Formation au sabre laser (page 6)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Phaleina

    Phaleina

    515 Crédits

    Icare Eris – Shii-Cho : Exercice 3 – Dulons

    Le fait d’avoir pris mon temps pour l’exercice des sphères m’avait porté chance. J’avais alors décidé de continuer ainsi. J’enchainais les entrainements I et II du Schii-Cho afin d’aborder de la meilleure des manières, enfin je l’espérais, le troisième et dernier exercice de cette forme de combat,rnet j’étais bien déterminé à réussir. Proxy était devenu moins sarcastique lors de nos affrontements. Je n’avais quasiment plus à utiliser mes bottes secrètes pour m’être à mal le droïde. Cependant, malgré les progrès des dernières semaines, j’avais encore du mal à réellement prendre le dessus. Et je n’arrivais pas à avoir un recul assez important pour noter tout mes points forts et surtout mes faiblesses.

    PROXY : Vous pourriez peut-être consulter les enregistrements de nos combats. Vous pourriez ainsi vous faire une meilleure idée de votre avancée et des points à retravailler.

    Moi : Bonne idée ! Merci PROXY !

    Je courrais alors voir Kinsa, elle seule pouvait m’accorder le droit d’examiner mes entrainements.

    Moi : Chevalier Kinsa, je peux vous demander une faveur ?

    Kinsa : Ça dépend de ce que tu veux ?

    Moi : Serait-il possible, que je puisse accéder aux enregistrements de mes combats contre PROXY ?

    Kinsa : Pourquoi faire ?

    Moi : J’aimerais m’améliorer encore, corriger certains défauts. Et cela pourrait également me servir pour mon dulon.

    Je passais alors mes jours et mes nuits à décortiquer les images pour ensuite retravailler les mouvements, les placements. Néanmoins, j’étais toujours bloqué pour mon troisième exercice qui allais-je affronter ? En voyant les images, j’eus un déclic ! Pourquoi pas moi ? Je commençais à connaitre par cœur ma façon de me déplacer, cependant j’arrivais à me surprendre grâce à quelque mouvements totalement improvisés. Je devrais pouvoir m’affronter. Après tout : On n’est jamais que son pire ennemi !

    Quelques jours plus tard, j’étais au milieu de la salle d’entrainement, en tailleur, en train de méditer, le sabre d’entrainement éteint devant moi. J’étais enveloppé par la Force. Les rayons du soleil pointaient pour illuminer la salle. J’étais baigné dans un halo de chaleur et de lumière. Cette disposition avait quelque chose de rassurant avant de réaliser cet exercice crucial d’imagination. Je me focalisais sur la création de mon double. Et si je n’arrivais pas à battre mon propre double ?  J’émergeais de mon état méditatif, quand je compris que quelque chose avait changé. J’étais debout, enfin non, mon double se trouvait debout face à moi. Il me ressemblait presque comme deux gouttes d’eau. En effet, mon double portait une tunique noire, l’atmosphère s’était rafraichit voir même pesante. Un frisson parcouru mon corps.

    Je n’étais plus autant à l’aise dans la salle. J’allais alors affronter une version bien sombre de moi-même, "Dark Icare ", la situation avait ce quelque chose d’ironique qui était à la fois effrayant. J’avais l’impression que mon imagination était devenue un peu trop réelle. J’étais alors persuadé que seule la Force pouvait influer autant sur mon imagination. J’avais l’impression d’affronter de vieux démons intérieurs. C’était un moi en colère, comme au moment de la mort de Vaak ou lorsque j’ai dû abandonner Citra. Il alluma sa lame qui était d’un rouge vif, couleur sang. J’étais présent debout pour lui faire face.

    Avec ce double maléfique, nous nous jaugions du regard, ses yeux étaient d’un rouge éclatant, empreint d’une grande violence. Je ne savais plus si c’était la couleur de ses propres yeux ou le reflet de sa lame. Nous formions un cercle tout deux fébrile.  "Dark Icare" courut vers moi afin de me portait le premier coup. Il effectua un demi saut assisté de la Force. Il mit toute sa force dans ce coup en s’aidant de la redescente du saut. Dans un mouvement réflexe, pour me protégeais, en effectuant une garde haute. Et pour pouvoir résister au coup porté, j’assistais mon corps et principalement mes bras et jambes avec le même principe que j’avais utilisé pour la vitesse de Force. Grâce à l’Esprit de la Galaxie stocké dans mes muscles, je pus encaisser le coup et le repousser. Nous échangions quelques coups, assez simple, ou je n’ai pas besoin de bouger mon corps, juste les bras et les poignées, droite, gauche. Je reconnaissais certains des mouvements, ils appartenaient pour la plupart à Proxy, d’autres ressemblaient à mes bottes secrètes. Avant de voir mon adversaire accélérer et de devoir reculer devant la violence de ses coups qui se déferlaient sur moi.

    La sensation de froid persistait dans cette espace ou j’avais l’impression d’être entouré de grands voiles noirs. Aucun bruit de l’extérieur, ne me parvenait. C’était étrange, ce décalage entre ma méditation et cet instant précis. Que pouvait-il bien m’arriver ?  Puis mon dos percuta quelque chose. C’était le mur et ce  "Dark Icare" continuait son avancée vers moi. Je revoyais alors le capitaine m’annoncer la mort de Vaak, la longue procession des funérailles et la cérémonie. Je revoyais le doux visage de Citra déformé par la colère, les cris et les pleurs.

    Acculé dos au mur, je devais affronter cette peur en face, elle m’encerclait. Je pensais avoir tiré un trait sur ces bouts de passé tourmenté. Lorsqu’une voix résonna dans ma tête, grand-père Pallas avait bien choisit son moment : « Nous sommes tous confrontés au côté obscur un jour ou l’autre. Seul nos actions d’aujourd’hui nous définissent. Montre-nous qui tu es vraiment ». En y repensant, bien que je ne l’ai jamais connu, il n’avait jamais flanché, il avait combattu pour la liberté des peuples, puis je pensai à Vaak, elle non plus n’était pas tombé. Alors ça ne commencerait pas avec moi. Ragaillardis, ces pensées me redonnèrent un peu de chaleur et de lumière à mon cœur.  "Dark Icare" s’apprêtait à frapper de haut en bas, d’un mouvement, alors que j’allais parer le coup, j’éteignis le sabre me décala légèrement sur la droite et m’accroupis. Puis en utilisant la vitesse, je me remis debout et donna un coup à "Dark Icare" avec mon sabre pour tenter de le blesser au visage. J’avais fait mouche, le coup donné lui tira un cri de douleur terrible qui se mit résonner dans ma tête. Il était temps de saisir ma chance et d’en finir avec ses pensées nauséabondes.

    Alors qu’il se tenait encore l’œil, je m’approchais de lui. Il se repositionna face à moi. J’avançais mon pied droit, ainsi que mon épaule droite. "Dark Icare" lança son sabre pour parer le mien. Il était tombé dans la feinte. Je me penchais alors sur la gauche pour lui lancer une attaque sur circulaire venant de ce même côté. Il parait l’attaque, mais entrainer dans son élan, il me dépassa. "Dark Icare" profita de sa vitesse pour courir vers le mur, grimpa dessus et effectua un salto arrière pour se retrouver dans le dos d’Icare. Je ne savais pas que je pouvais faire ça !  Le regardant faire, je me retourne instinctivement sur ma droite. Ma lame fendit l’air. Coupait en deux, mon adversaire commençait à disparaitre !

    A genoux, j’étais exténué par ce combat mais une part de moi se sentais soulagé comme apaisé d’un poids invisible que je trainais depuis plus de 7 ans. J’avais trop tiré sur la corde, ma vision commençait à se brouiller. J’allais tomber dans les pommes quand je sentis mon Maître et Kinsa me rattraper.

    Ce message a été modifié par Phaleina le mercredi 31 janvier 2018 - 14:45

    mercredi 31 janvier 2018 - 14:37 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7120 Crédits

    Zadyssa vs Ilan - duel final : Sabre + pouvoirs

    Les échanges commençaient à s'éterniser lorsqu'Ilan parvint enfin à me repousser à l'aide d'une utilisation judicieuse de ses deux sabres et de la Force. S'apercevant qu'il tenait enfin là l'occasion de prendre le dessus, il ne me laissa pas le temps de me remettre sur mes appuis et se précipita sur moi en faisant danser ses sabres lasers, tournant sur lui-même à la fois verticalement puis de côtés, utilisant là une caractéristique type de l'Ataru. Ce qui me fit sourire. Plongée dans la Force, je parai correctement ses coups, plaçant toujours ma lame violette sur la trajectoire des siennes. Le tout avec tant de fluidité que c'en était presque chorégraphique. En tout cas, il y en avait une qui ne devait pas s'ennuyer, dans les gradins.

    Le duel devint moins chorégraphique lorsqu'Ilan commença à attaquer avec plus de force, m'obligeant à solidifier plus encore mes appuis et à bander mes muscles. Pour l'instant, je restai en mode Soresu, le laissant me montrer de quoi il était capable avant de riposter en Ataru.

    Son petit manège continua encore un certain temps, et au fur et à mesure, je compris qu'il tentait de m'entraîner dans la partie accidentée de l'arène. Esquissant un sourire, je lui sautai par-dessus, en profitant pour l'assaillir de tirs. Son grognement mécontent me fit échapper un petit rire mais je me concentrai bien vite.

    Retombant sur mes pieds, je puisai dans la Force pour lui envoyer une Poussée de Force qui le fit valser cinq mètres plus loin. Avant même qu'il puisse se relever, je lui lançai une pierre par télékinésie ; pierre qu'il parvint à stopper. Mais ce n'était qu'une feinte... aussitôt, je l'assaillis d'une nouvelle salve de tirs qu'il parvint à entièrement renvoyer.

    Ilan : Bah quoi ? Tu as peur de m'affronter au sabre-contre-sabre ?
    Moi : Crois-moi, ça viendra.

    Et pour conclure mes propos, je lui offris de nouveaux tirs à dévier. Pendant qu'il était occupé à les parer,je disparus de son champ de vision pour réapparaître sur son côté droit. Je savais qu'il était gaucher, ce serait probablement à mon avantage. Ilan me sentit arriver et esquiva admirablement bien mon offensive, balançant ensuite un de ses bras pour me lancer une attaque circulaire et retrouver son équilibre. Il me suffit de ma baisser pour l'éviter et en profiter pour lui administrer un second coup à l'abdomen.

    Le jeune homme recula de quelques pas, le souffle coupé. Toutefois, il repartit de sitôt à l'attaque, feintant de viser la droite alors qu'il ciblait mon côté gauche. Je ne dus mon salut qu'à une rotation rapide du buste que je conclus en tournant sur une jambe pour refaire face à mon demi-frère.

    Quand je m'aperçus qu'il m'attaquait simultanément avec ses deux sabres et du même côté, je me dis que c'était le bon moment pour tester l'application pratique de mon nouveau pouvoir : le Bouclier de Force. Plongée dans la Force, en harmonie avec celle-ci, je me concentrai dans l'élaboration d'un bouclier, reproduisant ce que j'avais appris en salle des pouvoirs de la Force. Je propulsai mon Bouclier, le sentis apparaître, et... il se volatilisa, me laissant seule face aux deux sabres. Tandis que j'étais étonnée d'avoir échoué, mon instinct prit le dessus et je roulais à terre, les esquivant de justesse.

    Les sourcils froncés, cherchant mon erreur, je ne me rendis compte qu'au dernier moment qu'Ilan était repassé à l'action, et me pris un méchant coup de pommeau dans l'abdomen. Je l'avais bien mérité. Me ressaisissant, je me fondis de nouveau dans la Force pour passer en mode Ataru. Mes muscles parcourus d'une énergie nouvelle, j'employai la Vitesse de Force pour accélérer mes déplacements et faire tourner Ilan en bourrique.

    Un coup j'étais à droite, puis j'étais sur sa gauche, et l'autre, je lui administrai un coup de pommeau à l'abdomen et en profitai pour lui faire une balayette. Il se rendit vite compte de sa situation pour le moins dangereuse et opta pour une roulade arrière.

    Les échanges s'accélèrent et je ne laissai aucun coup franchir mes défenses, contre-attaquant autant que possible mais attaquant rarement afin de voir les limites d'Ilan. Au bout de plusieurs longues minutes, je modifiai ma façon de combattre en passant moi-même à l'offensive. Le prenant de court, je fis tournoyer mon sabre en misant principalement sur mes déplacements vifs et des attaques circulaires, ponctuant le tout de quelques attaques en estoc qui le surprenaient souvent.

    La fatigue commençait à se faire sentir, alors je décidai de mettre un terme au combat. Après un échange un peu plus mou que les précédents, nous reculâmes d'un bon mètre chacun, et j'en profitai pour prendre l'élan nécessaire pour lui sauter par-dessus tout en faisant un salto de sorte à ce que ma tête frôle la sienne. De là, je l'agrippai à l'épaule, ce qui l'attira en arrière et je coinçai mon genou dans le creux du sien pour le faire plier.

    Contrairement à ce que je pensais, il réagit vite en attrapant mon bras pour me faire passer par-dessus son dos. Je me réceptionnai heureusement sur mes pieds et attrapai ses bras à mon tour pour le faire tourner de façon à ce qu'il soit dos à moi. De là, il me donna un coup de pied dans la hanche mais je récupérai l'un de ses sabres au passage, ce qui me permit, dans une utilisation très rudimentaire du combat à deux lames, de le mettre en échec, ma lame violette juste devant son thorax et son sabre bloquant son second.

    Après quelques secondes, j'éteignis les sabres et lui rendis le sien.

    Moi : Bien joué.
    Ilan : Toi aussi.

    Nous attendîmes tous deux la venue de Kinsa qui venaient vers nous avec des barres énergisantes et de l'eau. Ilan et moi nous laissâmes tomber sur le banc d'un gradin proche pour attendre son verdict, fatigués.

    mercredi 31 janvier 2018 - 17:09 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10857 Crédits Modo

    Correction Weedge ; Shii-Cho, exercice 1 : Gardes, attaques et parades

    Je pénétrai dans la salle I d'un pas tranquille, m'attendant à trouver un padawan quelconque en train de s'entraîner. Quelle ne fut ma surprise lorsque je constatai qu'il s'agissait de Weedge Terrik, un de nos guérisseurs. J'avais depuis longtemps abandonné l'espoir qu'il vienne un jour apprendre une forme de combat, les guérisseurs refusant souvent se s'adonner à des activités dites guerrières, mais apparemment le Zabrak avait décidé de surprendre. Je l'observai un moment se battre contre PROXY, et il se débrouillait plutôt bien. Toutefois...je sentais qu'il avait peur. Mais de quoi ? Je me rappelai alors du récit que Galen m'avait fait : lors de la bataille de Rhommamool, son "double maléfique", sa programmation par Baaaaaaal, avait pris le contrôle de son corps et l'obligé à tuer des Jedi. Il était même allé jusqu'à menacer Aynor, son propre maître. Je compris alors pourquoi il paraissait effrayé de manier le sabre à nouveau.

    Je laissai s'écouler quelques minutes avant de manifester ma présence. Weedge venait de finir à terre suite à une attaque de PROXY, je m'approchai et l'aidai à se relever. Je n'étais pas vraiment ce qu'on pouvait appeler "proche de lui" : même si nous avions passé huit ans sur la flotte fantôme de Maléfica, nous n'avions guère eu d'échanges malgré quelques tentatives de ma part au début, car il s'était enfermé depuis longtemps dans sa solitude. Heureusement, depuis, il s'était rétabli grâce à Aynor et je le voyais régulièrement, principalement à l'infirmerie.

    Moi : Bonjour Weedge. Je dois dire que ça fait plaisir que ça fait plaisir de te voir pour une autre raison qu'un Jedi blessé.
    Weedge : Je suis bien d'accord. Qu'as-tu pensé de mon entraînement ?
    Moi : C'était plutôt bien, mais je n'en ai vu qu'un bout. PROXY, tu peux me projeter les moments importants de son entraînement ?

    Le droïde s'exécuta et je notai notamment la panique du Zabrak lorsqu'il s'agissait de faire un estoc sur le torse. Instinctivement je posai une main bienveillante sur l'épaule de mon camarade. Physiquement, il était plus âgé que moi, mais en réalité, étant donné sa condition de clone, il n'avait réellement "vécu" que depuis l'adolescence. Si on comptait sa période de quasi-folie.. Enfin bref.

    Weedge : Alors, tu as vu mon...
    Moi : Oui. Mais je comprends, tu n'as pas à avoir honte. Il faut juste que tu t'entraînes à ne pas te laisser submerger par la peur. De manière tout à fait personnelle, lorsque j'ai peur, je me concentre sur mon objectif. Essaie ça.
    Weedge : Oui, j'essaierai.
    Moi : N'hésite pas à me demander si tu as du mal, je suis là pour ça. Mis à part ta peur, tu sembles bien avoir appris les mouvements. Je te conseille de t'entraîner au moins une fois par jour, même si je sais que tu es assez pris par l'infirmerie.
    Weedge : C'est d'accord. En parlant de ça, peux-tu envoyer cet enregistrement à Sol'As ? Il...s'occupe de ce genre de choses chez moi.
    Moi : Aucun problème, je le ferai dès que possible.
    Weedge : Merci.
    Moi : De rien. C'est moi qui te remercie d'être venu. Je suis heureuse que tu l'aies fait. Tu verras, au bout d'un moment, ça ira tout seul. Il faut que tu gardes en tête que le sabre n'est plus un corps étranger : il fait partie de toi, tu le contrôles, tu n'as pas à le craindre. Et si tu as réussi à prendre le courage de venir, c'est que tu es plus fort que tu le penses.

    Sur ces mots, je le saluai et partis.

    Correction Icare Eris – Shii-Cho : Exercice 3 – Dulons

    Zadyssa : Kinsaaaa ! Qu'est-ce que tu as fait à mon padawan ?
    Moi : Je te jure que c'est pas moi ! Pour une fois...
    Zadyssa : Quoi pour une fois ?
    Moi : Rien, absolument rien. Et puis, tu as été ma pada, tu sais bien que je suis gentille ! Je ne ferais jamais rien qui puisse mener à un quelconque évanouissement ou choses du genre...
    Zadyssa : C'est ça, c'est ça...
    Moi : Roh et un peu de respect, jeune fille ! Tu parles à la maîtresse des lieux là !
    Zadyssa : Kinsa...il s'est réveillé.
    Moi : Ah. Bonjour Icare. Comment s'est passé ton dulon ?
    Icare : J'ai tout entendu !
    Moi : Grand bien te fasse. Tu découvres ainsi le manque de confiance de ton maître en son ancien et vénérable maître.
    Zadyssa : Vénérable...t'es sûre que t'y vas pas un peu fort ?
    Moi : Quelle rabat-joie. Bref... Comment s'est passé ton dulon, Icare ? Mouvementé j'imagine.

    Un sourire amusé aux lèvres face aux attitudes des deux adultes respectables et responsables en face de lui, Icare me conta le déroulement de son dulon qu'il avait fait en méditation. Je trouvai cela très intéressant qu'il ait choisi de se combattre lui-même : cela dénotait une certaine maturité d'accepter le fait que nous avons tous un côté obscur, même le plus pur des Jedi. De plus, je savais qu'il avait une histoire assez mouvementée et pas forcément facile.

    Moi : Je te trouve très sage d'avoir su discerner ton côté obscur. Comme tu l'as sûrement appris, nous sommes notre propre pire ennemi...
    Icare : Oui, c'est ma marraine qui me l'as appris...
    Moi : Alors c'était une personne sage.
    Icare : Elle l'était... J'ai eu l'impression de combattre mes démons, mes mauvais souvenirs, comme si ils s'étaient personnifiés dans ce "Dark Icare". C'est...normal ?
    Moi : Bien sûr, et je pense même que cela t'a été bénéfique. Il n'est jamais bon de ressasser des mauvais souvenirs, et il est encore mieux de les accepter. Ceci dit...ça, c'est la théorie. La pratique est autrement plus délicate.

    J'accompagnai ces mots d'un sourire indéchiffrable. Oui, je savais de quoi je parlais, malheureusement, et j'étais généralement plus douée pour donner des conseils que pour les appliquer. En l'occurrence, la gestion de mes mauvais souvenirs étaient l'un de mes points faibles et je redoutais qu'un jour quelqu'un s'en serve contre moi...et réussisse. Je chassai ces pensées noires de mon esprit et me reconcentrai sur l'exercice d'Icare.

    Moi : Bien, maintenant que tu as une idée de ce qu'est un combat au sabre laser, tu peux faire ton duel de validation de fin de Forme. Trouve un partenaire pour le réalise et avertis-moi quand tu seras prêt: j'assisterai au duel.
    Icare : Bien, maître Talik.

    Duel de validation : Zadyssa vs Ilan

    Deux ou trois heures plus tard, en fin de soirée, Zadyssa et Ilan décidèrent de faire leur duel de validation : elle pour l'Ataru, lui pour le Jar'kai. Un duel de la fratrie Yunixy, intéressant ! Ils ne me déçurent pas, bien au contraire : on pouvait sentir leurs progrès. Mon ancienne padawan mit fin à l'affrontement de manière sympathique et je me levai pour applaudir.

    Moi : Bravo vous deux !
    Galen, qui était arrivé entre-temps : Oui, et félicitations Ilan. Je suis fier de toi. Qui pour une tournée générale à la salle commune ?
    Moi : Une tournée de jus de fruit alors !
    Zadyssa : Je suis...complètement d'accord.

    Cinq minutes plus tard, rapidement rejoints par Zokuron, Icare et Lysandre, nous étions tous en train de rire dans la salle commune. Qu'il était bon d'être en famille !

    ProjetT : Comme dit en MP, je suis très heureuse que tu reprennes ta formation ! L'exercice était un peu court mais je comprends que tu n'aies pas beaucoup de temps. Tu peux passer à la suite !

    Phaleina : Bon exercice, je valide complètement l'idée de l'affrontement Icare/Dark Icare. Place au duel, après tu auras fini l'apprentissage du Shii-Cho, même si je ne suis jamais avare d'exercices supplémentaires.

    Zadyssa et Ilan : Un duel bien sympa, Ataru validé pour l'une et Jar'Kai validé pour l'autre. Comme j'ai dit à Icare, des exercices supplémentaires sont disponibles à la demande.

    mercredi 31 janvier 2018 - 20:48 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7120 Crédits

    Duel de validation du Shii-Cho - Icare vs Zadyssa : sabre + pouvoirs

    Aujourd'hui, c'était un grand jour : j'allais affronter en duel mon padawan, ce serait l'occasion pour moi de découvrir de quoi il était capable et jusqu'où pouvais-je le pousser. De plus, ce serait une manière efficace de mieux le connaître à travers le combat, de voir si des failles émotionnelles l'atteignaient de temps à autre ou s'il y avait des mouvements à corriger ou gommer.

    Je me rendis aux alentours de dix heures à l'arène Massassi, après un petit entraînement matinal, une méditation et un bon petit déjeuner. Arrivée sur place, je découvris qu'Icare était déjà présent, assis en tailleur au milieu du terrain, en pleine méditation. Esquissant un sourire, je m'approchai silencieusement de lui et sondai ses émotions. Il était déterminé, mais aussi incroyablement stressé. Connaissant son passé, je devinai qu'il avait déjà inspecté les lieux, et méditait pour se calmer.

    J'attendis donc qu'il sorte de sa méditation, en profitant pour placer mon blaster sur son mode paralysant et m'assurer qu'il fonctionnait convenablement. Je fis de même pour mon sabre laser, sortant un instant mon cristal de son socle pour l'observer à la lueur du soleil. J'avais solidifié ses fissures microscopiques et notre lien était plus puissant que jamais. Son cœur diffusait son aura à travers tout le cristal.

    Je fermai un instant les yeux et me plongeai dans la Force pour sentir son énergie vibrer en symbiose avec la mienne. Ce fut durant cet instant de complicité qu'Icare quitta sa méditation, manifestant sa surprise de me voir par un "Maître !".

    Je rouvris les yeux et récupérai le cristal qui flottait sous mes yeux, juste en face de mon cœur, puis le remis à la place qui était la sienne.

    Moi : Bonjour, Icare, prêt pour notre duel ?

    En voyant ses yeux s'écarquiller, je compris qu'il recommençait à stresser. Une légère vague de panique me frappa et j'agis immédiatement à travers la Force pour le calmer. Je posai une main sur son épaule, le fixant dans les yeux.

    Moi : Inspire et expire lentement. Tu n'as pas à te mettre la pression, tu sais ? Je sais bien que le mot "validation ou "duel" peut impressionner, mais je t'assure que ce ne sont que des mots. J'ai demandé à ce qu'il n'y ait pas de spectateurs autre que Kinsa pour que tu puisses être entièrement concentré. Oh, et si c'est elle qui t'impressionne, sache que c'est contre elle que j'avais validé une de mes formes de combat, et qu'elle m'avait piqué mon sabre en plein milieu avant de me le rendre pour continuer.

    Je fis une pause le temps qu'il intègre tout ça.

    Moi : On ne va pas te juger en fonction de ta victoire ou de ta fête, simplement à partir des mouvements que tu nous présentes. Et j'ai toute confiance en toi à ce sujet. Tu es quelqu'un d'assidu et sérieux, ça va bien se passer.
    Icare : J'espère...
    Moi : Hé, un peu de motivation ! Allez, mets-toi en mouvement et sautille un peu histoire de te mettre en action.
    Icare : Tu comptes m'épuiser avant le duel pour gagner ? C'est bas, ça.
    Moi : Je préfère cet état d'esprit !

    Voyant Kinsa approcher, je donnai une dernière consigne à Icare :

    Moi : Il y a trois choses que tu devras faire : te plonger dans la Force pour t'aider, donner tout ce que tu as et ne jamais abandonner. Le reste, je sais que tu y arriveras très bien.

    Sur ce, je reculai de quelques mètres pour laisser le temps à Icare de se mettre en position, puis passai à l'attaque en commençant par des mouvements basiques : attaque circulaire et estoc. Il se débrouillait bien, sa défense était fluide et efficace. Je décidai alors de lui donner un peu plus de fil à retordre en profitant d'une ouverture pour lui administrer un coup de pied dans la hanche.

    Surpris, Icare recula de quelques pas.

    Icare : Je croyais que c'était un duel au sabre !
    Moi : Tu penses sincèrement que tes futurs adversaires se limiteront au strict minimum ?

    Il se rembrunit puis se remit en garde, prêt à se défendre et attaquer. Souriant, je lui laissai l'occasion de passer à l'offensive, comptant utiliser uniquement mon sabre et les attaques au corps à corps que m'avait apprises Kinsa. Les pouvoirs de la Force, mon blaster et les mouvements type Ataru viendront plus tard dans le combat, quand j'aurais vu de quoi il était capable sans être complètement poussé.

    dimanche 04 février 2018 - 13:25 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Phaleina

    Phaleina

    515 Crédits

    Duel de validation du Shii-Cho – Zadyssa vs Icare : sabre + pouvoirs

    Ok alors on pouvait tout donner ! Elle ne sera pas déçue du voyage. Ça faisait maintenant plus d’une journée, que je faisais une reconnaissance du terrain ma priorité. J’arrivais à mieux me repérer et utiliser de la meilleure manière tous ce que pouvait nous offrir l’arène Massassi. Je ne la connaissais pas par cœur, mais suffisamment pour en tirer un bon potentiel, de jour comme de nuit, débris en tout genre, dalles déceler, marches … Tout était bon à prendre.

    Zadyssa : Tu penses sincèrement que tes futurs adversaires se limiteront au strict minimum ?

    Moi : Mes adversaires non ! Mais toi oui, je l’espérais en tout cas !

    Zadyssa me faisait face. A la voir on comprenait vite qu’elle attendait que je passe à l’attaque. Le coup que j’avais reçu à la hanche me rappelait de me méfier. Elle avait une meilleure maitrise de la Forme I, sans compter tous ce que Kinsa avait pu lui apprendre. Je ne pouvais pas foncer tête baissait. Tous se bousculait dans ma tête. Peut-être que je réfléchissais trop ? Et avant de me lancer dans une stratégie, je devais en savoir plus, sur sa rapidité, sa souplesse, sa force et bien entendu, sur une possible répétition de mouvement. Il fallait que j’applique tous ce que j’avais pu apprendre jusque-là. En tant que padawan mais aussi comme contrebandier.

    Je lui offris ce qu’elle attendait, je passais à l’attaque avec une attaque circulaire venant de ma gauche qui se transforma en feinte pour que je puisse placer une attaque précise sur son bras désarmé et notamment son épaule. Attaque qu’elle para et qu’elle repoussa avec une facilité déconcertante. S’ensuivit de nombreux échanges : estocs, parades aux sabres mais aussi au corps à corps. Mais si j’étais plongé dans la Force, elle me bottait littéralement les fesses. Je manquais cruellement de rapidité pour parer et esquiver certains coups.

    Nous étions aux prises lorsque je fermais un instant les yeux, pour me retrouver, seul avec l’Esprit de la Galaxie, il y avait encore cette partie de moi qui doutait. Je devais passer au-dessus de tout ça. Il était grand temps d’avancer. Je repensais au combat contre mon Dark double. J’avais accepté tout ce qu’il m’avait montré. Je devais accepter qui j’étais. J’étais déterminé à réussir. Pour cela je devais tout donner, surtout pas me retenir. Les coups reprirent de plus belle. J’essayais de la tenir la plus éloignée possible pour éviter de me retrouver pris au piège dans une prise Mando.

    Nous nous retrouvions alors épaule contre épaule, tous deux tenant fermement nos sabres. Nous échangeâmes un regard avant de prendre de l’élan sur un pied et de nous donner un grand coup d’épaule en même temps. Nous reculâmes de quelques pas, avant de nous faire face de nouveau. Le niveau était totalement différent, je n’arriverais pas à faire jeu égale avec elle. Pas aujourd’hui en tout cas. Il me faudrait alors me la jouer roublard. Il y avait suffisamment d’éléments autour de nous pour échafauder un plan.

    Plusieurs mouvements m’apparurent en image. Il me fallait faire un tri rapidement de ce que je pouvais faire ou non. Je donnais un grand coup de sabre dans le sol avant de me précipiter vers elle avec la vitesse de Force.  Au dernier moment, j’effectuais une roulade sur le côté pour lui envoyer ma petite surprise, un morceau de dalle que j’avais découpé précédemment ! Je profitais qu’elle soit occupée avec mon cadeau pour me placer derrière elle. Néanmoins, elle s’était déjà débarrassée de la dalle et m’attendait.


    Je sentis qu’elle m’envoya un coup de pied venant sur ma gauche que j’arrêtais avec mon bras. A voir son regard, on pouvait comprendre qu’elle ne s’attendait pas à cela. Il me fallait agir le plus vite possible, avant qu’elle ne se ressaisisse. Je renvoyais alors sa jambe. Je tournais sur moi-même en me baissant, pour me donner plus de force et lui envoya une balayette au niveau de ses chevilles pour la faire tomber. Elle esquiva au dernier moment avec un léger saut.

    A peine,avait-elle reposé ses pieds sur une dalle, que je l’attaquais avec mon sabre sur son côté gauche. Elle dut se plier en un mouvement rapide pour ramener son sabre et parer mon attaque. Je profitais qu’elle soit dans une position peu confortable pour peser de tout mon corps grâce à ma lame. Alors que je continuais à faire pression, Zadyssa enleva doucement sa main gauche pour présenter sa paume au niveau de mon ventre. J’étais tellement concentré sur les lames qui crépitaient que je n’avais pas remarqué son mouvement. Seule la Force et le Sens du Danger me rappela à la raison. Elle allait utiliser la Poussée de Force pour se dégager de ma prise.

    Dans un mouvement réflexe, je contractais tous les muscles de mon corps et imprima une forte dose de Force dans mes jambes pour tenir ainsi qu’au niveau de mes abdos pour absorber le choc. Malgré toute mes précautions, elle me fit reculer de trois bons mètres.


    Je ne désespérais pas pour autant j’avais réussi à lui faire utiliser ses pouvoirs. Je devais être sur la bonne voie !


    Ce message a été modifié par Phaleina le mardi 06 février 2018 - 16:52
    Ce message a été modifié par Phaleina le mardi 06 février 2018 - 16:53

    mardi 06 février 2018 - 16:47 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7120 Crédits

    Duel de validation - Icare vs Zadyssa : sabre + pouvoirs

    Paume face à son abdomen, je lui administrai une Poussée de Force qui l'éjecta de trois bons mètres. Icare était parvenu à se débrouiller plus ou moins bien pour rester sur ses jambes et le souvenir du nombre de fois où j'avais fini par terre à cause des Poussées de Force de Kinsa me revinrent en mémoire. Il se débrouillait bien.

    En voyant Icare repasser à l'offensive, je lui en administrai une seconde. Cette fois-ci, il fit un joli vol-plané de cinq mètres et roula sur un mètre. Je profitai du laps de temps disponible pour foncer sur lui grâce à la Vitesse de Force. Alors qu'il venait à peine de se relever et qu'il n'avait pas retrouvé de bons appuis, ma jambe rencontra son thorax et lui-même retrouva la poussière.

    Afin de voir sa réaction, je n'enchaînai pas et effectuai un Saut de Force pour me placer en hauteur, sur l'une des plate-formes suspendues. En repensant à notre précédent échange, je compris rapidement qu'Icare pourrait devenir un très bon duelliste : il savait utiliser le terrain à bon escient, mais il réfléchissait un peu trop et il perdait de précieuses secondes. Avec de l'entraînement, il réussirait sûrement à faire plus confiance à son instinct ; ce qui lui permettrait de songer à d'autres choses et de ne pas se laisser distraire. Lorsqu'il était dans l'action, ce défaut était beaucoup moins visible. La fois dernière, je lui avais laissé un peu de temps pour réfléchir, maintenant, il n'y avait plus qu'à voir comment il s'en sortait quand il n'en avait pas.

    Icare : Bah alors, maître, on se cache ?
    Moi : Ah oui, pardon, j'en avais oublié que j'étais trop haute pour que tu puisses m'atteindre.

    Je lui offris un grand sourire malicieux puis sautai sur le pilier le plus proche de moi, situé dans la zone de végétation dense. Aussitôt, j'attirai une liane qui y pendait à moi, m'y agrippai puis sautai dans le vide en enclenchait une rotation circulaire autour du pilier.

    Moi : Yaaahooouuu !

    Icare, surpris, eut un mouvement de recul en même temps que je lâchai la liane pour me propulser dans sa direction. Bien sûr, je n'allais pas suffisamment loin pour l'atteindre et utilisai la télékinésie sur mes bottes pour pouvoir y parvenir, lui donnant donc l'impression que j'avais glissé sur le sol pendant deux mètres. J'activai ma lame pour dévier la sienne et entrai en collision avec mon padawan.

    Nous tombâmes tous deux et je roulai de côté pour me relever la première. Aussitôt, je dégainai mon blaster et tirai en plein dans son épaule.

    Icare : Après tarzan, le blaster ? Décidément, on est loin du strict minimum.
    Moi : C'est véridique ! et ce n'est pas fini.

    Pour corroborer mes dires, je sprintai jusqu'à lui et passai dans son côté gauche à l'aide d'une feinte par la droite. Icare, avec un temps de retard, parvint toutefois à me suivre et plaça son sabre suffisamment rapidement pour parer le mien. Aussitôt, il enchaîna avec rapidité et plus ou moins d'aisance. Cependant, aucun de ses coups ne brisa ma défense ; il fallait bien avouer que, maîtrisant le Soresu, ceci lui serait compliqué.

    Au bout d'un moment, alors que l'échange commençait à devenir mou, je baissai mon sabre au lieu de me préparer à contrer son offensive. Me fondant rapidement dans la Force, je me servis de son énergie pour créer un Bouclier de Force qui, à mon grand bonheur, eut plus d'effets que la fois où je l'avais utilisé contre Ilan. Effectivement, la lame d'Icare rebondit contre celui-ci et j'esquissai un mince sourire.

    Icare resta coi. Mauvaise idée :  je lui tirai dessus et le touchai à la jambe droite. Bien entendu, il ne ressentait rien de plus qu'un léger picotement, mais cela eu l'effet nécessaire pour qu'il se reconcentre.

    Moi : Allez, un peu de nerfs, ce n'est pas encore terminé !

    Mon padawan semblait épuisé : je n'eus aucun mal à le repousser dans la zone de végétation dense. Me servant à nouveau de la liane, il se prit mes deux pieds dans le ventre et tomba sur son séant, le souffle court.

    Moi : Plonge-toi davantage dans la Force, tu en seras moins fatigué, je t'assure. En attendant...

    Je tractai un paquet de lianes ascendantes et les propulsai sur le jeune mirialan dans le but de disparaître un temps de sa vue. À mon grand étonnement, il se retrouva empêtré dedans et, ne pouvant me contenir, je me laissai tomber à genoux, hilare.

    Moi : Mais... mais... non. Quand même pas.
    Icare : Maaaaîîîîtreeee !

    Sa réaction me fit encore plus rire, j'en avais mal au ventre. Enfin, au bout de deux minutes, il se sortit de là et je constatai qu'il en avait profité pour se reposer et se fondre dans la Force comme je le lui avais recommandé.

    Moi : Alors les choses sérieuses peuvent commencer ?

    mercredi 07 février 2018 - 15:40 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Phaleina

    Phaleina

    515 Crédits

    Duel de validation - Icare vs Zadyssa : sabre + pouvoirs

    Zadyssa : Alors les choses sérieuses peuvent commencer ?

    Je me sortais des lianes que Zadyssa m’avait envoyé. J’avais profité de son petit fou rire, pour resserrer mon lien avec la Force. Ma fatigue avait presque disparue mais je savais que je ne tiendrais pas très longtemps.  Après les pouvoirs de la Force et le blaster, que pouvait-elle bien encore me réserver pour hausser le niveau ? Moi qui voulais la repousser dans la zone accidentée, je me retrouvais à sa place.

    Icare : Ah parce qu’elles n’avaient pas déjà commencé ? !

    Elle m’adressa un sourire narquois. Je courrais alors sur le bord de l’arène le plus près pour m’éloigner de la végétation. Elle recommençait à me tirer dessus avec son blaster. Je déviais les tirs comme je l’avais fait avec la sphère d’entrainement. Cependant, je ne pouvais rester ici, il me fallait agir au plus vite. Je me cachais alors derrière une colonne de l’arène. Je savais qu’une fois à découvert, les tirs pleuvraient sur moi. Avec la Force, je soulevais une des grandes dalles de l’arène. Caché derrière la dalle, je décidais de foncer sur elle tout en espérant que la dalle tienne le coup. Au contact, du Bouclier de Force de Zadyssa, la dalle éclata en milliers de morceaux. Au moins, elle avait arrêté de me tirer dessus.

    Nos sabres se croisaient de nouveau, les échanges se durcissaient et devenaient de plus en plus rapide. Sa défense était devenue imperméable grâce à son Soresu. Zadyssa profita d’un coup manqué de ma part pour sauter au-dessus de moi. Elle faisait preuve d’encore plus de souplesse et d’agilité dans ses coups. C’était nouveau, voilà qu’elle utilisait l’Ataru. Elle prenait littéralement le dessus. Je laissais alors de côté la fluidité des mouvements pour quelque chose de plus efficace et précis. La Force me guidait sur chacun de mes mouvements. J’étais sur la défensive et reculais de nouveau devant le nombre de coups qu’elle me portait. J’espérais pouvoir me donner un peu de temps, un peu d’air même.

    Trouver une faille, voilà un bon exercice d’observation. Nous avions peut-être le même âge mais pas du tout le même niveau.  J’avais bien noté que sa garde en Ataru était plus éloignée de son corps que sa garde en Soresu. Mais comment prendre un avantage sur elle ?

    Elle allait de nouveau m’assener un coup de pied. Non pas que j’aimais me rouler par terre mais j’avais suffisamment gouté au cuir de ses bottes. J’effectuais un pas un arrière pour l’éviter de justesse. Elle profita de cette esquive pour rebondir et se retrouver de nouveau dans mon dos. Je parais sa lame, tournais sur moi pour lançais une attaque avec la pointe de larnlame comme-ci j’allais l’empaler.

    Cette attaque la força à raccourcir sa garde. Je voulais la pousser à la faute en alternant de manière aléatoire des coups porté proche du corps et d’autres plus éloigné pour tenter de l’endormir. Mais rien à faire, sa concentration, son entrainement et la Force, lui permettait d’avoir une longueur d’avance. De plus, mes mouvements étaient de plus en plus poussifs. Un nouveau coup de pied de mon Maître m’envoya tête la première sur le sol de l’arène.

    Zadyssa : Eh bien tu ne te relèves pas ?

    En avais-je vraiment envie ? Surtout si je devais me retrouver encore une fois par terre à servir ramasse-poussière. Je tâtais le sol de ma main droite cherchant désespéramment mon sabre quand mes doigts tombèrent sur une motte de terre. Ni une ni deux, je voyais enfin un moyen de relever la tête et m’en sortir « honorablement » aujourd’hui.

    J’attrapais la motte et l’envoya au visage de Zadyssa. En l’air, la motte s’étiolât en plusieurs morceaux, qui brouillèrent la vue de l’humaine. J’en profitais. Remis sur mes pieds, je courais vers elle, écartant son bras droit et sa lame avec ma main gauche et la plaqua au sol. Il fallait agir vite pour garder le dessus.  Je plaçais mon pied gauche sur le poignet droit de Zadyssa afin de l’obliger à garder sa main ouverte. Je me saisissais alors de son blaster avec ma main droite et lui colla sur la tempe. J’arborais un large sourire, mais exténuer, je respirais de plus en plus fort. A chaque expiration, tout mon corps se soulevait. Mes poumons étaient en feu.

    Icare : Toujours se méfier d’un roublard !

    Zadyssa : Ne me prends pas pour une débutante !

    En accompagnant ses mots elle baissa le regard vers mon ventre. Pris d’un doute, je suivais son regard pour observer mon sabre, qu’elle tenait de sa main gauche fichais à mon abdomen. Je grimaçais, puis me releva, les mains en l’air.

    Ce message a été modifié par Phaleina le mercredi 14 février 2018 - 14:26

    mercredi 14 février 2018 - 14:23 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10857 Crédits Modo

    Validation duel Zadyssa/Icare

    J'avais assisté avec plaisir au duel de mon ancienne padawan, Zadyssa, et de son propre padawan, Icare. La voir former ainsi quelqu'un de la nouvelle génération me remplissait de fierté et me rappellait que, quoi qu'il se passe, la vie continuait... J'esquissai un sourire lorsqu'elle effectua une prise Mandalorienne que je lui avais apprise. Toujours efficace...

    Enfin, alors qu'Icare avait un instant pris le dessus grâce à une astuce tout sauf réglementaire, Zadysa lui démontra qu'elle avait bien retenu mes leçons en le maintenant en joue malgré tout. Je me levai alors et applaudis :

    Moi : Bravo, c'était très plaisant à regarder ! Icare, continue dans cette voie et tu deviendras un grand Chevalier Jedi, comme ton maître. Au niveau de la technique, elle est bien maîtrisée, et tu as su la pimenter avec ta...roublardise personnelle. Toutefois, n'oublie pas qu'un Jedi se doit de rester honorable et ne pas tomber dans la fourberie, comme le font les Sith.
    Icare : Je comprends.
    Moi : En tout cas, j'ai apprécié ce duel ! Je te conseillerais de continuer à t'entraîner, encore et toujours. Mais en attendant...va te reposer.

    Il acquiesça et s'éloigna d'un pas tranquille, tandis que je glissai à Zadyssa :

    Moi : Je l'aime bien, ce petit a l'air prometteur.
    Zadyssa : Oh, il l'est.

    Zad et Icare : Très bon duel, je valide l'apprentissage du Shii-Cho d'Icare !

    vendredi 16 février 2018 - 10:22 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    9303 Crédits Modo

    Galen Arek – SHIEN – Exercice 1 : Défendre son espace vital.

    Je me rends aujourd’hui, en cette journée particulièrement normale sur Yavin IV, dans la salle de classe de combat pour une nouvelle session. Il faut dire que je n’avais pas remis les pieds dans cette partie de l’Académie depuis un certain moment, sans compter la nuit où j’ai dû protéger avec PROXY nos aspirants et padawans d’une attaque sournoise de bandits. J’ai toujours pensé que je pourrais m’en sortir dans mon rôle de Gardien en me contentant de ma maîtrise du Djem So et du Jar’Kai. Je me trompais.
    En tant que chevalier de l’Ordre voué à la justice et à l’intervention, je dois être apte à m’en sortir dans différents environnements où mes missions me mènent, et avoir pourquoi pas un certain avantage sur ceux que j’affronte en mêlée. Ce sont ces questions-là qui m’ont permis de comprendre que je pouvais encore apprendre une forme de combat qui réponde à ces critères. Et une forme de combat particulière a attirée mon attention sans pourtant apparaître parmi les différentes formes enseignées à l’Académie.

    Je passe donc la porte coulissante pour débarquer dans la salle principale de la classe. Les murs, plafond et sol tapissé n’ont pas changé depuis ma dernière visite, ce qui m’aide à me réintégrer dans cette atmosphère agréable ressentie lors de mes derniers entraînements. Je regarde autour de moi et cherche du regard quelqu’un. Il y a des personnes dans une des salles de combat mais aucune n’est celle que je cherche. Finalement, une silhouette familière franchit l’entrée du passage à l’arène massassi.

    Moi : - Kinsa.
    Kinsa : - Salut Galen ! Qu’est-ce qui t’amène à nouveau dans la classe de combat ?
    Moi : - Le besoin d’apprendre et de compléter mon arsenal de style martial.
    Kinsa : - Je viens de mettre à jour la liste des formes de combat avec leurs exercices. Le Sokan est maintenant disponible, avec des exercices pratiques convenables. J’ai fait le premier exercice et je m’en sors plutôt bien. Ça te tente ?
    Moi : - À vrai dire, j’ai déjà cherché ce que je vais apprendre comme forme. Et je comptais t’en parler, avant de commencer à mettre en place les exercices pour les tester. Un à un bien sûr.
    Kinsa : - Une nouvelle forme, tiens. Et laquelle, si je ne suis pas indiscrète ?

    Je sors d’une petite sacoche portée en bandoulière mon vieux manuel d’art Jedi et ouvre un court chapitre en particulier pour le montrer à ma camarade.

    Moi : - Le Shien.
    Kinsa : - Le … Mais tu l’as déjà apprise. Tu maîtrises déjà la Forme V.
    Moi : - Justement. La Forme V c’est le Shien tel que l’on croit connaître. Moi, c’est la neuvième forme de combat que je parle. Le « Shien So », de son vrai nom.
    Kinsa : - Ah. Et en quoi elle se diffère de la cinquième ?

    Je lui explique alors le principe de cette forme en me basant sur les informations de mon vieux manuel et les recherches approfondies que j’ai effectuées. Kinsa m’écoute jusqu’au bout et me déclare que je fais bien de lui en parler. Elle m’invite à l’aider à constituer les exercices du Shien et, au bout d’une quinzaine de minutes à tout casser, trois exercices pour cette forme sont en place. Kinsa m’autorise même à faire le premier ces exercices pour les tester. Je la remercie et je me rends en Salle Blanche.
    Cette salle est dédiée principalement aux entraînements qui ne nécessitent pas de matériel particulier. De plus, elle est entièrement vide et blanche. J’entre et je regarde si mon adversaire est là. L’holodroïde arrive par la même entrée deux minutes après moi et me regarde comme si j’étais un revenant parmi les derniers maîtres de combat.

    PROXY : - Ah, maître Galen ! Content de vous revoir !
    Moi : - Moi aussi PROXY. Ça fait presque un bail que je ne t’avais pas revu pour un entraînement.
    PROXY : - En effet. D’ailleurs, je viens de recevoir un tout-nouveau lot d’exercices pour l’apprentissage d’une forme. Le Shien So, en plus. Cette forme ne faisait plus partie de mes connaissances depuis ma défaite cuisante sur Corellia. Je vais devoir tout réapprendre aussi pendant que je vous aide à tester les différents exercices de cette forme.
    Moi : - Rien ne t’en empêche mon vieux. Même un holodroïde comme toi peut apprendre. En tout cas, on va bien s’amuser sur ce premier exercice. Allez, mettons-nous en place.

    Je quitte mon manteau noir sans manches pour le déposer près de l’entrée puis je me rends vers le centre de la salle pour me préparer à commencer. Je sens que la pièce est fraîche et j’en frisonne rien qu’en sachant que je suis un haut bleu-sur-gris clair aux manches moyennes. Je me détends et je m’imprègne de la température ambiante pour être serein et accoutumé.
    Je dégaine uniquement mon premier et principal sabre-laser en main parce que cette forme est faite pour être apprise avec un seul sabre généralement. Je l’allume, faisant jaillir sa lame bleue azur qui vrombit, et je fais quelques moulinets avant de faire un salut devant mon adversaire. PROXY a sorti de sa carcasse métallique un de ses sabres et l’allume, une lame bleu vif jaillissant, pour se mettre en suite en posture de combat. Quant à moi, comme inscrit dans l’objectif du premier exercice, je place mon sabre en garde médiane et lame à l’horizontale pointée vers l’holodroïde. D’un simple regard, je lui fais savoir que je suis paré pour commencer ce premier exercice.

    PROXY fait quelques grands pas en avant et débute avec des attaques simples. Je le laisse venir vers moi pour attendre qu’il est fait un pas dans mon « espace vital » au rayon délimité par mon sabre. Je me concentre sur ce que je dois faire à ce moment et reste attentif à l’arrivée de PROXY, qui s’amène de plus en plus près. Il fait un premier pas dans le cercle dans mon espace vital et s’apprête à me frapper.
    Je réalise aussitôt un mouvement semi-circulaire de ma main pour placer ma lame à un poil près contre l’attaque de l’holodroïde vers mon poitrail. Ce dernier voit mon action et cherche à briser ma défense avec une parade. Mais il rencontre une difficulté en voyant que mon sabre pointé donne un mouvement arqué qui lui est difficile de parer avec le sien. Il recule en vitesse pour éviter de se faire embrocher dès le premier contact puis il se remet en posture de garde pour pouvoir attaquer une nouvelle fois.
    Il se met même à tourner lentement autour de moi pour trouver une faille mais je tourne sur moi-même, jambes légèrement écartées, pour le garder dans mon visuel et pointer longtemps mon sabre revenu à sa posture initiale. Il continue de tourner pour faire durer l’attente mais je reste vigilant et conscient qu’il va bien finir par frapper. PROXY s’élance une nouvelle fois en une seconde et il tente de me frapper à la tête. Je recommence mon mouvement semi-circulaire en levant d’un peu mon bras. PROXY tente d’esquiver ma défense pour aller frapper à mon épaule droite mais je tourne ma main vers la droite pour le mettre à nouveau dans l’embarras. PROXY se prend la lame de mon sabre en pleine côte droite et recule d’un saut arrière sans avoir réussi ses attaques. Sauf qu’il s’élance à la seconde suivante pour me faire un balayage gauche. Je ne bouge pas et refais mon mouvement semi-circulaire en baissant un peu le bras pour contrer son balayage. Mais l’holodroïde est un malin parce qu’il se sert de son balayage pour pivoter rapidement sur lui-même, sabre levé entre ses deux mains, pour revenir face à moi faire un gros estoc.
    Je réalise rapidement mon mouvement et bloque son estoc en le faisant ricocher sur ma lame. PROXY est perturbé par ce qui vient de se passer et j’en profite pour tourner ma main vers la droite. Il esquive de peu ma contre-attaque de sabre pointée et il tourne à nouveau autour de moi pour vouloir m’attaquer.

    La suite de cette heure se déroule avec une série d’attaques prévisibles mais aléatoire de PROXY contre lesquelles je continue de faire mon mouvement semi-circulaire pour le mettre dans l’embarras. Tout en pivotant sur moi en suivant les pas de l’holodroïde, qui va vers la gauche puis la droite et inversement, je reste concentré autant sur ses attaques que sur la manière dont je vais arquer mon sabre pointé pour défendre mon espace vital. Il tente de m’attaquer à la tête : je fais le mouvement arqué. Il revient avec une frappe à l’épaule : je fais le mouvement arqué. Un estoc arrière : je refais le mouvement arqué, avec la chance que ça ne glisse pas vers moi. Un coup à la ceinture : je fais encore le mouvement arqué.
    Il tente de me faire, par envie de me perturber, un shiim contre mon poignet droit. Une grossière erreur de sa part parce que je continue de pointer mon arme vers lui et arque ma poigne pour le prendre de court. L’holodroïde renonce puis tente un sun djem mais mon mouvement arqué de sabre ne lui permet pas de faire cette technique. Il se replace en posture de garde et reste immobile comme pour réfléchir.

    Moi : - Prends garde à ce que tu vas faire, PROXY. Je suis paré à toutes tes éventualités.

    L’holodroïde entraîneur reste encore deux secondes immobile puis s’élance en une fraction de seconde sur moi pour me faire un shiak au dépourvu. Je sens sa lame passer au travers de mon « espace vital » et je relâche ma main gauche de mon sabre pour l’avoir dans une seule et arqué en un éclair mon arme sur la gauche… pour empaler mon adversaire. PROXY est un court moment inerte sur ma lame bleue puis il se recule de quelques titubant avant de tomber sur le sol, genou fléchi. Je baisse ma garde et éteint mon sabre pour signaler la fin de l’exercice. Il a lui aussi éteint son arme.

    Moi :
    - Pas contrarié PROXY ?
    PROXY, en se relevant : - Oh, non maître Galen. Je suis juste déçu d’avoir été pris au dépourvu par ma propre tentative. Je dois dire que j’ai analysé cet exercice et votre manière de défendre votre zone. Et j’en ai déduit que vous avez été d’un calme incroyable, doublé d’un aspect menaçant par vos mouvements arqués. Si vous voulez mon avis, tester cet exercice avec vous est une expérience instructive.
    Moi : - Tu peux poursuivre cette expérience de la Forme IX avec les autres exercices que j’aurais à faire. Ça ne nous fera pas de mal à tous les deux.
    PROXY : - Je suis du même avis. D’ailleurs, la prochaine fois je ferais en sorte d’alterner en apparence holomorphique pour donner plus de piment. Je sens que le Shien est fait pour vous, Galen.
    Moi : - Espérons-le.

    Je rengaine mon sabre, reprend mon manteau pour l’enfiler puis je sors de la Salle Blanche avec l’holodroïde pour aller me reposer. Ce premier exercice du Shien m’a bien musclé le poignet et maintenant il a besoin de se relaxer.

    vendredi 16 février 2018 - 22:17 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10857 Crédits Modo

    Validation Galen ; Shien, exercice 1 : Défendre son espace vital

    Après un entraînement au Sokan, alors que je m'apprêtais à retourner en Salle Blanche pour voir comment Galen se débrouillait avec le Shien, je croisai le Tythonien dans les couloirs. Pour être plus exacte, nous nous heurtâmes à une intersection. Il paraissait fatigué, ce qui était normal après s'être entraîné, et quelques gouttes de sueur perlaient sur son front.

    Moi : Bien travaillé ?
    Galen : Oui, j'ai testé le premier exercice du Shien So, et je dois dire que ce n'est pas facile ! J'ai assez mal au poignet d'ailleurs.
    Moi, légèrement moqueuse : Pauvre petit chou. Tu veux aller à l'infirmerie pour soigner ton bobo ?

    Avec une mine faussement indignée, il me donna une bourrade et nous éclatâmes de rire tous les deux. Chacun d'entre nous savait que l'autre était tout sauf une petite nature, mais cela ne nous empêchait pas de nous taquiner mutuellement lorsqu'un se plaignait de fatigue ou de douleur. Un truc de Gardien.

    Moi : Je dois valider ton exercice, où est PROXY ?
    Galen : Toujours dans la Salle Blanche, pourquoi ?
    Moi : J'aimerais bien voir quelques extraits de ses enregistrements. Tu viens ?

    Il acquiesça et sitôt arrivés dans la salle, je demandai à l'holodroïde de me résumer l'entraînement de mon camarade. Techniquement, Galen et moi étions au même niveau, mais j'avais la responsabilité supplémentaire de m'occuper de la classe de sabre laser, ce qui m'obligeait à valider ses exercices, même ceux qu'il avait construits de lui-même.

    Après un visionnage rapide d'une petite dizaine de minutes, j'estimai que j'en avais assez vu et donnai l'autorisation à PROXY de se désactiver, puis me tournai vers Galen.

    Moi : Je n'ai rien à redire, c'est propre, tu as bien compris le mouvement et a su défendre ton espace vital, comme était le but de l'exercice. En ce sens, le Shien se rapproche un peu du Soresu, que j'ai étudié, par cet aspect défensif. Il me semble d'ailleurs que, historiquement, le Shien, tout comme le Djem So, a été créé comme une variante plus offensive du Soresu, mais tout en conservant la défense. Je me mettrai peut-être à cette Forme un jour !
    Galen : Oui, ça pourrait te plaire, mais en ce moment tu travailles le Sokan, n'est-ce pas ?
    Moi : C'est ça, et j'ai quelques progrès à faire en milieu naturel. En revenant au sujet... Ton exercice est donc validé, comme tu t'en doutes. N'hésite pas à le reproduire, comme d'habitude.

    Il me souris. Ce conseil, nous l'avons souvent entendu, si souvent que c'était devenu un automatisme de le donner aux autres. Ceci dit, il était très utile... Sur ces paroles, il m'invita à faire une pause bien méritée à la salle commune.

    Galen : Très bon exercice, je valide ! Une remarque, toutefois : tu as tendance à rendre PROXY trop humain, ainsi qu'à lui faire faire des compliments à Galen, ce qui n'est pas top. Sinon c'est parfait ;)

    mercredi 28 février 2018 - 22:14 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

D23 2019

23 août 2019 - 25 août 2019

Ciné Concert Star Wars : Le Retour du Jedi

11 sept. 2019 - 14 sept. 2019

Comic Con Antwerp 2019

14 sept. 2019 - 15 sept. 2019

Japaniort 2019

28 sept. 2019 - 29 sept. 2019

Triple Force Friday

04 oct. 2019

Paris Manga et Sci-Fi Show 28ème édition

05 oct. 2019 - 06 oct. 2019

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide