Atelier de sabre laser (page 9)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Après une longue escapade sur Dxun, Cenovii est finalement revenu sur Yavin IV pour finaliser la construction de son nouveau sabre. Tandis qu'il oeuvrait au raffinage de son propre cristal, le clone de Clickman vient lui rendre visite, avec un cristal bien étrange. Il est temps pour lui de construire son sabre. Tandis qu'ils parlent, il apparaît évident qu'il en a une idée très précise, ce qui est déjà un bon point. Après avoir consulté le databloc de Weedge, Ceno le lui rend et déclare:

    Ceno - Tout ça m'a l'air très bien. J'imagine que tu as des réminiscences de la méthode employée pour tailler et purifier un cristal.
    Weedge - J'en ai. Mais ce n'est pas si détaillé...
    Ceno - J'étais justement en plein raffinage d'un cristal Upari ramené de Dxun. Si tu veux bien me suivre.

    Le grand Chevalier en armure mène le petit Zabrak vers un établi un peu à l'écart sur lequel règne un chaos innommable. Des tas d'outils sont éparpillés autour d'une magnifique pierre étincelante dont l'énergie inonde et irradie tout ce côté de la salle. Cenovii reprends sa place et continue l'opération précédant l'entrée de Weedge dans l'atelier.

    Le cristal est bien tenu entre les crochets d'un socle spécialement conçu pour ça, le Mando utilise un minuscule faisceau laser pour oeuvrer en précision à l'éradication des impuretés du cristal. Pour ça il s'ouvre entièrement à la pierre, il n'y a plus qu'elle qui compte dans la Force, une concentration nécessaire pour repérer les impuretés les plus petites, les plus cachées. Le laser traverse le cristal et le purifie de ses tâches et de ses polluants, suivant les mouvements très lents de son orfèvre de Jedi.

    Weedge est très attentif et se rend compte de la minutie d'un tel labeur. Voir Cenovii, le Jedi bourrin par excellence, travailler ainsi est d'ailleurs plutôt surprenant. Il s'arrête finalement au bout d'une dizaine de minutes, et détourne sa visière sur le padawan d'Aynor.

    Ceno - Voilà, comme tu le vois, tes gestes doivent être mesurés, très précis, et tu dois être très attentif à la Force pour ne pas "blesser" ton cristal. C'est un travail de longue haleine, qui peut durer des jours. Il est très difficile de purifier un cristal à 100%. Plus tu prendras ton temps, plus ton cristal sera pur, plus ta lame sera fiable. Fais donc preuve de patience.
    Weedge - De la précision, et de la patience, c'est bien compris.
    Ceno - Bien, tu disposes de tout le matériel nécessaire sur l'établis là-bas. Fais-moi signe quand tu auras terminé, que je jette un œil à ton cristal avant de passer à la suite et à la construction du manche de ton sabre. Si tu as des questions, je serai là, à faire la même chose que toi, donc n'hésite pas.
    Weedge - Merci, je vais m'y mettre!

    Weedge gambade jusqu'à son établi et commence à analyser sa composition.

    Même s'il n'est pas un expert dans le domaine, Ceno a également reçu une formation de guérisseur, il a ainsi pu brièvement ressentir que le cristal de Clickman résonnait comme nul autre à travers la Force.

    Il n'a pas dit à Weedge que de fait il bénéficiait d'un avantage certain dans son entreprise actuelle, ce afin que le Zabrak mène cette-dernière comme tout le monde, comme tout autre padawan.

    Ce qu'il n'est pas, assurément.

    --------------------------------------
    ProjetT > A toi de jouer!

    Taillage/Raffinage du cristal

    Cette étape très délicate est déterminante pour la fiabilité de votre sabre. A l’aide des outils adéquats et d’un établi, il vous faudra retirer toutes les impuretés de votre cristal à l'aide d'un faisceau laser prévu à cet effet. Il faudra aussi le tailler de façon optimale pour obtenir un petit cristal le plus pur possible, de taille à entrer dans le manche de votre futur sabre.

    jeudi 02 octobre 2014 - 16:32 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6244 Crédits

    Je pris dans un premier temps le temps de faire une place sur l'établi encombré de pièces, et matériaux divers. Je trouvais le générateur du laser, en dégageait le stylet d’où le laser était émis, et fit en sorte que rien ne puisse gêner.

    Je pose alors le cristal sur un support devant moi.

    Je l'observe avec mes yeux, dans un premier temps. Je devrais faire attention. Il avait déjà été taillé par Clickman avant moi, pour son sabre. Je n'avais donc que peu de marge pour la taille. Mais avant d'en venir la, il fallait procéder a un grand nettoyage.

    Pour commencer, je me plaçais en méditation. Je ne devait faire qu'un avec la Force. Si pour Ceno ça avait l'air « facile », pour un padawan – même si certains souvenir de Clickman me restait – atteindre le niveau de concentration nécessaire pour cette tache demandait un peu de préparation.

    Je pris le temps de bien focaliser la Force et d’être totalement en phase avec elle. Puis je « plongeais » dans le cristal. J'avais pris l'habitude d'utiliser le cristal pour étendre mes perceptions autour de moi. Mais la, je devais faire le contraire, et focaliser seulement sur le cristal.

    Ma première perception fut étonnante. Le cristal semblait littéralement.. vivant. Je ne percevais que peu de différence entre la façon dont le cristal était perceptible dans la Force, en comparaison avec une personne vivante ou un animal. La seule différence était vraiment l'absence « d'esprit », le cristal ne portait pas de conscience.

    Mais cette « vie » m'offrait un avantage certains, ce dont Ceno ne m'avait pas parler : les impuretés était « évidente » à voir, car elle n’était pas vivante en soi. Donc éliminer les impuretés consistait à éliminer tout les traces non vivantes au sein de cet structure vivante.

    Cela lançait un autre problème – je me surpris à craindre de « blesser » le cristal en utilisant le laser. Mais je savais que je devais le faire.

    Je réglais le laser sur son niveau minimum, et étendit ma perception au stylet et à son bouton d'activation. Je pris le stylet dans la main gauche – J’étais, comme Clickman, gaucher – et renforça ma concentration, de sorte que le faisceau laser devienne comme une extension de mes doigts.

    Je pouvais ainsi comme toucher chaque impureté avec ce « doigt » que le laser était devenu. Mon pouce, posé sur la commande d'activation pouvait agir automatiquement pour activer le laser a l'instant précis désiré.

    C'est alors que je me rendit compte que le problème de mon cristal était tout autre.

    Clickman avait bien fait son œuvre. Je ne percevais que peu d'impureté au cœur du cristal, que je traitais avec douceur.

    Mais 14 ans sous la pression et la chaleur des soleils jumeaux de Tatooine avait détérioré l’entièreté de la surface du cristal – de façon imperceptible à l’œil.

    J'allais devoir changer de technique. Je devais « polir » le cristal et nettoyer ses surfaces une par une. Je posais le laser, et relâcha ma concentration.

    Je cherchais des yeux le laser de taille afin de l'utiliser pour couper de très file lame sur chaque face afin de les nettoyer.

    Je me rendis compte que j'avais passé bien plus de temps que prévu sur cette première étape. Céno était toujours la, concentré sur son cristal. Il était tard.

    Moi : Je vais prendre congé et revenir demain pour continuer mon travail. Bonne nuit, chevalier Bencenovii.

    Céno, concentré, me répondit par un simple hochement de tête. Je pris alors congé.

    vendredi 03 octobre 2014 - 00:29 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Cela fait quelques heures que Weedge a quitté la pièce. Comme d'habitude Cenovii reste jusqu'à point d'heure dans l'Atelier, la porte à moitié fermée, d'où filtre la dernière lueur de l'académie. La nuit est calme et propose la tranquillité nécessaire à une concentration soutenue. Le Chevalier est sur son cristal depuis son retour de Dxun, absolument en phase avec celui-ci, totalement coupé du monde et plongé dans la Force comme lors d'une méditation intense. Il oeuvre désormais en harmonie avec la Force afin de détruire les impuretés les plus infimes.

    Mais même pour un type aussi résistant, maintenir cette concentration trop longtemps provoque l'épuisement. Lorsqu'il se rend compte que la fatigue vient de lui faire frôler le coeur de son cristal Upari et a failli mettre tout son travail en l'air, il s'arrête. Il est grand temps de prendre du repos, pour reprendre le travail dans de meilleures conditions. Il y est presque, le cristal sera prêt très bientôt. Ceno range le matos, ferme l'Atelier à quadruple tour et s'en va dans ses cartiers où il s'assoupit paisiblement.

    Le lendemain, Weedge est très matinal et reparaît à l'atelier dés l'heure d'ouverture. Il y retrouve le Mandalorien au même endroit, dans la même position, en train de faire la même chose. Ce-dernier lui adresse un nouveau hochement de tête pour le saluer et sans plus de cérémonie reprends son travail en laissant le Zabrak faire comme chez lui.

    -------------------------------------
    Sabre des Jedi
    Chevalier en armure

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 03-10-2014 19:58

    vendredi 03 octobre 2014 - 19:53 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6244 Crédits

    Le jour commençait a peine que j’étais debout et prêt a reprendre mon travail sur le cristal. Celui ci était toujours dans sa pochette que je gardais a la ceinture.

    Après un court mais consistant repas, je retourne a l'atelier pour trouver Ceno déjà la à travailler sur son cristal. A croire qu'il n'avait pas bougé d'ici de toute la nuit.

    Je salue le chevalier, qui me répond d'un hochement de tête, et retourne à mon établi.

    L’opération allait être différente cette fois.

    Le laser de taille que j'avais a disposition était un laser fixe – donc c'est le cristal que je devais manipuler. Je pose le cristal sur l'établi, fit de la place autour du laser de taille, et me repositionnait devant.

    Pour commencer, concentration. Plonger dans la Force.

    Ensuite, plonger a nouveau dans le cristal. Étendre mes perceptions, inclure le laser, sentir sa présence.

    Puis enfin, prendre le cristal avec la Force et le rapprocher du laser. Sentir le cristal dans son ensemble, sentir chaque face, chaque arête.

    Aligner parfaitement une face du cristal avec le laser. Et guider avec la Force le cristal afin que le laser touche la surface, dans un mouvement vif, tout en assurant une grande stabilité et éviter tout mouvement dans une mauvaise direction qui pourrait rendre le cristal inutilisable. Ceci demandait un grand effort pour tout contrôler.

    Je commençais par la tête du cristal – le coté par lequel le faisceau va sortir – face par face. Puis sur les cotés.

    L'effort nécessaire était assez épuisant, prenait beaucoup de temps. Il me fallut la journée entière, pour la tête et les cotés. C'est la faim et l'épuisement qui m'obligea à m'interrompre. La nuit tombait déjà.

    Ceno n'était plus la quand je lâcha ma concentration. Il avait du finir de raffiner son cristal. Ne sachant ou il était, je sorti pour me restaurer, puis dormir.

    Je reviens le lendemain – Ceno avait ouvert et travaillait dans son bureau – et je repris mon travail afin de polir les faces de la base.

    Le soleil était au plus haut de ce troisième jour de travail quand je terminais. Je coupais le laser, sans relâcher ma concentration. Je continuais d'inspecter le cristal dans toute sa dimension, afin de rechercher tout autre impureté et tout défaut dans ce travail. Je restais à rechercher tout problème dans mon travail.

    Je repris le laser de nettoyage des impuretés afin de corriger deux petite impuretés qui restait ici et la.

    Satisfait de mon travail, je posais le cristal délicatement sur un support posé sur l'établi, puis relâchait ma concentration.

    Ceno était la, a coté de mon établi, comme s'il avait deviné que j'avais terminé à cet instant précis. Je pris le support avec le cristal afin de demander à Ceno son avis sur le résultat.

    samedi 04 octobre 2014 - 17:15 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Pas de pause pour le Mando-Jedi, depuis l'aube il travaille sur son cristal, encore, encore et encore. Chaque impureté doit être éliminée, et plus le cristal est nettoyé, plus la tâche devient ardue. Cenovii doit se concentrer comme un dingue et rechercher les derniers fragments durant de longs moments avant d'opérer leur éradication via des gestes de plus en plus lents et minutieux. Encore un peu de patience, et l'Upari sera totalement pur.

    Weedge travaille bien de son côté aussi, sa méthode est efficace, on sent qu'il a ça dans le sang. Son travail reste quelque peu imprécis au début, mais plus il se focalise sur son cristal, plus son lien avec ce-dernier est fort et plus son labeur devient instinctif. Il prends bien son temps et c'est tant mieux.

    Ceno - Houufff!

    Enfin! Cenovii a terminé le raffinage de son cristal. Il attrape un papier sablé et finit de polir la surface de l'Upari, qui après ça rayonne de mille feux et illumine le besar'gam du Mando. Il est prêt, sa taille est moyenne, sa constitution est épurée, taillé en pointé, et son coeur renferme tant d'énergie, il ne reste plus qu'à le brancher. Mais avant ça, il faut créer le manche du sabre. Cenovii passe devant un Weedge très concentré et file vers la réserve.

    Là-bas il recherche du beskar pur pour la coque de son manche, quelques pièces d'acier et différents composants de bonne facture dont il a besoin pour l'assemblage final: un émetteur au phobium, une cellule d'énergie au diatum, une lentille de byrhotse, ainsi qu'un stabilisateur d'énergie nécessaire pour contenir la puissance du cristal Upari. Puis il revient à son bureau, pose tout ce bordel dans un coin et planche sur une grande feuille à dessin où il couche quelques idées pour le design de son sabre laser. Il en a déjà une idée assez précise, il ressemblera à son ancien sabre, mais il prends un peu le temps d'optimiser son design pour une prise en main parfaite.

    Alors qu'il commence à dessiner, il a un petit pressentiment. Il se penche depuis sa chaise et voit Weedge en train de polir son cristal, dont la présence est de plus en plus forte. Nonchalamment, le Mandalorien se lève et se rapproche. Il observe le clone poser délicatement le cristal devant lui. Puis il remarque la présence du maître des lieux et lui demande son avis en lui tendant le cristal de Click.

    Ceno - Je n'ai pas besoin de l'analyser, je sens d'ici que tu as effectué un travail remarquable. Ce cristal émet des vibrations très particulières, elles semblent se faire échos à travers toi. Je te félicite.
    Weedge - Cela n'a pas été de tout repos.
    Ceno - Tu peux passer à la suite quand tu le désires.
    Weedge - Auriez-vous quelques précisions à m'apporter?
    Ceno - Les différents éléments dont tu as besoin se trouvent dans la réserve. Vu que tu as déjà les plans pour ton manche, tu n'as plus qu'à les entrer via le terminal informatique là-bas, puis lancer la création du moule par imprimante 3D. Ensuite tu mets ton moule dans la presse et tu y coule le métal choisis, après l'avoir préalablement fait fondre dans le fourneau. N'oublie pas de porter toutes les protections requises. Une fois que tu auras la coque, tu devras assembler les différents éléments selon la méthode que tu désires. Certains, comme moi, assemblent leur sabre de façon très classique, tel un mécanicien. D'autres utilisent la Force et font léviter les éléments avant de tout connecter en une seule fois. Cette dernière méthode demande une concentration intense. A toi de voir.
    Weedge - Bien, j'ai compris.
    Ceno - Une fois encore, n'hésite pas à me demander si tu as la moindre question. Que la Force soit avec toi!

    ----------------------------------------------------
    ProjetT > Tu as su prendre ton temps et tes posts sont vraiment cohérents, joli travail!

    Création du manche et assemblage

    L’étape finale émoustillera votre imagination et votre sens de la mécanique. Décrivez la conception de votre manche en détails et la façon dont vous assemblez ses différents éléments. Un post un minimum technique est souhaité.

    dimanche 05 octobre 2014 - 19:16 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6244 Crédits

    Je me dirigeais dans un premier temps vers la console de l'imprimante 3D pour y entrer les données de mon manche... avant de me raviser et d'effacer le modèle en cours.

    Non. Passer par cette technique rendait la tache trop “simple”. Je voulais que le sabre soit vraiment personnel. Que tout y soit totalement créé en phase avec la Force.

    Aussi abandonnais-je la console sous le regard interrogateur de Céno pour me diriger vers le stock.

    Je fouillais et sorti un tube de métal, un alliage à base d'aluminium, léger, de 60 mm de diamètre et de 50 cm de long. Parfait.

    Je trouvais, et déterrais une station pour travailler le métal qui disposait de tout les éléments dont j'aurais besoin. Un laser de découpe réglable, de quoi faire tourner le tube, de quoi préparer la base, …

    Dans un premier temps, je coupais le tube afin de le réduire à 30 cm, taille largement suffisante.

    Puis j'installais le tube a la verticale sous le laser, en mode « foreuse », afin de creuser le tube. Une cavité de 32 mm de diamètre, cylindrique et parfaitement au centre serait requise. Je préparais un gabarit – une pièce métallique qui sera placé au niveau du guide du laser, qui me permettra de déterminer la zone a travailler et la zone protégée. En suivant le contour de la pièce, elle me permettrait de couper simplement le cœur sans risque de débordement.

    Le gabarit placé et proprement sécurisé, les lunettes de sécurité en place, la visière de sécurité du laser verrouillée, les gants sur les mains, j'active le laser qui commence alors à creuser le tube dans toute sa hauteur. Puis je déplace doucement le laser sur le coté afin d'atteindre le bord du cercle sur le gabarit, puis en tournant doucement – le temps pour le laser de traiter les 30 cm – faire le tour du gabarit et ainsi séparer le cœur du cylindre du reste.

    Le cœur ainsi coupé tomba du cylindre sur le plaque inférieure du laser dans un bruit métallique. Je coupe le laser, attend que la visière de sécurité accepte l'ouverture, et sors les 2 pièces avec les gants. Je fait sortir le cœur et le met a part, puis inspecte la coupe au cœur du tube.

    Ceci fait, je devait préparer un autre gabarit, bien plus complexe celui la.
    Utilisant une plaque d'acier de la taille désirée, je commence à reproduire le schéma de mon sabre selon les mesures que j'avais définie sur la plaque d'acier, en gravant les lignes au moyen d'un crayon laser très fin, et d'une simple règle. Ceci fait me permet de déterminer la forme. La seule exception fut la base du sabre, que je me préparais pas encore. Je voulais cette partie amovible, afin d’accéder a la cellule d'énergie facilement. Cette partie serai fixée sur la base du sabre ultérieurement.

    Puis, avec un cutter laser, je découpe cette forme pour reproduire a l'exactitude la forme de mon sabre. Cette tache, très précise, me demanda beaucoup de temps et de concentration pour éviter tout faux mouvement.

    Il était déjà le soir quand je terminai, si bien que je laissais la mon travail et pris congé de Ceno.

    J'arrivais le matin en même temps que Ceno pour reprendre ma tache.

    Je plaçais le tube cette fois dans sens horizontal, maintenu dans le système afin que le tube tourne sur lui même alors qu'il se trouve sous le laser. Je change la configuration du laser afin de pouvoir le déplacer le long du tube sur la bonne longueur, et plaçais mon gabarit afin de guider le laser de la bonne façon. Je m'assurais que tout était bien sécurisé, que le tube tournait dans le bon sens – pour éviter que les projections due a la coupe se retourne contre moi, verrouillais le tout, enfilai les lunettes et les gants et me préparais.

    Après une minute de concentration avec la Force – mon cristal taillé délicatement emballé et rangé dans sa pochette a ma ceinture, j'active la rotation, puis le laser, et commence le long travail de taille sur l'ensemble de la surface du tube.

    Millimètre par millimètre, je creuse la force, et voit au travers de la visière mon sabre prendre forme petit a petit. Pendant plusieurs heures, j’avançais, sculptant le métal en voyant celui ci prendre la forme que j'avais tant de fois vue dans mes méditations et les rêves que m'avait donné Clickman quand il était encore dans ma tête. Je faisait aussi attention a garder mon esprit aussi éveillé que possible pour ne pas laisser ce résidu de coté obscur qui sommeillait en moi de prendre le dessus – il semblait d'ailleurs particulièrement « docile » depuis que j'avais le cristal avec moi.

    C'est ainsi que sabre prit sa forme quasi définitive.

    Le gros du travail terminé, je stoppais le laser, attendait que la sécurité se désactive, puis pris le tube chaud avec les gants. Je sondais les arêtes, les coupes, et avec un outils manuel, je polis et arrondis toute arrête tranchante qui serait dommageable pour les mains. Cette inspection dura bien une bonne heure, pendant laquelle le tube refroidit.

    J'enlevais les gants, et pris le tube dans ma main gauche pour sentir le tube, son poids, sa forme. Encore et toujours deux ou trois corrections ici et la pour parfaire la forme.

    Enfin, dernière étape, je déterminais l'emplacement des boutons d 'activation et de blocage, ainsi que celui des fixations internes [le creux de 25 mm par 3 de chaque coté du bouton noir sur le schéma], que marquais avec le crayon laser puis creusai avec un cutter laser. Je gravais aussi un pas de vis sur la base afin que la pièce puisse s'y viser.

    Tout était prêt d'un point de vue extérieur.

    Je posais tout sur l’établi.

    Je découpais une autre section de ce qui me restait du tube pour en sculpter différentes pièces, avec le fond (avec un orifice pour un connecteur de recharge, au cas ou), le haut de la pièce, 8 ailettes. Je vérifiais que chaque pièce correspondait bien, préparais le pas de vis opposé et le testais, puis soudais les ailettes sur les deux parties afin de les faire tenir ensemble, tout en m'assurant que tout se refermerai comme prévu.

    Une fois encore, il était tard, l’opération m'avais occupé l'essentiel de la journée.

    Je préparais le « bain » dans lequel le tube et la base allaient passer les prochaines heures afin que celui ci soit traité contre différentes détériorations, l’oxydation, …

    Avant de le plonger, je devais demander à Ceno quelle qualité j’étais autorisé à prendre pour la Pierre de Kuda, la cellule au Datium et l’émetteur de Parade, ainsi que son avis sur mon travail avant de procéder à la suite – le montage des composants interne du sabre – que je débuterai le lendemain.

    lundi 06 octobre 2014 - 02:29 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Ceno planche sur le design de son nouveau sabre depuis un bon moment. Il se voudra très simpliste, sans fioriture, exit le chromé et la ligne agressive. Il s'agira d'un sabre tout ce qu'il y a de plus fonctionnel, avec un pourtour en cuir histoire de favoriser une meilleure prise en main. Une fois que le dessin lui semble correct, le Mando le scanne et le vectorise sur un terminal avant de l'entrer dans un logiciel spécifique relié à une imprimante 3D. La tâche est assez facile quand on s'y connait un peu et la machine est déjà en train de faire son office. Quelques minutes plus tard, les 2 moules sont prêts, ces-derniers sont fait d'une matière spéciale résistant aux températures les plus élevées.

    Le Chevalier jette un œil brièvement du côté de Weedge. Le Zabrak a choisi une méthode à l'ancienne. Il œuvre directement sur un tube en allu et le travaille au lieu de construire un moule. Un peu archaïque, compte tenu du matos présent dans l'atelier, mais ce surplus de labeur ne fera que le lier un peu plus à son sabre, ce qui est une bonne chose.

    Cenovii passe à la suite et se dirige vers la fonderie. Il place une quantité calculée de beskar dans le four, poussé au max. Ce métal est très solide et il faut beaucoup de temps avant qu'il entre en fusion. Ceno surveille le four de très prêt. Une fois le métal en fusion, il l'extrais le bol du four et avec d'infinies précautions se tourne vers les moules, dans lesquels il verse le contenu du bol. Le beskar en fusion épouse parfaitement la forme des deux moules et les rempli pile poil à bonne hauteur. Enfin Cenovii attrape les moules délicatement et les plonge dans une bassine d'eau froide. Il y a une grande ébullition, ça gicle partout sur le Chevalier qui heureusement porte son beskar'gam.

    Le temps que le métal refroidisse, Cenovii continue d'observer Weedge et voit que celui-ci est toujours aussi concentré. Fort bien! Après un long moment, le Mando-Jedi retourne à sa bassine d'eau dont la moitié du contenu s'est évaporée et en extrait les moules. Il en extrait deux parties d'une même coque, parfaitement lisses, si dures que même une lame de sabre ne pourrait les traverser. Satisfait, il retourne à son établi et utilise un dremel pour polir ces deux moitié de coque. Il est très tard, la nuit est déjà tombée, Weedge venait de quitter la salle. Ceno décide donc d'aller se pieuter, il éteint toutes les machines, laisse sa coque dans un bain anti-oxydant et ferme la pièce.

    Le lendemain, Weedge et Cenovii arrivent en même temps devant la porte l'atelier. Le Chevalier en armure retrouve avec un certain plaisir le clone de Click. Bien qu'ils ne communiquent que très peu, la présence de l'un fait un peu de compagnie à l'autre et vice-versa. Chacun reprends son boulot là où il l'a laissé.
    Le natif de Mandalore passe d'abord toute la matinée à finaliser la coque de son manche de façon à ce qu'elle accueille les rares éléments qu'il compte utiliser: l'activateur bien sûr, mais aussi un régulateur de lame et une garde en cuir. Tout ça n'est que détails et une fois que la coque est préparée, Cenovii se concentre sur le coeur du sabre. C'est la partie la plus complexe, il faut s'y connaître en mécanique et en électronique. Le Chevalier attrape les différents éléments dont il aura besoin pour cette tâche. Il débute par l'installation d'un isolant avant d'installer lune bague énergétique, et d'y glisser sa cellule d'énergie, laquelle doit être connectée au conducteur. Rien que cette étape prends un très long moment.

    Il est midi et les ouvriers de la Force pètent la dalle. Il faut bien se restaurer! Cenovii invite Weedge à déjeuner. Le repas est ponctué des récits guerriers du Mandalo qui se montre un peu plus bavard qu'à l'accoutumé. Puis les deux Jedi retournent à l'atelier et reprennent le travail.

    L'après-midi est très calme à l'Atelier. Weedge continue de parfaire sa coque. Ceno doit maintenant passer à la partie la plus délicate. Il installe un clapet d'énergie par dessus sa cellule puis fixe la chambre d'énergie destinée à accueillir son cristal. Pour la prochaine opération, il use de la télékinésie. Fermant les yeux, Cenovii se concentre sur son cristal, lequel rayonne dans la Force et est parfaitement visible. Il ressent aussi l'objet énergétique qu'est son manche non fini et y place le cristal Upari avec adresse. Une telle habileté ne lui ressemble guère mais lorsqu'il s'agit de sabre laser le Mandalorien sait faire preuve de finesse. Vient ensuite les cristaux de mise au point, choisis de manière à donner une lame d'un bleu très vif. Il installe ensuite le canal énergétique de la lame, et les différents circuits et connectiques, c'est difficile à cause de ses grosses paluches mais il y parvient tant bien que mal, en usant de la Force pour bonifier sa précision et guider ses gestes.

    Le manche est presque terminé, il reste quelques détails au niveau de la coiffe et l'installation des régulateurs, mais dans l'ensemble, c'est plutôt bien parti. Encore quelques heures de travail assidu et Cenovii aura enfin son nouveau sabre laser! Ravis mais épuisé, le Jedi bourru constate qu'une fois de plus le temps est passé à toute vitesse et la noirceur de la nuit est déjà là. Il s'en retourne vers Weedge qui avance à grands pas dans l'élaboration de son propre manche. Il vient de plonger sa coque dans le bain anti-oxydant et demande quelques conseils à Cenovii, notamment au niveau de la qualité des éléments à laquelle il a droit, ce à quoi son interlocuteur répond:

    Ceno - He bien, à la meilleure bien sûr! Nous avons tout ce qu'il faut en réserve, serts-toi! Je pense qu'il doit rester une cellule suppérieur au diatum, une pierre de Kuda pure et un éméteur de parade haut de gamme.
    Weedge - Ce sera très bien. Que pensez-vous de mon travail jusqu'à maintenant?
    Ceno - Ta méthode est un peu dépassée, mais elle reste efficace! Tu es très minutieux dans ton ouvrage et c'est ce qui compte. Continue comme ça!
    Weedge - Merci, c'est encourageant!
    Ceno - Maintenant si tu veux bien m'excuser, je vais fermer l'Atelier.
    Weedge - J'allais partir de toutes façons, à demain Cenovii!
    Ceno - Bonne nuit à toi, Weedge.

    Le clone se retire, laissant Ceno en grande réflexion. Il se dit qu'il a peut-être eu tort de juger le clone si rapidement, sa méfiance avait prit le dessus. Mais, bien qu'il éprouve de la sympathie pour lui, les doutes persistent. Weedge est une créature de Baaaaaaal, et au vue de son potentiel énorme, Cenovii pourrait bien se mordre les doigts d'obéir aveuglément au Conseil en contribuant à sa formation.

    -------------------------------------
    Sabre des Jedi
    Chevalier en armure

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 07-10-2014 18:12

    mardi 07 octobre 2014 - 18:07 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6244 Crédits

    Le lendemain, Ceno venait d'ouvrir l'atelier lorsque que j'arrivais avec une nuit relativement courte. Je me dirigeais vers la réserve prendre les éléments autorisé. Je pris dans un plateau dans lequel le posais les pièces nécessaires.

    La pierre de Kuda pure était la, prête et déjà taillée pour la lentille d'amélioration. La cellule supérieure au datium et l’émetteur de parade haut de gamme étaient disponibles aussi. Je pris aussi tout les autres composants nécessaire.

    Je ramenai tout cela sur un autre établi ou il y avait le matériel disponible. J'allais chercher le résultat de mon travail d'hier qui dormait dans son bain – avec un pince je le sorti de la pour le faire sécher.

    Je préparais alors le montage du cœur du sabre. Je devais procéder de haut en bas. Comme mon manche était une seule pièce, je ne pouvais positionner les pièces une à une. Je devais monter le cœur puis l’insérer d'un bloc. La seule exception était la cellule d’énergie qui allait se connecter par le bas. Je plonge alors dans la Force pour débuter l'opération.

    En premier lieu, le support du cristal principal, posé sur la base du connecteur de la cellule d'énergie. Puis viens le clapet d’énergie et la chambre. Je devais ensuite placer le cristal dans la chambre.

    C’était la partie très délicate. Je posais ce début de la construction sur un support qui se connectait comme la cellule d’énergie, pour plus de stabilité. Je posais la pochette qui contenait le cristal. En me concentrant avec la Force, je fit léviter délicatement le cristal vers la chambre. Dans le bon sens, je le pose doucement. Ce seul effort, pour être sur de ne pas abimer le cristal en le cognant sur le bord de la chambre, pris un long moment au clone, pleinement concentré dans la Force.

    Puis, au dessus de cela, l'installation de l'activateur du cristal de mise au point, et le cristal de mise au point, d'un jaune brillant. Au dessus de ce point, la fixation centrale sur laquelle reposera tout le mécanisme, et qui se place dans les emplacements de fixation sur le manche. Il y a un trou central, par le quel passe le faisceau, et deux trou secondaire pour les fils de connexion des boutons de commande, relié a l'activateur. La dessus est soudé le support pour les boutons, que je positionne dors et déjà.

    J'entoure le tout dans un tube isolant coupé en deux, dans lequel j'ai fait préalablement les trous nécessaire pour les boutons, les fixations, et les encoches nécessaire pour tenir les autres pièces. Je pose le tout a plat sur un support, ouvert, pour la suite de l’opération. Je place alors la lentille à base de la pierre de Kuda pure, suivi de la lentille secondaire.

    Je fais une pause a ce moment pour me restaurer un moment.

    Je pose alors l'activateur du champ cyclique, puis le canal d’émission. Le circuit de modulation d'énergie se place au dessus. L'heure suivante se passa à connecter les fils entre le circuit et les composants. Il y avait de nombreux fils et je devait faire attention a ce que rien ne viennent créer un court circuit.

    J’insère ensuite le canal d’émission sur lequel est posé l'émetteur de parade. Petit a petit le tout prend forme. Viens enfin la bague de stabilisation magnétique.

    Toujours concentré dans la Force, j'observe le cœur du sabre sous tout les angles, et ajuste délicatement avec une pince fine l'alignement du tout, le canal d’émission était légèrement désaxé. Je vérifie que tout est en place, pièce par pièce, que rien n'est laissé au hasard.

    Étape finale, je place des joint d’étanchéité autour des boutons, des fixations, de la bague de stabilisation magnétique et du tube isolant afin que le tout soit proprement scellé. Certes, l’étanchéité serai insuffisante pour être utiliser immergé a plus de quelques mètres, mais suffisante pour éviter des soucis sous gros temps.

    La Force me guide afin que rien ne bouge et que l'alignement reste optimal tout le long. Je referme alors le tube d'isolation, compresse légèrement le tout pour que les joints fassent leur effet, et me prépare a la dernière étape.

    Je prend le cœur du sabre avec la Force d'un coté, le manche maintenant sec de l'autre, les aligne.

    Avec la Force, j'insère délicatement le tube isolant et son contenu dans le manche, en pressant les boutons, fixations et les joints grâce a la Force, jusqu’à ce que tout cela s'aligne vers les emplacements prévu pour eux dans le manche. Un léger « clic » se fait entendre quand les fixations se positionnent dans leurs emplacements. Les boutons sont aussi correctement placé. Je relâche la pression, ce qui permet de que les joints puisse désormais prendre leur place, isolant le tout. Grâce à un tournevis, je serre les vis de fixation dans les encoches, avant de placer ici un ultime joint et de recouvrir avec une fine plaque métallique pour masquer les encoches.

    Je m'assure une dernière fois que tout es en ordre. Je viens alors placer la cellule d'énergie dans son emplacement, en bas, puis referme le sabre avec le bouchon de la base que j'avais créé. Le sabre était prêt. Je le posais devant moi sur l'établi.

    Le sabre

    Je me rend compte que la nuit est déjà la quand je termine.

    Ne me restait que l'avis de Ceno avant d'activer pour la première fois ce sabre.



    Ce message a été modifié par: ProjetT le 08-10-2014 03:15

    mercredi 08 octobre 2014 - 03:14 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Alors que Weedge passe à l'assemblage final de son manche de sabre laser, Ceno finalise le sien, d'ors et déjà assemblé. Il reprends son dremel et affine le design de l'arme noble, taillant sous la bague magnétique cinq lignes circulaires épousant sa forme. Une fois polies, cela donne tout de même un petit quelque chose en plus au manche, désormais un peu moins raide. Il attrape ensuite une large bague en plastacier noir destiné à bloquer le bouton d'activation qui ressortait un peu trop et assouplir son usage. Autres détails: le variateur et la boucle de la ceinture, rien de très compliqué à installer.

    Enfin, il se dirige vers un casier fermé à double tour dont personne ne sait ce qu'il y a l'intérieur et en sort un morceau de cuir déniché lors d'une mission archéologique sur Tatooïne. On voit que le Mando l'a traité en vu de l'utiliser un jour, il est comme neuf, c'est un cuir cependant assez mate, peu brillant, peu glissant, donc anti-déparant. Il découpe avec précision un morceau plus petit qu'il ajuste sur son manche, il la colle et la coud, puis découpe des lanières du même cuir qu'il enroule autour de la première couche, de façon à s'assurer une prise en main optimale.

    Lorsqu'il a finit, le sabre a déjà un peu plus de gueule. Il le pose sur la table en marbre devant lui et l'observe longuement, méditant sur son "organisme" pour détecter s'il y a une anomalie.



    Plus tard Weedge a également terminé son sabre laser. Il aura fait vite, pour un jeune padawan, ses souvenirs l'ont sûrement beaucoup aidé, mais son don pour la mécanique semblent innés. Il s'approche de Cenovii pour lui montrer. En analysant sa composition, Cenovii ne remarque aucun défaut de construction. Le grand Mando félicite le clone pour son travail, lui non plus n'a pas fait dans l'extra-ordinaire et a plutôt cherché à construire un sabre le plus fiable possile. Puis il demande à Weedge de l'activer.

    Le sabre prends vie, une superbe lame jaune en jaillit, ça y est Weedge possède son propre sabre laser! Il résonne dans la Force de façon très particulière, c'est assurément une bonne arme. Les émotions de son créateur se bousculent mais il contient son enthousiasme. Cenovii décide alors d'activer son nouveau sabre à son tour pour la première fois. Cette fois c'est une lame d'un cyan des plus purs qui apparaît, émanant de puissantes ondes.

    Ceno - Que dirais-tu de tester nos sabres ensemble?
    Weedge - Vous suggérez un entraînement amical?

    Pour seule réponse Cenovii acquiesce d'un hochement de tête et sort par la seule porte de l'atelier avant de prendre la direction de l'étage, suivi par Weedge. Ils prennent plusieurs escaliers et arrivent au sommet du temple. Là-haut, les deux Jedi réactivent leurs sabres laser et enchaînent quelques passes d'armes pour se familiariser avec ces-derniers, dans une ambiance détendue. Cela rappelle au Chevalier en armure ses premiers entraînements au sabre avec Maître Jorus Beku'n.

    ------------------------------------------
    ProjetT > Excellent boulot, rares sont ceux à l'avoir autant poussé! Je n'ai vraiment rien à redire, cette construction de sabre laser est un exemple du genre, elle est bien entendu validée et plutôt deux fois qu'une! Je profite du fait que tu maîtrises le sujet pour te demander ton avis sur ce que j'ai fais aussi ;)
    -------------------------------------
    Sabre des Jedi
    Chevalier en armure

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 13-10-2014 19:07

    lundi 13 octobre 2014 - 19:02 Modification Admin Permalien

  • Avatar poluxhornterrik

    poluxhornterrik

    3602 Crédits

    Je sortais de ma chambre à l’académie, il était temps que je me construise une arme digne de ce nom. Apres tout maintenant je vivais dans le corps d’un gamin de 10 ans et il me fallait le protéger. Je pris le chemin du l’atelier, j’allais revoir ce mandalorien impertinent, mais sommes toutes marrant. J’arrivais dans ce lieu de construction, ou je devrais trouver ce que je souhaite. Ceno était dos à la porte entrain d’aider un Padawan à faire son sabre. Comme je m’y attendais il remarqua ma présence avant même de se retourner.

    Ceno : Que puis-je faire pour le grand chevalier de 10 ans Polux Terrik ?

    Po (étonné) : Ah ouais carrément. Je ne suis même pas entré, que je me fais déjà quiché la tête.

    Ceno (d’un ton monocorde) : Tu viens pour faire un sabre, je suppose ? Alors que veux-tu comme manche ? Quel genre de cristal désir tu ? De quelle couleur le préfères-tu ? Comme ça a surement changé depuis la dernière fois ou tu es passé par ici, je pense que devrais te mettre ici pour toute la fabrication. Mais avant je te conseil de trouver ton cristal. Quel cristal veux-tu ?

    Po (au bord de l’explosion de rire) : Je ne veux pas de cristal.

    Ceno (interloqué) : Qu’est ce que tu fais ici alors ?

    Po : Je me promène.

    Ceno (énervé) : Tu crois que j’ai le temps pour les petites facéties d’un Jedi en manque de repères ?

    Po : Ca va, ça va. Je viens pour me fabriquer une arme.

    Ceno (dans l’expectative) : Quel genre d’arme ?

    Po : Je voudrais un arc. Mais pas un arc comme les autres. Je veux qu’il soit fait dans un matériau à mémoire de forme. Que dans sa forme de base, il soit cylindrique du même diamètre qu’un sabre. Il peut être plus long. Je veux qu’il soit décoré de runes dathomirienne de couleur orange mate, de signification compréhensible seulement sous sa forme cylindrique. Il doit prendre ça forme d’arc grâce a la Force. Je veux qu’il mesure 1.10 mètre de long pour 4 centimètres de large et 2 d’épaisseur. Vu que ca ne sera pas un arc laser, je veux une corde orange. Avec ceci je souhaiterais un carquois que je pourrai cacher grâce à un système de camouflage et qui se fixera à ma cuisse. Ce carquois sera plein de flèche piégés, des explosives, des grappins, des lacrymo, des avec filets intégrés, et s tu as d’autres idées n’hésite surtout pas. Tu en pense quoi grand maitre des armes de l’académie ?

    -------------------------------------
    -Vous êtes sans doute très doué pour la soupe au lard ou le clafouti. Mais les soins magique, c'est autre chose que de casser deux œufs dans un bol.

    Ce message a été modifié par: poluxhornterrik le 13-11-2014 09:30

    jeudi 13 novembre 2014 - 01:32 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

D23 2019

23 août 2019 - 25 août 2019

Ciné Concert Star Wars : Le Retour du Jedi

11 sept. 2019 - 14 sept. 2019

Comic Con Antwerp 2019

14 sept. 2019 - 15 sept. 2019

Japaniort 2019

28 sept. 2019 - 29 sept. 2019

Triple Force Friday

04 oct. 2019

Paris Manga et Sci-Fi Show 28ème édition

05 oct. 2019 - 06 oct. 2019

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide