Le Temple Jedi 5 (page 54)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar waren

    waren

    15400 Crédits

    Lieu : Corruscant, quartier général de la guilde

    Une fois libéré de ses entraves, le corelien tomba lourdement au sol, cracha du sang sur le tapis en peau de wampa puis releva la tête vers le dentiste sith responsable de son nouveau look. Le cathar fit quelques pas vers le balcon, pour jauger Coruscant, pendant que Waren se trainait vers une table ou se trouvait un miroir de poche. Ce dernier poussa un cri de rage en voyant sa blessure ouverte, ce qui fit sourire le seigneur sith. Les deux hommes de mains se regardérent, ricannant.. Waren se redressa, tout en manquant de s'étouffer dans cette cascade de sang qui dégoulinait sur sa chemise, et se dirigea vers le monstre qui ne prêta attention à lui que deux secondes plus tard.. L'homme s'écroula sur la rembarde et lui adressa un clin d'oeil.

    Waren – Yeah ! You ! Super ! Jolie la vue ! Vous et moi, en fait, on
    à un point en comun. On est des authentiques fils de Krath..

    Spencer – Ne me tente pas, je pourrais te transformer en saucisse et faire un barbecue. Ou
    pour que ton humiliation soit totale je pourrais faire de toi un vulgaire corsaire galactique.

    Waren - Bon on s'échange des calembours jusqu'à que Corruscant
    s'écroule ou on parle de notre association ?

    Spencer - Gnrrr.. On en parlera quand je l'aurai décidé ! D'abbord, tu
    ferais mieux d'aranger ça, la vue du sang m'excite je ne résisterai pas
    longtemps à l'envie de t'égorger.

    Waren – Sans blague.

    Waren était tenté d'allerter Jalana mais le risque était trop grand. Il lui fallait jouer le jeu, voir où ça allait le mener. Pour le moment il alla dans la salle de bain chercher une trousse à pharmacie, toujours étroitement surveillé par les deux zouaves qui accompagnent le matou. Il s'occupa de sa blessure tandis que le sith rentrait dans le salon.

    Spencer - Combien de temps avons-nous avant que tes eclaves ne se soucient de ton absence ?

    Waren - Je dirais encore dix minutes.

    Spencer - Gnnrrr.. Alors écoute moi bien.. Personne ne doit savoir que nous avons été en contact. Ne le dis à personne ! Si tu bave, je te tue.. Quand tu auras besoin de moi, tu le diras à cet abruti.. (il désigne l'un de ses acolytes). Il sera notre intermédiaire, utilise-le comme bon te semble mais ne le tues pas, sinon je te tue! Quand j'aurai besoin de toi, tu le sauras, et tu auras intérêt à répondre sinon...

    Waren (revenant dans le salon) Oh attend, j'ai deviné, tu me tue ?

    Spencer - Exactement. Bon, file-moi dix mille crédits et on en restera là pour l'instant.

    Le président de la Guilde éclata de rire, puis il fixa le sith, il se dirigea vers son bureau et actionna une commande. Un tableau de maitre dévoila un coffre. Le Guildeur se retourna et tapa un code, le coffre s'ouvre, révélant un vide. Le contenu a disparu. Le fumeur de cigares se retourne, Spencer et ses acolytes ont disparu. Waren sourit.. Mais il se ravise car cela lui fait un peu mal aux muscles faciaux. A ce moment là, Jalana pénètre en trombe dans la pièce.

    Jalana - Qu'est-ce qui se passe ? Tu saigne ?

    Waren - Ouais, je me suis un peu coupé en me rasant...

    Jalana – Les communications sont.. rétablit.


    (NdA. Texte et dialogues rédigés en collaboration avec Dark Spencer)

    Ce message a été modifié par: waren le 17-06-2014 21:31

    lundi 16 juin 2014 - 22:01 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17321 Crédits Modo

    Le cristal qui infectait ce lac ne voulait décidément pas nous laisser faire !
    Ces apprentis Sith issus de notre subconscient et capables de causer des dommages réels n'étaient pas du niveau de Baaaaaaal, mais il avaient l'avantage du nombre pour eux. Et ce nombre ne semblait pas vouloir décroître.
    J'étais très impressionné des prouesses réalisées par les Erdiens. Pas étonnant qu'ils aient été vexés de ne pas prendre part au combat lors de notre précédente venue ! Le groupe de Jedi que je dirigeais s'en sortait bien aussi. Fonctionnant en tandem avec Shina, Jaina n'avait pas vraiment besoin de mon aide. Le Chancelier Mahan, de son côté, gardait son sang-froid grâce à sa formation militaire, et apportait même sa participation à coups de blaster tout en restant retranché derrière les padawans.
    Bloli faillit être frappée dans le dos, mais un tir de Huge la sauva. L'ex-Guildeur était cependant blessé et aux prises avec un autre ennemi, qu'il terrassa bientôt. Je le rejoignai alors qu'il était allongé sur le ventre et le fit rouler sur le dos.

    Moi. - Ne bouges pas, tu as reçu une décharge en plein ventre. Je vais m'occuper de ça.

    Huge. - Ça va, c'est le foie. Ça guérira !

    Moi. - Plus vite tu seras sur pied, plus longtemps tu survivras !

    J'appliquai ma main sur sa blessure en m'empressai d'opérer des soins rapides avec la Force tout en gardant un œil sur le reste du combat. A mesure que les faux apprentis Sith étaient éliminés, d'autres survenaient. A la longue nous risquions d'être dominés.
    Alors que j'aidais Huge à se relever je vis une silhouette de Bith s'effondrer près du bord du lac.

    Moi. - Eckmül !

    Je me jetai d'un bond auprès de lui et tranchai le faux Sith qui allait lui régler son compte.
    Étrangement le padawan n'avait aucune blessure. Il était juste tombé en catalepsie. Un rapide examen avec la Force m'indiqua que son activité nerveuse était intense. Bloli vint me rejoindre auprès de lui.

    Eckmül (marmonnant). - Pourquoi ai-je tué cet homme ? Qui est cette femme ? Que...

    Il était apparemment assailli par des visions très puissantes. Une nouvelle forme d'attaque de la part du cristal ?
    J'eus rapidement une réponse. L'aura obscur du lac redoubla soudainement d'intensité, devenant carrément oppressante. Les trois plongeurs Yuuzhan Vong venaient de sortir du lac et avaient amené le cristal à l'air libre. L'un d'eux portait le maudit artefact dans l'holocron ouvert, sans être apparemment affecté, tandis que ses deux compères plongeaient les pointes de leurs bâtons amphis dans le ventre d'un apprenti Sith venu les assaillir. Il était d'ailleurs intéressant de noter que ces illusions puissantes avaient une consistance assez réelle pour être vues même par les Vongs.
    Je laissai Bloli auprès d'Eckmül et bondissais auprès des plongeurs. Alors que je tendais le bras vers l'holocron pour en commander la fermeture, un nouvel apprenti vint à ma rencontre et se dé-cagoula, révélant les traits de... Tyria ! Une tentative désespérée du cristal pour m'arrêter, bien sûr, mais elle fut suffisante pour me faire hésiter une longue seconde. La fausse Tyria faillit réussir à couper mon bras tendu, mais elle fut brusquement tranchée en deux par un bâton Yuuzhan Vong d'une part, et fauchée par une attaque hydrokinétique erdienne d'autre part. La seconde suivante, je commandai enfin le scellement de l'holocron avec la Force.
    Toute les illusions disparurent brusquement. Et le lac redevint rien de moins qu'un lac très ordinaire. L'impression en était étrange.

    Prêtresse. - Avez vaincu le Sombre du lac ! Soyez remerciés, Jedi !

    Moi. - Remerciez plutôt nos amis Yuuzhan Vong. Rien n'aurait pu être accompli sans eux.

    Prêtresse. - Oui... Oui, crois qu'ont prouvé leur grande valeur, même si ne sont pas fils de Matùrin.

    Le Chancelier se joignit bientôt à la conversation pour arrondir les angles entre Erdiens ou Vongs, et surtout entamer des discussions amicales déterminantes. De mon côté je m'interrogeais sur ce qu'il convenait de faire de l'holocron que j'avais scellé avec le cristal à l'intérieur. L'enfermer au Temple Jedi ? Le confier aux Erdiens ? L'étudier ? Le précipiter dans une étoile ?
    Mais la Force choisit ce moment pour se rappeler à mon bon souvenir, via un message particulièrement inquiétant de Mirax.
    "Avons découvert station orbitale géante au milieu de nulle part, coordonnées jointes au message. Kyrio et Tyria gravement blessés, Mimi avec eux. Station vide, surement un piège. Weedge assez instable... Besoin urgent de renforts !! Terrik terminé."
    Kyrio... Mimi... et Tyria... réunis au même endroit ! Nos trois objectifs officieux de cette exploration des Régions Inconnues étaient apparemment liés. La Force avait décidément le sens pratique. Ma décision fut prise très rapidement.

    Moi. - Bloli, à toi le commandement de notre groupe de Jedi jusqu'à ce que Ceno ait récupéré ses moyens. Je te confie l'holocron et les padawans. Veille bien sur l'état d'Eckmül, et ne laisse pas les Yuuzhan Vong entrer dans Ajelserum tant que la confiance n'est pas clairement établie.

    Bloli. - Mais... Que se passe-t-il ? Et la mission ?

    Moi. - Je pense qu'à présent que le cristal est neutralisé et que le Chancelier a entamé les discussions ma présence n'est plus indispensable. (je me penchais auprès d'elle et parlais bas) Mirax a retrouvé Tyria blessée, mais aussi Mimi et Kyrio. Et Weedge montre des signes d'instabilité. Ils ont besoin de mon aide.

    Bloli. - Je comprends... sois bien prudent.

    Moi. - Promis ! Jaina ?

    Jaina. - Oui, Maître ?

    Moi. - Je dois partir aider Maître Mirax et je ne peux t'emmener avec moi. En attendant je te confie une mission très importante. Veilles bien sur le Chancelier Mahan. Protèges-le, conseilles-le à propos des Erdiens s'il le faut, et suis-le lorsqu'il retournera sur Coruscant. Je te retrouverai au Temple... Prenez soin de Cenovii également !

    Jaina. - Je vais faire de mon mieux. Que la Force soit avec vous.

    Moi. - Et avec toi, padawan.

    Ayant pris congé du reste de la délégation, et ne pouvant me permettre d'attendre. Je remontai sur la selle de mon hyparion et chevauchai à bride abattue jusqu'au site d'atterrissage de nos vaisseaux à l'extérieur d'Ajelserum. A mon arrivée mon chasseur personnel, l'Aurora, m'attendait, venu en pilote automatique après que j'eus envoyé le signal adéquat à mon départ du lac.
    J'avais à peine décollé et rétracté le train d'atterrissage qu'un deuxième message de Mirax me parvint, plus alarmant que le précédent.
    "Kyrio et Tyria hors de danger. Partons pour nouvelle destination en urgence, car Galaxie toute entière en danger !! Coordonnées jointes au message. Sarkin plus ou moins sous contrôle, Weedge pas vraiment... Besoin IMPÉRATIF de renfort. Terrik terminé."
    Heureusement que je n'étais pas encore passé en hyperespace ! J'entrai les nouvelles coordonnées et me préparais à me confronter de nouveau à mon ancienne padawan.

    J'arrive, Tyria !






    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 17-06-2014 13:15

    mardi 17 juin 2014 - 13:10 Modification Admin Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    27079 Crédits

    Solo s’était finalement endormie dans ses quartiers, quelques minutes à peine après le décollage. Tony, copilote aguerri, restait aux aguets, à son poste, à surveiller l’immense verrière aux reflets bleutés de ses yeux toujours aussi émerveillés. Ses mains virevoltèrent sur les commandes et l’Angel sortit brièvement de l’hyperespace comme convenu. Toutes les deux heures, leur vaisseau devait établir la communication avec le Quartier Général afin de suivre les possibles rebondissements qui devaient survenir depuis le coup d’état fomenté par Waren et les répercutions économiques que cela impliquait. Quant à Aynor, elle se restaurait dans la pièce principale du vaisseau en étudiant les fichiers que la Corellienne avait acceptés de lui fournir.

    Solo s’agitait dans son sommeil. Elle semblait se battre contre cet esprit invisible qui avait finalement gagné sa conscience. Elle rêvait et ne paraît guère apprécier le répit qu’elle avait dû céder à son corps.
    Bip bip… Bip bip… Bip bip…
    Ange se leva brusquement, bondit sur l’appareil de communication qui siégeait dans sa cabine et articula une série de sons incompréhensibles.

    Mimi : Mam’s ?
    Ange, en hurlant aussi fort qu’elle le pouvait : Bordel de m**** !
    Mimi : Mam’s…
    Ange : Mais qu’est-ce qui s’est passé dans ta p***** de cervelle à la noix de nikkle ! Pourquoi t’as mis autant de temps avant de me rappeler ? J’étais inquiète et …
    Mimi : Mam’s… si…
    Ange : SARKIN ! Qu’est-ce que tu fous dans les confins de l’Univers avec la Kuati !! Mimi, si jamais je te mets la main dessus, je te jure que…
    Mimi : s’il te pla….
    Ange : Nan mais tu te foutrais pas un peu de ma g**** ? Tu te tires ! A la tête de la GUILDE ! Je me retrouve à la tête de la Guilde ! Mimi, je te promets… !
    Mimi : MAMAN, TU ME LAISSES EN PLACER UNE ?

    Solo se tut, respira un grand coup. Elle regarda le sachet noir délicatement posé à côté de sa bouteille de Brandy.

    Ange : Je t’écoute… Le Carsunum…
    Mimi : Ah… Désolée… Avant que tu atomises la moitié de la galaxie – et moi-même – de tes reproches, laisse-moi juste t’expliquer… Écoute, je sais très bien que ce que j’ai fait n’était pas l’idée du siècle. J’ai bien eu tes messages, désolée de ne pas avoir répondu plus tôt mais quand Mirax…
    Ange, petit cri étouffé : MIRAX ?
    Mimi : MAMAN !
    Ange : Pardon, vas-y… je t’écoute…
    Mimi : Je disais donc… Quand Mirax est arrivée, les choses se sont compliquées. Bref… Je suis sincèrement désolée d’être partie comme ça… J’étais tellement excédée… Si jamais je mets la main sur ce fils de vornskr qui m’a piégé, je te jure que… (Elle marqua une pause.) Sois sûre que j’accepterai les conséquences de mes actes et pour ta nomination… Mam’s… je suis sincèrement mais sincèrement désolée… Je n’en savais rien… Bien sûr, je savais que la Guilde n’allait pas rester sans quelqu’un à sa tête mais de là à ce que ça soit toi… Mam’s… (Elle soupira.) Excuse-moi… vraiment…

    Solo ne dit rien.

    Mimi : S’il te plaît…. Dis quelque chose !
    Ange : Bon…. Ca va ! Écoute… On dira que ça ira pour le moment : je passerai mes nerfs sur toi quand tu seras à porter de poings… En attendant, transmets-moi les coordonnées exactes où tu te trouves et promets-moi que tu ne vas pas te carapater ailleurs avant que j’arrive.

    Mimi s’exécuta.

    Ange : Tu ne bouges pas, j’arrive et, après, retour à la case départ ! Ma fille, je te ramène sur Myrkr et je te laisse te dém*rder avec le boxon que t’as laissé derrière toi : Waren et tout et tout !

    Le ton de la protestation flotta quelques instants dans la voix de la gamine mais Solo ne comprit rien. La communication cessa brusquement : le vaisseau venait de repasser en hyperespace.


    -------------------------------------
    Leader de la Guilde à la retraite
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 17-06-2014 21:22

    mardi 17 juin 2014 - 21:19 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Guéri par la Force… Jusqu'ici, la seule expérience Forceuse que Huge a subie était agressive, offensive. Le fait d'être soigné par des Pouvoirs fut sans la moindre douleur ni la moindre sensation de cicatrisation. Relevant sa chemise au niveau du trou, il toucha sa peau en constatant que pas même une cicatrice n'était visible. Fabuleux !
    Lorsque Kaarde s'en alla, Huge s'approcha de la padawan de ce-dernier.


    Huge : Il va où, là ?

    Jaina : Aider Maître Mirax, et apparemment c'est pas pour moi.

    Huge : Eh ben c'est ça, les vieux vont s'amuser et les jeunots n'ont qu'à se poser les orteils en éventail !

    Jaina (avec un sourire) : Crois pas ça, hein. Il m'a chargée de protéger le Chancelier avec les autres jusqu'à notre retour sur Coruscant. On va bientôt décoller d'ici.

    Bloli : Ne nous pressons pas : le Chancelier Mahan a encore des négociations à faire avec les Erdians et il faut que Ceno soit suffisamment rétabli.

    Shina : Et l'holocron, on en fait quoi ?

    Bloli : Je le garde. Ce qu'il renferme est tellement puissant et dangereux qu'il serait imprudent de le laisser à des padawans. Non pas que je doute de votre sagesse, les filles, mais peut-être que l'influence de ce cristal peut finir par passer outre la "sécurité" de l'holocron et commencer à influencer vos esprits à votre insu. De plus, l'état d'Eckmül nous montre que ça reste un danger pour vous.

    Huge : Bah et moi ? J'existe aussi hein, et en plus j'ai pas la Force.

    Bloli : Le Côté Obscur comme le Lumineux influencent aussi les personnes non réceptives à la Force. Tu n'avais pas dit toi-même en arrivant sur No'Erda que tu ressentais un inhabituel
    bien-être ?

    Huge : Mmmh… Mouais… Un point pour vous.

    Bloli : De plus, je préfère le garder avec moi aussi pour éviter de le laisser disponible à Ceno. Apparemment le cristal l'a attiré à lui, il est tout à fait possible qu'il cherche à se procurer l'holocron, même contre sa volonté. C'est plus prudent de l'avoir sur nous que de le laisser dans un coffre.

    Shina : Il a été un peu mon Maître, je le connais assez pour savoir qu'il cherchera à coup sûr à obtenir l'holocron.

    Huge : Je veux bien faire partie des gardiens, avec moi les Mandos auront de leurs dents à bouffer.

    Jaina : Huge arrête, tu tiendrais pas une minute face à lui. Je sais que t'apprends le CQC avec oncle Frank mais tu es très loin d'avoir un niveau équivalent à celui de Ceno en lutte, et au blaster il est connu à l'Académie pour être bon tireur. Sans compter la Force et son sabre.

    Huge (pensant) : *Un jour, peut-être… J'espère…*

    Après quelques heures, le groupe arriva enfin à Ajelserum, séparé préalablement des Vong pour éviter la panique. Le Roi erdian les accueillit, Bloli lui expliqua ce qu'il s'était passé et quelle ne fut pas la surprise du souverain en apprenant ce récit ! Il fit immédiatement chercher le Père puis invita rapidement le Chancelier pour des pourparlers ; Bloli allait les accompagner pour représenter Kaarde.

    Huge (à Jaina) : T'y vas pas ? Tu es quand même la pada de Kaarde.

    Jaina : Oh non, moi les trucs politiques ça me gave ! J'ai envie de faire des courses sur la planète pour ramener des souvenirs. Ils ont un vin super bon, celui qu'ils nous ont fait boire, et comme mon parrain est un grand amateur de vin je suis sûre que ça va lui plaire ! Et toi ?

    Huge : Je sais pas, faut pas que je me fasse trop remarquer mais un souvenir ça me tente bien aussi. Par contre, on va payer avec quoi ?

    Jaina : Euh… bonne question. Bon attends, on choisit déjà nos trucs et après on voit pour le paiement ! Shina, tu veux m'accompagner ?

    Shina : Ouais ! Et toi, Eckmül ?

    Eckmül (absent) : Euh… Je… Je sais pas…

    Plus tard, environ deux heures, les padawans avaient fini de trouver ce qui leur plaisait et s'étaient retrouvés dans leurs chambres : Jaina avait effectivement trouvé de l'excellent vin, goûté elle-même, pour son parrain, et pour elle une couverture en pelage d'hipparion blanc, très douce, pouvant tenir chaud l'hiver et ne rien chauffer l'été pour rester esthétique. Shina avait aussi pris une couverture, mais plutôt dans les tons beiges. Huge, quant à lui, hésitait encore à se faire forger une épée ou une grande dague.
    C'est alors que les deux jeunes filles reçurent un message de Bloli leur demandant de la rejoindre dans le grand hall du château. Tous les padawans et Huge s'y rendirent et trouvèrent la Maître Jedi.


    Bloli : Bien, les négociations se sont bien passées.

    Jaina : Alors ? Qu'est-ce qu'on fait ?

    Bloli : Pour ce qui est de nos réfugiés, ils acceptent d'en loger sous certaines conditions : que les arrivants acceptent de vivre selon le mode de vie erdien, c'est-à-dire accepter de se passer de la technologie, les blasters, etc. Les réfugiés doivent aussi respecter les lois et si jamais il y a des débordements, les Erdians n'hésiteront pas à punir.

    Huge : Sans technologie ?? Dur…

    Bloli : Concernant le cristal, ils veulent que nous l'emmenions loin de la planète, de préférence pour le détruire mais ils disent qu'une fois que nous partirons de No'Erda, ce sera notre problème. C'est un conseil qu'ils nous donnent. Au niveau politique, seul le royaume de Tanavic – celui dans lequel nous sommes – a été représenté lors de cette conférence, No'Erda ne peut donc pas être intégrée à la République tant que tous les souverains de la planète ne se sont pas entendus là-dessus.

    Jaina : Ah bon ? C'est assez bête, s'ils ont un problème on peut toujours venir les aider. Et puis il y a des connaissances sur la Force à échanger entre nous.

    Bloli : Intégrer la République apporte des avantages mais aussi des inconvénients, je les comprends. Quant au "jumelage" que nous pourrions avoir, j'ai essayé de penser comme Kaarde et ai réussi à obtenir gain de cause : nous aurons un Bureau Jedi au sein d'Ajelserum, qui sera le seul endroit où la technologie sera autorisée pour pouvoir maintenir le contact avec le Temple. Nous avions fait ça dans les années 160, lorsque le Temple avait été détruit et que l'Ordre avait déménagé sur Ossus, nous avions gardé un Bureau près du Sénat, et ça avait fait ses preuves. Nous y enverrons un groupe de Jedi pour tenir le BJ ici ; (désignant l'holocron) vu ce que nous avons fait pour No'Erda, le Père et le Grand Prêtre ont estimé qu'ils nous devaient bien cette faveur.

    Eckmül : Et pour Ceno ?

    Bloli : Je n'ai pas tout à fait compris… Apparemment ils vont lui faire faire des tests, un genre d'épreuves pour montrer que c'est un guerrier et que nous devions le considérer comme tel. À mes yeux il a toujours été comme ça, même si je ne le connais pas beaucoup…

    Eckmül : Mais c'est pas à eux de décider comment doit être Cenovii ! Ils l'emprisonnent déjà suffisamment comme ça !

    Bloli : Calme-toi, Eckmül. J'ai dit que je ne savais pas exactement ce qu'ils voulaient. Tout ce que j'ai compris avec certitude, c'est qu'il allait passer son épreuve dans une arène et que nous y serons conviés. C'est ce soir, avant le coucher du soleil : ils disent que la lumière est belle pour faire un beau combat.

    Ce message a été modifié par: Huge le 18-06-2014 00:00

    mardi 17 juin 2014 - 23:52 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    L'heure approche. Ceno va enfin pouvoir sortir de la cellule de méditation où il a été enfermé. Etrangement, l'influence du côté obscur s'est comme évaporée. Il se sent mieux, à nouveau lui-même. Pourtant cette expérience l'a un peu transformé, lui a ouvert les yeux, il porte un nouveau regard sur lui-même. Le Père a raison, Cenovii est différent des autres Jedi, et il est temps qu'il l'accepte.

    Les portes de la salle s'ouvrent, laissant entrer le Chancelier Mahan, escorté par Bloli Meyst et quelques Templiers. Ceno s'incline légèrement afin de montrer une marque de respect au Chancelier avec qui il a combattu lors de la guerre du SEZ, alors que le Sullustéen était encore grand Amiral de la République. Les trois Galactiques se réunissent en cercle, les Templiers restent en arrière.

    Mahan - Bonjour Chevalier.
    Ceno - Chancelier, Bloli. Quelle est la situation?
    Bloli - Le cristal du lac a été enfermé dans un holocron grâce à l'aide des Vongs.
    Ceno - Alors vous avez réussi... Pas mal... Et maintenant?
    Mahan - Nous avons entamé des négociations avec les Erdiens. Il semble que nous puissions trouver un terrain d'entente. Cela dit, ils ont des doutes à votre sujet. Votre appartenance à notre Conseil les a d'ailleurs beaucoup étonné.
    Bloli - Ils pensent que tu es un guerrier, et que les guerriers ont leur place au combat, pas en politique.
    Ceno - . . .
    Mahan - Nous savons que vous êtes un Jedi avisé, Padme Naberry elle-même vous a légué sa place, je ne tiendrai donc pas compte de leur avis.
    Ceno - Vous devriez...
    Bloli - Ceno? Qu'est-ce que tu veux dire par là?
    Ceno - Je pense que le Père a vu juste. Mon exposition au cristal m'a fait prendre conscience de ma nature. Mon enseignement Jedi me permet d'être plus maître de mes émotions, mais refouler mes instincts s'avère dangereux. Je suis un Jedi, mais un Jedi combattant, un Jedi de terrain.
    Mahan - Vous pensez vraiment ce que vous dites?
    Ceno - Oui. Je vous annonce officiellement que je démissionne du Conseil.

    Cette nouvelle stupéfait Mahan et Meyst, qui ont un peu de mal à y croire.

    Mahan - Cette décision est trop hâtive et me paraît influencée par les derniers événements.
    Ceno - J'ai eu tout le temps d'y réfléchir, Chancelier. Ma place est au front, en cas de conflit, pas autour d'une table.
    Mahan - Nous en reparlerons plus tard... Pour l'instant, ils nous ont invité à assister à votre épreuve. Nous n'avons pas tout compris à ce propos.
    Bloli - En effet, pourquoi devrais-tu t'y soummettre alors que nous non?
    Ceno - Pour la même raison qui me pousse à quitter le Conseil. Ma "différence" a mit en péril nos relations avec les Erdiens. C'est pour ça qu'ils veulent m'éprouver. Cet événement est déterminant. Si j'échoue, leur confiance en nous sera réduite.
    Bloli - Mais tu n'échoueras pas!
    Ceno - Je n'ai aucune idée de ce qu'ils me réservent...
    Bloli - Ils ont parlé d'un combat, essaye de ne pas faire un massacre.
    Ceno - . . . Je vois.
    Mahan - N'oubliez pas que vous nous représentez. Nous serons tous là pour vous supporter.

    L'avenir reste assez flou. Personne ne peut prévoir si Ceno se montrera digne de Maturinn, ou cédera au Sombre, mais c'est au combat qu'il révèlera sa vraie nature. C'est alors que le Père pénètre dans la salle avec ses suivants. Il s'approche du trio, de Cenovii en particulier, il le fixe longuement puis l'enjoint à le suivre.

    Le Père - C'est l'heure.
    Ceno - Très bien. Allons-y.

    mercredi 18 juin 2014 - 01:31 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    "Ici-gît, feu la santé mentale de Tyria Sarkin..." Voilà tout ce qui me traversait l'esprit pendant que je la regardais...

    Tyria: Ce prototype n’est pas une arme. Il n’a pas été conçu comme tel. Tu veux réellement savoir ce que je fais ? Je me débats toute seule pour essayer de reprendre le contrôle sur une situation qui m’échappe complètement. Avec Anjel, nous retrouverons notre organisation. Et je les empêcherai de s’en prendre à quelqu’un qui ne le mérite pas ! Maintenant, veux-tu me faire le plaisir de me détacher parce que ça ne m’aide pas à rester calme. Et que la dernière chose dont on ait besoin est que je fasse une « petite crise. »... Ou est ce que tu vas?! Terrik !! TERRIIIIIIIIIK !!

    J'avais besoin de temps pour réfléchir... Et je ne la détacherai pas tant que je n'aurai pas les idées un peu plus claires... Je fermais la porte de la cabine et la laissais vociférer de tout son saoul.

    Je me dirigeais vers la cabine de Weedge. Kyrio était restait prés de lui et méditait afin de recouvrer ses forces. Le jeune zabrak était toujours prisonnier d'un sommeil agité... Loin d'être autant habitué que Sarkin à des substances illicites, la drogue lui avait fait un effet bœuf...

    Restait Mimi.. je ne savais trop que penser... Et j'étais très lasse... Elle était en train de jouer au Dejarik avec Marmotte... Je décidais de repousser notre conversation à plus tard.

    Je gagnais mes propres quartiers pour m’effondrer sur mon lit. Le sommeil me prit rapidement.

    Un désert... L'air et brulant. Les soleils jumeaux sont à leur zénith. Aucun doute, me voici sur Tatooine. Face à moi se trouve un zabrak. Bien plus âgé que Weedge, il s'agit de la version originale de mon cher fils : Clickman.

    Ce sont des cris ou plutôt des vociférations qui me sortent de mon sommeil. Sabrelaser au point je sors de ma cabine :

    Mimi : Mam’s ?
    Ange, en hurlant aussi fort qu’elle le pouvait : Bordel de m**** !
    Mimi : Mam’s…

    J'assistais, j'avoue, assez hilare à la conversation... Ainsi Solo allait nous rejoindre... Voilà qui allait rajouter du piquant... Et qui n'était pas pour me déplaire.

    Je me dirigeais ensuite lentement vers la cabine de Sarkin. Elle s'était arrêtée de hurler, mais son expression était indéchiffrable.

    Mirax: Je commence à y voir plus clair, contente que cette fois tu ne te sois pas défilée.
    Tyria : je me suis pas défilée la dernière fois je suis venue aidée et vous m'avez pas proposé de prendre le thé après du coup, je suis rentrée chez moi.
    Mirax : Et tu m'a droguée.
    Tyria : Tu m'aurais collé au train.
    Mirax : Et si j'avais voulu t'inviter à prendre le thé?
    Tyria : Tu l'as pas fait alors on saura pas.
    Mirax (inspirant à fond pour garder son calme) : Tu m'as pas laissé le temps de te demander.
    Tyria : Si on a eu le temps de se saouler alors t'as eu le temps.
    Mirax : J'appelle pas boire 3 Brandys se saouler. Surtout quand on est la fille ou la maîtresse de Baaaaaaal
    Tyria : T'as perdu connaissance.
    Mirax : A cause de ton huile de meerde !!
    Tyria : Mais elle est très bien cette huile. T'avais qu'à boire de la bière ithorienne
    Mirax : Je bois pas de la bière de fillette !!
    Tyria : Dixit celle qui a perdu connaissance.
    Mirax : Dixit celle qui a fini dans une mine.
    Tyria : Ça a été très libérateur de caillasser dans une mine.
    Mirax : Tu m'en dira tant... C'est là bas que t'es venue l'idée de deforciser la Galaxie?!
    Tyria : Nope. C'est venu autour d'une bière.
    Mirax : Avec qui?
    Tyria : Tusk.
    Mirax : Et lui il sort d'où? De la mine?
    Tyria : Oui, on s'est enfuit ensemble.
    Mirax : Et donc tu décides de deforciser la Galaxie avec le premier esclave pouilleux trouvé dans une mine?
    Tyria : Tu serais surprise des gens qui peuvent se retrouver dans ces mines.
    Mirax : Tu as une drôle de manière de parler de ce type? Ça serait pas ton mec?
    Tyria : Non.


    Elle soutint mon regard. Et cachait drôlement bien ses pensées dans la Force. Un long silence plana, puis je soupirais, résignée. J'entrepris de la détacher.

    Mirax : Pas d'entourloupes je te préviens...

    mercredi 18 juin 2014 - 22:38 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    No'Erda

    thème musical

    "Quand je repense à tout le chemin que j'ai parcouru, une vie d'épreuves, et je n'avais jamais eu de réponse claire à mes questions...
    Mais tout a changé, grâce au Cristal, et au Père.
    Être exposé à autant d'obscurité, puis autant de lumière, m'a aidé à faire la part des choses.
    Je ne m'arrêterai pas là... Ce n'est pas encore le dernier chapitre.
    Même si Baaaaaal n'est plus, il me reste de nombreux combats à mener. Si je me suis engagé après des Jedi, c'est pour faire régner la justice, l'équité, pour que les innocents ne périssent pas de leur faiblesse...
    Rien d'autre ne compte. Je n'ai pas le droit d'abandonner.
    Je dois avoir confiance en mes amis, en leurs décisions, ils savent ce qui est juste.
    Qui suis-je réellement? Pourquoi la Force m'a t'elle tracé ce chemin?
    Je crois avoir la réponse aujourd'hui.
    L'Ordre Jedi est Sagesse... Et moi, je suis le Sabre de l'Ordre Jedi."



    Les portes s'ouvrent... La clameur grondante se fait claire. Une vive lueur orangée vient frapper le casque du Mandalorien. Il pénètre d'une marche lourde dans une immense arène à ciel ouvert. Un air guerrier supporté par des chœurs est couvert par la foule de spectateurs en liesse. C'est grandiose, un lâché d'oiseaux sauvages suit l'entrée de l'étranger. Il remarque bien vite une tribune spéciale où le Roi et ses invités sont réunis. Il y constate la présence Jedi, et ressent leur soutien, cela le réconforte en cette heure fatidique.

    Mais pas le temps de se déconcentrer, car il semble que les choses sérieuses vont très vite démarrer, lorsqu'il s’aperçoit que l'immense porte qui lui fait face, commence déjà à s'entrouvrir. Une fois grande ouverte, dans un premier temps il ne se passe rien. Les Erdiens savent apparemment ce qu'il va se passer. Ceno ressent qu'un adversaire coriace et apprécié des autochtones va faire son apparition.

    Une masse imposante commence à se dessiner dans l'ombre. Puis elle prends petit à petit la forme d'une bête quadrupède. D'un grand bond, elle sort de l'obscurité et révèle sa monstruosité au grand jour, sous les acclamations d'un public plausiblement très friand de ce genre de spectacle. C'est un Vornskr. Mais celui-là est gigantesque.

    Ceno - Quoi, ils se foutent de moi? C'est ça l'épreuve?

    Le Mando-Jedi s'attendait à voir débarquer un adversaire doué de conscience, mais c'est à un animal d'une férocité extrême auquel il est opposé. Il ne comprends pas bien où les Erdiens veulent en venir, sauf qu'il n'a pas le temps d'y penser plus de deux secondes, car la bête, qui rugissait vers la foule depuis son entrée, a repéré le Jedi de l'autre côté de l'arène.

    Elle l'observe une seconde, et commence à se ruer sur lui, à toute allure, avec l'intention d'en faire son casse-croûte. Celui-ci évite le premier assaut d'un large saut qui le fait atterrir dix mètres plus loin. Le Vornskr se retourne, et repart à l'attaque.

    Ceno - Ho non tu ne me boufferas pas!

    Il effectue à nouveau un grand bond pour esquiver un coup de patte rageur, qui néanmoins le frôle de justesse, soutirant un "Houuuu" très sourd dans les gradins. Les Jedi, et particulièrement la padawan Shina, commencent à se faire un peu de soucis.

    Shina - Mais... Comment va-t'il se défendre face à ce truc?!
    Bloli - C'est vrai qu'il n'a plus de sabre laser depuis sa dernière confrontation avec Baaaaaaal.
    Jaina - Ne vous inquiétez pas, il a plus d'un tour dans son sac!
    Eckmül - Allé Maître!!!!

    Ils ne quittent pas des yeux le centre de l'arène, dans laquelle le Chevalier en armure exécute un nouveau saut pour échapper à une énième offensive du monstre. Cette tactique lui permet de mettre à profit chaque instant de répit pour réfléchir à la suite. Il va être difficile de ne pas mettre l'animal symbolique hors d'état de nuire sans recourir à des moyens explosifs qui l'éparpilleraient un peu partout. Mais le Mando souhaite faire les choses proprement, et respecter son adversaire, bien qu'il ne soit qu'une créature enragée, les détonateurs et les missiles sont exclus.

    "Réfléchis Ceno... Le protéisme ne me fera pas gagner ce combat!"

    Il concentre alors la Force autour de lui, puis dans le creux de ses mains, faisant appel à tout son pouvoir, il les brandit vers l'avant et tente de balancer une vague de Force sur le Vornskr. Mais ce-dernier n'est pas plus affecté que ça, il file droit sur Cenovii, perçant l'attaque de Force de part en part, enchaînant de morsures en coups de griffes.

    Le Jedi se déporte sur le côté d'un en su ma, puis prends une impulsion pour passer de l'autre côté de la bête, mais cette fois son saut est moins haut, une queue virevoltante le fouette violemment et le met à terre. Heureusement, le beskar'gam protège son porteur du poison. Aussitôt le prédateur fait volte-face et attaque le Jedi toute gueule devant!

    Ceno intercepte la mâchoire du monstre, agrippant fermement son museau, d'immenses crocs sont à deux doigts de se refermer sur sa tête. Plaqué au sol, le Vornskr déchaîné sur lui, Ceno est dans une très mauvaise posture, et n'arrive pas à s'en défaire, malgré sa force surhumaine assistée par ses implants cybernétiques.

    Shina - Ho NON! Maître il faut faire quelque chose!!
    Bloli - On ne peut pas intervenir...

    Pendant que les Jedi se font peur, le Roi, le Père et tous les Erdiens semblent porter le plus vif intérêt au spectacle. Toujours aux prises avec la mâchoire de l'animal, Ceno n'a d'autre choix que d'utiliser une des fonctions de son armure. Il commande l'activation de ses réacteurs, et, en les poussant au maximum, parvient à prendre le dessus sur le puissant Vornskr, il s'en défait et prends de l'altitude pour reprendre son souffle.

    L'assemblée s'est subitement tue, subjuguée par l'envol de l'étranger, qui paraît avoir des flammes dans le dos, sous ses pieds et dans la paume de ses mains. Un phénomène que la plupart d'entre eux ne comprennent pas.

    Il faut en finir rapidement! Plus l'affrontement dure, plus Ceno se fatigue. Il compte mettre le terrain de l'arène à profit, les quelques piliers qui le jonchent feront l'affaire. Il utilise la Force et fragilise l'un d'eux à sa base, avant de redescendre à une quinzaine de mètres de la créature, au placement optimal.

    Sans attendre, la bête furieuse repart à l'assaut, le Jedi lance alors une poussée de Force sur le pilier au moment opportun. Celui-ci s'écroule entièrement sur le Vornskr au moment où il passait dessous. Il se fait écraser par l'éboulement, finit par lâcher un dernier grognement de douleur qui ferait presque pitié à Cenovii.

    Un nouveau "Hoooo" secoue tout le public... Le monstre n'est pas mort, non, mais bien assommé, il ne se relèvera pas de si tôt. Après quelques secondes de silence, la foule acclame le Guerrier, et les Jedi sont soulagés... Mais pas pour très longtemps...

    Bloli - Vous voyez! Il a réussi!
    Eckmül - Ouais super Maître! Vous êtes le meilleur!!!
    Le Roi - Belle performance, mais satisfaites de peu.
    Le Père - La bestia n'est que la première épreuve.
    Shina - Heu... Quoi?
    Le Roi - Les gardiens vainquent la bestia pour se montrer digne d'un vrai combat.
    Shina - Un... Vrai... Combat...?

    Le Mando-Jedi se détends, satisfait de sa prestation, même s'il a failli y passer. Il détourne son attention sur la tribune qui étrangement reste impassible, comme si ce n'était pas terminé. Ses interrogations se renforcent quand il perçoit nettement l'inquiétude de ses amis ne pas faiblir.

    Puis, tandis qu'il semblait y avoir un grand silence autour de lui, Ceno entend distinctement un fracas de ferraille. Il se retourne et découvre un immense gladiateur, avançant d'un pas sûr dans l'arène, frappant son épée sur son bouclier, supporté par toute la foule erdienne. Une énorme puissance dans la Force émane de lui.

    "Haar'chak, v'là aut'chose..."


    A suivre!

    -------------------------------------
    Mandalorien de Nar'Shaddaa
    Chevalier en armure
    Maitre de Keller et d'Eckmül

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 19-06-2014 21:52

    jeudi 19 juin 2014 - 21:45 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17321 Crédits Modo

    A peine arrimé au Terrik's Fantasy je fonçai à la rencontre de mon ancienne padawan sans me préoccuper des présences de Mimi, Kyrio, et Weedge.
    La confrontation que j'attendais et redoutais depuis près de quatorze années fut aussi déplaisante que je le craignais. Tyria avait culpabilisé de ne pas s'être trouvée à la place de son mari comme elle aurait dû, et pour avoir tout refoulé en elle sans chercher l'aide des autres. Pour cette terrible erreur elle était passée du Côté Obscur.
    « Celle que nous combattons en ce moment fut avant tout mon élève. De ce fait elle reflète ce que je suis, ses erreurs deviennent mes erreurs et je dois les réparer du mieux possible. » avais-je dit à l'époque, et ses erreurs je n'étais pas prêt de les oublier. Tentative d'assassinat sur les padawans du Chu'huntor, meurtre de deux Jedi dans le système Kuat, crash d'un croiseur stellaire sur le Sénat avec son lot de victimes, plus les tentatives de meurtres sur Mirax et moi-même, et la trahison, et le mensonge. Lourd bilan.
    Je m'étais déjà montré sans pitié contre mes adversaires pour moins que ça. Mais Tyria était ma première padawan, elle avait été comme ma fille, une de mes toutes premières amies à l'époque où je ne côtoyais que Pad et Bloli. J'avais donc désiré à tout prix savoir pourquoi elle avait mal tourné, dans l'espoir fou de pouvoir lui pardonner.
    A présent que j'avais enfin mes réponses, que je savais qu'elle s'était détournée du Côté Obscur, j'étais débarrassé d'un poids immense.

    Mais avec Tyria Sarkin, les ennuis n'étaient jamais loin.

    Moi. - Ta... fille ?

    Tyria. - Oui, j'ai une fille de cinq ans, maintenant. Je suis contente de voir que ça t'affecte plus que le prototype de déForcisation, d'ailleurs.

    Moi. - Le prototype de QUOI ?!

    Tyria. - Et zut...

    Elle me résuma rapidement l'objectif de son organisation et la façon dont elle avait été trahie, ainsi qu'elle l'avait tantôt expliqué à Mirax.

    Tyria. - ... et au fait, merci de m'avoir dédié un holocron ! C'est grâce à ça que mes anciens collaborateurs m'ont démasquée.

    Moi. - L'holocron volé au Temple... c'était eux ?! Je... ça n'aurait jamais dû arriver, Tyria. Ils ont profité de ce que les défenses du Temple étaient affaiblies par la bataille contre Baaaaaaal !

    Tout de même, un holocron ne pouvait fonctionner sans être activé par un Jedi, ce qui pouvait expliquer la détention de Kyrio par cette organisation. Tyria avait-elle trempé dans l'enlèvement de Kyrio ? Je décidai de ne pas aborder le sujet. Mirax s'en était certainement déjà chargée.

    Tyria. - N'empêche, tu y as balancé tout à mon sujet... mon vrai nom, ma parenté avec le croquemitaine, même mon ancien sobriquet de Black Baccara, apparemment ! Pourquoi ?

    Moi. - Laisse-moi t'expliquer... pendant la guerre du SEZ j'ai côtoyé ton père assez longtemps pour comprendre qu'il jouissait d'une grande longévité héréditaire, dont tu...

    Tyria. - Attends... tu me dis que feu mon papounet était une sorte de Yoda humain ?

    Moi. - Oui, la sagesse et la sobriété en moins, et j'en ai déduit que tu bénéficiais certainement de la même longévité...

    Ce n'était pas très délicat de ma part de le lui apprendre ainsi. Surtout que je n'avais pas le temps de lui laisser digérer la nouvelle.

    Moi. - ... en plus de ça l'ennemi a misé sur la blessure laissée par ta trahison et un clone à ton effigie pour tenter de m'éliminer, et Baaaaaaal m'a révélé que tu avais survécu à votre affrontement sur Dantooine. J'ai alors décidé de tourner la page.

    Tyria. - Donc l'holocron, c'était pour le souvenir ? Pour ma postérité ?

    Étrangement c'était à présent à mon tour de justifier mes actes auprès d'elle.

    Moi. - Non... par prudence. J'ai redouté que tu réapparaisses un jour, longtemps après ma mort, aussi puissante et dangereuse que ton père. J'ai alors entrepris de compiler tout ce que je savais sur toi dans cet holocron pour aider les futures générations de Jedi à faire face.

    Tyria. - Eh bien, la confiance règne !

    Moi. - Il semblerait que moi aussi je te doive des excuses, en fin de compte. Je suis sincèrement désolé, Tyria... parles-moi un peu de ta fille, tu dis qu'elle est entre les mains de ceux qui t'ont trahi ?

    Tyria. - Quand j'ai repris connaissance, la station était vide. Je pense qu'ils ont évacué tout le monde - Sam comprise - vers une base de repli que je ne connais pas.

    Moi. - Elle s'appelle donc Sam... Tu penses qu'ils veulent l'utiliser comme otage contre toi ?

    Tyria. - Si elle ne sert que d'otage, je m'estimerai heureuse.

    Moi. - Tu penses qu'ils veulent donc lui faire du mal à cause de son ascendance avec toi et Baaaaaaal ?

    Tyria. - Antilles en sera capable. Tusk... Je ne m'attendais même pas à ce qu'il me tire dessus.

    Moi. - Et où est le père de cette petite ?

    Tyria. - Hum...

    Moi. - Hum ?... Oh ! Attends... le père est l'un d'eux, c'est ça ?

    Tyria acquiesça silencieusement en baissant les yeux, gênée.

    Moi. - Je ne voudrais pas être à ta place.

    Tyria. - Je commence sérieusement à me demander si je verrais le bout de cette journée.

    Moi. - Tu le verras... Mirax et moi y veillerons.

    Tyria. - Euh... qu'est-ce que vous allez faire de moi, à ce propos ? Me livrer à la justice ? Je sais que je l'ai amplement mérité.

    Moi. - Franchement, il y a fichtrement plus important à faire pour un petit groupe de Jedi dans les Régions Inconnues, comme... neutraliser un prototype de déForciseur, remettre la main sur un holocron volé, et secourir une petite fille ! :cli:

    Tyria. - Après tout le mal que je t'ai fait ?

    Moi. - Comme je te l'ai dit, j'ai tourné la page. Tu nous as sauvé la mise contre Baaaaaaal, et nous avons besoin de toi, Tyria. Toi seule peut nous aider à retrouver ces hommes... D'ailleurs je crois que... ceci... pourrait t'être utile.

    Je lui tendis alors deux sabres laser sortis de sous ma bure. Les deux sabres qu'elle m'avait laissés sur Coruscant après la mort de Baaaaaaal.

    Tyria. - Au fait, qu'est-ce qu'est devenu ce clone de moi-même dont tu parlais ? Celui de la Guerre du SEZ ?

    Moi. - Hum...


    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 21-06-2014 01:03

    samedi 21 juin 2014 - 00:59 Modification Admin Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Si Sarkin croyait que j'allais partir bien sagement, elle se trompait lourdement. J'allais donc m'installer dans mon cockpit pour écouter la conversation entre Kaarde et son ancienne Padawan.

    Tyria : Ce n'est pas tout. Mon organisation a disparu avec ma fille.

    ...

    Je coupais l'intercom.... Aveuglée par ma colère, j'avais agressé Tyria, l'avait droguée, alors que depuis le début tout ce qu'elle voulait était retrouver sa fille... Ainsi elle avait une fille...Comment en étions arrivé là? Je lui en voulais pour Dantooine, pour Coruscant, pour Kyrio... Mais à l'écoute de sa conversation avec Kaarde j'avais enfin compris à quel point elle avait souffert, et depuis le combat avec Baaaaaaal j'avais perdu ça de vu... Mon comportement avait été assez nul...

    Je quittais le cockpit pour me diriger vers la cabine de Weedge. Kyrio était allé s'étendre dans une autre chambre. Le Clone dormait toujours. J'invoquais la Force pour tenter de toucher son esprit.... quel qu'il soit...

    Tatooine à nouveau. Clickman se tient devant moi. Comme dans mon rêve... Mais était-ce vraiment un rêve?
    Clickman : Non Man, ce n'est pas un rêve, que l'on se retrouve dans le Système ou je suis retournée à la Force. C'est d’ailleurs là bas que je souhaiterais que tu emmène Weedge.
    Mirax : Mais pourquoi Tatooine?
    Clickman : Mon intervention contre l'artefact Sith m'a considérablement affaibli. Je dois retourner d'où je suis venu, mais avant ça, je dois transmettre une dernière chose à Weedge...

    Je revins à moi lentement. Le Padawan dormait toujours, mais son sommeil semblait plus serein.

    Je tournais la tête, Sarkin se tenait dans l'encadrement de la porte, elle fixait Weedge avec une expression indéchiffrable. J'aurais voulu lui dire que j'étais désolée. Que j'étais prête à tout pour l'aider a retrouver sa fille... Mais ça aurait été la trahir une fois de plus en avouant que j'avais écouté sa conversation avec Kaarde.

    On gardait le silence, on ne se regardait pas... A quoi pouvait-elle bien penser? A un passé plus heureux? A sa fille?

    Marmotte se mit alors à biper de façon frénétique. Un vaisseau venait de sortir de l'Hyperespace !!

    Je me précipitais vers le cockpit suivie de prés par Tyria. Kaarde, Mimi, et Kyrio ne tardèrent pas...

    Mimi : Oh non...

    L'Angel's Fury se dirigeait droit vers nous...
    -------------------------------------
    Jabinette.
    "A Chaque fois que tu actives ton sabrelaser, considére non pas qui tu vas tuer... Mais qui tu vas laisser en vie!"
    Que la Force des FF soit avec toi.

    Ce message a été modifié par: Mirax_Terrik le 23-06-2014 22:25

    lundi 23 juin 2014 - 22:10 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6493 Crédits

    Je me réveillais brusquement.

    Avec un mal de tête comme jamais. Il y avait de l'agitation sur le vaisseau. J’étais seul dans la chambre, toujours attaché sur le lit, dans l'impossibilité de m'en défaire. Les liens était comme imperméable a la Force, impossible d'utiliser la télékinésie. Nécessaire... et prudent.

    Je ferme les yeux. Je tente de me concentrer pour apaiser cette douleur au crane qui était violente. La présence obscure au fond de moi était toujours présente, quoi que plus faible. Mais perceptible. Donc de fait je représentais toujours un danger. Cette présence tentait de prendre l'avantage, mais pour le moment j'avais le contrôle. Pour combien de temps ?

    Je peinais à focaliser la Force, cet autre esprit au fond de moi agissait comme un bruit, une nuisance, dont tu ne pouvais te départir. Et ce bruit étant DANS ma tête, je n'arrivais à que peu de chose. Ça allait être compliqué. Je devrais réussir a isoler cette présence au fond de moi. Par moi même, sans l'aide de Clickman. Je vais devoir trouver un moyen, et sans holocron. Je crois être dans une situation assez inédite. Je devrais peut être en écrire un, d'ailleurs. J'en parlerai a ma mère.

    Je pu quand même étendre mes perceptions, de façon modérée certes, autour de moi, jusqu'au cockpit, heureusement proche. Je n'arrivai pas a percevoir le vaisseau entier, impossible avec ce « bruit ». Mais je pu percevoir dans le cockpit la présence de ma mère et sentir Kyrio, Mimi... et.. Tyria ? Elle nous avait donc rejoint.. et Kaarde ? Quand était-il arrivé ?

    Et depuis combien de temps je dormais, en fait ?

    Tout le monde était agité, et semblait s'inquiéter... un autre vaisseau approchais, et entra presque en collision avec nous. Je devais être dans la chambre proche du sas d'ancrage.

    Je perçu une présence, qui me disais quelque chose, mais que je n'arrivais pas à mettre un nom dessus.

    Mais tout ce que je percevais, c’était une tornade en approche. Et les 5 présences dans le cockpit semblaient plutôt anxieuses à la rencontre qui allait se produire... Voir pire pour certaines.

    mardi 24 juin 2014 - 01:29 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Star Wars Celebration Europe 2023

07 avril 2023 - 10 avril 2023

Celebration

Encyclopédie

  • Commandant Baccara --- Le Clone 1138 alias Baccara intègre la première génération de Commandants Clones entraînées personnellement par Alpha, un ancien ARC Trooper. (Personnages - Ancienne République)
  • Wion Dillems --- Wion Dillems était un humain, pilote de l'Alliance Rebelle (Personnages - Rebelles)
  • Conseil Royal Naboo --- Lorsque la ville de Theed fut fondée 800 ans avant la Bataille de Naboo et que le Palais Royal fut édifié afin de servir de lieu d’exercice du pouvoir, il fallut créer un organisme servant à la fois d’intermédiaire entre le souverain élu et son peuple, ainsi que de garant des institutions démocratiques : c’est ainsi que fut créé le Conseil Consultatif, plus communément appelé Conseil Royal de Naboo. (Organisations - Politiques)
  • Pezzle --- Cet homme accusa Lope d'essayer de pirater une affaire qu'ils avaient eue, pendant l'entrevue de Lope avec Arwen Cohl. (Personnages - Mercenaires)
  • Dagobah --- La première apparition de la planète Dagobah est dans le film : L'Empire Contre Attaque. C'est la planète où s'est réfugié le vieux Maitre Jedi Yoda après que les Jedi furent tués par l'Empire. (Planètes & Lieux - Planètes)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2022 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide