astronavigation, pilotage et orientation (page 4)

  R2D2 vous signale une erreur. Vous devez être identifié pour voir la page que vous avez demandé. Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou vous inscrire au fanclub.

Inscrivez vous !
  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar kateo

    kateo

    2684 Crédits

    Je marchais cette fois avec plus d'appréhension en direction de la salle d'Astronavigation. Après l'enfer que m'avait fait subir Maître Bosco sur Illum, il y avait de quoi. Comme à mon habitude, je me renseignai directement sur l'holoprojecteur. Ma surprise fut de taille, cette fois, pas d'ennemis, pas de froid, pas de neige!!!! Je devais tout de même conserver mon calme, c'est important tout de même de pouvoir communiquer en vol.

    Moi : Bonjour Maître, je viens pour la troisième mission...
    Bosco : Je me doute bien, je te déconseille d'essayer d'en sauter une!
    Moi : Ou-oui, bien sûr Maître... Je n'en ai pas l'intention.
    Bosco : C'est bien... Tu as un droïde mécano?
    Moi : Non, je vais prendre... Bubulle allez.
    Bosco : Bon, va te mettre en place, prends le simulateur numéro deux.
    Moi : J'y cours!

    Je me dirigeai alors en direction du simulateur en question, y grimpai et m'y installai. J'enfilai le casque posé à ma gauche. Je mis la puissance et allumai tous les systèmes.

    Moi : Bubulle, ferme le cockpit et enclenche les répulseurs.
    Bibibibibip Bibibipbibip
    Moi : On doit juste se rendre sur un croiseur en orbite.
    Bibibibibip
    Moi : Je dois quand même communiquer avec les autorités.
    Bibibibibibibip Bipipipipipiiiii
    Moi : Non Bubulle, il n'y aura pas de combat ni de pirouettes... Dommage. Il faut que t'arrête de t'exciter, tu mousses... Bon allez, assez parlé, Maître Bosco va encore me remonter les bretelles.

    Je m'engageai alors dans l'allée en direction de la sortie. Une fois face à la porte désormais ouverte je contactai le contrôle aérospatial.

    Moi : Contrôle, ici le Padawan Otori Kateo à bord de l'Incom T-65, l'immatriculation est actuellement émise pas mon copilote. Nous décollerons du Temple pour atteindre le croiseur de l'Ordre qui se trouve en orbite.
    Contrôleur : On vous reçoit. Votre itinéraire est en calcul.... Veuillez patienter quelques instants, un cargo monopolise la voie.... C'est bon, empruntez le couloir 16 face à vous puis rejoignez l'axe principal de l'astroport du 5ième district.
    Moi : Reçu cinq sur cinq. Je m'engage.

    Je poussai alors lentement les gaz pour sortir du hangar. Bubulle m'affichai le chemin sur ma console, je me dirigeai alors vers la balise tracée à près de 500 mètres face à moi. Une fois à l'endroit indiqué, j'empruntai le couloir donné par le contrôleur. Plusieurs autres vaisseau me précédaient, je les vit entrer dans un flux beaucoup plus important de circulation, dirigé vers le ciel. Bubulle m'indiqua que je devais aussi l'utiliser, je tirai donc le manche à droite pour me placer derrière un petit cargo. Après plusieurs minutes de vol au ralenti, je fus à nouveau contacté.

    Contrôleur : Bien, rendez-vous maintenant vers votre vaisseau en utilisant le quatrième périphérique, les coordonnées du point libre où vous pourrez le rejoindre ont été transmises à votre mécano.
    Moi : Merci contrôle.

    Comme précédemment, Bubulle m'indiqua la marche à suivre et j'exécutais. Arrivant au point donné précédemment, je virai vers le croiseur qui me contacta :

    Croiseur : Chasseur non identifié, vous approchez de notre position, déclinez votre identité.
    Moi : Ici le Padawan Otori Kateo en provenance du Temple, demande autorisation de monter à bord Capitaine...
    Croiseur : Bienvenue, nous avons validé votre immatriculation. Dirigez-vous vers le hangar 18 au quatrième pont.
    Moi : Reçu

    Comme me l'avait ordonné le commandement, je me rendis vers ma destination. Je me plaçai en face de l'entrée et réduisis la vitesse peu à peu, les répulseurs prirent le relais et mon appareil se posa en douceur après que Bubulle ait sorti les trains.

    Simulateur : Mission accomplie.

    Je sortis alors du simulateur, replaçant le casque près du siège. J'aidai Bubulle à sortir de son emplacement et il m'accompagna au bureau de Maître Bosco.

    samedi 28 juillet 2007 - 12:54 Modification Admin Permalien

  • Avatar skyline222

    skyline222

    540 Crédits

    Moi- C’est parti !!!

    L’écran du simulateur s’allume et je constate que je me trouve sous terre, sur une plate-forme/ascenseur. J’examine rapidement les commandes, règle mon casque, mon harnais et demande l’autorisation de décoller.

    Bosco- Tu es conscient que si tu laisses ton cockpit ouvert, tu vas te prendre toutes les mouches, moustiques et autres insectes a plus de mille km/h ?

    Moi- Zut ! Pardon maître.

    Je verrouille le cockpit, puis, lève l’interrupteur du commutateur de la séquence d'allumage. Les portes du plafond s’ouvrent et la plate forme monte à l’air libre. Les micros situées à l’extérieur de l’appareil me laisse entendre par les puissants hauts parleurs le hurlement du vent qui s’engouffre dans les canyons avec une fidélité surprenante. Ajoutez cela avec les cris perçants des créatures de géonosis et cela crée une ambiance formidable !

    Bosco-Tu attends quoi pour démarrer ? Que je te chante ewok célébration ?

    J’active les répulseurs et le chasseur tie décolle de son socle pour prendre de l’altitude dans un hurlement à faire grincer les dents. Après avoir pris une altitude raisonnable, j’éteints les répulseurs et active les moteurs ioniques. Sur de moi, je tourne la manette des gaz à fond …Mais je ne tarde pas a tourner dans l’autre sens, à la vue de la largeur du canyon.

    Moi- houlà !!

    Bosco- Calme-toi un peu, d’ accord ?

    Moi- Bien maître.

    Le coeur séré, je m’engage donc en douceur dans l’étroit passage qu’offre le canyon et accélère un peu.
    Bon, ne pas voler trop bas, et ne pas voler trop haut non plus à cause des reptiles volants qui pourrait gêner ma mission. Donc rester au milieu. Tout à coup, le canyon tourne brusquement et laisse apparaître une corniche de la moitié de la hauteur du canyon. Surprit, j’oblige le chasseur tie à ralentir et tire sur le manche pour éviter l’obstacle. Un crissement aigu se fait entendre sa ça passe. Je décide de remonter un peu pour ne pas être surpris par un autre obstacle de ce genre et j’active les senseurs, une collision avec une bête volante ne faciliterait pas mon vol. Le canions réduit a vu d’œil. Je ralentis encore un peu…

    Bosco- Si tu ralentis encore tu vas finir par reculer !

    J’accélère donc un peu et décide de laisser la force guider mes mouvements . Je serre de plus en plus fort les manettes et de la sueur perle sur mon front.Tout a coup, je perçois une perturbation dans la force. Je regarde l’écran radar…rien. Bon tant pis. Bip, bip. Je regarde de nouveau l’écran et constate qu’une stalagmite géante se rapproche dangereusement. Calme, je cherche un passage assez large pour laisser passer le chasseur, sans résultat. Plus calme du tout, je commence à paniquer…mais sur le coté droit du canyon j’aperçois une crevasse qui d’après les radars seraient un tunnel de 10 mètres de long. Sans hésiter je m’engouffre dedans juste à temps pour éviter de percuter la stalagmite. Le tie traverse le tunnel en râpant un peu mais ressort entier. Ouf ! Le canyon s’arrête de rétrécir, enfin une bonne nouvelle ! Je remonte un peu pour voir le paysage quant une autre stalagmite (beaucoup plus petite) frôle l’appareil …

    Moi- oups, je l’avais pas vu celle- la !

    Bosco- concentre- toi !!

    Moi- Oui- maître.

    De nouveau à une altitude raisonnable, j’effectue un virage à droite puis un virage à gauche serré. Le tie avait beau être léger et rapide, il n’était pas très maniable à cause de ses deux panneaux solaires et de son faible aérodynamisme. Encore un virage à droite et j’esquive de justesse une stalagmite de 3 mètres au milieu du canyon. L’écran radar m’indique que c’est le dernier virage. Le canyon commence à s’élargir. Je tourne et j’aperçois enfin la plate forme d’atterrissage, sur lequel le socle, pilier indispensable à tout atterrissage en chasseur tie. Je ralentis jusqu’ à éteindre les moteurs ioniques pour passer sur les répulseurs. Le tie s’arrime sur son socle. Je baisse l’interrupteur du commutateur de la séquence d'allumage, déverrouille le cockpit, retire mon casque ainsi que mon harnais et l’écran s’éteint. Je sors du simulateur et découvre que r2-m3 s’est connecté au terminal de l’appareil pour suivre la séance. Il se débranche et éclate de rire, apparemment ma façon de piloter l’a beaucoup amusé. Je me tourne vers mon maître…

    Moi- Alors ? :r2:


    -------------------------------------
    -Il n' y a pas d' émotions, il y a la paix
    -Il n' y a pas de passion, il y a la sérénité
    -Il n' y a pas de chaos, il y a l' harmonie
    -Il n' y a pas de mort, il y a la force.

    Ce message a été modifié par: skyline222 le 21-08-2007 14:52

    mardi 21 août 2007 - 14:38 Modification Admin Permalien

  • Avatar kateo

    kateo

    2684 Crédits

    Skyline222 > Comme Maître Bosco n'est pas là, je me permet de faire mon boulot d'assisstant pour que tu puisse avancer.

    Tout d'abord, ton style d'écriture est très bien, on comprends très bien comment tu apréhende les difficultés. Tu montre bien tes impressions et les manipulations, comme le demande Bosco. Je trouve donc ton exercice bien réussi, sauf sur un seul point, le plus important de tous, la Force! Rappelle-toi que tu es un Jedi, la Force peut t'aider et éviter de mouiller ton maillot à force de suer.


    Tu peux passer à l'exercice suivant :

    Exercice 2 : l’enfer blanc
    Objectif : utiliser au maximum les commandes du vaisseau
    Nombre de posts à écrire : 2 pour le pilote, 1 pour le copilote (si niveau moyen pour le 1er post, l’élève en écrira un autre en plus)
    Lieu de la simulation : Illum (montagnes, terrain accidenté)
    Conditions de vol : Brouillards, Tempêtes de neige, vents violents.
    Simulateur : T-47 « Snowspeeder »
    Armement : Laser et câble de remorquage
    Copilote : Jesse ou moi
    Briefing : Décollez et traversez une tempête de neige vers une autre plate-forme. Vous ne verrez rien, alors utilisez vos senseurs et vos boucliers. Vous traverserez successivement un secteur avec 4 batteries de DCA et un secteur où 5 chasseurs-droïdes seront lâchés. Votre artilleur servira à neutraliser les 5 chasseurs, mais vous devrez l’aider bien entendu. Rassurez-vous, les chasseurs ne vous suivront pas jusqu’à la plate-forme : vous pourrez atterrir tranquille.

    Pour le parcours consulaire : La mission est la même, avec un copilote (qui ne servira pas à grand-chose) il n’y aura que la DCA à éviter. Sachez contrôler votre vaisseau et surtout utiliser les instruments

    ----------

    Si tu poste rapidement, je peux être ton copilote, bonne rédaction! (si t'as des questions je suis là aussi)

    jeudi 23 août 2007 - 17:26 Modification Admin Permalien

  • Avatar skyline222

    skyline222

    540 Crédits

    Tout en sortant du simulateur, je me tourne vers mon maître.

    Moi- Alors ?

    Bosco- Mouais. Passons au choses sérieuses, exercice 2 : l’enfer blanc !!

    Moi- Oui Maître. R2, donne moi toutes les informations que tu as sur Ilum.

    R2-m3- bip bouip bip bip bluip… (Traduction)

    Ilum,

    Type : Planète
    Terrain : Montagnes, plaines gelées, cavernes
    Température : Très froide
    Gravité : Standard
    Atmosphère : Type 1 - Respirable
    Hygrométrie : Modérée
    Durée du Jour : 22 heures standard
    Durée de l'Année : 301 jours
    Population : quelques créatures sauvages

    Moi- Merci r2

    Bosco- Prend Kateo comme copilote, il doit traîner vers le simulateur de t-65 incom.

    Moi- Bien maître.

    Je me dirige donc vers le simulateur d’aile x lorsque je vois Kateo en sortir.

    Moi- Bonjour Kateo ! Veut tu être mon copilote pour l’enfer blanc ?

    Kateo- D’ accord, j’arrive tout de suite.

    Je fais demi-tour et me dirige vers le simulateur de t-47 incom. Je m’installe, prend un des casque posé à coté de l’appareil, boucle mon harnais et je règle tout ça. J’entends Kateo qui fait la même chose derrière moi.

    Kateo- Est-tu prêt ?

    Moi- tu peux y aller !

    Kateo- je lance la simulation. C’est parti !

    L’écran s’allume devant moi et je constate que je me trouve dans un hangar dont les portes blindées sont ouvertes. Je lève l’interrupteur du commutateur de la séquence d’allumage et le t-47 décolle du sol. Après avoir demandé l’autorisation décoller, j’actionne la manette des répulseurs et le speeder sort lentement du bunker.

    Moi- Cool ! On s’ y croit vraiment !! Commandent Skywalker, ici rogue 2. Vous me recevez ?

    Kateo- …

    Moi- Zut ! C’est vrai qu’on n’est pas sur hoth !

    Kateo- Non, on est sur Ilum et tu as une mission à accomplir !

    Moi- c’est vrai désolé.

    Ilum n’avait décidément rien en commun avec géonosis. Sur géonosis, on voyait plus loin que le nez de l’appareil ! Ici, sans les senseurs et la force, on pouvait déjà se consider comme mort. Donc je ne tarde pas à activer les senseurs du speeder des neiges au maximum, en puisant dans l’énergie des boucliers. J’accélère un peu et teste les réactions de l’appareil. Après quelques vrilles, j’observe que le speeder des neiges est moins rapide mais beaucoup plus maniable que le chasseur tie, ce qui est un gros avantage quant il y a des tirs de DCA à éviter. Une violente tempête de neige vint s’ajouter au brouillard. Soudain l’écran radar affiche une petite caverne passant au travers d’une énorme montagne.

    Moi- Super, quelques instants de visibilité ne va pas nous faire de mal.

    D’une petite poussée sur le manche, je fais pénétrer le speeder dans la bouche béante de la caverne. L’intérieur de celle-ci était magnifique, mais pas le temps de s’arrêter pour admirer le paysage. De nouveaux à l’extérieur je tente d’apercevoir les batteries de DCA. Ne voyant rien a travers le cockpit, je jette un coup d’œil à l’écran radar mais celui- ci est éteint !

    Moi- Kateo ! Le radar ne fonctionne plus !

    Kateo- je vais voire ce que je peux faire.

    Sans radar ni visibilité, plus qu’une solution : la force. Je me laisse donc envahir par celle-ci, essayant de ressentir chaque flocons de neige qui tombe ailleurs que sure grand tapie blanc. De cette façon, je parvins à localiser 2 batteries de DCA à 1 heure et 11 heures. J’active les boucliers et répartis l’énergie avec égalité sur toute la coque. Je prend un peu d’altitude et effectue un long virage a gauche en vrille. Tout à coup l’écran radar se ralluma et il afficha 2 DCA à 12 heures ainsi que 2 à 1 et 2 heures. Je sort de ma vrille et donne un gros coup d’accélérateur en remontant, pour éviter une salve de tirs laser. Tout en finissant par un looping arrière, je tente de reprendre mes marques.

    Kateo- DCA à 1, 2 ,5 et 6 heures !

    Moi- Kateo, essaye de me trouver un passage !

    Kateo- Reçu !

    2 tirs de DCA frôlent la coque mais les boucliers encaissent le choc.

    Kateo- J’ai trouvé ! Passe derrière la crête a 2 heures !

    Je remonte en chandelle pour éviter une nouvelle salve et enchaîne sur un long virage a droite. Toutes les DCA étant derrière, je fait basculer toute l’énergie des boucliers vers l’arrière tout en poussant les répulseurs à fond. La dernière DCA a portée de tir, voulant très distinctement porter un coup fatal, libère toute son énergie dans une dernière salve de lasers particulièrement rapide et puissante. Conscient que boucliers ou pas, un seul des lasers réduirait le speeder en bouillie, je désactive les boucliers et fait basculer toute l’énergie du speeder dans les répulseurs. La vitesse augmente considérablement mais les lasers sont toujours plus rapide que le t-47.Je me plonge dans la force La crête n’est plus qu’a 15 mètres… crête passée ! Je pousse le manche un grand coup et le speeder se met a l’abri. Je regarde les lasers me passer au dessus de la tête et rétablit l’énergie à la puissance normale.

    Moi- Ouf !

    Kateo- Pas mal mais tu n’es pas au bout de tes peines.

    Effectivement, d’après les senseurs, 5 chasseurs étaient en approche








    samedi 25 août 2007 - 20:57 Modification Admin Permalien

  • Avatar kateo

    kateo

    2684 Crédits

    Plusieurs points clignotaient sur ma console de tir, les cinq chasseurs qui nous faisaient face étaient encore hors de portée mais je sentais dans le silence qui plannait que mon pilote était concentré sur l'objectif. Il était pret à la confrontation, je me préparai alors moi-même à abattre du droïde!

    Moi : Les cinq objets sont à 1200m à 12h.
    Skyline222 : Je les vois Kateo, débrouille-toi pour les pulvériser au plus vite, on a plus de boucliers!
    Moi : Tu as une tactique?
    Skyline222 : Heuuuu... Je vais virer à droite pour contourner le groupe et en faire le tour.
    Moi : Ok, je me prépare.

    Nous n'étions plus qu'à 800m d'eux, peu après je tirai sur les premiers assaillants. Je persistais sur l'un d'eux pour le détruire et il finit par exploser, il n'en restait plus que quatre. Le groupe s'étant séparé en deux, Skyline changea ses plans en allant tout droit puis tourna à droite pour finir. Dans le virage, je fis exploser un des droïdes du groupe opposé, notre appareil partis ensuite en chandelle, puis finis en looping. Les deux chasseurs, un peu déroutés se choquèrent lorsque Skyline se mit en vrille. Il n'en restait qu'un. Pour durcir l'exercice, je révèllai à mon pilote :

    Moi : Je crois qu'on a un problème, le dernier tir nous a privé de nos blasters...

    samedi 25 août 2007 - 21:31 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar skyline222

    skyline222

    540 Crédits

    Je jette un coup d’œil sur l’écran radar et constate que deux des trois chasseurs restant venaient de disparaître de celui- ci.

    Moi- Plus qu’un !

    Kateo- Je croit qu'on a un problème, le dernier tir nous a privé de nos blasters.

    Moi- Alors on va faire sans.

    Je me plonge dans la force jusqu’ à percevoir le chasseur derrière nous.

    Moi- J’ai trouvé !

    Kateo -qu’ as –tu trouvé ?

    Sans prendre le temps de lui répondre, je fais plonger le speeder et redresse brusquement pour pénétrer dans la bouche d’une grotte. Après avoir allumé les feux, je porte mon attention sur le chasseur derrière nous mais celui- ci parvient à entrer dans la grotte en râpant un peu. La grotte se révèle plus grande que je ne l’avais pensé. D’ après les senseurs, elle mesurait 40 mères de long sur 20 mètres de haut et était pleine de stalagmites et de stalactites. Je ralentis et commence à slalomer entre les pics rocheux.

    Moi- Kateo, rapporte-moi chaque fait et geste du droïde.

    Kateo - Reçu. Bonne idée le coup de la grotte.

    Moi- Merci.

    Kateo- Le chasseur entre dans la grotte et commence à slalomer avec hésitation entre les stalagmites.

    Moi- Parfait !

    J’avance encore un peux, tourne à droite et stoppe le t- 47.

    Moi- Kateo, tu vois cette stalagmite ? Tire- dessus avec le grappin. On va lui tendre un piège au survivant !

    Kateo- Ok

    Après avoir entendu le petit bruit du grappin se fichant dans la glace, je fais faire demi- tour au speeder et atteins lentement l’autre extrémité de la grotte. Une fois arrivé, j’enroule un peu de corde pour tendre la ficelle perpendiculaire à la sortie de la grotte.

    Moi- Il n’ y a plus qu’à attendre.

    Les senseurs rendus peu fiables à cause stalagmites, je sonde la grotte à l’aide de la force afin de localiser le petit chasseur. Celui- ci s’était arrêté au milieu de la grotte l’air perdu.

    Mais il venait apparemment de retrouver son chemin et fonce vers la sortie dans l’espoir de m’ y retrouver.

    Kateo - Il arrive !

    Le droide fonce toujours vers la sortie sans voir le câble en travers de sa route.

    Moi- 3…2…1…

    C’est à un mètre du fil que le chasseur constate enfin qu’il a été piègé et il s’écrase sur une stalactite dans une manœuvre désespérée d’éviter le câble.

    Moi- Victoire !

    Kateo - Câble détaché !

    Je fais faire à nouveau demi-tour au speeder et prends à gauche pour sortir de la caverne. Une fois dehors, la visibilité quasi- nul à cause de la tempête fait place aux senseurs de nouveau fiables.

    Moi- j’étais mieux dans la grotte !

    Kateo - tu seras encore mieux dans ton hangar.

    Effectivement, le hangar n’était plus très loin maintenant. Après avoir demandé l’autorisation de me poser, je réduis les répulseurs et regarde les portes blindées du bunker s’ouvrir. Je pénètre dans le bunker et après être passé en vol stationnaire, je descends lentement vers le sol puis pose doucement le t-47 incom. Je déboucle mon harnais, retire mon casque et sors de l’appareil. :atat:







    dimanche 26 août 2007 - 22:36 Modification Admin Permalien

  • Avatar darkbosco

    darkbosco

    3130 Crédits

    mille excuses pour le temps de réponse! mais voici des corrections. Du fait d'absences plus ou moins longues, je laisse mes assistants reprendre le flambeau. N'hésitez pas à m'envoyer des mails si vous avez des questions ou autres!

    kateo> ton exercice est clair et concis, l'orthographe est bonne. N'oublie pas que la communication claire et directe est le plus pratique: les systèmes radio ne sont pas infaillibles et comme les comlinks peuvent souffrir d'interférences. Je n'ai rien à dire à ton exercice, donc je dis cela pour tous les élèves amenés à passer cet exercice: pas la peine de faire des phrases de 2 minutes sur la fréquence radio!
    Tu peux passer à l'exercice suivant: tu pars de Coruscant puis:Tatouine - Kessel - Hoth
    Je veux tes intinéraires, et tes temps!


    ---------------------------------------------------------------------------------------------------
    Exercice 4 : au milieu des étoiles
    Objectif : s’orienter, utiliser l’hyperpropulsion
    Nombre de posts à écrire: 1
    Lieu de la simulation : de Coruscant puis selon l’humeur du prof
    Conditions de vol : optimale
    Simulateur : l’Actis-Eta 2
    Armement : Aucun
    Copilote : Astromécano (soit le vôtre, soit l'un des 3 au choix)
    Briefing : Je vous donnerai 3 planètes, il faudra toutes les atteindre et enclencher la balise, le plus rapidement possible (il suffit juste de passer à côté, vous la repérerez au radar, pas de panique). Vous partirez de Coruscant et vous devrez aller vers les planètes que je vous indiquerais. A vous de calculer le chemin le plus court (je veux vos calculs et vos chemins) entre chaque planète. Si les 3 balises ne sont pas enclenchées, gare à vous !
    ---------------------------------------------------------------------------------------------------

    skyline222> ha ha ha, mon padawan! Tu postes bien, tu as de bonnes idées, mais ton intervention finale me laisse un peu perplexe ... tu as eu de la chance que le chasseur passe en plein milieu de la grotte! Je te mets un bon point pour l'imagination!
    tu peux passer à l'exercice suivant!

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------
    Exercice 3 : allo papa tango charlie
    Objectif : communiquer !
    Nombre de posts à écrire: 1
    Lieu de la simulation : Coruscant
    Conditions de vol : optimales
    Simulateur : X-Wing
    Armement : Aucun
    Copilote : Astromécano (soit le vôtre, soit l'un des 3 au choix)
    Briefing : Vous décollerez du Temple et vous devrez atterrir sur un croiseur républicain en orbite sur Coruscant, qui vous attend. Vous ferez tout comme les grands, parler à la radio, suivre les instructions de vol. Ne vous perdez pas en route (n’est-ce pas, Jesse ?).

    jeudi 13 septembre 2007 - 20:25 Modification Admin Permalien

  • Avatar kateo

    kateo

    2684 Crédits

    Maître Bosco me fit parvenir les différentes destinations que je devais atteindre lors de ma mission. Afin de préparer le voyage et de calculer sa durée le plus précisément possible, je m'installai sur la console holographique à la recherche du moindre raccourcis. Mes trois objectifs étaient tous situés à peu près à la même distance de Coruscant, mon point de départ. Ces planètes étaient aussi desservies par un axe commercial important. Ces routes très fréquentées étant bien plus rapides que de s'aventurer dans le vide stellaire, je décidai de commencer mon calcul pour Tatooïne.

    De Coruscant, le noeud obligatoire de mon parcours sera sans nul doute Corellia, je pourrais ensuite emprunter la Piste Corellienne (Corellian Run) directe vers Tatooïne. Étant donné que le trajet durerait quatre heures entre les deux premières étapes, tout comme la seconde, je devrais pouvoir déclencher la première balise en huit heures.

    Pour atteindre Kessel, revenir sur Coruscant puis utiliser la Route Commerciale Perlemienne (Perlemian Trade Route) en direction de Mon Calamari serait la meilleure option possible. Le compte des huit heures pour revenir à mon point de départ puis des treize heures pour arriver en orbite de Mon Calamari sans oublier les neuf heures pour finir ma course et activer la seconde balise devrait donner un périple de trente heures exactement.

    Enfin, Hoth. La planète blanche se trouve presque à l'extrémité de la Dorsale Commerciale Corellienne (Corellian Trade Spine), il me fallait donc retrouver l'espace de Corellia en vingt-six heures. Le temps de trajet la séparant de Hoth serait ensuite de vingt-et-une heures, je pourrais donc activer la dernière balise quarante-sept heures plus tard.

    Mes calculs étaient terminés, au bout de cette nuit de recherche acharnée. Je transférai alors les données à Bubulle, toujours fidèle au poste. Je l'aidai à s'installer sur l'Actis-Eta 2. Je montai à mon tour dans le cockpit, m'attachai et informai Maître Bosco, tout juste arrivée de si bon matin,que je souhaitai partir tout de suite. Elle démarra la simulation et je me retrouvai à bord d'un croiseur en orbite de Coruscant, prêt au décollage. J'accomplis l'opération avec brio et m'adressai à Bubulle :

    Moi : Bubulle, charge le vecteur de coordonnées pour Corellia sur l'ordinateur de bord.
    Bubulle : Bip Bip Biip.
    Moi : J'enclenche l'hyperpropulsion!

    Nous arrivâmes en orbite de la planète, au bout de quatre heures, comme prévu. Bubulle chargea de lui même les coordonnées de Tatooïne, je redémarrai donc les moteurs ioniques pour atteindre la seconde balise. En arrivant, un signal sonore m'indiqua qu'un objet émettant un signal d'identification se trouvait droit devant nous. Je fis une boucle autour de la balise pour me replacer dans la direction de Corellia. Un clignotement sur l'écran me signala que l'étape était validée.

    De retour à Coruscant, Bubulle nous lança sur la route de Mon Calamari, puis de Kessel. Comme précédemment, j'effectuai un demi-tour en passant près de la balise, mon copilote préparant les nouvelles coordonnées. Nous retrouvâmes Coruscant puis Corellia, porte d'accès de la Dorsale Commerciale. Le trajet pour Hoth fut le plus long, lorsque nous y arrivâmes enfin, je commençais à piquer du nez. Même si les durées d'hyperespace étaient accélérées par le simulateur, les quatre-vingt cinq heures théoriques de voyage se faisaient ressentir. La balise repérée sur le radar, je filai droit sur elle, à tel point que je finis par percuter l'objet.

    Bosco : Kateo... Évite de détruire le matériel, je sais que c'est simulé mais si ça avait été une vraie, je t'aurais arraché la tête!
    Moi : Hummm? Oh pardon, je suis crevé c'est pour ça...
    Bosco : L'exercice est terminé, tu peux sortir... et aller te coucher...
    Moi : Merci Maître.

    jeudi 13 septembre 2007 - 22:04 Modification Admin Permalien

  • Avatar darkbosco

    darkbosco

    3130 Crédits

    kateo> tes calculs sont bons ... heureusement que tu n'as pas fait le périple de Coruscant à Tatouine directement parce que 22 jours dans le cockpit ça fait beaucoup!
    Tu as bien utilisé les données existentes, tu as bien compris que la piste correllienne est essentielle
    Note: le voyage de 85 heures est long mais tu n'as pas besoin de rester 85 heures dans le cockpit, tu pouvais t'arrêter sur Correllia (les envies pressantes ne tiennent pas autant de temps :D )

    Tu peux passer à la suite! Par contre, je ne te corrigerai pas tout de suite (connexion limitée)


    -------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Exercice 5: la clé des champs
    Objectif : apprendre à viser !
    Nombre de posts à écrire : 1
    Lieu de la simulation : Ceinture d’astéroïde d’Arah
    Conditions de vol : claire
    Simulateur : Incom T-65 « X-Wing »
    Armement : laser
    Copilote : Astromécano (soit le vôtre, soit l'un des 3 au choix)
    Briefing : Le but est de traverser la ceinture d’astéroïde mais une difficulté est rajoutée : le champ est truffé de mines Derillium. Il faudra faire preuve d’agilité et neutraliser les mines qui seront sur votre chemin à l’aide de vos lasers. Attention à ne pas se planter dans un astéroïde ou avec des mines.

    vendredi 14 septembre 2007 - 11:41 Modification Admin Permalien

  • Avatar kateo

    kateo

    2684 Crédits

    Je profitai de cet après-midi ensoleillé pour me rendre au hangar de Maître Bosco et effectuer la cinquième mission de ma formation. Je la trouvai assise à son bureau. Sans lever les yeux de la paperasse visiblement très ennuyeuse qu'elle remplissait, elle répondit à mon bonjour et poussa un databloc dans ma direction. Les données de l'exercice y étaient inscrits, je devrais utiliser un X-Wing. Je montai dans celui indiqué par l'ordre de mission et m'installai, accompagné de Bubulle. J'enfilai le casque posé sur le tableau de bord devant moi avant de pousser le bouton activant la fermeture automatique du cockpit. La simulation se lança alors d'elle-même.

    Étant déjà en vol à l'entrée de la ceinture d'astéroïdes d'Arah, il me suffit de mettre les gaz pour quitter le mode automatique. Les hostilités débutèrent très rapidement, ce ne fut qu'une question de secondes à dire vrai. Je fis appel à la Force pour me concentrer sur mon environnement. La vitesse et la trajectoire de chacun des objets près de moi étant si différents que j'en frissonnai, la simple idée d'entrer là dedans m'effrayai, c'était de la folie! Pourtant j'y étais et il n'était pas question de faire demi-tour. La stratégie la plus sage qui me vînt était les manoeuvres de vrille. Je contournai alors les astéroïdes en faisant tourner mon appareil autour, moi au centre. Jouant la carte de la sûreté, j'ordonnai :

    Moi : Bubulle, dérive une partie de la propulsion pour les boucliers déflecteurs.
    Bubulle : Bipbipbiii bip...
    Moi : Double à l'avant bien sûr. Espérons que ce sera suffisant...

    Soudain, je ressentis un danger. Un objet indécelable au radar se rendit visible, sortant de l'ombre d'un des cailloux. Sans me fier à l'ordinateur de visée, je puisai dans la Force pour débusquer ma cible. Une brève pulsion sur la gâchette, presque instinctive, une seconde... L'explosion qui en suivit me rappela que j'avais trop copieusement déjeuné ce jour là... Passant au travers du brasier, je continuai ma course folle au travers des nuées de poussière. Il ne fallu pas attendre longtemps avant qu'un nouvel obstacle ne se pointe. A nouveau la Force me guida. Il y en avait trois, je n'avais donc pas le temps de traîner. Comme tout à l'heure, j'assainis mes cibles de salves de blaster ce qui provoqua la destruction de la première, puis de la seconde en chaîne. Je réussi à pulvériser la dernière de justesse, mes boucliers arrêtant le gros des débris. Mécontent de cette action, je demandai à mon astromécano :

    Moi : Bubulle, shunte les condensateurs principaux de l'armement, je veux plus de rapidité dans l'armement.
    Bubulle : Bibibibiibiibiippbiiibppbibibp...
    Moi : Calme-toi! Je n'en sais rien, débrouille-toi, trouve un circuit inutile, je veux un temps de charge plus court c'est tout! Enfin si possible.

    Laissant mon copilote dans ses cris de panique accompagnés de petites bulles, je me plongeai à nouveau dans le parcours. Je fis tourner mon appareil pour pouvoir passer entre deux astéroïdes puis me rabattis pour passer sous le suivant. Je ne cessai de virevolter restant concentré sur la Force. Je sentis un grand trouble, j'entrai visiblement dans une zone dense à la fois en mines et en débris stellaires. Je redoublai de vigilance en abordant le contournement d'un gros caillou. Un rideau d'objets des deux types me fit face. Sans hésiter, je tirai dans le tas, visant les mines afin de faire exploser le tout. Bubulle avait bien fait son affaire, les tirs se voulaient rapides mais pas beaucoup moins précis. Une nouvelle réaction en chaîne me créa une percée dans cet enfer. Juste avant d'emprunter la boule de feu qui en résulta, je sentis à travers la Force un nouvel obstacle dissimulé à mes yeux. Je décidai de tirer, laissant la Force me guider. Je ressentis le souffle d'une seconde explosion déclenchant un hurlement strident et le clignotement d'un grand nombre de voyants dans mon cockpit. L'heure était critique, je devais ménager mes bouclier et ma coque ou nous serions réduits en poussière.

    La plupart des signaux stoppèrent, Bubulle m'informa qu'il avait dérivé les déflecteurs arrière pour renforcer l'avant. C'était une bonne chose, mais cela ne réglai pas le fait que mon blaster tribord-haut était bousillé et que j'avais une fuite du circuit hydraulique du train avant. Je devais à tout prix nous sortir de cette partie du champ d'astéroïdes. Je regardai brièvement autour de moi, usant de la force pour flairer un chemin plus praticable. Je remarquai un trou à ma gauche, suivi d'une assez faible concentration d'objets, s'y engager ne fut pas le plus simple. Trois nouvelles mines me bloquèrent la voie, d'un coup de blaster, je les fis exploser avec fracas puis plongeai brusquement pour passer sous plusieurs cailloux. Je tirai alors sur le manche pour enfin retrouver le calme. Il fut de courte durée, la zone plus tranquille que j'avais vu tout à l'heure était protégée par plusieurs mines, je tirai autant que je pus, il ne me restait à présent que deux canons. Ce ne fut pas suffisant. Ne réfléchissant pas longtemps, je laissai ma main à la Force. J'ordonnai à Bubulle de couvrir la partie ventrale de l'appareil à l'aide des boucliers et entrai dans le coin inférieur droit de la zone protégée par les mine en faisant vriller le vaisseau. Les explosifs restant se déclenchèrent, anéantissant ce qu'il me restait de protections. Je redressai et filai en ligne droite entre les astéroïdes maintenant plus espacés. Après avoir évité quelques nouveaux obstacles, je finis par arriver au terme de la mission.

    Simulateur : Mission accomplie, Bravo.
    Bosco : Il s'en est fallu de peux jeune Padawan...
    Moi : Je sais Maître mais c'est de la folie...
    Bosco : Tu es vivant c'est l'essentiel non?
    Moi : Oui Maître.

    Je quittai alors la salle, les jambes encore flageolantes. Je me dirigeai vers la salle des Padawans, décidé à prendre un petit remontant...

    vendredi 14 septembre 2007 - 22:17 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Retrouvez l'intégrale des saisons 1 et 2 sur Disney+...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

340 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

26 mai 2022 - 29 mai 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide