Atelier de sabre laser (page 2)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar jeannejedi

    jeannejedi

    348 Crédits

    Maître Padmée et moi sortions de la salle commune et nous dirigions vers le hangar 4 lorsqu’elle m’adressa de nouveau la parole :

    Maître Padmée : Tu avais l’air de bien t’entendre avec les autres, dis-moi…
    Moi : Oui, non seulement j’ai un bon contact avec les animaux et les plantes, mais également avec les gens. C’est une de mes qualités d’être sociable. Je trouve d’ailleurs le chevalier Cenovii très intéressant, nous avons un goût commun pour la culture mando’a qui me plaît. Je serais vraiment contente d’en reparler avec lui…
    Maître Padmée : Je pense qu’il le serait aussi. Tu pourras le voir à ta guise lorsque tu auras fini ton sabre, n’oublie pas que c’est l’objet qui te gardera en vie, à présent.
    Moi : Oui, je m’en doute… C’est loin d’ici, Opila ?

    Nous arrivâmes au vaisseau de la Maître et y entrâmes. L’intérieur était magnifique, c’était un vrai palais dans un vaisseau royal ! Maître Padmée s’installa aux commandes et commença à taper les coordonnées d’Opila.

    Maître Padmée : Pour répondre à ta question, nous sommes à environ cinq heures d’hyperespace d’Opila. Je sens que tu es fatiguée, tu peux te reposer en attendant notre arrivée.
    Moi : D’accord…

    Je commençai à chercher un lit, un canapé ou un fauteuil afin d’y dormir lorsque les réacteurs du vaisseau commencèrent à rugir. Le décollage fut en douceur, je sentais dans mon corps que nous prenions de l’altitude. Par un hublot, je vis le ciel dépourvu de tout nuage faire place au noir et aux étoiles de l’espace, puis le bleu de l’hyperespace. Je trouvai peu de temps après une banquette et m’y allongeai avant de m’endormir.
    Durant mon sommeil, je repensais à ma famille, mes parents que j’ai abandonnés pour la vie de Jedi. Ils me manquaient, j’aurais bien voulu rester avec eux tout en faisant partie de l’Ordre, mais la vie nous impose des choix difficiles. J’entendis soudain la voix de Maître Padmée qui m’arracha de mon sommeil.

    Maître Padmée : Jaina… Jaina, réveille-toi ! Nous sommes arrivées.

    J’ouvris les yeux et m’assis sur la banquette, puis fis glisser mes mains sur mon visage afin de me réveiller entièrement. Une fois debout, je m’étirai des pieds à la tête et sortis du vaisseau.

    Opila était une planète, à ce que je voyais, un peu semblable à Yavin IV. Des forêts, des étangs, des marais… Mais pas de trace de cristal. Surtout que ce genre de minéral ne se trouve pas vraiment dans les arbres, et encore moins un cristal de sabre laser. Je me souvins qu’on pouvait trouver des cristaux, des diamants et toutes ces sortes de pierres dans des volcans, des grottes ou des rochers sous-marins, à de grandes profondeurs.

    Maître Padmée : Tu as parfaitement raison, Jaina !
    Moi, étonnée : Hein ?? Mais… Je n’ai rien dit !
    Maître Padmée : Mais tu as de la chance, le cristal Jenurax se trouve dans une grotte, non loin d’ici. Pas la peine d’aller se noyer ou brûler au cœur d’un volcan :D
    Moi, toujours étonnée : Vous lisez dans mes pensées ?? C’est aussi un pouvoir ?
    Maître Padmée : En effet, cela peut te sauver la vie, d’ailleurs. Une fois ton sabre conçu, tu choisiras les pouvoirs que tu veux apprendre en premier. Je pourrai t’aider, si tu veux.
    Moi : Euh… Oui, bien sûr…

    Décidément, je ne serai pas au bout de mes surprises ! On pense que la télépathie, lire dans les pensées, ce n’est que dans la science-fiction, mais non. Je commençai à faire quelques pas, à la recherche d’une grotte. Je remarquai que Maître Padmée restait à sa place, cela m’intriguait. Je fis encore quelques pas, puis ne voyant rien, demandai :

    Moi : Mais comment on fait pour trouver le cristal ? Je ne vois pas d’entrée de grotte !
    Maître Padmée : L’œil ne voit que la surface des choses. Tu dois faire appel à la Force pour parvenir à ton but. Le cristal de sabre laser en est sensible, tu devrais le trouver rapidement…

    Je suivis ses conseils et fermai les yeux, commençant à me concentrer. Au début, je ne sentais que la présence de Maître Padmée comme réception de la Force, mais quelque chose d’autre, de faible attira l’attention de mon esprit. Je me concentrai encore plus sur ce signal, et je le ressentis de plus en plus grand et concret. Au bout de quelques minutes, le localisai mon futur cristal. Je me laissais guider par la Force, qui m’amena devant une minuscule embouchure, large comme un homme à plat ventre et haute d’une cinquantaine de centimètres. N’hésitant pas à ramper durant deux bons mètres, je me retrouvai dans une véritable caverne. Plein de cristaux étaient accrochés aux parois, et la lumière qui passait par une fissure dans la roche suffisait pour les faire scintiller. Je pouvais me servir, ils étaient tous à portée de main, il y en avait même au sol. Mais un m’était prédestiné. Je cherchai, essayant de trouver la base de cette réception. Le bout de ma recherche se trouva devant un cristal profondément encastré dans la roche. Une grande joie et une satisfaction s’emparèrent de moi, j’avais enfin trouvé mon cristal Jenurax ! Je réfléchis alors de comment l’extraire ; je n’avais aucun outil, rien pour le sortir de sa prison. Aucune pierre au sol, je tentai alors le pouvoir d’attraction. Je fis preuve d’une grande concentration, mes mains en direction du cristal, et demandai à la Force de me l’amener. Mais rien ne se passa. Je réessayai à plusieurs reprises, mais je me rendis à l’évidence : je ne maîtrisai pas le pouvoir d’attraction. Je dus alors utiliser mes mains. Je me faisais mal à essayer d’enlever le roc, et arrêtai avant de devoir saigner. J’entendis la voix de Maître Padmée derrière moi. Elle m’avait rejointe durant ma lutte contre la cloison.

    Maître Padmée, un peu amusée : Jaina, ne te fatigues pas plus que ça. Ton cristal se trouve au-dessus de ta tête^^

    Je levai les yeux et vis une pierre luisante. Le signal à la Force était plus intense que jamais… Ainsi je m’étais trompée ! Je tentais d’extraire un cristal qui n’était pas le mien ! Je ris légèrement en me rendant compte de mon erreur. Le Jenurax que je devais avoir était bien sorti, je pouvais presque le cueillir comme un fruit mûr. Bien qu’il résistât un peu, je le sortis de la roche avec la simple force de mes mains. Il n’était pas très gros, je le gardai précieusement dans mes mains.

    Maître Padmée : Très bien ! Retournons sur Yavin afin de le tailler et de l’insérer au reste de ton sabre… Nous sortîmes de la grotte et retournâmes au vaisseau En tous cas, cela t’aura appris une chose : un Jedi ne doit jamais se laisser prendre par ses émotions !

    Elle avait raison, je me suis laissée emporter par ma joie et cela m’a conduit sur une fausse piste. Que cela me serve de leçon !^^

    lundi 21 février 2011 - 19:56 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25113 Crédits

    Maître Padmée était amusée de suivre la padawan Jaina. Elle lui faisait pensée à ses propres début où tous l’émerveillait, débordant d’émotion. La padawan venait de « cueillir » son cristal Jenurax et commence à prendre le chemin du retour. Pad la suit mais rapidement elle s’arrête, quelque chose vient d’attirer son attention.

    Jaina – Maitre Padmée ? Quelque chose ne va pas ?
    Pad – Tous va bien Jaina, mais il semble que ce cristal soit en phase avec moi.

    Jaina regarde la maître perplexe. Pad s’approche d’un cristal de couleur bleu mais plus foncée que celui de la padawan. Il est dans la roche, mais quasi à même le sol. Pad use de la Force et dégage la terre et les cailloux qui l’emprisonnent. Puis, elle fait voltiger le cristal Jenurax jusque dans sa main. Sa forme était bizarre pour un cristal. Il semblait grossier et un rien concave. La padawan retient son rire. Pad sourie.

    Pad – C’est la première fois que je trouve un cristal à la forme aussi bizarre, mais l’expérience m’a appris de ne jamais me fier aux apparences. Bien, maintenant rentrons !

    Les 2 femmes rejoignent le Yacht spatial Naboo dorée et elles montent à bord. Pad place son cristal dans un petit coffre et invite la padawan à en faire autant. Elle s’exécute et Pad s’installe dans le siège du copilote.

    Jaina – Euh… Maitre Padmée, vous vous trompez, c’est l’autre siège.
    Pad – N’as-tu jamais pilotée Jaina ? Et bien alors je peux te donner ta première leçon. Installe-toi.

    Pad était décidée à voir les talents et l’audace de l’adolescente. Elle l’ignorait encore, mais la maître lui réserve une surprise dès que son sabre laser sera finalisé ! La jeune fille est encore un peu hésitante, mais la Jedi veut ignorer son malaise.

    Pad – Commence par faire chauffer les moteurs. Puis, les coordonnées sont déjà pré-enregistrer dans l’ordinateur de bord. Cherche YavinIV, puis encode-les.

    La padawan semblait devenir nerveuse.
    -------------------------------------
    Maître Jedi

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 23-02-2011 09:03

    mercredi 23 février 2011 - 09:02 Modification Admin Permalien

  • Avatar jeannejedi

    jeannejedi

    348 Crédits

    Là, je n’avais même pas imaginé une seconde que j’allais devoir piloter cet énorme vaisseau ! Si je n’avais pas choisi l’Académie, j’aurais appris à mes 16 ou 17 ans, mais apparemment, il le fallait dès mes 15.
    Je m’assis sur le siège de pilote pas très rassurée. Tous ces boutons et manettes ne me parlaient absolument pas, à quoi servaient-ils ? Je me doutai que je devais encore utiliser la Force. Mais d’un autre côté, je voulus mettre à l’épreuve mon ingéniosité. Un réacteur, ça ne s’enclenche pas à l’aide d’un bouton, puisqu’il faut les régler de temps à autres. Les manettes étaient donc la manière adéquate de contrôler les moteurs. Les observant avec un peu plus d’attention, je remarquai qu’il y en avait deux symétriques, pouvant donner un effet d’unique. Le vaisseau avait deux réacteurs, cela paraissait donc logique. Je poussai doucement les deux manettes en même temps, mais le silence fut complet. À côté se trouvait une sorte de manette incrustée dans le tableau de bord ; je baissais à 0 les moteurs et tournai la manette vers la droite. Un bruit de démarrage se fit entendre.

    Moi : Je crois avoir trouvé le contact^^ Les moteurs…

    Je poussais ensuite un peu les deux manettes et les moteurs ronronnèrent. Maintenant, il fallait décoller et ça, ça me posait vraiment problème. J’avais beau chercher, toucher au manche à balai qui était bloqué, je ne trouvai pas. N’osant toucher aux boutons au risque de créer des avaries, je me laissai donc guider par la Force. Les yeux fermés, je voyais très clairement le tableau de bord et surtout une autre manette à tirer, qui se trouvait en-dessous du reste. Je la tirai et nous vis par la vitre nous élever. Le manche était débloqué et je le pris. La cime des arbres se trouva à présent sous nos pieds, mais nous continuions à monter. Je mis les moteurs à pleine puissance un peu trop rapidement, ce qui nous propulsa en avant.

    Maître Padmée : Hélà, doucement ! Diminue ta vitesse.

    Je rabaissai les manettes. Décidément, je n’étais pas faite pour le pilotage ! Instinctivement, je tirai le manche à balai afin de lever le nez. Au bout de 5 minutes, nous sortions de l’atmosphère de la planète pour nous retrouver dans l’espace. Il ne me restait plus qu’à trouver les coordonnées de Yavin dans l’ordinateur. Ce ne fut pas très compliqué ni d’encoder les coordonnées ni de trouver la barre d’hyperespace.
    Durant le trajet, j’étais retournée chercher mon cristal. Je le contemplai, c’est le minéral qui sera bientôt une partie de ma vie. J’avais du mal à y croire… Que je sois à l’avenir redevable à cette pierre tellement petite et pure. Je commençai déjà à retirer quelques saletés à la main, mais Maître Padmée m’interrompit.

    Maître Padmée : Ne t’en fais pas, tu auras tout le temps et les outils adéquats à l’Académie pour le faire… Je comprends que tu veuilles gagner du temps, sans doute es-tu pressée d’avoir ton sabre.
    Moi : Non, pas vraiment. C’est surtout que je n’ai rien à faire durant le trajet^^
    Maître Padmée : Pourtant, ça m’étonne que tu ne m’aies pas beaucoup posé de questions. Toi qui est d’un naturel curieux.
    Moi : Oui, c’est vrai. C’est que la recherche de ce cristal était… préoccupante pour moi. Je ne tiens pas absolument au sabre, qui pour moi est une arme, donc qui blesse et tue. Je ne suis pas dans cette optique-là. Tandis que le cristal, un minéral si pur… ça doit être en rapport avec mon contact envers la nature…
    Maître Padmée : Sans doute. Mais sache que le sabre laser dans la main du Jedi n’est pas seulement une arme. Il doit être comme le pinceau dans la main du peintre : élégant et puissant. Bien que certains Jedis l’utilisaient – et l’utilisent encore – comme un moyen de se sentir plus fort, supérieur, c’est avant tout l’objet lui-même qui représente le Jedi. Le sabre ne doit être allumé que lorsque toi ou quelqu’un est en danger et qu’il faut obligatoirement se battre. Allumer l’arme comme moyen de dissuasion n’est pas une bonne image que donne le Jedi.
    Moi : Oui, le Jedi préconise la diplomatie aux armes, il est au service de la paix, il ne doit pas faire la guerre.
    Maître Padmée : Attention, ce n’est pas entièrement vrai. Tu sais, un sage avait dit, il y a bien longtemps, dans une lointaine galaxie, « Nous faisons la guerre afin de pouvoir vivre en paix ». Lors d’un conflit, qu’il soit galactique comme planétaire, un Jedi doit aller se battre afin de ramener la paix. Son but n’est pas de tuer le plus d’ennemis possible, mais de remporter la victoire par la raison et la stratégie en essayant de minimiser les victimes. Cela nous rappelle alors ce qu’avait affirmé le Maître Jedi Mace Windu : « Nous sommes les gardiens de la Paix, nous ne sommes pas des soldats. ». Malheureusement, certains Jedis ne raisonnent pas de la sorte… ou du moins oublient le fondement de la vie du Jedi.
    Moi : Mais pourquoi ? Ça n’a pas de sens !
    Maître Padmée : Pour toi, non. Mais sans doute pour eux. En tous cas, tu raisonnes comme une vraie Jedi, j’en suis fière. Tu feras un Maître digne, j’en suis certaine. En parlant de maître, tu as réfléchi à qui tu voudrais avoir ?
    Moi : Euh, non pas vraiment. En fait, j’attendais d’avoir achevé mon sabre pour ensuite être sous la tutelle de quelqu’un.
    Maître Padmée : Tu sais Jaina, l’un n’empêche pas l’autre. Tu peux avoir un maître alors que tu n’as pas encore ton sabre. Nous verrons ça une fois de retour sur Yavin…

    Nous parlâmes encore un moment, et le trajet se fit dans des silences et des discussions à n’en plus finir. Au bout de quelques heures, nous arrivâmes aux abords de la 4e lune de Yavin.

    Maître Padmée : Alors, voyons comment tu nous fais un atterrissage, Jaina…

    L’atterrissage, je n’étais vraiment pas sûre de moi. Je pris les commandes, mais tous mes moyens s’envolaient. J’avais trop peur d’abîmer le yacht de Maître Padmée. Je restai statique, le manche dans mes mains. Aucun mouvement ne vint, j’avais subitement perdu confiance en moi. Je réduisis la vitesse du vaisseau.

    Moi, en lâchant les commandes : Non… Désolée, Maître, je… je ne peux pas, j’ai perdu confiance.

    Maître Padmée se leva et nous échangeâmes de sièges.

    Maître Padmée : Allez, ce n’est pas grave ! Prends ma place et observe bien…

    Tout se passa très vite. La Maître avait manœuvré et posé le vaisseau avec une facilité et une agilité incroyable. Je n’eus même pas le temps de comprendre comment elle faisait que nous étions déjà dans l’Académie. Nous sortîmes du vaisseau et commençâmes à nous diriger vers l’atelier.

    Moi : Maintenant, on choisit les éléments du sabre ou on taille le cristal ?

    Mais Maître Padmée ne me répondit pas. Je reposais la question, mais apparemment elle ne voulait plus me répondre. C’était étrange, ce changement brutal. J’avais même l’impression que je l’ennuyais, que je l’énervais. J’ai peut-être eu tort d’avouer que je manquais de confiance, cela a pu donner une mauvaise impression à la Maître…
    Je rentrai après elle dans l’atelier et vis que le chevalier Cenovii était déjà présent.

    Ben Cenovii : Alors, Jaina, tu as ton cristal ?
    Moi, attristée : Oui… Mais quelque chose a changé subitement en Maître Padmée. Durant le voyage, nous parlions très ouvertement, et depuis que nous sommes rentrées, c’est comme si je n’existais plus pour elle, j’ai l’impression de l’agacer.
    Ben Cenovii : Ah ? Je pense qu’elle a besoin de tranquillité pour qu’elle taille son cristal. Attends donc, peut-être qu’elle sera un peu plus ouverte dans une heure ou deux… Quant à toi, tu vas tailler le tien ?
    Moi : Je voudrais bien, mais il faudrait d’abord que je choisisse les éléments externes de mon sabre, pour voir sa taille, non ?
    Ben Cenovii : Oui, il vaut mieux… Suis-moi, les morceaux sont là.

    Nous nous dirigeâmes vers une autre pièce où se trouvaient des caisses remplie de différents matériaux pour la conception du reste du sabre.

    Moi, tout en fouillant dans les caisses : Et puis, Maître Padmée et moi avons abordé un sujet important : il me faudra un maître, et apparemment je peux choisir. Qui est-ce que vous me conseilleriez ?

    mercredi 23 février 2011 - 22:10 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Jaina, tout en fouillant dans les caisses - Et puis, Maître Padmée et moi avons abordé un sujet important : il me faudra un maître, et apparemment je peux choisir. Qui est-ce que vous me conseilleriez ?
    Cenovii - He bien, je ne saurais te conseiller un meilleur maitre que Pad.
    Jaina - Personne d'autre?
    Cenovii - Si... Kiad pourrait aussi être intéressé pour te former. Mais ce n'est pas la même école, il laisse beaucoup d'indépendance à ses padawans.
    Jaina - Et vous-même?
    Cenovii - J'ai déjà un padawan et je n'en prendrai pas d'autre avant d'avoir terminé sa formation.
    Jaina - Ho... Il y a une raison à cela?

    Le chevalier fait mine de rien. Ca lui coûte presque d'avoir à reparler de Shina, tant son attachement pour sa jeune padawan était fort, presque aussi fort que celui pour Keller à l'époque.

    Cenovii - J'avais une padawan qui avait énormément de talent... Tu me fais penser à elle d'ailleurs... Mais elle a du suivre une autre voie et s'est engagé au temple jedi de Coruscant comme gardienne des holocrons, aux côtés d'un autre maitre...

    La jeune Jaina reste silencieuse un moment. Elle semble réceptive à l'émotion du mandalorien. Ceno a oublié cette histoire depuis longtemps, mais la nostalgie d'une certaine époque se sent dans sa voix. Peut-être le comprend-elle.

    Cenovii - Néanmoins je n'ai pas le droit de refuser un padawan si on m'en impose un.
    Jaina - Je ferai mon choix après avoir construit mon sabre laser.
    Cenovii - A ce propos, je pense que tu devrais finalement commencer par le raffinage et le taillage de ton cristal.
    Jaina - Mais... Je pensais que la taille du cristal était dépendant de la taille de mon futur sabre.
    Cenovii - Ca semble logique en effet, mais l'inverse est plus vrai. La taille de ton futur sabre dépend de la taille qu'aura ton cristal. Par exemple, ne vas pas choisir une coque trois fois trop grande pour un cristal minuscule, il perdrait à la fois en stabilité et en transmission d'énergie. De la même manière, ne vas pas non plus construire un manche minuscule s'il s'avère que ton cristal est d'une taille anormalement imposante.
    Jaina - D'accord, je crois que je comprend... Je suis donc prête à passer au raffinage et taillage de mon cristal.
    Cenovii - Alors suis-moi.

    Le chevalier en armure se dirige vers un box. L'atelier qui y est installé est assez grand, il y a deux établis et autant d'outils que nécessaire. Un faisseau laser de précision à diamètre réglable ainsi que plusieurs instruments de polissage sont accrochés au mur surplombant le premier établi. Une photo de maitre Yo surfant sur les vagues de Manahan est affiché au dessus du deuxième.

    Jaina - C'est qui ce surfeur barbu là?
    Cenovii - C'est Yota, mon ancien maitre... N'y fais pas attention.

    Le mando arrache littéralement la photo pour la mettre dans un endroit où elle déconcentreras moins les padawans qui taillent leur cristal. Travail qui demande beaucoup de temps et de sang froid.

    Cenovii - Bien, cette étape prend plusieurs jours, passe en salle commune pour te restaurer si besoin et n'hésite pas à prendre du repos si tu fatigues. Le jedi fait preuve de patience dans tout ce qu'il entreprend, particulièrement dans l'élaboration de son sabre laser. Je te laisse maintenant, si tu as des questions je ne serai pas loin, mais tu dois surtout être à l'écoute de la Force.
    Jaina - Bien. Je vais m'y mettre tout de suite.

    L'ainé quitte l'atelier avec un dernier regard en direction de celle qui commence déjà à sonder son cristal. Il croise Padme en sortant.

    Cenovii - Tout va bien maitre?
    Padme - Tout va bien chevalier, merci. Tu as vu Jaina?
    Cenovii - Elle commence le raffinage de son cristal. Elle me parait très bien cette petite, je pense que tu devrais la prendre comme padawan.

    jeudi 24 février 2011 - 00:02 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25113 Crédits

    Padmée avait apprécie la petite balade sur Opila. En rentrant à l’académie, elle était restée pensive au point de ne plus répondre à Jaina. Elle était rentrée au bureau du recensement et lu le dossier de la nouvelle recrue. Pad avait eu beaucoup de padawan en formation, mais peu avait été jusqu’à devenir chevalier. Un seul était devenu maître et la majorité avait simplement abandonné la formation. Depuis un moment, elle s’était décidée à ne plus prendre en formation un padawan.

    Pad s’étend sur le lit et repense à la mission des cristaux. Elle manipule d’ailleurs son Jenurax entre les doigts. Jaina est jeune encore et n’a quasi pas d’expérience. Elle a un bon contacte avec la nature, elle semble écouter les conseils… Mais le faites d’être proche de sa padawan pourrait la desservir ? C’est un risque.

    Pad se relève et retourne à l’atelier. Elle croise Cenovii.

    Ceno – Tout va bien maître ?
    Pad – Tout va bien chevalier, merci. Tu as vu Jaina ?
    Ceno – Elle commence le raffinage de son cristal. Elle me parait bien cette petite, je pense que tu devrais la prendre comme padawan.
    Pad – Lirais-tu dans mes pensées ?
    Ceno – Je t’ai rarement vu partir chercher un cristal avec un padawan et puis… Elle semble te correspondre.

    Pad fait signe au Mandalorien de la suivre. Ils s’installent à une table, elle lui montre son cristal.

    Pad – Ce cristal me correspond. Je pense garder mon sabre, mais juste changer le Jenurax. C’est pour cela que je suis ici, pas pour elle.
    Ceno – Il est concave ton cristal ! Ca ne va pas être facile.
    Pad regardant au loin Jaina – Non, je sais. Elle est encore pleine d’illusion, mais lorsque la formation va se corser, elle risque d’abandonner comme tous les autres.

    Ceno parlait du cristal, mais rapidement, il comprit l’inquiétude de Pad.

    Ceno – C’est toi qui décide, mais Kiad l’a déjà repérée. Pad – Kiad ? Il est trop indépendant pour elle. Elle a besoin qu’on la guide !
    Ceno – C’est ce que je disais.
    Pad – Et toi ?
    Ceno – Tiens, c’est marrant ça ! Tu ne t’es jamais préoccupée de la formation de mes padawans et là tu me demandes mon avis ?
    Pad – Je pensais que Keller doit bientôt passé ses épreuves, non ?
    Ceno – Si, mais… Pad, vous êtes déjà en phase toute les 2, je me trompe ?
    Pad – Non. Pourtant, je remets en doute ma méthode de formation. Et puis, j’ai tellement de responsabilité et de…
    Ceno – Et d’excuse ! Bon, pour ton cristal, le raffinage va être coton !
    Pad – Ok. Alors explique moi, et je vais laissé Jaina choisir son maitre.

    samedi 26 février 2011 - 09:49 Modification Admin Permalien

  • Avatar jeannejedi

    jeannejedi

    348 Crédits

    Bien que je ne comprenne pas vraiment la logique de la conception d’un sabre laser, je me dirigeai vers un attelage pour tailler mon cristal. Ça ressemblait à ce qu’on pouvait trouver chez des bijoutiers ou des horlogers ; comme quoi, on ne fait pas tout avec la Force^^
    Je m’installai, à mon aise, sur le fauteuil et posai mon cristal à l’emplacement prévu à cet effet. Il y avait beaucoup de terre et de morceaux de pierre encore posés sur le Jenurax, je le nettoyai d’abord grossièrement, puis lorsque les saletés furent assez enlevées et les résidus nettoyés à l’eau, je passai à la purification détaillée. Ayant compris le fonctionnement de la machine qui se trouvait devant moi, je tournai un bouton avec une grande attention. Un rayon laser rouge apparut, et grossissait en fonction de comment je tournai le bouton. En faisant attention de ne pas toucher le rayon avec les doigts, je commençai à le mettre sur les impuretés internes du cristal. Cela prenait du temps... Beaucoup de temps... Trop de temps. Je ne sais pas combien en est passé, mais j’avais l’impression que cela faisait des heures que j’étais sur la même impureté. Soudain, je sentis une présence derrière moi.

    Moi, en restant face à la machine : Oui ?
    La présence : Tu n’y arriveras jamais comme ça. Tu en aurais encore pour 200 ans^^

    Je me retournai, c’était le chevalier Kiad. Je ne l’ai pas entendu arriver, donc je me demandai depuis combien de temps il était là.

    Kiad : Je t’observe depuis une dizaine de minutes, et tu ne t’y prends pas de la bonne manière. Il se fait tard, tu vas t’arrêter là, je vais t’expliquer comment on fait et tu reprendras demain... Allons manger un morceau à la salle commune.

    Je quittai mon siège et suivis Kiad jusque dans la salle des padawans, où nous dînâmes. Il m’expliqua comment il fallait manipuler les lasers, qu’il en fallait deux, envoyés à pleine puissance pour le taillage, puis à la minimale pour le nettoyage. Il me dit que je devais bien croiser les deux lasers faibles sur les impuretés afin qu’ils les brûlent sans atteindre le cristal, et même si elles sont profondément encastrées. Quand nous eûmes fini, je retournai dans ma chambre et dormis profondément.

    Le lendemain, je me sentais fraîche, prête à continuer ce cristal. Après avoir pris un petit-déjeuner, je me dirigeai vers l’atelier, et personne n’avait touché au cristal. Me rasseyant, je fis ce que me dit le chevalier et posai les deux lasers à très faible puissance sur une impureté.
    Elle mettait un certain temps à brûler, mais je pouvais le voir à l’œil nu.

    Kiad : Je te conseille de le tailler d’abord, ça t’évitera de purifier des parties du cristal qui ne te serviront pas. Il faut qu’il ait un peu la forme d’un diamant, parfaitement symétrique. Sinon, ton sabre ne s’allumera pas, dans le meilleur des cas^^

    Kiad avait raison. J’étais tellement préoccupée par ces saletés que je voulais les voir disparaître au plus vite. Il avait parlé de la forme d’un diamant. Ceux que je préférais avaient une forme de cône et une « tête » hexagonale. Le cristal avait presque cette forme, mais de manière très grossière. Allumant un laser je coupai net mais très peu de partie plus large. En passant mon doigt sur la partie coupée, elle était par chance parfaite. Je passai ensuite aux 6 bords du cône. Adoptant une grande concentration et une précision d’autant plus grande, je faisais avancer lentement mais proprement le cristal. Le premier côté fut ensuite parfaitement lisse, il ne fallait pas que je change le moindre mouvement. Je fis de même pour les cinq autres côtés de mon « diamant ». Cette petite étape m’a pris quelque temps, et avant de passer à un autre taillage entre la tête et le reste du cristal. Lorsque j’eus fini, au bout d’une bonne dizaine de minutes, peut-être plus, je voulus passer au raffinage. Mais la faim, la soif et la fatigue qu’elles entraînent me prenaient. Je quittai mon siège et me rendis en salle commune, où je dégustai un repas copieux, puis fis une courte sieste pour être sûre d’être en pleine forme avant de reprendre ma tâche.

    Une fois mon repos terminé, je pris une bouteille d’eau et me redirigeai vers l’atelier afin de terminer ce long travail qu’est la purification. M’installant à mon aise, prête au travail, je commençai. Posant les lasers à faible puissance sur une première tache, je vis cette dernière commencer à se recroqueviller, puis à jaunir, se consumer pour enfin disparaître totalement. J’étais satisfaite, mais cette impureté était petite et externe. Je continuai ainsi avec ses voisines et avec toutes les semblables, celles qui étaient à la surface. Le travail fut tout de même long, je faisais vraiment dans la perfection. Il fallait que le cristal soit parfait. Je passai le reste de l’après-midi à brûler les impuretés que je qualifiais « d’externes ». J’avais chaud, je sentais quelques gouttes de sueur glisser sur mes joues et sur mon front, ma concentration baissait. Je décidai d’abandonner la lutte pour aujourd’hui, j’avais bien travaillé. Je ferai tranquillement les impuretés un peu plus profondes, puis commencerai celles l’étant encore plus demain, puis finirai en profondeur le jour suivant. Pour l’instant, je retournai dans ma chambre, pris une douche afin de me rafraîchir le corps et les idées et allai me coucher.

    Je me réveillai comme la veille. Après avoir passé une heure dans ma salle de bain pour un petit brin de toilette ainsi qu’une coiffure, j’allai déjeuner dans la salle commune puis continuer le raffinage du petit minéral. Plus énergique que jamais, je continuai sans la moindre hésitation la tâche qu’il me fallait accomplir. Le coup de main commençait à venir, je tournai les manettes de puissance de laser et les orientai bien plus rapidement qu’à ma première utilisation de la machine. Tout me paraissait à présent plus facile, les impuretés semblaient s’en aller d’elles-mêmes. D’ailleurs, je mettais beaucoup moins de temps que je ne le prévoyais, au bout de deux heures j’atteignis enfin la partie la plus profonde du cristal. Gardant la même puissance des lasers, je les croisai sur l’impureté profonde et attendis qu’ils fassent leur effet. Au bout d’environ une minute, la saleté interne se consumait petit à petit, avant de disparaître au bout de cinq minutes. Je répétai l’opération 6 fois avant de me retrouver avec la plus grosse de toutes, vraiment au cœur du cristal. Voulant la faire disparaître rapidement, j’augmentai très très légèrement la puissance d’un laser. Je la vis déjà être rongée par le rayon d’énergie, mais restai tout de même très prudente et surveillais si le reste du cristal n’était pas rongé, au risque de devoir tout recommencer, jusqu’à aller chercher un nouveau cristal et cela, il n’en était pas question. Je ne lâchais pas l’impureté du regard, la voyais disparaître par petits bouts, très lentement... Je commençai à ressentir une certaine excitation à l’intérieur de moi, j’allais bientôt avoir fini cette épreuve qui est, d’après les dires que l’on m’a transmis, la plus longue et de ce fait souvent la plus ennuyeuse de la formation du Jedi. Beaucoup de futurs padawans ont abandonné à cette étape, mais ce n’était pas mon tour ! Buvant quelques gorgées de ma bouteille, je m’étirai un peu pour être plus détendue, mais la satisfaction ne s’en allait pas : il ne restait qu’une petite, minuscule tache qui finit par disparaître définitivement. Éteignant la machine, je pris la petite pierre entre mes doigts et la regardai dans un rayon de soleil : elle était parfaitement pure. Long d’1 cm sur 6 mm de large, le cristal Jenurax n’était vraiment pas énorme. J’étais fière, j’avais franchi l’épreuve du taillage et du raffinage ! Je n’avais pas cédé à la fatigue ni à la désinvolture ! J’étais faite pour être une Jedi, maître Padmée me l’avait dit. D’ailleurs, je vais lui montrer l’achèvement de mon travail. En me retournant, je vis juste devant moi le chevalier Kiad. Il m’affichait un grand sourire, il était apparemment content de voir que j’avais passé ce stade.

    samedi 05 mars 2011 - 23:10 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25113 Crédits

    La journée était déjà bien entamée. Padmée avait consulté pas mal de documentation sur la construction de sabre. Bien qu’elle n’en soit pas à son premier, elle voulait en savoir plus sur les nouvelles techniques et puis cela lui donnait l’occasion de rester dans un coin proche de Jaina. Pad l’avait observe de loin quasi depuis son retour d’Opila.

    Si la jeune Padawan ne l’avait remarquée, le mandalorien l’avait bien compris. Il s’approche de la maître jedi.

    Ceno – As-tu trouvé ce que tu es venue cherchée ?
    Pad – Pas vraiment, il y a de très beau manche de sabre et les modifications notées sont intéressantes, mais je t’avoue avoir une préférence pour un manche classique.
    Ceno – Je parlais plus de la padawan, mais bon. Si tu veux parlés Sabre, je ne comprends pas pourquoi tu en veux à nouveau ?
    Pad – Je veux prendre un nouveau départ, voilà tout. Et pour la padawan… Oui Jaïna me semble bien mais…
    Ceno – Mais tu devrais lui parlée. Kiad est à ses côtés et si tu ne veux pas qu’il l’a forme lui-même, tu as intérêt à te manifester rapidement. Un padawan aussi motivé qu’elle, c’est rare !
    Pad – Oui, je sais…

    La maître Jedi pose la documentation et replace son Jenurax dans la poche intérieure de sa bure. Elle remercie le chevalier et se dirige vers Jaïna.

    Pad – Alors padawan, comment c’est passé cette journée ?
    Kiad – Elle a fait du bon boulot !
    Jaïna – Contente de vous voir maître ! Regarder, qu’en pensez-vous ?

    Kiad regarde Pad et il s’échange un regard. Cenovii avait vu juste, le chevalier pensait probablement à la formation de la jeune fille, mais il comprit rapidement que les 2 filles étaient faites pour s’entendre. Pad se tourne vers Jaina et observe le cristal. Kiad s'éloigne.

    Pad – Il semble qu’effectivement tu as trouvé la patience nécessaire pour tailler convenablement ton cristal. As-tu déjà une idée du manche ?
    Jaina –Oui, certainement ! Moitié bois, moitié métal, avec une bague en triangle "arrondi".
    Pad – Pourquoi le bois? N'est pas prendre le risque qu'il casse plus vite?
    Jaina - C'est le petit truc naturel.
    Pad - Je comprends, mais la lave est naturelle et me semble plus solide que du bois. En plus, le bois et le métal ne s'allie pas de façon homogène. Es-tu certaine de ton choix?
    Jaina – Oui.

    Pad invite alors Jaina à marcher dans les couloirs du temple avec elle. Et elles eurent une conversation des plus importantes.
    -------------------------------------
    Maître Jedi

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 09-03-2011 19:31

    mercredi 09 mars 2011 - 19:30 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    L'Arrow se pose au hangar de l'académie, marquant le retour du chevalier Cenovii sur Yavin IV. Après une mission d'escorte menée de main de mandalorien, le voilà prêt à prendre quelques vacances avant de retourner s'entrainer à la maitrise de la pression de l'air. Mais voilà, quand on est instructeur, on ne fait pas toujours ce qu'on veut! Après avoir croisé Keller avec grand plaisir dans la salle commune, Ceno se dirige vers ses cartiers ce qui inévitablement le fait passer devant l'atelier. Parti pour ne pas s'arrêter, le mando jette tout de même un oeil dans l'encadrement de la porte. Padme et Jaina sont là.

    Ceno - Haar'chak! Je les avais oublié!

    En deux minutes, Cenovii se précipite jusqu'à ses cartiers pour y déposer ses affaires et revenir à l'atelier. Il s'y engouffre comme s'il venait de le quitter, dans cette salle il est chez lui. Padme est un peu dans le fond, elle étudie les types de métaux utilisables comme le lui avait conseillé le mando'ade. Ce-dernier se dirige d'abbord vers Jaina qui semble nettoyer avec délicatesse son cristal fraichement taillé et épuré.

    Ceno - Bonjour padawan Fanger! Je vois que tu as terminé l'étape du raffinage.
    Jaina - Ce ne fut pas sans mal, à vrai dire, c'est un travail de longue haleine.
    Ceno - Je te l'avais dit, mais il semble que tu as bien prit ton temps. Puis-je...?
    Jaina - Bien sûr, tenez...

    Le grand homme en armure reçoit le cristal tendu par la jeune padawan puis l'examine en détail. La coupe est parfaitement équilibrée et les impuretés ont été retirées presque en totalité, ce qui est toujours un exploit pour un novice dans ce domaine. Un maitre jedi sondant avec exactitude son cristal à travers la Force est capable de l'épurer totalement, ce qui est rarement le cas d'un sensitif moins expérimenté, ils ont plus de mal à se référer à la Force. Cependant...

    Ceno - Ce jenruax est fonctionnel et apte à donner une belle lame, mesh'la bora, k'oyacyi.
    Jaina - Vor'e! Je peux désormais passer à l'étape finale!?
    Ceno - Une fois encore je te conseille de faire preuve de patience dans l'élaboration de ton manche et dans l'assemblage final. Choisis bien tes matériaux, construis ton manche selon le design de ton choix, étudies le plan avec assiduité et établis toutes les connections entre les différents éléments. Ca ira?
    Jaina - Je pense... Je vous demanderai si j'ai besoin d'informations supplémentaires.
    Ceno - Alors je te laisse à ton travail, surtout n'oublie pas la Force, elle peut t'aider à trouver la justesse, la précision et l'assurance dans le moindre de tes gestes.

    Sur ces paroles le chevalier s'en retourner vers Pad. Elle aussi a décidé de refaire son sabre laser, elle devait maintenant tailler son cristal en l'épurant. Il s'approche d'elle et la trouve effectivement dans de saines lectures sur les métaux de la galaxie.

    Ceno - Tout va bien maitre?
    Pad - Tiens! Cenovii, je t'attendais!
    Ceno - Désolé, j'ai un peu de retard, mais maintenant je suis à toi! J'ai déjà supervisé la prochaine étape de Jaina, dis-moi, où en es-tu?
    Pad - He bien, j'attendais tes instructions pour passer au raffinage de mon jenruax.
    Ceno - D'accord, je suppose que tu connais la méthode.
    Pad - Hum... Ca fait longtemps tu sais ^^

    Il fait signe à la maitre jedi de le suivre vers l'établi où se trouvent les outils nécessaires au taillage du cristal ainsi que ceux destinés à retirer les impuretés.

    Ceno - A l'aide de la Force, tu dois sonder ton cristal pour en repérer chaque impureté. Un maitre comme toi devrait être capable de cibler 100% des impuretés. Ceci fait, utilises le faisceau laser pour les annihiler et tailler ton cristal en conséquence.
    Pad - Je vois.
    Ceno - Prends ton temps surtout, même si tu ne devrais pas avoir trop de mal, cette étape reste assez longue. Je pense que 24h te seront nécessaires. Si tu as besoin de quoi que ce soit je ne serai pas loin.
    Pad - Merci Ceno je vais m'y mettre tout de suite.
    Ceno - Ok, bon courage à toi. Je vous laisse l'atelier.

    Le chevalier mandalorien sort de l'atelier et se dirige vers une cellule d'entrainement.

    -------------------------------------
    jeannejedi > Cette deuxième étape est remplie avec brio, beaucoup d'inventivité et niveau rédactionnel c'est parfait. Ma seule remarque concerne la fin de ton post: ce n'était pas à toi de dire si ton cristal est parfait, seul l'instructeur confirme si oui ou non tu as bien réussis l'exercice. Pour la 3ème étape utilise le plan en première page et laisse libre cours à ton imagination! Tu es bien partie!

    Padme111 > La deuxième étape devrait pas te poser trop de problème, ta propre pada s'en est sortie comme une chef ^^

    Pour toute question envoyez un mail!

    -------------------------------------
    Cenovii, Mandalorien de Nar'Shaddaa
    Chevalier en armure, Maitre de Keller

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 11-03-2011 17:22

    vendredi 11 mars 2011 - 17:15 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9719 Crédits

    J’arrive à l’académie jedi et je rencontre tous ces jedi qui construisent leur sabre parlent entre eux je vois sur les murs de magnifique fresque représentant le maitres ayant demeuré ici. Et j’arrive pour construire le mien

    Eckmül : bonjour maitre bencenovii je me suis un peu balader dans la forêt et j’ai croisé cette fille elle dit qu’elle a besoin d’aide.

    Ceno : et tu es venu pour ton sabre laser c’est cela non ?

    Eckmül : exactement !

    Ceno : décrit le moi s’il te plait.

    Eckmül : Voici une approximation de ce que je voudrais.
    Mon sabre laser serait double avec deux lames jaune normal. Mon sabre contiendra 6 rayures noires. Au niveau de la lame un petit bout de métal qui longerait la lame, un peu comme sur celui du compte dooku. Les rayures noires seront divisés en deux parties et au milieu un grand interrupteur en or. La poignée serait gris métallisée et aurait deux grand trait noir la traversant en son milieu (les deux trait noir son proches).


    -------------------------------------
    http//:www.obiwan87.anakinweb.net

    passion: carlos hellboy lanfeust et sw (bien evidemment )

    Ce message a été modifié par: obiwan87 le 02-06-2011 15:17

    jeudi 02 juin 2011 - 15:16 Modification Admin Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Eckmül - Voici une approximation de ce que je voudrais:
    Mon sabre laser serait double avec deux lames jaunes normal. Mon sabre contiendra 6 rayures noires. Au niveau de la lame un petit bout de métal qui longerait la lame, un peu comme sur celui du compte Dooku. Les rayures noires seront divisés en deux parties et au milieu un grand interrupteur en or. La poignée serait grise métallisée et aurait deux grands traits noirs assez proches la traversant en son milieu.
    Ceno - Bien, je vois que tu as bien réfléchis à ce que serait ton sabre, c'est une très bonne chose de visualiser à quoi il ressemblera car cela facilitera sa conception. Par ton imagination tu crée déjà un lien avec ton futur sabre.
    Eckmül - Cool, je commence quand?
    Ceno - Hop hop hop! Minute papillon! Tu n'as pas choisi ton cristal, or c'est le choix le plus décisif que tu as à faire, il déterminera les attributs et la puissance de ta lame.
    Eckmül - Comment choisir mon cristal?
    Ceno - Diriges-toi vers le terminal central , tu y trouveras de précieuses informations sur les différents types de cristaux qui te sont proposés.
    Eckmül - Ca marche!
    Ceno - Quand tu auras fait un choix, tu devras me dire si tu préfères avoir un cristal industriel dés maintenant ou si tu veux un cristal naturel, il faudra alors le chercher sur sa planète d'origine.

    -------------------------------------
    Cenovii, Mandalorien de Nar'Shaddaa
    Chevalier en armure, Maitre de Keller

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 03-06-2011 18:22

    vendredi 03 juin 2011 - 18:21 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

49 fans connecté(s)

Evénements

Comic Con Paris 2019

25 oct. 2019 - 27 oct. 2019

Expo Chtar Wars 2.0

09 nov. 2019 - 11 nov. 2019

HeroFestival Marseille 2019

09 nov. 2019 - 10 nov. 2019

Star Wars Episode IX

18 déc. 2019

Evénement Planète Star Wars Episode IX

18 déc. 2019 - 22 déc. 2019

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide