Le rêve de musée de George Lucas à nouveau en eaux troubles!

Le rêve de musée de George Lucas à nouveau en eaux troubles!

Imbroglio autour du projet de Musée d'Art Narratif à Chicago.


George Lucas rencontre des difficultés pour la création de son Musée d'Art Narratif à Chicago comme nous l'avions expliqué dans une actu précédente. Un article du journal américain The Washington Post revient sur cet imbroglio:

Sur le papier, un musée d'art futuriste construit au bord du lac de Chicago, proposé par George Lucas peut récolter facilement un « oui ». Non seulement, Lucas est l'un des cinéastes les plus brillants de sa génération mais lui et sa femme sont également milliardaires... et mécènes de Rahm Emanuel, le maire de Chicago. Ce maire dont la popularité est en train de couler ainsi que les finances de la ville. Un musée aussi célèbre que celui proposé par Georges Lucas serait une nouvelle source d’emplois et de recettes fiscales.

Les premiers plans du Musée d'Art Narratif proposés par George Lucas à San Francisco sont au point mort. Un groupe de citoyens de défense du parc de Chicago est contre ce projet : ce musée ne respecterait pas une loi interdisant le développement de structures au bord du lac. Un juge fédéral a autorisé la suite d'une procédure contre la construction

Le défi à relever pour Lucas et Emanuel va au-delà des règlements poussiéreux. Depuis le mois dernier, la ville tente de convaincre le public que ce musée est essentiel à la stature de Chicago pour sa renommée de ville de classe mondiale. Le maire a mis l'accent sur le nombre d'emplois créés (700 permanents et 8000 pour la construction) et les recettes directes et indirectes estimées à 120 millions de dollars par an. Les défenseurs du musée ont averti Chicago: la ville doit agir avant que George Lucas ne change d'avis et emmène sa collection d'art ailleurs.

Mais aujourd'hui, c'est une période difficile aux Etats-Unis, en pleine  campagne présidentielle où est revendiqué l'arrêt du gaspillage économique. La situation de Chicago est également tendue: le maire Rahm Emanuel est embourbé dans un scandale de réforme et dans d'autres problèmes internes. 

"D'une certaine façon, ce musée a renforcé dans l'esprit des gens l'idée que le maire ne se rend pas compte de ce qu'il se passe dans la ville avec les problèmes économiques et les inégalités sociales. Il s'occupe d'autre chose sauf de l'essentiel", explique Larry Bennett, politologue à l'Université DePaul à Chicago.

Initialement, le musée devait être construit à Crissy Field, l'un des espaces les plus populaires de San Francisco, sur un parc national le long du front de mer. En février 2014, le conseil d'administration qui exploitait l'espace, a demandé à ce que la conception du bâtiment soit modifiée. Le conseil trouvait que le bâtiment dépassait les limites au niveau de la hauteur et avait trop d'ornements. George Lucas a alors claqué la porte.

En quelques mois, il était à Chicago, la ville natale de son épouse, Mellody Hobson. Chicago est un endroit où le couple a exercé une influence politique. L'été précédent, Lucas et Hobson avait organisé leur réception de mariage le long du lac, mais seulement après que les règles du parc n'aient été contournées pour qu'ils puissent tout organiser. Quelques mois plus tard, le couple a annoncé une contribution de 25 millions de dollars pour un programme d'aide aux écoles locales pour les enfants. Hobson, le président d'une société d'investissement basée à Chicago, a également fait don de plus de 30 000 dollars à la campagne d'Emanuel et il est membre d'un groupe semi-public qui façonne sa stratégie économique.

George Lucas, 72 ans, a recueilli des oeuvres d'art depuis 40 ans selon Don Bacigalupi, le président fondateur du musée. Il a l'intention de faire un don de "dizaines de milliers" d'œuvres d'art à une fondation à but non lucratif établie pour faire fonctionner le musée.  La collection est maintenant dispersée dans le monde entier, dans des lieux de stockage, des maisons privées, etc... À Chicago, Lucas veut que sa collection soit dans une galerie de quatre niveaux différents. Outre la collecte, Bacigalupi dit que les coûts de construction, d'exploitation et de dotation s'élèvent à près de 1,5 milliards de dollars.


Ce musée est unique en son genre car la collection appartient à  "l'art narratif", un terme utilisé par Lucas pour suggérer le travail visuel intégrant un sens fort de la narration. Lucas collectionne les oeuvres d'artistes comme Norman Rockwell et Maxfield Parrish. Ce musée intégrera également des travaux de bande dessinée, d'animation, de photographie et du cinéma. D'ailleurs, il y aura trois cinémas où le public pourra revoir des classiques comme le "Magicien d'Oz" puis pourra ensuite flâner dans les galeries pour regarder des storyboards, des dessins de costumes et d'autres éléments artistiques utilisés pour narrer une histoire. 

Star Wars sera bien sûr représenté mais ne sera pas une partie statique, permanente du musée.

Les collectionneurs privés comme George Lucas ont émergé au cours de la dernière décennie pour représenter une deuxième vague de riches collectionneurs qui veulent ouvrir des musées pour l'art américain qu'ils considèrent comme important.

Ann Higonnet, professeure au Collège Barnad et à l'université de Columbia explique: "Cette première vague de collectionneurs était dans le but d'avoir des oeuvres d'art issues de leur culture qu'ils pensaient être la vraie et unique tradition de l'art. C'est très différent aujourd'hui car il y a beaucoup d'idées. Nous sommes conscients de la tradition mais il y a tellement plus dans le monde aujourd'hui. Quant à Lucas, sa collection contribue également à cadrer son héritage créatif et personnel."

Le groupe contre le projet de musée rechigne également au plan du maire Rahm Emanuel de céder à Lucas le terrain pendant 99 ans pour un coût de 10 dollars. Les militants caractérisent cette cession comme un billet de faveur des biens publics qui bénéficieront directement à Lucas mais pas à la ville ou aux habitants. Même si la ville insiste en disant que le musée n'est pas privé, la présence de Lucas est vécue comme un projet de vanité. Il s'agit d'un argument qui fournit une base pour la poursuite d'une procédure contre la construction.

Higonnet dit que les deux parties ont raison, décrivant le projet Lucas comme un partenariat "semi-public et semi-privé», le genre qui est souvent inévitable pour garder l'art dans la circulation publique.

Un nouveau plan approuvé par Lucas consiste à améliorer une vieille extension du centre des congrès McCormick Place qui se trouve sur le lac. Il serait partiellement remplacée par le musée avec 12 nouveaux espaces verts, en plus d'un nouvel espace de convention. Ce site polyvalent est plus complexe car il consiste à emprunter près de 1,2 milliard de dollars. Parce qu'il est co-détenu par l'Etat, l'approbation de Springfield est nécessaire. Avec les différents soucis financiers de l'Etat, le moment ne pouvait pas être pire.

Des pourparlers sont en attente jusqu'à ce que la Cour d'appel des Etats-Unis  statue sur la septième requête de la ville qui demande à ce que la poursuite soit rejetée. Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, a déjà dit qu'il accueillerait favorablement le musée dans sa ville.

Si les Lucas quittent Chicago, cela finira par discréditer les déclarations du couple dans l'aide aux  enfants là-bas, disent les défenseurs du parc. Les Lucas ne cessent de dire qu'ils sont engagés pour la ville mais ils ne sont pas assez engagés pour construire ailleurs, seulement autour du lac, rajoutent-ils.


Ce projet verra t-il le jour selon vous ou sera t-il enterré?



  • Avatar starseb

    starseb

    30963 Crédits Modo

    J'espère vraiment que ce musée verra le jour, c'est vraiment frustrant de voir qu'il y aura toujours des gens contre la nouveauté et que de beaux projets sont tributaires d'un échiquier politique....Enfin bon on croise les doigts pour George, au pire Paris c'est bien comme ville hein^^

    dimanche 22 mai 2016 - 02:25 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar asn_121

    asn_121

    144 Crédits

    j'aimerai qu'il voit le jour !



    mercredi 25 mai 2016 - 08:03 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

PSW Vidéo

Rogue One

Rogue One dans...

...

Star Wars VIII

Episode VIII dans...

...

Instagram

Publicité

Evénements

Evénement Gratuit 30 000 fans PSW avec Patrice Girod et Arnaud Grunberg !
Evénement Gratuit 30 000 fans PSW avec Patrice Girod et Arnaud Grunberg !

La Grande Récré Val d'Europe, 14 Cours du Danube, 77000 Serris
10 déc. 2016

Star Wars : Rogue One
Star Wars : Rogue One

Planète Terre
14 déc. 2016

Sortie PSW Rogue One 1
Sortie PSW Rogue One 1

Paris
14 déc. 2016

Dédicace de Star Wars Les Objets du Mythe Central Comics
Dédicace de Star Wars Les Objets du Mythe Central Comics

25 rue de l'Ambroisie, 75012 Paris
16 déc. 2016

Sortie PSW Rogue One 2 (week-end)
Sortie PSW Rogue One 2 (week-end)

Disney Village et Paris
17 déc. 2016 - 18 déc. 2016

Concert hommage à John Williams
Concert hommage à John Williams

Le Grand Rex, Paris
18 févr. 2017

Avignon Geek Expo
Avignon Geek Expo

Parc des Expositions d'Avignon
11 mars 2017 - 12 mars 2017

Anniversaires

nés un 05 décembre...
en partenariat avec
La 59ème Légion
La Grande Récré Star Wars
Star Wars Collection
Pulps
Science Fiction Archives
MintInBox
501st French Garrison
Sport Saber League
Hong Kong Style
Dagoma
Rebel Legion France
Gastronogeek
Radio Disney Club Le Réveil des Fans ASFA Star Wars Holonet STAR WARS RPG


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer