GAS001: Mission BlasTech (page 2)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2186 Crédits

    Kitty - Sogrrr, Chaaalouu ! Ji beerg Myr, at tou ?

    Spencer se fige. Une femelle Cathar, ça fait bien longtemps qu'il n'en a pas vu. Il ne sait quelle attitude adopter, instinctivement il bombe le torse et exhibe ses crocs d'un sourire forcé. Il cache ses pulsions.

    Spencer -
    Appelles-moi Fabbe.

    Sans grognement, parlant un basic parfais, le gros Cathar comprend Myr mais n'emploie plus le langage de son enfance depuis des années, il lui donne le nom qu'il portait avant d'avoir été intronisé Dark Spencer. Il tend une grosse patte avec un regard vicieux non contenu cette fois. Il aimerait bien goûter cette chair fraiche. Il prends garde toutefois de ne pas écraser la frêle main tendue en retour par Myr. Poignée de main significative à travers la Force, même si l'apprenti sith ne l'a pas remarqué.

    Spencer - Que fais une créature telle que toi sur...?

    Interrompu par le côté obscur émanant de Kardass, Spencer s'arrête, ne prête plus attention à la femelle.

    Sois discret et surveille l'entrée. Assure nos arrières!

    Le message télépathique vient de l'empereur lui-même. L'esprit de Spencer a été trouvé alors que lui n'a même pas encore situer le corps de Kardass. Il ne tergiverse pas, mais c'est à contre-coeur qu'il se voit contraint de couper court à une conversation qui n'a même pas encore commencé. Myr reste silencieuse, le sith sent ses interrogations lorsqu'il se concentre à nouveau brièvement sur elle. Penaud, il commence à s'éloigner.

    Spencer - Le devoir m'appelle, Grrmm... Peut-être nous reverrons-nous. Dit-il d'une voix rauque avec un ton plein de sous-entendus.

    Il disparait dans la foule de clients, se dirige vers la sortie où les vigiles restent à l'écart une nouvelle fois. Il disparait dans l'ombre de la ruelle juste en face de la cantina, en position de surveillance.

    samedi 15 janvier 2011 - 16:07 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    La pauvre Kitty a à peine le temps de se lever qu'elle doit vite revenir. Les affaires reprennent !
    Trois personnes à conduire ? Pour ce prix là, ils auraient même droit à des cocktails et une visite commentée des bordels de Nar Shaddaa.
    Ne voyant pas l'intérêt d'être trop méfiant à ce niveau, Édoras et Kitty emmenèrent donc leurs deux clients jusqu'au hangar privé de l'Agence de Transport du Soleil Bleu. Ils gardèrent toutefois leurs invités à l'oeil, la Lune des Contrebandiers étant l'endroit rêvé pour une embuscade.
    De toute évidence, ce n'en était pas une. Étrangement, les curieux avaient même tendance à se faire rares autour d'eux. Parvenus à l'entrée des locaux de l'Agence, un cathar mâle les attendait, les ayant visiblement suivi en les précédent.


    Édoras-Konix : Humpf ! Drôle de chat-sé croisé... J'ai comme l'impression que t'as retrouvé ton matou, collègue. Un ami à vous, je suppose ?
    Le sombre individu : Votre troisième touriste.
    Kitty Myr : Mraow !
    Terrik : Bon, on va pas rester là à planter de l'alazhi. Montez... bienvenue à bord du yacht stellaire "Évangelion" de chez Mendel-Baudo. J'ai apporté quelques petites modifications personnelles au joujou. Un hyperdrive de classe trois au lieu de deux, par exemple. Bref, on sera plus à l'aise pour parler à l'intérieur. Dites moi juste où vous voulez que je vous emmène, on se chargera du boulot. Il y a un forfait de vingt crédits par personne pour le service repas et boisson - les alcools et boissons supplémentaires ne sont pas compris dans le forfait et doivent être payés à la pièce, généralement deux à cinq crédits le verre. Au cas où votre assurance ne couvrirait pas les dégâts éventuels causés à l'appareil ou à l'équipage, les services de recouvrement de la Guilde se chargeront de régler le litige.
    Le contrebandier parla tout en montant la rampe du vaisseau. Une fois à l'intérieur, il ajouta :
    " Si vous manquez de munitions, on peut vous en vendre. Les soins médicaux légers sont à nos frais, mais on ne paye pas une hospitalisation. Vous préférez payer avec quelle monnaie ?

    :jf:
    -------------------------------------
    Édoras Konix Terrik
    Ex-Leader de la Guilde, retraité
    Pus d'vornskr ! Y a plus de p'tits profits !

    Ce message a été modifié par: Edoras le 15-01-2011 23:16

    samedi 15 janvier 2011 - 18:21 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kardass

    Kardass

    24555 Crédits

    "-Kardass: Impérial! Comme convenu, nous payons en crédits impériaux.
    -Édoras: Entendu, on fera donc avec...
    -Kardass: Pour ce qui est du matériel, on a tout ce qu'il faut. D'ailleurs, il aurait un endroit pour discuter calmement?
    -Édoras: Certainement, Jorg! Suivez-moi, c'est par là. (s'adressant à la Cathar) Kitty, fais nous quitter la planète!
    -Kitty: C'est parti!"

    La Cathar disparaît en direction du cockpit, tandis que les autres s'enfoncent dans le fond de l'appareil. Mais juste avant, l'Empereur susurre un mot à l'oreille de la Twi'lek qui le suit. Elle s'arrête sur place et se retourne vers son collègue tandis que les 2 premiers passent la porte.
    "-Tia Hu: (à voix basse) Hé Fabbe!
    -Dark-Spencer: Oui, Tia?
    -Tia Hu: Jorg veut qu'on n'utilise que nos blasters pour cette mission, discrétion oblige...
    -Dark-Spencer: Rhooo! Ca va être moins fun...
    -Tia Hu: De plus, il veut que tu ne t'éloignes pas trop de ta copine.
    -Dark-Spencer: Ah? (l'œil pétillant) Ca me plait, et pourquoi donc?
    -Tia Hu: En cas où ça tournerait mal, histoire d'équilibrer nos forces...
    -Dark-Spencer: Entendu!
    -Tia Hu: Bon, je vais voir ce que les 2 autres racontent..."

    Quand la Twi'lek entre dans la salle de repos, plutôt confortable, les 2 hommes étaient en grande conversation. Le Sith expliquait ce qu'il attendait des contrebandiers:
    "-Kardass: Un fois arrivés sur Coruscant, il nous faut nous infiltrer au siège social de BlasYech.
    -Édoras: Rien que ça! Et je suppose que notre arrivée sur Coruscant doit être des plus discrètes...
    -Kardass: Effectivement. Donc il nous faut rentrer dans BlasTech pour attendre le niveau -27, niveau ultra sécurisé, où se trouve le bureau des projets spéciaux.
    -Édoras: Ca a l'air si simple dit comme ça...
    -Kardass: Là dans le coffre 369, lui aussi sécurisé, se trouve, ce que je cherche, à savoir les plans du Blaster E-37. On les prend et on repart.
    -Édoras: D'un coup, je comprends mieux la somme promise...
    -Kardass: Oui, nous aimons sortir des circuits touristiques traditionnels... Et bien sûr, le tout dans la discrétion absolue. Personne ne doit savoir que nous sommes venus.
    -Édoras: Et bien! Et on peut savoir d'où vient cette passion pour les Basters?
    -Tia Hu: Vous êtes bien curieux pour un mercenaire! On peut toujours aller voir ailleurs...
    -Édoras: Reste calme chérie! (se retournant vers Kardass) Et bien, elle a du caractère votre copine! Charmante, mais piquante...
    -Kardass: Mmm! Revenons à nos Banthas! Alors vous êtes partants?"
    -------------------------------------
    Les Sith reviendront. Quelle que soit la durée du jour, la nuit finit toujours par tomber.
    Sith Imperator ad vitae Eternam.
    Responsable Évènements Anakinweb

    Ce message a été modifié par: Kardass le 16-01-2011 15:08

    dimanche 16 janvier 2011 - 15:08 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    Quelque part, le petit lutin d'alarme de Konix se met à donner des coups de pieds dans la partie du cerveau du contrebandier contrôlant la méfiance. L'opération semble plus tenir du braquage que de l'exfiltration et de nombreux paramètres pourraient mener le projet à l'échec. Pas étonnant que ces gars aient fait appel directement à la Guilde : l'autre solution aurait consisté à envahir les lieux avec une véritable petite armée... et donc à déclarer la guerre à Coruscant.
    Sympathique, ce Jorg.


    Konix Xyphor : Bien... laissez-moi résumer : Coruscant, immeuble BlasTech, niveau -27, coffre 369, plans du E-37. Je marche... mais j'aimerais qu'on puisse s'arranger : mon salaire, y aurait pas moyen d'ajouter une partie en nature ? Il manque deux blasters nouveau modèle à ma collection privée. Je vous laisse le temps de la réflexion pour ça et je poursuis :
    " Plusieurs éléments peuvent clocher. Il faut tout d'abord prévoir une sortie, on ne peut pas simplement sortir de l'immeuble les mains dans les poches, il faut au moins deux itinéraires de fuite, à moins de gazer tout le personnel. Ensuite, il faut uen couverture pour entrer... ça, j'en ai déjà une : près de la moitié des pièces de lasoconvecteurs XDF-935b-KL51 sont produites par le même conglomérat qui fournit BlasTech, Merr-Sonn, Greff-Timms, Corondexx, Arakyd, SoroSuub, Prax, Exotac, Golan, Locris, Gee-Tech, Imperial Munition… et d'autres. Du coup, la Guilde a fait une OPA sur le conglomérat. Rien de plus facile que d'obtenir des badges, uniformes ou du matos. On pourra entrer discrètement.
    " Se faufiler jusqu'au niveau -27... si on veut éviter les turboélevateurs, y a moyen de descendre en rappel par l'aération, ou d'autres conduits. Pour ça, 'faudra voir les plans. Autrement, dégommer un gardien, prendre son pass... mais j'ai pas une clawdite dans ma poche. Je préfère la jouer finement.
    " Percer un coffre... un gamin de douze ans le ferait, avec le bon matos et un poil de technique. Je parie que Kitty y arriverait avec une main attachée dans le dos, et pourtant elle a pas encore été validée.
    " Donc, le plus dur sera de descendre et de sortir. Ca et éviter de faire sonner les pièges, mais ça, c'est le b-a ba. Je marche ! J'ai plus du faire un casse depuis mes dix-neuf ans au moins, mais je marche. Pus d'vornskr, si je refusais un coup pareil, mes potes se foutraient de ma tronche pour trois générations.

    Le vieux de la vieille se versa un verre de whyren dont il sortit la bouteille de sous son siège, y ajouta deux glaçons et les fit tinter en souriant.

    Édoras : Un verre ? Quatre crédits... guilde. Cinq impérialo-créds et vingt-six décicréds imper'. Vingt-cinq par geste commercial.
    Le sourire en coin était significatif.

    :jf:
    -------------------------------------
    Édoras Konix Terrik
    Ex-Leader de la Guilde, retraité
    Pus d'vornskr ! Y a plus de p'tits profits !

    Ce message a été modifié par: Kardass le 26-01-2011 19:51

    lundi 17 janvier 2011 - 12:24 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kale

    Kale

    3438 Crédits

    Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie...

    Le vide n'est que le reflet d'une âme qui aspire à se remplir...

    Kale était en pleine méditation depuis plusieurs heures. Son expérience avec le côté obscur n'était pas importante, et les portes du futur lui restait bloqué.

    Kale : Graaaa !! Bon sang, rien ne me vient. Que me reste-t-il des années passées à l'académie?

    Il ne comprenait pas...
    Revenu depuis peu d'une exploration en bordure extérieure, Kale réalisa que la main impériale s'était retirée. Il ne comprenait pas...
    Il chercha pendant plusieurs jours une trace de ses pairs, un sith isolé, même si ce fut un aspirant comme lui. Mais même là, le côté obscur semblait s'être retirer. Il ne comprenait pas...

    Kale : Hmm, K8?
    K8 : Biiiip?
    Kale : Emmène moi à Korriban, je dois vérifier quelque chose.

    Le voyage fut court, mais la vision d'une planète recouverte de cendre fut longue. Il n'en croyait pas ses yeux....des cendres, des corps calcinés, des bâtisses en ruines. Non cela ne se pouvait pas. Et pourtant....
    Se frayant un chemin à travers ce chaos, il le perçut. Une trace laissée par le côté obscur. Cherchant désespérément, il aperçut non loin de là des traces de pas.

    Kale : Hmm...Trois personnes. Si les traces disparaissent ici c'est qu'ils ont pris un vaisseau. Je pourrais essayer de les suivre....Oui c'est une idée. Mais soit il s'agit de Seigneur Sith, soit ils ont plus d'avance que prévu...
    K8 : Bip biiiip bup.
    Kale : J'ai besoin de savoir ce qu'il s'est passé. Mais si ce sont eux qui ont causés tout ça, j'ai tout intérêt à faire très attention...

    Encore surpris de la vision d'une Korriban, berceau de l'académie des ombres, ravagée, Kale s'engouffre dans son explorateur. Il ressentait ce lien, si faible aujourd'hui mais qui devait être si puissant hier.
    Il ressentait le côté obscur.
    La pelote de laine est déroulée, il n'y a qu'à suivre.
    Le vaisseau s'éloigne.
    Un bruit, le vaisseau se jette dans l'hyperespace.
    Puis le silence revient...

    mardi 18 janvier 2011 - 21:38 Modification Admin Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2186 Crédits

    "Cette Twi'lek... Elle m'exaspère! Il ne faudrait pas qu'elle me prenne de haut trop souvent, sinon je vais la pendre par ses propres lekkus. Quoi qu'il en soit la mission que Kardass m'a assigné n'est pas pour me déplaire, allons surveiller cette petite chatte."

    Spencer/Fabbe arrive dans le cockpit d'une démarche assurée, roulant les épaules et bombant le torse, le sourire en coin. Il tente de s'asseoir dans le siège du copilote à côté de la dénommée Myr. Hélas, après s'être battu quelques secondes avec une assise trop étroite pour sa grosse masse, et voyant que cela semble amuser la femelle, il laisse tomber et se pose dans le siège de derrière qui est plus spacieux. Quelques grognements plus tard, il réfléchit à quelque chose d'intelligent à dire. Son cerveau marine, puis flotte, enfin les connections s'établissent. Mais au moment d'ouvrir la bouche, il se ravise, car pour engager la conversation, un trait d'humour misogyne serait sans doute mal perçu. Il cherche autre chose de plus léger tandis que le silence, lui, se fait de plus en plus pesant. Finalement il décide de s'en tenir à sa mission, sans rien dire, car les seules formules qui lui traversent l'esprit sont soit salaces, soit complètement hors de propos. Il la regarde de haut en bas avec insistance, ne laissant rien transparaître de ce qui se passe dans les méandres de son esprit tordu...
    -------------------------------------
    être perturbé

    Ce message a été modifié par: Kardass le 26-01-2011 19:51

    mercredi 19 janvier 2011 - 23:35 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kitty-Myr

    Kitty-Myr

    1030 Crédits

    La Cathar venait de vérifier tous les instruments de pilotage. Tout était bien en ordre et le pilote automatique enclencher. Ce vaisseau avait des moteurs qui en voulaient, elle l’avait toute de suite entendu lorsqu’il avait décollé.

    Lorsque Fabbe entre dans le cockpit, Myr fut d’abord intriguée. Elle se demanda pourquoi on voulait lui parler. Lorsqu’elle aperçoit le mâle rager sur le fauteuil du copilote, elle ne peut empêcher un rire étouffé. Cependant, lorsque le Cathar va décider de s’installer sur le siège arrière, elle est un rien déçue mais elle comprend tout à fait le mal aise de l’autre.

    Un long silence fait place dans cet espace restreint. Kitty se demande pourquoi il est venu si ce n’est pas pour lui parler. Elle reste un moment à attendre qu’il trouve les mots, mais rien ne sort. Myr commence à croire qu’il est simplement occupé de la surveiller et ça, c’est une idée qui la frustre !

    Elle décide de rompre le silence ! Elle avait envie de lui dire ça façon de penser ! Pourtant, elle eu une penser vers Edoras et sur les raisons pour lesquelles, ils sont tous ici. Elle devait être un rien diplomate et s’assurer de ne pas se méprendre sur les intentions du mâle. Sinon, elle risque de mettre en péril la mission. Après tout, s’il est là pour l’espionner autant qu’elle en apprenne plus sur lui.

    Kitty : Furrrg ! Ti beerg hec liiss huuummin at Liiikkuss T diipui losstiiim, Miiif ?

    jeudi 20 janvier 2011 - 17:19 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kardass

    Kardass

    24555 Crédits

    "-Édoras : Un verre ? Quatre crédits... guilde. Cinq impérialo-créds et vingt-six décicréds imper'. Vingt-cinq par geste commercial.
    Le sourire en coin était significatif.
    -Kardass: Jamais pendant le service!
    -Édoras : Gné? Vous n'êtes pas de la CorSec? Rassurez moi!
    -Kardass: Non, non! Juste ancien soldat...
    -Édoras : C'est du bon! Un Whisky Corellien dont vous me direz des nouvelles...
    [b-]Kardass:[/b] C'est gentil, mais je n'ai pas soif.
    -Édoras : Tant pis.. Besoin de rien?
    -Kardass: Puisque vous le dites, nous aurions besoin d'une couchette pour se reposer.
    -Édoras : Ah! C'est possible aussi. Allez dans le couloir et prenez la troisième porte à droite. Là, vous pourrez vous reposer avec votre amie...
    -Kardass: Merci bien!"

    Le Sith et la twi'lek sortent de la pièce sous le sourire amusé du contrebandier. Suivant ses indications, ils trouvent la salle de repos. Bien que spartiate, la pièce comporte 2 couchettes sommaires, exactement ce qu'il fallait. Sans un mot, Tia Hu ferme le verrou de la porte et se poste devant. Kardasss'assoit en tailleur sur l'un des couchettes. Il laisse la Force coulée en lui, et entreprend sa méditation. Plongeant de plus en plus dans le Côté Obscur, ses perceptions s'accentuent. Comme des lucioles lointaines, il perçoit de minuscules points de forces obscures à travers la galaxie. Leurs intensités faiblardes semblent pouvoir s'étendre à tout moment. La lumière semble couvrir toute la galaxie, mais le crépuscule arrive à grand pas... Une par une, l'Empereur cherche à les réveiller, à les appeler à lui...
    -------------------------------------
    Les Sith reviendront. Quelle que soit la durée du jour, la nuit finit toujours par tomber.
    Sith Imperator ad vitae Eternam.
    Responsable Évènements Anakinweb

    Ce message a été modifié par: Kardass le 20-01-2011 21:42

    jeudi 20 janvier 2011 - 21:41 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kale

    Kale

    3438 Crédits

    Le danger que l'on pressent, mais que l'on ne voit pas, est celui qui trouble le plus...

    Cette trace.....alors elle menait à Yavin IV. Finalement, Kale avait raison. Cette trace était faible car il y avait un moment que les acteurs du ravage de Korriban étaient passés, mais la puissance qui résonnait autour de Yavin.....des Seigneurs Sith !

    Kale : Il semblerait que cela soit plus difficile que prévu, K8.
    K8 : Biip? duuut douuut....
    Kale : Ce n'est pas le moment d'avoir peur, tas de boulons.

    Kale réfléchit un instant. Sa perception était peut être moins importante qu'il ne l'avait espéré suite à son exil, mais il lui était aisé de trouver le point dégageant le plus le côté obscur.

    Kale : Ici. Etrange, je suis sûr et certain que cela vient de là, tu vois? Ici.
    K8 : Bip bop.
    Kale : Tu es sûr que tu ne vois rien sur les scanners?
    K8 : Tût?
    Kale : ...
    K8 : Tuiiiit?
    Kale : Silence, je réfléchis !...Je vois, invisible à l'œil nu. Pose moi à côté du point, K8.

    Et doucement, l'Explorateur descendit à la surface de Yavin IV et se posa à proximité de l'endroit. Ce n'est qu'alors qu'un temple massassi apparut à Kale à travers la Force. Avançant avec extrême prudence, Kale ordonna à son droïde de rester à bord du vaisseau : il n'aurait fait que le gêner. Soudain il se stoppa net ! Un bon en arrière lui permit d'éviter une rafale de laser, qui aurait pu s'avérer mortel. Un coup d'œil lui permit de comprendre que le temple était loin d'être facile d'accès.

    Kale : Tsss, comme si j'avais besoin qu'on me facilite la tâche, haha!

    Il avait beau rire, sa bure sith était complètement calciné à son extrémité. Kale chemina autour du temple afin de trouver un point faible. Rien n'y fut. Le résident de ce temple avait fait en sorte que les mouches trop curieuses soit éliminées sur le champ.

    Kale : Je suppose que je n'ai pas trente six solutions. Il va falloir forcé le passage.

    A peine eut-il le temps de penser cela que les lasers vibrèrent.
    "Investi par le côté obscur?" Kale n'était pas loin de la vérité. Tout cela commençait à l'irriter. Plus de question, plus d'hésitation.
    Il se lanca sans peur, sans hésiter. Les lasers entrèrent en action. Kale avait beau se défendre à l'aide de son sabre, il s'arrêta et se mit à reculer. Ces longues années sans pratiqué l'avait affaibli. Cela le rendait malade. Cela l'enrageait...cela lui donnait du pouvoir. Il renvoyait les tirs tant bien que mal, s'arrêta puis recommença à avancer. Malgré le fait qu'il se rapprochait de plus en plus du temple, sa bure et sa vieille armure commençait à souffrir. Alors que Kale n'était plus qu'à petite distance de la porte du temple, des lasers apparaissaient de plus en plus, comme pour répondre à l'agressivité de l'intrus.

    Kale : Nul ne m'empêchera de passer ! Machines rouillées! Vous n'êtes pas de taille face à moi !

    Les lasers pleuvaient de plus en plus et quiconque passant par ici aurait été bien incapable de distinguer la silhouette noir se dégageant tant bien que mal de cette gerbe de laser. Au moment où Kale s'arrêta et commença lentement à reculer, un laser le blessa au bras. Il n'avait plus le temps, les lasers arrivaient sur lui. Dans un dernier geste et puisant dans le côté obscur, Kale s'aida du côté obscur pour sauter au-dessus des lasers et atterrir devant la porte. A bout de souffle, il poussa la porte et entra.

    Kale : Gnn ! Saleté, si je n'avais pas sauté à ce moment là...

    Non il ne devait pas pensé comme un faible...Sa douleur n'était rien, seul les réponses à ses questions comptaient. Il avança dans le temple et se retrouva face à un mur. Ce n'est que quelques secondes plus tard qu'il comprit que ce mur se trouvait être une porte.....une porte qui s'ouvrait.
    Prêt au combat, Kale attrapa son sabre laser. Mais ce n'était pas un sith qui se trouvait devant lui....Non, juste un droïde.

    Kale : Qui es-tu? Quelle est ta fonction?
    AU73L : Je suis AU73L, et pour le moment ma fonction est de vous remettre un message.
    Kale : ... Un message?
    AU73L : Mon maître a été très clair. Seul ceux réussissant à entrer sont des sith. Ce message est destiné à ceux pouvant entrer.

    Kale resta dubitatif. Il écouta sans broncher le message. Bien, il connaissait sa prochaine destination. Mais cette fois-ci, c'était bien plus qu'avec le simple nom d'un lieu qu'il partait. Cette fois, il partait avec un nom.

    Il rejoignit son Explorateur et après avoir ordonné à K8 de mettre le cap sur Nar Shadda, il se reposa dans sa chambre. Les sourcils froncés, Kale regardait par le hublot.

    Kale : ..........Kardass..........

    Puis le bruit reconnaissable entre tous se fit entendre. Le vaisseau venait d'entrer en vitesse lumière.
    Le silence revint.
    Puis plus rien...
    -------------------------------------
    C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieur à celle du son, que certains ont l'air brillant avant d'avoir l'air.....

    Aspirant Sith
    Cadet dans la Flotte Impériale

    Ce message a été modifié par: Kardass le 26-01-2011 19:50

    jeudi 20 janvier 2011 - 22:51 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    Assis dans le siège de pilotage, jambes croisées et un genoux posé sur l'accoudoir, l'humain regardait, songeur, les volutes bleutées de l'hyperespace qui les expulsait de son sein à des millions de parsecs par seconde. C'était comme une chûte sans fin : ils se trouvaient dans un milieu qui n'était pas destiné à abriter de la matière de cette forme et en étaient expulsés. L'hyperespace, d'un certain point de vue, n'était qu'une très longue et immense décéleration.
    Le pilote caressait d'une main rassurante l'ysalamiri soudé à une plaque de protection dorsale de son armure. Il y passerait sa vie, ses griffes plantées à l'écorce nutritive synthétique dissimulée sous l'alliage. La conception de cette technologie était l'un des quelques tours de force scientifiques de la Guilde, une association entre des laboratoires de Myrkr et de Thyferra.
    L'autre main de l'homme passait et repassait sur le contour du renfort de la visière en T du casque posé sur ses cuisses. Il avait l'impression d'oublier quelque chose, de négliger un avertissement de son subconscient - de ne pas pouvoir écouter totalement son instinct.

    Militaire, hein ? Ben voyons... il venait de tenter d'arnaquer Jorg de cinq décicréds, juste pour la forme, et celui-ci n'avait pas réagit. Non, il n'était pas dans les affaires. Tout cela ne cadrait pas. L'allure martiale, oui, mais trop élégante, trop... noble au-dessus de cela. Un côté supérieur qui n'était pas uniquement imputable à une position de chef de bande - ou de gradé.
    Ces trois là lui cachaient quelque chose, mais quoi ? Des agents impériaux ? Ca ne collait pas. Des terroristes fanatiques ? Peut-être, mais peu convaincant.

    Dans le silence de la cabine, Édoras Konix Terrik se mit soudainement à rire. Puis, il entreprit de démonter l'un de ses nombreux blaster, un modèle DL-18s à crosse d'ivoire incrustée. Après l'avoir remonté, il soupira : trop antique, mauvais choix. Il opta finalement pour les DX-2 à double canon.
    "Ca et quelques grenades. Des rubans détonateurs. Du filin en supplément... et un cutter laser. Non... je vais carrément prendre ce vieux sabrolaser, je risque d'avoir besoin de découper un
    gros blindage. Hum... Merr-Sonn ou pas Merr-Sonn ? Ca manque de discrétion, mais s'il faut sortir en vitesse... Bah ! J'y réfléchirai une fois dans la planque."

    Le vaisseau sortit en vue de Coruscant, 0-0-0, éternelle renéo-nouvelle capitale de la Galaxie. La question suivante était : où se planquer ? L'Asyr jaune, l'Anx baroudeur ou un truc plus sordide ?
    "J'ai envie d'un bon massage et d'un bain relaxant... va pour l'Asyr jaune".


    Édoras : Équipage, c'est votre capitaine qui vous parle. Nous avons reçu l'autorisation de nous poser sur Coruscant. Notre port sera un hangar privé du niveau 225, si vous acceptez de payer le parking pour qu'on ne vous pose aucune question indiscrète. Hôtel : l'Asyr jaune, Sauna-bain-hammam, niveau 225, mégabloc 8, bloc 12, sous-bloc 19. Fréquenté par des sénateurs et des patrons d'entreprise. Tellement voyant que ç'en devient invisible, comme un gros bouton sur le nez. J'ai un "abonnement"...
    " Comme le dit très bien le proverbe mandalorien : nos armures sont voyantes mais, de toute façon, quand on peut nous voir on est déjà trop près.

    :jf:
    -------------------------------------
    Édoras Konix Terrik
    Ex-Leader de la Guilde, retraité
    Pus d'vornskr ! Y a plus de p'tits profits !

    Ce message a été modifié par: Kardass le 26-01-2011 19:52

    jeudi 20 janvier 2011 - 23:12 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide