Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Ky-ana

    Ky-ana

    466 Crédits

    [Premier entrainement aux pouvoirs de la Force: Pressentiment (première partie)]

    Voilà, c’était le premier entrainement aux pouvoirs de la Force pour Ky-ana. Kiad, ne voulant pas réitérer la même erreur qu’avec son premier padawan, comptait bien la suivre et la guider au travers de ses expériences avec la Force.
    Le chevalier, assez vieille école concernant cet apprentissage de la vie d’un jedi, avait dit à Ky-ana de commencer par le pouvoir de pressentiment.


    Kiad : Ce pouvoir est le plus simple de tous, tu le maîtrises certainement déjà d’ailleurs mais en version limitée. Il s’agit de ressentir la Force autour de soi, de la percevoir même les yeux fermés etc…Pour cela, fait le vide en toi, oublie l’espace de l’exercice tout stimuli extérieur qui pourrait te perturber. Ne ressens plus que la Force, laisses là te traverser et t’envahir.

    Ky-ana avait mal dormi cette nuit là. Pour ne pas dire pas du tout. Son arrivée au temple et le début de son apprentissage avaient été si soudain, quelle n’était pas du tout à ce qu’elle faisait. Cependant, elle c’était promis d’essayer de faire un effort, au moins au début, histoire de ne pas décourager son nouveau maitre, qui l’avait sortit d’une mauvaise passe quelques jours plus tôt.
    Se plaçant au centre de la pièce, elle ferma les yeux, et prit une longue inspiration, tout en essayant de vider son esprit… De longues secondes s’écoulèrent ainsi, sans que la padawan n’esquisse le moindre mouvement :

    *Vide ton esprit… Vide ton esprit… Vide ton esprit…*

    Cette ritournelle ne cessait de tourner dans sa tête, tandis qu’elle chassait tant bien que mal les images qui cherchaient à s’imposer à ses yeux, tel que le visage de Xizor junior se fixant sur elle, des bribes de sa course effrénée à travers l’hyperespace, ou encore les tirs de blaster qui sifflaient autour de sa tête…

    Kiad : Concentres toi sur ma présence, ne réfléchis pas, laisses ton instinct prendre le dessus. Tu finiras même par me voir alors que tu as les yeux fermés.

    Ky-ana entrouvrit un œil, dans une grimace peu convaincu, apercevant ainsi Kiad qui se tenait assis devant elle.

    *L’en a de bonne celui là ! Bon. Me concentrer sur lui….*

    Refermant les yeux, elle laissa échapper un léger soupire. La patience n’avait jamais été l’une de ses vertus, et rester assise à penser à rien, encore moins. Elle se mit alors à penser à Kiad. Tous les petits détails qui faisaient sa personne. Son visage, qui commençait à afficher quelques marques de sagesse laissées par le temps, sa chevelure à la couleur changeante, la curiosité de ses yeux coincé entre deux couleur sans en avoir choisi vraiment une… Et puis tout à coup, sans même s’en rendre compte, elle le vit. Elle le vit vraiment, là, assis devant elle ! Le choc de cette apparition fut si troublant pour la jeune padawan, qu’elle en perdit aussitôt toute sa concentration, ouvrant de grand yeux de merlan frit.

    Ky-ana : Ben ça alors !!

    Le sourire du chevalier s’allongea alors qu’il avait encore les yeux clos. Il leva les mains vers elle pour l’inciter à poser ses mains sur les siennes. Elle sembla d’abord hésiter, puis se décida à joindre ses paumes à celles de son maître.

    Kiad : Je devine que tu as commencé à percevoir des éléments à travers la Force, tu t’y habitueras. Pour le moment, tu n’es pas assez puissante pour pouvoir voir au-delà de quelques mètres mais…

    Il lui transmit une partie de sa puissance, histoire qu’elle perçoive plus nettement ce qui se trouvait autour d’elle et sur un rayon plus grand.


    Kiad : Avec le temps, l’habitude et l’entrainement, tu arriveras à ce résultat et plus encore.

    L’image qui avait commencé à se dessiner dans le vide de ses yeux fermés se précisa de plus en plus…. Maintenant, en plus de contour, Kiad avait des yeux, un nez, une bouche, des doigts… Et il n’était plus « posé » dans un coin de son esprit. Il prenait forme dans un univers vaste, et presque effrayant tellement celui-ci semblait étendu, et surtout inconnu. Le cœur de la jeune padawan s’emballa alors, lui faisant perdre en un instant toute la concentration qu’elle avait gagnée au prix de nombreux efforts. Les images qui la hantaient depuis quelques jours revinrent en un clin d’oeil, après tout le mal qu’elle avait eut à les chasser. Découragée, elle retira ses mains de celles de son maitre et rouvrit les yeux. C’était bien plus dur qu’elle ne l’avait imaginé !


    Kiad : Nous devrions reprendre demain, je te sens trop perturbée pour continuer aujourd’hui.

    Ky-ana : Oui, c’est surement mieux ainsi…

    Elle détestait rester sur un échec. Elle voulait tout réussir, et tout de suite. Mais elle était là sur un terrain inconnu, et il lui faudrait un peu de temps avant de présumer de ses capacités.


    [HRP: Post réalisé sur msn en collaboration avec Kiad, la suite viendra dès que possible...]

    samedi 28 novembre 2009 - 23:31 Modification Admin Permalien

  • Avatar Ky-ana

    Ky-ana

    466 Crédits

    [Premier entrainement aux pouvoirs de la Force: Pressentiment (deuxième partie)]

    #Le lendemain#

    Kiad attendait tranquillement dans la salle d’entrainement que sa padawan le rejoigne. Il était déjà presque dix heures, il devait certainement être au même nombre de clopes englouties dans ses poumons, et elle n’était toujours pas là. Bah ! Il avait le temps…et eut le temps de réfléchir à un moyen efficace de la convaincre de se lever plus tôt à l’avenir. Étrangement, il repensa à maître Rem…

    Et puis finalement, le miracle eut lieu, elle franchit le pas de la porte. C’est en laissant s’échapper un nuage gris que Kiad l’accueillit.


    Kiad : Eh bien…cela fait près de trois heures que je t’attends, padawan, dit-il avec un grand sourire.

    Ky-ana : Désolé Kiad. Enfin je veux dire… Maitre.

    * Je vais avoir du mal à m’y faire à celle-là aussi…*, pensa-t-elle en son fort intérieur.

    Ky-ana : J’ai eu quelques problèmes à dormir cette nuit, et du coup… A me réveiller ce matin.

    Effectivement, le début de cernes sous ses yeux attestait de sa courte nuit. Et ses cheveux, pourtant rattaché par un élastique en une queue de cheval donnait l’impression d’avoir été coiffé avec un détonateur thermique…

    Kiad : Je comprends qu’avec les dures journées que nous avons, nous les jedi, cela soit difficile de se lever…surtout en ayant des problèmes pour dormir. Je peux t’aider à te réveiller si tu veux…répondit-il en gardant son large sourire.

    Ky-ana : Heu… Non. Ca ira. Je viendrais à l’heure.

    *Du moins j’essaierais !*

    Kiad : Bien…j’espère pour toi hé hé. Quand à tes problèmes pour dormir, si jamais tu veux m’en parler, je suis à l’écoute.

    Ky-ana : Non, ça ira, grommela-t-elle en s’asseyant en tailleur pour commencer l’entrainement.

    Puis elle rajouta à mi-voix :


    Ky-ana : J’m’épicerai le nez et ça ira mieux….

    Kiad : Huuuum. Intéressant. Il faudra qu’on reparle de ça. Enfin, pour le moment reprenons.

    Il se mit en tailleur devant elle, comme la veille.

    Kiad : Recommence comme hier, dis moi ce que tu ressens.

    Fermant les yeux, Ky-ana chercha de nouveau à faire le vide en elle… Et étrangement, ce fut bien plus facile que le la veille ! Peut être même un peu trop d’ailleurs… La nuit blanche qu’elle venait de passer à se ronger les sangs ajouté à l’ambiance calme et même franchement reposante de cet apprentissage l’incitait à retrouver les limbes d’un sommeil qui l’avait fuit trop longtemps…

    Kiad la sentait doucement défaillir. Un élan de compassion, certainement parce qu’elle était sa padawan, monta en lui et il laissa faire. Elle finit par s’endormir complètement, laissant sa tête pencher vers l’avant. Il usa de la Force pour l’allonger sans la réveiller, puis entra en méditation. Fort heureusement, les autres padas de l’académie semblaient être occupés par d’autres priorités que ce cour-ci.

    Deux heures plus tard, Ky-ana n’était toujours pas éveillée. Quelque peu agacé, il s’approcha doucement de son oreille et lâcha un « BWAAAAAAAAAA » qui la fit sursauter.

    En fait de sursaut, se fut plus un bond assez impressionnant pour une personne qui dormait une seconde plus tôt, accompagné d’un hurlement de terreur et d’un coup de poing lâché au hasard devant elle pour éloigner cette bête affreuse qui venait de lui sauter dessus en hurlant. Hébété, les yeux hagard, il lui fallut quelques secondes pour se souvenir d’où elle était, pourquoi, et avec qui.


    Kiad : Ahhhhh, te voilà enfin opérationnelle. On peut continuer ?

    Ky-ana : Heu… Oui, oui… Bien sur maitre ! Enfin je veux dire Kiad ! Non ! ***censuré*** !

    Elle se frotta les yeux en grimaçant, s’extirpant du sommeil le plus vite possible. Depuis qu’elle était arrivée, elle devait vraiment passer pour une pauvre fillette désemparée… Il fallait que cela change !!

    Ky-ana : Je suis prête, maitre. Pardonnez-moi. L’inactivité ne m’a jamais réussit…

    Kiad : Moi non plus, mais il va falloir t’y faire. Allez, recommence. Et si tu t’endors à nouveau…Je vais chercher des seaux d’eau. Capiche ? ^^

    Ky-ana : Je ne le ferai plus. Promis !

    Dit-elle de sa voix la plus convaincante, en ponctuant la fin de sa phrase avec un salut militaire. Refermant les yeux, elle prit une longue inspiration et redressa les épaules. Rester droite comme un « i » lui ferai mal au dos, mais au moins ça la tiendrait éveillée. Comme la veille, elle commença à se dessiner mentalement l’image de son maitre, assis en face d’elle, jusqu’à ce que les contours de sa silhouette lui apparaissent par le biais de la force. Ayant déjà eu ce genre de vision, elle fut moins surprise, et elle put la garder en tête plus facilement. Elle le voyait maintenant assez clairement. Pas dans les détails, mais suffisamment pour être satisfaite d’elle. Finalement elle n’était peut être pas si mauvaise que ça...

    Une fois l’image « stabilisée », elle put se concentrer sur le reste de la pièce : Le sol, un carrelage blanc, tout ce qu’il y avait de plus ordinaire… Des murs, délimitant les contours de la pièce et dans le coin à gauche, une plante verte aux larges feuilles…

    Elle décrivit et expliqua, à la demande de Kiad, tout ce qu’elle avait vu et ressenti durant l’exercice. Aussi satisfait qu’elle, il fit léviter un pot de fleurs à eux et le posa entre les mains de la padawan, visiblement étonnée.


    Kiad : Maintenant, je veux que tu utilises la Force pour voir dans la plante. Sa structure, ses fibres et tout ça. Il te faut être capable d’utiliser la Force pour analyser en profondeur n’importe quel objet.

    Refermant les yeux, Ky-ana se concentra alors sur la plante qu’elle tenait entre les mains…

    Ky-ana : Et bien… Je peux dire qu’elle a un enracinement fasciculé, et même qu’elle commence à se sentir à l’étroit dans son pot. Elle a…. 15 feuilles, grandes, larges et j’imagine assez épaisses… Lisses sur le dessus, mais râpeuses sur le dessous. Il y a une tige principale, de laquelle partent les feuilles… Les fibres sont assez grossières, elle doit être assez indigeste, et dur à mâchouiller. Enfin… Dur à couper.

    Kiad lâcha un éclat de rire et se releva en récupérant la plante.

    Kiad : C’est très bien, bien qu’encore un peu superflu. Mais tu as le principe, c’est ce qui compte. Le reste viendra avec le temps et l’entrainement. Tu es libre de retourner te coucher si tu veux.

    Ky-ana se releva, et s’étira de tout son long, arrivant péniblement à dépasser la haute stature de Kiad les bras tendus. Un long et bruyant bâillement s’en suivit, avant qu’elle ne rajoute.

    Ky-ana : Non, je crois que j’ai suffisamment dormi pour la journée !

    #FIN#


    dimanche 29 novembre 2009 - 12:21 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    ;) Entrainement Classique 5 : Pressentiments I (Phase I : Sentir la Force)


    Temple Massasis - Salle d'entraînement


    J'arrive au Temple Massassis, prêt à commencer mon entraînement sur les
    pouvoirs de la force. J'entre dans la pièce prévue à cet effet et découvre un jedi assis en tailleur au milieu de la pièce. C'est Kiad ! Il semble en pleine méditation. Alors que je m'apprête à repartir, pensant que je ferais mieux de le laisser se concentrer, le maître ouvre les yeux et m'interpelle :

    Kiad : Tiens Zatila, je t'attendais justement !

    Moi : Bonjour maître Kiad, je suis prêt à commencer ma formation aux pouvoirs de la force.

    Kiad : Bien, si tu te sens prêt, je te conseille de débuter par le pressentiment.

    Moi : Le pressentiment ? En quoi cela consiste-t-il ?

    Kiad : Ce pouvoir est le plus basique de tous, il permet, même les yeux fermés, de "voir" et "sentir" les objets et/ou personnes nous environnant grâce à la Force. Pour les padawan cela se limite à un rayon de quelques mètres. Ce pouvoir a aussi un second effet, celui de voir la structure interne d'un objet. Par exemple, pour une pierre, tu pourras voir les graviers qui la composent ou les différentes couchent de sédimentation.

    Moi : Je pense que j'ai compris. Je vais donc faire une sorte de méditation. Je m'y mets de suite maître Kiad !

    Je m'installe en face du jedi et prend une profonde inspiration. Je dois oublier le monde qui m'entoure, faire le vide en moi. Plus rien n'a désormais d'importance que l'instant présent, me répétai-je intérieurement. Les secondes passent. J'ai beau essayer, je n'arrive pas à me convaincre de ces paroles. Ce n'est pas vraiment simple car pleins d'images surgissent dans mon esprit. Elles s'affichent dans ma tête malgré moi. M'étant levé tôt, je suis encore un peu dans les vapes mais j'essaie tout de même de me concentrer. Au bout d'un moment, le maître jedi m'interrompt :

    Kiad : Je perçois la confusion en toi. Tu ne sais pas comment t'y prendre, n'est-ce pas ?

    Moi : Oui, j'avoue que j'ai un peu de mal à me détendre.

    Kiad : Ne réfléchis pas, laisse la force pénétrer en toi. Ne cherche pas à tout prix à la contrôler. Nous ne sommes que toi et moi dans cette grande pièce. Ressens ce calme éloquent. Le reste viendra de lui-même.


    Temple Massasis - Méditation - Espace rempli d'étoiles


    Je referme les yeux et n'essaie plus absolument à réussir. Je sais que si je veux trop bien faire, cela va me freiner. Je me contente de faire comme si cela était facile. Je me détends et sens la force m'envahir. Elle entoure à présent tout mon corps. Je ne l'avais jamais autant senti. Et le mieux est qu'elle ne s'en va pas. La force reste à mes côtés, comme si elle voulait résolument entrer en contact avec moi. Je me sens bien d'un seul coup et j'ai complètement oublié les alentours.
    Je suis dans un état de transe intense. Je me retrouve plongé dans un ciel de milliers d'étoiles. Où suis-je ? Je ne le sais pas. Mais en revanche, je suis sûr d'une chose. Je ne veux pas quitter ce lieu. Je ne me demande même pas si cela est normal que je ressente ça. Je me contente de poursuivre mon chemin. Certaines étoiles sont plus lumineuses que d'autres. Elles semblent assez éloignés. Je ne peux les atteindre. Mais tout à coup, une étoile que je n'avais pas remarqué au premier regard, m'attire maintenant. Elle est beaucoup plus proche que les autres. J'ai l'impression de sentir sa présence. Tout à coup, cette étoile se met à parler. Elle me sussure :

    Voix : Comment te sens-tu ?

    Je n'en suis pas certain mais il me semble que c'est la voix de Kiad. J'avais oublié sa présence à côté de moi. Peut-être l'entraînement était-il fini ? Soudain, je rouvre les yeux malgré moi, déconcentré que j'ai été à me poser cette simple question. Kiad sors lui aussi de sa méditation et sourit :

    Kiad : Grr... Il ne fallait pas partir aussi vite !

    Moi (étonné) : Mais je n'ai pas quitté la pièce...

    Kiad : Non je ne te parles pas de la salle mais de l'espace rempli d'étoiles dans lequel tu te trouvais. J'avais réussis à entrer en contact avec toi. Mais tu t'es malheureusement déconcentré.

    Moi : Je pensais que je devais seulement travailler le pressentiment. J'ignorai que cela incluait la télépathie.

    Kiad (hésitant) : Eh bien, disons que cela s'est un peu improvisé. Ce n'était pas le véritable but de cet exercice mais il faut que tu saches aussi que tout est lié. La force a beau avoir un nombre incalculable de variantes, elle peut partir de l'une d'entre elle et faire appel à une autre. En plus, cela ne peut pas te faire de mal. Bien maintenant, j'aimerais que l'on se consacre sur l'essentiel.

    J'écoute le maître avec attention et essaie de comprendre où il veut en venir. Il me remet entre les mains une sorte de coffre fermé par un cadenas. Je me demande bien quel est le but de l'exercice.

    Moi : Dois-je l'ouvrir ?

    Kiad : Non, il ne s'agit pas de cela. Tu vas me dire ce que cette boîte contient.

    Moi : Comment puis-je le savoir ?

    Kiad : C'est simple ! Avec une concentration appropriée, tu le sauras. L'oeil ne voit que la surface des choses, ne t'y fie pas !

    Il me semble avoir déjà entendu cette phrase quelque part. Quoiqu'il en soit, elle est remplie de sagesse. Je tâche de me remettre dans le même état qu'il y a quelques minutes. Je sais que pour y arriver, je ne dois pas me poser de question. Je réitère donc les mêmes actions. Je suis mon intuition. Au bout d'un moment enfin, j'y arrive. Je perçois la boîte devant moi. Progressivement, elle devient invisible. Mais plus je tends vers le but, plus ma concentration a tendance à se relâcher. Cela est sûrement du à ma surprise. Mais je tiens bon. Enfin, la boîte est complètement transparente. Je peux discerner un objet rond avec des sortes de branches. Je ne parviens pas à trouver ce que c'est. En plus de réfléchir, je dois maintenir ma concentration si je veux pouvoir observer le mystérieux objet. Au bout de quelques minutes de recherches intérieures, je comprends enfin de quoi il s'agit. C'est un respirateur A99. On l'utilise pour survivre en milieu aquatique et parfois toxique. Je l'annonce à maître Kiad.
    Ce dernier semble content de ma réponse. Il ouvre la boîte et en sors le fameux petit objet.

    Kiad : Félicitation jeune padawan, il s'agit bien d'un respirateur A99. Tu sembles t'être vraiment concentré pour trouver aussi rapidement. Mais avec l'entraînement, cela deviendra encore plus intuitif. Fais seulement preuve de patience. Tiens, je te le donne. Considère cela comme un encouragement et prends-en soin car ce petit bidule pourra t'être d'un grand secours.

    Je remercie le maître et range précautionneusement l'appareil dans un sac que j'avais apporté. L'entrainement fini, je peux désormais aller me reposer dans mes quartiers. Je salue Kiad et quitte la pièce. A présent, peut-être vais-je passer à la salle commune des padawan pour me désaltérer.

    -------------------------------------
    Que la force soit avec vous !
    May the force be with you !

    Je suis l'apprenti padawan de Kaarde.

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 09-12-2009 14:58

    lundi 30 novembre 2009 - 08:48 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16764 Crédits Modo

    ;) Cenovii était allongé dans une couchette à l'infirmerie. Je finissais par accéder à sa requête et lui rapporter un nombre conséquent de sandwich sur lesquels il se jeta avec voracité. Son entraînement sur les pouvoirs médicaux était terminé et il avait bien mérité sa grosse collation. Avec du temps et de l'entraînement il deviendrait expert dans l'usage de la Force pour traiter les blessures, ce qui lui serait bien utile sur le terrain à cause de sa fougue et malgré son armure mandalorienne.
    Je quittai l'infirmerie en évitant le droïde de nettoyage qui finissait de laver la grosse flaque de sang laissée par Cenovii et rangeai la vibrolame sur son ratelier. Je pouvais à présent m'occuper de mon padawan, Zatila Seprada. A ma grande surprise je ne le trouvais pas là où j'avais senti sa présence quinze minutes plus tôt.

    Moi. - Ah, ça ! Est-ce qu'il aurait entendu Cenovii crier et se serait défilé ?

    Heureusement le jeune Nautolan n'était pas loin. Il avait senti que je le cherchais et était revenu aussitôt de la salle commune des padawans.

    Zatila. - Bonjour, Maître !

    Moi. - Bonjour Zatila, prêt à commencer l'entraînement ?

    Zatila. - En fait, en vous attendant, Maître Kiad m'a fait travailler sur mes pressentiments.

    Et il me raconta sa session d'entraînement. Apparemment l'exercice lui avait été très bénéfique, au niveau de la concentration. Il me montra avec fierté le respirateur A99 qu'il avait eu en récompense.

    Moi. - Un respirateur ? Je te croyais amphibie !

    Zatila. - Certes... mais je pourrais toujours avoir besoin du respirateur pour survivre dans un environnement toxique. :col:

    Moi. - Bien vu. Allez, suis-moi, on va attaquer les bases de la maîtrise de la Force.

    Zatila m'emboîta le pas. Alors que nous traversions l'infirmerie il nota Cenovii affalé torse nu sur sa couchette, pâle, avec encore les traces légère de la vibrolame que je lui avait passée en travers du corps.

    Zatila. - Maître, qu'est-il arrivé à Maître Cenovii ? Rien de grave, j'espère ?

    Moi. - Rassure-toi, ce n'est rien du tout. Je viens d'achever son entraînement.

    Cenovii. - Heing ? Comment ça, "rien du tout" ?!

    Le jeune nautolan écarquilla ses grands yeux noirs mais ne fit aucun commentaire.
    Nous finîmes par arriver dans la salle d'entraînement voulue.

    Moi. - Bien, premier entraînement : la télékinésie ! Le pouvoir le plus "typique" des Jedi, et sans doute une des plus utiles. Un pouvoir de base, en somme, que tous les Jedi apprennent à employer relativement tôt. Toutefois certains sont parfois privés d'affinité pour la télékinésie, mais ils compensent ce manque par des capacités plus proches de la télépathie. Avant de rejoindre l'Ordre Jedi, t'est-il déjà arrivé de faire léviter des objets involontairement ?

    Zatila. - Mmh... Non, lorsque j'étais encore sur Glee Anselm la Force s'est manifesté chez moi en augmentant mon empathie et mes perceptions.

    Moi. - Bon on va faire simple, pour commencer, avec un objet relativement léger que tu devras sans doute souvent faire voler jusque dans tes mains : ton sabre laser.

    Mon padawan me confia son sabre, que j'allais placer bien en évidence au milieu de la salle.

    Moi. - Voilà. Tu vas te concentrer, méditer, te détendre et faire le vide en toi, et seulement après tu essayeras de toucher le sabre avec ta volonté puis de le faire évoluer selon mes instructions. Si tout va bien tu t'entraîneras juste après sur cette unité R2, qui est un peu plus lourde.

    le droïde. - Bzwuiiip ?

    Moi. - Surtout ne te crispe pas, ce n'est pas une épreuve. Toutefois, pour être utilisé de manière instinctive et économe en énergie, ce pouvoirs nécessite le plus d'entraînement pratique. Surtout pour toi.

    Zatila. - Voulez-vous dire que les Nautolans ont peu d'affinité avec la télékinésie, Maître ?

    Moi. - Non, ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, excuse-moi. Mais tu découvriras qu'utiliser la télékinésie est beaucoup plus difficile en milieu aquatique, où son emploi demande plus d'énergie et de concentration à cause des frottements dûs à l'eau sur la surface des objets à déplacer. A présent, commençons l'exercice.

    Zatila s'assit en tailleur et commença à se concentrer.




    Entrainement Classique 1 : Lévitation, Télékinésie :
    Sert à faire léviter et bouger des objets par la simple force de l’esprit.
    Les choses déplacées doivent être à portée de vue et immobile à la base.
    Vitesse de déplacement : 2m/s

    • Soulever Max 100 kilos.
    • Faire léviter 1 seul objet ou 1 seule personne à la fois.
    • Soulever Max 1 tonne.
    • Faire léviter plusieurs objets ou personnes en même temps.
    • Faire léviter son sabre laser pour attaquer à distance.
    • Soulever Max 100 tonnes.
    • Faire léviter plusieurs objets ou personnes en même temps.
    • Faire léviter son sabre laser pour attaquer à distance.
    • Aider à la propulsion d’un vaisseau
    • Peut doubler la vitesse de déplacement d’un objet


    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !


    Ce message a été modifié par: Kaarde le 02-12-2009 17:25

    mercredi 02 décembre 2009 - 17:23 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    ;) Entrainement Classique 1 : Lévitation, Télékinésie


    Etape n°1 : Déplacement du sabre laser


    J'avais été ravi d'apprendre que mon maître allait assuré ma formation aux pouvoirs de la force. Il est très expérimenté et je sais que son savoir et son expérience me mèneront au sommet. Je me trouve à présent en face de lui. Nous sommes tous les deux en tailleur dans la salle d'entrainement. Le sabre laser que je dois récupérer avec la télékinésie est à bonne distance.

    Pour qu'il arrive jusqu'à moi, je commence par l'imaginer se déplacer. Je le fixe pendant cinq bonnes minutes mais rien n'y fait. Le sabre ne bouge pas d'un pouce. Dans ma tentative de télékinésie, je croise le regard de Kaarde. Il me sourit puis déclare :

    Kaarde : Si tu n'y arrives les yeux ouverts alors ferme-les ! Ne t'inquiète pas, avec de l'entraînement, tu y arriveras dans les deux cas.

    J'approuve du regard :

    Moi : Oui maître !

    Je ferme les yeux. Je prends mon temps avant de m'imaginer attirer le petit objet métallique. Je le visualise tout d'abord dans son ensemble. J'essaie ensuite de me détendre puis de faire le vide en moi. Mais cette étape, simple en apparence, me prend quand même un certain temps.

    Intérieurement, je me répète :

    Moi : Aie confiance en toi ! Aie confiance en la force !

    Mon maître sent immédiatement mon inquiétude. Il m'interrompt dans ma méditation :

    Kaarde : Ne te précipite pas Zatila. Ta concentration va venir progressivement. Pour y arriver, tu dois commencer par visualiser le sabre laser, puis faire le vide en toi. Plus rien de dois compter à part l'objectif de ton épreuve.

    Moi : C'est ce que j'ai fait maître mais cela n'est pas vraiment évident. Dois-je percevoir les mouvements de mon arme de jedi dans mon esprit ?

    Kaarde : Ne te pose pas trop de questions. Cela va te stresser et donc te ralentir. Tu n'as même pas besoin de te rappeler d'utiliser la force car cela est déjà une pensée naturelle. A la place, suis ton instinct ! Laisse toi seulement guider par ton intuition.


    J'écoute attentivement mon maître et essaie d'appliquer ses précieux conseils.
    Je ne réfléchis pas trop. Je me contente de faire le vide en moi une nouvelle fois. Au bout de quelques minutes, je me sens complètement détendu. Mais je ne veux pas tout de suite essayer d'attraper le sabre. Je continue de méditer. Je sens la force pénétrer en moi. Au bout de quelques minutes, je me sens plonger dans un vaste univers. J'imagine un fil invisible qui relie mon sabre laser à moi. Tout doucement, je le vois qui se déplace. Je ne me demande même pas s'il bouge vraiment dans la réalité. Le principal est ce que je visionne dans mon esprit.

    Alors que le manche se rapproche progressivement, j'entends une voix apaisée qui me demande d'essayer de faire léviter mon arme. Je ne m'occupe même pas de savoir qui me dicte cet ordre. Je me contente d'obéir. Pour que l'objet quitte le sol, ma concentration doit être plus grande. Je suis toujours en transe et m'applique à y rester. Après un instant qui me parait durer un bon moment, mon sabre décide enfin à s'élever. Il ne se trouve qu'à quelques centimètres du sol, à peine mais je sens déjà que je réussis à faire ce que je veux. La voix, probablement celle de Kaarde, m'encourage toujours.

    Kaarde : Ne relâche rien, tu t'en sors à merveille ! Déplace-le dans les airs et fais-le venir à toi.


    Je n'ai pas l'intention de me déconcentrer. Je n'ai pas envie d'en finir avec l'exercice. Faire bouger puis léviter mon sabre laser me demande un peu d'énergie mais pas autant que je croyais. Je suis confiant quand à la suite mais je dois maintenant l'amener jusqu'à moi sans le faire retomber. Cette étape est plus longue et je sens parfois comme un déséquilibre. Je ne dois pas m'arrêter de me concentrer sur l'objectif. Je ne dois rien relâcher. Quitte à souffrir un peu plus, je m'aide de la force. La dépense en énergie se fait alors sentir mais mes efforts semblent porter leurs fruits car j'aperçois enfin le sabre laser se déplacer lentement mais surement jusqu'à moi. Je le vois à présent à ma hauteur, au niveau de mon visage. Je le fais redescendre.

    Lorsque le petit embout métallique atterrit dans mes mains, j'éprouve une drôle de sensation. Mais il semble que j'ai réussis. Je rouvre les yeux et aperçois le manche au creux de mes mains. Je suis vraiment ravi de ce succès.

    Moi : Génial, je crois que j'ai réussi !

    J'espère que je me débrouillerais aussi bien avec l'unité R2. Je me demande ce que pense maître Kaarde de ce premier exercice.

    -------------------------------------
    Que la force soit avec vous !
    May the force be with you !

    Je suis l'apprenti padawan de Kaarde.

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 24-03-2010 01:26

    vendredi 04 décembre 2009 - 10:03 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    ;) Entrainement Classique 1 : Lévitation, Télékinésie


    Etape n°2 : Déplacement de l'unité R2


    Maître Kaarde semble fier de ce premier exercice. Il précise tout de même :

    Kaarde : Bien, vu que tu as réussi la première étape, je te propose maintenant de faire léviter cette unité R2.

    Le droïde manifeste son mécontentement :

    Droïde R2 : Bzwuiiip ?

    Moi : J'imagine qu'elle est bien plus lourde que mon sabre laser.

    Kaarde : En effet ! Et pour changer un peu, elle restera allumer.

    Moi : Mais... Le bruit ne va-t-il pas me déconcentrer ?

    Kaarde : Si justement ! Mais c'est un très bon entraînement. Dans tes futurs missions, tu ne pourras pas empêcher les droïdes ennemis de te distraire.

    Moi : D'accord maître, je ferai de mon mieux.


    Je me remets en tailleur et me concentre sur l'unité R2 qui se trouve à côté de maître Kaarde. Mais à peine ais-je fermé les yeux que déjà le droïde se met à se déplacer. Je les rouvre immédiatement.

    Moi : Hé ! Reviens ici !

    L'androïde jette un coup d'oeil vers moi sans se retourner complètement et me fais comprendre par un petit bruit plaintif son inquiétude.

    Moi : Ne t'en fais pas R2, tu ne risques rien avec moi.

    Mes paroles ne semblent pas rassurer le petit droïde qui continue de tourner dans toute la pièce. Je cherche donc ce que je pourrais lui dire afin qu'il se décide à rester en place. Mon maître intervient :

    Kaarde : Pendant une attaque, les droïdes que tu attaques ne font pas seulement du bruit. Ils se déplacent également. Ne cherche pas à les stabiliser. Tu dois les suivre du regard et garder ta concentration.

    Moi : Oui maître ! Souhaitez-moi bonne chance !

    Kaarde : La chance n'a rien à voir ici. Contente-toi d'écouter la force. Allez vas-y !


    Le droïde continue de naviguer dans la salle. Je me demande si je dois moi-même bouger. Mais je me rends rapidement à l'évidence. Je ne réussirai jamais ainsi. Donc, pour y arriver, j'essaie de visualiser l'unité R2. Je sens la force me pénétrer. Malgré ma maigre expérience de padawan, j'ai compris que laisser la force entrer dans mon corps est une étape importante. Une fois que cela est fait, je suis plus à même de ressentir ce qui se trouve autour de moi.

    Au bout de quelques minutes de méditation, je parviens enfin à voir maître Kaarde. Je n'ai pas rouvert les yeux. Mais je peux néanmoins le percevoir. Il est toujours assis devant moi, attentif à mon travail. Puis les autres objets de la pièce apparaissent progressivement aussi clairement. Depuis que je médite, j'ai complètement oublié le bruit du droïde. Mais alors que je visionne la salle d'entrainement dans mon esprit, le robot sort enfin de l'ombre. Il est apparemment toujours aussi paniqué. Toute mon attention est désormais concentrée sur lui.
    Je sais que mon but est de réussir à le faire léviter. Tout comme pour mon sabre tout à l'heure, j'essaie de me détendre et de faire le vide en moi.


    L'unité R2 s'arrête soudain. Mais ce n'est pas volontairement de sa part. C'est en effet moi qui, m'aidant de la force, ai décidé de le stopper. Je peux désormais le faire voler. Je le vois distinctement dans mon esprit. Au bout d'un moment, il s'élève enfin. Ce déplacement enclenche chez le droïde une réaction de panique.
    Le bruit strident a tendance à me déconcentrer. Le robot qui se trouvait à quelques mètres de hauteur semble redescendre. Je me rends compte alors que je relâche mon attention. Mais je ne m'avoue pas vaincu pour autant. Je garde mon calme et persévère. Mes efforts semblent porter leurs fruit car je vois l'unité R2 se soulever davantage dans les airs. J'estime à 2 mètres sa hauteur. Un moment de fierté se déclare alors dans mon esprit. Très vite, cet orgueil me porte préjudice car le droïde perd en altitude. Instinctivement, je reprends ma méditation et c'est reparti. Le robot s'élève de nouveau dans la pièce.

    A présent, j'ai la sensation de maîtriser la situation. L'androïde est sous contrôle.
    Je le fais pivoter et naviguer dans la salle. A ce degré de concentration, tout est plus facile. Mais je ne dois rien relâcher car, bien qu'il soit dans les airs, le droïde continue de gesticuler et le bruit de son mécontentement est toujours aussi audible. J'essaie de tenir encore quelques minutes afin de me convaincre que j'en suis capable. Puis, je me décide enfin à ramener doucement le droïde au sol. Faire redescendre un objet de ce poids semble plus facile mais je dois rester attentif pour ne pas qu'il s'écrase dans un bruit assourdissant. L'atterrissage se fait s'en problème et à peine ais-je reposer le droïde, que ce dernier s'empresse d'aller se cacher. Je rouvre les yeux. Mon maître me demande :


    Kaarde : Alors, comment s'est passé ta méditation ? Penses-tu avoir réussis l'exercice ?

    Moi : C'était génial, je pouvais voir la pièce dans son ensemble. Je reconnais que garder mon attention intacte n'a pas toujours été facile mais j'ai appris beaucoup lors de ce travail.

    Kaarde : Intéressant ! Qu'as-tu donc appris ?

    Moi : Eh bien, tout d'abord, je me rends compte de plus en plus que l'oeil ne voit que la surface des choses et que la force est une meilleure source de confiance. Ensuite, je comprends enfin que pour que ma concentration soit optimal, je ne dois penser qu'à mon objectif et à rien d'autre. Mes sentiments ne doivent pas quasiment pas interférer pendant ma méditation car ils peuvent me déconcentrer. Enfin, j'ai remarqué que la mise en route est l'étape la plus difficile. Une fois que je suis parfaitement appliqué, tout devient plus simple. Bien entendu, je dois resté concentré afin que cela reste toujours aussi facile.

    Maître Kaarde m'a écouté faire toutes ces conclusions et je lui demande à présent ce qu'il en pense.

    -------------------------------------
    Que la force soit avec vous !
    May the force be with you !

    Je suis l'apprenti padawan de Kaarde.

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 24-03-2010 01:26

    dimanche 06 décembre 2009 - 07:25 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16764 Crédits Modo

    ;) Entraînement Classique 1 : Lévitation, Télékinésie
    Lieu : Académie Jedi de Yavin 4


    Après quelques débuts laborieux Zatila était parvenu à appréhender parfaitement le pouvoir de la télékinésie. Les difficultés éprouvées avec l'exercice du sabre laser lui avaient permis d'accroître sa concentration dans la deuxième phase.

    Zatila. - Eh bien, tout d'abord, je me rends compte de plus en plus que l'oeil ne voit que la surface des choses et que la force est une meilleure source de confiance. Ensuite, je comprends enfin que pour que ma concentration soit optimal, je ne dois penser qu'à mon objectif et à rien d'autre. Mes sentiments ne doivent pas quasiment pas interférer pendant ma méditation car ils peuvent me déconcentrer. Enfin, j'ai remarqué que la mise en route est l'étape la plus difficile. Une fois que je suis parfaitement appliqué, tout devient plus simple. Bien entendu, je dois rester concentré afin que cela reste toujours aussi facile.

    Moi. - Tu soulèves un point intéressant en disant que les sentiments ne doivent pas interférer, mais tu pars d'un très bon raisonnement. Il est possible de tirer du pouvoir de ses sentiments, en leur cédant, s'ils sont assez forts. Il s'agit souvent de sentiments de colère, de haine, de désespoir, utiles sur le court terme mais dangereux sur le long. C'est ce que font les adeptes du Côté Obscur de la Force. Mais en cédant à leurs sentiments ils courent le risque de perdre le contrôle d'eux-même, ce qui est bien souvent le cas. Tu as instinctivement pensé à mettre tes sentiments de côté dans cet exercice et je ne peux que t'en féliciter. Inscrit bien cette procédure dans un coin de ton esprit et fais-t-en une règle d'or.

    Zatila. - Il faut encore que je m'exerce, cela dit.

    Moi. - Bien sûr que oui ! La télékinésie est le pouvoir qui nécessite le plus de pratique. C'est pour cela que quand tu vois un Jedi en train de méditer il n'est pas rare de le voir léviter ou soulever des objets autours de lui. Avec assez d'entraînement tu seras un jour capable de déplacer plusieurs objets à la fois, et de plus en plus lourds, de manière instinctive, par réflexe, sans avoir à te concentrer longuement auparavant. Je ne dis pas cela pour te décourager, tu as parfaitement réussi l'entraînement car tu as acquis des bases très importantes.

    Zatila. - Merci, Maître Kaarde.

    Moi. - Bon, avant de te laisser te reposer je vais te proposer un petit entraînement bien sportif.

    Le jeune nautolan approuve de la tête et me suis à l'extérieur de l'Académie, sur les terrains de sport.

    Moi. - Tu vas expérimenter un pouvoir qui t'obligera lui aussi à travailler ta concentration, mais qui est à employer beaucoup plus modérément que la télékinésie. Je parle de l'augmentation de vitesse.

    Zatila. - Ce pouvoir permet de courir plus vite ?

    Moi. - Oui, il accélère tous tes mouvements. Il augmente aussi tes réflexes. Concrètement tu te sers de la Force pour booster tes cellules, augmenter ton rythme cardiaque et accélérer la circulation du sang dans tes veines, c'est pour cela que ce pouvoir est à utiliser avec modération ou dans des cas extrêmes, comme la fuite. Il est aussi néfaste qu'un produit dopant et peut laisser des dégâts à ton organisme.

    Zatila. - Que dois-je faire pour me lancer ?

    Moi. - C'est simple. Je veux que tu cours le plus vite possible vers le bout de la piste, à deux cent mètres, mais tu n'as pas à te concentrer sur ton but ni ton parcours. Concentre-toi comme tu l'as fais dans les exercices précédents, et focalise ta volonté sur ton propre organisme. Puis lance-toi.

    Zaitla. - Je vois. Il y a quand même une différence notable avec les autres entraînements. Maintenant je vais devoir me concentrer debout et en mouvement.

    Moi. - C'est tout l'intérêt. Ne t'inquiète pas de ce qui pourrait t'arriver, je vais courir à côté de toi.

    Zatila ôta sa bure, s'étira bras et jambes, ferma les yeux et commença à se concentrer.



    Entraînement classique 2 - Vitesse :
    Description du pouvoir et de ses effets

    Augmenter sa vitesse durant quelques secondes.
    • Doubler sa vitesse de course (60 km/h)
    • Tripler sa vitesse de course (90 km/h).
    • Quadrupler sa vitesse de course (120 km/h)

    La vitesse est le pouvoir permettant d'accélérer nos mouvements, ou plutôt d'avoir de meilleurs réflexes, comme vous allez le voir. Mais attention ! Ce pouvoir agit sur l'organisme de la même manière qu'un produit dopant.
    Donc, à utiliser avec modération! Et jamais sans un petit moment réservé à la transe de guérison, qui devra suivre cet entraînement, pour l'ordre logique.


    Quand utiliser ce pouvoir ?
    Le plus souvent, la vitesse est utilisée pour fuir plus rapidement un ennemi ou un danger. Vous pouvez aussi utiliser la Vitesse pour simplement vous faire gagner du temps à votre RDV galant ou pas.

    Comment utiliser ce pouvoir ?
    Il vous faut un minimum de concentration avant de commencer à courir. Selon votre capacité à maitriser la Force, le moment de concentration sera court.
    Ensuite, vous partez en courant et laissez la Force agir sur votre organisme afin d’augmenter vos capacités.
    Comme déjà noté, ce pouvoir épuise l’organisme et agit comme un dopant. Donc attention de ne pas en abuser sinon, les effets secondaires font mal ! Douleur dans les muscles.

    Points essentiels à retenir et à appliquer
    Concentration dans la Force. Courrez ! Laissez la Force agir sur votre corps. Attention à l’abus de ce pouvoir.

    lundi 07 décembre 2009 - 12:09 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    ;) Entraînement classique 2 : Vitesse


    Je viens de finir l'exercice de télékinésie et de lévitation. Je suis content d'avoir réussi. Pourtant, j'ai conscience que je dois encore beaucoup m'entrainer afin que cela devienne de plus en plus instinctif. J'espère un jour réussir à déplacer des choses par une simple pensée mais je n'en suis pas encore là. Je dois faire preuve de patience. Et en attendant, un autre défi m'a été lancé. Il s'agit de courir le plus vite possible vers le bout de la piste, à deux cent mètres.

    Kaarde : Tu n'as pas à te concentrer sur ton but ni ton parcours. Concentre-toi comme tu l'as fais dans les exercices précédents, et focalise ta volonté sur ton propre organisme. Puis lance-toi !

    Apparemment, je vais avoir besoin de m'échauffer un peu avant de commencer. Je ne dois pas foncer tête baisser. Une simple préparation physique est avant tout nécessaire. Je déclare :

    Moi : Je vois. Il y a quand même une différence notable avec les autres entraînements. Maintenant je vais devoir me concentrer debout et en mouvement.

    Kaarde : C'est tout l'intérêt. Ne t'inquiète pas de ce qui pourrait t'arriver, je vais courir à côté de toi.

    Cela me rassure un peu. Je vais ainsi pouvoir observer mon maître et évoluer progressivement dans cette épreuve. J'ôte ma bure, fais quelques tours de terrain, m'étire les bras et les jambes, ferme les yeux et commence à me concentrer.

    Kaarde : Lorsque tu te sens prêt, cours ! Je m'y mettrais en même temps que toi.


    Avant de piquer un sprint, je repense aux longues conversations que j'ai eu avec Chris et Keller. Ils avaient effectué l'exercice en question avant moi et avaient éprouvé quelques difficultés, de la fatigue notamment. Elle avait été provoqué par un abus du pouvoir de la Force. Maître Kaarde m'a d'ailleurs prévenu que ce dernier agissait comme un dopant et qu'il ne fallait pas en user. Bref, je n'avais pas intérêt à tout donner dès le début. J'irais progressivement.

    Moi : C'est bon maître, je suis prêt !

    Kaarde : C'est quand tu veux !

    J'attends quelques secondes et pars enfin. Mais ma course est plus un footing qu'autre chose. Maître Kaarde s'en aperçoit et me lance :

    Kaarde : Ne te concentre pas sur ce que tu pourras ressentir si tu cours trop vite. Le but est justement de te lancer directement dans la course. Imagine que tu doives échapper à un ennemi féroce.

    J'écoute les conseils de mon maître et oublie toutes les recommandations que je m'étais faites quelques instants plus tôt. Je fonçerai finalement tête baisser, quitte à souffrir comme mes amis padawans. J'accélère enfin et maître Kaarde s'en aperçoit. Sur les premiers mètres, alors qu'il court toujours à mes côtés, il se contente de m'observer et d'aller à la même vitesse. Puis, au bout d'un moment, il accélère afin que je fasse de même.

    Kaarde : Allez ! Maintenant, je veux que tu te concentres sur la Force et que tu augmentes ta vitesse. Voyons voir si tu peux me rattraper.

    Je n'ai pas le temps de lui répondre car déjà le jedi est parti loin devant. Il faut que je tienne la distance si je veux réussir l'exercice. Je me focalise sur mon corps. Même en mouvement, je dois me concentrer sur la Force. Je la laisse pénétrer en moi. Elle commence à agir sur mon organisme et augmenter progressivement mes capacités. Au bout de quelques secondes, elle m'a entièrement envahi, je sens qu'elle ne me quitte plus. Alors, je tente d'accélérer ma vitesse. Progressivement, j'ai l'impression que mon esprit quitte mon corps. C'est comme si mon corps voulait rester sur place alors que je continue de courir. Mais il est obligé de suivre. C'est d'ailleurs certainement pour cela que l'on dit du pouvoir qu'il agit comme un dopant.


    Alors que je médite, je me trouve malgré moi à la même hauteur que mon maître.
    Il m'envoie par télépathie :

    Kaarde : Et bien, voilà tu sembles y arriver !

    Ce compliment me fait plaisir mais je commence à sentir des douleurs dans mes jambes et je me demande si je n'ai pas trop abusé du pouvoir. Les padawans Chris et Keller, avec qui je parle souvent, m'avaient mis en garde contre cette sensation car c'est à partir du moment où l'on commence à ressentir les premiers points de côté qu'il faut freiner un peu le rythme. Fidèle à leur conseil, je ralentis donc un peu. Maître Kaarde prend par conséquent de l'avance sur moi. Dans mon estomac, je sens que la Force créer une boule d'énergie. Elle semble canaliser tout sa puissance. Avoir perdu en vitesse me permet de récupérer un peu. Je cours pourtant toujours assez vite.

    Plus j'avance, plus les effets secondaires du pouvoir se font sentir. J'essaie tout d'abord d'utiliser l'énergie canalisée par la force dans mon ventre pour me donner une meilleure résistance.
    Mais je me rends rapidement à l'évidence. Je n'irai pas plus loin. Je ne sais d'ailleurs même pas où je me trouve sur le terrain tant ma concentration a été grande. Alors je relâche un peu cette dernière et scrute les environs. Au bout d'un moment, j'aperçois Kaarde. Il est arrivé au bout du parcours avant moi. Je ne tarde pas à le rejoindre. Je m'arrête enfin, essoufflé. Une main sur mon épaule, il me demande :

    Kaarde : Alors, qu'en penses-tu ? Dur dur pour un premier exercice, non ?

    Moi : Heu...Oui, je ne suis pas parvenu à vous rattraper.

    Kaarde : Ce n'était pas vraiment le but, ne t'inquiète pas. Mais même devant toi, j'ai senti que tu avais augmenté ta pointe de vitesse.

    Moi : C'est vrai ! Avant de commencer à courir, j'ai pris un petit moment pour me concentrer. Ensuite, j'ai ressenti la force à chaque instant. Elle semblait me dire ce qu'elle voulait. Et lorsqu'elle m'en donnait les moyens, je pouvais accélérer ma vitesse. Au bout d'un moment quand même, j'ai commencé à ressentir des douleurs dans mes muscles. J'ai donc préféré ralentir un peu. Ai-je réussis cette épreuve maître ?

    -------------------------------------
    Que la force soit avec vous !
    May the force be with you !

    Je suis l'apprenti padawan de Kaarde.

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 09-12-2009 15:38

    mardi 08 décembre 2009 - 06:54 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Entrainement libre - Vitesse, Pressentiment, Soins

    Lieu - Yavin IV, l'académie Jedi

    Je suis rétabli! Enfin!! J'ai horreur de rester bloqué au lit à ne rien faire. Grâce à Maitre Kaarde et à la Force, je suis capable de me soigner très vite maintenant. Vraiment, j'ai besoin d'exercice! Un entrainement aux pouvoirs de la Force me ferait le plus grand bien en attendant le retour de mes padawans. C'est pourquoi aujourd'hui, je décide de faire quelques révisions: pressentiment, télékinésie, saut, vitesse, soins. Voilà un programme interessant.

    Je me lève et quitte l'infirmerie en direction de ma chambrée pour y retrouver mon armure. Je vais pouvoir exercer mes nouveaux pouvoirs avec ma deuxième peau sur le dos, comme je l'avais déjà fait pour le pouvoir de vitesse et de saut. Cette fois, un entrainement complet s'impose!

    J'enfile le Beskargam alégé et je quitte ma chambrée. Je passe par la salle commune et mange un morceau puis je sors dehors, par l'entrée principale du temple Massassi. Il ne me faut pas longtemps pour percevoir Maitre Kaarde et Zatila qui s'entrainent dans le coin. Je décide de les rejoindre. En quelques secondes, me voilà à leurs côtés.


    Zatila - Qu?! Maitre Ceno?? D'où sortez-vous?!
    Moi - Salut Zat'. Hof, je passais par là. Mes respects, Maitre Kaarde.
    Kaarde - Bonjour, Cenovii. Je vois que tu t'es remis de notre entrainement? Pendant que je te tiens, laisse moi examiner ta plaie.
    Moi - Elle n'y parait presque plus!

    Je retire ma cuirasse abdominale et divulgue mon ventre sans la moindre gêne. Maitre Kaarde m'examine et s'aperçoit que la plaie est parfaitement guérie, il ne reste plus qu'une petite cicatrice.

    Kaarde - C'est parfait. Je te félicite.
    Moi - Ca n'a pas été facile. Une semaine de convalescence a tout de même été necessaire. Au fait, que faites-vous ici?
    Zatila - Maitre Kaarde m'enseigne le pouvoir de vitesse amméliorée.
    Moi - Hm Hm, ce pouvoir est ma grande spécialité!
    Kaarde - Je sens que tu vas proposer quelque chose d'interessant.
    Moi - Une petite course à trois?
    Zatila - Mais! Je n'ai pas votre niveau!
    Kaarde - Tu t'en est bien sorti jusqu'ici, Zatila. Une nouvelle course pourrait t'aider à connaitre les limites de ce pouvoir.
    Moi - C'est décidé! Je suis là pour m'entrainer! Allons-y!

    Nous nous plaçons côtes à côtes au début d'une piste improvisée de 200 mètres. Je compte bien battre Maitre Kaarde! Nous nous accordons quelques secondes de concentration. Je me concentre dans la Force, tout comme Kaarde et son padawan. Puis le top départ est donné par Zatila. Immédiatement, je me lance à pleine puissance, augmentant jusqu'au volume de mes muscles pour aller plus vite. La Force est en action et mon coeur pulse à fond. Ma vitesse est à son comble. Dés le départ, je voulais surprendre le Maitre et j'ai pris une avance non négligeable d'une vingtaine de mètres. Je me sens léger, je cours à toute allure sans ressentir de douleur. Derrière moi, Kaarde a été surpris par mon départ canon et s'emploie pour me rattraper. Zatila est maintenant largué, sa précédente course lui a déjà épuisé beaucoup d'énergie.

    Bientôt la ligne d'arrivée! Je suis en tête mais le Maitre Guérisseur me rattrape à vue d'oeil! Mince! Je dois me dépasser pour le maintenir à distance! Mais il parvient à me rattraper en quelques secondes et passe la ligne d'arrivée juste avant moi... Arrrgh!!!!!!! J'ai perdu!! Zatila arrive bon dernier et s'écroule au sol.


    Zatila - Huuuf, huuuuf, vous allez trop vite! Et voilà que tout mon corps est engourdi!
    Moi - Kof, j'ai fini deuxième.
    Kaarde - Tu as failli me surprendre. Un chevalier n'est pas sensé courir aussi vite.
    Moi - Je cours depuis que je suis gosse. Je vous l'ai dit, la vitesse est ma spécialité. Néanmoins, cela ne suffit pas à dépasser un Maitre Jedi. Je dois encore progresser!
    Zatila - J'ai maaaaaal!!!!
    Moi - Vous permettez?
    Kaarde - Je t'en prie.

    Voilà une occasion parfaite de tester mes nouveaux pouvoirs. Je m'approche de Zatila et m'agenouille à ses côtés. Je lui demande de se calmer et de se concentrer sur sa douleur. Puis j'appose une main sur son épaule et ferme les yeux. Je ressens son organisme, il est éprouvé. Ses médichloriens sont en alerte. Je sens un bon potentiel de guérisseur chez le nautolan. Et puis je tente d'apaiser sa douleur, de la contrôler, comme pour contrôler la mienne avec la méthode appropriée. Cela ne marche pas tellement, Zatila est toujours en train de se tordre dans tous les sens. Le contrôle de la douleur ne peut pas s'appliquer aux autres. Peut-être que le soin marche mieux.

    Moi - Ne t'agite pas comme ça, ça va passer.
    Zatila - Hmmmff...

    Ca marche, j'arrive à soulager sa douleur. Mais quelque chose me bloque. Je ressens un manque dans ses muscles. Je me concentre d'avantage et perçois que c'est ce manque qui empêche Zatila de se remmettre sur pieds.

    Moi - Maitre, Zatila est un Nautolan. Il a besoin de s'hydrater en permanence. Un tel entrainement est dangereux si vous n'avez pas de l'eau sur vous.
    Kaarde - Mince! Je n'avais pas pensé à ça! Bien vu!
    Moi - Donnez-lui à boire et ça devrait passer. Zatila, ne t'inquiète pas, ces douleurs disparaitront d'ici peu de temps. Tu as beaucoup progressé depuis ton arrivé, je suis certain que ton Maitre est fier de toi.
    Zatila - Héhé... Merci Maitre Ceno...
    Kaarde - Bien, nous allons reprendre si cela ne te dérange pas.
    Moi - Je vous en prie. J'ai encore quelques entrainements à faire, bonne continuation à vous!
    Kaarde - A toi aussi.

    Je quitte Maitre Kaarde et Zatila et me dirige vers la jungle dense. L'entrainement ne fait que commencer!!

    ----------------------------------------
    HRP: Kaarde, Zatila, pardon de vous avoir interrompu.
    Si cela est dérangeant, veuillez me le faire savoir et je modifierai ce post.


    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 26-09-2014 18:47

    mardi 08 décembre 2009 - 13:11 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16764 Crédits Modo

    ;) Cenovii n'avait pas menti, quelle vitesse ! Je m'étais retrouvé forcé à pousser mon pouvoir à son paroxysme pour rattraper le jeune mandalorien. Zatila, en revanche faisait les frais de cette course supplémentaire.
    J'aidais le jeune nautolan à regagner l'intérieur de l'académie.

    Moi. - Bon, on va arrêter les frais pour aujourd'hui. Va te détendre dans un bassin ou un bon bain, et n'oublie pas de bien t'étirer pour éliminer les courbatures. On reprendra l'entraînement demain. D'ici-là, ménage-toi et repense à tout ce que nous avons vu.

    Zatila. - Bien, Maître.

    Le lendemain matin j'étais assis en tailleurs sur une terrasse qui surplombait les terrains d'entraînement à cinq mètre de hauteur. Mon padawan arriva bientôt sur les lieux, parfaitement à l'heure et me cherchant du regard.

    Moi. - Hep, Zatila ! Lêve un peu la tête !

    Zatila. - Maître ? Que faites-vous là-haut ?

    Moi. - Et si tu me rejoignais ?

    Zatila. - Comment ?

    Moi. - En sautant, pardi ! Voilà ton exercice du jour : le saut assisté par la Force !

    Zatila. - Euh, vous pensez que je suis prêt ? Je risque quand même plus qu'un essouflement, là !

    Moi. - Mais oui, aucun problème. Tu es suffisament agile et athlétique pour te lancer et je ne suis qu'à cinq mètres de hauteur. De toute façon si tu tombe je te rattrape. Tu vas simplement essayer de me rejoindre sur cette terrasse puis essayer de me suivre lorsque je descendrai.

    Zatila. - Quelle est la marche à suivre ?

    Moi. - C'est simple, c'est comme faire une poussée de Force vers le bas. Bien sûr pas question de prendre de l'élan avec le pouvoir de vitesse, hein ! Mais il est plus aisé de se concentrer pour le saut que pour la vitesse ou la télékinésie, vu qu'il s'agit d'une manipulation brute de la Force mais fort utile. La difficulté réside dans la réception au sol, donc attention à ne pas se propulser trop vite ! Maintenant dépèche-toi de monter !




    Entraînement classique 3 : le Saut

    Sauter haut et aussi savoir se réceptionner quand on tombe de plusieurs étages.
    •6m
    •12m
    •24m

    Quand utiliser ce pouvoir ?
    Est-il vraiment besoin de le dire ?
    Vous vous doutez bien qu’il faut avoir un obstacle devant soi et vouloir soit y monter soit y descendre. Mais tout comme la Vitesse, il ne faut pas en abuser. Votre organisme n’est pas fait pour vous réceptionner à des hauteurs pareilles. Donc, ne pas l’utiliser trop de fois d’affilée.

    Comment utiliser ce pouvoir ?
    C’est un pouvoir assez simple. Il vous faut utiliser la Force pour vous propulser lorsque vous montez et pour amortir la chute lorsque vous descendez. Pour vous réceptionner (que ce soit un saut vers le haut ou le bas), la Force sera encore sollicitée afin d’éviter d’endommager votre corps.
    Donc une petite préparation de concentration dans la Force sera nécessaire. Selon la hauteur le temps variera, mais aussi selon votre rang. Dans tous les cas, ce temps de concentration est inférieur à celui pour la vitesse.
    Il est conseillé de choisir un terrain mou et une petite hauteur pour commencer. Selon votre rang, l’exercice pourra être moins sécurisé.
    Conseil pour vous entraîner :
    Trouvez-vous un endroit en surplomb et essayez de l’atteindre. La branche d’un arbre, le rebord d’une fenêtre, de préférence ouverte, une montagne, une bute, un mur,…

    Points essentiels à retenir et à appliquer
    Petite concentration dans la Force avant d’effectuer le bond.
    Bien calculer la hauteur (ou la descente) et ne pas se surestimer.
    Effectuer le saut et utiliser la Force pour se réceptionner.
    Avoir confiance en soi.

    lundi 21 décembre 2009 - 15:08 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide