Review : Bounty Hunters 1 : Les Plus Dangereux de la Galaxie

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
Review : Bounty Hunters 1 : Les Plus Dangereux de la Galaxie

La critique de la BD d'Ethan Sacks et Paolo Villanelli, chez Panini Comics


A l'occasion de la sortie du 2ème tome (critique à venir), voici la review d'une publication sortie chez Panini en décembre 2020 (mais que j'avais ratée à l'époque) : Bounty Hunters Tome 1 : Les Plus Dangereux de la Galaxie. Cette critique n'engage que son auteur, et je vous encourage à donner votre propre avis dans les commentaires.




  • Scénario : Ethan Sacks
  • Dessins : Paolo Villanelli
  • Couleur : Arif Prianto


On quitte les Jedi et la Force pour entrer dans un monde bien plus violent, celui des chasseurs de primes. On suit plus précisément les aventures de Valance, le chasseur cyborg déjà rencontré dans Han Solo, Cadet Impérial (dont vous pouvez retrouver la critique ici), et Cible Vador.

Pour être franc, le début de ce comics m'a un peu désorienté, j'avais l'impression de ne rien comprendre, que le scénario était brouillon, incomplet, impression renforcée par le dessin (j'y reviendrai plus tard). Et puis, à l'occasion des nombreux flash-backs et flash-forwards (bon, faut quand même s'accrocher pour comprendre la chronologie des faits), l'auteur ajoute par petite touche les éléments volontairement laissés dans l'ombre, voire, revient sur des scènes, mais en changeant le point de vue, et tout finit par prendre sens, surtout les relations entre les protagonistes.

Car en effet, ces relations, parmi lesquelles s'entremêlent rancune, esprit de vengeance, amour familial, gratitude, haine ancestrale, code d'honneur... sont le véritable sujet de ce récit, et chaque personnage a droit à un retour dans le passé qui explique son état d'esprit, sa psychologie, et la façon dont il considère les autres chasseurs de primes. C'est extrêmement bien écrit, d'autant que ces "explications" n'entament pas l'action, qui est omniprésente. Et l'histoire principale n'est pas seulement un prétexte pour présenter tout ce petit monde, elle nous tient en haleine jusqu'au bout. Et puis Valance, sous ses faux airs de Terminator, c'est vraiment un héros, ou un anti-héros, puissant et complexe qu'on a plaisir à suivre.


Le dessin de Villanelli, je ne vais pas y aller par 4 chemins, est magnifique. Les personnages sont beaux, les scènes d'actions (donc 80% des cases) sont délirantes, avec des poses exagérées de super-héros comme je les aime, des hachurages sauvages imposant une impression de mouvement, les prises de vue sont hyper-variées, alternant gros plans, plongées, contre-plongées, plans de détails... le tout dans une maquette absolument pas sage, aux cases imbriquées et pas alignées, qui ajoute encore au dynamisme de l'ensemble.

Comme j'en ai parlé plus haut, ce "foutoir" graphique participe un peu à perdre le lecteur en début de récit. De fait, cela sert le désir de Sacks de nous balancer dans une action qu'on ne comprend pas, avant de nous révéler les explications petit à petit.

La colorisation de Prianto y est également pour beaucoup dans la beauté visuelle de cet album. Je ne suis personnellement pas trop fan des dessins sombres pour illustrer des récits sombres. Et là ce n'est pas le cas, les cases sont très colorées et le travail sur la lumière est parfait, et ajoute encore au dynamisme de l'ensemble.

Une petite parenthèse sur quelque chose qui fut un plus pour moi qui suis fan des espèces non-humaines de cet univers. Dans ce tome 1, le duo Sacks/Villanelli nous offre un florilège d'espèces variées, superbement réalisées : Trandoshan, Wookiee, Nautolan, Devaroniens, Anselmi, Abednedo, Céréen, Weequay, Iktotchi, Nexu... et même une espèce mégaclasse qu'on ne voit quasiment jamais dans Star Wars depuis Oppo Rancisis : il y a une scène superbe mettant en scène un tueur Thisspiasien ! Je me suis régalé ! Hum... bref... Je ferme la parenthèse.


En conclusion : Un superbe album, tant par la qualité de son récit, qui réussit à traiter à la fois d'une histoire trépidante, et de la psychologie de tous ses personnages, que par sa beauté graphique.



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Encyclopédie

  • Ollopan --- Cet amphibien de taille modeste ressemblait au lilypad. (Espèces & Civilisations - Animaux)
  • Capitaine Panaka --- Le Capitaine Panaka est né en -60 sur Naboo. Après avoir étudier à l’étranger les techniques et les tactiques de combat, cet exceptionnel guerrier revint sur sa planète natale pour intégrer les Force Royales de Naboo. (Personnages - Naboos)
  • Le Grand Prêtre --- Le Grand Prêtre était le chef de la Congrégation de la Contenance Béate (Personnages - Religieux)
  • T.I.E. --- Le chasseur T.I.E. fut le premier chasseur construit par Republic Sienar Systems et son premier grand succès commercial de la firme parmi les matériels militaires. (Vaisseaux - Chasseurs)
  • TIE/e3 Experimental M-3 --- Le TIE expérimental e-3 fut le troisième des cinq TIE expérimentaux conçus par le Grand Amiral Zaarin et utilisés par celui-ci lorsque celui-ci tenta de renverser Palpatine. (Vaisseaux - Chasseurs)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2024 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide