Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar hypertonyk

    hypertonyk

    22813 Crédits

    Voici la review du récit autobiographique de Carrie Fisher, Journal d'une Princesse, publié chez Fantask. Cette critique n'engage que son auteur, et je vous encourage à donner votre propre avis dans les commentaires.



    La critique d'un livre autobiographique écrit par une idole récemment disparue n'est pas un exercice facile, parce qu'il est ardu de s'affranchir du biais émotionnel provoqué par la tristesse et le manque. C'est pourtant ce que j'ai essayé de faire, afin de vous livrer la review la plus objective possible. Ou du moins, dans la mesure où une critique est obligatoirement subjective, d'essayer de faire abstraction du personnage et de ce que j'éprouve pour elle (que j'ai eu la chance de voir quelques mois avant sa disparition), pour ne me concentrer que sur l'écrit lui-même. Pardon pour cette grande intro (on dirait du Carrie Fisher !), c'est parti !


    Ce livre n'est PAS une vraie autobiographie complète, il ne se concentre que sur une période de 2 ans environ. C'est donc un récit d'événements, de pensées et d'émotions, tirés des souvenirs de Carrie Fisher, et advenus 40 ans plus tôt, lors du tournage du premier Star Wars. C'est une retranscription par une femme de 60 ans de ce qu'elle a pu vivre lorsqu'elle était une adolescente de 19 ans. En soi, c'est un exercice intéressant, mais forcément déformé par le temps passé, l'expérience et la dégradation des souvenirs... Même si l'histoire est étayée par la relecture par l'auteure de son journal intime de l'époque, j'ai tendance à ne donner qu'un crédit partiel aux anecdotes les plus précises du livre.


    Le style de Carrie Fisher est... particulier, parfois amusant, parfois agaçant. Elle fait énormément de digressions, ce qui donne des phrases interminables qui partent un peu dans tous les sens, bien qu'elles finissent toujours par retomber sur leurs pieds. C'est tantôt littéraire, tantôt familier (parfois même un peu grossier), mais ce qui est le plus marquant, c'est qu'on a l'impression qu'elle couche ses idées sur le papier comme elles viennent et sans relecture, qu'elle commence ses phrases sans vraiment savoir comment elles vont se terminer. Cela donne davantage l'impression d'une conversation (ou plutôt d'un monologue) orale, que d'un écrit biographique. De fait, comme ce récit n'est pas tout à fait "construit", il y a pas mal de répétitions. Mais bon, ça se lit assez facilement, assez fluidement.

    Un petit mot sur son style de 1976 : elle était beaucoup plus littéraire qu'à 60, et maniait à merveille la métaphore pour une adolescente de 19 ans. Par contre, bien que littéraires, ses états d'âmes sont bel et bien celles d'une midinette de 19 ans.


    Sur les 250 pages que comportent le bouquin, environ 150 sont consacrées à la révélation de la liaison extraconjugale entre Carrie et Harrison Ford pendant les 3 mois du tournage de la Guerre des Etoiles, dont la moitié en extraits du journal intime de 1976. Ne vous attendez pas cependant à des détails croustillants sur les galipettes de Han et Leia de 5 à 7, cette relation (qui était pourtant exclusivement physique), n'est traitée qu'à travers le tourbillon émotionnel de la jeune adolescente  amoureuse de son partenaire insensible, et qui écrit des poèmes torturés sur l'amour et la vie... En toute honnêteté, ce n'est pas vraiment ma tasse de thé, et j'ai trouvé ça très long et répétitif. De surcroît, Carrie change d'avis toutes les 2 pages sur ses propres sentiments pour Harrison... Bon, par contre elle ne change jamais d'avis sur les sentiments de Ford pour elle, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il n'a pas le beau rôle. Il passerait même assez facilement pour un fumier si on lit entre les lignes (d'ailleurs, il n'est pas dans les remerciements de la fin du livre). Bref on n'a plus trop envie d'aimer Harrison Ford lorsqu'on referme le Journal d'une Princesse...

    La dernière partie du journal est cependant plus intéressante (de mon jugement subjectif), et traite de sujets plus récents : les séances d'autographes payantes lors des conventions, et la façon dont Carrie vivait sa relation avec ses fans. Bien qu'elle soit un peu moqueuse (sa retranscription des monologues de fans déjantés est assez savoureuse), on sent quand même qu'elle ne détestait pas ça et qu'elle était touchée par les fans, et reconnaissante pour son rôle de Leia, qui a défini, finalement, une immense partie de sa vie.


    Conclusion : une tranche de vie de la princesse Leia, majoritairement consacrée à sa liaison avec Harrison Ford, écrite dans un style assez particulier (qui m'a assez plu), mais qui tourne un peu en rond, et ne trouve son principal intérêt que dans le scandale de cette révélation faite 40 ans après les faits.


    dimanche 22 octobre 2017 - 12:04 Admin Réaction Permalien

  • Avatar Anakin.S

    Anakin.S

    11468 Crédits

    Ne vous attendez pas cependant à des détails croustillants sur les galipettes de Han et Leia de 5 à 7

    Jolie trait d'humour ^^

    Sinon, du coup, je ne suis pas certains de vouloir me procurer ce livre : j'aurais préféré que ça s'attarde sur l'après Star Wars....

    dimanche 22 octobre 2017 - 23:29 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar starzorzeforce

    starzorzeforce

    386 Crédits

    Salut la Cie, j'ai acheté le livre il y a déjà une semaine et je pense le lire prochainement? 

    Je me donne le temps et je me ferais ma propre opinion.

    Bonne journée et bonne lecture. 

    Z

    lundi 23 octobre 2017 - 06:48 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar hypertonyk

    hypertonyk

    22813 Crédits

    Anakin.S : ça c'est davantage décrit dans d'autres bouquins autobio de Carrie (Wishful Drinking par exemple) mais malheureusement ça n'a jamais été traduit en VF

    lundi 23 octobre 2017 - 14:52 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar esnau_49

    esnau_49

    959 Crédits

    vous savez que j'ai regardé rogue one le jour de sa mort alors que je ne savais pas encore qu'elle était morte et quand je suis rentrée jai appris la nouvelle à la radio dans ma voiture

    lundi 30 octobre 2017 - 16:38 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Dje

    Dje

    17661 Crédits

    Rien de très intéressant... plutôt chiant en fait...bon...chacun se fera son opinion.

    mardi 31 octobre 2017 - 19:10 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide