GAS001: Mission BlasTech (page 3)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Kale

    Kale

    3438 Crédits

    La foule a beaucoup de têtes et pas de cervelle...

    K8 : Biiip?

    ...

    K8 : Biip kzzzzt !!
    Kale : mgnmgn...

    Kale ouvrit les yeux, pencha la tête sur sa gauche et vit son droïde s'agiter dans tout les sens. Il s'était endormi. Lentement il se releva et se dirigea vers le cockpit. Sur le chemin, il s'arrêta. Sa blessure au bras semblait plus importante que prévu. Il réfléchit pendant un moment et se dirigea vers l'arrière de son vaisseau. C'est là-bas qu'il trouverait du matériel médical et des nouveaux vêtements. sa bure à moitié déchiré et ses sabres lasers seraient malvenu à Nar Shadda. Pensant sa plaie, il jeta un œil à la tenue préparée à côté de lui. Depuis qu'il était revenu à Korriban, il n'avait pas pensé une seule fois à ces moments passés à faire de la contrebande. La plaie bandée, il se changea lentement. Mais il prit soudain compte d'un fait important : pas de pistolaser à bord.
    Kale grogna et se dirigea vers le cockpit. K8 l'attendais sur le chemin.

    K8 : Biip? Tût kzzzt krrrzzziiiit!!
    Kale : Ca va, ça va. Calme toi tas de ferrailles, tu vas avoir besoin de toute ton énergie. Le vaisseau sera sous ta sécurité une fois arrivé.
    K8 : Biip, buup...

    Arrivé près de Nar Shadda, Kale dirigea le vaisseau vers le spatioport. Son holoprojecteur se mit en route. Un rodien y apparut.

    Rodien : Ko'tchu naku tucha.
    Kale : Tsss, je me moque de tes menaces. Si c'est de l'argent que tu veux tu en auras.
    Rodien : Hatikki? hohohoho.

    Il était trop dangereux de commencer par un scandale, il valait mieux se fondre dans la masse. Le vaisseau posé à la place indiqué, Kale descendit de son vaisseau et se retrouva face au Rodien et deux droïdes.
    "Pitoyable! Tu penses que ces droïdes te protège?"
    Le rodien s'avança alors vers Kale.

    Rodien : Alors, vous disiez que vous avez de quoi payer la taxe d'accostage?
    Kale : Oui, prenez ça et fichez le camp.
    Rodien : Méfiez-vous, ici aucune loi ne vous protège, un accident est si vite arrivé.
    Kale : Oui, je prends note qu'ils arrivent surtout à ceux m'entourant.

    Le Rodien et Kale s'échangèrent un regard assassin avant que le rodien ne tourne les talons. Kale activa son comlink intégré à son poignet.

    Kale : K8? Verrouille le vaisseau, et active le scan, suis moi à distance.

    Kale s'engouffra dans la ville. Il chercha longtemps avant de percevoir une infime trace du côté obscur. Il était fatigué de jouer au jeu du chat et de la souris. Mais quelque chose l'intriguait. Beaucoup trop pour qu'il abandonne. Il ressentit un écho. Un faible écho, si faible qu'il avait l'impression que cela faisait presque une journée que la personne avait disparu. Au milieu des badauds, Kale s'agenouilla au sol et se concentra.
    Kale ouvrit les yeux en une seconde. Il l'avait pressentit. Un énorme amas! Une importante manifestation du côté obscur. Kale se retourna immédiatement et mis d'instinct la main à sa ceinture. Mais son sabre laser était resté à bord de l'Explorateur. Cette présence.....
    Des perles de sueurs glissèrent le long de sa tempe. Il en ressentait des frissons jusque dans ses lekkus.

    Kale : Hmm.....ça devient vraiment inquiétant. Quelle que soit cette personne je ne fais définitivement pas le poids. Mais une telle puissance.....imperceptible sauf si on est versé dans l'art du côté obscur.....Tiens? Qu'est-ce que c'est ça?

    Kale leva la tête. scurrier imbibé. Une cantina.
    "Que ferait une personne si puissante ici?"
    Kale s'engouffra dans la cantina.
    "Si on est si puissant, à quoi cela sert de venir ici? Une cantina sur Nar Shadda...Se cacher? Non, il est assez puissant pour se cacher où il veut alors pourquoi dans ce trou pourri?"

    Voix inconnu : Hey toi!

    "Se cacher de quelqu'un.....ou rencontrer quelqu'un....mais dans quel but? Pourtant, c'est la seule explication valable...."

    Voix inconnu : Hey j'te cause le contrebandier !!

    Kale se retourna. Un vieux Kel Dorien lui adressait la parole.

    Gael'tos : Je suis Gael'tos, jeune twi'leck. Tu as l'air courageux et très malin. Quelqu'un comme toi ferait des merveilles au Pazaak, si tu veux je peux te vendre mon jeu. J'ai été trois fois champions de Nar Shadda tu sais?

    Bon sang! Il n'avait pas de temps à perdre avec ça. Alors qu'il tentait de partir ("Achète moi mon jeu." ), le vieil homme lui barrait la route. Tout les regards se tournait vers lui, c'était décidément ce qu'il voulait éviter ("Sois gentil, aide un vieil homme, achète moi mon jeu" ). Allait-il le laisser partir? Sa patience commençait à le quitter, et même si l'écho dans le côté obscur était puissant ("Etranger, tu rates une excellente affaire, je te le jure" ), il avait quand même peur qu'elle ne disparaisse comme la première, presque entièrement diffuse, qu'il avait ressenti ("Allez étranger !!" ).
    Pris d'une colère soudaine, il envoya son poing dans la figure du vieil homme qui se retrouva dos au mur en face de Kale.

    Voix inconnu : Hey toi, ne bouge pas.

    Encore ?! Pourquoi la Force ne le laissait pas tranquille?

    Soldat républicain : Ne bouge pas, ça t'amuse de t'en prendre à un vieil homme?
    Kale : ...
    Soldat républicain : J'te cause pourriture de contrebandier, je t'ai demandé si ça t'amuse?
    Kale : Tu n'as pas idée *sourire*
    Soldat républicain : Lieutenant, je crois qu'on a un ptit rigolo.

    A travers la foule, des soldats républicains se frayèrent un chemin vers Kale. A leur tête, un lieutenant bombait le torse pour se donner de l'importance.

    Lieutenant : Alors, que s'est-il passé ici?
    Soldat républicain : Violence sur un civil, refus d'obtempérer et insolence à un représentant de l'ordre de la république.
    Kale : Représentant? vous n'avez aucun pouvoir ici, vermine républicaine.

    Kale savait qu'il avait tort d'agir de la sorte, mais s'écraser devant ces pathétiques insectes républicains le répulsait.

    Lieutenant : Vermine républicaine?.....Je n'ai plus entendu ce terme depuis la guerre avec les impériaux...Un mot de trop?

    En effet, Kale ne savait pas comment gérer. Il ne pouvait pas tout détruire et tuer tout le monde, son portrait serait diffuser et sa mission n'en serais que plus difficile.

    Lieutenant : Rien à dire? Je m'en doute. Soldat, passez lui les menottes. On va l'emmener à Coruscant, je pense qu'il a besoin de se confesser.

    Sous le rire des soldats, Kale est emmené vers le spatioport. Au bout d'un moment de marche, les soldats emmenèrent Kale dans une frégate et le capitaine prit la direction vers Coruscant une fois les réserves de vivres renouvelées.

    Seul dans sa cellule, Kale regardait à travers les barreaux. Son regard se perdait dans l'obscurité de sa cellule. Une seule chose brisa le silence qui suivit le départ des soldats.

    Kale : .............Kardass...........

    Alors que la frégate se glissa dans l'Hyperespace, un Explorateur E-9 se mit en position à l'endroit où la frégate avait disparu, et à son tour s'enfonça dans l'Hyperespace...

    Nul ne sait pourquoi le côté obscur voulut qu'en ce moment Kale soit emmené sur Coruscant par les forces de la République.
    -------------------------------------
    C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieur à celle du son, que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air.....

    Aspirant Sith
    Cadet dans la Flotte Impériale

    PS : Désolé pour le long post mais j'adore ce genre de jeu et jme sens vraiment inspiré ^^"

    Ce message a été modifié par: Kardass le 26-01-2011 19:55

    vendredi 21 janvier 2011 - 00:45 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kitty-Myr

    Kitty-Myr

    1030 Crédits

    Kitty : Furrrg ! Ti beerg hec liiss huuummin at Liiikkuss T diipui losstiiim, Miiif ?(Tu es avec l’humain et la Twi’lek depuis longtemps ? )

    L’autre semble grommeler puis enfin il se décide à lui répondre.

    Fabbe : Grrr, c’est un problème ?

    Myr fait pivoter le siège afin de lui faire enfin face. Elle l’observe de la tête aux pieds. Il avait la prestance d’un Cathar, il sentait le Cathar mâle, il dégage une allure que la jeune de son espèce n’avait jamais rencontré même sur leur planète. Son refus de parler Catharese est surprenant. Elle avait tellement peu l’occasion de parler dans sa langue maternelle et tellement de mal avec le basic qu’elle déteste que ce refus de dialogué dans sa langue agace Myr. Elle décide alors d’envisager une autre approche.

    Kitty : Gmmm, Non. La galaxie est tellement grande que j’apprécie de retrouver un membre de mon espèce. Moi Grwmbl ! Je m’étonne seulement que tu leurs écoutes de cette manière là !

    Les yeux du mâle s’agrandissent et ses pattes velues serrent les bras du fauteuil au point qu’ils semblent s’écraser sous sa force. Kitty regretta déjà d’avoir été aussi direct. Elle avait certainement touché un point délicat, car il se retenait de se lever de lui faire avaler ses paroles. Myr se senti intimidée pour la première fois devant un mâle Cathar. Elle ignorait pourquoi, mais elle était certaine qu’il pouvait lui broyer les os sans qu’elle ne puisse parvenir à le griffer. La jeune Cathar s’enfonce dans son fauteuil et baisse les yeux. La tension semble passée et elle tourne le siège vers le tableau de commande. Le silence reprit.

    De nombreuses questions trottent dans la tête de Kitty : « Au bar, il allait venir me parler et puis, il s’est raviser, tournant les talons comme un droïde à qui on a donné de nouvelle instruction. Pourquoi ? » « Ici, la Twi’lek semble le regarder avec un dégout, pourtant il semble l’ignorer autant que Jorg semble ignorer Fabbe d’ailleurs. C’est une drôle d’équipe ! Pourquoi sont-ils ici ? »

    Bip Bip

    L’alarme de la sorti de l’hyperespace retenti. Kitty pianote sur le tableau de bord et poursuit les instructions données par le capitaine. Le vaisseau reçoit l’autorisation et Myr le pilote jusqu’au hangar privé du niveau 225. L’atterrissage se passe sans encombre. Les moteurs coupés, Kitty quitte le siège du pilote et fait signe de la main au grand Cathar de le précéder. Elle n’ajoute aucun mot, aucune expression de Catharese, rien que le silence.


    Ce message a été modifié par: Kardass le 26-01-2011 20:30

    samedi 22 janvier 2011 - 16:27 Modification Admin Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2186 Crédits

    ~~~ L'asyr jaune ~~~

    Les secteurs touristiques ne sont pas le fort de Dark Spencer, passer inaperçu n'est pas sa spécialité, être poli encore moins, se faire épier éveille en lui de sombres envies de trancher tous les passants comme des gigots de bantha. Mais le côté obscur est plus subtil que ça, Kardass est plus puissant, c'est lui qui mène la danse et mieux vaut suivre ses directives. Refoulant ses désirs de sang, Fabbe se concentre sur autre chose. Il reluque Myr juste devant lui tandis que le groupe de guildeurs et de sith sous couverture pénètrent dans le bar de l'hôtel.

    Tia fait un signe presque subliminal. Spencer interprète. Il a cru comprendre qu'il devait continuer de coller la femelle de son espèce. Il n'aime pas trop la manière avec laquelle la twi'lek lui a donné cet ordre, discrétion oblige il se retient d'aller lui en parler, façon d'parler, immédiatement. Au lieu de ça il s'exécute, il invite Myr à aller prendre le verre qu'ils n'ont pu partager sur Nar'Shaddaa. Cette idée est finalement agréable. Les autres semblent aussi vouloir prendre un peu de bon temps avant de passer à des choses plus sérieuses. Choses que Spencer ignore totalement. Le gars en armure susurre un truc à l'oreille de la cathar, au même moment Kardass demande à son soldat par télépathie de ne pas trop trainer. Puis ils prennent la direction des salles de bains-douches-sona-hammam. Bousculant par son seul charisme les quelques ersatz de politicien véreux au comptoir, Fabbe commande pour le couple de cathar. Il se montre aimable et tente d'en apprendre plus Myr. Elle reste évasive, tout comme lui lorsque la question est retournée.

    Finalement la discussion est plutôt tendue. Le vilain matou intimide, il grogne souvent, tels des restes d'un langage oublié qui ne refont surface que de façon agressive. De plus, il commence à perdre patience. On le regarde, on le dévisage. Il fait tâche dans ce décors trop luxueux malgré cet espèce d'exotisme artificiel. Il se contient toujours plus. Au bout d'un moment, c'est Myr qui décide de se retirer. Le sith est désappointé. Lui ne doit pas trainer, mais peut-être qu'il l'ennui si elle part avant. Elle passe le seuil du bar, Spencer paye le barman et la suit de près. Ils parcourent un couloirs jusqu'à la zone des bains. Là, elle entre dans le hammam pour femelle. La porte se ferme au nez et à la barbe du Cathar. Après quelques secondes de réflexion, il entre à son tour...

    ...Mauvaise idée.

    Lorsqu'il se présente dans la grande salle brûlante et embuée, toutes les femelles, nues pour la plupart, se mettent à crier. Tia est là aussi, elle lui fait signe de dégager au plus vite. Déjà, Myr est prête à savater le gros cathar voyeur en même temps que d'autres furies bourgeoises, étrangement la carrure du monstre ne les impressionne pas le moins du monde. Il se retourne et s'enfuit en encaissant des coups de serviette et en beuglant des excuses, des petits "Je me suis trompé de salle!!!!" entrecoupées de "Agrrr!!" pour signifier son mécontentement de se faire virer par des épouses de sénateurs bedonnantes et sans peurs.

    Il sort à toute vitesse du secteur des femelles et passe la porte du secteur mâle sans attendre, ne cherchant pas à savoir si ses poursuivantes iront plus loin. Heureusement, aucune mégère ne lui tombe dessus lorsqu'il enfile un slip de bain en fourrure de wampa, puis il s'engouffre dans la grande salle de bain où discutent fermement les deux autres individus mâles de l'équipe. Il fait d'abord le tour de la salle, quelques lopettes quittent déjà les lieux, puis arrive non loin des associés, prenant soin de ne pas mouiller son poil. Il reste un peu à distance, mais pas trop, l'air de rien, il reste à disposition de Kardass, ses compétences d'assassin peuvent être souhaitées par l'empereur à tout moment. Il l'espère du moins.

    -------------------------------------
    être perturbé

    Ce message a été modifié par: Kardass le 26-01-2011 20:29

    mardi 25 janvier 2011 - 22:26 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kale

    Kale

    3438 Crédits

    C'est dans les villes les plus peuplées que l'on peut trouver la plus grande solitude...

    Bruit sourd de l'arrêt d'un vol hyperspatial...

    Cela semblait faire plusieurs mois qu'il était enfermé. Il n'était pas habitué à se trouver de ce côté de la cage. Dès le début de son incarcération il s'était mis à méditer, cherchant dans la Force "Kardass", comme il aimait se répéter, et les deux autres Sith.
    Rien, il ne ressentait rien.

    Soldat : Hey....hey le twi'leck !

    Kale leva la tête. Un sourire s'afficha sur son visage : il avait son ticket de sorti. Lentement il s'approcha des barreaux.

    Soldat : T'approche pas trop. Je venais juste te dire que l'on s'approchait du spatioport de l'armée républicaine, alors réfléchis bien. Mieux vaut tout avouer dès le début, tu t'éviterais des problèmes.

    Kale passa alors la main devant la tête du soldat.

    [tentative de contrôle]
    Kale : ...Tu vas me laisser sortir, nous avons atterri.
    Soldat : De...quoi? Ngnn....Non....tu es....
    Kale : ...Tu vas me laisser sortir, nous avons atterri.
    Soldat : Je vais te laisser sortir, on a atterri.

    Le soldat ouvrit alors la porte. Droit devant le garde, Kale hésita. Il avait la furieuse envie de tuer le garde, mais ça n'aurait rendu les républicains que plus hargneux dans sa traque. Il quitta donc le garde. Voyons voir...
    Quand Kale fut menotté sur Nar Shadda, il avait pu voir le vaisseau...
    Frégate rebelle...sûrement de type Corona selon ce qu'il avait pu voir.
    Il ne connaissait pas très bien ce vaisseau. Le temps presse...Kale n'était pas un fanatique des tentatives de contrôle.

    Kale déambula dans les couloirs des geôles. S'il s'agissait d'un bâtiment militaire, le quartier des geôles ne devait pas être bien grand. Et finalement il en vu le bout, mais cela ne le réjouissais pas.
    La salle de contrôle se trouvait derrière une vitre, encastré dans le mur. La salle elle-même était sous surveillance et des tourelles étaient placées sur le plafond.
    Impossible de passer sans mettre un raffut incroyable. A moins que...
    L'attention de Kale s'attarda sur la bouche d'aération....non, lui un Sith, devoir faire ça??
    Ces républicains paieront.
    Il ouvrit alors la bouche précautionneusement et entra à l'intérieur tout en refermant soigneusement la grille.
    Il glissa alors....tourna....monta...tourna...descendit...monta....tourna...descendit...
    Finalement, après le déclenchement de l'alarme et plusieurs heures à glisser dans la conduite, il arriva près d'une bouche d'aération extérieure. Kale émit un grognement de colère. L'activation de l'alarme avait enclenché des lasers derrière la bouche d'aération.
    Puisant dans sa rage, Kale s'avança et passa les lasers. La douleur fut indescriptible. Cela pris plusieurs minutes pour forcer la grille tout en supportant la douleur...
    Une fois sorti, Kale haleta. Il n'avait pas laisser échappé un cri, et ne devait pas être repéré.

    Soldat : Halte !!

    Non, ce n'est pas possible.

    Soldat : Le prisonnier est là, Lieutenant ! Toi, arrête toi !!

    Lentement, Kale regarda à sa droite. Plusieurs vermines républicaines accouraient déjà et le Lieutenant, dans ses habits grotesques, courait derrière eux tout en maintenant son torse bombé. Quel être pathétique.

    Lieutenant : Fiu ! Tu as failli me coûté ma promotion.
    Soldat : Faites attention mon Lieutenant ! C'est un Sith !
    Lieutenant : Qu...quoi? Un sith ?!

    Les choses tournaient très mal. Il n'avait plus le temps...

    Kale : Tss, vous venez d'arrêter un Jedi en mission...
    Soldat : A d'autres !
    Lieutenant : Les Jedi sauront le dire.

    Là, ça s'aggravait carrément. Un sourire...le garde se figea...Il souriait...une vingtaine de soldats l'entouraient et le Sith souriait.
    Lentement, Kale recula jusqu'au bord de la plateforme...

    Lieutenant : Oula ! Qu'est-ce que tu fais ?!
    Soldat : Les rayons paralysants !! Tirez !!

    Trop tard. Kale se jeta dans le vide.
    Il approchait dangereusement d'une passerelle en contrebas. Plus que 200 mètres..
    150 mètres...
    100 mètres...
    Alors que Kale s'approchait dangereusement du sol, un vaisseau s'interposa entre lui et cette mort soudaine...

    Kale : Bon sang K8 ! Tu as failli être en retard, maudite conserve !!

    Le vaisseau s'éloigna lentement.

    Kale : Ce bruit....

    Kale se retourna.

    Kale : ***censuré*** ! K8 fonce !! Des A-Wing !

    Le vaisseau accéléra soudainement. Aussi rapide que soit l'Explorateur E-9, il ne pouvait rivaliser avec la vitesse des A-Wing, et les premières salves ne tardèrent pas à pleuvoir.

    Kale : Doucement dans les virages, crétin ! Je suis sur le toit je te signale.

    Une salve atteint le vaisseau. Dans le feu de l'action, Kale fut projeté en contrebas. Quelques minutes plus tard, le bruit des lasers avaient disparus. Kale se releva difficilement, ses menottes avaient lâchées sous l'impact, mais sans ses sabres lasers et avec sa tenue de contrebandier en piteux état, il ne pouvait pas faire grand chose...
    Heureusement il lui restait quelques crédits républicains, rappel d'une vie de contrebandier.
    Kale se mit alors à hanter les niveaux inférieurs afin de trouver une arme...
    Ses cibles attendraient...

    Puis il se mêla à la foule...
    Et disparu...
    -------------------------------------
    C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieur à celle du son, que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air.....

    Aspirant Sith
    Cadet dans la Flotte Impériale

    Ce message a été modifié par: Kardass le 26-01-2011 19:57

    mercredi 26 janvier 2011 - 00:07 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kardass

    Kardass

    24567 Crédits

    Kardass se demande vraiment ce qu'il fait dans ces bains. Bien qu'il porte une serviette autour de la taille, l'Empereur se sent nul sans son sabre. Bien que ce dernier ne soit qu'un outil, et que le sith a d'autres armes, il n'aime pas s'en séparer. Et pour accentuer cette désagréable sensation, Tia Hu n'est pas à ses côtés; Les bains n'étant pas mixtes, cette dernière est dans la partie féminine d l'installation.
    Il se pencha vers son voisin, et lui dit:
    "-Kardass:Il arrive bientôt votre contact
    -Édoras : Oui, il ne devrait pas tarder."

    Et c'est après 5 bonnes minutes qu'un individu pénètre dans la lieu embué. Sa peau bleue permit tout suite à Kardass de reconnaître le Pantoran qu'il est. Ce dernier s'assoit en face. Est-ce enfin le fameux interlocuteur, se demande le sith.

    mercredi 26 janvier 2011 - 20:27 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kitty-Myr

    Kitty-Myr

    1030 Crédits

    Fabbe venait de quitté le hammam. Kitty était fière d’elle ! Ce grand et fort gaillard ne faisait vraiment pas le poids devant toutes ses femelles ! Elle regarde encore un peu la porte d’où il venait de disparaitre. Certaines femmes étaient encore en trait de parler de façon très offusquer de l’audace du Cathar. Certaines ce risquent même à jeter un œil désapprobateur à Myr, pendant de d’autres la félicitaient. La joie de découvrir d’autre culture, d’autre race était pour la jeune Cathar une expérience exquise !

    Bientôt, elle revient à la réalité lorsqu’une Twi’lek s’approche d’elle.

    La Twi’lek : Nous avions pourtant demandé de la discrétion !

    Kitty la regarde alors droit dans les yeux. C’était Tia ! Cette dernière repart s’assoir là où elle était avant l’incident. La jeune Cathar fut un rien frustré de la remarque. Après tout, le mâle Cathar était des leurs, et il n’avait pas à la suivre ici. Alors, ce n’était pas sa faute, si tout le monde allait se souvenir pendant longtemps de l’arriver de 2 Cathars en ses lieux.

    Myr vient s’assoir devant la Twi’lek qui vraisemblablement n’avait pas trop envie qu’on sache qu’elles se connaissaient après ce manque de discrétion. La jeune Cathar trouvait l’endroit chaud, mais très très humide et elle détestait ça. Si elle avait eu un autre endroit pour se débarrasser de la surveillance de Fabbe, elle l’aurait choisi.

    Au bout d’un long moment, qui fut interminable pour Myr, la Twi’lek se lève et lui fait un signe de la tête. Kitty comprend qu’elle doit la suivre, mais lorsqu’elle se dirige vers la sortie, la Twi’lek fait demi-tour et ainsi lui fait quasiment face.

    La Twi’lek : Sort la première, nous nous rejoindrons aux vestiaires.
    Kitty : Chraneuneu !

    La Cathar n’apprécie pas l’ordre, mais elle n’avait pas envie de faire de scandale. Elle va au vestiaire et s’enveloppe dans une serviette bien sèche. Elle l’a frotte sur tout son corps, s’ébouriffe puis se lèche en attendant la Twi’lek.

    vendredi 28 janvier 2011 - 16:43 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    Le bleuet s'assoit à la droite d'Edo. L'avantage de ces bains est qu'ils sont, depuis longtemps, un lieu de rencontre et de sociabilité entre hommes. L'idéal pour les politiciens... ou les criminels.

    Le Pandoran : Pour l'ex-maitre de la Galaxie, vous êtes plutôt facile à trouver, Terrik.
    Le Thyférrien : Seulement quand j'en ai envie. Vous avez ce que je vous ai demandé ?
    Gong Zhuo : Casier 12d, dit-il en déposant la clé contre la cuisse du contrebandier. Mais je préfèrerais savoir si l'opération est autorisée par votre fille ou pas. Vous êtes connu pour avoir tendance à prendre des... largesses avec les biens du syndicat, voyez-vous ?
    Édoras Terrik : Ce que ma fille chérie ignore de mes affaires ne peut pas lui faire de mal. Elle n'aura pas à le regretter. Vous ne restez pas ?
    Zhuo : Je vous rejoindrai au restocaf du coin quand vous aurez besoin de mon expertise. Je n'aime pas particulièrement les climats humides.
    Terrik : Ca risque de vous handicaper pour l'avancement... je veillerai à vous trouver un secteur sec et frais à gérer, Gong.

    Terrik s'étira en souriant : il avait son billet d'entrée chez BlasTech et en plus, le client lui avait offert un de ses plaisirs préférés. Une bonne journée en perspective.
    Il attendit que le Pandoran soit sorti depuis un quart d'heure avant de se rendre à la piscine proche.


    Édo : Eh bien, voila, Jorg. Comment voyez-vous la suite de nos affaires ? Une objection ? Vous semblez bien muet, tout à coup...

    :jf:

    vendredi 28 janvier 2011 - 20:10 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kale

    Kale

    3438 Crédits

    Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène..

    Kale se frayait un chemin parmi les bas fonds, toujours en quête d'une arme. Son premier but était de remonter dans les haut secteurs.
    Après avoir vagabondé, il avait réussi à tromper les gardes et à atteindre les ascenseurs. Se décrivant comme pilote de vaisseau marchand, Kale avait réussi à atteindre le secteur touristique.

    Kale : K8 ! Tu m'entends? K8 répond maudite ferraille.

    Kale essayait encore et encore, mais son droïde ne répondait toujours pas. Il rageait. Et enfin il ressentit quelque chose...
    Oui, cette empreinte dans la Force...
    Kardass !!!

    Il continua à remonter l'empreinte. Il marcha ce qu'il lui semblait plusieurs heures. Et enfin il trouva...
    Le twi'leck s'arrêta devant un hôtel.
    Une, deux...deux utilisateurs du côté obscur...Mais la différence de puissance entre les deux est trop énorme. Un maître et son apprenti?

    Kale : Non, attends une seconde.

    Il s'adressa ainsi à lui-même. Une troisième présence, plus fine...quelque chose d'à peine perceptible...et disparut aussitôt.
    Même sans arme, il était un Sith, et un Sith n'est jamais désarmé.
    Lentement, Kale s'installa sur un banc juste devant l'hôtel, avec un air détendu. IL attendrait le temps qu'il faut, mais il prendra en filature les utilisateurs du côté obscur. Après tout, il pouvait s'agir des assassins de Korriban.

    Mais...où se trouvait le troisième utilisateur du côté obscur dont Kale avait vu les traces de pas sur Korriban?!

    samedi 29 janvier 2011 - 16:34 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kardass

    Kardass

    24567 Crédits

    "-Édoras: Eh bien, voila, Jorg. Comment voyez-vous la suite de nos affaires ? Une objection ? Vous semblez bien muet, tout à coup...
    -Kardass: Désolé, je pensais à autre chose... Vous en avez fini avec votre contact.
    -Édoras: Oui, j'ai eu ce qu'il me fallait.
    -Kardass: Bon, retournons dans nos chambres, on a une nuit chargée...
    -Édoras: Effectivement."

    Ils quittèrent les bains pour remonter les étages.

    Tia Hu avait bien perçu les directives de l'Empereur, comme à chaque fois, ils étaient clairs et indiscutables. Après s'être rhabillée, elle sortit dans la rue discrètement, masquant sa présence dans la Force. Le voilà, pensa la twi'lek.
    Elle se plaça juste derrière le twi'lek assis sur le banc.
    "-Tia Hu: Bonjour, ne vous retournez pas!
    -Kale: Bonjour, qui êtes vous?
    -Tia Hu: Quelqu'un qui ne vous veut pas de mal pour le moment, mais laissez vos mains visibles...
    -Kale: Prudente... Pourquoi s'intéresser à un paisible touriste sur un banc?
    -Tia Hu: Arrêtez votre baratin! Qui viens-tu rencontrer?
    -Kale: Je vous trouve bien curieuse, l'amie. Pourquoi toutes ses questions?
    -Tia Hu: Car j'ai la réponse à tes questions... Si tu réponds à les miennes...
    -Kale: Je te trouve bien sûr de toi!
    -Tia Hu: Réponds à ma question ou je disparais!
    -Kale: Kardass!
    -Tia Hu: Que veux-tu à mon maître?
    -Kale: Ainsi c'est ton maître!
    -Tia Hu: Réponds!
    -Kale: Il m'a appelé dans la Force.
    -Tia Hu: Ainsi, c'est toi qui doit nous rejoindre.
    -Kale: Ah? Il te l'a dit? Où est-il?"

    La Twi'lek fit face à son interlocuteur. Kale la vit enfin, et il constata sa beauté, qui pouvait être fatale si on la sous estimait.
    "-Tia Hu: L'Empereur Kardass te répondra lui-même. Appelle-moi Tia.
    -Kale: L'Empereur?
    -Tia Hu: Chut! Viens et tu sauras!
    -Kale: Entendu, Tia"

    dimanche 30 janvier 2011 - 19:59 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kale

    Kale

    3438 Crédits

    Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin.

    Kale avait été surpris. Cette twi'leck l'avait approché sans qu'il ne le remarque. C'était ça la troisième présence ressentie. Alors qu'elle marchait devant lui, Kale ne pouvait s'empêcher de la regarder de haut en bas. Elle avait appelé Kardass "empereur".
    Elle entrait dans l'hôtel. Kale hésita un instant. Il n'aimait pas l'idée d'être entouré par trois utilisateurs de la Force dont il ne savait rien. Tia se tourna alors vers lui.

    Tia : Tu ne sauras rien si tu restes là.
    Kale : Ne me donne pas d'ordre.
    Tia : Je me demande, veux-tu réellement savoir?

    Touché. Kale s'engouffra dans l'hôtel.

    Tia : Attends ici.

    Deux mots, sonnant comme un ordre. Cette twi'leck devait avoir confiance en elle pour lui parler ainsi...ou être totalement folle. Masquant son lien avec la Force, Kale n'avait aucune idée de sa puissance. Finalement, après plusieurs minutes, un homme seul accompagnait Tia s'arrêta devant Kale. Il n'en avait pas besoin. Et pourtant, cette phrase résonna dans son esprit :

    Kardass : Je suis Kardass, je suis ton Empereur.

    Se qualifier d'Empereur devant lui le stoppa net. Une telle audace...ce n'est pas n'importe quel Sith qui pouvait faire une telle chose. Hésitant longuement, Kale finit par poser la question qui lui tenait à coeur...

    Kale : Es-tu responsable du massacre de Korriban? En fonction de ta réponse j'aviserai.

    Tia se mit à rire à plein poumons, attirant les regards de la foule.

    Kardass : Suis moi.

    Le ton était grave, l'ordre clair. Il aurait voulu refuser, mais son corps bougea tout seul, mut par un profond respect pour une personne dégageant une telle aura. Après quelques étages, Kale entra dans une chambre. Ce devait être là que Kardass se reposait pour le moment. Alors qu'il prenait ses aises, Kardass entama la conversation alors que Tia se mit devant la porte, fixant Kale des yeux.

    Kardass : Je ne suis pas responsable de la mort. Mais les sépultures sont de moi.
    Kale : Qui est responsable?
    Kardass : Qui es-tu?
    Kale : Je viens de poser une question.
    Kardass : Obéis !

    Ce faisant, une empreinte dans la Force augmentait. Kardass savait vraiment comment se faire obéir. Il avait l'habitude d'être servi et obéis...Empereur hein?

    Kale : Je suis Kale, anciennement intronisé Darth Obran, bien que cela ne change pas grand chose vu notre situation.

    Il avait dit "notre" sans y prendre garde. Cela le surpris. Mais cet Empereur était puissant. Kale était curieux...curieux de savoir jusqu'où ses pouvoirs s'étendaient, et surtout quels étaient ses objectifs.
    Kale s'agenouilla alors, surprenant Kardass et Tia qui ne s'attendaient sûrement pas à un tel changement de comportement.

    Kale : Je suis Kale, aspirant Sith et suis dès à présent sous le serment d'allégeance envers mon Empereur et Maître Kardass.
    Kardass : Bien, tu me seras certainement utile. Ta venue était déjà préparée. Une chambre est à ta disposition plus loin, porte 323. Repose toi, car ce soir tu me serviras.

    Kale prit congé et passa devant une Tia interrogatrice, le sourire aux lèvres.
    Une fois dans sa chambre, Kale jeta un oeil dehors alors qu'il s'allongea dans un fauteuil...
    Dehors, la nuit tombait.

    dimanche 30 janvier 2011 - 22:42 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide