Review : STAR WARS 007 de Panini

La première partie du cross-over Vador Abattu par Aaron, Gillen, Deodato Jr et Larroca


Voici la review du 7ème numéro du magazine de comics STAR WARS chez Panini. Cette critique n'engage que son auteur, et je vous encourage à donner votre propre avis dans les commentaires.





Parlons d'abord de la couverture.
Comme je vous l'avais annoncé dans cette actu, ce numéro est sorti avec 4 couvertures alternatives, dont 2 collectors en édition limitée.
J'ai eu la chance d'avoir le modèle "Les Héritiers de la Force",  limité à 1000 exemplaires.
Le design "action figure" est original, innovant, et la réalisation est extra jusque dans les détails, que ce soient la fausse étiquette de prix portant le nom des auteurs, ou le film en plastique transparent qui recouvre la "figurine", qui visuellement comme au toucher, donne vraiment une impression de blister. Bref, vous l'aurez compris, j'adore cette couverture !


Le numéro 007 du magazine a ceci d'original qu'il constitue le premier cross-over entre les séries Star Wars et Dark Vador. Les 2 séries étaient déjà connectées, mais elles évoluaient parallèlement, se rencontrant parfois, mais dans ce numéro elles rentrent l'une dans l'autre... et de plein fouet !


Le scénario de Aaron et Gillen est finalement assez simple. Luke et Vador s'affrontent dans l'espace et se crashent sur une planète désertique. A partir de là, les 2 équipes constituées dans chacune des séries vont s'affronter pour capturer ou éliminer le "chef" adverse.

On assiste donc à un affrontement avec
- d'un côté de l'échiquier : Luke et Leia, Han, C-3PO, R2-D2, et Chewbacca
- de l'autre côté : Vador, Aphra, Triple-zéro, BT-1, et Krrsantan le Wookiee noir
Pour schématiser, chaque combattant va donc affronter son alter-ego.

Comme je le disais, le scénario de base est donc assez simple, et on a là un schéma assez classique de cross-over de Marvel, qui à plusieurs reprises a fait s'affronter plusieurs teams de super-héros dans ce type de publication. Pour l'univers Star Wars, par contre... c'est assez nouveau. C'est sympa, notez bien, hein... mais bon c'est assez basique, quoi...

Mais l'autre intérêt du scénario repose sur le développement des personnalités des héros et des méchants, notamment celle de Han Solo, dont l'altruisme et le dévouement pour ses amis est mis en avant, ainsi que celle de Leia, qui nous montre, comme dans d'autres supports du nouvel univers canon, une dureté et un sens du sacrifice qui flirte avec le fanatisme... et quand je parle de sacrifice, je ne parle pas QUE du sien. Aphra est, elle aussi, un personnage de plus en plus attachant, elle est du "mauvais côté", mais on n'arrive pas à la détester entièrement. Et son combat contre Solo est assez épique ! Quant aux droïdes psychopathes, ils me font toujours autant rire.

On peut aussi noter la toute-puissance de Vador, capable de tenir tête à lui seul à une armée entière, que ce soit dans l'espace ou au sol. Il est vraiment, dans cet arc, un super-villain, digne de Magneto ou Ultron...


Parlons dessins, à présent.

Certes, c'est un cross-over, mais les 2 dessinateurs ne dessinent pas une case sur deux, pas même une page sur deux. Ils se sont partagé le découpage, à coup de tranches de 20 pages environ chacun. Autant il est difficile de savoir comment le scénario a été partagé, autant là, il est facile de savoir lorsqu'on passe d'un dessinateur à un autre, en un instant.

En effet, les contours des cases sont blancs pour Mike Deodato Jr, noirs pour Salvador Larroca. Fastoche !

Je ne sais pas si c'est parce que le niveau de Larroca qui baisse (à cause du rythme de parution trop soutenu?) ou si c'est la comparaison avec le style du petit nouveau Deodato, mais je trouve son style de moins en moins réussi, surtout dans les traits de visages des personnages, que je trouve de moins en moins beaux et expressifs. Je trouve également sa maquette trop académique, avec de belles cases bien alignées, bien parallèles... Bon soyons juste, ça reste quand même très correct. Mais je ne suis plus très enthousiaste sur ses dessins.

Par contre, la bonne surprise vient de Deodato, dont le style précis, les visages très expressifs et les décors fouillés m'ont enchanté. Son encrage très agressif, associé à une colorisation riche et contrastée, ajoutent encore à la beauté de son trait.


En conclusion : un épisode efficace, qui enrichit, à travers un scénario pourtant assez "bourrin", les personnages de la saga, et une chouette rencontre avec un nouveau dessinateur talentueux.




Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Star Wars VIII

PSW Vidéo

Evénements

Open de Paris Sabre Laser
Open de Paris Sabre Laser

Cité de la Mode et du Design - 34 Quai d'Austerlitz 75013 Paris
24 nov. 2017 - 25 nov. 2017

SF Connexion
SF Connexion

Espace Rive-Droite de Turkheim [68]
25 nov. 2017 - 26 nov. 2017

Expo Ch'tar Wars 2017
Expo Ch'tar Wars 2017

Gare Maritime de Boulogne-sur-Mer
02 déc. 2017 - 03 déc. 2017

Le Procès de Dark Vador : l'Appel Contre-Attaque
Le Procès de Dark Vador : l'Appel Contre-Attaque

Le Grand Rex, Paris
06 déc. 2017

Star Wars Episode VIII
Star Wars Episode VIII

France
13 déc. 2017

Star Wars Episode VIII au Gaumont Disney Village avec BB-8 et la VR Experience
Star Wars Episode VIII au Gaumont Disney Village avec BB-8 et la VR Experience

Esplanade François Truffaut, 77705 Marne la vallée
13 déc. 2017

StarWars Story

Anniversaires

nés un 24 novembre...
en partenariat avec
Hachette Heroes
Rebel Legion France
BeeAndSee
Star Wars Collection
501st French Garrison
Sport Saber League
Hasbro
La 59ème Légion
Captain Collectoys Radio Disney Club Star Wars Holonet STAR WARS RPG ASFA


Planète Star Wars

Votre navigateur n'est pas compatible avec le site.
Merci de le mettre à jour grâce aux liens ci-dessous :
Chrome - Firefox - Internet Explorer