Pouvoirs de la Force saison 6 (page 3)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    9303 Crédits Modo

    Galen - Entraînement classique : Sentir la vie.

    Ma maîtrise des sens de la Force arrivera bientôt à son terme car c'est avec confiance et souplesse que je vais "sentir la vie". Après avoir ressenti le danger dans une partie de la forêt de Yavin IV puis la Force elle-même et ses connexions dans la salle de classe des PDF, je décide de passer à cette nouvelle et dernière étape pour compléter mes sens de Jedi.

    Je commence donc mon exercice dès l'aube, au moment où la majorité des membres de l'Académie ne sont pas encore réveillés (excepté les Maîtres). Je sortis du temple massassi quelques minutes après mon encas matinal à la Salle Commune, et me dirige tranquillement vers l'orée de la jungle yavinienne. R1-P7, mon fidèle compagnon astromech, me suit de près et réagit de manière inquiète en me voyant me diriger vers la jungle.

    R1 (inquiet) : - Bwiiwiih !

    Moi : - Tout va bien R1. Je ne vais pas entièrement dans la jungle, je m'installe juste devant la limite. Tu n'as rien à craindre.

    R1 émet un son désignant un soupir et me rejoint en bas des marches de l'Académie. Nous continuons notre bout de chemin vers la forêt côte à côte puis nous arrêtons à quelques décimètres de l'orée. D'abord planté comme un poteau devant la forêt, j'observe et entend les mélodies de la faune et de la nature en éveil ; seuls le murmure du vent entre les branches et les fougères et le sifflement des oiseaux se fait entendre, pourtant j'entends aussi R1 qui émet des sons lents d'angoisse. Ensuite, je m'échauffe un peu le corps... avant de faire un arbre-droit avec les pieds au ciel. Comme tout mon exercice avec le lien de Force, je réduis mon poids et la pesanteur de la lune pour rester dans cette position longtemps. Mon corps bien positionné, je me concentre sur mon objectif et fait le vide en moi. Je dois déceler la vie qui se trouve autour de moi, la sertir et la reconnaître. Ma concentration vient toute seule et je m'harmonise avec la Force. Aussitôt, je vois mon corps de l'intérieur, une douce lumière éclairant constamment mon être. La lumière de la vie. Derrière mes paupières fermées, l'obscurité totale laisse place à une vision nocturne du milieu où je me trouve. Tout est d'une nuance de gris, les arbres, le sol, le temple derrière moi ainsi le ciel. Et dans tout ce paysage grisé, je perçois des tâches blanches lumineuses se déplacer dans le paysage, quelques-unes petites et d'autres de taille moyennes ; on dirait des formes lumineuses, presque des fantômes, mais je comprends qu'il s'agit de la trace de vie des animaux. Je tourne mentalement ma tête vers R1 et découvre que cette "trace" n'est pas présente chez lui, un droïde n'est pas un être vivant. Du côté de l'Académie, je perçois les mêmes formes se déplacer. Je renforce ma concentration et je réussis à distinguer les formes de vie présentes : je reconnais les traces de vie de mon maître Aynor, de Kaarde, de Tyria, de Kinsa et celle d'Eckmül. Je ressens peu à peu leurs connexions avec la Force et décide de partager la mienne. Ma perception devient de plus en plus accrue : de par mes connexions, je ressens leurs émotions et leurs douleurs. J'arrive à sentir les pulsations de leur vie, des ondes invisibles émanant d'eux.

    La vie est présente partout sur Yavin IV. Elle est omniprésente dans la galaxie, mais je ne peux pas la sentir dans son intégralité. Le fait que je vois et ressens l'énergie vitale de mes camarades me permet de sentir la vie dans une partie. Je l'accepte en moi et fusionne avec elle, je me remplis d'une énergie neuve. Dès la fusion terminée, je réouvre les yeux et reprends place dans le monde physique. Je me redresse sur mes pieds et, accompagné de R1, qui ne m'avait pas quitté d'une semelle, je rentre dans le bâtiment pour aller voir mon maître.


    samedi 12 mars 2016 - 17:49 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10857 Crédits Modo

    Kinsa : Ecoute de Force

    Comme tous les jours, je me réveille à l'aube, cette fois avec l'intention de faire un entraînement basique, que j'ai, je l'avoue, quelque peu négligé lors de ma formation : l'écoute de Force. Ce pouvoir permet d'amplifier mon ouïe grâce à la Force, ce qui devrait être très utile en mission. Je pense aux opérations de repérage notamment.

    Hier, en étudiant à la bibliothèque, j'ai découvert un exercice que les Jedi utilisaient pour s'entraîner à l'écoute de Force : programmer un droïde d'entraînement pour qu'il s'éloigne d'un mètre par minute, tandis que le Jedi est en méditation mobile. Je m'étais promis de mettre cela en application le lendemain.

    Je trouve une salle de méditation vide et déniche un droïde d'entraînement que je programme comme indiqué sur le vieux manuel. Puis, je me pose au centre de la pièce en position de méditation. Mes yeux se ferment naturellement et ma respiration se fait aussitôt plus calme. L'aube est le moment idéal pour cet exercice : l'Académie est calme et silencieuse. Je perçois nettement le bourdonnement de la sphère. La Force m'envahit comme à chaque fois et je me sens plus sereine. Omniprésente, elle me permet, si j'y plonge, de percevoir des choses éloignées. Je me concentre sur mon audition, ayant bloqué la vue en fermant les yeux. À part la sphère, ma respiration est le seul bruit que j'entends. Je ressens la Force comme un cocon apaisant. Parfois, le bourdonnement faiblit, mais il reste en général constant. Ma concentration est intense, je dois me centrer sur la sphère et seulement sur elle pour pouvoir toujours perçevoir son bourdonnement. Je me demande même si je le l'ai pas mal programmée et si elle ne fait pas du surplace, tout compte fait. Pourtant, je résiste à l'envie d'ouvrir les yeux et attends que la sonnerie que j'ai programmée pour vingt minutes sonne.

    Soudain, je n'entends plus de bourdonnement. J'ouvre les yeux. Qu'est-il arrivé ? Je me lève précipitamment et parcours les quinze mètres que la sphère a dû faire. Je la retrouve aux pieds d'un Fieal dépité et honteux.

    Fieal : Désolé... J'ai heurté ce droïde, pas fait exprès !
    Moi : Je m'en doute bien, ce n'est pas grave.

    Je me baisse pour ramasser le droïde d'entraînement qui s'est apparemment désactivé avec le choc. En tout cas je suis contente d'avoir réussi mon exercice ; je me sens comme une padawan qui a appris quelque chose. Puis, je cherche un maître pour valider l'entraînement, pas facile à cette heure matinale !

    Ce message a été modifié par Kinsa-Talik le dimanche 13 mars 2016 - 20:33

    dimanche 13 mars 2016 - 08:53 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16897 Crédits Modo

    Zadyssa et Tareyu - Empathie de Force (entraînement en duo)

    Il y avait peu de choses aussi gratifiantes que de voir deux padawans travaillant main dans la main. Et pour un entraînement aussi émotionnellement éprouvant que l'empathie de Force il valait mieux être deux.
    J'allais à la rencontre des deux padawans qui se remettaient tout juste de leurs émotions. Ils purent me faire un résumé détaillé de leur expérience.

    Moi. - Eh bien ! Pour une première fois, c'est très réussi.
    Zadyssa. - Oui mais... ce n'était pas vraiment agréable.
    Tareyu. - Comment faire pour se protéger ? Ce doit être incroyablement éprouvant de ressentir les émotions de tout le monde !
    Zadyssa. - Oui, je n'ose pas imaginer comment ce serait au milieu d'une foule ! Ou sur une planète comme Coruscant !
    Moi. - Il faudra que vous vous habituiez à vous fixer des limites, voir des barrières dans vos propres émotions. Mais surtout vous devrez vous souvenir du premier précepte du Code.
    Tareyu. - "Il n'y a pas d'émotions, il n'y a que la paix."
    Moi. - Voilà ! Plus vous serez en paix avec vous-même, mieux vous pourrez encaisser ce genre de chocs... Mais vous n'avez pas à avoir honte ou peur. La principale chose que je retire de votre entraînement c'est que vous avez été là l'un pour l'autre. Continuez ainsi, je suis fier de vous !

    Excellent entraînement en binôme ! Vous avez bien travaillé ensemble pour faire vos posts, on dirait.
    Entraînement validé pour tout les deux !

    -----------------

    Alicia - Art du mouvement (entraînement n°1)

    Le droïde du parcours d'obstacle venait de me rapporter les données de la padawan Alicia Sand. Je m'empressai alors de rejoindre la principale intéressée sur place. Elle se remettait encore de son premier passage, allongée dans l'herbe.

    Moi. - Alicia ?
    Alicia. - Oui ? Oh, bonjour Maître Kaarde !
    Moi. - Le droïde vient de me rapporter tes données. Tout d'abord toutes mes félicitations pour t'être spontanément mise à l'entraînement. Étant donné tes excellentes performances sur le parcours, je suppose que tu as déjà une très bonne condition physique ?
    Alicia. - Euh, oui. J'ai grandi sur Tatooine puis j'ai fréquenté une très bonne école sur Coruscant.
    Moi. - Bien. Mais sais-tu que tu peux encore améliorer des performances grâce à la Force ? C'est le but de l'exercice.
    Alicia. - Comment dois-je faire ?
    Moi. - Ouvre-toi à la Force et laisse-la couler en toi. Tu auras toujours le contrôle de ton corps, mais la Force améliorera sensiblement tes performances physiques et tes réflexes sans que tu t'en rende compte. Prête à tenter, le coup ?
    Alicia. - Oui.
    Moi. - De mon côté je reste pour t'observer. Je pourrais comparer les résultats de ton deuxième essai avec les données du premier.

    L'exercice n'est pas encore validé, mais ne te décourage pas ! Tu écris très bien, profites-en pour écrire ton deuxième essai dans ton prochain post en prenant soin de décrire ton ouverture à al Force et comment elle t'aide à réussir le parcours d'obstacles.

    -----------------

    Lysandre et Fieal - Télékinésie (entraînement en duo)

    Décidément la nouvelle génération de padawans aimait travailler en binômes ! Je n'allais certainement pas m'en plaindre et les décourager.
    Suite à l'appel des deux padawans, j'accourais à leur rencontre et les trouvait débordant de satisfaction et de confiance en eux. Ils me racontèrent tout dans le détail.

    Moi. - Ainsi, cet exercice t'a permis de prendre conscience de ton lien avec la Force, Fieal ? C'est plutôt une bonne chose.
    Fieal. - Oui, jusqu'ici je n'avais pas vraiment idée de pourquoi la Force m'avait amené ici, ni de ce qu'elle pouvait m'aider à accomplir.
    Moi. - Et toi, Lysandre ? Visiblement l'expérience t'a aussi réussi.
    Lysandre. - Disons que maintenant que j'ai vu que je pouvais amener cette pierre dans ma main par la seule force de ma volonté, je me sens prêt à soulever des montagnes.
    Moi. - Haha, je ne doute pas que vous y parviendrez un jour. Faites attention tout de même à ne pas vous reposer sur vos succès d'aujourd'hui. Sans être pessimiste, il faut être prêt à accepter l'échec. C'est quelque chose à quoi nous faisons tous face à un moment ou à un autre. Continuez ainsi et ne relâchez pas vos efforts ! La route est encore longue.

    Entraînement validé ! N'hésitez pas à renouveler l'expérience et à retravailler ensemble. Darkknight, je pense que tu peux apporter plus de détails quand tu écris sur l'usage de la Force pendant un entraînement.

    -----------------


    Ilan - Télékinésie (entraînement n°1)

    Moi. - Bonjour Ilan, ravi de te rencontrer. C'est ton premier entraînement à l'Académie ?
    Ilan. - Oui, en effet. J'ai voulu commencer par la télékinésie.
    Moi. - Raconte-moi comment tu as procédé.

    Ilan me fit un topo de son entraînement, n'oubliant pas d'inclure la participation de Akky, son compagnon animal.

    Moi. - Eh bien, pour un premier entraînement, tu as su y mettre le temps et les efforts ! Félicitations ! Et à Akky aussi, pour l'aide qu'il t'a apporté.
    Ilan. - Akky n'a pas fait grand chose, en fait. Je me suis surtout amusé avec lui.
    Moi. - Il a fait plus que tu le crois, je peux te l'assurer. Il t'a aidé à changer cet entraînement en jeu, ce qui t'a permis de prendre davantage de plaisir à l'exercice. C'est pour ça que ta maîtrise de la télékinésie s'est accrue quand tu t'es détendu et que tu as commencé à jouer avec les sphères.
    Ilan. - Tu entends ça, Akky ? On saura bien faire de toi un grand Maître Jedi !

    Entraînement validé ! Très bonne écriture et très bonnes idées. Continues ainsi !

    -----------------

    Galen - Sentir la vie

    Alors que je sortais du Temple, je croisai Galen suivi de son inséparable R1.

    Galen. - Maître Kaarde ? Vous n'avez pas vu Maître Aynor quelque part ?
    Moi. - Elle est actuellement occupée, mais je peux peut-être t'aider. De quoi s'agit-il ?
    Galen. - Je viens de m'entraîner à ressentir la vie.
    Moi. - Raconte-moi ça.

    Et ainsi Galen me compta sa première et impressionnante expérimentation du pouvoir de Sens de la Vie.

    Galen. - C'était impressionnant, sentir toute cette vie foisonnante ! Yavin IV est un endroit idéal pour s'entraîner aux voies de la Forces. Je suis étonné de ne pas avoir été submergé par tant d'information au moment où je m'ouvrait à cette technique.
    Moi. - C'est très simple. On crée beaucoup plus facilement de liens dans la Force vers des êtres envers qui nous avons une affinité. C'est pour cela que tu as su discerner la présence de ton maître, la mienne, et celles des autres occupants de l'Académie avant d'en ressentir des milliards d'autres. Ce genre de connexion est très utile pour faire le tri au milieu de tant d'information.
    Galen. - Cette expérience m'a aussi empli d'une énergie nouvelle. J'avais plus foi en la Force que jamais.
    Moi. - Hé oui, c'est un pouvoir doublement utile, puisqu'il nous rend humble et nous rappelle à quel point la vie et la Force sont inter-dépendants. C'est une technique que les Seigneurs Sith sont incapables d'appréhender, étant donné le peu de valeur qu'ils accordent aux autres vies que les leurs. N'hésite pas à partager cette expérience avec ton maître, lorsque tu la reverra.
    Galen. - Je n'y manquerai pas !

    Entraînement validé ! Excellent travail, comme toujours.

    -----------------


    Kinsa - Écoute de Force

    Décidément tout le monde était très matinal, dans cette Académie ! De très bonne heure je me retrouvai assailli par une Kinsa tout excitée !

    Kinsa. - J'ai réussi ! J'ai réussi !
    Moi. - Euh, quoi ? Quoi donc ?

    Elle me présenta fièrement un droïde sphère et m'expliqua rapidement ce qu'elle venait d'accomplir.

    Moi. - Je vois... Très intéressante, cette méthode d'entraînement. Il faudrait qu'on programme d'autres droïdes comme celui-ci. Et tu dis que tu as perçu l'arrêt de son bourdonnement à une distance de quinze mètres ?
    Kinsa. - Tout-à-fait ! S'il n'avait pas heurté Fieal ça aurait pu durer encore longtemps.
    Moi. - Impressionnant, déjà que tu aies su rester focalisée sur le son de ce seul droïde malgré tout le bruit environnant, et ensuite que tu aies su maintenir une telle concentration pendant quinze minutes sans arrêt. Voilà une technique qui pourra t'être très utile à l'avenir, avec toutefois un petit inconvénient.
    Kinsa. - Quel inconvénient ?
    Moi. - Pour bien entendre avec la Force et tes seules oreilles tu devras ôter ton casque mandalorien à chaque fois.

    Entraînement validé ! Ça fait plaisir de te voir te perfectionner encore !


    mercredi 16 mars 2016 - 17:56 Modification Admin Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7120 Crédits

    Zadyssa, entraînement n°6 : Écoute de Force

    Après une bonne semaine de repos, je décidai de reprendre les entraînements et cette fois-ci, je souhaitai faire l'Écoute de Force. Je me demandais déjà ce que ça donnerait. Est-ce que j'aurais l'impression d'entendre plus fort si le bruit était proche de moi ? Entendrai-je tout normalement si cette fois l'origine du bruit était à bonne distance ? J'avais hâte de réussir l'exercice pour l'apprendre !

    Je me dirigeai vers la lisière de la jungle en me disant qu'au vus du nombre de prédateur présent dans cette dernière, je devrais en entendre. De plus, l'Académie serait assez proche et je pourrais peut-être également discerner des bruits venant du bâtiment. Ainsi, j'aurais donc un travail supplémentaire qui serait de faire la différence entre deux bruits venant de part et d'autre de moi.

    Décidée, je m'assis en tailleur et me mis à méditer pour avoir une meilleure concentration et une bonne connexion avec la Force. Je fermai les yeux. Petit à petit, ma respiration se fit plus régulière. Je sentais le vent me fouetter le visage, je ressentais la Force me parcourir et surtout, j'entendais ma respiration ainsi que celui du vent sur l'herbe. J'optai déjà pour une première approche de l'exercice et essayai de me concentrer et sur ma respiration et sur le vent. Je me laissai aller, bercée par ces bruits et je me rendis compte que cette approche était assez simple : les deux bruits étaient différents. L'un me donnait l'impression qu'il s'agissait d'une vague ou d'un frottement et l'autre d'un tambour.

    Ce premier exercice me permit également de discerner les éléments me permettant d'écouter. Ce qui permettait d'amplifier le son était le pavillon et le conduit auditif externe. Toutefois, si je les dopais, je devais faire de même pour le tympan afin que ce dernier ne soit pas trop agressé par les bruits que j'allais amplifier. Comme je ne savais pas comment l'Écoute de Force allait réagir sur mon oreille, je ne comptais pas prendre de risque. Après mûre réflexion, je décidai également de doper les autres éléments composant l'oreille.

    Enfin, je pus commencer l'exercice. En prenant soin de ne pas briser ma concentration sur mes oreilles, je portai mon attention sur les bruits extérieurs en tentant tant bien que de mal d'oublier les battements de mon cœur. Peu à peu, je sentais que ma perception extérieur changeait. Je découvris de nouveaux sons tel que les battements des ailes d'un insecte qui me tournait autour. Étonnée par l'efficacité de ce pouvoir, je faillis perdre ma concentration mais la retins juste à temps. Je ne comptais pas quitter ce nouveau monde de suite.

    J'élargis ma concentration pour entendre les bruits venant de plus loin. J'eus beaucoup de difficulté pour me concentrer uniquement sur ceux-ci et non sur les sons proches. Après une bonne dizaine de minutes d'effort, je parvins enfin à me concentrer sur les autres bruits. Je pus entendre le frottement des feuilles les unes contre les autres, des bruits de pas et bien d'autres que je ne saurais décrire. Soudain, j'entendis un bruit qui semblait venir de l'Académie. Je portai mon attention dessus et pus deviner des paroles. Toutefois, je n'en compris pas le sens. À mon grand étonnement, j'entendais toujours les bruits venant de la jungle et je décidai de me laisser porter par ces sons.

    Une vingtaine de minutes s'écoula avant que je ne sente ma concentration faillir. Lentement, je réduisis le dopage pour éviter d'avoir un changement trop brusque entre une incroyable ouï et une entente normal. 

    Je rouvris les yeux et esquissai un sourire en repensant à cet exercice fort intéressant. Puis, j’appelai un maître via comlink et attendit impatiemment sa venue car je me demandais tout de même si j'avais utilisé la bonne démarche.

    mercredi 23 mars 2016 - 13:43 Modification Admin Permalien

  • Avatar R2D2

    R2D2

    1065 Crédits


    Ilan, entraînement n°2 : Vitesse.


    Après une semaine sans exercice aux pouvoirs de la Force, je décide d'aller m'exercer à la vitesse. Je me levai de bonne heure et j'allai prendre mon petit déjeuner une fois que je m'étais douché et habillé. Une fois ceci fait, je me mis en route à l'extérieur de l'Académie près de la salle dédié aux pouvoir. J'avais amené Akky pour qu'il puisse s'entraîner avec moi. Ce dernier boudait sans arrêt car je l'avais paré son attaque sur R3P4 et alors, il s'était mis à me faire la tête. Il alla même voir Zadyssa. Il avait quand même accepté de me suivre et ça m'avait fait plaisir.

    Après m'être échauffé les divers parties du corps, je me préparai à faire des tours autours de l'Académie. Je demandai à Akky s'il voulait bien participer à mon entraînement et j'eus la joie de constater qu'il était d'accord. Nous commençâmes à courir et je fis attention à mon allure si je ne veux pas être crevé à la fin de la journée. Je sentais la joie d'Akky reprendre vie et il commença à me doubler ou c'était juste moi qui commençai à fatiguer. Je sentais ma respiration s'atténuer et mes jambes fatiguer mais je n'abandonnai pas si je n'avais pas essayé. Akky avait pris une longueur d'avance et je me souvenus de ce que m'avait dit maître Kaarde :

    -" Il a fait plus que tu le crois, je peux te l'assurer. Il t'a aidé à rnchanger cet entraînement en jeu, ce qui t'a permis de prendre davantage rnde plaisir à l'exercice."

    Ses pensées revinrent dans ma mémoires et je commençai à accélérer. Je me concentrai et m'ouvris à la Force. Je la sentais me parcourir dans tout mes organes, la recracher avec l'air et la respirer. Je me concentrai sur mes jambes en demandant à la Force de bien vouloir donner de l’énergie à mes jambes. Une fois dit, Une fois fait, je sentis que accélérais et lorsque je voulus regarder mes jambes une seconde ou deux avec l’espoir de ne pas me prendre de personne ou le mur lui-même. Je vis mes jambes bouger à toute allure et je me dis dans ma tête :

    Moi ( pensée ): Alléluia.

    Je sentis que mes jambes et mon corps entier épuisait toutes ses ressources disparaître petit à petit.

    Moi ( pensée ): Aller mes jambes, portez-moi encore un petit peu. #LePeuplePerduChapitre2.

    Lorsque je regardai devant, je vis un mur enragé devant moi car il voulait que je m’aplatisse sur lui. Je l'esquivai de justesse et je rejoignis Akky qui lui aussi était épuisé. Nous vîmes notre départ. Akky se mit à accélérer jusqu'à mettre un ou deux mètres d’écart et je compris ce qu'il voulait faire.

    Moi: Tu vas voir, c'est moi qui vais gagner cette course.

    Je me mis aussitôt à accélérer et je rattrapai aussitôt Akky qui s’efforçait de garder ses distances. Il ne restait que cent ou deux cents mètres et c'était la fin de la course.  Je me mis à accélérer jusqu'à dépasser Akky de dix centimètre. Il ne restait que dix ou vingt mètres  et le premier était arrivé. Akky était derrière et il ne restait que cinq mètres. J'avais placé une caméra qui filmait au ralentit et un détecteur de vitesse pour comparer nos vitesses. Au dernier moment, je vis Akky revenir à mon niveau et nous passâmes la "ligne d'arrivé". Lorsque nous regardâmes les résultats et nous vîmes que nous étions à égalité. J'avais hâte de voir notre vitesse enregistrer par le détecteur. Nous avions atteins les trente kilomètres  heures et nous nous reposâmes sur l'herbe fraîchement arrosé par la rosé du matin. Nous étions essoufflé et je pris la parole pour m'excuser d'avoir protégé R3P4.

    Moi: Akky, je tenais à m'excuser à la salle commune hier. Si j'ai protégé R3P4 c'est pas parce que je ne t'aime pas, mais car j'ai passé beaucoup de temps dessus. Tu te rappelles sur Haruun Kal lorsque je réparais des droïdes avec Guly Verd? Il me remerciais beaucoup de les avoirs remis en état de marche. Ce n'ai pas parce que R3P4 m'apprécie que je ne t'aime plus et que tu dois te mettre dans tout ces états. Tu sais, nous allons peut-être bientôt revenir sur notre planète natal et revoir nos familles ? Ce serai génial mais nous devons encore patienter. Alors, je voudrais te dire que tu seras toujours mon chien Akk adorée et que je ne t'abandonnerai jamais. Voilà, je t'ai tout dit.

    Une fois que j'eus finis mon long discourt, Akky vint me faire des caresses en signe de réconciliation.

    Nous appelâmes un maître via ComLink pour qu'il puisse valider notre exercice.

    Ce message a été modifié par IlanVinord le mercredi 23 mars 2016 - 16:16

    mercredi 23 mars 2016 - 16:14 Modification Admin Permalien

  • Avatar darkknight

    darkknight

    2931 Crédits

     Lysandre Entrainement 2: La vitesse:


    Aujourd’hui je suis bien décidé à faire un pouvoir de la Force sur la vitesse car cela fait bientôt une semaine que je n’ai rien fait à part aller à la salle commune donc je demande à R3 de venir avec moi histoire que j’approfondisse mes vagues connaissances sur le langage droïde.rnDonc on parle de tout et de rien mais je commence une fois arriver derrière l’académie à faire un tour de l’académie pour m’échauffer. Je cours à ma vitesse maximale en espérant après l’augmenter par trois.rnEnsuite je me pose avec impatience mais je ne sens rien. Je me concentre et ressens la Force en moi donc je cours à nouveau.

    rnJe cours, je cours, je cours à en perdre haleine mais je continue, je ne sens pas un grand changement dans mon corps si ce n’est que je sens mes jambes plus puissantes alors pendant que je cours, je fais encore une fois appel à la Force pour aller plus vite. Mais je n’y arrive pas. Donc je retourne en marchant à mon point de départ et je trouve Ilan allongé par terre.rn

    Moi : Et debout paresseux on fait l’entraînement ensemble ?rn

    Ilan : Mouais je l’ai déjà fait mais on peut faire une course si tu veux.

    rnMoi : Ok.

    rnJe médite encore un peu avant de me relever et de me mettre sur la ligne de départ. Alors Akky crie trois fois et on s’élance. Ilan prend rapidement la tête mais je le suis de peu. Je souris en entendant R3 et Akky commenter la course. Mais je perds de la vitesse donc je me concentre encore un peu et la Force m’envahit, je profite de ce fluide apaisant l’espace de quelques secondes et je repars emplit d’une énergie nouvelle je remonte la distance qui nous sépare à une vitesse fulgurante et j’ai quasiment l’impression de voler. Alors j’entends Ilan qui perd son souffle mais moi je continue de courir et dépasse bientôt Ilan jusqu’à l’arrivé où presque. Il me reste vingts mètres avant l’arrivé et là, je sens un vent parcourir mon cou, c’est Ilan qui progressivement me rattrape. Alors je mets toute la volonté du monde dans mes jambes et je fonce. Avec Ilan on arrive côte à côte mais je me lance une dernière fois et je remporte la course mais épuisé je m’écroule sur le sol. Akky viens me voir et R3P4 s’enquiert de mon êtat avec une longue série de bip sonores maos je me relève et refais le tour de l’académie en faisant plus appel à la Force et me concentrant d’avantage. Finalement à la fin j’arrive à battre mon record en augmentant ma vitesse par trois. Ilan m’applaudit et je lui rends son sourire qu’il me lance je sens encore la Force vibré en moi. C’est tellement magique cette sensation que je continue de courir après avoir appelé un maître via Comlink. R3P4 me suis mais à son allure donc j’ai eu le temps de faire deux tours alors qu’il n’en a fait qu’un…



    Ce message a été modifié par darkknight le jeudi 24 mars 2016 - 16:42

    mercredi 23 mars 2016 - 20:02 Modification Admin Permalien

  • Avatar Dexlander

    Dexlander

    299 Crédits

    Tareyu, entrainement n°7 : Ecoute de la Force.

    Cela fait un moment que je ne me suis pas entraîné, ma mission sur Lothal m'a offert quelques blessures donc je ne vais pas me la jouer physique aujourd'hui. L'écoute de la Force sera parfait, de plus ça me permettra peut être de mieux supporter le langage de ces maudits droïdes astro. Je reste dans le parc de l'académie mais au plus près de la jungle, je me positionne en tailleur sur un rocher, observant les alentours. C'est le calme plat, enfin le calme d'une jungle quoi, quelques cries d'oiseaux et des battements d'ailes d'insectes. 

    Le moment est venu de s'y mettre, je ferme les yeux pour établir une connexion avec la Force et accentuer ma concentration. Au bout d'une minute ou deux je perçois beaucoup de sons, trop confus pour en trouver la source. Je décide donc de les isoler au mieux en commençant par celui que je perçois le mieux. Un crie d'oiseau semble plus distinct que le reste, cependant ne connaissant pas la faune de cette planète je serai incapable de dire de quelle espèce il s'agit. Je perçois également d'autres petits cris similaire, plus faibles. Je tend l'oreille et parviens petit à petit à en découvrir la source. Je rouvre les yeux, saisis ma père de jumelle et observe la direction d'où je pense que proviennent les cris. J'observe attentivement et découvre un oiseau qui nourrit ses petits dans un nid. 

    Je reprend l’exercice et cette fois si je parviens mieux à isoler les sons. Je perçois des bruits de choc comme si quelqu'un frapper sur quelque chose, mais je perd la source du sons quand un rugissement vint me bourdonner dans les oreilles.  Surpris je ré-ouvre les yeux et perd ma concentration. Certainement un prédateur au loin. Mince je ne dois pas me laisser surprendre, j'y retourne. J'entend toujours ce bruits de choc qui domine les autres sons, je me concentre dessus et l'isole du reste. Petit à petit le sons s'amplifie, il devient plus précis et plus net. C'es comme si la Force me murmurait à l'oreille. Je perçois d'avantage de sons autour de ce bruit de choc que je pense être deux sabres qui se croisent. En effet les respirations accélérer que j'entend également viennent confirmer mes dires. Deux padawans s’entraînent au sabre dans le parc. 

    Je ressens la fatigue qui grandit en moi, j'ai dû faire preuve d'une grande concentration pour percevoir tout ces sons. Je me relève et vois mon professeur au loin qui s'avance en ma direction. Ca tombe bien j'ai quelques questions à lui poser, comme "est ce plus simple de percevoir un sons si a déjà un visuel sur ce qu'on veut entendre ?" ou "quelle est la distance moyenne d'écoute ?". Peut être que si il me parle de là où il est j'arriverai à l'entendre... Idiots que tu es Tareyu, tu es juste un apprenti, descend de ton rocher... Et au sens propre je descend de mon rocher pour rejoindre le Maitre Jedi. 

    jeudi 24 mars 2016 - 11:56 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10857 Crédits Modo

    Kinsa : Empathie

    Je sors de mon entraînement d'écoute de Force ravie, et décide de poursuivre cette matinée d'exercices. Je passe en revue la liste de pouvoirs que je n'ai pas encore pratiqués "officiellement" et me fixe sur l'empathie de Force. Bien que j'en maîtrise l'aspect général, chez mes proches notamment, je ne l'ai jamais fait de façon académique. Justement je croise Galen qui revient de la lisière de la jungle. Je le salue d'un bref hochement de tête.

    Moi : Bonjour Galen !
    Galen : Bonjour Kinsa ! Ça va ?
    Moi : Très bien, merci. Qu'est-ce que tu dirais de faire l'empathie de Force avec moi ? Je cherche un partenaire !
    Galen : Pourquoi pas, après tout ?

    Ainsi, nous nous dirigeons vers les jardins, et nous nous asseyons sur le rebord d'une fontaine. Je ferme les yeux, et m'immerge dans la Force, ne me fiant qu'à elle. Je perçois presque aussitôt des présences réconfortantes, unes plus que les autres, et me concentre sur l'aura de Galen. La première chose que je peux sentir sont des ondes amicales. Je laisse ensuite ses sentiments m'envahir. Un doute profond provenant de mon camarade me frappe. Je suis surprise. Galen a toujours paru si assuré...serais-ce pour cacher ce doute ? Pourtant, je trouve qu'il n'a aucune raison de douter. C'est un des travailleurs les plus acharnés que je connaisse, et il est très doué. Mais hors de question que je lui dise ça ! Il pourrait attraper la grosse tête. Je secoue la tête : je commence à me perdre en considérations inutiles.

    Puis je suis assaillie par un autre sentiment, plus positif : la fierté. La fierté d'avoir été choisi pour avoir la responsabilité de la salle commune ! Je vois presque cette pièce si importante de l'Académie apparaître dans mon esprit. J'esquisse un sourire. C'est ce que ressentais quand j'avais été nommée responsable de l'Académie.

    C'est alors qu'une vague plus forte d'émotions arrive. Plus forte, plus mitigée, plus difficile à comprendre. Je vois l'image d'une jeune Twi'lek inconnue à la peau rouge qui s'impose à mon esprit, accompagnée de sentiments contradictoires. Je perçois une certaine affection, mais aussi de la tristesse. Puis, tout s'évanouit. Je mets quelques secondes avant de me rendre compte que Galen vient de me barrer l'accès à ses émotions. N'osant pas insister davantage, je me retire lentement et ouvre les yeux. Hésitante, je demande :

    Moi : Excuse-moi si je suis indiscrète, mais...qui est cette jeune Twi'lek rouge ? Je ne l'ai jamais vue...

    Ce message a été modifié par Kinsa-Talik le samedi 26 mars 2016 - 08:50

    vendredi 25 mars 2016 - 21:56 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    9303 Crédits Modo

    Galen - Entraînement à l'Empathie de Force (en duo avec Kinsa).

    Au moment où Kinsa vient de terminer sa tentative...

    Kinsa : - Excuse-moi si je suis indiscrète, mais... qui est cette jeune Twi'lek rouge ? Je ne l'ai jamais vue...

    Durant cet entraînement auquel j'ai accepté de participer, j'avais ouvert mon esprit à Kinsa qui recevait mes sentiments les plus forts, celles en tant que padawan responsable et celles qui nourrissent lentement le doute. Seulement, cette ouverture de mon esprit a été trop grande et ma camarade a réussi de percevoir mon émotion la plus forte et la plus secrète. J'ai alors refermé aussitôt la vanne, de peur que cette émotion ne devienne trop lourde dans notre entraînement. Mais, ça n'a pas empêché Kinsa de me poser la question fatale.

    Devant son regard amical et interrogateur, je me sentis mal à l'aise et je détourna la tête pour regarder le sol, ou mes poings qui se refermaient sous la tension de mon angoisse. Je ne sais quoi lui répondre, je sens un énorme enclume peser dans ma tête et mon angoisse m'empêche de réfléchir. Je sens Kinsa porter encore son regard sur moi, dans l'attente d'une réponse. Et puis, en me rappelant que "Il n'y a pas d'émotions, il y a la paix", je relève lentement la tête pour scruter loin devant moi, sans croiser le visage de la twi'lek mandalorienne. Il est temps qu'elle connaisse la vérité.

    Moi : - C'est... c'est...

    Je doutes encore dans mes paroles. Je soupire un bon coup et je me lance.

    Moi : - Elle s'appelle Talon Darita, et c'est une jeune apprentie Sith. Enfin, je dirais plutôt une Jedi noire ; elle n'est entièrement influencée par le côté obscur. Je l'ai rencontré au cours de ma mission solo sur Tython, dans l'ancien Temple Jedi. Elle accompagnait un érudit fou, qui cherchait tout comme moi un précieux artéfact, et elle lui servait de garde du corps. Je me suis battu contre elle, ce combat entre elle et moi était juste avant pour savoir qui de nous deux survivrait ; entre apprentis, nous étions à niveau égale mais on s'est donné chacun du fil à retordre. Et c'est là, que j'ai ressenti de la peur en elle : la peur de mourir. Et mes soupçons se sont confirmés quand, une fois battue, elle m'a suppliée de ne pas la tuer.

    Kinsa : - Elle t'a suppliée ? Qu'est-ce que tu as fait ensuite ?

    Moi : - Je crois que c'était l'instant le plus dur que j'ai eu. Talon était une Jedi noire au service des Sith, elle n'a pas hésité une seule seconde à vouloir m'éliminer et pourtant... au moment où tu t'apprêtes à abattre ton sabre sur ton adversaire, tu es saisi par l'incertitude. J'ai vu dans le regard de Talon, une noirceur fragile et une part d'innocence encore pure ; elle n'était pas corrompue. Sous la colère, j'aurais pu la tuer. Mais... j'ai eu pitié d'elle. Pour la première fois, je sentais quelque chose que je n'avais jamais eu auparavant. Je l'ai laissé vivre. (Je marqua une pause.) Et si tu as vu en moi du chagrin, c'est parce que je n'ai pas réussi à lui donner ce qu'elle voulait de plus cher : la liberté.

    Je sentis alors la main de Kinsa sur mon épaule, comme pour faire passer un message qu'elle comprennait parfaitement ce que je ressentais. Je souris avec elle.

    Kinsa : - À ton tour maintenant. Utilise l'Empathie de Force.

    Je hocha la tête. Tous deux revenus en phase de concentration, je fais le vide en moi pour établir une parfaite connexion avec ma camarade. Je ressens tout d'un coup des brides d'émotions envahir mon esprit, des sensations viennent en moi et se transforment en émotions. Une première émotion m'apparaît : la confiance. Ce sentiment me fait voir de Kinsa une jeune twi'lek assurée par sa progression et son amélioration en tant que jeune Chevalier, qui pourrait l'amener à devenir une excellente Jedi à l'avenir. Je souris intérieurement, cette vision reflète parfaitement le potentiel de Kinsa. Pourtant, en avançant de plus en plus dans ses sentiments, j'entrevois l'onde de deux émotions en même temps : douleur et tristesse. Une image se forme devant moi (dans mon esprit), elle représente un homme adulte en armure mandalorienne : Ceno ! Il est de dos, une aura de colère l'entoure et puis il se retourne pour me faire face en disant "Tu n'as pas honoré ton peuple !" Bon sang, Ceno ! Mais qu'est-ce que tu racontes ? Pourquoi accuser Kinsa de cette horrible chose ? L'image se change et montre une scène floue, où je vois Kinsa, à la fois en colère et triste, face à un autre twi'lek, adulte et sévère ; Kinsan, son père. C'est là que je commences à comprendre que les deux sentiments envers Ceno et Kinsan sont les mêmes. Seulement, une soudaine vague de Force m'empêche d'avancer et je repars en arrière à vitesse grand V.

    Je sors de ma concentration et constate que, à côté de moi, Kinsa semble éssouflée. Ou je devrais dire terrifiée. Je passe mes deux bras au-dessus d'elle et sens qu'elle a voulu me barrer l'accès à ses dernières émotions, les plus douloureuses. En sachant qu'elle aurait le même comportement que moi avec l'évocation de Talon, je lui demande quand même.

    Moi : - Kinsa... je suis désolé de te demander ça, tu es en droit de refuser le débat. Mais j'aimerais comprendre un point important qui te tracasse autant que moi : Est-ce que tu te sens trahie par Ceno ou ton père ?


    Ce message a été modifié par galen-starkyler le samedi 26 mars 2016 - 21:38
    Ce message a été modifié par galen-starkyler le lundi 28 mars 2016 - 21:20

    samedi 26 mars 2016 - 09:54 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10857 Crédits Modo

    Kinsa – Empathie de Force en duo avec Galen (suite)

    Galen : Kinsa... je suis désolé de te demander ça, tu es en droit de refuser le débat. Mais j'aimerais comprendre un point important qui te tracasse autant que moi : Est-ce que tu te sens trahie par Ceno ou ton père ?

    Je suis assez gênée que Galen aie pu aller aussi loin dans mes sentiments, et qu'il les aie sentis. Et en même temps, je m'y attendais. Je savais que, en faisant l'empathie de Force, je m'exposais à voir révélés mes émotions les plus profondes. Je me dégage des bras de mon camarade et souffle un peu pour me remettre. L'expérience m'a secouée. Puis, je relève la tête et dis d'une voix qui se veut assurée.

    Moi : En effet, j'aurais le droit de refuser le débat. Mais tu m'as expliqué qui était Talon Darita. Je te dois donc la vérité.

    Je marque une pause. Galen me scrute avec attention, sa curiosité est perceptible. Je ne peux pas lui en vouloir, je suis pareille, sans doute. Enfin, je prends une grande inspiration et commence :

    Moi : Bien des gens pensent que je suis en colère contre mon père et Ceno. Il m'arrive de l'être, en effet, mais rarement. Qu'est-ce que tu as senti ou vu ?
    Galen : J'ai vu Ceno de dos, qui disait "Tu n'as pas honoré ton peuple". Puis j'ai vu ton père.
    Moi : En ce qui concerne mon père, je ne comprends pas sa décision, et je pense que je ne la comprendrai jamais. On peut dire qu'il a trahi les valeurs qu'il m'avait enseignées alors que j'étais toute jeune. Et puis il a commis des actes que je ne supporterais pas si c'était un autre...je suis trop sentimentale !
    Galen : Non ! Tu as raison. Tu as connu celui qu'il a été avant, tu le juges en toute connaissance de cause. C'est le meilleur à faire.

    Les mots de Galen me redonnent confiance. Il me reste encore un sentiment à expliquer...

    Moi : Quant à Ceno...oui, il a m'a trahi, d'une certaine manière. Je croyais profondément en lui, je pensais que rien ne pouvait l'atteindre. J'ai constaté mon erreur de la pire des manières (j'ai un sourire triste). Ces deux personnes ont pris un chemin différent du mien, et je me sens quelquefois coupable de ne pas avoir pu m'en empêcher. Je crois que j'aurais pu. Mais ce qui est fait est fait. J'ai choisi ma voie, et elle n'est pas aux côtés d'un maître obscur ni de Mand'alore.
    Galen : Je me disais bien que Ceno avait eu un comportement étrange ces derniers temps, mais de là à renier ses principes de Jedi pour ceux de Mand'alore, je ne sais plus quoi penser. Ceno était, comme toi, une personne importante de mon parcours. Depuis qu'il avait accueilli au sein de l'Académie, il était un second maître pour moi. Ah... Franchement, moi qui pensais que Ceno était incorruptible... le voilà devenu ce qu'il combattait.
    Moi : Nous voilà deux à avoir mal pensé...Merci de ton soutien, Galen. Et sache que tu pourras toujours compter sur moi.
    Galen : Toi aussi, tu pourras compter sur moi.

    Avec un léger sourire, je me lève et déclare :

    Moi : Bon, c'est pas tout, mais je crois qu'il serait temps d'appeler un maître pour qu'il valider notre entraînement ! Parce que c'est ce que c'était, à la base.

    dimanche 27 mars 2016 - 11:41 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

D23 2019

23 août 2019 - 25 août 2019

Ciné Concert Star Wars : Le Retour du Jedi

11 sept. 2019 - 14 sept. 2019

Comic Con Antwerp 2019

14 sept. 2019 - 15 sept. 2019

Japaniort 2019

28 sept. 2019 - 29 sept. 2019

Triple Force Friday

04 oct. 2019

Paris Manga et Sci-Fi Show 28ème édition

05 oct. 2019 - 06 oct. 2019

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide