DEXTER : Un parcours chaotique! - Tome I (page 3)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Padme111

    Padme111

    25777 Crédits

    Merci pour vos commentaires, je suis contente que ce personnage vous plaise. Vous allez encore découvrir d'avantage son caractère avec ce chapitre. Comme vous l'avez déjà remarqué, j'ai créer un résumé du l'histoire de "Padmée contre le S.E.Z." mais il est loin d'être fini. Il m'a semblé nécessaire d'avoir une idée de la vie de la Jedi en parallèle. 

    Au fur et a mesure qu'on avance dans la vie de Dexter, vous comprendrez mieux pourquoi sa formation Jedi est un parcours chaotique. 

    05a - Une rencontre particulière.

    Depuis le temps que son papa lui parle de son amie humaine, Lou’Xan est tout excité à l’idée qu’il va pouvoir enfin la rencontrer en vrai ! Depuis sa naissance, son père n’a de cesse de raconter « les aventures » de la Grand Maître de L’Ordre Jedi ! Bien que sa maman et ses grands-parents semblent suggérer que cette femme fut responsable de la guerre contre le S.E.Z, Lou’Xan ne retient que les exploits raconter par son géniteur. 

    La Jedi, Padmée Naberry, avait appris la naissance du petit Cho, et très tôt elle avait essayée de communiquer avec eux sur Ojom. Pendant les années de guerre, il était compréhensible qu’elle n’ait que peu de temps à consacrer à ce bébé reptile. Elle avait été très occupée, elle avait failli mourir et avait disparu un moment sous l’identité de Dap Berry, identité créé par Lou (12). Pourtant, dans chacun de ses messages, aussi court soit-il, elle avait toujours un mot, une pensée pour le lui. 

    Aujourd’hui est un grand jour pour Dexter. Il a 5 ans et il attend l’arrivée du Mynock II avec plein d’espoir. Il est persuadé que Padmée Naberry soit telle que son papa l’a décrite : forte, fière, remplit d’humour et indestructible ! Lou Cho aimait enjolivée les missions Jedi de Pad. Il se devait de lui caché certaines vérités trop horribles pour une enfant de son âge. Voilà pourquoi Lou’Xan a une vision exagérée de Pad. 

    Le Mynock II atterri et Ro’Xane doit tenir son fils pour l’empêcher de se précipiter vers le vaisseau avant qu’il ne soit totalement immobile et les moteurs coupés. La rampe descend et Lou’Xan voit son père. Sa mère ne peut plus le tenir car il fait un pet nauséabond et il parvient à glisser sa main hors de celle de Ro’Xane et il se précipite dans les bras de Lou. 

    Lou – Hé bien fiston, je t’aie manqué on dirait ?
    Lou’Xan – Ouép mon papounait. T’es partis il y a trop longtemps !
    Une voix féminine – Et bien, et bien, … c’est toi le petit Dexter ?

    Lou’Xan se retire de l’étreinte de son papa et regarde derrière lui. Une femme humaine d’un âge certain descente la rampe. Ses bottes noires claques sous des pas quasi militaire. Son pantalon noir se perd sous un ou plusieurs gros pulls de laine eux-mêmes sous cette bure rembourré. Elle a les cheveux bruns retenue en arrière mais que l’on voit a peine car elle a une capuche sur la tête ainsi qu’un cache nez. 

    Pad lui tend la main droite. Le Besalisk savait que l’espèce humain n’avait que 2 membres supérieurs, il en avait d’ailleurs vu des photos, et l’une des premières étaient cette humaine, mais plus jeune, beaucoup plus jeune. Lou’Xan est impressionné et met un moment avant de répondre à l’invitation et de lui serrer la main.

    Lou’Xan – Ouép ! Z’est moi. Et vous êtes Padounette ! Ezchenté !


    Pad rigole en entendant sa prononciation du basic et en profite pour descendre son cache nez autour de son cou. Lou’Xan ouvre de grand yeux, elle a des dents, mais aucune d’entre elles ne sont pointues, ce n’est pas comme eux, les Besalisk.

    Lou’Xan sans lâché la main de Pad – Vouz êtes la Grand Maître Jedi de L’Ordre Jedi ?

    Sans comprendre, l’enfant de 5 ans ressent un frisson au moment où l’humaine arrête de rire net juste après sa question. Aie ! Lou’Xan sait qu’il a dit quelque chose qui a figé la femme sur place mais ne comprend pas le pourquoi. Et aussi soudainement que cela est arrivé, Pad souri à nouveau et s’accroupie afin d’être à sa hauteur. Une chaleur inhabituelle fait place au frisson. C’était à ne rien comprendre. 

    Pad – Oui, mais ce titre n’est pas important. Aujourd’hui, je le suis, mais… l’avenir me dira si je le resterai. 
    Lou’Xan – Pourquoi ?
    Pad – Parce que c’était mieux ainsi. 
    Lou’Xan – Oui, mais pourquoi ?
    Pad – Oh ton père à raison, tu es très curieux. Cela est une histoire Jedi…
    Lou’Xan – J’aime beaucoup les histoires Jedi ! Tu vas m’en raconté une ?
    Pad – Si tu veux, mais avant laisses-moi saluée ta mère. 

    Lou’Xan réalise qu’elle n’avait pas eu l’occasion de dire bonjour à sa maman ni à ses grands-parents. Il réalise alors, que les formules de politesses allaient l’obliger à prendre encore patience avant d’avoir toute l’attention de la tatie Pad qu’il avait entendu parler depuis sa naissance. 

    ***

    Les heures passent et après les formalités d’usages, Ro’Xane avait permis à Pad d’aller s’installée dans la chambre d’amis. Elle y était depuis plus d’1 heure et Lou’Xan est à bout de patience. Il décide d’aller toqué à sa porte. Elle l’invite à entrer, ce qu’il fait. Une bouffée de chaleur l’envahie. La température de la pièce avait atteint un niveau que le Besalisk n’avait jamais connu. 

    Lou’Xan – Oufty ! Fais zhaud !
    Pad – Oh Dexter, désolée, mais je n’aime pas du tout le froid. 

    Lou’Xan remarque qu’elle était emballée dans sa bure et était assise près d’une table devant un datablock.

    Lou’Xan – Z’est quoi ?
    Pad – C’est pour toi. 

    Elle lui tant l’appareil, il le prend de ses 2 mains supérieures et l’observe. C’était un simple datablock comme son père en a des tas. Puis en regardant Pad, son attention est attirée par un autre objet. Celui-ci est bizarre car sa forme est cubique. 

    Lou’Xan – Et za ? Z’est quoi ?
    Pad – Ça c’est aussi pour toi, mais lorsque tu seras un peu plus grand. 
    Lou’Xan – Pourquoi ?
    Pad – Déjà parce tant que je suis ici, tu n’en as absolument pas besoin. C’est un Holocron Jedi. C’est un peu comme un datablock, mais la différence, c’est que j’y ai enregistré des vidéos de moi qui enseigne les pouvoirs de la Force, la philosophie Jedi, le code Jedi… enfin…
    Lou’Xan – Des trucs Jedi !? Tu as enrezgistré tes aventures ?
    Pad – Non, désolée. Seulement de l’enseignement. Mais dépose ça ici et vient t’asseoir. J’aimerai t’expliquer quelques petites choses sur la Force. 

    Lou’Xan n’était pas du genre à s’asseoir et écouté, sauf si c’était pour une histoire. Pad se rendit compte rapidement que plutôt que de lui obéir, il va vers la fenêtre. Sans vraiment comprendre comment, elle s’ouvre. Pad observe alors la première utilisation inconsciente de la Force de Lou’Xan. Il va s’asseoir à cheval sur rebord. 

    Lou’Xan – Non ! Préfère aller jouer dehorz avec toi ! Izi, z’est trop zhaud !

    Le vent froid pique à la figure de Pad qui fait la moue en se redressant. Le Besalisk allait se glissé vers l’extérieur, il sait exactement où est le parapet du balcon de la chambre de ses parents. Il voulait se glissé dessus, ce n’était pas la première fois qu’il jouait à cette acrobatie, mais ce jour là quelque chose l’enveloppe et le retient, puis le fait voltiger dans les airs et atterrir aux pieds de la femme humaine. Avant qu’il ne réalise ce qui c’est produit, Pad est déjà devant la fenêtre qui est fermée. Comment s’est-elle fermer si rapidement ? Comment est-il arrivé là sur le sol alors qu’il voulait sortir ? L’enfant est désorienté et abasourdie. 

    Pad – Tu voulais connaitre ce qu’est une Jedi ? Tu voulais savoir de quoi ils sont capables ? Et bien voici la première démonstration. Je viens de te soulever par télékinésie et te déposé sur le sol de ma chambre tout en fermant cette fenêtre. Dis-moi Dexter, ton père aurait-il oublié de te dire une chose importante ?
    Lou’Xan – Euh… quoi ?
    Pad – JE DETESTE LE FFFRRROOOIIIDDD !

    Elle avait tellement hurlée que Dexter s’était placé les 4 mains sur les trous qui lui servent d’oreilles. Puis d’une voix normal et très douce, comme s’il ne s’était rien passé, Padmée reprend :

    - As-tu bien compris mon petit Dexter ?
    Lou’Xan – Bah… oui, faut pas crier. 
    Pad – Je crierai autant que nécessaire. J’ai déjà fait un effort considérable pour te rencontrer alors j’aimerai un peu plus de respect. 

    Dexter la regarde pendant quelque seconde, puis il acquiesce de la tête. Il se rappelait que sa maman disait souvent que son père exagérer sur Pad. Là, à l’instant présent, Dexter était certain que son papa lui a dit la vérité sur une chose : Pad est Forte !

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    (12) voir Padmée Naberry contre le S.E.Z. mais ce chapitre n’est pas encore écrit ou Temple Jedi4 P43

    lundi 13 juin 2016 - 10:42 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    10990 Crédits

    Ouh là , la tempête se lève on dirait. Je peux comprendre que le petit Dexter soit du genre naïf et hyperactif avec ce que lui raconte son père. Mais de là, à voir Padmée Naberry se mettre en colère, ouille ouille ouille ouille. Je crois que je me serais senti mal si elle était comme ça durant mes premières années .

    Oui, je comprends mieux pourquoi "un parcours chaotique". Sacré Dexter !

    Concernant le chapitre en lui-même => J'ADORE !!!

    lundi 13 juin 2016 - 13:34 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

    Ah génial le chapitre!!! 

    Il est naïf oui Dexter et Padmée m'étonne un peu au moment où elle se met en colère mais bon c'est la vie... Et puis Dex' est un peu trop curieux 


    Sinon je trouve ce chapitre génial.... J'attends la suite.

    lundi 13 juin 2016 - 19:52 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25777 Crédits

    Oui, Dexter est très naïf, mais Pad n'est pas vraiment en colère. Elle essaye juste de l'intimider... et ça marche pas trop bien. La Jedi vient de traverser de dur épreuve avec la guerre, et elle espérait passé un bon moment. Si vous épluchez plus le dossier Padmée Naberry, vous comprendrez qu'elle n'aime vraiment pas du tout le froid. 

    Et oui, Dexter est curieux, même très curieux!

    Si le chapitre 5a vous a plus, j'espère que celui aussi!

    05b - Les chansons et la balançoire. 

    Le séjour de la Jedi ne sera que d’une nuit et un jour. Le soir du lendemain, elle sera déjà repartie. Pourtant, durant la soirée du premier jour, elle l’avait passé avec Lou’Xan. Elle lui avait fait le plaisir de toujours l’appeler Dexter, selon sa préférence. La maître Jedi lui avait beaucoup parlé de la Force et des capacités que sont les pouvoirs qu’un Jedi peut et se doit de maitriser. Dexter avait trouvée cela un rien ennuyeux alors le lendemain matin, Pad change de méthode.

    Pad – Je vais te proposer quelque chose. 
    Dexter méfiant – Quoi ? Encore votre théorie zedi ?
    Pad – Oui et non. Je me suis habillée pour l’extérieur, montre moi ton monde. Et je te ferai découvrir le mien.

    Elle s’était vêtue comme la veille. Lou’Xan est heureux de pouvoir sortir ! Il adore jouer à l’extérieur. Il lui montre la balançoire et le toboggan dans sa cours. L’humaine le suit à grand pas alors que lui cours de façon désordonner. Il trébuche tombe mais se relève aussi tôt comme s’il l’avait fait exprès. Ro’Xane avait expliqué à Pad que son fils, étant trop gros, avait des difficultés d’équilibres. Que malgré ses déplacements lourdaud, il était tellement souple qu’il ne se blessait quasiment jamais. Pad constate que lorsqu’il court, ses jambes sont trop courtes pour les mouvements de ses 4 bras qui sont trop amples et mal coordonnée. Lou avait expliqué à Pad que Lou’Xan n’écoutait pas ses parents et ne faisait aucun effort pour chercher à coordonner ses membres, alors que pour un Besalisk, les 2 bras supérieurs doivent se balancer tel les humains, en diagonale par rapport aux jambes. Et que les bras inférieurs eux suivent en latérale les jambes. 

    Pad – Pourquoi n’écoutes tu pas tes parents ?
    Dexter étonné – Hein ? De quoi ?
    Pad – Comment courir. Ils m’ont dit te l’avoir déjà expliqué. Alors pourquoi…
    Dexter – Za m’apprend à faire des rouli-bouli ! Z’adore za !

    Elle sourie et réalise que Lou s’inquiétait pour rien. Dexter avait fort bien compris la technique, mais préférait faire l’idiot. La question était pourquoi ? Elle voulait percer le mystère. Lou’Xan monte rapidement sur le toboggan et s’y laisse glissée criant à grande crie ! Pad s’assoie sur la balançoire et commence à s’y élancée. Jeune, elle adorait ça. Elle était décidée à intéresser le jeune Besalisk à la Force et pour cela elle avait cogité toute la nuit et trouver une idée qui devrait attirer l’attention de l’enfant. 

    « Qu’elle est cette puissance ?
    Capable d’unir les êtres vivants !
    Capable de forger des alliances !
    Capable de briser des tirants !

    Oui, c’est la Force !
    Oui, c’est cette énergie qui nous entoure !
    Oui, c’est elle qui désamorce
    Les Sith, les méchants et les vautours ! »

    Pad est toujours occupé à faire de la balançoire, et même rapidement. Dexter est au sommet du toboggan et après avoir écouté les paroles de Pad, elle l’invite à chanter avec elle. Il entame la première strophe en se laissant glisser sur le toboggan. Les erreurs de prononciations sont horribles et Pad ne peut s’empêcher d’éclater de rire. 

    « Qu’elle est zette puissanze ?
    Capable d’unir lez êtres vivants !
    Capable de forzger dez alliances !
    Capable de brizer dez tirants !


    Oui, z’est la Force !
    Oui, z’est zette énergie qui nouz entoure !
    Oui, z’est elle qui désamorze
    Les zith, les mézchants et les vautours ! »

    Comme ce stratagème fonctionne, Pad poursuit en quittant le siège de la balançoire lorsqu’il est en haut vers l’avant. Utilisant la Force combiné à l’inertie de la propulsion du siège en mouvement, Pad fait un véritable bon qui lui donne l’impression de volée et se réceptionne toujours avec la Force dans la neige 10 mètres plus loin que la balançoire. Dexter est impressionnée. Il veut savoir comment elle a fait cela. Pad en profite pour lui expliquer les principes du pouvoir du Saut.

    Dexter écoute ; Dexter s’applique ; Dexter se concentre et pour la première fois, Pad constate un jeune « padawan » bien assidue qui s’applique. A n’en pas douter la Force est avec lui ! En le regardant faire le même exercice qu’elle venait de réaliser, Pad ressent un immense potentiel de Force en Dexter Cho ! Elle se promet de tout faire son possible pour qu’il puisse entrer à l’académie Jedi.

    Le petit gazouillait fut très heureux et exciter à l’idée de reproduire ce que la Grand Maître de l’Ordre Jedi avait fait ! Il se rappela qu’elle avait dit ne plus l’être pour longtemps et nota qu’il devait lui redemander pourquoi ? Le « c’est comme ça » d’hier n’était pas une réponse satisfaisant. 

    Pour l’heure, Lou’Xan vient s’asseoir sur la balançoire avec une lesté qui surpris Pad. En quelques mouvements, il avait acquis une vélocité suffisante pour l’exercice. Pad lui explique comment faire et il s’applique. 

    Dexter ferme les yeux, sans s’arrête de plier et déplier les genoux, il accélère encore tout en cherchant au fond de lui la puissance, l’énergie que vient de lui parler sa tatie. Il la ressent, la laisse s’étendre en lui. Il place déjà ses 2 bras inférieurs croisé sur son ventre. Ses 2 mains supérieures tiennent les cordes. Il visualise le moment où il va lâcher les cordes de la balançoire et passé ses 2 bras supérieurs à l’intérieur des cordes et bien les garder en avant, tel que Pad l’avait fait. Il ressent le vent sur tout son corps, il ressent son cœur battre la chamade à chaque fois que la balançoire va d’arrière en avant ou d’avant en arrière. Il se décide enfin à ce que ce soit le dernier balancement. Il se laisse aller d’avant en arrière et lorsqu’il arrive au point culminant, le siège le reconduit vers l’avant encore plus rapidement que les présentes fois. Il ouvre les yeux, il est près ! Il ressent la Force en lui et lorsque sa crête arrive sous la barre de fixation, il passe ses 2 bras vers l’intérieur des cordes et les propulses vers l’avant en donnant un coup de rein et laissant la Force agir en lui.

    Lorsque Dexter décolle du siège de la balançoire, il gesticule de tous ses membres, et pour la première fois il a l’impression de volée. Pour la première fois, il ressent la Force en lui d’une façon puissante et réconfortante. Il n’a pas peur, il est heureux, il hurle de bonheur… jusqu’à ce qu’il réalise être arrivé à la rencontre de la force de gravité qui le pousse vers le tas de neige en bas. Là, il perd toute concentration et tombe comme une pierre vers le sol. 

    C’est à ce moment précis qu’il ressent une enveloppe qui est familière. C’est la même enveloppe qui l’avait entouré la veiller lorsqu’il était dans la chambre de Pad à sa fenêtre et qu’il voulait partir. Il comprend alors que c’est sa tatie qui l’a récupérer en plein vole pour l’empêcher de faire un frontale avec le sol. Il se sent descendre lentement et avec douceur comme sur de la ouate. Il pose pieds à terre et l’enveloppe disparaît.

    Pad – Excellent saut Dexter, je suis très fier de toi. Reste plus qu’à soigné ta réception. 
    Dexter – Z’est cool ! On recommanze ?
    Pad – Pourquoi pas. 

    Pendant qu’il s’applique à la balançoire à nouveau, Pad invente une seconde chanson :

    « Afin de sauté plus haut qu’un Lepi,
    Utilisons la Force dans nos muscles !
    Evitons d’être lent comme un Eopie,
    Mais atteignons la vélocité d’un Ikopi !


    Laissons la Force entrer dans notre chair !
    Afin qu’elle nous propulse dans les airs !
    Sautons pour changer de directions.
    La Force est dans toutes nos fonctions ! »

    Dexter réussi son saut mais Pad se doit d’intervenir encore pour la réception. Elle veut lui expliqué comment ce réceptionner, mais le Besalisk est bien plus intéresser par les noms d’animaux nommés dans la chanson. Par la Force, elle lui montre des images dans son cerveau d’un Lepi, d’un Eopie et d’un Ikopi

    Dexter éclate de rire lorsqu’il réalise que le Lepi n’est pas un animal, mais une espèce intelligente. 

    C’est ainsi que Padmée passe la journée à apprendre à Dexter à sauter. L’humaine se contente d’un seul pouvoir pour cette journée, mais lorsqu’elle quitte Ojom, Dexter n’arrête plus de faire des bonds ! Maître Naberry revient encore sur des principes Jedi mais elle les lui expliquer en chantant et visiblement, il retient mieux et adore ça. Il découvre alors son Humour ! Là non plus papa n’avait pas exagérer. Pad a de l’humour !

    lundi 20 juin 2016 - 14:54 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    10990 Crédits

    C'est génial comme suite. Dexter qui apprend mieux en chantant, c'est comme Michel Sardou qui dit "quand j'étais petit garçon j'apprenais mes leçons, en chantant." Cette expérience décrite avec le saut de Force est super.

    J'ADRE !!!

    lundi 20 juin 2016 - 18:36 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7811 Crédits

    Encore un super chapitre ! :D

    Maintenant, je comprends mieux pourquoi Dexter adore les chansons^^

    C'est qu'elle est maline Pad, c'était bien joué de sa part de lui enseigner les arts Jedi de cette manière.

    Du coup, j'ai bien envie de continuer à voir l'évolution de Dexter ! Plus que deux mots à dire : LA SUITE !!

    mercredi 22 juin 2016 - 20:51 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

    Génial le chapitre!!!!!

    C'est une belle expérience pour Dexter d'apprendre la théorie de ses leçons "en chantant" et de faire la pratique aidé par Pad. 

    J'ai donc beaucoup aimé ce chapitre et attends la suite.


    Merci Pad.


    jeudi 23 juin 2016 - 09:05 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25777 Crédits

    Merci beaucoup pour vos commentaires. Je suis contente que les chansons plaisent. 

    J'espère que vous trouverez agréable ce chapitre malgré sa longueur. Vous allez y découvrir l'imagination fertile du petit Besalisk. Je ne vous cache pas que je me suis particulièrement amuser en l'écrivant.

    Allez, sans plus attendre voici...

    06 - Une aventure Jedi!

    Depuis l’an 170, Padmée Naberry avait gardé des contactes aussi régulier que possible avec Lou’Xan. Mais ses obligations dans l’Ordre Jedi, son devoir d’aider à la reconstruction du Temple Jedi sur Coruscant et ses missions périlleuses, ne permettra pas au petit Besalisk d’avoir une formation à part entière. Le datablock que Pad lui a laissé, ne l’intéressait pas, c’était trop de blabla et le basic est encore plus difficile à lire qu’à parler pour lui. L’holocron Jedi de Pad est resté dans l’armoire de ses parents. Il ne pouvait pas y touché, il était encore trop petit. 

    La Force … oui, il la ressentait. Il l’utilisait autant qu’il s’en sentait capable, mais le plus souvent maladroitement. A son arrivée à l’école, la vie en société n’est pas simple. D’abord parce qu’il n’y a aucun autre Forceur dans son entourage. Ensuite, tous les enfants de sa classe sont des Besalisks. Dexter veut des amis, il aimerait être l’amis de tout le monde, mais le monde qui l’entour ne le comprend pas. Souvent son obésité fait rire. Sa maladresse et sa souplesse sont des motifs d’exclusions de pas mal de jeu d’équipe. Et lorsqu’il utilise la Force, le plus souvent mal, cela renforce une différence qui fait qu’il est mal aimé, mal apprécier par les autres élèves de sa classe. Et cette différence, Dexter la ressentira jusqu’à ses 8 ans. 

    Malgré ces moqueries, ces différences, Lou’Xan décide de les ignorés et de s’imposer dans la plus part des jeux. En dehors de l’école, il a la joie d’accompagné de temps en temps ses parents pendant les vacances sur Naboo. Lou’Xan découvre la végétation et les beaux paysages fleuris de la planète. Il savoure les plats de son papa dans le « Snack Cho ». Mais ce qui lui plait le plus, c’est d’écouter les clients parler des exploites des Jedi. Les maîtres Padmée et Kaarde Naberry sont fort connus sur Naboo puisque leurs parents sont encore vivant et à des fonctions politiques importantes dans le sénat. Lou continue à raconter d’autres exploits de Pad, qu’ils soient passés, présents ou enjolivé. 

    Dès que Pad a un moment, elle les rejoint soit sur Naboo ou sur Ojom. Bien que c’est le moins possible sur la planète gelée. Elle lui chante encore les philosophies Jedi et lui apprend un peu la télékinésie et la télépathie. Tout cela permet alors à Dexter de s’imaginer des aventures Jedi tel que lui conçoit l’univers issu de son imagination. 

    ***

    Quand ses parents s’occupent des clients, des commandes et des affaires de contrebande, le hangar qui sert de réserve de nourriture pour le « Snack Cho » devient « la pleine de jeu » favorite du Lou’Xan. 

    Son univers ? Le hangar. Les planètes sont les différentes piles de caisses classées selon les différents aliments. La pile de caisse réfrigérer des différents crèmes glacée, c’est Ojom. La pile de caisse des fruits rouges, c’est Naboo. La pile de caisse réfrigérer de viande, c’est Coruscant. Chacune des autres piles sont les autres planètes inconnu de Lou’Xan. 

    Les nébuleuses, orages plasmiques ou autres phénomènes naturelles de l’espace sont les luminaires, poutres, mur et toit du hangar.

    Les projectiles sont des aliments avariés ou certains déchets. Lou les a placés dans une caisse spéciale pour cela. Lou’Xan sait que s’il s’en sert, il devra être de corvée nettoyage obligatoire après utilisation pendant son jeu.

    Son père lui avait bricolé à sa demande, 2 droïdes. En même temps, il avait donné des cours de technologie et d’informatique à son fils. Le premier droïde était un Waiter droïde que Lou avait à son service dans son établissement. Il l’a transformé et peint en Cyan à la demande de son fils. Dexter l’a baptisé Padounette sachant que la couleur préférer de Pad était le Cyan. Le seconde droïde bricolé pour les jeux du petit reptile est un droïde de combat B1 peint en noir. Lou avait prix soin de désarmer le droïde et remplacer son arme par une représentation factice. Il l’avait entièrement reprogrammé afin qu’il ne puisse jamais faire du mal à Lou’Xan. Ce dernier donne le nom de Balle à ce droïde qui représente l’ennemie. L’enfant a choisi se nom car dans les aventures des Jedi qu’il a entendu, un nom d’ennemi revenait fréquemment, celui de Balle. N’étant pas très fort en basic, Dexter n’avait pas compris que le véritable nom de l’ennemi s’orthographie Baaaaaaal. 

    Un hoverboard que son papa lui a offert n’est rien d’autre que le Mynock III, son propre vaisseau spatial. Et enfin, Lou avait reçu à Pad en cadeau pour Dexter, un manche de sabre laser hors fonction et sans cristaux. Lou l’avait également bricolé pour qu’il fasse du bruit et serve de lampe de poche. Lou’Xan savait que le sabre laser était factice mais il avait décidé de le nommé « Solis » qui signifie lumière du soleil dans une langue oubliée (le latin, lol).


    ***
    Aujourd’hui Lou’Xan à 7 ans depuis plus d’un moins. Il décide de jouer dans le hangar et a programmé Padounette et Balle pour les besoins de sa mission Jedi !

    Dexter est sur Coruscant au temple Jedi et reçoit sa première mission Jedi : Il doit se rendre sur Naboo car le Temple Jedi a reçu un appel de détresse de la Jedi Padounette. Comme elle est son amie et son mentor, le Conseil Jedi fait évidement appel à lui pour voler à son secours. Il monte à bord de son MynockIII et enclenche l’hyperespace à fond les manettes vers Naboo !

    Le voyage se passe plus ou moins bien, mais des turbulences ne rendent pas le voyage facile. Le chevalier Dexter, experts en mécanique, essaye de bricoler son vaisseau pour se sortir des difficultés de navigation. Après avoir évité un frontal avec une planète inconnue et une nébuleuse, la trajectoire vers Naboo est rectifiée.

    Enfin, il entame sa descende sur Naboo, mais l’infâme Balle envoie déjà un projectile sur le MynockIII qui le reçoit de plein fouet. N’y voyant plus rien, il doit atterrir en catastrophe. Au bout de quelques minutes, il y parvient, ouf ! Il a eu très peur de ne pas y parvenir. Il observe son vaisseau un moment, et s’assure qu’il pourra repartir vers Coruscant en nettoyant rapidement le pare-brise. Puis, il est temps de mettre les pieds sur Naboo. Il observe d’abord que Balle n’est pas trop proche, puis il ferme les yeux, ce concentrant dans la Force afin de ressentir où il est, mais aussi où est Padounette. 

    La Force entre en lui et il inspire profondément. Il laisse son esprit rechercher l’image de Balle et ressent un léger picotement dans la nuque. Le fourbe était parvenu à se glisser juste derrière le Chevalier Besalisk ! Fort heureusement, la main inférieur gauche est déjà sur son Solis qui pendant à sa ceinture marron. Tel un éclair, le Chevalier Dexter dégaine et fait une pirouette sur lui-même ! Prix par surprise, le seigneur noir des Sith ne peut rien contre la rapidité du Forceur redoutable ! Balle doit battre en retraite, mais déjà Dexter fonce vers lui ! La Force lui indique que quelque chose est sur ses 3h. Il s’arrête net et tourne la tête à droite. Il aperçoit le bout des oreilles pointues de Padounette. Elle doit avoir peur, elle est probablement blessée ou ligotée ? Peu importe si l’horrible Balle s’échappe, l’important c’est d’aider son mentor ! Le chevalier Dexter lance une menace à son ennemie juré qui s’enfuit. 

    Dexter – Tu ne perds rien pour attendre Balle ! Ze te retrouverai ! Fuis car si ze te retrouve, ze zerai zans pitié !

    Le chevalier replace son Solis à sa ceinture et se fait un passage à travers la forêt de Naboo jusqu’à ce qu’il rejoigne Padounette. Elle est ligotée et à un bâillon sur la bouche.

    Dexter – PADOUNETTE ! Z’arrive ! 
    Padounette – MMMM
    Dexter – Ne fais plus d’effort, ze vais te libérée.
    Padounette – MMMMM

    Un autre picotement dans la nuque lui parvient, mais Dexter l’ignore et ne comprend pas ce qui lui arrive. Il est à quelques pas de son amie lorsque…

    CRACK !

    Une planche se brise sous son poids et toute sa jambe tombe dans un trou. Le chevalier met un moment pour réaliser que Balle avait posé un piège. Il est maintenant la jambe coincée et en perdant équilibre, le solis se détache de la ceinture et tombe quelques mètres plus bas vers sa droite. Le chevalier Jedi observe la situation et cherche une corde ou un appuie quelconque. Padounette est trop loin encore pour l’aider. De toute façon ligotée comme elle est, elle ne peut rien faire. Les 4 mains du Besalisk recherche des appuies, tandis que la Force est encore là à lui donner le frisson. Il tourne la tête instinctivement vers la gauche et réalise de l’infâme Sith est à 2 mètres et tient en joue Padounette. 

    Balle – A cause de toi, j’ai failli perdre ma revanche ! J’ai mis du temps à capturer Maitre Padounette. Je voulais la faire souffrir pour tous les échecs qu’elle m’a fait subir. Ton arrivé m’oblige à changer mes plans. Elle aura une mort rapide. 
    Dexter – Non ! Surtout ne change pas t’es plan, Balle. Mais ne m’oblige pas à la voir mourir. Tue-moi avant !

    Balle semble hésité, Dexter ne le quitte pas des yeux et Padounette regarde l’un et l’autre avec de grand yeux terrifiée. Le chevalier Jedi espère que son mentor ne perdra pas confiance en lui après cette histoire. Bien qu’il semble s’intéresser plus à sa propre vie qu’à celle qui est venue sauvée, Le Besalisk avait un plan ! 

    Après quelques secondes de silence ou la tension est à son maximum, Balle baisse son arme. Padounette fige ses grands yeux sur Dexter qui lui soupir intérieurement de soulagement. Il est parvenu à gagner du temps !

    Balle – Oui, la tuée comme un lepi sera plus amusant. J’ai toujours aimé la chasse. Par contre, toi, tu es insignifiant ! Tu es venue à son secours, mais tu es tombé si rapidement dans mon piège que ta venue est une insulte à mon intelligence. 

    Il se tourne et faisant face au Besalisk, il pointe son arme sur lui. Le plan de Dexter ne se passe pas comme il l’avait imaginé. Pourtant, c’est déjà quelques minutes qui se sont passées et le chevalier était parvenu à se dégager le pied. Son obésité était devenue un avantage car sous les plie de son ventre, l’ennemi n’avait pas remarqué que la jambe du Jedi était poser sur le sol et non plus dans coincer dans la planche. Le Chevalier ferme les yeux et Balle est persuadé qu’il ne veut pas voir la mort en face. En réalité, Dexter fait appel à la Force tel que Padounette le lui avait appris. Il ressent la Force en lui et la dirige vers sa droite à quelques mètres plus bas. Balle vise le reptile et s’apprête à appuyé sur la gâchette. Padounette gesticule essayant de dire quelque chose, mais son bâillon empêche qui que se soit de la comprendre. Dexter sait qu’elle a peur pour sa personne, mais rien ne le distrait, la Force a déjà entourer ce qu’il recherchait.

    Balle s’adressant à Dexter – Tu as raison Chevalier embourbé. Quand Padounette verra ton cadavre, elle sera anéanti et ma vengeance sera de la laisser vivre avec la culpabilité que tu sois mort de mes mains par sa faute !

    Dexter ouvre les yeux et plonge un regard déterminé dans ceux du Seigneur des Sith qui a un moment d’interrogation. 

    Dexter – Tu parles de trop ! Tu es vaincu !
    Balle – Es-tu devenus fou ? C’est moi qui a l’arme et qui va…

    Dexter a déjà attrapé ce qu’il voulait par la Force et l’objet arrive en sa direction pendant qu’il laisse la Force envahir les muscles de ses jambes. Le saut a toujours été le pouvoir le plus puissant chez ce Chevalier et lorsqu’il détend les muscles de ses jambes avec la puissance de la Force, Dexter fait un bond vers le haut digne d’un lepi, il attrape son Solis dans la main droite supérieure et plonge vers Balle. Prix par surprise l’ennemi recule en visant la boule reptilienne qui lui fonce dessus, mais c’est déjà trop tard, le Solis frappe le fusil blaster E-5 qui sous l’impacte tombe sur le sol. Dexter a déjà fait une pirouette sur lui-même juste après sa réception au sol et de ses 2 points gauches, il frappe le Sith qui s’écroule. Le chevalier place la lame du Solis sous la nuque de son ennemie.

    Dexter – Z’est fini pour toi ! 
    Balle – Mais qui es-tu exactement ?
    Dexter – Ze suis Dexter Cho ! Chevalier Jedi et ex-padawan de Maître Padounette !
    Balle – Agr… J’aurai du le savoir ! 

    Le Besalisk sort de sa ceinture des menottes et attache les mains de Balle derrière son dos. Puis, il va prés de Padounette et lui ôte le bâillon avant de lui détacher les mains. 

    Dexter – Désolée d’avoir miz autant de temps pour vouz retrouver Maître. Vouz n’avez rien ?
    Padounette – Non, je ne suis pas blessée, mon petit Dex. Sauf dans mon amour propre. Je suis fière de toi. Aujourd’hui tu viens de me prouver que tu n’es plus un Chevalier. 

    Dexter étonné recule pour mieux observer son mentor. Les mains libres, Padounette les pausent sur les jouent du Besalisk. 

    Padounette – Tu es digne d’un Maitre Jedi, mon petit padawan. Lorsque nous seront au temple, je parlerai au conseil et j’espère qu’ils te nommeront à ce rang. En tout cas, tu l’es pour moi. 

    Dexter est rempli de fierté et est ému par la réaction de son mentor. Ensemble, il quitte la forêt avec leur prisonnier. Ensemble, il remonte à bord du MynockIII qui malgré la surcharge parvient à les conduire jusqu’à Coruscant où Maitre Padounette remette Balle aux autorités. Puis elle rejoint le temple Jedi. Dexter était retourné directement voir le Conseil Jedi afin de faire son rapport. Ils lui avaient dit d’aller se reposer, qu’ils attendaient le rapport de son mentor. Dexter avait hâte qu’elle revienne et qu’elle lui dise si oui ou non, le conseil était d’accord pour sa nomination. 

    Quand enfin, Padounette vient le rejoindre, Dexter est super heureux de la revoir et attend qu’elle soit à sa hauteur pour connaître le véridique. Padounette est plus resplendissante que d’habitude et elle va lui parler lorsque…

    - LOU’XAAAAAAAAAAAAN ‼ ‼ MAIS QU’EST-CE QUE TU M’AS FAIT LA ! DE LA SAUCE TOMATE ?? VIENS ICI TOUT SUITE ‼

    L’univers du Chevalier Dexter s’effondre pour fait place au petit Lou’Xan dans le hangar de papa. C’était bien la voie de ce dernier qui venait de crier et ça ce n’était pas une bonne nouvelle. Lou’Xan descend de la pile de caisse réfrigérer de viande pour rejoindre son père devant une pile de caisse de fruits rouges. L’une de ces caisses est brisée et plusieurs tomates sont écrasées, dégoulinant partout. Lou constate que la jambe gauche de son fils est rouge… rouge tomate !

    Lou – Ah bravo ! Tu as réussi à briser la caisse et à ce que je vois c’est en tapant ton pied dedans ! Quel explication tu vas me donné cette fois-ci ?

    Lou’Xan comprend la colère justifier de son père. Mais comment lui expliquer que c’est un piège que Balle lui a tendu ? Comment lui dire qu’il est parvenu malgré tout à mettre en échec le seigneur noir des Sith et sauver Padounette ? Tout cela n’était pas réel, Lou’Xan le sait bien. Tout cela n’est pas important pour son père, ça aussi, l’enfant le sait. Alors que dire…

    Lou’Xan – Pardon papa, ze zouait. 
    Lou – A faire de la sauce tomate ?
    Lou’Xan – Euh… non, ze… Padounette était prisonnière et ze… Pardon papa, z’est pas moi qui a trafiqué le couvercle de la caisse, z’est Balle. 
    Lou – « Z’est pas moi, z’es l’autre » ?! Désolée Lou’Xan, mais tu sais que j’ai horreur de cette excuse ! Assume ce que TU as fait. 
    Lou’Xan – Z’ai programmé le drïode de combat B1 pour qu’il fasse prisonnier Padounette et qu’il crée un piège. Mais ze zavait pas qu’il allait retirer la protection de la zaisse. 

    Lou prend son fils, le soulève et l’assoie sur une autre caisse. Il comprenait la situation, mais voulait que sa progéniture puisse être capable de faire fasse à ses responsabilités. Il lui parle plus doucement. 

    Lou – Lou’Xan, j’avais donné des conditions pour toi pouvoir jouer ici. 
    Lou’Xan – Oui papa. Ze devait rien détruire. 
    Lou – Et ça ? C’est quoi ? 

    Il avait pointé du doit un des lustres du hangar qui clignote et l’autre qui était détruit. Lou’Xan réalise que c’est du à son passage dans la « nébuleuse ». Il ballotte ses jambes nerveusement et baisse la tête.

    Lou’Xan – Za Z’est vraiment moi… Z’ai mal négocié mon virazge avec le MynockIII. 
    Lou – L’hoverboard tu veux dire ?
    Lou’Xan – Oui papa. 
    Lou – Tu sais, ce que je vais te dire ?
    Lou’Xan – Zuis puni. Doit nettoyer la caisse et avec mon argent poczhe, vais te rembourzer les luminaires et la caisse. 
    Lou – J’aimerai bien, mais cela est trop coûteux. Tu rembourseras une partie, oui. Ta punition, c’est le nettoyage, et plus d’hoverboard pendant 1 mois. 
    Lou’Xan – Un mois… 
    Lou – Oui, Lou’Xan. Et je désactive Balle et Padounette pendant 1 semaine. 
    Lou’Xan – Oui papa. 

    L’enfant accepte la sentence. Son imagination lui a encore joué un mauvais tour. Il s’était tellement mis dans le jeu de rôle que son cerveau avait vu Coruscant, Naboo, l’espace et la nébuleuse. Tout autant que le piège de Balle. Son imagination lui a fait oublié ses responsabilités et n’avait plus tenu compte que le contenue de ces caisses sont le gagne pain de sa famille. Lou’Xan promet à son père de ne plus recommencer et il est sincère. La punition lui semble juste et il lui remet l’hoverboard, le laisse désactiver les droïdes pendant qu’il va chercher le matériel de nettoyage.

    Lou regarde son fils s’atteler à la tache d’entretien tout en approchant Padounette. Le Waiter Droïde savait pourquoi il l’approchait, et comme à sa coutume, elle ne pouvait s’empêcher de faire un commentaire. 

    Padounette – Aujourd’hui vous pouvez être fier de votre fils. Il m’a libéré des liens de Balle, a réussi une télékinésie et un saut parfait dans la Force. Il est enfin parvenu à désarmer Balle avec son Solis. Pouvez-vous remettre ce rapport à Maître Naberry, s’il vous plait ?

    Lou souri. Il n’aurait jamais du demandé à Pad de l’aider à programmer ce droide pour qu’elle soit plus elle. Oui, Maître Naberry sait qu’elle ne pourra pas former Lou’Xan dans la Force alors elle avait contribué à ce que ce Waiter Droïde soit plus proche d’un droïde proxy Jedi. L’enfant ignorait que Padounette le formait selon sa programmation à devenir un vrai Jedi. 

    Lou – Oui, je lui transmettrai. 

    Padounette donne un disque de donner et elle l’en remercie. Bien qu’elle ne fût qu’un tas de boulon avec programmation complexe, elle et Lou avait atteint un certain degré de complicité. 

    Padounette – Il devait être promu Maître Jedi aujourd’hui. 
    Lou – C’est beaucoup trop tôt Padounette. Laisse-le grandir.
    Padounette – Vous le surprotéger, Maitre Lou. Un jour, il devra affronter le monde extérieur.
    Lou – Oui, je sais. Et j’espère que ce jour-là arrivera dans longtemps, très très longtemps.

    Lou désactive le Waiter Droïde. 

    Ce message a été modifié par Padme111 le lundi 27 juin 2016 - 06:50

    lundi 27 juin 2016 - 06:47 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    10990 Crédits

    J'ADORE !

    lundi 27 juin 2016 - 19:37 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7811 Crédits

    Eh bien, on peut dire que Dexter a une imagination débordante^^.

    Quoi qu'il en soit, ce chapitre nous permet de mieux le connaître, toujours, et je trouve ça super !

    Concernant le chapitre en lui-même, il est très bien rédigé et j'ai hâte de lire la suite des aventures de Dexter ! :D

    mardi 28 juin 2016 - 11:12 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

271 fans connecté(s)

Evénements

Star Wars Celebration 2020

27 août 2020 - 30 août 2020

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide