Legion Wars, épopée parodique - reprise! (page 2)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    MGM, Metro Graviton Meyer

    présente


    *Alpha Legion Arts*



    Ces temps-ci, dans une galaxie à deux pas, vraiment deux pas d'ici...




    LEGION WARS
    EPISODE XII : LE FANTOME-MENACE :fou:

    Alors que Dark Class et Seiya, champions respectifs des Clodos et des Tyrans, s'affrontent sur Taboo, pour savoir quel camp pourra occuper le système, ils sont tous les deux capturés par la flotte Boulet du comte Xarku. Furieux, Clodos et Patrons, qui ont misé de fortes sommes, envoient un groupe commun à la poursuite des deux champions...



    :pk:


    Les chasseurs lourds du comte Xarku passèrent au-dessus du palais de sa capitale, Boulonosis, planète en acier à laquelle était attachée une grosse traînée d'astéroïdes.
    De son balcon, il contempla fièrement l'escadron qui pulvérisait dans l'air les couleurs de la Confrérie des Boulets, et les citoyens qui faisaient la fête dans les rues.
    Puis il se rendit dans la salle du conseil où, autour d'une grande table ronde, ses meilleurs guerriers s'étaient réunis.
    Il y avait là, entre autres, son second, Master Shamploo, ainsi que Khel Talhas (dit Boite de Conserve) et les principaux autres Boulets : Yavin, Saga, Dokho, Vanvan...
    - Comme vous le savez, nous détenons maintenant deux précieux otages, appartenant aux Patrons et aux Clodos.
    - Oui seigneur bouffon !
    - Ne nous faisons pas d'illusion, les deux Syndicats ne vont pas tarder à venir chercher leurs otages. Seulement, ils ne pourront pas attaquer, car ils tiennent trop à leurs petits amis bleu et vert...
    - Excellent, seigneur bouffon, dit Master Shamploo. Mais qu'allons-nous exiger en échange des deux otages ?
    - Par la constellation du Grand Boulet, mais nous allons demander le contrôle du secteur Taboo ! Comme ça, nous mettrons les deux factions d'accord !
    - Ah oui pas mal, murmura Khel Talhas.
    - Mais nous risquons aussi de les avoir les deux contre nous, fit Shamploo.
    - En effet, dit Xarku. Mais faites-moi confiance, j'ai peut-être un plan... :cops:

    :n1:

    Les quatre chasseurs légers transport Maggy et Kardass, Yorky et Rikou, sortirent d'hyperespace en bordure du système Boulonosis, hors de portée des capteurs de la flotte de Xarku. Pendant le vol, ils avaient reçu des instructions conjointes de Joruus et Tarkin-Sienar.
    Ils virèrent sur la gauche pour rejoindre un gros astéroïde et s'enfoncèrent dans un immense tunnel au fond duquel ils avaient reçu ordre de se cacher.
    Les quatre soldats sortirent les tentes et les provisions et installèrent leur campement provisoire pour plusieurs heures.
    Kardass amenait le bois et fit un bon feu pour tout le monde.
    C'était la première fois que des Clodos et des Patrons collaboraient ainsi et, ma foi, ça ne se passait pas si mal !

    :n1:

    Une planète reculée, couverte de grands cimetières sinistres sur lesquelles brillait en permanence une lune blafarde, qui projetait des ombres inquiétantes sur les cryptes, les caveaux de famille et les tombes alignées et où nul être vivant n'avait pu poser le pied depuis des lustres, tant l'aspect lugubre des lieux pouvait faire naître la peur dans le cœur du plus courageux explorateur interstellaire qui fût, même s'il avait déjà survécu à mille dangers et mille périls, car rien ici n'était fait pour les vivants mais uniquement pour accueillir des morts, des morts et des morts, par centaine, par milliers, qui reposaient dans cette terre glacée où ils se gelaient le derrière à longueur d'années, à tel point que parfois il semblait que dans les alentours de la planète, dans le froid absolu de l'espace, on entendait leurs cris et leurs gémissements plaintifs et torturés, si bien que n'importe quel être censé s'étant trouvé là aurait compris qu'il y était par erreur et aurait bien vite rejoint une route hyperspatiale normale, au lieu de pénétrer dans ces lieux maudits où on n'avait rien à gagner, sinon une bien peu plaisante rencontre avec des spectres, des goules, des morts-vivants, des vampires, des liches, des momies, des squelettes en pagailles, des Patrons décapités, des Clodos sans binouze ou des Boulets sans chaîne, ou pire encore, mais ceci ne sera pas raconté ici de peur de faire subir une crise cardiaque au lecteur qui se demande franchement au bout de combien de lignes cette phrase interminable va daigner cesser.
    (Ouf)

    :n1:

    Un chasseur sans marque d'appartenance à un clan pénétra malgré tous ces avertissements sur la planète. Il lut au passage un gros panneau en bois moisi qui disait clairement : "Toi qui es encore en vie, fiche le camp où tu pourrais rester ici plus longtemps que prévu..."
    Mais le pilote du chasseur décida de poursuivre sa route et se posa au pied d'un mur grisâtre, recouvert par du lierre et des ronces agressives. Une vieille grille grinça agacée quand le visiteur, revêtu d'un grand manteau noir, entra dans les allées morbides de cette vaste demeure des morts.
    Il parcourut les allées de pierres tombales, tandis que dans le ciel un nuage noir s'écartait pour laisser apparaître une terrifiante pleine lune.
    Le visiteur nocturne observa attentivement une grande tombe surmontée d'une croix maléfique et lut la plaque de marbre. C'était bien là !
    Le visiteur tendit le bras au-dessus de la tombe et une main squelettique sortit de sa grande manche et il poussa un ricanement vraiment apeurant : MWAHAHAHA !...
    Et ce rire dément résonna dans toutes les allées, tous les cimetières et bien au-delà de cette planète !

    Et le visiteur, d'une voix caverneuse, commença une invocation :
    - CCCCCCCCCCrrrraaaazzzyyyyy SPIIKKKKEEE !!! Je t'appelle !!! Crazy Spike !!! Remonte des proooofondeurs de la terre !!! Rééééponds à mon appel !!!
    Une chouette s'envola du trou d'un tronc d'arbre, un grand coup de vent balaya les lieux, la terre se mit à trembler, une lézarde puis une fissure apparurent sur la dalle mortuaire, puis d'autres et la tombe se craquela peu à peu, à mesure que la terre tremblait de plus en plus fort !
    Le visiteur dut se cramponne à une branche et soudain, la dalle vola en éclat et le tremblement cessa.
    Une ombre remonta des profondeurs ténébreuses, noires, obscures et pas éclairées de la tombe et s'accrocha au sol d'une main. Une main verdâtre, avec de grands et gros ongles violets et la créature, les muscles tendus, remonta lentement.
    - MWAHAHA ! te voilà, Crazy Spike, fit le visiteur.

    :n1:

    - Wé wé, dit la voix, dont on entendait l'écho, pas la peine de crier comme ça, j'arrive j'arrive...
    Emergea un humain, une bouteille à la main, la trentaine, la peau blanche et le contour des yeux peint en noir.
    - Tiens, Dergo, qu'est-ce que tu fiches ici ? C'est gentil de venir me rendre visite sur Gorillaz.
    Le dénommé Crazy Spike enleva ses faux ongles et se débarbouilla le visage.
    - Excuse-moi, mais avec les copains, on organise une soirée revival Kiss, Thriller, Beetlejuice tout ça, et je t'entendais pas.
    - J'ai été obligé de gueuler, ouais, admit Dergo.
    - Qu'est-ce tu deviens, ma couille ?
    - Je viens te voir au nom du Syndicat des Patrons Tyranniques, dit fièrement Dergo.
    - Ah oui, c'est vrai que tu en fais partie...
    - Oui, toi, Crazy Spike, tu n'as jamais voulu t'affilier avec qui que ce soit.
    - Bah écoute, je suis bien comme je suis... Bon, on va pas rester ici des heures, ça caille. Tu viens.
    - Allez, je te suis.
    Dergo descendit l'échelle de corde à la suite de Crazy Spike et les deux hommes arrivèrent dans un petit couloir. On entendait au loin des rires et de lourdes basses. Crazy Spike ouvrit une porte. Derrière, une immense boîte de nuit, avec de la musique à tout casser, une foule en train de danser, un groupe de punk-metal-hardcore-death-transe-fusion déchainé sur scène, des serveurs affairés derrière le bar, des clients assoiffés et des groupes assis en train de boire et rire !

    - Toujours sympa cette boîte, fit Dergo.
    - Tu m'étonnes, John, fit Crazy Spike en tapant du poing un pote qu'il venait de croiser. Viens, j'ai ma table réservée ici.
    Ils passèrent au fond de la salle, derrière une alcôve, où un serviteur vint leur apporter une cuvée de Château-Patron millésimé.
    - A ta santé, vieux, fit Crazy Spike et aux Patrons. Alors, je t'écoute...
    - Voilà, fit Dergo. On a un petit problème et on aurait besoin que tu nous files un coup de main...
    Et le Patron jetait des regards autour de lui, pour s'assurer qu'il ne pouvait être entendu...

    :n1:

    Le campement de la lune de Boulonosis s'endormait tranquillement. Seul Darth Rikou montait la garde. Mais lui aussi piquait du nez, fatigué par ce voyage. Il remit du bois pour éviter au feu de mourir. Qu'il faisait froid dans ces cavernes exposées aux courants d'airs spatiaux ! :cops:
    Il sembla à Rikou qu'il entendait un gargouillement, venu de plus loin dans la caverne. Il prit son pistolet et scruta le fond. Il ne voyait rien.
    Soudain, la terre se mit à trembler.
    Les autres furent réveillés aussitôt.
    - Que se passe t-il, dit Yorky. :fou:
    - Je ne sais pas !
    Kardass avait pris Maggy dans ses bras.
    - Sortons d'ici, l'endroit est peut-être dangereux !
    D'un commun accord, les quatre aventuriers remontèrent dans leurs chasseurs et décampèrent en vitesse !
    Quand ils ressortirent dans l'espace, ils s'aperçurent qu'ils étaient en réalité dans la gueule d'un énorme monstre de l'espace ! :fou:
    - Oh secours Kardass !
    - N'aie crainte, Maggy, nous sommes sortis !
    Les quatre chasseurs tournaient dans l'espace.
    Le monstre était en fait un géant, avec une tête de presque dix mètres de haut ! :cops: Il sortait la tête de son repaire, mécontent qu'on l'ait réveillé. Il regardait les chasseurs qui bourdonnaient autour de lui, agacé, ses grosses mains velues posées sur le sol de l'astéroïde.
    - Il me fait penser à quelqu'un, dit Rikou.
    - Oui, moi aussi, mais à qui ?... continua Yorky.
    - SCREUGNEUGNEU ! gronda le géant, qui donc êtes-vous !
    - Par tous les binouzes ! cria Kardass, qui venait de comprendre.
    - Ca alors ! s'exclama Maggy. Il a la même tête que Jojo ! :fou:
    - Evidemment, gronda le géant, je suis KLODORALOR, le dieu de la bière ! Et la famille de Joruus fait partie de mes descendants !!
    - Hé ben, fit Rikou, s'ils continuent à diminuer, les petits enfants de Joruus vont être des modèles réduits ! :P
    Le géant attrapa avec ses gros doigts le chasseur de Rikou et dit :
    - Ca t'amuse, toi, le moucheron ? tu veux que je te gobe ?
    - Pitié monsieur Klodoralor !
    - Bon, j'aime mieux ça !
    - Ca tombe bien qu'on vous rencontre, seigneur, dit Kardass, car nous sommes justement en mission pour le Syndicat des Clodo-Raleurs ! L'un des notres a été capturé !
    - QUOI, hurla le géant. Ca ne se passera pas comme ça, screugneugneu ! :cops: Dites-moi de qui il s'agit et je vous aiderai !
    Et Kardass raconta toute l'histoire : le système Taboo, le duel des champions et leur capture.

    :n1:

    La nuit était tombée sur Boulonosis.
    Xarku faisait un dernier tour dans son palais, en robe de chambre, son bonnet de nuit sur la tête. Il bailla, sa lampe à la main et jeta un oeil par la fenêtre, qui était restée ouverte.
    Puis il regagna ses appartements et se mit au lit, les paupières déjà bien lourdes. Avant peu, il ronflait copieusement. Dans les couloirs, des boulédekass montaient la garde.
    C'était la pleine lune et une grande lumière bleutée nimbait les couloirs.
    Vanvan, de garde de nuit, ne vit pas une silhouette s'infiltrer par la fenêtre, puis courir dans le couloir, aux abords des appartements de Xarku. Vanvan croisa Dokho :
    - Rien de spécial.
    - Non, rien de spécial, tout est calme.
    Les deux Boulets continuèrent leur ronde.

    :n1:

    Xarku ronflait toujours, dans son grand lit à baldaquin. Des pas firent légèrement grincer le parquet. La silhouette, vêtue d'un justaucorps noir et d'une cagoule, approchait lentement, un chiffon à la main.
    Soudain Xarku faillit s'étouffer, se réveilla et s'assit d'un coup. Il se frotta les yeux, le visage et se rendormit aussitôt.
    La silhouette avait juste eu le temps de plonger sous le lit.
    Xarku entendit un bruit sourd : un objet venait de cogner le plancher. Il s'assit de nouveau : c'était sa lampe de chevet. Grognon, il se pencha pour la ramasser, quand il sentit une main lui plaquer un chiffon sur le nez. Il poussa un cri qui fut étouffé. Il se débattit mais l'odeur puissante le fit s'évanouir. La silhouette alla à la fenêtre et l'ouvrit. Un courant d'air entra, qui fit tomber un vase.
    Aussitôt, un Boulet de garde rappliqua. Il vit le vase, la fenêtre et referma celle-ci. Il vit aussi que le comte Xarku dormait profondément et s'éloigna.
    La silhouette ressortit de sous le lit, rouvrit doucement la fenêtre et se mit au travail.
    Il fixa une poulie au plafond et y passa une corde. Il fit pendre la corde par la fenêtre. En bas, on tira dessus trois fois. La silhouette fit un signe et commença à faire remonter la corde, avec un gros panier attaché dessus. Une fois le panier à hauteur, posé à terre, il mit Xarku dedans. Il avait attaché la corde et mit le panier au-desuss du vide, toujours tenu. Puis, lentement, il fit descendre le comte Boulet jusqu'au sol.

    Ensuite, il se mit sur le rebord, referma la fenêtre et descendit en rappel.
    Son complice l'attendait en bas :
    - Bien joué, Crazy Spike ! T'es vraiment un as !
    L'habitant de Gorillaz retira sa cagoule :
    - Pas de quoi, mon vieux Dergo, à charge de revanche !

    Les deux hommes filèrent en vitesse en portant leur otage. Ils trouvèrent un véhicule qui les emmena loin du palais. Il restait encore trois heures de nuit, ce qui leur laissait le temps de prendre le large !

    :pk:

    Dergo et Crazy Spike parviendront-ils à fuir Boulonosis avec leur otage le comte Xarku ?...
    Comment le géant Klodoralor va t-il venir en aide aux Clodos et aux Patrons ?...
    Dark Class et Seiya pourront-ils être délivrés ?...



    Toutes ces questions trouveront leur réponse dans la dernière partie cette histoire !!

    Alors à bientôt pour le 13e et dernier épisode de Legion Wars !... :cops:



    ...







    .... MWAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!!!...



    Ce message a été modifié par: rahsaan le 09-03-2008 18:49

    dimanche 09 mars 2008 - 18:48 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    lundi 07 avril 2008 - 13:06 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    MGM, Metro Graviton Meyer

    présente


    *Alpha Legion Arts*



    Ces temps-ci, dans une galaxie à deux pas, vraiment deux pas d'ici...




    LEGION WARS
    EPISODE XIII : LA DER DES DER
    Les deux Champions des Patrons et des Clodos, Seiya et Dark Class, ont été capturés par l'armée du comte Xarku et emmenés sur Boulonosis. Furieux, les chefs Patron et Clodo-Raleur, Tarkin-Sienar et Joruus, envoient chacun deux de leurs hommes pour délivrer les prisonniers. Et en chemin, les quatre envoyés trouvent une aide inattendue en la personne du géant Klodoralor.
    Pendant ce temps, sur la lointaine planète Gorillaz, le Patron Dergo requiert l'aide de Crazy Spike : et bientôt, les deux amis parviennent à capturer le comte Xarku dans son propre palais !

    Voici arrivée l'heure de l'affrontement final... Un épisode exceptionnel, en deux parties, pour conclure ce cyle épique ! :cli:


    1ERE PARTIE : L'IMPERATRICE ALUNOR


    :pk:

    Dans le système Taboo, le vaisseau-amiral du Patronat naviguait lentement, à proximité de la flotte des Clodos-Raleurs. Et sur le pont amiral du bâtiment, Tarkin-Sienar faisait les cent pas, nerveux, cependant que ses bras droits le regardaient, eux aussi inquiets de ne pas recevoir de nouvelles de Seiya.
    - Depuis le temps, disait Kataran Solo, Rikou et Yorky auraient dû nous prévenir...
    - Attendons encore un peu, fit lord Ajunta Pall. Darth Rahsaan va bien finir par capter leur message.
    - Est-ce que nos transmetteurs marchent bien, au moins ? lança Finnamor du Lac au Navigateur.
    - Mais oui, tout à fait, dit Rahsaan.

    Une navette du Syndicat des Clodos s'approchait du vaisseau. Depuis plusieurs jours, les deux flottes naviguaient côte à côte, observant une trêve : on ne se parlait pas beaucoup entre Patrons et Clodos, mais on ne tentait rien contre l'autre. On échafaudait juste, dans son coin, pour se distraire, des futurs plans d'attaque, pour quand cette sale affaire serait finie...
    - C'est Joruus en personne qui vient nous voir, annonça Rahsaan.
    - Allons bon, dit Ajunta Pall, que nous veut-il donc ?
    - Montjoie ventrebleu Saint-Gris ! lança Tarkin-Sienar, qu'il entre.
    Rahsaan supervisa l'accostage de la navette Clodo et fit entrer les visiteurs dans le sas de contrôle. Joruus entra, suivi de sa garde du corps, la redoutable Alunor Kazar.
    Rahsaan activa les scanners. Soudain, l'alarme retentit : Alunor portait sur elle toute une batterie d'armes !!
    Par l'écran de contrôle, on la vit dégainer deux gros pistolasers et tirer dans la porte du sas, que Rahsaan venait de verrouiller !
    - ALERTE !
    Joruus sortait de sa poche une grenade à binouze, qui explosa en un nuage corrosif -nuage de bière Klodoraleer qui rongeait l'acier mais faisait du bien à sa peau !
    Les Patrons dégainèrent leurs armes : la porte céda et Alunor roula dans la pièce et se cacha derrière une console d'ordinateur. Au même moment, un tir fusait du vaisseau Clodo, qui fracassa une aile du vaisseau Patron, et secoua toute la salle. Alunor s'était cramponnée. Et le gaz à binouze de Jojo se répandait dans la pièce, asphyxiant rapidement les Patrons, pas habitués à un tel degré d'alcool ! :fou:

    :n1:

    La pièce était maintenant plongée dans le noir et l'alarme retentissait encore, sinistre, mais inutile.
    Enveloppé dans son grand manteau de chez Giorgio Palpatino, Joruus s'avança lentement dans la pièce brouillée par le gaz, satisfait du travail d'Alunor.
    Seul Tarkin-Sienar avait résisté à la torpeur qui avait pris les autres Patrons, évanouis par terre. Tordu en deux, agrippé au bras de son trône, le Grand Maître des Patrons voyait s'avancer son rival de toujours, Joruus !
    - Alors, mon petit Tarkin, que t'arrive t-il ?... :cops:
    - Que... que fais-tu, Joruus ?...
    - Je viens contempler ta défaite, mon cher adversaire !...
    Tarkin-Sienar était maintenant à genoux : il allait bientôt s'évanouir.
    - J'ai pris l'initiative d'attaquer, car j'ai appris la GROSSIERE et très IMPRUDENTE TRAHISON que vous avez mis au point ! :evil:
    - De quoi tu parles, Joruus ?
    - T-t-t-t-t... ne fais pas l'idiot, Tarkin. Inutile de nier, j'ai toutes les preuves... Je voudrais juste te dire que j'ai été déçu que tu crois me tromper longtemps avec une ficelle aussi grosse. Ce n'est pas très flatteur pour moi, screugneugneu...
    - De quoi tu parles, fit Tarkin, presque déjà endormi.
    - Ca ne te dit rien, peut-être, cela ?...
    Joruus sortit de sa poche un databloc qu'il activa. On vit une petite holovidéo se dérouler :
    Kataran Solo, en conversation avec le comte Xarku, chef des Boulets :
    - Mon cher comte, nous sommes prêts pour cette opération.
    - Moi aussi, dit Xarku. Mais avant, je voudrais en résumer les principaux points.
    - C'est très simple, expliquait Kataran Solo : vous capturez les deux Champions, Seiya et Dark Class. En échange, vous exigez le secteur Taboo. Puis, secrètement, vous nous aidez à libérer notre Champion, Seiya, et nous vous laissons une partie du secteur Taboo, après le retrait des Clodos.
    - Cet accord me va, disait le comte Xarku.
    La vidéo s'arrêta et Tarkin s'évanouit pour de bon.
    - Il n'a pas eu le temps de subir sa défaite, grogna Jojo, mais il a payé pour sa traîtrise... :cops: Alunor Kazar, préviens la Légion Screugneugneu de prendre possession du vaisseau amiral. La flotte des Patrons est maintenant à nous !... Maintenant, c'est le comte Xarku qui va avoir de mes nouvelles ! :cops:

    :n1:

    Crazy Spike et Dergo, à bord d'un véhicule rapide, quittait la capitale de Boulonosis, avec leur otage attaché à l'arrière : bâillonne, encore inconscient, il ne risquait guère pour le moment de les gêner.
    - Je n'arrive pas à capter la fréquence d'urgence, disait Dergo, pendant que Crazy Spike conduisait.
    - Ecoute, dis ce dernier, pour le moment, retournons sur Gorillaz, nous y serons en sécurité.
    - Entendu !
    Le véhicule roula encore longtemps, puis arriva en vue d'un astroport. Sans ralentir, Dergo ouvrit à distance l'arrière de son vaisseau et rentra le véhicule dedans. Crazy Spike mit les moteurs à chauffer et l'engin partit dans l'espace, avant d'arriver après un court voyage en vue de la lugubre planète-cimetière, Gorillaz.

    Portant le comte à bout de bras, les deux complices pénétrèrent dans une tombe et s'enfoncèrent dans les souterrains.
    - Nous avons une meilleure radio ici, Dergo, tu vas voir.
    Spike se mit au casque et tenta de capter la fréquence spéciale des Patrons.
    - Allo, allo, ici Crazy Spike, qui parle pour Dergo. Patrons, patrons, m'entendez-vous ?...
    Du brouillage, des crissements, des sifflements, des stridulations, des modulations de fréquence, puis une grosse friture et enfin Crazy Spike capta une voix distincte.
    - Allo allo, Patrons vous me recevez ?
    - Screugneugneu !! MAIS ?... Qui est à l'appareil ?...
    - Qui êtes-vous ?
    - Mon nom est Joruus, Empereur Intergalactique, nom d'une binouze ! Et vous, qui êtes-vous donc, monsieur le radio clandestin ?
    - JORUUS ! :fou:
    Dergo coupa la communication brusquement.
    - Par la Grande Boulétitude, mais tu as fait la fréquence des Clodos !
    - Mais je te jure que non, cria Crazy Spike ! Regarde, c'est bien la bande-passante que tu m'as indiquée !!
    - Par Bétégueule-de-bois, mais tu as raison ! :fou:
    - Attends, nous recevons un message !
    C'était le même poste qui rappelait.
    - Ici Joruus C'Moch le Grognon Intergalactique !! Je suis désormais le Maître de toute la galaxie, car je viens de prendre sous ma domination le Syndicat des Patrons-Tyranniques ! Et toi là, petit clandestin, je vais te trouver bientôt, à moins que tu ne viennes implorer à genoux ma clémence !
    Crazy Spike coupa la communication.
    - Mais c'est l'horreur, fit Dergo, abasourdi. Qu'a t-il pu se passer ?
    - Attends, dit "Crazy", je capte un autre message !

    :n1:

    - Allô allô, qui parle ? allô allô ?...
    Crazy Spike écoutait attentivement. La communication se fit et Darth Rikou apparut en holo bleu devant Dergo et Crazy :
    - Ici mission spéciale Boulonosis ! Dergo, c'est moi Rikou ! Je suis avec Yorky !...
    - Où êtes-vous ?!
    - Joruus vient d'emprisonner toute la flotte de notre Syndicat !!
    - Je sais, Rikou, je sais... dit Dergo. Où es-tu ?
    - Nous étions sur le point d'aller secourir Seiya et Dark Class, quand Maggy et Kardass nous ont capturés ! Ils en ont reçu l'ordre quand Joruus a pris le pouvoir !
    - C'est affreux ! Où êtes-vous ?
    - Dans la caverne d'un... d'un... disons d'un monstre !
    En réalité, ils étaient ligotés au fond de la caverne de Klodoralor le Géant, ravi d'aider son descendant Joruus.
    - Comment parvenez-vous à communiquer ?
    - Grâce à un bracelet holo miniature, mais nous n'en avons pas pour longtemps...
    - Ecoute-moi, fit Dergo, Crazy et moi venons de capturer le comte Xarku !
    - Quoi ! C'est sensationnel !...
    - Je ne sais pas encore comment nous allons faire, mais il faut profiter de cet otage contre les Clodos.
    - Attention, Kardass arrive, je te quitte. Bon courage Dergo !
    La communication cessa. Dergo et Crazy se regardèrent, consternés.
    - Les Clodos ont capturé nos dirigeants... Qu'allons-nous pouvoir faire ?...

    :n1:

    Ainsi donc, Maggy et Kardass avaient emprisonné Rikou et Yorky, et les avaient mis au fond de la caverne de Klodoralor, dans l'astéroïde où vivait le géant.
    - Félicitations à vous, disait Joruus en holo, vous allez ramener ces deux piteux Patrons ici et notre victoire sera complète !
    Joruus éteignit la communication : son père était sur l'autre ligne.
    - Félicitations à toi, disait Blagueis le Sage, avec Majorette près de lui. Nous sommes fiers de toi, mon fils ! Tu es parvenu à rétablir ta domination sur toute la galaxie !
    - Oui et cette fois, je ne lâcherai rien, screugneugneu !
    - Que l'esprit de Klodoralor soit avec toi !
    Joruus coupa l'holo et ouvrit une bonne binouze d'abbaye et la but à la santé de tous les Patrons, alignés devant lui dans leurs containers de cryogénisation !
    Il ricana méchamment en voyant ses ennemis vaincus.
    Puis il soupira :
    - Finalement, ce n'était pas si difficile, ahlalala !...
    Il était un peu triste maintenant, d'avoir réussi, car il n'avait plus d'adversaires à sa mesure désormais ! Quelle tristesse ! Et ce n'est pas le combat contre les Boulets qui vaudrait les guerres contre le Patronat, ça non ! :non:

    Il entendit alors une détonation, et sentit une grande douleur dans le dos. Il s'affala sur la console, et cracha du sang. Il put se retourner, s'adosser , s'appuyer sur les coudes : Alunor-Kazar tenait son pistolet fumant à la main.
    - C'est la fin pour toi, Joruus. La galaxie a besoin de sang neuf. Je serai l'Impératrice Alunor 1ere ! Grâce à toi, je dominerai la galaxie : tu seras un héros pour tous, mort héroïquement en combattant le Patronat !
    - Espèce... espèce de... salop...

    Joruus eut un dernier hoquet et rendit l'âme, aux pieds de sa garde du corps qui jubilait déjà d'une joie mauvaise !

    :n1:

    - Ca y est, disait Crazy Spike, depuis la crypte de Gorillaz, j'ai la fréquence des Boulets ! Vas-y, Dergo !
    Dans la salle glauque et inquiétante, apparut la silhouette de Master Shamploo, l'adjoint du comte Xarku !
    - Ainsi donc je présume que c'est vous qui avez capturé le comte !
    - En effet, Master Shamploo, dit Dergo fièrement.
    - Vous pouvez vous croire bien malins, mais nous venons d'apprendre que votre propre Syndicat est en déconfiture ! Pauvres Patrons ! Les Clodos-Râleurs sont vos maîtres désormais !...
    - Si vous ne nous aidez pas à vaincre les Clodos, dit Dergo, il sera bien trop puissant pour vous, avec l'armée des Patrons à son service ! Il détruira votre Confrérie sans problème !
    - Et que proposez-vous ?... rien, évidemment, fit méchamment Master Shamploo. Moi, j'ai quelque chose à vous proposer : revenez sur Boulonosis avec le comte et vous pourrez rejoindre nos rangs et luttez à nos côtés !
    - Nous, des Boulets, dit Dergo, jamais ! :non:
    - Je vais bien finir par te trouver petit Patron, dit Shamploo, et sans ton armée pour te soutenir, tu ne feras pas long feu face à nos Boulédékass !
    Et Master Shamploo coupa la communication !

    :n1:

    Alunor Kazar fit manoeuvrer les deux flottes Clodos et Patrons, fondues en une seule, en direction de Wayland, le siège historique de l'Empire de feu Joruus.
    L'immense armée spatiale se posa sur la planète aux tons bleu marine et l'ancienne garde du corps pénétra dans le palais, suivie d'une délégation d'élite des légions Screugneugneu, les terribles clones de Joruus. Elle songea qu'il faudrait bientôt remplacer ces soldats, symboles du passé, par des légions de ses propres clones : la légion Kazar !
    Elle se présenta au balcon du palais, devant la foule, massée contre le palais :
    - Moi l'Impératrice Alunor 1ère, je prends la succession de Joruus C'Moch, qui aura droit à des funérailles dignes du grand Empereur qu'il fut. Sa mort héroïque a permis de vaincre le Patronat. Désormais, dans la galaxie, n'existera plus qu'un groupe unique, le Syndicat des Clodos Tyrans !...
    "Et comme premier projet impérial, je décrète la guerre contre la Confrérie des Boulets !
    Toute la légion Screugneugneu fit applaudir la foule, qui dut acclamer son impératrice.
    Alunor quitta le balcon puis lança sèchement à son bras droit, Joruus40 :
    - Fais préparer la flotte ! Nous attaquons Boulonosis dans deux jours !
    - Bien maîtresse !

    :pk:

    - La traîtreuse Alunor Kazar vaincra-t-elle les Boulets ?
    - Les deux Patrons de Gorillaz pourront-ils utiliser leur otage pour renverser la situation ?
    - La galaxie va-t-elle pouvoir se passer de Joruus ?


    SUITE ET FIN DANS LA DEUXIEME PARTIE...


    Ce message a été modifié par: rahsaan le 10-04-2008 15:01

    jeudi 10 avril 2008 - 14:37 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar aluno-kazar

    aluno-kazar

    763 Crédits

    Et bah ... je sais pas qui tu étais dans la légion... mais je crois qu'il est assez évident de savoir qui j'y étais.
    C'est en faisant une petite recherche sur Alunor que je suis tombée ici par hasard . Et comme ce nom est aussi le nom d'un personnage d'un de mes romans sur le coup j'ai un peu tiqué. Pourquoi j'ai jamais su que tu avais posté ça ? parce que si tu étais dans la légion à Ogame, il y a de fortes chances pour qu'on ait eu des contact sur le forum de la légion.

    Enfin en tout cas c'est bien poilant, j'adore.
    Dommage que je n'ai plus le temps de jouer à Ogame, sinon... je serai bien reviendue avec mon ancienne équipe de bras cassés... il me manque Seyia...

    Péné (aka Alunor Kazar )

    mardi 22 juillet 2008 - 17:10 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Joruus29

    Joruus29

    30966 Crédits Modo

    Alunor> Cela fait près d'un an que nous avons arrêté pour la plupart de jouer à Ogame. Mais ces délires (nés d'un esprit aussi malade que les nôtres) rappellent de bons souvenirs.

    mardi 22 juillet 2008 - 17:34 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    dimanche 05 octobre 2008 - 15:09 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    MGM, Metro Graviton Meyer

    présente


    *Alpha Legion Arts*



    Ces temps-ci, dans une galaxie à deux pas, vraiment deux pas d'ici...




    LEGION WARS
    EPISODE XIII : LA DER DES DER

    Au moment où Joruus triomphe enfin des Patrons, il est abattu dans le dos par son garde du corps, Alunor Kazar, qui se proclame Impératrice Alunor 1ère. Les Patrons sont cryogénisés, tandis que Rikou et Yorky sont emprisonnés par Maggy et Kardass. Sur Gorillaz, Dergo et Crazy Spike détiennent toujours le comte Xarku, mais se retrouvent isolés, à la merci des Clodos. Sur Boulonosis, Master Shamploo organise la résistance des Boulets, face à l'Impératrice Alunor qui fait route vers son système...


    2EME PARTIE : LA BATAILLE DE BOULONOSIS


    :pk:

    Maggy venait apporter aux deux Patrons prisonniers la pitance du soir.
    - Repas pris dans les réserves de Klodoralor, dit-elle. Alors soyez heureux qu'on vous nourrisse de mets de choix ! Du mouton à la bière, avec des légumes à la binouze, de la Klodoralleer et des pommes cuites à la Gueuze !
    - Un menu de fête, soupira Rikou.
    Maggy s'en alla.
    Rikou et Yorky étaient desespérés. Bientôt, une flottille des Clodos, venue du vaisseau-amiral, viendrait les chercher, pour les cryogéniser avec les autres et c'en serait fini du Syndicat des Patrons Tyranniques.
    Qu'est-ce que Dergo, isolé sur sa petite planète, pourrait faire, sinon casser les pieds aux Boulets avec son otage ?
    - C'est la fin des haricots, mon vieux Yorky, disait Rikou.
    - Ouais, là, je crois que franchement, ya plus grand'chose à faire...
    On frappa à la porte. Voix d'homme :
    - Je peux venir débarrasser ?...
    - Wé wé, dit Rikou.
    Yorky avait tendu l'oreille : ce n'était pas la voix de Kardass !

    La porte s'ouvrit et nos deux héros virent entrer, en blouse et toque de cuistot, Tom Yishawalker en personne !
    - Tom... mais que
    - Chut !
    Le Bol de Riz faisait comme si de rien n'était.
    - J'ai été engagé par Klodoralor comme cuisinier-chef, murmura t-il en prenant les plateaux. Après l'histoire de Heihayoshi et tout ça, toussota t-il, je suis parti en exil, desespéré de ce que j'avais fait. J'ai fini par atterrir sur ce cratère, car on m'avait dit que je pourrais m'y saouler à l'aise. Et ça a tellement bien marché que j'ai plu au maître des lieux, Klodoralor, qui m'a confié sa cuisine, car il a su apprécier mes talents de Bol de Riz !
    - Quelle histoire, murmura Rikou. Mais qu'allons-nous faire maintenant ?
    - Du calme, je suis au courant de la situation, rien n'est perdu.
    - Mais Joruus est tout-puissant.... :fou:
    - Non, murmura Tom, Joruus est mort !... Trahi par Alunor Kazar. Je viens de l'apprendre.
    - Quoi ? :fou:
    - C'est comme je vous le dis. Déguisé comme je suis, Maggy et Kardass ne m'ont pas reconnu. Même Klodoralor ne sait pas qui je suis vraiment. Mais on va leur montrer qui on est, nous les Patrons !
    - Bien parlé, murmura Yorky.
    Tom ressortit, les plateaux à la main, en s'assurant que personne ne l'avait vu. :fou:

    :n1:

    Dans la crypte de Gorillaz, Crazy Spike fit sortir le comte Xarku du sommeil artificiel où il avait été maintenu.
    - Alors, vous vous réveillez enfin, cher Bouffon du Roi ?
    Le comte émergea peu à peu.
    - Mais... où suis-je ?...
    Dergo entra dans la pièce :
    - Salutations, comte. Nous sommes au service du Patronat Tyrannique. Et voici ce qui s'est passé, depuis que nous vous avons enlevé dans votre propre palais...
    - Quoi ! :fou: Enlevé !... sur Boulonosis !
    Dergo s'assit sur une chaise avec le dossier devant lui et fit un résumé de la situation au maître des Boulets. Mais ils ignoraient encore la traîtrise d'Alunor Kazar.
    - Vous m'avez capturé pour exiger en échange que nous libérions vos deux Champions, c'est ça ?...
    - En effet, mon cher comte.
    - Vous feriez mieux d'accepter l'offre de Shamploo, pauvres Patrons !
    - Nous verrons bien.
    Crazy et Dergo laissèrent Xarku mariner dans sa cellule. Une communication arrivait à ce moment-là :
    - Allo Gorillaz, me recevez-vous ? Gorillaz, me recevez-vous ?...
    - Nom d'un chien, s'exclama Dergo, c'est la voix de Tom Yishawalker !
    - Voyons ce qu'il veut, dit Crazy en enfilant le casque.

    :n1:

    Sur Boulonosis, on tenait conseil de guerre.
    Master Shamploo avait réuni Khel Talhas, ainsi que Dohko, Yavin et les autres...
    - Nous savons que désormais, les Clodos dominent les Patrons et qu'Alunor Kazar est à leur tête. Elle a fait des déclarations guerrières : elle va venir nous attaquer. Nous avons encore en otage Seiya, le Champion Patron, mais lui ne nous sert plus à rien, puisque ses Patrons sont tous congelés !
    "Mais nous avons aussi Dark Class, le champion Clodo. Peut-il servir à négocier avec Alunor ? Pas sûr, car c'était l'homme de confiance de Joruus...

    Tant de raisonnements faisait chauffer dur dur le casque de Khel Talhas et les autres Boulets, qui commençaient à fumer.
    - Donc j'en conclus que nos deux otages ne peuvent plus servir à traiter avec Alunor. Je propose donc de les utiliser pour récupérer le comte Xarku.
    - Mais si j'ai bien compris, c'est un patron, Dergo, qui a capturé le comte. Donc il ne voudra pas s'encombrer de Dark Class le Clodo.
    - Juste, fit Master Shamploo. Qu'on aille chercher Seiya !
    "Mon petit ami bleu" fit son entrée, entouré de deux Boulédékass :
    - Ecoute-moi, Seiya, dit Master Shamploo, tu vas nous servir de monnaie d'échange.
    - Tant mieux si je m'en vais d'ici vite fait ! Trop de Boulets à mon goût ! Et vivre avec Dark Class le Clodo, ça commence à bien faire ! J'étais censé lui envoyer un tir de phaseur entre les deux yeux à celui-là ! :cops:
    - Crois-moi, ricana Khel Talhas, tu regretteras ton séjour ici, quand toi et Dergo vous vous trouverez à la merci d'Alunor 1ère !
    - Quoi ? c'est quoi cette histoire ?...
    - Ah mais c'est vrai que tu n'es pas au courant, sourit Master Shamploo. Mais on va t'expliquer...

    :n1:

    Au fond de l'astéroïde de Klodoralor, Yorky et Rikou somnolaient, las de leur captivité.
    - La nourriture n'est pas mauvaise, grâce à Tom, soupirait Yorky, mais nous sommes enfermés ici alors que les Clodos ont capturé tout notre Syndicat ! :cops:
    La porte s'ouvrit alors : Tom entra, sans son costume de cuistot.
    - Mais, que se passe t-il ? fit Rikou.
    - Chut ! pas le moment de poser des questions, dit le Bol de Riz. J'ai réussi à endormir Klodoralor avec mon plat de 200kg de sashimi drogué ! J'ai dû y mettre la dose, mais il ronfle ! Maggy et Kardass aussi !
    - Tu es fantastique, Tom, murmura Yorky.
    - Suivez-moi !
    Les deux Patrons et Tom ressortirent du souterrain des cellules et se rendirent au poste de communication.
    Tom prit le com' :
    - Allo Gorillaz, me recevez-vous ? Gorillaz, me recevez-vous ?...
    - Nom d'un chien, s'exclama Dergo, c'est la voix de Tom Yishawalker !
    - Voyons ce qu'il veut, dit Crazy en enfilant le casque.
    Dergo apparut en holo dans la salle de l'astéroïde :
    Tom expliqua la situation en deux mots : il apprit à Dergo et Crazy Spike la trahison d'Alunor Kazar.
    - Bon mais que faisons-nous, dit Rikou. Nous avons toujours Xarku en otage, et les Boulets ont Seiya.
    - Je propose carrément de nous rendre sur Boulonosis, dit Tom. Le danger à l'heure actuelle, ce sont les Clodos d'Alunor !
    - Aller sur Boulonosis ?
    - Hélas, dit Tom, nous n'avons pas d'aide à attendre de quiconque, sauf d'eux... Partez de Gorillaz sur l'heure. Nous, nous quittons l'astéroïde, en emmenant avec nous Maggy et Kardass. Rendez-vous chez Master Shamploo !
    - Entendu, fit Dergo.
    Et les deux groupes se mirent en mouvement dans la minute qui suivit !

    :n1:

    La flotte d'Alunor Kazar était sur le point de pénétrer dans le secteur de Boulonosis.
    Master Shamploo faisait les cent pas, dans la salle de son conseil.
    - Nous n'avons pas les forces nécessaires pour résister à pareille invasion... Que faire ? Nous battre, ou faire évacuer la planète ?
    Seiya était toujours dans le coin de la pièce :
    - C'est se battre qu'il faut ! Se barrer, c'est une tactique de Clodos !
    - Ton langage, surveiller tu dois !
    C'était Dark Class "mon petit ami vert", qu'on venait d'amener dans la salle.
    - Ah, Dark Class, dit Shamploo.
    - A quoi utile puis-je être ?
    - Nous allons te donner un com', et tu vas contacter Alunor Kazar.
    - A quoi bon ?... Jamais négocier elle ne voudra. Plus forte elle est. Jamais avec elle négocier je ne voudrai ! Tué elle a Jojo ! Mourir puisse t-elle : la seule chose que je souhaite c'est ! :fou:
    - Pour une fois, je suis d'accord avec cet idiot de nabot verdâtre, lança Seiya.
    Shamploo soupira, il savait bien, lui aussi, que Dark Class avait raison.

    Khel Talhas revint alors dans la pièce :
    - Maître Shamploo ! Une flotte est annoncée en vue de la planète !
    - Ils sont déjà là ?! :fou:
    - Non, ce ne sont pas les Clodos-Raleurs d'Alunor ! Ce sont trois chasseurs lourds menés par un certain Tom Yishawaker ! Ils ont le comte Xarku avec eux !
    - Par toutes les Pierres qui Roulent, abaissez les écrans planétaires !

    Quelques minutes après, les chasseurs lourds annoncés entraient dans l'atmosphère de Boulonosis et se posaient au pied du palais.
    Aussitôt, les appareils furent cernés par des régiments de Boulédékass.
    Master Shamploo, sur les marches du palais, commandaient la manœuvre :
    - Relachez le comte Xarku !
    Tom sortit le premier de son appareil, les mains en l'air.
    - Nous voulons traiter avec vous !
    Dergo et Crazy Spike sortirent à leur tour, suivis par Maggy et Kardass. Puis enfin, les mains libres, l'air dégagé, le comte Xarku sortit de l'appareil :
    - Master Shamploo, tout va bien ! Dégagez les Boulédékass ! Réunion immédiate dans la salle du conseil !
    - A vos ordres, comte, fit Shamploo, réjoui. :amour:

    :n1:

    - La planète Boulonosis est en vue, ô Impératrice !
    Joruus40, le vilain petit clone de Joruus, s'inclina et repartit au poste de contrôle.
    Satisfaite, l'Impératrice alluma un écran holo : les deux parents de Joruus, Blagueis le Sage et Majorette, apparurent, du fond de leur cellule :
    - Remerciez-moi de ne pas vous avoir cryogénisé, ricana Alunor, je ne sais pas si vos vieux rhumatismes auraient apprécié !
    - Vous avez tué mon Jojo !
    Majorette éclata en sanglots et se plongea la tête dans son mouchoir.
    - Cessez de nous torturer, gronda Blagueis, pris entre la colère et le desespoir.
    - Au contraire, je crois que ça m'amuse ! Pendant des années, j'ai dû subir sans broncher la mauvaise humeur de Joruus, alors maintenant, je me venge ! :col:
    - Prie pour que je ne sorte pas d'ici vivant, gronda Blagueis, sinon je t'étranglerai en personne !
    Alunor ricana de nouveau et coupa la communication.
    - Préparez les maneouvres d'assaut, ordonna t-elle à ses officiers Screugneugneu.
    - A vos ordres, Alunor ! répondit Joruus40.

    La flotte, sure d'elle, avançait à pleins régimes, ses bâtiments de guerre bourrés jusqu'à la gueule de munitions et de canons.
    - Nous nous souviendrons longtemps de ce jour, dit Alunor. Le jour qui a vu la défaite des Patrons et le triomphe de mon Empire !
    - Alerte, lança Joruus40. Ils envoient une flottille d'assaut ! Des chasseurs légers et lourds !
    - Et tu appelles ça une alerte, dit Alunor, moqueuse. Atomisez-les !
    - Feu !
    Les canons crachèrent un bel ensemble de 150 tirs laser lourds ! Une énorme explosion secoua l'espace, mais la seconde d'après, les chasseurs jaillissaient, intacts et passaient à l'assaut.
    - Mais... mais que font-ils ? dit Joruus40.
    Furieuse, Alunor hurla qu'il fallait les détruire sur le champ !

    :n1:

    C'était un groupe de trois chasseurs léger et deux chasseurs lourds.
    - De Tom Yishawalker à flotte d'élite ! :craneur: Manœuvre 4,25 en champ corrigé 28,2. Quadrant 222B, correction d'angle 24,7°.
    - Ouhlà, j'ai pas tout compris à tes indications, dit Yorky.
    - T'inquiète, dit Rikou, il dit toujours ça pour faire style ! :craneur:

    Tom était à l'avant du groupe, dans son chasseur léger, suivi par Rikou et Yorky, puis Seiya et Dark Class, chacun dans le leur.
    Ils étaient suivis de deux chasseurs lourds, transportant, deux par deux, Maggy / Kardass et Dergo / Crazy Spike.
    En orbite de la planète, la flotte du comte Xarku se déployait en vitesse, pendant que le groupe Tom allait tenter l'impossible pour arrêter l'énorme flotte des bâtiments de guerre des Clodos Tyrans !
    Les deux chasseurs lourds se séparèrent du groupe et effectuèrent un papillon en survol du destroyer stellaire principal d'Alunor : au passage, ils larguèrent les Boulédékass attachés sous le ventre de l'appareil. Les deux robots tombèrent et explosèrent, détruisant un écran d'énergie.
    Le chasseur de Dergo et Crazy fit un second passage et largua ses propres Boulédékass : explosion, puis ouverture béante dans la coque du destroyer !
    - A nous maintenant ! lança Tom. :craneur:
    Et tous les chasseurs s'engouffrèrent dans la brèche !
    - Mieux conduire tu dois, ami bleu mon petit, grognait Dark Class, équipier de Seiya.
    - Ca suffit, vilain nabot ! Je sais bien qu'on est alliés aujourd'hui, mais ne te crois pas tout permis, hein ! :col:

    En formation parfaite, les chasseurs pénétrèrent dans une immense soute spatiale. Les chasseurs ne se posèrent pas, mais raclèrent du ventre le plastacier et finirent leur course en freinant contre le sol, des étincelles jaillissant en même temps que le bruit strident de la tôle froissé.
    Son chasseur n'était pas encore arrêté, que Tom s'éjecta, baguette laser en main, et atterrit devant le comité d'accueil : la légion Screugneugneu !
    Quelques bons coups de baguette mirent les clones de Jojo à terre.
    Pendant ce temps, adossés l'un à l'autre, Dark Class et Seiya déchainaient leur tirs de flingues sur les autres clones, aidés de Maggy et Kardass.
    Dergo et Crazy Spike approchaient de la porte du sas et commençaient à craquer son système de verrouillage. Après quelques efforts, le voyant rouge passa au vert :
    - C'est libre par ici !
    Tom bondit et dégagea le passage pendant que les autres affluaient vers la porte.
    - Au poste de commande, maintenant, dit Tom.
    - Avec Alunor, des comptes à régler nous avons, grogna Dark Class. :cops:

    :n1:

    - Brèche dans la coque, signala Joruus40. Intrusion secteur 26 ! :fou:
    - Je ne veux pas le savoir, dit Alunor ! N°40, prends une troupe de Screugneugneux et arrête-les !
    - A vos ordres, maîtresse !

    Pendant ce temps, le groupe d'élite progressait dans le vaisseau, en affrontant à chaque couloir des adversaires.
    - Séparons-nous, proposa Tom. Les Patrons vont aller délivrer Tarkin-Sienar et son état-major de leur cryogénie, pendant que les Clodos iront voir Alunor !
    - Excellente idée !
    Dergo, Crazy Spike, Seiya et Tom partirent donc vers les prisons, pendant que Maggy, Kardass et Dark Class continuèrent tout droit !

    Et la flotte de Boulonosis engageait le combat, à 1 contre 3 au moins !
    - La partie ne va pas être facile ! fit Shamploo.
    - Pour le moment, dispersons leurs tirs, dit le comte Xarku. Divisons leur force ! Laissons au groupe de Tom un peu de temps !
    - Entendu !

    Les vaisseaux de bataille des Boulets larguèrent des milliers de Boulédékass kamikaze sur la surface des vaisseaux ennemis. Mais celle-ci ne faiblissait pas et atomisaient plusieurs destroyers Boulets sans peine !

    :n1:

    Les quatre Patrons ouvrirent le feu sur les Screugneugneux qui gardaient le quartier des cellules.
    Tom ouvrit l'une des portes et pénétra dedans : Blagueis et Majorette se levèrent, sans comprendre ce qui se passait.
    - Qui êtes-vous, par Klodoralor ?
    - Suivez-moi, je suis Tom Yishawalker !
    - Tom qui ?!...
    - Je suis venu vous délivrer !
    - Donnez-moi une arme, screugneugneu, je vais aller lui régler son compte à cette [CENSURÉ] d'Alunor !
    Seiya lui lança un flingue :
    - Voici pour vous !
    - Merci, mon petit ami bleu !
    C'était bien la première fois que Blagueis le Sage disait merci à un Patron !
    Le groupe se hâta de remonter à l'étage supérieure : SECTION CRYOGENIQUE.
    Ils défoncèrent la porte à coups de tirs laser.
    Ils pénétrèrent dans une pièce froide, où l'Etat-Major des Patrons se trouvait en stase dans des tubes remplis de liquide bleuté.
    Tom alla au panneau de contrôle central, pendant que les autres allaient devant chaque tube : en quelques minutes, ils furent désactivés. Les Patrons tombèrent à terre, inconscients.
    - Il faut les réveiller maintenant, dit Dergo.
    - J'ai ce qu'il faut, dit Crazy Spike.
    Il versa dans la bouche de chacun une petite liqueur d'alcool de moelle de Gorillaz mélangé à de la racine fermentée de pissenlit de tombe, un cocktail à réveiller les morts !
    Et les Patrons, la bouche en feu, se levèrent aussitôt !
    - MONTJOIE !
    - Maître Tarkin-Sienar !
    Les Patrons s'agenouillèrent devant leur maître.
    Ajunta Pall, Finnamor, Kataran Solo, Rahsaan se remirent sur pied également.
    On distribua des armes à tout le monde.
    - Si tout le monde est sur pied, dit Blagueis, alors allons-y ! :cops:

    :n1:

    Alunor vit qu'on approchait et que Joruus40 ne revenait toujours pas.
    Furieuse, elle dégaina ses deux flingues, au moment où la porte faisait explosion.
    Elle accueillit les envahisseurs d'une volée de tirs, qui partirent dans la fumée de la porte éventrée.
    Plus rien ne remua pendant quelques secondes.
    Et brusquement, comme propulsé par un ressort, Dark Class bondit en cloche et frappa Alunor au visage. L'Impératrice roula à terre, pendant que mon petit ami vert, accroché à elle, lui griffait et mordait le visage, furibard !
    - Mourir tu vas ! Payer tes crimes tu dois !
    Les deux adversaire se débattaient. Alunor parvint à enlever le nabot et le le lança contre le mur. Vivement, il dégaina, mais Alunor esquiva ses tirs. Elle sortit ses deux flingues et tira. Dark Class roula sur le côté et évita la rafale.
    Mais le dernier tir fut le bon pour l'Impératrice : elle atteignit Dark Class en pleine tête. Le Champion Clodo poussa un cri et tomba à terre, raide mort.
    - Saleté de bestiole !

    A ce moment, la tête de Joruus40 roulait dans la pièce !
    Maggy et Kardass faisaient leur entrée, en craquant des poings.
    - Rends-toi, Alunor ! Tu en as assez fait !
    - Jamais ! jamais !
    Elle tira sur les deux amoureux, qui plongèrent de côté. Maggy sortit un pistolet et tira : un filet jaillit du canon, qui alla enserrer l'Impératrice. Kardass courut sur elle et la saucissonna rapidement.
    - Et voilà, terminé !
    - Pauvre Dark Class, pleura Maggy. Si nous étions arrivés un peu plus tôt...
    - Oui, comment allons-nous faire sans notre petit ami vert ?... 8)

    Blagueis et les Patrons au grand complet entraient à ce moment dans la pièce. Même Seiya fut un peu triste en voyant son rival mort.
    - MONTJOIE ! Et maintenant, détruisons les bâtiments félons, lança Tarkin-Sienar !
    Tout le monde se mit à la manoeuvre.
    Rahsaan coordonna les bâtiments qui acceptèrent de se soumettre sur le champ, tandis qu'Ajunta Pall dirigea l'attaque contre les traîtres.

    Tom repartit dans son chasseur, épaulé par Rikou et Yorky, tandis que les Boulets de Master Shamploo attaquaient les fidèles d'Alunor à revers. Et le comte Xarku lançait une attaque de face, qui brisa la ligne d'attaque de ses ennemis.
    En peu de temps, l'alliance Patrons/Clodos/Boulets était victorieuse face aux serviteurs d'Alunor !
    - Victoire, criait le comte Xarku ! Rendez-vous au palais pour fêter cela !

    :n1:

    La flotte fut redivisée entre Patrons et Clodos.
    Tarkin-Sienar décida ce jour-là qu'il était temps pour lui de goûter à une retraite bien méritée. Il décida de nommer comme successeur Lord Ajunta Pall, qui devint ainsi le nouveau Grand Maître du Patronat-Tyrannique. Lord Pall choisit Tom Yishawalker pour second et fit monter en grade les autres Patrons.

    Alunor fut emprisonnée et passerait en jugement pour haute trahison. Joruus mort, Blagueis le Sage assura la transition et choisit Maggy et Kardass pour devenir le couple dirigeant du Syndicat des Clodos-Raleurs. On fit de grandes funérailles en mémoire du courageux Dark Class et du grognon et inoubliable Joruus ! On but en leur honneur des litres et des litres de binouze et on les pleura longtemps !
    Longtemps, Majorette et Blagueis porteraient le deuil de leur fils. Ils aideraient le couple dirigeant à prendre les bonnes décisions à l'avenir.

    Le comte Xarku reprit la tête de la Confrérie des Boulets et fit un grand banquet pour fêter la réconciliation des trois groupes de l'Alpha Legion.
    Evidemment, la trêve fut de courte durée et dès le lendemain, après que la gueule de bois avait disparu, chacun recommençait à intriguer pour combattre les deux autres...

    Dergo demanda à Crazy Spike de rejoindre les Patrons, mais l'habitant des tombes de Gorillaz refusa poliment, préférant son indépendance. Mais il serait toujours là pour donner un coup de main !

    Le secteur Taboo, avec toute cette affaire, fut oublié. On se souvint brièvement de lui, du combat entre les deux Champions, mais on s'aperçut qu'il était vraiment sans intérêt et qu'on avait eu tort de se battre comme des chiffonniers pour lui !

    Et ainsi les Legion Wars continuèrent encore, partout dans cette galaxie pas si lointaine !









    :n1:
















    ...









    Une grande lumière blanche... des coeurs célestes... des nuages vaporeux et un immense ciel bleu... une charmante mélodie flotte dans l'air et de merveilleux chants complètent l'atmosphère de ce pays irréel...



    - ... Screugneugneu, j'ai la gueule de bois... :col:

    Joruus était allongé dans un petit nuage molletonné. Il s'assit en se tenant le crâne.
    - J'ai pourtant évité cette Krieg-Alambic qui me file la migraine...
    Il se frotta les yeux, ébloui par le soleil.
    - Mais où je suis là ? :fou:
    Il vit alors un tonneau ailé passer dans le ciel au-dessus de lui. Il laissait derrière lui une grande traînée de bière blonde :
    - Tu es au paradis des Clodos-Râleurs, Joruus ! dit le tonneau d'une voix angélique.
    - Au paradis des quoi ?... Et comment ça d'abord au paradis ! :fou: Mais il n'en est pas question hein !
    - Et si, Jojo... Tu dois accepter ta destinée...
    - Mais c'est cette pu[BIIIIPPP] de sal[BIIIIPPP] de conn[BIIIIIPPPP] d'Alunor Kazar qui m'a tué ! :col:
    Un bruit strident retentissait chaque fois que Joruus allait être grossier !
    - Mesure tes paroles, Joruus, disait le tonneau divin. Car sinon, tu finiras plus bas qu'ici...
    Un éclair tomba du ciel et ouvrit un nuage en deux : on vit tout en bas un immense pays ténébreux, où passaient des gens assoiffés.
    - Qu'est-ce que c'est ça ? L'enfer ? :col:
    - Oui Joruus, oui... L'enfer des Clodos-Râleurs : un pays où il ne pousse pas un brin de houblon. Et qui dit pas de houblon, dit : pas de bière...
    - Quelle horreur ! :fou: Bon ok, je me tiens sage, promis !
    - Tu fais bien... Regarde plutôt...
    On entendit un grondement de moteur et du haut du ciel descendit une escadrille d'appareils aériens légers. Ils passèrent en rafale près du nuage de Joruus.
    - Nom d'une binouze, mais ce sont, mais ce sont...
    Oui, c'était bien des décapsuleurs volants !

    - Il y en a à foison ici, Joruus, disait le tonneau.
    - Bon très bien, mais où est-ce qu'on boit un coup ? Ya bien un troquet dans ce paradis non ? :pens:
    - Non pas de troquet.
    - Comment ça ? Alors c'est pas le paradis hein... :col:
    - Que tu es impatient, Joruus... Avance donc, un ami t'attend.
    Un escalier en cristal apparut devant le nuage.
    Joruus monta les premières marches et les suivantes apparurent pendant qu'il montait.
    Au bout de quelques minutes, il suait déjà et grognait :
    - ... c'est pas nom d'une binouze possible que ce paradis à la noix n'ait pas un escalier plus court ou bien un escalator, on n'a pas idée de laisser les gens de mon âge se taper une telle montée, de mon temps ça se serait pas passé comme ça moi je vous le dis que je ne suis pas content, oh ça non !... :col:

    Le temps de râler, il était arrivé en haut, sur un autre nuage. Un petit bonhomme l'attendait là. 8)
    - Dark Class !! :fou: Tu es là !... Dark Class !
    Joruus le prit dans ses bras et le serra très fort.
    - Oh mon pauvre Dark Class toi aussi tu es mort ! :ple:
    - Tué aussi elle m'a... Et si longtemps encore me serres tu, étouffer je vais !
    - Mais t'inquiète pas, mon ptit pote vert ! t'inquiète pas !
    Joruus le tenait par les épaules et le secouait :
    - On est déjà mort !
    Et ça le faisait rire, d'un coup, mais rire !...
    - Allez, viens, dit-il en lui mettant une tape dans le dos, on va bien finir par trouver un troquet dans ce paradis à la c[BIIIIPPP] !
    - Trouvé, je l'ai déjà, dit Dark Class. Regarder tu dois par là !

    Et le soleil qui les éblouissait passa derrière un immense nuage, sur lequel se trouvait une grande grille en fer forgé recouvert d'or : une grande porte s'ouvrit solennellement et derrière, on apercevait, luisant dans la lumière du soleil au zénith, le plus énorme tonneau de binouze que Joruus ait jamais vu ! :amour:

    Il était haut comme dix étages et gardé par le géant Klodoralor en personne ! Et aux pieds du géant, tous les ancêtres Clodo-Raleurs de Joruus festoyaient joyeusement autour d'une immense table de banquet !
    - Attendez-moi, hurla Joruus, j'arrive !!!
    Et il se mit à courir, suivi de Dark Class, pendant que toute la table entonnait en choeur :
    - Il est des NOOOOHHHOOOTREUHHHS ! IL VA BOIRE SON TONNEAU COMME LES AAAUUUUHHAAAUTREUHHHS !...






    :sab: FIN DE LEGION WARS :sab:

    Ce message a été modifié par: rahsaan le 05-10-2008 15:45

    dimanche 05 octobre 2008 - 15:22 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    LEGION WARS


    Narré par Rahsaan

    Ces textes ont d'abord été publiés sur le forum de l'alliance Ogame de l'Alpha-Legion.

    Avec la participation exceptionnelle de tous les membres du forum Alpha Legion !

    Patrons-Tyrans, Clodos-Raleurs et Boulets sont des marques déposées du forum de l'Alpha Legion.


    ...


    Cette campagne est dédiée :
    - Au traitement de texte
    - A la Mort-Subite
    - Aux balises de forums
    - A la saga Star Wars
    - Aux pixels de nos écrans
    - Aux fondateurs d'Ogame
    - A mon clavier et mon ventilateur

    Et plus particulièrement :
    - Aux différents smileys qui ont bénévolement animé ces textes
    - Au bordel sur mon bureau et à mon frigo
    - Aux mp3 passés en boucle pendant l'écriture de ces épisodes
    - Au directeur de l'usine Boulédékass©, pour nous avoir fait découvrir ses prototypes
    - Aux atomes et au vide, sans qui ces aventures n'auraient pas été possibles
    - A l'office de tourisme de Taboo, pour ses précieux conseils
    - Et à tous les membres du forum de l'Alpha-Legion et aux lecteurs du forum d'Anakinweb !

    ©Rahsaan 2006-2008, tous droits réservés, y compris dans d'autres galaxies !


    Ce message a été modifié par: rahsaan le 05-10-2008 15:41

    dimanche 05 octobre 2008 - 15:36 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    Ha, déjà plus de 3000 vues pour cette saga !

    Merci à tous et bonne lecture ! :sab:

    mardi 03 février 2009 - 15:17 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Joruus29

    Joruus29

    30966 Crédits Modo

    Le succès est en effet au rendez-vous. C'est d'une logique implacable. Des aventures rocambolesques et des héros inoubliables. :D

    mardi 03 février 2009 - 15:50 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    MGM, Metro Graviton Meyer

    présente


    *Alpha Legion Arts*



    Ces temps-ci, dans une galaxie à deux pas, vraiment deux pas d'ici...


    Une douzaine de silhouettes en grandes robes vert sombre, aux capuches pointues, approchaient silencieusement, dans la plaine battue par le vent cinglant, de grands menhirs disposés en cercle autour d'un autel taillé dans une roche ancestrale noir de jais.
    Une grande silhouette en robe rouge attendait les fidèles, qui se mirent en cercle à genoux.
    - Soyez les bienvenus, mes amis, dit la silhouette d'une voix caverneuse. Ce soir est le solstice d'été, l'heure où le chemin vers le monde des morts peut se rouvrir !

    De grands éclairs déchirèrent le ciel. Les fidèles se mirent à réciter des mantras mystiques en chœur, sombres incantations à quelques dieux obscurs.
    - Prions, mes frères, pour qu'Il revienne parmi nous et qu'Il nous apporte, par Sa grandeur et Son savoir, la puissance de conquérir la galaxie !
    Les fidèles levèrent les mains vers le ciel. Un immense grondement fit trembler le ciel et la foudre frappa le grand autel !

    :o

    Joruus29 s'éveilla doucement et s'étira voluptueusement. Quatre charmantes créatures dormaient près de lui, les mains sur sa poitrine musclée, et s'éveillèrent à leur tour.
    - Ha, Jojo, quel homme... Jamais un homme ne m'a fait connaître autant de délices...
    Jojo s'assit sur son petit nuage et s'alluma un cigare.
    - Vous avez été parfaite, mesdemoiselles...

    Jojo se leva et passa une robe de chambre. Qu'il faisait bon d'être au paradis ! Des créatures de rêve chaque soir, et la journée, de la bière à volonté !
    Un petit être vert, sautant gracieusement de nuages en nuages, arriva chez Joruus, qui se rasait en sifflotant gaiement devant son miroir.
    - Tiens, Dark Class, comment va ?
    "Mon petit ami vert" menait aussi la belle vie. Il s'était construit une maison sur un nuage à côté de celui de Joruus, et venait souvent voir ce dernier dans son grand palais de l'Amour et de la Bière.
    - Bien je vais, Jojo. 8) Folles sont ces créatures qui me poursuivent...
    - Toi aussi ? rit Joruus. Mais c'est ça, le paradis, mon vieux ! Il faut assumer ton sex-appeal !
    Il lui pinça amicalement la joue :
    - Regardez moi ça, ce petit ami vert qui a une gueule d'ange !
    - De m'épuiser elles ne cessent, dit Dark Class. L'habitude de tant de femmes je n'avais pas.
    - Sacré Darky ! Allez viens, on va aller se boire une petite gueuze pour bien attaquer cette nouvelle journée !... Quand tu penses qu'on en a encore une éternité devant nous !

    Les deux amis prirent un speeder-nuage et arrivèrent dans leur bistrot préféré, Le bar de la bière divine, ouvert en permanence, et qui servait des millions de types de binouzes différentes.
    Joruus allait passer la porte de l'établissement quand il vit venir à lui deux humains en costards cravates, lunettes noires et oreillettes à scoubidou.
    - Monsieur Joruus ?
    - C'est moi-même.
    - PBI : Paradisiac Bureau of Investigation. Veuillez nous suivre s'il vous plait.
    - C'est quoi cette histoire, screugneugneu ?... Depuis quand la police vient vous enquiquiner au paradis ?
    - Pas d'histoire, s'il vous plait, monsieur Joruus.
    - Bon, bon, je viens...
    Il les suivit en grognant :
    - A mon âge, on ose me parler comme à un délinquant, ho mais ça ne va pas se passer comme ça, je vais aller me plaindre moi, j'ai des relations...

    Les deux agents n'écoutaient pas. Joruus vit un panneau qui indiquait "Entrée du paradis. Escalier des résurrections."
    - Hé, qu'est-ce qu'on fait là, nom d'une mort-subite ?
    Deux gros anges arrivaient. Les agents ordonnèrent à Joruus de ne pas bouger :
    - Apparemment, il y a eu une erreur vous concernant.
    - Comment ça ?
    Les deux anges, taillés comme des armoires à glace, ceinturèrent Joruus et le traînèrent vers l'intérieur du bâtiment.
    - Arrêtez ! arrêtez !...

    Le vieil empereur se fit emmener dans une grande salle gardée par des anges armés de fusils mitrailleurs lasers. Au centre de la salle se trouvait un très grand puits plein à ras bord de brume nuageuse.
    Joruus se fit traîner jusqu'au bord. Il résistait comme il pouvait mais les anges étaient bien plus forts que lui.
    - Encore toutes nos excuses, dit un des agents du PBI, et à bientôt...
    Puis, aux anges :
    - Allez !
    Ceux-ci soulevèrent Joruus et s'apprêtèrent à le jeter dans le puits. Surgit alors Dark Class, qui les avait suivis discrètement. Il cria et s'accrocha au dernier moment à la robe de Joruus :
    - Nooon !
    Les Anges lâchèrent et les deux amis tombèrent dans un grand trou. Ils traversèrent la brume, furent emporté dans un immense tourbillon de lumières, et entendirent l'orage qui grondait.

    :o

    Les fidèles s'étaient levés : la foudre frappa une seconde fois l'autel et le fit éclater en morceaux.
    A la place, un grand nuage de brume s'éleva et deux silhouettes apparurent : un grand humain noir et une petite silhouette verte.
    - Nom d'un chien, grognait Joruus, quelle bande de brutes...
    Etourdi, les deux amis se relevèrent.
    - Rien de cassé, Darky ?
    - Bien je vais. Mais nous sommes où ?
    Les fidèles s'approchèrent et s'inclinèrent devant eux.
    - Qui êtes-vous ? grogna Jojo.
    - Nous t'avons invoqué dit le prêtre en robe rouge, pour te faire revenir parmi nous et que tu nous guides vers la domination suprême, ô Jojo !
    - QUOI ? Vous m'avez ressuscité ?? Mais je ne veux pas ! Je veux retourner au paradis !
    Il se mettait à pleuvoir sur la lande brumeuse et déserte.
    - Quel endroit pourri ! En plus, je vais attraper un rhume à cause de vous ! Qui êtes-vous ?...
    Le fidèle enleva sa capuche et apparut... :ewok: une tête d'Ewok !
    - Mon nom est Wicked Marmite ! Grand prêtre Ewok du côté obscur !
    Sa robe rouge tomba, et on vit qu'il était grimpé sur les épaules d'un autre Ewok ! Pareil pour les autres silhouettes : sous chaque robe, il y avait deux Ewoks l'un au-dessus de l'autre !
    - MAIS ! MAIS !...
    Joruus s'étouffait d'indignation.
    - Des Ewoks du côté obscur ! Mais c'est RIDICULE !
    Dark Class hochait la tête tristement :
    - Bien des choses tristes j'ai vu... Rarement aussi ridicules admettre je dois.
    Les Ewoks se prosternaient devant leur seigneur.
    - Pitié, grand Jojo !
    - Ho ***censuré*** ! Ils m'ont appelé "Jojo" !

    De nouveaux éclairs tombèrent du ciel et Joruus poussa un grand cri de rage.

    :o

    - Non, non, non, non, non, et non !
    Joruus se tapait la tête contre un menhir, désespéré. Il pleuvait doucement.
    Il s'assit, dans la boue, piteux. Dark Class lui donnait de petites tapes sur l'épaule, désolé :
    - Le paradis nous retrouverons...
    - Je veux ma bière à volonté !
    Joruus se moucha dans le capuchon d'un des Ewoks. Dark Class tapa machinalement dans un caillou, qui alla rouler près des corps des Ewoks, que Joruus avait rôtis dans une déferlante d'éclairs rageurs.
    - Etre ressuscité, et en plus par de stupides créatures... Mais quelle HONTE !
    - Morts ils sont tous, dit Dark Class. Ne le saura personne. Entre nous, cela restera.
    - C'est bien joli, mais on fait quoi maintenant, hein ?...
    Dark Class haussa les épaules :
    - Ce que le mieux, nous savons faire...
    Joruus releva la tête, les yeux brillants :
    - Tu, tu crois ?...
    - Trembler devant nous la galaxie devra, affirma calmement le petit homme vert.
    - Gnahahaha... ricana Joruus. Tu as raison !
    Il se releva fièrement et dit :
    - Oui, nous allons CONQUIR le monde ! HAHAHAHAHAHA !...
    - Heu, "conquérir" le bon verbe est... 8)
    - Peu importe ! Nous allons soumettre une fois de plus l'univers ! En avant !
    - Mon vrai Joruus je retrouve, sourit Dark Class.

    Et les deux hommes partirent à travers la plaine battue par le vent en échafaudant des plans de conquête intergalactique.


    :o

    Joruus et Dark Class avaient fini par trouver un petit bar tranquille, sur un astéroïde perdu au milieu des étoiles.
    - A boire, barman. Sers-nous ta meilleure bière ! J'ai besoin de soigner mes rhumatismes.

    Le barman était loin de se douter qu'il accueillait dans son établissement un ex-Empereur intergalactique. Il ne voyait qu'un petit vieux et son ami vert, qu'il prenait pour deux vieux commerçants usés.
    Joruus s'assit en se tenant les reins :
    - Haa, misère... Mon arthrite qui me reprend. Je ne la sentais plus au paradis...
    - Chez un kiné nous pouvons aller, dit Dark Class.
    - Non, non, ça ira, soupira l'Empereur-Grognon. Nous avons une galaxie à conquérir je te rappelle.
    Le barman apporta les consommations :
    - Deux bières de la nébuleuse !
    - Merci, mon brave.
    Les deux amis trinquèrent.
    Ils étaient seuls dans la salle et le barman avait visiblement envie de parler à quelqu'un.
    - Vous venez de loin ?...
    - Du paradis, dit Dark Class. 8-)
    - Euh, c'est où ça ?
    - Une planète très loin, fit Joruus. Dites-moi, mon brave, nous ne connaissons pas bien la région. Qui dirige ici ?
    - Vous devez venir de loin, vous, non ?
    - Un peu, oui, grogna Joruus. Alors ?
    - C'est le Congomérat Intersidéral des Patrons-Râleurs.
    Joruus faillit s'étouffer en avalant sa bière.
    - Les Patrons-Râleurs ?...
    - Oui. Une alliance entre les anciens aristocrates des Patrons-Tyrans et les ex-Clodos-Râleurs. Ils se sont alliés avec ce qu'il restait de leur Empire pour former une association commerciale.
    - Ils ont une flotte de guerre importante ?
    - Ho non, juste ce qu'il faut quoi. Mais ce sont des commerçants avant tout. Ils n'aiment pas trop la guerre.
    Joruus reposa sa chopine, l'air sombre.
    - Je vois, merci mon brave.
    Jojo fit signe au barman qu'il pouvait s'en aller, comme on congédie un domestique.
    - Tu as entendu ce que cet imbécile nous a appris, Dark Class ?
    - Ces Patrons-Râleurs, de la confiance ne n'inspirent pas...
    - C'est surtout qu'ils ont l'air d'une belle bande de tocards, ces gros marchands bourgeois ! On va aller leur secouer la couenne, Dark Class ! On va aller reconquir cette galaxie par la force ! A l'ancienne ! Toi et moi !
    - "Reconquérir"...
    - Quand je serai de nouveau le maître de la Galaxie, j'imposerai l'usage du verbe "reconquir". C'est plus simple.
    - Pour l'aventure c'est reparti, alors ?
    - Ouais mon vieux ! Et on ne peux compter que sur nous-mêmes. On ne connaît plus personne dans cette galaxie, mais crois-moi que eux, ils vont apprendre à nous connaître !... Je te le dis, c'est reparti comme en 40.000 ! *
    - Et comment nos aventures allons-nous appeler ? 8)
    - Hahaha, j'y ai déjà pensé, figure-toi... Ça va être :

    LEGION WARS
    EPISODE XIV : LE RETOUR DE LA VENGEANCE DE JORUUS


    - Audacieux ce titre est. 8-)
    - Je ne te le fais pas dire.
    Joruus voulut se lever mais une crampe le prit.
    - Ouyouyouye, misère...
    Prévenant, le barman s'approcha pour l'aider.
    - Merci, jeune homme, vous êtes bien urbain.
    Joruus partit, courbé en deux, en maugréant qu'il épargnerait peut-être ce crétin de barman le jour où il redeviendrai maître de la galaxie. :sidi:


    :o

    - Quel odieux plans Joruus est-il en train de fourbir ?
    - Que va-t-il arriver aux Patrons-Râleurs ?
    - Joruus va-t-il pouvoir soigner son arthrite ?


    Vous le saurez en lisant le prochain épisode de Legion Wars !



    * Epoque marquée par de nombreuses guerres intergalactiques.

    Ce message a été modifié par: rahsaan le 13-08-2009 17:07

    jeudi 23 avril 2009 - 13:19 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Joruus29

    Joruus29

    30966 Crédits Modo

    Quelle surprise ! Je ne m'attendais pas à lire de nouvelles aventures de l'Alpha Legion.
    J'attends déjà impatiemment la suite. :cli:
    -------------------------------------
    La Force s'assombrit Anakin,
    Veille à dominer tes sentiments.

    jeudi 23 avril 2009 - 20:42 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar paulclone

    paulclone

    408 Crédits

    ahh ahh ahhh ahhh ahhh !!!!! c'est marrant les nom :roll:

    vendredi 24 avril 2009 - 15:56 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Joruus29

    Joruus29

    30966 Crédits Modo

    Rahsaan> A quand la suite de ces aventures ? Manquerais-tu de temps ?

    dimanche 28 juin 2009 - 06:25 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    Hop, voilà la suite : lire la fin de mon message ci-dessus. :)

    Donc, fin de cet épisode XIV, qui marque le retour de Joruus et Dark Class. :)

    J'espère m'atteler bientôt à l'épisode XV :sidi:


    -------------------------------------

    Pour ceux qui prendraient la lecture maintenant, je conseille la lecture du premier message de ce topic, pour s'y retrouver un peu. :)


    -------------------------------------


    Au fait, je viens de voir que Ogame vient d'être rénové, avec de nouveaux graphismes. Je me suis réinscrit.
    Est-ce que certains de l'ancienne équipe de l'Alpha Legion y sont revenus aussi ?
    Jojo ? Dark Class ?... les autres ? :pens:

    Ce message a été modifié par: rahsaan le 13-08-2009 17:15

    jeudi 13 août 2009 - 17:09 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    MGM, Metro Graviton Meyer

    présente


    *Alpha Legion Arts*



    Ces temps-ci, dans une galaxie à deux pas, vraiment deux pas d'ici...




    LEGION WARS
    EPISODE XV : TEMPÊTE DANS UN PLAT DE TENTACULES

    Joruus coulait des jours heureux au paradis, en compagnie de son petit ami vert Dark Class. Mais voilà que des Ewoks du côté obscur ressuscitent les deux amis afin d'obtenir leurs pouvoirs. Furieux, Joruus grille les Ewoks à coups d'éclairs de Force. Ne pouvant revenir couler des jours heureux au paradis de la bière, il décide de reconquérir toute la Galaxie...


    Nos deux tyrans intergalactiques en puissance étaient attablés dans une modeste cantina de routiers de l'espace.

    - Que ce soir faisons-nous ? demanda Dark Class.
    - Ce soir, mon petit ami, dit Joruus en mettant sa capuche noire, nous allons CONQUIR le monde !!
    Dark Class regardait ailleurs, pensif.

    Joruus enleva sa capuche, énervé :
    - Bon, oui, ça va, j'ai compris : nous allons "CON-QUE-RIR" le monde... Voilà, tu es content, monsieur "je mets les mots dans le désordre pour me la jouer sage et mystérieux" ?
    - Si à nous disputer nous commençons dès maintenant, dit Dark Class, jamais la galaxie nous ne conquérirons...
    - Hahaha, ricana Jojo, tu veux dire : "jamais la galaxie nous ne CONQUERRONS !"... Hahaha, ça te la coupe, ça ?... Tiens, pour la peine, tu payeras le repas.
    "De toute façon, moi je n'ai plus un rond en poche. Ils ne m'ont pas laissé le temps de prendre mon porte-monnaie, quand ils nous ont chassés de Là-Haut.

    :bf:

    Joruus recommanda un plat de tentacules de Calamari et croqua dedans avec appétit.
    - Par où notre invasion nous commencerons ?
    Joruus finit de mâcher :
    - Il faut qu'on aille voir ces idiots de Patrons-Râleurs. On va aller voir leur chef et lui poser un ultimatum : soit il nous remet les clefs de la boutique, soit il aura affaire à nous.
    Joruus se versa à boire un bon verre de vin des anneaux de Pinardos.
    - Audacieuse cette idée est, mais pour l'effrayer rien nous n'avons.
    - Attends, Darky, tu m'as bien regardé ? Tu sais qui je suis ? Joruus, le seul, l'unique...
    - L'unique ?... Des clones, tu avais quand même... Et des Ancêtres...
    - Bon, d'accord. Joruus29, le seul, l'unique. Le maître intersidéral de la galaxie et de Navarre. Tu saisis le topo ? :sidi:
    - Des alliés nous devrions tout de même nous trouver.
    - Tu penses à qui ?
    - Plus tard, t'en reparlerai je.
    A ce moment, en effet, des ouvriers entraient en groupe dans la cantina et la serveuse venait pour l'addition.
    - Les murs des oreilles ont.

    :bf:

    Sur le grand écran holo au-dessus du comptoir étaient diffusées les informations et les clients accoudés faisaient les commentaires.
    - Ha ça, c'est la crise... A cause de tous ces salauds de Patrons-Râleurs et de leurs spéculations...
    Les autres approuvaient.
    - Excellent cela, murmura Joruus. Le petit peuple laborieux désapprouve ces incapables de Patrons. Moi, tu vas voir, je vais te me la résoudre leur crise... En relançant l'industrie de l'armement, gnihahaha... Une bonne guerre, tu vas voir !... On va se fabriquer un ennemi de circonstances et ça motivera tout le monde. Les gens oublieront leurs petites querelles et marcheront derrière nous.
    - Une bonne vieille tactique c'est.

    Darky régla et les deux hommes se dirigèrent vers l'embarcadère de la station.
    - Au fait, tu pensais à quoi tout à l'heure ? Tu parlais d'alliés...
    - Aux Mandaloriens.
    - Ha oui, tiens, pourquoi pas... Ils sont bêtes et disciplinés...
    - Des alliés nous pourrions nous en faire...
    - Pourquoi pas, dit Joruus, pourquoi pas...
    L'ex Empereur-Grognon regardait la valse des transports et des appareils qui évoluaient dans le ciel. Il était pensif.
    Darky avisa un taxi intergalactique et lui fit signe.
    - J'ai mieux, Darky, j'ai mieux, ricana Joruus.
    - Mieux que ce taxi ?
    - Mais non, écoute... Nous n'allons pas utiliser les Mandaloriens comme alliés, mais comme ennemis ! Nous allons les pousser à entrer en guerre contre les Patrons-Râleurs !
    - Ne comprends pas je. Pourquoi le commandement des Mandaloriens ne pas prendre ?
    - Non, Darky, nous allons profiter de cette rébellion pour prouver l'incompétence des Patrons. Et nous ferons un coup d'Etat. Et le moment venu, nous signerons la paix avec les Mandaloriens. Mais nous serons au pouvoir !
    - Une idée périlleuse mais fameuse c'est... Pour l'épicer, la tactique n°66 nous pouvons aussi utiliser.
    - La 66 ? Le coup des fausses armes de destructions massives ? Gnihahahaha, pas mal du tout ! Je te retrouve bien là, mon petit ami !
    Joruus trotta jusqu'au taxi :
    - Mon brave, en route pour Mandalore !

    Et le transport décolla, emmenant jusqu'à l'autre bout de la galaxie le terrible Joruus, l'insidieux Dark Class et leurs plans machiavéliques de conquête du monde !!




    A suivre dans le prochain épisode... :o

    vendredi 14 août 2009 - 13:06 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    MGM, Metro Graviton Meyer

    présente


    *Alpha Legion Arts*



    Ces temps-ci, dans une galaxie à deux pas, vraiment deux pas d'ici...




    LEGION WARS
    EPISODE XVI : LE MOZART DU CLONAGE

    Joruus et Dark Class ont au moins trois ou quatre plans pour reconquérir la galaxie. Reste à les mettre en œuvre...

    Un soir, sur la planète Deckard, gigantesque mégalopole soumise à une pluie perpétuelle...


    :o

    Joruus et Dark Class sortirent du taxi qui venait de se poser devant un grand immeuble, dans une rue encombrée d'échoppes et de vendeurs à la sauvette. Joruus ouvrit grand son parapluie et se moucha :
    - Saleté de planète pluvieuse à la noix... Je te jure que dès qu'on a conquis la galaxie, Dark Class, on va se faire bronzer sur Jojolulu...
    - Cette idée j'approuve, dit Dark Class en se mouchant aussi.
    Les grottes gouttes tapaient sur le parapluie et nos deux héros s'engouffrèrent dans l'immeuble. Ils prirent un ascenseur qui s'éleva dans une grande cage en fer forgé, en grinçant jusqu'au quarantième étage.

    Ils s'essuyèrent les pieds sur le tapis d'une porte ornée d'une plaque : "JF Sebachstian - Cours de solfège et clonage".
    On entendait un air de piano. Dark Class frappa : la porte s'ouvrit et nos héros se trouvèrent devant un Wookie cybernétisé, en livrée de domestique.
    - Grrwwhrrwrg ? :woo:
    - Nous voulons voir ton Maître.
    Le Wookie s'inclina et fit entrer les visiteurs dans un hall encombré de vieux instruments de musique et de morceaux de prothèses. Dans une chambre à côté, plusieurs créatures étranges s'agitaient et jouaient d'instruments tout aussi incongrus.

    Le Wookie fit attendre les visiteurs dans un salon, et revint avec une poussette. A l'intérieur, un bébé fumait un cigare :
    - Que puis-je faire pour vous ?
    Les deux visiteurs se levèrent, interloqués.
    - Mais oui, c'est moi, JF Sebachstian ! Virtuose du piano-trombone et du clonage ! Mais j'ai moi-même un petit problème de rajeunissement prématuré !
    - Nous sommes venus vous proposer une offre très intéressante, monsieur Sebachstian... dit Joruus.

    "Une offre que tu ne pourras pas refuser, gnihihi" pensa-t-il en son for intérieur. :o:

    :o

    Ils passèrent dans un grand salon où l'on se mit dans des canapés, en dégustant des cigares. Sebachstian s'était mis dans une chaise surélevée à plateau. Dans une bouilloire transparente, plusieurs oeufs dansaient dans l'eau en ébullition.
    - Si ça vous intéresse, dit le cloneur-musicien, je fais des prix intéressants sur les saxo-accordéons et les cymbales-tuba.
    - Non, non merci, dit Jojo, nous venons pour votre autre spécialité...
    "Je vais vous raconter en deux mots mon histoire : il y a de cela quelques années, j'occupais un poste à responsabilité importante. Je ne peux pas vous en dire plus, mais imaginez quelque chose comme maître de la galaxie... Bon, vous voyez le genre... Depuis, par un malheureux concours de circonstances, je me retrouve sans rien... Je suis à la rue. Mais je suis bien décidé à redevenir ce que j'étais avant (voire plus !). Et pour cela, j'ai besoin de votre aide, monsieur JF. Ça ne vous dérange pas si je vous appelle Jiheffe ?
    - Non, pas du tout, dit le bébé en se servant un verre de whisky. Mais qu'attendez-vous de moi ?
    - Ma foi, dit Jojo, la vieillesse touche les meilleurs d'entre nous... Et si vous avez l'air épargné par le problème, mon cher Jiheffe, je n'en dirais pas autant de moi. Pour tout vous dire, je vais avoir besoin de clones pour me soutenir dans ma tâche, parce que j'ai passé l'âge de sauter au plafond et de bondir de toits en toits...
    - Réaliser un clone est ma spécialité. Mais vous me dites que vous êtes sans le sou, monsieur Jojo. Alors, je me permets de vous le demander : comment comptez-vous payer ?
    - Je peux vous offrir une planète...
    La langue de Jojo avait fourché !...
    - Pardon ??
    - Non, je veux dire un panel ét-endu de paiements...
    - Mais quoi par exemple ?
    - Hé bien, je ne sais pas moi... Voyons, euh... 5 milliards, ça vous irait ?
    - 5 milliards ???
    - Oui, euh non, enfin je veux dire...
    Joruus avait perdu depuis le temps le sens des réalités. Pour lui, 5 milliards, c'était juste 5 unités, quoi... Une paille !
    - 5 milliards de euh... de brouzoufs hein ! C'est une monnaie très dévaluée ! Vous voyez...
    Le bébé regardait le vieux Jojo avec des yeux ahuris.

    :o

    Jojo, honteux, remit sa capuche sur sa tête. Il se leva :
    - Bon, bref, nous vous faisons perdre votre temps, monsieur Sebachstian... Nous allons partir...
    - Écoutez, oui, je crois que...
    Le bébé rampa pour venir lui serrer la main.
    Dark Class n'y comprenait rien, mais alors rien de rien !... Jojo déraillait-il complétement ?
    Les deux visiteurs se dirigèrent vers la porte d'entrée.
    - Je m'excuse encore, mon cher Jiheffe... Je ne suis pas très habitué à...
    Jojo toussota et murmura à Dark Class :
    - Attrape-le...
    - Quoi tu as dis ? fit le petit ami vert. 8)
    - Chope-moi ce bébé, je te dis !
    Une lueur sadique passa dans les yeux de Dark Class. Il se retourna vers JF pour lui serrer la main, mais d'un coup, il l'attrapa et le ligota comme un saucisson !
    - Au secours !
    Un énorme grognement retentit dans la cuisine : la porte s'ouvrit avec fracas et le Wookie cybernétique jaillit, furieux, la gueule hérissée de crocs et dégoulinante de bave. Jojo frappa du plat de la main le parquet devant lui :
    - Couché !
    Le domestique poilu tomba raide, assommé ! :woo:

    - Mwahahahahah... J'adore ce coup-là !

    :o

    Quand JF Sebachstian se réveilla, il était enfermé dans un gros tube. Il tâtonna de ses petites mains : où l'avait-on enfermé ?
    Joruus souffla dans l'embouchure et un son monstrueux vibra autour de JF, dont les tympans faillirent crever : il était enfermé dans un hautbois-contrebasson !
    - Mon cher Jiheffe, dit Joruus, vous avez abusé de ma patience avec vos négociations... Sachez qu'en tant qu'ancien maître du monde, il n'est pas dans mes habitudes de négocier avec un technicien, si brillant soit-il... J'attends donc une complète collaboration de votre part, si vous ne voulez pas que je vous noie à l'huile bouillante dans votre instrument grotesque !
    "Vous allez avoir le privilège de participer à la reconquête de la galaxie, par moi, Joruus29 ! Alors estimez-vous heureux du privilège que je vous accorde ! Je vais d'ailleurs vous faire l'immense honneur d'occuper désormais votre appartement, qui constituera mon QG de campagne ! Gnihahahaha...

    Joruus n'attendit pas la réponse du gamin et alla se servir à boire. Il regarda par la fenêtre la mégalopole pluvieuse, frappée d'éclairs, où grouillaient des milliards d'être inconscients de ce qui allait se produire bientôt !

    Dark Class tenait une liste à jour et il en raya la première ligne :
    "- Obtenir des clones
    - Contacter les Mandaloriens.
    - Tactique n°66
    - Discours d'investiture
    - Vacances à Jojolulu"

    Un énorme éclair tomba près de l'immeuble et Joruus éclata d'un grand rire dément, prêt à conquérir cette planète dans le ciel de laquelle évoluaient plusieurs destroyers des maîtres de la Galaxie, les Patrons-Râleurs !


    :o

    A suivre au prochain épisode...

    Ce message a été modifié par: rahsaan le 24-09-2009 19:47

    jeudi 24 septembre 2009 - 10:49 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Joruus29

    Joruus29

    30966 Crédits Modo

    Une histoire toujours aussi sympa. J'applaudis des deux mains et des deux pieds ! La galaxie sera bientôt à nouveau sous ma coupe ! Niark niark niark ! :evil:
    -------------------------------------
    La Force s'assombrit Anakin,
    Veille à dominer tes sentiments.

    jeudi 24 septembre 2009 - 17:49 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    MGM, Metro Graviton Meyer

    présente


    *Alpha Legion Arts*



    Ces temps-ci, dans une galaxie à deux pas, vraiment deux pas d'ici...




    LEGION WARS
    EPISODE XVII : LENDEMAIN DE CUITE

    Joruus et Dark Class se sont installés chez JF Sebachstian, cloneur et musicien au corps de bébé....


    :o

    Joruus se réveilla dans l'appartement de Sebachstian (son nouveau QG), avec une bonne petite gueule de bois des familles.

    Il avait passé la nuit avec Dark Class à écumer les bars du quartier. 8) Ils n'avaient pas rigolé comme ça depuis le Paradis dont ils avaient été chassés ! Ils ne se souvenaient plus combien de bouteilles et de miroir ils avaient cassé, et combien de bagarres ils avaient provoqué...

    Joruus se regarda dans le miroir, en se grattant son début de barbe. Il se fit un café à réveiller les Ewoks morts et traîna en peignoir et en pantoufles une partie de la mâtinée, pendant que Dark Class écoutait la radio, en charentaises dans son fauteuil.
    - Fait divers tragique : trente adolescents Ithoriens ont été retrouvés carbonisés dans une ruelle du quartier des...

    - Bande de crétins, grogna Jojo. S'ils ne m'avaient pas traité de vieux croûton...
    - Un peu fort tu y es allé, dit Dark Class.
    Le petit ami vert mit ses lunettes et ouvrit un des traités d'anatomie qui traînaient dans le salon.
    - Un peu fort, un peu fort, pfff...

    Plusieurs pendules faisaient leur petit tic-tac régulier. La cafetière qui chauffait faisait des bruits de reniflement et de déglutition.
    Joruus tournait en rond, impatient, sans savoir quoi faire... Il s'assit dans un fauteuil, ronchon et se servit un café... Il regardait du coin de l'œil son vieil ami... Ils étaient beaux les soi-disant futurs maîtres du monde de la galaxie et d'ailleurs !
    Ils ressemblaient à deux petits vieux.
    - Le marché est parti faire le Wookie, dit Dark Class. Des côtes de Bantha, je lui ai dit d'acheter...
    Joruus se morfondait. Il regarda par la fenêtre : il pleuvait toujours... Il s'appuyait le front à la vitre, en proie à une impression pénible. Celle d'être un loser !
    - Bon, Darky, on a quoi de prévu aujourd'hui ?...
    - A trois heures, une émission intéressante sur l'holovidéo passe : sur les vieux chasseurs stellaires un documentaire ils diffusent... Et à cinq heures...
    Joruus, accablé, se prit les mains dans la tête et soupira.


    :o

    De plus en plus ronchon, Joruus alla dans l'atelier de Sebachstian, où ce dernier travaillait depuis l'aube à un prototype de clone très performant :
    - Alors, ça avance un peu ? fit Joruus, mauvais.
    - Oui, oui, fit JF, un peu de patience...
    Jojo ressortit. "Un peu de patience... Est-ce qu'un maître du monde a de la patience ?... Depuis quand on n'obéit pas à mes ordres dès que je claque des doigts, screugneugneu ?..."
    Il attendait que JF termine de lui confectionner un corps cloné tout jeune et tout musclé pour qu'il redevienne une terreur sur cette planète, et bientôt dans tout le système stellaire !
    - Si ce fainéant de technicien n'avance pas plus vite, on va encore reporter notre coup d'Etat à demain...
    Dark Class, calé dans son fauteuil, écoutait une chronique humoristique à la radio.
    - Jojo, écoutez ça tu dois ! Trop fendard est ce type !
    - Ouais, c'est ça, je suis mort de rire...
    Jojo passa dans le salon et alla s'enfermer dans sa chambre.
    Il s'assit à son bureau et se mit à rédiger fiévreusement des plans de conquête du monde.
    - Non, non, non ! Ça ne va pas du tout !...
    Les boulettes de papier s'accumulaient dans la corbeille.

    Il ne comprenait pas pourquoi il bloquait. Aux temps glorieux de l'affrontement avec les Patrons-Tyrans, tout était bien plus simple ! On envoyait des flottes stellaires immenses et le plus fort l'emportait !...

    :o

    L'après-midi était bien avancée quand Jojo ressortit de sa chambre. Il avait des courbatures dans le dos, après des heures passées le derrière vissé sur sa chaise.
    Il enfila son grand manteau noir à capuche.
    - Vas-tu où ? dit Dark Class.
    Joruus grinçait des dents : le faisait-il exprès, ce satané ami vert, d'inverser systématiquement les mots, même dans les phrases les plus simples ?
    - Coup un d'état faire vais je !
    - Quoi ? dit Dark Class. 8)
    - Je vais conquérir cette fichue planète, voilà !
    Il mit sa capuche et claqua la porte d'entrée.
    - On va voir ce qu'on va voir !

    Il partit les mains dans les poches, la tête basse, sa capuche le protégeant de la pluie monotone qui s'abattait sur la mégalopole de Deckard.

    Il s'arrêta dans un bar pour un petit whisky. Il remarqua que certains clients le regardaient de travers. Jojo se dit qu'il avait dû passer par là la nuit dernière, mais il ne se souvenait pas bien ce qu'il avait fait. :pens: Est-ce que c'était là qu'il était arrivé avec une dizaine de danseuses de cabarets à moitié dénudées, ou qu'il avait vomi sur un Wookie à poils drus ?
    Il ne s'attarda pas et se dirigea vers un second bar. Il lui faudrait encore un petit verre pour se remettre les idées en place. Il commanda un cocktail pas piqué des vers, une "Fusion nucléaire".
    Le liquide était de taille à affoler les compteurs geiger les plus robustes. Il but d'un trait et fit claquer sa langue :
    - Ha, ça va déjà mieux !
    Bizarrement, sa gueule de bois disparaissait, atomisée par les particules d'uranium présentes dans son verre. Il commanda ensuite un "dog-doy". Il se souvenait en avoir bu un la nuit d'avant, et il avait apprécié les effets euphorisants.
    - Et un dog-doy qui marche ! dit le barman Sullustain.
    Celui-ci prit un petit rongeur dans une cage en fer, après avoir rempli un grand verre de divers alcools allant de la catégorie "illégal" à "très illégal", en passant par "quand même pas mal illégal". Puis le barman plongea la bestiole gesticulante dans le verre, et attendit qu'elle soit entièrement dissoute. Puis il frappa le verre sur le comptoir :
    - Et un dog-doy première catégorie !
    Joruus avala la mixture en quelques gorgées, avec sa pomme d'Adam qui allait et venait goulûment.
    - Haa, nom d'un Jawa, ça va mieux !...

    Oui, il se sentait parfaitement bien !
    L'alcool lui rappelait une scène de sa nuit.
    Il avait discuté avec un espèce de gros humanoïde barraqué, protégé avec une armure en boite de conserve :
    - Et toi, Jojo, c'est quoi ton plan dans la vie ?
    - Mooiii ?... Je veux devenir, eeeuhhhh, maître du monde !
    - Ça se respecte... Moi j'admire les gens qui ont de l'ambition dans la vie...
    - Et toiiii, c'est quoi ton noooommmm ?...
    - Mes amis m'appellent Boba Teuf. Parce que j'aime faire la teuf... :bob:

    Une conversation d'anthologie !
    - Boba Teuf ?... Et tu fais quoi comme boulot ?
    - Je suis dans un groupe... Une petite milice entre potes, quoi... On est un peu mercenaires...
    - Ha, c'est intéressant ça, dis-moi... Et c'est quoi votre nom ?
    - On est les Mandalouriens... Parce qu'on te flanque une mandale, ou rien...
    - C'est logique !
    Du coup, Jojo avait payé un verre à son compagnon d'ivresse...

    :o

    Aujourd'hui, notre héros souriait de ce brave imbécile et de sa bande de bras cassés.
    Il se demandait néanmoins si...
    Oui, il y réfléchit et puis... Oui... Oui ! Il y avait quelque chose à tirer de ces mercenaires ! :bob:
    Il demanda :
    - Les Mandalouriens, ça vous dit quelque chose ?
    - Oui, dit le barman, qui essuyait un verre. Ils sont pas bien méchants... Ils crèchent à deux blocs d'ici.
    - Merci mon brave !
    Jojo laissa un pourboire et sortit. Deux blocs ? Deux blocs de mégalopole ! C'était à une bonne heure de marche quoi !
    Ça tombait dru. Jojo prit un taxi qui décolla dans le ciel crasseux de la mégalopole.
    Le pilote, un humain mal rasé, en débardeur, était au téléphone :
    - Oui, je me suis coupé le pied hier soir en marchant sur un bout de verre... Et ce matin, une gueule de bois terrible. Écoute, il faut que je parle à ma femme... Non, Hans Gruber m'a encore fait chier, hier... Un jour, ce gars, je vais le passer par la fenêtre je te jure !...

    Joruus contemplait l'immense cité, aux mille quartiers exotiques tous plus intrigants que les autres. Le taxi se posa :
    - Et voilà mon brave !
    Joruus trouva le QG des Mandalouriens après avoir demandé dans un autre bar (où il avait commandé un petit verre de déchire-boyau bien gouleyant).
    C'était un grand hangar réaménagé à la sauvage, d'où sortait une grosse musique bien abrutissante. Les gars de la milice étaient là, avachis dans leurs fauteuils, à jouer avec leurs armes.
    Joruus entra. L'un des membres s'approcha de lui :
    - Hé mais c'est mon pote Jojo !
    - Tiens, l'ami Boba Teuf ! C'est justement toi que je cherchais !
    Il se cognèrent le poing, frontalement, puis dessus-dessous.
    - Et tu veux quoi mon pote ?
    - Tu te souviens de ce que je t'ai dit hier soir ?
    - Quoi donc ?... Devenir maître du monde !
    - Oui... Gnihihihihi...

    :o

    Joruus parlementa et ressortit, satisfait. Il téléphona chez Sebachstian :
    - Allô, Darky ? C'est moi... Écoute, j'ai un début là... Non, on n'aura pas les Mandaloriens, mais j'ai trouvé mieux... Oui, les Mandalouriens... Je t'expliquerai, hein... Non, "Mandale ou rien"... C'est ça... Et JF, il en est où ?... Il a bientôt fini ?... Gnihihihi... parfait ! Alors écoute-moi bien, voici ce que nous allons faire, mon petit ami verdâtre...

    Joruus expliqua son plan diabolique et raccrocha. Il se frotta les mains, content et impatient à la fois.
    Il sentait qu'avant peu, la galaxie tremblerait rien qu'à entendre son nom. Et pour fêter ce redémarrage de son grandiose complot, il alla dans le premier bar venu et se commanda un double devalorien-mandarine !


    :o

    A suivre dans le prochain épisode ! :sidi:

    Ce message a été modifié par: rahsaan le 26-09-2009 09:26

    vendredi 25 septembre 2009 - 20:05 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Joruus29

    Joruus29

    30966 Crédits Modo

    Encore un très bon épisode. Au passage, ne peux-tu pas venir à la sortie organisée sur Paris le week-end du 24-25 octobre ? Voir ce sujet . Fred sera également de la partie. :cli:
    -------------------------------------
    La Force s'assombrit Anakin,
    Veille à dominer tes sentiments.

    lundi 28 septembre 2009 - 19:32 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW
  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    Ha, hélas non, je ne pourrai pas, je serai pris ce WE là.

    Dommage... :ple:

    lundi 28 septembre 2009 - 19:37 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    MGM, Metro Graviton Meyer

    présente


    *Alpha Legion Arts*



    Ces temps-ci, dans une galaxie à deux pas, vraiment deux pas d'ici...




    LEGION WARS
    EPISODE XVIII : JOURS D'IVRESSE

    Joruus et Dark Class sont sur le point de redevenir maîtres du monde. Ils ont les services d'un cloneur au corps de bébé ainsi que d'une bande de mercenaires fêtards, les Mandalouriens. Plus rien ne s'oppose donc à un nouveau règne de terreur, d'injustice et de bière.


    :o

    - On a dit qu'on faisait comment alors ?
    JF Sebachstian était finalement assez enthousiasmé par cette idée de devenir l'un des maîtres du monde. Il avait la bouche pleine de crevettes bleues de la planète Frisco, qu'il nappait de ketchup piquant.
    - Vous, vous seriez l'Empereur Jojo, c'est ça ? Et Dark Class, il serait le ministre de la propagande ?
    - Voilà, c'est ça, dit Joruus, grognon.
    - Mais c'est pas trop gênant, pour un ministre de la propagande, de parler, enfin... je veux dire...
    JF s'attirait déjà un regard noir de Dark Class, et de Joruus :
    - Quoi un problème serait ?
    - Non, rien, enfin je veux dire... L'ordre des mots...
    - Ne te comprends pas bien je. Ta pensée tu pourrais expliquer...
    - Ouais, non, au fond, laissez tomber, hein... Rien d'important... Bref... Moi ce serait quoi mon poste ?
    - Ministre de l'Industrie et des Technologies, improvisa Joruus.
    - Ha ouais, c'est trop bon ! Genre je suis le maître tout-puissant d'une ÉNORME cité industrielle et je bâtis une armée de clones à ma gloire et tout...
    - A MA gloire, corrigea Joruus. Et à mon image...
    - Euh oui, bien sûr...
    - Et je pourrai me faire une énorme flotte, pour conquérir quelques systèmes pour moi, hein ?
    - Mais oui, bien sûr... Arrête-donc de demander la permission sans arrêt, JF, grogna Joruus. Un maître du monde ne demande pas, il PREND !
    - Ok, d'accord, Jojo...
    - Non, par contre là, je vais être tâtillon, mais tu m'appelleras Maître, Seigneur, Vénéré Empereur, Joruus le Magnanime, ou quelque chose comme ça, tu vois, mais pas autre chose...
    - Ah bon, d'accord...
    Joruus soupira et se resservit en tranche de rôti de jawa. Il finit son verre de liqueur de prunes de Wayland, et dit :
    - Bon, les enfants, je propose qu'on repasse en revue le plan... Mon Plan, gnihihihi...

    On sonna : Dark Class alla ouvrir. C'était justement le chef des Mandalouriens, le jovial Boba Teuf.
    - Salut les potos !... Dites donc, c'est gentil chez vous ! Waouh, et paye la terrasse... On s'emmerde pas ! Je savais pas que je venais chez les bourgeois.
    - Salut, Bobby, dit JF.
    - Bonjour, M. Teuf, dit Joruus solennellement. Asseyez-vous donc à la Table du Conseil.
    - Tiens, je vous ai amené une petite bière de chez nous, vous m'en direz des nouvelles... C'est mon beau-frère qui la fait, un régal !
    - Bon alors juste un verre, et après on commence, fit Joruus, qui ne résistait jamais à une binouze.
    - Ça a l'air bon, dit JF... Vous la faites venir ?
    - Export, mon pote ! Mais attention, bibi a les tarifs préférentiels, hein... Famille oblige ! Mais si ça t'intéresse, je peux quand même t'obtenir des prix de gros... Mais faudra commander au moins trente caisses. T'as beau crêcher dans une sacrée baraque, je sais pas si tu pourras tout stocker !
    - Ne vous inquiétez pas, elle ne resteront pas longtemps pleine, les trente caisses !
    - Haha, bonne réponse ! J'appelle mon beauf tout à l'heure ! Allez, je fais péter la roteuse !
    Boba Teuf ouvrit une première bouteille, qui fut vite terminée.
    - Y en a déjà plus ? dit Jojo.
    - Je m'y attendais à celle-là ! Voyez si je suis prévoyant, j'en ai amené une autre !
    En fait, Teuf en avait plein son sac... Il y en eut une autre, puis la petite sœur... Ce jour-là, ils en finirent un pack de douze !
    - C'est vrai qu'elle est délicieuse, dit Jojo avec un petit renvoi. Il faudra nous en amener...
    - Mes gaillards, je vais vous filer directement l'adresse de mon beauf, ça ira plus vite !
    - Dark Class, tu en commanderas une trentaine pour nous aussi, dit Jojo.
    - Plaisir avec !
    - Bon, les enfants, après avoir bien bu, j'aime faire une petite sieste, annonça Joruus. Alors, je vais me retirer, et on se retrouve ce soir pour notre réunion de futurs maîtres du monde.
    - Je connais justement un petit troquet pas dégueu, dit Boba Teuf, où ils te servent une petite brune d'abbaye... hmm...
    - On n'a qu'à s'y retrouver, dit JF.
    - Et attention, prévint Teuf, le patron est un ami ! Mais avec des bons clients comme vous, il n'y aura pas de problème... Je vais appeler pour réserver la salle. Je dirai aux potes Mandalouriens de venir, comme ça vous ferez connaissance.
    - Nos futurs alliés ils sont, dit Dark Class. Les briefer nous devons.

    Le soir, tout le monde se retrouva dans le restaurant d'habitués. Boba Teuf raconta ses blagues de corps de garde les plus grasses, et toute la table fut secouée de rires pendant le repas. Puis on porta des toasts, jusqu'à une heure avancée de la nuit. Le patron avait mis en marche son karaoké, et Joruus se lança dans un concert de ses morceaux préférés. Il révéla ce soir-là un talent insoupçonné pour l'imitation de Droopy McCool et des Hutts ! :band:
    - Ohhhh, Palpy Blues ! Palpy Blues !...
    Dark Class s'endormit sur son siège et se réveilla avec le visage barbouillé par les Mandalouriens. Ce n'est qu'à l'aube que le patron réussit à mettre ses clients dehors.
    Joruus riait sans s'arrêter, épaulé à Boba Teuf, avec Dark Class sur ses épaules, qui dormait comme un bébé. JF pissait contre un speeder et les Mandalouriens s'en retournaient à leur repaire.
    - On n'a pas trop avancé notre plan de conquête, hoqueta Joruus.
    - Pas grave, dit Boba Teuf. On en parlera ce soir... Je connais un resto tenu par des Sullustains, où ils te servent des entrecôtes de Wookie grillé, avec un petit millésime de Xagobah, tu verrais ça...
    - Alors, on y va ce soir... Mais avant on va dormir !
    - Et cette planète nous ne quitterons pas, fit Dark Class, qui venait de se réveiller en sursaut, avant d'un plan avoir mis au point pour le monde conquérir !...

    Et ils y sont encore aujourd'hui.
    Vous pouvez trouver Joruus, Dark Class et les autres dans la mégalopole de Deckard. Ils sont connus dans plusieurs quartiers, où la nuit, on est sûr, grâce à eux, de ne pas s'ennuyer.
    Joruus a-t-il renoncé à son projet de conquérir le monde ?... Pas vraiment, mais il n'est plus si pressé. Il a des amis, il rigole comme jamais, il boit tout son saoul. Il n'a pas trop de problème d'argent. Les gens l'aiment bien, et même les agents de police trouvent sympathiques ce vieillard ronchon qui raconte comment il a été maître de la galaxie.
    Personne ne croit à ses fables mais on admet qu'il a quand même un sacré don pour les histoires. Il évoque avec nostalgie ses anciens ennemis, les Patrons-Tyrans, les Boulets, il raconte les trahisons, les épreuves, les douleurs, et tout le monde est ému comme si c'était vrai. Les gens viennent de loin écouter ce conteur. Mais on attend encore quelqu'un qui l'ait connu dans son autre vie. La galaxie va son bout de chemin, mais elle n'est pas prête de subir un nouveau joug tyrannique.

    Au fond, Joruus se demande si, pendant des années, il n'est pas passé à côté des choses simples. Il a été le maître du monde mais a-t-il su en profiter ? Il se souvient d'un vieil oracle qui prétend que "les dieux punissent l'homme en réalisant ses désirs". Aujourd'hui, son désir le plus cher n'est pas exaucé, mais il n'en souffre pas plus que cela... Il se garde ce rêve dans un coin de la tête et en attendant, il essaie de s'occuper des gens autour de lui. Et eux ne demandent pas plus que de passer de bonnes soirées avec lui.
    Oui, peut-être que, pour la première, Joruus se sent vraiment heureux.




    FIN 8-)

    Ce message a été modifié par: rahsaan le 23-11-2009 16:09

    lundi 23 novembre 2009 - 16:04 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar aluno-kazar

    aluno-kazar

    763 Crédits

    Oh non, je suis morte !! c'est pas juste.
    Et oui ... l'impératrice ex garde du corps... lol...

    C'est toujours aussi rigolo à lire.
    J'adore ...

    Bises à tous les anciens de Nephilim et de Alpha Legion.

    Je reprends ici par nostalgie ma signature sur le forum AL :

    Alpha Legion de coeur, Nephilim Forever.

    Al K

    dimanche 06 décembre 2009 - 02:16 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    MGM, Metro Graviton Meyer

    présente


    *Alpha Legion Arts*



    Dans des temps indéterminés, dans une galaxie tellement lointaine qu'on ignore si elle existe...



    LEGION WARS
    EPISODE XIX : LE DEVOREUR





    Nul n'avait jamais entendu parler du lointain système de Poulard, sinon peut-être pour sa recette d'omelettes aux champignons. Personne, cependant, n'avait connaissance de la menace mortelle qui y était née : les Sorciers de Poulard, dont le grand chef, Harry Honfleur, était passé Grand Maître de la plupart des arcanes maléfiques contenues dans les Grimoires Ancestraux. Manipulateur des puissances contenues dans les Anciens Théorèmes de l'Univers, il nourrissait depuis des siècles (... oui des siècles, car il retardait son vieillissement grâce à la magie) sa domination ultragalactique.
    Il regardait l'univers par la baie vitrée de sa salle de conseil, et il savait qu'un jour, il pourrait tenir ces étoiles dans la main, et broyer à sa guise les populations veules et arriérées qui les peuplaient.

    Un jour, il décida qu'il était prêt. Il réunit le conseil de ses douze disciples de l'Abomination et il leur annonça qu'ils allaient conquérir le monde.
    - Nul ne peut nous arrêter, prononça Honfleur de sa voix caverneuse.

    Hurg le Briseur, Lothar le Prétentieux, Woogoonee le Doucereux, et tous les autres partirent chacun de leur côté, vers un des secteurs de la galaxie. Chacun devrait revenir à Poulard dans les prochains mois, avec la preuve qu'il aurait conquis son morceau de galaxie.


    :fou:


    Le huitième maître de l'Abomination se nommait Glossolo le Bavard. C'était un ignoble poulpe, muni de quatre bouches, parlant à peu près toutes les langues du monde, capable de dire six ou sept choses à la fois. Ses collègues du conseil de Poulard étaient bien contents de ne plus le voir pendant des mois, car il les saoulait en réunion plénière à vouloir leur raconter sa vie, qui était très compliquée.
    Or, Glossolo était envoyé vers le secteur populeux de BlackRain, sur la crête de la nébuleuse de Nostromo, sur la planète Deckard : dans la métropole planétaire, surpeuplée, battue en permanence par la pluie, grouillante de millions de formes de vie, dédale de races où la surprise est à chaque coin de rue.
    Deckard vivait depuis des décennies dans un calme relatif. Aucun conflit avec un système voisin depuis des lustres. Le temps des anciennes guerres était bien oublié.


    :fou:


    Glossolo arriva par une lumière qui tomba du ciel, un étrange rayon violet qui illumina quelques instants le ciel de Deckard, et frappa le sommet de la Pyramide où siégeait le conseil dirigeant des Mille Corrompus.
    Glossolo entra dans la salle et surpris la docte assemblée, qui siégeait depuis trois jours pour discuter d'un codicille sur l'épaisseur des plinthes de l'annexe des archives. Ce fut une boucherie : Glossolo attrapa de ses tentacules une dizaine de Corrompus à la fois, les dévora avec ses quatre bouches, après les avoir cisaillé de ses mandibules, puis il continua son orgie cannibale. Seuls une quarantaine de dirigeants en réchappèrent, incapables de comprendre ce qui leur arrivait.
    Puis Glossolo, repu, s'endormit pour une semaine, le temps de digérer. Certes, chaque corrompu était vieux et chêtif, donc pas bien consistant, mais le nombre faisait que ça en devenait bourratif à la fin. Comme manger trop de petites crevettes. Les rescapés n'osèrent rien dire, de peur de trahir leur incompétence et leur manque de prévoyance (ils n'avaient aucun service de sécurité, tellement ils étaient sûrs que personne ne viendrait les déranger).


    :fou:


    La nouvelle du coup d'Etat de Glossolo ne fut rendue publique sur Deckard que deux semaines après. Le peuple horrifié découvrit qu'il venait d'être asservi par un monstre hideux, flaque, cannibale, inhumain. Glossolo fut le premier à revenir sur Poulard annoncer sa victoire à son maître Harry Honfleur. Il fut félicité et eut droit d'aller régner sur Deckard.
    Bientôt, le monstrueux personnage exigea une ration de nourriture quotidienne : il fallait lui livrer au moins dix mâles et dix femelles pour satisfaire son estomac. Deckard comptait certes des milliards et des milliards d'habitants, mais tout de même, cela faisait beaucoup.

    Des résistants se réunirent en secret pour trouver un moyen de combattre Glossolo.
    - Il est beaucoup trop fort pour nous. Barricadé en haut de la pyramide, il est hors d'atteinte. Et il a pris les commandes de toutes les armes de destructions massives de la planète.
    - Ah, il y a des armes de destruction massive sur Deckard ?
    - Il me semble bien que oui...
    - Oui, ce sont des micro-bombes à base d'urine radioactive. Très dangereux.
    - Bon, comment atteindre Glossolo ?
    - Personne n'osera se dresser contre lui. Pour combattre un tel monstre, il faudrait être soi-même un monstre... Avoir été soi-même un tyran intergalactique, vous voyez...
    - Cela me dit quelque chose, dit un vieillard qui était resté en retrait dans un coin. Un tyran intergalactique, vous dites ?... Cela réveille en moi de vieux, vieux, vieux, souvenirs...
    - On n'a pas besoin de souvenirs, le vieux, mais d'un homme action bien vivant. Ou d'un dingue prêt à se faire sauter avec Glossolo.
    - Laissez-moi trois jours, dit le vieux. Qu'avez-vous à y perdre ?
    - C'est ça, va te saouler et faire la fête tant que tu es encore en vie... Nous, pendant ce temps, on va essayer de sauver cette planète.
    - Riez si vous voulez, mais dans trois jours, vous verrez...

    Personne ne prêta plus attention à lui. On apprenait déjà que dans d'autres secteurs galactiques, d'autres maîtres de l'Abomination avaient asservi des planètes entières, monté des flottes de guerre, ravagé des systèmes.


    :fou:


    Le bar des Mandalouriens était l'un des derniers lieux de Deckard où l'on gardait le moral, grâce à la bière en quantité astronomique. L'enseigne lumineuse indiquait : "La bière, origine et solution de tous nos problèmes".
    Le petit vieux paya des coups, patiemment, à des dizaines d'ivrognes qui faisaient semblant de savoir des choses.
    - Je cherche quelqu'un...
    - Ah oui, oui ça me dit quelque chose... En fait, non.
    Il continuait, sans se décourager.
    - Il était toujours accompagné d'un petit mec vert qui mélange l'ordre des mots...
    - Je crois me souvenir...
    Peu à peu, les langues se déliaient. La rumeur circulait.
    - Ils ne sont plus venus depuis longtemps... Et même si tu les retrouvais, crois-moi, ils refuseraient de se mêler de politique. Ils sont rangés des destroyers depuis longtemps.
    - C'est sûr, ils ne lèveront pas le petit doigt contre Glossolo.
    Et ainsi de suite pendant des jours et des jours de recherches décourageantes.


    :fou:


    Le vieil homme retourna devant le conseil de la Résistance, où siégeaient maintenant d'anciens Corrompus, et dit qu'il avait trouvé.
    - On t'avait presque oublié !
    - On te croyait parti sur un autre système.
    - Non, les maîtres de l'Abomination sont partout. Inutile de fuir, ce n'est pas mieux ailleurs. Nous devons renverser Glossolo et ensuite aider les autres systèmes à se libérer.
    L'assemblée éclata de rire :
    - Tu ne manques pas d'ambition, dis-moi !
    - J'ai trouvé l'homme qu'il nous faut. Bien sûr, vous êtes jeune. Son nom ne vous dira rien, d'autant qu'il ne figure pas dans les manuels d'histoire. Mais moi, je n'ai pas oublié.
    - De qui parles-tu ?
    Le petit vieux alluma une grosse pipe, bourrée à déborder de tabac noir. Il tira dessus patiemment, la tassa. Il recraqua une allumette et dit :
    - Est-ce que le nom de Joruus29 vous dit quelque chose ?
    L'assemblée resta interloquée. Un vieux Corrompu grommela :
    - Tu parles de vilaines choses...
    - Pas si vilaines que Glossolo !
    - Joruus29 était le pire tyran imaginable. S'il était venu sur Deckard, cela se saurait...
    - Il est sur Deckard depuis des décennies, j'en suis sûr, dit le vieil homme.
    - Et il n'a jamais rien tenté pour prendre le pouvoir ? Étrange, non ?
    - Vous ne savez pas tout ce que j'ai découvert...
    Il tira sur sa pipe, tandis qu'on faisait cercle autour de lui.
    - Le retrouver va être très dur. Et même si nous le retrouvons, il n'est pas certain qu'il accepte de nous aider. Il faudra pourtant le convaincre.
    - Explique-toi mieux !
    - Je vais avoir besoin d'une équipe d'experts, dit le vieux. Des experts dans des domaines très différents, et très précis... Si nous parvenons à les réunir, nous retrouverons Joruus29 et nous renverserons Glossolo...

    Pendant qu'ils parlaient depuis une cave, le tyran de la planète, Glossolo, ne se doutait pas, au milieu de son festin où il bâfrait sans retenue, que sa chute était proche... :sidi:


    A suivre au prochain épisode... :o

    Ce message a été modifié par: rahsaan le 03-11-2011 14:53

    mercredi 19 octobre 2011 - 16:18 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar rahsaan

    rahsaan

    1973 Crédits

    INÉDIT : Vivez l'aventure interactive ! A la fin du récit, votez pour choisir la suite ! Customisez vous-mêmes notre héros !

    Quand Legion Wars devient plus interactif qu'un PC de 1994, les fans d'Anakinweb, fidèles lecteurs de cette saga transversale et multitasking peuvent voter ! :craneur:





    MGM, Metro Graviton Meyer

    présente


    *Alpha Legion Arts*



    Dans des temps indéterminés, dans une galaxie tellement lointaine qu'on ignore si elle existe...



    LEGION WARS
    EPISODE XX : ENTRAÎNEUR DE SUPER-HÉROS
    Avec les croquettes Gungans : plein de vitamines pour les winners. :jf:


    La Galaxie vit en paix depuis longtemps... Jusqu'au jour où le terrible sorcier Harry Honfleur envoie ses douze disciples de l'Abomination aux quatre coins de l'univers, pour réduire les peuples en esclavage.
    Sur la planète Deckard, la résistance s'organise contre Glossolo le Bavard. On recherche l'homme providentiel capable de renverser le monstrueux tyran qui a pris le pouvoir sur la mégalopole...





    - Allez, m'sieur, vous laissez pas abattre...
    Le barman resservit un verre au vieillard et à son petit ami vert :
    - Te laisser aller tu ne dois pas, dit ce dernier.
    - La vieillesse est un naufrage ! Vous verrez, quand vous aurez autant de siècles que moi... 'f'rez moins les malins, moi j'vous l'dis...
    Le barman alla nettoyer ses verres.
    - Si c'est pas malheureux de voir ça, dit-il à voix basse à un autre client, un poulpe phosphorescent qui fumait le cigare.
    - G-t'k KLLLL bpp mD pffff K'ttt. N ! approuva ce dernier.
    - On n'a pas le droit de se mettre dans des états pareils...

    Un humanoïde à la peau épaisse comme un blindage entrait. C'était un mineur sur des mondes en surgravité.
    - Salut la compagnie...
    - Tiens, Errik, quelles nouvelles ?
    - Pas terribles... Tiens, sers-moi une fusion nucléaire.
    Le patron fit le cocktail, cracha dedans, secoua et y mit un morceau de plutonium :
    - A ta santé, Errik !
    Le mineur salua la compagnie de son verre et le vida en deux gorgées.
    - Ah, toujours revigorant.
    - Alors, quelles nouvelles ?
    - Pas terrible, je te disais. La résistance s'organise un peu partout dans la galaxie... Seulement, c'est pas brillant.
    - HGGG n'tk, pfff, klLLL, nbbb ? demanda le poulpe.
    - Il a raison, dit le barman. Ça va être l'heure des infos.
    Tous les clients vinrent se serrer au comptoir pendant que le barman allumait son grand écran.


    :sidi:


    On voyait différentes planètes de la galaxie, à feu et à sang, avec le visage de chacun des maîtres de l'Abomination ayant pris le pouvoir. On annonçait alors que des poches de résistance étaient en train de céder les unes après les autres.
    - Quelle horreur, murmura le mineur.
    - KLGG pfff tcss n'kt !
    Un message d'espoir venait cependant du loin système Piquesarre, où une bande de super-héros s'étaient associés pour combattre le tyran. Il y avait un gros ogre vert, différents animaux échappés d'un zoo, des petites voitures qui parlent, un vieil homme dans sa maison qui volait grâce à des ballons, des jouets animés, un poisson-clown etc.
    - Espérons qu'ils vont réussir, dit Errik.
    On entendit un petit ricanement. Tout le monde se tourna vers le vieillard en bout de table. Celui-ci venait de finir son verre et dit :
    - Et vous croyez que c'est avec une bande de tocards pareils qu'on va renverser les maîtres de l'Abomination ? Laissez-moi rire avec mon vieux dentier !
    - pfff ctgg g'kl nttt dmm pkk ?
    - Tu veux rire ? Ils vont se faire aplatir les uns après les autres ! Regardez-moi ça, le dernier arrivé chez ces super-héros est un robot collecteur de déchets ! Elle est belle, l'armée de la Liberté !
    - C'est mieux que rien, dit Errik.
    - Vous avez une meilleure idée ? demanda le barman.
    Le vieillard recommanda un verre, le but d'un trait et dit :
    - Ouais, peut-être bien, tiens...
    - Et on peut savoir laquelle ?
    - Je vous parie que je prends n'importe quel tocard dans la rue, vraiment le premier venu et je l'entraîne, et il botte le derrière de ces super-héros à la noix !
    - Ah bon ? ironisa Errik. Vous êtes entraîneur de champions ?
    - Un peu, ouais... :sidi:

    Sur ce, le vieillard régla, remit sa capuche et sortit du bar avec son petit ami vert.


    :sidi:

    - Etais sérieux tu, quand des champions disais tu entraîner pouvoir ?
    - Pas qu'un peu, ricana le vieillard (sous la capuche duquel nos fidèles lecteurs auront reconnu le maléfique, buveur, démoniaque, innommable et inusable Joruus29 !). Le pari tient : je prends le premier tocard dans la rue, et j'en fais un super-héros meilleur que tous ceux de Piquesarre réunis... Je n'ai plus l'âge d'aller au front, il est temps que je me trouve un héritier. Un guerrier capable de prendre la tête des maîtres de l'Abomination, et de botter le derrière à leur chef !
    - Surpuissant on dit qu'il est...
    - Mouarf, c'est de la comm', tout ça, Darkclass ! Le mec a un bon service RP, c'est tout... Crois-moi, je sais comment ça marche. Faudrait que je trouve quelle boîte il a engagée.
    Les deux amis déambulaient dans la rue, au milieu du souk accablé par la pluie incessante de Deckard.
    - Hmm, il y a beaucoup de monde, dit Joruus29. Beaucoup de candidats potentiels...
    Le vieil homme se gratta le menton. Au débotté, il voyait six ou sept individus valables :
    1) Un chasseur de primes Ewok cybernétisé
    2) Un ado Sith gothique
    3) Un Wookie nain (et chauve)
    4) Un poulpe phosphorescent (vert-jaune), le cousin de celui du bar
    5) Boba Teuf, pilier de bar
    6) Un jawa, vendeur de cigarettes de contrebande
    7) Autre (préciser)



    Qui Joruus29 va t-il choisir ?
    A vous de voter !


    Ce message a été modifié par: rahsaan le 03-11-2011 15:33

    jeudi 03 novembre 2011 - 15:31 Modification Admin Réaction Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Evénements

Encyclopédie

  • Kiffu --- Kiffu était la planète « sœur » de Kifex située dans le système Azurbani, se trouvant au delà de la Bordure Extérieure. Les habitants de la planète étaient les Kiffar, qui ont maintenus la cohésion sur la planète par une main sévère. Kiffu était la planète mère et Kifex était sa jumelle bien plus petite. C’était sur cette planète qu'étaient exilés les criminels, surveillés par les Gardiens. Pendant les dernières heures de l’Ancienne République, Kiffu fut gérée par les Gardiens, ils maintenaient la planète libre des séparatistes et effectuaient des rondes autour de Kifex qui servait alors de planète prison. (Planètes & Lieux - Planètes)
  • Libération de la Princesse Leia et mort d’Obi-wan Kenobi --- Sans connaitre le destin tragique d'Alderaan, Obi-Wan Kenobi et Luke Skywalker arrivèrent dans le Systeme d'Adleraan, ignorant qu'ils allaient tomber sur l'Etoile Noire et la Princesse Leia... (Evénements & Histoires - Raids)
  • Transport classe Tapani --- Le Transport d'Escorte classe Tapani est un appareil construit par la Tapani Starship Cooperative afin de transporter les escadrons de chasseurs Manta, dépourvus d'hyperpropulsion vers les zones de combats. (Vaisseaux - Vaisseaux capitaux)
  • Blissex Wallex --- Wallex Blissex fut l’un des grand Généraux Rebelles ayant participé à la Bataille d’Endor. (Personnages - Rebelles)
  • Char à Repulseur S-1 FireHawke Heavy --- Ce tank sur répulseurs fut très efficace en son temps grâce à une épaisse couche de blindage. Il était considéré comme une Forteresse flottante. Il fut inventé et construit par une grande industrie de transports et ensuite utilisé par l'Empire à travers toute la galaxie. (Droïdes & Transports - Véhicules militaires (Assaut))

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2024 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide