Le Temple Jedi 3

  • Avatar kateo

    kateo

    2684 Crédits

    Bonjour et bienvenue au Temple Jedi.

    Je me présente : je suis le Chevalier Otori Kateo, votre humble serviteur ici bas. Je serais assissté par Jolee dans la lourde tâche qui m'a été conférée. En cas d'absence, ou d'oubli de ma part, ce sera lui qu'il faudra contacter (ou qui vous contactera ^^). Vu qu'il est le seul a avoir postulé, il a été pris d'office, cependant, les candidatures sont toujours ouvertes, deux assisstants ne seraient pas de trop.

    Les résumés de tous les TJs sont disponnibles ici.


    Je vais commencer par vous énoncer les règles élémentaires de participation à tout forum JdR :
    - Exprimez-vous correctement et faîtes attention à votre orthographe. Le langage SMS est prohibé et passible de sanctions par nos chers modérateurs... Si vous n'avez pas confiance en vous, je vous conseille d'utiliser le correcteur orthographique de Word ou des ses homologues libres (OpenOffice par exemple). Je vous entends déjà me dire : "Si je ne suis pas chez moi et que je n'ai pas de traitemet de texte digne de se nom à disposition?". Dans ce cas, je vous propose d'utiliser cet utilitaire, disponible sur mon site.
    - Ne pratiquez sous aucun prétexte le Flood, cela vous sera sévèrement sanctionné. (Voir le règlement d'AnakinWeb )
    - Il va de soi que la politesse et les règles courantes de vie en société feront de vous un bon participant, vous ne feriez sans ça pas long feu ici.

    Maintenant que les règles d'usage ont été abordées, voici celles concernant le Temple Jedi en lui-même.
    - Vous ne devez poster qu'une seule fois par jour
    - Votre message ne doit pas excéder une page Word (sauf cas exceptionnel à voir avec le/les responsables)
    - Comme dans les deux topics précédents, les Guildeurs et les Siths sont les bienvenus.
    - Si vous êtes un padawan affilié aux Jedi (ça va de soi ^^), vous devez être accompagné de votre Maître ou d'un tuteur si celui-ci s'absente pour une durée indéterminée. (Dans ce cas, veuillez me contacter)
    - Et voici la règle la plus importante de toutes : Il est primordial que vous respectiez le bon déroulement de l'histoire. Ne vous surestimez pas et prenez en note les données introduites par les posteurs vous précédant. En cas d'incohérence, un mail vous sera envoyé, tenez en compte! Au bout de deux erreurs vous serez remis à l’ordre dans le topic. Ensuite, à la troisième le message en question sera supprimé!

    Note à l'attention des nouveaux :
    Dans le but de favoriser l'insertion de chacun au TJ, j'invite toute personne désireuse de faire partie des participants à m'envoyer un message sur ma boîte mail AW. Je vous informerais éventuellement le moment où vous devrez poster ainsi que les circonstances. Merci à tous


    Le début de l'histoire sera en quelque sorte imposé pour que la trame soit définie correctement. Ensuite, vos idées permettront de faire évoluer ce topic.

    Le Temple Jedi 3 débute en l'an 160 de la chronologie SW.

    Après la défaîte de l'imposteur Sith Dark Lana il y a deux ans, ex-reine d'Onderon, la république a rendu la paix dans la galaxie, aidé par les Jedis. Les derniers disciples Siths ont été vaincus et les clones réalisés par Lana pour semer le trouble ont été démasqués.

    Obitom et Jorus sont restés dans le système d'Onderon, le premier étant devenu le gardien du sanctuaire de Freedon Nadd et Lana sur Dxun, le second étant resté à Iziz pour épauler le responsable de la bibliothèque millénaire.

    Padmée111, partie à la recherche des Maîtres Remeyodi et JediBothan, toujours portés disparus, n'est pas rentrée au Temple depuis la défaîte de Lana.

    Le conseil s'est reformé sur Ossus, peu avant l'offensive, il est composé de Kaarde, Aynor, Jadden, Yota, Kaia ainsi que Remeyodi, même s'il est toujours porté disparu à cette heure.

    Deux ans après ces évènements, le conseil des Jedis n'a plus tellement de missions dignes de ce nom. Pacification de conflits internes, arrestations pour le compte de la république, escortes...

    C'est alors qu'un Chevalier et son Padawan sont portés disparus lors d'une mission de routine sur Coruscant.


    Merci à tous!
    -------------------------------------
    Maître de Jolee
    Ex-Padawan d'Unduli
    "La nature est un professeur universel et sûr pour celui qui l'observe."

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 27-03-2013 23:46

    samedi 03 novembre 2007 - 19:26 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9365 Crédits

    « Vecteurs d'approches engagés, blue leader paré !»

    Une pluie de rayons laser verts et rouges embrasent l'espace, des centaines de chasseurs stellaires aux moteurs ioniques mugissant constellent l'étendue glacé. En toile de fond de ce théâtre de guerre une planète dont le triste spectacle qui la domine pourrait la faire passer pour un cimetière. Eriadu attend dans l'angoisse le dénouement de l'affrontement. Les deux Destroyer se chevauchent, leurs batteries de turbolasers se menaçant presque à bout portant, les canons à ions vocifèrent et les moteurs grondent.
    Au milieu de ce capharnaüm stratégique chacun tente d'accomplir au mieux sa mission, sachant que de cela dépend l'issue de la bataille.

    Un groupe de six chasseurs X-83 Twin-Tail abordent l'un des Destroyer le rasant pour éviter les tirs des batterie de turbolaser. S'avancant vers l'avant du navire, le groupe se sépara en deux groupes, chacun longeant la coque du navire jusqu'à la proue par un bord différent.

    « Nous sommes pris en chasse blue leader. »
    « Ne décrochez pas, la baie de lancement secondaire est juste devant nous. »

    Quelque secondes plus tard je faisais pénétrer mon chasseur dans la baie de lancement fauchant au passage quelques droïdes et tirant sur des barils de carburant qui explosèrent. La voie était libre. Les cockpit des twin'tail s'ouvrirent et nous posions pieds au plancher armes au poing.

    Aynor - Caporal Fink, sergent Erin, allons-y.
    Jadden - Dépêchez-vous, les groupes red et green sont en difficulté, et l'Armada ne tiendra pas indéfiniment

    Attention !! Je poussai le sergent Erin et placait mon sabre sur la trajectoire d'un rayon laser qui alla se perdre dans l'immensité du hangar. Ripostant immédiatement mes deux coéquipiers se débarrassèrent de notre agresseur qui chut à terre, le plastron fumant.

    Erin – C'est un miracle qu'un régiment ne soit pas déjà là, dépêchons nous.

    Nous courrons en direction du sas le plus proche. Fort heureusement nous disposions, grâce à la coopération plus ou moins volontaire de la société Rendili , des plans de ce nouveau Destroyer.

    Fink – L'accès est verrouillé, nous n'irons pas plus loin, les codes ne sont plus valides !

    * C'est à moi de jouer on dirait !*

    Sortant de la capuche de ma bure et bondissant au milieu de nous trois, le petit hoojib fixa ses deux grands yeux ronds sur moi, attendant certainement mon approbation.

    Aynor – Oui, je crois que c'est parfaitement dans tes cordes Splif.

    ==========
    Splif est un hoojib, espèce intelligente lagomorphe vivant sur Arbra. Ils possèdent la capacité d'absorber toute forme d'énergie, qui constitue d'ailleur leur alimentation. De plus, ils communiquent par télépathie.
    La rencontre avec cet être ne sera pas détaillé, ceci est une autre histoire ^^
    -------------------------------------
    Maître de Stella.
    Ancien maître de Yota.
    Chevalier Jedi
    Responsable accueil des padawan.

    Ce message a été modifié par: Aynor le 04-11-2007 00:24

    dimanche 04 novembre 2007 - 00:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jadden_Korr

    Jadden_Korr

    5561 Crédits

    L'Armada rafraichissait l'image radar tandis que j'examinais l'espace directement devant la passerelle principale . Les croiseurs du Blocus commandé par ce Destroyer de nouvelle génération nous opposaient forte partie . Mais une fois que le Destroyer serait neutralisé , les croiseurs se trouveraient en infériorité de puissance . Nous devions tenir jusque là , l'Armada devait tenir ...

    Jad'den : " Groupe Vert , Groupe Rouge , attaquez le croiseur sur le flanc gauche de l'Armada , nos rayons tracteurs ont capturé l'un de ses semblables et nous l'utilisons comme bouclier . Ils n'oseront pas tirer de peur de se toucher l'un l'autre . Ca vous laisse du répit .

    Entamant un large virage pour prendre les deux croiseurs par l'interieur du couloir qu'ils formaient , les deux escadrilles ouvrirent le feu afin de réduire les croiseurs au silence . L'Armada les couvrait du mieux qu'il le pouvait en arrosant copieusment tout vaisseau assez fou pour l'approchais de trop près ...

    Jad'den : " ( communication vers sa chère et tendre ) Aynor , je te couvre en surface . Nous allons neutraliser l'armement direct Mais charge a toi de désactiver le générateur principal ... Je te fais confiance ... "

    Aynor : " Tu sais que tu le peux ... "

    Oui je le savais ... Depuis maintenant deux ans je le savais ... Mais pouvait on oublier que ces deux ans n'avaient été que missions sur missions , service sur service , crises sur crises ? Plus le temps passait et plus je ne pouvais songer a un avenir sans elle ... Mais en même temps l'évolution quasi continue de nouvelles tensions et de nouveaux conflicts ne permettaient pas de pouvoir y réfléchir posément ...

    Une secousse me ramena à la triste réalité qu'était la bataille extérieure . Le croiseur prisonnié de nos rayons tracteurs venait de se disloquer dans une explosion grandiose . Utilisant la puissance maximale des rayons , nous repoussâmes les morceaux du croiseur vers son homologue le forcant ainsi à la maneouvre . Bien qu'il soit déjà trop tard .

    Jad'den : " Groupe Vert protegez le flanc droit . Groupe Rouge en appui contre le Destroyer . je vais concentrer mes tirs sur les batteries d'armement mais je ne pourrais tirer qu'apres la neutralisation du bouclier déflecteur ... C'est votre mission ...

    Red Leader : " Bien recu Armada ... "

    Tandis que les X83 fendaient l'espace , se dirigeant vers la passerelle arrière du destroyer afin de viser les générateurs de boucliers déflecteurs, je recontactais alors ma partenaire .

    Jad'den : " Aynor ? Quelle est ta situation ? Ca risque de secouer légèrement de ton coté ... "


    -------------------------------------
    Ni totalement dans l'Ombre , Ni totalement dans la Lumière , Mais dans l'Ombre des la Lumière , tel une Eclipse ...
    http://thejediorder.fr
    Représentant des Jedi


    Ce message a été modifié par: Jadden_Korr le 04-11-2007 01:02

    dimanche 04 novembre 2007 - 00:48 Modification Admin Permalien

  • Avatar kateo

    kateo

    2684 Crédits

    Même avec la disparition du trouble créé par Lana dans la Force, les conflits agitant la galaxie n'avaient pas laissé de répit aux Jedis durant ces deux dernières années. Jadden et Aynor étaient d'ailleurs en ce moment en train de faire cesser un blocus spatial autour de la planète Eriadu, tâche courante imposée à notre Ordre des derniers temps.

    Ce matin là pourtant, je sentais une agitation inhabituelle au sein du temple. Je croisai Maître Kaarde au réfectoire qui m'interpella.

    Kaarde : Kateo, je dois t'informer de la nouvelle inquiétante qui plane en ce moment. Deux des nôtres ont raté trois rapports de suite ces derniers jours. Il s'agit du Chevalier Netim et de son Padawan.
    Moi : Quelle était leur ordre de mission déjà? Je ne l'ai plus en tête.
    Kaarde : Vous les aviez affectés à la surveillance du sénat de Coruscant. Des agissements secrets avaient été soupçonnés par la république.
    Moi : Oui, j'y suis. Plutôt calme pourtant comme contexte... Je pense m'y rendre pour élucider cette affaire si vous l'autorisez. En compagnie de mon Padawan bien entendu.
    Kaarde : Attendez le retour de Jadden et Aynor, je pense qu'une réunion du conseil s'impose. D'autant plus qu'il va être nécessaire d'envoyer un groupe d'entre-nous sur Gala pour mettre un terme à l'oppression des agriculteurs de l'arrière pays par un mystérieux gang de mercenaires.
    Moi : Bien-sûr Maître. Je vais de ce pas dans mon bureau organiser les deux projets de mission.

    Nous nous séparâmes, je me rendis alors dans les appartements de mon élève pour le préparer à sa future tâche à mes côtés.

    Jolee : Entrez Maître.
    Moi : Bonjour Jolee, ta formation avance bien, je suis fier de toi.
    Jolee : Bonjour Maître. Je ne vous attendais pas ce matin, j'ai un exercice au clan aujourd'hui...
    Moi : Je ne viens pas au sujet de ta formation mais plutôt de ton affectation officielle aux missions du Temple.
    Jolee : Je ne vous suis pas...
    Moi : Tu vas pouvoir m'accompagner pour une mission extérieure dans les prochains jours.
    Jolee - surexcité : C'est vrai? Oh merci Maître, je ne vous décevrais pas!
    Moi : Tu as intérêt... Prépare toi à cet évènement, autant physiquement que mentalement, vu que tu n'as pas encore de sabre, il va te falloir nous soutenir d'une façon plus... spirituelle.
    Jolee : Bien Maître.

    ##########

    Voilà deux missions en perspective. Je pense qu'il est important que le conseil se réunisse dans le TJ pour discuter de l'affaire "Coruscant" et faire en sorte que tout le monde revienne et décide de son affectation.

    -------------------------------------
    Maître de Jolee
    Ex-Padawan d'Unduli
    "La nature est un professeur universel et sûr pour celui qui l'observe."

    Ce message a été modifié par: kateo le 04-11-2007 12:59

    dimanche 04 novembre 2007 - 12:49 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    ~~ Bordure Extérieure, Port Franc "Casino de Dunari"
    de Corporation des Ingénieurs de GrayMor
    Heure Galactique : 5h23 - t° int : 21°C ~~


    (ambiance )

    Le croupier pousse un soupir clairement perceptible et échange les jetons contre une pile volumineuse de crédits. "25% Dataris Néorépublicains, 25% Crédits des Vestiges, 50% Crédits Guilde", avait demandé le client. Encore un exigeant qui profitait de sa venue au casino pour faire exécuter ses quatre volontés...

    Croupier : Vous aurez besoin d'aide pour porter vos crédits, monsieur ? Il y en a pour près de cinquante kilogrammes...
    Le milliardaire hilare : Mais non, mon p'tit, contente toi de faire servir ta meilleure bouteille de Champ'non à la table 0.

    Le serveur regarda le milliardaire en short (ce qui est une façon de parler, vu qu'il était vêtu de la meilleure soie askajienne, de sa cape aux manches de sa robe de cérémonie, en passant par le noeud bleu qui ornait son biceps gauche) avec l'air de se demander s'il ne souffrait pas du mal de l'espace. La "meilleure" bouteille de Champ'non, cet infâme breuvage - immitation de vin pétillant non-alcoolisé ? A la table "zéro", la propre table du Grand Patron, Monsieur Dunari en personne ?
    Le Vuvrien tourna trois de ses yeux effrayants vers la carte d'identification du client, qui l'avait jusqu'alors maladroitement caché par ses piles de jetons. Un bijou en gemmes corusca et duracier brillait en-dessous de la carte... la Médaille de l'Amitié, plus que le nom au titre ronflant, impressionna le serveur.
    Terrik ? Sans doute un bandit corellien... mais un vagabond de l'espace possédant la plus haute distinction à bord de cette station, c'était tout de même un bon client !

    Le croupier : Hum... Certainement, votre Seigneurie.
    Le client : "Votre seigneurie" ? Oh, toi, mon pote... t'as pas été engagé depuis longtemps, avoue ?

    L'Humain en robe bleue et argent repartit en riant. Parvenu à la table du maître des lieux, il arracha sa carte ID et l'observa, avant de la montrer à la tablée d'un air faussement suffisant.

    L'Humain : Admirez "Sa Seigneurie Konix Xyphor Terrik (Le Torpilleur), Édoras". Enfin on reconnait mon prestige !... Tes gars se sont surpassés, sur ce coup là, Dunarichounet !
    Un Humain bien habillé à la peau sombre : Oups... Excuse-les, Édoras : ils en font toujours un peu trop pour les bons clients.
    Le dénommé Édoras : Toi aussi ! N'oublie pas que j'ai fais sauter ton père sur mes genoux, gredin !
    " J'ai commandé du Champ'non... Pas la peine de tirer cette tête, Andrew ! L'alcool est contre-indiqué pour celle dont je défend les couleurs (dit-il en tapotant le noeud accroché à son bras gauche, celui du coeur) et ce serait cruel qu'elle soit la seule à... bref ! Voici ces dames !

    Une grande Humaine à la peau pâle et aux longs cheveux rouges qui tombaient sur des fesses rebondies, habillée d'une splendide robe légèrement diaphane aux tons rosés, laissant transparaître juste ce qu'il fallait de peau pour que ce soit captivant sans être vulgaire, monta les marches menant à la terrasse privée du Maître de la Station. Les paillettes d'argent qui parsemaient sa robe laissaient derrière elle une traînée qui poussait Terrik à songer irrévoquablement à la queue d'une comète. A côté de la nouvelle Madame Dunari venait une Twi'lek dont les lekkus étaient ornés d'une savante monture d'argent torsadé évoquant des jacinthes nabiennes. Sa robe d'un bleu très pâle, aux reflets blancs, dévoilait son épaule droite et un décolleté digne des failles séparant les hauts immeubles de Coruscant, s'aminçissait savamment pour pouvoir descendre jusqu'à son nombril (sur lequel il se refermait, tout en le mettant en évidence par l'ajout d'une gemme corusca) sans pour autant être indécent. Une ceinture de perles et une cape d'un bleu plus soutenu, aux contours argentés, venait complèter le tout. L'ex-contrebandier se demanda comment un tel montage pouvait tenir, puis il se leva pour accueillir les deux femmes.

    Édoras : Ha ! Mesdames ! Vous tombez bien : premièrement parce que nous nous languissions de votre présence, et deuxièmement parce que mon combat va commencer... d'ailleurs si vous voulez bien m'excuser, je suis à vous dans quinze petites minutes.

    A ces mots, il s'avança vers un ring tenu un peu plus bas, laissa tomber sa robe et se retrouva en caleçon long réglementaire, face à un Wookiee à l'air peu engageant, arborant un noeud rouge autour de son bras gauche de grosse peluche. Une Twi'lek se mit à crier pour encourager l'Humain, malgré les paris qui donnaient le Wookiee largement gagnant, au grand plaisir de la femelle Wookiee qu'il défendait. L'Humain ferma les yeux pour se concentrer avant le gong de départ. Quelque chose lui soufflait que le genoux droit de son adversaire s'était mal remis de sa dernière chasse.
    Il décida de suivre son instinct.

    :jf:
    -------------------------------------
    Édoras Konix Terrik
    Ex-Leader de la Guilde, retraité
    Pus d'vornskr ! Y a plus de p'tits profits !

    Ce message a été modifié par: Edoras le 05-11-2007 09:49

    lundi 05 novembre 2007 - 09:09 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jorus-Beku-n

    Jorus-Beku-n

    12491 Crédits

    Deux ans avaient passés depuis les évènements qui avaient conduit à la défaite de Dark Lana. Cela fut un coup d’arrêt au développement du côté obscur de la Force. La nouveau Conseil Jedi avait pris ses responsabilités : les derniers sbires du Seigneur Noir avaient disparu et sa filière de clonage avait été démantelé. La République connaissait ainsi une nouvelle ère de paix et de prospérité, tandis que l’Ordre Jedi avait repris ses missions diplomatiques et judiciaires au sain de la Galaxie.

    Quant à moi, j’étais resté sur Onderon à étudier la bibliothèque millénaire dans laquelle nous avions vaincu Dark Lana. J’avais été rejoint par Sylt Bnar, le Néti, et par Jinn Nata, cette Ysanna spécialisée dans le décryptage. Nous étions aussi aidé par Obitom, le « gardien de Dxun ». Nous étions persuadé, Obitom et moi, que la sépulture de Dark Lana, comme celle de Freedon Nadd auparavant, représentait un danger potentiel. Obitom était bien décidé à ce que l’esprit de Dark Lana ne renaisse jamais. Mais si les deux années de recherche au sein de la bibliothèque millénaire avaient été fructueuses – et je comptais bien en parler rapidement au Conseil Jedi – elles étaient aussi soumises au contrôle de la république, sous l’autorité directe du Chancelier Suprême.

    Ainsi, un jour, j’étais en réunion avec la nouvelle souveraine élue d’Onderon, la reine Wahalla. Etaient aussi présents Lycar, Maître des clés de la bibliothèque et le Chancelier Suprême, via le réseau holonet.

    Holo du Chancelier : Venons-en maintenant à la bibliothèque. Je suis satisfait de la bonne collaboration entre l’Ordre Jedi et la République dans les recherches effectuées. Cela a aussi aidé à établir l’autorité de la nouvelle souveraine auprès de son peuple
    Wahalla : Suite au double problème de l’intrusion des Sith au sein de notre communauté, il était de l’intérêt d’Onderon d’établir une totale transparence dans la gestion de la bibliothèque.
    Lycar : Une totale transparence, certes, mais le résultat des études n’a toujours pas été divulgué au public.
    Jorus : Cela pourrait être dangereux car source de conflit. Dans de tels domaines, il vaut quelques fois mieux ne pas remuer le passé
    Holo du Chancelier : Je suis d’accord avec vous, Maître Jedi… Mais j’ai hélas une mauvaise nouvelle. Une commission sénatoriale a été mise sur pied et demande le compte rendu des recherches.
    Jorus : Mais le sénat n’a pas autorité à s’occuper des affaires des Jedi. Nous dépendons de la chancelerie suprême !
    Holo du Chancelier : Comme la bibliothèque est sous double autorité, le Sénat peut exercer son pouvoir de contrôle, c’est à la limite de la légalité, mais quelqu’un en sous-main a été assez astucieux pour m’imposer cette commission. Mais le plus inquiétant, c’est que je ne suis pas arrivé à trouver qui a manigancé tout cela… C’est pourquoi les Jedi sont inviter à rendre compte en commission. Je vais en informer Maître Kaarde Naberry. Maître Beku’n, comme vous êtes le plus qualifié, je vais vous proposer pour cette mission.

    Obitom fut tout aussi scandalisé d’une telle intervention du Sénat dans les affaires Jedi. J’imaginai déjà le courroux de Kaarde lorsqu’il serait sollicité par le Chancelier. Et je ne fus pas surpris d’être appelé par le Conseil Jedi pour évoquer ce sujet et donc mon prochain départ pour Coruscant




    Ce message a été modifié par: Jorus-Beku-n le 05-11-2007 16:01

    lundi 05 novembre 2007 - 16:00 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9365 Crédits

    Des dizaines de paires de semelles martelèrent le sol métallique accompagnées du cliquetis des plaques des armures. Un des officiers en tête de la procession beugla quelques ordres puis de nouveau le couloir redevint calme. Peut-être nous recherchaient-ils mais, fort heureusement pour nous, les assauts de l'Armada et des chasseurs de la République tournaient leur attention sur la bataille faisant rage. Avec l'aide précieuse de Splif la voie vers les docks principaux nous avait été ouverte. Au passage deux gardes furent délestés de leur encombrante armure bientôt revêties par Erin et Fink. Pour des raisons évidentes (non ?) je ne pu espérer passer inaperçue de la même façon.

    Ainsi, deux mercenaires de l'organisation terroriste du Front Nebula, nouvellement reformé, se trouvèrent à arpenter les couloirs, emmenant avec eux une prisonnière de guerre à la solde de la République, devenue ennemie dans ce conflit. Il ne fallut pas longtemps pour que notre marche ne rencontre celle d'un officier.

    Officier – Hep vous deux !

    Erin et Fink se retournèrent alors que l'officier au regard bovin posa ses yeux cernés sur les deux présumés mercenaires du Front.

    Officier – Qui est-elle ?! Hmm ... c'est l'une de ces chiens de la République qui ont débarqué il y a une demie-heure ?
    Erin – Oui, et nous avons ordre de la mener auprès du commandant au plus vite.
    Officier – Bien, ne le faite pas attendre, il est d'une humeur massacrante.

    Sur ces derniers mots il s'éloigna nous laissant de nouveau le champ libre. A cet endroit du Destroyer l'on entendait à peine les tumultes de l'affrontement.

    Fink – Si l'on ne se dépêche pas on ne fera pas longtemps illusion !
    Aynor – Calmez-vous caporal, tout ira bien.

    Je pouvais comprendre la nervosité qu'il éprouvait et puis, il était si jeune, sans doute s'agissait-il pour lui de la première mission de cette envergure. Apposant sa main sur l'épaule de son camarade Erin appuya mes propos et nous étions repartis. Nous ne devions plus être très loin de notre but. Au tournant d'un couloir une porte blindé se présenta à nous, y insérant la datacarte piraté nous l'ouvrîmes. Comme prévu trois conteneurs marqués d'un triangle vert se trouvaient entreposés dans le fond de la soute. Selon le rapport de chargement ils devaient contenir des vivres mais, bien entendu, ce n'était pas le cas.

    Le sergent Erin s'avança vérifiant une dernière fois qu'il s'agissait bien de nos conteneurs. Splif commença alors à s'agiter, reniflant les conteneurs, puis il tourna sa tête vers moi m'envoyant un message par télépathie.
    Fronçant les sourcils je lui demandai s'il était bien sûr de cela. La réponse du petit hoojib fut sans appel.

    Les couvercles s'ouvrirent, tombant avec lourdeur sur le sol de la soute, en même temps que le corps refroidissant du sergent Erin. La lame verte de mon sabre elle trancha le canon du blaster du caporal Fink. Je l'expulsai contre un mur d'une poussée de Force. Il s'évanouit. Splif sauta de conteneurs en conteneurs et atterrit sur l'un des mercenaires qui avait surgit. Ce dernier n'eut pas le temps de faire usage de son blaster, vidé de toute son énergie et bientôt assomé. Je bondis sur le corps sans vie du sergent, me saisissant de son blaster. Le troisième homme laissa choir son arme d'entre ses mains, un trou fumant ornant son front grisâtre.

    Aynor – Nous sommes dans de beaux draps Splif.
    -------------------------------------
    Maître de Stella et Ismama
    Ancien maître de Yota.
    Chevalier Jedi
    Responsable accueil des padawan.

    Ce message a été modifié par: Aynor le 05-11-2007 19:45

    lundi 05 novembre 2007 - 19:40 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    ~~ Bordure Extérieure, Port Franc "Casino de Dunari"
    de la Corporation des Ingénieurs de GrayMor
    Heure Galactique : 5h42 - t° int : 21°C ~~


    (ambiance )

    L'Humain remet sa robe et sa cape sur ses épaules. Une large tache d'un beau bleu-noir auréole sa poitrine, mais la douleur semble le rendre hilare. A moins que ce ne soit le Wookiee a l'air groggy qui gît sur le ring, secoué par sa femelle, rendue hystérique ? Il est remonté sur la terrasse surélevée, entourée de gardes et de barrières, où le Maître de la Station et deux femelles surexcitées l'attendaient. Le Maître se penche sur son datapad et part d'un grand éclat de rire.

    Dunari : Cent quarante-trois milles Crédits Guilde et des poussières, Édoras ! Le plus joli pari depuis... au moins dix ans ! Haha ! Bravo !
    Édoras : Ravis de susciter l'hilarité générale, Dunarinouchet. N'oublie pas ma part... Sinon, tu as bien observé et retenu ce que j'ai fais ?
    Le Maître à Bord : Ben... j'avais jamais vu un Humain tabasser un Wookiee... Je suppose que tu veux parler de ce coup de pied au ras du sol ?
    Le Nabien adopté Thyferra : Non. Enfin, aussi... je parle de ce que j'ai fais après le combat.
    Station'man : Féliciter le Wookiee ? J'avoue que j'ai pas bien compris pourquoi...
    Édo : 'Faut jamais indisposer un Wookiee... Alors, pour lui éviter d'avoir une dent contre moi à cause de son honneur lésé, je l'ai félicité. Après tout, féliciter un adversaire vaincu de s'être bien battu n'enlève rien à ta victoire, au contraire, hé ? Retiens ça pour tes enfants, Duna... je serai pas toujours là pour élever toutes les générations de Dunari.

    La Twi'lek passe une main amoureuse sous les pans de la robe, caressant le coup de sa poitrine avec une petite compresse de bacta. L'Humain ne semble même pas essoufflé et apprécie les soins tout en dégustant une coupe de jus de fruits. Madame Dunari en profite pour embrasser la paume de la main droite droite de son époux, ses yeux brillants de convoitise à l'idée des crédits virtuellement contenus dans le datapad. Dunari, lui, s'occupe de partager les gains entre les différents bons parieurs.
    La "soirée" se finit tranquillement. Il n'y a jamais de nuit, chez Dunari : chacun peut donc faire la fête aussi longtemps que son organisme le supporte. Madame Dunari, qui semble bien décidée à escroquer un collier de gemmes à son époux épuisé par une journée de vingt-huit heures, entraîne celui-ci dans sa chambre. Le Maître partit, ses invités descendent de la terrasse et vont s'isoler dans une alcôve, dont ils tirent les rideaux : une bande de pirates saoulards s'ennivre bruyamment à l'un des quatre bars.

    Kiffa Stamina : Tu t'es vraiment bien battu. Tu as fais des progrès prodigieux... Oh ! Mets ta main...
    Konix, une main sur l'avenir : Je ne sens rien, moi... Ah, si...
    " Kiffa ?
    Elle : Aïe... Toi, tu as quelque chose de gênant à me demander, pas vrai ?
    Lui, souriant doucement : Tu ne trompes jamais sur mon compte... Kiffa, je veux repartir. Je sais que pour toi, la vie ici est agréable : les belles robes, la vie de princesse... Mais moi, j'en ai marre de porter cette robe ! C'est trop léger, je me sens nu. Et puis, on s'est fait suffisemment de crédits que pour reprendre notre voyage, non ?
    La Twi'lek : Oh, Édo... Je croyais que tu aimais cet endroit ?
    Eddy : C'est pas la question ! J'aime cet endroit, j'y suis très attaché, j'y ai plein de souvenirs... C'est le premier port-franc où je me sois jamais posé en le considérant comme un foyer. Mais...
    Kiffa : Ce sont les regards que te jete cette petite masseuse qui te déplaisent ? Avoue...
    Édo : Oui, aussi, c'est vrai. Je... j'ai toujours été comme un père pour elle, et j'ai... bien connu sa mère aussi. Je l'ai élevée. J'ai couché un temps avec sa grand-mère, Ollel'a. Mais... bref, ici, je me sens vieux. Tu comprends ? Voir ces pirates venir dépenser leur pognon, ça me donne envie de repartir au combat ! Je végète, ici. Et je n'aime pas ça.
    Stamina : Bon, ça va ! Pas la peine de t'ennerver... On repartira demain, après avoir mangés, d'accord ? Et... ce n'est pas la peine de te tordre ainsi, je comprends très bien ce qui te dérange. Tout le monde, à la Guilde, a déjà entendu parler de ta Ollel'a, ta première femelle après ton mariage avec Mirax Terrik... Et voir sa petite-fille te faire les yeux doux, je comprends que ça puisse te choquer, surtout quand je suis dans les environs. Et... c'est aussi le souvenir de ton divorce, hein ? Et donc, aussi de ton mariage...

    Le "vieux" Vaurien soupira. Cette femelle devinait toujours tout... Un moment, il repensa à la nuit qu'il avait passée il y a quelques temps au Temple Jedi, après une livraison de stocks de nourritures. Ca, au moins, elle ne l'avait pas deviné... A ce souvenir, un bref sourire apparut sur son visage.

    Kiffa : Ne t'en fais pas... je t'ai déjà dis que si tu ne te sentais pas encore prêt pour ce qu'on se marie, tu ne devais pas te forcer. Ce ne serait pas bon. Mais... (elle se pencha sur ses lèvres) N'attend pas trop longtemps quand même, hmm ?

    La "nuit" fut courte. Le petit-déjeuner, rapidement avalé. Les étoiles tourbillonèrent et l'Evangelion, piloté par un baroudeur bien content d'être enserré dans son armure, se dirigea vers Coruscant. Il se demandait comment lui et sa femelle parvenaient à être aussi sûrs d'eux, malgré la tragédie qui les avait frappés il y a peu... non, ça ferait une année standard et dix mois, dans onze jours. La perte de leur enfant... étrangement, la fausse couche de Kiffa les avait rapprochés encore plus. A présent, il lui était vraiment fidèle. Ils évitaient les missions trop dangereuses, se contentant de vivre sereinement. Et depuis trois mois, le ventre de Kiffa s'était à nouveau amplit d'une petite vie, qui rendait l'ex-contrebandier méfiant, protecteur, réfléchit et... heureux.
    En secret, il réfléchissait aux préparatifs d'un mariage grandiose.

    :jf:
    -------------------------------------
    Édoras Konix Terrik
    Ex-Leader de la Guilde, retraité
    Pus d'vornskr ! Y a plus de p'tits profits !

    Ce message a été modifié par: Edoras le 06-11-2007 12:06

    mardi 06 novembre 2007 - 10:00 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jorus-Beku-n

    Jorus-Beku-n

    12491 Crédits

    L’image holographique de la salle du Conseil Jedi fut projetée devant moi et Obitom. Seuls trois des membres étaient présents : Kaarde, Yota et Kaia Torinn. Rem était portée disparu et Padmé111, dont j’étais sans nouvelle, était toujours à sa recherche. Quant à Aynor et Jadden

    Kaarde : Nous avons reçu le message du Chancelier suprême demandant que les Jedi rende compte de leurs travaux dans la bibliothèque d’Onderon
    Jorus : Et il a proposé que je sois le messager des Jedi
    Kaarde : Cela paraît logique car tu es en charge de ce projet
    Obitom : Cette convocation du Sénat est inacceptable, c’est la première fois que les Jedi doivent rendre des comptes sur des recherches pouvant concerner la Force
    Kaarde : Pourtant la demande du sénat est légale, mais en plus, je veux donner une image positive de l’ordre pour l’instant.
    Jorus : Pour l’instant ?
    Kaarde : Il est clair que le Chancelier a été abusé dans cette affaire. Quelqu’un, au sein du sénat, a manœuvré dans l’ombre et tout laisse à penser que c’est l’ordre Jedi qui est visé !
    Kaia Torinn : Il faut que vous sachiez que 2 Jedi ont disparu… Le Chevalier Netim et son padawan. Nous les avions affecté à la surveillance du Sénat à la demande du Chancelier suprême. Il soupçonnait que l’on voulait nuire à son autorité et redoutait même des manœuvres de déstabilisation
    Yota : Et comme par hasard, ils disparaissent peu avant que cette commission de contrôle de nos activités se mette en place
    Kaarde : Dans le même temps, Aynor et Jadden sont englués dans l’affaire du blocus spatial d’Eriadu. Ce sont les combats les plus violents depuis 2 ans. Bref, il y a une convergence d’événements visant l’ordre Jedi.

    Effectivement, tout ceci était très troublant. Le Chancelier semblait avoir vu juste, mais plus grave, il perdait de l'autorité au sein du sénat !

    Yota : Nous mettons sur pied une mission d’investigation sur Coruscant afin de retrouver Netim et son padawan
    Kaarde : Jorus, tu vas témoigner devant les sénateurs. Teste leur patience et leur curiosité. Nous devons déterminer quel est le but recherché par le sénat au travers de cette commission.
    Jorus : Il est possible que cette affaire soit liée à la disparition de Netim
    Kaarde : Ce sera à toi de le déterminer. C’est pourquoi tu feras ensuite le point avec l’équipe qui partira sur Coruscant. Obitom te remplacera sur Onderon

    Une fois la conversation finie, je me préparai au voyage vers. J’avais demandé au Temple que l’on me mette un vaisseau à disposition sur Coruscant. Je pris un transport spatial classique, direction… La capitale de la République !





    Ce message a été modifié par: Jorus-Beku-n le 06-11-2007 12:26

    mardi 06 novembre 2007 - 12:24 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan931

    obiwan931

    10617 Crédits

    Aynor :_ Halte qui và la !

    Une dizaine de soldats sortirent de leurs cachettes et pointèrent leurs armes sur Aynor . Celle - ci avait son sabre à la main .

    Aynor :_ Les gars , je suis avec vous !
    Ou est votre supérieur pour que je puisse le voir ?

    Moi:_ Il est ici , jedi !

    Je sortis de ma cachette et me montra à Aynor .
    Celle - ci fut surprise de me voir et resta bouche bée .

    Aynor :_ 931 ! Vous etes le chevalier jedi 931 !
    L' ordre jedi vous a recherché pendant plusieurs années , on vous croyait mort .

    Moi:_ Disons que je ne suis plus chevalier jedi , je suis un officier de l' armée de terre de la république plus précisément capitaine de la 88 ème compagnie sous les ordres du maréchal Evan Skywalker .
    Vous raconté ce qui s' était passé est une longue histoire . L' amiral Durron m' a envoyé ici afin d' infiltrer le vaisseau-mère et de pirater leurs systèmes informatiques .

    Aynor :_ Vous avez réussi à le faire ?

    Moi:_ Nous avons réussi à faire la première étape mais pas la deuxième . Nous devons accéder au pont pour pouvoir pirater leurs réseaux .

    Aynor :_ Sachez capitaine que c'est impossible d' accéder au pont du vaisseau avec une dizaine de soldats .

    Moi:_ C' est que vous ne connaissez pas la 88 ème compagnie , Aynor !
    Votre aide serait très précieuse .

    Aynor réfléchit quelques instants et finit par accepter l' offre de l' ancien jedi . Les deux personnes serrèrent la main en signe de confiance .
    Les soldats se préparèrent pour leurs prochaines mission et saluèrent tous la jedi avec un grand sourire .

    Moi:_ Allons - y !

    -------------------------------------
    Vous aimez le sport français , les arts martiaux et star wars . Alors,visitez ce site .
    http://www.batoncanne.com
    J' ai trouvé une nouvelle voie , la République !<br /><br /><div class="ForumModif">Ce message a été modifié par: obiwan931 le 06-11-2007 13:50</div><br /><br /><div class="ForumModif">Ce message a été modifié par: obiwan931 le 06-11-2007 13:51</div>

    Ce message a été modifié par: obiwan931 le 06-11-2007 13:53

    mardi 06 novembre 2007 - 13:49 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Star Wars VIII

Les Derniers Jedi dans...

En salle !

PSW Vidéo

Evénements

Back to Retro
Back to Retro

Arlon - Belgique
09 sept. 2017 - 10 sept. 2017

Fantastikon
Fantastikon

Salle Gérard Philipe - La Garde (83)
22 sept. 2017 - 23 sept. 2017

Paris Manga & Sci-Fi Show 24ème édition
Paris Manga & Sci-Fi Show 24ème édition

Porte de Versailles, Paris
30 sept. 2017 - 01 oct. 2017

Auxerre Galactic Days
Auxerre Galactic Days

Complexe sportif des Hauts d'Auxerre
21 oct. 2017 - 22 oct. 2017

Comic Con Paris
Comic Con Paris

Grande Halle de la Villette, Paris
27 oct. 2017 - 29 oct. 2017

Toys Normandy
Toys Normandy

salle des fêtes de Cherbourg
28 oct. 2017 - 29 oct. 2017

StarWars Story

Han Solo dans...

En salle !

Anniversaires

nés un 23 juillet...
en partenariat avec
BeeAndSee
Gastronogeek
Star Wars Collection
Rebel Legion France
Science Fiction Archives
Sport Saber League
Pulps
Hong Kong Style
La 59ème Légion
MintInBox
Bijoux de l'Empire
501st French Garrison
Captain Collectoys ASFA Radio Disney Club Star Wars Holonet STAR WARS RPG


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer