Guy Henry parle de son rôle de Tarkin dans Rogue One

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur Internet comme Apple Safari ou Google Chrome. Vous pouvez aussi mettre à jour votre version de Microsoft Internet Explorer. Merci pour votre compréhension.
Guy Henry parle de son rôle de Tarkin dans Rogue One

L'acteur nous parle de son travail dans Rogue One qui a contribué à redonner vie au Grand Moff Tarkin sous les traits de son interprète original, Peter Cushing.


Les images de synthèse (CGI) de Rogue One sur les personnages de Leia et surtout Tarkin, auront bluffé des millions de spectateurs et ravis de nombreux fans. Guy Henry, qui a prêté sa voix et son corps pour faire revivre le Grand Moff, a été interviewé par le Hollywood Reporter. Il s'exprime d'abord sur l'effet que ça lui a procuré d'avoir participé à un tel procédé :

"Je sentais que je n'étais pas vraiment responsable de la manière dont ça finirait. Je devais faire confiance à John Knoll et Gareth et à l'équipe, qui étaient convaincus qu'ils pouvaient y arriver. Au niveau vocal, je ne suis pas un imitateur. Je faisais de mon mieux pour jouer mon Tarkin, les "R" roulés et la voix. Gareth me disait "Ok, relax et essayes d'être un peu plus Guy maintenant." J'ai donc cru qu'ils avaient du voir quelque chose dans mon travail qui les avait convaincu que ça pourrait être l'hommage à Peter Cushing que tout le monde voulait voir. C'était très effrayant et très sérieux."


Guy Henry avait-il des doutes sur le résultat final ?

"Normalement, quand vous êtes acteur, vous faites semblant d'être quelqu'un d'autre. Ici, j'étais moi faisant semblant d'être Peter Cushing qui faisait semblant d'être Tarkin. A un moment j'ai dis "Je ne serai pas vexé si vous me dites que la voix n'est pas assez bonne ou qu'elle fait trop jeune." Il y avait un imitateur très reconnu, Rory Bremner, et je lui ai dis "Je ne serai pas offensé si tu veux faire la voix, je veux juste que ce soit bon et ne t'inquiètes pas si tu dois supprimer ma voix." Mais courageusement, ils m'ont gardé."

Quand a t-il enfin vu à quoi le résultat allait ressembler ?

"C'est juste après la Première de Londres que j'ai su que ça avait marché. Avant ça, j'avais pris plusieurs verres de vin blanc. J'étais incapable de manger, j'avais tellement peur. Je me disais "Si je n'ai pas fait un bon travail, ça sera tellement triste et tellement mauvais". Je n'avais alors pas encore fait d'interview et je m'imaginais dire "Ne vous préoccupez pas de mon nom". On me verrait alors comme celui qui a fait un doublage désastreux. Mais je ne voulais pas laisser tomber Peter Cushing, alors je suis resté."

De quelle manière le port du matériel technologique a t-il affecté sa performance ?

"Il y a quelque chose de très claustrophobe et de très distant vis à vis des caméras frontales. C'est très lourd. Il est assez difficile avec ça sur la tête de croire que vous êtes cette autre personne, cet autre personnage. Il y avait un gars charmant appelé Robert et une dame appelée Sonya de ILM, et ils l'ont fait aussi confortable et aussi facile à porter que possible. Il est très difficile de se concentrer sur sa performance avec cette chose collée sur votre tête, les lumières et les lentilles qui brillent sur vos yeux. C'est une façon très particulière de travailler. Je dois dire que j'ai trouvé ça terriblement effrayant."


Guy Henry s'est aussi exprimé sur son expérience lors des reshoots :

"Bien que l'histoire n'arrêtait pas de changer, je continuais de croire que j'avais terminé mon travail. Que ma responsabilité était écoulée et que je pouvais enfin aller m'allonger. Puis on me disait "En fait, pouvez-vous venir la semaine prochaine et faire une demi-ligne ici et une autre là ?". C'était vraiment effrayant car je ne voulais pas laisser tomber un si gros film et je ne voulais pas laisser tomber Peter Cushing non plus."

L'acteur britannique a ensuite été interrogé sur la possibilité qu'un tel procédé se répande dans le cinéma :

"Je ne vois pas vraiment pourquoi ils le feraient. Pour faire soudainement un nouveau film et avoir James Dean dedans ? Je ne vois pas ça arriver. Dans le cas de Tarkin, c'était pour servir le scénario de Rogue One et l'histoire de Star Wars. Et puis un tel procédé demande un énorme travail. Je me suis toujours senti tellement désolé pour les gens d'ILM. Ils ont du passer toutes les journées et la plupart des nuits à essayer de me faire ressembler à Peter Cushing. Tony Gilroy m'a dit "Mon Dieu j'ai passé beaucoup de temps à écouter votre voix" et je lui ai répondu "Mon pauvre, je suis désolé". Je pense et j'espère que ce procédé ne deviendra pas quelque chose de banal. Je peux comprendre qu'il soit utilisé pour une question de nécessité scénaristique et je suis sûr qu'il sera envisagé, mais je ne pense pas que ça deviendra très commun."

Guy Henry a aussi parlé de son travail avec Ben Mendelsohn qui joue le Directeur Krennic. Personnage avec lequel Tarkin a le plus d'interactions :

"Il est merveilleux. Il se met complètement dans le personnage, il est vivant, il étincelle. A un moment, j'ai louché pour essayer de le distraire. Il a pensé que je regardais le moniteur qui se trouvait à l'arrière de la caméra. J'étais volontairement dédaigneux. Et j'ai réussi mon coup puisque je l'ai vraiment énervé et il a crié "Ne regardez pas le moniteur, Guy !". Je ne regardais pas le moniteur, et comme un vrai professionnel, je ne le ferai jamais! [Rires]"


Et vous qu'avez vous pensé de la performance de Guy Henry ? A t-il bien réussi à reproduire l'accent de Peter Cushing


  • Avatar VadorTonPereEst

    VadorTonPereEst

    845 Crédits

    J'ai trouvé le résultat tous simplement incroyable, c’était à 99% lui 

    vendredi 13 janvier 2017 - 11:06 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Celebration

Star Wars IX

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2018 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide