Pouvoirs de la Force saison 5 (page 19)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16835 Crédits Modo

    Entraînement Médical 3 : (Phase III de Guérison) Soigner

    Avec le geste caractéristique des guérisseurs, Weedge plaça sa main au-dessus de la brûlure de sabre laser. Bien sûr il lui fallut un peu de temps pour préparer le travail de guérison sur la zone touchée, mais après tout il en était à son premier essai. Lorsqu'il retira sa main j'examinai de près le travail effectué.

    Moi. - Eh bien, eh bien ! Mais c'est pas mal du tout ! Recommences le même exercice ce soir avant de te coucher, puis encore demain matin, et il n'y paraîtra plus ! Comment as-tu appréhendé la chose ?

    Weedge. - Ça m'a quand même demandé pas mal de concentration. Il y a mille chose à contrôler et surveiller en même temps, au niveau cellulaire, c'est une sacrée logistique !

    Moi. - Simple question d'entraînement. Tu n'as pas besoin de t'infliger régulièrement des blessures pour ça, hein ! Il te suffit, en méditant, de retrouver aussi souvent que possible le chemin que tu as ouvert dans l'exercice de contrôle de la douleur. Mais déjà je t'adresse toutes mes félicitations, tu as réussi tous les entraînements de base du guérisseur !

    Weedge. - Oui, enfin... la transe cataleptique...

    Moi. - C'est vrai, tu devrais éviter à l'avenir d'avoir recours à cette technique sur toi, vu le risque. Mais il n'empêche que tu l'as parfaitement exécuté. L'essentiel est que tu peux désormais soigner toutes tes blessures minimes.

    Weedge. - Et pour soigner quelqu'un d'autre ? C'est ce que font les guérisseur.

    Moi. - Appliquer les pouvoirs de guérison sur soi est une chose, le faire sur une tierce personne est une autre paire de manches. Comprendre le fonctionnement de ton propre organisme, le sonder, est relativement facile. Mais intervenir sur le corps de quelqu'un d'autre est comme une plongée dans l'inconnu, et c'est encore plus difficile quand on songe à la variété d'ethnies différentes que compte la galaxie. C'est pour cela qu'un guérisseur doit absolument s'appuyer en permanence sur de solides connaissances médicales. Je te laisse imaginer la quantité de savoir que Mirax et Click ont dû accumuler pour devenir les principaux guérisseur de l'Ordre.

    Weedge. - En effet, ça laisse rêveur.

    Moi. - Tu souhaites t'entraîner tout de suite à la guérison ?

    Weedge. - Oh oui, dès que possible !

    Moi. - Bon, très bien, voilà ce que je te propose... il existe une règle instaurée par Mirax et Click pour les guérisseurs qui dit « Ne jamais soigner quelqu’un d’autre si ton état de santé n’est pas bon »... alors on va attendre que tu aies fini de soigner cette blessure et que tu te sois reposé, car il ne faut pas oublier que la transe cataleptique vient de te faire sauter une nuit de sommeil. Demain soir, quand tu seras frais et dispo, tu viendras me rejoindre à l'infirmerie.

    Weedge. - Qu'est-ce que je devrai faire ?

    Moi. - Me sauver.

    Weedge. - Hein ?

    Moi. - Oui, d'ici demain je me serai inoculé un virus... Oh, rassure-toi, rien de bien vilain. Comme tu es encore au rang de padawan tu n'auras à affronter qu'une maladie bénigne, mais je ne te dirai pas laquelle. Ce sera ton travail de l'identifier à partir des symptômes et des signaux des midichloriens. Je serai donc donc ton cobaye et toi tu devras me soigner !

    Weedge. - Euh, mais vous parliez juste avant de connaissances requises... alors pour identifier une maladie...

    Moi. - Ne t'inquiètes pas. Nous avons de quoi palier à ce défaut.

    Je tendais alors au jeune zabrak un petit objet cubique.

    Moi. - Voici l'holocron de ta mère, rempli de connaissances médicale et de tout ce que tu as besoin de savoir sur un organisme humain comme le mien. Je t'encourage à le potasser un peu jusqu'à demain et à le conserver avec toi pendant l'exercice. Les guérisseurs Jedi ont toujours de tels holocrons à portée de main dans l'infirmerie.

    Weedge. - Bon, je vais me reposer et réviser jusqu'à demain, alors.

    Moi. - Fais donc. Moi, pendant ce temps, je vais adopter un virus !

    Tandis que le padawan quittait l'infirmerie j'allai dans une salle sécurisée où étaient emmagasinés plusieurs microbes et virus.

    Moi. - Ahlala, qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour les jeunes... alors, grippe bothane ou rhume de Corellia ? Pom pom pom,... mmh, je crois que je vais m'injecter le virus de Theed, tiens !



    Entraînement Bonus Padawan 1 : Guérison
    Soigner un autre :

    Même utilisation que le pouvoir de se soigner appliqué à une autre personne au toucher avec les mêmes temps de concentration

    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 12-12-2014 13:19

    vendredi 12 décembre 2014 - 13:16 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24705 Crédits

    Eckmül – Entrainement supplémentaire 2 : Influence sur les végétaux et animaux.

    Padmée Naberry sourit en regardant le padawan Bith partir à l’extérieur de l’académie. Ce n’est pas si souvent qu’un padawan commence les entrainements supplémentaires avant d’avoir terminé les classiques. Pad repart à son bureau afin de faire quelques mises à jour.

    Installer dans son fauteuil, elle pianote sur un datablock, inscrivant Eckmül pour l’ES2, puis Polux pour le Malacia et elle pose l’appareil sur la table. Cela fait un moment que le Chevalier ne s’est pas manifesté.

    Pad laisse la Force l’immerger et ferme les yeux. Puissant en elle, la Maitre Jedi utilise la vision et plonge dans la Force, avec quelques exercices simple de respiration et elle permet à son esprit de chercher après Polux. Il est toujours en bas, semble calme et concentrer. Pad le laisse à sa maitrise. L’esprit de Pad ressent la présence de son frère pas très loin, il est avec le jeune Weegde. Ils sont en plein entrainement de guérison. Pad détestait cela ! Un des rares pouvoirs qu’elle n’aimait pas. Elle détestait les hôpitaux. Elle pouvait ressentir que Kaarde semblait s’amuser avec des microbes, berk…

    L’esprit de la Jedi recherche alors Eckmül à l’extérieur du temple. Là, dès qu’elle perçoit la vie végétale et animale de la planète, Pad pressent un danger ! Rapidement son esprit fouille la jungle afin de trouver Eckmül, mais… elle aperçoit une présence familière qu’elle n’avait plus sentie depuis un moment. Naberry reconnait l’aura de la Twi’lek au sommet d’un arbre, un petit groupe de Woolamandre arrivant sur Aynor. Pad ressent un danger ! La maitre Jedi descend rapidement de son perchoir car un gros nuage de Scarabée-Piranha virevolent en sa direction.

    Pad ouvre les yeux et quitte cette vision. Laissant le temps à son esprit de revenir à elle. Pad se lève et guide la Force afin d’accélérer son rythme cardiaque, ce qui lui permet d’atteindre une vitesse de 120Km/h à travers le Temple. Plusieurs Jedi sentent un vent froid glisser entre eux.

    Une fois sur le seuil de la porte du Temple Manassis, la maitre Jedi stop et ferme à nouveau les yeux, elle laisse à nouveau son esprit dériver dans la jungle et trouve le padawan Bith qui semble fort bien se débrouiller avec l’arbre qu’il fait bourgeonner. L’esprit de Pad revient en elle et à nouveau, Naberry fonce le plus droit possible à travers la Jungle afin d’aller à la rencontre du Padawan.

    Eckmül a fini son exercice ES2 et revient vers le temple lorsqu’il aperçoit au loin la végétation qui bouge. Le temps de se demander ce que c’est Pad arrive et s’arrête devant lui.

    Pad – Restons pas ici petit ! Tu es prêt à faire la cours et à utiliser ta Force au maximum ?
    Eckmül – Euh… quoi ? Mais qu’est-ce que…

    Pad prend le Bith par le bras et cours, sans l’aide de la Force, vers le temple. Eckmül doit la suivre, sans comprendre. Et commence à courir à un bon rythme.

    Pad – Dépêches-toi, il y a des Scarabée-Piranha dans le coin, cours !
    Eckmül – Des Sca… Oh, oui oui, je cours !!!

    Le padawan réalise alors le danger et utilise la Force tout comme Pad pour utiliser la Vitesse. La maitre jedi se met au rythme du padawan qui essayé d’aller le plus vite possible. Il atteint les 50 Km/h. Pad l’encourage à battre des records et lui fait croire que les bestioles sont juste derrière lui afin qu’il améliore ses performances. Cela fonction et il atteint 57km/h juste avant d’arriver aux portes du Temple. Là, la maitre et le padawan s’arrête.

    Pad – Bravo Padawan ! Ton utilisation de la Force devient instinctive, c’est vraiment très bien !
    Eckmül – Les Scarabées-Piranha sont où ?
    Pad – Loin ! Je voulais que tu sois à l’abri. Autant pour la vitesse que pour l’influence des végétaux, c’était parfait ! Maintenant, va te reposer un peu.
    Eckmül – Pad, qu’est-ce qui ne va pas ?
    Pad – Un maitre Jedi semble en difficulté, je reste un peu afin de voir s’il faut lui porter secours ou pas.

    vendredi 12 décembre 2014 - 13:47 Modification Admin Permalien

  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6232 Crédits

    Entraînement Bonus Padawan 1 : Guérison

    J'avais passé le reste de la journée à écouter la voix de ma mère sur l'holocron et étudier l'anatomie humaine. Pas mal d'éléments lui revenait rapidement en mémoire, Clickman avait laissé ce type d'informations dans ma mémoire – mais une petite révision était nécessaire.

    Par deux fois je fis une pause pour soigner mon épaule grâce à la Force. La brulure de sabre était pratiquement invisible a la fin de la seconde séance, à peine une égratignure restait visible.

    Une bonne nuit plus tard, encore plus de temps passé à écouter l'holocron, je retrouve Kaarde en début de soirée à l'infirmerie.

    Et effectivement, il avait l'air fiévreux.

    Kaarde : Voilà.. j'ai chopé un beau virus… à toi *tousse* de jouer.
    Moi : Quels sont les symptômes ?
    Kaarde : Toux, fièvre et irritations.
    Moi : D'accord.

    Je pose mon sabre à l'entrée de la pièce, pour bien montrer que je ne m'en servirai pas. Je me pose devant Kaarde et commence à me concentrer. Compte tenu des symptômes, j'allais commencer a explorer les poumons et le système respiratoire.

    Effectivement, les midichloriens dans cette régions étaient agités et semblaient indiquer une irritation au niveaux des cellules responsable des échanges de gaz entre l'air et le sang. Celles ci, de fait, secrétaient un mucus qui générait cette toux. La réaction générait la fièvre.

    Mais cela n'expliquait pas tout. Et les irritations ? Je déplace ma main vers une autre zone et explore la peau. Effectivement, ce même virus semble générer une irritation des cellules épidermiques.

    Tout concordais avec le virus de Theed, une maladie bénigne causée par un pollen d'une plante de Naboo. Celui ci est transporté de plante en plante par les insecte butineurs , mais relâche une toxine qui cause ce type d'irritation à tout les autres organismes. L'histoire dit que cette étrange comportement est issue de travaux en génétique ou l'ADN d'une plante et l'ADN d'un virus ont été mélangé, créant une plante plus résistante à certaine maladies, mais dont le pollen à pris le comportement défensif originel du virus.

    Je continue ma concentration et cherche dans le flux sanguin la source du mal – à savoir les traces du pollen lui même – en éliminant la source, la toxine disparaitra d'elle même. Les midichloriens m'aident dans cette tache, en m'indiquant la concentration en toxine en tout point du sang, ce qui me permet de localiser ou se trouve le pollen. Celui ci bouge en permanence dans le flux sanguin, ce qui rend la tache peu évidente.

    Continuant ma concentration, je me synchronise doucement avec le rythme cardiaque de Kaarde, ce qui me permet de mieux suivre son sang. Je peux prévoir désormais chaque impulsion de son cœur, la pression artérielle, et de fait anticiper dans quel région sera le pollen. Les midichloriens m'apportent leur aide, en forçant le pollen a se diriger dans une région précise. De fait, grâce a eux, je peux presque contrôler le pollen et les lieux ou il relâche sa toxine. Je peux ainsi le conduire dans une région du sang vers laquelle les midichloriens m'aident a accumuler une défense, une concentration plus important de globule blanc apte à s'attaquer au cellule du pollen même. Je renforçais ceux ci avec la Force au travers des midichloriens qui les habitent.

    Le travail des globules blanc, et celui des midichloriens que je pus ainsi guider permirent d’éliminer les trace du pollen en quelques minutes. Ensuite, je libère les globules blanc afin que ceux ci s'attaque à la toxine et élimine ce qui reste dans le flux sanguin.

    D'ici quelques heures, les plaque irritante sur la peau disparaitraient et la toux avec. Je pouvais sentir la fièvre tomber déjà.

    J'ouvre les yeux et attend le verdict de Kaarde.

    dimanche 14 décembre 2014 - 21:40 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9445 Crédits

    Entraînement Combat 4 : Bouclier de Force.
    Seconde partie, la lumière.

    Recroquevillée, mains ancrées dans la terre meuble, je suis réduite à presque rien, je suis un foetus replié sur lui-même au centre de ce coeur dont le bourdonnement incessant me rend sourd à mes propres palpitations. Je respire encore, j'en suis à peu près certaine, mais derrière chaque souffle se cache peut-être le dernier. Mon sabre est éteint. Je sais qu'il ne sert à rien de s'escrimer face à la tempête. Je sais aussi que mon épitaphe n'est pas encore écrit. Ou, en tout cas, je me plaît à le croire.

    Je prend une aspiration aussi profonde qu'il m'est possible et laisse mon sang abreuver tout mon être d'une vague d'oxygène revigorante. Ce ne sera pas la dernière, je me le promet. Les timides fils de Force qui m'entourraient se fortifient et se multiplient. Je retrouve cette sensation si unique d'abolition des frontières physiques que m'impose mon enveloppe corporelle. Ma présence dans la Force devient plus marquée au fur et à mesure que s'intensifie mon aura. Elle agite et électrise la fine pélicule d'air qui par endroit me sépare encore de ce ventre qui aimerait me digérer non pas pendant mille ans mais dans les plus bref délais. Un filet de Force aux mailles de plus en plus resserées se tisse et finit par m'envelopper à la manière d'un cocon bleuté faiblement luminescent. Le champ électromagnétique qu'il finit par créer gagne en intensité. Les scarabées piranha ne comprennent pas pourquoi cette proie si fragile et si perméable, avec sa chaire si molle - oh oui délicieusement tendre -, résiste aux assauts de leurs mandibules et devient de plus en plus difficile à saisir. Alors ils accentuent leur pression. Ils pincent avec davantage de vigueur, ils mordent avec plus d'ardeur, la folie les gagne car ce festin se dérobe incompréhensiblement sous leurs quatres yeux ronds comme des billes plus noires que l'espace. La Force m'offre une cuirasse salvatrice, un bouclier pour parer à leur voracité. Je résiste, mais le triomphe est loin. A l'abris des attaques physiques des scarabées je n'en suis pas moins piégée et petit à petit asphyxiée. Ce n'est plus seulement un combat contre cette multitude enragée, c'est un combat contre le temps.

    A quelques kilomètres de là …

    Non, la Force ne te trompe pas Padmée. Tu la connais mieux que quiconque et tu n'oublies jamais de l'écouter. Nous sommes loin des champs de bataille, loin des théâtres glorieux où naissent et meurent les héros qui font les légendes de la galaxie. Plus tard toi aussi tu intègreras ces légendes. Mais ici ou ailleurs, admirable ou banale, toute vie doit être préservée. Alors tu n'hésites pas un instant et invite la Force à te porter jusqu'aux sources du péril. Tes pas sont légers et rapides car ils sont portées par la Force. Elle est ton alliée la plus puissante, sans aucun doute. Les grands philosphes Jedi des millénaires passés trouveraient certainement à dire que c'est peut-être toi l'alliée la plus puissante de la Force. Les limites de ton corps s'effacent et tu file à toute vitesse au travers de la jungle, aussi vite que le plus rapide des Thernbee.

    Je suis las et meurtrie. Plusieurs idées confuses traversent mon esprit endolori. Ne sachant quel choix faire, je n'en fais aucun et puis mes muscles se refusent à tout mouvement. Je suis assomée par la fatigue et par la chaleur. Il fait chaud, très chaud, sous la masse compacte des scarabée-piranhas qui s'entredévorent. Mon esprit divague. J'imagine un feu de camp douillet sur lequel je ferais griller quelques délicieuses tranches de fleek. Je les imagine servies avec une sauce à base de racines de daro dans un succulent mélange sucré salé. Je m'y vois déjà ! Le feu flamboie, il propulse ses étincelles qui vont lécher le ciel ! Et mes tranches de fleek il va de soi. Le feu grandit et grandit encore. Il ne s'arrête plus, ne connaît pas de limites et menace de me griller pareillement.

    Je recouvre l'esprit dans un soubresaut. La lumière d'un feu ardent qui embrase l'air de toute part m'aveugle. Le bouclier de Force me protège toujours, je ne sais par quelle énergie il tient encore. Les coléoptères ont été saisis de stupeur par les flammes. Ceux qui le peuvent fuient dans un désordre total. Contre cet ennemi ils ne peuvent rien. Contre cette peur ils sont impuissants.

    La Maîtresse du Feu resplendie.
    -------------------------------------
    Maître Jedi.
    Twi'lek mordante.


    Ce message a été modifié par: Aynor le 18-12-2014 02:25

    jeudi 18 décembre 2014 - 02:12 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16835 Crédits Modo

    Entraînement Bonus Padawan 1 : Guérison

    Trimballer le virus de Theed, c'était bien moins drôle que ce que j'imaginais ! J'avais oublié à quel point avoir la fièvre, les plaques et la toux pouvait être pénible !
    Heureusement que Weedge s'était bien préparé à l'exercice, sans quoi j'aurais été très peiné de l'envoyer approfondir ses connaissances pour retenter un essai le lendemain tout en gardant le virus dans mon organisme.
    Alors que le zabrak quittait sa concentration je pouvais sentir ma fièvre amorcer une baisse de température et les symptômes progressivement disparaître.

    Moi. - Eh bien, merci Docteur Terrik ! Combien vous dois-je ?

    Weedge. - Oh, ça c'est bien passé ?

    Moi. - Eh bien, écoute, mon organisme me dit que oui. Donc il semble que tu aies bien maîtrisé la situation. Bien sûr l'opération te demande encore du temps et de la concentration, mais tu ne pourras que t'améliorer. Te voilà apte à soigner des blessures et maladies bénignes chez les humains !

    Weedge. - Pour devenir un guérisseur aussi accompli que ma mère j'ai intérêt à étudier beaucoup d'autres types d'organismes.

    Moi. - Bien dit ! Mais je te sais assez studieux pour y arriver. N'hésites pas à commencer par étudier les espèces les plus représentées dans l'Ordre, puis tu feras en fonction des circonstances. Moi, par exemple, avant d'avoir Zatila comme padawan, je ne m'étais jamais penché sur le cas des Nautoléens.

    Weedge. - Comment vais-je faire pour pratiquer et affiner mon pouvoir des guérison ? Je ne croise pas des blessés et des malades à chaque coin de rue.

    Moi. - Étant donné que tu as validé cet exercice, qui est le plus primordial, tu es parfaitement en droit de te faire embaucher dans une infirmerie Jedi où tu pourras assister des guérisseurs chevronnés et apprendre auprès d'eux. Bien sûr ça mangera du temps sur ta formation, mais si tu te destines à cette voie ce ne sera pas perdu !

    Weedge. - Ça me plairait assez.

    Moi. - Et je suis certain que ta mère te soutiendras. En tout cas réfléchis-y bien. A présent, c'est l'heure du repos !

    Weedge. - Mais je suis en pleine forme ! L'exercice m'a à peine fatigué.

    Moi. - Pas pour toi, pour moi ! Ce fichu virus de Theed m'a presque fait passé une nuit blanche ! J'avais hâte qu'on passe à l'exercice, tu n'imagines pas !


    dimanche 28 décembre 2014 - 20:42 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9719 Crédits

    Entraînement Classique 6 : Pressentiments phase II Sens du danger :

    Cela permet au Jedi de sentir la Force au sein des choses qui l'entourent. Il peut ainsi sentir les liens qui unissent tous les êtres vivants et comprendre la nature profonde de ces liens.
    Il peut aussi ressentir l'ambiance ou l'état d'esprit d'un village où il se trouve, et d'un groupe de personnes passant à côté de lui sous la forme d'un malaise ou d'une vague intuition.

    • Sens du Danger :
    Permet à un Jedi d’étendre ses sens autour de lui et de détecter n’importe quelle attaque avant qu’elle ne se déroule.
    • Limites 5m

    Ce matin, je suis retourné voir Pad, Je voulais au moins terminer mes entrainements classiques. C’est donc pour ça que j’ai décidé de faire la deuxième phase des pressentiments. Le but étant de ressentir avant qu’il arrive les problèmes. C’est très pratique en cas de bataille spatiale.

    Eckmül : Bonjour, maitre, je suis venue vous voir pour commencer mon exercice de deuxième phase de pressentiments.
    Pad : très bien, je suis heureux que tu sois revenue. Si tu veux, la forêt est remplie d’animaux, si tu arrives à sentir leur présence, ça pourrait être un bon exercice. Va dans la forêt.
    Eckmül : très bien, j’y cours !

    Je suis allé dans la forêt, Je sais que cette forêt est dangereuse, j’ai pu y testé les plus grands risques tout au long de ma formation. Je me mets à genoux, et je ferme les yeux, je baisse la tête, je me concentre sur la moindre bête. D’un coup, j’en sens une.
    Elle approche, elle est à un mètre derrière moi, je me retourne, ouf ! Ce n’est qu’un Squall, On dirait un Lepi.
    Cette fois-ci, je le sens c’est un Tuka’ta. Je sors mon sabre pour l’effrayer, et il s’enfuit mais ce n’est pas moi qu’il l’est effrayé, un énorme bête arrive de derrière, je ne l’ai senti qu’au dernier moment.
    Du coup je cours vers l’académie, à la recherche de Pad, pour avoir de l’aide.

    mercredi 31 décembre 2014 - 19:25 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24705 Crédits

    Aynor – Entraînement Combat 4 : Bouclier de Force.
    Seconde partie, la lumière.

    Non, la Force ne te trompe pas Padmée. Tu la connais mieux que quiconque et tu n'oublies jamais de l'écouter. Nous sommes loin des champs de bataille, loin des théâtres glorieux où naissent et meurent les héros qui font les légendes de la galaxie. Plus tard toi aussi tu intègreras ces légendes. Mais ici ou ailleurs, admirable ou banale, toute vie doit être préservée. Alors tu n'hésites pas un instant et invite la Force à te porter jusqu'aux sources du péril. Tes pas sont légers et rapides car ils sont portés par la Force. Elle est ton alliée la plus puissante, sans aucun doute. Les grands philosophes Jedi des millénaires passés trouveraient certainement à dire que c'est peut-être toi l'alliée la plus puissante de la Force. Les limites de ton corps s'effacent et tu file à toute vitesse au travers de la jungle, aussi vite que le plus rapide des Thernbee.

    Padmée – Maîtrise du Feu

    Des Scarabées Piranha ! Un hémisphère d’un essaim de Scarabées piranha, voilà ce que la Maitre Jedi voit lorsqu’elle est à porter de vue. Si c’est ce qu’elle voit, ce n’est pas ce que son empathie lui dit, enfin pas vraiment. Non ! A travers son empathie, Padmée peut ressentir la présence d’une maitre Jedi, d’une amie, d’Aynor ! Elle est en vie ! Elle est sous un champ de Force. Padmée immergée par la Force la redirige. La Jedi laisse son alliée la plus sur quitter ses muscles, et son flux sanguin. Sa cours ralenti d’allure, mais Padmée n’est plus qu’à 50 m de la masse hémisphérique. La maitrise du Feu fut toujours un des pouvoirs que la Jedi préfère, mais évite d’utiliser car elle demande beaucoup de maitrise, de concentration et d’énergie.

    Maitre Naberry redirige toutes la Force utilisée dans son for intérieur puis elle la produit en énergie qu’elle localise dans ses mains et puis projette vers l’avant d’elle. L’énergie s’embrasse au contact de l’oxygène devant elle. Le feu apparait tel un lance flamme, Padmée ralenti son allure, 25m. Elle manipule l’air devant elle et canalise la flamme afin qu’elle forme une boule. Pad s’arrête sur une branche épaisse qui se trouve à 15m de haut à 5m à l’Est de la position des bestioles. L’energie que déploie la maitre Jedi et de plus en plus intense et elle est maintenant entièrement diriger dans la sphère de feu qui grossi. Grossi, jusqu’à ce que Pad sente qu’elle risque de ne plus pouvoir la contenir. C’est à ce moment précis que Padmée Naberry lance cette boule de feu devenu aussi grosse que l’essaim de Scarabée Piranha sur eux. Elle réussit à maintenir un filet de feu entre elle et la boule de mangeur d’homme occupé de cramée, et ce jusqu’à ce qu’elle ne ressente plus clairement la présence de la maitre Twi’lek. Une fois que Pad est certaine qu’Aynor est hors de danger, les flammes disparaissent. Il n’y a bientôt plus que des cadavres carbonisés de scarabée Piranha et un faible bouclier de Force enfermant l’amie de la maitresse du Feu.
    Aynor est épuisée, son bouclier cède et Pad restant sur sa branche s’assied dessus.

    Pad – Et bien Maitre Aynor, on voulait savoir si on est capable de tenir un bouclier de la Force ? La réponse est oui. Bravo, je vous en félicite, il était magnifiquement réussi, je vous donne un 10/10. Néanmoins, je vous mettrai un 0 pointé pour votre manque de prudence. Les scarabées Piranha ne sont pas des ennemis à prendre à la légère !

    Aynor assume la remontrance de Pad mais elle est trop épuisée pour discuter.

    Aynor – Merci Pad !
    Pad – De rien ! Mais d’habitude, je dois veiller sur des padawans, parfois sur de Chevalier, mais c’est une premier sur un maitre !
    Aynor – Arrête, j’ai compris la leçon. On peut rentrer ?
    Pad – Je t’avoue n’avoir plus couru aussi vite depuis… Pfff, je ne m’en rappelle pas. Alors, nous irons à notre aise jusqu’à la clairière. Ici la jungle est trop dense pour faire venir une navette.
    Aynor – Oui, Ok. Tout ce que tu veux, j’ai besoin d’un lit.

    Pad utilise encore la Force afin de sauté de la branche et se réceptionner près de la Twi’lek, elle est accroupie. Pad semble avoir quelques difficultés à se redresser.

    Pad – D’une douche et de quelques soins, c’est à l’infirmerie que tu vas.
    Aynor – Toi aussi ? Tu es blessée ?
    Pad – Non, mais je ne suis plus toute jeune. J’ai usé de beaucoup de Force, et mes genoux ont encaissés.

    Bras dessus, bras dessous, les 2 Maitres Jedi s’entre aide afin de rejoindre la clairière. Là, Pad appelle une navette de dépannage. Celle-ci les récupère et rejoint le temple Massassis où elles vont à l’infirmerie toute les 2. Pad laisser Aynor entre les mains des guérisseurs. Puis, elle se trouve un lit et y dort.
    Le lendemain matin, Pad se réveille en parfaite santé. Sol’As avait certainement du passé par là. Sans attendre, elle se lève rejoint ses quartiers et se douche. Elle s’habille avec un pantalon de toile beige, une chemise à longue mange, sa veille ceinture Jedi et une paire de botte noir. Oubliant volontairement sa bure, elle rejoint son bureau.

    A peine est-elle sur son lieu de « travaille » qu’un padawan Bith lui demande s’il peut faire l’entrainement classique 6. Il est certain que Pad est heureuse de voir un Padawan aussi motivé à terminer son cycle des entrainements. Cela lui permettra de franchir une étape importante afin de devenir Chevalier. Mais cela voulait dire, pas de repos pour elle. La jedi pouvait déjà entendre d’ici les recommandations de maitre Sol’As : « Repos ! Pas d’effort Pad ! Et laisse la Force revenir petit à petit, tu t’es presque vidée ! »

    Eckmül – Entrainement Classique 6 : Pressentiments phase II : Sentir le danger.

    Eckmül quitte la pièce pour rejoindre l’extérieur du temple. Pad ne se fait pas d’illusion, il va vers le danger puisqu’il veut cette entrainement-là. Une fois le Padawan hors de son champ de vision, Pad pousse un certain soupir. Elle ressent le poids de l’âge, ses muscles sont douloureux. Elle secoue la tête et décide de ne pas s’apitoyer, mais de prendre des précautions. Elle vérifié avoir ses 2 sabres à sa ceinture, puis passe chercher un blaster et quitte le temple. Elle n’a aucune difficulté à retrouver le Bith, elle l’observe.

    Pad ressent un terrible mauvais pressentiment ! Elle laisse la Force l’imprégner et ne reconnait pas l’aura dont la Force semble la mettre en garde. Non, ce n’est certainement pas le Squall, Eckmül réagit bien. Le pressentiment phase II de Pad est plus que jamais en éveil et dans l’état de fatigue et d’épuisement qu’elle est, ce n’est pas normal ! Elle ne devrait pas être aussi sensible, c’est comme si la Force lui murmurait qu’un immense danger, un danger redoutable est là quelques parts… Eckmül sort son sabre laser et sans comprendre pourquoi, instinctivement, Pad active ses 2 sabres ! Un Tukata apparait, mais Pad sait que ce n’est pas le danger qu’elle a ressenti, non, c’est autre chose, quelque chose qui est un menace ! Une menace qu’elle n’avait jamais ressentie auparavant. Le Tukata s’enfuit, mais ce n’est ni grâce à Eckmül, ni grâce à Pad, non, c’est … le danger !

    Une silhouette, un ombre, Eckmül s’apprête à lui faire face. Pad réalise, contre tout attente, qu’il y a un côté obscur qui plane. Elle n’a pas le temps d’analysé que déjà le monstre sort de la jungle et apparait nettement devant le padawan Bith. Pad n’en croit pas ses yeux, elle l’a déjà vu dans les archives, mais jamais en vrai ! Devant un tel adversaire, il n’y a qu’une seule chose à faire !

    Pad – COURS ECKMÜL !!!! COOUURS !!!
    Eckmül – Pad ? Mais…

    Pas le temps ! Pad bondit en désactivant un sabre, le remet à sa ceinture. Arrive juste entre Eckmül et le… TERENTATEK !!!! Elle n’arrive pas à croire que ses vrais, mais elle a beaucoup à faire : fuir, protéger le padawan, prévenir le TEMPLE ! Elle prend la main du Bith et cour dans la jungle vers le temple !

    Pad – FUUITTT, Préviens le Temple, alerte du plus haut niveau ! COURRRRRRS !!!

    Eckmül ne réalise pas vraiment le degré de danger, mais réalise que Pad a peur… PEUR ? Oui, elle a peur. Le Bith lui a emboité le pas et réalise qu’elle n’use pas de la Force pour fuir. Au contraire, elle le tire devant elle. Eckmül est précipité devant entendant derrière lui les bruits de pas de l’immense bipède qui s’est mis à les poursuivre. Pad ne le suit plus, se retourne et observe les arbres être piétiner par la masse qui dégage une hostilité palpable.

    Eckmül – Mais c’est quoi ?

    Pad lui a tourné le dos et réactivé son second sabre, elle fait face à l’ombre déchiqueteur de végétaux.

    Pad – TERENTATEK ! COURS AU TEMPLE DE DIRE ! COOOUUUURS !!!

    Eckmül utilise toute la Force qui est en lui pour réaliser le magnifique sprint qu’il n’a jamais réalisé, il court en direction du Temple.
    Pad reste devant la bête juste assez longtemps que pour lui infliger quelques coups du sabre. Elle a attiré son attention et maintenant, elle cherche à ce qu’il la suive loin du temple. Pad court sans prêté attention aux branches qui la fouettent. Elle court afin de fuir le plus grand danger qu’elle n’a jamais connu… Elle court en ne comptant plus des ronces et les épines lui mordre la chaire. Elle ne ressent plus la douleur dans ses muscles, même si elle est épuisée, elle court ! Elle court pour éloigner cette menace loin du Temple !

    vendredi 09 janvier 2015 - 11:22 Modification Admin Permalien

  • Avatar poluxhornterrik

    poluxhornterrik

    3602 Crédits

    J’ouvris la porte de PDF, et fit entrer Dexter.

    Po : Bon alors, c’est très simple, comme te l’as surement expliqué Pad, elle ne peut pas s’occuper de toi par soucis de la relation très étroite que vous possédé. Moi je ne suis pas sur d’être encore capable de le faire, alors je t’ai trouvé quelqu’un de très compétant. Tiens le voila.

    Kaarde : Non mais oh Polux, qui t’as dit que j’étais libre ?

    Po (avec un grand sourire) : Moi. Tu pourrais faire des efforts pour le petit protégé de ta sœur.

    Kaarde : Oui, mais…

    Po : Tu vois que tu es d’accord. (Me retournant vers Dexter). Voila Dexter, je te laisse entre les mains du grand big boss.

    Dexter (souriant) : Merzi Maitre.

    lundi 19 janvier 2015 - 21:09 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    24705 Crédits

    Introduction de Lou'Xan dit Dexter au PDF.

    Le jeune Besalisk était content ! Enfin, il allait apprendre quelque chose ! Même si les PDF ne faisait pas partie de sa liste prioritaire, Dexter rayonnait à l’idée de 1, rencontrer le frère de Tatie Pad et de 2, pouvoir apprendre quelque chose avec un maitre Jedi !

    Lou’xan regarde son maitre quitter la salle puis il se retourne vers le grand maitre de l’Ordre Jedi. La crête sur le sommet de son crâne arrive à la hauteur du haut du ventre de Maitre Naberry. Ils se regardent l’un l’autre. Kaarde semble dubitatif quant à la démarche du jeune Zabrak. Lou’Xan se pose une question, même 2, même plusieurs. A son habitude, il les pose toutes !

    Dexter – Bonjour grand big boss. Z’est vrai que vous z’êtes grand ! Et elle est où Tatie Pad ? [Jetant un œil derrière Kaarde, puis le regarde à nouveau dans les yeux]Par quel pouvoir on va commencer ? Z’ai lu qu’il n’y en a que 6 d’obligatoires, z’est vrai ? Et pourquoi 6 ? Vous saviez que ze connais votre sœur depuis que ze suis né ? Elle viendra voir ce que vous m’apprenez ? Est-ce que l’apprentissage sera long ? Non pas que ça m’ennuie, mais ze voudrais aussi apprendra à piloter, à sabrer, à …
    Kaarde exaspérer – Tu veux bien t’arrêter de parler !?
    Dexter – Bien oui, suffit de demander. Mais vous disiez rien alors…
    Kaarde – Tais-toi !
    Dexter – Ok.

    Lou’Xan croise ses 4 membres sur son torse, la tête relever vers Kaarde. Droit comme un « i », il attend. Kaarde réuni ses pensées et après avoir passé un long moment à l’infirmerie avec Weedge, voilà que Polux lui imposait son propre padawan pour une tâche qu’il n’avait jamais réellement accomplit. Apprendre à quelqu’un à utiliser les pouvoirs de la Force. Le maitre Jedi se demandait bien où se cachait sa sœur ? Elle devait être dans un coin occupé de rigoler. Dexter le tire de sa rêverie en lui tirant sur le pan de sa tunique jedi de la main inférieur droite.

    Kaarde baise la tête et constate que les 2 mains supérieurs du Besalisk sont les paumes tourner vers le haut de chaque côté de lui. Avec des grands yeux interrogateurs. Dexter attendait une réponse.

    Kaarde – Oui, euh… on va commencer par…

    Le maître Jedi fouille sa mémoire et se souviens de la liste des classiques.

    Kaarde – A oui, la télékinésie

    Le Besalisk ne tient plus en place ! Il sautille sur place.

    Dexter – Youpiiiiiiiiiiiiiie !!!!
    Kaarde – Tu en as déjà fait ?
    Dexter – Non, mais Tatie me parle souvent dans ma tête. Je lui réponds de vive voix et elle me comprend toujours ! J’ai plus qu’à apprendre à parler dans la tête de…
    Kaarde – TéléKINESIE ! Et non pas télépathie.

    Dexter réalisant qu’il s’est tromper, arrête de sautiller et vient se replacer devant le maitre Jedi.

    Dexter – Ok, ça marche aussi ! Vais apprendre à faire voler Chapo et chapi. *
    Kaarde – Quoi ?
    Dexter – Non, rien, c’est un truc entre mon maitre Polux et moi ! Bon, expliquez-moi comment qu’on fait alors pour faire bouger les objets ? Et qu’est-ce que je vais faire voler ?

    C’est à ce moment précis qu’un padawan Bith déboule dans la pièce et va vers Kaarde.

    Eckmül essoufflé – Maitre … Kaarde ! Pad est…dans… Dans la jungle ! …Elle m’a dit … Dit de mettre le temple au plus haut niveau d’alerte !
    Kaarde – Quoi !?
    Dexter – Tatie a des ennuis ?
    Kaarde – Non, c’est impossible ! Eckmül, reprend ton souffle et calmes-toi.

    Dexter donnant une grande tape amicale sur le dos du pauvre Bith qui doit avancer de 3 pas avant d’avoir récupérer son équilibre.

    Dexter – ne T’inquiète pas ! Tatie est la plus forte !
    Kaarde – Lou’Xan, tais-toi ! Eckmül, racontes-moi ce qui s’est passé.
    Dexter – …
    Eckmül – J’étais à l’extérieur du temple. Je faisais mon entrainement du pressentiment – Sentir le danger. Et j’ai ressenti plusieurs animaux, même dangereux. Tout d’abord un Tukata. Mais il a fui.
    Kaarde – Tu as donc réussi l’entrainement ?
    Eckmül – Ce n’est pas moi qu’il a fui. Pad est intervenu avant que je n’ai réussi à identifier la bête qui a fait peur au Tukata.
    Kaarde soudainement inquiet. – Elle est intervenu ?
    Eckmül – Oui, je n’avais jamais vu cette bête énorme ! Je ne l’a connais pas. Mais Pad m’a pris par le bras et nous avons courus…
    Kaarde étonner – Pad a pris la fuite ?
    Dexter proteste – Pas possible Tatie a jamais peur !
    Eckmül – Oh si, je l’aie senti. Elle m’a ordonné de rentrer vous avertir de mettre le temple en alerte. Et puis, elle lui a fait face sans grand résultat alors elle s’est mise à courir à l’opposer du temple en me criant le nom de la bête.
    Dexter – Aucun bête peu réussi à faire peur à MA tatie !
    Kaarde – Et quel est ce nom ?
    Eckmül – Terentatek ! C’est ce qu’elle a dit.

    Kaarde blêmi tout en se redressant.

    Dexter – C’est quoi un Terentatek ?

    Kaarde n’en croit pas ses oriels ! Cette créature est une légende, presque qu’un mythe ! Et pourtant, elle est là dehors. Cette créature n’est pas naturelle, c’est une création… une création du côté obscur !
    -------------------------------------------------------------------------------------
    Histoire de mettre un peu de piment dans cette classe, j’ai créé cet évènement en rapport avec le TJ6. Donc, passé le mot aux siths. Si quelqu’un veut revendiquer la création du Terentatek ? :cops:
    -------------------------------------
    * Pour comprendre Chapo Chapi, c'est ici
    -------------------------------------
    Le Besalisk!

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 20-01-2015 13:42

    mardi 20 janvier 2015 - 13:39 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16835 Crédits Modo

    Satané Polux ! J'étais piégé.
    Le jeune Dexter ne pouvait malheureusement pas recevoir directement l'enseignement de Pad, pour des raisons parfaitement légitimes, et j'étais pleinement disposé à l'aider. Mais je n'aimais pas être pris de court ainsi. Bien sûr j'étais habilité à enseigner les pouvoirs que je maîtrisais, chose que je faisais déjà dans l'initiation à la Guérison, mais j'avais rarement inculqué les bases à d'autres que mes propres padawans.
    Et par-dessus le marché, on avait Pad perdue dans la nature et un terentatek sur les bras !

    Dexter. - C'est quoi, un terentatek ?

    Moi. - Euh,... Imagine une sorte de rancor couvert de pointes se nourrissant du sang des êtres sensitifs à la Force et créé par les Sith.

    Dexter. - Euh, voui...

    Moi. - Eh bien, c'est ça un terentatek ! Et d'après ce que nous rapporte Eckmül il y en a un juste dehors à portée de l'Académie ! Peut-être était-il caché dans un temple massassi depuis des siècles.

    Dexter. - Mais z'est horrible, za ! Mais de toute fazon ze zuis zûr que Tatie Pad n'en fera qu'une bouchée !

    Moi. - Puisses-tu avoir raison... le problème est que les terentateks sont immunisés contre tout pouvoir de la Force. Même pour Pad, c'est un gros morceau... Eckmül, va sonner l'alarme et décrète l'état d'urgence ! Que toutes les entrées et les sorties soient scellées.

    Eckmül. - Alerte du plus haut niveau, oui. C'est ce que Maître Pad avait demandé.

    Moi. - Je ne veux plus un seul padawan hors de l'Académie pendant que je pars à la recherche de ma sœur !

    Dexter. - Et moi ? Et moi ? Je ne laizze pas Tatie Pad toute zeule !

    Eckmül. - Pas plus que moi !

    Moi. - (soupir)... Bon... de toute façon j'avais besoin de volontaires... je pense que vous ferez l'affaire. Sonnez l'alarme et rejoignez-moi hors de l'Académie avec des médipacs avant que les portes soient closes.

    Quelques minutes plus tard je m'enfonçais dans la jungle suivi par le jeune Bith et le jeune Besalisk.

    Eckmül. - Maître Kaarde... avez-vous un plan pour agir contre le terentatek ?

    Moi. - L'objectif prioritaire n'est pas d'occire la créature mais de secourir Pad, autrement Vivacy risque de me jeter dans un volcan, enfin bref...

    Dexter. - Euuuh, pardon mais comment ze combat, moi ? Ze veux bien zauver tatie Pad mais ze n'ai pas de zabre laser !

    Moi. - Vous n'aurez pas à le faire. Ayant la plus forte aura dans la Force c'est moi qui me chargerai de détourner l'attention du terentatek. Votre rôle sera d'aider Pad à regagner l'Académie indemne. Dexter, pour te défendre tu devras apprendre à utiliser la télékinésie sur le tas.

    Dexter. - Comment ze fais ?

    Moi. - Il faut te concentrer. Plus l'objet à déplacer est volumineux et plus forte est la concentration requise. Aussi je te recommande de t'entraîner sur de petits objets. Pendant qu'Eckmül nous guide jusqu'au site de l'attaque je veux que tu tente de déplacer chaque objet que je te désignerai en chemin. Attention, je veux aussi que tu me décrive avec précision ce que tu ressens à chaque tentative ! Commence donc avec cette brindille, par terre.



    Entrainement Classique 1 : Lévitation, Télékinésie :
    Sert à faire léviter et bouger des objets par la simple force de l’esprit.
    Les choses déplacées doivent être à portée de vue et immobile à la base.
    Vitesse de déplacement : 2m/s

    • Soulever Max 100 kilos.
    • Faire léviter 1 objet ou 1 personne en même temps.
    • Soulever Max 1 tonne.
    • Faire léviter plusieurs objets ou personnes en même temps.
    • Faire léviter son sabre laser pour attaquer à distance.
    • Soulever Max 100 tonnes.
    • Faire léviter plusieurs objets ou personnes en même temps.
    • Faire léviter son sabre laser pour attaquer à distance.
    • Aider à la propulsion d’un vaisseau.
    • Doubler la vitesse de déplacement d’un objet.



    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 22-01-2015 11:51

    mercredi 21 janvier 2015 - 22:13 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Star Wars IX

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide