Le dossier Egn : Par sango-fett et waren

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar waren

    waren

    15791 Crédits

    Il y a fort longtemps, dans une lointaine galaxie..

    Star-wars : Révolution

    La terre est devenue le fief du seigneur Boba-fett, ce dernier y impose des
    règles insupportables, certains les refusent et lutte contre ces lois. Comme
    la célèbre résistante, Mara-sidious, qui as participé à de nombreux
    sabotages et qui pour son malheur, fus arrêter au bout de trois mois par le
    service de renseignement du seigneur Boba-fett. Dans le même temps,
    d’autres réseaux de résistance, inspirés par les actes de bravoure de Mara-
    sidious se sont crées. Plus organisés, ils narguent les soldats de Boba-fett.
    Ce qui le rend fou de rage.. C’est à cette époque que le sénateur Joruus
    revient du conflit sur Gamor, il est désorienté, face à cette réalité. En se
    rendant au siége du sénat terrien, il demande des explications à ses amis
    sénateur, Mace-Jp lui explique la situation. L’invasion par Boba-fett de la
    terre, les conditions effroyables, ainsi que les cellules de résistances et
    l’indépendance de la bretagne. C’est ce dernier évènement qui vas tout
    déclencher. Nous sommes en l’an trois après Boba-fett…

    Quelque part, au sénat terrien, dans le bureau de Kyle-sell..



    Kyle-sell : C’est quoi ça, une tentative de rébellion ?

    Mace-jp : Cela m’en a tout l’aire, sénateur kyle-sell..

    Warren : La colère monte dans les îles fidjien, le peuple décide de se
    rebeller, déjà les chaîne de production de stock de papier toilettes s'arrête..

    Joruus29 : Des barricades se sont formées, les sujets de l'empire serrent
    les fesses depuis trop longtemps, à ce train là, c'est l'implosion assurer.

    Kyle-sell : Je sais déjà ça, les hallucinations dut à la forte montée de fièvre
    menace les impériaux, c’est le titre du imperial-post.. Je veux des données concrètes.

    Joruus29 : Je soupçonne les indépendantistes bretons d’avoir fomenter cela.

    Kyle-sell : Des bretons, génial..

    Appartement privé de Boba-feet, palais impérial, une heure plus tard..



    Boba-feet : Des bretons, dites-moi mon cher Kyle-sell, vous vous foutez de moi ?

    Kyle-sell : Voyez par vous-même, ils revendiquent cette grève -en forme
    d'attentat- visant les chiottes du palais impérial et des bâtiments politiques !
    En poussant les employés de pécu à faire grève, ils ont abattu l'une de
    leurs premières cartes, vous avez du papier en réserve ?

    Boba-fett : Eh bien il nous en reste encore pour un mois, bon sang, cette
    grève ne m'arrange pas du tout en ce moment car j'ai une gastro-entérite.
    Bon je suppose qu’ils ont un chef, proposez lui la sous-direction de la Bretagne.

    Kyle-sell : Mais sir, ils vont refuser cette proposition, que se passeras t’il
    après, s’ils leur viennent à l’esprit de se venger. Vos fesses pourront
    accepter une nouvelle attaque ?

    Drakonyss : Votre suprême clarté, je vois qu’un incident diplomatique se
    prépare à propos de la Bretagne, aussi je me propose comme médiateur.
    L'Irlande et la Bretagne ont les mêmes origines celtes. Le Gaélique est très
    proche du Breton, je vous en prie votre majesté.

    Boba-fett : Vous m’énerver vous deux, je ne permettrais pas que la France
    que j’ai crée soit séparée. Les négociations n’échoueront pas, je puis vous
    la faire en anglais aussi.. Mais si cela peut vous rassurer, j’enverrais
    drakonyss pour régler ce conflit, étant irlandais de souche cela rendras
    les choses plus faciles.

    Kyle-sell : Et moi alors, je suis corse..
    On ne me demande jamais mon avis..

    Plus tard, dans les îles, un camp rebelle..



    Dark-bricous : Dans mon sac de matelot, je mis ce que j'avais de
    plus beaux, les souvenirs de tout pays. Hic.. Bouteilles de rhum et
    de whisky, une montre qui ne marche pas, ma pipe et mon tabac.
    Euh.. C’est quoi la suite de la chanson, je ne me rappelle jamais ?

    Lyster : Navette impériale à l’horizon, branle-bas de combat !!

    Dark-bricous : Ah non mon pote, ça ne rime pas pareil..

    Sifo-dyas : Mais non imbécile, il y a vraiment une navette impériale
    qui approche du camp. Prends-toi vite une arme, et prépare-toi à
    faire feu.. Et toi, du haut de la vigie, tu vois des tie-figthers ?

    Lyster : Deux secondes, non désolé, je ne vois rien qu’une navette et
    le ciel azur. Ils veulent peut-être parlementer avec nous seulement.

    Sango-fett : On ne peut pas dormir tranquille, juste au moment où
    j’embrassais la princesse Léa, casseur de rêves. Maudits impériaux.

    Dash_rendar : Nous allons voir, vous deux suivez-moi, nous
    allons en éclaireur. Les autres restez ici pour garder le camp, allons-y..

    Sifo-dyas : Que la Bretagne soit avec vous !

    -------------------------------------------------------------------------------------------

    Il y a fort longtemps, dans une lointaine galaxie..

    Star-wars épisode deux : le négociateur

    La terre, tel que nous la connaissons de nos jours, ne seras plus la même
    dans l’avenir. Contrôlée par un puissant seigneur de guerre répondant au
    nom de Boba-fett, soumise aux lois impériales, elle verra son monde
    chamboulé. Des protestations se feront entendre, des hommes seront
    emprisonner car ils écoutaient la chanson de Jean-pascal ou qu’il
    mangeait une soupe de légumes, conséquences de ces lois impériales.
    L’histoire retiendra des héros tel Mara-sidious et Sango-fett, aujourd’hui
    nous avons l’honneur de vous raconter leurs aventures, tout commence
    lors du blocus de papier toilette orchestré par les Bretons.

    Une prison de haute sécurité, quelque part en corse, la nuit tombe..

    Totojedi : Chut silence, on vous permets pas de parler !!

    Sithani : Parce que monsieur à un néon de cuisine en
    main, il pense pouvoir nous retenir derriére ces barreaux ?

    Mara-sidious : Vous n'empécherez pas le peuple de dire ce qu'il
    pense, nous avons le droits de manger des biscuits salées au petit
    déjeuner ou de léchouiller la confiture sur nos doigts, de chanter la..

    Dark.pilou : Ouais, on veut bouffé chocapico chaque matin..

    Kale : Tes chocapico, moi je pense que c'est de la daube
    en boite, mais les croustille-croquettes.. ça c'est des céréales !!

    Dark.Pilou : Nan les chocapico sont mieux, ils sont plus tendre..

    Totojedi : Gaaaaardes, on as une insurection chez les prisoniers..

    Mais laissons ces prisoniers se battre tandis que tombe les premiére
    gouttes, annonçant un orage menaçant sur toute la france, pour partir
    en périphérie de la citée impérial. Un entrepot vide à l'abandon..


    Warren : Salut les mecs, je suis de retour, bon nous avons un mac’anakin
    avec une portion de frites et un grand verre de coca. Et le mac’vador, c’est à qui ?

    Nysad : Ah oui, c’est pour moi, pose-le ici. Dis donc ça flotte beaucoup
    dehors, on va avoir des orages, au fait joruus29 te cherche. Il est avec
    Turbo-fett, ils essayent de rétablir la liaison avec le second groupe, mais
    la radio ne semble pas vouloir coopérer.

    Turbo-feet : Joyeux celtique à Bigoudène écarlate, est-ce que vous me
    recevez.. (Clic) Dis joruus, vaudrais peut-être changer les noms
    de code, tu ne crois pas ? Je voudrais pas dire mais..

    Joruus29 : Quoi, tu leur reproche quoi à mes codes, ils ne sont pas bien..
    Au lieu de me faire des critiques, essaye de contacter le troisième groupe.

    Turbo-feet : Moi je disais ça comme cela. (Clic) Joyeux celtique à Ewok
    teigneux, est ce que vous nous recevez, où vous en êtes dans les
    négociations avec Drakonyss ? Ewok teigneux, vous nous recevez ?

    Au même moment, à des milliers de kilomètres, dans les îles..

    Sango-fett : Hic.. Vive les Bretons, ewok power en force, les mecs..
    On est tout bourré, on est en train de contrôler la situation. Hic..

    Voix de joruus : Nom de nom, ils sont saouls, sango-fett écoutez-moi.
    C’est votre supérieur qui vous parle, drakonyss est ivre aussi ?
    Allô et zut, il a filé.. Non, le revoilà, mais ou étiez vous partis ?

    Sango-fett : Chais plus, mais y a sifo-dyas qui est en train de jouer à qui
    c’est qui va boire le plus de biéres avec le diplomate.. Il en est à trente, l’officier
    médiateur de sa grande clarté impériale.. Dites chef, les ampoules, elles
    ont le droit de diriger des empires ?

    Voix de waren : Oui, bien sur, sauf le week-end et les jours fériés..
    Ecoutez sango-fett, ne quittez pas cette place, demmandez à un
    type qui sois de votre camp -qui ne soit pas ivre je vous en pris- de
    voler discrètement le traité que vous avez signé. Car je subodore
    que vous en avez signé.. Vous allez nous le faxer a notre beau
    campement, le numéro c’est 748-235.

    Sango-fett : Ca va être dur, y a sifo-dyas qui occupe le médiateur.
    Lister est pété comme une barrique, et mace-jp voit un éléphant rose
    nommé ivoirios qui crèche dans sa chope de bière, je ne te parle pas
    de dark bricous. Il me dit qu’il fait le Paris-Roubaix à la nage.. Mais, je
    suis idiot, j’ai le bras gauche posé dessus. Je te le faxe illico !!

    Voix de joruss : Je reprends la communication, Warren.. Sango-fett
    nous venons de recevoir le papier, nous allons changer certains
    paramètres qui penchent en notre faveur, et nous vous les renvoyons.

    Le lendemain matin, après une bonne cuite..

    Drakonyss : Je ne souviens pas avoir signé ce papier, celui-ci parle
    de triumvirat breton, que cela signifie. Je refuse de présenter ceci
    à l’empereur.. Je demande à revoir les temres du contrat !!

    Sango-Fett : Vous préférerez peut-être que je vous explique ce que
    ça fait de me casser mon rêve avec la princesse Léa, mon cher ami ?

    Drakonyss : Hein.. Vous en êtes encore là, okay ça va, je n’insiste
    pas.. Officier nous partons, nous n’allons pas abuser de votre
    hospitalité. De toute façon, il est marqué que les sénateurs joruss
    et waren vous surveillerons.. Je ne vous salut pas, messieurs..

    Sifo-dyas : Oui, si vous saviez..

    ------------------------------------------------------------------------------------------

    Il y a fort longtemps, dans une lointaine galaxie..

    Star-wars épisode trois : On l’appelle Amaro-fett

    Nos amis les Bretons ont réussit à obtenir l’indépendance de la Bretagne, de
    la part de l’empereur, selon le traité signé dans les îles fidjiennes deux
    semaines auparavant. Un triumvirat est crée à Brest, Drakonyss qui s’est chargé des négociations pense que les sénateurs joruss et Warren vont
    surveiller sango-fett. Mais il ne sait pas que tous deux, font partis d’un
    groupe de résistance breton et aide Sango-fett. Warren est consul de
    l’économie, joruss est consul de l’armée bretonne, sango-fett à la place
    de consul général. Tout est bien dans le meilleur des mondes, sauf que
    marasidious est toujours en prison. On ne peut pas tout avoir, dans la vie..
    La terre as donc une époque prospère, hormis les sauts d’humeur de
    l’empereur, qui continue sa politique contre loft-story et fait enfermer le
    pauvre steevy. Pendant ce temps, à l’autre bout de la galaxie..

    Neska, une planète verdoyante, un havre de paix..

    Le jeune Nicolas kenoby s'ennuyait du fin fond de sa caverne, il regardait
    les actualités à la télé, sans s’intéresser aux dires du présentateur.
    Soudain, déboulant tel une dingue dans son salon improvisé, sa femme
    passa en trombe un néon de cuisine en main. Apparemment, elle traquait
    un petit hamster à la couleur caféine, à toute vitesse.
    « Mimie-manou chérie, murmura Nicolas, tu as perdu ton sabre laser ? »

    Réponse assez rapide de cette dernière, plutôt furibonde, à en juger l’œil
    noir de la guerrière au balai. Les deux jeunes mariés se mettent en position
    de combat, Nicolas lance des éclairs sur sa femme, cette dernière qui a
    reçut une bonne instruction répond en faisant venir le clafoutis aux cerises
    posé sur la table. Splash, une purée de cerise explose, Amaro-fett qui été
    venu dire bonjour reçoit une bonne partie et ça il n’aime pas. S’ensuit une
    terrible beuglante, qui déferle sur le salon, tel une onde de choc. Mais notre
    Nicolas Kenoby ne se démonte pas, et les deux hommes se lancent dans
    un concours de juron, ou tout y passe. De la bouse de bantha, au wampa
    laineux à pantoufle, en passant par la raclure de bidet. Mimie-manou se
    sentant de trop, est partie en cuisine. Et au moment où les deux hommes
    en arrive aux mains, en jouant à la guerre des pouces, le grand Sorular
    débarque en grandes pompes. Une vague froid emplit la pièce. Nicolas et
    Amaro-fett déglutissent, Sorular passe en revus les zigotos, avec son gros
    œil inquisiteur. Il à l’air furax, dans ses pantoufles en forme de lapin rose et
    sa robe de chambre bleu azur, rien qu'à voir sa face rubiconde..
    « Qui est le malotru qui as osez porter un de mes caleçon, beugle t’il sur nos amis, répondez. »
    « Ce n’est pas moi, marmonne le jeune Kenoby palissant, je porte que des slips molletonnés. »
    « Ne me regarde pas comme cela, bredouilla Amaro-fett, ce n'est pas moi.. »
    « Je génére une boule de plasma, lacha sorular, si à trois je n'ai pas
    de réponse ; Il y auras deux sith en moins dans notre humble caste. »

    Neska, zone commercial du rodien écarlate..

    Le petit épicier de la ville déposa les trois melons rouges dans le petit sac de
    papier, puis tapa sur sa petite machine le nombre d’article acheté, la facture
    montait à vingt-cinq crédits républicains. La petite dame paya et s'en alla, non
    sans avoir remercié le vieil épicier, qui lui rendit la monaie républicaine.
    Puis il soupira, cela faisait un an qu’il était là, il était vrai que Neska était un havre
    de paix. Il fis quelques pas, en direction des boites pour Bantha, quand tout à coup..
    « Vous me prenez pour une poire, se pris le commerçant en pleine face, un hamster ? »

    Mais d’où venait ce braillement, il l’avait reçois en pleine tronche, il en avait
    le cœur qui en battait la chamade. Les oranges et les pommes étaient
    tombés, le vendeur s’empressa de les ramasser. Cela devait être Sorular
    qui gueulait sur quelqu’un, on l’entendait depuis la maison des Kenoby.
    Soudain, tel un tremblement de terre, les conserves de riz de Oncle Lars
    frémirent de leur étagère. Puis l’onde de choc arriva, les conserves et les
    paquets de lessive tombèrent, cette fois le commerçant en avais marre.
    Il vendrait cette boutique et rentrerait sur Coruscant, chez sa mère, au
    moins il serais tanquille. Cette manie d'envoyé des ondes de choc !!

    Neska, la deumeure des Kenoby..

    La température ambiante de la salle était maintenant insupportable, on se
    serait crut sur la planète de glace, que je ne nommerai point. Si au moins il
    y avait des wampa et des tautauns. Amaro et Nicolas grelottaient, le
    coupable devait se dénoncer à tout prix, l'occasion se présenta sous la
    forme horrible démoniaque et incroyable d'un.. Hamster. Un hamster
    certes, mais grignotant un morceau de caleçon. Oui, cette être
    méphistophélique que nous n’avons pas présenté en détails, ne vous fiez
    pas au apparences : derrière ce masque -à moustache- d'innocence se
    cache un terrible manipulateur. Tel un sith attendant son heure, il sème la
    discorde et récolte les fruits de la terrible vengeance du rongeur.
    « Vous me prenez pour une poire, hurla Sorular, un hamster ? »
    « Vous n’auriez pas d’autre caleçon, couina le hamster, celui-ci sent le vieux sith. »
    « Mon caleçon, hurla le saigneur noir des sith, sale rongeur. »

    En un seul mouvement synchronisé, les trois hommes allument leur sabre
    lasers, prévoyant cette attaque le hamster sort le sien. Avec un superbe
    saut périlleux arrière associés à un triple axel retourné digne du Candelro
    show, le rongeur échappa à l'attaque mortel de Nicolas et au décapitage de
    Sorular. Ce dernier tentait de le découper en fine rondelle de cochonou, mais
    le rongeur était rapide. Juste au moment ou le sénateur mace-jp arriva de
    la terre et écrabouilla le hamster. Il resta quelques instant sur le pallier.
    « Salut je suis de retour, dit t’il en s’essuyant les pieds, vous avez un nouveau paillasson ? »

    Après quelques explications, nos amis se serrèrent les mains, sauf
    notre Sorular qui reniflait de tristesse en ramassant son caleçon.
    Tandis qu’il repartait chez lui, laissons-le un instant, Mace-jp expliqua
    les récent évènements sur terre. Le blocus de papier toilette, le
    triumvirat breton, la mise aux arrêts de Steevy du loft. Pamela
    Anderson récompensée pour son film dramatique, un oscar quand
    même, c’est quelque chose. En écoutant cela, Amaro compris que
    la terre était sous le joug depuis trop longtemps, cela était trop. Il
    fallait créer une armée, oui mais ou en trouver une, sur Madronia
    peut-être ? Son grand-père avait une affaire de location d’armée, là
    bas et avait écris dans sa toute dernière lettre, la chose suivante..

    « Espèce de petit garnement, stop.. Je viens d’apprendre que tu ne veux
    pas manger ta soupe, stop.. Si tu ne mange pas ta soupe, papy vient te
    botter les fesses, stop.. Avec son faucon millenium, stop.. En passant, j’ai
    une affaire de location d’armée sur Madronia, stop.. Fin de transmition »

    C'était la toute derniére lettre du grand-pére, on sentait là tout l'amour
    qu'un papy apportait à son petit-fils, en l'occurence Amaro-fett. C'était
    décidé, Amaro-fett allais voir son vieux, pour lui demmander assistance.
    Lui seul pouvait lui fournir une armée assez puissante pour libérer la
    galaxie, alors on se souviendrais de Amaro-fett comme un héros.

    [Ce message a été modifié par: waren le 05-08-2005 17:34]

    vendredi 19 mars 2004 - 11:47 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Grinder

    Grinder

    4707 Crédits

    A la demande de waren, je rouvre ce topic qui mérite en effet amplement une suite... Vas-y waren, c'est super ^^

    samedi 02 avril 2005 - 10:46 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar waren

    waren

    15791 Crédits

    Il y a fort longtemps, dans une lointaine galaxie..

    Star-wars épisode quatre : On l’appelle toujours Amaro-fett

    La terre, continuant sa révolution autour du soleil, vis au grés des humeurs
    de l'empreur boba-fett. Le sénateur joruus, le sénateur waren et le sénateur
    sango-fett constituent le conseil restreint mais sympathique de bretagne.
    Ils goutent à leur victoire, la bretagne est libérée de l'impérium, sous
    certaines conditions. Mais cela en valait la peine, tandis que dans
    d'autres lieux Mara-sidious la rebelle, se voit offrir une oportuinité qui
    pourrais la faire sortir de prison. Son avocat, maitre Thrawn, as trouvé
    une faille dans le code de procédure trondoshanien. Pendant ce temps
    amaro-fett part avec son ami nicolas kenoby sur Madronia constituer
    une armée, pour libérer la terre du joug du terrible empreur Boba-fett..

    Quelque part en orbite de Madronia, un vaisseau nubien..

    Amaro : Palpatine, sainte mére des sith, faites que je meurs
    pas dans cette poubelle ambulante qu'est ce sith infiltrator..

    Sorular : Poubelle ambulante, eh c'est mon vaisseau !!

    Nicolas kenoby : Mais redresse, bordel, on va s'écraser
    sur la stratosphére et on seras transformé en boule de feu..

    Sorular : Si tu crois que c'est facile, c'est aussi maniable
    qu'un jeune bantha fougeux en pleine période de reproduction..

    Nicolas kenoby : Alors, explique lui qu'il y a pas de femelle
    dans le coin, la coque est en train de cuire sous la pression..

    Amaro : C'est bon, on vient de percer les nuages, on est sauvés.
    Je retire ce que j'ai dis sur cette passoir galactique, c'est pas une
    poubelle, on va pouvoir se poser à Hillyard city et rencontrer papy..

    Sorular : Pas sur, le moteur gauche vient de nous lacher, le
    systéme auxiliare est une vrai bouse de wampa et on as une
    fuite de carburant. Cependant, la situation est grave mais pas
    désespérer.. Ah non, j'aurais dut me taire, il y a une montagne
    droit devant et les manettes directionels sont coincés..

    Nicolas kenoby : Si on s'en sort, je promet de ne plus aller
    dans les bistrot cosmique du coin pour picoller, je ferais
    la vaisselle et le ménage pour ma femme.

    Amaro : Ouaah on as évité la montagne, c'était moins deux, si
    tu pouvais te poser dans cette clairiére, ce serais cool sorular.
    Voilà doucement, enclenche les fusées d'appoint !

    Sorular : Petit, je conduisais des transporteur galactique
    bien avant ta naissance, alors n'essaye pas de me dire
    comment conduire ce vaisseau nubien..

    Quinze minutes plus tard, dans une clairiére..

    Nicolas kenoby : Maudite promesse, me voilà condamné pour
    l'éternité, mais qu'est ce que j'ai fais au monde pour mériter cela ?

    Amaro : Bon si je me rappelle bien, la maison de mon grand-pére
    devrais se trouver juste derriére ce buisson. Il ne nous reste plus
    qu'à enlever cette végétation avec un sabre laser.. zif zif

    Artanis : Eeeh !! Ca va pas la tête, ça vous amuse
    de découpez les buissons avec un sabre laser ?

    Amaro : Buuh, monsieur, vous etes..

    Artanis : En train de composer derriére un buisson, ça
    se voit pas, vous avez du papier toilette ? Le blocus s'est
    répandue jusqu'ici et je suis en rupture de stock..

    Sorular : Superbe, dix sur dix en orientation.
    On un exemplaire de Oolaa magazine, si cela
    peut vous dédomagez, en échange d'une info..

    Nicolas kenoby : Ouiiiiiin, pas mon Oolaa de
    novembre, c'est celui où il y a la princesse Leia..

    Amaro : Allons, pleure pas, c'est juste un simple
    magazine aprés tout. Tennez votre essuie-tout..
    Savez vous ou se trouve la maison de mon papy ?

    Artanis : Troiséme à gauche aprés le baobab, puis tournez à la seconde
    à droite aprés le ruisseau. Vous pouvez pas le manquer, c'est la seule
    maison. Il y a une pancarte marqué "Défense d'entrée" et "Propriété privée"

    Seize minutes plus tard, devant la maison de papy feet..

    Amaro : Vous croyez que la sonnette est piégée ?

    Nicolas kenoby : Il n'y a qu'un moyen de le vérifier, amaro-fett, et étant
    donné que c'est toi qui veut créer cette armée. C'est à toi de voir..

    Sorular : Je viens de me rappeller que je n'ai pas fais le plein, bon
    tu m'écriras une carte postal, content d'avoir fait ta connaissance.

    Amaro : Revenez, j'entend du bruit à l'interieur, ça bouge. Nicolas
    kenoby, ne me laisse pas, et s'il as une grenade subsonique ?

    Papy-fett : Les mains en l'air, où je te désintégre avec mon positroneur
    à particule intégrer et je propulse tes membres en charpie à travers la
    galaxie, mais.. mais.. Mais amaro qu'est ce que tu fout là ?

    Amaro : Papy, il faut que je t'embrasse..

    Papy-fett : Ne bouge pas d'un pouce, espéce de nain de jardin de
    l'enfer, mon arme est encore pointé sur toi.. Qu'est tu viens faire
    dans ce coin reculée de la galaxie, c'est malsain par ici.

    Nicolas kenoby : Nous venons vous demander votre aide.
    Nous désirons créer une armée, pour libérer la république..

    ----------------------------------------------------------------------------------------------

    Il y a fort longtemps, dans une lointaine galaxie..

    Star-wars épisode cinq : Joruus contre-attaque..

    Amaro-fett et son ami de longue date, nicolas kenoby tentent de négocier
    une armée de clones, avec le grand-pére de ce dernier. Mais ce dernier
    pointe un désintégrateur à particule intégrer, la tension monte, quand amaro
    demmande à ce que ces clones lui soit offert gratuitement pour libérer la
    république. Sur terre, les consul de bretagne, n'ayant rien de mieux à foutre
    font une partie de rami. L'empreur boba-fett, fait guganiser tout ceux qui sont
    contre sa politique, la méthode est relativement simple. Tu prend un gugan
    male ou femelle, on le mets avec la cible et on les oblige à faire des bébés.
    Je vous dis pas le bordel que c'est à la naissance. Enfin, là on s'égare, alors
    rentrons plutôt dans le vif du sujet.. Action !!!

    Quelque pat sur Madronia, devant la maison de papy..

    Papy-fett : Ne bouge pas d'un pouce, raclure de bidet moisie du
    cerveau qui fuit de partout, mon arme est encore pointé sur toi..
    Tu viens me chiper mes choux, comme la derniére fois ?

    Nicolas kenoby : Mais non, on vient de vous dire que nous venons
    vous demander votre aide, afin de renverser l'empreur qui sévit sur terre.

    Amaro-fett : Laisse tomber, il as la cervelle défailante, depuis la
    guerre des clones. Cela ne l'as pas empêchez de faire des affaires..
    Je propose de fuir, c'est une tactique qui permet de gardé l'honneur.

    Papy-fett : Dites donc, sale vermine galactique, que vous dites vous à
    voix basse. Répondez ou je transforme votre organe en chair à bantha.
    Sous-produit de mozarelle corelienne..

    Nicolas kenoby : On se casse, magne-toi amaro, ce vieux fou ne
    nous donneras pas son armée de clones. Faut quitté cette planéte !!

    Amaro-fett : Pour une fois, tu as une sage décision, toi qui d'habitude
    est idiot tout les jour de la semaine. Tu as dut prendre un congé..

    Papy-fett : Bande de petit trou du @#% revenez tout de suite !!

    Nos deux amis se mettent à courir, jusqu'à arrivé à un vieux
    hangar à vaisseaux tout pourrie, l'abris de jardin du Pépé en fait..


    Amaro-fett : Il nous poursuit toujours le grand-pére, il est coriace.
    Dis moi, as tu appris à piloter ces engins, je ne les reconnais pas ?

    Nicolas kenoby : Non mais j’improviserai, de toute façon, j’ai vu la
    série Star-trek pas plus tard qu’hier.. Cela ne devrais pas être compliqué.

    Amaro-fett : Mourir avec ce fou, ou mourir avec ce vieux fou, quels
    fou choisir. Oh et puis je m'en fout, on as pas le choix, montons..

    Nicolas kenoby : Mais on ne voit rien, ce vaisseau est remplie d'huile noir
    toute visqueuse et dégoulinante qui coule de partout. Ca sent mauvais..

    Amaro-fett : Bon sang, qu'est ce que cela fouette, on dirais sorular
    quand il.. enfin, là n'est pas le propos, il nous faut décoller à tout prix.

    Papy-fett : Ouvrez, espéce de visicule biliaire huttaise, que je vous
    ouvre la panse avec mon atomiseur protonique allégé au saindoux.

    Nicolas kenoby : Diantre, il va pas nous lachés, il marche au duracel
    ton grand-pére. Il as bouffé du vronsk des montagnes de wayland ?
    Heureusement, que j’ai toujours sur moi une éponge Spontex..

    Amaro-fett : Qu’est-ce que c’est que cette connerie ?
    Je demande à voir le scénario, c’était pas marqué dedans..

    Quelque part ailleurs, dans une galaxie lointaine, waren joue
    au rami avec ses potes. Quand soudain, un vortex se crée..


    Joruus : La vache, qu'est ce que c'est que ce bordel..

    Waren : Ah non, la production va encore faire un effet spécial à cent
    cinquante mille euros, et quand est ce qu'on touche le cachet ?

    Sango-fett : Je crois qu'il y a un machin qui arrive à fond la caisse.

    Joruus : C'est un gros black moustachu, suivis d'un gros barbu et
    d'une fille plutôt canon. Ah y aussi un jeune homme qui.. Aouch !!

    Arturo : Deux jambe, deux bras, une tête. Non c'est bon, je n'ai
    rien de cassé, mais pourquoi on se prend toujours des passants ?

    Queen : C'est vous qui vous prennez les gens, en pleine poire, proffesseur
    Arturo. Excusez nous messieurs, je suis queen mallory et voici rembrant
    brown, Wayde Bells et le proffessuer Arturo. Nous venons d'un autre
    monde parralléle, mais cela dois être bien compliqué pour vous, dites moi
    ou sommes exactement ?

    Sango-fett : Sur le tournage de l'empire galactique noire..

    Rembrant : Arf arf, ce navet à deux balles douze, j’aurais du
    le deviner rien qu'en voyant leurs déguisement à chier.

    Waren : Dites donc, vous avez bouffé quinze pour cent de
    notre budget, rien qu'en créant votre bidule bleuté.

    Joruus : Laissez-moi le découpez, en rondelle de cochonou, avec
    mon sabre à cet abrutis !! Vous allez voir comment je le renvoie
    dans son monde parralléle, laissez-moi faire je vous dis..

    Queen : Quel est cette étrange néon de cuisine, que tient en
    main, votre ami dérangé. Vous savez, vous devriez le soigné..

    Waren : Humm, vas-y joruus, fais lui ça fête à ce jeune blanc bec.

    Sango-fett : Ouais, pour une fois, on as droit à une scéne d'action..

    Rembrant : Aargh, qu’est-ce que, aïeuuuu.. Ouille !!
    Mais ça fait vachement mal, au boyaux du ventre, arg.. Ma main
    où est t'elle passé ? Bobo la main.. Aaaaaarg mais quel est cette
    douleur lanscinante qui me tiraille la pauvre colonne vertébrale ?

    Joruus : Ah mais je savais pas qu'on fesait dans de la poésie
    dans cette série, j'enchaine sur un triple décapitage retourné.

    Tête de Queen, Rembrant et Arturo : Sbock sbock sbock splash..

    Wayde : Pitié, ne me tuez pas, je suis une pauvre fille..

    Sango-fett : On fais quoi, on demmande à joruus de continuer ?

    Waren : Heu j'avoue que je sais pas, t'en pense quoi..

    A ce moment là, le vaisseau de amaro-fett et nicolas kenoby
    sort du plafond et vient s'écraser sur la jeune rouquine. Papy-fett
    se fracasse la tronche aussi, quoi il est encore vivant lui ?


    Joruus : Mon vase !!

    Amaro-feet : Désolé d'avoir boussillé votre salon..

    Nicolas kenoby : Tu vois que j'arrive à piloter !!

    Waren : Voilà qui régle tout, c'est qui ces nains ?

    Papy-fett : Gnnaaa j'ai mal, aidez-moi..

    Sango-fett : Tiens on dirais toto, mon chien.

    Waren : Celui que t'as fait piquer ?

    Joruus : Dites je vous rapelle qu'il y a un cargo dans le salon..

    A suivre..

    Ce message a été modifié par: waren le 28-08-2009 23:34

    dimanche 03 avril 2005 - 20:36 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Encyclopédie

  • Quersey Bren --- Lorsque Bren rejoignit l’Alliance Rebelle il fut affecté au pilotage d’un X-Wing. (Personnages - Rebelles)
  • Tallissan Lintra --- Tallissan Lintra était une pilote de la Résistance, présente lors de l'évacuation de la base de D'Qar (Personnages - Résistance)
  • TIE/Def Defender --- Le Defender TIE est assurément le meilleur chasseur en service connu à ce jour, se révélant même supérieur aux chasseurs E-wings de la Nouvelle République, et fait preuve d’une maniabilité, d’une vitesse et d’un armement sans égal pour un chasseur de cette taille, et contrairement aux autres types de TIE, il est équipé de systèmes de traques, d’un hyperdrive, et de deux boucliers deflecteurs qui lui permettent de résister à nombre d’assauts. (Vaisseaux - Chasseurs)
  • Edrio --- Edrio "Deux Tubes" était un Tognath, mercenaire pour Saw Gerrera (Personnages - Mercenaires)
  • Passik Dia --- Jeune et charmante twi'lek, née sur Ryloth en tant que Diap'assik, elle est très tôt enlevé à ses parents pour être vendue comme esclave. Elle est acheté par un riche commerçant de Coruscant qui fait d'elle une danseuse. (Personnages - Nouvelle République)

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2024 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide