Pouvoirs de la Force saison 6 (page 12)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Padme111

    Padme111

    26287 Crédits

    Correction – Beuglement de Force – Galen

    La dame à la canne est en salle de méditation. Les yeux fermés et en position du lotus, Padmée est concentrée sur la liste des pouvoirs de la Force. Elle cherche les liens qui existent entre eux. Quels pouvoirs peut-être considérer comme pouvoir-mère ? Lesquelles sont plus pouvoirs-filles ? Comment simplifier une liste aussi exhaustive afin de la rendre plus ludique et accessible à tous. 

    Toc toc

    Le bruit sort Maître Brûle de sa méditation. Quelqu’un a besoin de lui parler. 

    Pad – Entrer. 

    Galen – Bonjour Docteur Brûle…je…

    Il se racle la gorge endolorie. Padmée ouvre les yeux et l’invite à s’asseoir devant elle, ce qu’il fait. 

    Pad – Ta gorge semble douloureuse, mais je ne comprends pas pourquoi tu m’appels « docteur » ? Je suis très loin d’être une guérisseuse. 

    Galen – J’ai usé du Beuglement de la Force. 

    La voix du Chevalier est enrouée et plus basse que d’habitude. Dans son fort intérieur, Padmée est amusée d’entendre Arek avec cette voix rauque. En même temps, elle l’admire d’enchaîner les entraînements de Chevalier de Gardien.

    Pad – Je comprends mieux. Alors ne dis plus un mot. Plonges dans la Force et uses du Curato Salva. Tu l’as déjà maitrisé ce pouvoir. Vas-y. 

    Le Chevalier Arek s’exécute. Il prend le temps qu’il lui faut pour s’auto-guérir les cordes vocales irritées. Padmée attend qu’il ait terminé pour reprendre. 

    Pad – Combien de phrases as-tu dites avec Beuglement ? Même si ce n’est qu’un mot. 

    Le Typhonien réfléchit et calcule. Il reprend la parole avec une voix normale. Padmée est très heureuse de constater que le niveau de l’Ordre Jedi est nettement d’un niveau supérieur avec cette génération. 

    Galen – Huit, je pense. Mais en trois fois. 

    Pad – Pour une première utilisation du pouvoir, c’est déjà beaucoup. As-tu surpassé du bruit ? Tes auditeurs ont réagis comment ?

    Galen – Les aspirants et padawan en SCdP étaient vraiment indisciplinés. Oui, après avoir crié « silence », ils se sont tus. Ensuite, j’ai dit ce que je pensais et donner mes instructions. Ils m’ont écouté puis obéi. 

    Pad – Je ne doute pas que tu as réussi ton entrainement. Il est validé^^. 

    Galen – Merci, maître Pad. 

    Pad – As-tu encore des douleurs dans la gorge ?

    Galen – Non, je pense avoir bien réussi à me guérir. 

    Pad – Ta gorge est fragilisée. Si tu rencontre des gaz qui l’irritent ou si tu te refroidis, tu seras plus vite sujet à une laryngite pendant vingt-quatre heures. Ici au temple, je pense qu’il y a peu de risque, mais en mission…

    Galen – Oui, je comprends ta mise en garde. Ok, j’en prends note. 

    Pad - Plus tard, lorsque tu auras plus d’expérience, tu pourras combiner Curato Salva et Beuglement pour déclarer un discours dans une salle trop grande et sans sonorisation. Pour l’heure, tu peux aussi soulager ton larynx avec une tisane au miel ou le prendre pur. 

    Galen – Un conseil de mamie^^

    L’octogénaire sourie. Elle est clairement une mamie et prend son rôle très au sérieux. 

    Pad – Sache que l’utilisation du Beuglement est comme celui du saut ou de la vitesse. Laisse le temps à ton corps de s’habituer aux efforts. Autant pour la vitesse et le saut, tu travailles et fortifies les muscles des tes cuisses. Autant avec Beuglement tu fortifies les muscles et les membranes de ton larynx. 

    Galen – Et tu disais ne pas être docteur ?

    Pad – Je connais l’anatomie. Je ne peux guérir. C’est la différence^^

    Galen – D’accord, mamie, tu as raison^^.

    Pad – Weedge est toujours à disposition si tu veux une guérison plus approfondie. Lorsque tes cordes vocales ne te feront plus mal, tu pourras t’entraîner à nouveau. Essaye de variée le ton de ta voix. Un mot fort, tel un cri équivaut à huit phrases dites plus basse mais toujours avec le pouvoir actif. 

    Galen – Euh… ce n’est pas très clair Pad. 

    Pad – En utilisant le Beuglement, imagine que ce pouvoir est une table de mixage. Tu as différents boutons qui te permette de régler les basses, les décibels, l’équaliseur… Pour tenir un discours dans une salle, tu modèleras le Beuglement pour tenir en endurance. Pour un cri capable de détruire le cristal*, tu useras de toute la puissance de ce pouvoir. Attention aux conséquences, il y a toujours un grand risque de te détruire les cordes vocales et de devenir muet définitivement. 

    Galen – Je n’imaginais pas cette conséquence là !

    Pad – Alors, j’ai encore quelques petits trucs à t’apprendre. Quel est t’a prochaine étape ?

    Galen - Point de Rupture !

    Pad – Soin prudent, c’est un des pouvoirs que je n’aime pas. 

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    * Atteindre le pouvoir de Black Canaris dans Arrow. 

    mercredi 18 octobre 2017 - 11:10 Modification Admin Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Zadyssa - Entraînement Chevalier n°2 : Prémonition

    Quelques jours après avoir réussi à développer d'autres capacités liées à la Télékinésie, je me présentai en classe de pouvoirs de la Force pour suivre le conseil de Pad et apprendre la Prémonition. Non pas pour me replonger dans une nouvelle phase de souvenirs difficiles à gérer, mais bien pour en découvrir plus sur un passage que la Force m'avait montré, et le seul en lien avec le futur, à savoir, le duel avec le Forceux au sabre rouge contre celui au sabre bleu. À moins que je change de couleur de sabre, ou que celles-ci soient uniquement symboliques, il ne me concernait pas.

    Mais si la Force me l'avait montré, c'est qu'il avait réellement de l'importance. Une manière de montrer que je finirai par tenir en équilibre entre les deux fils ? que quelqu'un de mon entourage allait basculer ? Il y avait tellement d'interprétations possibles...

    Légèrement appréhensive, je me mis en tailleur pour méditer avant de m'arrêter en cours de route. Voulais-je vraiment connaître la vérité ? Ne me causerait-elle pas plus de tort que de bien ? Peut-être même causerai-je le contenu de cette vision en la connaissant...

    D'un autre côté, si la Force me l'avait montrée, c'était qu'il y avait une raison... et je savais qu'elle se débrouillerait d'une manière ou d'une autre pour que je le sache, alors autant que cela vienne de moi.

    Fermant les yeux, je laissai son fluide omniprésent me bercer et je me fondis en elle, la pénétrant en calant mon rythme cardiaque sur celui de son écoulement continu. Presque aucun remous ne la déviai, mis à part les miens et ceux des autres Jedi de l'Académie. Conservant cette approche, je me demandais comment faire pour avoir une prémonition. Fallait-il faire quelque chose de particulier ? Tendre l'oreille ? Autre ?

    Finalement, à court de réponses, je me décidai à rejoindre mon petit havre de paix lumineux, là où la Force m'avait envoyé ma première vision. J'y avais peut-être eu les prémices d'une prémonition. Je passai le stade petite méditation, méditation profonde et atteignis celui où il n'y avait que moi, moi et la Force. Une harmonie parfaite et si apaisante...

    Je restai et attendis, guettant les signes que m'enverraient la Force. Le temps s'écoulait au ralentis, ou très vite, je ne saurais le dire. Mon corps entier était au repos, et pourtant, je sentais que mon cerveau carburait à cent à l'heure, comme s'il traitait un maximum d'informations dont je n'avais pas accès. Et peut-être était-ce le cas...

    J'attendais toujours, à la fois extrêmement patiente et impatiente. C'était une sensation étrange, mais en même temps très agréable. J'avais le sentiment que j'allais apprendre quelque chose, mais le bercement de la Force me donnait envie de rester cloîtrer dans son fluide rassurant.

    Ce fut quelques secondes plus tard que la Force m'envahit de manière plus significative et que je sentis le poids de sa prise dans mon corps. À la fois crispée et détendue, je guettai les informations et quelle ne fut ma surprise de constater qu'elles avaient un rapport avec mes souvenirs... Non, ce n'était pas ça. J'avais certes des flashs, mais c'était comme... une invitation. Une invitation à quoi ? La réponse survint en même temps que la question.

    "Laisse couler les émotions"

    C'était ce que m'avait dit Kinsa, une fois, et ce que Pad nous avait conseillé lors du cours sur les émotions ; j'avais remarqué bien assez vite que c'était plus facile à dire qu'à faire... Pourquoi la Force se prêtait-elle au jeu ?

    Mon harmonie avec cette dernière chuta d'un léger cran, comme si je venais de faire un pas en arrière, appréhensive et presque apeurée. Je n'étais pas prête à laisser couler mes émotions aujourd'hui... Et pourtant, ce fut elle qui vint vers moi. Comme si elle me prenait la main pour m'encourager, je sentis son fluide m'envahir assez intensément, mais ce n'était pas suffisant pour faire flancher ma barrière mentale, le choix final me revenait.

    J'hésitai longuement, très longuement, presque en tremblant, mais finalement, prenant une grande inspiration, je lâchai prise. Des images brèves et soutenues apparurent dans un monstrueux chaos. Mon fameux tourbillon de souvenirs était sur le point de prendre le dessus, mais je ne devais pas le combattre, juste l'accepter. L'accepter et il disparaîtrait. Mais c'était si dur, si dur que face à lui, je reculai encore, étant presque sur le point repasser au stade méditation profonde.

    Ce fut à ce moment que je sentis la Force m'envelopper, agissant un peu comme une barrière de protection, mais le principe n'était pas exactement le même. Elle m'invitait à suivre son sillon, m'apaisai, mais encore une fois, c'était à moi de faire le plus dur, et d'avancer dans mes souvenirs et leurs douleurs. Je bloquai un instant avant qu'une autre parole de Kinsa ne me revienne en tête. 

    "Ne t'accroche pas aux images"

    Oui, il me suffisait de passer au travers et de ne pas m'attarder, de ne pas les regarder avec précision. Ces images ne sont pas réels. J'inspirai et expirai le plus calmement possible, me fondant dans le sillon de Force qui m'enveloppai, et le suivis. Il passa devant des explosions, des morts et des regrets qui me firent l'effet de coup de couteaux, et si chaque fois que je faiblissais, je reculais, je finis par arriver de l'autre côté. Un côté plus calme, presque aussi calme que mon havre de paix sans le tourbillon, mais sans l'égaler ni le dépasser. Je sentais qu'il n'y avait que la Force, mais elle était agitée, de l'autre côté, ou plutôt, dans cette autre profondeur.

    Maintenant, il fallait que je lâche prise. Cette fois, en toute confiance, je suivis l'invitation de la Force et arrivai en plein dans son fluide. Je me sentais un peu comme un bateau voguant au gré des courants : je n'avais aucune prise sur la tonalité des actions qui se dérouleraient. Je n'étais qu'une simple spectatrice que la Force avait appelée pour qu'elle reçoive une vision.

    Toutefois, je n'étais pas habituée à l'intensité des vagues de Force que je recevais, c'en était quasiment douloureux. Grimaçant, je ressentais le besoin persistant d'avoir une bouée de sauvetage ou n'importe quoi pour ne pas couler. J'avais le sentiment qu'il y avait tout de même un certain danger à se retrouver là. Alors je fis la première chose me passant par la tête : naturellement, j'employai la Télékinésie sur une sphère qui se trouvait non loin de là. J'ignorai vraiment pourquoi, mais je me sentis soudain moins en marge avec le fluide s'écoulant, comme si je conservais un pied dans la réalité et que cela me permettait de saisir le fleuve dans son ensemble, bien que ce soit loin d'être le cas.

    En tout cas, dès que je l'eus fait, des flashs me prirent et je sentis la Force me pénétrer, sentant là une bonne partie de sa puissance, à tel point que ça en devenait insoutenable. Faire léviter deux, puis trois sphères furent bientôt nécessaires pour équilibrer les forces. Le plus amusant, c'est que quoi qu'il se passe, mon rythme cardiaque conservait la même allure. Probablement que j'étais trop profonde pour qu'il soit impacté par ces événements, ou alors c'était encore là l'une des capacités de la Force.

    Des yeux rouges. Je voyais les mêmes yeux rouges que mon père avait vus pour la dernière fois avant de mourir. La dernière chose qu'il avait vu si je me fiai à mes cauchemars d'enfance. C'était assez incongru comme couleur d'yeux, cet individu, quel qu'il soit et qu'il est fait, devait être assez facilement repérable. Brusquement, ma vision changea, et je revis le combat opposant la lame bleue contre la lame rouge. Pour le coup, je me sentais vraiment simple spectatrice, je n'y participais pas, et... Soudain, des émotions m'envahir. Mes futures émotions. Cette sensation était pour le moins étrange.

    Il s'agissait d'un mélange de colère, de tristesse, d'inquiétude, de rancœur et de toutes sortes d'autres émotions aussi négatives ainsi que... d'amour ? Pourquoi ? Cela concernait-il quelqu'un que j'appréciai ? Non. Non, il s'agissait plus d'un amour instinctif et dont il était impossible d'aller dans l'autre sens. Pas de la passion, pas de grandes amitiés ou de sentiments de fraternités... juste le sentiment que je devais aimer cette personne parce que cela allait dans l'ordre des choses. Et cette amour était visiblement lié à une information que j'ignorai jusqu'à présent. 

    Puis les images s'enchaînèrent jusqu'à s'attarder sur un vaisseau que je n'eus pas le temps d'analyser tellement je sentais qu'il me glissait entre les doigts, que je ne pouvais retenir ce que j'avais vu. Tout ce que je pus savoir, c'était que je n'aurai absolument aucune prise sur ce qu'il s'y passerait, et que rien de bon ne ressortirait de celui-ci. Il était comme entouré d'un halo de tristesse et de détresse venant autant de ses entrailles que de l'extérieur.

    Soudainement, je sentis que la Force me faisait faire marche arrière, me ramenant dans mon havre de paix lumineux désormais débarrassé de mon tourbillon de souvenirs. Je remontai rapidement les stades de méditation et me réveillai en sursaut, le ventre criant famine et mes muscles engourdis. Combien de temps étais-je restée ainsi ? je n'en avais aucune idée.

    Je me laissai tomber sur le dos, un bras sur mes yeux, inspirant et expirant le plus calmement possible. Je ne savais absolument pas si je pouvais volontairement retourner dans ce fleuve d'informations, et j'ignorai si je voulais le savoir. Pour le moment, j'essayai déjà de diriger ce que j'avais appris, et d'y réfléchir. Un futur figé ? Un futur à modifier ? Je secouai la tête. Prévoir tout ceci n'amènerait rien de bon. Il fallait simplement que je médite ce que je venais d'apprendre, comprendre leur lien avec  moi et laisser aller l'avenir. Tout ce que j'avais à faire, c'était prendre des décisions que je ne regretterais pas, enfin faire de mon mieux pour les prendre afin de ne pas avoir de regrets. Si je commençais à trop spéculer, j'en aurai forcément. Donc il fallait que je conserve ces images dans un coin de ma tête et continue à vivre dans le présent tout en songeant à l'avenir.

    Je ne me rendis compte qu'à ce moment là que des larmes coulaient le long de mes joues, et peut-être depuis plus longtemps que ce que je pensais.

    mercredi 18 octobre 2017 - 19:00 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26287 Crédits

    Correction – Prémonition – Zadyssa

    La dame à la canne ressent la présence de Zadyssa dans le couloir d’à côté. Padmée pense qu’elle va venir vers elle pour un entrainement.

    Après quelques minutes, la présence de la Chevalier Yunixy s’éloigne du bureau de la responsable de la classe. Maître Brûle plonge dans la Force afin d’user de la perception de vie. L’aura de la jeune humaine est limpide dans la Force. Les émotions de Zadyssa sont confuses. L’attention de la vielle dame se focalise alors son « l’élève ». Celle-ci entre dans une des salles de méditation. La dame en blanc décide alors d’aller vers elle. Se levant en prenant appuis sur sa canne, il lui vient une idée. 

    L’octogénaire Jedi laisse la Force collée en elle puis se focalise sur l’un des poufs devant son secrétaire de bois massif. Padmée laisse la Force entouré l’objet et le soulève du sol par télékinésie. Se mettant en route vers la salle de méditation, d’une main la dame âgée prend appuie sur sa canne à chacun de ses pas, tendit que de l’autre, elle garde la paume vers le haut, simulant le geste de soulever le pouf. C’est ainsi qu’elle se retrouve devant la salle où se trouve Zadyssa. Padmée dépose l’objet porté en lévitation par la Force. Puis, elle s’y installe confortablement dessus, dos au mur. 

    Fermant les yeux, laissant toujours la Force agir en elle, Maître Brûle utilise la perception de Force, la vue de Force et l’Empathie. Ces pouvoirs combinées lui donnent une meilleur vue d’ensemble de ce qui ce passe dans la salle de méditation. Les émotions de Zadyssa sont toujours confuses avec de l’appréhension, voir de la peur qui frôle l’angoisse. 

    Patiemment, Maître Brûle attend que son « élève » reprenne contenance après cette expérience en salle de médiation. Lorsque Zadyssa franchi la porte menant au couloir, elle est surprise de voir sur sa gauche, Padmée assise sur le pouf. 

    Zadyssa – Maître Brûle ? Y-a-t-il longtemps que vous êtes là ?

    Pad – Aussi longtemps que tu es dans cette salle. Est-ce réellement le pouvoir de la prémonition que tu penses avoir expérimenté? 

    Zad – Oui, en réalité, j’ai déjà eu un flash dont je n’ai pas compris la signification. Et donc, j’ai essayé…

    Pad – Et c’est par une méditation que tu as commencée. Hum… chercher à contrôler ce pouvoir, tu as testé. N’est-ce pas ?

    Zad sourie en remarquant que la Maître imite Maitre Yoda dans sa façon de parler. Pourtant, le regard de Maître Brûle ne plaisante pas. Il ne faut que quelques secondes à la jeune fille aux yeux verts, pour réaliser que quelque chose à changer dans l’attitude de la veille dame. Ynuixy cherche à comprendre et tente une explication. 

    Zad – Je me suis dit que cela serait mieux. Les dernières visions que j’ai eues, m’ont fortement éprouvée. Je ne voulais donc pas être surprise. 

    Pad - Par autoprotection. Hum… je vois. La paix règne en ce lieu. Nul être vivant sur cette planète ne te veut du mal. Que du contraire, tu n’as que des amis au Temple. Te préparer à affronter tes peurs, ton passé ou ton avenir, voilà pourquoi tu es ici. En es-tu consciente ?

    Le ton de la maître n’était pas celui du reproche. C’est plus un intérêt sincère de l’aider ainsi que de l’inquiétude dans la voix. 

    Zad – Oui, bien sûr, mais où voulez-vous en venir ?

    Pad – La prémonition ! Lorsque tu as franchi les couloirs de ma classe, c’était pour ton entrainement de prémonition. Me tromperais-je ?

    Zad – Non, c’est ce que j’ai fais. J’ai cherché à revivre ces flashs et…

    Pad – La prémonition, n’est pas un pouvoir que tu peux réellement contrôler, padawan. La Force décide quand te l’as donnée. En cela, il te faut l’accepter. 

    La jeune fille est surprise que la Maître l’ait nommé « Padawan ». Serait-ce un signe de sénilité de la part de l’octogénaire ? Zadyssa chasse cette idée immédiatement. Néanmoins, la Chevalier se demande pourquoi Padmée à volontairement commis cette erreur. 

    Pad – La méditation t’a juste permis de mieux te souvenir de cette prémonition. 

    Zad – Oui, je n’en suis pas dupe. 

    Pad – Il est dommage que tu ne parviennes pas à lâcher prise lorsque tu te retrouves en harmonie avec la Force. Tu n’as nulle besoin des sphères pour garder contacte avec la réalité. C’est précisément quand tu perds contact avec la tangibilité que tu parviens à vrai communication avec la Force. 

    Zad – Je…

    Pad – Oui, c’est comparable à sauter dans le vide tout en sachant que quelqu’un te rattrapera. 

    Il y eu un moment de silence. Les paroles de la dame en blanc doivent prendre leurs sens dans le cœur de l’adolescente. Dans son fond intérieur, Maître Brûle ne comprend que trop bien Zadyssa. Ayant éprouvées tellement d’émotions dans sa longue vie, Padmée a acquis une longue expérience. Celle-ci lui a prouvée combien un manque de maîtrise peut engendrer des catastrophes, mais aussi des douleurs insoutenables. Pour Pad, encourager Zadyssa à la maîtrise des émotions, c’est l’aider à gérer ses sentiments afin qu’ils soient moins douloureux. Le but principal étant que ce Chevalier puisse devenir bien meilleur qu’elle ne l’a jamais été. 

    Pad – Techniquement, pour te valider « cet entrainement », tu devras venir m’expliquer ce que tu as vu et ressenti pendant la prémonition. Pour l’heure, tu es encore trop dans l’émotion de ce que tu as vécu dans la pièce derrière moi. Retrouves ta sérénité et reviens me voir pour parler des flashs que tu as vus. 

    Zad – Bien… puis-je vous poser une question ?

    Pad – Tu viens de le faire. 

    Zad – Je voulais vous demander… pourquoi m’avoir appelée « Padawan » ?

    Pad – Parce qu’aujourd’hui, tu as agi plus en padawan qu’en Chevalier. Comprends que maintenant tu as atteint ce rang. Voilà pourquoi j’attends plus de ta part. Plus de maîtrise de toi, plus de confiance en toi. Ce sont deux points que tu te dois de travailler. La prudence est une bonne chose, mais l’excès de celle-ci, te fera stagner. Mon but est de vous aidez à grandir dans la Force. Affrontes tes peurs, tes angoisses, ton passé, ton présent, ton avenir. Tu te dois de les accepter. Cela deviendra ton quotidien. 

    La jeune fille reste muette un moment devant la dame en blanc. Zadyssa comprend où veut en venir Padmée. Pourtant, l’humaine aux cheveux bruns s’accorde un moment pour assimiler et accepter la dur réalité dites par la maître Jedi. Celle-ci n’attend aucune réponse et se lève doucement. Décidant de laisser le pouf à cette place là, elle prend le chemin de son bureau. Zadyssa hésite à le retenir. 

    mercredi 25 octobre 2017 - 18:46 Modification Admin Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Zadyssa - Prémonition (suite)

    Pad tourna les talons et j'hésitai un instant à la retenir avant de me raviser. J'avais agis comme une padawan ?...  C'était aux antipodes des remarques que j'avais reçues pour la Télékinésie, et je devais bien avouer que c'était vexant, très vexant. Et le pire dans cela, c'est que je ne pouvais même pas démentir ses propos puisqu'ils étaient véridiques.

    Elle avait dit que lâcher prise revenait à sauter dans le vide en sachant que quelqu'un nous rattrapera... Littéralement, je l'avais déjà fait. Mais dans la Force... Je savais très bien que je détestais ne pas avoir le contrôle, notamment parce que je ne l'avais jamais vraiment eu - et c'était assez ironique, d'un certain point de vue.

    Sans m'en rendre compte, je venais de faire le chemin jusqu'à mes quartiers, et je me laissai choir sur mon lit, pensive. Les manifestations de la prémonition ressemblait grandement à celles de ma mémoire photographique, et j'avais toujours essayé de m'en protéger. Probablement autre chose qui faisait que je ne voulais pas lâcher prise...

    Enfin bref, j'avais échoué, j'avais échoué. J'attirai mon carnet à moi et y consignai les éléments de ma vision, principalement cet étrange combat  entre lame rouge et bleu et les sentiments que j'avais éprouvés en l'observant. Il faudrait d'ailleurs que j'en prenne un nouveau, prochainement. Il commençait à manquer de pages...

    Finalement, je m'endormis et ne me réveillai que le lendemain vers dix heures. J'avais sommeil, dis donc ! Le temps de me préparer, je fus dans le bureau de Pad vers onze heures, assez nerveuse à l'idée de devoir lui parler de mes visions. Ce n'était pas dans mes habitudes d'en parler, généralement.

    Pad : Chevalière Yunixy. Prête à me parler de tes impressions vis-à-vis de tes flashs ?
    Moi : Oui...

    Je fis pause un instant avant de me lancer.

    Moi : J'ai vu un vaisseau... Je ne sais pas ce qu'il s'y passera, mais ce ne sera pas joyeux.

    Ma voix se fit plus lointaine tandis que son image, plus flou comparé à ce que je voyais normalement, s'imposait devant la réalité.

    Moi : Je... n'aurais aucune prise dessus, et... beaucoup de détresse et de tristesse. Et... un combat entre une lame rouge et une lame bleue.
    Pad : Dans le vaisseau ?

    Sa question, quoi que lointaine, me parvint et je secouai la tête.

    Moi : Ailleurs. Pas en même temps. (je fronçai les sourcils). Il me concerne, mais je n'y participe pas... je suis spectatrice mais j'ai un lien avec la lame rouge. Je crois. Je ne sais pas vraiment. Et j'ai vu des yeux rouges, aussi...

    Soudain, les yeux rouges que je visualisai furent remplacés par le combat tandis que leurs silhouettes se superposèrent quelques instants à la nouvelle image. Puis une autre se superposa : celle du premier cauchemar que j'avais eu plusieurs fois. Surprise, je fis un bond en arrière avant de me rappeler que j'étais sur une chaise. Trop tard. Je tombai à la renverse dans un grand boucan, et j'en aurais bien ri si je n'avais pas saisi autre chose : la lame rouge et les yeux rouges appartenaient à la même personne. À la même personne que mon père avait vu en dernier avant de mourir.

    Pad : Tout va bien ? As-tu...
    Moi : Non ! non, je n'ai pas eu de visions. Juste un flash mémoriel.

    Je redressai la chaise et me rassis dessus, finissant par tripoter un bout de ma tunique Jedi.

    Pad : Un flash mémoriel ?
    Moi : J'ai une mémoire photographique. Elle se manifeste parfois par des flashs mémoriels assez éprouvants. Ou utiles suivant les situations.

    Je secouai la tête afin de chasser les dernières images et me concentrer sur l'instant présent.

    Moi : Sinon, c'est tout ce que j'ai vu.

    dimanche 05 novembre 2017 - 10:55 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26287 Crédits

    Correction – Prémonition – Zadyssa

    Pad – Chevalière Yunixy. Prête à me parler de tes impressions vis-à-vis de tes flashs ? 

    Zadyssa – Oui...

    La vielle dame était profondément installée dans son fauteuil. Elle écoutait très attentivement les souvenirs du Chevalier Yunixy. Maître Brûle ponctuait de questions la description de la prémonition de son élève afin de mieux la comprendre. 

    Lorsque Zadyssa tomba à la renverse à cause de son flash mémoriel, Padmée s’assura qu’elle ne s’était pas blessée. Puis, compris combien l’humaine devant elle était au prise de ses émotions. Maître Brûle connaissait bien ce danger. 

    Zadyssa – Sinon, c'est tout ce que j'ai vu.

    L’octogénaire plaça une main sous le menton et pris un moment avant de prendre la parole. Elle voulait mettre de l’ordre dans ses pensées avant de s’adresser à la jeune fille. Padmée ne doutait pas que Zadyssa eu été perturbée, contrariée voir vexée après leur dernière entre vue. Maître Brûle inspira profondément avant de répondre. 

    Pad – Une prémonition est rarement précise. Elle est le plus souvent en rapport avec ta personne ou tes proches. La Force nous averti car elle essaye de nous préparer mentalement à réagir à l’évènement perçu. Il est normal que de tels flashs te perturbent. Garde à l’esprit que l’avenir est toujours en mouvement, rien n’est écrit à l’avance, rien n’est fixe dans l’avenir. 

    Zadyssa – Vous voulez dire qu’il existe des visions qui ne se réaliseront pas ?

    Il y a vingt ans, la Maître Jedi avait déjà du répondre à cette question à un autre padawan. Hélas, malgré tous ses efforts, elle n’avait jamais pu empêcher une vision de se réaliser. Pourtant, la dame en blanc refusait de dédire les paroles sur sage maître Yoda : « toujours en avant est l’avenir ». 

    Pad – En théorie, oui. Je comprends ta frustration d’être spectatrice d’un événement qui pourrait toucher l’un de tes proches… Une prémonition est bien moins précise qu’une vision du futur…

    Encore une fois, la dame aux cheveux cyan, marqua une pause. Zadyssa ne compris pas l’hésitation de la maître. 

    Pad – Chevalier Yunixy… Je reconnais avoir été dur avec toi hier… Saches que j’apprécie tes efforts. Mon but n’est pas d’entrer dans ta vie privée ou de te forcer à te confier à moi. 

    Zadyssa garda le silence. 

    Pad – Être chevalier, c’est une étape de plus dans ta vie. Ta maturité et ta motivation à apprendre de la Force t’ont amenée à convaincre le Conseil Jedi de te permettre de passer l’épreuve pour monter à ce rang. Tu as réussi avec habileté ton examen. Dans l’histoire de l’Ordre Jedi, tu es l’une des plus jeunes personnes à atteindre cette position.

    Zadyssa – J’ai du mal à comprendre où vous voulez en venir. Vous regrettez que je sois chevalier ?

    Pad – Certainement pas Zadyssa. C’est tout le contraire ! J’ai connu une jeune fille qui te ressemblait beaucoup. Très motivée, elle aimait la Force et elle était passionnée par la découverte de ses pouvoirs. Cette fille est devenue chevalier, elle aussi, tout comme toi. Elle a réussi plusieurs missions, enseigné des padawans et contribué à sauver la galaxie de divers danger. Elle s’est fait apprécier par l’Ordre Jedi. Lorsqu’elle fut maître, elle est entrée au conseil Jedi. Pourtant, malgré ses compétences, elle échouait constamment sur un point : la gestion de ses émotions. Elle a terminé par quitter ses responsabilités car une de ses décisions basées sur ses sentiments ont déclaré une guerre. Et comme si cela ne suffisait pas, elle a cru être capable de gérer une situation, malgré les avertissements de la Force par une vision du futur. Elle s’est convaincu de développer la Force en un dernier être vivant. Le résultat ne fut pas celui qu’elle espérait. Elle a perdu son meilleur ami… Et celui dont elle était devenue la tutrice ne lui pardonne pas d’avoir fait passée ses sentiments avant les siens.

    Zadyssa – Mais elle est revenue enseigner au Temple Jedi, non ?

    Pad – L’important dans cette histoire, c’est de ne pas être obnubilé par une prémonition ou vision. C’est aussi de parvenir à gérer ses émotions. Ce n’est pas simple d’accepter que dans certaine situation, tu ne puisses rien faire. Pourtant, il existe des situations où le combat devant toi, ne t’appartient pas. L’accepter, c’est avancer. 

    Zadyssa – Comment avancer alors qu’on n’agit pas ?

    Pad – C’est accepter que nous ne sommes pas seule. Que chaque être vivant dans l’univers à son propre rôle à jouer. La Force agit sur chacun d’entre nous… Il existe un padawan qui pourrait peut-être t’aider à appréhender ta prémonition. Il a vécu une expérience très douloureuse, mais cela l’a aidé à avancer. 

    Zadyssa – Dexter ?

    Pad – Oui. Je ne t’oblige à rien. J’ai outre passé mon rôle de maitre de classe aujourd’hui. C’est juste un conseil, un option à saisir ou pas. Le choix t’appartient. Il t’appartiendra toujours. Oui, je valide ta prémonition. Et si cela peut te réconforter, tu n’as jamais échoué à cette étape. J’ai simplement voulu t’aider à voir plus loin que le simple exercice. 

    Ce message a été modifié par Padme111 le lundi 06 novembre 2017 - 10:57

    lundi 06 novembre 2017 - 10:57 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar Padme111

    Padme111

    26287 Crédits

    Correction Persuasion 2 - Ilan

    IIIIIIILLAAAANNN ‼

    L’octogénaire redressait la tête et sourie en reconnaissant l’hurlement du Chevalier Arek. Maître Brûle était certaine que ce signal signifiait deux choses. La première, le padawan Yunixy vient de réussir son entrainement de persuasion ! La seconde, Ilan allait avoir besoin d’elle. 

    Marchant doucement dans le long couloir, la dame à la canne prenait la direction d’où elle venait d’entendre l’appel. Quelques secondes plus tard, un Korunnai blond courait vers la Jedi vêtu de blanc. 

    Ilan – Maître Brûle… je vous cherchais… 

    Pad s’arrêt – Doucement mon jeune ami. Il me semble que tu as réussi ton exercice, tout va bien. 

    Le padawan s’arrêta net devant la veille femme. Ilan était essoufflé car il avait couru plus qu’il n’en avait l’habitude. Il fuyait l’homme qui arrive à grand pas derrière lui. 

    Ilan – Non, mon maître…

    Réfléchissant à ce que la Maître Jedi venait de lui dire, le padawan s’étonnait qu’elle sache déjà qu’il avait réussi son entrainement de Persuasion. 

    Ilan – Comment savez-vous que j’ai réussi ?

    Pad – Parce que j’ai reconnu la mélodieuse voix de ton maître. Viens derrière moi. 

    Sans aucune hésitation, l’adolescent se place derrière la Maître Jedi qui se redresse fièrement. Padmée place une main devant elle en montrant la paume à Galen qui arrivait à sa hauteur. 

    Pad – Doucement, Maître Arek. Veillez pardonner votre padawan. 

    Galen s’arrêta et regardait la femme et son padawan tour à tour. Il comprit immédiatement ce qui venait de passer. 

    Galen – Alors c’est toi !

    Pad – Oui, Maître Arek. C’est effectivement sous ma demande que votre padawan vient de réaliser son entrainement de la persuasion. J’espère que les fleurs étaient à votre goût ?

    Galen – Maître Aynor m’avait déjà raconté quelques un de vos exploits de jeunesse. J’aurai du me douté que vous y étiez pour quelque chose ! 

    Pad – Assurément !

    Ne pouvant plus tenir son sérieux, la vielle dame éclatait de rire. Galen sourit puis rigole également. Ilan ne pouvait s’empêcher de les accompagner. 

    Pad – Pauvre garde,…c’est lui qui est le plus à plaindre. Cette anecdote risque de faire le tour de l’académie. 

    Galen – J’espère bien que non. Tu lui devras des excuses. 

    Pad – Pas faux, pour les excuses. Par contre, les fleurs seront à Galen ce que les carottes sont à mon frère. 

    Galen – Ah non, ça !

    Pad souriait et ne répondait pas. Elle préférait laissée Galen espérer que cette blague reste entre eux trois. Elle se tournait vers le padawan afin de changer de sujet. 

    Pad – En tout cas, padawan, tu t’en es bien sorti. 

    Ilan – Merci Maître Brûle. 

    Galen – Heureusement ! 

    Pad – Ah, c’est pour des moments comme celui-ci que je suis revenue. Continue comme ça Ilan. 

    vendredi 24 novembre 2017 - 16:18 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Retrouvez l'intégrale des saisons 1 et 2 sur Disney+...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

306 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

18 août 2022 - 21 août 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide