DEXTER : Le dernier padawan - Tome II (page 3)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    10497 Crédits

    Rien à redire. On commence à s'approcher du moment fatidique et on retrouve le lien entre Padmée et Dexter par des rêves prémonitoires. Pour la "planète glacière", il en existe plein : Illum, Hoth, etc. Les possibilités sont selon moi infinies.

    I LIKE (trains) ! et pouce bleu^^

    samedi 15 avril 2017 - 09:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    5682 Crédits

    Et si la vision de Pad n'était que la suite de celle de Lou'Xan.

    samedi 15 avril 2017 - 19:41 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7710 Crédits

    Que de très bons chapitres ! J'aime beaucoup le lien entre Pad et Dexter qui s'accroît par le biais de leurs rêves. Quant à la planète, je n'ai que des suppositions mais je pense à la même chose que Padmée, pour les raisons de leurs venus sur la planète glacière. Après, ce n'est peut-être pas ça, mais voilà.  Quant au fait que la vision de Pad pourrait être la suite de celle de Dex... eh bien si c'était le cas, je pencherai plutôt pour l'inverse et ensuite, rien n'est sûr même si en effet, ce peut être probable. Elles sont liées, c'est sans doute sûr, mais peut-être ne se situe-t-elle pas au même moment ni au même endroit.

    Bref, tu l'auras compris... vivement la suite !

    mercredi 19 avril 2017 - 12:40 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25538 Crédits

    Zadyssa >> J'ai eu un peu de mal à comprendre ton commentaire, mais j'ai bien rigolé.

    C'est vraiment intéressant vos spéculations. J'aime! "LIKE" 

    Ah ah, j'aime quand vous vous posez des questions sur la suite des événements, continuez comme cela!

    Je vous laisse découvrir la planète glacière dans les prochains chapitres. Comme vous aimez que le lien entre Pad et Dexter se ressert, alors ce chapitre va vous combler!

    07 - Cauchemar

    Sur Ojom, le couple Brûle était content de retrouver le reste de la famille Cho et Jettster Les retrouvailles se font dans la bonne humeur même si Pad reste triste et inquiète au fond d’elle pour l’avenir de la Galaxie et de l’Ordre Jedi. Lou’Xan semble ravi de revoir sa tatie et oncle Flam. Le Jeune Besalisk leur a présenté son amie Felise qui était restée. La journée fut longue et les conversations nombreuses. Politique, Ordre Jedi, famille, crainte de l’avenir ou simplement de l’amitié et de ses valeurs.

    Enfin, le soir venu, la jeune Binele rentre chez elle. La famille Jettster avait une grande habitation avec plusieurs alcôves pour invités. Les Brûle en face des Cho et la résidence principale de Jettster forme un grand U vue du ciel.

    Pendant que les parents Cho préparent l’administration des livraisons Ojom-Naboo, le petit Dexter devait regagner son lit. L’excitation de la journée et avoir appris plus sur la situation politique empêchait son sommeil de l’atteindre. Il décide de passé par la fenêtre et d’aller frapper à la porte des Brûle.

    Vyvacy fut assez soulagé par cette journée. Avoir discuté d’autant de sujet avec les Besalisk, lui appris énormément sur leur espèce. Etant sénateur de Phoenix, il avait déjà croisé l’ex-sénateur Sovrin au sénat de Coruscant. Le Phoenicien avait toujours eu énormément de respect pour ses idées écologiques et sa fierté de tenir les promesses qu’il avait faite à son peuple. Vyvacy fut très triste d’apprendre sa démission. Padmée l’avait rassuré. Elle connaissait très bien Lou et la manière dont il en parlait. La façon de ne pas porter d’intérêt à ce qui pouvait arriver à la famille Sovrin, confirmait qu’il avait échafaudé un plan pour l’aider d’une manière ou l’autre. C’est pendant cette discussion entre eux que Dexter frappe à leur porte.

    Pad – Hello Dexter, je pensais que tu devais dormi ?
    Dexter – Je peux entrer tatie ? Car la porte restant ouverte tu vas avoir froid.

    Elle sourit et le laisse entrer. L’enfant avait le chic pour trouver les mots qui l’empêchait de lui refuser quoi que ce soit.

    Vyvacy – Tu veux parler rien qu’à ta tatie, ou tu m’autorises à rester ?
    Dexter – Merci à vous sénateur. Ef-fec-tivement, j’aimerai m’entr-etenir avec votre char-mante épouse. Je vous promets de ne pas le retenir trop longtemps.
    Vyvacy – Fort bien, je vous laisse.

    Le Phoenicien avait acquis une complicité avec l’enfant. Il partait toujours sur la franchise et essaye de lui apprendre à parler plus diplomatiquement. C’était presque un jeu entre eux. Vyvacy savait combien la relation de Lou’Xan et Padmée était particulière. Il les laisse à deux.

    Pad – Très bien Dexter, dis-moi de quoi veux tu parler ?
    Dexter – Cauchemar !

    Pad est surprise car Lou et Ro’Xane lui avaient confié qu’il n’en parlait jamais. Et là, c’est spontanément qu’il le faisait. Elle est intriguée.

    Pad – Tes parents me l’ont dit.
    Dexter – Je sais, c’est pour cela que papa t’a ramenée ici dans le froid.
    Pad – Oui. Je t’écoute.
    Dexter – La Force est-elle à l’origine de mon cauchemar ?
    Pad – C’est une possibilité. Ce serait une certitude si tu avais eu une vision pendant une méditation. Est-ce le cas ?
    Dexter – Non, pas de méditation.

    C’était l’un des points faibles du Besalisk, il ne méditait que trop peu. L’empathie de l’ex-maître Jedi confirme que l’enfant ressent de la peur.

    Pad – Ce cauchemar fut terrifiant, n’est-ce pas ?
    Dexter – Oui… Il… J’ai…
    Pad – Dexter, la peur fait partie de nous. Elle peut être notre pire ennemie et notre meilleur ami. Tout dépend de comment tu l’as traite.

    Il lui fait des yeux ronds ne comprenant pas l’image. Il n’aimait pas dire qu’il avait peur, mais au fond de lui, il sait ne pas pouvoir cacher ses émotions à son interlocutrice.

    Dexter – Liede et Felise sont mais amies, mais la peur n’est pas une personne.
    Pad – Je suis bien d’accord avec toi. C’est une image, Dexter. Compare la peur à une personne. Liede ou Felise peuvent te dire ou te suggérer de faire un truc amusant ou d’aller jouer à une chose qui te plait ou pas.
    Dexter ne voyant pas où elle veut en venir – Oui.
    Pad – La peur est une émotion qui te tirade entre me dire ce que tu as vu dans ton cauchemar et le garder pour toi. D’un côté, tu as besoin d’en parler pour comprendre, au sinon, tu ne serais pas ici ce soir. De l’autre, tu crains que le dire provoque ce que tu as vu. Est-ce que je me trompe ?
    Dexter – Non, comme d’habitude.
    Pad – La peur est un super pouvoir qui te permettent d’augmenter tes capacités grâce à l’adrénaline. Tu peux courir plus vite, réfléchir plus vite. Avec de l’entrainement, tu pourras la maîtriser.
    Dexter – Comme la Force ?
    Pad – Oui, mais attention Dexter. Si tu échoues dans ta maîtrise, alors la peur peut se transformer en souffrance, la souffrance en colère, la colère en haine et ça c’est le côté obscure.

    Dexter se retourne et fait quelque pas vers la fenêtre. Il avait besoin de temps pour digérer l’explication de Padmée. Elle lui avait déjà parlé des dangers du côté obscur, mais jamais en ces termes. L’ex-Jedi attend qu’il rompe lui-même le silence.

    Dexter – Nous devons partir toi et moi Tatie. Vyvacy peut venir, mais pas mes parents.

    Padmée se redresse et reste stupéfaite de la demande de l’enfant. Jamais depuis l’académie Jedi, Lou’Xan n’a demandé à être séparer de ses parents. Elle est encore plus intriguée par le cauchemar. En plus, l’aura de l’enfant semble s’affermir. Elle ressent de la détermination en lui alors que sa posture est à l’inverse. Il a les bras inférieurs le long du corps et les bras supérieurs croisés sur le rebord de la fenêtre ce qui l’oblige à se tenir un rien voûte. Padmée s’approche de lui jusqu’à ce que un mètre ne les sépare. 

    Dexter – Papa doit me promette quelque chose. Je voudrai… Il faut…

    La tête de l’enfant est baissée et Padmée s’approche encore d’un pas. Elle ressent sa peine montée. Elle voudrait lui posé des questions sur le contenu du cauchemar, mais elle préfère le laisser parler.

    Dexter – Il y a plus de deux ans, je sais que j’ai échoué… c’était ma faute. Entièrement ma faute. Je ne voulais pas grandir, je voulais jouer… avoir des amis humains comme toi. Je voulais qu’ils m’emmènent voyager comme papa. 

    Pad s’est arrêté et n’en croit pas ses oreilles. Sur cinq minutes, l’enfant Lou’Xan s’est transformé en un adolescent dont la conscience agit. La Force augmente en lui, comme si, pour la première fois, les cours de maîtrise des pouvoirs portaient ses fruits. Le contenue du cauchemar de Dexter l’avait profondément touché. 

    Dexter – J’ai écouté tous ce don vous avez parlés. La politique, j’y connais rien, mais ça par en vrille. L’Ordre Jedi… il n’a plus la cote. Et pourtant… je crois en la Force Padmée. 

    Elle ne sait pas quoi lui dire. Il ne l’appelle jamais par son prénom complet. Et la Force semble l’envelopper. Elle veut ignorer ce qui se trame tout au fond d’elle, et pourtant, elle doit se rendre à l’évidence… un lien se tisse doucement entre eux.

    Dexter se redresse laissant tomber ses bras supérieur le long du corps. Il regarde droit par la fenêtre, il regarde celle de la chambre de ses parents.

    Dexter – Aide-moi Padmée. Aide-moi à le sauver. Je dois partir loin de lui pour le sauver. 

    Il se retourne vers elle les yeux embrumés de larmes. Elle recule d’un pas car elle sait, elle le sent au fond de son cœur, il n’y a plus aucune doute dans son esprit, il va le lui demander…

    Dexter – Ensemble nous pouvons les sauvez, seul, j’échouerai. Maître Naberry, prenez moi comme padawan, s’il vous plait.

    Elle recule encore d’un pas, il vient de croiser les quatre membres sur son torse et tient ses jambes légèrement écarté. Il est déterminé !

    Silence. Le temps s’est arrêté.

    Padmée sait qu’il attend une réponse, mais elle est incapable de le faire. Elle détourne son regard et va près de la cheminée. Elle observe les flammes du feu de bois danser sur une musique qu’elles seules peuvent entendre. Elle puise dans la Force afin de reprendre le contrôle de ses émotions mais plus elle plonge en elle, plus elle ressent le regard profond du Besalisk sur elle. Il attend une réponse et ne partira pas sans. Padmée laisse coulée la Force en elle en fermant les yeux.

    Elle a une pensée pour chacun d’entre eux. Ceux qu’elle a formés : Carth, Cal, Bakara et Anamiund Skyrunner. Pour eux, ce fut un échec car ils avaient désertés l’Ordre Jedi et elle ignorait ce qu’ils étaient devenus.

    Elle repense à chacun des padawans qu’elle a eu la joie d’accueillir dans l’Ordre Jedi. Ceux qui sont devenus chevaliers. Max Kenobi, Ikari Shinji, Angel, The_Jedi_Master et Unduli.

    Lorsque qu’elle se remémore sa plus grande réussite, les larmes lui coulent : Le seul de ses padawans à être devenu non seulement Chevalier, mais aussi Maître Jedi. Le seul homme qui a rivalisé avec son mari, le maître Kiad : Remeyodi. Celui qui lui a donné sa Force au point de s’en démunir à jamais. Et tout cela pour qu’elle vive.

    L’exception plus récente de la padawan Jaina Franger. D’abord, elle l’avait laissé derrière elle en quittant l’Ordre Jedi et l’ayant confié à son frère Kaarde. Aujourd’hui, Jaina ne désirait plus d’affiliation et encore moins rejoindre l’Ordre Jedi.

    Et là, maintenant, il y a Dexter. Il est toujours là, dans la même position, elle le sait, elle le sent. Il est déterminé et pour la première fois, fait preuve de patience. Il attend ! Il attend sa réponse.

    Pad – Il n’y a plus d’Ordre Jedi.

    Silence

    Pad – Rien de ce que tu me demandes ne pourras être officiel. 

    Silence

    La détermination, la patience et le silence de Lou’Xan est déconcertante pour l’ex-maître Jedi. Il attend un « oui » ou un « non », elle en est certaine. L’état d’âme de Pad, lui importe, elle le sait, elle le sent. Il est touché par ses larmes, même s’il ne les comprend pas. Le lien dans la Force est déjà tissé… depuis cinq ans ! Depuis le premier jour où elle a mis les pieds sur Ojom, ce lien est là et a grandit. Elle relève enfin la tête et sèche ses larmes. La joie grandi dans le cœur de Lou’Xan. Elle se redresse et lui fait enfin face. Les yeux du jeune Besalisk brillent d’espoir. Pad se doit de rester maître d’elle. 

    Pad – Maitre Naberry, Padmée Naberry est morte, Dexter. Elle est morte pendant la guerre du SEZ. 

    L’espoir s’évanouie au fond de Lou’Xan. Il comprend que c’est encore une image au sens figurée qu’elle est morte, mais cela signifie-t-il qu’elle va refuser ?

    Pad – Elle a formé dix padawans et seulement six sont devenus Chevalier. Un seul d’entre eux est resté jusqu’à devenir Maitre Jedi. Padmée Naberry est morte après avoir abandonné un onzième padawan qui après un essaie avec mon frère à quitter l’Ordre Jedi. 
    Dexter – J’ignorai tout de ton… de votre parcours de Maitre Jedi. Pourtant, je vous fais cette demande car ce n’est qu’en devenant Chevalier que je… que nous pourrons empêcher mon cauchemar de se réaliser. 
    Pad – L’Ordre Jedi est en déclin.
    Dexter – Cela m’est égale ! La Force est avec moi et je fais corps avec la Force.

    Lors d’un cours d’histoire Jedi, Padmée lui avait raconté celle de l’équipe de Rogue One et comment ils étaient parvenus à récupérer les plans de l’étoile de la mort. La célèbre maxime de Chirrut Îmwe l’avait beaucoup touché. C’était la première fois, que Dexter la citait.

    Pad – La république semble sombré dans un mystère qui nous dépasse tous.
    Dexter – Je veux sauver mon père PAD ! Et pour cela, je dois parvenir à maîtriser la Force. Comment je le peux si tu ne me forme pas ?

    Elle est à court d’argument et ressent que Dexter est à bout de patience. Pad réalise enfin le contenu du cauchemar de Dexter : la mort de Lou CHO.

    Pad – Oh non.
    Dexter – Oh SI ! Et puisque la pathétique Maître Padmée Naberry est morte et refuse mon offre alors il ne me reste plus qu’un seul espoir !

    Là, elle est déconcerté, elle n’arrive plus à reconnaître le jeune gamin joueur et qui s’en fou de tout. Là, c’est un Besalisk de presque onze ans qui rayon dans la Force.

    Dexter – Madame Padmée Brûle, je vous demande très officiellement de reprendre du service dans la Force. Devenez mon Maître ! Je désire être votre dernier padawan Maître Brûle !

    Elle est à cours d’argument, il a abattu toutes ses cartes. 

    Un moment de silence. 

    Pad – Oui, padawan Dexter, j’accepte. Ensemble nous sauverons ton père !

    vendredi 21 avril 2017 - 20:27 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    10497 Crédits

    "Je-suis-à-court-d'ar-gu-ments. J'ai-rien-à-dire. Lol^^" (phrase chantée). Là, vraiment Pad, je suis bluffé par autant la soudaine transformation de Dexter que tout le défilement de la vie de Padmée autrefois maître Jedi, apprentis compris. J'ai rigolé au moment où tu as repris la phrase de Chirrut Iwnee pour Dexter.

    Bref...  THAT A GOOD JOKE I LIKE (trains) !!  et pouce bleu^^.

    samedi 22 avril 2017 - 15:40 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    5682 Crédits

    Bon chapitre.


    La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    samedi 22 avril 2017 - 17:26 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25538 Crédits

    Merci pour vous commentaire encourageant. J'espère bien que ce chapitre vous plaira tout autant. Vous allez retrouvés des amis à Dexter que vous avez rencontrés dans le TomeI Chapitre 7 et  10d dans le lien de la vision. 

    08 - Mort

    Pendant cette discussion matinale entre les adultes, Lou’Xan est heureux ! Debout de bonne heure, il avait annoncée à ses parents l’excellente nouvel : Dexter Cho est le padawan de Maitre Padmée Brûle !

    C’est après le déjeuné que le couple humain se rend chez les Cho et envoyé Lou’Xan chez les grands-parents afin de discuter entre eux sur le moyen d’aller à Ilum pour trouver des cristaux et fabriquer enfin un vrai sabre laser. Annonçant cette nouvelle à Djovan et Liviane, l’enfant était surexcité. Le père de Ro’Xane décide d’aller avec son petit-fils à la boulangerie afin de revoir son ami Malik avant son grand départ.

    Très heureux, Dexter et Djovan arrivent à la boulangerie. Ils saluèrent les parents Pavoo. Meg l’accueil pendant que Marek est encore au fourneau. Il ne faut que quelques minutes pour qu’elle appel son fils. Malik est ravi de revoir Lou’Xan, les retrouvailles sont presque une fête. Et Meg les envoie jouer dehors. Djovan est autorisé à rejoindre Marek afin de discuter entre homme, enfin entre Besalisk.

    Malik – Oh c’est trop génial que tu sois là, Lou’Xan ! Viens, suis-moi !

    Sans attendre de réponse, voilà le Besalisk qui court en sortant par derrière de la boulangerie et prend une ruelle.

    Lou’Xan – Attends Malik court pas si vite, j’ai des tas d’histoires à te raconter.

    L’autre répond sans s’arrêter pendant que Dexter commence seulement à courir derrière lui.

    Malik – Tout ce que tu veux, mais viens avec moi d’abord, j’ai un surprise ‼

    Là, il vient de prononcer un mot magique pour notre petit Cho, le mot « surprise » ! Il aime les surprises, et se met réellement à courir afin de ne pas perdre de vue son ami. Si les Cho ont une peau d’un vert prononcé, les Pavoo sont plus tirant vers une peau brune. L’un à un manteau brun et l’autre vert foncé probablement pour inverser leur couleur de peau. Dexter décide d’user de la Force et la laisse couler en lui, dans ses muscles et rattrape aisément Malik. Ensembles, ils traversent la ville, Lou’Xan sur les talons de l’autre puisqu’il ignorait la destination finale. Pourtant au fur et à mesure qu’il voit la direction que prend le fils de la boulangère, Dexter comprend qu’ils vont au spatioport.

    Dexter – Pourquoi va-t-on au spatioport ?
    Malik – Bravo Lou’Xan… tu prononces … mieux le basic !
    Dexter – Malik explique moi ce qu’on fait ici.
    Malik – Encore un effort… on arrive !

    Si le Besalisk brun s’essouffle et ralenti enfin la cadence, le Besalisk détenteur de Force ralenti uniquement parce que son ami le fait. Lui n’est ni fatigué, ni essouffler et quand Malik se met à marcher il réalise que l’autre n’a pas une goutte de sueur. Malik s’arrêt net et l’observe.

    Dexter – On est arrivé ?
    Malik – Comment fais-tu ?
    Dexter – Quoi ?
    Malik – Tu ne sues pas ? Tu n’es pas essoufflé et pourtant tu…

    Il allait dire qu’il était plus gros. Effectivement, Lou’Xan était encore grassouillet alors que Malik était fin, mais musclé pour son âge. Il avait appris à être poli et ne voulait pas blesser son copain. Il décide d’oublié ses détailles sans importance.

    Malik – Pas grave, vient.

    La Force avait permit à Lou’Xan de sentir un certain embarra de la part de son interlocuteur et il se doutait que c’était en référence à sa corpulence enrobé. Il était content que Malik se fût retenu de faire un commentaire sur son physique. Les choses avaient changés en plus de deux ans.

    Malik entraîne Lou’Xan dans un hangar. Il y avait des vaisseaux en réparation et Dexter n’avait pas idée à qui appartenait tout ce qu’il voyait. Malik siffle et un Besalisk adulte qui sort de derrière une rampe d’un vaisseau sur leur gauche. Il portait une simple chemise sans manche et un pantalon kaki qui se confondait avec sa peau. Il avait des écrous dans les mains et semblaient ne jamais s’arrêter de les graissés.

    ? – Malik ? C’est toi ?
    Malik – Bonjour Monsieur Conny, oui c’est bien moi.
    Wilko Conny – Bien content de te voir. Tu es super marital ! Et qui est ton ami ?
    Malik – Vous le connaissez, c’est Lou’Xan…
    Wilko – CHO ! Les Cho sont de retour ?

    Dexter n’avait pas perdu un mot, mais il avait eu du mal à reconnaître l’adulte. Ce n’est que lorsque Malik le nomme Conny, que Lou’Xan comprend qu’il s’agit du père de Walter, un autre ami d’enfance. Son cœur se réjouit à l’idée qu’il soit ici. Réalisant que l’adulte le regarde interrogateur, il s’empresse de répondre.

    Dexter – Oui, nous sommes arrivés il y a quelques temps déjà. Je suis ravi de revoir Monsieur Conny.
    Wilko – Ah, c’est Walter qui va être content.
    Malik – Ça va lui remonter le moral !
    Wilko – C’est certain Malik. Il est encore dans ses quartiers, va donc le chercher.

    Malik court vers la rampe, monte et disparaît. Wilko retient Lou’Xan en s’approchant de lui. 

    Wilko – Alors Malik t’a expliqué ?

    Dexter ressent une grande tristesse dans le cœur de grand Besalisk. Il venait de déposer tout ce qu’il avait dans les mains sur un bidon. Et avait pris une loque propre pour s’essuyer les 4 mains.

    Lou’Xan – Non, monsieur. Malik m’a dit qu’il voulait me faire une surprise, j’ignorais que Walter était ici jusqu’à ce que j’arrive et ne comprenne qui vous êtes.

    Wilko eu un souri en coin un moment, mais il disparu rapidement. Lou’Xan n’aimait pas ressentir cette tristesse en son interlocuteur. Il appréhendait ce qu’il allait lui dire, comme si la Force le lui avait déjà murmuré… et Lou’Xan n’avait pas envie de l’entendre.

    Wilko – Ah. Et bien ma Wassia était pilote d’essaie. L’une des meilleurs pourtant. Malheureusement…

    Lou’Xan fait deux pas en arrière. Non, il ne voulait pas l’entendre, mais comme dire cela à un veuf.

    Wilko – Tu comprends petit, même les meilleurs peuvent avoir un accident. A chacun des vaisseaux qu’elle a essayés. A chacun des premiers vols des jets fabriqués, je savais que cela pouvait arriver. Et ce jour là, un des moteurs à sauter. [Pause] Ce qui me console, c’est qu’elle n’a pas souffert. Mais pour mon Walter, c’est dur. Il a énormément de mal à accepter la disparition de sa mère.
    Lou’Xan – Je … Je suis… désolé.
    Wilko – Ne le soit pas pour moi, petit. Il y a dix mois que cela c’est produit. Et les Pavoo sont venus, ils ont été d’un grand soutient. Malik est resté avec nous.

    Lou’Xan reste pétrifié par la nouvel. Déjà, il est triste de ne pas l’avoir su plutôt. Ensuite, il n’avait pas envie de parler de la mort. Il craint de parler de sa peur de perdre son père. Enfin, il veut retrouver Walter et lui faire oublier cette dure réalité. Il plonge à nouveau dans la Force afin de chassé ses craintes et de puiser du courage.

    Lou’Xan – Il a voyagé avec vous jusqu’à maintenant ?
    Wilko – Oui, nous sommes arrivés hier soir. Je ne pouvais plus priver Malik de ses parents plus longtemps. Allez va les rejoindre. Et il n’y a qu’un seul mot d’ordre : amusez vous !
    Lou’Xan – Cela en fait deux Monsieur Conny, mais j’en perds bonne note.
    Wilko souri – Ah t’es un marrant toi !

    Lou’Xan monte la rampe et se demande quel jeu il pourrait proposer afin d’aider Walter à être joyeux.

    ***

    La mort… devait-elle est présente tout autour de lui ? Depuis qu’il avait parlé à Padmée de son cauchemar, Lou’Xan avait appris la mort de Wassia, la mère de Walter son copain d’enfance. Avec Malik, ils avaient pourtant réussi à jouer ensemble sans parler d’elle ou de la mort. Ils s’étaient retrouvés dans une partie de cache–cache juste pour faire les enfants. Apprenant que Lou’Xan est détenteur de Force, il avait fait étalage de sa maîtrise des pouvoirs tel que la vitesse, le saut et la télékinésie. Malik et Walter avaient été impressionnés et lui flatté.

    Ensuite, tous les trois avaient discutés de choses et d’autres. C’est ainsi que Dexter appris que Malik avait prix des cours l’informatique avec la mère de Goran, Gayane Ingver. Son époux avait hélas succombé à une très mauvaise pneumonie, il y avait treize mois. A la mort de Golven Ingver, la veuve et l’orphelin de père avaient été soutenue et épauler par les Conny. Avec l’accident mortel de Wassia, les endeuillés s’étaient forcément rapprocher. Comme Walter et Goran s’entendaient déjà depuis leur naissance, l’idée que leurs parents respectifs se remettent ensembles ne les dérangeaient pas.

    Dexter –… mais pourquoi Goran et Gayane ne sont pas revenus à Ojom avec vous ?
    Walter – Gayane ne pouvait pas quitter son travail. Elle devait réparer un bug informatique sur Ord Mantell.
    Malik – Et Goran n’a pas voulu laissé sa mère seule.
    Dexter – Oui, je comprends.

    C’est ainsi que l’heure de diner arrive et Djovan retrouve les enfants, guidé par la famille Pavoo. Dexter et son grand-père remercient autant les Pavoo que les Conny et prennent la direction de la maison.

    C’est en sortant du spatioport, que Dexter ressent une présence familière.

    Dexter – Grand-pa, attend.
    Djovan – Lou’Xan, il est temps de renter, ta grand-ma va nous disputé d’avoir fait brûler le dîner.
    Dexter – On nous observe… je connais cette présence… c’est… Obja ‼ ?
    D’une ruelle, le bothan se dévoile.
    Frey – Bientôt, je n’arriverai plus à te surprendre Dexter.
    Dexter – C’est la Force ! Papa m’avait dit que tu étais resté sur Coruscant ! Que fais-tu ici ?
    Djovan – Obja ? Bothan… Euh, c’est donc vous poilu ?
    Dexter – Oui, grand-pa.
    Frey – Non. Enfin oui, mais je n’ai pas décidé de ce nom de code ridicule. Vous êtes donc le grand-pa.
    Djovan – Oui ! Le p’tit a raison, on vous pensait à la capital.
    Frey – J’y étais. J’ai besoin de parler à Lou, puis-je vous accompagné ?
    Dexter – Oui, Poilu ! Suis-nous. 

    Lou’Xan aimait taquiner le Bothan en le nommant par son nom de code ridicule. Djovan aurait voulu objecter. Il n’aime pas faire entrer des gens qu’il connait peu chez lui. Mais l’enfant avait déjà prix la main velue de l’adulte et l’entraînait vers la maison. Dexter ressenti en touchant l’espion qu’il cachait quelque chose. Un secret lourd mais pour la première fois, le Bothan dégageait une certaine tristesse. Lou’Xan espérait qu’il n’allait pas encore annoncer la mort de quelqu’un à son père.

    En arrivant à proximité de la propriété des Jettster, Dexter voulu entrer. Obja le retient pendant que Djovan arrive en marchant d’un pas plus lent.

    Frey – Lou’Xan, je sais que tu as sauvé le sénateur Sovrin, il y a plusieurs années. Depuis, quelles sont tes rapports avec Firas ?
    Dexter étonné par la question – Euh… je l’ai plus revu depuis 2 ans. Felise et mes parents m’ont appris que le sénateur à démissionner. Un truc politique !
    Frey s’accroupi pour être à la hauteur du regard de Lou’Xan. Il frissonne, non à cause du froid, mais parce qu’il commence à connaitre ce regard.
    Frey – J’ai aidé le sénateur et sa famille à quitter Coruscant. Je voulais les conduire saint et sauf ici sur Ojom. Mais…
    Dexter les yeux humides – Firas… ?
    Frey – Il est vivant. Juste au moment où je suis arrivé sur le lieu du rdv, il y a eu une explosion. J’ai pu sauver ton ami car il était le plus proche de moi. Hélas, le sénateur et son épouse ont été touchés. Felizon plus grièvement que Fersci.
    Dexter – Elle est morte ?
    Frey – Oui, Dexter. Je suis vraiment désolé. L’ex-sénateur est ici avec son fils dans les meilleurs des hôpitaux. Firas n’a rien, mais est prix en charge par des psychologues et l’assistance sociale. Fersci est brûlé sur le côté droit, mais il devrait pouvoir s’en remettre.
    Dexter – Vais demander à papa pour aller le voir et…
    Frey – Non, Dexter, tu ne le peux pas.
    Djovan – Et pourquoi ?
    Frey se tourne vers le grand-pa – Il est un forceur.
    Djovan – Et alors ?
    Dexter – Oui, et alors ?

    Frey se redresse tout en gardant la tête basse. Il prend une inspiration profonde avant de répondre.

    Frey – Fersci a pu me parler avant de s’évanouir. On lui a proposé de reprendre sa place de sénateur à condition qu’il accepte une proposition contre l’Ordre Jedi.
    Dexter – Quoi ?
    Djovan – Vous n’auriez pas du lui dire cela.
    Frey – Vous ne comprenez pas, Djovan. Tous les Forceurs sont en danger, croyez en mon instinct d’espion. Fersci n’a pas eu le temps de me réveiller ce que c’était de cette proposition, hélas. Cependant, il faut prévenir Padmée ainsi que les Phoeniciens.
    Djovan – Très bien, entrons. Les Brûle sont ici.
    Frey – Je sais.
    Dexter – Et Firas, je peux voir Firas ?
    Frey – Désolé Malachite. Firas pense que sa mère est morte, que l’explosion qui l’a tué est due au fait que son père à refuser d’aller contre l’Ordre Jedi. C’est un enfant comme toi, qui n’a pas tout compris à la politique. Firas a besoin d’un coupable pour le meurtre de sa mère. Et il a décidé que c’était les Jedi. Tu comprends maintenant pourquoi Padmée, Vyvacy et toi vous n’êtes plus en sécurité sur Ojom ?

    Le monde de Lou’Xan, tel qu’il le connaissait vient de s’effondrer. Sa seule maison, celle de Jettster n’est plus un lieu sur, un lieu de sécurité. Non, maintenant, il doit le fuir !

    Ce message a été modifié par Padme111 le vendredi 28 avril 2017 - 18:53

    vendredi 28 avril 2017 - 18:41 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    10497 Crédits

    Rien à déclarer^^. J'ai l'impression que la fin de ce chapitre explique un peu la cause de l'hécatombe Jedi durant la crise de Rhommamool. Du moins, ça s'en rapproche.

    I LIKE (trains) !  et je clique sur le pouce bleu^^

    samedi 29 avril 2017 - 10:11 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar maxoudu4177

    maxoudu4177

    5682 Crédits

    Et enfin, le cross-over tant espéré avec le TJ6.

    Très bon chapitre et maintenant :


    La suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    samedi 29 avril 2017 - 22:46 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7710 Crédits

    Deux très bons chapitres ! Autant celui où Dex devient le pada de Pad et toutes ses émotions qui nous font comprendre sa détermination que celui où il apprend le nombre de morts qu'il y a eu dans les gens qu'il connaissait et la réaction logique de son (ancien) ami.

    Vivement la suite ! :D

    dimanche 30 avril 2017 - 11:58 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

209 fans connecté(s)

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide