Review : Poe Dameron 1 : L'Escadron Black, par Panini

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
Review : Poe Dameron 1 : L'Escadron Black, par Panini

La critique de la BD de Soule, Noto, Robinson et Harris


Voici la review de l'album Poe Dameron tome 1 : Escadron Black, publié dans la collection 100% Star Wars (univers officiel) chez Panini. Cette critique n'engage que son auteur, et je vous encourage à donner votre propre avis dans les commentaires de l'actu.




Pour la première fois depuis que Panini publie des albums Star Wars en librairie, cet album est une compilation de plusieurs récits indépendants. L'histoire principale est constituée par la mini-série Poe Dameron, puis viennent 2 courts récits tournant autour de C-3PO et BB-8.


Poe Dameron : L'Escadron Black

  • Scénario : Charles Soule
  • Dessin et couleur : Phil Noto

L'histoire était pleine de promesses. Elle se déroule peu après l'histoire de Poe dans le roman Avant Le Réveil (Pocket Jeunesse) et peu avant Le Réveil de la Force.  Poe vient de former son Escadron Black, et recherche les renseignements qui le mèneront à Lor San Tekka. On ne peut pas être plus dans la continuité !
Mais je pensais, vu le titre, lire une histoire de pilotes à la Mickael Stackpole ou Aaron Allston (les auteurs de la série de romans X-Wings Rogue Squadron), pleine de loyauté, de complicité, de sens du sacrifice et d'humour... et en fait l'escadron n'a qu'un rôle très secondaire dans un récit qui manque cruellement de combats spatiaux. D'ailleurs Poe ne pilote qu'à peine.
L'histoire est mystique, étrange, et assez peu dans l'esprit Star Wars au final... Cette histoire de secte complètement inutile, d'oeuf géant et de léviathans (d'ailleurs je n'ai pas compris d'où sortait le deuxième géant)... ça part un peu dans tous les sens, et je n'ai pas compris où Charles Soule voulait nous emmener...
En revanche il y a un personnage qui est très intéressant, c'est l'agent impérial Terex ! Voici une sorte de James Bond du Côté Obscur tout à fait prometteur. Il a la classe, le sang froid, les convictions et le respect de l'adversaire qui siéent à un bon méchant. Dommage que le récit soit un peu court pour bien le développer, mais je ne doute pas qu'on entendra à nouveau parler de lui dans l'avenir de la série.

Le dessin de Phil Noto est beau et ressemblant, on reconnaît bien les traits de visages des personnages du Réveil de la Force. La colorisation à l'aquarelle, qu'il fait lui-même, apporte une touche artistique au comics qui est plutôt originale. En revanche les (rares) combats spatiaux manquent de dynamisme, de mouvement, ce n'est pas du tout son point fort. Et les Leviathans sont un peu grotesques...
Enfin, dans l'ensemble, le graphisme de cet album est quand même assez réussi.


C-3PO : Le Membre Fantôme

  • Scénario : James Robinson
  • Dessin et couleur : Tony Harris

Un récit court et assez bizarre qui nous explique comment C-3PO s'est retrouvé avec un bras rouge.

Une bande de droïdes qui se retrouve sur une planète hostile peuplée de monstres et arrosée de pluies acides... En soi, l'histoire n'avait rien pour vraiment passionner les foules. Cependant on y trouve une réflexion sur la loyauté, l'amitié et les limites du vivant, car tout mécaniques qu'ils soient, nos droïdes font ici preuve de beaucoup d'humanité.

Le dessin semble tout droit sorti d'un numéro de Métal Hurlant des années 70. C'est psychédélique, criard, les cases ont des formes plus qu'originales... C'est vraiment un OVNI dans l'univers Star Wars. Je ne saurais même pas dire si j'ai aimé ou détesté, mais en tout cas c'est totalement inhabituel !


SaBBotage

  • Scénario et dessin : Chris Eliopoulos
  • Couleur : Jordie Bellaire

Une petite BD sans prétention, assez enfantine, mais mignonnette, où BB-8 regorge d'imagination pour faire naître une idylle entre un pilote et une mécanicienne. Le dessin est simplissime, mignon, on croirait un épisode de Snoopy et les Peanuts. 


En conclusion : 3 récits pas inintéressants, mais qui ne feront pas date dans l'histoire de la saga Star Wars, tant ils sont décalés, que ce soit par leurs scénarii ou par leurs dessins peu conventionnels.



  • Avatar VadorPool

    VadorPool

    4135 Crédits

    Je pense qu'il peut être intéressant de rappeler que ce premier tome en version originale contient 6 épisodes de la série (contre 3 en vf).

    Du coup, le ressenti sur le l'histoire joue peut être, car on s'attend à quelque chose de plus dense dans un album librairie (qui contient en général plus de 4 épisodes). Avoir donc sur le second tome si la série décolle (Poe...décoller...voilà...)

    mardi 13 décembre 2016 - 07:18 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

194 fans connecté(s)

Evénements

Star Wars Celebration 2020

27 août 2020 - 30 août 2020

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide