Le Temple Jedi 3 (page 4)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar obiwan931

    obiwan931

    10951 Crédits

    La navette sortit de la frégate de l' amiral Durron . Celle- ci s' éloigna de l' engin et se mit en hyper espace .
    Durant le voyage , j' étais en compagnie du maréchal Evan . Nous étions en train de discuter dans ses appartements privés autour d' un jeu de cartes .
    La situation était plus détendue et nous oublions nos responsabilités durant quelques heures .

    Moi: _ Tu crois qu' ils vont nous laisser rentrer dans leurs temples , les jedi ?
    J' en suis pas si sur . Ils n' ont pas confiance , surtout avec moi .
    J' ai quitté le temple en me faisant passer pour un mort il y a plus de deux ans pour te rejoindre dans les services secrets de la république.

    Evan :_ Tu as fais cela juste pour les protéger , 931 !
    Si aujourd' hui les jedi connaissaient ton véritable passé , ils n' existeraient plus.

    Moi :_ Si tu le dis !
    Mais crois moi , cela ne va pas être facile de raconter mon véritable passé .

    Evan :_ Crois moi , tu leur diras en temps voulu , mon ami !

    Le copilote tapa à notre porte . Evan lui fit de rentrer dans la pièce . Le copilote qui était une jeune femme nous signala , notre arrivé .
    Evan et moi- même prirent nos uniformes d' officiers et rejoignirent le cockpit du vaisseau .

    Moi:_ C' est quoi tous ces vaisseaux ?

    A travers la baie vitrée du cockpit , nous vîmes une multitude de vaisseaux de la Guilde . Leurs armes étaient pointés sur nous .
    Je me retourna vers mon supérieur et lui adressa un visage grave . Celui- ci répliqua par un petit sourire gêné .

    Evan :_ Disons que j' ai entendu dire que la planète des jedi étaient bien gardé mais j' ignorais que c' était la guilde et encore moins qu' ils étaient une centaine à patrouiller autour de nous .

    Le copilote :_ Monsieur le maréchal , d' après nos senseurs , leurs vaisseaux se rapprochent de nous et s' apprêtent à nous tirer , que faisons- nous ?

    Evan :_ Mettez moi en communication avec eux , je désire parler avec leurs responsables !

    Moi :_ Maréchal , permettez moi d' intervenir si la situation se passait mal .

    Evan :_ Permission accordé , capitaine !

    Le copilote :_ Maréchal , leurs chefs à décidé de rentrer en communication avec vous .

    L' écran vidéo du cockpit s' alluma laissant apparaître une silhouette humaine .
    Celle- ci se présenta .
    J' en profita pour murmurer à l' oreille de mon supérieur un petit mot .

    Moi:_ Bonne chance !
    -------------------------------------
    Vous aimez le sport français , les arts martiaux et star wars . Alors,visitez ce site .
    http://www.batoncanne.com
    J' ai trouvé une nouvelle voie , la République !

    Ce message a été modifié par: obiwan931 le 18-11-2007 22:28

    dimanche 18 novembre 2007 - 22:24 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jorus-Beku-n

    Jorus-Beku-n

    12506 Crédits

    Les rencontres avec Edoras étaient toujours surprenantes… Ce séjour à Coruscant ne dérogeait pas à la règle mais nous avions obtenu la confiance du guildeur et cela constituait une bonne nouvelle, tout comme le retour de PadaT. Mais les circonstances n’étaient pas favorables à des effusions de joie…

    PadaT : Je n’arrive pas à voir encore de liens entre toutes ses affaires
    Jorus : Il n’y en a peut-être tout simplement pas… En tout cas, rien ne le prouve encore
    PadaT : Tu vois, toi-même je te sens envahit par le doute
    Jorus : Si la crise érudienne est liée aux manœuvres du Sénat anti-Jedi et à la disparition de Netim, cela voudrait dire que nous sommes revenu à l’ère de Palpatine !
    PadaT : Va savoir, je sais bien que l’histoire ne se répète pas, mais il constitue un beau modèle...
    Jorus : Ni le conseil Jedi, ni les Maîtres de l’Ordre n’ont ressenti de perturbation dans la Force. Je pense plutôt à une manœuvre politicienne, de grande ampleur si tous les éléments sont coordonnés
    PadaT : Et dans ce cas, qui se cacherait derrière ?
    Jorus : Avançons pas à pas. Le mystère entourant la disparition de Netim reste entier et le Conseil ne nous demande pas autre chose que d’enquêter sur le sujet.
    PadaT : Certes, mais cette affaire rejoindrait le mouvement anti-Jedi que l’on veut faire renaître

    Tout en marchant, nous étions revenus vers l’entrée du Sénat. Nous en savions assez pour l’instant sur les jeux diplomatiques en cours. Notre enquête devait prendre une autre tournure

    Jorus : Je propose de reprendre contact avec d’anciens informateurs de Coruscant. Un vieil ami est le patron du Clun’ Hy’s Bar…
    PadaT : Je suis au courant, c’était ton ancien lieu de débauche avec Clickman et Obitom
    Jorus : Oui et nous l’avions aidé pour se sortir des griffe d’un trafic de Narcolète, à l’époque de l’affaire de la « Taupe au VA ». Sa connaissance du milieu et des bas fonds de la planète pourrait nous être utile

    Nous prîmes un speeder, direction les étages inférieurs de la planète. Le Clun’ Hy’s Bar se trouvait au niveau du sol, dans un des lieux très fréquentés de la jeunesse étudiante de la planète… Et aussi un lieu prospère en petits truands de toute sortes, en trafiquants et autres… Un endroit aussi ou l’information se vendait comme des bâtons de la mort ! Nous étions en vue du Clun’ Hy’s Bar quand je ressentis une présence…

    PadaT : Je l’ai senti aussi… Tu le connais ?
    Jorus : Non… Il nous suivait lorsque nous sortions du Sénat… Ah, il n’est plus seul… Il vient d'être rejoint par...
    PadaT : Un deux et trois ! Hé bien, je sens que notre périple va prendre une tournure moins tranquille !





    Ce message a été modifié par: Jorus-Beku-n le 19-11-2007 17:03

    lundi 19 novembre 2007 - 15:05 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24755 Crédits


    Là au cœur de la République, en face du sénat, se dresse un lieu qui fut jadis, le Temple Jedi, le Temple que le Sith Baaaaaaal a détruit ! Son passage avait dégagé suffisamment de Force obscur pour qu’elle soit encore suffisamment présente pour masquer ma Force.
    Je savais exactement où aller ! J’avais moi-même veillez à la construction de se monument de souvenir et veiller à la création d’une grande pièce, contenant un nécessaire et des rations de survie et de quoi dormis. Quatre couloires existent afin de rejoindre les points cardinaux.

    Sale, épuiser, blessée, j’arrive à entrer dans ce qui reste du bâtiment. Mes blessures étaient superficielle, des bobos récoltés pendant des bagarres pour sortir la Twi’lek des griffes de l’esclavage. Quelques brûlures du à quelques attaques dans le vaisseau. Le Coynite et moi avions passé dans des endroits aussi propre que les égouts de Coruscant. Affronter des malfras de la pire espèce !

    Les jours passèrent et bientôt, ce lieu, qui devait servir de Relais au départ, est devenu mon chez moi, jusqu’à aujourd’hui. Voilà tout ce qu’il restait de ce qui fut Jadis, l’un des bâtiments les plus respecter. Plusieurs jours, plusieurs semaines se sont écoulées. Je m’étais entièrement refermer sur moi-même car au vu de ce qui c’est produit durant ces 2 ans, je m’en voulais d’avoir transgresser ma maxime, ma phrase fétiche… « Ne mets jamais ta passion au-delà de tes principes. Même si tu gagnes, tu perds ! »

    Maintenant que j’allais mieux physiquement, je médite sur la décision des transgressions des lois et leurs conséquences. Une seule phrase, une seule question, me revenait en tête comme excuse, comme justificatif : « Comment aurais-je pu faire passer des lois avant l’amour ? »Mais au milieu de ma méditation, je perçu une perturbation dans la Force ! Quelque chose me sorti de mon recueillement ! « Mais qu’est-ce que c’est ? »

    lundi 19 novembre 2007 - 21:11 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    ~~ Bordure Intérieure, Système Adega
    Espace d'Ossus, Flotte de la Guilde
    Heure Galactique : 6g - t° int : 20°C ~~


    Naga Shadow regardait sa flotte avec orgeuil. Ils s'étaient rassemblés dans le Cimetière d'Alderaan avant de faire escale près d'Ossus, étape précédent l'arrivée à Thyferra...
    Il arpentait la passerelle du Belle de Naga, le croiseur Mon Calamari MC-90b "acheté" à la République avec l'argent que la Guilde lui avait volé. Bien plus puissant et imposant que son petit croiseur Vibre Hunting Vornsk. D'ailleurs, ce dernier reposait dans l'une des vastes baies du Mon Cal.
    Les petits vaisseaux de la Nouvelle République sortirent de l'Hyperespace et Naga hurla de rire : d'après la réaction du navigateur, il devait être surpris de trouver une flotte de cette taille dans un secteur virtuellement vierge !

    Une tentative de communication le laissa froid... il attendit la fin du compte à rebours de son horloge atomique murale.
    5... 4... 3... 2... 1... VOUF ! l'hyperdestroyer Warenichou sortit de l'Hyperespace, rejoignant son escorte.
    Naga aurait donné cher pour observer les républicains à cet instant. L'image holographique d'Ange Solo apparut soudainement à l'échelle 1:1, avec la brutalité d'une explosion de nova.

    Ange, Leader de la Guilde : Hiiiiiiii !!! Nagouneeeeeeeeette !!!
    Naga, Guildeur Ancien : Salut Solo !
    Ange Solo : C'est quoi, ces minus qui se promenent dans ma Flotte ?
    Naga Shadow : Des républicains qui se sont perdus. On se regroupe et on va voir Thyferra ?
    La Folle Intergalactique : Non, pas tout de suite : j'ai mis Aven sur le coup, on doit attendre qu'il ait terminé pour aller impressionner l'UCM. Ils vont nous manger dans la main ! Ils seront à mes pieds, mouahahahaha !!!
    Nag' : ...
    Ange : Nagaaaaaaa ? ^^
    Shadow : Ouiiiiiiii ?
    Solo : Embrasse mes pieds !

    Alors que Solo était hilare, les mécanos du Warenichou faisait virer l'hyperdestroyer ISD-II pour qu'il se place au coeur de la Flotte. Ils avaient calculés le Saut depuis Hapès et se sentaient euphoriques de conduire la Base Itinérante de la Guilde pour son premier vol depuis ses chantiers navals de la Nébuleuse. Car voilà ce que le Chiss "Jacquy" Mundi avait négocié lors de sa mission, il y a quatre ans : une base sur Hapès et un chantier naval gigantesque, pour construire un croiseur en utilisant les 2 trillons de crédits impériaux que l'Empereur des Vestiges avait donné à Mimimontesimos Terrik Solo (fille d'Édoras Terrik et d'Ange Solo) et à ses parents en échange d'une insulte (et d'une maladresse d'un certain Amiral Tom, qui vitrifia la Cantina de Bestine) qui aurait pu dégénérer en guerre ouverte avec le plus vaste empire criminel de la Galaxie.

    Ange Solo finit par daigner recevoir la communication des Républicains, décidée à leur casser les pieds avant de les laisser passer sur ce qui était - après tout - un territoire sous protectorat de la Guilde.
    Pendant ce temps, sur Coruscant, un certain Édoras-Konix Terrik s'habillait pour une enième cesson du Sénat, décidé à faire parler le Sénateur Mohel'Ya.

    :jf:
    -----------------------------
    Comment la Guilde acquit ses vaisseaux monstrueux et les chantiers navals de Hapès. (histoire résumée)
    -------------------------------------
    Édoras Konix Terrik
    Ex-Leader de la Guilde, retraité
    Pus d'vornskr ! Y a plus de p'tits profits !

    Ce message a été modifié par: Edoras le 20-11-2007 10:23

    mardi 20 novembre 2007 - 10:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jorus-Beku-n

    Jorus-Beku-n

    12506 Crédits

    Jorus : Je te propose d’abord d’entrer et de voir à qui nous avons à faire…

    Nous entrâmes donc dans le Clun’ Hy’s Bar, qui à cette heure, n’était pas encore plein de monde. Le patron du bar, qui s’appelait Mario Brombi me reconnut aussitôt mais d’un geste de la main, je lui fis comprendre de ne pas bouger. PadaT et moi nous nous assîmes à une table et Mario s’approcha

    Mario : Quand tu me fais signe comme cela, cela veut dire que cela va encore ma se terminer
    Jorus : Pour qui me prends-tu ? T’ai-je déjà déçu ?
    Mario : C’est même une habitude… Je suppose que les molosses qui viennent d’entrée sont pour vous
    PadaT : Non, pour nous, ce seront deux whiskys corelliens !

    Les deux « molosses » en question portaient des blasters à la ceinture, ils escortaient en fait un troisième homme : il était habillé d’un costume sombre, dont le raffinements s’accordait avec son allure altière. Son visage respirait la suffisance et je ne fus pas surpris de le voir s’assoire à l’une des chaises de notre tables

    PadaT : Mais asseyez-vous donc, je vous en prie !
    L’inconnu : Voulez-vous un bon conseil ?
    Jorus : Pas spécialement, mais comme j’ai l’impression que l’on va y avoir droit quand même, on vous écoute
    L’inconnu : Si vous voulez vous garantir un avenir tranquille, quittez cette planète !
    PadaT : Plus facile à dire qu’à faire, il faut régler la note d’hôtel, trouver un transport, dire au revoir à tout le monde…
    L’inconnu : Alors écoutez, si vous ne cessez pas de fourrer votre nez partout, cela finira mal
    Jorus : Dis donc, je crois bien qu’il est en train de nous menacer
    PadaT : Oh non… ! Je ne crois pas qu’il soit comme ça
    L’inconnu : Ca suffit les deux comiques, vous…

    Je devinai un mouvement chez les gardes du corps et ne laissai pas mon interlocuteur terminer sa phrase. Je donnai un violent coup dans la table et l’inconnu bascula. Les deux gaillards dégainèrent leurs armes. Nous pûmes dévier les tirs avec nos sabres laser. L’inconnu profita de la confusion pour s’échapper. Les deux « molosses » ne restaient pas statiques et continuaient leurs tirs. Nous contre attaquâmes, nous rapprochant de nos adversaires respectifs et nous pûmes rapidement les désarmer, chacun d’entre nous coupant un de leur bras au niveau du coude.

    PadaT : Il nous faut retrouver le troisième…

    Mais l’inconnu apparut à nouveau, accompagné d’une douzaine de gardes républicains et s’adressant au capitaine de l’escouade

    L’inconnu : Ce sont eux
    Capitaine : Merci beaucoup…

    Les douze gardes républicains avaient pris position dans la salle du bar, nous encerclant et pointant leurs armes dans notre direction

    Capitaine : Messieurs les Jedi, au nom de la République, de la Chancellerie Suprême et du Sénat, vous êtes en état d’arrestation pour trouble à l’ordre public, agression avec préméditation, coups et blessures ayant entraînés une amputation. Veuillez nous remettre vos sabres laser…


    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    Source : Ce post est adapté d'une scène du premier épisode d'Amicalement Votre (Premier Contact), lorsque des truands veulent donner une leçon à Danny Wilde et Lord Brett Sinclair


    <br /><br /><div class="ForumModif">Ce message a été modifié par: Jorus-Beku-n le 20-11-2007 13:40</div>

    Ce message a été modifié par: Jorus-Beku-n le 20-11-2007 13:41

    mardi 20 novembre 2007 - 12:35 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aven-Flar

    Aven-Flar

    4927 Crédits

    J'étais en fin sur une passerelle à "ciel" ouvert. Les buidings imposants bouchiaent la vue mais ils ne m'empêchaient pas de voir les bureaux de l'UCM. Une sonnerie retentit, quelques minutes plus tard, pratiquement tous les émployés des bureux alentours, celui de l'UCM compris, descendirent dans la rue.

    - Amusant.

    Amusant mais peu pratique pour traquer une cible...

    Heureusement que j'avais bien mémorisé la photo, ça allait m'être très utile. J'avais eu la bonne idée de me mettre à côté d ela sortie du bâtiment de l'UCM, je pouvais tous les observer un par un, même s'ils étaient très nombreux.

    Après un long moment, j'eus l'impression que mes yeux allaient me lâcher. A cet instant, une magnifique (comme sur la photo, ouai) jeune femme descendit. Je ne me décidai à la suivre seulement lorsque 10 mètres nous séparâmes. Profitant du brouhaha, je me saisissais de la bande audio que j'avais enregistré dans les niveaux inférieur. Je lançais un passage.


    *Parfait*

    Rangeant le petit outil dans une poche, je continuais de suivre la dame à travers la foule. Elle appella un taxi.

    Hum, mauvais...

    Grimpant dans le suivant, je fis signe au chauffeur de suivre son compère de devant.


    - Vous vous moquez de moi? On est pas dans une holosérie de policier!

    - Mais non! Qu'aller vous vous imaginer! C'est pour lui faire une surprise!

    - Ah! Bon. Très bien alors.

    Les deux véhicules décollèrent, mon chauffeur suivant tranquillement son collègue. Nous finîmes par atterrir dans un coin paumé entre les grate-ciels. Donnant son dû au chauffeur, je continuais la traque de la demoiselle. Dans les mains, j'avais toujours le gros marqueur que j'avais volé au chauffeur. J'avais tous les éléments nécéssaires. Elle rentra dans un des immeuble. Je fis de même. D'une autre poche, j'avais toujours le papier gras avec les empreintes du Bith que j'avais tué il y a quelques heures. Elle monta dans un turbolift, le panneau indiquant les étages était brisé, je n'avais qu'une solution :

    - Eh! Bloquez la porte s'il vous plait!

    Surprise, elle faillit ne pas le faire, mais elle mit son pied juste à temps avant que la porte-vitrée ne se referme.

    - Merci.

    Je ne sais pas si j'étais réellement suspect, mais elle me regarda bizarrement pendant la montée. Le "DING" de l'arrivée interrompit mes pensées. Elle descendit, moi aussi.

    - Vous êtes nouveau?

    La question me surprit.

    - Euh, nan, j'viens rendre visite à un oncle.

    - Ah? Je connais pratiquement tout le monde dans ce bout d'immeuble, peut-être le connais-je?

    - Sais pas.

    - Allez, dîtes son nom, je ne vais pas le manger!, fit-elle en riant.

    J'avais mémorisé une dizaine de noms au hasard, elle devait sûrement être une espèce de commère.

    - Barne Ootnaum

    - Ah... lacha-t-elle dépitée... Connais pas.

    *Heureusement* Puis-je quand même vous racompagner à votre domicile?

    - Oh, si ça ne vous dérange pas...

    Elle traversa deux couloirs, sortit une clé, et ouvrit sa porte. Je lui dis au-revoir puis elle ferma la porte. Je revins sur mes pas, puis, quelques minutes après, des bruits et des cris parvinrent du couloir. Je revins précipitament vers la porte de ma cible, lui suppliant de m'ouvrir... ce qu'elle fit. Les cris de haine et de violence se rapprochèrent, d'un coup de couteau, je sectionnai la gorge de la femme, puis, saisissant le marqueur avec le papier gras, j'inscrivis "UCM salauds" sur le mur, puis placai le marqueur dans le couloir, bien en évidence. Les bruits s'éloignèrent. Une fois dans le turbo-lift, j'éteignis la bande pour la remettre dans ma poche avec le papier gras plein d'empreintes. je bippais mon droïde. Tout avait été parfait...
    Une fois arrivé en bas de l'immeuble, je vis avec soulagement que mon Y-Wing était pile à l'heure, je n'avais pas tellement envie de me faire pincer si près de la fin...
    Sautant dans le cockpit, je mis cap vers la plate-forme de départ, histoire de me changer...


    Et de toucher la prime...

    -------------------------------------
    Toutes choses ont une fin, sauf la saucisse, qui en a deux.

    "Notre passé est triste, notre présent est tragique, Dieu, merci, on a pas d'avenir"

    Ce message a été modifié par: Aven-Flar le 20-11-2007 14:47

    mardi 20 novembre 2007 - 14:46 Modification Admin Permalien

  • Avatar padawanthrawn

    padawanthrawn

    9675 Crédits

    Capitaine : Messieurs les Jedi, au nom de la République, de la Chancellerie Suprême et du Sénat, vous êtes en état d’arrestation pour trouble à l’ordre public, agression avec préméditation, coups et blessures ayant entraînés une amputation. Veuillez nous remettre vos sabres laser…

    La situation avait rapidement dégénéré... Nous étions bêtement tombé dans le piège de la provocation et à présent, s'opposer directement aux gardes et donc au Sénat aurait été catastrophique. J'éteignis mon sabre laser, suivi par Jorus.

    padaT : La situation est bien embarrassante... Je me demande si j'ai bien fait de revenir.
    Jorus : Ta présence permet de pimenter encore un peu plus la situation.
    padaT : Merci.

    Douze blasters étaient toujours pointés sur nous.

    padaT : Excusez-nous, capitaine, mais de nombreux témoins pourront attester que la rixe a été déclenchée par la même personne qui est venue vous prévenir, ce qui semble léger pour une coïncidence.
    Jorus : Qui plus est, le gérant du bar que voici possède une holocaméra qui vous permettra de voir que vous êtes dans le faux, capitaine.

    Mario changea le canal de l'holonet qui, aidée du son, montrait les menaces explicites des deux individus, aidés du troisième.

    Lorsque le capitaine se retourna, l'inconnu n'était plus là.

    padaT : Capitaine, en gage de notre bonne foi, nous acceptons de vous suivre... Mais étant donné les preuves évidentes dont vous disposez, je doute qu'un homme ayant un sens aigu de la Justice puisse aller contre ses principes.
    Jorus : Que penseraient les personnes ici présentes des principes mêmes que vous défendez par l'intermédiaire du Sénat ?



    -------------------------------------
    Chevalier Jedi Terrik Nuruodo, adepte du soresu
    Ancien maître de Mara_Jade
    High Admiral
    Terrik Powaaaaaaa


    Ce message a été modifié par: padawanthrawn le 23-11-2007 18:40

    mercredi 21 novembre 2007 - 20:02 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9445 Crédits

    Le système Adega, sous le regard attentif de ses deux soleils, était-il en passe de devenir un des plus grand carrefour hyperspatial de la galaxie ?
    Il ne manquerait plus que le Temple Jedi ne devienne une cantina et nous roulerions bientôt sur les crédits ...

    Ainsi un nouveau vaisseau jallit-il de l'hyper dimension, déversant son imposante structure en vue de la planète Ossus. A son bord, deux représentants du Conseil de l'Ordre Jedi de retour d'une mission longue de six mois standards. La signature numérique de l'Armada fut automatiquement transmise aux navettes de patrouille de la Guilde qui orbitent autour d'Ossus, afin d'en assurer la sécurité tel que le prévoit le contrat passé entre l'Ordre des Jedi et la-dite Guilde. L'imposant Destroyer se fraya un chemin entre les chasseurs de patrouillant puis s'immobilisa. Dix minutes plus tard c'est une navette qui, s'échappant du mastodonte, rallia l'orbite d'Ossus jusqu'à sa surface.

    Nous étions de retour au Temple, fatigués et loin d'être apaisés. Nos bottes claquaient sur le sol des couloirs que nous traversions pour nous rendre en salle du Conseil. Kaarde, prévenu de notre arrivée, devait nous y attendre ainsi que Yota et Kaia. Mais, une surprise devait nous attendre une fois les portes de la salle du Conseil ouvertes ...

    Kaarde, se levant Je suis heureux de vous revoir tous les deux. Veuillez prendre place.
    Yota, me faisant un clein d'oeil Vous nous avez manqué.

    J'adressai un sourire à mon ancien padawan, sans oublier la jeune Chiss assise à ses côtés, mais, mon regard revint rapidement à la neutralité alors que je contournai deux grands humains, debout au centre de la pièce. Jadden s'assit à mes côtés. Les sièges de Jorus et de Remeyodi demeurèrent vides.

    Kaarde – Voici le maréchal Evan Skywalker et le capitaine 931, qui sont arrivés peu avant vous.
    931 – Nous nous sommes rencontré il y a peu.
    Aynor – Que faites-vous ici ?
    Evan – Il semblerait que le capitaine 931 et vous-même soyez partit sur de mauvaises bases et ...
    Aynor – Il était inutile de venir ici pour cela. Le capitaine 931 m'importe peu. Ce qui m'importe c'est ce qui s'est passé derrière notre dos pendant le blocus d'Eriadu.

    Kaarde me fit un signe de tête, aussi bien pour approuver mon intervention que pour me demander de ne pas brusquer nos deux visiteurs.

    Kaarde – Le Conseil aimerait effectivement quelques éclaircissements sur toute cette histoire. Mais avant cela, aviez vous quelque chose à nous dire Maréchal ?
    -------------------------------------
    Maître de Stella et Ismama
    Ancien maître de Yota.
    Chevalier Jedi
    Responsable accueil des padawan.

    Ce message a été modifié par: Aynor le 21-11-2007 21:22

    mercredi 21 novembre 2007 - 21:21 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan931

    obiwan931

    10951 Crédits

    Evan :_ Merci maître Kaarde !
    Je tenais à vous remettre madame Aynor , cette médaille du courage et du mérite envers la république .
    Vous avez aidé mes soldats dans leur combats et je vous en remercie .

    Celle- ci la prit dans ses mains et remercia le maréchal . Aynor examina quelques instants la médaille et la déposa dans l' une des ses poches .

    Evan :_ Je vais laisser le capitaine , continuer la discussion .

    Moi:_ Merci mon maréchal !
    R3 , tu peux venir s' il te plaît . Nous avons besoin de toi !

    Le droide astromécano arriva dans la salle du conseil et s' immobilisa devant les membres du conseil .
    Le droide activa un hologramme du destroyer de Vark .

    Moi:_ Comme vous le savez , le leader du Front Nebula dont le nom est Gordon Vrak est mort .
    Nous sommes venus vous apporter les précisions sur sa mort .
    Comme vous pouvez le voir en hologramme . Vous voyez les différentes images du pont du destroyer .
    Ces images ont été prises quelques minutes avant notre intrusion dans le pont .
    Vous voyez Gordon Vark installé dans son siège qui supervise l' attaque . Un officier humain va vers lui et lui tire deux balles dans le torse .
    Deux autres officiers postés près des postes de pilotages se mettent à tirer sur leurs collègues .

    Kaarde :_ Que se passe t'il ensuite ?

    Moi:_Un des officiers de Vark tente de sonner l' alarme pour appeler les renforts . Celui- ci se fait tuer juste après . Les portes du pont s' ouvrent et vous voyez notre régiment infiltrer les lieux .

    Jadden :_ Ou sont passés les imposteurs , capitaine ?

    Moi:_ Sur les trois , deux ont été tués par nos soldats . Le survivant est dans la nature . Mais nous avons pu voir son visage .

    Evan :_ Il s' agit du capitaine Fox du 11 ème régiment de la 72 ème compagnie .
    Nous pensons qu' il se trouve sur Coruscant avec certains de ses soldats .

    Kaarde :_ En quoi l' ordre jedi peut vous aider , messieurs !

    Moi:_ Le capitaine Fox était un ancien jedi lui aussi et nous voulons avoir accès à vos archives pour consulter son passé .

    Evan :_ Tout comme nous pensons que vos amis sur Coruscant sont en danger!<br /><br /><div class="ForumModif">Ce message a été modifié par: obiwan931 le 21-11-2007 23:13</div><br /><br /><div class="ForumModif">Ce message a été modifié par: obiwan931 le 21-11-2007 23:15</div>

    Ce message a été modifié par: obiwan931 le 21-11-2007 23:18

    mercredi 21 novembre 2007 - 23:02 Modification Admin Permalien

  • Avatar kateo

    kateo

    2684 Crédits

    La région était certes peu éloignée de la ville mais l'environnement qui s'offrait maintenant à nos yeux semblait irréel. Une fois la crête passée, nous nous retrouvions au beau milieu d'hectares de terre fatiguée par les saisons sûrement trop fréquentes. Au loin, nous apercevions la ferme du couple Az'arr, notre Landspeeder filait bon train mais il nous restait tout de même une bonne dizaine de minutes de trajet. Peu de temps avant notre arrivée, je fini d'éplucher les données du gouvernement.

    Moi : Ma théorie semble tenir Jolee, ce groupe de rebelles n'a jamais revendiqué aucun attentat, n'a jamais montré de signes d'ostilité face à la milice et la région n'a subit aucun trouble depuis plus de quatre décennies...
    Jolee : Il serait donc à parier que l'unique motivation de ces brigands serait l'argent, aucun but politique en somme.
    Moi : Exact, le soucis c'est que selon ces rapports, ils auraient déjà amassé plus de 10.000 crédits en huit mois mais ne manifestent aucun signe apparent de richesse...
    Jolee : On peut donc en déduire que l'argent serait pour quelqu'un d'autre...
    Moi : Nous voilà arrivés, j'espère que ces agriculteurs pourront nous donner plus de détails sur l'origine de ce groupe de malfrats.

    Mon jeune élève stoppa notre appareil non loin du perron de la petite maison. Immédiatement après que nous soyons descendus, une femme en sortit. Le teint bleuté de sa peau indiquait clairement son appartenance au peuple de Gala.

    Mrs Az'arr : Bonjour les amis, qu'est-ce qui vous amène par ici?
    Moi : Je me nommes Otori Kateo, Chevalier Jedi et voici mon élève, Jolee Jinn. Nous avons été dépêchés par le Conseil de notre Ordre afin de faire la lumière sur l'affaire qui touche les vôtres.
    Mrs Az'arr : On a déjà répondu aux miliciens de la ville...
    Jolee : Madame, nous souhaiterions en savoir plus en ce qui concerne ces personnes, avez-vous des informations au sujet de leur provenance?
    Mrs Az'arr : Ils viennent tout le temps de l'ouest, je s'rais prête à parier qu'ils sont sur la plaine au pied de la montagne.
    Moi : Merci madame, ce renseignement nous est très précieux. Au revoir et que la Force soit avec Vous.

    Sur ce, nous laissâmes la vieille femme et regagnâmes notre transport, direction ladite plaine...

    mercredi 21 novembre 2007 - 23:48 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide