Guildeurs contre Empire Hutt (page 6)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar denis_sith_

    denis_sith_

    2336 Crédits

    Je sortait de l'hyperespace.

    moi>Allo edoras?C'est moi!!! Alors tu t'amuse sans moi!!!! Je peu faire quoi pour toi?
    edoras>Viens me rejoindre dans la station de réparation, pose toi à côté du Soleil Bleu.
    moi>Ok je serai bientôt là! Y'a du monde à tuer?
    edoras>Non pour l'instant tout est calme. Je sui avec maggy, rejoins-nous.
    Je me posa pres du Soleil Bleu et je me dirigea vers le croiseur aux armes de Gardula le hutt.
    La station était très grande.
    moi> Trop grande pour être vide... Il doit y avoir du monde mais pourquoi ils ne se montrent pas?


    [Ce message a été modifié par: denis_sith_ le 22-01-2005 20:04]

    samedi 22 janvier 2005 - 19:14 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maggy

    maggy

    3477 Crédits

    Mag: On saute?
    Edo: Allé
    D'un bond nous nous retrouvions suspendus aux filins, d'autres à côté maintenaient des caisses avec certeinement de l'alcool à l'intérieur.
    Mag: euh...personne n'est sorti?
    Edo: c'est un attrape nigaux
    Mag: je propose d'essayé de sortir d'ici, ou bien de monter un campement à travers les filins... bon d'accord, sortons
    Edo: fies toi à mon instinc, cela ne me dit rien de bon
    Mag: Ohhh sois...
    au moment où Edo s'apprettait à rejoindre un autre filin, un tir lui frolla l'une de ses santiags
    Edo: oups ca sent le roucis
    Mag: derrière!
    Edo: combien ils sont?
    Mag: je sais pas, 6 ou 7 je n'ai pas bien vu
    Edo: essayes de te mettre à l'abris
    Mag: tu crois que je fais quoi là?
    Edo: Les banthas! ils tirs sur les filins, faut dégager d'ici en vitesse, sinon on va se faire coincer
    Mag: je suis prête
    [i]Edo avait déjà sorti son blaster et répliquait tant bien que mal aux avalanches de tirs.

    Edo: Tu attends quoi pour me filler un coup de main

    lundi 24 janvier 2005 - 02:07 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    Tu attends quoi pour me filer un coup de main?

    Sur ces bonnes paroles, je me remis à tirer... en économisant mon chargeur. Il n'y avait qu'un tout petit angle de tir. Une jambe passa dans cet angle, je fis feu, un Klatooïnien tomba en hurlant de douleur. Je lui offris un tir dans la tête pour abréger ses cris.
    Je me rendis soudain compte que je ne sentais plus la présence de Maggy à mes côtés. Je glissai un oeil derrière moi : personne. :fou:
    J'entendis alors un cri pousé par cette chère enfant, elle atterit dans le dos de l'arrière-garde des mercenaires. Il fut projeté en l'air et retomba contre deux de ses camarades, il était déjà mort avant de quitter le sol.
    Je me relevai et arrosai l'avant-garde, avec le système préféré de Jesand : "un tir = un mort" :craneur:
    Il restait quatre mercenaires en état, plus un borgne (qui l'était pas au début de notre altercation, je précise).
    Des tirs passèrent à un mètre de moi et abbatirent deux pas-beaux, Denis venait d'arriver. Mon couteau essaya la chirurgie de pointe sur le borgne, mais il n'y survécut pas :D Maggy s'occupa des deux derniers puis s'assit à terre, histoire de souffler un coup.

    Édoras : Merci Denis, bienvenue à bord. ... Comment as tu fais ça, Maggy?
    Maggy : J'ai profité d'une accalmie pour passer derrière d'autres caisses, puis avec un peu d'élan un un beau salto, j'ai pu m'accrocher aux filins -de justesse- avec les pieds. Un petit redressement plus tard et je remontais la troupe d'affreux par la voie des airs. La suite, il suffisait de se laisser tomber.
    Denis : Joli ! Mais je croyais que la situation était censée être calme, Édoras?
    Mr Météo : Les prévisions ne sont pas toujours exactes, et cette averse orageuse n'était pas prévue au programme.
    Denis : On fait quoi maintenant? Et c'est quoi ce vaisseau?
    Le proffessionel : Je vais toujours achever cet Humain qui tente d'attraper son blaster sans que je ne le vois, ensuite nous allons visiter ce vaisseau et probablement le piller, puis le détruire. J'ajouterai que c'est un croiseur Gozanti, pour ton information. De plus, sache que Maggy va se faire un devoir de partager cette bouteille d'alcool qu'elle tente de cacher sous ses vêtements ^ ^ Il doit y en avoir d'autres, et si c'est du bon on s'y alimentera.

    Nous pénétrâmes dans le croiseur. Au passage je donnai un coup de pied dévastateur sur la face d'un Rodien qui nous attendait dans l'ombre, le pauvre n'y survécut pas, mes Santiag's se montrèrent éfficace et son visage -enfin ce qu'il en restait- se colora de rouge, tandis que ses sinus furent perforés par de fines aiguilles en duracier. Je réprimai un frisson de dégout et nous fouillâmes bientôt la cuisine.

    Un petite fille : Hé! Regardez ce que j'ai trouvé : de la viande de bantha fraîche, la nourriture des mercenaires Humains.
    Un contrebandier avertit : (donc il en vaut deux, mdrr) Pas mal du tout! Mais tu fais figure d'amateur par rapport à MA trouvaille : trois caisses de 12 bouteilles d'un litre d'alcool chacune, provenant de Malastare. Un verre?

    Je versai trois verres de ce liquide et nous goutâmes, Denis grimaçat, Maggy crachat, et je lancai mon verre contre le cadavre sanglant du Rodien, histoire de désinfecter les plaies (d'un mort :D j'aurais du me faire médecin sans frontières).

    Édo : Quel poison! Les Hutt boivent ça? C'est pourtant rangé avec la nourriture du personnel Humain! Même dans la Bordure Extérieure ils en ont de meilleurs! Beuh... =(

    Un bruit raisonna dans le vaisseau, celui d'un objet métallique qui venait de tomber.
    Mon prodigieux cerveau (un peu serrées au niveau des chevilles ces bottes) interprêta ce bruit commé étant une cartouche énergétique d'un Blaster DL-44 tombant à terre, vide. Je supposai que le propriétaire venait de recharger, et le bruit ne venait pas de cette pièce, mais de celle d'à côté.

    :jf:

    mercredi 26 janvier 2005 - 10:39 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Jesand

    Jesand

    7509 Crédits

    La porte se vérouille, nous donnant le temps de voir la pièce.Sibass active la lumière. On remarque qu'un cadavre est au sol. Celui d'un humain. Il y a une alarme au mur. Mais le pauvre, il ne l'a pas rejoint.
    - Surveille la porte, je fouille.
    Sans commentaire, Jésand colle son oreille contre la porte et écoute.Sibass fouille dans les papiers du bureau, à la quête d'information. Les boîtes doivent être livrer dans une semaine.
    - Jes'. Ils vont passer les boîtes en contrebande. L'argent ainsi ramassé, ils pouvaient s'acheter du martériels millitaire pour être plus impossant. Ils voulaient aussi avoir plus d'autorité et d'esclave..
    Sibass sert son poing.
    -Du calme. Je contaque Edo.
    Après une courte discution, un bruit dans le couloir dit de fermer la conversation.
    -Edo. On va avoir de l'action.
    Il éteint le comlink.
    -Jes'. Il y a une pièce là.
    -Tu vas où.
    - Me cacher dans une autre.
    Les deux guildeurs se séparent. Jésand ferme la porte, tire son grappin au plafon, enlève une plaque et se flisse entre le plafond. Sa crètre frotte.
    -Aie.
    Il replace la plaque quand il entend une explosion. Parmis les petits trous entre les plaques, ils voient des morceaux partir dans tous les sens.Jésand se dirige vers le trou béant fait par l'explosion. Puis, dès qui veut descendre. Un bruit mat se fait entendre. Un bruit de vibro-hache suivit d'un laser. Jésand descend le plus vite en se cognant la tête. Il tire deux lasers et flanque un coup de pied rapidement. Il descend un autre homme, se jette au sol et sort son Zhaboka. D'un simple geste, il coupe les jambes d'un Aqualish. Pour terminé, il se relève et flanque un coup de pied au nez. Sibass apparait et lance sa vibro-hache vers Jésand qui l'évite. Un mercenaire de moins. Jésand tire deux autres lasers en faisant quelques moulinet. Des mercenaires affluent encore. Puis, ils sont au sol.
    -Fait mal le coup à la jambe.
    - Maintenant, on trouve les esclaves.

    mercredi 26 janvier 2005 - 23:10 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Sibass

    Sibass

    4239 Crédits

    Mais nous n’en eumes pas le temps. D’un coup de coude, un homme força une porte. Sa tête vola, tranché par la lame de Jes’.
    Deux autre tentèrent de forcé le passage, mais ne purent s’en vanter longtemps.
    - On fonce !
    - Quoi ? SIBASS, NON !

    Je sorti en hurlant, et abattit ma hache sur le crane d’un rodien. J’utilisais toute ma force pour déplacé le corps (la lame toujours fiché dans sa tête) afin de m’en servir de bouclier. Je sortit mon DL-44 après avoir déverrouillé une sécurité. J’appuyais sur la gâchette un moment, avant de relâcher.
    Le tir transperça le rodien, et projeta l’un des homme plusieurs mètres derrière. Jesand sauta en hurlant sur deux humains, qui s’écroulèrent, mort.
    Plusieurs tirs fusèrent. Jes et moi y répondîmes ardemment. Je chargeais, me protégeant le mieux possible.
    Ma lame apparue a mon poignet comme par magie. Un twi le’k tomba, les mains noué autour de son cou dans l’espoir vain d’empêcher son sang de couler.
    Un nouvel échange de tir eut raison de la majorité de nos ennemis. Démoralisés, les derniers prirent la fuite.
    - Sib’, on en poursuit ?
    - Non, ils connaissent mieux la station…
    - Ce serait dangereux.
    - Ok, on continue...
    -------------------------------------
    Marié à la plus belle de toutes, Maggy!
    Parrain de thedarkani et de Meggyra
    Rédac chef du Bl

    [Ce message a été modifié par: Sibass le 27-01-2005 00:39]

    mercredi 26 janvier 2005 - 23:47 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Jesand

    Jesand

    7509 Crédits

    -Faudrait je pense à mettre la même arme sur mon armure, lance le vurk en poitant la lame sur le poignet à Sibass.
    - À toi de voire.
    - On va où?
    - On va suivre les couloirs et trouver l'endroit où sont placé les esclaves.
    -Chose simple à faire.
    -Mais dure à trouver.
    Les deux avancent dans les couloirs, emboitant les cadavresm ouvrant les portes, défonçant ceux qui refusent de s'ouvrir. Juste quelques hommes tentent de nous attaqué. Mais ils tombent rapidement. Aucune trace des esclaves, par contre.
    -Ils doivent bien être quelques part.s
    -Sib. Un ascenceur.
    Les deux rentrent et l'active.
    - Bon. On se sépare.
    -C'est risqué. Je pense que rester en groupe serait mieux pour débuter cette recherche à ce nouveau.
    L'ascenceur ouvre. La recherche ne dure pas très longtemps. La deuxième salle contenait quelques Twi'leks, un vurk, un Gand, des humains et d'autres.
    - On fait quoi.
    - On lève les mains, dit une voix à l'arrière. Jésand ne se tourne pas la tête pour regarder les soldats. Il murmure :
    - Sib, 10 soldats armées de ..... Blaster E-11, comlink et peut-être des détonateurs. On fonce?
    -Nah, j'ai une meilleure idée.


    Lol, moi pas d'idée. à toi de voir

    samedi 29 janvier 2005 - 21:07 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Sibass

    Sibass

    4239 Crédits

    Merci, jes’…

    - Lève tes mains, Jes’
    - Quoi ?
    - Tu as bien entendu…
    - Ecoute ton copain.
    Ils nous passent les menottes.
    - Sibass !
    - On aurait eu aucune chance.
    - Mais… Tu as raison, mais… enfin, on est prisonnier.
    - On est pas les seuls.
    - Cool. Finir en esclave. Je te revaudrais ça.
    - La ferme ! Vous quatre, fouillez les couloirs, ils sont peut être pas seul.
    - Bien, chef.
    Ils disparurent dans l’instant.
    - Faut prévenir les autres plate formes. Si jamais elles tombent entre leurs main, je pense que… Non, pas ici, les murs ont des oreilles [il nous fixe du regard] Vous deux, surveillez les.
    - Tu vois, ça s’arrange.
    - Formidable. On arrache la cloison, et on est libre.
    - Insulte moi, murmurais-je.
    - Quoi ? Sibass ?
    - Vas y.
    - Euh. *****
    - Aie l’air convaincu, veux tu, et fort.
    - ****** !
    - Quoi ?
    Je décrochais un coup de pied dans le genoux de Jes’.
    - Eh, mais ça va décidément pas, toi !
    Les deux gardes nous regardaient, amusé. Jes’ eu le droit à un autre coup de pied.
    Il répliqua.
    Dans le ventre… Je me tordit (réellement) de douleur.
    Je ne pouvais pas lui expliquer mon plan, mais là, il pouvait faire gaffe quoi !
    Enfin, bon, le principal, était que je me recroqueville de douleur.
    Et, oh miracle, apparut dans ma main, glissant de ma manche… Un cutter laser !
    Les menottes sautèrent vite. Jes’ m’adressa un discret sourire.
    Je me levais brusquement.
    Les gardes restèrent interdit.
    Je décrochait au premier, et un coup de poing, et sa mâchoire. Le second leva son arme. Je lui tranchais la gorge avec le cutter (j’aime pas les gorges ennemies…) Le premier tenta de se relever, mais je lui plantais le cutter entre les deux yeux. Je libérais Jes’.
    - Les esclaves…
    - Pas le temps, Sib’. Si les autres donne l’alerte…
    - Tu as raison…
    Nos armes reprirent leurs places normale.
    Nous sortîmes prudemment… Pour tomber nez a nez avec les autres zigoto, sortant de la pièce d’en face.
    Jes’ et moi tirâmes de concert. Deux hommes tombèrent. Un humain nous attaqua. J’esquivais le premier coup, mais le second me fit voir quelques chandelles.
    L’autre homme tenta de fuir. Jes’ l’abattit.
    Je frappais mon adversaire, qui tomba lourdement.
    - Interrogeons le.
    - Ouaip. A qui sont ces plates formes ?
    L’homme sorti un blaster, tira. Le coup ricocha sur mon épaule (vive les armure^^) Jes’ tira, en pleine tête.
    - Encore un qui ne parlera pas.
    - Ouaip… dit, Jes’, si un jour on en a marre, on pourra toujours se recycler… que dis-tu d’artiste peintre ? lui demandais-je, montrant le sang sur le mur.
    - J’en dit que t’es vraiment immonde. Allons aider les esclaves.
    - Hum… bon plan. N’empêche que : Jes’ et Sib’, peintre au blaster. Un art sang contrainte. Qui vous coagulera sur pla…
    - SIBASS !

    vendredi 04 février 2005 - 05:00 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Jesand

    Jesand

    7509 Crédits

    LOL!!!!!!!!!!! SUPER!


    -SIBASS!
    - ok ok.. Je pensais que c'était une bonne idée.
    - On y repensera un jour, quand on sera accroché à une cordre. Ils sont où les esclaves?
    -Ils sont partie avec.....
    - Les *****(Finalement, je l'aime bien ce mot^^(c'est quoi???)
    Jésand prend une cellule au sol et change celle d'un blaster ennemie.
    - Ce type utilisait mal le blaster. Regarde moi ça. à deux doigts de lui fondre dans les mains!
    Les deux courent à une rytme soutenue. Ils trouvent rapidement les esclaves, mais quelques hommes sont avec eux.
    - Sib'!
    Sibass lance la vibro-hache à Jésand qui l'abbat en tournant sur la tête d'un garde. La lame au poignet de Sibass s'enfonce dans une gorge. Avec l'autre main, il prend le blaster du mercenaire et tire sur un autre mercenaire. Jésand donne un coup de pied au ventre, suivit d'un au nez. L'homme tombe au sol, le nez renfoncé dans la tête. Le dernier prend ses jambes à son coup. Sibass reprend sa vibro-hache et la lance. L'homme tombe, inerte.
    -On aurait pas du faire ça devant eux...
    - Pas grave!, lance Jésand. Ils doivent avoir vu pire.
    Sibass s'approche du groupe de 12 esclaves. Il leur parle poliment, disant qu'ils sommes là pour les libérés. Mais trois ne comprènent pas le basic.
    - Les hutt ont apris leurs langague au plus vieux, dit-il en poitant un vurk,un humain et un aqualish.
    Sibass lance quelques choses en hutt. Jésand l'approuve et dit qu'ils vont les mettent en sécurité. Jésand prend son comlink :
    - Edoras, Maggy, Greedo et dark_dave. Nous avons 12 esclaves ici. Nous allons allez mettre en sécurité.
    Jésand éteint le comlink et fait signe aux esclaves de les suivre. Sibass prend la tête du groupe.Jésand reste en arriière, survaillant tout.
    -------------------------------------
    Jésand....
    Seul vurk digne de se nom.
    Membre très fier d'être guildeur.
    Tire avant et

    [Ce message a été modifié par: Jesand le 04-02-2005 23:30]

    vendredi 04 février 2005 - 23:12 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maggy

    maggy

    3477 Crédits

    Maggy: je n'aime pas ce bruit!
    Denis regarda Edo d'un air interrogateur. Plus personne ne bougeait. On aurait entendu un jeune Togorien ronronner à 3 parsecs.
    BOUMM!! Une explosion se produit et d'un coup plus rien n'est visible dans la pièce

    Maggy: c'est quoi ce truc?
    Edoras: sûrement un détonateur personnalisé pour émettre du gaz, restez près du sol à défaut d'avoir un masque.
    des tirs commencèrent à se faire très proche, Edo répliquait mais la visibilité était vraiment mauvaise.Maggy: sortons de ce côté, la fumée ne nous gênera plus!
    nous commencions à nous diriger hors de la salle pour nous retrouver sans un couloir sombre. Denis se mit à courir mais s'arrêta sec dans son élan
    Denis: il y a des types de ce côté!!
    Edoras: ***** un guet-apens, on s'est fait avoir
    Maggy: Ppa on s’occupe de ce côté du couloir, tiens bon de ton côté, si l'un de nous flanche on va se faire prendre en sandwich
    [i]Denis sorti son DD6 et...

    Maggy: c'est quoi ce joujou?? Tu ne vas pas aller loin avec ce truc! Ranges donc ça et tiens je te laisses mon DL-44 mais prends-en soin, c'est un cadeau sentimental! arf Edo... même pas offrir une arme à son filleul :non:
    Denis: euh...merci
    Denis commençait à tirer comme un frénétique dans le couloire, je sortais mon arbalète et faisais de même sauf que personnellement j'avais adopté avec cette arme la technique de Jes'=>un tir=un mort. Je m'approchais du bout du couloir et regardais nos assaillants
    Maggy: Denis, couvres moi
    Denis me fit un signe de la tête montrant son approbation. Il se découvrit et tirait partout. Je me penchais alors et visais le premier venu, pleine tête
    Maggy : Edo il reste 5 gars de notre côté ça va aller et toi ?
    Edoras : pas de problèmes je m’amuses comme un enfant, il m’en reste 4
    Denis visait et ses tirs finirent par payer, il en dégomma un en plein cœur, enfin il ne restait plus qu’un trou à la place, Denis m’esquissa un souri non mécontent de son travail. Je recommençais mon attaque et mais mon tir percuta quelque choses explosa, j’avais sûrement touché une caisse qui contenait de l’alcool, le type juste devant était mort sur le coup. La visibilité étant assez mauvaise je ne voyais pas s’il y avait d’autres caisses.
    Denis : Il te reste un détonateur thermique ?
    Maggy : Oui deux… eniki c’est parti. Pp ca va sauter !! :eplos: :eplos:

    -------------------------------------

    Mon amour à Sibass, mon mari
    fille d'Edoras et de Mirax
    soeur d'Obiwan14 et de DocBeldom

    [Ce message a été modifié par: maggy le 05-02-2005 03:09]

    samedi 05 février 2005 - 03:07 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    Et ça sauta, en effet.
    BRAOUM

    Sunny, en privé à son maître : Édo, y a cinq chasseurs qui viennent de sortir de l'hyperespace, je fais quoi? Je précise que le cinquième est arrivé derrière les autres, qui étaient en formation. Il est d'un autre type, d'ailleurs.
    Le "maître" de l'I.A. : Reste, camoufle toi et attend notre retour. Bon, on y va, mes compères? ca ne tire plus...

    Et il y avait une bonne raison : les machabbées ne tirent pas au blaster.
    Nous enjambâmes les cadavres, et finîmes l'inspection du Citadel, seul un mercenaire Klatooïnien y trouva la mort. Ensuite, Maggy copia les informations contenues dans la base de donnée du Croiseur Citadel.
    Nous sortîmes du Croiseur et décidâmes (c'est beau, le passé simple 8) ) d'explorer les autres vaisseaux.

    :jf:

    samedi 05 février 2005 - 20:01 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

100 fans connecté(s)

Evénements

Star Wars Celebration 2020

27 août 2020 - 30 août 2020

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide