le même qu'un petit rongeur, je baissai la température de mon corps, pour que la chaleur que produisait celui-ci diminue, comme me l'avait déjà montré mon maître, il fallait encore que je m'entoure d'air, c'était bizarre, pour moi, j'avais étudié, lors de mes quelques années chez les Sith, que sans air, il n'y avait pas de bruit... Mais je m'entourai d'air, comme une bulle, pour compresser cet air autour de moi, afin que le bruits de mes pas ne se propage pas, puisque tout autour de moi, l'air était moins présent, donc moins de bruits...

    Il y a peu surêment, mais je le savais, je fis place à la Force pour me guider et marcha tranquillement vers le rocher, poussant les branches et découvrant, découvrant une grotte... Elle serait une parfaite cachette, mais le mystère était là, quelques chose d'étrange... C'était un endroit des plus bizarres, la Force était présente, mais d'une façon différente, une façon que j'avais déjà rencontré... Ce n'était peut être pas très bon pour moi, mais c'était une cachette parfaite...

    En marchant un peu plus loin dans la grotte, je sentis quelques choses, quelques choses que cette fois je pouvais reconnaître, des Stinratils, arf, saleté de petits rongeurs, ils pouvaient se montrer très dangereux, mais je les avais déjà rencontré, en bande avec mon maître lors de mon premier entraînement et ce n'était pas vraiment la même quantité que je ressentais, ils étaient peu, et quand ils étaient peu, ils ne pouvaient pas faire grand chose, en m'approchant discrètement d'eux, je les fis fuir à l'aide de quelques gestes assez rapide, qui, pour ce genre de petit mamifères, pouvait s'avéré dangereux. Ils repartirent rapidement vers la sortie de la grotte et puis, sortir... Cette grotte était en quelques sortes, une grosse cage, je ne ressentais pas la Force à l'extérieur, mais cette abondance de celle-ci dans la grotte, mais une Force que j'avais déjà reconnu... Le Côté Obscur était présent, ce n'était pas maintenant que je devais le combattre, non... Pas tout de suite... Je n'étais pas prêt...

    En me retournant pour revenir sur mes pas, je vis, sur ma droite, des inscriptions sur les murs, des inscriptions que je connaissais. Des anciennes inscriptions Massassi, sur les murs, j'arrivais quelques fois à les lires, mais c'était comme des dessins, comme certaines vielles cultures sur d'ancien monde, je l'avais lu dans les archives, lors de quelques voyages... Après tout, lorsque j'étais chez les Sith, lire n'était pas interdit...

    Tout cela me paraissait tout de même bizarre, une grotte, une grotte qui enfermait tant de Force... On ne pouvait que très peu la ressentir de l'extérieur, et encore moins ce qui s'y cachait, c'était peut être pour cela que certains ne l'avaient pas encore découvert... Mais tout de même...

    Il c'était passé une bonne heure depuis mon départ, Carth était épuiser, c'était compréhensible... Je pouvais entendre le bruit de la pluie en dehors de la grotte, malgrès le fait que je sois assez éloingé de l'entrée, qui n'est peut être pas la seule entrée. Mon ''déguisement'' était encore présent, c'était peut être normal que Carth ne me trouve pas aussi facilement. De plus, la grotte me protêgeait assez bien, mais tout de même, une bonne heure...

    Justement, des bruits de pas venant de l'extérieur, était-ce Carth ? Je ne le savais pas vraiment, peut être... Peut être pas... Je n'arrivais pas vraiment à le ressentir, puis soudain, d'un seul coup, Carth, car oui, c'était bien lui, entra dans la grotte. Me repliant sur moi-même, je ralentissai ma respiration et arrêtant de sonder autour de moi, comme si j'essayais de me couper, quelques instants de la Force... Mais maintenant, c'était quelques peu trop tard, Carth s'approchait de moi, il m'avait vu dans la Force, je le savais, puis, en arrivant à quelques pas.


    -C'est bon Vanvan, je t'ai vu.
    -Je sais, mais est-ce que tu sens cela ?
    -Moué, ça me dit rien qui vaille...
    -Regarde ces inscriptions, je les ai déjà vu, et je crois savoir ce que c'est...
    -Ben dit moi...
    -Je crois que c'est du Massassi, lorsque... lorsque j'étais... ce que tu sais, j'avais souvent affaire à des Massassi, on avait... en quelques sortes, repeuplé la population et nous les avions, en quelques sortes modifié pour que ceux-ci soient plus fort, plus puissant... Mais là... ce n'est pas le sujet, je pense que je pourrai traduire, mais sans en être certains, il faudrait peut être appelé les autres ? Je ne veux pas découvrir plus de chose au sujet de cette grotte, pas maintenant... Je viens à peine de devenir Jedi, et cette chose, cette chose qui me pousse à rester n'est pas bonne pour moi... Il faut aller prévenir les autres, ce n'est pas un Temple Massassi, ça c'est sur, mais plutôt un refuge, du moins, j'ai compris quelques inscriptions en tout cas...
    -Ben alors, qu'est-ce qu'on attend, on s'en va ?

    En sortant assez rapidement de la grotte, l'exercice était fini, grâce à la Force, nous nous rapprochions du Temple et éloigniâmes de la grotte, deux bonnes nouvelles...

    En arrivant au Temple, nous fîmes part de nos impressions sur l'exercice à Padme111 et aussi, de la grotte... En attendant la réponse de Padme111, elle nous proposa d'aller nous reposer, ce que je fis avec plaisir... Je remercia Carth pour m'avoir aider dans cet exercice puis rejoignai mes cartiers.


    ____________________________

    Oups, j'avais pas vu que tu parlais de Stinratils toi aussi, désolé, mais comme c'était de petit rongeur que j'avais déjà vu, je crois que l'exercice est terminé, mais maintenant, ce n'est pas à moi de juger ;)

    -------------------------------------
    Vanvan,
    Padawan de PadawanThrawn

    Ce message a été modifié par: Vanvan le 01-05-2008 11:42

    jeudi 01 mai 2008 - 10:50 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24755 Crédits

    La pluie se met à tomber. Me raidissant et saisissant plus fort les poils de mon quadrupède, je serer les jambes autour de lui tout en lançant l’image du Temple Massassis dans l’esprit de Sacripant. Comprennent très vite que je désirais rentrer nous mettre à l’abri, mon Thernbee s’arrêt, s’appuie sur ses postérieurs, se cabre légèrement et se tourne sur lui-même. Ses antérieurs finissent l’arc de cercle de 180° et touche le sol pour repartir de plus belle au galop ! Une sensation tout à fait fantastique !!!

    Il nous fallu près d’une heure avant d’atteindre notre objectif. Arriver au pied du bâtiment majestueux, je montre à l’animal l’entrer de l’hangar aux jets. Les quelques personnes d’entretiens, les mécanos et divers Jedi furent assez surpri de notre arrivée. Ce n’est pas tous les jours qu’on a la possibilité d’approcher un Animal d’ Amania, aussi certains d’entre les bipède semble un peu effrayer mais me voyant chevauché la monture ils se contentent de se mettrent hors de notre chemin. Je repère un emplacement de jet vide dans un coin de l’hangar et j’y dirige mon ami. Puis, je descends, trempée et fatiguée, mais heureuse ! J’interpelle le chef de mécano et après une discutions un peu difficile, je le convaincs de faire de cet endroit la « niche » de Sacripant.

    Puis, je rencontre 2 padawans, le mien et Vanvan. Celui-ci a terminé l’exercice 1 de son 3ème entraînement et de concert, il me le raconte pendant que nous nous dirigeons vers mes quartiers. Arrivé devant la porte de ma chambre, je les remercie et leur promet que je leurs donnerais mes impressions. Ils se regardèrent puis Carth osa me poser la question inévitable !

    Carth – Maître ? Que vous est-il arrivée ?
    Faignant de ne pas comprendre – Que veux-tu dire padawan ?
    Vanvan – Et bien… vous êtes trempé et …
    Carth – Oui, vous ne m’avez pas habitué à être … euh…
    Amusée – A être quoi ?
    Vanvan – Un peu … sale ?
    Carth – Et de … sentir autant le chien mouillé !
    Moi – Ah ça ! Et bien, je rentre d’avoir fait un tour avec Sacripant dans la forêt mais la pluie nous a fait rentrer prématurément.
    Vanvan – Sacripant ?
    Carth – C’est votre Thernbee, n’est-ce pas ?
    Moi – Oui, il est en bas à l’hangar au Jet. Sur ce, je vais prendre une douche, a tout à l’heure.

    Je les laisse, prends une douche, passe des vêtements chauds avant de retourner à mon bureau et de corriger l’entraînement de Vanvan et Carth.

    1 heure après, je les convoque dans mon bureau.
    Il arrive.

    Vanvan – Vous nous avez demandé ?
    Carth – On est là !
    Moi – Parfait ! Alors, je constate que vous avez réussi à faire une très bonne équipe à ce qui me semble.
    Carth – Oui, je crois aussi.
    Vanvan – Il est encore très jeune mais oui, il est sympa quand il ne me tombe pas dessus.
    Moi – Parfait alors ! Merci Carth d’avoir accepter d’aider ce padawan.
    Carth – Normal !
    Moi – J’apprécie que tu ne te sois pas précipité pour retrouver Carth, padawan Vanvan ! Tu as bien prix le temps de découvrir ton environnement avant de te lancer à sa recherche. Ton pouvoirs de Vision a bien été utilisé puisque tu as eu facile à retrouver ce padawan qui aurait pu mieux ce cacher!
    Carth – Oups !
    Moi – J’ai remarqué aussi que tu parviens à te dissimuler assez facilement.
    Vanvan – Vous trouvez ? J’ai pourtant eu l’impression d’avoir eu du mal.
    Moi – Non, tu as bien fait ce que l’on attendait de toi. Ta connexion avec la Force t’est très facile. Tu ressens beaucoup les choses et cela ne m’étonnerait pas si tu excelles avec l’empathie. Mais nous verrons cela un autre jour. Je suis curieuse que tu me donnes les coordonnées de cette grotte, j’aimerai la visiter. Tu pourrais même m’aider un jour à analysez ces inscriptions. Carth, je vais te demandé de faire le tour du temple afin de recenser et motivé tes élèves à finir leurs entraînements. Vanvan, Tu peux poursuive avec l’exercice 2.


    -----------------------------------------------------------------------------------------------------

    Vanvan >> Ok, tu m’as très bien fait cet entraînement ! Bravo. Pas problème pour les petits rongeurs^^, ils se sont p'être réfugié dans la grotte après la frayeur que leurs a fait Sacripant, mdr^^. L’ortho&Compagnie me semble très satisfaisant ! Ton exercice 1 et en 2 phases, cela t’a permis de le développer plus. Tu as même inauguré les nouvelles directives sur cet entraînement. Merci, tu t’en es superbement bien sorti ! Ce n’est pas fini pour toi, puisqu’il te faut maintenant passé à l’exercice 2 de l’entraînement Classique 3 : Vision. Amuses-toi !

    Carth >> Envoie un mail à tous ceux qui doivent encore faire un entraînement 5, 6 et 8 et/ou Bonus ! J’aimerai qu’ils nous disent s’il reste inscrit ou pas ! Merci.


    -------------------------------------
    Maître de Carth et Anamund


    Ce message a été modifié par: Padme111 le 03-05-2008 11:34

    samedi 03 mai 2008 - 11:28 Modification Admin Permalien

  • Avatar padawanthrawn

    padawanthrawn

    9675 Crédits

    correction pour maitre Nabery

    Alors pour ce qui est de l'orthographe, je vais te l'envoyer un de ces quatre, parce que c'est limite ^_^)
    Concernant la description c'est tres bien. La visualisation et le developpement de l'entrainement sont bien maitrises.
    Si je devais le faire je modifierais cependant une ou deux choses.

    - "utilisation du sens du danger" = terme qui me parait un peu trop scolaire et surtout pas naturel (ou trop lourd en ecriture). Prefere plutot quelque chose du style "je me focalisai sur la perturbation afin d'en definir sa nature et son origine".

    Personnellement je considere le sens du danger comme un avertissement automatique (tant qu'on n'est pas coupe de la Force), dont l'anticipation dependra du niveau du Jedi et de son lien avec la Force. Tiens bien d'avoir precise que le sens du danger se caracterise par un changement dans l'environnement immediat. Une fois que l'on est avertit d'un danger, c'est la perception de la Force qu iprend le relai.

    Bref pour resumer : je considere le sens du danger comme passif alors que la perception est elle active (d'ou ma remarque lorsque tu dis que tu utilises le sens du danger). Je sais je pinaille.

    En ce qui concerne la methode de fuite, la, sincerement, j'aurais choisi autre chose. Les stinratils sont des rongeurs : ils ne grimpent pas aux arbres. Donc perso, j'aurais pris de la hauteur d'autant plus que les stinratils chassant en meute, ils auraient tres bien pu te rabattre quelque part.
    Mais bon c'est peut-etre mon cote chiss, analyse et strategie, qui fait que cest cette solution que j'aurais choisie.

    Malgre ces eux ou trois remarques, n'oublie pas que je fais partie de la generation de Jedi extremement tatillons. 'entrainement est a mes yeux reussi et les quelques points de detail que j'ai souleve doivent etre pris pour des details, et si tu peux les prendre en compte lorsque tu seras en situation reelle, et bah tant mieux.

    Entrainement valide.

    -------------------------------------
    Chevalier Jedi Terrik Nuruodo,
    adepte du soresu
    maître d'Aerandir et de vanvan

    Ce message a été modifié par: padawanthrawn le 08-05-2008 19:26

    lundi 05 mai 2008 - 18:05 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jena-Wiin

    Jena-Wiin

    210 Crédits

    Exercice 1 : Le pressentiment

    Après ma rencontre avec la responsable de cette classe qui me fit part que je pouvais commencer mes entraînements, je n’eu pas longtemps à attendre que le chevalier Jedi PadaT vînt me voir pour débuter mon premier cours. Il me proposait d’aller dans un endroit plus tranquille, je le suivit donc, ravie intérieurement de pouvoir faire mes preuves.
    En chemin, je regardai autour moi dans un sens quelques peu dépaysée, moi qui n’avait vraiment pas eu l’occasion de voyager excepté sur ma planète natal Tatooin, de la roche, des dunes et du sable à perte de vue sous un soleil qui se montrait souvent agressif par la chaleur qu’il dégageait. Ici tout était à couvert, des arbres haut dont les rayons du soleil perçaient à peine, une végétation dense donnant presque l’impression « d’étouffer », d’être comme emprisonnée par une barrière naturel.
    Les paroles de maître PadaT firent chasser mes pensées


    PadaT : « Ici nous seront plus tranquille !! »
    Moi : « Quoi, nous sommes déjà arrivés ? Mais ont marche depuis seul… »
    PadaT :il me coupa… « Depuis seulement une bonne heure !! »

    Perdue dans mon observations et mes pensées, je ne mettais pas rendu compte que le temps avait défilés si vite, la belle affaire !! La tête en l’air que j’étais, au sens propre comme au figuré, je ne pense pas que ce genre d’impression donné était conseillé pour un futur Jedi, glups…je me racla là gorge, embarrassée alors que le chevalier esquissa un petit sourire amusé.

    PadaT : « Assied-toi ici !! Comme je te l’ai dit au Temple, je veux que tu te détendes et utilises la Force pour visualiser l'environnement autour, à la fois en définissant les formes des objets mais aussi les émotions que tu sentiras. Il y a des animaux ici, certains craintifs, d'autres, plutôt voraces et dangereux. Essaie de visualiser le périmètre au delà duquel tu ne serais plus capable de percevoir ton environnement. »
    Moi : « Très bien, fis-je en m’asseyant les jambes croisées et les mains posées sur mes genoux,… et…quel est le but de cette exercice maître !?
    PadaT : « Le but de cet exercice, te permettra de sentir la Force au sein des choses qui t'entourent. Tu peut ainsi sentir les liens qui unissent tous les êtres vivants et comprendre la nature profonde de ces liens !! D’autres questions ?
    Moi : « Euh…nan, merci !! »
    PadaT : « Je ne serait pas loin !! »

    Ok, alors c’était à moi de jouer maintenant, restée là à la porter des bestioles qui peuplait la forêt ne me rassurait pas trop, je jetais un p’tit coup d’œil autour de moi, le chevalier Jedi s’était légèrement éloigné près d’un rocher plat. Il fallait que je me détente, les environs était hostiles sachant que des créatures zonaient dans l’ombre et que pour eux j’étais un proie facile à leur merci…Non, pas si la Force était avec moi…, pour me sentir plus en fusion avec elle et lui faire totalement confiance, je décida de fermer les yeux sur la jungle qui m’entourais. J’entendais les cris voir même certains chant des oiseaux, ne connaissant aucunement la faune de Yavin IV je pensais simplement qu’il s’agissait d’oiseaux, les yeux clos j’entendais beaucoup mieux leurs vocalisent et je pu même voir, d’une certaine façon, à quel endroit se trouvait le piaf le plus proche je tournais donc la tête un peu sur la droite en la relevant légèrement, je ne percevais pas distinctement l’animal, seulement une ombre, une silhouette qui bougeait, la force affluait en elle, d’après l’intuition qu’elle me donnait, l’animal ne semblait pas sur le qui-vive, plutôt serein, je sentis alors son rythme cardiaque…un rythme des plus normal, il n’était pas inquiet et continuait tranquillement sa petite vie sur sa branche…à savoir me casser les oreilles avec ses cris. Puis quelque chose retenait mon attention, comme un picotement ont font de comme qui me disait que quelques chose n’allait pas, je ne savais trop comment le décrire c’était juste…différent et cela ne m’annonçait rien de bon, tournant ma tête légèrement vers la gauche sans rouvrir les yeux je me concentra un peu plus et je pu entendre un autre rythme cardiaque, plus rapide, il avançait lentement sans un bruit vers la silhouette de mon piaf casse-oreille. Un prédateur qui chasse, pourquoi diable l’oiseau ne réagissait pas, il allait se faire bouffer, je rouvris alors les yeux, la silhouette que je voyais clairement un peu plus tôt avait disparue, et pourtant je ressentait toujours cette impression de « danger » ?. Il était mais où, mon regard balayait rapidement du fourré où était censé se trouver la créature au sol, au haut de la branche où se trouvait l’oiseau, qui d’ailleurs ressemblait à une sorte de lézard coloré et aillée ? Puis tout ce passa très vite, j’eu juste le temps de me lever que le piaf jusqu’alors paisible remarqua son agresseur, il s’agita et poussa des cris d’alerte, la prédateur surgit du fourré, bondit en prenant appuie sur l’arbre et choppa le volatile qui venait tout juste de prendre son vol !!! Que pouvais-je faire ?? Rien….c’était trop tard…, le prédateur s’éloigna avec sa proie, je me tourna vers PadaT, encore un peu secouer de se qui venait de se passer.

    Moi : « Maître !! Je l’ai senti arrivé…j’aurai pu éviter qu’il se fasse tuer !! »

    Je me sentais stupide, au lieu de regarder, j’aurai dû intervenir !! Là se n’était qu’une simple « chasse » entre une proie et un prédateur, qu’en serait-il si c’était un sith qui s’attaquait à des innocents ?! La faute serait impardonnable !!

    vendredi 09 mai 2008 - 16:09 Modification Admin Permalien

  • Avatar alek

    alek

    1103 Crédits

    Entraînement au combat, renvoi des tirs.

    Cela faisait environs quatre mois entiers que je n'étais pas allé en salle des pouvoirs, hors il ne m'en restait que deux à apprendre en tant que padawan, je n'oubliait pas bien évidemment d'améliorer et approfondir les pouvoirs que j'avais déjà appris. Mais mes nouvelles responsabilités ne me laissaient plus beaucoup de temps libre, assistant dans 2 classes, puis membre du conseil en étant que padawan. Au moins, le moins que l'on puisse dire, c'était que l'on me faisait confiance.

    Je décidai de profiter d'un moment libre pour aller en classe des pouvoirs, avec une seule inquiétude, je n'avais pas donné de nouvelles, ni à Carth, ni à maître Padmée et ni même au chevalier PadaT. Cela faisait 4 mois que je ne les avais pas vu, j'étais certain de recevoir un sermon mémorable pour avoir agit ainsi, mais ça allait me faire plaisir en même temps de tous les revoir et de sortir de ce bureau d'accueil que je laissais volontiers à Kateo pendant quelques heures.

    Je rentrai dans la salle, et je pus y voir d'ancienne connaissances que je ne manquai pas de saluer, ainsi que de nouvelles tête, comme Vanvan que j'avais déjà croisé en salle des padawans. Je décidai de rentrer dans le bureau de maître Padmée pour lui annoncer mon retour en classe des pouvoirs. Lorsque je rentrai dans le bureau, maître Pad fit comme si personne n'était entré, ce qui ne me surprit pas plus que ça, c'était bien normal de sa part de m'en vouloir un peu pour le coup de 4 mois sans la moindre nouvelle.

    _Moi: Bonjours maître Pad...ça faisait longtemps...
    _Pad: Tiens...tu ressembles à un padawan que j'ai connu, mais il a totalement disparut du champ de vision de ses amis il y a 4 mois...

    Si elle voulait me faire me sentir coupable, C'était plutôt une belle réussite, déjà que je m'en voulait un peu d'avoir délaissé mes amis.

    _Moi: Oh aller, me faîtes pas la tête, je suis de retour, c'est le plus important non?
    _Pad: Tu ne donnes plus de nouvelles pendant plusieurs mois, et tu espère que tes amis ne disent rien? Désolée jeune homme, mais tu vas en baver, et c'est bien normal. Être membre du conseil n'est pas une excuse...bon! Quelle est la raison de ta visite? Courtoisie ou enfin prendre tes responsabilités et terminer ton entraînement.
    _Moi: Je me ferai pardonner pour les 4 mois, sinon, la raison de ma visite est la deuxième, je viens pour terminer mon entraînement de padawan.

    Maître Pad me sourit avant de me tendre un databloc qui semblait déjà prêt depuis très longtemps. Je pensai pendant un moment qu'elle n'avait pas changée, elle avait toujours un caractère bien trempé, tout en étant l'une des personnes les plus gentille et aimable. Elle me faisait un peu penser à une grande sœur, qui peut vous martyriser, mais qui ne fait en réalité que vous protéger et s'inquiéter pour vous, c'était surement ce que tous les élèves de la classe ressentaient, et je n'imaginais même pas le lien qu'elle pouvait avoir avec Carth et son nouveau padawan que je n'avais pas encore rencontré. C'est à ce moment que je me suis rendu compte des capacités d'un maître jedi à créer des liens. Je pris le databloc et salua maître Pad avant de partir avec un petit droïde bizarre nommé sphère Arakyd.

    Je me rendis alors ensuite dans la forêt qui entourait l'académie, le lieux où je me sentais le mieux pour m'exercer car je voulais apprendre très vite cette utilisation de la Force qui me serait très utile lors des missions. Je décidai de diviser l'exercice en deux parties, d'abord renvoyer les tirs de la machine avec mon sabre pour me mettre en condition de combat et déjà ressentir la protection de la Force. C'est ce que je fis, je programmai la sphère généreusement prêtée par maître Padmée, puis je me concentrai sur la Force, la laissant entrer et s'intensifier en moi, devenant simple catalyseur, j'activai ensuite mon sabre qui était devenu grâce à la Force la prolongation de mon bras, il faisait partit d'un tout, qui enveloppait la Force, ainsi que mon corps. Je déviai ensuite les tirs sans problème avec mon sabre, exécutant une danse presque spirituelle avec la Force.

    Ensuite, je désactivai mon sabre. Je passais à la deuxième partie de mon exercice, la plus importante, réussir l'exercice en lui-même. Je me concentrai sur la Force et attendit que la sphère n'exécute son programme. Lorsqu'elle tira les vingts premières fois, je dus éviter les tirs, car je n'étais pas capable de les renvoyer. Je me concentrer alors d'avantage sur la Force, la laissant en plus de s'intensifier en moi, guider totalement mon corps et mon esprit. Je me sentais comme si je dansais avec la Force, créant par cette danse une sorte d'harmonie bénéfique pour moi comme pour elle, il m'étais alors beaucoup plus facile d'éviter les tirs que je ne pouvais encore renvoyer. Je pus, grâce à la Force, voir un peu à l'avance les tirs de la sphères, c'était comme si la Force me dévoilait un autre de ses mystères.

    Je pus renvoyer les tirs de la sphère un par un, guider de la Force, la danse me faisant prendre des positions différentes, je bougeais surtout mes jambes et mes bras. J'avais par son biais, créé une zone de 1 mètre autour de moi ou je pouvais ressentir le moindre mouvement de poussière grâce à la Force, et cette dernière m'avait guidée à la création d'une sorte de tornade, non pas faite de vent, mais de Force, qui me permettait en me concentrant de renvoyer chaque tir. Au début, je n'avais pas à bouger, la sphère restait en face de moi, mais je bougeait tout de même pour découvrir dans quelle position il était le plus facile de repousser ces tirs. Ensuite, la sphère se déplaça tout autour de moi en envoyant des rayons sans aucune fréquence régulière, mais la Force m'aidait à combler le handicap de ne pas connaître l'espace de temps entre chaque attaque. Je finis enfin, grâce à la Force, par trouver la position la plus efficace, quel que soit l'angle d'attaque. J'étais pied droit vers l'arrière, genoux légèrement fléchit, cela me permettait de pivoter très rapidement. Et mes avants-bras étaient placés parallèles au sol, me permettant ainsi de les placer devant chaque partie de mon corps.

    Je pouvais également ressentir les rayons à travers la force, ou tout du moins l'énergie qu'ils dégageaient, ce qui me permettait de comprendre à travers la Force la façon dont je devais les renvoyer. Il m'était possible toujours grâce à cette dernière d'agir sur les molécules en elles même des rayons, créant une force de pression plus grande que celle qui avait envoyé ces rayons, car la pression était ce qui faisait la puissance du tir, et si une pression plus forte lui était opposée, le rayon partait dans un autre sens. Et le tout avec une rapidité qui me surprenait, je sentais la Force affluer de plus en plus en moi, et elle me protégeait en me faisant comprendre et agir. Je réalisai à ce moment que la Force était en elle-même une sorte de professeur, j'avais l'impression d'être un élève qui entrait pour la toute première fois dans son école, un sentiment de joie et de satisfaction.

    Je stoppai pour terminer la sphère, avant de retourner en salle des pouvoirs pour donner mon databloc, ainsi que mes impressions à maître Padmée, et également pour lui rendre sa sphère d'entrainement. Mais je pensais surtout à m'excuser enfin pour mon absence sans nouvelles.
    -------------------------------------
    Padawan de Jad'den korr

    Ce message a été modifié par: alek le 01-08-2008 16:17

    dimanche 18 mai 2008 - 13:42 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide