Le Temple Jedi 5 (page 70)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Doc et moi étions assis dans l'herbe devant une fontaine. Tout en sirotant la tisane qu'il m'avait préparé; je songeais à l'époque plus simple ou il était mon Padawan et ou prés d'une fontaine semblable il s'amusait à modeler des visage dans l'eau avec la Force.

    Je me remettais doucement du choc. J'avais expliqué les faits à Doc qui à son tour restait silencieux. Tout comme pour moi ça faisait pas mal de choses à digérer d'un coup...

    Ses paroles m'avaient apaisées, il faudrait sans nul doute que je médite de longues heures avant de retrouver la sérénité, mais il m'avait donné pas mal de pistes à explorer.... Il était devenu bien plus sage.

    Je ne me sentais pas prête à retourner dans l'infirmerie.. Polux allait avoir besoin de sa famille. Contrairement à Weedge qui n'était pour rien dans sa "résurrection", Po avait une grande part de responsabilité dans son retour... Je n'étais pas sure d'en connaître encore tous les tenants et les aboutissants. Il avait cependant payé le prix de son erreur en étant torturé par ses doutes et ses remords de manière si violente. Il lui faudrait du temps pour se remettre d'un tel traumatisme. Du coup en remettre une couche supplémentaire ne serai pas nécessaire. Ce qui étais certain c'est que je ne le laisserai pas retomber dans ses vieux travers pour l'alcool et les épices....

    Doc (Lisant dans mes pensées) : Ne mets pas la barre trop haut non plus...
    Mirax : L'espoir fait vivre... Mais s'il pouvait éviter de répéter les mêmes erreurs...


    C'est sur ces paroles que Tyria nous rejoignit. Je m'attendais à une invective sévère de Tyty, mais elle semblait des plus zen.

    Tyria : Weedge lui a donné un sédatif, on est tranquille pour quelques temps. C'est bon Terrik t'encaisse mieux?
    Mirax : Ça ira mieux après une bonne cuite mais je survivrais... comme d'habitude.
    Tyria : J'ai peut-être une solution pour le calmer. Grëhata arrive avec Sam et le bébé zabrack. Peut-être que ça l'apaiserait un peu.
    Mirax : C'est une idée...

    -------------------------------------
    Jabinette.
    "A Chaque fois que tu actives ton sabrelaser, considére non pas qui tu vas tuer... Mais qui tu vas laisser en vie!"
    Que la Force des FF soit avec toi.


    Ce message a été modifié par: Mirax_Terrik le 20-10-2014 21:31

    lundi 20 octobre 2014 - 21:28 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17321 Crédits Modo

    La Force avait vraiment un étrange sens de l'humour... et peu de pitié envers son humble serviteur aux coudes brisés et au visage gonflé et fracturé. Même pas le temps d'atteindre une cuve bacta que je me retrouvai avec un étrange cas de résurrection sur les bras (cassés).
    Je sortais de la chambre du jeune zabrack avec Weedge, consultant un databloc que mes coudes rudement remis en place par Mirax avaient peine à lever.

    Moi (sur le databloc). - C'est insensé ! Cette commotion cérébrale est bien trop grave, il devrait être... !

    Weedge. - Mort ? Vous pensez que l'esprit de Polux a pris possession du corps de ce jeune zabrack ?

    Moi. - Pourquoi pas ? Tyria nous a bien indiqué que ces zabracks sauvés dans l'espace de Myrkr étaient liés par le sang à Polux. Quant à savoir s'il a volontairement pris le contrôle du corps ou si c'est un accident... en tout cas il n'y a pas de précédent à un tel cas !

    Weedge. - Mais c'est troublant, si peu de temps après moi, après que je...

    En effet avec le retour des deux frères Terrik chez les vivants, et sitôt après la mort de Baaaaaaal, il y avait de quoi s'interroger sur la volonté de la Force. Quand je disais qu'elle avait le sens de l'humour...

    Moi. - Ne te tracasse pas, Weedge, et vas plutôt te reposer. Nous tirerons tout cela au clair une fois que Polux sera revenu à lui et à un peu plus de calme.

    En me trouvant enfin un docteur en la personne de Sol'As Mordi j'eus l'occasion de mesurer le calme de Tyria face à la situation et surtout d'appréhender le gros problème qui l'attendait : la ré-acceptation. Officiellement c'est Black Baccara qui était responsable du crash d'un croiseur sur le Sénat Galactique, et certains dans le grand public attribuaient encore cet acte à Dark Maléfica, le nom de Tyria n'ayant jamais été livré officiellement. Mais les Jedi n'avaient pas oublié les faits internes à l'Ordre, notamment la peste lâchée dans le Chu'Unthor, ni de qui elle était la fille.
    En tant que guérisseur Sol'As avait été particulièrement choqué par cet acte. Heureusement il était assez sage pour se fier à mon jugement et celui du Conseil des Jedi. Tous les Jedi feraient-ils preuve du même discernement ? Ils étaient éduqués pour, mais je ne doutais pas que la tâche serait difficile pour ma première padawan.
    Le guérisseur céréen me recouvrit les bras et le visage de nombreuses compresses imbibées de bacta. Après quelques heures de repos je n'étais pas encore soigné, mais je sentais que mon visage tuméfié avait déjà agréablement diminué de volume.
    Les bras encore bloqués, j'usai de la Force pour activer l'holocom.

    Aynor(holo). - Alors, ce sauvetage de la Guilde ?

    Moi. - Mouvementé.

    Aynor. - Je vois ça ! C'est Waren ou Ange qui t'a mis dans cet état ?

    Moi. - Dark Spencer.

    Aynor. - Le matou ? Qu'est-ce qu'il faisait là ?

    Moi. - Il était associé à Waren, mais il sera difficile de connaître les termes de leur alliance, Spencer s'étant enfui et Waren étant mort. Le Sith est devenu très puissant, il faudra se méfier de lui à l'avenir... Quelles nouvelles, du côté du Conseil ?

    Aynor. - Plutôt bonnes ! Sous la protection de Ceno le Vol d'Exploration a parfaitement poursuivi sa mission. D'après Mahan les derniers colons à bord pourraient bientôt trouver leurs nouveau foyers, l'entreprise est donc un succès total. Otto m'a soufflé que le Chancelier prévoyait une grande célébration publique sur le parvis du Sénat pour marquer l'événement. Nous pourrions en profiter pour introniser officiellement Mirax en tant que membre du Conseil ?

    Moi. - Très bonne idée. Et ré-accepter officiellement Tyria dans l'Ordre également. Si le Vol d'Exploration a atteint son but je suppose que Ceno et Jaina reviennent bientôt ?

    Aynor. - Ceno a en effet quitté le vaisseau-monde. Il devrait être sur Coruscant à l'heure qu'il est. Mais, euh... Jaina n'est pas partie avec lui. Ce qui me fait penser... euh, Zatila est parti.

    Moi. - Comment ?

    Aynor. - Il a quitté l'Académie de Yavin 4 avec la padawan Hemera, pour se construire une nouvelle vie d'après Shina, qui est la dernière à les avoir vus. Désolée.

    Sitôt après ma conversation avec Aynor je trouvai un message en attente pour moi sur l'holocom. ledit message me révéla l'image miniature et désolée de mon actuelle padawan.

    Jaina. - "Bonjour Kaarde. J'aimerais que vous lisiez cet hologramme seul, en privé. Ce n'est pas une bonne nouvelle que je vous annonce..."

    Je l'écoutai donc m'annoncer qu'elle quittait l'Ordre Jedi. J'étais attristé d'une telle décision, mais je ne pouvais pas la forcer à rester une Jedi. Jaina n'était pas la première, et ne serait sans doute pas la dernière, à quitter l'Ordre pour trouver son bonheur ailleurs.

    Moi. - Zatila... Jaina... que la Force soit avec vous.

    Tyria. - Problèmes de padawans ? Encore ?

    Tel un diablotin sorti de sa boîte, Tyria venait de passer la tête par l’entrebâillement de ma porte.

    Moi. - Hum... Zatila, et Jaina, mes deux plus récents padawans, viennent de quitter l'Ordre.

    Tyria. - Zatila, c'est le nautoléen que tu as adoubé sur l'Holonet ?

    Moi. - Oui.

    Tyria (avec un clin d’œil appuyé). - C'est dommage, mais bon... au moins eux ne sont pas passés du Côté Obscur !

    Moi. - Tyria ?

    Tyria. - Ouiiiii ? ^_^

    Moi. - Tu sais que, même avec les bras bloqués, je peux encore te lancer des objets à la tête ?... Tu es venue me rendre visite ?

    Tyria. - Ça et calmer mon ex. Grëhata est revenue avec Sam et la petite sœur du zabrak... enfin de Po... enfin du corps de... bref ! Sam ? Dis bonjour à l'estropié.

    Sam (entrant). - Bonjour Laistropillé.

    Tyria. - Tu veux venir assister à l'expérience ? Mirax et Doc sont là.

    Moi (me redressant). - Je ne voudrais pas rater ça.

    Tyria. - Ca t'aidera à surmonter tes problème de padawans. Et puis, rappelle-toi bien d'une chose...

    Moi. - Quoi donc ?

    Tyria (nouveau clin d’œil appuyé). - Deux de perdus,... une de retrouvée !

    Moi. - Et c'est censé me rassurer ?


    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 21-10-2014 00:25

    mardi 21 octobre 2014 - 00:19 Modification Admin Permalien

  • Avatar poluxhornterrik

    poluxhornterrik

    3602 Crédits

    Sol’As Mordi : Je crois que vous pouvez ouvrir les yeux, je sais que vous êtes réveillé.

    Po : Le problème avec les maitres Jedi, c’est qu’on ne peut rien leur cacher.

    Sol’As Mordi : Vous êtes bien placer pour le savoir Maitre Horn Terrik.

    Po : Désolé, mais je n’ai jamais eu ni le loisir, ni l’envie de devenir maitre Jedi. Et je ne sais même pas si âpres la liste impressionnante de mes erreurs, je suis capable, et si j’ai encore le droit de me considérer comme un jedi.

    Sol’As Mordi : De mon avis, les erreurs sont aussi la pour nous permettre de les réparer. Sur se maitre Horn Terrik, je vais vous laisser, appeler moi si vous avez un problème. Et par Pitié si vos précédant visiteurs reviennent, ne les agresser pas cette fois ci.

    Po : Je vais voir ce que je peux faire.

    Le maitre guérisseur sorti de la pièce et je me retrouvais seul, les larmes se mirent à couler. Avant qu’il me parle, j’avais eu quelques heures pour réfléchir, et ca m’avais fait le plus grand bien. J’avais réussi à comprendre un petit peu ce qui m’était arrivé. Si je récapitulais, je n’étais plus mort, une chose que je ne pensais même pas possible et je vivais dans le corps de Galak. En revanche je me retrouvais avec un sérieux problème, Galak n’était pas coincer avec moi, a l’intérieur de son corps, et le dernier souvenir que j’avais de lui, c’était juste de voir son esprit se faire la malle. J’avais par mon arrogance et par mon manque de discernement tué ce môme.

    Mes forces, semblaient au plus bas, et bientôt je ne pourrais plus tenir, je laissais mes yeux se clore, quant je senti la Force disparaitre et SA présence revenir. Mes yeux se rouvrirent aussitôt, et la Force réapparu.

    Po (pour moi-même) : Bon je suis dans la mer de…

    Il ne me restait que deux solutions, les psychotropes, ou l’arrêt du sommeil. Les psychotropes ? Inconcevable, maintenant j’ai la responsabilité de son corps. Et pour le manque de sommeil ? La méditation devrait marcher le temps que je trouve autre chose.

    Par contre, je venais de comprendre que si je sentais la Force c’est que j’étais dans le monde des vivants, par contre je ne comprenais absolument pas pourquoi.

    Je sentais mes yeux se refermer.

    Po (pour moi-même) : Non, je dois méditer.

    Ca faisait tellement longtemps que je n’avais pas fait ça, je savais même pas si je pouvais le faire. Bon il fallait déjà que je fasse le vide en moi. Je me concentrais, et expulsai de ma tête tous les parasites qu’était mes doutes, et mes angoisses. Je sentis un flot de Force bienfaitrice me traverser. Malheureusement, je ne réussi pas a me concentré plus longtemps. Un mal de tête me pris, je me mis à vomir, mes défenses était on ne peut plus basses, et ma volonté presque complètement inexistante. Comment pourrais-je affronter tous mes remords, et réparer mes erreurs. Je sentis mon cœur se serrer et une douleur me traverser.

    Voila que je faisais des crises d’angoisse maintenant. Comment allais-je m’en sortir. Je me remis à pleurer, mes nerfs lâchais complètement, je couru me refugier dans le coin le plus petit et le plus sombre de la pièce. Un flot de larmes sortis de mon corps, enfin du corps que je devais protéger.

    Ca faisait maintenant un bon moment que j’étais caché dans mon coin et que j’avais du y vider des litres de larmes, quand la porte s’ouvrit. Avant même cette action, je savais déjà qui allaient entrer et surtout de quel petit être cette personne était accompagnée…

    -------------------------------------
    Euh, juste une chose... Manquez encore une seule fois de respect au futur roi de Bretagne, et je vous coupe les b..... ! Ça vous fera une jolie petite sacoche pour ranger vos dés à coudre.

    Ce message a été modifié par: poluxhornterrik le 21-10-2014 18:27

    mardi 21 octobre 2014 - 12:08 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Coruscant - QG des Néo-Mandaloriens - Cellule de méditation de Cenovii


    Tout paraît clair, mais tout est confus dans l'esprit du Chevalier Mando. Les voix les plus subtiles de la Force lui sont comme interdites. Leur sens, inconnu, leur intrerprétation, trop risquée, alors il ne reste que la patience, car tout arrive à point nommé pour qui sait attendre, même si dans certains cas il s'agit de votre propre mort. Le bouleversement que subit une fois de plus l'Ordre Jedi suscite de nombreuses réactions de la part de beaucoup de ses membres. Ceno se pose aussi des questions à ce sujet. Le retour de Maître Mirax au Conseil, le retour également de Tyria, la fille de Baaaaaaal détournée du côté obscur, celui de Doc... Autant de grands espoirs qui illuminent la Force, formant une nouvelle barrière au côté obscur. Et puis il y a Weedge... Et cet autre petit zabrak...


    Flash back - Infirmerie du TJ



    Ceno - C'est qui encore ce gamin?
    Mordi - Un peu de respect, il s'agit de Maître Polux Horn Terrik!
    Ceno - Lui... Un Maître Jedi... Vous êtes sûr que vous n'avez pas trop fumé Mordi?
    Mordi - Nous ne pouvons pas encore l'expliquer.
    Ceno - Vous voulez dire que ce g... Enfin, qu'il est mon supérieur?
    Mordi - Chevalier, n'avez-vous rien d'autre à faire que de traîner dans nos pattes? Vous nous déconcentrez. Arrêtez donc de prendre cette infirmerie pour votre résidence secondaire et veuillez libérer les lieux je vous prie.
    Ceno - Tsss... C'est bon je vous laisse... Si on me cherche, je serai à la caserne Mandalorienne.


    Retour à la cellule de méditation


    Tous ces signes lumineux finissent de marquer la fin d'une ère, un renouveau, mais ne seraient-ils pas aussi les précurseurs d'une époque plus sombre encore? L'équilibre était déjà fragile... Même si Zatila était encore là, il resterait incontrôlable. La Force n'est plus seulement influencée par un côté ou l'autre, elle est sans cesse balancée, maltraitée dans tous les sens, si bien que plus rien ne semble impossible maintenant. Comment la Galaxie peut-elle passée d'une période si noire à une période si propice à la paix aussi vite? Cette pensée est folle, alors l'inverse devient terriblement facile à entrevoir. Le Mal n'est jamais très loin, attendant son heure, tapis dans l'ombre comme un animal sournois, et Spencer n'en est qu'un parmi tant d'autres dans l'histoire. Que va-t-il se passer? Cenovii fait le vide dans son esprit, il décide d'attendre lui aussi, restant prêt à toutes les éventualités, les meilleures comme les pires. Pour le moment il y a comme un flottement, la Force retrouve un semblant d'équilibre. Mais à cette époque, ce privilège ne dure jamais longtemps.

    Lorsque la situation le nécessitera, le combat pourra reprendre.

    -------------------------------------
    Sabre des Jedi
    Chevalier en armure

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 22-10-2014 06:47

    mercredi 22 octobre 2014 - 06:47 Modification Admin Permalien

  • Avatar Dark-Spencer

    Dark-Spencer

    2500 Crédits

    La bataille fût rude contre les jedi, le rapport de Force étant devenu trop inégal, la fuite n'a pu être évitée. Blessé à plusieurs reprises, Dark Spencer a semé ses poursuivants et arrive à son vaisseau avec Dark Bones en bandoulière, toujours inconscient.
    Dans l'affaire, Waren a disparu... Ils ont emprunté la même sortie mais le Cathar n'a pas trouvé trace de corps... au fond de lui Spencer sent, sait, que le cracheur de feu n'est pas mort... Leur couverture a été grillé, leur alliance n'est plus un secret mais le sith se fout des conséquences...

    Dark Spencer l'a mauvaise, a deux doigts d'écraser Kaarde, il s'est finalement retrouvé coincé entre quatre puissants jedi. Cette échauffourée n'aurait pas si mal tournée si sa rage obscure ne s'était pas essoufflée. Il s'est pourtant entraîné dur pour la maîtriser et ne pas devenir complètement fou, mais à chaque fois il y succombe et en devient la marionnette, jusqu'à épuisement, du physique ou de l'esprit. C'est inacceptable de son point de vue... Cette rage fût souvent salvatrice pour sa petite personne, cependant son manque de contrôle fini toujours par mettre en péril ses missions et il le sait, même quand il feint le contraire.

    Le maître monte à bord de son infiltrateur sith, dépose son manchot d'apprenti dans une cuve à bacta puis accède au cockpit, il s'adresse à son pilote :
    Spencer - « On va sur Kamino déposer Dark Bones et ensuite on rentre au camps, action ! »

    Lors du voyage jusqu'à la planète des duplicateurs, Dark Spencer fait lui aussi un tour dans une cuve à bacta, ensuite il mange un morceau et commence a méditer ; hormis sa débâcle c'est l'aura d'un jeune Zabark qui accapare les pensées du grand poilu.

    Sur Kamino, après avoir traversé la passerelle sous une pluie battante, le Seigneur sith, trempé, menace le Premier Ministre. Il lui ordonne de retaper Dark Bones et de le cloner en autant d'exemplaires que possible jusqu'à son retour. Devant la réticence et le manque de coopération du Ministre qui ne pense qu'à l'argent, Dark Spencer se voit obligé d'illustrer sa menace. Avec un large sourire, le sith tend un bras, le Ministre se retourne et voit sa secrétaire décoller du sol, maintenue à distance par la gorge grâce à la Force. Il essaye alors de négocier avec Spencer, mais on ne discute pas avec ce-dernier, on fait ce qu'il dit sinon... avec un plaisir sadique, il sert le long cou de la secrétaire jusqu'à la décapiter... le corps s'effondre sur le bureau, la tête rebondit puis roule jusqu'au pied du Ministre Kaminoan. Horrifié par tant de cruauté, le chef des cloneurs se voit contraint d'obtempérer...

    Spencer - Gnnarrg, Bien, bien, vous voyez, quand vous voulez.. Gnnhéhéhé. Faites votre office et vous serez récompensé en plus d'être épargné. Quand à vous Seigneur Bones, gardez l’œil ouvert, si jamais vous soupçonnez une trahison, trucidez tout le monde et revenez à moi.

    Sur ces mots Dark Spencer tourne les talons et retourne au vaisseau où Ga, son pilote Ke'ldor, l'attends pour rentrer au bercail.
    L'heure est venu pour le sith de galvaniser ses troupes. Ce tas de mécréants forme sa garde personnelle, l'élite du Mal. Il reste à les unifier une bonne fois pour toute avant de répandre le chaos dans la galaxie et d'enfin éradiquer son ennemi principal, l'ordre jedi.

    Le trajet jusqu'à Jandoon se passe sans encombre. A l'heure où il débarque au QG, le camp est en effervescence, les évadés ont soif de violence et de pillage. Leur leader revient à eux, ils espèrent qu'il leur apporte une bonne nouvelle.

    Dji -Heureux de vous revoir Seigneur.
    Spencer - Dji, comment ça c'est passé durant mon abscence ?
    Dji - L'entraînement n'a eu de cesse, trois soldats sont morts malheureusement.
    Spencer - Pourquoi malheureusement ? On n'a pas besoin de nul ici, qu'ils crèvent ! Sonne le rassemblement, je veux voir tout le monde dans la cours principale dans cinq minute.
    Dji - A vos ordre votre Seigneurie.

    Une heure s'écoule, les guerriers s'impatientent, les esprits s'échauffent, des bagarres éclatent.
    Dark Spencer s'amuse de la scène depuis la salle du trône, cela lui rappel sa jeunesse lorsqu'il martyrisait ses condisciples à l’académie sith.
    Il décide finalement d'y aller, il apparaît du haut de son balcon, le brouhaha fait place au silence, tous le regarde ; il lance sur un ton solennel :

    Spencer - Mes cher disciples,
    si vous êtes ici aujourd'hui, tous ici réuni, oh noooon ce n'est pas par hasard, nooooon...
    c'est par la Force des choses que vous en êtes arrivés là !
    Un point commun vous rassemble TOUS ici !
    Pour la société vous êtes des parias, des rebuts, des moins que rien, des trompettes et des manges grains!! Pour eux, vous êtes la HONTE de la galaxie ! Voilà comment ils vous traite. J'ai beau parfois être sévère, j'ai su reconnaître en chacun de vous l'âme d'un guerrier !
    HIER vous étiez dans leur geôle, dans LEUR prison !! AUJOURD'HUI vous êtes LIBRE, de ME suivre ! Le côté obscur m'a guidé vers vous afin que JE VOUS LIBÈRE !
    AUJOURD'HUI, vous êtes voué à quelque chose de GRAND !
    Vous avez été entraîné par un Seigneur Sith, soyez en fier ! Et soyez en digne !
    Une cause commune vous rassemble, cette cause c'est MA cause car JE suis l'ordre sith, je vous apporterais le pouvoir et la puissance, plus de pouvoir et plus de puissance, encore et encore tant que s'agrandira NOTRE CAUSE !!
    Mes chers disciples, vous arrivés à la fin de votre formation, il est grand temps pour vous de prendre votre revanche, désormais vous êtes le noyau dur du renouveau,
    VOUS ÊTES L'ORDRE SITH !!

    Tout les spectateurs exultent, les armes font feu en direction des étoiles, des cris de fureurs retentissent, Dark Spencer lève les bras, « bandes de crétins »...

    jeudi 23 octobre 2014 - 14:14 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar DocBeldom

    DocBeldom

    5633 Crédits

    Mirax : C'est une idée...

    Doc se releva souplement et tendit une main à sa mère pour l'aider à en faire autant. Mirax regarda la main tendue et se remit sur ses deux pieds en l'attrapant. Le geste était d'abord là pour montrer que son fils était près à la soutenir si elle en avait besoin.

    Doc : Tu devrais aller avec Tyria accueillir le jeune zabrak, Sam et Grehäta. Ta présence pourrait les apaiser. Par contre, j'ai bien peur que la cuite doive attendre. Et sur ce point, ce n'est pas moi qui pourrait te suivre.
    Mirax : Serais-tu devenu abstinent ?
    Tyria : Doc abstinent ? La blague !
    Doc : Sans aller jusque là, je viens de passer plusieurs années sans boire d'alcool. Alors je suis conscient que je ne pourrais pas vous suivre si vous décidez de vous cuiter. Et pour être parfaitement honnête, je n'en ai pas particulièrement envie.
    Mirax : Tu as définitivement changé Doc. Mais pas forcément en mal.
    Doc : Ca, ça reste à prouver. Filez. Je suis certain que Tyria a hâte de voir sa fille et toi de comprendre un peu mieux se qui arrive à Polux, 'man. Oh et Tyria... Garde courage.

    Garde courage... Ces mots avaient un sens important pour Ace comme pour Tyria. En se baladant dans les couloirs, le Jedi avait entendu des échos de ce que la Maître Jedi avait commis au Chu'huntor. Certains auraient du mal à pardonner et subir leurs regards ne serait pas simple. Quand à lui, il n'arrivait plus à se faire aux gens. Rien que sa "promenade" dans le temple l'avait mis tendu. Trop de bruit, trop de monde. Il avait du se retenir d'aller prendre le premier vaisseau disponible pour Kashyyyk.
    L'ancien Maître d'Arme s'installa sur le bord de la fontaine, en tailleur et donc en équilibre précaire sur le rebord. Il voulait entrer en médiation, mais le calme nécessaire à la pratique lui échappait tandis qu'il percevait des rires de padawan et des discussions plus loin dans les couloirs.
    Finalement, à défaut de méditation, il se mit à modeler l'eau, sculptant de manière éphémère des formes abstraites. Tout le principe était pour lui de n'utiliser qu'un minimum de Force pour construire des formes toujours plus complexes. Au fond, il espérait que cet exercice lui permettrait d'atteindre cet état de calme qui lui permettrait enfin de méditer.

    jeudi 23 octobre 2014 - 17:58 Modification Admin Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    27079 Crédits

    C’est avec un certain soulagement que Solo venait d’achever un très long discours devant le conseil restreint de la Guilde. Ce que tout le monde au sein de l’organisation nommait déjà « le cas Waren Horn » venait se clore il y a quelques minutes à peine. Sa tête, officiellement mise à prix depuis plusieurs semaines, était désormais la priorité numéro une.

    Après mûre réflexion, Ange avait finalement conclu qu’un jugement en bonne et due forme demeurait la meilleure alternative possible afin qu’il écope d’une sentence qui soit le plus en accord avec la politique de la maison. Sa peine devait être exemplaire mais non le fruit d’une vengeance personnelle et cette mission menée à l’improviste sur Coruscant ressemblait plus, en définitif, à un véritable règlement de compte qu’à une intervention officielle de la Guilde. C’était la mère de Mimi et non le Leader qui s’était précipitée jusqu’au sommet de cette tour afin de régler une bonne fois pour toute cette affaire et Ange entendait bien corrigée ce manque de professionnalisme.

    Horn était officiellement devenu un traitre en manquant à un des rares principes qui soudait les membres de la Guilde. Il avait outrepassé la seule hiérarchie qui existait et qui allait au-delà du seul bien-être d’un individu. Aujourd’hui, il le payait très cher.

    Solo soupira en palpant affectueusement ce fauteuil qu’elle allait laisser – chose impensable ! – pour une seconde fois. Cette pensée la rendait songeuse. Il lui suffisait de prononcer cet ultime discours et tout reviendrait comme avant. Elle quitterait ce lieu et par la même occasion sa fonction.
    Un raclement de gorge la ramena au présent.

    Mireille, un peu mal à l’aise : Miss Solo ?
    Ange, ravalant sa salive avec difficulté : Excusez-moi… Faites rentrer l’accusée.

    Alors, l’ombre de sa fille se dressa devant elle.

    ***

    Le procès n’avait été qu’une formalité.

    Mimi, sa mère, la Guilde, le savaient. Il ne s’agissait que d’une mise en scène qui devait clarifier ce que tout le monde savait déjà et que personne ici présent ne reprochait réellement à la jeune ancienne Leader. La seule faute que Mimi avait commise avait été de démissionner sur un coup de tête. A la Guilde, on ne démissionnait pas. On partait à la retraite… parfois juste symboliquement… mais on ne démissionnait pas. Mimi le savait, sa mère le savait, la Guilde le savait. Cela avait été son seul tort.

    Solo déglutit.
    Il lui suffisait de lire à voix haute les quelques lignes qu’elle avait tracées des heures plus tôt et tout était fini. Fini. Elle n’avait jamais aimé que quelque chose finisse.
    Elle se leva et regarda le plus sérieusement possible sa fille, non Mimi Terrik-Solo. C’était le Leader et non la mère qui s’était levée et qui devait prononcer les ultimes paroles de passation de pouvoirs… pour la seconde fois…

    Ange, solennellement : Guildeurs, Guildeuses, c’est, je l’espère de tout cœur, bel et bien la dernière fois que je m’adressai à vous tous en tant que Leader de notre organisation. Mimi Terrik-Solo, notre ancien Leader à tous, a dû, il y a quelques instants, répondre de ses actes en faisant face au conseil restreint de la Guilde. Cette dernière, sous un coup de tête que beaucoup d’entre nous condamnent encore, a manqué à son devoir, a démissionné et a laissé cette organisation livrée à elle-même. Elle nous a tous déçus, n’ayons pas peur de le dire. Pourtant, il serait hypocrite de prétendre, en toute sincérité, qu’aucun d’entre nous, face à de telles accusations, n’aurait pas, ne serait-ce que songer, penser à choisir l’option qui a été la sienne. Mimi n’est pas parfaite, je ne suis pas parfaite, la Guilde n’est pas parfaite mais c’est de cette imperfection que notre organisation tire sa force. Mimi a fait une erreur, une erreur qui aurait pu coûter très chère à la Guilde mais qui, grâce à vous tous, a pu être surmontée. Nous sommes une famille et c’est donc en ma qualité de mère que je demande à tous mes enfants d’accueillir à bras ouverts notre nouveau Leader : Mimi Terrik-Solo. Je vous remercie.




    -------------------------------------
    Leader de la Guilde à la retraite
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 26-10-2014 00:52

    dimanche 26 octobre 2014 - 00:35 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9746 Crédits

    Après cette bataille tout s'était calmé si vite. Nous étions rentrés au temple. Comme je me disais que la "paix" était revenue, je voulu prendre un vaisseau pour l'académie. Je ne voulais pas rester plus longtemps au temple, il fallait que je revois mes amis. Je propose à Keller de m’accompagner.

    Je pris contact avec Cenovii pour qu'il me dépose.

    Quelques heures de vol plus tard.

    Le vaisseau se pose sur Yavin, Cenovii ne reste pas. Je décide de refaire le tour de l'académie, comme on me l'avait fait parvenir Zatila Seprada et Jaina Fanger sont partis. La classe de formation au sabre va surement changer, je me demande qui va prendre la suite.
    Heureusement, nous n'avons pas que des départs, après l'arrivé de Ene, une nouvelle, Kinsa Talik, est venue de Mandalore. Cenovii m'en a beaucoup parlé, il a pris comme apprentie. Il parait qu'elle est très prometteuse mais impatiente. Elle l'apprendra avec le temps. Cenovii dit qu'elle est une Twi'lek et qu'elle vient de Mandalore, un jour elle aura son armure. Je comprends mieux pourquoi Cenovii l’apprécie. Mais je ne suis pas ici pour faire une crise de jalousie.

    Eckmül : Bonjour, mon nom...
    Kinsa : (en ne me laissant pas continuer) Eckmül! Cenovii m'a parlé de toi, l'enfant orphelin, ta mère est Félucia.
    Eckmül : j'ai eu des parents adoptifs, mais c'était plus des tuteurs que de véritables parents, je ne suis resté que de mes 3 ans à mes 10 ans à leur chevet.
    Kinsa : J'ai eu la chance de connaitre mes parents, il sont même encore en vie, j’espère les voir bientôt.
    Eckmül : Puisse tes vœux être exaucés. Maintenant, si ça ne dérange pas je vais me retirer dans mes quartiers.
    Kinsa : Pas de problème à plus.

    J'ouvre la porte en passant la main devant une sécurité, je prends bien soin de la refermer derrière moi, je pose mon sac au pied de mon lit et je m'allonge sur ce dernier.
    Longtemps, au cours de ces dernières années, j'ai essayé de trouver mon identité. Voilà 2 ans que j'ai quitté Félucia, j'ai passé toute mon enfance là bas. Suis-je un Félucien? Cette idée me met mal à l'aise. Je suis un Bith, je ne suis pas censé avoir le même mode de vie que les Féluciens. Alors, je suis un Bith, mais je n'ai jamais vu de mes yeux la planète Clak'dor VII. Serais-je alors, un Mandalorien? Cette idée est folle mais après tout, je me suis battu plusieurs fois à leurs cotés et j'ai était formé par l'un d'entre eux. Qu'est que tu dis, ce n'est pas possible...

    Non, non, et non. Ce que je suis, c'est avant tout un gardien de la paix, adepte du culte de la Force, transmettant son message à travers l'univers entier. Je dois être le messager de la paix, de la compassion, de la connaissance, et de la Force. Je me porterai garant de garder la Force jusqu'au bout, pour la Force et l'Ordre, je suis un JEDI!

    Ce message a été modifié par: obiwan87 le 30-10-2014 19:28

    mardi 28 octobre 2014 - 01:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar poluxhornterrik

    poluxhornterrik

    3602 Crédits

    Je me levais pour aller vers Tyria et le bébé.

    J’étais tout sauf à l’aise, car premièrement je n’arrivais même pas à me concentrer dans la Force, et deuxièmement, les trois personnes qui se tenaient devant moi dans la pièce, était les bourreaux de mes dernières visions. Bon je savais que ce n’était pas vraiment eux, mais le souvenir restait quand même très présent et très intact, et j’avais quand même du mal, a distinguer le réel de l’irréel.

    Bizarrement ce qui me choquait le plus c’était la prévenance et la gentillesse de Tyria. Pourquoi ne me détestait elle pas ? Alors que moi je n’arrivais plus a me supporter. J’avais été odieux, méchant, agressif et je l’avais accusé des pires choses.

    Je me rapprochais d’elle quand je me mis à voir des points rouges, et très vite un voile, se fit devant mes yeux, et je sentis mes jambes se dérober sous mon poids plume d’enfant de 10 ans.

    Mirax : Attention…

    Je sentis la Force me soulever, et me déposer sur le lit.

    Kaarde : Tu veux qu’on te laisse ?

    Po : Non, pas la peine, j’ai juste un problème de sommeil.

    Kaarde : C'est-à-dire ?

    Po (accusateur): Le truc que m’a donné Weedge n’a absolument pas marché. Et d’ailleurs je ne suis pas sur que ca soit bien de me donner des drogues vu mon passé.

    Tyria (d’un ton espiègle): Et le truc qu’on appel dormir, tu y as pensé ?

    Po (apeuré): Oui, mais quand je dors il y a Baaaaaaal.

    Mirax : Le Baaaaaaal que j’ai vu dans tes visions ?

    Po (terrifié): Oui.

    Mirax : Et la méditation ?

    Po (déçu): J’y arrive pas, je n’arrive pas a faire le vide en moi.

    Tyria : Voila une petite Zabrack, qui doit être la dernière représentante de ta famille, et tu crois que tu pourrais la prendre dans tes bras 2 minutes pour qu’elle sente quelqu’un de proche ? Et ça t’aidera peut être à t’apaiser ?

    Po (content) : Oui, mais reste à coté au cas où je ne n’aurais pas la force. Comment elle s’appelle ?

    Tyria : en fait on espérait que tu pourrais nous le dire.

    Po : Je n’en sais rien du tout, j’avais juste eu une vision de Galak, mais elle est sensible à la Force en tout cas. Ou elle va aller ? Et comment elle va s’appeler ?

    Mirax : Bien elle va aller à l’orphelinat du temple Jedi, la ou vont tous les enfants sensible a la Force quoi.

    Po (désappointé) : Il n’en est pas question. Elle doit être auprès de sa famille, ce n’est pas une vulgaire orpheline, c’est ma faute si elle est seule.

    Je devenais de plus en plus agité. La petite zabrack se mit à pleurer. ca me calma tout de suite.

    Po (prévenant) : Désolé ma petite, désolé.

    En la berçant elle se calma.

    Kaarde : Bon comment on fait pour elle ?

    Tyria (pensant à voix haute) : Je pourrais la prendre.

    Kaarde : Tu t'en sentirais capable ?

    Tyria : Oui. Sam en sera ravi. Et Polux pourra garder contact facilement avec elle.

    Po (rayonnant) : Merci Tyria, tu ne peux pas savoir a quel point j’apprécie se que tu fais. Mais tu es au courant que ca veux dire passer beaucoup du temps ensemble ?

    Tyria (gentiment): Je compte sur toi pour ne pas abuser de la situation.

    Po : Ce temps là est révolu… Mais comment je vais faire pour la voir, je ne vais plus habiter au Temple.

    Kaarde : Justement, je voulais aborder ce sujet. Po, veux tu revenir dans l’Ordre Jedi ?

    Po : Tu crois que je le mérite ? Une famille entière, ma famille est morte à cause de mon comportement, et de ma bêtise.

    Kaarde : Qui n’a jamais fait d’erreur dans cette pièce ? Et redevenir un Jedi et faire le bien pourrais peut être, non pas rattraper tes erreurs mais en réparer d’autre.

    Po (en larme) : Si vous voulez de moi, je suis d’accord pour revenir. Je serais le Padawan de qui ?

    Kaarde (d’un ton pédagogique) : Euh tu ne seras pas Padawan, tu reste chevalier comme tu l’étais, par contre vu tes soucis actuel, ton changement de corps, et ta résurrection âpres 16 ans de mort, je vais te prendre sous tutelle.

    Po (rassurer) : Je ne serais pas seul alors ?

    Je me sentais revivre, moi qui depuis quelques temps vivait dans un monde de souffrance, voila que j’étais ré accepté par ma seule vrai famille. La chaleur de la petite zabrack me fit prendre conscience qu’elle n’avait toujours pas de prénom.

    Po : Comment on va l’appeler ?

    Tyria : Pour l’instant on l’avait appelé Lara, on peut continuer avec se prénom si vous êtes d’accord ?

    Mirax : Moi je trouve ca pas mal, Pour une fois que tu as du gout pour quelque chose Tyria.

    Tyria : Moi je n’ai pas appelé mon fils Booster Polux.

    Po : Hey, j’ai rien dit de mal moi.

    Kaarde (en regardant la petite zabrack dans mes bras) : Bon, donc Lara Sarkin, bienvenue parmi nous.

    Mirax (en nous regardant Tyria et moi) : Je dirai plutôt bon courage parmi nous, ou plutôt parmi eux.

    Po : Je suis dans le corps d’un mioche de 10 ans, mais je fais plus mature que cette alcoolique corellienne.

    Mirax (indigné) : C’est comme ca qu’on parle à sa mère.

    Kaarde : Stop. Polux tu pourras sortir des que tu te sentiras près. Et tu viendras me voir.

    Sur ce il s’en alla et me laissa seul avec ma mère, mon ex femme et Lara. En voyant le tableau, je trouvais que le monde était bizarre, mais j’étais un peu plus apaisé à défaut d’être heureux.

    -------------------------------------
    Euh, juste une chose... Manquez encore une seule fois de respect au futur roi de Bretagne, et je vous coupe les b..... ! Ça vous fera une jolie petite sacoche pour ranger vos dés à coudre.

    Ce message a été modifié par: poluxhornterrik le 30-10-2014 15:31

    jeudi 30 octobre 2014 - 15:30 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17321 Crédits Modo

    Place de l'Amitié, devant le Sénat Galactique.
    Plusieurs jours après la fin de Waren et le retour de Polux.


    Le temps était superbe, pour une planète comme Coruscant, et heureusement car il y avait foule devant le Sénat Galactique. Le Chancelier Suprême Gaïus Mahan avait tenu sa promesse de célébrer la réussite du Vol d'Exploration des Régions Inconnues, qui avait rempli ses objectifs et permis à des milliers d'esclaves libérés par la Guerre du SEZ de trouver un foyer.
    Je me tenais debout en arrière du chef d'état avec Aynor et le Maréchal Joéspa. La Guilde ayant un siège au Conseil mixte, Ange et Mimi avaient été invitées, mais elles avaient poliment décliné l'offre, ce qui était compréhensible sachant leurs activités et comme elles n'aimaient pas être exposées. Tout autour de nous, sur l'estrade principale se trouvaient les sénateurs, les militaires et les officiels ayant collaboré de près ou de loin à la réussite du Vol d'Exploration, notamment Ceno et Mirax, entourés de Weedge, Eckmül, Keller, Shina. Mais nombre d'autres Jedi étaient présents aussi comme Sol'As Mordi, Jorus revenu exprès d'Ondéron, Tyria (que j'avais dû convaincre de venir) avec Sam et Lara, et le plus nerveux de tous : Polux.
    Debout devant moi, avec mes mains posées sur ses épaules, le Chevalier dans un corps de jeune zabrak de 10 ans était très anxieux. Cela devait faire bien longtemps qu'il n'avait plus ressenti les présences physiques de tant de monde ! En tant que son tuteur je devais m'assurer de sa sécurité, et qu'il retrouve ses marques, ce pour quoi il avait passé les derniers jours à explorer les lieux connus de l'Ordre Jedi. Mais toujours dans un soucis de sécurité, et afin de garder sa résurrection encore secrète un moment, je me faisais également passer publiquement pour son maître et lui pour mon nouveau padawan.

    Mahan (à la foule et aux holocaméras). - ... et à l'heure où nous vous parlons, le vaisseau-monde dépose ses derniers colons sur de nouvelles planètes habitables ! Bientôt d'autres populations pourrons suivre la même voie tandis que de nouvelles civilisations tout juste découvertes viendront rejoindre le Sénat et agrandir la grande famille des mondes de la République Galactique !

    En cela les bénéfices culturels étaient énormes. La découverte seule de la planète No'Erda et nos premiers échanges sur place avec les erdiens étaient déjà inestimables pour l'Ordre Jedi et notre compréhension générale de la Force.

    Mahan. - ... C'est une grande ère de paix, d'échange, et de reconstruction qui s'ouvre à nous aujourd'hui, avec les stigmates de la Guerre du SEZ qui commencent à s'effacer et la mort du Seigneur Noir des Sith ! Et c'est ce que nous célébrons aujourd'hui ! Pour finir, je dédie ce jour à la mémoire de l'ancien Chancelier Gumbrak Tills !

    Le mon calamari Gumbrak Tills avait autrefois été un des seuls sénateurs suffisamment honnêtes et intègres pour soutenir les Jedi en des heures difficiles, le seul assez idéaliste et courageux pour enfin oser proclamer l'abolition de l'esclavage sur tous les mondes de la République, ce qui avait été le point de départ de la Guerre du SEZ. Il ne s'était pas pardonné d'être le Chancelier de la République responsable de la guerre, et le conflit en s'envenimant l'avait poussé au suicide.
    Heureusement d'autres comme Gaius Mahan avaient poursuivi son rêve. Pour l'avoir bien connu j'estimais qu'en ce jour Gumbrak Tills serait fier des efforts accomplis, même si beaucoup restait à faire pour régler définitivement la question de l'esclavage.

    Mahan. - Je cède maintenant la parole au Grand Maître de l'Ordre Jedi...

    Moi. - Merci, Chancelier... Nous célébrons aujourd'hui la paix retrouvée, les efforts accomplis, les victoire remportées par l'entraide et les amis retrouvés...

    Je pensais bien sûr à Tyria, Weedge et Polux en disant ces mots. Si on m'avait prophétisé il y a un an que nous parviendrions à vaincre définitivement Baaaaaaal puis que je retrouverais Tyria et que les jumeaux Terrik nous reviendraient d'entre les morts je ne l'aurais jamais cru.
    Les derniers mois avaient été tout bonnement prodigieux.

    Moi. - Le SEZ a déjà été vaincu, et à présent les Sith également, mais cela ne signifie pas que la mission des Jedi s'arrête. Partout où la Force le voudra, partout où la justice le réclamera, les Jedi seront toujours là !

    Et je ne doutais pas que d'autres dangers nous guetteraient. Même si je le passais sous silence, Dark Spencer était là, quelque part dans la galaxie, en liberté et capable de semer la destruction autour de lui. Il avait clairement démontré qu'il représentait une menace et, même si mes fractures au visage étaient relativement bien guéries, j'avais encore besoin de maquillage pour dissimuler les hématomes et être présentable devant les holocams.

    Aynor. - Dans cette optique, afin de continuer à servir avec le même dévouement et la même efficacité, le Conseil des Jedi accueille aujourd'hui Maître Mirax Terrik en tant que nouveau membre !

    Mirax vint poser un genoux à terre devant nous.

    Moi. - Maître Terrik, le Conseil a statué sur vos nombreuses années de service envers l'Ordre. Pour votre dévouement, pour vos sacrifices, pour les innombrables vie que la guérisseuse que vous êtes a sauvegardé, pour avoir rendu possible la chute du Seigneur des Sith par votre courage, nous vous déclarons aujourd'hui membre du Conseil Jedi !

    Aynor. - Jurez-vous, de toujours servir la Force et l'Ordre Jedi avec le même dévouement ?

    Mirax. - Je le jure !

    Aynor. - Alors, bienvenue !

    Sous les applaudissements Mirax vint fièrement se tenir aux côtés d'Aynor, du Chancelier, du Maréchal et de moi-même.

    Moi. - Chevalier Cenovii !

    Un peu plus perplexe que Mirax, Ceno vint à son tour poser un genou à terre.

    Aynor. - En tant que Sabre des Jedi, et même bien avant cela, vous avez démontré votre valeur et consenti à de durs sacrifices au nom des valeurs que défendent les Jedi. Si le Vol d'Exploration a pu remplir sa mission jusqu'au bout c'est notamment grâce à vous. Bien que dignes du Sabre des Jedi, vos efforts surpassent ceux du Chevalier dévoué que vous étiez, et c'est pourquoi aujourd'hui le Conseil des Jedi vous élève au rang de... Maître Jedi ! (bas, à Ceno) Ne te crois pas invincible pour autant, hein ! La prochaine fois que tu te précipites contre une roquette, je t'achève !

    Moi. - Jurez-vous de faire honneur à votre rang et de toujours servir la Force avec discernement et abnégation ?

    Ceno. - Je le jure !

    Et le nouveau Maître Jedi put à son tour se redresser fièrement après un bref adoubement aux sabres laser.

    Moi. - Tyria Sarkin !

    Le choc de sa surprise me fit sourire. Mon ancienne padawan hésita longuement, puis céda sous la pression des nombreux regards qui pesaient sur elle. Elle confia Sam et Lara à Sol'As puis gravit les marches à contrecœur, bien plus nerveuse que ne l'était Ceno.

    Moi. - Vous avez autrefois tourné le dos à l'Ordre Jedi et subit de terribles épreuves, mais vous nous êtes revenue à une de nos heures les plus sombres pour nous prêter main forte et peser dans la victoire contre les Sith. Pour avoir affronté vos démons, pour avoir fait pénitence, pour avoir protégé les vôtres sans trahir vos idéaux, et pour avoir enseigné les vertus du pardon à un Grand Maître... nous sommes fiers et heureux de vous accueillir à nouveaux parmi nous ! Soyez la re-bienvenue, Chevalier Sarkin !

    Il faudrait sans doute encore un peu de temps pour que tout le monde accorde son pardon à Tyria, mais je ne m'en souciais guère en voyant Sam qui, bien qu'elle ne comprit pas tout à ce qu'était l'Ordre Jedi, était très fière de sa maman.

    Moi. - Plus fort et plus unis que jamais, que la galaxie soit en paix ou en guerre, à genoux ou la tête haute, l'Ordre Jedi continuera perpétuellement d'assumer sa mission envers les plus faibles et les plus démunis. Que la Force soit avec vous, à jamais !


    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 01-11-2014 11:47

    samedi 01 novembre 2014 - 11:44 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Star Wars Celebration Europe 2023

07 avril 2023 - 10 avril 2023

Celebration

Encyclopédie

  • Allyuen --- Allyuen fait partie du système Anoat. Système se situant dans la bordure exterieure de la galaxie. L'environnement de ce monde est similaire à celui de la planète Hoth : un désert de glace. (Planètes & Lieux - Planètes)
  • Destroyer stellaire classe Impérial II --- Au vu des nombreuses qualités du destroyer stellaire Imperial, les autorités impériales demandèrent, à l’instar du Victory, la création par KDY d’ une version dédiée aux combats spatiaux. (Vaisseaux - Vaisseaux capitaux)
  • Charkarr --- Cet oiseau assez gros vivait dans les jungles de planète Kashyyyk. (Espèces & Civilisations - Animaux)
  • Enfance d’Obi Wan Kenobi --- Enlevé à sa famille très jeune, Obi Wan arrive à la crèche du Temple Jedi 57 ans avant la Bataille de Yavin. Lui et tous les autres initié, sont là pour commencer leur apprentissage de la Force. Les années passant, Kenobi se lie d’amitié avec Bant Eerin, une Mon Calamari, Garen Muln, un jeune humain, et Reeft, un Dresselien à l’appétit démesurée. (Evénements & Histoires - Enfances)
  • Paodok'Draba'Takat --- Pao était un soldat de l'Alliance Rebelle pendant le règne de l'Empire Galactique (Personnages - Rebelles)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2022 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide