Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar mimimontesinos

    mimimontesinos

    4540 Crédits

    Avant la descente sur Coruscant, il avait paru logique à la guildeuse et au jedi qu’il leur fallait faire un arrêt à l’armurerie avant d’aller se jeter dans la gueule du loup. Des fous oui, mais bien armés. A ce propos, Mimi fut étonné de la connaissance si pointue de Cenovii en termes de blaster. Non pas qu’elle jugea les jedis ignorants de ces choses, mais de son expérience des forceux elle en avait tiré qu’ils aimaient rarement cela, qu’ils désignaient par le mot « joujou ». S’il aimait donc les armes, il allait être servi !
    Au cœur de la Belle Naga se trouvait l’armurerie, un paradis pour tous les fous de la gachette. En plus de proposer un panel de flingue de tous les systèmes ou presque, on pouvait y trouver toutes sortes d’explosifs, d’armes de jet et de poing ou encore des pièces d’armures ou des jet-packs. Elle senti les yeux du jedi s’écarquiller, elle cru même voir une petite larme d’émotion couler lorsqu’il toucha du doigt la rangée de blaster lourd mandalorien avec un petit regard d’envie. C’était beau !

    La guildeuse se désintéressa du jedi pour se concentrer sur ce qu’elle prendrait avec elle. D’habitude elle n’aimait pas se charger, mais enfin on parlait de B7al, le seigneur Sith. Elle se rappelait que déjà, lorsqu’enfant elle étudiait au Temple Jedi, il la terrifiait. Elle s’en souvenait maintenant, parfois le soir les padawans se racontaient des histoires entre eux lorsque les Maîtres les pensaient couchés, et neuf fois sur dix le grand méchant prenait les airs d’un Sith cruel qui avait toujours un nom comme « Zaaaaaaal » ou « Saaaaaaal » ou « Taaaaaaal ».

    Mimi jeta un regard à Cenovii qui s’équipait rapidement et judicieusement, jaugeant les blasters, leurs poids, leur maniabilité. Il avait choisi un RPD-22, et un blaster lourd mandalorien.
    « De bons choix… » pensa la guildeuse. En plus des différentes virbo-lames qu’elle portait bien cachées sur l’ensemble de son corps, ainsi que son DL-22 modifié, elle porta son choix sur un DL-44 ainsi qu’un blaster lourd mandalorien. Lorsqu’elle saisit ce dernier, elle s’arrêta en plein geste. Ne serait-il pas plus prudent qu’elle revêtît sa propre armure madalorienne ? Elle décida d’en demander son avis au jedi, après tout il en était plus coutumier qu’elle.

    Cenovii : Le problème c’est que le beskargam est conducteur. Crois moi, j’en ai fait les frais et étrangement les éclairs de Force est une des techniques favorites des Siths.

    La réflexion du forceux n’était pas bête. Mimi décida néanmoins de se changer pour se vêtir de manière plus approprié au combat et entra d’un pas décidé vers une partie plus renfoncée de l’armurerie. Voyant la guildeuse disparaître d’un pas aussi assuré, le jedi dû penser qu’elle se rendait dans une autre salle et la suivit d’un pas innocent et aussi lest qu’il le pouvait ainsi nouvellement armé. Lorsqu’il tourna au coin où il avait vu la guildeuse disparaître, il s’arrêta brutalement : après tout ce n’est pas tout les jours qu’on peut apercevoir le chef de la Guilde dans la nudité la plus totale. Mimi ne se douta nullement du spectacle qu’elle offrait puisqu’elle tournait le dos au nouvel arrivant, qui lui en profita pour s’éclipser le plus discrètement possible, un petit sourire accroché néanmoins au bord des lèvres.

    Elle enfila sa combinaison la plus moulante, un alliage de plusieurs tissus composites résistants et récupéra le jet-pack de son armure. Elle récupéra évidemment plusieurs détonateurs thermiques et autres gadgets guildesque destinés soit à tout exploser, soit exploser ce qui n’avait pas explosé lors de la première explosion. Apparemment Cenovii en avait terminé, complétant son équipement d’un jet-pack ainsi que d’un DL-44. Elle ne comprit pas pourquoi le jeedai avait une lueur malicieuse lorsqu’il la regarda revenir vers lui ainsi préparée, mais si elle devait chercher une explication à tous les comportements étranges des forceux… Sans qu’ils n’aient besoin de se concerter, ils quittèrent ensemble l’armurerie, direction Coruscant !


    -------------------------------------
    Fille d'Ange Solo et d'Edoras
    Mariée à Nagounet et Kiad
    Terrik-Solo

    Ce message a été modifié par: mimimontesinos le 07-02-2013 01:58

    jeudi 07 février 2013 - 01:56 Modification Admin Permalien

  • Avatar mandarindufutur

    mandarindufutur

    142 Crédits

    Lieutenant Taishakuten, Soldat de la république sur Coruscant


    Après avoir laissé le commandement de l’armée à Timo je m’infiltre dans les couloirs du temple Jedi avec mes deux sergents Malka et Esérine.

    Le plan du lieu s’affiche sur la rétine interne de mon œil cybernétique et je poursuis mon chemin dans un long couloir étroit, j’entends des bruits de pas de plus en plus distinct, c’est un groupe de 19 personnes dont le plus proches et à 28 mètres, je lance un termo-scan : c’est une troupe de soldats qui se dirige vers la même salle que nous depuis un couloir parallèle au notre.

    J’observe la situation ….. Nous sommes dans un long couloir étriqué de 30,8 mètres de long sur 2,2m de large qui se termine en virage à 90°. Devant nous, à 4,7 mètres de ma position se trouve, sur le mur de gauche l’entrée ouverte de la salle ou se dirigent les soldats, la probabilité pour qu’il s’agisse de Sith est de 98%, s’ils gardent leur vitesse de 4,2km/h ils devraient pénétrer dans la salle dans 17,1 secondes.

    Moi : « malka, Esérine on fait le 23 ! Je pull !"

    -Bien reçu Lieutenant ! (X2)

    Tandis que je vais me poster tranquillement à côté de l’entrée de la salle pour attendre les soldats, Malka, qui est resté derrière, finit de poser le pied de son fusil blaster lourd au sol et le fixe dessus, il se met à genoux et règle la cadence maximale, Esérine se poste juste derrière lui et reste debout, prêt à tirer.
    J’attends que les premiers soldats sith entrent dans la salle pour passer nonchalamment devant l’ouverture, je les regarde « ***censuré*** des sith ! » et m’enfuis aussitôt vers l’autre bout du couloir à l’opposé de mes camarades, après avoir franchis le virage je me poste dans le premier renfoncement qui me passe sous le nez et j’entends dans mon cybercortex auditif :

    Malka : « C’est bon y en a un qui a finis par nous voir, on envoie le pâté, terminé »

    J’entends alors une pluie de laser venir heurter les soldats tandis que la tête de fil, qui était toujours à ma poursuite apparait soudain devant moi, ils me visent et se font aussitôt poussée par le reste des soldats venant dans le virage pour s’abriter. Je commence à peine à arroser qu’ils se font tous soufflés par une grenade explosive, j’ai juste le temps de me redresser pour être bien à couvert dans le renfoncement.

    Quelques instants plus tard je parcours les cadavres en blastant ce qui gigote encore et mes sergent viennent me rejoindre. « Bon boulot les gars, cette fois-ci on peut dire que le 23 est rôdé, on continue. »


    Je décide de prendre le chemin d’où venaient les soldats sith et bientôt mon termo-scan affiche quelque chose qui me fait froid dans le dos : « sergents soyez sur vos gardes, je détecte 6 objets longs dont la température indique qu’il ne peut s’agir que de sabres lasers, n’activer vos termo-scans que s’ils sont bridés autrement vous serez aveuglés, restez derrière moi, on passe en mode furtif »

    Baaaaaaal: …….. trez enfin votre véritable potentiel! Laissez-vous guider par la colère !

    Moi : (en cybercomm avec mes sergents) « Nous y voila, je redoutais que ce soit un groupe de seigneurs sith qui se seraient cachés pour mieux nous la mettre mais ce sont les guerriers Jedi face au seigneur noir, allons les aidés ! on fait le 28 ! Malka au shoot ! »

    Je viens apparaitre en plein dans l’entrée, les jambes arquées et le fusil bien horizontal, la crosse plaquée sur ma coque de protection ………

    Je vois alors ce terrible sith aux prises avec un Jedi qui semble se défendre particulièrement bien. Tandis que les autres viennent lui porte assistance mais se font repousser, le premier parvient à lui infliger un coup sur le bras, je vois alors le seigneur noir reculer dans ma direction, me tournant le dos.

    Mirax: Alors on se ramollit?

    Baaaaaaal: Ne force pas ton avantage Terrik!

    Et d’un coup je sens une aura noire et effrayante émaner de cet homme qui parait alors immense et terrifiant et je me sens bizarrement très lourd comme si faire le moindre mouvement demandais un effort colossale, un éclair jaillis de son bras pour envoyer valdinguer le Jedi à l’autre bout de la pièce. Au même moment mes sergents qui s’étaient placés (Esérine allongé entre mes jambes avec son fusil chargé d’une grenade collante et Malka, contre l’encadrement de la porte prêt à blaster) me disent : « alors Lieutenant on y va ou quoi ?!

    -Hein ?! euh … et ***censuré*** ! Envoyez l’PATEEEEEEEE !

    Je fais un tir puissance maximum dans le dos du seigneur noir qui viens …… mettre une jambe en avant. *Bordel de ! c’est quoi ce truc c’est un cyborg ou quoi ?! Peu importes mon boulot est fait* « Esérine à toi ! »

    Le sergent Esérine tire sa grenade collante en visant l’endroit exacte ou j’avais fait un joli trou avec mon coup de laser, mais le gros se retourne quasi instantanément et le projectile vient se coller sur son bras blessé au niveau de l’épaule tandis que Malka entame la mitraille de replis. *Nom d’un wookie en rut le fusil de Malka est un Projecteur de combat X-15 à double canons, cadence de tirs équilibrée : 6 tirs secondes et ce gros sac arrive tout de même à se protéger avec son sabre !*

    « Tout le monde à terre grenade ! » dis-je en sautant sur le côté en embarquant Malka afin de nous sortir de l’encadrement de l’entrée.

    0,47 seconde plus tard une énorme détonation ébranle les murs du temple et un puissant souffle viens secouer les murs de la pièce ou devrais se trouver maintenant un petit tas de cendres fumantes.

    *J’imagine déjà la tête des Jedi quand ils vont voir que l’escouade du Chaos à réussit à venir à bout du grand seigneur noir des Sith ! hahaha*

    Une seconde plus tard je sens un choc frapper le sol et un nouveau souffle partir de la pièce où se trouvent les Jedi, la fumée et les cendres sont propulsées dans les couloirs autours et je me sens à nouveau très lourd.
    [b]

    jeudi 07 février 2013 - 15:56 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jedi-Yoda

    Jedi-Yoda

    9643 Crédits

    Naïvement j'avais imaginé que ce combat allait être facile, que ce serait vite fini. Après tout, j'avais bien assez le niveau pour venir à bout de tous ces soldats sith. De plus, j'avais de précieux alliés avec moi tels que maître Mordi, Jaina, Huge et même cette pauvre Sabah qui y a laissé la vie. Paix à son âme. Sans compter quelques padawans téméraires tels que Cora. Mais voilà, combien de temps s'est-il écoulé depuis le début de cette lutte acharnée contre les sous-fifres de Baaaaaaal ? Je ne saurais le dire. En revanche ce que je sais, c'est que je sens la fatigue venir. Malgré l'aide inestimable de la Force, j'avoue commencer à avoir quelques difficultés à tenir la distance.

    Avec mon sabre laser, j'assène un coup assez nonchalant vers la jambe d'un soldat sith. Ce dernier n'aura même pas eu l'occasion se battre. Je dois avouer que dans ces moments-là, j'ai une pensée pour celui qui a dit qu'à chaque fois que l'on active son sabre laser, il ne fallait pas tant considérer qui on va tuer mais qui on va laisser en vie. Malgré cela, j'aurais tué beaucoup de soldats sith aujourd'hui. J'ai essayé d'en laisser en vie le plus possible ne cherchant qu'à les blesser. Mais parfois, je n'ai pas eu vraiment le choix. Je me dis encore qu'être un jedi n'est peut-être pas ma réelle vocation. Tant de beaux discours moralisateurs auxquels de toute façon on finit par faire entorse au nom de la bonne cause. Comme tous ces soldats sith... Je ne pense pas qu'ils soient vraiment mauvais au fond de leur coeur. Ils ont juste été abusé par le côté obscur, par de fausses promesses, des mensonges... J'aimerais pouvoir leur montrer qu'il existe un autre monde fait de lumière où la peur n'existe pas, plutôt que de les terrasser presque sans le moindre scrupule comme je le fais en ce moment.

    Deux soldats sith me font de nouveau face. Mes réflexions philosophiques ne doivent pas me distraire plus longtemps. Je dois garder ma concentration active sans quoi je ne pourrais plus rien espérer de mieux, ni pour moi ni pour mes frères jedi. Avec la force, d'une main, je repousse le premier. Avec mon sabre, je pare la vibro lame du second et assène mon coup. Dans le fond, je ne sais pas ce qui est le mieux, les laisser en vie ce qui les fera inévitablement souffrir ou bien les tuer net de telle sorte qu'il trouve peut-être enfin la paix. Je choisis de ne pas les laisser en vie. Après tout, s'ils survivent, il faudra de toute façon les tuer plus tard, donc... Surtout que n'ayant rien à perdre, les soldats sith chercheront sans doute à nous avoir en traitre. Et voilà que je décapite le second d'une rapide rotation. Quelle boucherie ! J'espère ne jamais revivre une telle épreuve. Si elle aura pu m'apprendre quelque chose, c'est que tuer n'est pas ma vocation même pour obtenir une soi-disante paix.

    Mes forces physiques commencent à me lâcher. Pourtant, ce n'est pas le moment d'abandonner. Et voilà que trois soldats sith me font face. Je vais facilement me débarrasser d'eux comme des deux précédents, ça ne fait aucun doute. Quand soudain, je sens venir derrière moi trois soldats sith également, six au total donc. Me voilà cerné ! Je les tiens en haleine un moment ne voulant pas attaquer sans prévoir ma stratégie un minimum au risque de me faire avoir.

    Zatila : Aucune ouverture. Arghh, c'est pas vrai !

    En garde, j'effectue quelques moulinets pour ne pas rester passif et feinte un peu pour que mes adversaires n'aient pas l'impression que je suis foutu. C'est alors que la Force m'alerte à nouveau. Quoi encore ? Je crains une nouvelle mauvaise surprise mais il n'en est rien. Au contraire, ce que je ressens c'est... de l'espoir. D'où vient-il ? Est-ce que ce sont les maîtres qui sont revenus sur Yavin pour nous aider ? Non impossible, je ne sens pas leur présence. J'étends rapidement mes perceptions pour en savoir plus. Cette aura, elle est... plus ancienne, comme un être qui aurait ressurgit d'outre tombe. Un revenant d'entre les morts ? Impossible ça aussi. Alors de quoi pouvait-il bien s'agir ? Tandis que je me pose la question, un soldat sith m'attaque avec sa vibro lame par le haut en poussant un cri de rage. Toujours en état d'alerte, je comprends à ce moment-là que le combat va reprendre. Mais avant que je ne réagisse à l'offensive de mon assaillant, un autre cri de guerre surgit quelques mètres plus loin.

    Keller : Yhaaaa !

    Je lève la tête à l'instar des autres soldats sith et aperçois, sautant depuis le balcon, une assez grande silhouette ressemblant à un jedi encapuchonné. Il tient un sabre laser à la main et s'élance à présent dans ma direction. Ne ressentant aucun danger pour moi, je ne méfie pas et laisse cet inconnu se lancer dans le combat. Atterrissant près de moi, il utilise son autre main pour projeter un soldat sith avec la Force. Il refait de même avec quatre autres attaquants. Ce jedi est très rapide et il déborde d'énergie. Après m'avoir sauvé la mise, je m'apprête à le remercier lorsqu'il retire sa capuche et se tourne vers moi. La surprise m'envahit alors d'un coup :

    Zatila : K ... Keller?
    Keller : J'ai faillis manqué la fête! Encore bien que tu m'en as laisser un peu l'ami.

    Tant d'années ont passé depuis la dernière fois que j'avais vu mon compagnon d'arme et ami de toujours Keller. Tandis qu'il vient d'intervenir, la fatigue que je ressentais jusque là commence à disparaitre. Quelqu'un a dit un jour que ce n'est pas tant l'intervention de nos amis qui nous aide mais le fait de savoir que nous pourrons toujours compter sur eux. Dans le cas présent, je dois avouer que c'est les deux. Car là, non seulement je suis tiré d'affaire mais je suis prêt à reprendre le combat.

    Zatila : Yeah ! Allons-y mon ami ! lance-je à Keller dynamiquement

    Une autre vague arrive... Tout ça est loin d'être terminé.

    -------------------------------------
    Que la force soit avec vous !
    May the force be with you !

    Je suis l'apprenti padawan de Kaarde.

    Ce message a été modifié par: Jedi-Yoda le 07-02-2013 20:36

    jeudi 07 février 2013 - 20:31 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10097 Crédits

    NO PLACE TO HIDE
    ________


    L’affrontement faisait rage, le combat était intense. Les Jedi réussirent à sortir un peu de la bibliothèque et les hostilités se déroulaient en plus dans le grand hall de l’Académie. On entendit soudainement un soldat sith crier :

    Soldat : Cessez le feu ! Cessez le feu !!!

    Ses camarades arrêtèrent les uns après les autres et les Jedi, ne comprenant pas ce qu’il se passait, ne les attaquaient plus. Huge était sur le point de planter son couteau dans la gorge d’un ennemi quand il s’arrêta à son tour.

    Soldat : J’ai entendu un bruit… Là ! Écoutez…

    Des murmures étaient audibles, des murmures pleins de questions, de pourquoi et de comment… Tout à coup, on entendit un bruit sourd, un choc d’une énorme masse contre le sol. Un deuxième coup se fit entendre, mais cette fois, le sol trembla et le plafond fit tomber de la poussière de pierre. Les chocs étaient de plus en plus proches et rapides, quelque chose se déplaçait au-dessus de leurs têtes.
    Le plafond s’écroula, un immense droïde sur les débris ! Il poussa un cri à la fois de bête sauvage avec une résonnance métallique, tellement forte que tout le monde dut se boucher les oreilles !


    Huge : Ouat’dafuq ! Kécéksa ?

    D’après l’armement important qui lui était conféré, c’était un droïde de guerre, mais d’où pouvait-il venir ? Les Sith ne s’occupaient plus que de lui à présent et tiraient inutilement avec leurs simples fusils blasters sur ce solide matériel de métal. Ce dernier n’en fut aucunement égratigné et envoya voler d’un coup de ce que l’on pourrait appeler « patte » une brochette de soldats contre le mur. Il tourna ensuite la pseudo-tête vers un autre regroupement et tira par deux mitrailleuses situées sur les joues, réduisant en charpie le regroupement Sith.

    Soldat : Tirez ! Lancez des grenades ioniques ! Un lance-roquettes !

    Les pauvres Sith tentaient d’endommager un rien le droïde, mais tout effort était vain : les lasers de faisaient que de petites taches noires, les ions des grenades glissaient sur la carlingue comme l’eau qui glisse sur les écailles d’un poisson et les roquettes ricochaient contre le blindage : il fallait un armement puissant, un armement de blindé, de TB-TT pour l’entamer. Il marchait en frappant le sol, fissurant le carrelage de l’Académie, à la poursuite des soldats de Baaaaaaal et les écrasait, les envoyait valdinguer contre les murs ou leur transperçait le thorax avec des tentacules rétractables en acier. C’était un vrai carnage.
    Et il ne s’arrêtait pas, il partit même à la poursuite des soldats sith en dehors du bâtiment et les envoyait valser dans la jungle en utilisant ses tentacules comme des bras. Le droïde de guerre sauta ensuite sur la façade du vieux temple Massassi, grimpa sur le toit… et se jeta de toute sa masse sur un transport de troupes prêt à décoller avant de le finir au lance-flamme. Trois autres transporteurs purent décoller, mais la machine en descendit deux par des lance-missiles. Le troisième arriva trop loin de la portée de ses missiles et ouvrit alors sa gueule pour tirer un laser semblable au superlaser de l’Étoile Noire (mais en moins dangereux), qui trancha tout du long le blindage du transport, les deux moitiés retombant dans la forêt de tout leur poids et explosant au sol.

    Ses senseurs décelèrent d’autres soldats sith qui n’eurent le temps de s’en aller et retourna dans l’Académie pour les traquer. Quand sur son chemin, il y eut Huge. Le Sith que ce-dernier allait tuer avait profité de l’incompréhension de l’ancien guildeur pour décamper. Le droïde observa l’adolescent avec des yeux invisibles, qui restait prudent et se prépara à courir. Le prédateur blindé arma une mitrailleuse, et le garçon n’attendit rien de plus : au lieu de courir devant comme tous les autres, il fila entre les jambes du monstre d’acier. Mais il ne pouvait pas prévoir que son prédateur métallique était doté d’un rayon laser ; il vit le canon sortir de l’entrejambe et allumer l’arme, semblable à une lame de sabre laser virant entre le violet et le bleu. Huge l’évita de peu au point d’en sentir la brûlante énergie le frôler, et en arrivant derrière la bête, n’eut aucune autre idée que de dire :


    Huge : Hé mais c’est qu’il fait des étincelles avec sa…

    L’animal en acier se retourna plus vite qu’on ne pouvait le prévoir et asséna un violent coup de pied contre le sol, à quelques centimètres de sa cible. L’onde de choc a été si violente que Huge fut projeté en l’air sur une dizaine de centimètres. La machine sortit deux énormes pinces aiguisées comme des serpes et tenta d’embrocher le garçon à plusieurs reprises, garçon qui ne pouvait faire rien d’autre que de rouler. Apparemment, cette machine l’avait analysé comme étant un ennemi, lui qui a protégé Jaina ainsi que Sabah ! Y’a pas de justice.

    Huge jouait à présent au chat et à la souris avec ce mastodonte, ce qui fit pas mal de dégâts matériels. Il fallait que Jaina, Zatila ou n’importe quel Jedi intervienne pour espérer arrêter l’inarrêtable. La situation de l’ancien guildeur, qui savait qu’il ne survivrait pas sur le long terme, pouvait se résumer en quelques mots :

    Nulle part où se cacher.

    jeudi 07 février 2013 - 20:45 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9445 Crédits

    Les paroles de Mirax avaient été du véritable bacta pour le coeur ! Aussitôt nous nous élançâmes elle, Kaarde, Jorus et moi sur le Seigneur Noir, l'affrontant sabres contre sabre comme si nous ne faisions plus qu'un seul. Pour la première fois depuis le début il montra des signes de faiblesse. Profitant d'une ouverture, Mirax réussit à atteindre de sa lame le bras du Seigneur Sombre. Sa réaction ne se fit pas attendre, animal blessé dans sa chair et son orgueil, il déchaîna sur la Maître Jedi la foudre Sith. Notre amie ne pouvant éviter cette attaque fut projetée contre un mur sur lequel elle alla se fracasser. Pleinement concentrés nous ne rompîmes pas notre assaut, ce n'était pas le moment de nous désolidariser. Nous allions lui donner le change !

    - Envoyez l’PATEEEEEEEE !

    Voilà qui était inattendu ! En guise de change une pluie de tirs lasers s'abattirent dans le dos de Baaaaaaal qui, par une prouesse gymanistco-télékinétique, parvint à bloquer ce à quoi aucun être vivant de chair ou de chitine n'aurait pu réchapper. Et sa rage ne fit que se décupler. Tous nos regards se portèrent en direction de la porte en face de nous.

    Aynor - L'Escouade du Chaos !

    Ces diables de soldats en avaient dans le ventre, pour sûr, et ils ne manquaient pas de ressources. Et si je l'avais bien compris le Seigneur Noir également, aussi se retourna t-il prestement pour leur faire face interceptant une grenade qui vint se coller sur son avant bras. Le lieutenant Taishakuten ne demanda pas son reste et s'éclipsa bien vite sans pour autant …

    Kaarde – À couvert !

    Tout alla très vite. Sans chercher à plus comprendre, je me jetai au sol, Jorus faisant de même, suivant l'ordre de Kaarde. Dans la seconde suivante une détonation tonitruante, suivit d'une déflagration, balaya la salle d'un souffle chaud chargé de particules de ferrobéton et de marbre durosien. Les murs en tremblèrent d'effroi. Puis, le silence. Bref. Les ténèbres envahirent la salle.
    Les particules se soulevèrent de nouveau dans les airs et furent projetées avec force aux quatre coins de la pièce. Mon bras droit protégea mon visage n'empêchant pas les parties découvertes de mon corps d'être entaillées ou éraflées.

    Le regard de Kaarde croisa le mien et aussitôt, puisant dans la Force pour surpasser nos limites, nous sautâmes de plusieurs mètres sabres levés prêts à abattre nos lames sur Baaaaaaal. Son sabre à double-lame lui offrit une barrière défensive salvatrice mais nous exercions une pression constante.

    Aynor, dévoilant ses dents pointues - Grrrr !
    Kaarde - Vous faiblissez messire, vous devriez prendre un remontant !

    Que faire de plus ? Gagner du temps, de précieuses secondes le temps que nos amis se joignent de nouveau à nous. Jorus se relevait doucement quant à Mirax le choc avait été terrible, mais elle allait bien. Il fallait tenir un peu, voilà tout. Tu peux le faire me dis-je. L'état d'Obitom était nettement plus inquiétant, des soins lui étaient nécessaires. Raison de plus pour agir vite.

    *Obitom … oui !*

    Ma main droite quitta la garde de mon sabre et je la tendis en direction du Chevalier. Ma perception s'étendit jusqu'à lui, des filaments de Force se tissèrent entre lui et moi . Alors, les contours de son sabre laser se dessinèrent dans mon esprit. Le sabre commença à trembler, légèrement, puis partit d'un coup comme une balle dans ma direction où j'espérai le réceptionner.
    Mais …

    Baaaaaaal - Non, non, non … la vilaine petite Twi'lek !

    Le sabre d'Obitom se figea dans les airs. Malgré toute ma volonté je ne parvins pas à le rapprocher de moi davantage, Baaaaaaal m'en empêchait par la Force ! J'avais été imprudente, l'effort nécessaire pour maintenir la pression sur sa lame conjugué à l'effort de concentration pour faire léviter le sabre d'Obitom ne pouvait être soutenus longtemps. Surtout pas après la débauche d'énergie que j'avais déjà déployée. D'un coup sec de l'épaule Baaaaaaal, poussant le manche de son sabre en avant, nous fit reculer. Je titubai et le Seigneur Noir en profita pour m'envoyer un uppercut des familles dans la mâchoir. J'étais groggy et ne pus rien faire lorsqu'il envoya une poussée de Force en plein sur mon diaphragme. En plus d'avoir le souffle coupé j'allai embrasser le sol à l'autre bout de la salle, dépassant l'encadrement de la porte pour finir dans le couloir.

    Trou noir.
    Et lorsque j'ouvris, péniblement, un œil j'eus une apparition pour le moins surprenante.

    Aynor - P … Pad ?
    -------------------------------------
    Maître Jedi et twi'lek mordante.

    Ce message a été modifié par: Aynor le 07-02-2013 22:41

    jeudi 07 février 2013 - 22:35 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Parés au combat!

    Dans le hangar de la Belle de Naga, Mimi Terrik Solo et Cenovii marchent d'un pas décidé. Sur le chemin ils croisent Waren, avec qui la fille d'Edoras s'entretient brièvement pour lui donner le commandement des troupes, puis les voilà prêts à décoller. Dans ce brouhaha ambiant, lorsque l'une prend la direction de son chasseur, l'autre la direction opposée, le second est obligé de crier pour se faire remarquer de la première.

    Ceno - Hey!!

    La guildeuse se tourne et le jedi ne prend pas le temps de lui laisser le temps de réagir, il lui lance un grand geste du bras signifiant "suis-moi" et reprend son chemin. Sans plus d'enthousiasme, Mimi le rejoint devant la passerelle de l'infiltrateur sith de Dark Spencer.

    Mimi - Pourquoi devrions-nous prendre ce vaisseau? Les forces alliées risquent de nous prendre pour l'ennemi.
    Ceno - Aucun risque. C'est un modèle de courrier stellaire unique, il dispose d'un champ de camouflage élaboré à base de cristaux de stygium, indétectable, que ce soit visuellement ou sur les radars. Si on veut rejoindre le temple rapidement, nous devrons passés inaperçus, tu n'es pas d'accord?

    Pour première réponse, Mimi reste là pendant un instant à contempler le jedi de haut en bas en plissant des yeux. Ceno, pressé, a déjà enclenché l'ouverture de la passerelle et met un premier pas dessus.

    Mimi - Bien d'accord, jeedai, prenons donc ce vaisseau si ça te fait plaisir!

    Elle adopte un air boudeur, visiblement ennuyée de la répartie du jedi, puis à la satisfaction de ce-dernier, elle le suit rapidement à l'intérieur du vaisseau sans demander son reste. Le chevalier fonce dans l'unique cabine et se place instinctivement aux commandes de l'appareil, Mimi le suit et se pose nonchalamment sur l'un des sièges passagers derrière le siège de pilote. Elle ne peut que remarquer les nombreux posters obscènes, fétiches osseux et autres étranges babioles qui décorent la cabine. Son attention s'arrête une seconde sur un cerveau baignant dans un bocal de formole, une étiquette collée dessus avec pour inscription "papa".

    Mimi - Tu disais qu'il était à qui ce coucou?
    Ceno - A Dark Spencer, l'apprenti sith formé par Baaaaaaal.
    Mimi - Je vois... ça doit être ce qui se rapproche le plus d'une preuve d'amour pour un sith.

    Cenovii n'écoute pas vraiment, il est plongé dans ses paramètres, il a déjà activé les fonctions principales et déployé les panneaux radiateurs du vaisseau, nécessaires au refroidissement de ses moteurs ioniques surpuissants. Mimi prend un air perplexe et attend la suite, tandis que le mandalorien active les répulseurs et fait décoller la machine. Il enclenche le système d'invisibilité, met les gaz pour sortir du hangar et l'infiltrateur prend la direction de la bataille. Ils pénètrent les premiers échanges de tirs, constatant le chaos dans lequel il va devoir manoeuvrer, Cenovii se sent obligé de prévenir Mimi.

    Ceno - Je te conseille d'accrocher ta ceinture.
    Mimi - Dis moi, je t'ai laissé les commandes pour ne pas qu'on se ralentisse en disputes inutiles et toi tu vas aussi vite qu'un Bantha auquel il manquerait une patte! On a pas toute la journée!
    Ceno - Hin, comme tu voudras.

    Le mandi pousse les moteurs au taquet et file à travers la bataille. Se concentrant dans la Force, il l'a met à son service et en oublie même ses senseurs! Il anticipe les trajectoires de tous les éléments, vaisseaux ou projectiles, et par des réflexes insensés il esquive chaque obstacle en multipliant les vrilles spectaculaires et les courbes serrées. Mimi, si elle n'avait pas eu la présence d'esprit de boucler sa ceinture après avoir noté que le jedi ne blaguait pas, aurait valdingué dans tout le cockpit. Après une énième esquive une grande ouverture à travers la rixe laisse le champs libre à Ceno pour rejoindre le ciel coruscantii. Le système de camouflage a parfaitement fonctionné, cet infiltrateur sith est un vaisseau merveilleux, cela n'a pas pu échappé à Mimi.

    Mimi - Allé Fonce!

    Lancé à pleine vitesse, l'engin arrive à destination en quelques minutes et survole le temple jedi en flamme et assailli de toutes parts. Des combats ont lieu tout autour, ainsi que sur le toit, mais par chance aucun vaisseau d'envergure n'a pu s'approcher, les batteries de DCA font bien leur boulot. Mais des chasseurs réussisent à passer en trombe ci-et-là, lâchant des salves sur l'édifice dés qu'ils le peuvent, quand ils ne s'écrasent pas directement dessus comme des kamikazes. Cenovii fait un tour au dessus du temple, puis deux, avant de stabiliser l'engin en surplace au dessus de la seule tour encore intacte.

    Ceno - Bon sang! Je ne vois pas d'autres moyens d'entrer que par cette tour!
    Mimi - Une minute! Qu'est-ce qu'on fait une fois à l'intérieur? Il nous faut un plan!
    Ceno - Le plan est simple: je trouve Baaaaaaal et je lui fais goûter de mon RPD-22!
    Mimi - Ce ne sera pas si simple!

    Au beau milieu des combats et sentant de plus en plus fort la présence de Baaaaaaal et les auras déclinantes de ses amis jedi, Ceno commence un peu à perdre son sang-froid. Sa récente rencontre avec le seigneur noir en est aussi pour quelque-chose. Tout en beuglant sa dernière réplique, il entre la signature de la Belle de Naga et ordonne au pilotage automatique de l'infiltrateur de rejoindre le vaisseau de la Guilde une fois ses occupants débarqués. Puis fonce vers la passerelle, suivie de Mimi qui aimerait bien se faire entendre. C'est au moment où le mando-jedi ouvre la passerelle et laisse apparaître le champs de bataille qu'elle se place brusquement devant lui, un bras l'empêchant de foncer tête baissée.

    Mimi - Ne fais pas comme si je n'étais pas là! Qu'est-ce que tu comptes faire?
    Ceno - Il ne faut pas qu'on traîne ici! Nous élaborerons un plan à l'intérieur!

    Il plonge son regard enflammé dans le sien, elle ôte son bras et le mandalorien se jette dans les airs dans l'intention d'atterrir sur un balcon de la seule tour du temple encore entière et dénuée d'ennemis.

    Mimi - Il ne tient pas en place!

    Elle se jette à son tour. Du fait du camouflage optique de leur vaisseau, les deux silhouettes semblent apparaitre de nul part. Ils tombent vers le balcon et activent leurs jet packs au bon moment, atterrissent sans encombre sur le balcon visé puis le tandem pénètrent dans le bâtiment. Ils arrivent dans la mythique salle du conseil des jedi.

    Ceno - Ok, maintenant on descend!
    Mimi - Attends! Ca t'arrive de réfléchir parfois? Même moi je peux sentir la puissance du sith! T'espères quoi en fonçant dans le tas?!

    Il avait entamé sa course mais la stoppe. Se tenant en plein centre de la salle, il se tourne vers Mimi d'un air déterminé, même si ça lui coûte de le reconnaître, il a conscience que de part son inquiétude ses décisions risquent d'être hâtives... Il est vrai que Mimi semble moins emportée que lui et est donc plus à-même de mener l'équipe. Elle dépasse un des sièges disposés en cercle en paraissant réfléchir.

    Ceno - Qu'est-ce que tu suggères?
    Mimi - Hmmm... Oui... Je crois que j'ai une idée...

    Paradoxalement, le sourire effrayant animant le visage de la guildeuse vient rassurer l'aventureux mando. Dans certaines situations, avoir un esprit machiavélique de son côté n'est pas forcément une mauvaise chose.

    vendredi 08 février 2013 - 02:52 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    16764 Crédits Modo

    ;) Aynor s'était brutalement trouvée hors de combat. Jorus étant occupé à porter assistance à Mirax, je me retrouvais seul face au Seigneur Sith. Celui-ci, à peine ébouriffé par l'explosion de la grenade qui s'était collée à son bras, dirigea son attention sur l'escouade du Chaos. Mais y avait-il donc un moyen de l'arrêter ?
    Baaaaaaal souleva avec la Force un tas de gravats, révélant un soldat de l'escouade du Chaos qu'il s'appliqua aussitôt à faire entrer en combustion avec sa foudre.

    B7al. - Mouhahaha ! Pitoyables ! Et vous, là, rendez-vous enfin utiles, débarassez-moi de ces cancrelats !

    Les soldats clones à son service quittèrent aussitôt leurs abris et allèrent harceler Taishakuten et ses hommes. Lui fit tournoyer élégamment son sabre à double-lame et se tourna vers moi, un sourire sardonique aux lèvres et une lueur folle dans le regard.

    B7al. - Eeet... ADRIEEEEENNE !!!

    J'avais eu, plus qu'aucun autre Jedi, souvent l'occasion d'affronter le Seigneur Sith ou de le voir à l’œuvre, mais pas avec ce double-sabre laser et le style allant avec ! Je n'y étais pas préparé et devais m'appuyer sur ma maîtrise de la forme III de combat pour parer les attaques de mon vieil ennemi.
    Malgré la fatigue et les quelques blessures reçues il ne plaisantait pas ! Son manque de retenue indiquait une perte de calme, mais qu'est-ce qui l'avait provoqué ? L'interférence de l'Escouade du Chaos ? La blessure au bras infligée par Mirax ? Non, c'était juste un peu plus tôt, quand la guérisseuse était parvenue à nous ressaisir et s'était lancée seule contre lui. Peut-être disait-elle juste, alors, peut-être était-elle bien le point faible de Baaaaaaal ? A vérifier.
    Un tourbillon causé par les deux lames du Sith fit voler mon sabre hors de mes mains. Avant qu'il puisse me porter un coup mortel je m'empressai d'empoigner le manche de son arme, tout près de ses propres mains. Nous étions alors nez-à-nez, luttant pour avoir le contrôle du double-sabre.

    Moi. - Messire Baaaaaaal, vous me décevez beaucoup... comment un Seigneur Noir tel que vous peut-il prétendre détenir seul le pouvoir du Côté Obscur alors qu'il n'a même pas su retenir la belle Mirax Terrik ?

    Le sourire dément de Baaaaaaal s'effaça aussitôt pour être remplacé par une grimace qui me fit froid dans le dos.
    Sa force physique surpassant aisément la mienne, il se servit du manche de son sabre pour me briser le nez. Malgré la douleur je ne lâchais pas prise, aussi tourna-t-il sur lui-même et me souleva grâce à la force centrifuge comme un fétu de paille. Mon flanc alla heurter une colonne. Je senti quelques-unes de mes côtes lâcher sous le coup, alors que je lâchais le sabre et m'effondrai au sol en retenant une grimace de douleur. Baaaaaaal allait me porter un coup mortel lorsqu'il se ravisa de justesse et para le sabre laser bleu de Mirax qui venait d'être jeté contre lui.
    Ni une ni deux, je profitai de ce détournement d'attention pour projeter mes deux paumes contre l'affreux. L'impulsion de Force ainsi créée eut l'effet d'un puissant upercut qui fit voler Baaaaaaal jusqu'au milieu du hall. Il s'y releva sans difficulté, visiblement nullement affecté, tandis que tendais ma main droite pour rappeler mon sabre et essuyais de la manche gauche le sang qui coulait abondamment de mon nez.

    Moi. - Ne lâchez pas le morceau ! Surtout toi, Mirax, tu peux faire la différence ! Songez à tous ceux qui comptent sur nous en ce moment-même !... Jorus, comment va Obitom ?

    Jorus. - Je crois qu'il se maintient en vie comme il peut. Vas chercher Aynor, Obitom survivra !

    B7al. - Oh, tout est relatif !

    Le Seigneur Sith fit un simple geste de deux de ses doigts, imprimant à distance un mouvement sur la pointe de métal fichée dans le ventre d'Obitom et arracha à celui-ci un soubresaut de douleur. Mon frère se mit à cracher du sang.
    Le premier réflexe de guérisseuse de Mirax fut d'aller à sa rencontre, mais Baaaaaaal lui bloqua le passage. D'un regard je tâchais de faire comprendre à mon amie qu'elle serait plus utile contre le Sith et qu'elle devrait me laisser la tâche de secourir le blessé. Mon état physique n'était pas brillant, aussi puisais-je dans le pouvoir de maîtrise de la douleur pour faire abstraction de ma fatigue et continuer à avancer.
    Je m'agenouillai près d'Obitom, qui venait de perdre connaissance, et appliquai aussitôt ma main droite sur sa plaie. Je me servais alors du pouvoir de guérison pour stopper l'hémorragie et m'employai à extraire la pointe avec la Force. Opération délicate, au milieu d'un champ de bataille.
    Mirax et Jorus affrontaient Baaaaaaal en tandem mais éprouvaient autant de difficultés que Aynor et moi un peu plus tôt. Un coup oblique du Sith entailla la jambe de Jorus qui se retrouva à genoux. Mirax s'interposa pour recevoir un violent coup de pied dans l'estomac qui la fit s'effondrer sur son compère. Le Seigneur Noir se tourna alors vers moi et et mon blessé. Il n'avait plus très envie de rire.

    B7al. - Tu vas être le premier à mourir, Kaarde Naberry. J'attendais ça depuis longtemps... Adrieeeenne !

    Et il se jeta vers nous avec toute la vitesse que pouvait lui conférer la Force. Pour ma part je ne pouvais me décider à m'écarter ou à saisir mon sabre. L'extraction de la pointe qui avait blessé mon frère était bien trop délicate, et il allait mourir si j'arrêtais maintenant.
    Je ne pouvais quitter du regard ce chevalier de l'apocalypse en train de m'apporter la mort. Enfin, je refermai mes doigts sur le pommeau acéré extrait du ventre d'Obitom au moment fatidique où une des lames rouges de Baaaaaaal plongeait sur moi...



    Ce message a été modifié par: Kaarde le 08-02-2013 17:34

    vendredi 08 février 2013 - 17:28 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    23884 Crédits

    « AIDER KAARDE »
    Pour la première fois de sa courte vie, Sola savait ce qu’elle devait faire, même si elle ignorait comment y parvenir. Sola laisse la Force imprégner tout son être et poursuit une trajectoire qui la conduit exactement là où elle veut être ! Sola doit « AIDER KAARDE » ! Deux mots se sont fixés dans son esprit lorsqu’elle était encore devant la Main Ecarlate !

    Depuis, elle était parvenue à atterrir non loin du Temple. Utilisant la Force tel un bouclier, elle fonce ! Le traversant sans se faire ni blessée, ni tuée par les soldats du Seigneur Sith, elle parvient à atteindre le cœur de la bataille. Elle est ici pour rejoindre KAARDE, l’homme qu’elle doit AIDER, le seul point dans l’univers qui est important pour elle en cet instant !

    Le couloir dans lequel elle court est vide, malgré les bruits de sabre laser, de Blasters et des cris humains qui se font entendre et proviennent de la pièce d’à côté. Sola s’arrête net car un projectile provenant de ce qui fut un porte sur sa gauche, est projeté contre le mur du couloir. Sola réalise très vite qu’il ne s’agissait pas d’un projectile mais d’une Twi’lek au souffle coupé et qui vient de lâché son sabre laser sur le sol. Il roule jusqu’aux pieds de la Clone de Pad. Elle prend le sabre en main et s’approche de la femme à la peau bleue.

    Aynor – P… Pad ?

    Sola reste indécise. Les 2 femmes se regardent dans les yeux, mais Aynor s’évanouie. Sola regarde le sabre dans sa main. La Clone hésita un dernier instant car elle ne comprenait pas entièrement ce qui lui arrivait. Toutefois, une seule et unique chose était devenue limpide dans les méandres de son esprit. Cette chose était la détermination de venir en aide à KAARDE !

    Pourquoi ? Comment ? Quel prix à payer ? Etait-elle à la hauteur de la tâche qu’elle s’était fixée ? Autant de questions sans réponses. La clone baigne dans la Force comme jamais elle ne l’a ressentie. Elle est sereine et déterminée. Elle ressent à ce moment précis que la Force grandit en elle de façon inexpliqué. Deux mots raisonnent dans la tête de la Clone: « AIDER KAARDE ! » Puis, la Force – ou ce qu’elle pense être la Force – semble vouloir être plus explicite : « JE SUIS AVEC TOI ! DANS LA FORCE, NOUS SOMMES UNIS ! J’ai un plan ! » Sola reste un moment figée car la Force – ou ce qu’elle pense être la Force – lui murmure son plan.

    Enfin, Sola sert le sabre d’Aynor dans la main droite et se relève. Elle va dans l’encadrement de la porte. Observant la scène d’un combat farouche, Sola reconnaît Jorus se battant contre le mégaloma Sith. La clone voit une femme se battant au côté de Jorus. Elle analyse la scène afin de mieux évaluer comment intervenir avec un maximum de chance d’infliger un maximum de défaite à celui qui avait ordonné au Cathar de la torturer ! Elle n’a pas le temps de réagir que Jorus est à genoux, blessé et la femme est projetée contre lui.

    B7al. - Tu vas être le premier à mourir, Kaarde Naberry. J'attendais ça depuis longtemps... Adrieeeenne !

    Sola plonge dans la Force. Elle se précipite sur une trajectoire d’interception afin d’empêcher le monstrueux tortionnaire de frappé KAARDE ! Pendant cette cours, la clone réalise enfin ce qui lui arrive ! Maintenant qu’elle était sur le point d’AIDER KAARDE, tout devient limpide dans son esprit ! Esprit qui fusionne avec la sœur de Kaarde à cet instant.

    La pointe du sabre laser de Baaaaaaal est sur le point d’atteindre le maître Jedi qui est resté consciemment sans défense afin de soigner son frère. En arrivant à la hauteur du Sith, Sola perçoit un objet non loin de la qui pourrait faire la différence et par télékinésie, sans ralentir sa couse, Sola fait lévité l’objet jusqu’à dans sa main gauche. Lorsqu’elle active de sa main droite le sabre laser d’Aynor, elle place la lame entre le dos de Kaarde et le sabre rouge du plus grand méchant que l’univers à porter.

    Sola – NON !
    B7AL – Encore Toi !? Et bien, plus on est de fou, plus on rit.

    L’objet est maintenant dans la main gauche de Sola. A travers la Clone, l’esprit de Pad pouvait agir et lui donna toute sa Force, sa détermination et une grosse partie de ses techniques.

    Sola – Tu es seul, voilà pourquoi tu ne pourras pas nous vaincre !
    B7Al – C’est ce que nous allons voir !

    Se moquant de la mise en garde mais notant qu’un objet s’est déplacé dans sa main, il prit un pas de recule au moment où Sola active l’objet qui n’est d’autre que le Sabre laser d’Obitom. Sola/Pad sont déterminées à combattre !

    Sola – J’ai un message et une question Seigneur Baaaaaaal !
    B7AL – Sur place ou à emporter ?

    L’attaque porté par le Sith est d’une violence monumental mais Sola par en forme IV et évite le coup. Le Sith projeté par son élan doit faire quelques pas dans le vide avant de reprendre une posture d’attaque. Sola se place sur un grave, ce qui la place à 1 mètre du sol.

    Sola – La question est pour moi : Pourquoi détruire est un plaisir ?
    B7AL – Parce que…[haussement d’épaule]

    Bien qu'il paraissait détaché, Sola se demandait si elle l'avait enervé par sa question. Le Seigneur de l’obscurité fonce vers sa créature. Sola doit pareée l’attaque et utilise une forme V parfaitement maitrisé. L’ex-maître de la clone ne lui a jamais appris cela. Dans une parfaite maitrise, il réajuste son attaque. Sola repasse en forme III pour se dégager puis un salto et se retrouve sur un escalier endommagé par l’explosion.

    Sola – J’ai dit que j’avais un message également.
    B7AL ironiquement – Vas-y, je t’écoute ?

    Il lance la foudre d’éclaire contre elle. Contre toute attente, Sola place les 2 sabres laser à la verticale devant son visage et utilise la Force tel un paratonnerre. L’énergie colossale envoyé à travers les éclaires semblent dérivé de chaque côté de la femme.

    Sola – Absorbé et dissipé l’énergie est un pouvoir bonus que Pad a développé depuis qu’elle est padawan mon cher !

    Sans attendre de réponse, Sola saute une fois de plus vers le haut, B7AL fait de même et à l’apogée de leur saut, les sabres laser se croisent avec violence ! L’homme et la femme se réceptionnent parfaitement et se retournent afin de se faire face.

    Sola – Le message est : Il y a un être dans l’univers à jamais cloné ! C’est Padmée Naberry !

    Sola et B7AL s’affrontent une fois de plus mais cette fois, Sola adopte le Vaapad(Forme VII) !



    Salut aux fans de Doctor Who!

    -------------------------------------
    P.S: Dialogue vu et apprové par Baaaaaaal.
    ----------------------------------------------------------------------------------------
    La Clone Dijoncté.

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 08-02-2013 21:31

    vendredi 08 février 2013 - 21:06 Modification Admin Permalien

  • Avatar Jesand

    Jesand

    7509 Crédits

    La stupeur venait d’éclipser la peur des padawans. La monstruosité mécanique n’avait été qu’entendue, alors qu’elle pourchassait les soldats effrayés. De l’extérieur, les explosions se succédaient et les Jedi semblaient ravis.

    Cela donna au moins un regain d’énergie aux Jedi fatigués. Un sourire marquait le visage de certains. D’autres prenaient l’initiative de vérifier le contenu de chaque salle le long du couloir et d’assurer une surveillance à chaque extrémité. Les quelques soldats restant dans cette section de l’Académie avaient été rapidement neutralisés.


    - Situation?, questionna Jésand, activant le comlink à son poignet.

    Malgré des réticences réciproques, il était parvenu à créer une relation de confiance avec les Jedi. La plupart le regardaient d’un oeil étrange. L’immense reptile, une balafre sous l’oeil droit jusqu’à l’arête du nez, ne plaisait guère aux Jedi. Peut-être ressentaient-ils son aversion pour la Force, alors que lui-même réagissait à celle-ci? Il ne saurait le dire. Mais il aurait, et de loin, préféré se retrouver à l’autre bout de la bordure extérieure.

    Kary’astal soutenait l’autre extrémité du couloir, tandis que Quert s’occupait de regrouper les blessés et de les diriger vers une salle sécurisée.


    - Le droïde de guerre fait le ménage à notre place et retourne vers l’Académie. Les soldats fuient. J’ignorais que les Jedi cachaient des engins de guerre dans leur Académie...

    - C’est déjà ça de gagner, marmonna Zol. Je continue de faire le ménage?

    - Évitez qu’ils ne se rassemblent.

    Il abaissa simplement le bras et jeta un coup d’oeil dans le couloir adjacent. À nouveau, le sol trembla. Le droïde se promenait bel et bien dans les couloirs. Des soldats allaient peut-être affluer vers eux? Cela lui permettrait de goûter à nouveau à la bataille. Cela lui rappelait les bonnes années, alors qu’il n’était qu’un jeune Vurk dérangé. Aujourd’hui, il avait peut-être vieilli, mais pas nécessairement assagi. Et sa réputation de dérangé semblait lui coller à la peau.

    Il secoua la tête. Repenser à la Guilde le mènerait invariablement à repenser à Coyn. Au massacre qu’ils avaient commis. Qu’il avait commis. Le fratricide qui avait changé le visage de la Guilde. Il ne fallait pas qu’il succombe à nouveau à la tentation.

    Un padawan bougea dans son champ de vision. Il tourna la tête vers lui, inclinant la tête par curiosité.


    - Assurez-vous que le droïde ne vous voit pas.

    - Pourquoi donc?

    - Il évite les Jedi. Mais vous n’en êtes pas un.

    - Pas faux.

    Les grondements et le raclement des pattes du droïde se firent de plus en plus silencieux, alors que des bruits de pas s’approchaient. Jésand vérifia rapidement le couloir. Quatre soldats couraient vers eux. Seulement quatre. Visiblement désemparés. Le Vurk s’accola au mur et inspira lentement. Il raffermit la poigne de son zhaboka. Les bruits se firent plus près. Il sourit aux padawans.

    Il faucha le premier soldat d’une de ses lames aiguisées. Jésand retira la lame en faisant face aux soldats. Quelques padawans lui vinrent en aide et il les laissa s’occuper des soldats surpris. Le Vurk se retint après son premier coup. Il devait se contrôler. Il devait défendre les jeunots, mais pas au prix de perdre son calme devant eux. Dans un sens, c’était pour leur bien. Il ne voulait pas leur imposer son amour pour le carnage, son plaisir pour le danger. Quelque part en lui, il voulait se contrôler. Faire fi du reptile acerbe et sanguinaire en lui. Il danserait avec des soldats une autre fois.

    De l’autre côté du couloir, il vit un soldat arrivé, tandis que le dernier clone tombait, et il retourna sur ses pas aussitôt. Jésand ne put résister à la tentation. Cette fois-ci, il le prendrait en chasse. Il s’élança d’un pas rapide vers le soldat. La traque serait aisée, les couloirs n’étant guère labyrinthiques. Ils tournèrent un coin, puis un autre.

    Puis, quand il parvint finalement à lui mettre la main dessus, se profilait devant lui une danse peu commune. Un jeune homme se démenait pour éviter les coups de l’immense droïde. Avisant le soldat qui s’éloignait, Jésand dégaina d’un geste vif son S-5 et le descendit en deux coups, avant de remettre l’arme dans son étui. Puis, il jura entre ses dents.

    Encore une fois, son impatience et sa spontanéité allaient peut-être lui causer quelques problèmes. Son tir venait de dévoiler sa position au droïde. Même s’il décidait de continuer de danser avec le jeunot — qui, à la grande surprise de Jésand, ne semblait pas être un Jedi —, il serait le prochain sur la liste.


    -------------------------------------
    Jésand
    - Vurk en rédemption

    Ce message a été modifié par: Jesand le 09-02-2013 19:59

    samedi 09 février 2013 - 03:56 Modification Admin Permalien

  • Avatar baaaaaaal

    baaaaaaal

    8014 Crédits

    Grrrr ! Pourquoi faut-il qu'ils résistent ?
    Mirax ne se laisse pas dominer par la colère (aaah, l'escapade en amoureux sur Naboo, c'était bon). Kaarde est capable de dévier ma foudre Sith. Clairement, ils ont progressé. De même Jorus et la petite Aynor ne sont plus les padawans qu'ils étaient. Mais qu'importe, ils tomberont !
    La moindre petite éraflure que je subi équivaut pour eux à une immense victoire. Peuh ! Pitoyables Jeedaï, ils s'aveuglent et se voilent la face s'il leur faut ce genre de fausse joie pour leur masquer l'ampleur du désastre qui les attend. Croient-ils m'avoir mis à bout ? Croient-ils que je suis acculé ? Je suis pourtant loin d'avoir abattu toutes mes cartes.

    Cependant je dois reconnaître que je m'attendais pas à ça... Paadmée, ma petite clone rebelle... en voilà une au moins qui ne maîtrise pas sa colère, et qui fera un excellent amuse-gueule. J'ai hâte de voir la tête de Mirax et Kaarde quand il la verront rendre l'âme.
    Quoique cette arrogance, l'absorption de l'énergie et une telle maîtrise du sabre, ça ne lui ressemble pas. Je subodore l'influence d'une certaine Naberry là-derrière... Faut-il toujours que cette fichue Jeedaï se croit plus maligne que moi ? Ça mérite une leçon...

    J'ai juré que je tuerai les Jedi et que je mettrai le Temple à feu et à sang. Je tiendrai parole !





    Baaaaaaal. - Fais-moi plaisir, Paad, résiste ! Donne-moi l'impression que je tue la vraie Padmée Naberry.

    Armée de ses deux sabres, la clone se jeta sur le Maître des Sith en adoptant le style Vaapad. Clairement pas ce qu'on lui avait appris. Baaaaaaal arrêta les deux attaques d'une parade et tenta un coup de pied retourné que l'effrontée évita d'un bond. Il nota du coin de l'oeil la position des autres Jedi. Kaarde évacuait le corps d'Obitom hors du hall, Mirax et Jorus gardaient leurs distances, la violence du combat et du Vaapad ne les autorisant pas à prêter main-forte à Paad. Derrière encore retentissait le bruit des affrontements entre soldats clones et escouade du Chaos.
    Parfait ! songea le Seigneur Noir des Sith tout en déviant les nombreuses et violente attaques de son adversaire. Les coups étaient violents et forçaient Baaaaaaal à reculer.

    Baaaaaaal. - Belle maîtrise de la forme VII, très chère... mais le sabre ne fait pas tout.

    Avec la Force il attira la rebelle à lui et la saisit au cou tout en cambrant son dos et ses bras en arrière. Il approcha son visage du sien et la regarda droit au fond des yeux.

    Baaaaaaal. - Je suppose que la vraie Padmée est là-derrière, hein ? Vraiment, vous me décevez. S'abriter ainsi derrière une marionnette, c'est indigne de la Jedi que vous êtes !

    Paad. - C'est Sola O'Keefe qui est devant toi !

    Baaaaaaal. - Toi tu ne m'intéresse pas. Tu ne signifie rien pour moi.

    La clone remonta les genoux et appuya avec les pieds sur le torse de Baaaaaaal pour s'écarter de lui et se remettre en position de combat.
    Le Maître Sith parla plus haut, pour s'assurer que les autres Jedi l'entende.

    Baaaaaaal. - Je constate que la puissance de l'originale et de la clone sont cumulées... je me demande si, dans ces conditions, la mort de l'une causera celle de l'autre.

    La fausse Pad ne se laissa pas impressionner, mais Baaaaaaal ne cherchait qu'à détourner son attention. Il faudrait l'éliminer vite. Le Seigneur Noir n'avait pas oublié qu'il devait son ancienne défaite contre les Jedi aux pouvoirs de Padmée Naberry. (voir ici ) Et si la vraie était au commandes, pas question de la laisser recommencer !
    Le Sith se fendit en avant. Croisant ses sabres vers le bas, la clone dévia la lame rouge entre ses pieds, dégagea une de ses armes et tenta une décapitation à l'encontre de Baaaaaaal. Celui-ci, rapide comme l'éclair, n'eut qu'à se baisser puis lança un brusque coup d'épaule. Paad se laissa aller en arrière et effectua une roulade qui lui permit d'éviter un nouveau coup mortel qui manqua de peu de lui trancher un bras. Néanmoins la lame du Sith était parvenue à atteindre et trancher le sabre d'Obitom.

    Baaaaaaal. - Biiiien, bravo Paad ! Tu n'es peut-être pas une expérience ratée, en fin de compte.

    Il nota que Kaarde était déjà de retour dans le hall et se précipitait à leur rencontre. Baaaaaaal lança un regard mauvais aux Pads.

    Baaaaaaal. - Dites adieu à votre frère.

    Il effectua un bond arrière vers le Maître Jedi en levant son arme. L'idée était seulement de faire paniquer la clone. Mais Baaaaaaal n'avait pas prévu ce qui allait se produire.
    Alors qu'il s'attendait à voir son coup paré par Kaarde, le Maître Sith eut la surprise de voir Paad se déplacer plus vite que lui-même ne l'avait jamais fait et s'interposer, le sabre d'Aynor pointé en avant. Baaaaaaal ne put stopper sa course et son ventre rencontra la lame verte ardente. Dans le même temps son coup destiné à Kaarde tomba sur la clone, lui découpant l'épaule, la clavicule et s'arrêtant au milieu du torse. Plutôt que de parer l'attaque du Sith, la clone avait saisi l'opportunité de le blesser, même si cela signifiait la mort pour elle !
    Baaaaaaal tomba face contre terre en se tenant le ventre. Paad s'effondra dans les bras de Kaarde.

    Kaarde. - Sola ! Solaaa !

    Jorus. - Baaaaaaal est mort ?!

    Le Jedi Jorus s'approcha vivement du Sith allongé. Au moment où il allait se baisser pour l'ausculter, Baaaaaaal lui saisi un mollet de sa main gauche puissante et lui brisa la jambe.

    Jorus. - Yaaaarh !

    Mirax attira Jorus à lui de peur qu'il se prenne un nouveau coup. Le Maître Sith se releva lentement. La blessure qu'il avait reçu était cuisante, la lame étant parvenu à entrer dans son abdomen, heureusement pas en profondeur et sans atteindre aucun organe vital.
    Il regarda la clone mourante, plus en colère que jamais.

    Baaaaaaal. - Voyez ce qu'il en coûte de parvenir seulement à me blesser... Le prix d'une vie !

    Paad. - Je.. je... je te le ré... pète... tu es... tu es seul, tu ne peux... nous vaincre !

    Enragé, le Seigneur Noir des Sith tendit une main vers l'insolente et lui écrasa la trachée, la soulevant du même coup des bras de Kaarde.

    Baaaaaaal. - Écoute-moi bien, Padmée Naberry. Je ne sais pas où tu es en ce moment ni pourquoi, mais crois-moi... je te traquerai partout dans la galaxie et te ferai payer au centuple ce petit tour ! Ton frère et ton amie Mirax vont succomber d'un instant à l'autre, le Temple être à nouveau rasé, et les padawans exécutés pendant que tu te terre lâchement. En attendant, profite bien de la mort de ta précieuse clone !

    Et il plongea son sabre laser droit dans le cœur de Paad, arrachant à celle-ci un dernier râle d'agonie, puis la laissa retomber inerte dans les bras du Maître Jedi.
    Face à Baaaaaaal il ne restait que deux Jedi valides, Mirax et Kaarde.

    Baaaaaaal. - Alors, à qui le tour ?


    Salut à tous les fans de tragédie ! :x

    samedi 09 février 2013 - 12:51 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Evénements

Exposition Lego Star Wars - Chanorier

24 juin 2018 - 07 nov. 2018

Expo LEGO 100% Star Wars - Mini World Lyon

13 oct. 2018 - 13 nov. 2018

Paris Manga et Sci-Fi Show 26ème édition

20 oct. 2018 - 21 oct. 2018

Comic Con Paris 2018

26 oct. 2018 - 28 oct. 2018

Toulouse Game Show

01 déc. 2018 - 02 déc. 2018

Concert Star Wars à Toulouse par Tugan Sokhiev

19 déc. 2018 - 20 déc. 2018

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide