Le Temple Jedi : saison 4 (page 53)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar obiwan931

    obiwan931

    10951 Crédits

    Lieu : Quelques part dans la galaxie avant la mise en place du blocus . Vaisseau-amiral de la Coalition .

    La différence amène une incompréhension qui se distingue par une peur de l' autre . Cette peur se déclenche par un phénomène chez l' individu , d' une anxiété et d' une haine . Certains protagonistes lanceront que ce discours résulte à une philosophie du coté obscur , d' autres lanceront que cette idée s' affirment dans chaque camp , quelque soit leurs propositions . Cette citation ne vient pas de ma personne mais d' un chevalier jedi du nom de Rahm Kota , survivant de l' Ordre 66 et fondateur de l' Alliance Rebelle .
    Une frappe à ma porte se fait entendre , je reviens dans la réalité et sors mon visage du livre que je tiens dans mes mains .
    La porte se coulisse et laisse une silhouette familière y rentrer . Je là reconnais et l' invita à prendre place dans l' un des fauteuils de ma suite . L' Amiral Mahan se tenait devant moi . Il ne souciait de ce que je lisais et se mit à entreprendre la discussion .

    Mahan : _ Le blocus est en place et l' ensemble de la flotte de la coalition est stationné sur les périmètres données .

    Moi: _ Qu, en est il de notre «jouet« ?

    Tout en continuant la discussion , Mahan et moi -même rejoignons le pont de commandement à travers les corridors remplies de câbles et de pièces que les techniciens ajustaient sur la coque du vaisseau . Chaque personne remplissait sa tache dans le but d' apporter son édifice à la pierre . Même le personnel militaire aidait les techniciens dans la finition de leurs taches .
    Au dehors , les droides -artisans colorisaient la coque pour obtenir une beauté , certes temporaire ! Arrivés au pont , Mahan prit place sur son fauteuil et je fis de même.

    Mahan : Lors de l' auto-destruction du Taris , l' explosion a provoqué une réaction en chaine de la taille de trois « Étoile de la Mort« ! Plus de 44 470 personnes du vaisseau ont pu s' enfuir et être sauvés à temps !
    De nombreuses personnes ont œuvré sur ce vaisseau , il est normal que ce vaisseau soit l' œuvre de notre coopération entre nos alliés . L' équipage de ce vaisseau est composé de républicains , d' impériaux , de vongs et d' autres alliances .
    Il y a sept ans de cela , je n' étais qu' un simple capitaine de réserve dont mes objectifs professionnelles n'étaient pas l' armée . Vous m' avez laissé la chance de commander mon propre vaisseau et m' avez nommé lors de la Réédition Républicaine 1, Amiral de la République . J' ai servi comme il me semblait être juste !Il y a quelques semaines , les élections républicaines ont eu lieu dans ces temps difficiles et le peuple a choisi son chef apportant son appui. Je me dois être là en tant que président !

    Moi : _ Je le comprends et je respecte votre choix , monsieur ! Ce fut un plaisir de vous avoir eu comme second ! Que la force soit avec vous , mon ami!

    L' Amiral se leva de son siège et une masse de personnes se pressa autour de lui sous un applaudissement et des cris de joies . Des acclamations et des messages de soutien se diffusèrent sur le pont de commandement envers le nouveau chef de la République !
    L' Amiral Musselier vint à mes cotés , l' humain se tenait droit et attendait que je lui dise de prendre place sur son siège .

    Moi: _ Je suppose que vous êtes mon nouveau second , Amiral ! Prenez place de vos nouvelles fonctions !

    Musselier : _ Avant de rejoindre la flotte du blocus , il faudrait trouver un nom à ce vaisseau , qu' en pensez-vous ?

    Moi : _ Oui …. Le ….Taris II …. Le Taris II,il se nommera ainsi ! En mémoire à toutes les nations qui se sont combattus ensemble pour leurs libertés et leurs idéaux !

    Un des seconds de Musselier souligna que le vaisseau était prêt à embarquer . Musselier me fixa de son regard en attendant mon signal . Je lui renvoya avec un sourire aux lèvres .
    Je pris la parole à travers les écouteurs de la salle pour les passagers du vaisseau .

    Moi : _ Ici le Maréchal Thore Joépa , un nouveau jour s' est levé aujourd' hui . L' accomplissement de ce vaisseau est le but d' un travail établi entre nous tous ! Ce vaisseau est le notre , nous en sommes les matelots comme les capitaines . Soyez forts car avec le Taris II , nous ne sommes pas prêt à s' abattre sur notre sort !
    Vive la République , vive la Coalition Galactique ! Que la force soit avec nous tous , mes amis !
    Mise à feu des moteurs , direction Ossus .
    -------------------------------------


    Ce message a été modifié par: obiwan931 le 26-12-2010 23:37

    vendredi 24 décembre 2010 - 01:24 Modification Admin Permalien

  • Avatar waren

    waren

    15121 Crédits

    Nar'Shadda, lune des contrebandiers..

    Black Town était, au temps de Ragga le hutt, un des secteurs les plus mal famés de la planète. Administré à l'époque par Rin Zend, un homme râblé au teint caramel spécialisé dans le trafic d'esclaves, celui-ci avait été souligné au cours d'une session de la Guilde par ce dernier comme étant le quartier le plus difficile à gérer. Et la venue des Mandaloriens, avec leurs centre d'aide, n'avait rien arrangé. Le fameux bar l'Exotica (lien supprimé car non accessible) ou certains trafiquants se réunissaient avait été transformé en hôpital, la Flamme bleue (lien supprimé car non accessible) avait été rasée pour accueillir des logements, sur ordre du Jedi mandalorien. Et c'était justement au dessus de Black Town que le Soleil Bleu, la corvette Maraudeur d'Edoras, survolait à pleine vitesse.

    mercredi 29 décembre 2010 - 02:55 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26337 Crédits

    Fait en collaboration avec Mimi et Maly. Modifier - Message 6/6.
    ----------------------------------------------------------------------------------------------------
    Lieu: Orbite d'Ossus.
    Localisation: SuperDestroyer Warenichou

    Alors que Mimi s'apprêtait à ouvrir la bouche pour répondre, le canal de communication d'urgence s'ouvrit, et la voix désincarnée d'un guildeur retentit dans tout le salon.
    "Miss Terrik Solo? Une information vient de nous arriver. La CG a été informée de la situation et a décidé d'envoyer quelques Pellaeon en orbite d'Ossus."
    La guildeuse reste silencieuse un instant,
    « En plus, nous avons un autre Jedi qui demande à monter à bord. Il est seul et dit être Maître Beku-n ».

    Mimi regarde Padmée en répétant le nom du maître jedi et en demandant s’il en était sur. L’affirmation de l’interlocuteur pousse mimi à demander un instant. Elle met la communication en veille.

    Mimi – Qu’est-ce que cela signifie ?
    Pad surprise – Je puis vous assurée que je l’ignore. Cependant, je connais fort bien Maître Beku-n, s’il demande à monter à bord, c’est parce qu’il a reçu des renseignents importants entre notre dernier communication et maintenant.

    Mimi est songeuse. En réalité, ce n'était pas si facile que ça de se retrouver catapulté du jour au lendemain à la tête de la Guilde. La difficulté d'être Leader, et le poids des décisions qu'elle s'apprêtait à prendre lui pesa soudainement.

    Mimi ouvre à nouveau la communication et donne l’autorisation au maître Jedi de monter à bord. Enfin, elle revient sur Padmée et à la conversation précédente.

    Mimi - J'accepte votre proposition, mais je dois d’abord m’entretenir avec l’autre. Si son intervention n’est pas hostile, nous allons donc nous retirer d'Ossus.
    Pad - J'en suis honorée, Miss Terrik. Vous avez pris la bonne décision. Je doute que Jorus désir vous froissez. J'ai donc votre parole d'honneur n'est-ce pas?
    Mimi - Celle que j'offrirais à un guildeur, et seulement si votre collègue ne m’apporte pas de mauvaise nouvelle. Répondit la jeune femme en hochant la tête.

    La Leader déverrouilla la porte puis fit un signe de tête à son invitée pour lui enjoindre à quitter le vaisseau. Pad ne bouge pas.

    Pad - J'ai une confiance absolue en la parole d'une Terrik, surtout lorsqu'elle est leader et qu’elle la donne à la Guilde. J’ignore ce que Jorus veut, désirez vous que je lui parle ?
    Mimi – Non.

    On tapote sur la porte de l'arrière-fond.

    Mimi- Maintenant, si vous le voulez bien, j'aimerais voir par moi-même ce que me veut ce Jorus. Et préparer mon vaisseau pour le départ. Allez dans un coin un peu plus tranquille et éloigné de la CG.

    Pad se lève. Elle avait bien entendu l'enfant frappé à la porte. Elle comprenait que La Leader voulait partir rapidement. La Jedi ne voulait pas abusée, mais l'histoire des tresses des padawans ainsi que l'état du petit l'inquiétait. Elle devait lui parler. Pad s'approche de la porte d'où venait le bruit.

    Pad - Permettez lui de m'accompagner jusqu'à mon vaisseau. Il semblait si fier de ses tresses, il pourra m'expliquer en détaille comment il les a obtenu.

    Pad regarde Mimi en ne lui cachant pas qu'elle lui ferait plaisir. Mimi devait apprécier que Pad soit au courant. Des padawans avaient été humiliés. Pad voulait savoir pourquoi et comment?
    Nouvel haussement d'épaule de la part de la jeune femme qui ouvre la porte, laquelle dévoile le petit Maly, dans son pyjama, qui attend.

    Mimi - Comme vous voulez, ça m'est égal.
    Pad - Je vous remercie Miss Terrik. Ce fut un plaisir de discutée avec vous.

    Pad se tourne vers le gamin et lui tend la main. L’enfant remonta ses manches, les sourcils méchamment acérés sur Mimi – l’air fier. Regardant Pad, comme si elle était "une Mimi Bis" – l’air fier.

    Maly - Vous êtes le Docteur, n'est-ce pas ?

    Pad se tourne vers l'enfant, descendant la main tendue. Visiblement, il était trop tôt pour la leader de serrée une poignée de main.

    Pad amusée - Docteur? Mumm, qu'est-ce qui te fait croire cela?

    Mimi
    avait regardé la main tendue de Padmée pendant plusieurs secondes, sans la saisir. Une poignée de main! Il manquait plus que ça!

    Mimi - Au revoir, Maître.

    La porte du salon coulisse et se ferme.

    dimanche 02 janvier 2011 - 20:41 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan931

    obiwan931

    10951 Crédits

    Quelques jours avant le blocus de Ossus .

    Orbite de Drongar , 10 années lumières de Ossus .


    Au fond des entrailles de la galaxie , là ou les étoiles brillent les unes comme les autres en s' échangeant comme des êtres leurs lumières étincelantes ,chevauchent une colonne de vaisseau . Ces vaisseaux naviguent dans l' espace infini en effectuant une mission de routine , celle de surveillance des frontières contre l' ennemi .
    Une dizaine de vaisseaux de la Coalition se trouve en ce moment dans le secteur . A première vue , il s' agit de croiseurs vongs mais il n' en ai pas !
    A leurs allures et mastodontes , il s' agit de vaisseau- monde . Depuis le début des hostilités , des millions d' individus se sont retrouvés sans toit et les mondes encore intactes et sécurisés n' ont plus de place et d' équipement nécessaire . Sous la demande de la République et de l' Empire , les Vongs ont offert l' hospitalité aux réfugiés .
    Certains ont trouvé un nouveau foyer dans la galaxie et d' autres sont restés sur ces vaisseaux ou l' écosystème de l' infrastructure des vaisseaux vongs permet grâce à leurs tailles , de créer un nouveau monde de faune et de flore pour ces réfugiés .

    Tout se passaient bien , jusqu' au jour ou le commandant vong du vaisseau-mère aperçoit sur son radar , une arrivée de vaisseaux sortant d' hyper-espace .
    La première réaction à été d' enclencher le système d' invisibilité . Ayant bénéficier de technologie des nouveaux alliés , l' ensemble des vaisseau-mondes pouvaient se rendre invisible des radars et de l' oeil humanoïde.
    Le commandant en chef de la colonne du nom de Marash sembla maitriser la situation . Un humain était sur le pont , il n' était qu' un simple officier de liaison de la République . L' officier à l' age de la quarantaine aux yeux noirs et couleur de peau noir ne partagea pas le même avis que le commandant .

    Marash , en s' adressant à l' humain :_ Urbain , vous ne semblez pas partagé mon avis , n' est ce pas la première fois que nous ne sommes confrontés à ce genre de situation ?

    Urbain:_ En effet ! Mais l' alignement des vaisseaux sezziens ne ressemble pas à une position d' attaque mais bien à une procédure d' amarrage , comme si ils cherchaient … à accoster !

    Marash , se mettant à rire : _ C' est insensé ! Les Sezziens sont affaiblis et ne cherchent plus qu' à se défendre en effectuant des raids de manière groupé afin de minimiser les chances de réduire leurs pertes ! Hors il s' agit de deux frégates et d' un croiseur si ils nous repèrent , ils vont s' enfuir comme des lâches !
    Attendons qu' ils sortent pour …. Qu....Que se passe t'il ? … Non ….

    Urbain : _ Vaisseaux en approche ! Flotte de la Coalition en approche , nous devons les contacter avant leurs arrivées ! Sinon le SEZ sera que nous sommes ici !

    Mais la manœuvre était trop tard ! Une flotte composé d' un croiseur interstellaire impériale et de deux corvettes d' assistance de la République sortit de l' hyperespace . Ne voyant pas le vaisseau vong en mode invisibilité , les vaisseaux de la Coalition se mirent à engager le feu en direction des vaisseaux sezziens .

    Marash : _ Manœuvre d' évitement !

    La première slave de tir évita le vaisseau vong mais la deuxième fut fatal et toucha le vaisseau . Le rayon d' invisibilité se retira de la flotte vong .
    Les échanges de tir entre les deux protagonistes continuèrent sans se soucier de la flotte civil . Chaque acteur tenta de neutraliser les systèmes vitaux comme les moteurs hyperdrive pour éviter une fuite .

    Urbain : _ Les deux vaisseaux sezziens sont parvenus à rentrer de l' hyperespace . Le troisième est sérieusement touché et tente de s' enfuir mais le croiseur impérial le tiraille par derrière .
    Je reçois un message de l' une des corvettes , elle vient à notre rencontre pour nous assister !

    Marash : _ Accordez lui le passage ! Capitaine Urbain , contactez les Jedi de la situation . Faites leurs parvenir ce rapport en précisant qu' il est important de protéger le secteur !

    Les moteurs du croiseurs sezziens finirent par exploser et le personnel dut se rendre en demandant assistance aux impériaux . Ne comprenant pas la situation , l' Amiral impérial ignorait la présence des vongs sur le secteur et ceux en tant normale ou les radars entre alliés restent identifiables . Marash n' était pas d' avis à comprendre ces excuses .

    L' officier républicain , Urbain responsable en partie de l' installation du système d' invisibilité ne comprenait la situation . Une chose est sur , il s' agissait bien d' un piège ! Il en avait pas encore les preuves mais son intuition lui donna des indices …

    lundi 03 janvier 2011 - 01:03 Modification Admin Permalien

  • Avatar maly

    maly

    4024 Crédits

    :x RP Pad / Maly (1/3) :x

    LA ROUTE
    Je viens des étoiles…

    -------------------

    Quelque-part au-dessus d’Ossus à l’intérieur « del Magnifico » – Salon du Leader


    Padmée Naberry : « Au revoir, Miss Terrik. (Revenant sur l'enfant, elle s'accroupi pour être à sa hauteur). Mimi voudrait que tu m'accompagnes jusqu'à mon vaisseau. Le Warenichou est tellement grand, je ne voudrais pas m'y perdre… »
    Maly : « … » (Se tournant vers Mimi. Mais… Elle n’était plus là. Il ne vit que la porte refermée).
    Padmée Naberry : (Insistant) « Tu veux bien me conduire au hangar ? Tu pourras m'expliquer comment toutes ces tresses sont arrivées sur ton poignet. Et puis, pourquoi tu me prends pour un médecin… »
    Maly : (S'approchant de Pad, sur ses gardes, jaugeant du regard).« Laisses-moi passé devant, je vais te montrer le chemin ! »
    Padmée Naberry : (Se relevant après que l'enfant soit passé devant elle). « Je te suis. Et donc… racontes-moi tout… »
    Maly : « Eh bien… (Silence, détournant le regard). Elles sont jolies, n'est-ce pas ? »
    Padmée Naberry : « Oui, très… Et nombreuses ! »
    Maly : « J'aime bien celle-ci… » (Pointant la plus grande, référence au scalp de Keller)


    Sans la Force, il était difficile pour le Maître Jedi de reconnaitre quelle tresse appartenait à qui… Pourtant, la couleur des cheveux pouvait être celle du Padawan Ben Keller… ou d'un autre… Pad eu l'impression d'être amputé d'un membre, celui de la Force. Mais l'enfant avait les yeux de l'innocence. Il était fier, il était heureux de son trophée… Mais avait-il seulement la moindre idée de ce que ces tresses représentaient ?


    Padmée Naberry : « Oui, en effet. Tu sembles les avoir coupés avec grand soin en tout cas… Les propriétaires de ses tresses étaient tous d'accord pour que tu sois leur coiffeur ? »
    Maly : « Toi aussi tu en as une… (Gêné, changeant volontairement de conversation) On m'a dit que ça porte bonheur… »

    Pad ne peut s'empêcher de sourire. Qu'il était si loin le temps où elle avait porté une tresse de Padawan…
    Padmée Naberry : « J'en ai porté une, il y a bien longtemps. Et non, ce n'est pas précisément un porte bonheur, mais plutôt un symbole. Sais-tu ce que signifie ce mot ? »
    Maly : « Vous êtes le Médecin donc…

    Pad est surprise. Elle se retourne vers le petit garçon. Il passait d'une conversation à une autre avec tellement d’agilité et d'énergie.

    Padmée Naberry : « Non. » (À l’affirmative)
    Maly : « Ils veulent que l'on m'examine… »

    Padmée Naberry : « Pourquoi ? »
    Maly : « Pour ça ! » (Montrant un « tatouage » géométrique piqué comme une brandilla sur l’omoplate).


    :jawa:
    -------------------------------------
    « maly-malin » Le p'tit Sagouin…
    Puîné de la Guilde.
    Filleul et Protégé d'Édoras.

    Ce message a été modifié par: maly le 03-01-2011 15:00

    lundi 03 janvier 2011 - 14:33 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar Jorus-Beku-n

    Jorus-Beku-n

    12506 Crédits

    Pilotant une ancienne Aîle-B biplace diplomatique désarmée, je me dirigeai vers le Warenichou. J’avais rapidement informé Pad d’importantes mouvances au sein de la Force. Si, comme je le croyais, le côté obscur en était à l’origine, de graves évènements viendraient bientôt transcender l’ensemble des relations intergalactiques. A ce titre, la politique de la main tendue entre guildeurs et Jedi m’apparaissait comme bien trop insuffisante.

    J’obtins l’autorisation de monter à bord du vaisseau leader de la guilde et peu après, je fus escorter à travers le dédale des coursives du Warenichou. Je sentis rapidement l’influence grandissante des Ysalamiris. Cela prouvait toute la confiance qu’eprouvait la guilde et son leader à l’égard de l’Ordre Jedi. Bientôt, j’entrai dans ce que l’on appelait le salon du leader, pièce dominée par un fauteuil-trône. J’observai les quelques Ysalamaris pendus au plafond qui assurait la sécurité du Leader. Mimimontesinos se tenait debout devant son trône, les bras croisés. Je m’approchai d’elle et remarquai dans ses yeux toute la détermination d’un chef charismatique et aguerri. Il n’y eu pas besoin de faire de longues présentations :

    Mimi : Enfin un membre du conseil Jedi qui daigne s’adresser à la guilde !
    Jorus : Preuve que vous en aviez besoin puisque vous me recevez

    Je sentis le leader de la guilde prête à bondir à la moindre occasion. La tension des muscles de son visage masquait sa légendaire désinvolture.

    Mimi : Je voulais juste avoir face à moi un de ces fameux Maître Jedi dont la négligence a mis en péril la galaxie ! Quelle inconséquence d’avoir laisser agir le Chevalier Cenovii sans intervenir… Je me souviens qu’à l’académie Jedi, je suivais vos cours sur les Légendes des Jedi en particulier celui sur la faiblesse des Grands Maître Jedi qui laissèrent agir les Chevaliers à leur guise avant la guerre des Sith. Vous auriez mieux fait d’agir au lieu de palabrer !

    Mimi se mit à marcher de long en large et je comprenais que son ressentiment à l’encontre des Jedi n’était rien en regard de sa perte de confiance envers l’Ordre tout entier

    Mimi : Quand je pense que c’est moi, leader de la Guilde, qui ai accepté le compromis de Maître Naberry pour le bien de la Galaxie… C’est l’hôpital qui se moque de la charité. L’Ordre Jedi a failli et vous en êtes le symbole !
    Jorus : Si ce compromis vous pèse tant, pourquoi l’avoir accepté à contrecœur ?
    Mimi : Tout a déjà été négocié, la guilde a son ambassadeur auprès du Conseil Jedi, vous êtes désormais hors jeu !
    Jorus : Si vous ne croyez pas en l’authenticité de ce compromis et des relations nouvelles qui devraient en découler entre Guildeurs et Jedi, alors cet accord est voué à l’échec
    Mimi : Mais qu'est-ce-qui vous permet de mettre en doute ma parole ?
    Jorus : Puisque vous avez accepté l’offre de Padmé Naberry au nom du bien de la Galaxie, vous n’aurez aucun mal à abandonner les symboles pris à l’Ordre Jedi
    Mimi : Reprenez votre « Contre Attaque » si vous pensez que cela masquera votre échec
    Jorus : Je ne pensai pas à cela…

    C’était à mon tour de toiser mimimontesinos. En plongeant mes yeux dans les siens, je sus immédiatement qu’elle avait deviné mes intentions

    Mimi : N’y songez pas une seule seconde, Maître Jedi, les sabres de vos petits Padas sont désormais à moi. Ils représentent le mépris de l’Ordre envers la Guilde
    Jorus : Je ne crois pas… Puisque vous aimez parler de symbole, ces sabres sont le symbole de votre manque de confiance envers l’ordre Jedi et la preuve que nos accords sont voués à l’échec…Mimi : Cette fois c’en est trop ! Venez donc les prendre si vous y tenez !

    Tout se joua en un instant. Mimi prit son arme en même temps que mon sabre se retrouva dans mes mains. Foudroyante, la lame rouge étincela, s'abattant sur la guildeuse. Sans se dérober et dans un incroyable reflexe, elle para le coup en croisant devant elle ses avants bras, protégés des ses fameux bracelets en Cortésis. L'arme de Mimi volait au loin tandis qu'une explosion de Force et de lumière rouge illumina le salon, masquant un instant nos deux silhouettes…




    Ce message a été modifié par: Jorus-Beku-n le 05-01-2011 15:50

    lundi 03 janvier 2011 - 17:21 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26337 Crédits

    Message fait en collaboration avec Maly. Message 2/3
    ----------------------------------------------------------------------------------------------------
    Pad eu alors comme une drôle d’impression. Ses émotions prenaient le pas, car au moment où l’enfant remonte sa chemise, elle s’attendait à voir une marque d’esclavage. Elle place instinctivement sa main gauche sur son poignet droit. Les 2 poignets sont recouverts de bracelet de cuivre.

    Puis, elle découvre le tatouage et alors elle se détend et vient plus près du gamin. Pad, intriguée par sa découverte plaça sa main sur le dos de l'enfant pour remonter jusqu'à l'épaule et toucher la marque présentée. Maly essuya quelques sueurs froides dû à la froideur de la main de Pad sur son petit corps chaud. L'enfant sentait le chemin de cette main parcourir son tatouage.

    Maly étonné - Qu'est-ce que tu fais ?
    Pad - J'observe. Cette mar... Ce n'est pas exactement ce que je pensais. Qui... où as tu reçu cela?
    Maly encore plus étonné - Qu'est-ce que j'ai sur épaule ?
    Pad - On dirait... Comme un dessin, c'est joli.

    Pad était intriguée, si au départ, elle pensait que c'était une marque d'esclavage, en l'examinant, c'était peut-être autre chose. Elle ne voulait pas alerté l'enfant.

    Pad - J'aime beaucoup le dessin, puis en prendre un holophoto?Maly, mal à l'aise - Tu racontes des bêtises.

    Pad prend un petit appareil dans sa ceinture, Maly découvre sous le poncho, un panta-cour kaki, un ceinture et des franches retombant sur le nombril de la jedi.

    Pad - Tu vois, c'est un holophoto. J'aimerai vraiment le photographier. Tu permets?

    Maly fixant l'objet, puis pensif, fait les yeux ronds.

    Maly - Si j'ai droit à un câlin !

    Pad est surprise par la proposition. Elle était loin d’imaginer cela. Mais pourquoi pas après tout. Et puis, elle pensa à flatté l’orgueil de la Guilde.

    Pad - Marché conclu, tu es dur en affaire, mais ça marche.

    Elle s'accroupi et lui tant les bras. Le petit avec un regard que seule une mère peut comprendre- la fixa un court instant avant de noyer son corps dans celui de Pad. Elle senti l'émotion la gagnée autant qu'elle submerge l'enfant. Elle n'avait jamais eu de padawan aussi petit, ni mis quelqu'un au monde. C'était un sentiment agréable. Puis doucement, elle lui souffle à l'oreille sans le repousser.

    Pad - Qui est ton parrain? Ou marraine? C'est Mimi?
    Maly l’air grave - On m'a dit que c'était l'Ancien maître de la galaxie.

    Pad se dégage juste assez pour regarder l'enfant droit dans ses yeux bleus, elle lui sourie.

    Pad - Edoras, bien sûr. (Elle marque une courte pause) Bien, je vais photographier ton dessin puis il te faudra vraiment me permettre de retrouver mon vaisseau.

    Pad se redresse doucement et prend l'appareil, photographie le dessin. Puis se permet de photographier l’enfant en entier et encore une dernière photo pour avoir rien que son si joli visage. Enfin, elle place l'appareil dans sa ceinture.

    Pad - Merci, ... ah au fait, je m'appelle Padmé, mais on m'appel Pad. Et toi?

    lundi 03 janvier 2011 - 18:03 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jorus-Beku-n

    Jorus-Beku-n

    12506 Crédits

    La lumière rouge s’estompa lentement. Face à moi, Mimi baissa les bras alors que les derniers débris de ses bracelets en Cortésis tombaient sur le sol. La lame rouge de mon sabre laser vacilla un instant puis disparue. Une légère fumée noire et une odeur de brûlé émanaient du manche… Autour de nous, quelques Ysalamiris jonchaient le sol. Mimi paraissait parfaitement maîtresse d’elle-même lorsqu’elle s’adressa moi

    Mimi : Je suppose, Maître Jedi, que vous allez me dire que tout cela s’est passé comme prévu !
    Jorus : Tout comme cette confiance qui vous a poussé à ne pas esquiver mon coup, mais à le parer

    Pour la première fois, je devinai un léger sourire réprimé sur le visage de Mimi. Elle arpentait lentement les lieux, observant tour à tour les Ysalamiris sur le sol et ceux encore accrochés au plafond

    Mimi : Et comment expliquez-vous tout cela ?
    Jorus : Même si les Ysalamiris créent une bulle, la Force était présente au travers du cristal contenu dans le sabre laser. La nature même du Cortésis n’est pas neutre vis à vis de la Force. Je pense que les propriétés anti-Force des Ysalamiris et du Cortésis étaient incompatibles lorsqu’elles se sont focalisées sur le sabre et se sont mutuellement neutralisées par ricochet.
    Mimi : Vous pensez ! Alors que vous avez failli me couper en deux !
    Jorus : Vous-même vous le sentiez… Sans cela vous auriez esquivez… D’ailleurs, l’alimentation de mon sabre laser n’y a pas résistée…
    Mimi : Je pense, Maître Jedi, qu’il est temps de parler

    Je suivis Mimi hors du salon à travers quelques coursives, jusqu’à une nouvelle pièce qui devait faire partie des appartements privés de la Guildeuse. Un bar, quelques sofas et une table basse s’harmoniaient dans cette salle décorée avec goût, à l’atmosphère chaleureuse. Après avoir pris place dans les canapés...

    Mimi : Je vous écoute…
    Jorus : Ces dernières heures, la Force a été traversée d’importants remous. Si comme je le pense, le côté obscur est en jeu, nous sommes à la veille d’événements qui mettront en jeu tous les équilibres de la Galaxie
    Mimi : Au travers de l’histoire, les organisations commerciales indépendantes se sont toujours tenues hors de ces querelles de Forceux, et pour leur plus grand bien d’ailleurs
    Jorus : Depuis que la Guilde s’est structurée autour de puissants leaders, comme Ange Solo par le passé et vous-même aujourd’hui, elle est une cible. La République a trouvé de nouveaux alliés avec la CG…
    Mimi : Attention, il est hors de question que la Guilde se soumette à une quelconque autorité fédérale
    Jorus : Je ne suis pas étonné par cette position. Si la Guilde est mise en péril par des tenants du côté obscur de la Force, l’association proposée par Maître Naberry ne sera pas suffisante
    Mimi : Tout comme nous avons toujours préféré résoudre nos problèmes par nous-mêmes. Que proposez-vous alors ?
    Jorus : Je dois quitter le Conseil Jedi. Tout d’abord pour assumer mon échec dans la gestion des derniers évènements. D’autre part, après avoir consulté les Maîtres Jedi, je partirai en quête de la nature des remous de la Force, allant peut-être même jusqu’à en sonder le côté obscur. Or la Guilde doit au moins avoir connaissance des évènements liés à la Force. Jusqu’à la fin de cette investigation, je vous propose de prendre ma place au sein du Conseil Jedi, avec toute l’autorité et les contraintes de la fonction. Cette place vous engage seulement à titre personnel, pas au titre de la Guilde
    Mimi : Astucieux, vous me faites une proposition en or sans contrepartie apparente. Si j’accepte, j’userai et abuserai de cette autorité
    Jorus : La Force importe plus que tout. Mais si vous acceptez, les contraintes apparaitront d'elles-mêmes.

    Je tendis mon sabre laser à Mimi. Je la voyais réfléchir profondément, analysant les tenants et aboutissants d’une telle proposition, pesant le pour et les contre. Avec autorité, elle me prit le sabre et l'accrocha à sa ceinture. Puis je vis la désinvolture rependre le pas dans l’attitude de Mimi

    Mimi : Et en plus, c’est un sabre d’occasion !
    Jorus : Je vous fais toute confiance pour le réparer

    Tandis que je me dirigeai vers la porte, je vis Mimi se pencher et ouvrir un coffret duquel elle sortit deux sabres laser qu’elle lança vers moi avec une désinvolture apparente. Je les attrapai au vol, puis quittai le salon, ne sachant pas quand la Force me remettrait en présence de la Guildeuse




    Ce message a été modifié par: Jorus-Beku-n le 05-01-2011 22:26

    mardi 04 janvier 2011 - 11:19 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    ~~ Galaxie très très lointaine - Hyperespace - Soleil Bleu ~~


    Gortipka : Ch'est pas encore che mois-chi qu'on aura droit à une vraie bagarre, ch'est cha ? marmonna le Dugg tout en rongeant le pilon de peko-peko nabien qu'il tenait dans son pied droit.
    Victoria Myst : Parle pour toi ! Moi, ça fais six mois standard que je passe mon temps à me faire turbolasériser ! D'ailleurs, patron, 'faudrait qu'on reparle de la prime de risques... sourit la corellienne d'un air aguicheur.
    Jenna : Continue comme ça et je toucherai ta prime de décès, ma belle, lâcha l'Elomin en ricanant, regardant Kiffa du coin de l'oeil.
    Tarh Oeil-de-nuit : C'est vrai que moi non plus, je ne serais pas contre une mission au sol, monsieur. Il doit y avoir plein de choses à faire sur Nar Shaddaa, non ? On pourrait s'assurer que vos intérêts soient protégés... et pas seulement ceux de la Guilde ou de cet escroc de Waren.[/i]
    Édoras K.X.T. : Ouais, je sais que Waren a hésité à piquer dans nos réserves avant qu'on le dépose. Et oui, une bonne mission au sol ça nous changerait. Mais Nar Shaddaa... non. Nous avons toujours eu le défaut de considérer la planète juste comme une épine dans le sheb visqueux des Hutts, une source de crédits régulière peu coûteuse à entretenir. On se posait, on faisait la livraison, on chargeait et au revoir la compagnie... oui, ça devra changer et je parie que Mimi et Aven y songeront. Sinon, Waren est fichu de devenir le nouveau roi du secteur ou je ne sais trop quoi... et il le mériterait. Mais j'ai d'autres projets.
    Huge : Du genre ? siffla le bientôt ex-novice en se resservant une portion de nerf en sauce.
    Kiffa : Édo se fait du soucis pour son petit protégé, même s’il ne l’avouera jamais lui-même, déclara finalement la Twi’lek en voyant que son homme tardait à répondre. Après, il y aura un plan pour vous… sur le long terme. Les quatre super destroyers encore en chantier à Hapès doivent être surveillés de près et on aimerait que vous enquêtiez sur la politique locale…
    Jek Tekth : Je n’ai rien pu vous dire, les gars, mais… Jacqui Mundi est mort, selon toute vraisemblance. Il était devenu l’amant de la reine-mère, pour pouvoir lui soutirer l’accord avec la Guilde. Un complot de palais l’aurait transformé en cendres… ou alors, il se cache et ne veut pas être retrouvé, mais la mort semble sûre. Et ça, Mimi Terrik-Solo ne le sait pas, vu que le patron était le seul guildeur entièrement accrédité. Ca nous mène où ?
    Huge : Au fait que je devrais me boucher les oreilles si je ne veux pas finir avec un trou fumant dans le crâne ?
    Édo : Nan, Mimi le saura bientôt et je sais que… si tu sais déjà ça alors qu’elle l’ignore, ça ne lui plaira pas que je t’ais mis au parfum avant elle. Et nous avons tous les deux envie de la faire mousser un peu, n’est-ce pas, fiston ? Donc… messieurs, je vous envoie dans la Nébuleuse après avoir déposé Huge. Jenna sera nommée chef d’équipe, en remplacement de Jek. Histoire d’harmoniser le couple, ajouta le contrebandier aux yeux rieurs en regardant l’Elomin et le Zabrak.
    Kiffa : Les femmes doivent toujours commander, sur Hapès, n’oubliez pas. Tu devras obéir à ta femelle, Glark. À son tour de chasser. Assurez-vous que les chantiers ne prennent pas de retard, ni ne soient sabotés. Et puis, si vous voulez tenter l’aventure, développer un petit marché noir des épices et autres drogues ne serait pas pour nous déplaire – si vous ne vous faites pas pincer. Dans le cas contraire, nous ne vous aurons jamais vu, évidemment.
    Édoras : Enfin, partie ultime du plan : Que la future vacance dans la succession du trône… profite à la fille de Jacquy. Fille qui épousera, évidemment, un heureux Guildeur. En gros, je souhaite que d’ici trois ou quatre générations, mes descendantes soient reines hapiennes… et mes descendants Leader de la Guilde. Pas les deux à la fois, ce serait trop dangereux, mais… nous, nous saurons ce qui en est. Imaginez la situation si la sœur de Mimi régnait à Hapès ? Je connais une Galaxie qui ne la ramènerait pas.
    Kiffa : Évidemment, Huge, dit-elle en se tournant vers lui, la troisième phase du « plan ultime » consisterait à placer un Guildeur à la tête de l’Alliance galactique. Nous contrôlons déjà près d’un quart des sénateurs importants… ceux des mondes financiers ou ceux qui mènent un camp. Il n’empêche que le problème de la démocratie, c’est que les politiciens finissent par changer.
    Jenna : Bon, on va sortir de l’hyperespace. J’espère que ce n’est pas la guerre à outrance à Ossus. Et… dites, patron, le fait que la fille de Jacquy soit, forcément, à moitié Chiss… ça ne va pas poser des problèmes supplémentaires ? Rapport à la xénophobie… déjà que les Hapiens se tapent des dirigeants forceux, si en plus ils doivent avoir les yeux rouges et le teint bleu… Hum ! Enfin, vous espérez contrôler l’Ascendance chiss, ça j’ai compris.
    Édoras : C’est ça qu’il y a de bien, avec mes plans de conquête de la Galaxie : ils sont tellement dingues et programmés sur le long terme qu’ils marchent toujours… enfin, si on oublie l’épisode de Gr’reth Ha’anh Trois. Mais j'ai appris qu'il fallait toujours viser plus haut pour atteindre un objectif valable.

    Le Soleil Bleu sortit de l’Hyperespace, plusieurs heures après que Maly ait extorqué un câlin à un Maître Jedi.

    :jf:
    -------------------------------------
    Édoras Konix Terrik
    Ex-Leader de la Guilde, retraité
    Pus d'vornskr ! Y a plus de p'tits profits !

    Ce message a été modifié par: Edoras le 04-01-2011 21:43

    mardi 04 janvier 2011 - 21:39 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17201 Crédits Modo

    Je ne savais pas dans quoi je me lançai. Je savais seulement qu'à mon arrivée, dans le système de Mon Calamari, Baaaaaaal était en train de semer des troubles. Quel troubles ? Pas la moindre idée.
    En plus de cela je devais à tout prix rester auprès de l'Amiral Mahan, le protéger jusqu'à son investiture en tant que Chancelier Suprême et représenter l'Ordre Jedi aux funérailles de Gumbrak Tills. Je ne pouvais que prier la Force pour que Jorus, Pad, Ceno et Thore empêchent un désastre sur Ossus.
    Je me tenais sur la passerelle de commandement du vaisseau amiral de la flottille en route pour intercepter le Seigneur Sith.

    Mahan. - Nous arriverons incessamment sous peu. Percevez-vous la présence de ce fameux Baaaaaaal ?

    Moi. - Non, tant que nous ne serons pas sortis de l'hyperespace je ne percevrai rien. Comment se sont passés vos adieux et vos encouragements aux hommes du Taris II ?

    Mahan. - Le Maréchal Thore a rendu la chose aussi plaisante que possible, toutefois il est difficile de quitter la carrière militaire.

    Moi. - La République a besoin de vous comme Chancelier. J'ai entièrement confiance en Thore et Musselier pour défendre le Temple Jedi.

    Mahan. - Cinq minute avant la fin du saut hyperespace. Tout le monde à son poste !

    Moi. - Je descend prendre les commandes de mon chasseur. Soyez prudent, Amiral, la Main Ecarlate est un des plus puissants croiseurs de la galaxie, et nous ne voulons pas vous perdre.

    Cinq minutes plus tard j'émergeais dans l'espace aux commandes de l'Aurora. Au loin, au milieu des chantiers spatiaux passablement dévastés se dessinait l'immense silhouette de la Main Ecarlate, vaisseau-amiral de la flotte Sith dont j'avais arpenté les couloirs durant de longs mois. Sous ma fausse couverture de Sith j'avais eu le commandement du vaisseau lors de la bataille de Kashyyyk.
    Etrangement l'imposant vaisseau Sith prenait la fuite. Et la présence méphitique de Baaaaaaal en était absente. Pas la moindre présence Sith à bord.
    Ainsi il aurait vraiment sacrifié tous ses apprentis dans les bombes psychiques ? Le fou, que mijote-t-il à présent ? D'ailleurs sa flotte est à l'heure actuelle la plus complète de la galaxie. Pourquoi attaquer avec la Main Ecarlate seule ?

    Moi. - Maître Kaarde Nabery à Mon Calamari, me recevez-vous ? Parlez, quelle était la cible de la Main Ecarlate ?

    MonCal. - Le... le vaisseau Sith a profité de l'absence de flotte de la CG pour neutraliser les défenses spatiales de notre monde et débarquer des vaisseaux de fret dans les chantiers. Les Sith ont pillé l'essentiel de nos ressources dédiées à l'ingénierie spatiale. La Main Ecarlate a entamé sa fuite sitôt après votre arrivée dans le système.

    Moi. - Votre appel de détresse faisait état d'autres troubles à la surface de la planète, à Corail City.

    MonCal. - Oui, un transport léger précédant de peu la Main Ecarlate a fait irruption dans Corail City et bombardé la place centrale pour isoler l'immeuble du parlement calamarien, qui sert de chancellerie temporaire à la République. Il s'est posé sur le toit et... depuis, nous n'avons aucune nouvelle de ce qui s'y passe.

    Moi. - Avez-vous pu estimer quel... ?

    MonCal. - Oh, attendez ! Oui... le contrôle aérien de Corail City nous signale que quelqu'un s'est jeté du toit de la chancellerie, et que le transport Sith vient juste d'en décoller. Son transpondeur indique qu'il s'appelle le... Holy Scotch... son pilote a émis un message qui confirme... euh,... je vous transmet...

    message. - "Baaaaaaal aux défenses calamariennes, j'ai des otaaageuh ! Muhahaha, ADRI... !"

    Mille vornskrs !
    Sans perdre une seconde je rompais ma formation et laissais la chasse de la CG courir après la Main Ecarlate. Je fondai droit sur la trajectoire du Holy Scotch qui quittait tout juste l'atmosphère calamarienne. Il n'y eu bientôt plus le moindre doute possible : Baaaaaaal pilotait ce vaisseau. Malheureusement son message à propos des otages disait vrai. Je ressentais un certain nombre de présences affolées près de lui.
    Décidé malgré tout à ne pas laisser le Seigneur Sith s'échapper je tentais de neutraliser son appareil. Je découvris rapidement que j'avais affaire à un pilote d'exception. De toute évidence Baaaaaaal possédait une grande expérience du combat aérien. Heureusement son transport léger était désavantagé par rapport à mon chasseur, et il ne pouvait pas riposter. En m'aidant de la Force je pouvait prendre l'avantage.
    Pendant de longues minutes, au gré des manoeuvres les plus risquées, je n'arrivais pas à seulement érafler la coque du Holy Scotch. Enfin un de mes tirs traversa les boucliers arrière et toucha une des tuyères de propulsion. Privé de la moitié de ses moteurs, le transport Sith commença à dériver. Il était temps, nous étions presque à portée de tir de la Main Ecarlate.
    Je me préparais à neutraliser le deuxième moteur lorsque...

    Moi. - Mais, que... !

    Je ressentis brusquement une immense douleur émanant du Holy Scotch, suivi d'une mort brutale. Cela ne venait pas de Baaaaaaal lui-même mais d'un des autres occupants du vaisseau. Bientôt un autre se mit à souffrir atrocement et à diffuser sa douleur à travers la Force avant de mourir.
    Baaaaaaal exécutait ses otages !
    J'étais déchiré. C'était l'occasion ou jamais de capturer l'infâme Seigneur des Sith et de le neutraliser ! Mais je ne pouvais sacrifier des vies innocentes pour atteindre ce but.
    La mort atroce d'un troisième otage émise dans la Force mit un terme à mes hésitations. La mort dans l'âme, j'écartais l'Aurora du Holy Scotch et laissais celui-ci rejoindre doucement son vaisseau-mère.
    A bonne distance de la flotte de la CG, et nullement inquiétée par les escadrons de chasseurs, la Main Ecarlate avec Baaaaaaal et ses otages à bord disparut bientôt du système de Mon Calamari.
    Mais qu'est-il venu chercher ?


    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 16-09-2015 21:23

    mercredi 05 janvier 2011 - 22:25 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Retrouvez l'intégrale des saisons 1 et 2 sur Disney+...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

203 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

26 mai 2022 - 29 mai 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide