[Review] Maul : Prisonnier chez Pocket

La critique du roman de Joe Schreiber


Voici la review du livre Maul : Prisonnier de Joe Schreiber, sorti ce mois-ci chez Pocket.

Comme à l’accoutumée, cette critique ne reflète que le point de vue de son auteur, et je vous invite à livrer la vôtre dans les commentaires.




Dès la première page, on sait qu’on n’a pas ouvert un livre pour enfants. C’est trash ! Les chairs torturées, les membres arrachés et les litres d’hémoglobine ne nous sont pas épargnés.

Les descriptions des scènes de violence sont précises et détaillées, on est plongés au cœur de l’horreur. On n’en attendait pas moins de l’auteur de Death Trooper et Red Harvest, les tous premiers romans d’horreur se déroulant dans l’univers Star Wars (malheureusement inédits en français).


Pour vous donner une idée de l’ambiance de ce roman, on est entre la série Spartacus (pour l’ultraviolence des combats à mort), Usual Suspect (pour les légendes qui planent autour du Keyser Söze recherché par Maul), X-files (pour le monstre qui vit dans les canalisations) et… disons… Fortress, le film carcéral futuriste avec Christophe Lambert.


Une des originalités de ce livre, c’est qu’il n’y a aucun « gentil » auquel on peut s’identifier… On gravite dans un monde de méchants… et de très méchants. Alors évidemment, on prend parti pour celui qu’on connaît, c’est-à-dire le Zabrak qui donne son nom au livre, mais pour autant, impossible de le trouver sympathique ou attachant.


D’ailleurs la personnalité de Maul est vraiment très bien transcrite : c’est une brute bestiale, sans une once de compassion, totalement inféodée à son maître, et prêt à mourir pour sa mission. Un outil en somme, comme l’indique son nom de Seigneur Sith. Pour le lecteur qui ne connaît pas du tout l’Univers Etendu, cela colle assez bien avec l’image que renvoie Dark Maul dans l’Episode I. Et pour celui qui a déjà lu d’autres romans ou comics du Sith… rien de surprenant !


Aussi étonnant que ça puisse paraître, il est très peu question de la Force dans cette histoire, car Maul a interdiction de s’en servir pour arriver à ses fins. Et malgré ça, il devient rapidement, à mains nues, le caid de la prison. Aussi on voit bien qu’il a été choisi par son maître non pour sa puissance dans la Force… mais pour sa puissance tout court (tout comme son frère Savage Opress dans la série The Clone Wars, d’ailleurs).


Ce roman présente des références à d’autres œuvres comme le roman Plagueis, le jeu vidéo Bounty Hunter ou encore le comics Jango Fett Open Seasons (publié dans le magazine Star Wars la saga en BD de Delcourt), notamment grâce aux personnages Dark Plagueis et Komari Vosa. Donc, même si nous, lecteurs francophones, n’avons pas l’habitude du style « horreur/gore » de Joe Schreiber, cela reste un roman Star Wars, qui s’articule parfaitement dans l’univers Légendes.


Dernière chose : les chapitres sont très courts et se terminent systématiquement sur des cliffhangers, ce qui rend la lecture de ce livre captivante et nous le fait dévorer d’une traite, comme je l’ai fait.


En conclusion, un roman palpitant et trash, qui nous fait espérer une traduction prochaine des autres romans de Joe Schreiber.




  • Avatar starkiller

    starkiller

    10290 Crédits

    Je suis entièrement d'accord avec toi. Malgré tout, je trouve que Maul est plus "gentil" qu'il n'y parait. On sent que c'est pas juste un méchant qui veut dominer le monde. Il a été endoctriné par Palpatine, et on sent qu'il a un très grand code de l'honneur et respect pour son maître. Il a un mode de pensé à la japonaise, ce qui tranche avec le maul de clone wars... D'ailleurs, je le trouve bien plus crédible dans ce bouquin, où il démontre une très grande intelligence. Il sait jouer sur l'infiltration et la manipulation.

    dimanche 25 octobre 2015 - 01:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar hypertonyk

    hypertonyk

    22186 Crédits

    Un mode de pensée à la japonaise, oui, c'est tout à fait ça.

    dimanche 25 octobre 2015 - 13:35 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar SteeliX

    SteeliX

    261 Crédits

    Comme il a été écrit précédemment, le personnage de Maul est magnifiquement respecté. Le côté obscur fait de lui une personne sans pitié ni peine ! Même envers les personnages qui vont l'aider et l'accompagner. Il a un dévouement ultime envers son maître et le côté obscur. 

    Le bouquin est vraiment un petit bijou de l'univers, vous apprenez tellement plus sur le personnage que vous pouvez l'imaginer.

    Je le recommande :)

    mardi 27 juin 2017 - 21:12 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Star Wars VIII

PSW Vidéo

Evénements

Open de Paris Sabre Laser
Open de Paris Sabre Laser

Cité de la Mode et du Design - 34 Quai d'Austerlitz 75013 Paris
24 nov. 2017 - 25 nov. 2017

SF Connexion
SF Connexion

Espace Rive-Droite de Turkheim [68]
25 nov. 2017 - 26 nov. 2017

Expo Ch'tar Wars 2017
Expo Ch'tar Wars 2017

Gare Maritime de Boulogne-sur-Mer
02 déc. 2017 - 03 déc. 2017

Le Procès de Dark Vador : l'Appel Contre-Attaque
Le Procès de Dark Vador : l'Appel Contre-Attaque

Le Grand Rex, Paris
06 déc. 2017

Star Wars Episode VIII
Star Wars Episode VIII

France
13 déc. 2017

Star Wars Episode VIII au Gaumont Disney Village avec BB-8 et la VR Experience
Star Wars Episode VIII au Gaumont Disney Village avec BB-8 et la VR Experience

Esplanade François Truffaut, 77705 Marne la vallée
13 déc. 2017

StarWars Story

Anniversaires

nés un 25 novembre...
en partenariat avec
Rebel Legion France
Hasbro
Hong Kong Style
BeeAndSee
TesHeros.com
Little Geek
Star Wars Collection
Science Fiction Archives
Captain Collectoys Radio Disney Club Star Wars Holonet ASFA STAR WARS RPG


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer