Pouvoirs de la Force saison 5 (page 7)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Entraînement classique 5 : Pressentiments (Sentir la Force)


    Maître Pad me fit sortir. Je voulus protester encore, voulant à tout prix réussir cet exercice, lorsque je sentis un violent spasme dans mon anatomie. La douleur fut si vive que je ne pus retenir un cri très bref et tombai. Après quelques secondes, le temps que je m’en remette, je me dirigeai vers ma chambre, m’y enfermai et hurlai dans un oreiller pour ne pas être entendue.

    Moi : ÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHH !!!!!!

    Qu’est-ce que ça me fait mal !!! Je me tordis dans tous les sens en essayant de trouver la position qui diminuait le mieux les maux, mais aucune ne semblait convenir. Je n’avais qu’à attendre, et chaque minute semblait durer des heures.
    Quand je me sentis un peu mieux, j’allai vers l’infirmerie, avec l’espoir que Maître Mordi y soit et qu’il puisse m’aider. En entrant, je me tins le bas du ventre.

    Maître Mordi : Bonjour padawan Fanger. De quoi as-tu besoin ?
    Moi : J’ai très mal au ventre.
    Maître Mordi : Je vois. Tu peux méditer, ça aide, ou utilise la Force.
    Moi : Non mais là ça me fait trop mal, je peux pas du tout me concentrer.
    Maître Mordi : D’accord. Bon, commence à te déshabiller et allonge-toi là, je vais te chercher quelque chose.

    Aussitôt il sortit de la pièce et je m'allongeai sur le lit qu’il m’a désigné. Il revint avec une petite boîte et un verre d'eau.

    Maître Mordi : Tiens, prends ça. Cet antidouleurs va calmer celles de tes soucis. Eh oui, tu n’es pas la première ni la seule fille de l’Académie à venir me voir pour ce genre de chose^^ Tu es toujours dans ta formation ?
    Moi : Oui. Je fais les Pressentiments là.
    Maître Mordi : Quand tu auras fini les entraînements classiques, tu pourrais essayer le Contrôle de la douleur.

    J'avalai le comprimé dans une gorgée d'eau très vite, et essayant de me détendre, je la laissai faire son effet. Et c’était vrai, au bout de quelques minutes ça commençait à aller mieux. Je commençai alors à m’assoupir.

    Je me réveillai, toujours sur le lit de l’infirmerie. Le maître Céréen s’approcha de moi.

    Maître Mordi : Eh bien, padawan ! Tu as dormi près de deux heures. Ça va mieux ?
    Moi : Oui, merci. Je pense que ça va aller. Il faut que je retourne voir Maître Pad.

    Après m’être rhabillée, je me rendis au lieu de rendez-vous que m’avait donné mon ancienne Maître. Elle était assise sur une branche, juste à côté de la porte, et me fis faire l’exercice tout en m’expliquant au fur et à mesure. En fait c’était simple ! J’avais déjà fait ça sans le vouloir, lors de la randonnée que j’avais faite avec Maître Aynor et Galen ! Tout de suite ça allait aller beaucoup mieux^^

    Je refermai les yeux et me concentrai, en vidant mon esprit. Au bout de quelques secondes, une fois que je me sentis à l’aise, je laissai la Force s’étendre autour de moi et englober tout autour, dans un rayon un peu plus grand à chaque seconde. Elle commença à me faire sentir la vie dans les végétaux, même si ça restait assez vague. Je poussai encore plus loin mes sens aidés de la Force en essayant de ne plus sentir les émanations permanentes, c’est-à-dire les plantes, mais davantage les animaux et les personnes. Naturellement, je sentais la présence très forte de Maître Pad, il fallait donc que je l’oublie.
    Je ne me limitai pas aux quelques mètres qui m’entouraient et j’essayais de sentir la Force dans l’orée de la forêt. On ne pouvait pas dire que je discernais parfaitement les êtres vivants, mais commençai à sentir du moins leur présence dans la Force. Je reconnus alors l'une des deux présences décelées un peu avant et concentrai mon attention dessus. Ça se précisait, je le sentis dans la forêt, quelque chose de sauvage, sans doute un animal. Demandant à la Force de m'aider encore une fois, je la sentis comme bouger dans mon corps avant de se diriger vers cet être vivant, et je pus ainsi savoir qu'il se trouvait à ma gauche, un peu en arrière et à environ une vingtaine de mètres. C'est alors que je vis par le Pouvoir ce que c'était : un simple Nuna avec sa portée. Les petits étaient justement trop petits pour que je puisse les sentir comme une présence seule, il fallait que leur mère soit à proximité, ce qui était le cas.

    Je me concentrai alors sur la seconde présence, qui semblait se trouver dans l'Académie. La Force en émanait, c'était donc un Jedi. Un Jedi plutôt grand, puissant, par contre je n'avais encore aucune idée de si c'était un homme ou une femme. Mais l'aura que cette personne dégageait était grande, forte ; donc pas un padawan. Est-ce que la Force peut permettre de savoir quels Pouvoirs sont les plus utilisés chez une personne ? Je ne savais pas et n'essayai pas d'expérimenter. Je poserai cette question à Maître Pad plus tard. J'en restai à essayer de discerner les traits de caractère de la personne. La première chose que je sentis en cette présence était un grand tourment, et ça pouvait se sentir comme une pression dans l'eau en profondeur. C'était quelqu'un d'assez droit, fier mais partagé, un peu rustre sans toujours le vouloir. Ha ça y est, trouvé^^
    J'ouvris les yeux et regardai Maître Pad avec un sourire.

    Moi : Alors l'une des présence c'était une femelle Nuna avec ses petits, et la deuxième c'est un certain Mandalorien qu'on connaît bien^^ En tous cas c'est ce que j'ai senti.

    Ce message a été modifié par: Huge le 02-05-2013 13:28

    samedi 20 avril 2013 - 21:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25817 Crédits

    Jaina – Entraînement classique 5 : Pressentiments (Sentir la Force)

    Toujours assise sur une branche, Maitre Naberry observe son élève attentivement. Lorsque la padawan ouvre les yeux, Pad lui sourit.

    Jaina – Alors l'une des présences c'était une femelle Nuna avec ses petits, et la deuxième c'est un certain Mandalorien qu'on connaît bien^^ En tous cas c'est ce que j'ai senti.

    Pad – Très bien Padawan Fanger ! C’est excellent pour cet entrainement. Tu as bien raison, le Jedi que tu as senti, est bien le Mandalorien. ET comme ici, il est le seul, c’est facile de deviner qu’il s’agit de Cenovii. Par contre, tu ne sembles pas étonner de voir des Nuna ici ?
    Jaina – Euh… Pourquoi, ils devraient-être plus proches d’un point d’eau ?
    Pad essaye que Jaina trouve par elle-même – Non.

    Devant cette simple réponse, la padawan observe la mère et ses petits au loin. Elle réfléchit à ce qui aurait dû l’étonner de voir la petite famille.

    Pad – As-tu étudié la faune de Yavin IV ?
    Jaina prudemment – Un peu…
    Pad – C’est déjà très bien d’avoir reconnu l’espèce de l’animal. Je t’encourage donc à poursuivre tes étude de la Faune et cherchant à connaître leur planète natale.
    Jaina – Oh oui, bien sûr ! Les Nunas sont originaires de Naboo !!!
    Pad – J’ai déposé un couple sur Yavin IV et ils semblent s’être bien adaptés à la planète. Sur quel autre planète trouves-t-on des Nunas ?
    Jaina cherche dans sa mémoire – Je n’en suis pas certaine, mais je crois que c’est un plat que les Hutts aiment beaucoup, je dirais… Tatooïne !
    Pad – C’est parfait. N’oublie jamais que connaître la faune et la flore d’une planète peut t’apporter parfois de l’aide ou parfois t’éviter des ennuis. Plus tu connais ton environnement, plus tu pourras faire face à l’imprévu dans une mission.
    Jaina – Je ne suis pas certaine de vous comprendre.
    Pad – Lorsque tu partiras en mission, n’oublie pas de te préparer en connaissant les plus grands prédateurs animaux de la planète que tu dois visiter. Connaître ceux qui sont comestible aussi.
    Jaina – Je n’aime pas tué ! Encore moins un animal, même pour me nourrir.
    Pad sourie – Je te comprends padawan. Et autant que possible, j’évite d’en arriver là. Malheureusement, il arrive parfois que tu sois obligé de tuer un animal afin de survire. Soit pour le manger, soit parce que c’est lui ou toi. Dans tous les cas, même si tu as étudié la planète à fond. Lorsque tu poses les pieds sur un sol inconnu, tache d’utiliser le pouvoir du pressentiment. Sentir la Force, être à son écoute. Tu peux percevoir beaucoup de chose, avant même d’avoir rencontré qui que ce soit sur la planète.
    Jaina – Je comprends mieux.

    Un instant, la Jedi se tait afin que la padawan assimile tout ce qu’elle venait de lui enseigner. Puis, Jaina se décide à poser sa question.

    Jaina – Lorsque j’ai perçu Maître Cenovii, je me suis demandée : Est-ce que la Force peut permettre de savoir quels Pouvoirs sont les plus utilisés chez une personne ?
    Pad inspira profondément puis expira doucement avant de répondre – Voilà une excellente question ! C’est possible, mais pas dans tous les cas. Il faut une connexion profonde avec la Force. Et il sera toujours plus facile de percevoir dans quel Pouvoir la personne excelle lorsqu’elle l’utilise.
    Jaina – Ca veut dire qu’il faut voir la personne utiliser le pouvoir et alors seulement nous pourrons dire s’il l’utilise souvent ou pas ?
    Pad – Précisément. Néanmoins, si tu utilises souvent le pressentiment (sentir la Force), tu peux parvenir, avec plus d’expérience, a ressenti quel pouvoir prédomine chez l’autre. Seul quelques Jedi sont capables de le percevoir même si l’autre n’utilise pas son pouvoir de prédilection.
    Jaina – Et vous ?
    Pad – Non, j’utilise l’empathie, c’est encore diffèrent. Pour aujourd’hui, tu as beaucoup à méditer. Reposes-toi et lorsque tu te sentiras prête, vient me retrouver.
    Jaina – Quel pouvoir allons-nous voir ?
    Pad – Quel pouvoirs veux-tu voir ?
    Jaina – J’hésite… Le saut ou la vitesse… ?
    Pad – Vient lorsque tu seras décidée, mais sache que ses 2 pouvoirs peuvent être appris ensemble.
    Jaina – Très bien, merci.

    Jaina rentre au temple, alors que Pad s’approche de la famille des Nuna afin de les observer de plus près.

    samedi 27 avril 2013 - 13:22 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Entraînement classique 3 : le Saut


    Il était aux alentours de 10 heures quand je me réveillai.

    Moi, en m'étirant : Gnnnnniiiiiiiiââââaaahhhhhhhh !

    Je finissais de m'étirer avant d'aller prendre une douche, m'habiller et me maquiller. Puis je commençai quelques étirements de mes bras, de mes jambes, et d'un peu tout mon corps : j'étais décidée, aujourd'hui, je vais essayer le Saut ! Je sortis ensuite de ma chambre mais n'avais pas faim et me dirigeai alors directement vers une salle d'entraînement, après quelques jours sans avoir beaucoup travaillé. Maître Pad n'y était pas encore, sans doute sortir parce qu'on avait besoin d'elle. Je commençai à l'attendre, assise sur une chaise, les jambes croisées et étendues et les mains sur mon ventre qui ne me faisait (enfin !) plus mal du tout. Trouvant le temps quand même assez long, je pris mon sabre laser et commençai à me concentrer afin de le faire léviter. La Télékinésie c'est quand même plus drôle que la Sensation !^^

    J'essayai en gardant les yeux ouverts, ne me concentrant que sur mon manche. La Force répondait fortement quand je voulais le sonder, cela dû forcément au cristal qui en est induit. Je ne sentis pas un contrôle direct sur l'objet lui-même mais sur la Force qui le compose, me donnant ainsi une sensation de ne faire qu'un avec, comme si je bougeais un membre de mon corps. Il commença à flotter à quelques centimètres de ma main ouverte, puis je me mis à le faire tourner horizontalement, tout doucement au début en accélérant petit à petit, gardant prudemment un contrôle sur ses mouvements. Je commençai à mettre mes mains autour de lui, comme s'il était enfermé dans une boule que je tenais, et voulus essayer de le faire tourner dans tous les sens en restant en sur-place. Mais les mouvements qu'il décrivaient restaient assez gauches et lents, et mon emprise sur lui se faisait plus faible. Je rappelai la Force pour de nouveau sentir mon sabre entre mes mains à travers elle, et ne cherchant plus à le faire tourner et virer, je me contentai, plus ou moins difficilement, à le faire aller et venir entre le rien et moi. Au bout de quelques minutes, j'acquis une certaine aisance, comme si j'étais échauffée, et avais l'impression d'utiliser moins de concentration qu'au début. D'un autre côté, je connais très bien mon sabre pour l'avoir fabriqué, il n'est pas très lourd et en totale phase avec la Force. Je le ramenai à ma main et le pris pour le remettre à ma ceinture.

    Maître Pad arriva quelques minutes après, alors que je regardai la jungle par la fenêtre. Je me retournai alors en sa direction et lui souhaitai bonjour.

    Maître Pad : Bonjour padawan. Je suis contente de te trouver là. Tu souhaites un nouvel entraînement ?
    Moi : Oui. Je voudrais faire le Saut.

    Elle acquiesça et, après m'avoir demandé de la suivre, nous sortîmes de la pièce pour nous rendre dans une autre avec à l'intérieur plusieurs colonnes en pierre, gravées de ce qui avait tout de leurs différentes hauteurs. La colonne la plus basse était haute d'1m50 et la plus haute de 24m. C'est vrai que le plafond était assez haut.

    Maître Pad : Bien, Jaina. On va commencer par ces colonnes, après si tu veux on ira dehors pour trouver des hauteurs inconnues… Tu sembles très confiante !
    Moi : J'ai fait des années de gym, sauter haut ça me connaît un peu^^ Et quand je passais des concours, je crois même que je m'aidais de la Force sans le savoir.
    Maître Pad : Ah oui, tu sembles donc très douée dans le domaine. Très bien, alors monte au sommet du pilier de 24 mètres, hop hop hop !
    Moi, incrédule : Non non, je ne prends pas à votre blague^^
    Maître Pad : Ah mais je suis parfaitement sérieuse, Jaina. Je te demande d'aller en haut de ce pilier.
    Moi : Non, je suis sûre que vous êtes en train de plaisanter ! Enfin… je crois… ?

    La Maître ne répondit rien et croisa les bras avec un regard très sûr. Je commençai à douter de si elle jouait très bien sa blague ou si elle attendait vraiment que je fasse une prouesse pareille. Peut-être n'aurai-je pas dû dire que ça me connaissait ?

    Moi : C'est bien une plaisanterie hein ?

    Maître Pad resta un instant silencieuse, puis devant mon air de plus en plus déconfit, esquissa un sourire avant d'éclater de rire !

    Maître Pad : Ha ! Ha ! Ha ! Mais bien sûr que je plaisante, Jaina ! 24 mètres c'est le maximum pour les Maîtres Jedi ! Non, le maximum à faire c'est 6 mètres pour les padas.

    Ouf ! J'étais rassurée ! J'avoue que ça m'avait mis une certaine pression cette blague. Je me dirigeai vers le pilier où c'était marqué "6" et me rendis compte qu'il était quand même haut… Plus de trois fois ma taille. Mais je voulais relever ce défi. Je secouai un a un mes bras et mes jambes puis sautillai avant de me concentrer. Je laissai la Force entrer en moi et se concentrer dans mes jambes. J'avais également l'impression de me sentir un peu plus légère. Une fois que je me sentis prête, je pliai un peu les jambes et poussai sur mes cuisses, mes mollets et mes orteils en levant les bras. En bondissant, j'avais eu la sensation d'avoir des ressorts à la place des jambes et me sentais comme faisant presque partie de l'air. Comme dans les cours de gym classique, je concentrai le poids de mon corps vers le haut pour m'aider à me tirer sans quitter le bord du plateau des yeux. Il était à hauteur de ma poitrine quand je sentis la gravité reprendre le dessus, et dans mon élan, je l'attrapai pour ne pas tomber. Vu que j'avais ma tunique et mon visage très près du flanc, il valait mieux que je ne lâche pas prise pour risquer de me retrouver le visage éraflé et le soutien-gorge à l'air dans l'Académie^^ Tirant puis poussant sur mes bras, je me hissai tant et plus sur le rebord avant de récupérer un peu. D'en bas, j'entendis Maître Pad :

    Maître Pad : C'est bien, Jaina ! Maintenant pour descendre tu dois te servir de la Force pour amortir ta chute et faire comme un coussin ou un pouf au sol.
    Moi : Est-ce qu'elle peut nous permettre de ralentir la chute ?
    Maître Pad : Ah non, il est des lois de la nature qu'on ne peut pas contourner ! Concentre-toi, tu vas y arriver !

    Je réévaluai la distance de chute cette fois. Six mètres, c'est haut quand même !

    Maître Pad : C'est peut-être haut, mais il va bien falloir que tu descendes quand même ! À moins que tu ne préfères te mettre à vivre ici ?^^
    Moi : Maître ! Arrêtez de lire dans mes pensées !^^
    Maître Pad : Justement, je ne dois pas en lire. Tu penses trop Jaina, concentre-toi juste sur le sol et sur la Force. Le reste n'est que futilités.

    Elle n'avait pas tort, je me prenais un peu trop la tête. Comme avant de monter, je sentais la Force s'imprégner en moi et sollicitai son aide afin de ne pas me blesser en bas. Au bout d'un instant, j'avais le sentiment qu'il y avait une sorte de nuage en bas et que c'était sûr… Je pris mon courage à deux mains et me lançai dans le vide ! Mais à peine avais-je commencé la chute que je ne sentis plus le nuage au sol, et que j'allais tomber sur du dur !

    Moi, commençant à paniquer : Oh merrde, meerde, meeeeeeeerde !!!

    Je fus stoppée juste au-dessus du sol, puis comme relâchée et je tombai sans dommage. Maître Pad m'avait rattrapée et se dirigea vers moi.

    Maître Pad : Eh bien ! On a failli avoir de la compote de Jaina !^^

    Elle aimait beaucoup faire des blagues ces derniers temps.

    Moi, confuse : Je… j'ai perdu ma concentration en sautant.

    Ce message a été modifié par: Huge le 06-05-2013 11:54

    mardi 30 avril 2013 - 23:40 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25817 Crédits

    Jaina - Conclusion Entraînement classique 3 : le Saut

    Blague mise à part, Jaina avait fort bien travaillée ! Comme souvent monté n’a pas vraiment posé de problème à Jaina. Par contre, il est certain qu’elle aurait voulu descendre moins vite ou tout au moins avec plus de maitrise. La maitre Jedi était très contente du travail de son élève car elle était appliqué, sérieuse sans se prendre trop au sérieux et motivée ! Des qualités qui devenaient de plus en plus rare dans l’académie, même parmi les Chevaliers ou Maître.

    Dans la descende, il fut dommage que la padawan laisse la peur salutaire faire place à la panique ! Pad lance la Force vers Jaina, l’enveloppe et la dépose sur le sol.

    Pad – Eh bien ! On a failli avoir de la compote de Jaina !^^
    Jaina confuse – Je… j'ai perdu ma concentration en sautant.

    La maitre Jedi se détend en faisant quelques pas vers la padawan puis elle s’assied dans l’herbe de façon plus inhabituelle puisqu’elle est sur son séant, les jambes droites sur le sol, les mains en arrières et le dos droit.

    Pad – Détend toi Jaina. Tu as fait de l’excellent travail jusqu’ici. Tu maitrises la monté, faudra travailler la descente. Lorsque tu viens dans ma classe, c’est parce que tu ne connais pas le pouvoir. Je t’en donne une première approche.
    Jaina s’était assise en face de la maitre – Oui, j’étais peut-être trop confiante sur le saut.
    Pad – Sur le saut en lui-même, je n’ai rien à redire. Faut t’entrainer afin d’aller de plus en plus haut. Néanmoins, il est plus que recommander de travailler la descente avant ! Il est primordial de visualisé le point ou tu vas atterrir et ensuite de lancer la Force vers ce point. Elle doit devenir ton frein, ton airbag, ton matelas d’atterrissage.
    Jaina – Ok, mais ce n’est pas si simple lorsque l’on voit le sol se rapprocher.
    Pad – La confiance, Jaina ! Confiance en toi, confiance en la Force voilà ce que tu dois travailler ! Désirs-tu une pause ou nous passons à un autre exercice ?
    Jaina - Entraînement classique 2 : la vitesse - intro
    Jaina – Je ne me sens pas fatiguée et j’aimerai travailler la vitesse !
    Pad – Chuuutt ! Pas si fort !

    Pad regarde autour d’elle comme si elle guettait un danger, tout en ayant placé son doigt sur les lèvres comme pour accentuer la demande de silence. Jaina regarde à son tour tout autour d’elle se demandant ce que la Maitre Jedi avait bien pu percevoir. Maitre Naberry regarde Jaina et replace sa main à plat sur le sol.

    Pad en chuchotant – Pour ce pouvoir, il faut rester prudente car si tu le cri trop fort, c’est le chevalier Mandalorien qui viendra faire la cours avec toi.

    Pendant un instant, la padawan observe la maitre se demandant si elle plaisantait encore ou pas. C’était difficile à dire.

    Jaina – Je n’aurais aucune chance contre lui !
    Pad – Non, c’est certain. Sur ce, pour ce pouvoir, c’est le même principe que pour le saut. La différence, c’est de focaliser la Force vers l’avant et non vers le haut. Je te laisse aller ou bon te semble, choisi toi un parcours de 500m et vas-y… cours !
    -------------------------------------
    Maître Jedi

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 30-05-2013 14:28

    mercredi 22 mai 2013 - 19:12 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Entraînement classique 2 : la Vitesse


    Je réfléchis un instant à où je pourrais aller ; parce que 500m en ligne droite alors que Yavin n'a presque que de la jungle, elle est marrante Pad ! Mais il ne fallut pas longtemps pour trouver un lieu adéquat : la cour extérieure de l'entrée du Temple massassi. Maître Pad et moi nous y rendîmes, et elle alla plus loin, attendant que je parte. Je regardai derrière moi et un peu autour, en haut aux étages et aux fenêtres pour vérifier que personne ne me regardait. Ne voyant personne, je me mis en position de course, comme dans des Start-in-blocks, ce qui, évidemment, mit certaines de mes formes en grande valeur ; et je détestais par-dessus tout l'idée que quelqu'un s'en délecte les yeux ou pire, me siffle ! Le seul qui avait osé faire ça quand j'étais au collège s'était pris une baffe monstrueuse devant tous ses copains, bref, s'est bien tapé la honte.
    J'étais prête à partir, et cela me remémora alors les cours de sport quand il fallait faire des courses ou des pointes de vitesse. J'explosais souvent les records, nul doute que la Force y était pour quelque chose^^ Maître Pad m'avait dit de me focaliser sur un point à atteindre, et ce point c'était là où elle était. Mes muscles étaient déjà échauffés, je n'étais pas fatiguée… prête !

    Avant de partir, je laissai la Force s'imprégner en moi et lui dit quel Pouvoir j'allais utiliser. C'est alors que je sentis mon organisme fonctionner plus vite, ma respiration était tranquille mais rapide, mon cœur battait plus promptement, et j'avais même le sentiment de voir les choses et de penser plus rapidement , le Pouvoir faisait son effet.
    Je m'élançai en avant en courant le plus vite possible. Ce qui était étrange, c'est que maintenant tout l'environnement autour de moi me paraissait plus ralenti, que j'étais à vitesse normale mais que le monde entier devenait lent. Comme mon système respiratoire était accéléré, je ne me sentis pas essoufflée et voyais la distance diminuer, jusqu'à ce que j'arrive à hauteur de la Maître. Je commençai à ralentir en étant à environ 3 mètres, mais en Vitesse, je compris bien vite que les notions de distances sont modifiées, et il me fallut presque 5m de plus pour pouvoir m'arrêter totalement. Bah ! Pas si grave après tout !^^ Par contre, le Pouvoir faisait toujours son effet ; mes organes continuaient à fonctionner plus vite et je commençai à me sentir mal, avec la tête qui tournait et des nausées.

    Moi : Oh… Maître, je me sens pas bien, là…
    Maître Pad : Assieds-toi, Jaina. N'aurais-tu pas oublié de préciser à la Force que tu avais fini ?

    C'est vrai. Avant qu'elle ne m'épuise totalement, j'arrêtai l'afflux de Force en moi et mon corps reprit une cadence normale. Mais ce changement assez brutal me fis me sentir encore plus mal, je me sentais sonnée, ma tête tournait encore plus fort et toute la lumière me parut excessive. Pour essayer de me calmer, je mis mes mains sur mon visage en respirant profondément.

    Maître Pad : Ne t'en fais pas, ce que tu sens est fréquent lors d'une première approche de ce Pouvoir. Elle me tendit un truc. Tiens, mange ça. Vas-y prends, c'est du chocolat. Tu te sentiras un peu mieux.

    Je mangeai les quelques carrés qu'elle me tendit et…

    Moi : La vache ! Qu'est-ce que c'est bon ! J'ai jamais mangé de chocolat comme ça !
    Maître Pad : Hé hé, j'ai un très bon ami qui travaille dans tout ce qui touche au chocolat :cli:
    Moi, en finissant de manger : Merci, ça va mieux… Je peux en ravoir un peu ?^^
    Maître Pad : Non, padawan. La gourmandise est un vilain défaut !
    Moi, pensant : Parce que vous allez me faire croire que vous ne l'êtes pas, peut-être ?^^ Et lisez pas dans mes pensées si vous le faites, c'est de la triche !
    Maître Pad : Parlons plutôt de ta prestation, Jaina...

    Ce message a été modifié par: Huge le 30-05-2013 18:32

    mercredi 22 mai 2013 - 20:12 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25817 Crédits

    Jaina - Entraînement classique 2 : Vitesse course de Fond

    Pad – Parlons plutôt de ta prestation, Jaina. Il est indéniable que tu as déjà une expérience de la course. Par contre tu ne maitrises pas tout à fait la Force. Et c’est bien pourquoi tu es ici.
    Jaina – L’exercice était si mal que ça ?
    Pad sourie et parle calmement – Ne me fait pas dire ce que je ne dis pas. Tout n’est pas blanc ou noir dans la vie, padawan. Tu es ici pour en apprendre plus sur la Force, sur sa maitrise et comment bien l’utiliser. Ce que tu as fait n’est ni mauvais, ni bon. C’est une bonne première approche.

    Jaina semble impatiente de savoir où maitre Naberry veut en venir. Elle semblait vouloir tourner autour du pot. La padawan se retient de faire un commentaire tandis que Pad marque une pause. La maitre s’adosse contre le mur du temple et croise les bras sur le torse, pliant son genou gauche et plaçant le pied à plat contre le mur.

    Pad – La vitesse peut être utilisé comme tu l’as fait, pour un sprint. Elle peut aussi être utilisée en cours de fond, lorsque tu n’as aucun moyen de transport et que tu as une longue distance à tracer en peu de temps. Tu pourras aussi combiner la vitesse au saut, si sur ton parcours il y a des obstacles. C’est souvent le cas. Voilà 3 façons d’utiliser la Force différemment mais avec 1 pouvoir.
    Jaina – Oui, d’accord. Je comprends bien que dans une course de fond, je dois certainement ménager plus la Force pour arriver au bout.
    Pad réctifie – Ménager ton corps ! C’est pourquoi tu utiliseras la Force différemment. Par exemple, comment t’y prendre si je te demande de courir le long de ce mur en partant sur ta gauche et faire le tour complet du temple ?

    Jaina regarde le mur et s’imagine déjà le trajet. Son regard revient sur la maitre Jedi.

    Jaina – Je suppose que je dois courir moins vite et demander moins à la Force… NON ! Attendez…[Jaina réfléchit à tout ce que Pad venait de dire, les mots se mélangeaient et elle n’était pas certaine de comprendre où la maitre voulait en venir] Je dois plutôt courir à la même vitesse que dans l’exercice d’avant, mais demander à la Force de… garder mon organisme en accélération plus longtemps ?
    Pad amusée – Et patatraque, Jaina tombe d’épuisement ! Pourquoi ?
    Jaina – Je suis désolé, mais je ne vous suis pas, je ne comprends pas où vous voulez en venir.

    Pad semble se détendre et relâchant ses bras le long du corps, elle se laisse glissée le long du mur pour finir par s’assoie dans l’herbe. Puis d’un geste elle invite la Padawan Fanger d’en faire autant. Contrarier mais obéissante, Jaina s’asseoir en face de la maitre.

    Pad – Bien, oublie tout. Ferme les yeux. Respire profondément et laisse la Force entrer en toi. Ensuite expire et laisse la Force couler en toi et évacuer ton stresse, tes doutes, tes peurs, tes certitudes, tes incertitudes… toutes tes émotions !

    Jaina n’avait pas vraiment envie de se prêter au jeu, elle voulait comprendre le charabia de la maitre. Mais vu le silence et l’insistance dans le regard de Pad, Jaina cède et fait l’exercice de respiration. Etrangement, la padawan se sent plus légère, plus sereine.

    Pad – Ouvre les yeux et écoute. [Jaina regarde Pad]. Lorsque tu cours pour un sprint, c’est un gros effort pour peu de temps. Lorsque tu cours pour une course de fond, c’est un gros effort pour un temps plus long. Nous sommes bien d’accord ?
    Jaina – Oui, je le sais ça.
    Pad – Ok. Pour un sprint, tu peux tout puiser dans la Force pour donner un maximum. La Force accélèrera bien ton organisme comme tu l’as fait. Attention qu’il te faut veiller à soigner tes arrêts. Sinon, ça va te jouer des tours. La Force peut combiner tous les dons. Tu as déjà vu le pouvoir du pressentiment. Il peut être utile pour t’aider à savoir quand tu dois demander à la Force de diminuer ton allure. Jusque-là, tu me comprends ?
    Jaina – Oui, je ne suis pas si bête !
    Pad – Je ne cherche pas à t’insulter padawan. Juste à t’apprendre à bien comprendre les différences entre les 3 façons d’utiliser la vitesse.
    Jaina – Pardon, d’accord. Si je vous ai comprise, pour la course de fond, c’est différent.
    Pad – Oui. La Force doit t’aider à maintenir ta vitesse mais aussi à garder ton organisme opérationnel jusqu’à la fin de la course et au-delà.
    Jaina – Et je fais ça comment ?
    Pad – Il te faut bien fixer le but final de la course de fond et visualiser tout ce qui est devant toi. Même sur un terrain tel que celui-ci, il peut y avoir des trous ou des cailloux. Encore une fois, le pressentiment doit faire partie intégrante de la vitesse. Tu dois être aussi consciente de l’énergie qui t’habite. Une course de fond doit se faire avec des muscles échauffés, mais n’oublie pas que ta réserve d’énergie personnelle doit être proportionnel à la longueur de la course qui t’attends. Voilà pourquoi, j’ai voulu que tu t’assoies. Ne gaspille pas ton énergie à être debout alors que tu peux récupérer cette énergie plus rapidement en étant assise.
    Jaina – Ah oui, là ça devient plus clair. Mais lorsque nous sommes en mission, ce n’est pas simple de s’assoir avant de courir !
    Pad – Effectivement ! C’est pourquoi lorsque tu partiras en mission, il te faudra économiser ton énergie au maximum afin que lorsque tu en as besoin, tu puisses obtenir le maximum de tes capacités opérationnels. Bien assez parlée, maintenant lèves toi et fait le tour du temple en courant. Utilise la vitesse !Jaina – Et pour la 3ème façon de courir ? Celle avec les obstacles ?
    Pad – Pas pour aujourd’hui. Demain, si cela t’intéresse. Pour l’heure, tu as reçue assez de théorie. Maintenant passe à la pratique ! Aller file.

    Jaina se lève et se concentre sur l’exercice qui l’attend. Lorsqu’elle s’élance dans la course de fond. Pad se relève à son tour et laisse la Force plonger en elle. Libérant toutes son énergie vitale et la combinant à la Force, Pad prend le départ à la suite de la padawan. La vitesse est un pouvoir que Pad aime beaucoup. Afin de mieux apprécier le travail de la padawan, il est toujours mieux d’être proche d’elle. En plus, Pad pourra être rapidement à ses côtés si jamais Fanger rencontre un problème.

    Rapidement, le dos de Jaina est dans le champs de vision de la maître. Pad calque sa vitesse sur celle de Jaina en arrivant à sa hauteur. La padawan est surprise, mais Pad la convainc de ne pas se déconcentrer ni de s’arrêter. Elles courent un long moment ensemble. Puis lorsque la dernière ligne droite arrive dans leurs champs de vision. Pad salue la padawan Fanger et pousse un pointe jusqu’à l’arrivée. La maitre Jedi prévient la Force de ralentir son organisme et qu’elle a l’intention de s’arrêter exactement là où elle était assise l’instant plus tôt. Les derniers mètres, Pad cours sans l’assistance de la Force puis elle s’arrête là où elle l’avait décidée. Se retournant, elle voie Jaina arrivée et sur le point de vouloir s’arrêter à son tour. Pad plonge dans la Force en inspirant. Puis, elle expire et laisse la Force couler en elle afin d’évacuer toute trace de fatigue musculaire. Enfin, Naberry s’assoie dans l’herbe imitant la position qu’elle avait avant le départ de Jaina. Sans stress, sans sueur et gardant un rythme cardiaque calme, Pad observe Fanger s’arrêter de courir.
    -------------------------------------
    Maître Jedi

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 30-05-2013 14:28

    jeudi 30 mai 2013 - 14:22 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Entraînement classique 2 : Vitesse (course de fond)



    Euh, bon. J'avais pas vraiment tout compris, parce que Pad a mêlé beaucoup de choses que je savais avec ce que je ne savais pas, et j'ai fini par être perdue, moi ! Elle voulait qu'on passe à la pratique, alors je ne posai pas de question et essayai de faire au mieux.
    Avant de courir, je puisai la Force en moi, et une fois que je me sentis prête, je m'élançai. À peu près à la moitié du premier mur, je vis la Maître arriver à ma hauteur ; elle ne m'adressa aucun mot et me fit comprendre que je ne devais pas parler et rester concentrée sur mon parcours. Je courais longtemps, le périmètre du Temple me paraissait interminable, alors que mon ancienne Maître ne paraissait pas fatiguée du tout. Quand nous eûmes tourné le troisième angle pour la dernière ligne droite, Maître Pad piqua un sprint et me laissa finir seule. J'avais déjà des difficultés, un point de côté me faisait énormément souffrir. Plusieurs fois il me fut pris l'envie d'arrêter, ou de marcher du moins, mais l'idée de m'allonger sur le sol les bras et jambes écartés était très forte. Enfin, j'arrivai aux pieds de la Maître et ne pus m'empêcher de m'écrouler, essoufflée, les jambes molles, en sueur et toute rouge.

    Moi : J'en peux… plus !

    Elle ne dit rien sur l'instant et attendit plusieurs minutes que je finisse par m'asseoir et reprenne un peu ma respiration.

    Pad : Tu n'as pas compris ce que j'ai voulu te dire, alors je vais te donner la réponse. Tu as été assez titillée ces derniers temps pour que je ne tourne pas autour du pot cette fois. En plus, tu sembles un peu de mauvaise humeur aujourd'hui.

    J'essayai de répondre qu'effectivement, j'ai dû me lever du pied gauche aujourd'hui, mais j'étais encore trop éprouvée par l'effort physique pour articuler correctement. Elle me répondit calmement, en parlant à vitesse modérée et bien articulée pour que j'assimile bien.

    Pad : Chut, reprends tes forces et ne dis rien, padawan. Bien. Ce que j'essayais de te faire comprendre, c'est que le Pouvoir de Vitesse ne servait pas seulement à te faire aller plus vite : tu peux l'utiliser pour augmenter ton endurance pendant l'effort, en restant à une vitesse humaine !
    Moi : J'avais pas… compris… ça… du tout !
    Pad : Je le vois bien, padawan. Maintenant, file prendre un bain chaud, sinon demain tu vas avoir des courbatures monstrueuses. Repose-toi aussi, c'est fini pour aujourd'hui.

    Je ne me fis pas prier. Me voyant peiner à me relever, Pad me tendit la main ; mais mes jambes paraissaient encore toutes faibles. Une fois dans mes quartiers, je me fis couler un bain très chaud et moussant qui me détendit agréablement. Dans ce bain, je me mis à repenser à l'explication de la Maître à propos de l'endurance ; c'est vrai que ce n'était pas forcément clair, elle mélangeait beaucoup les choses que je savais à des inconnues, et ça finissait par m'embrouiller ! Mais maintenant, j'ai compris, et elle va voir ce qu'elle va voir, demain ! Au bout d'une bonne demi-heure au moins, j'entendis qu'on frappait à la porte de ma chambre. Je sortis difficilement du bain (c'était tellement confortable !), nouai une serviette au-dessus de ma poitrine et allai ouvrir. Quelle ne fut pas ma surprise à voir CJ-3PO avec un plateau repas entre les mains !

    CJ-3PO : Mademoiselle Jaina, Maître Padmée m'a demandé de vous apporter ce repas et m'a dit de vous dire que vous aviez besoin de manger pour récupérer des forces.
    Moi : Euh… Merci, PO.

    Je lui pris le plateau et il s'en alla. C'était sympa de la part de Maître Pad, ce dîner ! Je me séchai, me mis en pyjama et commençai à manger quand je vis un petit mot, un mot d'encouragements et de félicitations. Je finissais pas me demander si je n'étais pas sa "chouchoute" ; si c'était le cas, il faudra en parler : je ne voulais pas risquer que ça fasse des histoires et des rumeurs au sein des autres padas. Une fois mon repas fini, j'allais sous ma couette et dormis très vite, après cette journée éprouvante.



    Le lendemain, je me sentis en pleine forme ! Quoique réveillée à 10h17. Je m'habillai vite mais n'allai pas prendre de collation matinale, pas avant la course. Je demandai vite fait à un pada où était Pad et il me dit qu'elle attendait dehors, je m'y rendis sans plus attendre.

    Pad : Eh bien padawan Fanger ! Je t'ai connue plus ponctuelle !
    Moi, un peu confuse : Excusez-moi, mais il n'y avait pas d'heure précise non ?
    Pad : Et crois-tu que c'est une raison pour faire attendre un Maître ? Je suis là depuis 9 heures tapantes.
    Moi : Désolée, je récupérais encore d'hier.
    Pad : Eh bien comme tu sembles en pleine forme et que je t'ai expliqué ce que j'attendais de toi, prépare-toi. Tu cours dans 10 minutes, le tour du Temple.

    Sans perdre un instant, je commençai à m'échauffer les mollets, les cuisses et les chevilles, puis tout le reste du corps histoire d'être détendue et à l'aise. Une fois prête, je marchai tranquillement vers Maître Pad, en position, prête à partir. C'est alors que je profitai des dernières minutes de préparation qu'il me restait pour faire appel à la Force. Je la laissai couler en moi mais fis attention à ce qu'elle ne se concentre pas juste dans mes jambes. Il fallait, si j'ai bien compris, s'en servir pour "protéger" certains organes en particulier comme le cœur, le cerveau, les poumons. Après quelques instants, j'entendis la Maître me précipiter :

    Pad : Impressionne-moi, Jaina !

    Je me mis à courir sans hâte, laissant mes jambes fonctionner toutes seules, gardant une respiration la plus profonde possible dans cette situation-là et étant toujours à l'écoute de la Force. C'est vrai que contrairement à hier, je n'ai pas encore senti de lourdeur dans mes jambes ou mon corps en général, ni de fatigue. J'avais tout simplement l'impression de fatiguer comme quand on marche un peu vite, et pourtant je sentais en moi, dans mon corps et mon esprit, que la Force travaillait sans relâche et que j'en utilisai beaucoup. Arrivée à la moitié du parcours, j'espérai ne pas épuiser toutes mes ressources en Force, au moins pas avant d'être arrivée. Je ne perdais pas ma concentration trop longtemps en continuant de regarder devant moi. Mon corps commençait à chauffer, j'essayai alors de me servir de la Force pour le rafraîchir un peu, du moins le haut, parce que sinon c'était des courbatures garanties ! Mais l'avoir utilisée pour me rafraîchir m'a fait perdre mon contrôle sur l'aide des muscles, ce que je sentis physiquement. Il fallut décider alors que les jambes et la respiration étaient plus importantes que la sueur et je repris alors l'utilisation de la Force comme avant. C'était la dernière ligne droite, mais je ne piquai pas un sprint, je continuai à cadence normale, afin de faire l'exercice en entier. Presque à hauteur de la Maître, j'arrêtai mon appel de la Force et finit avec mes capacités normales, avant de me retrouver face à elle. J'avais chaud (faut dire que la tunique Jedi, ça aide) et un peu en reprise de respiration ; il m'avait semblé avoir gravi une colline en ayant marché.

    Pad : Tu sais Jaina, tu peux ne pas faire tes entraînements, surtout celui-là, en tunique Jedi. Regarde-moi : tenue estivale, à l'aise. Tu as un jogging je crois ?
    Moi : Oui, que j'utilise pour faire ma gym…
    Pad : Alors à partir de maintenant, je ne veux plus te voir venir en tunique pour les entraînements aux Pouvoirs qui nécessitent des efforts physiques : Saut, Vitesse. Du moins, pas si tu veux que je te surveille. Si tu veux des raisons, en voici : je ne suis pas une fan des tenues traditionnelles… et puis j'ai envie de te voir sous une autre apparence, d'autres vêtements.
    Moi, prise de court : Euh… Ah, euh… bon ok, si vous voulez. Mais qu'est-ce que vous pensez de l'exercice, c'est réussi ? Je me sens capable de le refaire si il faut, laissez-moi juste le temps de récupérer encore un peu de Force.

    Ce message a été modifié par: Huge le 04-06-2013 00:31

    mardi 04 juin 2013 - 00:25 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25817 Crédits

    Jaina - Entrainement classique 2: La vitesse - Conclusion

    La maitre Jedi était contente du travaille effectuée par la Padawan Fanger. Pourtant, elle pouvait ressentir également un certain lacement de ses entrainements successifs. Comme beaucoup d’autres padawans, une fois qu’ils interrompent leurs entrainements, on ne les revoit plus. Enfin c’est comme ça, et Pad n’avait pas envie de faire du bourrage de crâne. Même si elle est persuadée que les Maitres Jedi néglige l’entrainement aux pouvoirs de la Force, elle avait renoncé, il y a bien longtemps à discuter de cela au conseil jedi.
    Padmée avait écouté attentivement Jaina. La conclusion s’impose sur cette course de fond et de libérer son élève.

    Pad – Je suis très contente de ton entrainement d’aujourd’hui. Tu m’as prouvée que tu as compris l’essentiel du pouvoir de la vitesse. Pour l’endurance, elle s’acquière avec le travail. Adapte plus ta tenue aux entrainements. Pour l’heure, je n’ai plus rien à t’apprendre.
    Jaina – Merci maitre.
    Pad – Je te libère, prends du repos. Lorsque tu le désiras, tu sais où me trouvée.

    Pad n’enchéri pas mais au fond d’elle-même, elle se doutait que des semaines voire de mois passerait avant de revoir la padawan demander un autre entrainement des pouvoirs. Jaina remercie la maitre et prend le chemin de la salle des padawans.

    -------------------------------------
    Maître Jedi

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 14-06-2013 18:13

    jeudi 13 juin 2013 - 18:39 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Entraînement classique 2 (libre) – Vitesse : Sprint

    Il fallait que je me lève à 7h demain matin pour les Pouvoirs ?! Pad, vous êtes pas sympa !^^ J'étais fatiguée par le début de l'entraînement au sabre et je ne suis pas matinale, mais plutôt à aimer traîner au lit^^ Je dormis normalement et me réveillai, mais il n'était encore que 5h50, il faisait à peine jour, j'avais encore droit à quelques minutes de dodo. Au bout d'un petit quart d'heure encore sous la couette bien au chaud, je me re-réveillai et revoyais mon réveil : 8h35.

    Moi, d'un bond : OUAK !

    D'un saut immédiat et plus du tout fatiguée, je m'habillai à toute vitesse de ma tunique. Ah non, Pad voulait pas que… Non tant pis, j'ai pas le temps de choisir des vêtements ni de déjeuner ! Oh làlàlàlà, moi qui voulais apprendre le Sens du Danger, même plus besoin de la Force là, je le sentais direct mon danger : celui de me faire gronder sévère ! Direction l'extérieur du Temple ! Je voulus mettre en pratique mon exercice de Vitesse afin d'y être en quelques secondes !
    J'essayai de me concentrer rapidement et de canaliser la Force en mes cuisses, dans un échauffement rapide mais efficace que j'avais appris à la gym. Et ni une ni deux, j'étais partie ! Mon organisme fonctionnait en accéléré, le monde autour de moi ralentissait, et je l'oubliai complètement, concentrée sur le plan du Temple en direction de la sortie. Je pus distinguer quelqu'un un peu plus loin et criai immédiatement :

    Moi : ATTENTION !!!

    C'était Kaarde, j'avais manqué de justesse de lui rentrer violemment dans les côtes, il en trébucha.

    Moi, toujours en courant : Pardon !

    Je m'excusai très vite sans arrêter ma course, voyant presque la sortie. Tout le monde m'avait vue dans cette vitesse effrénée, j'étais sûre que ça allait me retomber dessus prochainement. Mais il y avait de sentiment de ne faire presque qu'un avec l'air, la puissance de la vitesse faisant voler mes cheveux en arrière et me rafraîchissant le visage. Toujours pas fatiguée, la Force battait son plein, mes cuisses chauffaient mais ne se mettaient pas à faire mal ou se tendre comme dans une course normale. J'arrivai à la sortie Est du Temple et arrêtai mon appel de Force. Le changement fut assez brutal mais je m'y étais attendue et réussis à peu près à contrôler mes aises, notamment en continuant de courir sur le reste de distance en aptitudes naturelles.


    Entraînement classique 6 – Pressentiments II : Sens du Danger

    Il n'y avait personne sur le lieu de rendez-vous. Je récupérai un peu d'énergie tout en rappelant la Force en essayant de me concentrer. Une fois un peu plus détendue, j'arrivai à percevoir la Force s'étendre dans un petit rayon autour de moi. L'aura de Pad était là, mais très faible, peut-être se dissimulait-elle partiellement. Elle est là, elle me regarde, elle m'attend depuis presque deux heures… Oh l'angoisse !^^

    J'élargis mon champ sensitif, il y avait des prédateurs qui rôdaient près du Temple, enfin j'en déduisais des prédateurs, parce que ce que la Force m'indiquait était des êtres non intelligents dont émanaient une nature sombre. Mais ils n'étaient pas spécialement dangereux pour moi et ce n'était pas d'eux que venait cette obscurité qui me planait dessus. Oh que non ce n'était pas d'eux, c'était d'une personne parfaitement intelligente qui allait passer un bon savon (qui ne serait pas forcément démérité^^) à une élève pas très ponctuelle. Elle était proche, très proche, mais aucun moyen de la localiser dans la Force. Avec mes yeux, je me mis à scruter les alentours mais ne vit rien. Il fallait que je la trouve avec le Pouvoir ; après tout j'étais venue pour ça^^

    Arrêtant d'élargir mes sens sur l'expansion, je les élargis dans les limites, comme pour voir dans la Force le lieu où je me trouvais dans le moindre détail, et aussi en y différenciant les différents éléments : nature, pierre de ruine, vie primitive, vie intelligente… sensibilité à la Force…
    Et quand je commençai cette dernière recherche, je pus sentir l'aura de Pad diminuer encore… et encore, et encore, et encore ! Au fur et à mesure que j'augmentai mes perceptions. Toujours impossible à la localiser, grrr ! J'arrivai à percevoir ce petit mammifère sur un caillou, une araignée (brrrrr…) grimper dans la mousse d'un arbre, mais la présence de la Maître, rien… Et pourtant le danger venait bien d'elle, mais il restait vague et ne parvenait pas à se concentrer à un endroit précis.

    Soudain, il y eut dans mon esprit la Force qui me "parla". Elle ne demandait pas de bouter les Sith hors de la Galaxie, non, faut pas exagérer. Ce fut plus simple : comme une petite voix venant de derrière, s'approchant vite de moi et qui me faisait "Attention !". Sans réfléchir, je fis un bond en avant. Bien m'en pris car j'entendis quelqu'un tomber en allumant un sabre laser à quelques centimètres de là où j'étais. Je pris mon arme, l'allumai aussi et me retournai en position de garde, lame sur la droite penchée vers l'avant. C'était Pad, qui avait cessé de dissimuler sa présence dans la Force. Elle allait m'attaquer et la Force me fit en un millième de seconde "Haut gauche !" ; je mis mon sabre qui para la lame de Pad.

    Pad : Voilà une padawan bien peu assidue !

    Oui, j'ai une heure et demie de retard, mais elle va pas me couper la tête pour ça quand même ?? Ma lame couleur ciel très clair, presque glace, restait collée à sa bleue, lorsqu'elle en alluma une jaune à l'autre extrémité de son manche ! Mais je ressentis la Force me dire de regarder à ma toute droite ; une branche me fonçait dessus ! Je lâchai la prise sur le sabre de la Maître et m'écartai en tranchant la branche morte d'un coup sec. J'espère qu'elle ne va pas continuer comme ça longtemps, parce que si elle me fait encore tourner en bourrique, et encore plus à cause de mon retard, cette journée promettait d'être encore plus fatigante !

    Ce message a été modifié par: Huge le 30-08-2013 17:00

    dimanche 18 août 2013 - 18:41 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25817 Crédits

    Entraînement classique 6 – Pressentiments II : Sens du Danger

    Couché sur une haute branche, Pad attendait patiemment dans un arbre depuis presque 2 heures ! Elle s’attendait à ce que son élève soit en retard, mais 2 heures, quand même ! La maitre Jedi est perdu dans ses pensées lorsque la Force lui indique que la personne tant attendue a enfin daigné sortir de son lit afin de la rejoindre. L’aura de la padawan Fanger est encore au loin, mais Pad se relève et se tient debout sur cette branche large, elle observe au loin. Elle ne voit que des feuilles bouger et des oiseaux-murmures quittent leurs perchoirs afin d’éviter la padawan qui fonce à grande vitesse. Pad use de la Force afin que sa présence fonde dans la nature.

    Pad prend une position de prédatrice, place sa main sur son sabre et attend que la padawan arrive au lieu de rendez-vous. Dès que Jaina s’arrête, Pad remarque qu’elle a mis en application tous les conseils donner sur la vitesse et comment s’arrêter sans être essoufflée. Pad décroche silencieusement son sabre de sa ceinture. Jaina la cherche et regarde tout autour d’elle. Instinctivement, Fanger utilise le pouvoir du sens du Danger et la maître Jedi constate qu’elle en fait bon usage, mais pas assez que pour trouver où elle est. Pad avance le plus prudemment possible et silencieusement. D’ailleurs pour l’exercice, Pad était pied nue avec un short vert qui descend au genoux et haut de corps noir qui ne couvre que sa poitrine.

    La Jedi est juste à la vertical de la Padawan et, usant de la Force afin de réceptionner sa chute, Pad saute vers le bas. Jaina fait un bon de côté, laissant juste la place à la Jedi d’atterrir sabre allumée ! Elle lance une première attaque que la padawan esquive. En ouvrant son sabre, une lame turquoise en sort et bloque la lame bleue de Pad.

    Pad – Voilà un padawan bien pu assidue !

    Pad active alors la lame jaune du double manche. Pad lance la Force vers l’une des branches proche de son « adversaire » et usant de télékinésie, pousse la branche vers la padawan. Jaina parvient à esquiver avec aisance mais doit pour cela lâcher la prise sur le sabre de Pad.

    Pad – C’est mieux !

    Jaina était trop concentrée pour répondre, fort heureusement pour elle d’ailleurs, car la Maître Jedi décide d’avancer vers elle, sabre toujours allumée et la lame bleu avance dangereusement vers la padawan. Elle pare, Pad pousse sa main gauche vers Jaina, tout en ramenant sa main droite vers elle. Jaina pare la lame jaune. Pad et Jaina s’affronte les yeux dans les yeux. Pad semble lancer un défi amusé à Fanger. Elle par contre semble ne pas du tout apprécier l’attaque et a plus un regard interrogateur.

    Pad – Gauche !

    Pad avance de nouveau sa lame bleue vers la padawan qui pare.

    Pad – Droite !

    Pad interverti ses mains, la lame turquoise part la lame jaune.

    Pad – Gauche ! Droite !

    Pad refait les mêmes mouvements mais de plus en plus rapidement, jusqu’à ce que Jaina trébuche en arrière car elle n’avait pas vu, ni ressenti le caillou derrière elle. Pad place sa lame jaune juste au ras-du cou de Jaina.

    Pad – T’es morte padawan !

    La maitre Jedi appuie sur un bouton du manche de son sabre et la lame jaune rentre. Puis, soudain, le regard de Pad devient plus noir et d’un mouliner de poigner elle plonge se fige.

    Pad en hurlant – DROITE !

    La maître Jedi plonge sa lame bleue vers la tête de Jaina qui instinctivement roule vers la droite, ne comprenant pas pourquoi Pad vient d’essayer de la tuer. Lorsque la padawan s’arrête de tournoyer sur elle-même, elle place son sabre juste au-dessus d’elle en protection. Elle s’attendait à voir une des 2 lame de Pad foncer sur elle, mais… RIEN ! Jaina regarde alors l’endroit où elle était tombée. Et constate la lame bleue du sabre du maître Naberry planté dans le sol à l’endroit où Jaina avait sa tête un instant plus tôt. Pad tient encore le manche de son sabre et elle regarde le sol.

    Pad – Tu te débrouille fort bien Padawan, mais tu manques cruellement de ponctualité !

    Jaina se relève, garde son sabre allumée le long de son corps car elle se méfie des plans de la maître. Pad désactive sa lame, place le manche à sa ceinture et se tourne vers Jaina.

    Pad – Rassures-toi, l’exercice est fini. Approche !

    Jaina ne sait plus que penser de Pad et de sa dernière attaque. Elle approche lentement gardant sa lame allumée. Pad l’ignore et s’assied en tailleur sur l’herbe. Jaina arrive à sa hauteur et reste muette.

    Pad – En mission, l’ennemi n’attendra pas que daigne vouloir sortir de ton lit ! Il peut venir te surprendre même lorsque tu dors. Un entrainement c’est sérieux !

    Jaina réalise que Pad n’est vraiment pas contente. La padawan n’a pas l’intention de se laisser faire, elle trouve que la maître exagère et fait un foin pour rien.

    Jaina – Je prends très au sérieux tous mes entrainement maitre Naberry ! C’est seulement que …
    Pad – Des excuses, tu te trouves des excuses ! Mais aucun chevalier ne te prendra en mission, s’ils savent qu’on ne peut compter sur toi qu’à partir du moment où tu daignes vouloir te lever !

    Trop c’est trop ! Jaina est furieuse de cette remarque. Personne au temple ne lui avait jamais parlée ainsi ! Personne n’avait essayé de la tuer pour un retard à son entrainement ! Jaina est décidée à ne pas se laisser faire !

    Jaina – J’ai du retard c’est certain, mais de là à vouloir me tuer, vos méthodes d’apprentissages sont celle d’une sith !

    Pad réalise alors la méprise de la padawan et digère l’insulte.

    Pad – Le SITH aurait savourée voir le serpent-cristal te mordre. Puis, il serait resté à se moquer de toi pendant ton agonie.
    Jaina – Un serpent-cristal ?

    Pad montre du menton le lieu où elle avait planté sa lame bleue quelques instants plus tôt. Jaina avant et constate le corps mort d’un serpent-Cristal avec un trou circulaire dans la tête.

    Pad – Je suis au regret de te dire que je ne pas devenue une SITH comme tu le penses. J’ai seulement voulu tester ta forme III. J’ai eu écho que tu désirais l’apprendre, alors j’ai profité de ton arrivée pour voir comment tu te débrouillais. Et j’avoue que c’était pas mal au début. Néanmoins, tu as été déstabilisé d’abord par mon attaque, par ma double lame puis par le caillou.

    Jaina réalise que Pad vient de lui avoir sauvé la vie. Elle n’arrive pas à quitter le cadavre du reptile des yeux.

    Pad – Pour ce qui est de ton entrainement du sens du Danger, je te félicite par contre. Là, tu t’en sorts fort bien. Tu laisses la Force agir, tu l’utilises sagement. Il te reste à développer ce pouvoir pour l’affiner.
    Jaina – Mais… Je… J’ai… euh… Je n’ai pas senti le serpent-cristal.
    Pad – Je sais. Tu étais trop concentrée sur moi. C’est bien ce que je viens de te dire Jaina. Tu utilises correctement ton sens du danger. Mais lorsque tu es concentrée sur Un danger, tu oublies tous les autres. Mais cela vient avec la pratique.

    Jaina recule et se détache enfin de la vision du cadavre de l’animal. Elle se tourne vers Pad, désactive enfin son sabre et s’assied devant Pad.

    Jaina – Comment peut-on rester concentrer tout en attaquant ?
    Pad – De la pratique ! Principalement, c’est en pratiquant plusieurs pouvoirs en même temps que pour finir, tu ne fais plus qu’un avec la Force et elle est ta protection ultime. Bien, tu veux faire quoi maintenant ?

    Pad était complètement décontractée, sereine et attentive à son élève. Plus aucune tension, comme si Jaina ne l’avait jamais traitée de Sith.

    -------------------------------------
    Maître Jedi

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 20-08-2013 18:38

    mardi 20 août 2013 - 18:38 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

231 fans connecté(s)

Evénements

Star Wars Celebration 2020

27 août 2020 - 30 août 2020

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide