Zadyssa enseigne à ses padas

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    6035 Crédits

    Bonjour tout le monde !
    Je me présente, Zadyssa Yunixy, jeune Chevalière Jedi Gardienne, humaine de Metellos et membre du trio terrible que vous découvrirez sous peu tant il est connu pour ses actions purement bénévoles à travers l'Académie. Vous pourrez en apprendre plus sur mon personnage et son histoire pour le moins complexe ici.

    Mes attentes

    Mon plus grand espoir est bien évidemment que mes padawans finissent leur formation sous ma tutelle, aussi, j'espère et j'attends de la régularité dans vos connexions et vos posts.
    Par ailleurs, je demande également un certain niveau de rédaction et une orthographe soignée qui mettra ainsi en avant les points forts de vos écrits.
    Une bonne camaraderie vous sera aussi demandée, autant in-RP que HRP, cela facilitera en plus les liens que vous pourrez établir avec les autres personnages et votre intégration dans le JDR.
    Pour finir avec ce point, la connaissance de l'univers du JDR, et donc l'histoire des personnages que vous côtoyez, est primordiale pour obtenir de la cohérence, et par extension, de bons RP. Pour ce faire, vous avez à votre disposition ou le wikia du JDR qui comprend les fiches des différents personnages, ou les joueurs qui pourront être à même de répondre à vos questions. Bien sûr, vous pouvez également choisir de remonter dans les archives pour voir par vous-même l'évolution des différents personnages.

    Le Déroulement de votre formation

    Votre formation s'alternera entre deux principaux piliers : la Classe des Pouvoirs de la Force et celle de la Formation au sabre laser. La maîtrise de la Force et du maniement du sabre est en effet importante pour devenir un bon Jedi, mais cette maîtrise ne fait pas tout. Il vous faudra également comprendre le Code Jedi, ce qui impliquera une analyse de celui-ci à faire devant le Conseil. Par ailleurs, il vous sera aussi nécessaire de construire votre propre sabre laser. Je vous conseille cependant de faire ces deux derniers points en fin de formation, lorsque vous aurez bien assimilé toutes les subtilités de ce qu'être Jedi implique.

    Pour cela, nous ferons plusieurs missions. Au Chu'Unthor qui est le topic principal de missions pour padawans, en premier lieu, puis au TJ si vous vous révélez être de bons élèves. Évidemment, il est également possible de réaliser une mini-mission au sein de ce topic, et je suis ouverte à toute proposition.

    L'Utilité de ce topic

    La principale utilité de ce topic réside dans le fait qu'il servira à ce que nos personnages apprennent à se connaître. Outre cela, il est aussi possible de faire des entraînements personnalisés pour le moins incongrus, ou non, et comme dit plus haut, des mini-missions. Je précise à nouveau que je reste ouverte à toute proposition.

    Mes padawans

    Icare Eris (Mirialan de Naboo, 16 ans) : depuis le 07/01/18

    Ce message a été modifié par Zadyssa le dimanche 14 janvier 2018 - 19:02

    dimanche 14 janvier 2018 - 18:54 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Phaleina

    Phaleina

    515 Crédits

    Icare Eris – Sur la trace de mes ancêtres (épisode I)

    Je sortais de la salle des archives, la Maître Brûle m’avait permis de mettre un nom sur le vieil homme de mes visions, Gabriel Pallas. Cet homme était un Jedi et il s’était marié à une Lagertha Séléné, une Mirialan, comme moi. Selon Maître Brûle, ces personnes pourraient être mes grands-parents. Surement du côté maternel, vu que mon nom de famille était totalement différent du leur. A moins que le nom que je portais n’était qu’un nom choisit au hasard par Vaak. Non, c’est impossible, elle m’aurait donné le nom des Ti, si c’était le cas.

    Je déambulais dans les couloirs de l’Académie, perdu dans mes pensées, les données récoltées dans ma main droite. C’est alors que je percutais quelqu’un au détour d’un couloir. J’avais reculé de quelques pas avant de m’apercevoir de qu’il s’agissait de Zadyssa.

    Moi (d’un air maussade) : Oh Maître, c’est vous. Désolé !

     Zadyssa : Eh bien oui, c’est moi ! Que se passe-t-il tu n’as pas l’air d’être dans ton assiette ?

    Moi (la tête baissée vers les données) : Oh rien ! Je réfléchissais à pas mal de choses.

    Zadyssa :  Tu sais que tu peux tout me dire, c’est même à ça que peux servir son maître quelques fois.

    Par ou commencer, il y avait tellement d’inconnu dans mon passé. Je ne m’en étais pas vraiment inquiété. Il faut dire aussi que je n’ai pas vraiment eu le temps de me poser ce genre de questions à jouer le contrebandier. Autant jouer cartes sur table.

    Moi : Eh bien, vous savez il m‘est arrivé de voir et de parler avec un vieil homme lorsque j’étais plongé dans la Force. Je n’ai jamais vraiment su qui il était. Alors j’ai demandé à Maître Brûle de m’aiguiller concernant cette personne. Il se trouve que cet homme aurait été un Jedi, Gabriel Pallas. Et selon Maître Brûle, il pourrait être mon grand-père.

    Je lui racontais également l’histoire de cet homme mais aussi l’existence de sa femme, Lagertha, la Mirialan. Mais aussi que je n’avais jamais connu mes parents biologiques.

    Zadyssa :Je me suis aussi demandé qui étaient tes parents. Tu n‘as aucuns indices les concernant ?

    Moi (faisant non de la tête) : Je ne me suis jamais posé la question. J’avais tout ce dont j’avais besoin avec Vaak. Je la considérais comme ma mère, même si je savais bien qu’elle ne l’était pas. Vaak en aurait surement pu me parler d’eux.

    Une idée traversa mon esprit, elle en avait surement parlé avec l’oncle Ti, lui pourrait me répondre ou tout du moins trouvé certains indices qui n’était pas à ma disposition ici sur Yavin IV mais j’avais besoin de noms à lui communiquer.

    Zadyssa : Tu voudrais savoir qui ils sont maintenant ?

    Moi : Je crois oui, la découverte de ce possible grand-père Jedi, mes pouvoirs, le fait que nous ayons suivi la même voie Jedi. J’ai du mal à croire aux coïncidences néanmoins quand j’ai vu leurs visages, j’ai été parcouru d’un frisson. Mais c’était quelque chose de rassurant.

    Zadyssa : Si seulement tu avais eu les noms de tes parents, peut être aurions-nous pu remonter jusqu’à tes grands-parents grâce aux certificats de naissances. A moins que ….

    Son regard avait changé. J’étais suspendu à ses lèvres en attendant la suite de sa phrase.

    Zadyssa : Un test ADN !

    Moi : Parce que vous avez encore l’ADN, d’un Jedi qui est mort, il y a maintenant 25 ans ?

    Zadyssa : Y a qu’un moyen de savoir ! Suis-moi !

    Ce message a été modifié par Phaleina le samedi 20 janvier 2018 - 22:43

    samedi 20 janvier 2018 - 22:41 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    6035 Crédits

    Je revenais d'un entraînement matinal, souhaitant me rendre à la salle commune pour déjeuner, lorsqu'un mirialan pressé me bouscula. Il ne me fallut pas plus d'une seconde pour reconnaître Icare, mon nouveau padawan. Me rendant compte qu'il n'était pas dans son assiette et arborait un air maussade, je m'enquis de son état, désireuse d'en apprendre plus. Je savais que cela ne faisait pas longtemps que nous nous connaissions et que je l'avais pris sous mon aile, nous n'étions pas encore aussi proche que je pouvais l'être avec mon ex-maître : il ne me dirait sans doute pas tout. Mais je tenais à lui rappeler que je pouvais être là pour l'aider si besoin, même si je n'étais certainement pas la meilleure personne pour réconforter quelqu'un. À vrai dire, c'étaient plutôt les autres qui me consolaient, et même quand j'essayais de faire le contraire, la tendance s'inversait quasiment aussi sec. Enfin, là n'était pas la question.

    Moi : Tu sais que tu peux tout me dire, Icare, c'est parfois à ça que sert son maître.

    Je parlais en toute connaissance de cause, et le jeune mirialan ne tarda pas à me révéler qu'il lui arrivait quelque fois d'apercevoir un vieil homme à travers la Force, vieil homme qui se nommait vraisemblablement Gabriel Pallas et qui était un ancien Jedi, décédé pendant la guerre du SEZ donc j'avais entendue parler.

    Icare m'apprit également qu'il n'avait jamais connu ses parents biologiques et j'eus un pincement au coeur. Je comprenais parfaitement ce que pouvait être l'absence de figure maternelle ou paternelle : j'avais perdu ma mère à l'âge de huit ans, et je n'avais jamais vraiment côtoyé mon père. Je fus assez soulagée en l'entendant me dire qu'il ne s'était jamais posée la question car sa marraine lui avait donné tout ce dont il avait besoin. De même que j'étais au courant que son oncle avait pris la relève à sa mort.

    Aujourd'hui, il souhaitait en apprendre plus sur sa famille biologique, et là encore, je comprenais tout à fait : mon propre passé était composé de nombreux trous qui ne demandaient qu'à être rempli : pourquoi diable mes parents m'avaient-ils échangée ? quel était l'héritage des Yunixy... Tant de questions de ce type qui demeuraient sans réponse.

    Mon cerveau établit rapidement la meilleure option pour découvrir quelle était la famille de mon padawan : un test ADN !

    Icare : Parce que vous avez encore l'ADN d'un Jedi qui est mort il y a 25 ans ?
    Moi : Il n'y a qu'un moyen de le savoir, suis-moi !

    Je l'entraînais à ma suite au détour des couloirs jusqu'à ce que nous arrivâmes à l'infirmerie. Là, je débusquai rapidement Maître Sol'As que je saluais en m'inclinant légèrement, vite imitée par mon padawan.

    Sol'As : Que me vaut cette visite, Chevalière Yunixy et...
    Moi : Padawan Eris. Maître Sol'As, je vous présente mon premier padawan, Icare Eris. Il souhaiterait en apprendre plus sur sa famille biologique et notamment sur un certain Gabriel Pallas qui pourrait être son grand-père. Ce Gabriel Pallas était un Jedi, décédé pendant la guerre du SEZ. Nous aimerions savoir si vous avez encore son ADN, pour effectuer des tests.

    Le Maître guérisseur nous détailla tour à tour puis nous fit signe de le suivre. Nous traversâmes quelques pièces avant de nous retrouver devant un ordinateur assez imposant. Sol'As l'activa et une série d'hologrammes apparut, hologrammes qu'il fit défiler avant de s'arrêter sur l'un d'eux.

    Sol'As : Gabriel Pallas. Mort il y a vingt-cinq ans. On l'a toujours, oui.

    J'adressai un sourire à mon padawan tandis que Sol'As lui faisait signe de s'asseoir sur le lit qui trônait non loin de là.

    Icare : Comment allez-vous vous y prendre pour récupérer mon ADN ?
    Moi : À l'aide d'une grosse aiguille,tu verras. C'est charmant.

    Voyant sa tête se décomposer, j'éclatai de rire.

    Moi : Mais non, c'est indolore, ne t'inquiètes pas. Tu as le droit de t'inquiéter de tes futurs entraînements, par contre.

    Sol'As secoua la tête, marmonnant un "ces jeunes" avant de commencer la procédure. Une fois l'ADN récupéré et Icare rassuré, il l'intégra dans l'ordinateur et laissa la machine effectuer les calculs nécessaires, comparant l'échantillon avec celui de Gabriel Pallas.

    Sol'As : Vous aurez les résultats dans un peu plus d'une heure. En attendant, tu vas rester avec moi, Icare, je vais en profiter pour vérifier que tes vaccins soient bien à jour.

    Pendant une dizaine de minutes, je pris le temps de bavarder avec mon padawan, me renseignant sur ses entraînements et le félicitant au passage tout en lui prodiguant quelques conseils comme de ne pas toujours se fier à ses yeux et laisser la Force l'envahir plus souvent pour le guider.

    Shina Ten'Shi entra soudainement dans la pièce, coupant court à nos discussions.

    Shina : C'est bien que tu sois là, Zadyssa, il fallait que je te voie.

    Intriguée, je laissai mon padawan en lui disant que je revenais bientôt et suivis la guérisseuse. Celle-ci m'expliqua rapidement que, compte tenu des récents événements s'ajoutant à ma mission solo, elle tenait à me sonder grâce à l'Empathie afin de voir si je tenais le coup ou non, et s'il fallait songer à me suggérer autre chose pour m'aider.

    Outre que le principe ne me rassura pas, le fait qu'elle me sonde, non plus, mais j'obtempérai et m'allongeai sur un lit d'une pièce voisine. Fermant les yeux, je me forçai à ne penser à rien si ce n'était tenter de sentir Shina. J'avais amélioré mes barrières mentales, alors elle n'irait pas bien là, même si son activité se résume visiblement à ne sonder que mes émotions et sentiments. Et à mon grand étonnement, elle ne se limita qu'à mes émotions les plus superficielles.

    Shina : Tout va bien. Rien de bien important à signaler. C'en est même étonnant.

    Elle fit une pause, hésitante.

    Shina : Si jamais quoi que ce soit remonte, tu ne dois pas hésiter à en parler à quelqu'un. Surtout pas. Ton passé et ce que tu apprends, associés à ta mémoire photographique... Je ne sais pas jusqu'où ça peut aller, c'est un cas assez rare. Alors fais attention.

    Songeuse,j'acquiesçai et la laissai, rejoignant mon padawan. "Fais attention", bel euphémisme. Lorsque j'entrai dans la pièce, Icare m'accueillit avec le sourire, m'apprenant que les résultats arriveraient d'une minute à l'autre.

    mardi 23 janvier 2018 - 20:50 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Phaleina

    Phaleina

    515 Crédits

    Icare Eris – Sur la trace de mes ancêtres (suite)

    J’avais suivi mon Maître jusque à l’infirmerie. De là, un Maître Guérisseur s’occupa de nous. Il avait retrouvé l’ADN du Jedi Gabriel Pallas et nous allions savoir s’il était mon grand-père.

    J’appréciais le temps passait avec mon Maître, c’est quelque chose que nous n’avions jamais vraiment pris le temps de faire. Et je me sentais moins seul dans ce nouveau monde. Le Maître Sol’As voulait vérifier que mes vaccins étaient à jour lorsqu’une guérisseuse entra dans la salle pour pouvoir faire passer des examens à Zadyssa. Je les regardais alors sortir de la salle me demandant ce qu’il pouvait bien lui demander.

    Je me retrouvais seul, enfin presque, le Maître Sol’As continuait à m’examiner. Je lui apprenais qu’à bord du vaisseau de mon oncle, le Moineau, nous avions également une cellule médicale peut-être moins à la pointe de la technologie que lui. Mais le « medekiner » du vaisseau, oui on ne pouvait pas l’appeler médecin car il n’était pas vraiment médecin, il avait raté son dernier examen. Mais nous n’étions pas vraiment des commerçants non plus. Vauhn, notre medekiner mettait toujours un point d’honneur à nous suivre et à nous apporter les meilleurs soins possibles. Je vis alors la tête du Céréen se décomposer. Et il me soumit à une nouvelle batterie de test. Une fois soulagé, Maître Sol’As me dit que je pouvais descendre du lit, je redescendais la manche de mon bras droit.

    Sol’As : Les résultats ne devraient plus tarder à arriver.

    Il l’avait dit de la manière la plus passible possible. Mais comment pouvait-il être aussi calme ! J’allais peut-être avoir un grand-père et une grand-mère ! Leurs visages s’affichèrent une nouvelle fois dans mon esprit. Un mystère allait se révéler, même si je n’avais pas pu les connaitre. 

    La porte derrière moi s’ouvrit, c’était Zadyssa, ils avaient enfin fini leur test. Je lui adressais un sourire mêlé de soulagement de la savoir à mes côtés pour la révélation des résultats mais aussi d’excitation, tout ceci été nouveau mais tellement prenant.

    Moi : Les résultats vont bientôt tomber !

    Elle me rendit mon sourire et vint se placer à coté de moi.

    Moi : Qu’est-ce qu’elle vous voulait ?

    Zadyssa : Juste faire quelques tests, ne t’inquiètes pas.

    Moi : Si vous n’alliez pas bien Maître, vous me le diriez ?

    Voilà qu’elle rougissait de nouveau après l’avoir appelé Maître, ou alors était-ce parce que je cherchais à savoir comment elle allait. C’était drôle et attendrissant de la voir ainsi.

    Zadyssa : Bien sûr, mais comme tout va bien !

    Elle m’adressa de nouveau un grand sourire, quand les machines bipèrent. Le moment tant attendu venez de sonner.

    Sol’As :  Hum !

    Zadyssa : Qui y a-t-il Maître ?

    Le Maître Sol’As toujours assis sur sa chaise se retourna avec sa tablette entre les mains. Il projeta alors les résultats, tous ceci était du plus flou. Je ne comprenais rien à ses courbes et à ses chiffres.

    Sol’As : Et bien, d’après les résultats, nous pouvons dire de manière raisonnable que le Jedi Gabriel Pallas et toi, jeune Icare êtes en parenté.

    Moi : C’est mon grand-père, quoi ?!

    Sol’As : Je pense oui, il n’y a pas assez de ressemblance pour qu’il soit ton père mais plus que pour un oncle ou un grand-oncle. Cette réponse vous convient-elle ?

    Je n’arrivais pas à y croire, je venais de trouver la première pierre qui me mènerait à mon histoire familiale. Il fallait que je digère cette information. La main de Zadyssa vint se poser sur l’une de mes épaules.

    Zadyssa : Elle nous convient très bien, merci Maître Sol’As.

    Ce message a été modifié par Phaleina le jeudi 25 janvier 2018 - 19:05

    jeudi 25 janvier 2018 - 19:02 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    6035 Crédits

    Sept heures du matin, j'étais déjà levée et en tenue d'entraînement. J'en connaissais un qui n'allait pas apprécier... Mon sabre et mon blaster à ma ceinture, des barres énergisantes dans des poches qui y pendouillaient et une gourde sanglée dans le dos pour éviter toute gêne, j'entrai dans les quartiers d'Icare, un cor que m'avait prêté Zokuron à la main.

    Je soufflai dedans et le jeune Mirialan se redressa en sursautant, complètement réveillée. En me voyant, il fut pris d'un imperceptible mouvement de recul.

    Icare : Maître ? Mais que...
    Moi : Entraînement matinal !
    Icare : Je ne trouve pas de mot à redire pour cette dénomination.
    Moi : Parfait, alors allons-y. Et tu seras prié de porter une tenue plus appropriée qu'un pyjama, merci. Rejoins-moi à l'orée de la jungle dans dix minutes.

    Aussitôt, je lui lançai une barre énergisante et le laissai se changer, rejoignant mon point de rendez-vous.

    De là, je patientai dix longues minutes, profitant de ce laps de temps pour méditer. Passé ces minutes, je sentis la présence d'Icare et me relevai.

    Icare : Quel est le programme ?

    Je me tournai vers la jungle et la lui désignai :

    Moi : Tu as appris la Vitesse, il semblerait. Alors tu vas devoir courir dans la jungle en n'utilisant que celle-ci. Je vais te laisser te plonger dans la Force avant, bien sûr. Si tu as travaillé régulièrement, tu devrais pouvoir y arriver. Peut-être pas immédiatement, mais tu y arriveras.
    Icare : Euh... courir dans la jungle ? Avec les arbres et tout ?
    Moi : Oui, une jungle est composée d'arbres et reliefs, Icare, alors oui, avec des arbres et tout.
    Icare : Mais je vais forcément m'en prendre un !
    Moi : Et peut-être deux ou trois, en plus. Et te prendre des racines, trébucher, dégringoler, en effet.
    Icare : ...
    Moi : Ben quoi, c'est pas un arbre qui va te manger.

    En réalité, je comprenais très bien sa réaction, j'aurais réagi pareil à sa place. Mais je comptais le placer dans une situation compliquée avant qu'une mission dangereuse puisse le faire avant moi.

    Moi : Ça, ce sera la partie pour améliorer tes réflexes, ton Sens du Danger, ton endurance et ta Vitesse de Force. Après, j'augmenterai la difficulté.
    Icare : Euh... pardon ?
    Moi : Ne t'en fais pas, les arbres seront plus espacés et le terrain moins escarpé à ce moment-là. Je te tirerai dessus, cachée. Et ce sera mon exercice : te suivre discrètement et pouvoir te mettre en difficulté sans que tu ne saches où je me trouve.
    Icare : Quand même...
    Moi : Mais si, tu y arriveras très bien. Je ne compte pas t'ensevelir sous des salves interminables. Et ce ne serait pas intelligent de ma part : cela dévoilerait ma position. Le seul conseil que je puisse te donner c'est de faire confiance à la Force. C'est elle qui t'aidera, c'est ta meilleure alliée, n'oublie pas.

    Il acquiesça lentement la tête. Avant qu'il ne parte, je lui donnai une gourde remplie d'eau et de quoi manger. Je posai ma main sur son épaule :

    Moi : Je ne serai pas loin.

    Quelques secondes plus tard, il détala en utilisant comme prévu la Vitesse de Force. À mon grand soulagement, il ne fonça pas le plus vite possible et préféra se ménager pour tenir plus longtemps. C'était bien vu de sa part.

    Je sautillai sur place pour réveiller mes muscles et chassai les doutes qui m'envahissait. Est-ce que je ne le poussais pas trop ? Et puis, la jungle, c'était dangereux, même si je serai dans les parages. Et même si je savais  qu'il avait un passif de contrebandier donc qu'il avait déjà un bon nombre de réflexes et d'expériences, avait-il le niveau pour ? En voulant le meilleur pour lui, n'étais-je pas trop exigeante ? Roh, puis zut, c'était trop tard, il était déjà parti.

    Je ne songeai qu'à un ou deux tirs par minute, il devrait y arriver. Il faudra seulement qu'il sache gérer le stress de l'attente en plus. Alors que j'allais m'élancer, une main me retint :

    Kinsa : Alors comme ça, tu envoies ton précieux pada dans la jungle ?
    Moi : Oui, bah toi tu laisses Zokuron y aller sans ton autorisation.
    Kinsa : Et ça cafte en plus.
    Moi : Tu le sais depuis longtemps, de toute façon.

    Je me tus et sortis de ma poche un petit holo que j'activais. Il dévoila une carte sur laquelle résidait deux points de couleur.

    Moi, anticipant sa question : Sur la gourde que je lui ai passée et que j'ai aussi. J'étais sûre que tu finirais par passer. Et comme ça, si on ne revient pas avant midi à cause d'un quelconque problème, tu pourras savoir avec précision où on est. Mais ça ne devrait pas arriver.
    Kinsa : Ok. Tu devrais te dépêcher si tu veux pouvoir le rattraper.

    J'acquiesçai et détalai rapidement en usant à mon tour de la Vitesse de Force. J'avais bien sûr testé l'exercice avant de lui donner. Ici, les arbres étaient suffisamment espacés pour avancer et serrés pour causer quelques difficultés tout de même. Pour moi qui avait l'habitude, ça allait. Pour Icare, ce devait être plus compliqué.

    Je sentis soudainement son aura et ralentis l'allure avant de sauter sur des branches suffisamment solides pour que je puisse m'y déplacer. Lorsque je pus l'apercevoir, je pus le voir se manger un arbre, et contenus difficilement mon rire. Me forçant à rester sérieuse, je l'observai de loin.

    dimanche 04 février 2018 - 18:17 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Phaleina

    Phaleina

    515 Crédits

    A peine deux minutes que je courrais que me voilà déjà au sol. J’avais senti la présence de Zadyssa qui se rapprochait de moi. J’avais alors tourné la tête deux secondes pour essayer de l’apercevoir et BOUM ! Je m’étais pris le premier arbre sur ma route. Si elle avait vu ça, elle devait bien se marrer.

    Je commençais à me relever lorsque je la sentis de nouveau. Elle n’était pas très loin. Je n’osais pas bouger, allait-elle tirer maintenant ?  Je devais absolument trouver un moyen de la semer.

    Attentif, une main sur l’arbre, je me préparais à repartir, je n’avais pas regardé dans sa direction quand la Force m’indiqua le danger de son tir. Je me mis à décamper sur ma gauche. Si je me souvenais bien, il devait y avoir un peu plus à l’ouest des ruines d’un vieux temple qui pourrait me servir. La topographie du terrain était vraiment des plus fastidieuse. J’avais plus l’impression de sauter d’un espace à un autre pour esquiver les racines au lieu de courir. Mais pour y arriver, je devais jongler entre les arbres et leurs racines.  Droite, gauche, l’exercice pouvait paraitre tordu mais il avait une manière intéressante de travailler ma concentration, droite, gauche.

    Il existait bien des chemins qui longeaient les différents temples. Mais ce coup-ci, je les évitais soigneusement. Je préférais être à couvert. Je ne savais pas ce qu’elles (Zadyssa et Kinsa) avaient avec leurs blasters, une chose était sur elles aimaient tirés sur les gens. Cette pensée, faillit me faire trébucher sur une des nombreuses racines des arbres millénaires de Yavin. Je devais me reprendre, me reconcentrer au plus vite, tomber ici risquerait de me blesser gravement. Je m’arrêtais alors une seconde pour faire un point sur ma situation. Je me calais dans le creux d’un arbre, je ne devais plus être très loin des ruines. Ce pouvoir était vraiment utile. 5 minutes que je courrais, vu le chemin pris, j’aurais dû mettre au moins le triple de temps pour arriver là où j’étais.

    Je devais remonter légèrement sur la droite et j’arriverais rapidement à ce que je voulais. Quand un tir arriva en face de moi. Je me cachais derrière l’une des fougères géantes. Je n’avais ni sentie venir le tir ni la présence de mon maître. A quatre pattes, je cherchais à ne faire plus qu’un avec la Force, position plutôt inhabituelle, mais le danger environnant me permis de me connecter assez vite avec elle. En rampant, je pris trois cailloux qui pourrait m’être utile par la suite.

    Je sentais qu’elle s’approchait de ma position. Je ne pouvais pas rester là. Je choisis alors de décamper le plus vite possible. Jetant quand même un œil, je la vis au ralenti avec son blaster, prête à faire feu une nouvelle fois sur la position que j’occupais deux secondes plus tôt.

    Je ne pouvais pas m’arrêter aux ruines, nous étions juste à côtés et elle m’aurait retrouvé trop facilement. Je décidais de la balader un peu, même si elle avait déjà dû faire ce genre d’exercice avec Kinsa.

    Elle ne pouvait pas prévoir que j’y reviendrais, si je n’étais pas trop fatigué pour cela. La terre encore fraiche des dernières intempéries laissait de belles traces. Je pourrais surement faire demi-tour à un moment et revenir sur mes traces afin de lui offrir une partie de cache-cache. Les arbres commençaient à s’espacer de plus en plus. La Force me signala l’obstacle qui était droit devant moi, une crevasse, pas très profonde mais assez pour se casser une cheville. Je freinais alors avec tous ce que je pouvais. Je finis avec une glissade, pour me retrouver aux bords du précipices. On n’arrivait pas vraiment à distinguer le fond de cette crevasse. Une idée traversa mon esprit, il était temps de fausser la piste. Je sondais les environs pour savoir si Zadyssa était proche. Une fois rassuré, je me dépêcher de sortir la barre énergisante, je croquais dedans avant d’émietter une partie de la barre et de laisser l’emballage tomber au fond de la crevasse. Certes, ce n’était pas très écolo, mais si Zadyssa ne prenais pas au piège, je viendrais la rechercher. La trace de ma glissade laissait prévoir que j’étais tombé.

    Je longeais alors les bords du précipice pour me cacher non loin de là et voir ainsi ce qui se passerait. Ma peau verte se fondait parfaitement dans la végétation. J’en profitais pour me reposer un peu, boire un coup et terminer cette barre énergisante.


    Ce message a été modifié par Phaleina le mercredi 07 février 2018 - 19:34
    Ce message a été modifié par Phaleina le mercredi 07 février 2018 - 19:36

    mercredi 07 février 2018 - 19:30 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    6035 Crédits

    Tranquillement, afin de laisser Icare souffler un peu et de faire perdurer le suspens, je sautai de branche en branche  de sorte à le rejoindre discrètement. Arrivant à proximité, je lançai une pierre vers un arbre pour attirer son attention. Grâce au Sens de la Vie, je savais déjà où il se trouvait, et mon padawan paraissait avoir oublié que j'étais en mesure de le détecter.

    Je descendis à terre, au pied de la crevasse. Je savais qu'il ne s'y trouvait pas, c'était uniquement pour récupérer cet emballage avec la Télékinésie et faire semblant de marcher au jeu. Icare connaissait les astuces pour brouiller les pistes, c'était certain, mais je devais lui inculquer que la Force pouvait l'aider tout en étant en mesure de rompre lesdites astuces.

    Moi : Tu te débrouilles bien, Icare. Mais n'oublie pas que je suis également sensible à la Force, tu n'es pas le seul à pouvoir la ressentir. Il est possible que tu te retrouves face à des Forceux, un jour. Ce jour-là, tes petites astuces ne fonctionneront pas.

    Pour corroborer mes dires, je tirai derrière moi dans la direction d'Icare. Ce dernier eut le réflexe de se baisser et je me tournai, un sourire aux lèvres.

    Moi : Pas mal. Essaie de me suivre, maintenant.

    Puis je bondis sur un arbre et filai sans faire de bruits. Il me suivait en courant entre les arbres du mieux qu'il le pouvait ; il ne pourrait pas passer par le même chemin que moi : je savais qu'il n'avait pas encore réalisé le Saut de Force. Pour le moment, je courais en ligne droite, puis vint le moment où je bifurquai à gauche, manquant de perdre Icare au passage qui se reprit bien vite. À mon tour,je brouillai les pistes en restant sur place, balançant un projectile qui traînait dans la direction que je suivais puis partais dans celle opposée. Pendant quelques minutes, mon padawan continua sur la piste faussée avant de faire demi-tour pour retourner vers moi.

    Nous continuâmes ce manège un certain temps avant que je l'arrête.

    Moi : Bien, continue comme ça. Entraîne-toi chaque jour et tes efforts payeront leurs fruits, tu verras. Et surtout, n'oublie pas que tes adversaires peuvent être sensibles à la Force. Lorsque tu devais me tracer, c'était beaucoup mieux, tu étais davantage plongé dans celle-ci. Maintenant, il faut que tu parviennes à faire en sorte que ce soit instinctif. Je sais que tu y arriveras ; n'hésite pas à méditer avant tes exercices si cela peut t'aider.

    jeudi 01 mars 2018 - 18:03 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide