Le Temple Jedi : saison 4 (page 40)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17201 Crédits Modo

    J'en étais encore à hésiter. La Force ne pouvait pas m'aider à trouver la bonne voie, bouleversée qu'elle était par le massacre Sith-Jedi orchestré par Baaaaaaal. C'est à peine si je pouvais percevoir au loin les présences de Mace et Ceno, ainsi que cette autre. La galaxie était maintenant en pleine confusion, et je n'étais pas certain qu'achever cette grande bataille contre le SEZ résoudrait nos problèmes.

    Mahan. - Maître Jedi ? Nous vous attendons !

    Moi. - Partez devant, Amiral, je sens que Ceno... que le nouveau Mandalore a besoin de mes talents de guérisseurs. L'aide des Mandaloriens pourrait s'avérer décisive dans le combat qui vous attend. Je vous confie les Jedi.

    Mahan. - Entendu, mais ne tardez pas trop. Votre aide aussi nous sera précieuse !

    Moi. - Je vais faire au plus vite, Amiral Mahan, je ne vous laisserai pas tomber.

    Je me tournais alors vers les Maîtres et Chevaliers Jedi qui m'avaient suivi à cette bataille sans la moindre réserve. Il était étrange qu'aux yeux de certains je passais encore pour le dirigeant du Conseil Jedi que j'avais été il y a de cela six ans encore. Ils attendaient beaucoup de ma part, maintenant que j'étais de retour.

    Moi. - Je pars porter assistance aux Chevaliers Macematu et Cenovii. En mon absence Maître Dipala dirigera et coordonnera vos efforts par la méditation de combat. Votre devoir et de soutenir l'Amiral Mahan. Je sais que vous êtes tous, comme moi, encore perturbés par le grand trouble causé dans la Force par la disparition d'un grand nombre de nos Chevaliers et Padawans. Je vous promets que, sitôt la bataille de Géonosis achevée, nous irons au secours de notre Ordre. Allez, et que la Force soit avec vous !

    Je me munissais alors d'un fonceur et me dirigeai droit vers l'ouest. A mesure que j'approchais je sentais plus clairement la situation. Apparemment Mace livrait un combat seul au côté des Mandaloriens, mais Ceno avait été déplacé plus loin, il était avec cette présence toute particulière mais pas en danger. C'est vers eux que je me dirigeai d'abord.
    J'arrivais bientôt près d'un canyon, à l'entrée d'une grotte. Je pris soin de signaler ma présence dans la Force à Mace, pour qu'il me retrouve, puis de lever une petite tempête de sable par Maîtrise des vents afin de dissuader ses éventuels poursuivant et dissimuler l'abri où je m'engouffrai aussitôt.
    A l'intérieur se trouvaient un swoop, Cenovii allongé et, debout, cette femme ressemblant en tout point à ma chère soeur mais plus obscure dans la Force. La clone créée par Baaaaaaal.

    Moi. - Tu dois être Paad. Je suis heureux de pouvoir te parler enfin.

    Paad tressaillit, très surprise de se trouver nez à nez avec moi. Mais elle se reprit bien vite et me répondit abruptement, comme si je l'avais vexée.

    Paad. - C'est Sola. Sola O'Keefe !

    Moi. - Excuse-moi, je ne voulais pas te blesser. Sola, est-ce tu me permets d'examiner notre ami ?

    Elle ne répondit rien. Je me penchai alors sur Cenovii et commençai à examiner son état avec la Force.
    Cette rencontre était pour le moins étrange. Je ne connaissais Paad que de vue et de réputation. Elle aussi devait être déroutée. Elle devait bien être consciente de mon lien fort avec Pad, elle m'avait également vu renier ma propre soeur et prendre le titre de Dark Hyllyard, puis combattre Thadeus et le clone de Tyria. Mais je me souvenais surtout que je lui devais la vie. Alors que je ne faisais qu'un avec la Force, peu après la destruction de la Source du Paradis Noir, je l'avais vue empêcher Kiad d'attaquer Baaaaaaal pour l'encourager à emmener d'urgence mon corps blessé recevoir des soins.
    Fixé sur l'état de Cenovii, je commençai lentement à guérir ses blessures, sous le regard de Sola, envers qui je me sentais redevable.

    Moi. - Pardonne-moi de ne pas m'être présenté, Sola. Je suis Kaarde Nabery, le frère de Padmé.

    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !


    Ce message a été modifié par: Kaarde le 16-09-2015 18:35

    lundi 27 septembre 2010 - 11:00 Modification Admin Permalien

  • Avatar Klara_Ysano

    Klara_Ysano

    107 Crédits

    (posté avec accord d'un membre du Conseil)
    Salon du Soleil Bleu

    - Bonjour Mimi. Je pense que tu sais qui je suis. Je suis là pour proposer mon aide à la Guilde.
    - Ah oui ? Ne serait-ce pas plutôt la notre que tu viens chercher ?

    Un rire se fit entendre. Une réponse attendue de la part d'une guildeuse.
    Et ce n'était pas tout à fait faux bien entendu.


    - Il s'agirait d'une coopération mutuellement profitable.
    - Nous saurons nous débrouiller seuls.
    - Possible, mais pari osé même pour un guildeur.
    - Ne nous sous-estime pas.
    - Je n'ai jamais sous-estimé un guildeur. Et certainement pas la fille du vieux
    Terrik.
    - Que peux-tu apporter que nous ne possédions pas ?

    Stratégie classique de négocation. Feindre l'absence de besoins.
    Classique, mais éprouvé.


    - Des connaissances sur votre cible.
    - Que nous pouvons obtenir.
    - Que vous pourriez obtenir moyennant beaucoup de crédits, une implication peu discrète de la Guilde et sans garantie absolue de leur authenticité. Je vous les offre pour pas un kopec, certifiées garanties, et la couverture qui va avec puisque je prends les risques et qu'aucun contrat ne nous liera.
    - Trop beau. Quel est ton intérêt ?
    - Mes motivations sont différentes des votres, mais nous avons le même but :
    retrouver le désordre habituel de cette bonne vieille galaxie.
    Et pour un tas de raisons vos services seront les bienvenus.
    - Tout service se paie.
    - Nous serions donc quitte.

    Deux pairs d'yeux se fixèrent intensément. Deal ou pas deal ?
    ~~

    Ce message a été modifié par: Klara_Ysano le 08-01-2012 19:36

    lundi 27 septembre 2010 - 13:40 Modification Admin Permalien

  • Avatar waren

    waren

    15116 Crédits

    Narr'Shada, une des caves du DeathKiss.

    Waren fesait les cent pas sur une petite estrade devant ses hommes, ainsi que les différents chef de clans ayant répondu à l'appel, donnant ses dernières directives. Dix milles yeux étaient braqués sur le contrebandier qui fessait l'admonestation de la menace Mandalorienne, inquisitoire qui provoqua des approbations par hochements de têtes, ou grognements barbare. Les femmes pour leurs part sifflaient, ou juraient en différents langues galactique, bref la salle était chaud bouillante.

    "...et comme je le disait tout à l'heure, nous montrerons à ces gens que Narr'Shadda nous appartient. Les Mando devront partir ! Nous allons dire qu'on ne nous pond pas une bouse de Bantha dans nos bottes sans représailles ! Mais pour le moment, soyons discret, vous savez ce qui vous reste à faire enfants de la Guilde."

    Waren frappa son torse de la main et aussitôt d'autres firent de même, criant ensuite à l'unissons.

    "Vive la Guilde ! Gloire à swfig ! Vive la Guilde."

    Et tout le monde se dispersa. Waren sortit par derrière escorter par Torch.
    Il monta les escaliers, tout en pianotant sur son bracelet Holo la fréquence d'Edoras.

    Ce message a été modifié par: waren le 27-09-2010 17:22

    lundi 27 septembre 2010 - 17:18 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    ~~ Dans une navette Gamma, quelque part dans l’espace ~~

    Huge commença un brouillon rapide pour voir ce qu’il avait retenu. C’était fouillis, mais il allait remettre tout ça au propre avant de le rendre à Edoras.



    GUILDE
    Av. mort Talon Karrde et invas° Vongs, NR >Guilde< VE

    leads : swfigs - sibass - obionescarabi - Naga (g-p Edo) – Edo – Ange.

    Edo pouvoir : brdl (Hutts ruinent, alliés lâchent, Rodiens 100.000...) => guerre –>Guilde+Asso. Contrebandiers s’unissent (nom Guilde des contrebandiers) et g. guerre, bcp morts mais terr. repris et g. aux Hutts (« Guilde-Kjidak »)
    Hutts ambassade.

    Fric G x23 grâce à gu. => créat° armée

    :p

    Edo+Ange=Mimi

    Réprouvés : sibass, Jesand, Maggy. voul. modif. syst. mais tuent syndics Myrkr et partent ac matos.
    Guilde : mélange Hutt/Wookiee/Mandalo (=mégalo^^)
    QG sur Thyf., Naboo, Dxun (attaqué par Jedi), Nar, Ord, Tatooine, Corell, Myrkr.

    Leader dieu, intouchable. Pas d’ordre, juste vœux (mais pareil :p).



    Edoras : STOP ! Les deux heures sont écoulées, on rend les copies !

    Huge (à peine sorti du brouillon) : Quoi ? Mais j’ai seulement fait mon brouillon ! J’ai pas passé deux heures dessus, c’est pas Force possible !

    Edoras (prenant le bouillon) : Ta ta ta ! Je veux pas le savoir, t’avais qu’à aller plus vite ! (lisant le brouillon) Voyons... ... ... mais que... What the... C’est quoi ce tissu de canulars ? Sibass a jamais été leader ! Et il te manque Ryloth ou le casino de Dunari dans les QG. Tu as oublié de dire que les Réprouvés ont été traqués puis tués, et Maggy qui est ma fille n’en faisait pas partie. Et Valonia sur Duxn a été menacée par un Jedi, pas attaquée.
    T’as aussi oublié qu’on a triplé notre flotte suite à la Guerre Guilde-Kajidic, et qu’on a acheté des territoires à des pirates pour créer notre « Espace », créé une flotte de guerre et engraissé des sénateurs avec l’argent gagné.
    Et que fais-tu du Conflit Corellia-Nouvelle République contre Baaaaaaal ?
    Tu te fous des Mandaloriens, hein ? En disant qu’ils sont mégalos ? D’accord... Je note...
    Bon, j’en passe des pires et des meilleures, pour dire que globalement c’est pas très bon, tout ça... Attends-toi à une nouvelle interro prochainement.

    Ce message a été modifié par: Huge le 01-10-2010 20:39

    lundi 27 septembre 2010 - 19:46 Modification Admin Permalien

  • Avatar Paadme_Naberyy

    Paadme_Naberyy

    671 Crédits

    Lieu : Géonosis
    Localisation : Les cavernes (l’ex-camp de Starkacus)

    Sola arrête le moteur du Swoop et porte le Mandalor jusqu’à l’intérieur de la caverne. Les lieux était vide, mais depuis peu. O’Keefe installe l’inconscient sur un rebord de roc qui était plat. Elle ôte le casque et observe un moment le visage si jeune de cet homme. Puis, elle retire l’armure de sa poitrine. Il semble s’agité pendant qu’elle retourne au Swoop chercher son sac à dos, elle revient vers le blesser et sort un gourde remplit d’eau. Sola en avale une gorgée, puis elle s’assied près du Mandalor et lui fait boire quelque gorgée. Elle n’a pas le temps de refermer la gourde que Cénovii se réveille en sursaut.

    Ceno – QU’EST-CE QUE… ?! Argh !!

    L’homme veut se redresser et partir précipitamment, mais Sola est plus rapide. Elle se lève et le prend par les épaules, l’obligeant à se recoucher. L’homme écarquille les yeux et semble ne pas croit ce qu’il voit.

    Ceno – P…Padmé ?
    Sola – Reste tranquille.
    Ceno – Non, je dois… !

    Le récalcitrant essaye à nouveau de se redresser. Sola veut ignorer la confusion de personne pour le moment et décide d’user de grand moyen. Elle lui donne un coup sur la tête et il perd conscience.

    Sola – J’ai dit : Reste tranquille ! Tu comprends pas le basic ou quoi ?

    Elle réinstalle convenablement le blesser lorsqu’elle entend une voie derrière elle qui la fait tressaillir !

    L’homme – Tu dois être Paad. Je suis heureux de pouvoir te parler enfin.
    Sola répond par pur reflexe – C’est Sola, Sola O’Keefe !
    L’homme – Excuse-moi, je ne voulais pas te blesser. Sola, est-ce que tu me permets d’examiner notre ami ?

    Sola regarde l’homme s’approché du Mandalor. Laissant plus de place au nouveau venu, elle se recule prudemment, la main sur le pommeau de son arme. Sola se raidit et se tient prête à tout moment d’activer son sabre. Elle reconnait le visage de cet homme. Celui-là même qui était devenu Dark Hyllyard. Puis, les souvenirs de Coruscant lui revenait (TJ4 P30 ). La clone était encore au milieu de souvenir lorsque l’homme se présente.

    Kaarde – Pardonne-moi de ne pas m’être présenté, Sola. Je suis Kaarde Nabery, le frère de Padmé.
    Sola – Je sais… enfin, c’était votre nom, mais je me souviens aussi que vous êtes Dark Hyllyard. C’est le seigneur Baaaaaaaal qui vous envoie ?

    Sola garde toujours ça main sur le pommeau de son sabre, et s’attend à une réponse positive. La majorité des Jedi la considérait comme une pale copie de Padmé. Là, cet homme s’était montré, tellement courtois, tellement poli, gentil et avait accepté directement de l’appeler Sola O’Keefe.

    Kaarde –Non, je suis venu pour aider Cénovii à guérir de ses blessures.
    Sola déconcertée – Vous ignoriez que j’étais là ?
    Kaarde – J’avais senti ta présence…
    Sola – Et vous vous êtes dit quoi ? Que j’étais venu l’achever ?
    Kaarde – Non, Sola. Je ne suis pas ton ennemi. J’ai bien senti que tu veux qu’il vive.
    Sola – Et il vivra ?

    O’Keefe ne se sentait pas rassurée. Toujours sur la défensive, mais sans provocation, elle attendait la réaction de celui qui fut un jour le bras droit du plus grand des maîtres Sith ! Elle avait plus d’une question qui se bouscule dans sa tête comme à chaque fois qu’elle est en présence d’un Jedi ou d’un Sith. Elle devait en finir, elle devait trouver un moyen pour trouver sa place dans l’univers et surtout être respecter comme une humain et non comme un clone ! C’est homme devant elle, lui permettrait-il d’obtenir ce rêve ?
    -------------------------------------
    La clone complétement dijonctée

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 27-09-2010 21:35

    lundi 27 septembre 2010 - 21:05 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar maly

    maly

    4024 Crédits

    Message publiée avec l'autorisation express de Padme111.
    Lieu : Myrkr – Place du Marché.
    Heure locale : 13h30

    Il était là, trottinant à petite allure derrière son maître, obéissant et silencieux, l'air perdu vidé de rêves, les mains salies par la poussière et la suie des pièces détachées des vieilles carcasses fumantes qu'il venait de débarbouiller la veille. Toujours la veille. Il était là, fragile, recroquevillé dans un reste de gilet, les épaules lourdes, traînant son petit corps fatigué autours des artères gorgées du marché de cette planète inconnue à ses yeux d'enfant. La chaleur ambiante du soleil au zénith assommait maly, qui, étouffé de sueur et ébloui par la lumière brulante des rayons désorienta son dandinement et trébucha sur une grosse pierre.

    maly : « Aie ! ça fait mal ! »
    Barcass : « Relèves-toi microbe ! Que vais-je faire de toi, sale vermine ! Petit incapable ! »
    maly : « J'ai mal… »
    Barcass : « Fermes-là ! Je ne veux pas t'entendre miauler, avances maintenant ! »
    maly : « Vous-êtes méchant avec moi. »
    Barcass : « Coo… coo… comment ? Répètes ce que tu viens de dire ! Tu te donnes en spectacle maintenant, tu en profites c'est ça ! Arrêtes de pleurer sale gamin ! Raah ! J'en ai assez de tes pleurnicheries… »

    L'homme, impulsif, dérangé et exaspéré par les pleurs de l'enfant, saisi le petit par le buste, le souleva et lui asséna une terrible gifle pour le punir de cet affront. Le petit garçon s'écroula par-terre. La violence du châtiment l'avait paralysé. Terrorisé, rendu quasi-inconscient, son visage était boursoufflé de rougeurs écarlates.

    Barcass : « Raah ! ça t'apprendras à te rebeller, remets-toi en marche, nous avons du pain sur la planche ! »
    maly : « … »
    Barcass : « Tu en veux une autre ?! »
    maly : « Non maître. »

    Barcass était pressé, il était à la recherche d'une de ces créatures quadrupèdes, agiles, baveuses et féroces nommées Vornskrs. Dont l'acquisition suffirait à en faire un animal domestique. Quelques instants après l'accident, à l'embouchure d'une ruelle malodorante, il s'arrêta devant une petite boutique de trocs, propriété d'un Rodien.

    Le Vendeur : « Que n'amènes-tu là étranger ? »
    Barcass : « Ce jeune esclave, mon ami… »
    Le Vendeur : « Je ne prends pas la marmaille prépubère. »
    Barcass : « Je veux t'acheter un Vornskr, j'ai pensé que tu serais intéressé par cette chose. C'est un bon bricoleur, il pourrait faire l'affaire. Son éducation est à parfaire, mais il est jeune et docile, tu en feras ce que tu voudras. » dit-il en esquissant un sourire allongé et fourbe en direction de l'enfant.
    Le Vendeur : « Hmm… un humain… vulgaire petit tas d'os… C'est d'accord, marché conclu ! Je t'apporte la bête. »

    Le Vendeur Rodien s'éclipsa derrière une grande porte en taule s'ouvrant sur un SAS blindé béant pour récupérer le précieux animal.

    Barcass : « Mwhahahaha… Enfin débarrasser de toi sale gosse ! »
    maly : « Je ne veux pas partir avec ce Monsieur. »
    Barcass : « Tu feras ce que l'on te diras de faire ! Amas de glaires ! »

    Dans un brouhaha mécanique sourd, les verrous de la porte se déclenchent puis sautent et laissent apparaître la silhouette du Vornskr. Le monstre, solidement attaché par 3 chaines en acier trempé, s'avança vers Barcass. Mais la seule présence du petit garçon commença à plonger la bête dans un état de surexcitation. A la simple vue de la chair fraîche, le puissant Vornskr mâle, affamé et déchaîné par l'illusion de la liberté dont il attendait l’expiation, se jeta avec un appétit incommensurable vers l'enfant. Dans sa course mortelle, Le Vendeur Rodien, ne pût contrôler le monstre guidé par un dessein instinctif et fût balancé contre un mur épais avec fracas.

    Apeuré, en larmes, l'enfant couru vers le corridor de sortie de la boutique, avec à ses trousses la mort libérée de ses chaines.

    Barcass : « Noooonn ! Fermez les portes, il ne faut pas qu'il s'échappe ! »

    L'avance n'était pas confortable, le Vornskr était beaucoup trop rapide et déterminé à croquer son frugal déjeuner, le funeste destin du petit garçon allait prendre corps…

    Alors que tout espoir semblait perdu, 3 guerriers Mandaloriens en armure, sûrement avertis par les cris de la petite victime se précipitèrent au chevet de l'enfant en danger…


    :bf:
    -------------------------------------
    maly
    Jeune novice Guildeur.
    Filleul et Protégé d'Édoras.

    Ce message a été modifié par: maly le 28-09-2010 02:22

    mardi 28 septembre 2010 - 01:05 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    ~~ Bordure Intérieure, Myrkr ~~


    Myrkr, Quartier Général de la Guilde. Une planète de petits gouvernements indépendants, tous surveillés d'un oeil bienveillant par la puissante organisation. Un havre de paix, tant qu'on ne s'aventurait pas hors de la capitale où la loi simple, juste, mais sévère des guildeurs régnait.
    L'équipe s'y rendait pour prendre chargement d'ysalamaris, commerce jalousement surveillé par le syndicat du crime. Tout contrevenant était passible d'une punition... permanente. On ne plaisantait pas avec les affaires, et la Guilde n'aimait pas prêter ses jouets préférés - c'était personnel, le commerce d'ysalamaris, un peu comme un vaisseau ou une brosse-à-dents.
    Le seul commerçant clandestin toléré avait pour client principal un certain Karrde Naberry. Jamais Terrik n'avait ignoré ce fournisseur frauduleux, mais il avait décidé, jadis, de fermer les yeux... pour les beaux yeux de Mirax Terrik, d'abord, pour ceux de Padme Naberry ensuite - bien que pour des raisons différentes.

    La navette Gamma, dérobée à l’Empire une dizaine d’heures plus tard, se posa aisément au beau milieu d’un hangar réservé. Un tapis pourpre et argent accueillit les bottes sales des aventuriers et on entendit une marche militaire, mélange bâtard de la marche impériale et d’un air d’holofilm nommé « les yeux du bha’lir ».


    Aven : Kandosii ! Ils n’ont jamais déroulé le tapis rouge, pour moi !
    Édo : Humpf… ce foutu protocole pour les anciens Leaders. Quand j’ai écrit ça, je pensais que papy Naga se prendrait les pieds dans le tapis et que j’hériterais plus vite. Puis, je l’ai gardé juste pour l’emm…
    Huge : Pris à son propre piège, héhé.
    Eddy : La ferme, gamin.

    Le trio sortit du QG après avoir remplit une paperasserie administrative réduite : Terrik se contenta de dire « le plein » après avoir donné son empreinte rétinienne à un droïde. Être Guildeur, avec un grand G, comportait bien des avantages, dont celui de faire passer le tibana en frais professionnels. Tant qu’on n’en abusait pas… bien que nul n’aurait jamais osé contrôler un Terrik ou un Solo. Cela équivalait à se jeter soi-même dans l’espace sans scaphandre.
    Les rues étaient bondées en cet après-midi. Toujours assoiffé, Édoras proposa de s’asseoir à la terrasse d’un café, afin de prendre une collation bien méritée avant de repartir en chasse. Mais l’attention des trois hommes fut rapidement attirée par un manège particulier. Les mercenaires étaient habitués à observer leur environnement, aussi un gamin battu en pleine rue frappa-t-il l’attention de l’ex-maître-de-la-Galaxie.


    Konix : Grmmm… j’ai bien envie de tordre le cou à ce sleemo poy !
    Flar : Ca changera, de taper sur autre chose que Huge. Mais ta bière va tiédir et ÇA, c’est un crime.

    Mais un vornskr sans laisse fut lâché. Décidément, les commerçants devenaient de moins en moins malins. Leur couper la queue ne suffisait pas entièrement à les rendre docile, Galaxie !
    Édo se leva, une rage noire brûlant dans ses prunelles, et enfila son casque à la visière en T.

    Le Mand’oad : Shabla ! Tu cherches les emmerdes, Terrik !
    Le Thyfferien : Contente-toi d’empêcher le gros porc de s’enfuir. Huge, dégomme le Rodien.

    Et sans réfléchir, ce qui était chez lui un vilain défaut chaque fois que l’air sentait le purin, Édoras Konix Terrik s’avança sur le vornskr d’un pas pressé. La bestiole ne put réagir que lorsque le mercenaire, avec un geste d’une audace frôlant la folie, se jeta sur elle en lui enserrant le cou de son bras musculeux recouvert de beskar et de duracier. Posément, avec un calme qui ne trahissait pas l’effort intense fait pour empêcher le monstre bâveux de lui arracher la tête d’un coup de griffes, il sortit son blaster. Il tira une seule fois. Un unique rayon lumineux sortit du canon du DL-18 Mos Eisley spécial pour traverser la gorge du vornskr et ressortir par un orifice naturel dont la fonction était, justement, l’évacuation.
    Terrik activa la liaison extérieure de son casque.


    E.K.T., votre héros préféré : Ne bouge pas, fiston. Tu es en sécurité, maintenant.
    Le Vaurien intergalactique lui ébouriffa les cheveux avant de se redresser. En se retournant, il trouva un Rodien avec un trou fumant entre les oreilles et un Mandalorien en armure rouge, tenant par la gorge un homme grassouillet. Comme l’homme ne semblait pas raisonnable, Aven l’aidait à se raisonner en lui appuyant sa vibrolame sous le menton.

    :jf:

    mardi 28 septembre 2010 - 18:03 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Huge ramena le cadavre du rodien par le colback et trouva Edo avec une certaine fièreté dans la voix, il avait pu enfin tuer quelqu’un en tenue sérieuse. Mais pas encore depuis sa normale.

    Huge : C’était facile. Il a pas voulu coopérer et s’est barré, j’ai dû utiliser le DH... (en serrant son poing droit, mettant en évidence la lame de son gant) Dommage, j’aurais bien voulu m’le faire à la pointe...

    Aven arriva peu de temps après avec le grassouillet, puis remarqua, en même temps que Huge, la présence du jeune garçon.

    Aven : C’est qui, lui ?

    Huge : J’allais le dire.

    Edoras : C’est lui qui a eu des problèmes avec ces messieurs dont vous vous êtes occupés.

    Huge : Il est pas vieux, dis donc... (laissant tomber le rodien sans vie, puis après avoir retiré son casque et s’être avancé vers le garçon) Salut, comment tu t’appelles ?

    Edoras écarta Huge du garçon d’un grand coup de bras puissant, mais pas violent.

    Edoras : Hop ! Bas les pattes ! Ce petit est à présent sous ma responsabilité, et donc mon protégé. Tu l’approches, gamin, t’es mort.

    Huge : Ben bonjour la camaraderie et le bon exemple... Re...

    Aven (le coupant) : Ferme-la, on t’a dit !

    Huge (désignant l’enfant) : Mais regarde ! Il le terrorise !

    Aven : Cherche pas les emmerdes, Huge...

    Edoras : Avant de dire n’importe quoi, gamin, tu devrais réfléchir au moins une seconde : il est encore sous le choc, un Vornsk le poursuivait. Dans quel état tu serais dans cette situation ?

    Huge : Oui, bah je savais pas. On demande des infos à qui en premier, maintenant ? Le petit ou le gras ?

    mardi 28 septembre 2010 - 18:55 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aven-Flar

    Aven-Flar

    5027 Crédits

    Blasé, le blond avait suivi le Vieux. Tandis que Huge dégainait son arme, l'homme en armure rouge avait fait glisser une lame dans sa main et se dirigeait vers un type qui criait sur un Vornsk. Pas très malin, quoi.
    Quand Edoras sauta sur la grosse bestiole, Aven était à 5 mètres du gros lourdeau. Il s'égosillait sur tout ce qui bougeait, enjoignant avec véhémence le Mando'a à participer à la lutte.
    Commençant à comprendre que l'homme en amure comptait lui poser quelques questions, le ventru commença à tourner les talons et à "courir". Las, Aven fit deux enjambées et lui faucha les jambes proprement. Tandis que l'autre se relevait péniblement, Aven le contourna tranquillement, saisit sa gorge, et le releva d'une traite.


    - Hey! Mais arrêtez! Lâchez-moi, débile en boite! Vous savez pas à qui vous avez à faire, je vous le dis!

    - Non, répondit le Mando, sans lui prêter attention.

    Puis, il le traîna jusqu'à son chef et le jeune novice, il vit un mioche salement amoché ainsi qu'Edoras penché vers lui. Il se disputèrent quelques instants, puis l'attention se centralisa sur Aven et son nouveau copain non-consentant.

    - Je suis Barcass! Un honnête marchand! cria immédiatement l'homme.

    - Ah... Ouai... Quand même! intervint Huge.

    - Et tu marchandes quoi, mon petit divertissement en sachet? fit Aven, secouant légèrement son captif.

    - De la viande fraiche!

    - C'est clair, que là, elle peut pas être plus fraiche, mon ami.

    - Mhhh? lâcha distraitement le Mandalo.

    - Huge, fouille-le, s'il te plait.

    Le novice s'exécuta et retourna complètement le bonhomme, cherchant même sous les semelles de bottes et les doublures et trouva un couteau, 50 crédits, un petit blaster de poing, un peigne, un stylet ainsi qu'un papier gras. Pas de quoi payer un Vornsk. Donc, soit le gosse était la nourriture, soit la monnaie. Edoras se tourna vers l'enfant.

    - Eh, petit! Eh, regarde-moi. C'est ton papa? le questionna Edo', connaissant déjà la réponse.

    - Biensûr que c'est mon fils! Hein Jun! Dis-leur que je suis ton père! cracha l'homme avant de fusiller le gosse du regard.

    - On se calme le tas, fit Huge, en giflant l'importun.

    La tête de Barcass partit sur la droite, et quand il se tourna pour essayer de cracher, le gamin vit que sa lèvre saignait un peu. Que Barcass saignait. Qu'il pouvait saigner, comme tout le monde. Ses yeux s'illuminèrent, et il souffla, d'un trait, un trait qui grandit, jusqu'à devenir un cri :

    - N... non, c'est pas mon père. C'est un ***censuré*** d'esclavagiste!

    - C'est faux! Il m...

    - Esclavagiste, enregistré. dis Aven, d'un timbre de voix, presque mécanique.

    Proprement, il dégagea sa lame de la gorge de sa victime, et d'une estafilade, il éventra l'esclavagiste sur la longueur de son ventre. Ses intestins se déversèrent par terre et il hurla, le sang éclaboussant ceux qui se trouvaient devant lui. Aussitôt, le blond lui lâcha la gorge avant de lui donner un coup de pied dans le torse, qui renversa Barcass. Ce dernier gisant à terre, hurlant, Aven l'acheva en lui broyant le visage sous une de ses semelles d'un seul coup de pied puissant.

    - 350.

    Impassible, Edoras lui répondit :

    - 300.

    - 350.

    - 300.

    - Ecoutes, tu sais très bien que la prime est de 350 par esclavagiste.

    - De une, Aven, il y a 50 crédits par terre, ensuite, *il haussa la voix,criant presque* comment va-t-on faire pour trouver sa base d'opération et les autres esclaves, si il y en a?!

    - On fait passer une annonce! répondit Aven, que la question n'intéressait absolument pas.

    - Crétin... murmura Edoras, un rien méprisant.

    - Aller, prends le gosse si tu veux, mais arrête de me regarder comme si je venais de lui tordre le cou!

    - Des fois, ton manque d'anticipation est plus que lassant...

    - Pas du tout... Dis toi qu'un jour, on finira bien par retrouver les chers ravisseurs du gamin. Et comme je te vois agripper pour pas qu'il s'en aille, tu comptes faire en sorte que ce soit lui qui s'en charge...

    Le visage du Vieux se referma, et l'enfant suivi le groupe tant bien que mal sur ses petites jambes, la main dans celle d'Edoras, et, contrairement à ce qu'avait dit Aven, il n'avait pas du tout songé à s'enfuir.

    - Bon, trouvons ces Ysalamaris... conclua Huge.
    -------------------------------------


    Ce message a été modifié par: Aven-Flar le 28-09-2010 21:40


    Ce message a été modifié par: Aven-Flar le 03-10-2010 11:11

    mardi 28 septembre 2010 - 21:36 Modification Admin Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    ~~ Mykr, enfer vert ~~

    L'équipe était sortie de la ville. L'informateur devait les attendre dans la jungle, près d'un petit camp d'entrainement destiné aux espions de la Guilde. La marche se faisant longue, le vieux Terrik avait posé Maly sur sa hanche, pour le porter sans effort.
    Les casques des armures permettaient de discuter en privé.


    Flarounette : Alors, la vieille ? Il commence à t'encombrer, le bébé ? Shabla, tu le savais, pourtant, qu'en sauvant une vie on en devient responsable !
    Konixette : On ne sauve jamais une vie, Aven. On ne fait que la prolonger. Et puis, j'ai élevé suffisamment d'enfants... un de plus ne va pas changer grand chose. Les Mando'ade emmènent leurs enfants à la bataille dès huit ans, non ?
    Le Mando'a : T'as l'âge d'être son arrière-arrière-grand père. Peut-être même arrière-arrière-arrière... c'est qui, ce fils de Hutt ?!

    Un Bothan venait de sortir des fougères et se retrouva immédiatement pointé par cinq blasters. Il cligna des yeux avec hébétude et leva les pattes en l'air.
    Le Poilu : Tirez pas ! Je suis de la Guilde !
    Édo : Pus d'vornskr ! Mais t'es c** ou quoi ?! Qu'est-ce qui te prend de te planquer comme ça ? Bordel, heureusement que je suis pas devenu cardiaque avec l'âge !
    Le manteau de fourrure : Euh… je suis vot’ informateur. C’est moi qui ai été chargé de retrouver le fournisseur de Kaarde Naberry. On se calme, d’accord ? J’aimerais beaucoup être vivant pour profiter de ma promotion.
    Konix Xyphor : Ta promotion, tu l’auras si JE suis satisfait de tes services. Scrogneugneu. C’est ton test d’entrée au camp, c’est ça ? Il s’appelle comment, le mynock ?
    Le velu : Oui. Talik. Talik Karrde. Humain, âgé. Il se planque dans un abri, pas loin d’ici. A un demi-klick, à l’est.
    A-F : Au moins, t’es précis. Oya !

    La marche se fit course. Le petit Maly s’accrocha tant bien que mal à l’armure de son protecteur, gardant les yeux ouverts sur la flore qui défilait. Finalement, après une pause d’observation, les trois tueurs sortirent de la verdure pour s’approcher d’une sorte de cabane mêlant plastoïde et matériaux primitifs. Les lieux semblaient entretenus et respiraient le confort. Terrik posa l’enfant derrière un arbre et lui tendit un blaster E-11. Avec ce modèle, il n’y avait pas besoin de savoir viser correctement, surtout s’il était en mode étourdissant.
    Eddy : Maly, reste là. Tu te caches. Le monsieur là-dedans a été méchant avec nous. Tu observes comment on fait mais tu restes à l’abri. Si le monsieur s’enfuit et qu’il s’approche de toi, tu pointes le blaster à deux mains, comme ça… et tu tires sur lui jusqu’à ce qu’il tombe. Si je crie « stop », reste sur place et ne bouge pas.
    Aven : Viens, Huge. Oya ! On va traquer un mynock : un planqué qui nous pompe nos réserves. C’est un travail de beroya – le mot mando pour dire murishani – mais ça doit être fait.
    Terrik : Tu as plus l’habitude de ce genre de boulot que moi, Aven… prend le commandement.

    :jf:

    vendredi 01 octobre 2010 - 08:44 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Retrouvez l'intégrale des saisons 1 et 2 sur Disney+...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

407 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

26 mai 2022 - 29 mai 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide