Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16987 Crédits Modo

    ;) La puanteur des égoûts fit bientôt place au chaos de la salle des archives dévastée. Une escouade de neuf clones s'y trouvait, il ne tardèrent pas à nous repérer malgré nos précautions.

    soldat : - Sergent, vous ne sentez pas une drôle d'odeur ?

    Sergent : - Si, cette odeur répugnante vient de...! Des Jedi ! Feu à volonté !

    Neuf clones, ce n'était pas difficile pour nous de les battre avant qu'ils préviennent leur maître. Non, la difficulté dans ce combat venait plutôt du fait que nous ne voulions pas endommager le peu d'archives qu'il restait.
    Les premiers tirs que je déviai allèrent frapper un clone directement en pleine poitrine, j'effectuai alors un bond au dessus du groupe qui me permis d'en embrocher un deuxième. Lorsque je me retournai tous les clones étaient morts, Mirax venait d'abattre le sergent.

    Mirax : - Je vois qu'ils n'ont pas perdu leur temps ! Je ne sais pas si on pourra récuppérer grand chose !

    Pad : - Oui, mais ils n'ont pas fais leur travail à la perfection, et je ne pense pas que baaaaaaal ai pu atteindre nos plus précieux holocrons, ceux dont l'accès est réservé aux membres du conseil.

    Moi : - Ne perdons pas de temps non plus, dépêchons-nous d'en sauver le plus possible.

    Nous nous mîmes rapidement au travail. Comme Pad l'avait espéré plusieurs holocrons intacts furent retrouvés. Quant au reste des archives une petite partie seulement de son contenu, sous forme de datadisque, avait pu être sauvée. La valeur de tout ce savoir disparu était inestimable et baaaaaaal aurait bien du mal à justifier ces actes.

    Rem' : - Ca y est, je crois qu'on a sauvé tout ce qui était possible.

    Pad : - Bien, maintenant il ne reste plus qu'à sauver les autres Jedi. Obi, prend les holocrons et les datadisques, retourne au vaisseau et télécharges-en le contenu vers le Chu'untor !

    Obi931 : - Comptez sur moi, ça fera toujours quelque chose que ce baaaaaaal n'emportera pas !

    Pad : - Dépêche-toi, c'est capital ! Que la Force soit avec toi !

    Obi931 : - Et avec vous !

    Rem' : - Fais attention au trou, cette-fois !

    Obi repartit dans l'égoût sauver notre savoir. (après tout, l'égoût et les couleurs ça ne se discute pas... oui, oui je vois la sortie^^)

    Mirax : - Bien, la partie la plus dure de notre mission nous attend, à présent ! Je pense que les autres ont suffisament semé la panique parmi les clones, il nous reste à trouver baaaaaaal !

    Moi : - Vers la salle du conseil, à mon avis, le côté obscur en émane jusqu'ici !

    Rem' : - Et s'il nous échappe ?

    Pad : - Alors il faudra courrir, je ne serai pas surprise qu'il ait piégé le Temple.

    Moi : - Le jour où les Sith feront preuve d'originalité... Bon, allons-y !

    Et nous quittâmes la salle des archives pour courrir vers le danger. Aucun clone ne put nous résister mais le chemin était encore long et il nous fallait prier la Force d'arriver à temps.

    dimanche 04 décembre 2005 - 10:44 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25730 Crédits

    Une perturbation dans la Force nous donna le frison. Mirax se mit à tremblé.

    Mirax – Bibione… Doc… PadaT… Non…Ils sont… en danger. Ils sont…
    Pad – Désoler Mirax, nous devons leurs faire confiance, je m’excuse, mais nous devons continuer et suivre notre plan. Nous serons bientôt à la salle du Conseil.
    Rem’ – Euh… Pad… J’espère que tu ne pensais pas prendre le raccourci par la Salle aux milles fontaines ?
    Kaarde – Nous ne passerons jamais par ici. Faisons le tour.

    La salle aux 1000 fontaines ! Jadis, elle était renommée pour refléter le calme, la joie de la nature, un havre de paix. Mais aujourd’hui, en la parcourant des yeux, je ne pouvais voir que l’horreur de la désolation ! Suite aux explosions, le feu s’est propagé un peu partout, mais c’était régalé de la végétation. Les néons qui donnaient l’impression de soleil n’existaient plus, sans les flammes, la pièce serait plongée dans l’obscurité. Des nombreuses poutres d’aciers traversent la salle de part en part. Les flammes les lèchent comme pour s’assurée de ne pas laisser un seul morceaux de végétation ! Le feu est plus abondant ici que partout ailleurs. Les rochers, les arbres, les fleurs, … tout se consume et les sentiers n’existent plus. Ce qui reste d’un lac, essaye en vain de fuir la salle, c’est ainsi que l’eau se repend partout et nul par à la fois. En effet, la chaleur et tel que l’évaporation de l’eau offre un faible bouillard, ce qui rend la fumée moins toxique.

    Mirax – Je suis de ton avis Kaarde, il vaut mieux passer par le couloir de l’Ouest.
    Rem’ – J’ai dans l’impression que notre Pad n’est pas de votre avis !
    Kaarde et Mirax – Quoi ?
    Moi – Je peux vous faire passer.

    J’étais très calme, les yeux fixées et fasciné par ce prédateur naturelle qui trônait de triomphe dans la salle. Je l’admirais. Je perçu l’inquiétude de mes compagnons. J’avance de 4 pas et le prédateur m’avait repéré, les flammes dansaient dangereusement autour d’un tronc d’arbre. Suite à une petite explosion faite probablement par un court-circuit des tubes d’alimentation de la porte, un jet de flamme fonce vers moi.

    Mirax – PAAD, NOOONNNNNNN !

    Mais la Force m’avait prévenu, et je place ma main en face de ce jet mortelle. Il s’arrête et dévie vers ce qui reste du plafond. Puis, je plonge dans la Force, je crée une bulle et la projette droit devant moi. La bulle fonce à travers la fournaise et offre ainsi un passage ou plus une flamme n’ose se montrer.

    Moi – L’envoie de cette bulle de Force devrait suffire pour commencer notre traversée. Je sais ce que je fais Mirax, je ne désire pas mourir, pas maintenant en tout cas. Suivez-moi et de très près, ça va être chaud ! Enfin pour vous !

    J’avais un petit sourire en coin. Je ressens l’inquiétude des autres, jamais, il ne m’avait senti aussi amusée, aussi sur de moi, aussi en phase avec la Force face à une situation aussi critique que celle-là. Kaarde fait le premier pas et me rejoint, les autres suivent.

    Kaarde – Euh… Frangine, je sais que tu maîtrises le Feu, mais là… Je ne veux pas être pessimiste, mais dois-je te rappeler ce qui est arrivé à Ven’nari Knol ?

    Je les sens tous 3 prés de moi, et j’avance sans me retourner. Je me contente de rester le plus concentrée possible sur ce prédateur. Néanmoins, je lui réponds.

    Moi – Elle était Bothan et moi, je suis Phoenicienne. Avançons !
    Rem’ – Je ne suis pas certain d’avoir saisi la différence. La température est très importante, et elle va ne faire qu’augmentée. Pad, on a confiance en toi, mais …
    Moi – Je n’oblige personne à me suivre. Vous me faîtes confiance et vous me suivez ou vous partez me rejoindre par le couloir de l’Ouest. Tout ce que je sais c’est que Baaaaaaal est certain que l’on ne passera pas par ici, donc faire ce qu’il ne pense pas nous offre un avantage certain. Maintenant, excusez-moi, mais j’ai besoin de toute ma concentration.

    Je me ferme à tout autres dialogues. Il n’y a plus que moi, la présence des 3 autres jedi que je protège et ce prédateur sans merci. Il essaye plus d’une fois de venir dévorer l’un ou l’autre. Les hésitations de mes compagnons sont perturbantes, mais je continue, et ils me suivent.

    Soudain, en milieu de parcours, la fatigue me gagne, la chaleur devient plus forte et le Feu ne veut plus m’écouter. Je sens mes jambes se dérober sous moi, je veux plongée dans la Force, mais une flamme vient tout prés de moi, comme pour me narguée. C’est à ce moment là que je sens 3 mains se poser sur mes épaules et la Force me revient sans le moindre effort, la flamme aussi la ressenti et semble fuir auprès de ses compagnons loin de moi. Très vite, le feu comprend que je suis son maître à nouveau ! Des bras me soulèvent et mes jambes retrouvent le courage de me porter. Je me remets en route et mes amis m’offrent l’un des plus beaux cadeaux : Leur confiance et leur unité !

    Le prédateur ne peut plus rien faire contre nous, il ne peut plus que m’obéir et s’écarter de notre passage, diminuer d’intensité là autour de nous. La Force et l’unité de mes compagnons, me permettent de faire de ce prédateur un allier. Le tunnel touche à sa fin, je sens le soulagement envahir mes compagnons d’armes. Leurs soutiens plus que ma maîtrise en elle-même vient de nous permettre de traverser un mur de Feu. Arrivée au couloir, je m’écroule épuisée. Je m’ouvre enfin au dialogue. Je leur sourit, mais je n’ais plus la force de leur répondre, je sombre de l’inconsciente.

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------
    Note du modo : Je sais PadaT, j’ai demandé à Sibass de modifier son message, mais il a simplement coupé sont message en plusieurs post. De plus, il n’a pas respecté le postage 1 fois tout les 2 jours, mais il m’avait dit qu’il l’avait fait en collaboration avec les autres (voir sa note). Clickman revient normalement ce soir, nous verrons comment arranger tout cela. Enfin, cela permet à mon groupe d’arriver MDR ! Je vais encore passé pour la raleurse professionnel :D

    dimanche 04 décembre 2005 - 12:49 Modification Admin Permalien

  • Avatar DocBeldom

    DocBeldom

    5633 Crédits

    Baaaaaaal. Ce Sith était mon arrière arrière arrière grand père. Et il avait tué mon frère. Comme il aurait tué mon frère aîné si celui-ci s’était interposé. Quand à Keiko, il n’avait strictement aucune chance. Il était trop affaibli par la mort de son deuxième père pour que je le laisse combattre. Il aurait risqué de sombrer. Quand à moi. Moi je ne sais plus.

    Doc : Sais-tu que tu as tué le mari de ta fille ?
    B7al : Que veux-tu dire ?
    Doc : Le Zabrak que tu as tué il y a peu. C’était le mari de Tyria. Tyria qui se dirige vers nous en ce moment. Et qui veux te retrouver.
    B7al : Et alors ?
    Doc : Rien. Je souhaitais que tu le saches. Sais-tu pourquoi j’ai aidé Sib à l’instant ?
    B7al : La Colère. Tu veux te venger et venger ce Zabrak minable. Et Sib le veut aussi. Qui se ressemble s’assemble.

    Keiko s’est relevé et s’apprête à sauter sur le Sith. En plein saut, il se fait plaquer contre le mur.
    « Désolé neveu, mais tu n’as aucune chance. Je ne peux pas te laisser faire ça. Tu ferais trop plaisir à Joruus ainsi. Ce n’est pas ton destin. »
    « Qu’en sais-tu ? »
    « Je lis en toi à cœur ouvert. N’oublie pas le pouvoir de mes cristaux. »

    B7al : Tu es donc un traître a ton sang, à ton Ordre, et à toi-même mon cher descendant. J’aime ça.
    Doc : Vraiment ?

    Tout en parlant, j’enferme mon esprit grâce à tous mes pouvoirs. Seule la partie extérieure est désormais atteignable. Une partie pleine de Colère, de désir de vengeance, mais aussi de puissance.

    B7al : Je sens de la colère en toi. Tu veux… de la puissance. Mais tu me caches des choses ? Ouvre moi ton esprit !
    Doc : Es-tu donc si mauvais que tu ne peux y entrer toi-même ?

    Je sens l’énervement de B7al, qui tente de fouiller mon esprit. A l’aide du MonCal, que j’ai activé sur le circuit secondaire, je monte des illusions parfaites les unes après les autres. C’est comme si j’avais un deuxième esprit, emplis de tout le mal que je puisse y mettre… Et cette illusion est tellement parfaite que Baaaaaaal s’y laisse prendre.

    B7al : Bien… Tu veux donc devenir mon apprenti ?
    Doc : Non. Je ne deviendrais l’apprenti que de quelqu’un de plus puissant que moi.
    B7al : Ne le suis-je pas ?
    Doc : Prouve le.
    B7al : Des preuves… Toujours des preuves...

    Un combat commence alors, je me sers de 4 sabres, mais pas les mêmes que d’habitude. Les 4 sont partis de ma ceinture, les deux de mes manches n’ont pas bougés, cachés sont projecteurs. Je ne veux pas que B7al en connaisse l’existence : l’un d’eux risquerait de lui faire comprendre l’astuce pour mon esprit, et l’autre… L’autre signifierait tout pour lui. Et il servira de jauge à mes actes. Mais je ne dois pas y penser, ou cela risquerait de transparaître.
    Ma Forme de combat à quatre sabres semble l’étonner au début, mais il se reprend bien vite, et un long combat commence. Après plusieurs séries de passes d’armes, je dois reconnaître qu’il est très fort. Mais je pourrais le battre avec de l’aide. Sauf que ce n’est pas mon but. Je veux le suivre. Je veux tout connaître de son organisation. C'est pour cela que je ne me suis battu qu'a un quart de mes capacités pour le moment.
    Au bout d’un moment, je me recule, et range mes sabres.


    Doc : Je veux bien vous suivre.

    A ce moment, Tyria, Click, et tous les autres entrent dans la salle.
    Click ouvre des yeux ronds en entendant ma phrase, Jorus laisse échapper un « Non » étouffé, Tyria me regarde d’un œil noir, PadaT (qui n’est pas KO, juste plaqué contre le mur) se tait, Macematu qui ne me connaît pas vraiment laisse transparaître sa surprise et Baaaaaaal souri.


    Doc : Il a raison. Je vais le suivre. Ne tentez pas de me suivre.


    Je fais décoller mes 4 sabres de ma ceinture, et les fais tournoyer devant les autres pour les empêcher d’avancer. Baaaaaaal recule tranquillement. Click regarde mes sabres en silence, a-t-il vu et compris le message ? Je l’espère, car sinon, cette dernière tentative de ma part pour enfin en finir ne servira à rien.
    Que la Force soit avec nous.



    -------------------------------------
    Terrik Powaaaa !!!!
    Kalin Coala !!!!
    Chevalier Ace "Doc" Beldom Terrik.


    [Ce message a été modifié par: DocBeldom le 04-12-2005 21:02]

    dimanche 04 décembre 2005 - 17:11 Modification Admin Permalien

  • Avatar clickman

    clickman

    4417 Crédits

    Note du Clickounet : Ca y est, on part 3 jours et ca part dans tout les sens ! Que ceux qui se plaignaient de ne pas être libre soient content : voyez ce que ca donne s’il n’y a pas un minimum de direction. Pas de commentaire… Essayons de réaligner cela. Essayez de suivre la trame que Pad avait initiée que diable ! Plus d’infos dans ce message et à la fin.
    ----------------------

    Au moment ou j’entre dans la salle du conseil ou s’étaient engouffrés (bêtement je dois dire) PadaT, Obi14 et Doc, j’entend Doc prononcer ces mots :

    Doc : Je veux bien vous suivre.

    Je ne pouvais pas croire que Doc était prêt à suivre ce Sith, qu’il était prêt a trahir sa famille et ses amis pour suivre la voie du coté obscur. L’étonnement se ressent à travers mes compagnons. PadaT est collé contre un mur, impuissant. Obi14 est inconscient par terre, une main manquante. J’avais ressenti sa douleur et avait du mal à rester concentrer pour garder la tête froide. Le souvenir des douleurs de mon frère, de ma mère plus tôt encore restait gravé en moi et faisait écho à cette nouvelle douleur.

    Doc : Il a raison. Je vais le suivre. Ne tentez pas de me suivre.

    Doc fait tourner ses sabres pour créer un mur de lumière afin de nous empêcher de le suivre… Non... Pas que ca… Il laisse un message. Il m’indique ses intentions avec de subtiles nuances de lumières et d’angle dans ses lames. Je me retiens de crier au fou… « Je masque mes intention avec le MonCal. Je vais le suivre et découvrir s’il est bien à la tête de tout ceci. Utilise notre fréquence spéciale. Faites-moi confiance. Excuse-moi auprès de mon grand frère. Je ne me pardonnerai jamais d’avoir été obligé dans arriver la. Je vous aime tous. »

    Doc s’éloignait, suivant Baaaaaaal et Sib, plongeant dans un vaisseau qui venait de se positionner au niveau des fenêtres de la salle du conseil. Ils montent dans le vaisseau et s’envolent. J’eu a plein le temps d’apercevoir dans le vaisseau des clones avec une tenue d’apparat, comme une garde spéciale.

    Tout le monde reste planté comme des arbres, n’arrivant pas à comprendre ce qui venait de se passer. Je me précipite sur Obiwan14 et fait ce que je juge de mieux pour le soigner… Je ne sais pas ce que seront ses choix concernant sa main, mais il m’était impossible de le soigner ici. Je fis de mon mieux pour soigner les blessures de la lame qui a traversé son ventre.

    Je n’en revenais pas… Doc était devenu fou !! Il prenait un risque tellement…. Stupide !! Sib nous avait trahis, et il ne serait pas bon pour lui de réapparaître. Le peu de confiance que nous avions en lui venait de disparaître irrémédiablement.

    Je demandais de l’aide pour transporter mon frère à l’infirmerie, en espérant qu’elle serait encore fonctionnelle. Je pris mon comlink pour appeler le groupe de Pad, afin de leur signifier qu’il était trop tard… et leur apprendre la folie de Doc. Mirax me répondit

    Mirax : Que se passe-t-il là-haut ??
    Click : Ne vous pressez pas, il est trop tard… Baaaaaaal a fuit… et accompagné…
    Mirax : Par qui…
    Click : trop long à expliquer... Rejoignez nous. Bibi est gravement blessé. PadaT est bien amoché aussi. Il leur faut des soins d’urgence. Plus que je ne peux en prodiguer pour le moment.

    Soudainement la voix de Naga retenti dans les hauts parleurs ayant survécu

    Naga : A tout les jedi encore en vie. Baaaaaaal a laissé de joli colis explosifs un peu partout ! D’après ce que je vois ca va péter dans 2 minutes ! Tirez vous, je ne veux pas perdre ma clientèle !!!

    Mirax : Rectification... tu nous rejoins ! Dépêchez vous !

    --------------
    Note du clickounet, le retour de la vengeance :
    Bon, je vous explique, histoire de diriger :
    - Le temple va péter dans 2 minutes ! 2 minutes !
    - Nous allons suivre Doc, mais toujours lorsqu’il nous enverra des signaux. Il ne nous a pas trahi, non, il a juste une idée de dingue en tête pour essayer de respecter l’idée encore plus dingue dans laquelle l’a embarqué Sib. Donc ne faites rien sans un signal de Doc avant. Il postera Mardi, jeudi et samedi. Suivez ses infos et les miennes. Pas plus. Celui qui déborde, effacé ! Hein pad ?
    - Sib, tu as triché d’une journée pour poster hier… tu attendras 3 jours depuis ton dernier post ! na !
    - Le temple va péter dans 2 minutes…. Ah je l’ai déjà dis ? ben qu’est ce que vous attendez, courez quoi !!!
    - Le TJ sera clos définitivement pour vacances le 14/12 au soir, QUOI QU’IL ARRIVE. Et le nouveau TJ prendra sa place en janvier au retour de Mirax.
    - Courez !!!!

    -------------------------------------
    Wedge "Clickman" Destren Horn Terrik
    Pour plus d'infos, demandez moi ^^

    [Ce message a été modifié par: clickman le 04-12-2005 21:50]

    dimanche 04 décembre 2005 - 21:49 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jorus-Beku-n

    Jorus-Beku-n

    12506 Crédits

    Click : Allez ! On fiche le camp !
    Jorus : Mace ! Aide-moi à transporter Obi !
    Mace : Et PadaT
    Click : Tyria et moi on s’en occupe !

    Obi était gravement atteint mais Click avait su ralentir ses fonctions vitales. Nous le tenions chacun par un bras et nous courrions le plus vite possible, en espérant que Obi résisterait à un tel traitement ! Les secondes s’égrainaient trop rapidement et en arrivant dans les ruines de la salle aux 1000 fontaines, toujours en proie aux flammes, nous entendîmes les premières explosions, lointaines tout d’abord et qui se rapprochaient de nous ! Le Temple était devenu un vrai champ de mines piégé. La salle aux 1000 fontaines était maintenant à ciel ouvert, elle était toujours ravagée par un déluge de feu !

    Mace : On est piégé !
    Jorus : Non ! Click, vient avec moi, on va chercher le vaisseau !
    Click : Ca peut marcher, on va passer par le toit !

    Click et moi nous nous mîmes à courir au travers des ruines du Temple et en essayant d'évitre le brasier. Notre vaisseau était encore en état. Nous nous précipitâmes à bord de la navette. Une fois en vol, nous constatâmes que le temple était ravagé par une série d ‘explosions. Nous pûmes nous frayer un chemin au travers de la coupole détruite. Utilisant les répulseurss à fond, Click créa un vent violent et réduisit le feu à néant. Nous eûmes alors la bonne surprise de voir que le groupe de Pad était à l'opposé du notre. Le feu qui nous séparait ayant disparu, tout le monde grimpa à bord et lorsque notre vaisseau quitta les lieux, les explosions continuaient à ravager le Temple. Tyria, Mirax et Rem arrivèrent dans le cockpit.

    Rem : Il faut nous conduire rapidement à notre vaisseau
    Jorus : Nous n’avons pas le temps, nous devons poursuivre Doc !
    Click : Ok, mais nous avons aussi des blessés graves
    Tyria : L’état de Obi semble stabilisé pour l’instant
    Rem : Ok, mais par où engager la poursuite
    Mirax : Appelons Starseb à bord du Chu’Untor, qu’il surveille de près ses scans

    Aussitôt dit aussitôt fait ! Le rest de l'équipe nous rejoinit, nous n’avions plus qu’à espérer une information fiable de la part de Starseb… et que l’état de Obi n’empire pas !
    -------------------------------------
    May the Force be with you

    [Ce message a été modifié par: Jorus-Beku-n le 06-12-2005 00:28]

    lundi 05 décembre 2005 - 16:14 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan931

    obiwan931

    10951 Crédits

    La mission que je venais de recevoir de la part de Pad était très importante , le futur de l' ordre dépendait de moi .
    J' étais prêt à l' accepter , empruntant le chemin adverse vers les égouts pour rejoindre le vaisseau de Pad .
    Rencontrant quelques clones par - ci , par-là , je les décima sans le moindre problème .

    Une fois sortis des égouts , je me dirigea vers le vaisseau de celui- ci . J ' envoya les différentes données des holocrons jedi et archives du temple au Ch' Untor .
    Heursement les clones n' avaient pas tout détruits .

    Une fois le chargement des données terminé , je retourna vers le temple pour retrouver mes amis . Un allié était important .

    Rempruntant le chemin vers les égouts , j' atteris dans la salle des archives .
    Une fois arrivé ce ne fut pas les clones qui m' accueillèrent mais un signal d' alarme .

    Un signal d' alarme d' une série de bombe amorçé dans le temple . Je devais retourner au vaisseau . Mais la trappe des égouts explosa par le choc d' une des bombes .
    Impossible de revenir en arrière , je parcourus vers la sortie , tout en évitant les explosions et les tirs des clones .

    Soldat clone :_ Tirez sur le jedi !

    Le groupe de Pad était devant moi , mais , Kaarde fut bloqué par une colonne .
    Impossible pour les autres du groupe de le sauver à cause de la propagation des flammes devant lui .

    Heursement , étant derrière , je pus le sauver en soulevant la colonne . Le feu continuait se propager .
    Kaarde était inconscient .

    Moi:_Fuyez avant que tout explose !

    Le temps passa très vite .
    Il fallait que je trouve une solution ,mais , heursement la solution arriva . Le vaisseau de Pad décolla et s' approcha des ruines du temple , la baie d' accostage s' ouvra .
    Je fis appel à la force et sauta pour atterir dans le vaisseau avec Kaarde inconscient .

    Le vaisseau partit et s' éloigna du reste du temple et rejoigna le vaisseau du groupe de Click .
    Les différentes explosions retentirent dans le temple tuant par l' occasion les derniers soldats clones .
    Le temple n' était plus qu' une ruine .

    Pad :_ Nous voilà sortit d' affaire pour un moment !

    Moi :_ Que fait on , maintenant ?


    -------------------------------------
    Vador :_ Luke , je suis ta mouette !
    Luke:_ Hein , tu peux répéter ?
    Vador:_ Euh , ton père.

    Note de Padme111: Désoler Obi931, mais PAD est inconsiente! Elle est plus capable de prendre le commandement!

    [Ce message a été modifié par: Padme111 le 07-12-2005 10:10]

    lundi 05 décembre 2005 - 22:58 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    Un jour auparavant.
    Édo était atterré. Il y a à peine une minutes, il buvait un verre entre Solo et un survivant Mandalorien. Puis Ace était arrivé.
    Le temps de se rendre compte que ce garçon mal élevé aux réflexes fulgurants et roi du négoce était son fils cadet - y a pas d'erreur - et il était déjà reparti, emportant un baiser volé à Ange et esquivant un crochet du droit de PO.
    Et Édo, le pauvre Édo... se demandait comment il allait bien pouvoir remplir la commande que son fils lacha en l'air, juste avant de s'emporter au loin, vers Coruscant : Pinou, j'aurais besoin d'une série de cracker de codes, d'une dizaine de mines lasers et de deux ou trois fusils snipers, tu peux me trouver ca ? Merci Edo ! Ah oui, j'oubliais, tu tires ca de tes poches évidement ! Merci pa' !

    Les gosses, je vous jure... bref, après avoir farfouillé dans les réserves de la Guilde et piller les rateliers d'armes de la CSI (chut ^^), le preux Édoras, Leader de la Guilde des Hors-la-Loi et outlaws à lui tout seul (puisque nous sommes fondamentalement seul et esseulé de notre unicité, intrinsèquement, mais totalement complémentaire de nous même par nos contacts avec le monde, extrinsèquement) referma ses soutes et s'envola d'une petite planète de la Bordure Extérieure, QG de la Guilde, vers Coruscant-la-poluée (dîte puf-cac, dîte la grosse Saleté, dîte la boule noire, dîte "le truc que Palpy aurait du réussir à faire exploser, avant de clamser, ce c..." )

    Plus un jour avant, mais deux minutes avant...

    Bref, le Soleil Bleu sortit de l'hyperespace, frauda le contrôle numérique des douanes capitalistes... pardon, de la capitale... et se posa avec grâce et légereté entre des gravats fumants.
    La soute avant s'ouvrit, et un Néo-Mandalorien en sortit, poussant un plateau anti-grav devant lui.

    Édoras : (car c'était bel et bien lui, malgré tout ce qu'on a pu dire sur sa mort certaine, son taux d'alcool et les épices) Wow, y a eu la guerre ici ? Zut, je vais encore passer à l'HoloVision, va falloir que je pirate à nouveau l'ordinateur central de Coruscant News... pffff !

    :eplos: Une gerbe de feu illumina le ciel au desuus de ce qui avait été le Temple des Gardiens de la Paix (à leurs âmes).

    Et m.... c'est quoi encore, ça ? Faut toujours que ça pète quand j'aterris, marre ! Ils ont pas rayés ma carosserie, avec leurs jeux à la c...? Eniki, ça baigne.
    Alors, la chambe de Doc... c'était par là, mais à mon avis c'est plus trop la peine...
    Je connaissais un passage souterrain pour entrer dans le temple par l'atelier des sabres, on va voir s'il tiens toujours...
    ...
    ... Ah, bah non. Je crois que j'ai bien fais de repasser mon armure avec de la crème ignifugeante, missa : je vais avoir chaud à mes petites fesses musclées.

    C'est ainsi qu'après une heure passée à jouer les salamandres en armure, le contrebandier tomba à plat ventre dans la salle souteraine qui constituait le bureau de son fils cadet... intact, preuve que quand Édo dit qu'il donne un coup de main pour blinder, il rigole pas de la truelle, le gars !

    Merci la voix-off... alors, maintenant je dois planquer ces huits cracks là dans son bureau, avec celui de sa soeur compris dans le lot.
    Voili voilou... j'ai plus "qu'à" me balader dans les ruines du Temple jusqu'au hangar où est rangé son cher YT-2000, cadeau que je lui avais offert.
    Et tout ça en transportant des mines lasers dans des couloirs enflammés.
    Fastoche, comme promenade de santé.

    La preuve : j'y réussis, probablement parecq eu tous les Jedi qui ont pu survivre sont à l'extérieur du Temple, pas dans les souterrains, et surtout pas dans les conduites d'eau.
    C'est quoi, ça ? une déjection Forceuse ? Bah il ferait mieux de forcer un peu plus sur les fibres, les padawans, parce que c'est pas ça... on dirait un index de Hutt !
    Oh ! La lumière du jour... pardon, du gigantesque incendie qui se dirige vers les cuves contenant le gaz tibanna pour l'alimentation des vaisseaux...
    Je vais me recycler pompier, pour finir !
    Et d'ouvrir la conduite d'eau, dont le contenu se déverse sur les flammes menaçantes en produisant moult vapeur.
    Rien de cassé ? Eniki...
    Hmm... Ace n'a vraiment pas compris mes cours sur l'utilisation de la peinture pour protéger la coque ! Sagouin... malade... sadique...

    Voilà ! 12 mines lasers planquées dans les caches secrètes du vaisseau (c'est moi qui les y ai installées, donc...), accompagnées de 5 fusils blasters A-280 et de 10 autres cracks pour les codes. En bon père, j'y joins 8 capsules de bacta en doses individuelles, provenance directe de la Valbresges Bacta Municipal de Thyferra.
    Ma récompense : installer le dernier des cracks sur l'ordinateur de bord de l'YT, et vider consciencieusment le frigo, en attendant que des Jedi viennent me trouver pour m'arrêter.
    Bah oui : maintenant que les conduites d'eau sont vides, comment je fais pour traverser les couloirs de flammes oppressantes ? C'est mauvais pour ma peau sensible.
    Je vais aller faire la sieste dans les WC des pilotes, à côtés... au moins, j' serai à l'abri, et je mourrai pas de soif, au cas où les bouteilles de whisky que j'ai emportée de l'YT ne suffirait pas.
    Au moins, il n'y a aucuen trace de ec que j'ai fais... protéger les vaisseaux des Jedi.
    Si jamais ça s'apprennait... beurk, j'préfèrerai épouser Gardulla.

    :jf:
    -------------------------------------
    Leader de la Guilde
    Un Vaurien koalaphile membre du R.H.HU.M.S
    TERRIK

    [Ce message a été modifié par: Edoras le 06-12-2005 09:30]

    mardi 06 décembre 2005 - 09:29 Modification Admin Permalien

  • Avatar DocBeldom

    DocBeldom

    5633 Crédits

    Je m’étais enfui avec Baaaaaaal. Click avait-il compris mon message ? Je l’espérais du fond du cœur, mais j’étais inquiet. De plus, le MonCal constamment allumé dans ma manche commençait à bouffer dans la batterie… Et ça, c’était très inquiétant.
    Mais bon, il va falloir faire avec. Et espérer que ça tienne !
    Baaaaaaal m’enseignait le Coté Obscur. Des choses à la fois intéressantes et terrifiantes :
    Comment tuer un ennemi en l’étouffant doucement, en pénétrant son esprit et en le maintenant dans une illusion parfaite… Sur quels points du corps il faut agir pour faire mal, et ce sans que les nerfs fassent sombrer dans l’inconscience… Il m’enseigna aussi les éclairs de Force…


    Je crois que ce sont ces deux entraînement qui m’ont fait le plus souffrir : Avec Baaaaaaal, l’enseignement est différent qu’avec Mirax : pour nous apprendre, il nous fait subir !
    Je sens que nous sortons de l’Hyperespace.


    Doc : Où sommes nous maître ?
    B7al : Sur une des planète loyale à ma cause : Crondre .
    Doc : Et qu’a-t-elle de si intéressant ?
    Baaaaaaal : Une de mes usines de clones voyons !
    Doc : Et qu’allons-nous y faire ?
    B7al : Augmenter la production. Ce que les Jedi m’ont repris, qu’ils ne comptent pas le garder !
    Doc : Je comprends.

    Nous nous posons près d’un complexe souterrain enfoui sous la glace.
    Sibass nous suit de près. Après un passage dans une entrée assez bien gardée, nos pas nous emmènent dans une salle où des clones s’entraînent au sabre.


    Doc : Pas mauvais…
    B7al : Mais pas encore assez bon ! Sibass !
    Sib’ : Oui Baaaaaaal ?
    B7al : Approche.
    Sib’ : Oui…

    Sib’ s’approche, toujours caché derrière sa bestiole bouffeuse de Force. Faudra que je dise à Kaarde de faire un peu plus attention ! C’est quand même agaçant à la fin tout ces guildeurs qui se promènent avec ces bestioles !

    B7al : Tu veux te venger. Et me tuer. Doc ?
    Doc : Oui maître ?
    B7al : Montre lui en quoi cette idée est une erreur.

    Le Sith s’écarte, me laissant le soin d’agir. Je tends mes deux mains en avant et projette une gerbe d’éclair. Comme je m’y attendais, elle ne passe pas sa saleté de bestiole… Kaarde si je t’avais sous la main !
    J’allume donc 2 sabres et m’approche de Sib’. Il sourit, s’attendant à ce que j’ai une légère hésitation en entrant dans la bulle de Non-Force.
    Dommage, mon père m’a bien entraîné (sans parler d’Ange), et ce n’est pas ça qui m’arrête. D’un bond, je l’attaque, il pare ma première lame, mais la deuxième, à l’aide d’une simple torsion du poignet, prend le contrôle et envoie valser son sabre de cortose. Je n’ai plus qu’à l’assommer avec un coup de poignée dans la tête.


    Doc : Pas besoin de plus.
    B7al : Mouai. J'ai dit une leçon mon apprenti.

    Pour faire bonne impression, je balance deux trois éclairs qui font crier dans son inconscience Sibass.

    B7al : Ca suffit. Il peut encore nous être utile. Laisse le ici et suis moi. Il te reste encore beaucoup à découvrir.

    Nous quittons la base et rejoignons son vaisseau. Je colle grâce à la Force un émetteur sur un mur de la paroi… Un clone me bouscule à ce moment là, et je lui tranche la tête d’un coup sec.

    B7al : Qu’est-ce que ?
    Doc : Il m’avait bousculé.
    B7al, qui sourit enfin : Bien.

    Nous rentrons dans le vaisseau et partons vers une autre planète. Sur Crondre, l’émetteur s’est allumé. Un message est parti vers un amas rocheux, depuis lequel il a été transmis vers un tas de ruines fumantes, en étant codé évidement :


    « Click ! Follow the signal! And for open door, take my ship, and use of its computer! It’s not the only place… Take good care. And apologized me for the Bibione’s arm. May The Force Be With You. Your Brother... »

    -------------------------------------
    Terrik Powaaaa !!!!
    Kalin Coala !!!!
    Chevalier Ace "Doc" Beldom Terrik.

    PS : Spéciale dédicace à Pad pour le choix de la planète ! Comme je sais qu'elle aaaaaaaaaaaaadooooooooore les planètes gelées, je lui ais fait ce petit cadeau !

    [Ce message a été modifié par: DocBeldom le 07-12-2005 08:39]

    mardi 06 décembre 2005 - 22:01 Modification Admin Permalien

  • Avatar clickman

    clickman

    4417 Crédits

    Nous étions sur le point de quitter le Temple, quand j’aperçu l’YT de Doc, à l’ écart du Temple et encore intact. Je conduisais la navette la bas, signifiant à Jorus que je devais le récuperer… Une intuition… et aussi s’assurer que ce vaisseau ne disparaitra pas avec le Temple.

    Jorus prend les commandes, j’indique à Mirax que je vais récupérer l’YT de Doc, elle me suit, cherchant peut être de ma part des explications… j’avais sous-entendu que Doc ne nous avait pas trahi, mais sans avoir eu le temps d’entrer dans les détails.

    Des clones arrivent au pas de course, mais trop lentement pour nous empêcher d’atteindre le vaisseau, de l’ouvrir avec le code que Doc m’avais laissé en message et d’y embarquer. Je file au cockpit et le fait décoller rapidement pendant que Mirax tient en respect les clones avec le canon ventral.

    Nous décollons et suivons le vaisseau piloté par Jorus et Tyria, ainsi que celui qui avait conduit Pad jusqu'à nous. Le groupe se dirige vers la haute atmosphère, non sans regarder le Temple exploser… il n’allait rien rester de ce qui a été pendant toute notre vie, ou presque, notre maison.

    Un signal sur la console de communication m’indique des messages, dont un enregistré de l’holonet. Je le visualise et apprend l’effroyable nouvelle. La flotte de la république envoyé contre Kegan, la ou le chancelier avait supposé que se trouvait la source de l’attentat qui avait eu lieu sur le bâtiment républicain quelques jours plus tôt, avait été décimée, réduite à néant ou presque, un seul vaisseau avait pu s’échapper pour indiquer ce qu’il s’est passé. Le chancelier avait été désavoué par cette manœuvre malhabile de sa part et une élection avait été organisée… Le sénateur de Mon Calamari, interviewé par les journalistes de l’Holonet, indiquait que ceci n’aurait jamais eu lieu si la république avait gardé confiance en ceux qui ont toujours fait de leur mieux pour défendre les intérêts de la République, de la Démocratie et de la Justice, les Jedi. Ce sénateur je le connaissais bien. C’est Jacen Horn. Mon père adoptif.

    Les autres signaux eux sont codés. J’utilise le comlink que Doc m’avait confié il y a longtemps de cela pour décoder les signaux. Bingo. Doc continue de nous laisser des infos via son réseau.

    Un message de Doc m’était adressé, provenant de Crondor.
    « Click ! Follow the signal! And for open door, take my ship, and use of it’s computer! It’s not the only place… Take good care. And apologized me for the Bibione’s arm. May The Force Be With You. Your Brother... » *

    Click : Il nous permet de le suivre…
    Mirax : Je préviens les autres.
    Click : Je calcule les coordonnées vers Crondor.
    Mirax : Pad va pas être très heureuse… elle qui n’aime pas le froid !

    Les 3 vaisseaux sautent en hyperespace, espérant que Doc ne ferai pas de bêtises… Nous nous inquiétons aussi pour Bibi et PadaT qui étaient blessés…

    * pour les anglophobes : « Click ! Suis le signal ! Et pour ouvrir les portes, prend mon vaisseau et utilise son ordinateur. Il n’y a pas que cet endroit. Faites très attention. Et excusez-moi pour le bras de Bibiwan. Que la Force soit avec vous. Ton frère… »

    mardi 06 décembre 2005 - 22:52 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25730 Crédits

    J’ouvre les yeux péniblement, je me sens vidée de toute énergie. J’essaye de reconnaître les lieux… une infirmerie ? P’être mais pas celle du Temple. Non, celle d’un petit vaisseau. Je tourne ma tête et aperçois Macematu assit à mes côtés.

    Macematu – Salut frangine, t’a fait un gros dodo.
    Moi – Baaaaaaal !? Le temple ? La Mission ?
    Macematu – Hé ! Calmes-toi. Le Sith a fuit et nous le pourchassons.
    Moi – Des pertes ?
    Macematu – Euh… Non, pas de mort si c’est ce que tu veux dire. Bibione est mal en point, mais semblerait qu’il va s’en tirer. Doc par contre… Je ne sais pas trop à quoi il joue.
    Moi – Que veux-tu dire ?
    Macematu – A en croire Clickman, il fait « semblant » d’être passer du côté obscur. Mais aux dernières nouvelles, il a envoyé un message où devrait se trouver le big méchant.

    J’avale difficilement ma salive, tout en essayant de ne pas bondir de rage. Mon silence permet à mon frère de m’expliquer la situation. Je compris combien il était frustré que l’Ordre Jedi l’avait exiler pour avoir frôlé le côté Obscur et là, … Là, nous suivons la piste de Doc qui en fait autant ! Nous avions été trop dur avec mon frère et je lui présente des excuses pour cela. Bien que ravis de les entendre, il ne laisse paraître aucune émotion. Mace me dit de me concentrer sur la mission plus tôt que de raviver le passé.

    J’essaye de me levée, mes jambes sont faible mais je n’avait pas la moindre envie de rester au lit. Kaarde allait mieux et je remercie Obi931. Il m’assure que les restes des archives est bien arrivé sur le Chu’untor. Enfin une bonne nouvelle. Après avoir fait le tour, je regarde les étoiles au loin. J’avais une immense envie d’être seule, mais sur un petit vaisseau c’est difficile. Remeyodi s’approche.

    Rem’ – Voici un chocolat chaut pour toi. Je n’aime pas te sentir aussi triste. On a perdu une bataille pas la guerre ! Et aucun Jedi n’est mort. Ne me dit pas que c’est la perspective d’aller sur une planète glacière qui te zap le morale à ce point ?

    Je reconnaissais bien là mon ami ! Il savait toujours ce dont j’avais besoin : ma boisson préférer et une plaisanterie qui ce voulait être un « remonte moral ». Comment lui expliquer tout ce que je ressentais alors que j’arrive à peine à mettre des mots sur la douleur qui m’envahit. Je me contente d’accepter la tasse de boisson chaude, j’essaye de sourire puis me replonge dans le spectacle qu’offre les étoiles.

    Moi – Merci Rem’. Tu es un véritable ami. Je ne veux pas te démoraliser et surtout pas avant Crondor.
    Rem’ – Pad, faut plus que ça pour me démoraliser. Allez dis-moi ce que t’as sur le cœur ?
    Moi – Je… Doc joue un jeu dangereux, tel Quinland Vos. Et notre équipe a été tellement inutile. Cette dernière bataille aura lieux sur le propre terrain du Sith, est-ce un bien ? Où courrons nous droit dans un autre piège ?
    Rem’ – Ne te laisse pas aller comme cela, c’est pas parce qu’elle est glacière que…
    Moi – Non, c’est parce qu’il est chez lui ! Mais il faut que tu sache qu’après ce que j’ai fait dans la salle aux milles fontaines, je n’ai plus assez de Force pour vous suivre. Pas sur une telle planète.
    Rem’ – Quoi ? Tu vas quand même pas manqué…
    Moi – Manquer quoi ? La bataille finale ? Si !

    Un silence tomba, mon ami n’en croyait pas ses oreilles.

    Moi – Dans l’état que je suis, je n’aurais même plus l’énergie nécessaire pour marcher. Je resterais en orbite. Dans ce vaisseau, j’aurais p’être une occasion de vous aider, mais pas sur la planète.
    Rem’ – Je comprends mais cela m’attriste que te ne soit pas avec nous.

    Je pose ma tasse et me retourne vers lui. Je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi près et nous sommes à quelques cm l’un de l’autre. Nos regards s’affrontent pendant quelques secondes. Je peux lire en lui, c’est comme s’il me disait : « Viens avec nous, arrête de déprimer, l’Ordre Jedi à besoin de toi ! » Et lui,… Pouvais lire en moi ! Je ne dis rien, mais je pensais : « Vas et reviens de cette bataille, reviens vivant ! ». Il est surpris surtout quand je prends délicatement mon sabre à lame jaune de sa ceinture. Je fais un pas en arrière en regardant mon sabre, je sourie mais cette fois-ci sans me forcée.

    Moi – Tu l’as toujours (Il ne répond rien). Je serais toujours avec vous. En pensées et à travers la Force, je serais avec vous au cœur de la bataille, mais plus encore… (Je le regarde a nouveau dans les yeux et lui tend mon sabre) Je serais avec toi, à tout jamais !

    Rem’ était sans doute trop surpris pour répondre. Un Jedi ne se sépare pas de son sabre ! Et pourtant, je viens de lui offrir mon sabre à lame Jaune. Sur ce, je le laisse et par à la recherche de Mirax afin de lui dire que j’ai l’intention de rester sur le vaisseau. Chacun de mes mouvements me faisaient souffrir, le prix à payer pour avoir affronter un tel prédateur !
    ---------------------------------------------------------------------------------------------------
    Dédicace à Doc : Voilà, comme cela, je ne passerais plus mon temps à vous ennuyez ! Vous voulez faire à votre tête, j’en fais qu’à la mienne ! Débrouillez-vous pour finir ce TJ dans les temps ! J’ai de l’humour mais jusqu’à 1 certain point. Vous êtes des superchevalier qui n’avez pas besoin d’aide. Les Maîtres resterons à se tourner les pousses et … à oui, j’oubliais… L’Ordre Jedi n’est pas capable de rester uni, il est assez stupide pour laisser filer un Sith ! :col:

    Pour ceux qui ne le savent pas, ne faut surtout pas que Baaaaaaal se fasse prendre ou tuer ! (PS : J’ai rien contre toi Baaaaaaal, juste sur la tournure qu’à pris le TJ)

    mercredi 07 décembre 2005 - 10:08 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

259 fans connecté(s)

Evénements

Star Wars Celebration 2020

27 août 2020 - 30 août 2020

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide