DEXTER : Le dernier padawan - Tome II (page 2.2)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Padme111

    Padme111

    26157 Crédits

    Merci pour vos commentaires, cela fait vraiment plaisir.

    Effectivement, c'est à travers ce que Dexter apprend et ce qu'il va vivre qu'il changera.  Comme tous le monde, il doit mûrir.

    Je vous laisse donc découvrir ce chapitre qui est plus axé sur le dilemme de Padmée, mais aussi sur la dur réalité des parents qui d'un côté aime leur enfant et veulent ce qui a de mieux pour lui et de l'autre, n'ont pas envie d'être séparer de lui. 

    09 - Révélations

    Lou – QUOI !? COMMENT ‼ ?

    Le Besalisk manque de s’étrangler avec la boisson chocolatée. Il n’arrive pas à croire ce que vient de lui dire Padmée. Ro’Xane s’est assise dans le fauteuil les bras tombant sur les accoudoirs. Vyvacy trouve que son épouse avait cruellement manqué de diplomatie et tente de rattraper la situation. Etant très embarrassé, le Phoenicien se sent prix entre sa femme et ses amis. Même s’il y a quelques temps, Lou lui avait demandé son aide pour que Pad accepte de former Dexter, là c’est ce même Besalisk qui refuse de le laisser partir sans lui.

    Vyvacy – Lou, ce que Padmée dit, c’est que nous pouvons réellement veiller sur le petit. C’est juste un voyage sur Ilum. Une fois qu’ils ont trouvé les cristaux, nous rentrons sur Phoenix où l’on se donner rendez-vous chez nous.
    Ro’Xane – Vyvacy, que Padmée et Lou’Xan trouvent leurs cristaux n’est pas le souci…
    Lou – Et avec quel vaisseau si ce n’est pas le MynockII ?? Hein ?
    Vyvacy – J’avoue ne pas trop te comprendre Lou. Cela fait dix ans que tu demandes à ma femme pour qu’elle prenne ton fils comme Padawan. Là, elle accepte enfin et tu sembles t’inquiéter pour un simple voyage ?
    Padmée – Lou, j’ai l’habitude de ce type de mission. C’est presque une routine.
    Lou – Une ROUTINE !?‼ Non, rien n’est jamais une routine avec toi, PAD ! Oui, c’est vrai que je désirs que tu formes mon petit Dexter à la Force. Il en a besoin car je ne veux pas qu’il tourne mal, je ne veux pas que le côté obscur le transforme en un Sith. Mais il n’a jamais été question qu’on arrête de veillez sur lui !
    Ro’Xane – Pad, ce n’est pas méchant, mais je ne comprends pas pourquoi tu refuses que nous soyons votre transporteur ?

    Padmée était très partagée entre leur dire le contenu du cauchemar ou de garder ses craintes pour elle. Il n’est jamais facile pour des parents de laisser leur enfant grandir sans eux, d’autant plus qu’il n’a pas encore onze ans. Pourtant, le pire n’était pas de leur dire que Lou’Xan avait vu la mort de son père. Non, le pire c’était d’affronter son plus vielle ami, Lou Cho, le Besalisk qui à de nombreuses reprises fut plus qu’un père pour elle que son propre géniteur. Elle baisse la tête, presque résignée. Oui, Lou avait raison. Depuis qu’il l’a connait c’est soit les ennuies qui courent après Pad, soit Pad qui court après les ennuies. Sa vie n’avait jamais été une routine jusqu’à son mariage avec Vyvacy. Et là, aujourd’hui au fond de son cœur, elle sait que cette mission ne sera pas une simple routine. Elle le sait, elle le sens alors que rien ne laisse présager des ennuies.

    Pad – Très bien Lou.

    Vyvacy étonné qu’elle capitule – Pad ?

    Ro’Xane – Merci d’être raisonnable Padmée. Nous te remercions d’avoir prix Lou’Xan comme padawan. Sois en assurée. Le MynockII est de tout façon t’a seul option.

    Lou reste silencieux et fixe l’humaine. Son mari n’était pas le seul à trouver que ce fut facile de convaincre l’ex-Jedi de renoncer à sa décision aussi facilement. Padmée lui cacherait-elle autre chose ? Le Besalisk est certainement la personne qui la connait le mieux dans tout cet univers. Et la réponse à la question est « oui ». Lou attend que le Phoenicien obtienne une réponse.

    Vyvacy – As-tu changé d’avis ? On part vraiment sur Ilum avec les Cho au complet ?

    Silence

    Ro’Xane – Padmée répond ?

    Silence

    Vyvacy – Tu veux leur dire…
    Pad – Non.
    Lou – Me dire quoi ?

    Vyvacy est un peu dérouté. Si elle ne voulait pas parler du cauchemar, alors pourquoi garder le silence ? Elle savait que ça finirait ainsi. Padmée a le cœur très partagé entre la vérité qui fait peur et la promesse faite à Lou’Xan de ne rien dire à ses parents au sujet de la prémonition de la mort de Lou. Elle n’avait plus d’autres choix que de laisser Lou en arriver à cette conclusion seule.

    Pad – Je vais préparer mes affaires. Quand est-ce que Dexter rentre ?
    Ro’Xane – Avec mon père… je dirai vers l’heure du dîner.
    Vyvacy emboîtant l’idée de sa femme – Ok, alors nous dînerons ici et ensuite nous embarquerons pour Ilum.
    Pad – Exactement !

    Lou laisse les Brûle quitter la pièce. Il connait l’humaine, elle est partagée. Elle veut qu’il devienne quelque chose mais quoi ?

    ***

    L’heure du dîner

    Liviane s’affaire en cuisine avec Ro’Xane. Vyvacy et Lou discutent de l’itinéraire à suivre. Le Phoenicien admire le sang froid du reptilien. Il est inquiet, suspicieux et roublard. Vyvacy évite diplomatiquement toutes conversations autour du petit Dexter. Padmée apporte les derniers bagages dans le hall d’entrer en usant de la télékinésie afin de ne rien porter en main. Elle s’étonne encore de la difficulté d’user de la Force. Elle a besoin d’une concentration plus grande car le côté lumineux a encore faibli. Elle avait fuit Lou toute la matinée.

    Et lorsqu’elle fut à l’entrée, elle frissonna. Son regard est au loin à travers la vitre de la porte. Il n’y a encore rien ni personnes, pourtant, elle frissonne. Usant de la Force, elle lance le sens de la Vie là-bas vers ce point à l’horizon qui l’a alerté. Elle met deux fois plus de temps avant d’obtenir un résultat. Étrangement, c’est la présence de Dexter et Djovan qu’elle ressent, mais rapidement elle réalise qu’ils ne reviennent pas seuls. Elle recentre ses sens en fermant les yeux. Cette troisième présence est sournoise, inquiet et triste… ? Elle connait cette aura, elle l’a déjà senti… c’est…

    Pad – Obja, le Bothan ?

    A quelque mètre d’elle, Vyvacy arrive et la voie inquiète. En entendant l’interrogation de son épouse, il est étonné. Ce Bothan devait être sur Courscant à s’occuper de la sécurité de la famille Sorvin. Alors qu’est-ce qu’il ferait ici ?

    Vyvacy – Chérie, es-tu certaine de ce que tu ressens ?
    Pad – Oui, Obja est ici. Il arrive avec Dexter et Djovan.
    Lou les rejoint en les entendant – Djovan a accepté Poilu à venir ici… Cela ne présage rien de bon.

    Pad se retourne enfin sur Lou et leur regard se croise pour la première fois depuis la matinée. Le Besalisk n’a nullement besoin de la Force pour comprendre que Pad a peur… Peur, oui, mais pas d’un Bothan ? Oh non… Lou vient enfin de comprendre… Pad a peur pour lui !

    Lou – MOI ! C’est de moi qu’il s’agit Pad ?
    Pad – Lou, je … Je lui ai promis de ne rien te dire.

    Vyvacy les regarde tour à tour. Il ne sait plus ce qu’il peut ou pas dire. Il admire le Besalisk de lire aussi bien en Padmée, même s’il regrette de ne pas atteindre se degré de complicité. Il se console en l’acceptant tel un beau-père même s’ils ne sont pas de la même espèce.

    Lou – Ne dis rien à ma Jade, cela inquiéterait trop.
    Pad – Promis Lou. Je…
    Lou – Ne fais aucun promesse Pad. Tu pourrais avoir du mal à la tenir.

    Pad ressent les trois présences approchés puis s’arrêter et discuter. Elle voudrait tendre l’oreille, mais cela ne servirait à rien, elle sait ! N’est-ce pas l’objet d’une de ses visions ? Elle se souvenait…

    « Frey – Non, Dexter, tu ne le peux pas.
    Djovan – Et pourquoi ?
    Frey se tourne vers le grand-pa – Il est un forceur.
    Djovan – Et alors ?
    Dexter – Oui, et alors ? »

    C’était trop peu pour elle comprendre le contenu de la conversation, mais elle en avait conclu qu’être détenteur de la Force devenait dangereux pour Lou’Xan. Ce fut une raison supplémentaire pour prendre l’enfant sous sa protection.

    ***

    Djovan, Dexter et Frey étaient enfin entrés dans la demeure Jettster. Padmée n’était pas ravie de revoir le Bothan. Elle avait eu de très mauvais rapport avec cette espèce. D’abord avec un grand maitre Jedi ensuite d’autres ennemis issus de Botawii. Pendant la guerre contre le SEZ, il y a eu encore Wartk Mohel’Hya, Sénateur président la commission judiciaire du sénat.

    Sa rencontre avec Frey’Obja fait l’objet d’affreux souvenirs : Sola O’Keffe, sa clone(9). Elle était blessée car elle avait été torturée par Dark Spencer. Et cet ami de Lou était venu lui offrir un médic-pack sur Naboo. Revoir cet être poilu ravive que de mauvais souvenirs à chaque fois.

    Padmée se doutait que Lou avait du parler à Obja de son passé avec son espèce car il ne semblait jamais se formaliser de ses réticences. Et puis, si ce Bothan avait réussi à devenir ami avec Lou, c’est qu’il devait quand même être exceptionnel !

    Frey venait de réexpliquer à tous les adultes ce qu’il venait de dire à Dexter. Celui-ci était resté dans un coin de la pièce toujours prés de son père. Padmée n’aimait pas du tout ce qui ce tramait politiquement parlant. Surtout après le meurtre de Mahan et l’accusation de la mort de celui-ci sur son frère.

    Pad – Et vous pensez que c’est lié avec le meurtre de Mahan ?
    Frey – Je n’ai fait que recouper et expliquer ce que je sais. J’ai un don pour réaliser des analyses empiriques.
    Dexter – C’est quoi ça ?
    Liviane – La recherche empirique, c’est la recherche ayant pour objet des données ― données réelles issues de l’observation et/ou de l’expérimentation et/ou d’interactions dans un environnement d’apprentissage à distance, etc.
    Ro’Xane – Autrement dit : c’est prendre chacune des données que l’on a et les recouper ensemble. Ensuite, on pose différentes hypothèses possibles. Et au finale, on retient celle qui est la plus probable. Et on se base sur celle là pour prouver que notre hypothèse est exacte. Si les preuves sont absentes ou si on trouve d’autres éléments, alors on remet en question notre hypothèse et on repart sur une autre.

    C’est très compliquer pour Dexter de comprendre.

    Lou – Donc, tu crois que l’explosion qui a tué Felizon Sovrin et blessé Fersci est en lien avec le meurtre du chancelier ?
    Vyvacy – Pensez vous que les Jedi ont joué un rôle dans l’un ou l’autre ?
    Frey – Non, Lou. Et non, Sénateur Brûle. Je pense que la politique actuel est occupé d’éliminer tous les politiciens qui croient et aiment l’Ordre Jedi.
    Pad – Mais pourquoi ? Qui est derrière tous cela ?
    Frey – A ces questions, je n’ai hélas aucunes réponses satisfaisantes.

    Pad remarque le dernier mot : « Satisfaisantes ». Elle connait les Bothans et leur subtilité à dévoiler uniquement que ce qu’ils veulent et quand ils le veulent.

    Pad – Mais votre analyse empirique, elle vous dit quoi ?

    Vyvacy lève les yeux au plafond ! Le manque de diplomatie de son épouse est déconcertant. Si quelqu’un dans la pièce avait un doute de l’animosité qu’elle a avec l’espèce Bothan, il n’en a plus aucun doute. Mais à sa plus grande surprise, Obja ne s’en formalise pas.

    Frey – Bien vue ! Elle me fait envisagé qu’un organisme ou une personne manipule la politique.
    Pad – Oui, mais dans quel but !?
    Vyvacy – Pad, s’il te plait. Frey est de notre côté.
    Lou – Pas la peine Flam, elle a un trop rude passé avec les poilus.

    Frey essayé d’ignorer les sarcasmes de Lou.

    Frey – Faire tombé l’Ordre Jedi.
    Pad – Ca j’avais compris, mais pourquoi ? Quel en est le but ? Le seul qui aurait pu avoir cette idée est mort.
    Lou – Baaaaaaal ?
    Pad – Oui !
    Dexter – C’est qui, lui ?
    Pad – Le plus spécial des seigneurs Sith qui ne m’a jamais été donné de rencontrer. Mais il est mort.

    Sur Coruscant, Pad avait hémi l’hypothèse que Baaaaaaal fut vivant. Kiad, Weegde et Doc n’avaient pas cru cela possible. Alors l’ex-Jedi s’était convaincu qu’elle avait une imagination trop débordante. Elle avait décidé de ne plus remette en question le décès du Sith sauf si elle rencontrerait d’autres soupçons d’une résurrection. Jusqu’à maintenant rien ne pouvait lui permettre de douter de la mort de Baaaaaaal. Elle s’étonnait elle-même d’avoir eu une telle pensée.

    Frey – Nous perdons un temps précieux. Beaucoup de Besalisk pensent aujourd’hui que les Forceurs ont quelques choses à voir de prés ou de loin avec l’explosion sur les Sorvin. Alors, Dexter et vous les Brûle devez partir.
    Vyvacy – Nous partions justement. C’était programmé.
    Frey – Je ne suis pas certain que Phoenix soit un abri. Enfin tant qu’il adhéré à la république oui, mais si… La Force dérange. Je ne serai pas étonné que d’ici quelques mois, cette planète ait des ennuies.
    Vyvacy – On ne va pas sur Phoenix.

    Le Bothan est étonné pour la première fois. Il était tellement sur de lui. Alors si ce couple ne rentrait pas chez eux, où allait-il ?

    Lou – Je prépare le vaisseau.

    Dexter se redresse et frisson, il tremble presque tout en regardant Pad, qui baisse les yeux. Il attrape le bras inférieur droit de son père.

    Dexter – NON, non papa ! Tu ne peux pas,… je veux pas…
    Lou – Hé, doucement mon gars. Malachite soit sérieuse. C’est les forceurs que la politique vise, pas les contrebandiers comme moi. On va te conduire Pad et toi, là où ton maitre t’a dit.
    Dexter – NON !
    Frey – Son maitre !?
    Pad – Pas vos affaires.
    Ro’Xane – Pad à accepter Lou’Xan comme padawan.

    Frey fusil du regard Pad, mais le regard et tout aussi fusilleur par l’humaine. Elle se demandait pourquoi ce Bothan était aussi furieux à cette nouvelle, mais elle ne voulait pas qu’il puisse penser qu’elle avait peur de lui. Si elle n’avait pas eu la Force, elle en serait déjà à lui dire le fond de sa pensée. Mais il commence à parler et laissant la Force couler en elle, même faiblement, elle laisse son empathie agir, elle comprend enfin.

    Frey – PADAWAN ! Vous retournez dans l’Ordre Jedi reprendre votre titre de Grand Maitre Jedi à la place de votre frère ?
    Pad – Ne parlez pas sans savoir. Je ne rempile pas. Dexter a besoin d’apprendre la Force.
    Frey – C’est la dernière chose qu’il a besoin, vous allez le faire tuer !

    Enfin Pad comprend pourquoi Lou a accepté de faire entrer Obja dans sa vie… Ce Bothan aime le petit Lou’Xan ! Ainsi, cette espèce est réellement capable d’éprouver une émotion telle que l’amitié. Hélas, c’en est de trop pour le petit Besalisk. Il craque !

    Dexter – JE NE VAIS PAS MOURIR ! PAPA NE VA PAS MOURIR ! PERSONNE NE MOURRA ! PERSONNE ! PERSONNE ‼

    Silence pesant, s’abat dans la pièce… et même très pesant !

    Ce message a été modifié par Padme111 le vendredi 05 mai 2017 - 09:57

    vendredi 05 mai 2017 - 09:50 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    7033 Crédits

    Super chapitre.


    Ça devait arriver que quelqu'un finisse par cracher le morceau.


    La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    vendredi 05 mai 2017 - 19:45 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12258 Crédits

    Rien à redire. Le chapitre est très complet et très intéressant sur la tournure que va prendre la suite de l'histoire. J'aurais jamais cru que Pad n'aimaient pas le Bothan, tu préfères la pluie ?

    I LIKE !  et pouce bleu^^

    samedi 06 mai 2017 - 11:33 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26157 Crédits

    Galen > Si tu lis les TJ précédents, tu remarqueras que Pad a de moins en moins appréciés les Bothans tout au long des aventures. 

    Pour la tournure des événements qui suivent, ce chapitre "Cristaux" a été retravaillé plusieurs fois afin de coller avec le TJ. Pour cela, je remercie énormément Ange qui a eu la patience et le courage de me corriger. 

    Comme au début, il y a le petit jeu dans ce chapitre: Trouvez les 2 références de films? (Les références SW exclues).

    10 - Cristaux

    Avant le débat d’Ojom, l’enfant avait craqué. Il avait dit à son père qu’il craignait pour sa vie, qu’il l’avait vu mourir dans son cauchemar et qu’il refusait que cela se réalise. Ses parents avaient tout essayé pour le convaincre, mais rien n’avait réussi à le faire changer d’avis. Le Bothan proposa la Fouine, afin de servir de taxi à Padmée, Vyvacy et Dexter. Le vaisseau de Frey est un Bombardier Tempête H-60 qu’il possède depuis de nombreuses années et auquel il a fait des modifications avec Cho. Aujourd’hui La Founie se pilote avec une seule personne et avec une reconnaissance oculaire, digital et vocale.

    D’abord, Obja promit aux parents de les ramener tous les trois sur Naboo. Mais ils avaient refusé car c’était trop loin, trop long. Ils préférèrent attendre sur Mrisst. Enfin d’accord, le MynockII décolle pour encoder les coordonnées de cette planète tandis que la Fouine vole vers Ilum.

    Vyvacy décida de profiter de ce voyage afin de mieux connaître Frey. Malgré sa diplomatie, il avait du mal d’obtenir une vrai conversation. Pad avait raison sur une chose à propos de cette espèce, il aime être mystérieux et parler de lui n’est pas la bonne approche. Alors, il change de sujet : celui qu’il connaît le mieux, la politique. Et là, c’est un tout autre Bothan, il est ouvert et partage ses avis, ses réticences et ses soupçons. Pendant le voyage, le Sénateur reçoit un appel de Phoenix lui demandant de rentrer sur sa planète afin d’assister à une réunion extraordinaire. Les Brûle hésitèrent et Vyvacy promet aux dirigeants de sa planète de revenir dès qu’ils le peuvent, mais qu’ils sont assez loin. Le Bothan s’étonne d’entendre le sénateur mentir, il le taquine.

    Frey – Un mensonge ?
    Vyvacy – Une exagération.

    Le Phoenicien a toujours détesté le mensonge, alors joué sur les mots, fait des omissions ou exagérer lui semble un bon compromis. Cet équipage est décidé à se rendre sur Ilum.

    Padmée avait passé le temps de ce voyage pour apprendre à Dexter tout ce qu’il devait connaître pour la fabrication de son premier sabre laser. Comment il devait utiliser la Force afin de rechercher le ou les cristaux. Elle sentait que le contact avec la Force était de plus en plus difficile, et la réunion politique rappelant son mari sur sa planète, ne présageait rien de bon même si en apparence l’un n’a aucun rapport avec l’autre.

    Tout se passe simplement et dans la plus grande convivialité. L’atterrissage aussi, ne pose aucun souci. Lorsque le rampe de la Fouine s’ouvre, l’air froid pénétré à l’intérieur du vaisseau. Pad frisson, mais cette fois-ci de froid, tandis que Dexter explose de joie !

    Dexter – Ilum est une planète glacière ! Youpie ‼
    Pad – Oui, hélas…
    Vyvacy – C’est toi qui l’as choisie, mon amour.
    Pad – Je sais.
    Vyvacy – Je t’aime.

    Ils s’embrassent. Elle reste encore un moment blottie dans la chaleur de ses bras.

    Pad – J’ignore combien de temps cela prendra. La Force devrait être plus lumineuse ici, du moins je l’espère. Soyez prudent.
    Vyvacy – C’est à moi que tu dis cela ? C’est moi qui reste au chaud dans la Fouine avec un Bothan. Tu n’as rien à craindre. C’est plutôt moi qui suis inquiet à l’idée de te retrouver en glaçon.
    Pad – Non, ça ira. Ce n’est pas la première fois que je viens ici. Je peux me débrouiller et puis, tu nous laisses un sac de survie non ?

    Parce que la Force a diminué d’intensité, Padmée craignait la difficulté à trouver le bon cristal pour Dexter. Alors elle avait prix un sac de survie au cas où ils mettraient plus de temps que prévu. Le Phoenicien regarde la hanche droite de son épouse et pose sa main dessus. Il peut deviner la forme du manche de l’épée laser qu’elle porte à la ceinture sous son manteau.

    Vyvacy – C’est mon cadeau ?
    Pad – Oui, tu sais que je porte toujours sur moi.

    Effectivement, pour leur premier anniversaire de mariage, Vyvacy lui avait offert cette arme car depuis qu’elle avait quitté l’Ordre Jedi, son sabre laser lui manquait. Le cadeau de Padmée fut un pendentif ovale avec l’écusson Jedi et sa photo à l’intérieur.

    Vyvacy – Pourquoi es-tu inquiète pour moi ? Je le lis sur ton visage, je le sens.
    Pad – Je… j’ai un mauvais pressentiment mon amour. La Force ne rayon plus comme avant.
    Vyvacy – Arrête de t’angoisser. La Force est éternelle.
    Pad – Je t’aime.
    Vyvacy – Je sais.

    Puis il l’a laisse partir avec son padawan. Vyvacy remonte à bord rejoins Frey qui est au commande. Le Phoenicien le trouvait trop suspicieux. Que pouvait-il arrivé de mal ici sur Ilum !?

    ***

    Dexter cours, saute, fait des bons, roule, il est ravi.
    Pad marche lentement sur le sol gelée, glisse mais ce rattrape, elle râle.
    Dexter était habillé d’une chemise jaune sans manche, d’un pantalon noir et de son manteau brun.
    Pad avait trois couches de vêtement en dessous de deux manteaux et un pantalon doublé.

    Laissant la Force les guidées, ils arrivent devant un immense glacier qui est familier pour Padmée.

    Pad – Nous y sommes.
    Dexter – Euh… Où ? Devons-nous grimpés ce monolithe ?
    Pad – Non, Padawan. C’est la Force qui ouvre la grotte des cristaux.
    Dexter – Ah… J’ignorai que la Force pouvait servir de clé.

    Maître Brûle souri à la plaisanterie de son padawan. Il avait encore tellement à apprendre de la Force ! Padmée demande à Dexter de se concentrer sur la montagne de glace et de trouver l’entrée. Le padawan s’exécute mais n’arrive à rien. L’humaine frissonne et a l’impression d’être observée. Elle regarde tout autour d’elle et ne voit rien que des glaciers et l’immensité blanche qui recouvre la planète. Dexter soupir car il n’arrive à rien. Padmée pose sa main sur son épaule. La Force veut qu’ils y entrent ensemble et elle se concentre avec Dexter dans la Force jusqu’à ce que la Force ouvre l’entrée dans la montagne.

    Encore une fois, elle a l’impression d’être espionnée. Elle regarde en direction de la Fouine, mais le vaisseau est posé à environ deux kilomètres sur leur gauche. Puis, elle se retourne de l’autre côté.

    Dexter – Maître ?
    Pad – Oui, désolée padawan. Je ressens quelque chose d’étrange, … Je n’arrive pas à déterminer quoi.
    Dexter – Pendant que vous scrutez la Force, je peux entrer dans la grotte ? Voudrais trouver mon cristal Kyber ?
    Pad – Vas-y, je te suis.

    Le Besalisk entre dans la grotte. Padmée fait deux pas vers la droite et observe les lieux. Elle regarde encore autour d’elle. Quelqu’un l’observe, elle en est de plus en plus certaine. Elle se risque à inviter l’autre à se monter.

    Pad – Qui est là ?

    Silence.

    Pad – Si vous désirez jouer à cache cache, je rappelle mon padawan. C’est plus pour son âge, ne croyez-vous pas ?

    Silence.

    Elle fronce les sourcils. Elle scrute encore les lieux et remarque enfin un holocam sur le glacier. Elle le fixe et s’interroge sur sa présence.

    « Est-ce le conseil Jedi qui l’aurait placé ? Je n’en vois pas la raison. Le sénat ? Quel intérêt de savoir ce qui se passe ici ? »

    Elle ferme les yeux et sonde l’holocam. Ce n’est que du matériel et rien de plus. Elle a toujours les yeux rivés sur l’œil électronique.

    Pad – A n’en pas douté, vous devez déjà savoir qui je suis. Je n’ai pas l’intention de retourner dans l’Ordre Jedi. Qui que vous soyez, sachez que je ne désir pas d’ennuie.

    Padmée tourne les talons et vers l’entrer de la grotte. Avant d’y entrée, elle se retourne vers l’holocam une dernière fois.

    Pad – Par contre, si vous cherchez à m’arrêter, vous allez me trouver !

    Enfin, elle tourne le dos à l’appareil et entre rejoindre Dexter. Padmée était déjà venue en ce lieu avec d’autres padawans et elle est certaine qu’aujourd’hui, Dexter et elle ont mis plus de temps pour ouvrir ce lieu. En entrant dans la première salle, elle frisson et réajuste son manteau.

    Dexter est impressionné par le lieu. Une immense salle ronde avec des colonnes et des statues de Jedi. En observant mieux, il y a plusieurs alcôves donnant vers divers galeries. Dexter est subjugué par la beauté des lieux et cours dans la grande pièce ronde afin de découvrir l’endroit. Enfin il revient vers son maître.

    Dexter – C’est beau et grand ! Cet endroit me fait penser au Temple Jedi de Yavin sauf qu’ici c’est plus froid, sombre et plus petit.
    Pad – Canalise ta joie, maîtrise tes émotions Padawan. Afin de trouver ton cristal, tu dois être concentré et calme.
    Dexter – Oui maître !

    Le padawan regarde son maître car il a soudain l’impression que la tatie qu’il connait à changer de ton et d’attitude depuis qu’elle a accepté de devenir son maître. Padmée regarde autour d’elle et frotte les mains l’une contre l’autre puis souffle dans ses gants afin d’avoir un rien plus chaud. Elle s’attendait à moins ressentir la Force que la dernière fois qu’elle est venue ici. Pourtant, elle s’étonne d’avoir autant de mal à percevoir les lieux. Quelque chose la perturbe sans trop parvenir à mettre un mot sur ce qui l’entour.

    Pad – Détends toi, ferme les yeux et concentre toi. Prends ton temps et laisse la Force agir. Elle sera ton guide et elle te conduira là où tu dois allés.

    Le Padawan s’exécute sans trop de conviction. Il aurait préférer de l’action, un jeu de piste ou même une cours contre son maître. Non, il faut encore méditer, se concentrer et rester calme ! Padmée se met à genoux et ferme les yeux. Elle avait décidée de rechercher également un cristal pour elle. Comment pouvait-elle enseigner à un padawan si elle n’avait pas de sabre laser ? Décider à en reconstruire une, elle se concentre dans la Force.

    Plusieurs minutes s’écoulent avant que Maître Brûle ne réagisse la première. Un nouveau frisson parcours l’échine. Elle ouvre les yeux et observe Dexter devant et face à elle. Il s’était également placé à genoux, les bras inférieurs touchant le sol et les mains supérieurs placées devant lui, paumes contre paumes avec les yeux fermés. Il est calme et concentré.

    Elle regarde autour d’elle et n’aperçoit rien de plus ou de moins qu’avant. Pourtant, c’est plus difficile d’être connecter à la Force. Dexter ouvre les yeux et en un bon, il saute sur ses pieds !

    Dexter – A droite ! Je dois aller à droite ‼ C’est certain !

    Padmée eu un hoquet de surprise car son padawan avait la fâcheuse habitude de passé du calme à l’excitation sans prévenir. Elle allait devoir s’y habituée. Dans l’immédiat, elle fut heureuse que Dexter a ressenti la Force le guider.

    Pad – Bien Padawan. Alors vas-y. Nous nous retrouverons ici. Le premier arrivé attendra l’autre.
    Dexter – A vos ordres !
    Pad – Padawan, sois prudent, reste bien à l’écoute de la Force.
    Dexter – Mais oui maître.

    Le Besalisk passe sous l’alcôve qu’il avait désignée. Pad souri en le voyant partir, puis elle retire sa capuche. Elle est en harmonie avec la Force, même si elle l’avait connue plus lumineuse. A nouveau, elle ferme les yeux cherchant le chemin que la Force lui indique. Enfin, elle perçoit la connexion voulue et sait avec certitude qu’elle doit prendre l’alcôve opposé de son padawan.

    Elle ouvre les yeux et se redresse et entre dans la galerie indiquée par la Force.

    ***

    Dexter est impressionné par le jeu de lumière des cristaux qui scintillent autour de lui. Il découvre une douce énergie l’envelopper, il a du mal à garder la maîtrise de ses émotions. Joie, excitation, puissance... Le Besalisk prend le temps d’admirer les galeries et marche d’un pas sur, mais sans trop savoir où aller. Il y a plusieurs cristaux mais aucun ne semblent l’attirer ou plaire à Dexter.

    Dans la galerie opposée, Pad laisse la Force la guidée, elle ressent la galerie parsemer de divers cristaux. Elle laisse la Force frôler chacun des cristaux jusqu’à ce qu’elle le trouve ! Pad constate qu’elle doit mette plus de temps et de concentration qu’avant pour user de la Force.

    Dans l’autre galerie, Dexter est toujours très excité et trottine, saute et cours parfois à travers les divers couloirs. Il cherche sans trop comprendre pourquoi un cristal est mieux qu’un autre. Il se souvient des recommandations de son maître, il doit ressentir une connexion avec le cristal au si non, ce n’est pas le sien.

    Bientôt, dans la galerie à gauche de salle de départ, Padmée ressent une sensation nouvelle, un très grand émoi dans la Force. Elle sait avec certitude ce que cela signifie et de toute sa vie de Jedi, elle ne l’avait jamais ressenti au par avant. Pad se concentre et fusionne avec la Force au point qu’elle l’utilise tel des petits outils de mineur. Elle parvient à détacher le cristal avec une facilité déconcertante. Lorsque cela est fait, elle le fait approcher d’elle. L’émoi est de plus en plus grand dans la Force jusqu’à ce quelle dépose de cristal dans sa main. C’est un cristal personnel.

    Enfin, dans la galerie à droite de la salle de départ, Dexter se contente de marche car il est un peu plus calme et se demande s’il va trouver ce qui lui permettra d’avoir un sabre laser.

    Un peu par dépit, il s’arrête et soupir. Il détache de sa ceinture le sabre de bois qu’il possède depuis longtemps. Il fend l’air en essayant de reproduire des mouvements que Padmée lui avait montré et des premiers enseignements de Maître DocBeldom à l’académie Jedi. Puis il replace son jeu à la ceinture.

    Il se remémore la théorie que Maître Brûle lui avait enseignée. Mais avant de s’asseoir et de médité, il y avait tellement à voir. Ces lumières, ces cristaux, cette mine était tout simplement splendide ! Une immense fierté l’envahie. Fierté d’appartenir à quelque chose de plus grand, de plus fort, de plus puissant.

    Enfin il décide de se calmée et de s’asseoir en tailleur. Il ferme les yeux et médite. Il visualise son sabre laser, il sait comment sera le manche, mais ignore encore la couleur de la lame. Puis, il se souvient du plan de construction de l’arme Jedi. Il se focalise sur l’image de cristal. Et là… d’abord rien. Puis, avec plus d’effort de concentration, il ressent quelque chose… une vibration, une puissance, une douleur ! Il ouvre les yeux et se lève surprit. Une douleur dans la poitrine ! Son maître ne lui a jamais parlé de cela ? La douleur disparaît. Il secoue la tête, se rassie et recommence. Il a du mal faire quelque chose.

    De nouveau en phase avec la Force, il ressent une vibration, une puissance et puis des images apparaissent à lui.

    [mode vison]

    « Il est sur une planète inconnue, il est triste voir désespéré. Il a du métal à la place du bras supérieur gauche et sur la main inférieur droite. Il semble que ce métal est aussi sur l’œil droit. Il observe cette main et ce bras qui semblent faire partie de lui, mais pourtant, ne sont pas de chair et de sang. Il est triste en pensant à Felise et Malik. Il aurait pu avouer ses sentiments avant qu’elle ne parte avec lui, mais … Il regarde encore le métal qui a pris la place de sa chair. Non, il ne veut pas lui infligé de rester avec un cyborg. Une douleur dans la poitrine se manifeste à cette pensée. Elle est trop belle pour cela. Et Malik est quelqu’un de bien. Il l’a rendra heureuse.

    Soudain, une grande perturbation l’envahie. Il redresse la tête et ne voit que l’horizon. Ce qu’il ressent est à peine crédible. C’est… assurément une présence, là au loin… une présence oui, mais dans la Force ! Non, c’est impossible, il est le dernier ! Et pourtant, là bas quelque part sur la même planète que lui, quelqu’un d’autre possède la Force.

    Dexter – C’est impossible !
    ? - ET pourtant Dexter, comme j’aime te le rappelé : « Lorsque tu élimines l’impossible, ce qu’il reste, bien qu’improbable, est la vérité »
    Dexter – C’est impossible, je suis le dernier !
    ? – Dexter, n’as-tu donc rien retenu ? « Le seul moyen d’accomplir l’impossible, c’est de croire qu’il est possible »

    Alors Dexter sait qu’il est là, que l’impossible après 20 ans est enfin devenu possible ! »

    [fin mode vision]

    Dexter sort de sa vision et se relève d’un bon, il est médusé. Il n’arrive pas à croire ce qu’il vient de voir et de ressentir. C’est fort et intense. Cette douleur qu’il avait ressentie juste avant cette vision, il pouvait maintenant l’associé à ce moment précis du futur. Il recule, il titube et trébuche pour se retrouver nez à nez avec un petit bouquet de cristaux d’Ilum d’un bleu étincellent.

    Dexter – Ah et bien te voilà toi ! Super !

    Il se relève et prend tout ce qui tient au cristal qu’il voudrait. Ayant peur de mal le cassé, il préfère apporter le petit bouquet avec les trois cristaux dessus à Maître Brûle.

    ***

    Padmée a déjà fait demi-tour et marche en direction de la salle principale. La Force semble de plus en plus faible et pourtant… Pourtant, elle porte son attention sur sa droite, Il n’y a pas de doute dans l’esprit de Pad, c’est un Cristal d'Adegan qui l’attire. Et lorsqu’elle est juste à ses côtés, elle n’a plus qu’à le prendre en main, ce qu’elle fait.

    Dexter met à moment à ce rappelé le chemin qu’il avait prix pour venir jusqu’ici. Hélas, il avait tellement admiré les lieux, qu’il en avait oublié de repérer son chemin. Il avait le bouquet de trois cristaux mais ignorait qu’elle direction prendre afin de retrouver son maître. Il se gratte la crête.

    Dexter – Bon, faut que je me concentre encore. Maître vous êtes où ?

    Il ferme les yeux, et essayé de plonger dans la Force, mais il n’y arrive pas vraiment.

    A ce moment précis, Pad a l’impression qu’une déchirure se fait dans tout son corps et hurle de douleur. Maître Brûle tombe sur le sol gelée.

    Dexter ne ressent plus rien tout à coup. Il est déstabilisé et s’inquiète de ne pas comprendre pourquoi il a perdu toute connexion avec la Force.

    Padmée essaye de se relevée et de se recentrer. Quelque chose est différent… Elle pouvait s’attendre à la venue d’un ennemi. Elle pouvait s’attendre à ce qu’une délégation de l’armée de la République Galactique arrive. Elle avait déjà imaginé plusieurs scénarios de ce qui pourrait venir les déranger. La présence des holocams l’avait mise ne garde. Mais rien, non rien ne pouvait lui permettre de s’attendre à cela. Elle doit impérativement retrouver son padawan !

    Dexter met un moment avant de s’y retrouver parmi tout ces couloirs. En faisant appel à sa mémoire, il est presque sur de lui et emprunte un couloir.

    Padmée essaye de se ressaisir et avance directement dans la bonne direction. Elle avait l’avantage d’être déjà venue et avait bien repérer les couloirs qu’elle avait emprunté jusqu’ici.

    Dexter hésite à la bifurcation de deux couloirs. Il ne sait plus par où aller. Il réalise être perdu.

    ***

    Padmée arrive à l’entrée de l’alcôve de la salle principale, le lieu de départ. Elle avait soigneusement placé les deux cristaux dans ses poches et n’avait pas l’intention de les montrer à l’holocam lorsqu’ils sortiraient de la grotte. Lorsqu’elle est au centre de la salle, elle s’arrête et regarde en direction de l’alcôve qu’avait empruntée son padawan.

    Pad – PADAWAN… REPONDS-MOI !

    Elle l’appelle plusieurs fois, mais elle n’obtient aucune réponse. Padmée se dirige vers l’alcôve par laquelle Dexter était parti. Ainsi disparue Maître Brûle dans les couloirs des galeries des grottes d’Ilum.

    ***

    Dexter – Maître ??? MAÎTRE ‼

    Le son de la voie du Besalisk est assez lointain. Padmée fut soulagée d’enfin entendre sa voix après plus d’une heure qu’elle le cherchait. Elle l’appelle afin de le guider et se félicite que l’espèce de son padawan possède un excellent odorat et oui. Enfin, ils se retrouvent !

    Dexter – Maître ‼ TATIE ‼
    Pad – Contente de te revoir padawan.

    Le Besalisk se jette dans les bras de l’humaine et l’enlace. Elle n’avait pas besoin d’avoir la Force pour comprendre qu’il avait eu peur d’être perdu et de rester enfermer ici pour toujours. Elle le prend par les épaules et il s’écarte d’elle.

    Dexter – J’ai un cristal ! Enfin, non, j’ai un bouquet car j’avais peur de mal le détacher.
    Pad – Montre moi.

    Le padawan sort du sac de survie le bouquet avec les trois cristaux. Elle lui montre les deux siens.

    Dexter – Ah bravo Maître ! Donc deux cristaux pour vous. Pas juste !
    Pad – Tu pourras en avoir deux si tu parviens déjà à construire ton sabre laser avec ton cristal Ilum.
    Dexter – Oui, bah la Force sourit toujours aux mêmes !

    Il lui explique ce qui lui est arrivé, elle ressent que Lou’Xan lui cache le contenu de sa vison. Il avait seulement dit que cette vision était une du futur, quand il serait adulte. C’est pourquoi, il avait le temps d’en discuter plus tard. Cela intrigue Pad. Il fait dix ans, sans cauchemars prémonitoires, sans visions quelconques et puis en si peu de temps, il a les deux. Vision du futur, cauchemar de la mort de son père… Pad n’aime pas ce qu’elle ressent d’autant plus que la connexion avec la Force n’est quasi plus existante. Padmée regarde autour d’elle et espère que la Force réside encore un peu dans chacun des cristaux Kyber qui les entourent.

    Dexter – Maître, que c’est-il passé ? Pourquoi j’ai plus de connexion à la Force ?
    Pad – Je… je ne suis pas… certaine.
    Dexter – Si vous l’ignorez, on est mal.
    Pad – La Force est et sera toujours. Il semble que notre connexion avec elle est perturbée.

    Elle voulait ménager son padawan, mais il voulait la vérité.

    Dexter – Perturbée ? Je dirais même plus cassé !
    Pad – Un déchirement du côté lumineux !?
    Dexter – Euh, maître, la luminosité est toujours la même ici.
    Pad – Non, padawan. C’est beaucoup plus grave que tout ce que j’ai pu imaginer jusqu’ici. Et crois moi, mon imagination est débordante.
    Dexter – Maître, vous essayez de faire de l’humour pour m’annoncer une mauvaise nouvelle ?
    Pad – Oui, Padawan. C’est un déchirement dans la Force. Quelqu’un ou quelque chose vient de porter un coup fatal non seulement à l’Ordre Jedi mais aussi à la Force !

    Silence.

    Dexter – Une très mauvaise nouvelle en effet. Que fait-on alors ?

    Padmée réfléchit. Elle devait trouver un moyen de rassurer son padawan, de lui rendre espoir. Jamais, au grand jamais, elle n’avait pensé qu’une telle chose pouvait être possible. Le jeune Besalisk n’était plus aussi sur de lui et cherche dans le regard de son maitre du réconfort, voir même de l’aide. Que faire ? C’était une excellemment question.

    Là, dans l’immédiat, ils n’avaient pas grand choix. Le plan initial ne devait pas changé. Ils doivent retournés jusqu’à la Fouine retrouver Frey et Vyvacy. Probablement qu’ils pourront leur donner plus d’info sur… Pad réalise alors qu’il y a peut-être un lien entre cette réunion surprise sur Phoenix et le déchirement de la Force. Oui, mais lequel ? La politique et la Force ?? Non, la politique et l’Ordre Jedi ?

    C’est dans cette réflexion silencieuse que Padmée prend son comlink dans la main. Elle l’avait éteint depuis son départ de Coruscant. Elle décide de l’ouvrir afin de contacter son époux. De plus, elle se dit qu’il pourrait avoir eu des nouvelles politiques et il les lui transmettrait. Ce n’est qu’à ce moment qu’elle voit qu’il y a plusieurs messages… mais ils sont sur la fréquence Nema. Elle hésite à les ouvrir. Dexter reste toujours muet en l’observant. Il craignait sans doute qu’elle appelle son père. Elle lui sourit puis ouvre les messages de la fréquence secrète.

    « Sur Rhommamool, tombe sur Kaarde échappé de prison, avec aide extérieure. Je ne le lâche pas. Autres Jedi sur place, on se fait discret. Décollons vers Osaria. W. »

    Le cœur de Padmée se sert. Son frère est libre… mais échappé de prison !? Elle ne sait que pensée. « S’il s’est évadé et de surcroit avec de l’aide, c’est que la situation se complique pour l’Ordre Jedi car une évasion ne fera que convaincre les autorités de la culpabilité du Grand Maître de l’Ordre. W ne peu être que Weedge ». Cela rassure un rien Padmée. Avec courage, elle lit le second message.

    « Merci des nouvelles. Étonnant. Surveille le bien, risque qu'il ait été manipulé. Situation explosive. Transmettra plus d’instructions plus tard. Que la Force soit avec vous. J. »

    « J ? Jorus ! Oui, il n’y a pas de doute. Il pense que Kaarde a pu être manipulé. Ce n’est pas étonnant. Par contre, que la situation soit explosive… » ce dit Pad à elle-même.

    Cela inquiète d’avantage Padmée d’autant plus que maintenant, la Force n’est quasi plus perceptible.

    Jusque là, le Besalisk s’était montrer patient, mais il frotte son pied gauche sur le sol, joue avec les doigts des mains inférieurs pendant que ses mains supérieurs tiennent le petit bouquet de cristaux d’Ilum. Il n’avait pas quitté Maître Brûle des yeux. Il n’arrive pas à comprendre ce qui se passe. Même si elle cherche à prendre contacte avec leur taxi, Lou’Xan se demande pourquoi ce silence, pourquoi elle fixe son comlink sans dire un mot ? Il craint qu’elle demande à son père de venir. Il allait lui poser la question, mais il se ravisa lorsqu’enfin elle pose les yeux sur lui.

    Padmée observe son padawan. Sa vie avait été dans de la ouate avec de merveilleux parents. Cette vergence dans la Force qu’il était a vu le jour juste au début de la guerre du SEZ, juste au début de ses doutes de rester dans l’Ordre Jedi. Et quand le côté lumineux disparaît de la Force, il est là. Non seulement il est avec elle, mais il était parvenu à la convaincre d’être son padawan, même si c’est officieux.

    Dexter – Tatie… Maitre… répondez. Dites-moi quelque chose. Que va-t-on devenir si la Force n’existe plus ?

    Padmée regarde le bouquet des cristaux d’Ilum qu’il tient dans ses mains. Elle sort de ses poches les deux cristaux qu’elle a trouvés. A travers ses gants, elle ressent une faible énergie émanant du cristal personnel et de celui d’Adegan. Elle ferme les yeux et se concentre dans ce qui peut rester de la Force… et là, au cœur des cristaux, elle la sent. Elle souri au point que de la vapeur d’eau s’échappe de ses lèvres. Elle ouvre les yeux et regarde intensément Dexter.

    Et pour la première fois depuis quelques années, Padmée savait exactement ce qu’elle devait faire. Alors que la Force était ébranlée, l’Ordre Jedi courant le plus grand danger jamais connu et la galaxie dans un foutoir politique, et que Kaarde était devenu un fugitif. Maître Padmée Brûle savait exactement où était sa place dans l’univers et la Force qui restait.

    Pad – Qu’est-ce que l’on fait ? Ce que je fais de mieux !
    Dexter frisson – Aïe… papa ma toujours dit. « Quand Padmée commence une réponse avec une énigme, faut toujours s’attendre à ce que la réponse suivant soit encore plus énigmatique ou un volcan en effusion ».
    Pad – Nous allons reculer l’impossible !
    Dexter – c’est encore plus énigmatique…

    Dans son fort intérieur Dexter Cho nota que ce que vient de dire son maître est semblable à ce que la voix lui a dite dans sa vision. 

    vendredi 12 mai 2017 - 18:48 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12258 Crédits

    Rien à redire.

    I ENJOY (but it's too long) !  et pouce bleu^^


    samedi 13 mai 2017 - 13:44 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar Padme111

    Padme111

    26157 Crédits

    Encore une fois, ce chapitre fut remanié plusieurs fois afin de rester le plus logique avec le TJ6. Je suis vraiment très reconnaissante à la patience d'Ange de m'avoir fortement aidée. 

    J'espère que ce chapitre vous plaira mieux. Ne soyez pas avar de critiques, c'est toujours constructif. 

    11 - Attaques

    A bord de La Fouine, Vyvacy est très nerveux. Il n’avait jamais vécu une situation politique aussi catastrophique. Même lorsqu’il avait prix part à la guerre contre le SEZ, il n’avait jamais ressenti autant d’effroi et d’angoisse.

    Le sénat Phoenicien venait de le contacter une seconde fois. Il voulait s’assurer qu’il était bien sur la route de Phoenix. Vyvacy eu du mal à trouver les mots, mais dans un discours très énigmatique, il espérait les avoir convaincu que Pad était bien avec lui et qu’ils allaient très bientôt arriver chez eux.

    L’insistance du sénat de sa planète natal est en lien direct avec ce qu’il venait de ressentir… la déchirure dans la Force. Le cœur de Vyvacy s’emballa. Son espèce était réceptive à la Force mais l’utilisait peu. Il en avait conscience, mais ne puisait en elle que pour ressentir les émotions plus intensément et la nature les entourant.

    Ce qui bouleverse le sénateur, c’est d’apprendre que Kaarde Naberry s’est évadé de prison avec de l’aide. Le sénat de Phoenix a bien fait comprendre à Vyvacy qu’il craignait que Padmée soit de près ou de loin mêlée à cette évasion. Non pas qu’il s’inquiet pour elle personnellement, non. Le sénat craint la république Galactique. Il craint que celle-ci n’accuse Phoenix d’abriter ou d’avoir aidé un fugitif Jedi. La communication coupé, Vyvacy reste un moment silencieux.

    Frey est aux commandes de son Bombardier Tempête H-60 tout aussi silencieux. Très inquiet par ce qu’il venait d’entendre, Obja ne pouvait que s’attendre à ce que les choses empires. Il réalise que si la Fouine se pose sur Phoenix, il risque d’avoir des explications à donner aux dirigeants de la planète. Cela pouvait lui coûter très cher surtout si la république décide d’assister les autorités Phoeniciennes à interroger le couple Brûle, mais aussi lui, Obja. Cela est très contrariant pour le Bothan.

    Vyvacy – Je vous remercie Obja. Je réalise seulement combien la république pourrait vous causez des ennuies en nous conduisant sur Phoenix.
    Frey – Pas sur. Nous devrions changés nos plans.

    L’humain est assis à côté du Bothan. Celui-ci était crispé sur ses commandes. Vyvacy ne doutait pas qu’il avait hâte de partir d’Ilum.

    Vyvacy – Avez-vous une idée de ce qui a pu provoquer le déchirement de la Force ?
    Frey – Non.
    Vyvacy – Et où est Kaarde ?
    Frey – Ce n’est pas moi. Je l’ignore.

    Le Phoenicien remarque que le Bothan réponse le strict minimum. Il ondulait souvent ses poiles, sa mâchoire est crispée et il regarde en alternance le tableau de bord et la vitre qui les séparent des l’air froid de la planète.

    Vyvacy – Je comprends. Pad ne devrait plus tardé.

    Le Bothan avale sa salive comme si c’était la question qu’il redoutait. Il baisse la tête sur le tableau de bord, puis s’adosse sur son siège. Enfin il se tourne vers l’humain.

    Frey – Vous pensez réellement que je vais vous laisser conduire Lou’Xan vers les autorités Phoenicienne après ce que je viens d’entendre ?

    Le sénateur réalise seulement combien le Bothan a raison. Le sénat de sa planète craint la république. La république traque Kaarde et l’Ordre Jedi. Peut-il réellement encore offrir une sécurité à Pad ou à Lou’Xan sur Phoenix ?

    Vyvacy – Je comprends vos craintes, Frey. Essayons de procéder par ordre. Lorsque ma femme reviendra, nous partirons et je conçois qu’il est préférable pour nous d’aller sur Mrisst. De là…
    Frey – Vous voulez repartis avec les Cho.

    Le Bothan semble contrarié alors que le Phoenicien pensait lui faire plaisir en le dégageant de cette histoire. Il y eu un silence. Obja regarde encore ses radars puis les communications, et Vyvacy remarque l’ondulation des poiles tout au long du corps de l’autre.

    Vyvacy – Vous détectez quelques choses ?

    Frey ouvre de grands yeux sur sa console, il se redresse s’adossant encore sur son siège.

    Frey – Un de mes derniers contacts vient de l’envoyer un message crypté.
    Vyvacy – Et ?
    Frey – Rhommammool…
    Vyvacy – Qui y-t-il ?
    Frey – La république vient d’attaquer les Jedi là-bas.
    Vyvacy – QUOI ?
    Frey – Ce n’est pas tout.

    Silence

    Vyvacy – Parlez !

    Obja se tourne vers le sénateur Brûle. Il y avait de la compassion mais aussi de la frayeur dans son regard. Vyvacy frissonne pour la première fois car jamais il n’avait vu un Bothan avec ce regarde là.

    Frey – Le temple, Vyvacy. La république s’attaque également au temple Jedi.

    Vyvacy regarde à travers la vitre afin d’observer l’entrer de la grotte. Il s’adosse à son siège. Il avait peur pour Pad, plus que pour lui. Il aurait tellement voulu être à ses côtés…

    ***

    Padmée et Lou’Xan marchaient dans les galeries. Padmée était perturbée par la déchirure de la Force et par les messages lus sur la fréquence Nema. L’enfant semblait ignoré tout de ce qui se tramait dans la galaxie et l’ex-Jedi pensait que c’était mieux. Elle avait renoncé à contacter Vyvacy afin de ne pas inquiéter ni Dexter, ni son époux. Une fois à bord de la Fouine, il serait bien assez tôt pour dire ce qu’elle a appris. Oui, mais comment expliqué qu’elle a encore contact avec certains Jedi ?

    Elle souffle dans ses gants pour se donner plus chaud. L’enfance sourit et réclame à manger. Elle lui donne le sac de survie et il se sert. Pendant cette pause, Pad en profite pour manger elle aussi les rations de survie mais elle reste debout en marchant de long en large. Dexter essaye de faire de l’humour.

    Dexter – Maman dit qu’il faut manger assis et lentement pour avoir une bonne digestion. Mais cela ne doit être valable que pour un estomac de Besalisk.

    Pad – Très drôle Dexter !
    Dexter – Poilu et Flam doivent être impatient de nous voir de retour, Maître.
    Pad – Oui.
    Dexter – Êtes vous inquiète ?
    Pad – Un peu, je n’explique pas le déchirement de la Force.
    Dexter – Êtes vous certaine que nous allons dans la bonne direction ?
    Pad – Oui, je connais ce lieu. Nous sommes presque arrivés à la salle principale.
    Dexter – Alors nous devrions nous remettre en route.

    Padmée sourie, Lou’Xan l’avait testée. Il l’a sent nerveuse, cette pause n’avait pour but que de démontrer à son maître qu’il est conscient de son inquiétude. Elle ne doutait pas de l’estomac du Besalisk avait criée famine. Elle réalise alors que son padawan avait un peu mûri.

    ***

    A bord de la Fouine, après un long silence.

    Vyvacy – Nous devrions allés voir. Allons les chercher.
    Frey – Il y a une infinité de galeries là-bas. Et vu qu’il n’y a plus de Force, comment vous pourrez la retrouver ?

    Vyvacy prend son comlink et essaye de la contacté, mais celui de Padmée est coupé.

    Vyvacy – Elle l’a éteint en quittant Coruscant. 
    Frey – Pas malin. 
    Vyvacy – Nous devons y allés…
    Frey – Mais qu’est-ce que…

    Le Bothan regarde vers les voyants rouges. Il pianote sur le tableau de bord et remarque la présence d’un vaisseau qui vient de sortir de l’hyperespace et se place en orbite d’Ilum. Mettant au courant le Phoenicien de cette présence, Obja active un système d’hologramme très sophistiqué. La Fouine est occulté et imperceptible aux radars. De l’extérieur, on peut confondre le bombardier avec un glacier.

    ***

    Soudain…

    Padmée s’arrête et frissonne. Elle ressent quelque chose qui provient de sa poche. Elle sort le cristal personnel et l’observe.

    Dexter – Maitre ?
    Pad – La Force… le côté lumineux est encore en lui. 
    Dexter – Donc tout n’est pas perdu. 
    Pad – La Force… mais qu’essaye-t-elle de me dire ?

    Pad se concentre sur le cristal personnel et rapproche celui d’Adegan. Elle a l’impression de percevoir l’énergie qui est en eux. 

    Pad – Donnes moi ton bouquet. 
    Dexter – Ce sont mes cristaux. 
    Pad – Ne discute pas, il se passe quelque chose. 

    Résigner, Lou’Xan ouvre son sac et donne le bouquet de Cristal d’Ilum à son maître. Elle les place tous les uns à côté des autres sur une corniche de la roche. Elle ferme les yeux et place ses mains au-dessus. Elle essaye de trouver une connexion avec la Force. Elle a beaucoup de mal. Il lui faudra plusieurs minutes avant d’obtenir un effet. Les cristaux semblent s’illuminés un peu plus. Ce n’est pas suffisant. Pad ressent du danger, elle veut en savoir plus. Elle rentre en transe avec les cristaux. Avec tous les cristaux environnant, elle puisse en eux les graines de lumière, jusqu’à ce qu’une grande douleur frôle Padmée. Des êtres vivants sont occupés de mourir. Elle reste concentrée et réalise que les êtres vivants sont des Jedi… Bloli…

    « Bats-toi »

    Pad sursaute ! Cette voie, elle l’a connait ! Elle ouvre les yeux, regarde autour d’elle, mais il n’y a que Dexter qui se gratte la crête cherchant à comprendre ce que son maitre fait. La connexion avec la Force n’est pas rompue en Pad. Non, cela ne provient plus d’elle, cela provient d’une amie…

    « Adieux mes amis, mes enfants... Ne soyez pas tristes... Il n'y a pas de mort, seulement la Force... »

    Des larmes coulent sur la joue de Padmée et elle tombe à genoux ne pouvant plus que prononcée un seul mot :

    Pad – Mirax !

    Dexter s’approche de son maître. C’est la première fois qu’il la voit en état de faiblesse. Il lui touche l’épaule et pose un genou au sol afin d’être plus à la hauteur de son visage. 

    Dexter – Maître, que vous arrives-t-il ?
    En sanglotant, Pad essaye de lui répondre – Bloli, Mirax… elles … mes amies… 

    Dexter se doute de ce qui leurs sont arrivées, même s’il ne les connait pas. Il reste un moment là. Puis, le Besalisk essaye de motivé son maître à reprendre la direction de la sortie. 

    Dexter – Nous devons rejoindre Poillu et…
    Pad – Vyvacy. Oui, tu as raison. 

    Pad frissonne encore, le danger grandit ! Dexter s’était déjà levé, reprend le bouquet de cristal qu’il palace dans le sac à dos. Pad s’empresse de sécher ses larmes et se redresse à son tour. Elle n’arrive pas à comprendre pourquoi la peur l’envahit, il ne devait avoir aucun danger sur cette planète. Juste l’holocam dehors, mais cela ne justifie pas son mal être. Voyant son maître tendue, l’enfant essaye de lancée une plaisanterie. 

    Dexter – Si nous ne nous dépêchons pas, c’est nos amis qui seront congelés à nous attendre.
    Pad – Oui… Allons y. 

    Elle prend ses cristaux et les places délicatement dans sa poche. Elle comprit que son padawan voulait détendre l’atmosphère, mais elle n’avait pas le cœur à rire. 

    ***

    Vyvacy désir plus que tout aller s’enfoncer dans la mine est et retrouver sa femme. Frey préfère de loin rester dans le silence et attendre de voir ce qui va se passer. Le Bothan n’arrive pas à identifier le vaisseau, mais il suggère de rester dans le Bombardier et d’attendre la suite des événements. Vyvacy veut rejoindre son épouse, mais réalise qu’il ignore tout de cet endroit et n’a jamais été un expert ni des mines, ni des labyrinthes. 

    Vyvacy – D’accord Frey. N’allons pas nous perdre dans les galeries. Par contre, n’auriez vous pas des motojets dans votre Bombardier ?
    Frey – Effectivement, j’ai un moyen de locomotion terrestre, mais…

    Silence

    Vyvacy – Mais ?
    Frey – Attendez…

    Il pianote sur son tableau de bord. 

    Frey – Il y a des formes de vies. 
    Vyvacy – En d’autres termes, nous avons des invités surprises. 
    Frey – Exacte. 
    Vyvacy – Pouvez-vous identifiez les formes de vie ?
    Frey – C’est précisément ce qui m’intrigue… inconnue. 

    Le Phoenicien comprend que pour un ex-espion Bothan, ne pas parvenir à identifier une forme de vie, c’est très intriguant et ne présage rien de bon. 

    Vyvacy – Allons voir !
    Frey – Ce sont précisément des motojets. 

    L’homme met un moment pour comprendre qu’Obja parle du moyen de locomotion terrestre et plus des formes de vie. Et au regard du Bothan, il réalise que ce type de véhicule n’est pas adapté aux glaciers d’Ilum. 

    Vyvacy voudrait prévenir Padmée mais elle a toujours son comlink coupé. Frey trouve mieux d’attendre mais il a un hoquet de surprise, ses poiles noirs ondulent tout au long de son corps. Vyvacy n’a jamais rien entendu de pareil, mais c’est hostile.

    Frey – Par les espions de Bothawii !
    Vyvacy – Vous avez obtenue une identification ?
    Frey – Non. Il semble que les trois formes de vie inconnues viennent vers nous.
    Vyvacy – C’était trop calme !

    ***

    Padmée et l’enfant continuent à avancer mais les pas de l’humaine ralentissent car régulièrement elle observe autour d’elle s’attendant à chaque jonction d’autres galeries à voir un ennemie apparaître.

    Dexter – Qu’est-ce qui vous arrive maître ? Je ne vous ai jamais vue autant sur les nerfs. 

    Maître Brûle se souvient de l’holocam. Elle avait pourtant prévenu celui qui regardait qu’elle ne voulait pas qu’il s’attaque à elle, à eux ! 

    Dexter – Maître ? 
    Pad – Il y a … je ne sais que te répondre Padawan. Quelque chose ne va pas, mais sans la Force, je n’arrive pas à déterminer ce qui me trouble. 
    Dexter – Papa dirait que vous êtes tellement dépendante d’elle que vous n’arrivez plus à rien sans. 

    L’humaine s’arrête et regarde le Besalisk. Il n’avait pas entièrement tort dans ce qu’il disait. Mais autre chose intrigue Maître Brûle. 

    Pad – Pourquoi as-tu autant insisté auprès de moi pour que je t’apprenne la Force ? 
    Dexter – Pour que la Force me permette d’empêcher mon cauchemar de ce réaliser. 
    Pad – La Force n’empêche pas…
    Dexter – Vous avez promis !
    Pad – Et nous sommes venus ici sans lui. Dexter, les raisons pour lesquels tu veux apprendre la Force…
    Dexter – J’aimerai rentrer à bord de la Fouine et quitter Ilum. Ensuite, j’écouterai toutes vos leçons sur le pourquoi j’apprends la Force. D’accord Maître ?

    Sans attendre de réponse, Dexter se retourne et marche vers la salle principale. Padmée réalise que son padawan devra comprendre que le but d’une Jedi est d’écouter la Force et d’agir pour la Paix et la Justice. Elle comprend aussi que son padawan ne sera rassuré qu’une fois qu’ils auront quitté la planète et donc évité une vision de se réaliser. Padmée sait pas expérience que toutes les visions ce réalisent. Elle reprend la marche d’un pas accélérée et dépasse son padawan. 

    Arriver à la salle principale, Padmée regarde vers l’extérieur et il lui semble voir quelque chose bouger au lointain. Elle regrette que la Force soit si imperceptible, et en ce focalisant sur la silhouette, elle réalise qu’il s’agit d’un animal arrivant au galop. 

    Pad – Oh non !

    Maître Brûle s’arrête net et Dexter la cogne. Il se retrouve sur son séant. 

    Dexter – Prévenez quand vous vous arrêtez maître !
    Pad – Dexter, tu vas puiser dans la Force comme jamais tu ne l’as fait au par avant. 
    Dexter – J’avais déjà du mal avant le déchirement alors maintenant. 
    Pad toujours figée – Lève toi. Plonge dans la Force, dans chacun des cristaux des mines. Et lorsque je te dirais de courir, tu devras courir le plus loin et plus vite que tu ne le peux. Nous sortons d’ici avant que la bête n’entre. 
    Dexter – La bête ? [En se relevant, il la voit] Ah oui. C’est quoi ?
    Pad – Dexter cours, COURS

    Padmée avait déjà affronté une panoplie de monstre. Elle avait combattu des Siths, même fait face à Baaaaaaal. Et là, elle avait peur, elle était terrifié, tétaniser même. Vu son amour pour les animaux et son intérêt pour les différents espèces, Dexter fut surpris par la décision de son maître lorsqu’il voit la masse galopé vers l’entrée. 

    Jamais Dexter n’avait entendu autant de peur dans la voie de sa tatie. Il s’exécute et cours à toutes jambes essayant de puiser dans la Force qui reste dans les cristaux. Il fut incapable de reconnaître l’espèce de la bête qui leur fonce dessus. A n’en pas douté, son maître vient d’identifier la source de son mal aise. Elle s’attendait à rencontrer une menace. Pad décide de rester sur les talons de l’enfant. Le protéger à n’importe quel prix, voilà son seul est unique but !

    Padmée et Dexter courent vers l’extérieur, ils foncent vers l’animal. Dès qu’ils arrivent à la sortie de la grotte, le Besalisk voulu tourné à gauche car la Fouine devait être à deux kilomètres d’eux de ce côté là. Padmée est quasi dans le dos de son padawan. L’animal n’est plus à un kilomètre de l’entrée de la grotte et déjà il décrit un arc de cercle pour se placer à l’arrière de ses proies. Dexter freine, Padmée le percute en réalisant qu’une autre bête descend du glacier sur sa gauche. Sous le choc, tous les deux pertes équilibre, la Maître Jedi comme le padawan tombent sur la neige et font des roulés boulés vers le bas. Ainsi ils passent entre les deux prédateurs, ce retrouvant en contre bas. 

    SKRRRRIIIIIIIIIYYYEEEEEEH !

    Un troisième animal arrivant d’un glacié situé au sud-ouest de l’entrée de la grotte. Ainsi, les trois prédateurs forment les pointes d’un triangle dont le centre est les deux proies en contre bas. L’humaine et le Besalisk ont arrêté de rouler. 

    Padmée et Dexter se relèvent et constatent rapidement qu’ils sont encerclés. D’où ils sont, il y a une bête en haut à gauche, l’entrée de la grotte en face mais toujours en hauteur, un second animal à leur droite qui est déjà occupé de descendre et juste derrière eux le nouveau venue. 

    Dexter – Là, on n’est mal !
    Pad – Oui, très mal !

    vendredi 19 mai 2017 - 11:06 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12258 Crédits

    Rien à redire. Ce chapitre est intéressant parce que l'on a deux visions différentes de l'arrivée des créatures, l'une étant celle des Jedi (Pad et Dexter) et l'autre étant celle des gens normaux (Vyvacy et Frey)

    I LIKE (trains) ! et petit pouce bleu^^

    vendredi 19 mai 2017 - 22:07 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    7033 Crédits

    Super chapitres.

    La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    samedi 20 mai 2017 - 19:32 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26157 Crédits

    J'espère que ce chapitre vous plaira tout autant que les autres. Je l'ai travaillé et retravaillé afin d'éviter de grosse exagération, tout en restant cohérente et laisser des issus plausibles pour mes personnages. 

    12 - Monstres

    A bord de la Fouine, Frey avait invité Vyvacy à le suivre. Il ouvre un compartiment et l’homme voit un arsenal d’armes de toutes sortes. 

    Frey – Peu importe les formes de vie que nous avons repérés. Je doute quels soient amicales. 
    Vyvacy – Vous voyagez toujours aussi léger ?
    Frey – Plaignez-vous ! 
    Vyvacy – Vous me surprendrez toujours. 

    Le Phoenicien et le Bothan prennent chacun une ceinture avec deux blasters à leur taille. Ensuite, deux ceintures de grenades et les places en croisé sur leur torse. Obja prend une grosse caisse longue dans les bras et la pose devant Brûle. 

    Frey – Vous aurez besoin de ça. 

    Vyvacy ouvre la boite et écarquille les yeux. Jamais il n’avait imaginé devoir manipuler une telle arme. 

    Vyvacy – Vous êtes plus expérimenter que moi pour…
    Frey – Vous ne pouvez pas piloter la Fouine ! Tout est codifié à mon ADN. 

    L’humain s’en félicite car il n’avait jamais eu des talents de pilote. Il prend l’arme lourde et la place sur le dos. Frey retourne à son poste de pilotage. 

    ***

    Maître Brûle et son padawan sont en contre bas encerclés par trois horribles créatures. La seul issue que l’humaine entre voit, serait de remonter vers l’entrée de la grotte, mais le temps leur manquerait.

    Padmée est sur le point d’ouvrir son manteau et d’attraper son épée laser. C’est à ce moment précis, qu’ils entendent un bruit de moteur, puis un tir de canon à ion. La bête qui fut à leur droite vient de recevoir le tir de la Fouine. Voyant que cela est insuffisant, un missile est lâché sur la bête. Les deux autres congénères prennent consciences du vaisseau et de la chute de leur camarade sous l’impacte du missile. Pad et Dexter profitent de cette diversion pour courir dans la neige. Au vu de la crevasse dans laquelle est tombé la bête, l’humaine comme le Besalisk ne peuvent rejoindre la Fouine en ligne directe. 

    Pad – Essayons de rejoindre l’entrée de la grotte ou la corniche là haut. 

    Ils s’avancent en essayant de grimper pendant que la Fouine essaye d’attirer toute l’attention des animaux. Celui qui était derrière les proies se lance sur l’appareil qui parvient de justesse à l’éviter. L’animal tombe au sol, se retrouvant en haut à droite de l’entrée de la grotte. 

    Ni Pad, ni Dexter n’ont vraiment le temps de voir ce qui arrive à leurs amis. L’autre hexapode est face à l’entrer de la grotte et semble simplement les attendre. Pendant l’attaque de la Fouine, elle avait changé de stratégie et était remonté jusque là. Padmée réalise combien la Force lui fait défaut et que l’escalade et compliquer. Dexter ayant l’habitude de ce type de terrain s’en sort beaucoup mieux. Ni l’un, ni l’autre n’avaient prix conscience de la malice du prédateur. 

    La Fouine vient d’éviter une collision avec l’animal. Frey s’en félicita intérieurement mais voit le troisième hexapode a l’entrée de la grotte attendant que les proies remontent d’eux-mêmes. Le Bothan place son vaisseau afin d’effectuer un second tir sur cet animal là. Malheureusement, celui qui venait d’éviter revient à la charge et atterri sur la carrosserie. Avec stupeur, Obja voit les voyants s’allumer, il y a des brèches dans la coque. La Fouine virole dans tous les sens. Frey n’a pas l’intention d’en rester là. Avec difficulté, il essaye de se rapprocher de la grotte et l’aile du Bombardier touche et entraîne l’animal menaçant Pad et Dexter. 

    L’humaine comme le Besalisk ont juste le temps de voir la Fouine tombé dans une autre crevasse sur la droite de l’entrée de la grotte. Le vaisseau avait un prédateur sur le toit et un autre accroché à l’aile. 

    Lorsque qu’ils sont presque au bord de la corniche, Dexter est le premier à parvenir à se rétablir. Il donne la main à son maître qui accepte volontiers son aide. Le cœur de Padmée s’emballe et Dexter veut courir dans leur direction pour voir si les occupants ont réussis à s’échapper. Padmée retient son padawan par le bras. 

    Pad – Non. 
    Dexter – Frey, Vyvacy ???
    Pad – Partons padawan. Nous devons…
    Dexter – Comment pouvez vous…
    Pad – On doit survivre ! 

    Pad force son padawan à marcher vers l’endroit où le Bombardier fut stationné quelques minutes plutôt. Un bruit la fait se retourner. Une des bêtes qui fut sur la Fouine il y a encore une minute, vient de sauter et reprendre sa place sur la corniche. Elle est plus menaçante encore. 

    Pad – Cours, Dexter ! 

    Sans attendre, tous deux cours et tournent sur la droite en longeant la corniche. La bête court également mais son poids fait craquer une partie du glacier. Elle doit donner un coup de rein et planter ses griffes dans le sol pour ne pas chuter. Ses pattes avant sont encore sur la corniche pendant que ses quartes autres pattes cherchent appuie pour remonter. 

    Padmée ne peut qu’être heureuse de voir l’animal perdre du terrain. Elle n’a pas arrêtée de courir, elle regarde régulièrement en arrière. Dexter a mal dans les jambes mais ne ralenti pas. Ils ignorent où ils vont, pourvus qu’il n’y a pas de prédateurs. Pad entend des bruits de blaster vers l’avant. 

    Elle veut ralentir son padawan. Elle force sur ses jambes pour courir plus vite et attrape le manteau de l’enfant pour le freiner. Elle n’a aucune idée de qui peu être devant sur cette corniche armée de blaster. Les tires la frôlent mais ne semble pas la visée. Même si elle espère que les tires sont destinées à la bête, elle veut rester prudente car elle ne comprend pas qui peut être devant eux. En ralentissant, elle glisse et tombe à la renverse, tirant son padawan vers elle. 

    Padmée est au sol sur le dos, Dexter juste à côté mais également sur le dos. Les tirs de blaster se rapprochent. L’animal qui était derrière eux aussi. 

    ***

    A bord de la Fouine, écraser en contre bas, Frey reprend connaissance. Il y a du brouillard et il tousse, ses poumons son en feu. Il essaye de voir s’il est entier et constate avec soulagement qu’il n’a que des égratignures. Il pianote sur le tableau de bord, mais rien… il n’y a plus rien qui fonctionne. Obja tousse encore et il essaye de voir à travers la vitre cassée du cockpit si les bêtes sont encore présentes. Il y a du brouillard et une odeur acre. Le Bothan prend le Médikit. Il passe l’outil à diagnostique et voit s’afficher « Alerte DANGER ! Fumée toxique détecté ! »

    Frey – Toxique !? Koff

    Sans plus attendre, le Bothan arrache de sous la console une bombe à oxygène d’urgence et la place sur son nez. Puis, accrochant le Médikit à sa ceinture, il monte sur le tableau de bord et fait tomber les morceaux de vitre qui l’ennuie pour lui sortir. Il n’arrête pas de tousser. Une fois dehors, il marche dans la neige car il ne peut pas courir tellement ses poumons le font souffrir. Il regarde une dernier fois son bombardier et constate que la coque est déchiré de partout, déchiqueter et le terme plus approprier. L’acide démange encore la Fouine pendant qu’Obja marche en s’éloignant. Il s’inquiète de ne plus voir les bêtes bien que d’un autre côté, il ne voyait plus comment les combattent. 

    ***

    Le cœur de Padmée bat tellement fort que tout son corps semble raisonner en elle. Jamais au grand jamais, elle n’avait ressenti une telle peur. Pas seulement pour elle, mais aussi pour Lou’Xan.

    Elle est sur le sol enneigé et sait qu’elle doit se relevée en entendant les tirs de blaster. L’animal n’a plus crié, mais il galope vers eux. Dexter est déjà assis lorsqu’un humain arrive et lance des grenades aux prédateurs derrière Pad et Dexter. Et là, l’espoir renait dans le cœur de madame Brûle. Il est là, son époux cours vers elle. 

    Le temps s’arrête. 

    Vyvacy se plante devant elle et lui tend la main – Vient avec moi si tu veux vivre. 

    C’était les mots qu’il lui avait dit juste après l’avoir demander de l’épouser. Et pour cela, il s’était mis à genoux et elle debout. La situation est dramatique, mais c’est dans ce moment précis où tout s’inverse qu’elle l’aime encore plus. Elle glisse sa main dans la sienne et il la tire vers lui. 

    Alors que l’univers est en guerre,
    Alors que les Jedi tombent un à un,
    Alors que la Force n’existe plus. 
    Alors que trois monstres sont sur Ilum. 
    Alors que les grenades explosent tout près d’eux. 
    Alors que le la Fouine est détruite. 
    Alors que le Besalisk essaye de les faire revenir à la réalité

    Plus rien n’existe dans l’univers que lui pour elle et elle pour lui, ils s’embrassent langoureusement. 

    Le temps reprend son cours.

    Dexter est tétanisé, pétrifié même s’il s’est remis sur ses pieds. Il n’avait pas arrêté d’hurler qu’ils devaient bouger, mais refusait d’abandonner les humains. L’hexapode semble prendre son temps comme s’il savait que ses proies n’ont aucune chance. Il marche prudemment sur l’étroite corniche de glace. Il n’est plus qu’à quelques mètres des bipèdes. L’enfant Besalisk cri après son maître et enfin elle l’entend. Vyvacy place un des blasters dans les mains de sa femme. 

    Vyvacy – Je t’aime
    Pad – Je sais

    Vyvacy se retourne vers l’animal qui ouvre la gueule et est sur le point de projeter de l’acide et de les anéantir. Ensembles comme une seule chaire, le couple Brûle visent et tir. Deux rayons de lumière sortent des canons et ce rejoignent en seul trait jusqu’au plus profond de la gorge du monstre. L’acide n’a pas eu le temps de sortir. Ce moment magique, Vyvacy et Padmée ne l’avaient jamais partagé jusqu’ici. Ce fut un instant de pur bonheur, hélas de court durée. 

    Dexter – MAAAAIIITRE !

    Pad regarde son padawan qui regarde à l’opposer en hauteur. Un prédateur est là juste sur le glacier au dessus d’eux. Pad tressaillit. Vyvacy lance un blaster à Dexter et prend les deux dernières grenades qu’il avait. Le padawan garde le blaster en main sans tirer, il n’avait jamais tiré autrement que pour s’entraîner sur des cibles non vivante.

    Pad – Courez ! FUYEEEEEEEEZZZZZZZZZ

    L’humain lance les deux grenades vers le monstre. Cela n’a aucun effet sur lui, mais l’explosion fait volé la neige et la glace. Vyvacy, Dexter et Pad courent. Ils courent le plus rapidement qu’ils ne puissent dans une descende naturel passant à cinq cents mètre du cadavre du premier monstre. Du haut du glacier, l’animal saute mais glisse en arrivant au sol, tombe et se redresse… il perd du terrain. Peu, mais suffisamment pour que les trois bipèdes restent encore en vie. La bête va les rattrapé lorsque Padmée voit un autre monstre arrivé sur sa gauche. Elle n’arrive pas à croire que les deux monstres avaient survécus à l’attaque de la Fouine. Vyvacy empoigne les manteaux de Dexter et de Pad puis les poussent vers la droite. En total déséquilibre, tous les trois tombent dans le vide. 

    ***

    Sur le sol gelé, Vyvacy est le premier à reprendre conscience. Il essaye de se redresser mais une douleur dans la jambe gauche lui fait comprendre que son muscle a souffert. En serrant les dents, il parvient à se redresser. Il fait quelques pas mal assuré tout en cherchant après Pad. Elle est étendue sur la neige à l’ombre des glaciers. L’humain s’approche d’elle en boitant et l’aide à reprendre ses esprits. 

    Pad – Vycy…
    Vyvacy – Pad, es-tu blessée ?

    Il lui faut un moment pour réaliser que la chute qu’ils ont fait est d’environs cinq mètres. Le tapis de neige fut le matelas qui leurs avaient sauvée la vie. Elle avait la tête qui lui tournait. 

    Pad – Un peu sonnée, mais ça va… et toi ?
    Vyvacy – Ma jambe, mais je ne pense pas qu’elle soit cassée. 
    Pad – Dexter ?

    Le couple Brûle regarde autour d’eux. D’abord, ils ne virent rien, puis en se relevant Pad aperçu une tâche brun un peu plus loin. Elle va vers lui pendant que Vyvacy inspecte le haut du glacier sans voir la trace des prédateurs. Arrivée à la hauteur du manteau de Dexter, Pad s’inquiète de l’état dans lequel elle va le retrouver. 

    Pad – Dexter ? Réponds !

    L’enfant Besalisk était couché sur le ventre dans un tapis de neige tellement profond qu’il s’y était enfoncé. Il sorti la tête un peu sonné. Ensuite, il se redresse et les voilà à nouveau réunis. 

    Pad – Il n’a rien. 
    Vyvacy – Tu as eu énormément de chance Dexter. 
    Dexter – Vous beaucoup moins, on dirait. Et Frey ?
    Pad – Je suis désolée padawan, mais nous n’avons aucun moyen de savoir ce qui lui est arrivé. 
    Dexter – NON ! Il n’est pas mort !
    Pad – Je n’ai pas dit cela. 
    Vyvacy – Nous devons partir, on va…

    Padmée s’était déjà retournée. L’un des prédateurs est occupé de descendre sur le glacier. Vyvacy est debout et passe son bras autour des épaules de Dexter tétanisé ! L’homme prend le blaster de Dexter mais sa femme lui rend le sien. 

    Pad – Protège Dexter. 
    Vyvacy – Je ne peux pas courir, laisse-moi l’affronter. 
    Dexter – On ne se sépare pas !
    Pad – Les blasters ne leur font rien, et encore moins à cette distance. 

    C’est à ce moment là qu’elle détache de sa ceinture l’épée laser. Celle que Vyvacy lui avait offerte pour leur première année de mariage. Depuis qu’elle avait quitté l’Ordre Jedi, elle n’avait plus manié ce type d’arme, mais en cette circonstance, elle ne voyait plus d’autres choix. 

    Vyvacy – Tu n’as plus la Force. 
    Dexter – Le deuxième est là. 

    Effectivement, l’autre bête vient de trouver le chemin par lequel le premier est descendu. Padmée sait qu’elle ne pourra que gagner du temps. Elle avait l’espoir qu’Obja fut toujours en vie et trouve une solution miracle pour les sortir de cette galère. Vyvacy n’avait pas envie d’abandonner sa femme à un mort certaine, mais il est convaincu qu’elle le tuera s’il laisse Dexter mourir. Le padawan aurait voulu protesté, il est triste de devoir partir en laissant son maître seule face à ses deux monstre, mais il ne voyait pas ce qu’il pouvait faire pour l’en empêcher. 

    Dexter – Maître, qu’est-ce que vous allez faire ?
    Vyvacy – Elle va éloigner la mort, pour laisser une chance à la vie. 
    Pad – Crois en la Force Padawan !

    Comprenant que la « vie » dont parle Vyvacy est la sienne, il se résigne. 

    Vyvacy – Aide moi Dexter. Partons. 

    L’homme et le Besalisk s’éloignent vers la grande ouverture menant à une plaine de neige. Pad se positionne en garde haute, les pieds enfoncer dans la neige. Elle tenait son épée laser de la main droite laissant son bras gauche tendu vers l’animal. Elle est prêt à mourir même si ce n’est que pour donner qu’une petit chance de plus à son mari et à son padawan. Depuis bien des années, Padmée Brûle n’avait été aussi déterminé et résolue. 

    Pad – En garde monstres !
    SKRRRRIIIIIIIIIYYYEEEEEEH !
    Pad – Gagner ! Allez vient voir maman, laisse bébé Besalisk et mon homme tranquille. 

    Pour Maître Brûle, c’est mieux de mourir dans l’affrontement que dans l’épuisement. Elle sauvera Dexter ainsi que l’homme qu’elle aime et rejoindra Bloli, Mirax et d’autres Jedi. 

    Ce message a été modifié par Padme111 le vendredi 02 juin 2017 - 11:00

    vendredi 26 mai 2017 - 22:05 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12258 Crédits

    Rien à redire.

    I VERY ENJOY !  et je clique sur le pouce bleu^^

    samedi 27 mai 2017 - 18:13 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar Padme111

    Padme111

    26157 Crédits

    J'espère vraiment que l'histoire continue à vous plaire. Je voulais vraiment cette affrontement, mais aussi trouvé une issus pour mes personnages. J'ai essayé de rester logique et j'espère que ce chapitre ne vous semblera pas tiré par les cheveux. 

    13 - Dernier espoir

    Dexter – Elle n’a aucune chance !
    Vyvacy – Elle veut te protéger.
    Dexter – Tatie est la première à dire que seul nous pouvons échoués mais qu’ensemble…
    Vyvacy – Nous pouvons vaincre n’importe quel ennemi. Oui, elle me l’a souvent dit aussi.
    Dexter – Aidons là !

    ***

    Les deux bêtes arrivent l’une derrière l’autre en marchant tellement elles sont certaines que leur proie ne peuvent plus leur échapper. Puis, l’une marche vers la gauche et l’autre vers la droite.

    Pad – En garde monstres !
    SKRRRRIIIIIIIIIYYYEEEEEEH !
    Pad – Gagner ! Allez vient voir maman, laisse bébé Besalisk et mon homme tranquille.

    Maître Brûle espère pouvoir tenir suffisamment longtemps pour que Vyvacy et Dexter trouvent un refuge. Elle ne pouvait pas s’imaginer partir en Ataru sans la Force, aussi elle décida mentalement d’attaquer en forme V, le Djem So.

    ***

    Bien qu’il ait les deux blaster à la ceinture et plus aucune grenade, Vyvacy avait un plan. Il prend l’une des armes et la remet dans la main du Besalisk. Sans s’arrêter de soutenir l’humain, Dexter place le canon de l’arme dans son pantalon. 

    Vyvacy – Laisse moi et continue d’avancer.
    Dexter – Non.
    Vyvacy – J’ai un plan.

    Dexter s’arrête et regarde l’homme. Vyvacy lui montre quelque chose qui est resté sur la neige après leur chute.

    Vyvacy – Ai confiance en moi. Cours Dexter. Je ne peux l’abandonnée.
    Dexter – D’accord !

    Dexter n’était pas certain d’apprécier ce plan car il ignorait ce qui en découlerait. Hélas, le temps joue contre eux et ils doivent s’activés afin que Padmée ne se fasse pas dévorée.

    ***

    Lorsqu’une des bêtes sautent et l’autre fonce sur Maitre Brûle, l’ex-Jedi se laisse tombée et fait un roulée boulée en tenant fermement son épée laser dans la main droite. Les deux prédateurs se cognent. Padmée parvient à se redressée et se remettre en garde. Les bêtes se remettent rapidement debout et l’une lance sa queue vers Padmée qui se fait projetée vers Vyvacy et Dexter. L’autre animal est déjà à la charge !

    Vyvacy – Content de te voir.
    Pad – Je vous avais dit de partir.

    Dexter court à l’opposé des monstres en regardant en arrière. Vyvacy a un genou au sol, l’autre jambe plié en angle droit. Padmée réalise que son marie porte sur l’épaule, le lance-roquette qu’il portait sur le dos avant la chute. 

    Dexter – FLAM MAITENANT !

    Il tire et le projectile part, file à toute allure et dépasse les monstres galopant vers eux.

    Vyvacy jette l’arme vide au sol et aide Padmée a se relevée. Il prend se blaster.

    Vyvacy – Protégez votre padawan Maître Brûle.
    Pad – Vycy…

    Le missile atteint sa cible et explose sur le haut du glacier. Les yeux humides, Padmée cours vers Dexter. Vyvacy essaye de viser la gueule des monstres qui évitent les morceaux de glace qui tombent autour d’eux. Padmée se retourne tout en courant. Elle avait rattrapé son padawan qui est sur sa gauche. Elle voit son mari tiré avec le blaster sur les deux monstres et la montagne qui s’effondre. 

    Vyvacy – COURS PAD, COURS ! Je t’aiiimme
    Pad – NOOOON !

    Padmée court malgré les douleurs musculaires dans les jambes, les larmes lui montèrent. Dexter est toujours à sa gauche et semble aussi épuisé qu’elle. Derrière eux, elle entend le bruit du glacier qui tombe.

    Au bout d’une minute de course, Padmée et Dexter s’arrêtent derrière un rochet de glace. Le Besalisk s’effondre littéralement, il est épuisé. Padmée s’assied contre le rochet à côté de Dexter.

    Pad – Ca va Padawan ?
    Dexter – Non, je peux plus aller plus loin.

    Il est au bord de larmes. Elle pouvait comprendre puisqu’elle-même souffre des muscles. Elle regard au dessus du rochet et espérait voir Vyvacy courir vers eux. Même s’il y avait peu d’espoir, elle voulu espérée. Hélas, Padmée ne peut voir que les rochets de glace tombée et une fumée s’en dégager.

    Dexter – Vyvvaacy ?
    Pad – Je ne le vois pas.

    Elle se remet dos au rochet. Elle refuse d’accepter l’évidence. Elle se tourne vers le Besalisk.

    Pad – Reprends ton souffle.
    Dexter – Sont-ils morts ?
    Pad – Je l’ignore. J’ai encore mon épée laser.
    Dexter – Il m’a laissé un blaster.
    Pad – Bon plan.
    Dexter – Frey est où ?

    Padmée veut gardée espoir et regarde à nouveau vers le glacier qui a fini de s’effondrer.

    Pad – Je l’ignore.

    Si son padawan n’avait pas été là, si elle était certaine que les monstres furent tués, Padmée aurait couru voir après Vyvacy. Padmée prend par le manteau son padawan exténué. Elle sait qu’il est à bout de force et elle aussi, mais que pouvait-elle faire d’autre à par fuir ?

    Dexter – Où allons-nous ?
    Pad – Loin d’ici.

    ***

    Sous les morceaux de glacier, les deux monstres bougent encore. 

    Un bruit de moteur. 

    Une fumée toxique s’échappe de ce lieu. 

    Quelqu’un tousse. 

    Les prédateurs sont secoués mais décidés à reprendre la chasse. 

    ***

    Exténués et affamés, Padmée et Dexter se sont remis à marcher à l’opposé de là où les monstres avaient été enseveli par la glace. Ils marchèrent encore un quart d’heure, lorsque Padmée glisse et entraine Dexter dans sa chute encore plus bas. Elle n’en finissait plus de descendre car ses jambes n’arrive plus à freiner sa cours et bientôt refusaient de la portée. Le Besalisk parvient à se mettre en boule et dévale la pente sans se blesser. Une fois que Pad parvient à ne plus glissée, elle ignore les douleurs, elle se redresse et voit Lou’Xan en boule la dépassée pour s’arrêter sur le terrain plat à trois mètres en dessous. 

    Pad aurait voulu restée sur le sol gelée et s’endormir. Elle doit se relevée, elle doit aider son padawan. Elle essaye de se remettre debout et de rejoindre Dexter sans encore glisser, elle peine. Hélas, c’est là qu’une ombre la submerge. L’ombre d’un animal qui se trouve dix mètre plus haut. Alors l’ex-Jedi tressaille encore plus, elle n’en verrait donc jamais la fin ? Son mari est-il mort pour rien ?

    Pad – Où est l’autre ?
    Dexter – MAIIITRE !

    Elle se retourne. L’autre monstruosité est là à quinze mètres sur le plat devant Lou’Xan. Padmée ne pouvait pas les combattre tout les deux, encore moins son padawan. Et pendant une seconde, elle perdu tout espoir. 

    La bête qui était à sur les corniches glacées au-dessus de Pad, cherche comment ne pas perdre le contrôle de sa descende. Pour la première fois, l’humaine réalise que ce terrain est à son avantage par rapport aux bêtes. Même si l’animal a des griffes, il se doit de bien calculer ses gestes afin que son poids ne l’entraine pas dans une glissade incontrôlée. 

    Tout en tremblant Dexter pointe son blaster vers le prédateur qui n’est plus à onze mètres. Pad l’encourage à tirer. La peur le tétanise mais il réalise que c’est le monstre ou lui. Il tire, une, deux, trois fois. Le monstre semble insensible aux projectiles. Dexter recule de quelques pas. 

    Soudain, un bruit de moteur raisonne suivi de bruits de tir de laser. L’animal qui projette de l’acide vers l’intrus. En tournant sa tête, quelques goutes d’acides tombent prés de l’enfant et sur sa main droite inférieur. L’enfant hurle de douleur. 

    Devant Dexter, il n’y avait plus rien… L’animal venait de changer de cible. Padmée n’en croyait pas ses yeux. Sur une motojetski, elle peut reconnaître un Bothan qui est prix en chasse par l’animal ! Aussi vite parti qu’il n’est arrivé, Frey est couché sur la motojetski filant le plus loin possible d’eux. 

    Padmée se remet à courir et rejoins son padawan. Lou’Xan a les larmes qui lui coulent sur les joues. Il tient son poignet et tousse à cause des vapeurs d’acide. Padmée place son col roulé sur la bouche et prend son padawan sous le bras. Elle tousse. Elle l’aide à marcher un peu plus loin. Elle constate que l’acide démanche la main inférieure droite de Dexter. Celui-ci n’arrête pas d’hurler et de tousser. Elle s’arrête encore trop proche des inhalations mais constate que l’acide démanche toujours plus le membre de son padawan. Padmée prend et active son épée laser. 

    Pad – Pardonne moi Dexter. 

    Elle frappe un coup et l’épée laser tranche le poignet de l’enfant. Il perd connaissance. Elle le porte encore un peu plus loin, là où les gaz ne l’atteignent plus. Maître Brûle ignore ou elle puisse encore la force d’agir. Elle pose son padawan sur le sol. Les poumons lui font mal et elle tousse. 

    Elle aurait voulu resté à ses côtés, mais il y avait encore une bête là dans les environs. Elle le chercha et constate qu’il avait été très prudent car la pente était excessivement raide et elle avait mis du temps à descendre. Mais maintenant, elle venait de repérer où est Padmée. Elle laisse l’enfant sur place et saute vers un point éloignée. L’animal saut vers elle. Maître Brûle cours malgré la douleur…

    ***

    Quelques minutes plutôt…

    Sur la motojetski, Frey Obja espère ne pas arriver trop tard. Il sait exactement où est Lou’Xan et Padmée et il doit parvenir à les aider ou tout au moins à créer une diversion. 

    Le Bothan s’estime chanceux d’avoir eu un sauveur. Alors qu’il pensait mourir dans la neige, un vieil ami était arrivé et lui avait donné les premiers soins. Frey est conscient que ses poumons ont besoin d’un traitement médical en profondeur, mais rien n’aurait pu l’empêché d’aller secourir le fils Cho. 

    Dans le moyen de transport de son sauveur, il y avait deux motojetski. L’une était pour son plus fidèle ami et l’autre est pour lui. L’équipière de toujours, avaient mis d’accord tous le monde pour ne plus risquer de perdre le moyen de partir d’Ilum, aussi ils avaient atterrir dans un lieu relativement sur. Elle gardait les moteurs prêts à décoller tandis qu’ils risquèrent des missions de sauvetage. 

    Enfin il peut voir au loin la monstruosité acculer quelqu’un dans la roche gelée. Frey mit les gaz en prenant le risque de faire exploser le moteur. Lorsqu’il est à porter de tir, il ne lésine pas sur les moyens. Si l’animal ne semble même pas avoir la moindre égratignure, elle se retourne vers lui en projetant un jet d’acide qu’il parvient à éviter de justesse. La réaction chimique provoque un nuage toxique. Heureusement cette fois-ci Frey avait un casque de protection et file loin du lieu toxique. 

    Pas le temps de pensé, car l’animal le prend en charge. Alors il met la motojetski à rude épreuve en fonçant. Au bout d’un moment sans comprendre pourquoi le prédateur fait demi-tour. Frey aussi. 

    Frey – Pas question que tu les tues !

    Il tire encore sur la carcasse mais l’animal l’ignore. C’est alors qu’il voit l’ombre d’un vaisseau qu’il connait passé au-dessus de sa position et se placer entre le monstre et lui. La rampe est descendue et il saute pour remonter à bord. 

    Le vaisseau en profite pour tirer sur l’animal. Rien n’y fait jusqu’à ce que la glace cède et le monstre se fait engloutir. Un nuage toxique s’échappe et le vaisseau reprend de l’altitude. 

    ***

    Reprenant conscience, Dexter essaye de se remettre assit. Il tousse, il a mal au poumon. Il a mal au poignet et constate avec horreur que son maître lui a belle et bien coupé la main inférieure droite. Les larmes lui coulent et plus encore lorsqu’il réalise qu’elle n’est pas à ses côtés. Dexter pleure parce qu’il n’en peut plus. L’idée que Frey n’a pas pu s’en sortir et Vyvacy soit mort. Il se recroqueville sur lui-même.

    Soudain, il entend des bruits de pas dans la neige et voit son maitre en sueur et livide, arriver. 

    Pad – Ne reste pas là, padawan. Koff, Koff. Tu dois fuir les inhalations. Je vais l’attiré loin de toi. Une fois que ce monstre est après moi,koff… rends-toi le plus loin possible, Kof, koff… fuis autant que tu ne le pourras. Koff. Rejoins Frey si tu peux. 
    Dexter en larme – J’veux pas…Koff, koff… que tu partes. 
    Pad – Dexter,Koff… j’ai promis à ton père de te garder en vie. Koff….Laisse-moi tenir ma promesse. Koff.
    Dexter – Maitre… Koff.
    Pad – Ce que je t’ai appris dans le Force peut t’aider. Koff. Tu es mon dernier espoir, Dexter.

    Elle regarde vers la droite et voit l’ombre du monstre. Elle regarde une dernière fois son padawan en larme, tétaniser et désespérer. Puis, elle court à l’ opposer de l’enfant. Dexter s’oblige à marcher à l’ opposer de son maître. Au bout d’un kilomètre, épuiser, Lou’Xan se laisse glisser le long de la paroi et constate la distance le séparant du monstre qui poursuit son maitre, il pleure.

    ***

    Padmée avait bien essayé d’éloigner l’animal de son padawan. Et lorsqu’elle eu trouvé un abri temporaire, elle reprend son souffle. La bête devait être proche, mais il la cherchait. L’ex-Jedi s’apprête à repartir. Elle ne voulait pas rapproché le monstre de son padawan. Malheureusement, elle avait du revenir vers lui pour l’obliger à quitter ce lieux toxique. 

    Padmée ignore où elle trouvait la force de courir encore. Elle en vient à imaginé qu’elle mourrait d’épuisement. Non, elle devait oublier ce type de pensée ! Non, pas avant d’avoir l’assurance que Dexter est sauvé ! 

    ***

    Dexter est triste, épuisé et sans plus aucun espoir. Pourtant, il avait marché quelques pas en opposition de là où les vapeurs toxiques étaient. Il voudrait être capable d’apporter de l’aide à son maitre, mais comment ? 

    Même si son maître lui avait dit d’aller vers l’endroit où la motojetski était parti, Lou’Xan se sentait tellement épuisé. Il s’assit sur le sol gelé les genoux contre son front, les trois mains valides autour de ses jambes. Il avait placé sa main blessé entre son torse et ses genoux. Les larmes lui coulent. Il a peur, il a mal, il a faim, il est désespérer. Il y eu ce tir au loin sur la gauche. Dexter ne réagit plus. 

    Soudain, un bruit de moteur et glace brisée. Dexter relève la tête et voit au loin un nuage de vapeur, mais pas de vaisseau. Pourtant, il connait le bruit de se moteur. Et sans comprendre, il réalise que la créature revient vers lui. 

    Pad – COURS DEXTER, COURS !
    Dexter – Maitre…

    Il ne réalise pas tout suite, mais oui, c’était bien elle. 

    Padmée en avait assez ! L’animal semblait vouloir une proie facile et avait obligé Pad à revenir sur ses pas. Maitre Brûle n’a pas l’intention le laisser agir à sa guise. Elle sait que Frey est vivant et qu’il fera tout pour sorti l’enfant d’Ilum. 

    Padmée Brûle décide d’affronter une bonne fois pour toute la monstruosité !

    SKRRRRIIIIIIIIIYYYEEEEEEH !

    Pad – Oui, c’est encore moi !

    Elle se remet à courir droit devant elle. Elle n’a plus peur, elle sait que la mort est au rendez-vous. C’est mieux de mourir dans l’affrontement que dans l’épuisement. Elle sauvera Dexter et rejoindra Vyvacy, bloli, Mirax et d’autres Jedi. Pad court droit vers le monstre. 

    Dexter réalise enfin ce que son maître s’apprête à faire, il ressent presque sa détermination à travers leur lien. C’est alors qu’il voit pour la première fois dans son entièreté, le monstre à hexapode avec sa longue queue. D’où il est, il est impossible de voir la tête de la bête. Pourtant, le Besalisk est déjà effrayer par la stature de l’animal. Il le voit avancer en direction de son maître. 

    Dexter frissonne en comprenant qu’il a va tuer son maître. Il se redresse péniblement. Il réalise qu’il a toujours le sac à dos. Et là, en regardant l’horizon, il constate un paysage tristement familier. Un glacier qui se dessin formant presque un K penché vers l’avant et dont les barres diagonales sont presque parallèle. Il a toujours été là devant lui, mais il ne l’avait pas reconnu. 

    Dexter paralyser par la peur – Mon cauchemar… Non.

    Il ferme les yeux. Il se laisse encore une seconde envahit par ses émotions. Peur, douleur, désespoir, il les laisse couler en lui une dernière fois ! 

    Enfin, lorsque le flot d’émotions est passé, il peut se concentrer. Il réfléchit à ce qui l’entour. Il pense au bouquet de cristaux dans son sac. Il puise dans la Force et cherche Padmée. Son aura est là, tout proche. Elle n’a aucune chance. Tout est perdu. Il refuse ce scénario et décide de la rejoindre. Il prend son sabre laser de bois qu’il gardait toujours sur lui de sa main gauche supérieur. Il sait que cette arme ne peut rien contre la bête, mais il s’en fou. De sa main droite supérieure, il tient toujours le blaster. Ignorant la douleur de la main inférieure droite perdue, il marche en direction de son maître, chacun de ses muscles le font souffrir, mais il veut ignorer cette douleur là aussi. Dexter ferme les yeux et se souvient des paroles de maître quelques heures plutôt. 

    « Qu’est-ce que l’on fait ? Ce que je fais de mieux ! … Nous allons reculer l’impossible ! »

    Dexter – Oui, maître. NOUS !

    Le padawan cours vers le monstre et son maître persuadé d’être son dernier espoir. 

    Ce message a été modifié par Padme111 le vendredi 02 juin 2017 - 10:58

    vendredi 02 juin 2017 - 10:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12258 Crédits

    Rien à redire.  I LIKE (trains) !  et pouce bleu^^

    vendredi 02 juin 2017 - 15:12 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    7033 Crédits

    Super chapitres.


    La fin est proche [...].

    vendredi 02 juin 2017 - 15:46 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7936 Crédits

    Alors... Oui, ça fait très longtemps que je n'ai pas commenté, mais je suis toujours !

    Ces chapitres sont... tenants. On se demande ce qu'il va se passer et comment les choses vont se dérouler bien qu'on en ait des aperçus avec le TJ et sa vision.

    Logiques, les réactions de Dexter et chacuns des persos où personne ne veut abandonner l'autre. Le récit tient en haleine et j'ai hâte de savoir la suite !

    Continue ! :D

    vendredi 02 juin 2017 - 19:28 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26157 Crédits

    J'espère que l'ensemble de l'attaque sur Ilum ne fut pas trop longue. J'ai essayé de trouver un équilibre entre la logique et des solutions pour ne pas tuer tous mes personnages. 

    Voici un chapitre plus court, mais plus intense en émotions, prenez vos mouchoirs. 

    14 - Douleurs

    Pad est exténuée, son corps est douloureux, mais elle l’ignore. Elle avait foncé vers l’animal jusqu’à ce que le Prédateur fonce vers elle oubliant Dexter. Et là, elle avait tourné pour se diriger vers un glacié escarpé. Elle ne se retourne pas, mais la bête doit être à environ un kilomètre d’elle. Elle court, et essaye de grimper sur ce glacier à la forme d’un K difforme. Elle est plus petite et plus souple que la bête et elle espère que dans cet environnement, l’animal ait plus de mal à l’atteindre. Gagner du temps, éloigner l’animal de Lou’Xan, voilà les seules raisons d’être de Padmée en ce moment précis. 

    ***

    Une ombre, un animal plus grand qu’un Rancor plus dangereux qu’un Terentatek venait de poursuivre Dexter et Padmée. Quelques minutes plus tôt, son maître était sur le point d’affronter un prédateur, juste pour le sauver lui, son padawan. 

    Dexter court et enfin arrive sur ce rocher ressemblant à un K. Ils voudraient que ce soit un cauchemar, mais hélas, c’est la réalité. Dexter vise et tir avec la blaster et touche la glace proche de l’animal. Le Besalisk cri et hure après l’animal qui ferme sa mâchoire, renifle et se tourne vers Lou’Xan en contre bas. Il tire encore une fois aux pieds du prédateur, mais la glace ne se brise pas comme il l’avait espéré. Pourtant, l’intervention de l’enfant avait été salutaire pour Padmée car la bête était devenue dangereusement proche. Padmée qui était sur une hauteur par rapport au Besalisk, réalise la présence de ce dernier. Elle râle qu’il ne l’ait pas écoutée, mais profite de la diversion que Dexter vient de lui offrir pour sortir son épée laser de la main droite. Les muscles de ce bras la faisaient énormément souffrir. Elle court en direction de son padawan mais en parallèle avec l’hexapode qui est plus rapide. 

    Padmée court au maximum de ses forces et essaye d’attirer l’attention de ce monstre en l’insultant. Cela fonctionne, la bête agacée prend la même direction de l’Ex-Maître Jedi encore une fois. 

    Dexter court et hurle un au secours ! Puis un deuxième, et un troisième ! Il est désespéré de voir quelqu’un leur venir en aide. Il entend le vrombissement du l’épée laser de tatie. Elle dit de nombreuses choses sarcastiques à l’animal féroce. Dexter n’ose plus bougé tellement le trouillomètre est à zéro. Et pourtant, il voudrait agir, mais ignore comment aider son maître. 

    La bête semble bien décidé à ne pas se laisser impressionner par cette humaine et avec une patte, il détache plusieurs morceaux du glacier. Le bouclier que Padmée avait trouvé, vient d’être détruit. L’immense monstre se dresse pour la deuxième fois devant son déjeuné, ne voyant en l’ex-Jedi qu’un bouillon de midiclorien. Padmée court afin d’éviter toute attaque de l’horrible hexapode. L’humaine ne réalise pas ce qui se passe autour d’elle. L’animal lance l’une de ses pattes vers elle. En évitant l’impacte, Pad glisse et perd équilibre sur ce terrain qui ne lui a jamais convenu. Le corps de Pad roule un peu plus bas, plus proche de son padawan qui voudrait que son sabre laser de bois, soit un vrai. Pad fini son roulé-boulé sur un morceau du glacier. Hélas, son coude droit claque sur le sol gelé à trop grande vitesse. 

    Pad – AAAAAAAAAAAAGGGR

    Pad hurle de douleur, elle est certaine que son coude est brisé en plusieurs morceaux. Dexter regarde méduser la scène.

    Pad – Cours PADAWAN, COURS DEXTER !
    Dexter – Tatie…
    Pad – COURS…

    Dexter n’avait jamais entendu autant de peur, de tristesse et de désespoir dans la voie de son maître. C’est dans un élan de panique que Lou’Xan marche à reculons réalisant que la gueule du monstre est sur le point d’avaler celle qui lui a appris la Force depuis près de trois ans. 

    Là, un rien sur sa droite vers le haut sur le sol glacé, Padmée est couché sur le dos, les genoux presque sur son thorax et un coude sur le sol. Elle tenait encore l’épée laser dans la main gauche. Lou’Xan ne peut pas voir l’autre bras de Pad d’où il est. Le prédateur hume l’air et réalise la présence du padawan. 

    C’est à ce moment précis que deux mains saisissent Dexter et le tire in extrémiste avant que le monstre ne change encore de proie. Lou’Xan réalise que sa sauveuse n’est rien d’autre que… sa mère !

    Lou’Xan – J’avais dit que vous ne devez pas venir ! Maman dit moi que papa n’est pas là ! 
    Ro’Xane – Il ne pouvait pas vous laissez mourir Dexter, tu es son dernier padawan. Si elle meurt, qui te formera ? L’Ordre Jedi est tombé, mon petit. Vous êtes les deux seules qui restent. Tu te souviens de ce que tu me disais… 
    Lou’Xan – Non, maman, NON ! Papa ne peut pas être là, il m’avait promis
    Ro’Xane – Il t’avait promis de rester loin de cette bête jusqu’à ce que Pad s’en occupe. Il a tenue sa promesse. 
    Lou’Xan – NOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNN ‼

    Et là, sous ses yeux d’enfants, Lou Cho, son père, son héro, son ami, celui qui lui a tout appris du pilotage et des étoiles foncent avec une ceinture de détonateurs thermiques armées dans la gueule du monstre sans nom. 

    Lou – Protège MALACHITE

    Le Besalisk s’adressait à Padmée qui ne peut rien faire d’autre que d’assister au sacrifice de son meilleur ami. Lou Cho saute vers la mâchoire de l’animal. L’humaine a juste le temps de faire une autre roulé-boulé et retombé plus bas sur le sol et encore se glisser sous la roche verglacée. 

    BOUM

    Tous les détonateurs explosent. Il y a une pluie de chair. 

    Padmée n’arrive pas à croire à ce qui vient de se produire. Elle a réussi à survivre, l’épaisse couche de glace est entre elle et ce qui reste du monstre et de Lou Cho. 

    Elle se relève péniblement. Elle regarde autour d’elle, le spectacle horrible et elle replace son épée laser à la ceinture. Tenant son coude droit casser, elle ne peut que constaté que là au-dessus de la roche de glace, coule du sang, de la chair et un nuage toxique. Elle vient de perdre son meilleur ami, son second père et celui de son padawan. Et ce après Vyvacy, Bloli, Mirax et elle ne savait combien d’autres Jedi. La déchirure de la Force était telle qu’elle était devenue incapable de puiser en elle. Elle voulu mourir en sentant ses poumons brûler en elle. Elle avait perdu son mari… 

    Ro’Xane – Pad, Pad nous sommes là. 

    C’était une voie d’espoir dans un univers d’anéantissement. Pad les cherche du regard en toussant et constate que la mère et l’enfant Besalisk sont sous une alcôve du glacier. Elle tousse, épuisée, elle essayé d’éviter de glisser sur la glace et de rejoindre ses amis. Enfin, elle arrive prés de la veuve et l’orphelin de père. Il est dans les bras sa mère et pleure à chaudes larmes. Ro’Xane a elle aussi des larmes qui lui coulent, mais elle parvient à regarder la Jedi dans les yeux. 

    Ro’Xane – Il… Il faut partir… l’armée… La république…Elle veut vous détruire… vous tous les Jedi. 

    Pad n’arrive pas à croire ce que Ro’Xane lui dit. Elle ne comprend pas, elle voudrait que tout s’arrête, c’en est trop, beaucoup trop pour elle. Padmée s’effondre sur le sol sachant son padawan en sécurité.

    C’est à ce moment là, que Vyvacy et Frey sur ses talons arrivent en courant. Portant tous deux des masques à oxygène. Le Phoenicien prend sa femme inconsciente dans ses bras et lui place un autre masque sur le visage. Frey s’approche des Besalisk. 

    Frey – Ravis que vous soyez en vie. Vous devriez aussi en porter. 

    Après avoir donné un masque d’oxygène aux deux Besalisk, le Bothan repère l’absence de la main inférieur droite de Lou’Xan. Obja tousse et replace son propre masque sur la bouche après avoir craché sur le sol. Sans un mot, il s’accroupie. Il prend délicatement le bras inférieur droit. Lou’Xan s’était laissé faire, mais fut incapable de prononcer un mot. Pourtant, il est soulagé que son ami Bothan soit vivant mais n’arrive pas à l’exprimer. Obja ne recherche pas le regarde de son jeune ami, il examine la plaie. 

    Frey – C’est une brûlure nette. Je te promets une jolie prothèse. 

    Dexter sait, Dexter ressent au font du Bothan, qu’il connait la douleur qu’aujourd’hui il subit. Frey n’est pas uniquement triste de la mort de Lou. Il a déjà perdu des êtres chers. Le padawan en est convaincu. 

    Vyvacy – Toutes mes condoléances Ro’Xane. Lorsqu’il est venu me chercher prés du glacier, j’avais compris qu’il avait un plan mais…
    Ro’Xane – Plus tard, veux-tu. Vyvacy ? 
    Vyvacy – Je m’occupe de Pad. 
    Frey – Le Mynock !
    Ro’Xane – Par ici. 

    La mère n’avait jamais retiré son bras inférieur droit des épaules de son fils. Lorsqu’elle se retourne afin de montrer la direction du vaisseau, elle sert Dexter contre son flanc. 

    Ro’Xane – Viens mon petit. 

    Malgré la douleur musculaire de sa jambe, l’humain garde sa femme dans ses bras et suit Ro’Xane qui garde son fils contre elle. Frey ferme la marche. Dexter pleure encore tout en restant coller à sa mère. Ensemble, ils essayent de rester dans l’ombre du glacier. Ils se devaient de quitter la planète au plus vite, sachant qu’il doit encore avoir un monstre quelque part. Avec difficulté et énormément de prudence, ils arrivent enfin aux pieds du MynockII. 

    Sur la route, Frey explique à Lou’Xan comment Lou lui avait sauvé la vie en retrouvant inerte près de la Fouine détruite. Vyvacy expliqua qu’après l’explosion du lance roquette, il avait été projeté et assommé. Il avait repris conscience avec le moteur de la motojetski de Lou qui l’avait ramené à son vaisseau. Là, il avait retrouvé Ro’Xane qui lui prodigua les premiers soins. A eux quatre, ils avaient entrepris cette mission de sauvetage mais avaient eu énormément de mal à les localiser. L’enfant écoutait sans prêté attention, sans décrocher un mot, laissant les larmes coulées. 

    Ils arrivent devant le MynockII. Padmée reprend connaissance.

    Pad – Vycy ?
    Vyvacy – Tu peux marcher ? Ce n’est pas que tu sois lourde, mais j’aimerai parvenir jusqu’au vaisseau. 

    Il l’a dépose délicatement sur le sol. Padmée regarde autour d’elle et remarque l’absence de Lou, la détresse de Ro’xane, la peine de Dexter et l’impatience de Frey. Elle regarde son mari. Une joie et un réconfort l’envahit lorsqu’elle plonge ses yeux dans ceux de son mari. 

    Frey – On doit partir !
    Vyvacy – Oui, Frey. Par devant, Ro’Xane et Dexter ensemble, Pad et moi nous fermons la marche. 

    Tous s’avancent vers la rampe du MynockII. Le Bothan monte à bord et va déjà vers le poste de pilotage. Les deux Besalisk commencent à monter la rampe. Pad s’appuie sur son mari qui boite encore. 

    L’enfant Besalisk s’arrêt sur la rampe. Il se détache de sa mère et se retourne, jetant le masque au sol. Il observe l’horizon. Ro’Xane essaye de l’attirer à l’intérieur et Pad réalise alors ce qui se passe en son padawan, elle aussi retire son masque qu’elle donne à son mari. Il voulait croire que son père allait revenir. 

    Pad – Il ne reviendra pas. Koff. Je suis désolée padawan. Koff. 

    Vyvacy la soutient mais tous deux s’arrêtent au pied de la rampe. Même si la main blessée fait mal, il sert les dents et l’ignore ! Il inspire profondément. Une virulente colère l’envahit. 

    Dexter – Tu avais promis !

    Il place ses trois mains devant lui, paumes vers Maître Brûle. Il hure dégageant tout le côté sombre qui est en lui. Toutes sa peur, sa souffrance, sa douleur, sa haine… toute cette puissance forme une énergie qui fait comme une ode de choc et souffle sur Padmée qui vacille et tombe dans les bras de son mari qui essaye de résister à cette force. Le côté obscur de la Force est à son paroxysme, la Force avait disparu alors comment lutter ? 

    Dexter a un regard haineux sur Padmée. Vyvacy l’aide à se redressée. Ro’Xane est médusé par le spectacle. Pad pose sa main valide à la ceinture cherchant un sabre laser qu’elle ne portait plus depuis longtemps, il n’y avait plus que l’épée laser. 

    Pad – Dexter. 
    Dexter – Il… Il avait promis. Tu as promis !
    Pad – Je suis vraiment désolée, Dexter. Koff. Je t’en supplie, résiste au côté sombre. Koff. Je peux t’apprendre à gérer ta douleur. Koff. 

    Pendant un instant, le Besalisk affronte l’humaine du regard. Elle ignore s’il voulait la tuer ou s’il lui demandait de l’aider. Ses yeux n’avaient pas changé de couleur, mais vu le filet de Force qu’elle percevait, Pad n’avait pas de doute. C’est du côté obscur qu’il avait puisé cette énergie. Padmée était épuisée et triste sans compter les poumons qui la font souffrir, mais elle voulait garder son padawan dans à la lumière. Vyvacy ne pouvait que soutenir le corps de Padmée. 

    Dexter – Apprendre… 
    Pad – Oui. 
    Dexter – Il n’y a plus rien à apprendre. C’est terminer Padmée Brûle. Ils sont tous morts, les Jedi. L’Ordre Jedi est un vieux souvenir. Il n’y a plus rien que tu puisses m’apprendre Padmée. Il est mort. Mon père est mort !
    Vyvacy – Nous, nous sommes là. 

    Ro’Xane aurait voulu intervenir, mais Pad lui fait signe que non. 

    Pad – Koff. Je le regrette profondément Dexter. J’aurai tellement voulu… Koff… que cela se passe autrement. Koff. Permets-moi de réaliser sa dernière volonté s’il te plait, Malachite. 

    « Protège MALACHITE »

    Ces 2 mots raisonnèrent dans l’esprit de Lou’Xan. Les derniers mots de son père avait été une penser pour lui. Dexter baisse le regard et d’autres larmes coulent. Padmée monte la rampe jusqu’à lui et le prend par les épaules. Il se retire d’elle et regarde une dernière fois, les glaciers d’Ilum. Puis, il se retourne et va prendre les mains de sa mère. 

    Une fois à l’intérieur, Dexter ne lâchait pas sa mère. Celle-ci installe son fils dans l’espace réduit médical et active un droïde Médical d’urgence. Ro’Xane aurait voulu prendre les commandes, mais Frey y était déjà. Alors, elle reste près de son fils pendant que le droïde médical s’occupe de l’enfant. 

    Vyvacy dépose Padmée sur le divan et va chercher des patchs médicaux et du bacta. 

    Ce message a été modifié par Padme111 le vendredi 09 juin 2017 - 10:12

    vendredi 09 juin 2017 - 10:11 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    7033 Crédits

    Ce qui devait arriver est arrivé, Lou Cho a sacrifié sa vie. *snif*


    De plus, il est mort pour son fils et pour Padmée.


    Super chapitre. La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    vendredi 09 juin 2017 - 22:30 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26157 Crédits

    Dans ce Chapitre, j'ai noté quelques explications complémentaires sur ce qui s'est passé. Néanmoins, le principal c'est les messages, donc gardez encore un peu vos mouchoirs...

    15 - Messages

    Arrivé en orbite, Frey voit un petit vaisseau de la république qui est en orbite. Le commandant républicain essaye d’entrer en communication. Le Bothan l’ignore, pourquoi s’embarrasser d’un dialogue inutile. Obja s’empresse d’enregistrer des coordonnées : celle de Mrisst afin de rejoindre un endroit neutre mais Ro’Xane lui crie depuis le salon. 

    Ro’Xane – Les régions inconnues Frey, les coordonnées sont notées dans l’ordinateur, les premières que tu verras. 

    Si Obja avait eu envie de demander des explications à la veuve Cho, il devait s’en passé car n’ayant eu de réponse, le vaisseau républicain tirent sur le MynockII et Ro’Xane qui avait convaincu son fils qu’elle devait prendre les commande, arrive. 

    Ro’Xane – Oh Lou, je t’adore !
    Frey – Quoi ?

    Ro’Xane tapote de ses 20 doigts sur le tableau de bord. Frey n’a pas le temps de comprendre. La Besalisk ne s’arrête pas, le MynockII part en vrille, plonge en direction d’Ilum. Tout cela sentait le crash assurée. Puis, Ro’Xane avec un grand sourire attend le moment opportun. 

    Ro’Xane – Comment on arrive à semer quelqu’un qui veut vous tuer ?

    Frey reste quoi. Lou se serait-il réincarné en sa femme ?

    Ro’Xane appuie sur deux boutons au moment où des tirs se précipitent sur le MynockII. Celui-ci lâche des débris dans l’espace juste avant de passé en hyperespace 

    Ro’Xane – En faisant le mort !
    Frey – C’était le plan de Lou.
    Ro’Xane – Oui, il l’avait prévu. 

    Frey regarde dans le cockpit, mais Lou’Xan n’était pas là. Il était dans le salon ou dans sa chambre. 

    Ro’Xane – Je vais aller le voir. 
    Frey – Où allons-nous ?
    Ro’Xane – Là, où personne ne nous cherchera. 

    Frey regarde l’infini de l’espace. Ils étaient partis pour une destination inconnue. 

    ***

    Le Mynock II vole en hyperespace dans le nord-ouest de la galaxie, au-delà de Phoenix, au-delà d’Ilum, au-delà de tous ce que Padmée Brûle avait déjà parcours. Ro’Xane Cho l’avait convaincue de la soignée tandis que Lou’Xan est dans une cuve à Bacta. 

    Ro’Xane applique des patchs de bacta à différents endroit du corps de l’ex-Jedi. Celle-ci sert les dents et réalise seulement que son état d’épuisement, le coude cassé et son état émotionnel la faisait atrocement souffrir. 

    Ro’Xane – Tu es fameusement bien arrangée. Il faudra plus de bacta. Je vais en chercher un autre pour ton coude. 

    La blessée se laisse soignée mais n’arrive pas à réaliser tous ce qui vient de se produire en quelques heures à peine. Elle regarde la Besalisk agir et l’humaine aimerait que Lou soit dans le cockpit. Padmée voudrait dire quelque chose de consolant, elle voudrait lui demander comment elle va, mais elle n’ose pas. Après toutes ses années d’amitiés, après toutes ses aventures et péripéties, Lou venait de lui sauver la vie en laissant une veuve et un orphelin. Pour elle, ce Besalisk avait toujours été présent, mais ce qu’il venait d’accomplir dépassait tout ce que Pad pouvait imaginer. 

    Ro’Xane – Je risque de te faire mal, mais faut que j’emballe ton coude, je te confirme, il est cassé. 

    Ro’Xane essaye de faire de l’humour afin d’éviter de dramatiser la situation. Pad n’avait même pas réalisée que son amie était revenue à ses côtés, elle tousse encore. Ro’Xan lève le bras gauche de Pad qui laisse échapper un soupir de douleur. La Besalisk emballe convenablement le coude de l’humaine afin qu’il reste en angle droit. Puis, elle lui pose une échappe médical autour du coup et passe son bras dedans. 

    Ro’Xane – Vous avez tous besoin d’aller dans la cuve à bacta qu’on a volé sur Mrisst. Un vaisseau de la république nous a suivis jusqu’ici afin de le récupérer et tu connais la suite. 
    Pad – Koff. Vycy et Frey ont déjà été dedans ?
    Ro’Xane – Non, seulement mon Lou’Xan. Il y est maintenant, tu seras la suivante. Faut soignez tes poumons. 
    Pad – Je pourrai attendre …Kofff
    Ro’Xane – Je commande !
    Pad – Ro’Xane, j’ai des nanites dans le corps. Elle me soigne déjà. Koff.
    Ro’Xane – Ah… Et bien, il n’en a pas l’air ! Mais si tu le dis…

    La Besalisk s’étonne de cette révélation. Son mari, Lou et quelques rares Jedi dont Kaarde et Jadden’Korr étaient au courant de la présence des nanites reconstructives qu’elle avait dans le corps depuis la guerre contre le S.E.Z. Sans chercher à comprendre, la Besalisk acquiesce du chef. Padmée sait qu’il faudra du temps pour guérir et probablement qu’elle sera déjà morte intoxiquée si elle n’avait pas eu les nanites dans ses veines. 

    Ro’Xane retourne vers ce qui est le coin cuisine et revient avec une chose dans chaque main. Elle pose les deux verres et la bouteille sur la table, mais garde un databloc dans la main inférieure gauche. Elle sert le liquide dans les verres et reposant la bouteille sur la table, elle vient s’assoir à côté de Pad. 

    Ro’Xane – Je le savais Pad. Il avait tout prévu. 
    Pad la regarde incrédule – Comment ? 
    Ro’Xane – Notre fils nous a parlé de son cauchemar plus longuement dans la soirée lorsque nous étions sur Ojom. Lou voulait un maximum de détailles. C’est alors qu’il avait promis à notre Lou’Xan de rester loin de cette bête jusqu’à ce que tu t’en occupes. Il a tenue sa promesse. 
    Pad – Il a voulu rassuré votre fils. Kof. 
    Ro’Xane – Oui. Lorsque vous êtes partis, lui et moi avons eu une très longue discussion. Lou m’a expliquée combien la situation politique tourner mal. Il suivait les informations de très prêt. 
    Pad – Il a su que Kaarde s’est échappé ? 
    Ro’Xane – Oui, Pad. Et nous avons également appris qu’une rude bataille fait rage sur Rhommamool entre la république et les Jedi. 
    Pad – Pourquoi ? Koff.
    Ro’Xane – Lorsque ton frère s’est échappé, il a offert à la république ce qu’elle attendait. 
    Pad – Un prétexte pour détruire l’Ordre Jedi ? Kof. 
    Ro’Xane – C’est ce que Lou pensait, je t’avoue que j’avais des doutes. Mon Emeraude a été contacté par le Poilu. Frey nous a appris que des formes de vie venaient vous attaquer. 
    Pad – Pour quel raison ? Qui a lâché ces monstres sur nous ? Je n’ai rien fait ? Kof. 
    Ro’Xane – Ce n’était pas contre toi, Pad. Il semble que le temple et le Chu’untor ont subit une attaque. Non, la république te pensait avec le Sénateur Brûle sur Phoenix ou en chemin pour. Lou n’a pas réussi à expliquer pourquoi ces bêtes étaient ici, mais une chose est certaine. La république veut tuer tous les Jedi. Ilum est régulièrement visité par des Jedi pour cueillir les cristaux. 
    Pad – Et c’est exactement ce qui c’est produit. 
    Ro’Xane – Oui. Les dirigeants de Phoenix ont paniqués lorsqu’ils ont appris pour ton frère. Ils ont craints que la république les condamnes parce que la femme d’un sénateur avait protégé ou même aider un Jedi à s’échapper. 
    Pad – Kaarde… Kof. Mais je ne l’ai pas aidé. 
    Ro’Xane – Non, mais Vyvacy n’a pas pu prouver que tu étais à ses côtés lorsqu’ils l’ont contacté. 
    Pad – Oui, je comprends mieux. Où est Vyvacy ?
    Ro’Xane – Dans le cockpit avec Frey. Je pense qu’ils sont devenus des amis. 

    L’ex-Jedi comprend mieux la situation, mais ce ne sont que de mauvaises nouvelles. Padmée sent que son amie veut lui parler de quelque chose qui lui tient à cœur. Néanmoins, elle a besoin que son amie réponde à une question. 

    Pad – Comment Lou en est arrivé à décider de se sacrifier ?
    Ro’Xane – Lorsque tu seras parent, tu pourras mieux comprendre Pad. Lou t’aime… t’aimait comme sa fille. Et Lou’Xan est réellement notre enfant. Je t’ai toujours connue et je me sens plus proche d’une sœur que d’une mère pour toi. 
    Pad – Merci Ro’Xane, c’est réciproque. Kof.
    Ro’Xane – Lou m’a dit que toutes les visions que tu as eues, se sont toujours réalisées. C’est vrai ?
    Pad – Oui, hélas. 
    Ro’Xane – Il savait,… nous savions que s’il ne se sacrifiait pas, tu serais morte. Il y avait un trop grand risque que Lou’Xan, meurt après toi. 

    Pad comprend mieux que Lou n’avait jamais eu l’intention de rester sur Mrisst. Lui et sa femme n’y avait été que pour y prendre les bombes thermiques et la cuve à Bacta. La Besalisk lui présente le verre d’alcool et elles trinquent à la mémoire du disparu. Puis, Ro’Xane se lève et tant le databloc à Pad. 

    Ro’Xane – Il a laissé un enregistrement. 

    Les larmes montent aux yeux de Pad. Elle prend l’appareil sans dire un mot. 

    Ro’Xane – Il en a laissé un aussi pour notre petit, je vais le lui donner, je te laisse l’écouter seule. 
    Pad – Ro’Xane…
    Ro’Xane – J’ai eu l’occasion de lui dire adieu Pad. J’ai rencontré Lou à mes seize ans, je l’ai épousé quatre ans plus tard. Nous avons fêtés nos trente ans de mariage le mois passé. Lou approchait des soixante-dix ans. Tu sais que l’espérance de vie de notre espèce est de soixante-dix-sept ans ? Il a bien vécu et n’aurait jamais supporté de mourir de vieillesse dans son lit. Moi non plus d’ailleurs. 
    Pad – Je comprends. 

    Ro’Xane disparaît par la porte menant à la soute, là où est la cuve à Bacta. Pad garde l’enregistrement dans les mains. Elle avait un peu peur de revoir l’image de son ami. Elle s’imaginait déjà toutes les recommandations d’usage que Lou lui ferait. Enfin elle se décide à mettre l’enregistrement en route. 

    [Mode message enregistré de Lou CHO]

    Hello Dap,
    A non, je veux que tu sèches tes larmes ! 


    Silence


    Oui, comme ça c’est mieux. 


    Alors comme ça mon petit gars à des cauchemars prémonitoires ? Je me demande si ça c’est réalisé exactement comme Lou’Xan me l’a décrit. Je t’avoue que je l’espère car cela veut dire qu’il est fiable dans la Force, mon Malachite !... Et je suis un héro !


    En parlant de Force, je n’y connais pas grand-chose, pourtant tu as été, tu es et tu seras un excellent maître pour mon Dextou. Faudra te montrer très forte pour lui, ok ? Oui, tu seras à la hauteur. C’est encore un gamin dans sa tête, mais la vie dans la galaxie est dure, de plus en plus dure, Pad. Faut qu’il garde un coin de rêve dans sa tête. 


    J’ai beaucoup appris de toi, Padmée Naberry. Tu as réussi à me surprendre avec tes nanites dans le corps, j’espère qu’elles te permettront de guérir de tout. J’espère qu’elles te sauveront de l’attaque du monstre. J’ai été heureux que tu rentres dans ma vie. Oh, j’avais dix-huit ans et toi… seulement huit. 


    C’est très important une famille, nous n’en avons qu’une ! Et pourtant, la famille CHO et BRÛLE n’a jamais été deux familles pour moi, mais bien une seule. Dans les jardins de la mémoire, au palais des rêves, c’est là que toi et moi nous nous retrouverons ! Surtout ne me réponds pas que les rêves ce n’est pas la réalité, Dap. Pas toi ! Car qui peut dire ou s’arrête l’un et où s’arrête l’autre ? 


    Allez, j’ai du boulot ! Je déteste les adieux, je te laisse. Prends soin de toi et prends soin de mon fils. 


    Lou CHO, ton ami qui t’aime comme un père.

    [Fin message enregistré de Lou CHO]

    En éteignant l’enregistrement, les larmes coulèrent à flot sur les joues de Padmée. Elle blottie l’appareille sur sa poitrine et laisse son chagrin l’envahir. Elle devait faire son deuil. 

    ***

    Lou’Xan est assis sur son lit. Enfin sorti de la cuve à Bacta, il respire mieux et à moins mal dans ses muscles. Les pieds sur le sol, la main gauche inférieure sur le couvre-lit. La main blessée avait été très bien soignée et était maintenant emballer dans un pack de Bacta. Il la tenait posé sur ses genoux. Les bras supérieurs croisés sur le torse. Il avait tellement pleuré qu’il pensait ne plus avoir de larmes. L’enfant ne comprenait pas pourquoi son père avait joué sur les mots en promettant de rester loin de cette bête jusqu’à ce que Pad s’en occupe. Hélas, le jeune Besalisk n’avait retenu que la première partie de la promesse de son père. Celle de rester loin de la bête. 

    Il s’était repassé le cours des événements dans sa tête depuis le décollage du Mynock II. Ses émotions sont une montagne russe. Il eu l’impression d’avoir passé par tout les stades. Douleur, peine, incompréhension, refus de la réalité, souffrance, colère… il avait ressenti de la puissance lorsqu’il avait envoyé Padmée valsé contre son époux. Il avait espéré qu’en projetant ces émotions douloureuses contre elle, la douleur aurait disparue. Hélas, cela n’avait rien changé. Le seul réconfort, le seul point de chaleur fut l’étreinte de sa mère. Elle ne lui avait pas dit grand-chose, d’ailleurs à quoi bon. Sa seule présence suffit à Dexter d’être à bord du vaisseau. 

    Il est encore en pleine réflexion lorsque sa mère entre dans sa chambre. Après l’avoir sorti de la cuve, elle l’avait conduit dans sa chambre et lui avait dit qu’elle devait lui apporter quelque chose. Il l’a regarde à peine puis baisse la tête et regarde le sol. Ro’Xane va vers l’enfant. Enfin, elle vient s’accroupir devant lui. Elle attend qu’il lève suffisamment la tête pour que ses yeux plongent dans les siens. 

    Ro’Xane – Il t’aime Lou’Xan. 
    Lou’Xan – Pourquoi ? Pourquoi est-il venu ? Il savait…
    Ro’Xane – C’est la plus belle des preuves de son amour pour toi. 
    Lou’Xan – C’est elle qui a sauvé !
    Ro’Xane – En veux-tu à Pad ?
    Lou’Xan – Oui ! Oui, à elle et à sa Force !

    Il se lève et se dégage de sa mère pour faire face à l’immensité de l’espace à travers la fenêtre. Ro’Xane se relève à son tour et vient juste derrière lui. Elle constate le magnons de sa main, elle fut triste de l’amputation, mais heureuse que son fils soit vivant. Dans l’immédiat, elle sait que son fils attend une explication sur l’acte sacrificiel de son père. 

    Ro’Xane – Je te comprends, Lou’Xan. Et pourtant, je ne suis pas d’accord avec toi. En la sauvant elle, Ton père t’a sauvé. 

    C’était compliquer pour un enfant de comprendre qu’un parent voir si loin dans l’avenir, qu’il a une vue d’ensemble de la vie plus large que la sienne. Il y eu quelques minutes de silence où Ro’Xane c’est juste contenter de poser ses mains supérieurs sur les épaules de son fils. 

    Ro’Xane – Il voulait te dire au revoir…
    Lou’Xan – Il ne l’a pas fait !
    Ro’Xane – Si. 

    Lou’Xan se retourne et regarde sa mère. Elle lui tend un databloc. Il le prend dans ses mains. 

    Ro’Xane – Il t’aime et t’aimera toujours Dexter. Prends ton temps. 

    Dexter regarde sa mère sortir de sa chambre, puis il allume l’appareille. 

    [Mode message enregistré de Lou CHO]

    Hello mon Malachite !
    Je sais que tu dois m’en vouloir, et même en vouloir à Pad. Sache qu’elle n’y est pour rien. C’est ma décision, mon petit gars. Je me dois de vous protégez tous les deux. Et si tu écoutes ce message, c’est que j’ai accompli ma mission. 


    Faudra que tu reprennes ton entrainement avec Padmée car là, maintenant que je ne suis plus là, c’est à toi que revient tout mon héritage, ma dure tâche… Je te confie Padmée ! Et non, ce n’est pas un cadeau. Elle est têtue, parfois obstinée. Elle a un humour pas toujours déchiffrable et une fâcheuse tendance à se mettre dans pétrin. Laisse la croire qu’elle est ton maître, et tu auras plus facile à la convaincre de faire ce que tu as décidé. Montres-toi bien plus sage qu’elle. Montres-toi digne d’être un CHO ! 


    Je ne vais pas te retenir d’avantage mon petit Dextou. L’Ordre Jedi est devenu ennemi de la république. Ne te fies pas au média, ne te fies pas à la politique. Les seules personnes en qui tu pourras avoir confiance à partir de maintenant, c’est Jade, Poilu, Flam et Dap. Laisse encore ta mère piloté le MynockII, mais dans quelques années il sera à toi. 


    Je t’aime mon fils, que la Force puise te guider vers des jours meilleurs.


    Ton père, Emeraude !
    [Fin message enregistré de Lou CHO]

    Les yeux humides, Lou’Xan dépose une main sur l’écran qui s’éteint. Il aurait voulu toucher une dernière fois le visage de son père. Il pose l’appareil sur le lit et se retourne encore vers la fenêtre. 

    Dexter – Tu me manques papa…

    vendredi 16 juin 2017 - 18:52 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    7033 Crédits

    [...] Et il a même pris le temps de laisser des messages à son fils et à Padmée.


    Super chapitre. La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    samedi 17 juin 2017 - 23:21 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12258 Crédits

    Super chapitre. On peut dire qu'on ne perd rien du lien avec la trame du TJ mais de plus on a une superbe explication de Lou Cho à son fils. C'est important pour un père comme lui de donner ses raisons pour s'être sacrifié, et cela permet à Dexter de réitérer son jugement vis-à-vis de Pad.

    I LIKE (trains) !  et pouce bleu^^

    dimanche 18 juin 2017 - 10:38 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7936 Crédits

    Effectivement, très triste tout ça . Sacrifice héroïque de Lou et évidemment, grande tristesse de tout le monde. Pauvres Dex et Pad... Sacrifice appuyé par les messages qu'il leur a laissé, d'ailleurs ; et heureusement qu'il l'a fait, cela dit. Donc oui, très bon chapitre et j'espère que les concernés parviendront à passer le cap.

    Continue !

    dimanche 18 juin 2017 - 19:08 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar Padme111

    Padme111

    26157 Crédits

    Je suis contente de lire vos commentaires, cela me rassure. 

    Nous voici arrivés au dernier chapitre de ce tome II. J'attends vos avis autant sur ce chapitre que sur le tome dans son ensemble. Ne soyez pas avar de critiques constructives afin que pour le tomeIII je puisse avoir une idée de ce que vous aimez et de ce que vous avez détestés. 

    16 - Nouvelle déstination

     Au milieu de nulle part, …

    Le MynockII s’était retrouvé aux limites des régions inconnues. Il se dirige toujours un peu plus loin dans le nord ouest d’Ilum, les instruments de bord du vaisseau n’indiquent aucunes planètes dans les environs. 

    Deux jours s’étaient écoulés. A l’exception de Ro’Xane, tous avait passé un bon moment dans la cuve à Bacta tour à tour. Vyvacy s’était entièrement remis autant les poumons que les muscles de sa cuisse. Frey disait être comme neuf, mais la Besalisk soupçonne qu’il avait encore des difficultés respiratoires. Dexter était resté un bon moment dans la cuve car la poursuite l’avait épuisé mais en plus, l’amputation de sa main droite inférieure devait être bien cicatrisée afin de lui mettre une prothèse. Padmée aussi avait du passé du temps dans le Bacta, mais elle fut têtue et passa en dernier. Ro’Xane craignait pour les poumons de l’humaine qui n’avait pas vraiment arrêtée de tousser. Et pourtant, la Besalisk dû constater que Padmée toussait de moins en moins avant d’entrer dans la cuve. C’est là, qu’elle apprit combien les nanites dans le corps de la Phoenicienne semblait réparée son système respiratoire. Padmée avait une partie de l’humérus, du cubitus et du radius droit quasiment pulvérisée. Son coude n’aurait eu aucune chance d’être refait s’il n’y avait pas de Bacta et des nanites. Probablement que si Pad n’aurait eu qu’un problème, les nano-robots auraient pu la guérir entièrement, mais là, la technologie avait pour programme de sauver l’organe le plus important : les poumons. Hélas, Ro’Xane assisté par le droïde médical de secours, diagnostiquèrent que soit Pad garderait des séquelles sur une plaie soit sur les deux. Pour l’heure, Padmée est dans la cuve à Bacta. 

    Le carburant est source d’inquiétude pour le MynockII. Après plusieurs spéculations de ce qu’ils seraient le mieux à faire, l’équipage est d’accord pour viré vers l’ouest en arc de cercle. Cela leur permettra de garder Csilla, Rakata Prime et Zonama Sekot comme planètes de la dernière chance au cas où ils ne trouvèrent pas d’autres planètes. Aucune des deux planètes dites de « secours » n’étaient vraiment envisageable car les accords Chiss et Vong avec la république sont toujours d’actualités. A cause de l’historique de Rakata Prime, Padmée craignait que le côté obscur soit encore plus puissant là-bas. Alors que le côté lumineux de la Force est éteint, c’est dangereux d’aller sur cette planète, particulièrement pour Dexter qui souffre de la mort de son père. 

    ***

    Le vaisseau étant en pilotage automatique, Vyvacy et Frey discutèrent un moment de la situation avec Ro’Xane. Ils étaient inquiets pour l’avenir de l’enfant qui restait dans sa chambre depuis sa sortie de la cuve. 

    Frey fut très silencieux, encore plus que d’habitude après avoir appris le décès de Lou. Il promis d’aller voir dans la soute afin de trouver du matériel et de fabriquer une prothèse.

    Vyvacy nota mentalement que pour le Bothan c’était une priorité, mais aussi une façon de rester occupé et donc de ne pas penser à Lou. 

    Ro’Xane agissait de même, elle ne s’était jamais arrêtée depuis le décollage. Elle semblait forte, comme si son deuil était déjà fini. Pourtant, même pour une Besalisk cela est impossible. Non, le Bothan craignait qu’elle ne se montre forte que pour son fils. C’était bien le cas. La Besalisk était la seul que Dexter laissé approcher, il refusait tout dialogue avec les autres. Et après avoir été soigné, il s’était enfermé sans sa chambre. 

    Seul le Phoenicien reste abattu et dans l’incompréhension de la réaction expéditive de la République. Lorsque Ro’xane décide de le quitter pour aller voir son fils, Vyvacy va sortir son épouse de la cuve à Bacta. 

    ***

    Vyvacy avait discuté avec sa femme tout en l’aidant à finir de se rabillée et de mettre son bras en écharpe. Elle ne devait plus le bouger pendant au moins deux jours. Vyvacy lui avait relaté sa mésaventure avec les militaires. Padmée eu l’impression que l’univers se dérobe sous ses pieds. Comment la situation avait-elle pu en arrivé là ? Elle était pensive et avait besoin de temps pour digérer ce qui s’était passée. 

    Vyvacy venait de terminer une conversation avec Padmée. Il s’approche du Bothan qui remonte de la soute avec une mine plus sereine qu’en descendant. Le Phoenicien sait qu’il doit laisser son épouse un peu seul et il va vers le natif de Botawii. 

    Vyvacy – Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez ?
    Frey – Oui ! Ce ne sera pas esthétique, je crains de ne pouvoir lui donner que trois doigts pour l’instant, mais au moins, ce sera pratique, efficace et solide. 
    Vyvacy déçu – Oui, je suppose qu’il faudra s’en contenté. 
    Frey vexé – J’estime que nous nous sommes sorti haut la main au vu de ce que nous avons traversés ! Vous devriez sautez de joie que c’est Lou et pas Pad qui y soit resté !

    Le diplomate se mordit la lèvre intérieur, il réalisa combien le Bothan a raison et que lui-l’ ex-ambassadeur de Phoenix, l’ex-Sénateur de Phoenix, vient de manquer de tact et de subtilité. Il voit Frey partir dans le cockpit qui fut devenu presque son chez lui depuis le décollage d’Ilium. Vyvacy hésite et regard en direction de sa femme, mais Ro’Xane vient de sortir de la chambre de son fils et s’approche d’elle. Le Phoenicien aurait préférer être auprès de Padmée et laisser les Besalisk avec lui, mais les femmes avaient des choses à se dire. En plus maintenant, Vyvacy se devait de côtoyer Frey encore pour un long moment. Après tout, il lui devait énormément, et des excuses. Aussi, il entre dans le cockpit et essaya de changer complètement de sujet afin de calmer les tensions. 

    Vyvacy – J’espère réellement que l’on trouvera une planète. 

    Silence

    Vyvacy – Dans la mesure du possible, Padmée voudrait éviter …
    Frey – Elle n’est pas en mesure d’avoir des préférences. 

    Le Phoenicien est saisi par la phrase d’Obja. En voudrait-il à Padmée de la mort de Lou ? Ou Frey était-il seulement fâcher de ses paroles maladroites ?

    Vyvacy – Ce n’est pas une préférence. Elle dit seulement que Rakata Prime pourrait encore avoir plus de Force Obscur que les deux autres planètes en option. 
    Frey – Et elles ont des accords solides avec la république. Celle-là même qui veut la mort de l’Ordre Jedi et tous les forceurs, celle-là même qui lâche des bêtes tueuses sur Ilum. 

    L’humain n’a plus de doute, il en veut à Padmée de la mort de Lou. Cela est de mauvaise augure car ils sont appelés à rester ensemble un bon moment. 

    Vyvacy – Nous en sommes conscients Frey. Padmée n’a jamais voulu la mort de qui que ce soit. 

    Les poiles du bothan ondule tout au long de son corps. Il se lève du siège du pilote pour partir vers la salle de repos. Vyvacy se demande s’il doit insister ou laisser le Bothan seul. Le Phoenicien ignore depuis combien de temps il connaissait Lou, mais déjà avant la naissance de Dexter. Vyvacy soupir et regarde l’espace au loin. 

    Alors qu’il pensait Obja parti, il l’entend derrière lui. Le Bothan était resté dans l’encadrement de la porte séparant le cockpit de l’espace de repos. 

    Frey – Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. 

    Puis, il disparait. Vyvacy se sent rassuré de s’être tromper. Par contre, il avait du mal à comprendre ce natif de Botawii. A n’en pas douté, il souffre autant que les autres de la disparition de Lou, mais il refuse d’en parler. 

    Bip

    Vyvacy regarde le tableau de bord. L’ordinateur vient de repérer quelque chose. 

    ***

    Pad – Comment va-t-il ce matin ?
    Ro’Xane – Toujours le même. 
    Pad – Et sa main ?
    Ro’Xane – Le droïde médical a fait tout ce qu’il pouvait, la cuve l’a bien aidé. Il n’a plus mal, c’est déjà ça. 
    Pad – Ro’Xane, nous sommes tous inquiète pour lui.
    Ro’Xane – Il n’a plus d’infection. J’aimerai te poser une question, mais… ne le prends pas mal. J’ai besoin de savoir… Comment cela c’est passé ? Le droïde médical a conclu que c’est une coupure nette… d’une épée laser. Pad, pourquoi t’es-tu sentie dans l’obligation de…

    Silence

    Le mot suivant était « l’amputer », mais il est impossible à cette mère de le prononcée. Pad le comprend que trop bien et regrette que la situation lui a complètement échappée. Elle regrette d’avoir du en arrivée à lui coupée la main. Des larmes lui montent, mais aucune ne coulent. 

    Pad – Je… Il… La bête a jeté de l’acide et… Quelques gouttes seulement ont touché sa main. J’ai réalisé que cet acide est particulier et démangeait sa main. Alors… Il souffrait… j’ai du prendre une décision rapidement et…

    Tout en parlant, les larmes commences à couler le long des joues de l’humaine. La Besalisk vient s’asseoir juste à côté d’elle. 

    Ro’Xane – Je comprends. Sans ton geste, il aurait pu perdre son bras ou même la vie. 

    Silence

    Padmée essaye de séchée ses larmes pendant de Ro’Xane cherche à la rassurée. Non, la mère qu’elle est n’en veut pas à son amie. 

    Ro’Xane - Dans la soute, il y a un pack de prothèse médical. Frey est déjà occupé à voir ce qu’il peut faire. 

    Encore une fois, cette maman se montre tellement forte. Plus forte que Padmée en ce moment. Timidement, elle essaye de changer un rien de sujet. 

    Pad – Il refuse de sortir de sa chambre et de me parler. 
    Ro’Xane – Je suis désolée Pad. J’avais vraiment l’espoir que le message de son père puisse lui mettre du baume au cœur. 
    Pad – Te parle-t-il ?
    Ro’Xane – Oui, bien sur. Il fait comme si tout allait bien, il me demande où l’on va… mais rien sur son père ou sur ce qui c’est passé à Ilum. 
    Pad – Au moins, il montre de l’intérêt à l’avenir. Et toi ?

    C’était la première fois que Padmée ose lui poser la question. La Besalisk baisse la tête. 

    Ro’Xane – C’est dure… son absence est difficile à supporter, surtout le soir. Il me faut plus de temps, mais je dois rester forte. 
    Pad – Pour ton fils. 
    Ro’Xane – Pas seulement Pad. Notre situation l’exige. 
    Pad – Oui, je suis d’accord. 

    Bip

    Les deux femmes se regardent. Le bip indique une proximité. Elles vont dans le cockpit rejoindre Frey et Vyvacy. Le Bothan pianote déjà sur le tableau de bord. Effectivement, les senseurs ont repérés une chose qui changera leur vie. 

    ***

    Toujours dans sa chambre, Lou’Xan prend son fizzz et joue un air triste comme son humeur. La mort de son père fut brutale et il n’avait pas été préparé à affronter cela. L’avenir n’avait plus rien avoir avec tout ce qu’il avait pu imaginer. Sa mère lui avait confirmé qu’ils ne pouvaient plus rentrer ni sur Naboo, ni sur Ojom avant longtemps. Dexter lui avait demandé s’ils reverraient ses grands-parents. L’enfant savait que son grand-père n’avait qu’un an de plus que son père et sa grand-mère cinq ans de moins que Djovan. Ro’Xane n’avait aucun idée de quand ils pourraient rentrer sur leur planète natale. Dexter compris qu’il avait très peu de chance de les revoir, il n’avait pas pleuré. En réalité, il n’arrivait plus à pleurer. 

    Lou’Xan ne se préoccupe pas de son absence de main inférieur droite sauf lorsqu’il agit par réflexe et qu’il réalise ne plus pouvoir rien prendre avec ce membre. Il avait une écharpe médicale qui immobilise son bras sur le ventre, il devait éviter de trop bouger pendant encore douze heure afin de favorisé la cicatrisation. Il prend régulièrement des antidouleurs et des anti-inflammatoires. Il n’avait pas trop de doute sur l’avenir… Il l’avait vu dans sa vision sur Ilum. Il s’était vu avec une main mécanique. Cela fut un rien rassurant, car dans sa vision, il l’avait trouvé jolie. Alors, il joue du Fizzz pour concentrer son esprit sur autre chose. 

    Durant les deux jours, il lui arrivait de relire un cours ou l’autre. Mécanique, pilotage, Atlas GéoGalactique, et même des cours de Force. Il ne trouvait plus d’intérêt à ses matières mais sa mère l’avait convaincu de leur utilité. Parfois, il dessinait mais souvent il jetait ce qu’il faisait. Parfois, il jouait du Fizzz, c’est la seule chose qui le motivait encore un peu. 

    ***

    Vyvacy – C’est une planète ?
    Pad – Oui, Vycy. Elle semble habitable. 

    Elle réalise alors que c’est la planète qu’elle avait vu en vision il y a prêt d’un an. Cette vision dont elle avait parlé à Lou et son mari avant d’arriver à Ojom. 

    Frey – Ce n’est pas ce qui m’inquiète. 
    Vyvacy à Pad – Je partage les inquiétudes d’Obja. On est encore trop loin pour voir s’il y a des formes de vie. 
    Pad – Parce qu’on a le choix ?
    Ro’Xane – J’ai bien peur que ce soit même très juste pour le MyncokII d’arriver jusqu’à cette planète. 
    Vyvacy à Frey – Elles ont raisons, nous devons prendre le risque. 
    Frey – Ou retourner vers l’une des trois planètes. 
    Vyvacy à Frey – Nous en avons déjà discuté Frey. 
    Pad – Je comprends votre dilemme, Frey. Et je suis réellement et sincèrement navré que vous soyez mêlé à cela. J’aurai voulu…
    Frey à Pad – Il n’y a pas à être navré, j’ai fais mon choix sur Ojom et je l’assume. La question n’est pas là, Padmée. Ce que je dis, c’est qu’il est plus simple d’agir lorsque l’on connaît l’environnement que lorsque l’on plonge dans l’inconnu. 
    Vyvacy - L’inconnu n’existe pas. Il n’y a que des choses qui attendent d’être découverte. 
    Le Bothan se redresse et colle son dos contre le siège, il regarde le Phoenicien. 
    Frey – Monsieur Brûle, je constate que vous devenez de plus en plus un Naberry. Particulièrement dans votre humour. 

    Les femmes étouffèrent un rire. C’était la première fois depuis longtemps et le Phoenicien s’en réjouit. Vyvacy souri car Obja n’avait pas tord, il avait beaucoup changé dans sa façon de penser depuis son mariage avec Padmée. 

    Vyvacy – J’ai bien peur que vous ayez raison, mon ami. Allons sur la planète et découvrons là, voulez vous ?
    Frey – C’est demander si gentiment. 
    Ro’Xane à Frey – Nous sommes bien d’accord, Poilu. Faudra être prudent. Allons voir s’il y a du carburant, j’ai quelques réserves de marchandises dans le hangar. Probablement que les crédits républicains n’ont pas cours là-bas. Faudra faire du truc. 
    Pad – Et ça, Ro’Xane est une spécialiste ! 
    Ro’Xane se tourne vers Padmée. 
    Ro’Xane – Je veux que ce soit toi qui lui annonce. 
    Pad – Ro’Xane… Il a refusé de me voir jusqu’à maintenant. 
    Ro’Xane – De te voir, oui. Essaye de lui parler, on entend très bien à travers la porte. 
    Pad – Je… d’accord. 

    ***

    Pas vraiment convaincue que l’idée de la mère soit bonne, Padmée se résigne à l’écouter. Elle se lève et va jusqu’à devant la porte de Lou’Xan. Padmée entend la musique triste du Fizzz. Elle frappe contre le duracier. Comme d’habitude, il n’y a aucune réponse. La musique c’est arrêter. Il sait que ce n’est pas sa mère. Elle frappe à nouveau la porte. Elle ne s’ouvre toujours pas. C’est le silence. 

    Padmée pose la main gauche sur la porte et baisse la tête. Elle soupire car elle sait qu’il ne désir pas la voir. Elle va faire demi-tour lorsqu’elle se remémore la demande de Ro’Xane. 

    Pad – Dexter… Je… Il y a du nouveau. 

    Silence

    Pad – Lou’Xan, j’aimerai… 

    Depuis Ilum, l’humaine s’était très souvent demander ce qu’elle pourrait dire à son padawan lorsqu’il voudrait la voir. Elle avait préparé différentes phrases, mais là, aucunes n’arrivaient à sortir de sa bouche. Elle se retourne dos contre la porte, puis se laisse glissée lentement jusqu’à mettre son séant au sol. Pliant les genoux près de son torse, le coude toujours en écharpe et de l’autre main, elle chipote nerveusement la manche de sa chemise. 

    Pad – Il y a tellement de choses que j’aimerai te dire. 

    Silence

    Pad – Je comprends ta colère à mon égard, même si je n’ai jamais voulu ce qui c’est produit. 

    Silence

    Pad – J’ignore ce que tu attends de moi. 

    Silence

    Pad – J’aimerai qu’au moins tu puisses me le dire. Ton silence est pesant. Tu as le droit de me rendre coupable de ce qui… de ce qui lui est arrivé. Je m’en veux, si tu savais. J’ignore ce que nous allons devenir. J’ai perdu toutes traces de la Force et je ne perçois plus aucun Jedi… même plus mes frères, même plus Kaarde.

    Elle ne pouvait pas retenir ses larmes coulées sur ses joues. Elle ne cherche pas à les séchées, seulement à ne pas sangloter. 

    Pad – L’avenir est incertain, aujourd’hui. Le monde, la galaxie que nous connaissons nous est très hostile. Nous avons donc décidés de faire route vers les régions inconnues. Ca tu le sais déjà. 

    Silence

    Pad – Comme vient de leur dire Vyvacy : l’inconnu n’existe pas. Il n’y a que des choses qui attendent d’être découverte. J’aimerai tellement les découvris avec toi. Aujourd’hui, c’est une nouvelle vie qui commence, pour Frey Obja, pour Vyvacy et moi, pour ta mère et toi. J’aimerai que nous puissions rester ensemble si tu me le permets. 

    Silence

    Pad – Nous partons pour une nouvelle destination. 

    ***

    Derrière la porte, Lou’Xan est dos contre elle, les genoux contre sa poitrine et les mains inférieurs les enveloppant sauf la blesser qui reste contre son ventre. D’une main supérieure, il tenait le datablock avec l’image de son père. De l’autre, il lui caresse le visage sur cette planque froide et dure. 

    « Papa, tu me demandes de continuer avec Padmée. De la protéger, même. Tu voudrais que je poursuive ma vie, que je continue à apprendre la Force. Tu veux que je deviens plus sage, que je garde confiance en les gens qu’elle vient de cité. Mais tu me manques affreusement. Que vais-je devenir sans toi ? »

    Il pose un moment le datablock face contre ses genoux. Il s’attendait à encore entendre une phrase de Padmée, mais ce fut le silence. Pourtant, il sait qu’elle est là, qu’elle n’a pas bougée. Il regarde vers les étoiles et réalise qu’il y a eu un changement de cap. Au loin, parmi l’une des étoiles, se trouve Ojom et Naboo. 

    « Grand-pa, grand-ma… Felise, Malik et les autres… pourrais-je un jour vous revoir ? »

    Dexter regarde à nouveau l’image de son père. Cette photo lui sourit, Lou est heureux, il est fier. Depuis que Lou’Xan avait écouté l’enregistrement, il l’avait repassé en boucle, il le connaissait par cœur. Pad était toujours derrière la porte, il pouvait entendre sa respiration. Elle ne le quittera pas. Elle ne l’abonnera jamais. En regardant l’image de son père dans les yeux et en ressentant la présence de Padmée dans son dos, il sait. Il est convaincu que son père a demandé à Pad de veiller sur lui tout comme il lui a demandé de veiller sur Pad. Il le sait, il le sent, il en est certains. 

    « J’ai besoin d’elle autant qu’elle a besoin de moi. C’est bien ce que tu penses, papa. Je vais te rendre encore plus fière de moi papa. Je te le promets ».

    Il se redresse et pose le datablock sur le bureau. 


    Pad étant les pas de l’enfant s’éloigner de la porte et elle désespère qu’il ne lui parle. Elle se lève et pense rejoindre Ro’Xane. Elle n’a pas fait deux pas qu’elle entend la porte coulisser. Elle se retourne, et voit Dexter droit avec les trois mains posés sur les côtés, la quatrième sur le ventre. 

    Dexter - Une nouvelle destination ? Des choses à découvrir ? J’ai hâte d’y être !

    Le cœur de Pad s’emplit de joie même si elle est quelques peu déconcertée par l’attitude de l’enfant. Au cœur du désespoir, alors que tout va mal, il reste le sourire et la détermination de son dernier padawan !

    vendredi 23 juin 2017 - 14:36 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    7033 Crédits

    Le dernier chapitre étant publié, écrits tes derniers remerciements, puis voguons vers ce Tome 3 tant attendu.


    Super Chapitre. La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    vendredi 23 juin 2017 - 22:15 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12474 Crédits

    Je n'ai pas encore commenté ce tome II, donc pour la toute fin je m'y mets ! Je suis cette fic depuis le tout début, sans commenter (je ne sais pas pourquoi je ne l'ai jamais fait) et je dois dire que c'est très intéressant ! On suit le quotidien de Dexter avec des passages du point de vue de Pad ; on voit que tu maîtrises bien tous tes personnages, mêmes les secondaires. Les liens avec le TJ, inévitables quand on traite de cette période, sont très chouettes aussi. Et c'est toujours bien pour comprendre davantage Dexter.

    samedi 24 juin 2017 - 12:13 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12258 Crédits

    Rien à redire. Je suis content que Dexter et Pad se soient entendus une nouvelle fois. 

    I LIKE (trains) !  et pouce bleu^^

    dimanche 25 juin 2017 - 10:44 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26157 Crédits

    Nous voici donc à la page des remerciements puisque ce tome II s’achève ici.

    15 – Remerciements

    • Mes remerciements à Kinsa, Galen, Zadyssa et maxoudu4177 pour leur fidélité à la lecture et aux commentaires.
    • Et une mention spéciale à Galen et maxoudu4177 qui furent les plus fidèles posteurs.
    • Mes remerciements à Ange car elle a vraiment été patiente avec moi pour m’aider à créer une histoire cohérentes qui colle avec le TJ6.
    • Mes remerciements à tous les lecteurs qui ne se sont jamais manifesté, n’ont jamais posté de commentaires mais on lu ce tome.

    Je suis heureuse que la petite histoire du Tome I : Le parcours chaotique de Dexter Cho vous ait plus. Je l’avais terminé avec 57 messages et mon topic a été consulté 1922 fois à 20H16 le 19 septembre 2016.

    Je suis encore plus contente de voir l’histoire du Tome II : Le dernier Padawan, semble vous avoir plus d’avantage puisqu’il se termine avec 53 messages, mais ce topic a été consulté 1944 à 20h06 le 1er Juillet 2017.

    J’ai l’espoir que le tome III soit encore plus populaire. 



    samedi 01 juillet 2017 - 20:10 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Les vendredi depuis le 30 oct. 2020...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

68 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

18 août 2022 - 21 août 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide