Ruines de Yoda City

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2062 Crédits

    Ruines de Yoda City



    Vous devez vous frayer un chemin à travers les dangereux marécages de Dagobah pour atteindre les ruines de l'ancienne Académie Sith dans le village de Yoda City. Là, Dark Spencer le Cathar vous attends. Présentez-vous à lui avec humilité puis suivez ses instructions afin de développer votre potentiel Sth et acquérir votre premier sabre laser. Votre instinct de survie sera votre meilleur allié, préparez-vous à souffrir.

    ---------------------------------------------------

    Exercice 1

    Vous devrez partir 3 jours et 3 nuits dans les marais de Dagobah, sans armure et sans provision, avec une vibro-lame et la Force comme seuls alliés. Survivez et revenez vers Spencer avec 5 glandes surrénales de Limace des Marais.

    Exercice 2

    Au sein de l'arène de l'académie, vous serez confronté à une dizaine de racailles galactiques munis d'armes archaïques (épée, arc, masse, hâche...). Ces-derniers seront prêts à tout pour vous tuer car votre mort est la clé de leur liberté. Utilisez uniquement votre vibro-lame.

    Exercice 3

    Création de votre sabre laser: Dark Spencer vous indiquera l'emplacement du Nid Obscur dans lequel vous devrez pénétrer afin d'y récupérer un cristal de sabre. Ne pensez pas que cela sera une balade de santé, la puissance du Nid Obscur vous confrontera à vos peurs les plus profondes. Une fois le cristal récupéré, revenez à Yoda City pour assembler votre Sabre Laser, sous le regard avisé de Spencer.

    Exercice 4

    Au sein de l'arène de l'académie, vous serez confronté à une vingtaine de soldats républicains armés jusqu'aux dents, luttant eux aussi pour leur liberté. Démontrez votre talent au combat et votre capacité à manier votre sabre laser afin d'éliminer tous les soldats. Attention aux tirs de Blaster.

    Exercice Final

    Duel face à Dark Spencer: votre but est de survivre face à la puissance sauvage du Cathar, défendez-vous du mieux possible avec votre sabre laser.


    ------------------------------------------------------------------------------------

    Si vous menez à bien les 5 exercices, vous aurez un instinct plus affuté, une puissance accrue et vous pourrez repartir avec votre Sabre Laser pour honorer la cause Sith.

    Ce message a été modifié par Ordo le mardi 11 octobre 2016 - 22:18

    jeudi 24 décembre 2015 - 23:13 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2062 Crédits

    Dans les ruines de l’ancienne académie Sith, à Yoda City, là où il a grandi, l’imposant Cathar obscur Dark Spencer prend une pause déjeuner avant de retourner terroriser et torturer les prisonniers qu’ils a mis de côté pour l’entrainement des nouvelles recrues.


    Soudain des bruits de pas se font entendre et il renifle une présence. Il s’arrête de dévorer la chair fraîche qu’il a entre les pattes, il lève sa gueule encore pleine de viande, le bas de la crinière pleine de sang et il clame : « Qui-va-là ? Réponds si tu ne veux pas me servir de dessert ! »


    Ce message a été modifié par Ordo le mardi 11 octobre 2016 - 22:18

    dimanche 27 décembre 2015 - 16:50 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Arkrilan

    Arkrilan

    158 Crédits

    [HRP : Je pense que je ferai plus court la prochaine fois ! x)
    Et j'ai des problèmes de formatage, désolée s'il y a des espaces en moins, des lettres en plus qui trainent... J'ai essayé de corriger le plus gros, mais il peut en rester.]


    Assise sur l'un des sièges passagers de la navette, Arkrilan se tenait fermement à une poignée, le petit vaisseau étant secoué par les perturbations atmosphériques de Dagobah. Elle tendait le cou pour apercevoir, à travers les câblages qui pendaient et les filets qui retenaient le matériel contre les parois, la surface verdasse de la planète, à travers la baie d'observation du cockpit. Le pilote,affairé à conserver l'assiette de la navette, semblait tendu.

    Petit à petit, ils approchèrent du sol et s'enfoncèrent dans la forêt luxuriante et grouillante du marais sans fin de l'astre. La passerelle n'était pas encore déployée que la puanteur du marécage s'infiltrait déjà à entre les joints et plaques de métal usées par les intempéries. Le pilote s'accrocha au manche à balai.


    Pilote : Il est hors de question que je me pose ici, je risque de m'embourber et ce vaisseau m'a coûté un bras. Je t'ouvre la porte, tu sors et je m'échappe de cette maudite planète.


    Arkrilan, peu loquace,hocha simplement la tête en guise de réponse puis, essayant de garder son équilibre tandis que la navette s'approchait encore du sol, se dirigea jusqu'au sas. Le verrou cliqueta lorsque le pilote activa l'ouverture de la porte, puis le battant se redressa, tandis qu'une petite passerelle d'embarquement s'étirait vers l'extérieur. L'odeur nauséabonde du marais assaillit immédiatement la jeune Rattataki, qui s'efforça de retenir un haut-le-cœur. Elle sauta par l'ouverture pour atterrir sur un tertre recouvert de mousses humides,puis leva le visage vers la navette, qui repartait déjà, le souffle de ses réacteurs agitant les branches des arbres et créant des remous inquiétants à la surface de l'eau stagnante du marais. Arkrilan frissonna, dégaina sa vibrolame, prête à se défendre à la moindre menace, puis se dirigea vers les lueurs bleuâtres qui perçaient à travers la brume et les lianes qui pendaient des arbres. L'Académie Sith de Yoda City était dans cette direction.


    Le trajet se fit sans trop d'embûches. La jeune apprentie ne croisa que quelques amphibiens déconcertés par sa présence, et ne s'attarda pas plus longtemps dans le marécage.


    Une fois à l'Académie,vaste construction en ruine qui avait dû être impressionnante et plein de noblesse autrefois, Arkrilan se dépêcha de retrouver le Seigneur Sith qui allait superviser sa formation : Dark Spencer.Elle le trouva en train de dévorer une viande fraiche dégoulinante de sang à l'odeur métallique ; il se tourna dans sa direction.


    Dark Spencer : Qui-va-là ? Réponds si tu ne veux pas me servir de dessert !


    Aussitôt, Arkrilan mis un genou à terre et inclina la tête avec déférence.


    Arkrilan : Mes respects, Excellence. C'est un honneur de vous rencontrer enfin. Je suis Arkrilan, et je viens ici pour mon apprentissage.


    Le Cathar eut un rictus malveillant tandis qu'il essuyait du revers de la main le sang qui coulait sur sa fourrure.


    Dark Spencer : Tiens donc ! De la chair fraiche à envoyer dans le marais !Cela faisait longtemps !


    Arkrilan baissa davantage la tête, ne voyant pas la lueur excitée dans le regard du Seigneur Sith.


    Dark Spencer : Ton premier exercice sera de survivre pendant trois jours et trois nuits, sans provisions ni armure, dans le marais. Tu n'auras que ta vibrolame, et la Force, pour t'aider. Survis, et reviens avec cinq glandes surrénales de limaces des marais.


    La jeune Rattataki frissonna. Sa première épreuve était digne de ce qu'elle avait pu entendre sur les Sith lorsqu'elle était au camp, les quelques fois où les Impériaux se laissaient à conter les exploits de l'Ordre.Cela ne serait pas facile, et même si elle avait gagné en résistance pendant son esclavage, elle était encore loin d'être une véritable menace pour les lingots des marais de Dagobah, ou pour n'importe quelle autre créature indigène se terrant dans la vase.Elle tut bien entendu ses craintes, s'inclina profondément en acceptant sa première épreuve, puis se redressa et quitta l'Académie.

    Alors qu'elle suivait un semblant de chemin qui s'enfonçait dans la forêt épaisse des marais, Arkrilan se demanda quand elle serait assez loin des ruines de Yoda City pour pouvoir commencer son épreuve. Quand elle se retourna et vit que les lumières bleuâtres n'étaient plus visibles, elle décida qu'elle était allée assez loin.

    Maintenant, que faire ? La jeune Rattataki n'avait pas de grandes notions de survie, et connaissait tout juste les rudiments du combat à l'épée. Sa liaison avec la Force était à peine plus concrète. Il était évident que si elle ne faisait rien, les créatures puantes du marais auraient vite fait de la dévorer avant même la fin de la première journée. Elle se remit en marche à cette pensée, se disant qu'une cible mouvante serait plus difficile à attraper pour les limaces cachées sous la vase.

    Tandis qu'elle décrivait un large cercle entre les racines épaisses des arbres noueux de la forêt, elle réfléchit à ce dont elle avait besoin pour survivre trois jours. Bien entendu, il lui faudrait des vivres, de la nourriture et de l'eau potable. Trouver de quoi manger serait certainement bien moins difficile que de trouver de l'eau, alors que tout ce qui l'entourait n'étaient que mousses, moisissures et marécages. Arkrilan leva le visage vers le ciel, à peine visible entre les branchages. Au moins, elle pouvait espérer qu'avec unetelle humidité, peut-être que la nature serait clémente avec elle et qu'elle daignerait lui apporter un peu de pluie. La jeune apprentie se remit en route.

    Pour la nourriture, il lui suffirait – si tant est que réussir à tailler droit avec une vibrolame soit possible – de tuer quelques chauves-faucons. L'idée de mordre dans une limace lui semblait insurmontable, mais elle se fit la réflexion, avec une pointe de dérision, qu'elle ne devrait certainement pas faire la fine bouche.

    Alors qu'elle entamait son deuxième grand cercle, Arkrilan termina par se dire qu'il lui faudrait un abri pour se reposer, mais elle ne se voyait pas dormir à la belle étoile avec les créatures qui rôdaient dans l'ombre.Peut-être que se nicher dans un arbre serait mieux ? L'idée était à creuser.

    Avant toute chose –avant même de traquer les limaces pour leurs glandes – la jeune Rattataki devait réunir de la nourriture. Elle dégaina son arme et se mit à avancer plus discrètement entre les arbres, faisant attention à ne pas créer trop de remous dans l'eau boueuse. Ses yeux s'étaient habitués à l'obscurité depuis longtemps, et elle cherchait la forme caractéristique des chauves-faucons, certainement accrochés aux branches les plus hautes et les plus sombres.

    Soudain, un bruit de succion dans la vase la fit se retourner vivement en poussant un cri surpris. Devant elle se dressait une grande créature informe à la peau blafarde. Ses grands yeux jaune brillaient dans le noir, et ses antennes, qui s'agitaient en tous sens avec fébrilité, lui firent penser à des tentacules gluants. Ni une, ni deux, Arkrilan se détourna, le cœur battant, et s'enfuit à toutes jambes en espérant que le monstre ne la rattrape pas.

    Plusieurs heures s'étaient écoulées quand la jeune apprentie se permit de se reposer un peu en s'asseyant sur une souche recouverte de mousse.Elle poussant un long soupir contrit. La bête ne l'avait visiblement pas suivie, et après réflexion, elle ne semblait pas lui vouloir de mal, mais Arkrilan avait été surprise et la peur s'était emparée d'elle. Elle était encore bien loin de la robustesse des Siths.

    Pendant sa course, elle était tombée sur un chauve-faucon, qu'elle avait abattu, grâce à un accès d'adrénaline, par un coup vif de sa vibrolame sur le crâne. N'ayant le loisir de se faire un feu, et son ventre gargouillant déjà, la jeune femme se résout à manger sa prise crue. Elle resta aux aguets tout au long de son repas, prête à bondir et à repartir se terrer quelque part ailleurs pour être tranquille. La première journée touchait à sa fin elle n'avait encore rien accompli dont elle puisse être fière. C'était avec la résolution de faire mieux le lendemain qu'elle grimpa à un arbre tordu pour aller se lover entre ses branches épaisses.

    Arkrilan dormit d'un sommeil léger, réveillée à chaque piaillement d'animal inoffensif, à chaque murmure obscur du vent entre les troncs, à chaque soupir de la brume. Au petit matin, ankylosée par sa position tordue dans les branches, elle se laissa glisser au sol et prit quelques minutes à assouplir ses muscles endoloris, puis elle reprit son arme et s’avança dans la forêt, bien décidée à dénicher quelques limaces pour ramener leurs glandes à Dark Spencer.

    La première partie de la matinée se passa calmement. La jeune Rattataki ne croisa que peu d’animaux et de créatures comparé à la veille, ce qui la poussa à profiter de ce moment de répit pour entraîner sa maîtrise de la Force.

    Elle n’avait jamais vraiment eu d’instructeur. Même après que ses pouvoirs aient été découverts, et avant qu’elle ne quitte le camp, elle avait dû se satisfaire de vieux holocrons pour comprendre comment utiliser laForce. Les maigres enseignements qu’elle avait reçu n’évoquaient pas le Côté Obscur, ou en des termes trop abstraits pour son niveau, ce qui expliquait ses lacunes dans ce domaine. Mais Arkrilan souhaitait faire son chemin dans l’Ordre, et sans avoir l’ambition de devenir l’une des meilleures, voulait au moins mériter sa place. Devenir un Sith sanguinaire et sadique ne l’inspirait pour l’instant pas, car elle pensait avec une certaine naïveté qu’il y avait toutes sortes de Sith et qu’elle n’aurait pas à oublier qui elle était.


    Arkrilan était en plein exercice de méditation lorsque qu’un cri la fit sursauter. Elle bondit soudain sur ses pieds, saisit sa vibrolame, et s’avança avec prudence. Elle avait honte de sa grosse frayeur de la veille face au lingot des marais, et avait décidé qu’elle ne fuirait plus ainsi face au danger. Les Sith ne ressentaient pas la peur, ou alors l’utilisaient pour être meilleur, ou quelque chose comme cela – si elle se souvenait bien de ce qu’elle avait entendu.

    Mais il se révéla après plusieurs heures de patrouille, que l’animal à l’origine du cri avait disparu, et comme sa route avait croisé celle d’un essaim de chauves-faucons, elle décida de s’entraîner au combat. Après plusieurs dizaines de minutes, un amoncellement de corps reptiliens aux ailes recroquevillées jonchaient le sol humide des marais, et Arkrilan s’en sortait avec quelques morsures et griffures, rien qui lui semblait insurmontable. Mais au-delà de la simplicité apparente de ce qu’il venait de se produire, la jeune femme était plutôt fière de son exploit : c’était la première fois qu’elle abattait une créature sans être poussée par un désir de survie.Ce que cela lui inspirait était étrange car elle ressentait des émotions contradictoires en elle, mais le soulagement de pouvoir se libérer de ses craintes et de son impression de faiblesse par la violence n’était pas désagréable ; et elle eut l’envie de recommencer, comme pour vérifier que ce sentiment n’était pas factice, mais la journée avançait déjà, et elle n’avait toujours pas ramassé de glande de limace.

    La partie moins intéressante de l’exercice commençait donc. Toujours aux aguets du moindre bruit suspect, Arkrilan se mit à fureter dans les coins,entre les arbres et leurs racines noueuses, entre les lianes ballantes, les mousses et les fougères tristes. Au détour d'un talus humide, elle tomba sur une grosse limace jaune. D’un coup de vibrolame bien placée, l’animal fut mort et il ne restait plus qu’à en extraire les parties tant désirées. Réprimant un haut-le-cœur de dégoût lorsqu’elle plongea les mains dans les chairs fumantes et visqueuses de la limace, la jeune Rattataki chercha sous ses doigts les fameuses glandes, qu’elle arracha ensuite, pressée de s’éloigner du cadavre poisseux. En récolter cinq fut plus rapide qu’elle ne l’avait imaginé, et elle se retrouva vite désœuvrée, ne sachant où aller ni quoi faire.Finalement, ce fut son estomac qui la rappela à l’ordre et, se reprochant mentalement de ne pas avoir gardé un peu des chauves-faucons qu’elle avait tués, elle se mit en quête d’une créature à se mettre sous la dent, convaincue qu’il valait mieux chercher de la viande que de se risquer à croquer dans un fruit vénéneux.

    Ce fut ainsi, sans gros événement majeur, que la journée continua, et se termina.


    Alors que la sensation de soif s’était faite doucement plus présente au cours de la journée, la jeune femme se sentait à présent parfaitement déshydratée, et elle peina à trouver le sommeil, installée entre les branches d’un gros arbre noueux. Mais même si ses rêves se remplirent de fontaines et de ruisseaux miroitants, elle savait qu’elle devait se retenir de goûter aux eaux croupies du marais,ou son exercice prendrait rapidement fin. Le jour était à peine levé lorsqu’elle se réveilla – si tant est qu’on puisse voir la différence étant donné l’obscurité permanente qui régnait dans la forêt épaisse du marécage. Arkrilan glissa de son arbre,s’assouplit lentement, fatiguée et lassée de cette épreuve, et, poussant un long soupir d’ennui, se mit à vadrouiller dans les environs à la recherche d’une activité. Elle avait faim et soif,ce qui la poussa à tuer un chauve-faucon pour le petit-déjeuner,dont elle mastiqua lentement la chair jusqu’à en être écœurée.Le marais ne lui semblait plus aussi dangereux, et elle se fit la réflexion qu’il était même plutôt calme, et qu’il fallait certainement beaucoup de malchance pour tomber sur un dragonsnake, ou pour énerver suffisamment un lingot pour qu’il décide d’attaquer.Le plus gros de l’exercice résidait finalement dans la capacité à contrôler ses émotions face à un environnement potentiellement hostile, à réussir à se nourrir et à se défendre, et à trouver les glandes des limaces, bien qu’Arkrilan était presque certaine à présent qu’il ne s’agissait que d’un prétexte pour forcer les apprentis à tuer des créatures innocentes. Et à présent qu’elle pensait cela, le reste de son séjour dans les marécages lui sembla être une longue torture. Pour s’occuper, elle en venait même à désirer tomber sur des animaux, pour pouvoir les combattre, mais elle se rappela que ce comportement ne lui correspondait pas, avant de réaliser que c’était peut-être finalement par ennui que les Sith massacraient des innocents sans défense. Le Code Sith et le Côté Obscur ne l’attiraient toujours pas, mais elle ne se retrouvait pas dans les règles méthodiquement froides et strictes des Jedi ; et puis, qui voulait réellement passer sa vie à faire des courbettes diplomatiques et à se targuer de sa non-implication dans la société ? Arkrilan avait été une esclave pendant la majeure partie de sa vie, elle voulait à présent plus de libertés, et entre les deux, il n’y avait que l’Ordre Sith qui pouvait le lui donner.


    Le troisième jour fut une torture de longueur et d'ennui profond. La jeune Rattataki avait réussi à amasser quelques autres glandes de limace, de telle sorte qu'elle en ramènerait plus que demandé au Seigneur Spencer. Une action qui ne lui porterait certainement pas préjudice, elle pouvait en être certaine. Mais sa quête ne l'avait pas vraiment occupée,et elle se demandais de plus en plus s'il y avait bien une horrible créature qui habitait ces marais ; pour l'instant, elle n'en avait vu rien de pire qu'une faune quelconque.

    Avec une pointe de déception, car elle avait toujours pensé que réussir les épreuves était réservé à l'élite et non pas offert au moindre apprenti un tant soit peu dégourdi, elle se prépara pour sa dernière nuit. Mais là où Arkrilan avait fait une grave erreur, c'était de penser qu'elle ne risquait plus aucun danger, car elle fut violemment tirée du sommeil bien avant l'aube par un grondement grave, et le bruit sourd d'une énorme créature qui écrase les mousses et les plantes grasses sous ses pas. A l'instant où l'apprentie ouvrit les yeux, un bras lourd et musculeux s'abattait vers elle. Elle bondit de l'arbre,roula au sol, puis se releva, les genoux et le bas du dos trempés par l'eau stagnante et la vase du marais. Sur la défensive, elle brandit sa vibrolame et leva les yeux vers la créature qui venait de l'attaquer. Cela ne ressemblait à aucune bête dont elle pouvait avoir entendu parler : elle était grande et puissante, avec une paire d'yeux jaunes étincelants, des longs crocs fins sur laquelle passait une langue affamée, et des griffes épaisses comme des racines. La bête avait des antennes, ou des cornes, sur la tête, de telle sorte que sa silhouette était proche de celle du lingot, mais en bien moins pacifique.

    Arkrilan sentait la peur revenir à la charge. Son cœur battait fort, et elle se sentait sur le point d'être pétrifiée par la crainte de mourir là, sur les dernières heures de sa première épreuve. Ses mains se faisaient moites sur la garde de sa vibrolame, et son souffle était court et haché. La bête se redressa et rugit, faisant trembler les arbres alentours et s'enfuir quelque oiseau ou animal nocturne dans le lointain. L'apprentie se tassa un peu plus sur elle-même, à la recherche d'une solution autre que la fuite.

    La fuite n'était plus envisageable. Elle allait devenir un Sith, et les Sith ne fuyaient pas. Jamais. Mais en dépit de cela, elle ne pouvait ignorer sa propre peur, et l'envie pressante de se dérober à ce sentiment qui l'empoisonnait. La bête s'approcha, humant sa proie prochaine avec avidité, et Arkrilan se souvint d'un fragment du Code Sith, d'une phrase qu'elle avait eu l'occasion de travailler au cours de son exil dans les marécages. Il n'y a pas de peur, il y a la puissance.

    Elle ne comprenait pas encore bien le message derrière ces mots, mais elle était satisfaite de penser que la peur pouvait lui apporter de la force. Et pour s'en défaire, il n'y avait qu'un moyen :anéantir sa source. Elle se redressa alors, raffermit sa prise sur sa vibrolame, et se concentra sur ce sentiment qui lui tordait le ventre. La bête approchait, Arkrilan pouvait presque voir son reflet dans ses yeux jaunes ; l'apprentie prit son élan, et bondit,lame brandit. Dans les airs, elle asséna un coup dans le dos de la créature, qui rugit de douleur avant de se retourner vivement en saccageant à grands coups de griffes tout ce qui se trouvait autour. Arkrilan fut taillée au passage et projetée contre une souche avant de rouler dans un fossé boueux. La douleur qui irradiait son dos l'empêchait presque de bouger, et elle pouvait déjà sentir l'odeur de son propre sang. Les larmes lui brulaient les yeux, mais elle se retint de pleurer, et, péniblement, en puisant dans la Force, elle se releva. Son lien avec la Force n'était pas encore puissant, mais cela suffit à diminuer la douleur et à lui permettre de se tenir debout.

    Il ne fallait que quelques coups bien placés et elle n'aurait plus à avoir peur...

    Avant de bondir de nouveau, et tandis que la créature approchait, Arkrilan réfléchit : comment l'atteindre ? Sa dextérité n'était pas suffisante pour éviter ses crocs et ses griffes, il lui fallait trouver autre chose. L'idée traversa son esprit : elle était bonne, mais elle n'était pas certaine de sa réussite. Pour autant,elle n'avait pas le luxe d'attendre plus longtemps, et se décida à agir. Elle empoigna sa lame par la garde, chercha son équilibre, et,alors que la bête approchait, la fit voler à toute vitesse dans sa direction, visant sa tête. Par chance, peut-être, la vibrolame vint se ficher dans l'une de ses cavités oculaires, jusqu'à écraser son cerveau, caché juste derrière. La créature eut un soubresaut nerveux, avant de s'écrouler lourdement.

    Profondément soulagée, Arkrilan récupéra son arme. La douleur revenait et elle se sentait bien incapable de finir sa nuit dans un arbre, aussi elle préféra marcher tranquillement jusqu'à ce qu'il soit l'heure de rentrer. Heureusement, elle n'eut plus à combattre et ce fut fourbue, blessée et fatiguée qu'elle retourna à la vieille académie de Yoda City.

    Retrouver des constructions, même partiellement en ruine, après cette épreuve, lui donna l'impression étrange d'être partie pendant des semaines. Chaque pas était douloureux lorsqu'elle s'avança vers Dark Spencer, et malgré son état, elle s'inclina avec tout autant de respect et de déférence que trois jours plus tôt, tendant dans ses mains tremblantes les glandes des limaces.


    Arkrilan : Excellence, je suis revenue.


    Ce message a été modifié par Arkrilan le vendredi 13 janvier 2017 - 16:30
    Ce message a été modifié par Arkrilan le vendredi 13 janvier 2017 - 16:41

    vendredi 13 janvier 2017 - 16:16 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2062 Crédits

    Dark Spencer - Je t'ai senti arrivé de loin, tu refoules jeune Rattataki. GnAHAHAHAHAH!
    Je dois t'avouer que je ne pensais pas te revoir, comme la plupart des prétentieux qui ont tenté l'épreuve avant toi. Gnné je te félicite, tu as passé le premier exercice.

    Le sith s'approche, prends les glandes surrénales et les gobes.

    Dark Spencer - Reposes toi un peu, je reviens.

    Il disparaît dans une pièce adjacente. Il arrive dans une cuisine et vacille, son taux de testostérone et d'adrénaline est monté en flèche. * j'ai pris trop de glandes * Il s'installe à table avec une bouteille de brandy et siffle quelques verres en attendant la redescente. Il se questionne sur ses méthodes d'enseignement, souhaitant démontrer à son maître qu'il peut être un bon professeur. Cette Rattataki est étonnante, son potentiel dans la Force saute aux yeux, elle fera une excellente apprentie si elle passe toutes les épreuves. Il faudrait voir à ne pas l’effrayer ni à la tuer par inadvertance, sinon Baaaaaaal ne sera pas content. Pendant qu'il cherche la meilleure manière de la façonner, le temps passe et Arkrilan s'est assoupie contre un tas de gravats. Plus d'une heure s'est écoulée quand elle relève la tête et s'aperçoit que le grand Cathar est juste là, tout prêt.

    Dark Spencer - Si tu as faim, mange.

    Sur ces mots le maître sith lui donne un morceau de limace cru tandis qu'il s'assoit à côté d'elle pour dévorer un steak de bantha à point. La rattataki tique un coup, finalement attaque son repas avec dégoût.


    Dark Spencer - Je ne sais pas si tu as déjà entendu parler de moi, mais il faut que tu saches que je suis un artiste de l'assassinat et que j'aime torturer et peindre les murs avec les entrailles de mes ennemis. Je ne fais pas dans la dentelles non plus avec mes apprentis et s'ils sont faibles, je les tue.  
    Maintenant que les présentations sont faites, que tu t'es reposée et que tu as mangé, dis-moi : qu'as-tu appris dans les marais de cette magnifique planète ?

    Arkrilan - Je... J'ai ressenti de la peur... elle m'a donné de la force... les combats m'ont... amusés, j'ai tué des animaux et j'y ai pris du plaisir... par moments j'ai ressenti de l'ennui et la seule chose que j'avais envie de faire c'était tués des créatures... d'innocentes créatures...

    Dark Spencer - Personne n'est innocent, même un chauve-faucon tue pour se nourrir. Ces créatures sont pathétiques, prendre du plaisir à les exterminer est normal, sois fier de ta force.

    Les deux protagonistes se relèvent.

    Dark Spencer -
    Pour la prochaine épreuve tu vas aller dans l'arène de l'académie et affronter des adversaires plus coriaces. Ils se trouvaient dans un vaisseau de transport de prisonniers qu'un de mes anciens lieutenant a détourné pour moi. Gnnr, j'en ai tout un tas qui sont en train de moisir dans les geôles de Yoda City, je t'ai choisis les plus fous, histoire d'avoir un beau spectacle.

    Arkrilan - On enchaîne la seconde épreuve tout de suite?

    Dark Spencer - Crois-tu qu'en temps de guerre tes ennemis vont te laisser le moindre répit? Si tu es déjà à bout, je ne te forcerai pas à aller plus loin, tu connais la sortie.

    Instant de silence.

    Arkrilan - Je suis prête seigneur.

    Dark Spencer - Très bien, mais avant il te faut t'endurcir un peu, je vais te monter ce que j’attends de toi.

    Le félin fêlé se dirige vers un rideau, il le tire et se retrouve face à une femme et un enfant, bâillonnés, ligotés, les yeux et les joues mouillés par des larmes.

    Arkrilan - Qui sont-ils?

    Dark Spencer - La famille d'un traître à l'Empire et ta première vraie leçon : en tant que sith tu as le droit de vie ou de mort sur les êtres inférieurs.

    L'ignoble sith attrape ses proies, leurs têtes sont entièrement enveloppées par ses énormes paluches, il esquisse un sourire et les tue en leur fracassant le crâne l'un contre l'autre.


    Dark Spencer - Gnnahaha, ça t'as plu ? Chaque souffrance est un abreuvoir. Ramasse ta lame et rejoins l'arène, quand tu y seras je lâcherai les chiens. N'ais aucune pitié, vas maintenant.


    -----------------------------------------------------------

    Arkrilan > Un post excellent, tant dans la forme que dans le fond! Continue comme ça! Tu peux passer à l'exercice 2!


    Ce message a été modifié par Ordo le dimanche 26 février 2017 - 18:56

    dimanche 15 janvier 2017 - 18:41 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Xan

    Xan

    153 Crédits

    Xan, Ruines de Yoda City – Exercice 1



    Je suis aux commandes d'un vaisseau que l'on m'a prêté. Direction : Dagobah – la planète des marécages, dans les Ruines de Yoda City. Il y fait sombre mais je m'y habitue. D'ailleurs, je pense que la couleur peu commune de mes yeux fait que je vois mieux que les autres humains dans l'obscurité.



    Law m'a appris à piloter, mais je suis rapidement devenus meilleur que lui, en partie grâce à la Force. J'atterris peu de temps plus tard, et je commence à avoir peur, mais ça ne fait qu'augmenter ma rage de vaincre. Je regarde les marécages et mon vaisseau qui commence à couler. J'essaie de le rattraper avec la Force, mais je n'y arrive pas. Il est tellement lourd que l'on dirait de l'acier dur ! Donc je l'abandonne.



    Les marais ne ressemblent complètement à rien, je les trouve très moche et peu accueillant. Quelle idée d'avoir décidé de créer notre sabre dans un endroit pareil ! Cette endroit est maudit il faudrait le changé pare exemple:couper les arbre ou les feuilles ! Je continue le trajet dans c'est ruines sombre je continue et je vois des bêtes sauvages et je cours pour les éviter afin d'arriver sans encombre dans l'ancienne Académie Sith,je commence à paniquer mais je m'habitue dans c'est ruines.Je me demande si une personne est là et je ne sais pas si je l'espère ou non. Je crois que c'est par là, ou je me suis perdu ? C'était sans espoir je me suis égaré !Je commence à me demander si une personne m'attend vraiment, ou peut-être plusieurs ! La peur m'envahit, plus forte que d'habitude. Si quelqu'un va chercher à me tuer, ce sera hors de question !



    Soudain, je sens une puissante force obscure émaner de derrière un arbre. Bon, je crois que c'est par là, du coup. J'entends tout d'un coup une étrange voix, jaillir derrière moi ! Je me retourne et je vois que malgré les arbres, je suis dans une ville. Il y a des lianes partout et c'est pour ça que je ne l'ai pas remarqué. Je pensais que c'était de basiques rochers. Par contre, le bâtiment est puissant. C'est tout ce que je trouve à dire.



    Je remarque que la voix provient d'un gigantesque Cathar à l'air menaçant qui mange. Du sang dégouline de partout et je me demande pourquoi il ne prend pas la peine de prendre des couverts… c'est tellement plus civilisé. Je le fixe lui aussi, des mes yeux rouges luisants. Je dois sûrement avoir l'air un peu arrogant, mais c'est surtout pour cacher ma nervosité et me donner contenance.



    Dark Spencer – Qui-va-là ? Réponds si tu ne veux pas me servir de desserts !
    Moi – Tu veux que je te serve un dessert ? Si tu veux je vais te faire un gâteau au chocolat ou à la vanille, selon ta préférence…
    Dark Spencer – Je n'aime pas les plaisantins !


    Soudain, la gravité devient plus grande et je tombe par terre, mais je ne peux pas me relever. C'est la Force. Il me plaque par terre avec la Force. Je n'arrête pas de le fixer et j'essaie de me mettre debout mais ça ne marche pas. 



    Dark Spencer – Un apprenti Sith à le devoir de me respecter et de se présenter à moi avec humilité.



    Je ne réponds pas et il à l'air content. La pression se stoppe et je me remets debout.


    Moi – Je m'appelle Xan Yunixy et je suis un apprenti Sith.
    Dark Spencer – Je le sais bien. Sache que tu as devant toi Dark Spencer, et que c'est moi qui vais superviser ton séjour ici… Tu vas passer trois jours et trois nuits dans les marais, avec ta vibro-lame et sans provision. Tu me rapporteras cinq glandes surrénales de Limace. Prépare-toi à souffrir… 



    Je pars sans rien lui dire de plus sinon, il me plaquerait probablement avec la Force, j'ai tendance à avoir la langue pendue…


    Je m'aventure dans cette jungle, j'ai l'impression d'être étouffé par ses arbre parce qu'ils sont toujours aussi moche qu'avant ! Surtout que je dois rapporter cinq glandes surrénales de Limace, dégoûtant ! 3 jours dans les marais, un long supplice !


    Bon, j'avance sinon se sera 4 jours au lieu de 3. Je marche dans cette obscurité, la vibro-lame dans la main en redoutant ces bruis bizarres. J'ai l'impression d'être observé par des bêtes sauvages.Je regarde autour de moi, mon arme dans la main droite. Je crois bien que je suis observé, ça créer une ambiance tendue. Je monte donc dans un arbre pour mieux voir les alentours, quand, tout d'un coup, une bête jaillit de nulle part et m'attaque. 


    Je l'évite de justesse et commence à me défendre, mais elle me fait  tomber de l'arbre. La chute me fait mal et je lâche un petit cri de douleur. Assez énervé par ce que je fais, je sens la Force en moi. Elle augmente mes capacités. C'est la Rage.


    J'utilise la télékinésie pour faire voler la bête d'un petit mètre. Elle bouge dans le vide et je la tue avec ma vibro-lame. Elle l'avait cherchée ! Elle tombe vite dans l'eau en m'éclaboussant. 



    Je continue mon voyage et fais un petit camp pour dormir pendant cette nuit. J'ai faim mais je sais qu'un humain peut tenir trois semaines sans manger et que passer mon manger m'est déjà arrivé. Je me réveille et je continue mon trajet. Ça fait déjà un jour et une nuit. Bon, j'avance. Je devrais peut-être retourner à Yoda City ? Non. Sinon, il me tuerait et ce que j'ai fait hier n'aurait servi à rien. 



    J'entends des grognements. Est-ce que c'est une bête comme celle qui m'a attaquée ? Je me dépêche de marcher. Je cours le plus vite possible, sans regarder derrière moi. Après longtemps, je vois que ce n'était qu'une bête mignonne. Mais je m'ennuie, alors je lui cours après pour lui faire peur en regardant comment elle réagit. Elle se prend finalement un arbre.



    Moi – ouille ça fait mal !


    La journée se finit et j'ai faim. Alors je cherche des petites bestioles à manger. Je tombe sur l'une d'entre elles et je la tue avec ma vibro-lame puis je lui enlève les organes avec un air dégoûté sans trop regarder et je la mange en n'y repensant pas. Je m'endors et quand je me réveille, je me remets en marche. Bon, ça fait déjà deux jours et deux nuits. J'avance tranquillement sans entendre de bruits.



    Moi – Ah ? Pas de bêtes sauvages ? Elles ont compris la leçon ?



    J'avance puis je m'enfonce dans l'eau. De l'eau marécageuse, il faut que je me sorte de là ! je n'y arrivais pas. Donc je criai d'énervement et de frustration mais bien sûr, personne ne m'entend ni ne vient. Je criais encore et encore, puis ça m'énerve et je sens la Force qui m'envahit en me donnant de la force. Je me débats et je sors de l'eau tout mouillé. 



    Je meurs de faim mais je ne trouve pas de petites bêtes. J'ai soif aussi. Alors je bois l'eau des marais et je la trouve dégoûtante.Je n'ai toujours pas trouvé de Limaces et je dois les trouver sinon, je suis mal. 



    Deux heures passent avant que je tombe sur elles, il y en a beaucoup ! Je prends toutes les glandes surrénales que je peux attraper en laissant des cadavres derrière moi. C'est dégoûtant ! 



    Je fais le chemin en sens inverse, fier de moi. La journée passe rapidement et la nuit tombe. Et je suis moi, tombé sur des bêtes sauvages dont deux ne reviendront plus. Je m'endors et le lendemain, j'arrive enfin l'ancienne Académie.



    Je jette les glandes à ses pieds et je croise les bras.

    Ce message a été modifié par Xan le vendredi 24 février 2017 - 19:46

    vendredi 24 février 2017 - 19:39 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2062 Crédits

    Cloitré dans l'académie, Dark Spencer cherche toujours où est passé Arkrilan lorsqu'il ressent à travers la Force sont nouvel élève s'approcher. Il se rend dans le hall face à la porte d'entrée et l'attend.  

    Bien qu'il soit très jeune, cet humain aux yeux rouges semble audacieux et sûr de lui. Sa rhétorique reflète sa naïveté, et sa spontanéité le rend cocasse.

    Enfin le voilà qui franchit le seuil de la cité perdue, aussitôt il jette les glandes surrénale au pattes du féloïde et le regarde d'un air hautain et satisfait tout en croisant les bras.


    Spencer - Quelle insolence! Grrr.. Est-ce là une façon de se présenter à un maître sith? Es-tu fou ou simplement inconscient?

    Xan semble déstabilisé, il ramasse les glandes, pose un genou à terre, baisse la tête et tend son offrande à bout de bras. Dark Spencer esquisse un sourire.

    Spencer - Bien mieux comme ça.

    Il prend les glandes, lui donne un morceau de limace en guise de goûter et indique ses nouvelles directives.

    Spencer - Mange et repose toi un moment, puis prend ce couloir. Au bout de ce couloir se trouve l'entrée de l'arène, tu y affronteras des mercenaires sans fois ni lois munis d'armes primitives. Tu n'auras que ta vibro-lame pour te battre. Je serai dans les tribunes pour observer ton combat, j’attends de toi que tu sois sans pitié, leurs morts est la clé de ton succès.

    Dark Spencer détourne les talons en faisant flotter sa cape d'une façon magistrale puis disparait en direction des cuisines.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Xan> Bienvenue à toi. Post concis et petite touche d'humour appréciable (le coup du gâteau).
    Petit bémol, fait attention aux fautes d'orthographe qui sautent aux yeux  ("ces" ruines et non pas "c'est" ruines ; les accords du pluriel) enfin choisi et conserve le même temps de narration, ne mélange pas du passé et du présent.
    Encouragements et bonne continuation! Tu peux passer à l'exercice 2!

    Ce message a été modifié par Ordo le dimanche 26 février 2017 - 18:58

    samedi 25 février 2017 - 17:36 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Xan

    Xan

    153 Crédits

    Xan – Exercice 2

    Pendant que Dark Spencer part je mange ma limace d'un air dégoûté, je n'aime pas du tout cela, c'est gluant et ça donne des frissons dans le dos très désagréables !

    Quelques temps plus tard, je me rends à l'arène avec l'envie de tous les détruire,mais je suis tout de même stressé par la présence de Spencer. Je suis désormais au centre de l'arène et j'avoue que j'ai un peu peur… Je suis quand même entouré par dix bandits qui sont équipés d'épées, d'arcs, de lances, de haches etc…

    D'un coup, ils m'attaquent et je me protège avec ma vibro-lame. Puis, je riposte avec mon poing qui rencontre la joue du plus proche de moi. J'ai de la difficulté à me défaire de tous mais je réussis à m'en sortir à l'aide de la Télékinésie : j'ai lancé un gros cailloux dans le tas et même en sachant que je maîtrisais la Force, ils ont pris peur.

    Je m'écarte donc en en emmenant un avec moi qui est armé d'un arc. Alors que je vais l'achever, il me propulse à terre à l'aide d'un coups de pied dans le ventre qui me coupe la respiration.Je peine à rester lucide mais arrive tout de même à lui faucher les jambes. Il tombe lourdement à terre et j'en profite pour lui entailler le cou. Ensuite, je prends son arc et l'utilise pour viser le bandit le plus proche de moi. Il s'écroule raide mort d'une flèche dans l'abdomen. Je me rends compte que je n'ai plus de flèches pour en avoir un troisième !

    Je n'ai pas le temps de respirer qu'ils sont déjà tous sur moi. Je me prends plusieurs coups de poings dans le visage avant de m'effondrer avec un goût métallique dans la bouche. Ensuite, je suis roué de coups de pieds dans le ventre et je retiens des cris de douleurs. Je vois qu'il y en a un qui veut me tuer avec sa hache. Du coup, je fais une roulade pour esquiver l'attaque. Je suis donc à côté d'un autre bandit et j'utilise la Télékinésie pour le faire voler, puis, je lance ma vibro-lame sur lui et elle pénètre son cœur. J'ai bien visé, sur ce coup-là. C'est des restes d'une vie avec un père contrebandier qui n'hésite pas… Il n'en reste plus que sept !

    Jernm'approche d'un autre bandit qui a une lance. Tout d'un coup, il me la balance et je l'esquive e justesse mais j'ai été effleuré au bras et je saigne. Ça fait mal mais je vais encore bien. Je fonce sur le bandit à lance avec mon arme mais il évite en roulant par terre. Je le rattrape, il esquive encore, ce qui m'énerve considérablement. J'ai de la patience, mais elle à quand même des limites ! 

    J'utilise donc la Rage en soumettant la Force à mon contrôle et j'ai plus de forces. Je prends ma vibro-lame et fonce sur le bandit trop rapidement pour qu'il esquive. Sans remords, je lui transperce la gorge, lui aussi est mort. Je suis un peu triste pour lui mais pas trop. Il m'en reste plus que six !

    Je vois un autre bandit je me demande comment je vais l'attaquer mais, tout d'un coup, tous les bandits sautent sur moi. Ils me plaquent par terre pendant qu'un vient vers mois pour me tuer. J'essaie de me délivrer mais je n'y arrive pas. Je cris et ils sont soudain tous éjectés d'un mètre. Je me remets debout en espérant qu'ils ne viennent pas me ré-attaquer tous ensembles. 

    Je fais des roulades pour arriver proche d'un bandit qui m'attaque. Je n'ai pas le temps de me protéger donc j'esquive en sautant par terre. Je suis à côté d'un autre adversaire et je lui plante mar vibro-lame dans sa cheville. Il hurle et je lui donne un coup de poing dans le foie qui le met K.O. Pas le temps de l'achever. Je me prends un coup dans le dos et je tombe par terre. Je sens du sang dégouliner le long de mon dos. J'ai très mal et je comprends que je dois en finir vite. Je lance ma vibro-lame sur celui qui m'a touché et je la récupère d'instinct avec la Force. Il m'en reste quatre plus un évanoui !

    Tout de suite après, un bandit me saute dessus et je le cueille avec un coup de genou qui le fait tomber par terre, et je l'achève avec ma vibro-lame. J'ai mal… j'ai mal… je tombe à genoux en essayant de ne pas penser à la douleur mais j'ai trooop mal.

    En même temps, les trois bandits me sautent dessus. J'en repousse deux avec la Force puis je lance ma vibro-lame sur l'autre. Il meurt. Je me relève difficilement pendant qu'un autre bandit m'attaque. Je me défends avec du mal et esquive maladroitement sa hache. Je lui lacère le bras et en profite pour récupérer sa hache pour le tuer avec elle. 

    Le dernier bandit est un archer, et il me tire des flèches. J'esquive en grimaçant de douleur puis j'utilise la Tékékinésie pour le faire voler. Je le fais tomber et avec la Force, je prends son arc et le lance très loin. Je marche vers le bandit et le tue facilement, il avait trop peur. Moi, je n'ai pas peur de faire ça, avec un père contrebandier… 

    Je m'avance doucement vers le bandit qui est évanouis puis je l'achève et tous les bandits sont mort ! Je me tourne en cachant ma douleur vers Dark Spencer pour voir ce qu'il en pense.

    Ce message a été modifié par Xan le samedi 15 avril 2017 - 19:20

    samedi 15 avril 2017 - 19:13 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2062 Crédits

    Tranquillement assis dans les gradins de l'arène, Dark Spencer a regardé le combat avec attention et s'est réjouis sur quelques coups portés par le jeune aspirant Sith. Le dernier de ses adversaires finalement terrassé, Xan se retourne vers le cathar ; ce dernier se lève et applaudit lentement.

    Spencer - Bien mon petit Xan, ta prestation n'est pas mal dans le contenu, grumph.. Par contre j'ai ressenti ton trouble à plusieurs moments. Cette... tristesse... c'est interdit! Grrrr tu ne dois pas avoir de pitié ni d'hésitation lorsqu'il s'agit de te battre, seule la haine et la colère doivent te guider. Le Coté Obscur de la Force est le plus puissant car il ne tolère pas la faiblesse... Mais tu t'en rendras compte durant la prochaine épreuve.

    Sur ces mots Dark Spencer bondit jusque devant le Korun, il grogne et bave, sans prévenir il sort une dose de bacta et l'administre à Xan d'un coup sec, puis il le somme de le suivre. Les deux protagonistes sortent de Yoda City et s'enfoncent dans la jungle jusqu'à un tronc d'arbre envahis de diverses ronces dans lesquelles évolue une multitude de serpents. Dans le tronc de cet arbre se trouve l'entrée du Nid Obscur, une caverne qui mets ceux qui y pénètrent face à leurs pires peurs, face à leur noirceur profonde.

    Spencer - Voici ta prochaine étape : ceci est le meilleur moyen de savoir si es digne d'être un Sith! Au fond de la grotte, tu trouveras a une formation crystaline, tu dois ramener un cristal pour la fabrication de ton futur sabre laser, mais avant d'arriver jusque là tu vas devoir affronter tes démons. Pose ta vibro-lame, elle ne te sera d'aucune utilité... et vas chercher.

    Le Koruun reste immobile un instant, il semble analyser l'entrée de la grotte.

    Spencer - Bon, on a pas toute la nuit, vas-y sinon c'est moi qui te jette dedans. Gromf!

    ----------------------------------------------------------------------------------------

    HRP : Bravo, ton post te permet de passer à l'exercice 3 qui est en deux parties : d'abord Xan doit trouver son crystal dans un nid obscur semblable à  la grotte de l'épisode 5. Une fois le crystal en main, il retourne voir Spencer qui lui donnera les instructions pour la seconde partie. Bonne continuation!

    lundi 17 avril 2017 - 17:00 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Xan

    Xan

    153 Crédits

    Xan – Exercicern3



    J'entre dans la grotte et je vois des stalactites , de la roche sombre et des bêtes que je tue une par une . J'avance dans la grotte, je ressens la Force des cristaux, j'entends des bruits de bêtes sauvage de plus en plus dans l'obscurité de la grotte. Je vois les cristaux dans la Force, mais je ne sais pas où ils sont. Je vois trois tunnels, un à droite, un autre à gauche, et le dernier au milieu.



    Je prends le tunnel de droite qui est conseillé par la Force. Dans ce tunnel je vois des stalactites, de la roche clair et sombre. Un petit peu plus loin, j'aperçois une personne je ne vois pas très bien, donc je m'approche doucement en sortant ma vibro-lame. Je me demande si c'est Dark Spencer. Je suis presque a côté de lui et je remarque qu'il bouge. Donc vite fait, il me voit à son tour.


    Moi – Qui es-tu ?

    Personne inconnu- Tu ne me reconnais pas ?


    Je reconnais la voix, maintenant. C'est la voix de mon père, Éroi. Il est mort quand j'avais six ans. J'ai très peur. Dans mes pensées, je sais pourquoi… 


    Moije te connais pas !
    Éroirn– Bien sûr que si. Je suis déçu de toi, mon fils.
    Moi – J'ai pas fait exprès ! C'était pas ma faute !
    Éroirn– Tu m'as déçu, Xan ! Tu ne te rends pas compte de ce que tu as fait ! Tu m'as tué !
    Moi – C'était un accident ! Tu es tombé tout seul ! 


    Éroi marcha vers moi. Il s'arrêta devant moi.


    Éroi – On arrête les plaisanteries, OK ! Tu vas payer !


    Tout de suite, je comprends et marche aussi vers Éroi.


    Moi – Tu n'existes plus. Je t'ai tué quand j'avais six ans même si j'ai pas fait exprès parce que tu m'entraînais à devenir assassin ! C'était juste la Force parce que j'étais énervé et je t'ai poussé avec la Force sans faire exprès.

    Éroi – Je ne te crois pas !
    Moi – C'est ce qu'on va voir !



    Tout d'un coup, je le tape avec ma vibro-lame et je le fait disparaître, mais il revient en se protégeant avec une épée bizarre. Mais il fait pas le poids contre moi. Je lui donne un coup de poing et lui plante ma vibro-lame dans la gorge et il disparaît sans revenir. Je sais que j'avais peur,mais maintenant, c'est fini. Je l'ai tué et j'en suis fier, c'était un lâche. 


    J'avance toujours dans la grotte. Il y a toujours des bêtes sauvages mais elles viennent pas vers moi. Avec la Force, j'appelle les cristaux les plus puissants pour savoir où ils sont. Donc je continue à marcher et enfin, je me retrouve dans une salle remplie de cristaux rouges, bleus, jaunes, verts et noirs. 


    Ma couleur préférée est le rouge, alors je veux en prendre un rouge. Je vois un cristal moche mais qui a beaucoup de Force et j'ai l'impression qu'il résiste à mes appels. Je sais que ce sera lui mon cristal. 


    Je l'entoure de mes ondes de Force pour qu'il m'appartienne mais il se défend avec la Force en repoussant mes ondes. Alors je redouble d'effort et continue à l'entourer. C'est long, à chaque fois le cristal rouge me repousse, mais je suis toujours là même si je fatigue. Alors je continue et enfin, il arrête de résister et il m'appartient, c'est mon cristal maintenant. J'ai un sourire sadique. 


    Je remonte le chemin et je vais voir Dark Spencer pour lui montrer le cristal que j'ai pris.

    Ce message a été modifié par Xan le jeudi 25 mai 2017 - 20:32

    jeudi 25 mai 2017 - 20:28 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2062 Crédits

    Xan sort de la grotte et se ramène vers le Cathar. Il lui présente le cristal qu'il a déniché dans le nid obscur.

    Spencer - Biennnn, très biennnnn mon petit Xan. Tu as sû affronter tes peurs les plus profondes, je sens que tu es plus fort désormais.
    Xan - Oui Seigneur.
    Spencer - Gnnn, viens avec moi maintenant, tu es prêt à fabriquer ton propre sabre laser.

    Sans un mot l'apprenti suit le Maître Sith jusqu'à l'intérieur de l'ancienne académie. Ils arrivent à un atelier que les apprentis utilisaient pour créer leur sabre et lui donne les indications nécessaires.

    Spencer - Choisis tes éléments, taille ton cristal de façon à ce qu'il entre dans un manche puis assemble le tout avec la Force.
    Xan - ça a l'air compliqué.
    Spencer - Mais nan, c'est dans ta tête. Utilise le terminal pour prendre toutes les infos dont tu as besoin, et pour le reste plie la Force à ta volonté. Je te laisse travailler.

    Dark Spencer se retire, laissant le Koruun à son labeur.


    vendredi 23 juin 2017 - 16:53 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Star Wars VIII

Les Derniers Jedi dans...

En salle !

PSW Vidéo

Evénements

Projection gratuite du Réveil de la Force
Projection gratuite du Réveil de la Force

Stade municipal - Courbevoie
01 juil. 2017

Back to Retro
Back to Retro

Arlon - Belgique
09 sept. 2017 - 10 sept. 2017

Fantastikon
Fantastikon

Salle Gérard Philipe - La Garde (83)
22 sept. 2017 - 23 sept. 2017

Auxerre Galactic Days
Auxerre Galactic Days

Complexe sportif des Hauts d'Auxerre
21 oct. 2017 - 22 oct. 2017

Comic Con Paris
Comic Con Paris

Grande Halle de la Villette, Paris
27 oct. 2017 - 29 oct. 2017

Space Con - Festival Space opera
Space Con - Festival Space opera

Cité de la Mode et du Design - Paris
25 nov. 2017

Expo Ch'tar Wars 2017
Expo Ch'tar Wars 2017

Gare Maritime de Boulogne-sur-Mer
02 déc. 2017 - 03 déc. 2017

StarWars Story

Han Solo dans...

En salle !

Anniversaires

nés un 25 juin...
en partenariat avec
La Grande Récré Star Wars
Gastronogeek
Star Wars Collection
La 59ème Légion
Bijoux de l
Hong Kong Style
Dagoma
Science Fiction Archives
Sport Saber League
501st French Garrison
Rebel Legion France
MintInBox
Pulps
Le Réveil des Fans ASFA Radio Disney Club Captain Collectoys STAR WARS RPG Star Wars Holonet


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer