Bureau des Missions Jedi (BMJ). (page 3)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar carth

    carth

    1858 Crédits

    Mon maître et moi descendions tu vaisseau et nous nous dirigions vers la colonnie mais plus précisement vers l'habitation de Shurlu. Nous nous étions mis route mais nous avançions prudament car je savais par expérience qu'on devais faire très attention quand nous étions ici, car cet planète n'était pas très sur.
    Mon maître me suivait avec une total confiance en moi, elle ne me demandait jamais si j'étais sur du chemin qu'il fallait prendre, elle me suivait sans posé de question et je lui en fus très reconnaissante de sa confiance envers moi.
    Au bout de trente minute de marche, on n'arriva enfin par arrivée devant ce qui semblait être un poste de garde qui d'après mes souvenirs ne devait pas être présent, mon maître me communiqua a travers la Force un message dans mon esprit:


    *PAD:Carth surtout si nous pouvons être discret, nous devons en profiter pour ne pas se faire repérer, d'accord ?*

    *CARTH:Compris maître !*


    Un garde s'avança vers nous et mis son main dans son dos mais il ne me laissa pas le temps de refléchir et nous demanda:


    GARDE:Décliner votre identité et donnez moi les raisons de votres présence ici !

    CARTH:Bonjour je m'appele Carth Solo et la raison de notre visite est que nous somme la pour rendre visite a quel...

    GARDE:Ce n'est pas a toi que je parlais gamin, je m'adressais a la dame qui t'accompage !

    PAD:Je me nomme Padmé111 et mon compagnon se nomme Carth, comme il vous l'a dit tout a l'heure, nous somme ici pour rendre visite a quelqu'un !

    GARDE:Oui mais qui venez-vous voir et pourquoi ?


    Mon maître se tourna vers moi et me dit:


    PAD:Ce que je vais faire, Carth, tu devras éviter de le faire plus tard car ce n'est pas bien d'influencer les gens !


    Raportant son attention sur le garde, mon maître lui dit:


    PAD:Vous nous avez posé toutes les questions nécessaire et nous somme ne ordre pour passer !

    GARDE:Je vous est posé toutes les questions nécessaire et vous êtes en ordre pour passer ! Bonne visite !

    Mon maître avança et je la suivi, impréssioné de ce qu'elle venait de faire puis je repris les devant pour la mener en direction de la maison de Shurlu.Après quelque minutes de marche nous arrivions enfin devant sa maison et je sonna a la porte et la porte s'ouvrit et nous rentrâmes.
    Puis je vis Shurlu apparaitre, en me voyant il avait commencé a se précipité sur moi mais quand il vit mon maître pour une raison que j'ignore il stoppa nette son avancé pour refléchir un instant puis se diriga vers mois.


    SHURLU:Bonjour Carth, content de te revoir mais quelle est la raison de te visite ?

    CARTH:Nous sommes en mission, nous recherchons un ancien artéfact !Puis-je allais voir ma chambre ?

    SHURLU:Oui bien sur, vas-y !


    Puis je me dirigas en direction de ma chambre qui se trouvait a l'étage.


    PAD:Tu es donc encore en vie, je ne l'aurais jamais cru si quelqu'un d'autre me l'aurait dit ! Le grand maître jedi Shurlu est donc toujour en vie !

    SHURLU:Et oui, mais j'ai abandonné la Force et la vie des jedi mais est-ce-que Carth le sait ?

    PAD:Non il ne le sait pas ! Mais maintenant que je sais qui tu es il serait préferable que tu lui dise !

    SHURLU:Non pas tout de suite ! Passons, vous êtes a la recherche d'un artéfact ? Lequel ?

    PAD:Une épée et je supose que si mon radart nous a conduit ici ce n'est pas pour rien, je me trompe ?

    SHURLU:Tu supose bien ! Elle était ici mais suite a la visite constante de plusieur sith, j'ai été obligé de la mettre dans la vallée des seigneur noir pour ne pas mettre en danger Carth, dans un des tombeau pour être précis mais il y a plein de pièges et de bêtes sans compter les trois sith présent et une énorme quantité de droide guerrier qui fouille la vallée !

    Pad:Donc nous savons ou se trouve notre prochaine destination ! Bon nous n'allons pas abuser de ta bonté plus longtemps, Carth nous y allons ! Mais encore une chose pourquoi ne rentrais tu pas avec nous quand tous ca seras fini ?

    SHURLU:Je ne sais pas mais sa ne me tente pas !


    Puis je descendis de ma chambre et regarda les deux adultes discutait puis je les demandas:


    CARTH:Quelque chose ne va pas ?


    SHURLU:Non, tous va bien ! Sois prudent !


    A peine avait-il terminé de prononcer ces mots qu'il me prit dans ses bras. Mon maître attendit quelque instant puis elle me dit:


    PAD:Bien Carth, allons vers la vallée des seigneur noirs, c'est làs-bas que se trouve ce que nous recherchons !


    Puis après que j'eus fini de faire mes adieux a Shurlu nous nous dirigions vers notre prochaine destination.

    :jedi: :sabera:

    dimanche 29 avril 2007 - 16:56 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24839 Crédits

    Permettre à mon padawan humain de revoir l’homme qui l’a élevé, m’avait semblé un bonne idée. Mais j’étais loin d’imaginer que le dénommée Shurlu était en réalité Maître Shurlu. Un Jedi qui avait passée la plus grande partie de sa vie au sein de l’Ordre Jedi mais qui suite à une mission avait perdu tout intérêt à défendre la Paix et la justice dans l’univers. J’étais une jeune Jedi à l’époque de son départ, a peine Chevalier. Nous nous connaissions très peu en définitive. Shurlu avait été très claire, il ne reviendrait pas sur sa décision. Par contre, il avait bien agit pour l’artefact. Et cela mérite le respect !
    Carth et moi devions rejoindre la vallée noire des Sith. La colonie avait à disposition des Swoops, plus précisément des Fare-S Swoops.


    Je souffle à Carth – Plan A – Obtenir des Swoops !

    Je voulu en louer, mais le marchant semble très méfiant. Il a peur de ne plus revoir ses appareils.

    Le Marchant – Mais j’ai besoin de garantie ! Avec vous autres, les Jedi nous n’en avons jamais aucune ! Le nombre de véhicule que vous détruisez et supérieur aux paries sur Tatooïne !

    Carth me regarde et je peux sentir qu’il se demande si je vais user une fois de plus de l’influence sur les esprits faibles. Cela m’aurait sûrement fait gagner du temps et prendre moins de risque, mais je voulais montrer d’autre option à mon padawan. J’active un mini hologramme de mon bluestar.

    Moi – Voici ma garantie.
    Le marchant – Un Yacht Nabien ! Prenez tout ce qui vous plaira.
    Moi – Que nous soyons bien d’accord ! Nous ne prenons rien. Je loue 2 Fare-S Swoops et je vous paie avec les crédits républicains. Si jamais vos Swoops ne devraient pas revenir entier, le Yacht est à vous. Marché conclu ?
    Le marchant – Oh que oui, ma belle.

    Je fais signe à mon pada de me suivre et nous montons chacun sur un Swoop et démarrons. Durant le trajet, Carth me pose quelques questions.

    Carth – Vous n’avez pas peur de perdre votre vaisseau ?
    Moi – Je n’ai pas l’intention de le perdre. Donc, nous prendrons soin des Swoops. Mais s’ils devraient être détruit, j’aviserai et passerais au plan B qui me permettra de récupérer mon Bluestar.
    Carth – Quel plan B, je ne vous comprends pas, là ?
    Moi – L’important, c’est la Mission. Concentrons nous dessus. Les vaisseaux c’est secondaire.
    Carth – Secondaire !? Mais comment nous allons quitter Korriban et rejoindre Ossus ?
    Moi – Patience ! Chaque chose en son temps padawan. Nous avons les swoops et nous allons aux lieux où ce trouve l’épée. Le reste n’est pas important dans l’immédiat.
    Carth – Oui, cette fois ci c’est plus clair. Nous allons récupérer l’artéfact puis le Bluestar ! Et ce, grâce au plan B ! Donc vous avez déjà établit une série de plan afin de réussir la mission.
    Moi – Pas du tout. C’est lorsqu’un événement ce présente devant toi, qu’il faut l’affronter. Il n’y a pas de schéma prés défini pour réussir une mission. Arrête de te tracasser pour les événements futurs. Garde juste à l’esprit que garder ses véhicules en bon état, nous évitera des complications, c’est tout.

    Nous étions arrivé sur les lieux. Nous stoppons les appareils. Je descends du Swoops très lentement laissant la Force sondée les environs…

    Moi – Méfies toi Carth. Le côté obscur est présent !

    lundi 30 avril 2007 - 19:55 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar padawanthrawn

    padawanthrawn

    9675 Crédits

    Du temps s'était écoulé depuis l'accession au rang de chevalier de mon ancienne padawan, Mara_Jade. J'avais pris alors un peu de temps pour quitter le Temple afin de pouvoir agir simplement où la Force me dictait d'aller. Il s'était ainsi écoulé deux ans avant que je ne revienne sur Ossus.

    J'avais pu revoir quelques Jedi que je connaissais mais la plupart étaient en vadrouille. Le Conseil, ayant appris mon retour, avait requis ma présence. Il était rare d'être convoqué si rapidement mais en tout état de cause, les membres du Conseil désiraient avant toute chose avoir de mes nouvelles. Je me retrouvai donc, discutant, avec les membres du Conseil de mon expérience passée tandis qu'ils me donnaient les dernières nouvelles de l'Ordre.

    Se trouvaient en face de moi 4 des 6 membres : Clickman, DocBeldom, Remeyodi et Kaarde.

    Alors que nous discutions, Unduli ainsi mon ancienne padawan, Mara_Jade, entrèrent dans la salle du conseil.

    Kaarde : Maître Nuruodo, je ne vous présente pas ces deux chevaliers que vous connaissez bien mais sâchez qu'elles sont depuis peu membre du Conseil.
    padaT : Décidément, vous avez fait du chemin toutes les deux depuis mon départ

    Et j'inclinai la tête en guise de salutation.

    Mara_jade : Bonjour Maître, je suis heureuse de vous revoir parmi nous.
    Kaarde : Et tu pourras profiter pleinement de sa présence puisque vous allez partir tous deux pour Nar Shadda. Vous devrez ramener un chasseur de prime sur Ossus.
    padaT : Qu'est-ce qui justifie cette mission ? En général, l'Ordre n'interagit pas sur les actions des chasseurs de primes ;sauf bien sûr si celui-ci cherche à régler le compte de quelqu'un qui est sous notre protection.
    Clickman : ce chasseur de prime a retrouvé le sabre laser d'un ancien maître Jedi. Il a aussi trouvé un holocron de ce Jedi, mais bien entendu n'a pu l'activer. Ce chasseur de prime réclame une "compensation" pour ne pas le vendre à d'autres clients. Nous avons obtenu de lui qu'il reste sur place et ne change pas ses habitudes afin de ne pas attirer le regard sur lui.
    DocBeldom : Vous et Mara devrez aller sur place pour récupérer ces informations. Soyez prudent sur place. Nous n'avons pas de tension avec les chasseurs de primes mais pour ce qui est des contrebandiers, c'est autre chose.
    Remeyodi : Vous,maître Nuruodo, avait pris l'habitude de voyager plutôt incognito, même si un Chiss se repère assez rapidement. Quant à Maître Jade, son padawan étant partis pour quelques temps avec le Clan des Ours, elle se retrouve avec un peu de temps libre.
    Unduli : Ah mais sinon on peut aller faire du shopping
    Clickman : Et voilà, pourtant padaT avait fait des efforts pour écrire un texte sérieux et tu viens tout pourrir : ah les jeunes :D
    Kaarde : Le chasseur de prime s'appelle Grân Dadai, il est Corellien. Voici sa photo


    padaT : AngeSolo serait toujours là, elle ferait :refl:

    DocBeldom : Ca c'est sûr. Bon allez et que la Force soit avec vous
    -------------------------------------
    Chevalier Jedi Terrik Nuruodo, adepte du soresu
    Ancien maître de Mara_Jade
    High Admiral
    Terrik Powaaaaaaa


    Ce message a été modifié par: padawanthrawn le 01-05-2007 19:05

    mardi 01 mai 2007 - 19:04 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar ObiWan33

    ObiWan33

    2202 Crédits

    Le Trandoshans avait été placé dans l'une des prisons de la ville Wookie pour un plus ample interrogatoire. Kaarde et moi prenions la direction de l'astroport où étaient stationnés nos vaisseaux.

    Moi : Tu penses vraiment que le Trandoshan n'a pas menti et qu'ils ont pu remettre totalement en état de marche la station orbitrale ?

    Kaarde : Si tu penses aux armes et aux défenses qui nous attendent, je n'en sais rien, mais ce n'est pas impossible.

    Moi : Pourtant le point fort des Trandoshans n'est sûrement pas la technologie. Ont ils pu être assistés ?

    Kaarde : C'est ce que nous allons voir.

    Nous étions arrivés près des vaisseaux. Chacun de nous embarqua et nous prenions la direction de la station orbitrale. Le voyage ne fut pas long et la station fut bientot en vu. Mon droide astromech envoya une série de données et de statistiques.

    Moi : Attention aux canons à ions. La station en est truffée.

    Kaarde et moi nous approchions de plus en plus du vaisseau quand soudain une slave de rayons lasers et à ions nous tomba dessus.
    Notre maitrise de la Force nous permit d'éviter les principaux, et d'arriver sans dommage à proximité de la station. Pourtant l'esquive des rayons devenait de plus en plus dure.

    Kaarde : Passons par là plutôt. Détruit le générateur du bouclier déflecteur de la porte.

    La tâche fut plus difficile que prévue mais le bouclier s'estompa et nous laissa le temps d'atterrir dans la station sans dommage. La zone d'atterissage était vide et nous descendimes de nos vaisseaux.

    Kaarde : Allons y et réglons cette affaire une bonne fois pour toute.

    Moi : Oui maitre.

    Kaarde eut un petit sourire mais ne releva pas et s'engagea dans l'un des couloirs menant au coeur de la station.

    vendredi 04 mai 2007 - 17:41 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16897 Crédits Modo

    ;) Notre entrée dans le hangar devait être passée inaperçue mais n'allait pas rester longtemps secrète. Il fallait s'empresser de reconnaître les lieux et d'établir un plan d'attaque avant de devenir des proies entre les griffes des trandoshans.

    Obi33 : - Que cherche-t-on, à courir ainsi dans tout les sens ?

    Moi : - J'aimerais trouver un... Ah ! Voilà ce que je cherchais, la Force est avec nous !

    Un vieux plan des lieux, imprimé sur une plaque métallique accrochée au mur, nous indiquait un schéma complet de la station. Celle-ci datant de l'époque impériale et le plan n'ayant pas été remplacé par les trandoshans depuis, les inscrisptions étaient fort heureusement en basique.

    Obi33 : - Alors, par où commence-t-on ?

    Moi : - Phase une : retrouver les wookies capturés avant que les trandoshans n'aient l'idée de s'en servir comme otages. Si ces esclavagistes n'ont rien changé au fonctionnement de la station on devrait logiquement retrouver leurs captifs... ici, au milieu du troisième niveau dans les quartiers de haute sécurité, mais c'est pas tout près.

    Obi33 : - Et une fois les wookies en sécurité ?

    Moi : - Phase deux : neutraliser les défenses de la station... ici au centre de commandes, afin de permettre aux forces wookies de Kashiro de venir chercher les leurs, et arrêter le plus d'esclavagistes possibles. Il faudra s'assurer qu'ils ne puissent plus jamais remettre sur pied une telle organisation...

    WIIIII ! WIIIII ! WIII...

    Obi33 : - Ah, je crois bien qu'ils ont trouvé nos vaisseaux. Si on passait à l'action ?

    Moi : - C'est parti !

    A peine avions-nous parcouru cinquante mètres de coursives et atteint les ascenceurs que deux trandoshans bien armés firent irruption hors d'une cabine. Obi33 assoma le premier en le projetant contre la cloison tandis que je tranchai un bras au second et lui faisait perdre conscience. L'ascenceur nous descendit au troisième niveau où la présence de nombreux esclavagistes en train de s'organiser était palpable. La détresse des prisonniers wookies était également décelable et nous permit de nous guider jusqu'à eux en évitant le maximum de gardes.
    A l'arrivée nous trouvâmes une petite dizaine de trandoshans postés autours de cages en duracier. Une quarantaine de wookies était retenue ici. L'un des trandoshans interrompit sa surveillance des wookies pour recevoir une communication par comlink.

    trandoshan : - Issssi quartier de rétenssssion, j'écoute !... Les intrus viennent vers nous ? Comment le sssavez-v... Ah, deux gardes au tapis... oui, le bras tranché... sssssans sssaignement ? Sssa plaie est cautérizzzée, alors ? Un sssssabre lazzzer, j'en ssssuis sssssûr ! Envoyez du renfort !

    Obi33 : - Trop tard, gros lézard !

    Le trandoshan réagit promptement et fit feu sans prendre le temps de viser. Obi33 esquiva sans peine le transperça avec son sabre laser. Les autres trandoshans commencèrent à se regrouper et à créer un tir de barage dont maon ancienne padawan parvenait à dévier la pluspart des rayons. Lorsque deux des leurs tombèrent sous les coups qui leur étaient renvoyés les sept autres escalagistes s'abrittèrent lâchement derrière les cages des wookies. Je mit ce temps à profit pour passer au dessus d'un groupe de trois d'entre eux et les surprendre par derrière. Leurs trois têtes de trandoshans tombèrent d'un revers de ma lame bleue tandis qu'Obi33 appliquait la même tactique avec succès sur deux autres escavagistes.
    J'ouvrai alors la cage la plus proche de moi qui retenait quelques wookies adultes, ceux-ci, complétement déchaînés, se ruèrent hors de leur prison, tombèrent à bras racourcis sur les deux derniers trandoshans et les massacrèrent impitoyablement à mains nues. Il nous fallut pas longtemps pour libérer l'ensemble des prisonniers, essentiellement des jeunes. Les plus valides d'entre s'emparèrent des armes de leurs anciens geôliers et se rangèrent à nos côtés.
    Maintenant toute la station savait où nous étions. Nous avions exécuter la phase une du plan mais avions perdu l'effet de surprise.

    vendredi 04 mai 2007 - 21:53 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Elanor

    Elanor

    1923 Crédits

    Je porte mon sabre à ma ceinture après l'avoir désactivé. Je me demande ce qui a bien pu se passer, d'où venaient ces tirs... je me retourne pour en parler à Doc, mais je constate qu'il est plongé dans la Force, et je me retrouve seule face à mes questions... Nous nous dirigeons vers les appartements de l'ambassadeur. Nous entrons dans le salon principal qui semble servir de salle de réception... Le décor est riche et luxueux.

    Moi, pensant : Les sénateurs eux-mêmes n'ont pas de si beaux appartements.

    Doc : Elanor… Méfie-toi. Il peut y avoir des personnes embusquées.

    Je me retourne brusquement : mon parrain semble être revenu parmi nous ^^.

    Moi : je ne relâche pas mon attention.

    J'hésite un moment à prendre la parole, d'autant plus que l'ambassadeur ne cesse de marmonner des injures, plus ou moins bien dissimulées, à l'encontre de ses nouveaux mystérieux agresseurs...
    Doc me fait un signe, afin que j’avance, mais sur le qui-vive. Quand à lui, ses réflexes semblent augmentés par la Force…
    Je me lance finalement, encouragée par le signe que m'envoie mon parrain plus que par la confiance que j'ai en moi…

    Moi : Monsieur l'ambassadeur, cette question va sans doute vous paraître banale, mais connaissez-vous quelqu'un qui serait susceptible de vous en vouloir, de près ou de loin ? Cherchez bien...

    L'ambassadeur fronce les sourcils un moment, puis hausse les épaules.

    L’ambassadeur : Qui pourrait bien m'en vouloir, à moi, un ambassadeur ?

    Moi : Justement, vous êtes au service de votre planète, de la diplomatie. Avez-vous pensé aux opposants du régime en place ici ? Quelqu'un qui serait hostile à la paix, tout simplement ?

    L’ambassadeur : Comment ça, jeune fille ? Mais ça, c'est votre travail de découvrir qui s'en prend à moi !!!

    Moi : Si vous ne nous aidez pas, nous perdrons un temps précieux. Nous sommes à votre disposition, mais il est des renseignements que vous pouvez nous donner vous même. Il est dans votre intérêt autant que dans le nôtre que vous acceptiez de nous aider un temps soit peu, monsieur... Je comprends votre colère et votre crainte. S'il vous plaît, si vous avez la moindre information qui puisse nous aider dans notre enquête, faites-en nous part.

    A ces mots, l'ambassadeur se radoucit, prenant conscience que nous sommes venus pour l'aider et non pour nous faire insulter...

    L’ambassadeur : Ecoutez, je ne vois pas qui aurait intérêt à s'en prendre à moi, mais je vais y réfléchir et je vous donnerai mes conclusions d'ici peu.

    Je me retourne vers mon parrain un sourire aux lèvres.

    Doc : En attendant, monsieur l'ambassadeur, vous allez devoir suivre quelques règles ; ceci en vue de votre sécurité, bien sûr.

    L’ambassadeur : Quel genre de règles, je vous prie ?

    Doc : Oh, elles sont simples. Je resterai près de vous lors de tous vos déplacements en public. Plus de fenêtre ouverte. Et surtout, ne pas s'amuser à aller sur les balcons. Ce genre de choses…

    L’ambassadeur : Si vous y tenez, Maître Jedi, mais sachez vous faire discret néanmoins. Je ne tiens pas à faire parler de moi, ni que l'on me traite de trouillard. Et puis, je ne souhaite pas que la moindre information circule au sujet des attentats. Nous sommes parvenus jusqu'ici à les dissimuler au peuple et j'entends que cela reste ainsi. Les plus hauts dignitaires de la planète eux- mêmes n'ont pas été mis au courant. On me retirerait mes fonctions le temps de l'enquête et l'on m'obligerait à m'exiler je ne sais où sur la planète ou ailleurs, et cela, il n'en n'est pas question. J'entends assurer pleinement mes fonctions en toute circonstance...

    Doc : Nous verrons ce que nous pouvons faire… Mais je ne voudrais pas vous retarder…

    L’ambassadeur : Ni moi dans votre enquête…

    Tandis qu’Hertipo parle, Doc me fait signe qu’il souhaite me parler ensuite en privé.

    L’ambassadeur : Je vous laisse donc visiter les lieux si vous le désirez, et je vous envoie immédiatement un de mes hommes de main qui va vous conduire à vos appartements... Nous serons amenés à nous revoir dès que j'aurais réfléchi à ce que vous m'avez demandé, Padawan. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, demandez-le à l'homme que je vais vous envoyer.

    Je remercie l'ambassadeur avant de le saluer. Doc fait de même.
    L'ambassadeur se retire et Doc et moi nous retrouvons seuls. J'ai compris qu'il désirait me parler. Je m'approche de lui.

    Moi : Ouiiiiiiiiiiiiiiiiii ?

    Doc : Il va falloir faire très attention Padawan. Cet ambassadeur souhaite notre protection, mais pas notre action. Il va falloir trouver rapidement d'où viennent ces attaques. Nous avons à l'heure actuelle deux choix : soit nous restons tous les deux auprès de lui, soit nous nous séparons. Tu es le chef de cette mission, quel est ton avis ?

    « Le chef » : ce mot résonne bizarrement dans ma petite tête de Padawan... Et de plus, c'est un Terrik qui dit ça. D'autres que moi en tireraient pas mal de fierté. Mais, moi, je ne suis pas vraiment comme les autres : une bonne dose de manque de confiance en soi, ça change la donne ! Et puis, je suis bien loin de me sentir une âme de "chef" !!!

    Moi : Vu mon manque d'expérience probant, je crois qu'il serait plus sage pour l'instant de rester unis...

    Doc : Très bien. Nous protégerons directement l'ambassadeur. Et en cas d'attaque, nous devrons neutraliser l'attaquant pour lui poser des questions.

    Moi : Si je comprends bien, il ne reste plus qu'à espérer qu'une attaque aie lieu et que nous puissions attraper l'un des investigateurs, vivant, bien entendu... Mais qu'est-ce que je dis, moi ?!

    Doc : Malheureusement, c'est l'idée. Mais ne t'inquiète pas, la Force nous guidera. Et puis, j'ai toute confiance en tes capacités...

    A ces mots, je me sens rougir légèrement...
    Un homme entre dans la pièce.

    L’homme : Vous êtes les Jedi envoyés par le Conseil d'Ossus ? Je vais vous conduire à vos appartements. Si vous voulez bien me suivre...

    Nous nous exécutons. Nos appartements se trouvent à quelques mètres seulement de ceux de l'ambassadeur, « sûrement pour pouvoir veiller sur lui jour et nuit », pense-je.
    Ainsi, nous découvrons notre nouveau lieu de vie pour quelque temps : un salon magnifique, qui sert également de bureau, et deux jolies chambres avec tout ce dont nous pourrions avoir besoin. Une salle de bain sépare les deux chambres. L'homme prend congé. A peine a-t-il fermé la porte que je retire ma bure et me jette sur mon lit comme une enfant !!! Ouaiiiiiiiiis ! Et je saute !!! Pas très Jedi tout ça... ^^

    Moi, me vautrant sur le lit : Ca a du bon d'être Jedi ; même apprentie !

    Doc : Elanor…

    Moi : Heu, ouiiiiiiii ?

    Doc : Un peu de sérieux, s'il te plait.

    Moi, me ravisant : Désolée…

    Doc : Je vais faire le tour de l'endroit…
    par la Force : *Vérifie qu'il n'y a pas de micro ou autre ici.*

    Moi, par la Force : *c'est précisément ce que je comptais faire*

    Mon parrain quitte la pièce…

    Moi, pensant : Alors, voyons combien de micros nous avons par ici…

    -------------------------------------
    Elanor Galadiel T.D.S...
    Fifille préférée de Tyty ^^, dernière adoptée
    Filleule de Docounet
    Padawan de Keiko
    Sénatrice de Merisee

    Ce message a été modifié par: Elanor le 14-05-2007 02:30

    lundi 14 mai 2007 - 02:21 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24839 Crédits

    Carth et moi marchons dans ce qui reste des tombeaux des Sith. L’ambiance n’est pas rassurante. Mon jeune padawan humain ne laisse pas paraître son inquiétude. Avoir été élevée sur Korriban lui donne un avantage certain sur d’autres jeunes padawans.

    Carth – Maître, pensez vous que cette endroit soit encore habité ?
    Moi – Normalement, il ne devrait pas l’être. Mais je crains fort que l’on ne soit pas seul.
    ? – Et vous avez vu juste ! Si c’est votre fils, je trouve que vous être une mère trop imprudente pour vous laissez élever ce gamin !

    Une ombre est sur un rocher nous dominant. Je pouvais sentir le côté obscur tout autour de nous. Ma main se pose sur mon sabre, mon padawan active le sien. Je pose mon autre main sur son épaule.

    Moi – Doucement padawan, voyons exactement ce qu’ils nous veuillent.
    Carth – Ils ? Je n’en vois qu’un.
    ? – J’ai dans l’impression que vous possédez des armes Jedi ? Ce pourrait-il ?

    Il se mit à rire. Je pouvais sentir plusieurs présences autour de nous. Carth devient nerveux, mais reste à mon écoute.

    Moi – Je ne désir pas me battre, mais si vous m’y obligé…

    Je n’ai pas le temps de finir ma phrase que l’ombre saute et se retrouve à pied joint devant nous. Je me place entre lui et Carth, en activant mon sabre. Mon padawan se place en garde lui aussi. Trois autres ombres avec leur sabre laser se joignent à nous.

    Le combat commence !

    mercredi 16 mai 2007 - 18:10 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar DocBeldom

    DocBeldom

    5633 Crédits

    Je me balade tranquillement dans les divers et vastes appartements. Il semblerait que l'ambassadeur aime prendre ses aises. Ah que j'aimerais revoir les arbres de Kashyyyk en ce moment. Les discours futiles, ca n'est vraiment pas pour moi !. Enfin. Je prête particulièrement attention aux gardes, tentant de sentir si l'un d'entre eux a des intention hostiles... Mais comme toujours c'est inutile... A part quand ils m'attaquent moi ou quelqu'un aue je dois proteger, je ne ressens rien. Je continue donc mon tour, autant préoccupé par Elanor que par ma surveillance. J'allume en avancant une petite caméra que j'ai sur mon Carisak et observe ce qu'elle fait en avancant...
    Elle commance par regarder en hauteur... Visiblement pour rechercher ce qui pourrait ressembler à un micro. Très bien. Puis les parties basses y passent. Les dessous de lits, les armoires, les placards... Elle semble sentir quelque chose tout de même... Je me demande si... Elanor fouille ensuite les tiroirs mais ne trouve rien... Finalement, je la vois se tourner vers nos bagages... Puis hausser les épaule en prononcant quelques paroles.
    Mon sourire se perds dans mon visage quand je ressens une menace...
    Aussitôt, mon esprit fuse vers celui d'Elanor, entrant aussitôt en contact :

    "L'ambassadeur ! "
    Je bondis vers l'avant, et m'arrête devant une porte fermée. Devant 2 gardes, dont le capitaine... Je ferme les yeux et cherche à sentir ce qui se passe à l'interieur. Elanor arrive peu après, et je lui fais signe d'essayer pendant que je m'approche des gardes.
    Doc : L'ambassadeur est-il seul ?
    Buk Non. Il se trouve avec un autre ambassadeur. Pourquoi ?
    Doc J'ai cru sentir quelque chose... Elanor ?
    Elanor : j'ai aussi senti quelque chose, mais je n'arrive pas à définir quoi... c'est comme si quelque chose faisait écran entre cette pièce et mon esprit ! Quel autre ambassadeur se trouve avec lui ?
    Buk : Un Nemoïdien.
    Ela : vous le connaissez ? vous l'avez déjà vu auparavant ?
    Soudain, je ressens une onde de peur depuis derrière la porte...
    Ela, à Doc : Que se passe-t-il ?[/col]
    Doc : Je ne sais pas. Mais...
    Un sabre jaillit dans ma paume, et j'ouvre la porte d'un coup de pied. Je bondis dans la pièce et saisit le problème en un instant. Jino se trouve à un bout de la pièce, un Nemoïdien e l'autre coté... Et derrière lui, une baie ouverte. Je fais un signe à Elanor, et je bondis vers le traitre. Ma filleule bondis derrière moi, dans son élan, son sabre a également rejoint la paume de sa main et s'est aussitôt enclanché, laissant briller un faisceau de lumière mauve. Elle se place derrière moi. ainsi, à nous deux, nous parvenons à l'encercler, pointant chacun notre sabre sur lui. Je sens Buk qui se place pour proteger l'ambassadeur. Je percois aussi un autre mouvement. Ma lame décolle de ma main et se plante dans le mur... Renvoyant un rayon couleur rubis au passage. Mon adversaire tente d'en profiter pour me frapper, mais il se retrouve face à la lame de ma filleule, qui s'est parfaitement placée. Je sors une deuxième lame, attire celle qui est plantée dans le mur et court vers la baie, en criant à Ela de me capturer celui qui est encore là. Je prend appui sur une légère balustrade, et fait un bond pour atterrir sur un speeder qui n'a pas eu le temps de démarrer. D'un coup pied, je cueille celui qui nous as tiré dessus. Je percois pendant ce temps là, comme si j'étais lié à elle qu'Elanor a immobilisé le Nemoïdien qui demande pitié...
    Je me baisse et relève mon poing, le rodien décolle et attérit près du conducteur, qui met les gaz. Je pars en arrière, prenant appui au dernier moment, je saute et retombe sur le capot d'un autre speeder... Je pousse le conducteur et commence à prousuivre les chasseurs de têtes...
    Je sens encore Elanor, qui, après avoir maîtrisé l'imposteur et l'avoir bien ligoté bondis vers la baie... Pour tenter de m'apercevoir... Elle ne me voit pas mais se rassure en se disant que si je suis loin, c'est que j'ai réussi mon coup... Tout en filant, je lance mon esprit vers ma filleule. Qui me recoit... Ce qui est particuliement étonnant, car je suis d'habitude très mauvais à ce petit jeu. Et depuis peu, j'arrive à percevoir Elanor sans problème...

    Doc : Les autres filent vers le Sénat ! Ligote bien celui que tu as capturé, et rejoins moi là bas avec lui et Jino.
    Ela, par la Force : c'est fait, nous arrivons immédiatement !
    Doc : Parfais !
    Je ressens à travers Elanor que Jino est resté, couard, paralysé par la peur. Son garde. quant à lui, semble encore parmi nous, malgré la frayeur que seule elle, à travers la Force, parviens à ressentir.

    Comme je l'avais anticipé, le speeder se pose au Senat. Je bondis or du miens et commance à poursuivre les assassins. Je suis en bure de combat, et les gens s'écartent à mon passage. Je sens qu'Elanor est proche, avec l'ambassadeur, quelques gardes et celui qu'on a capture... Je continue à courir, tentant de guider la padawan vers moi... Une nouvelle fois je m'étonne de ce lien si clair. Finalement je la sens en face de moi, tandis que les fuyards le sont aussi. Elle va leur couper la route !

    vendredi 18 mai 2007 - 23:38 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar carth

    carth

    1858 Crédits

    Dès que la personne qui était sur le mur avait attéri sur le sol, mon maître passa entre lui et moi et activa son sabre mais nous fûmes bientôt envahi par trois autre personne qui avaient avec eux des sabre laser .
    Je commençais a devenir nerveux et j'aurais préféré pour ma première mission que cela sa passe en douceur, malheuresement c'était trop demandé .
    Tous les personnes qui nous entouraient commencé a se mettre en garde, j'arrivais a sentir en eux le côté obscur, je n'avais jamais ressentis tel chose chez un être vivant et je demanda a mon maître:


    CARTH:Maître, ce sont eux les sith ?

    PAD:Oui, fais très attention a toi Carth car les sith sont des être vile et crue ...

    ?:Les sith sont des être vile et cruel et blabla et blabla .N'importe quoi, écoute moi petit, je sens en toi un énorme potentiel et si tu te joint a nous on pourrait de montré comment exploité la Force dans c'est moindre détail, alors qu'en dis-tu ?

    Carth:J'en dis que je ne vous suivrais jamais! Mais que vous pourriez renoncé le côté obscur et revenir du bon côté de la Force!

    ?:Encore et toujours ce même blabla jedi, je te laisse une dernière chance !

    ?:Tu vois Slik, ça ne vaut pas le peine de raisonné avec lui, éliminons les pendant que nous en avions toujours l'occasion !

    SLIK:La ferme Vaan, c'est moi le chef et quand je parle avec quelqu'un t'es prié de ne pas intervenir! Tu as raison sur un point nous devons les éliminé mais comme nous avons des choses a faire laissons nos deux compagnon se chargé d’eux!

    VAAN:Super idée !Tous les deux chargé vous d'eux ca ne devrais pas trop vous posé de problème pour le padawan mais faite attention au maître !Quand a toi Rik ne te laissa pas déconcentré !


    Suite a ces mots les deux sith qui devait surement être les plus entrainé partis et nous laissa seul avec leur deux compagnons.Mon maître me fit comprendre grâce a la Force que nous ne devions pas les laissés retrouvé l'épèe avant nous .L'un des deux sith attaqua mais j'étais tellement surpris que je n'allais pas pouvoir parer son coup mais mon maître intervena pour me protéger et me dit:


    PAD:Carth occupe toi de l'autre je me charge de celui là !

    CARTH:Très bien maître !


    A peine avais-je terminé de pronocer ces mot que le second sith me projeta au loin grâce a la Force pour qu'on puisse s'affronté seul a seul .Il m'avait projeté contre un mur et sauta de suite pour m'enpalé mais je me remis sur mes pied et fit tourné mon sabre pour pour pouvoir évité son coup, mais je savais que je ne devais pas le laissé le temps de réfléchir et j'enchaina plusieur shiak mais celui-ci les para avec ses propre shiak .
    Au furent et a mesure que le combat avancé, je remarqua qu'il n'était pas comme les sith que nous avions vu tout à l'heure, qu'il était différent mais je ne pouvais expliqué en quoi il était différent .Il fallait que je trouve une stratégie et quand il essaya de visé mes jambe, je fis un saï suivi de jung ma pour retomber sur un pilier assez haut, il leva la tête pour pouvoir me surveiller et je remarqua qu'il ne pouvait rien voir a cause du soleil derrière moi .
    J'en profita en lui envoyant une multitude de rocher pour le faire baissé sa garde puis je redéscendis pour réattérir dérrière lui, je désactiva mon sabre, je lui prit par sa bure et le cogna violament la tête contre un des piliers et il s'évanouissa .Mon maître qui venait de voire l'action que j'avais accompli me dit:


    PAD:Bien joué Carth !Tu t'es souvenu du code des jedi et tu ne la pas tué !

    CARTH:Merci maître mais ou est votre adversaire ?

    PAD:En train de faire un petit somme, en plein milieu du combat un rocher allait lui tombé dessus et il l'a évité !Enfin si on peut dire ca parce que comme il l'a vus au denier moment tous son corps fit enseveli sous cet énorme rocher et il n'y a que sa tête qui dépasse !

    CARTH:Eh ben, je ne voudrais pas être a sa place !

    PAD:Je te comprend padawan !Allez viens il ne faut pas laissé les sith prendre l'épée !

    Carth:Très bien allons-y !


    On se mit a courir pour pouvoir allé dans le tombeau mais arrivait sur place, on vit plein de droïde qui nous menecaient avec leur armes .Mon maître sauta pur attérir en plein milieu des droïde et les affronter suand a moi j'activa mon sabre puis je renvoya leur tire sur eux pour en être débarrasé .Les derniers droïde qui était encore en vie était des magnagardes(les droïde qui accompagne Grievous dans le film 3 au début dans le vaisseau) .
    Cet fois on était obligé de combattre au corps a corps, pendant le combat j'avais une mauvaise habitude de toujours d'utilisé ma main gauche en donnant un coup de poing au droïde ce qui se traduisait par une douleur intense a ma main gauche .Au bout d'un moment l'un des droïde reussi a me faire tombé et me désarmé, il allait me donné le coup de grâce quand tout a coup, il fut décapité par mon maître qui m'aida a se relever et me dit en me rendant mon sabre laser:


    PAD:Ca va allé Carth ?

    CARTH:Oui maître !

    PAD:Carth quand tu es dans un combat évite de perdre ton sabre parce que c'est lui qui te gardera en vie, compris ?

    CARTH:Oui maître !

    PAD:Très bien dans ce cas, allons récupérer cet épée !

    CARTH:Oui maître !


    On finit par arrivé dans une salle ou il y avait une sorte de cerceuil au centre et quatre chemin droit qui relié le cerceuil a des portes .On retrouva les deux sith mais dès qu'on entra il sorti leur sabre laser et fonça sur nous .Le combat démarra et je fis des shiak mais il les para et passa dans une autre forme que je reconnu tout de suite, c'était la forme VII, c'est coup était d'une tel violence que j'étais obligé de les évité mais au bout d'un moment je vis que mon maître désarma son adversaire en lui coupant les mains .
    Pad sauta pour venir m'aidé et passa elle aussi dans la forme VII, je vis que le sabre laser de l'autre sith était par terre, alors un idée me traversa l'esprit .Je fis venir a moi le sabre de l'autre sith et l'activa, je fonça sur notre adversaire en me laissant guidé par la Force, j'enchaina plein de shiak a une vitesse impressionante grâce au deux sabre .
    A un moment Slik me fit tomber a la renverse et je m'aggripa de justesse, mon maître continua le combat, elle tenta de faire un jung su ma mais avant qu'il n'arrive sur l'ennemi, celui-ci utilisa la Force pour pouvoir l'arreter et la lancé sur le cerceuil en la désarmant .Je puisa dans mes dernière réserve pour faire un saï suivi d'un saïtok ce qui découpa le sith en deux mais malheuresement même si j'avais sauvé mon maître j'avais utilisé une technique qui était considéré comme un sacrilége chez les jedi .


    :jedi:
    :sabera:

    samedi 19 mai 2007 - 20:53 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24839 Crédits

    Les 2 Sith sont mort et l’épée est là-bas un peu plus loin. Sans un mot, j’use de la Force afin de ramener mon sabre en main puis je l’accroche à ma ceinture. Carth reste debout la tête basse. Je me dirige vers le tombeau. Mes sentiments sont partagés. D’un prime abord, mon padawan m’a sauvé la vie mais de l’autre, il a utilisé une technique que je désapprouve. La fin, justifie-elle les moyens ?
    Je laisse mes doigts frôler le bord du cercueil sith, des frisons me parcours l’échine. Je sais que cet endroit est propice à déclencher les instincts les plus vils, les plus cruels.

    Moi – Je peux ressentir le côté obscur tout au tour de nous. D’ailleurs, il n’est pas dans me habitude d’utiliser le Vaapad. Le retour des Sith est inquiétant, même si je ne suis pas certaine que ses hommes fussent des Sith.
    Carth – Comment cela ? Ils savaient se battre au sabre laser et ils utilisèrent le côté obscur non ?
    Moi – Ne te fie jamais aux apparences Padawan. Ce n’est pas parce qu’ils se battent avec des sabres et le côté obscure qu’ils sont Sith. Souviens toi de tes leçons d’histoires ! Dooku par exemple fut d’abord le padawan de Maître Yoda, puis un grand chevalier Jedi. Mais Dark Sidious est parvenu à le détourner du côté lumineux et le Jedi est devenu Dark Tyranus, un Jedi Noir.
    Carth – Un Jedi noir… un Sith… Ce n’est pas la même chose ?
    Moi – Non, pas du tout. Le Jedi noir est un Jedi qui décide de rejoindre le côté obscur. Le Sith est quasiment né dedans. Lorsque nous rentrerons au Temple, je te demanderai de passé dans la classe de Jours_Beku_n, la Classe des légendes. Tu pourras approfondir la différence entre les 2.

    Il reste un moment songeur. Je ne lui avais pas adressé le moindre regard, j’avais essayée que ma voie ne trahisse pas mon mécontentement sur son saïtok. Finalement, comme je l’espérai, c’est lui qui m’en parle.

    Carth – Maître, je … Je suis … enfin, j’ai fait… comment dire ? Vous semblez encore vouloir de moi comme padawan ? Où dois-je comprendre que vous m’envoyez vers un autre maître ?

    La confusion, l’embarra et un forme de crainte semble envahir mon padawan humain. Je décide que c’était une bonne chose, il est conscient de son erreur ! Je me tourne vers lui et le prends par les épaules en le regardant droit dans les yeux.

    Moi – Carth ! Je n’attends pas de toi la perfection. Tu t’es fort bien débrouillé. L’atmosphère de cette planète, et particulièrement ce lieu, sont autant d’éléments qui te perturberont toujours. Ce que j’attends de toi, c’est que tu puisses reconnaître tes erreurs et c’est ce que tu as fait. Ensuite, il te faudra apprendre à contrôler tes émotions afin de ne plus commettre la même erreur. C’est ta première mission et tu viens de me sauver la vie. Donc, oui, je tiens à te garder comme padawan. Mais ne recommence plus. Je t’interdits de rénavant d’utiliser le saïtok. Tu n’es pas près pour cela.
    Carth – Merci Maître d’encore m’accepter ! Je ferais très attention !
    Moi – La fin ne justifie pas les moyens ! Médite bien là dessus. Maintenant rentrons. Prends l’épée et allons aux Swoops.

    Mon padawan humain se redresse et prend l’épée, ensuite nous retournons à nos véhicules. Nous roulons jusqu’au propriétaire qui semble triste que les engins soient en bonne état. Nous retournons alors au Bluestar. La mission était terminé et j’étais assez contente de comment elle c’était déroulée. Riche en leçons, du moins, j’ose l’espérer. Le retour sur Ossus, se passe sans problème, et je laisse le soin à Carth de veiller sur l’artéfact. C’est même à lui que je confie le soin de remettre l’épée Sith à DocBeldom.

    J’avais envie de lui parler de l’homme qui l’avait élevée, mais Shurlu ne désirait pas que Carth connaisse la vérité. Je trouve cela dommage, mais je me dois de respecter sa volonté.

    mardi 22 mai 2007 - 10:57 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

D23 2019

23 août 2019 - 25 août 2019

Ciné Concert Star Wars : Le Retour du Jedi

11 sept. 2019 - 14 sept. 2019

Comic Con Antwerp 2019

14 sept. 2019 - 15 sept. 2019

Japaniort 2019

28 sept. 2019 - 29 sept. 2019

Triple Force Friday

04 oct. 2019

Paris Manga et Sci-Fi Show 28ème édition

05 oct. 2019 - 06 oct. 2019

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide