Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    (ambiance )

    Des couloirs, des portes, des couloirs...
    Une grande salle avec des marches, un trône, des types armés en rouge, des portes blindées verrouillées derrière nous. Un trône qui pivote pour nous révêler un gaillard hilare.

    L'Empereur : Et bien ? On dirait que vous êtes tombés dans mon piège.
    Édoras : Salut Ta Grandeur ! Comment ça va bien ? Tu nous offres pas un verre, Bricious ? Il fait soif dans ta flotte !
    Dark Bricious : ... Terrik. Cette fois-ci, on dirait que tu as oublié ton alibi. Je ne vais quand même pas être obligé de vous faire exécuter, si ?
    Scal : Si Vous ne Vous en sentez pas l'obligation, surtout, ne le faites pas, Votre Grandeur Impérialissime.
    Édo : Euh, ouais : écoute mon gendre, Ta Grandeur.
    Le Dictateur des Vestiges : On est venu en famille, à ce que je vois. Enfin... pas uniquement, hmm ?
    Regard glacial sur Kaia, puis sur Aynor qui reste de marbre. Et m... on est mal barrés ! Un petit geste de la main impérialiste, et je me retrouve libéré de mes entraves, ainsi que mes compagnons. Tiens ? Ca se présente bien...
    ... Jusqu'à ce qu'un champ ne sorte du plafond et du sol, nous suspendant tous par les épaules. Des éclairs traversent nos mains et parcourent nos jambes tandis que nous tournons doucement sur nous-même, à cinquante centimètres du sol.
    Hum... blast !

    Édo : Allons, Darkounet, tu ne vas pas nous en vouloir pour un oubli minime, non ? Je parie que mon laissez-passer est dans le vide-poche du Soleil Bleu ! Allez, soit sympa... ne me dis pas que tu n'as pas reçu ton invitation à mon prochain mariage ?
    Bricious le Grand : La ferme, Terrik. Trève de faux semblants, je sais parfaitement pourquoi vous êtes ici... ce qui est normal car, entre nous, c'est moi qui ai manigancé tout ceci. Selon vous, pourquoi garderais-je en vie un criminel minable à bord de mon vaisseau ? Pour vous attirer jusqu'à moi, bien sûr...
    Waren : Ouais, évidemment, on s'en doutait un peu...
    Dark Bricious : A présent, j'ai l'honneur de vous présenter l'un de mes nouveaux apprentis, Darth Brozer !

    Une porte s'ouvrit et une silhouette encapuchonnée (ça doit être la mode) apparut. Deux sabres jaillirent dans ses mains et elle abandonna son manteau au sol.

    Waren : Stark !

    Si vous voulez mon avis, les ennuis ne font que commencer...

    :jf:
    -------------------------------------
    Ce post marque mon 5000ème crédits AW !
    -------------------------------------
    Édoras Konix Terrik
    Ex-Leader de la Guilde, retraité
    Pus d'vornskr ! Y a plus de p'tits profits !

    Ce message a été modifié par: Edoras le 07-11-2007 09:45

    mercredi 07 novembre 2007 - 09:44 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9560 Crédits

    L'apprenti annoncé par l'Empereur s'avança au centre de la grande salle s'intercalant entre nous, toujours à tourner comme des rôtis de Gornt (ce que peut-être nous allions devenir ... des rôtis), et sa noirceur. Et, ô surprise, le fameux Darth Brozer n'était autre que Stark l'homme que nous recherchions !

    Bricious le sombre –
    Mon apprenti a besoin de faire ses preuves, votre venue ici est une aubaine.

    La main de l'empereur se leva et ses doigts claquèrent sèchement. Le frère de Stark chut, libéré du champ de contention. Aussitôt un garde impérial s'avança vers lui et glissa, sans ménagement, un baton électrique entre les mains tremblantes de ce frère apeuré.

    Édonis – Puis-je porter à l'attention de sa grandeur ma vive désapprobation quant au déroulement des évènements ?
    Bricious – Certainement, tu auras tout à loisir de t'exprimer à ton tour. Mais, tu ne voudrais pas gâcher ces retrouvailles fraternelles.
    Edo – Non, bien entendu mais ... hmpfff

    Le fort Thyferrien ne put réprimer une grimace lorsqu'un courant électrique parcouru son corps.

    Bricious – Bien. Voici ta première grande épreuve mon apprenti – l'index de sa main droite se fixa sur le frère - ... tues-le !

    Le disciple plongea ses yeux haineux sur son frère, abattu et désemparé.
    Ce dernier esseya de convaincre son frère de renoncer à cette folie, lui rappelant, devant l'assistance émue (parfois), leur enfance puis leur adolescence appuyant ses mots d'une émotion et d'une sincérité non feinte.
    Mais Stark n'y entendait rien, son esprit plongé dans les ténèbres ne percevait plus que le feu de la haine brûlant dans son coeur devenu brasier. Lorsque son frère pointa d'une main rageuse son poing vers l'Empereur, le dénoncant sans ménagement, ce fut de trop et Stark, ou plutôt Darth Brozer, s'élança furieusement vers son frère, son ennemi. Pour autant ce dernier ne comptait pas mourir sans combattre !

    J'observai la scène avec la plus grande des attentions tout en cherchant un moyen de nous sortir de là. Waren et Edoras en faisaient certainement autant. Quant aux autres ils se partageaient entre appréhension et peur, comme Kaia, ou indifférence à l'image de Glark. Aven sembla même prendre un certain plaisir à l'idée de voir ce pauvre type se faire massacrer, non par méchanceté mais par simple goût de la chaire saignante.

    Darth Brozer –Vois comme je suis devenu fort mon frère, vois ce que tu as fais de moi !
    Frère de Stark – Le frère que je connaissais est mort !
    Brozer – Oui, mort abandonné des siens !
    FdS – Ce n'est pas vrai !!

    Le combat était inégal mais Hutch (Oui il mérite un nom avant de mourir, le pauvre homme) maniait son arme avec dextérité, un simple bâton électrique face aux assauts déchaînés de la vibrolame de son frère. Il n'y avait rien à faire, nous étions impuissants. Cet homme reculait lentement vers la mort sous nos yeux, et la seule personne capable d'arrêter cela se trouvait assise sur le trône.

    Bricious – Ouiiii, la haine te rendra plus fort ! Il n'y a pas de place pour la pitié, la compassion est une faiblesse, l'amour un mensonge. Regarde ce prétendu frère qui t'aurais laissé mourir alors que moi, MOI je t'offre la puissance !

    Hutch chancelait, précipité par son frère sur les rebords de son trépas. Saigné à vif en plusieurs endroits, son corps meurtri ne fut plus capable de se relever complètement.

    Hutch – Stark ...
    Brozer – Stark est mort, mon nom est Darth Brozer !

    Il écumait de rage,répandant toute sa haine au travers de la salle et de la Force, cela en était tout simplement insupportable. Hurlant presque pour prononcer son nom il abattit une dernière fois sa lame. Hutch réussit dans un dernier effort à lui opposer son modeste bâton mais la lame se rapprochait de lui. Le visage de son frère, les lèvres retroussées dans une expression animale, se tenait à quelques centimètres de lui. La vibrolame pénétra lentement l'épaule droite de Hutch. L'homme laissa échapper un cri de douleur puis, lorsque Darth Brozer retira la lame arrachant un lambeau de peau, il s'écroula à terre.

    Bricious – Bien mon jeune apprenti ! Tu découvres peu à peu les possibilités infinies du côté obscur ! Ah ah ah !! Tu as mérité une petite récompense, gage de ma confiance en toi.

    Pour la troisième fois un claquement de doigt se fit entendre et un des prisonnier mit pieds au sol.

    Je relevai lentement la tête pour faire face, à mon tour, au disciple dont la haine ne s'était nullement apaisé.

    Aynor – J'espère que votre nouvel apprenti ne vous manquera pas trop cher Empereur.
    Bricious – Les Jedi sont toujours aussi doués pour fanfaronner. C'était votre dernière réplique.

    Inutile maintenant de se modérer. J'attirai à moi le bâton électrique et adoptai une position d'attente. Le combat allait commencer.
    -------------------------------------
    Maître de Stella et Ismama
    Ancien maître de Yota.
    Chevalier Jedi
    Responsable accueil des padawan.

    Ce message a été modifié par: Aynor le 07-11-2007 21:20

    mercredi 07 novembre 2007 - 21:19 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Edoras

    Edoras

    7665 Crédits

    Etrangement, l'impression d'être un mechoui de nuna sur axe vertical électrifié me déplaisait.
    On ne peut pas tout aimer...
    L'Empereur, lui, avait l'air d'apprécier le divertissement.
    On ne peut pas tout détester...
    Aynor défiait l'apprenti. Courageuse petite femme, va... on a du oublier de la prévenir qu'elle n'avait aucune chance, même si Darth Brozer est moins fortiche qu'elle. Pourquoi ça ? Parce que le combat est truqué, bien sûr !
    Et l'Empereur d'envoyer une salve d'éclairs bleutés qui projettent la Jedi contre le mur, lui faisant lâcher son bâton. Elle semble groggy, mais se relève courageusement. L'odeur de chair brûlée m'a toujours plue, mais pas quand c'est celle d'une alliée qui me plait beaucoup aussi. Mais que puis-je faire, alors que je démarre à peine ma carrière de tournedos ? Mes doigts agiles tentent de saisir le petit générateur d'impulsion magnétique coincé dans la manche de mon armure... mais les chocs électriques rendent mes phalanges désobéissantes. On se mutine dans mon corps !

    Pendant ce temps, l'un des gardes rouges rendit son sabre laser à la Chevalière Jediette. Pure folie ? Ahem... c'est oublier l'Empereur qui s'amusait à lancer des éclairs sur commande, chaque fois que son nouveau jouet pliait un peu trop devant la Forceuse !
    Finalement, sa Grandeur s'arrêta et contempla le spectacle. Aynor, si elle avait eu un système capilaire, aurait eu le poil roussi. Elle se tint sur la défensive, le sabre levé, tandis que Darth Brozer/Stark lui tournait autour en brandissant ses deux sabres rougeoyants.

    Darth Bricious : A présent, avant que vous ne mouriez, Jedi Aynor, je vais vous expliquer mon plan génial. Tout simplement, j'ai su que Stark, le lieutenant d'un des "officiers" de la Guilde, Waren Horn, était sensible à la Force. Oh ! rien d'exceptionnel... mais celà me donna une idée. Le résultat, le voici : vous êtes venus le sauver. Et à présent, mon nouvel apprenti va massacrer impitoyablement le Jedi Aynor, devant les yeux de sa Padawan Kaia Torrin. Observe bien la scène, ma petite : ton Maître ne survivra pas longtemps, son agonie sera terrible. Après, je t'offrirai une chance d'affronter mon apprenti.
    Aynor : Ne l'écoute pas, Kaia ! Il veut t'emmener à éprouver le Côté Obscur de la Force !
    Waren : Et blablabla ! Vous pourriez pas arrêter ces bêtises et nous donner un cachot plus classique, inconfortable et humide, non ?

    Darth Brozer attaqua. Deux tranchants en partant du haut. Aynor para sans problèmes et envoya un coup en biais, des deux mains. L’apprenti perdit un sabre et força pour contrer le coup, les muscles de ses épaules saillant sous l’effort. Ils se séparèrent. Darth Brozer se mit sur la défensive, tandis que la Twi’lek osait des coups d’estocs à une main, l’autre levée pour assurer son équilibre. Elle envoya un dernier coup d’estoc, se poussant sur la jambe droite, la gauche à la perpendiculaire, puis sauta pour éviter un coup fendant des deux mains, au niveau du torse. Elle se retourna dans son saut, regardant le plafond tandis que le Sith se retournait et courait à sa poursuite. Et il la rattrapa… elle atterrit juste derrière lui, dans son dos, prête à frapper. Mais la lame de Brozer passa par-dessus son épaule et se ficha dans celle de son adversaire. Aynor renvoya la lame et fit une roulade à côté du Sith, se rattrapant sur les mains avant de se retrouver de nouveau bien campée sur ses jambes, le sabre tourné vers le sol, regardant son adversaire avec un demi sourire. La manche droite de sa bure, découpée par le coup de Brozer, glissa lentement de son bras et chût à terre avec un dernier crépitement lorsqu’elle passa sur la lame du sabre de la Jedi. Le Sith sourit, tout comme l’Empereur. Le Chevalier se présenta alors de profil, tendit la main gauche et leva le bras droit en arrière, sa lame pointée vers l’ennemi. Un Guildeur maugréa en grinçant des dents.

    Aynor lança l’assaut : elle pivota brusquement et tendit le bras droit (et donc son sabre) vers la poitrine de son adversaire. Au même moment, celui-ci abaissa son sabre contre sa jambe droite pour mieux la repousser, d’un revers efficace vers la gauche. La lame de la Jedi rebondit et elle recula d’un pas, tandis que le Méchant-Pas-Beau avançait en rabaissant son sabre, prêt à frapper. Les pointes des lames se touchèrent, se repoussèrent, se cognèrent à nouveau, tandis qu’Aynor bondissait de nouveau en direction de l’Apprenti Sith. Celui-ci recula de plusieurs pas. Puis, il virevolta et para le tranchant de la beauté. Il al repoussa te chacun se remit en garde.

    Cette fois, c’est le Sith qui réattaqua : il sauta au dessus de la Jedi, essayant de la décapiter au passage. Celle-ci esquiva sans trop de mal et le réattaqua dans le dos… mais le Sith para. Il se retourna pour frapper et elle sauta au-dessus de lui, évitant son coup fendant. Il poursuivit le mouvement et sa lame effleura son corps arc-bouté. La Jedi garda les yeux ouverts, regardant la lame qui la frôlait. Elle se redressa… bondit en avant et le Sith para le coup de justesse. Elle utilisa le choc des deux lames pour sauter loin au dessus de son adversaire, aidée par la Force. Elle en profita pour lui brûler le dos au passage. L’Apprenti hurla de douleur et la regarda avec des yeux rouges haineux. Il se maîtrisa, concentrant sa colère, et prit lentement son sabre à deux mains, en garde, les pieds bien écartés. Il attaqua trop puissamment, se retournant en accompagnant sa lame, elle virevolta et l’attaqua sur l’épaule. Il évita sans mal et entoura sa lame de la sienne, remontant vers sa taille… elle rompit brusquement l’engagement et se recula. Les lambeaux de sa bure pendaient. Ses narines palpitantes de douleur humèrent sa propre odeur de chair brûlée. Ce Sith avait plus de ressort qu’elle ne l’avait estimé… et la "mise en bouche" de l’Empereur l’avait affaiblie. Elle tenta de se débarrasser des lambeaux de tissus qui la gênaient, et sa bure tomba en morceaux calcinés sur le sol. Seul un pan subsista autour de sa taille Un contrebandier siffla…

    L’ignorant (et plutôt contente que les fibres de plastacier de la lingerie moderne soient aussi résistantes que le disait la pub), elle se remit en garde et les deux adversaires se tournèrent autour. L’Empereur ricanait, sûr de sa victoire. Estoc, tranchant, parade, fendant… Elle rompit à nouveau l’engagement, cherchant une faille dans la défense du Sith. Les sabres firent voler des étincelles dans un bourdonnement assourdissant. Le Sith, puisant dans sa colère, tenta de fendre son adversaire en deux au niveau de la taille. La Jedi recula de justesse et rendit cette attaque cuisante en brûlant le flanc de opposant. Une ligne rouge perla sur le ventre d’Aynor, qui recula promptement et y posa sa main à plat. Elle la ressortit maculée de sang en état d’ébullition. Le dernier pan de tissu de la bure tomba au sol… la lame du Sith avait brûlé le vêtement et fendu la chair, qui n’avait pas eu le temps d’être cautérisée. Un Guildeur se retint d’applaudir devant le spectacle du Sith qui vomissait du sang, agenouillé aux pieds d’une Jedi Twi’lek en petite tenue. L’Apprenti jura et se lança dans un assaut mu par sa colère. La Twi'lek (heureusement, pas trop frileuse) lui décolla la tête des épaules d'un simple mouvement du poignet. Puis, un éclair bleuté fondit sur elle, et une explosion retentit, enfumant la salle.

    Je jetai mon casque, dégaînai et flinguai les gardes rouges à proximité.

    Aven-Flar : Heureusement que j'étais là.
    Édoras : J'ai essayé aussi d'activer mon IEM, mais mes doigts se crispaient.
    Aven : Tes réflexes laissent vraiment à désirer, mon vieux.
    Édo : Si un jour tu atteinds mon âge, on en reparlera, gamin.

    En attendant, les systèmes de nos armures devaient être réinitialisés. Aynor, toussante, chancelante et saignante dans ses sous-vêtements noircis, sortit de la fumée. Sa padawan se précipita à son cou. Un rire diabolique retentit et des gardes armés pénétrèrent dans la salle, alors que le trône de l'Empereur avait.. disparu.

    Et maintenant, on fait quoi ?

    :jf:
    -------------------------------------
    Édoras Konix Terrik
    Ex-Leader de la Guilde, retraité
    Pus d'vornskr ! Y a plus de p'tits profits !

    Ce message a été modifié par: Edoras le 08-11-2007 17:17

    jeudi 08 novembre 2007 - 17:08 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kaia_Torinn

    Kaia_Torinn

    1319 Crédits

    J'étais soulagée de pouvoir bouger et surtout de voir qu'Aynor allait bien.

    Kaia : Je suis tellement contente que tu ais vaincu et que tu aille bien. Merci, je ne sais pas si j'aurais résister bien longtemps à l'empereur sans toi.

    L'empereur avait disparu...Mais peut être qu'il n'avait jamais été présent physiquement présent dans cette pièce.

    Mais nous n'avions pas le temps discuter. Des gardes arrivaient de partout et c'est difficilement qu'on arrivait à se mettre à couvert.

    Dans cette pluie de laser mon sabre n'était plus vraiment utile.
    Je me calais dans un coin et je déviais le bras de quelques gardes pour laisser le temps a toute la bande de répliquer.
    Cela demandait beaucoup de concentration car je ne pouvais me permettre de voir mes cibles de mes propres yeux, à moins de vouloir mourir très vite !

    Maintenant que d'une certaine manière la mission était faîte, il ne restait plus qu'a partir.
    Mais c'était plus facile à dire qu'à faire quand toute l'armée impériale semble s'être donné rendez vous pour nous arrêter.



    jeudi 08 novembre 2007 - 18:28 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Aven-Flar

    Aven-Flar

    4977 Crédits

    Une boule rouge roula au centre, un flash rempli la salle et plusieurs armures blanche se désintègrèrent, ainsi qu'une rouge qui s'étala misérablement sur le sol 10 mètres plus loin. Plusieurs tirs atteignirent un officier qui fut précipité en arrière par la force des coups, les chargeurs vides tombaient et les armures blanches arrivaient toujours plus nombreuses. Les Forceuses n'osaient lever la tête tandis que Edo et moi supprimions autant de soldats que possible, les employés d'Edo quant à eux faisaient profil bas, ils n'étaient pas assez protégés.

    Effectivement, Edoras et son acolyte avaient des armures Mandaloriennes, mais même ces monstres de blindage commençaient à rougir sous le feu des lasers.
    3 gardes furent stoppés net dans leur course par un tir de sulfat' légère Impériale, soudain, une explosion se fit entendre et des morceaux de métals fondus nous retombèrent dessus. Immédiatement, 10 Dark Troopers phases 2 arrièvrent, leurs mitrailleuses lasers arrosèrent notre position et Glark reçut un tir dans l'épaule, il serra les dents. Les droïdes s'avancèrent, imperturbables dans leur course.


    - Ok, ok, c'est plus possible là, on re-dépose les armes.

    - NoOon! Non! Nous allons être empirsonés! Nous subirons milles-tortures puis nous serons supliciés d'une façon lente et cr...

    - Ta gueule!

    - Je hais ce type...

    - Eh oh! On se rend! Cessez le feu!

    Plusieurs tirs continuèrent jusqu'à ce qu'un Officier se montrer et ordonne aux Dark et aux troopers de cesser totalement le feu. On nous confisqua nos armes puis on nous fit avancer dans un couloir, dans la mélée, je remarquais qu'on avait perdu Scal et Nausicaa, ils nétaient pas avec nous


    10 Minutes après.



    Un jeune homme débraillé sorta d'un caiser en sueur, il reboucla sa ceinture puis tendis la main à une jeune femme elle aussi dans le casier et non moins en sueur, elle étaient en train de déplisser ses vêtements.
    L'homme jeta un coup d'oeil à droite puis à gauche avant de demander :


    - Sont passés où?

    samedi 10 novembre 2007 - 20:32 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar scal

    scal

    10959 Crédits

    Je n'avais pas tout bien suivi.J'étais en plein combat quand une main me tira vers l'arrière.La main ne s'aretta pas la,elle m'emena en retrait des combats.Quand la main me lacha,je regarda derrière.C'était Nausicaä et je lui dit:[/i]

    -Mais qu'est ce que tu fait?Et les combats?On peux pas les laissés tomber comme ça il faut aller les aider!
    Nausicaä:Non,trop risqué.Notre ennemi est bien trop nombreux,ils vont se faire attraper!On sera plus utile libre que prisonnier.
    -Euh...Oui,certes,mais à deux,j'ai bien peur que l'on ne soit pas d'une très grande utilité.Comme tu la dis,nos ennemis sont nombreux.
    Nausicaä:A nous d'être discret!
    -Plus facile à dire qu'à faire.

    En essayant d'écouter le bruit des combats,je n'entendit qu'un grand silence.Ils avaient dût arreter le combat.Des bruits de pas se rapprochaient.

    -Ba oui,notre absence n'est pas passé inaperçu!Ils sont à notre recherche,on est mort là!
    Nausicaä:Mais non...Reste silencieux.

    [i]Comme me l'avais demandé Nausicaä,je restais silencieux.Des stormtroopers passèrent.Etant relativement dans le noir et vu qu'ils étaient assez précé,ils nous virent pas.Les deux derniers troopers furent assomé par Nausicaä qui les tira vers là ou j'étais rester à l'observer.Elle me regarda et me dit:


    Nausicaä:Tu pourrais au moins m'aider non?
    -Bien sur.

    J'attrapa donc un des deux troopers et le tira vers la ou j'étais avant.Mine de rien,il était relativement lourd.Après un dur effort de quelques secondes je dit à Nausi:

    -Et...Tu comptes en faire quoi?
    Nausicaä:Ba...On va prendre leur place.
    -La vieille ruse...Qui marchera pas...
    Nausicaä:Mais si...Il suffit de savoir s'y prendre...
    -En gros c'est impossible pour moi.
    Nausicaä:Bon,au lieu de dire des bétises,habille toi!
    -Ouai ouai...

    Je m'habilla donc.Tout allait bien jusqu'a ce que je mette le casque.

    -Mais on voit rien!Si on se fait ataquer sur les côtés,déjà que je suis pas super en combat,j'imagine même pas comment je vais pouvoir le voir...
    Nausicaä:Ca tombe bien,on est pas censé se battre.Prend un air de soldat clone un peu...
    -Ho lalala...Je vous jure...qu'est ce qu'on ferait pas.


    samedi 24 novembre 2007 - 10:31 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kaia_Torinn

    Kaia_Torinn

    1319 Crédits

    Après nôtre arrestation, nous avions été placés dans des cellules individuelles.
    Heureusement pour nous elle étaient proches les une des autres. Je sentais la présence des membres de nôtre "valeureux groupe de sauvetage"

    Et nous, qui viendrait nous sauver ?

    Je repensai alors à Nausicaa. Elle et Scal étaient peut être encore libre. Il fallait que je lui fasse savoir ou nous étions.
    Je n'avais pas pratiqué la télépathie. C'était le moment où jamais de ce lancer.

    Je n'espérais pas pouvoir lui adresser des phrases construites. J'estimais tout de même pouvoir lui faire parvenir des flash, sur le trajet pour parvenir jusqu'a nos cachots.

    Je fis le vide dans mon esprit, me concentrant sur la force et orientant mes pensées vers la mercenaire. Je ne savais pas si ce que je faisais était correct. Je me laissais guider par mon instinct.

    Je senti qu'il se passait quelque chose. Je décidais de me remémorer le trajet que j'avais suivi. Quand tout fut clair dans mon esprit, je visualisais ses informations comme un objet que je manipulerai par télékinénie et que je projetterai vers Nausicaa.

    Très fatiguée par la concentration que j'avais du déployer, je m'allongeai en espérant que cela avait fonctionné.

    Ce message a été modifié par: Kaia_Torinn le 21-01-2008 22:35

    lundi 21 janvier 2008 - 22:34 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Nausicaa

    Nausicaa

    2200 Crédits

    Scal et moi étions dans les couloirs, j'étais sur mes gardes, quelque peu stressée, nous avancions normalement, même si je voulais aller libérer mon père et les autres. Tout était tranquille quand soudain je tombais au sol, ma tête éclatait, j'enlevais mon casque.
    Scal, paniqué : Nausicaä qu'es-ce que tu as ?
    Nausi : Ma tête...p*****...connexion de m****...
    Scal : Quoi ?
    Nausi : La Force...
    J'avais rompu ma connexion et j'avais dressé une barrière mentale pour quel n'interfère plus avec mes activités. La barrière venait de céder, je sentis une présence.
    Nausi : Kaia...
    Scal : Quoi ?
    Elle m'envoyait le chemin qu'ils avaient parcouru, je l'enregistrais même si je répugnais cette connexion. Une fois tout fini, je relevais les yeux vers mon fiancé.
    Nausi : Kaia m'a contacté grâce à la Force et m'a transmis le chemin qu'ils ont suivi... Excuses-moi pour tout à l'heure mais c'est dur quand une barrière mentale cède ça fait mal...
    Scal : C'est pas grave...
    Il m'embrassait et m'aidait à me relever.
    Nausi : Merci...bon allons les chercher, reste derrière moi...
    Je remettais le casque et nous partîmes dans les couloirs...

    jeudi 24 janvier 2008 - 19:11 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar scal

    scal

    10959 Crédits

    Il était interessant de voir comment Nausicaä avait réagit...Remarque,j'aurais pas aimé être à sa place...Je n'avais quiter l'ordre jedi depuis pas très longtemps,mais je dois avouer que me promener dans ses couloirs me manquais un peu...enfin,je ne devais pas me déconcentrer.Il fallait que nous allions récupérer toute notre petite troupe,et celà sans se faire remarquer sur un terrain qui était bien connu de nos ennemis.Autant dire que cela n'était pas très facil.

    Cela faisait un petit moment que nous courions,le plus discrètement possible,en évitant toutes les patrouilles que l'on pouvait rencontrer...Nausicaä avait un peu l'habitude.Ne pas se faire voir était son métier...Mais moi et la discrétion...C'était un peu plus dur.Et puis,on était un peu dans un vrai labyrinthe...Et qu'est ce qui nous prouv que s'était pas notre ennemi qui avait contacter Nausicaä pour nous tendre un piège.On avait beau ne pas se faire beaucoup remarqué...Ils s'étaient bien aperçu qu'il manuquait des membres.Je stoppa Nausicaä et lui dit:


    Scal:Tu es sur que c'est pas un piège?
    Nausicaä:Et bien oui je pense...
    Scal:Tu penses?
    Nausicaä:Et bien,je dois avouer que réussir à me contacter par la force a dût se révéler très dur,et il doit falloir un minimum de puissance à travers la force...Mais je penses pas que ce soit notre ennemi...Après tout,à part ceux de notre équipe,qui savait que j'avais été jedi avant de devenir guildeuse?
    Scal:...En effet...Bonne argument...

    Nausicaä se retourna pour continuer à courir...Décidement,elle semblait à fond dans son travail,pret à tout pour se rendre utile.On arriva bientôt à une intersection bien gardé.La Nausicaä se tourna vers moi et me dit:

    -Bon,on est arrivé.
    Scal:Rassurant
    Nausicaä:Oui...Il va falloir se faire passer pour des soldats clone.
    Scal:Déjà qu'il faut réussir à courir avec ce casque...Mais en plus se faire passer pour ces c....pour des clones...On aura tout vu!
    Nausicaä:Tu veux les sauver oui ou non?
    Scal:Et bien...oui quand même!
    Nausicaä:Alors on est parti!

    samedi 26 janvier 2008 - 21:35 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar waren

    waren

    14890 Crédits


    Delta 7412 ! Delta 8452 ! Bon sang mais que faites-vous ici ?

    Les deux héros sursautérent et se retournérent, arme au poing pour faire face à une escouade, menée par un stromtrooper qui avait retiré son casque. Ce dernier leurs lançer un regard furieux ! On aurais dit qu'un wombat lui avait volé son repas. Son insigne à droite montrait que c'était un instructeur.

    Ca fait cinq minutes que je vous ai envoyé chercher ces caisses et je vous retrouve les mains vide, dans un secteur ou vous n'avez rien à faire, l'Empreur va partir pour Korriban et vous vous tourner les pouces ? Si vous n'avez pas charger ses valises dans sa navette, ça va mal aller pour les Deltas !

    mardi 05 février 2008 - 17:31 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

251 fans connecté(s)

Evénements

Star Wars Celebration 2020

27 août 2020 - 30 août 2020

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide