Base de Corellia - missions (page 6)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar darkscorpionw

    darkscorpionw

    3735 Crédits

    Neuf gars. Neuf chances de se faire descendre. Et nous qui n’étions que cinq…
    Enfin, sur ce coup, j’avais eu de la chance, puisque les rebelles étaient des infiltrateurs. Généralement donc des hommes formés pour le combat.
    Et moi qui n’aimait pas forcément la baston…j’allais être servi.
    Je dégainais mes vibro-lames, et voyant un des rebelles désarmé, je lui envoyais mon E-11, qui fit d’ailleurs un détour par la figure d’un garde.
    Le combat commença. Mes vibro-lames ? Elles coupèrent bon nombre de doigts, de mains, de jambes et autres membres. La bataille fut assez rude. Et franchement, dans des batailles comme ça…je me fais chi** . Enfin, elle fut vite achevée, et j’embarquais les trois rebelles dans mon vaisseau.
    Vaisseau immobilisé ?? Qu’est-ce que ça signifiait ?
    Je redescendis, et vit le Seigneur Hutt, entouré de trois hommes, armés, bien sûr, et d’un Faleen, sûrement un chasseur de primes, armé d’un vibro-fouet.


    Seigneur Hutt
    : Vous croyez réellement que je vais vous laisser partir sans que vous payiez ?

    Moi : Euh…ben… ok.

    Je m’approchais de lui, et lui crachais au visage. En deux secondes, les deux hommes qui lui servaient de gares du corps étaient par terre, éventrés. Le Faleen ? J’évitais un de ses coups de justesse, et lui tranchais la tête alors qu’il baissait sa garde. Le dernier garde, c’est Djorgins qui l’abattit. Le Seigneur, pas apeuré mais anxieux, s’e retourna. Nous ne le tuâmes pas, surtout car je n’avais pas de prime à la clé.
    Restait à livrer les rebelles sur Kuat… enfin, livrer, c’est un vulgaire mot, mais, c’est le jargon. J’vais pas non plus réinventer le vocabulaire de la Guilde pour vous, non plus.
    A peine sorti de l’espace de Nal Hutta, quelques navires pirates vinrent causer un brin.


    Capitaine pirate : Bonjour, nous souhaitons prendre d’assaut votre petit cargo, histoire de voir si quelque chose d’intéressant ne s’y trouve pas…

    Moi : Euh…les pirates font dans le comique à présent ? C’est nouveau ?

    Avant qu’ils ne puissent immobiliser mon vaisseau par des salves ioniques, je devais passer en hyperespace, mais cela risquait d’être dur. Comme savoir si à la sortie, il n’y en avait pas d’autres ?
    Enfin, comme disait Edo, qui ne tente rien n’a rien !
    Je passais en hyperespace. Les vaisseaux pirates devaient faire demi-tour si ils voulaient pouvoir y passer aussi.
    Le chance nous avait souri sur ce coup, là encore.


    Moi : Au fait les gars, qu’allez-vous faire sur Kuat ?

    Djorgins
    : Mission ayant trop d’enjeux pour qu’on puisse te la dévoiler…

    Moi : C’est à dire, que, j’aurais du mal à la dévoiler, puisque les impériaux veulent ma tête.

    Djorgins : Tu comprendras qu’on préfère ne pas prendre de risques.

    Moi : Tu as raison, et puis, à la limite, qu’est-ce que ça me peut me faire, ce que vous y faites…

    Djorgins : Merci de ta compréhension, mon ami.

    Hyperespace, mode off ! Kuat est en vue. Apparemment, personne ne s’attendait à de la visite, puisqu’il n’y avait pas un seul vaisseau en orbite.
    Une patrouille de cinq TIE, c’était tout.


    TIE : Déclinez votre identité, et votre motif.

    Moi : Je suis négociant en armes, l’on m’a chargé de venir négocier avec votre capitaine des prix pour mes Blasters.

    TIE
    : Votre nom !

    Moi : Mon nom ? Ah, je croyais vous l’avoir donné…enfin, je suis Derol Tezza.

    TIE : Allez-y, passez. Plate-forme 33-89-45 F

    Moi : Merci, c’est noté.

    Je descendis doucement jusqu’à atterrir. Les Rebelles descendirent, me remerciant. Je vis quelques impériaux arriver. Afin que les Rebelles puissent s’échapper en paix, je décidais de détourner leur attention.

    Moi : Messieurs, le Cotyg nouveau est arrivé. Puis-je me permettre de vous faire goûter ?

    Garde
    : Jamais pendant le service.

    Moi
    : Qui le saura ?

    Les impériaux n’étant pas habitués au Cotyg, ils furent tous bourrés assez vite. Ce qui, vous le devinerez, me permis de m’échapper.
    Le reste, ben, ce ne fut pas bien difficile. Le voyage de retour ? Je ne m’en souviens plus, j’ai dormi entre Kuat et Tatooine. Après, à l’atterrissage, j’ai pris un speeder et suis revenu a la Guilde…
    Pour recevoir ma prime … ^^

    lundi 19 juin 2006 - 11:50 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar denis_sith_

    denis_sith_

    2336 Crédits

    nom : des bébés gènants...
    =>Importation de blasters DL-44 depuis Coruscant vers Corellia


    Alors que le jour venait de se lever, Denis dormait encore, ce qui était de courte durée, car son grand-père vint le réveiller...

    Edoras - *tapant à la porte* Denis, hey, Denis ! T'es revenu pour hiberner??? Non mais vraiment la jeunesse... Y'a du boulot un peu partout dans la ville, j'ai était voir ton compte, et avec ce que t'as acheter ça a baisser un peu, pas toi qui veux modifier ton vaisseau? enfin je dis sa pour toi, hein, faut de l'argent pour sa...

    Denis - *a moitié endormi* Salut papy... J'allais me lever tu sais ... Bon, je vais faire un tour pour trouver quelque chose...


    Edoras -
    Bien, s'bien mon gamin, moi je te laisse, j'ai du boulot, à plus tard, fais attention.


    Il prit sa veste et sorti en direction de la Cantina, pour se remplir un peu le ventre.
    Après un copieux repas, il sortit, et un homme d'une quarantaine d'années semblait l'attendre, blaster pointé sur lui.


    Denis - *surpris* Euhh bonjour, que me vaux cet honneur?

    ??? - Hum, t'es un contrebandier, pas vrai?

    Denis - Qu'est-ce qui vous faire dire sa? Je peux tout aussi bien être un fonctionnaire publique, m'occuper de nettoyer les trottoirs, ou même un cireur de pompes...

    ??? - Réponds juste à ma question, j'ai un travail pour toi.

    Denis - Hum, mais qui vous dis que je suis contr...

    ??? - J'ai 45 000 crédits à te proposer en échange.

    Denis - Ah, bah voilà, fallait le dire plus vite ! Alors, quel genre de travail?

    ??? - Un transport d'armes. J'ai un vendeur de DL - 44 qui est prêt à m'en livrer trois caisses. Il vit à Corruscant, faudrait juste un gars, comme toi, pour faire le voyage.

    Denis - Oui, pourquoi pas ... *sentait qu'il y avait un certain danger pour demander de transporter ces armes par quelqu'un d'autre* Où puis-je trouver votre marchand?

    ??? - En allant à l'astroport principal, il viendra vous accueillir, d'ailleurs, je vais vous accompagner à votre vaisseau pour en prendre l'immatriculation et la lui transmettre. Vous lui direz que vous venez de la part de Reknag.

    Denis - C'est vous je suppose?

    Reknag - Oui. Bien, allons à ton vaisseau.

    Les deux hommes firent la route ensemble, sans cracher aucun mot. Une fois arrivé devant le YT-2000, l'homme sorti un databloc, entra l'immatriculation de ce dernier et l'envoya, disant à Denis qu'il pouvait y aller.

    Denis - Bon, j'vous dis à bientôt.

    Reknag - Oui, si tu reviens en un seul morceau.... Bonne chance.

    Denis - Euhh, merci ...

    Puis après quelques préparatifs, le vaisseau décolla, puis une fois dans l'espace, assez éloigné de la planète, il franchit la barre de l'hyperespace...
    -------------------------------------
    Denis Terrik
    Fils de Maggy et Sibass
    Petit fils du grand petit sympa tyran Edoras

    Ce message a été modifié par: denis_sith_ le 18-02-2007 14:11

    dimanche 18 février 2007 - 14:08 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Aven-Flar

    Aven-Flar

    4977 Crédits

    L'ordre de mission était donné, et mon entrée en scène allait être discrète, imprévisible... et mortelle.

    3) nom : Une place à prendre. => Jo'ann Kalon, une Humaine Corelienne, occupe un poste de responsable au sein de l'Union des Corporations Marchandes. Notre Leader, Ange Solo, aimerait mettre un de ses employés à sa place, afin de contrôler sa société, Fret Interstellaire". 10.000 Cr.G

    Pour une somme pareille, n'importe quel être doué de cupidité (ou de dette) eut accepté. Mais surtout moi, allez savoir pourquoi....
    Les lignes étaient sur mon datapad, et tout en marchant, je ne cessais de contempler les quatre zeros, je laissais ainsi mon esprit vagabonder dans des rêveries de plus en plus luxueuses. Me laissant guider d'instincts par mes pieds (sont doués, hein?) j'arrivais au turboélévateur menant au sommet du bâtiment principal de la Guilde sur Corellia, en effet, tout en haut était situé le hangar regroupant les vaisseaux des Guildeurs dépendants du Q.G. .
    La sonnerie retentit à l'intérieur de l'ascenseur, indiquant que j'étais arrivé au lieu souhaité. Mettant un pied en dehors de la cage de duracier, suivis de l'autre, puis m'aventurant dans le vaste garage en suivant les numéros des emplacements, je finis pas tomber sur le 66, qui étais le mien (ben tiens^^) . Quelques "Bips" joyeux m'accueuillèrent, mon droïde, AkA, était déjà paré dans son emplacement. Grimpant dans mon cockpit, la verrière s'abaissa lentement et en un souffle, puis le vaisseau s'éleva dans les airs, majestueusement et ainsi passa la porte du hangar dans le crissement de ses réacteurs. Le Y-Wing s'éleva dans les airs pour rejoindre l'orbite. les douanes, prévenues par la Guilde, me laissèrent passer, car qui-quonque fait obstruction à la Guilde n'a plus qu'a compter ses jours restant sur les doigts de sa main. Derrière moi, AkA bippa une question :


    - Où allons-nous? Eh bien j'ai une nouvelle mission et...

    Un série de "Bips" et de sifflements aigus m'assaillirent.

    - Oui, oui je sais! T'aimais bien les bains d'huile de l'hôtel mais faut les payer, et la prime de cette mission vaut le coup!

    Une autre question apparut sur l'écran, j'avais encore oublié de déccrocher le système de traduction, puisque je maîtrisais très bien le binaire.

    - 10.000 crédits tout ronds.

    Un long sifflement retentit, même AkA était impressionné par le nombre. Je revins à mon écran de contrôle, je m'aperçus que le disque de Corellia était largement assez loin pour passer en hyperespace. Les étoiles firent place à une barre blanche puis un siphon bleu, strié de lames noires, l'hyperespace était engagé.

    Coruscant, racaille rebelle et autre politiciens verreux, me voilà!

    -------------------------------------
    Toutes choses ont une fin, sauf la saucisse, qui en a deux.

    "Notre passé est triste, notre présent est tragique, Dieu, merci, on a pas d'avenir"

    Ce message a été modifié par: Aven-Flar le 14-11-2007 22:36

    mercredi 14 novembre 2007 - 19:58 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

59 fans connecté(s)

Evénements

Star Wars Celebration 2020

27 août 2020 - 30 août 2020

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide