Pouvoirs de la Force saison 5 (page 12)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17037 Crédits Modo

    Entraînement médical 1 : Contrôle de la douleur

    La concentration. Tel était le point faible de ma chère padawan. Un point qui l'avait déjà mise en difficulté pour l'exercice de perception dans son entraînement au sabre laser.
    Un point pour elle, cependant. Avec ses autres blessures, il n'était pas aisé de se concentrer. Mais peut-être serait-elle un jour forcée d'exercer ce pouvoir dans de pires conditions ? Mieux valait être bien préparé.

    Jaina. - En fait j'arrive pas à sentir ni parler aux midichloriens, et quand je veux atténuer la douleur en général sur ma cheville, ça fait comme une anesthésie, avec l'engourdissement. Vous pouvez pas m'aider un peu s'il vous plaît ?

    Moi. - Peut-être que tu te mets trop la pression, Jaina, et bien sûr que je vais t'aider. Le plus difficile dans cet exercice n'est pas de parler aux midichloriens ni de les apaiser, mais bien de les atteindre par la Force.

    Bloli. - Une fois qu'on a fait le chemin on le retrouve ensuite plus facilement.

    Jaina. - Vous voulez dire qu'au bout d'un moment je n'aurai plus d'efforts à faire pour maîtriser la douleur ?

    Moi. - Bien sûr ! L'un des principaux intérêt à atténuer la douleur est de permettre de se concentrer sur autre chose. Ce serait un comble de maintenir une énorme concentration sur un pouvoir censé libérer la concentration !

    Je prenais alors les deux mains de Jaina dans les miennes.

    Moi. - Je vais t'aider à effectuer le premier voyage, ce sera ensuite plus aisé pour toi.

    Jaina. - Et une fois la connexion établie avec les midichloriens, je leur dis quoi ?

    Bloli. - Mmh, peut-être que le terme de "parler" aux midichloriens est mal choisi, bien que ce soient des micro-organismes. Ce ne sont pas eux tes cibles mais les cellules endommagées qu'ils habitent. Eux ne sont que les intermédiaires. Ça ne demande ni mots ni diplomatie, il te suffit de les influencer comme tu le ferais sur des esprits faibles. Il faut davantage ressentir que voir.

    Moi. - Et n'oublie pas également qu'il s'agit d'atténuer, voir couper complétement, la douleur. Pas de l’anesthésier. Si l'exercice est correctement exécuté tu devrais sentir ta cheville comme si elle n'avait subi aucun dommage, sans le moindre engourdissement. Bon... Allons-y... ferme les yeux et écoute ma voix... respire à fond... maintenant ressent la Force... laisse-toi aller, apaise-toi, ne pense pas à tes autres douleurs.

    De la où j'étais je créai alors une sorte de pont chimérique entre l'esprit ouvert à la Force de Jaina et les cellules de ses nerfs dans la cheville, via les midichloriens. A présent c'était à elle de jouer, de localiser la douleur et d'endiguer son flot.

    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !


    Ce message a été modifié par: Kaarde le 25-01-2014 21:08

    samedi 25 janvier 2014 - 21:06 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Entraînement médical 1 : Contrôle de la douleur (nouvel essai) (commenté par Kaarde)


    Kaarde créa le lien entre la Force et mes midichloriens, et même si j'étais tentée de rester passive, comme j'étais là pour apprendre "j'observai" si on pouvait dire le moyen qu'il utilisait. Et en fait c'était tout simple ! Ça faisait comme si une "porte" s'ouvrait et que je me prenais la vivacité de la douleur dans mon esprit. Le fait que ce contact aille dans un sens permettait de le contrôler dans l'autre. Je pensais arriver aux bases de mon mal lorsque mon Maître brisa le silence.

    Kaarde : Voilà Jaina. Tu as réussi à entrer en contact avec tes cellules. Ce n'est que le début, mais tu es en bonne voie. Continue comme ça.

    D'accord. Je continuai donc à entrer en contact de mes cellules blessées. À la fois dans la conscience et dans la Force, je me persuadai que je n'avais rien, et qu'il fallait en faire abstraction. Un peu comme si j'envoyais un flot de Force apaisante, tel du bacta sur une plaie. Mais contrairement à une blessure physique superficielle, donc une plaie, une égratignure, bref quelque chose qui se voit, ici c'était à l'intérieur de la cheville.

    C'est alors que je saisis la différence par rapport à toute à l'heure : comme si, par l'intermédiaire de mes veines, de mes os et de ma chair, j'envoyai la Force calmer la douleur, à la base. Tandis qu'avant, je faisais un peu comme une anesthésie extérieure : j'envoyais la Force qui m'était extérieure sur ma cheville, mais ça faisait un peu comme si elle était arrêtée sur ma peau, d'où le sentiment d'être engourdie. C'est vraiment simple au final !^^
    J'eus du mal à cacher ma joie.

    Moi, contente : Ça y est, je crois que j'ai compris !
    Kaarde, en souriant : C'est ce que je sens, padawan. Maintenant, pour bien valider l'exercice, tu vas essayer d'ouvrir le chemin toute seule. Alors on pourra passer à la suite. Cet exercice sert surtout de bien lier directement et concrètement esprit et corps.

    Il me lâcha les mains, et brutalement la douleur revint, la "vanne" ayant été fermée. Si je devais faire une illustration de ce Pouvoir, c'est comme si la Force dans mon esprit et mon entourage étaient le remède de mon mal, et que mon corps servait de "filtre", "d'entonnoir" pour l'amener jusqu'à ma blessure. Ayant compris ça, l'exercice me parut dès lors plus simple.

    Allant chercher dans la Force qui était en moi et autour, je me focalisai sur ma cheville endolorie. C'était dur de se concentrer et de faire abstraction de la douleur de mes autres parties du corps, mais j'essayai de m'accrocher, en imaginant une perfusion plantée droit dans ma douleur en entonnoir. Ainsi, par cette espèce de tunnel, je pus me sentir au contact de mes midichloriens, et en me laissant les écouter, ils m'emmenaient pour ainsi dire vers mes cellules qui avaient besoin de soins, comme s'ils accrochaient à leur tour des mini-perfusions reliées à celle que j'avais moi-même créée, afin que tout aille directement dans les endroits qui en avaient besoin sans qu'il y ait de perte. C'est alors que j'envoyai la Force dedans et très vite, ma cheville se sentait mieux.

    Kaarde avait raison, je m'étais trop mis la pression au début en pensant que je devais moi-même entrer en contact avec chacune de mes cellules, puis les "trier" et enfin les apaiser. Les midichloriens étaient effectivement là en tant qu'intermédiaires, comme l'avait précisé Bloli, et ils avaient fait office de "filtre". Je me levai de mon siège, et même si tout mon corps continuait de me faire mal, je fis quelques pas pour me rendre compte qu'effectivement, je n'avais plus mal.
    Peu après, je m'assis de nouveau et regardai Bloli, Sol'as et enfin Kaarde.

    Moi : Je pense que c'est ça, mais ça m'a demandé quand même de la concentration, je suis pas sûre que dans l'action…
    Kaarde : Tout ça c'est comme les autres Pouvoirs, Jaina : une question de pratique.
    Moi : Oui, évidemment. Je voulais aussi vous demander : est-ce que ça marche aussi pour les douleurs morales ? Quand on est triste, qu'on déprime ou que quelqu'un nous a blessé ?
    Kaarde : Euh… je ne crois pas qu'on y ait réfléchi, mais j'en doute : perdre un être cher, voir ses illusions déchirées ou déprimer sont des blessures de l'esprit, or les Pouvoirs médicaux ne se focalisent que sur le corps. Mais tu peux toujours essayer la méditation.
    Moi : D'accord… On passe à la Guérison maintenant ?^^
    Kaarde : Patience, jeune apprentie ! Il faut d'abord que je te donne mon avis sur ta performance. :cli:

    Ce message a été modifié par: Huge le 09-02-2014 15:11

    dimanche 09 février 2014 - 15:11 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17037 Crédits Modo

    Entraînement médical 1 :
    Contrôle de la douleur (nouvel essai)


    Jaina avait semble-t-il réussi à exécuter l'exercice. Lorsqu'elle se leva, Bloli et moi faillîmes intervenir et la rassoir de force. Heureusement elle ne fit pas plus de quelques pas.

    Moi. - Je crois que je n'aurai plus jamais besoin de te remontrer le chemin d'aller. Et si tu veux t'entraîner pour ne plus avoir à tant mobiliser ta concentration, inutile d'attendre que tu te fasses un autre bobo. Il te suffira de profiter de n'importe quelle méditation pour aller dire bonjour à tes midichloriens et faire un check-up de ton organisme.

    Jaina. - Donc cette fois-ci j'ai fait un sans faute ?

    Moi. - Oui... à part une petite faute sur la fin. Rompt ton contrôle de la douleur, si tu veux bien.

    Interloquée, la padawan obtempéra. Ce fut soudainement comme si sa cheville blessée ne la portait plus. Heureusement que Bloli et moi nous trouvions près d'elle pour la saisir par les bras, l'empêcher de tomber, et la rassoir sur le lit d'infirmerie.

    Jaina. - AAAAH ! Mais... mais ça fait encore plus mal qu'avant ! Qu'est-ce que j'ai fait ?

    Moi. - Une simple erreur de débutant, padawan. Ne sentant plus la douleur de ton entorse, tu as oublié que la blessure était toujours là. Et tu l'as légèrement aggravée en marchant dessus tout en ignorant son état. Comme je le disais c'est le défaut de cette technique, la raison qui en fait un pouvoir à n'utiliser qu'en dernier recours.

    Jaina. - Est-ce que je peux ré-essayer de calmer la douleur ?

    Moi. - Ah non, il y a mieux à faire ! Nous n'avons que trop tardé à retarder ta guérison. Observe bien.

    J'appliquai alors la main sur un des flancs de Jaina et me servais du pouvoir de guérison pour résorber complétement les hématomes dus à sa chute.

    Jaina. - Oh, je n'ai plus mal aux côtes ! Vous avez calmé la douleur ?

    Moi. - Non, j'ai soigné la blessure. C'est la prochaine étape. Normalement le deuxième entraînement à la guérison est la transe cataleptique, mais tu l'as déjà expérimentée. Nous allons donc passer à la vraie guérison, et soigner cette entorse.

    Jaina. - Qu'est-ce que je dois faire ? Refaire le même chemin qu'avant et réparer les dégâts moi-même ?

    Moi. - Non, surtout pas ! En tout cas pas à ton niveau actuel. En usant de la télékinésie au niveau cellulaire tu risquerais de faire plus de mal que de bien. C'est réservé pour les blessures graves, traitées par des maîtres. Le mieux que tu puisse à ce stade c'est donner un "coup de pouce" à ton organisme.

    Jaina. - Un coup de pouce ?

    Moi. - Oui, n'oublie que nos corps ont la faculté exceptionnelle de se soigner eux-même. Au rang de padawan, en maîtrisant ce pouvoir, tu peux accélérer ce processus et soigner en peu de temps des blessures bénignes. Tu as juste à faire le même chemin que pour la maîtrise de la douleur et... disons... "booster" la guérison naturelle de ta cheville en intervenant au bons endroits. Car oui, tu ne peux pas appliquer ce pouvoir n'importe comment. Plus les blessures et les maladies à traiter son importantes, plus tu as besoin de solides connaissances médicales.

    Jaina. - Mais je n'y connais rien en médecine !

    Moi. - C'est bien pour ça que j'ai demandé à Maître Mordi de nous fournir une petite aide supplémentaire.

    Et, en effet, le guérisseur céréen nous revint avec l'holocron de Mirax Terrik, qu'il posa près de la padawan.

    Moi. - Comme tu sais, Mirax est la plus grande guérisseuse de l'Ordre. Elle a compilé dans cet holocron une quantité phénoménale de connaissances médicales. Adresse-toi à elle, elle te guidera et te dira tout ce que tu as besoin de savoir sur une légère entorse. Tu sens-tu prête ? Tu ne risque pas grand chose, sur cette blessure, et tu as trois guérisseurs autours de toi.





    lundi 10 février 2014 - 12:12 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Entraînement médical 3 : Soigner (commenté par Kaarde)



    Je pris l'holocron dans mes mains et, faisant appel à la Force, l'ouvrit. Le buste en version miniature de Maître Terrik apparut.

    Holocron : Voici l'holocron des connaissances médicales par Maître Mirax Terrik. Veuillez énoncer le document que vous cherchez.
    Moi : Euh… Entorse à la cheville.

    Aussitôt, en même temps que parlait Mirax, des hologrammes de cheville avec les muscles apparaissaient à sa place, en montrant les différents muscles.

    Hologramme : Quand on parle des articulations, il faut le voir comme si on observait un mécanisme particulièrement complexe et délicat.
    L'entorse est la lésion la plus bénigne de ce mécanisme. À travers la Force, il faut visualiser précisément l'articulation de la cheville : chaque tendon, chaque ligament, les muscles qui s'y rattachent.
    Si l'on parvient à visualiser dans son ensemble la cheville à travers la Force, il faudra affiner ses perceptions pour trouver le ligament qui est étiré, et qui provoque l'entorse. Il faudra alors le saisir délicatement avec la Force, et le tirer tout aussi délicatement dans l'autre sens. Attention ça fait mal. Pour éviter d'avoir mal, référez-vous au fichier sur le Contrôle de la douleur.
    Lorsque le ligament aura repris sa place normale, effectuez un bandage serré autour de la cheville et évitez tout effort important pendant 24 heures. Demain il n'y aura plus rien !


    Je pensai avoir compris. Assise sur le lit de l'infirmerie, je fermai les yeux et entrai en contact avec la Force. Il fallait donc percevoir le ligament ou le tendon qui me faisait souffrir. Concentrée malgré ma blessure, je parvins à visualiser dans la Force mon pied et son intérieur ; et l'intérieur d'une cheville, qu'est-ce que c'est complexe ! Plein de trucs partout ; entre les os, les cartilages et les ligaments, je savais plus où j'en étais !

    Petit à petit, l'aire de perception de ma douleur diminua pour donner le point précis ; et c'est après cinq bonnes minutes que je vis l'un de mes ligaments plus rouge que les autres, comme s'il était en légère surbrillance. Dans ma vision, la Force me montra comment il devait être, et donc comment il fallait que je le mette. Sans brusquerie, j'envoyai la Force vers cette blessure pour qu'elle l'englobe et ainsi que j'aie un contrôle entier dessus.

    Vint alors la phase la plus délicate : j'essayai de tirer doucement le ligament comme il fallait. AOUH ! La douleur me fit sursauter et tenir fermement les bords du lit. Gnnnnnnh ! Ah la vache ! Je respirai au mieux, jambe toujours tendue, et continuai de tirer toujours plus doucement à chaque fois, mais il n'y avait rien à faire à part serrer les dents. Ça me faisait vraiment mal, pourtant quelque chose me disait que c'était en bonne voie.
    Un côté me disait que l'exercice était bien fait, tandis qu'un autre me disait que j'allais me déglinguer la cheville à la longue. Un Jedi doit écouter ses intuitions, mais si elles sont opposées c'est pas très aidant. Un Jedi doit savoir rester prudent quand même… c'est pourquoi je choisis l'audace en continuant le soin. Quitte ou double, on ose !

    Ça me prit longtemps, des tensions, des serrages de dents. L'avantage au moins c'était que j'en oubliais toutes mes autres douleurs^^ Mon ligament tirait, tirait… Et à un moment, soudainement, je sentis comme un "clac" dans ma cheville, sans le moindre bruit ! Pas une déchirure mais au contraire, comme quelque chose qui réussissait à s'emboîter. Par réflexe, je sursautai en faisant un "Hmmmmh !" de fausse douleur, car je me sentis mieux quelques secondes après. Bougeant un peu ma cheville, même s'il restait une petite douleur, ce n'était rien à côté de toute à l'heure ! Est-ce que j'avais réussi ? Il fallait encore faire le bandage, mais ça c'était pas le plus intéressant pour l'instant.

    dimanche 16 février 2014 - 23:14 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9746 Crédits

    Entrainement classique n°3 : Saut, Intro

    Plusieurs fois, lors de mission avec Cenovii, j'ai vu ce dernier effectué des sauts très surdimensionnées. Il m'avait expliqué qu'il devait avoir un lien avec la force pour faire ça. Effectivement, la force permet d’accumulé une énergie permettant de décupler sa force. Je pense qu'il serait bon d'avoir cette énergie. C'est donc pour ça que je me dirige vers la classe des pouvoirs de la force. Lorsqu'on veut essayer un pouvoir de force, surtout le saut, il faut commencer par se l’imaginer se le mettre en tête.

    Je me remémore donc tout les sauts de jedis que j'ai pu voir faire par Cenovii. Le saut qu'il a fait pour me rejoindre sur la tour principale sur Mandalore. Là où Keller avait... Enfin bon, j'essaye de m’imaginer en train de faire le saut. Exercice très dur mais pratique, surtout lors de combat très périlleux.

    mardi 25 février 2014 - 16:20 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25817 Crédits

    Eckmül Entrainement classique 3 : Le saut

    De bon matin, Padmée Naberry sort de ses quartiers, fin prête pour accueillir le nouveau venu dans sa classe. Elle avait souvent entendu parler de ce padawan Bith et aujourd’hui elle allait le rencontrer.

    La maitre Jedi entre dans son bureau et ressent une présence dans la salle qui est adjointe : la salle d’entrainement des pouvoirs de la Force. A n’en pas douté, c’est le padawan de Céno. Pad prend un datablock et rejoint l’intéressé dans la salle.

    Eckmül regarde l’armoire qui est resté ouvert et y voit toute sorte d’objet, des boules de building de différente couleurs, et juste à côté de cette armoire, une vielle unité D2.

    Pad – Bonjour Padawan Eckmül, je suis enchanté de pouvoir te rencontrer enfin.
    Eckmül – Bonjour Maitre Naberry, moi aussi je suis ravi de vous connaitre. Je désire apprendre le saut. Euh… enfin, si vous le voulez bien.
    Pad – Appel-moi Pad, pas maitre. Et comment, je veux ! Allons droit au but, mais pour l’exercice, nous serons mieux dehors. Suis-moi.

    La Jedi sort de la salle et le padawan la suit. Elle marche d’un pas rapide presque militaire mais ne doute pas que son nouvel élève la suit.

    Pad – Je te demanderai de sauté sur un des rochers là dehors. Il est à une hauteur maximale de 24 m. La hauteur qu’un maitre peu atteindre en 1 fois. Sur ce rocher, tu apercevras plusieurs espaces qui te serviront de palier. Il y en a un peu partout et à différente hauteur. Le chevalier peut sauter 12m en une fois, mais le padawan n’atteint que 6 m en une fois au maximum.

    L’élève et la maitre arrivent au grand portail du Temple Massassis qui s’ouvre devant eux. Pad avait lancé une impulsion de Force contre ses grandes portes. Le décor de la jungle se dessine.

    Pad – Nous y sommes bientôt, le rocher et un peu plus loin sur la gauche. Je ne te demande pas de réussir un saut de 6 m pour la première fois. Mais de réaliser des petits bonds en hauteur sur le rocher. Décide toi-même de la hauteur maximal que tu veux atteindre. Puis, il te faudra faire la parcours inverse et donc user du saut en descendant. Ah, nous voici arrivés !

    En effet, après avoir suivi un sentier peu droit, les 2 Jedi sont face au rocher. Pad s’arrête enfin et laisse le jeune Bith regarder le but de son entrainement. Puis, elle ajoute :

    Pad – As-tu des questions ?
    Eckmül – Euh… Oui, Pad. Je n’ai aucune idée de la technique à utiliser.
    Pad – En théorie, c’est simple. Tu cherches à tu connectés à la Force. Tu l’imagines comme un tremplin ou comme une force supplémentaire dans les muscles de tes jambes et tu te propulses vers le haut. Plus tu pratiques, plus cela deviendra facile. Vas-y !

    Le Bith regarde à nouveau le rocher. Il semble se concentrer puis regarde à nouveau Pad. Elle s’est adossée à un arbre, les bras croisés sur le torse, le datablock toujours en main.

    Eckmül – Pad, je ne suis pas certain que…
    Pad – N’hésite pas. Lance-toi dans l’entrainement, fait de ton mieux, je te corrige si ça ne va pas.

    Eckmül se concentre sur l’exercice.

    dimanche 02 mars 2014 - 09:16 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kaarde

    Kaarde

    17037 Crédits Modo

    Entraînement médical 3 :
    Soigner


    C'est avec amusement que je vis ma padawan grimacer tandis qu'elle se concentrait et remuer prudemment sa cheville réparée, comme si elle redoutait de s'être trompée quelque part.

    Moi. - Eh bien, voilà une cheville toute neuve !

    Jaina. - Vraiment ?

    Moi. - Mais oui ! Vas-y, teste donc.

    Et la jeune fille de se mettre debout avec mille précautions, redoutant une nouvelle mauvaise surprise comme celui qui avait suivi l'exercice de contrôle de la douleur. Après quelques hésitation elle se laissa enfin aller et effectua quelques pas dans plusieurs directions.

    Moi. - Eh bien, qu'est-ce que je te disais ? Rassis-toi un peu, le temps que Bloli s'occupe de ton bandage.

    Jaina. - Je n'ai pas été un peu longue ? Il me semble que la guérison par la Force devrait être un peu plus rapide.

    Moi. - Si, mais c'était ta première. Pas de quoi te faire de reproches. Tu peux être fière.

    Jaina. - Je dois beaucoup aux conseils de l'holocron de Maître Terrik, quand même.

    Moi. - Comme tous les Jedi qui pratiquent ce pouvoir. Aussi je t'encourage à consulter aussi souvent que possible ce type d'holocrons et à parfaire tes connaissances médicale. Plus tu en sauras sur le fonctionnement de ton corps, mieux tu pourras le soigner.

    Jaina. - Mais pourquoi ne puis-je pas appliquer ce pouvoir sur quelqu'un d'autre ?

    Moi. - Tout simplement parce que tes propres midichloriens te répondront toujours plus facilement qu'aucun autres, mais aussi et surtout parce que rien ne diverge plus d'un corps vivant qu'un autre corps vivant ! C'est une chose de connaître le corps humain, mais tu ne peux pas soigner de la même façon un nautoléen, un ithorien ou un hutt sans prendre de risques.

    Jaina. - Alors... pour être guérisseur... ?

    Moi. - Il faut accumuler d'incroyables connaissances médicales, en effet ! Tu peux demander à Bloli et Sol'as, ici présents.

    Bloli. - C'est vrai. Vois-tu, Jaina, la majeure partie de ma formation de guérisseuse a consisté dans l'apprentissage théorique de toutes ces connaissances, comme pour tout bon médecin de n'importe quelle planète de la galaxie. Au bout du compte ma maîtrise de la Force, faible de toute façon, compte moins que mon savoir-faire.

    Sol'as. - Plus il aura de savoir, plus un guérisseur Jedi sera compétent. C'est le cas de Maître Mirax. Je ne te laisse même pas imaginer la quantité de choses qu'elle doit savoir en la matière. Au besoin les guérisseurs gardent toujours des holocrons tels que celui-ci à portée de main.

    Jaina. - J'ai aussi entendu dire que les Sith et les Jedi Noirs étaient incapables d'user de pouvoirs de guérison. Est-ce vrai ?

    Moi. - Ça l'est, globalement, pour la simple raison que les adeptes du Côté Obscur, aveuglés par leur égocentrisme, préfèrent soumettre de force les midichloriens à leur volonté et se révèlent incapables de les écouter ou d'établir un lien d'empathie avec. Il faut ajouter à ça le peu de respect que la plupart d'entre eux accorde à la vie. Cependant il n'est pas impossible qu'un Jedi guérisseur passé du Côté Obscur conserve une bonne partie de ses acquis... Te sens-tu mieux ?

    Bloli venait de terminer le bandage autour de la cheville de Jaina. Celle-ci ne tarda guère à se rechausser.

    Jaina. - Oh oui, beaucoup mieux ! C'est bon à connaître, comme pouvoir !

    Moi. - Mais difficile à maîtriser. Avec ces deux exercices de base plus celui de la transe cataleptique que tu avais déjà expérimenté te voilà prête à persévérer un jour sur la voie des guérisseurs si le cœur t'en dit. En attendant suis les conseil de ton médecin, repose-toi, et évite les gros effort pendant les prochaines vingt-quatre heures.

    Jaina. - Oui, Maître ! Promis, Maître ! Merci, Maître !



    -------------------------------------
    I've a baaad feeling about this !
    Consultez l'ENCYCLO JDR du site !

    Ce message a été modifié par: Kaarde le 09-03-2014 00:53

    dimanche 09 mars 2014 - 00:51 Modification Admin Permalien

  • Avatar Huge

    Huge

    10107 Crédits

    Entraînement combat 1 : Renvoi des tirs


    Ça faisait plus d'une semaine que ma cheville était guérie. Aaaahhh ! Je me sentais vivace, en pleine forme, de bonne humeur, ça faisait du bien ! Et coup de chance, il faisait beau dehors ! Je me promenai dans les jardins du temple massassi quand je décidai de chercher Pad dans la Force ; j'avais envie de travailler mes Pouvoirs.
    Debout, immobile et les yeux fermés, j'élargis mes perceptions lorsque je vis son aura aux abords de la jungle, elle était avec un autre Jedi que je connaissais un peu : Eckmül.
    Je ne me précipitai pas, ça ne servait à rien, je prenais mon temps pour y arriver. Je finis par m'approcher alors que le jeune Bith s'exerçait au Saut.

    Moi : Coucou Pad !
    Pad : Bonjour, padawan. Ça va mieux ta cheville ?
    Moi : Oui oui, très bien. Kaarde en avait profité pour m'enseigner les Pouvoirs médicaux.
    Pad : C'est très bien. Tu t'engages donc sur la voie des Guérisseurs ?
    Moi : Oh je sais pas encore ! J'aimerais d'abord essayer tous les Pouvoirs possibles pour pouvoir faire un choix après.
    Pad : D'accord, c'est sage en effet. Dans ce cas, tu vas me faire… un entraînement de combat : renvoi des tirs ! Mais pour se faire, tu vas d'abord aller me chercher une sphère d'entraînement. Et mets en pratique ce que tu as appris pour y aller : je veux que tu sois de retour avant que ton camarade n'ait fini son entraînement !

    Je ne perdis pas une seconde et partis en pointe de Vitesse. Comme les salles d'entraînement au sabre étaient plus proches que celle des Pouvoirs, j'entrai dans celle du Soresu, empruntai une sphère dans un casier et retournai dehors.

    Moi : Et voilà !
    Pad : Parfait ! Bien, donc l'exercice constituera juste, pour ton niveau de padawan, à absorber un tir à la fois dans ta main.
    Moi : Et comment je dois faire pour pas que ça me brûle ?
    Pad : Ah ça, c'est à toi-même qu'il faut le demander. Comme pour tous les Pouvoirs, la technique d'utilisation diffère selon les personnes ; tant que c'est efficace, on ne demande rien d'autre. Voilà, j'ai réglé la sphère au niveau adéquat. N'oublie pas que tu peux utiliser tes deux mains !

    Je me mis en position, prête. Mais avant de commencer, Padmée m'arracha mon sabre de la ceinture avec la Force.

    Pad : Et bien sûr, le sabre laser est interdit^^

    La sphère commença à flotter dans les airs, tournant autour de moi. Je m'étais éloignée pour pas que la petite machine ne se mette à attaquer Eckmül. J'étais plantée dans le sol, jambes légèrement écartées et mains en avant.

    Je me dis que ce Pouvoir était essentiellement défensif, et que le principe était de dévier les tirs, pas de les absorber. Il fallait donc un effet de miroir. Pour ce faire, je mis ma main droite en avant, bien à plat, et y envoyai la Force pour former comme un "gant" rigide, et en cherchant dans ma concentration à ce qu'elle soit comme une surface glissante pour l'énergie, impénétrable. Ce n'était pas évident à concrétiser, mais m'était avis que c'était ça, le truc à faire.

    Lorsque la sphère tira une décharge, je mis ma main en travers et pus voir le petit laser rebondir pour aller s'encastrer dans une branche. Seulement, après ça, j'avais l'impression que ma protection se brisa, s'effaça. Il fallait que je renvoie la Force dans ma main, mais ça ne me paraissait pas possible dans l'immédiat ! En revanche, ma main gauche oui, et je m'en servis pour me protéger du deuxième tir que fit la boule. Même effet que toute à l'heure, ma protection a disparu.

    Peut-être que je n'étais pas assez concentrée. Une nouvelle fois, j'essayai de faire des protections, mais maintenant en étant encore plus à l'écoute de la Force, en essayant d'être plus proche d'elle. Un nouveau tir de la sphère, je mis ma main tendue, le tir a été dévié mais ma protection paraissait de nouveau perdue, il fallut me servir de l'autre main pour contrer la nouvelle attaque.

    C'est alors que, progressivement, la petite boule se déplaçait et tirait plus vite. Pour réussir à suivre le rythme, j'étais obligée de varier entre les mains gauche et droite en en appelant toujours à la Force, à tel point qu'à un moment ça en devenait un appel en continu.
    Mais au bout d'un moment, ça avait fini par aller trop vite pour moi, qui commençais à fatiguer après toute cette concentration subite. La sphère me toucha une fois… deux fois… trois fois, quatre fois… Même si parfois j'arrivais à parer, au bout du cinquième impact Padmée ramena la sphère vers elle pour l'arrêter.

    dimanche 30 mars 2014 - 12:17 Modification Admin Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9746 Crédits

    Exercice 3 : Sauts

    Je viens de me faire accueillir par Padme qui m’a donné, les instructions. Cette femme, qui d’après Cenovii, est l’une des plus sages de tout les jedis. 10 ans qu’elle est là, et autant vous dire qu’elle ne fait pas son âge. Enfin, bon ce n’est pas nôtre sujet. Je devrais plutôt me concentrer sur le sujet : sauter mes 6 mètres.
    Je commence d’abord par m’échauffer, avec quelques roulements de poigner. Je fais aussi un petit peu de flexion, histoire de préparer les jambes aux sauts.
    Je m’avance donc doucement vers le rocher, je vois clairement le palier des 6 mètres. Je saute sans concentration, ni rien c’est lamentable, un mètre à peine. Je prends plus d’élan, je me concentre et là, je sens la Force me parcourir, comme un fluide, là c’est bon je saute j’arrive à la moitié (3m) du rocher, je pose mes deux pieds joints dessus, je me retourne et je fonce au sol où je fais une roulade. Padme qui avait tout vu derrière rigola et s’en alla, me laissant exercer.
    Je suis donc dans la bonne voie. Je m’y reprends à plusieurs fois, je m’entraine bien pendant une heure et demi.
    Au bout du énième essai, je fais un énième saut, et j’arrive à toucher avec la pointe de la main le bord du palier. Alors je me retourne derrière moi et je vois les 5m99 que je dévale pratiquement sur le cul.
    Je retente encore cette fois-ci, j’arrive à m’accrocher au rebord, et j’escalade donc sur le rebord, mais c’est de la triche, un peu. Alors je saute pour revenir en bas. Et là je saute et là j’y suis et j’atteins le palier en un seul coup. Je redescends donc et je vais voir Padme pour lui annoncer la bonne nouvelle.

    jeudi 03 avril 2014 - 16:13 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    25817 Crédits

    Après que Jaina s’appliqua au renvoi de tir et qu’Eckmül essaya d’atteindre 6m en saut, Pad s’était retiré dans la clairière. Suffisamment pour être à porter de voix et de vue mais aussi afin de s’isoler un rien. Elle voulait restée concentrer sur ses 2 élèves motiver et appliquer mais sa dernière discussion avec Vyvacy lui revient en tête.

    Son fiancé et elle avait eu une longue discussion sur leur avenir commun. Ils avaient commencés la longue liste des invités, choisi leurs chansons, la décoration… enfin tous sur ce jour merveilleux que doit être leur mariage. Vyvacy alla plus loin en montrant à Pad les plans qu’il avait dessiner pour leur futur maison et là, il y avait 3 chambres… Pad réalisa alors qu’ils pensaient, qu’ils voulaient des enfants ! La jedi se demanda si elle pourrait être à la hauteur…

    Eckmül - Exercice 3 : Sauts

    LE Bith tira la maitre de sa rêverie.

    Eckmül – Alors Pad ? J’ai un peu cherché mes marques, mais vous en pensez quoi ?

    Pad eu un moment de réflexion. Elle se concentra dans la Force afin d’analysé les images que son cerveau avec enregistrer.

    Pad – J’ai constaté combien tu t’appliques. C’est très bien ! Il y a une grande motivation et un refus d’échouer, j’apprécie. Plus tu t’exerceras au saut et plus tu ressentiras la Force en toi. Essayé de bien la canalisé là où c’est nécessaire.
    Eckmül – Vous voulez bien préciser ?
    Pad – Afin d’effectuer un saut, quels sont les muscles les plus sollicités ?
    Eckmül réfléchi un instant à la réponse qu’il va donner – Euh… ceux de mes cuisses, de mes mollets, des bras aussi…
    Pad – Oui, les bras te serve de balancier, tandis que ceux de tes jambes te serve de propulseurs. Donc, c’est dans ceux-là que tu devras invoquer la Force. C’est un peu comme si tu devrais chiffrer en puissance le nombre de Force à mettre dans chacune de tes jambes.
    Eckmül – Mais mon exercice est bon ?
    Pad – Bien sûr que oui. Toutefois, je t’invite à le faire une dernière fois, afin de voir si tu as bien compris. Soit plus directionnel avec la Force. Exerces-toi, plus tu le feras, plus tu auras facile. Pour moi, recommence le 1fois, puis tu me diras qu’elle pouvoir tu désires apprendre.

    jaina - Entraînement combat 1 : Renvoi des tirs

    Le Bith s’éloigne et l’attention de la maître Jedi vient sur Jaina qui se prend des impacts de la sphère. Plongeant dans la Force, Pad s’empare d’elle et la ramène dans la main gauche.

    Pad – Motivé, déterminer et quasi bornée. Vient près de moi Jaina.

    La jeune fille s’approche donc de maître Naberry. Pad s’assoie sur l’herbe et Jaina en fait autant.

    Pad – Tu t’y prends très bien au début. Tu as vite compris le principe du maniement de la Force face au tir. La Force et de plus en plus avec toi.
    Jaina – Et vous, vous semblez de moins en moins avec nous.
    Pad est surprise – Vraiment ? Pourquoi dis-tu cela ?
    Jaina – D’habitude, je sens continuellement votre attention sur mon exercice, mais aujourd’hui, vous étiez ailleurs ! Je me suis prise 5 tirs.

    Pad comprend bien que Jaina ne lui reproche rien, mais s’inquiète de son manque de concentration.

    Pad – Oui, je le reconnais. Les préparatifs de mon mariage semblent affecter mon travail…
    Jaina – Votre TRAVAIL !??
    Pad – Es-tu choqué Jaina ?
    Jaina – Je pensais que nous étions plus qu’un simple TRAVAIL pour vous !
    Pad – Oh, pardon, Jaina. Non, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. C’est juste qu’il y a beaucoup à mettre en place et à penser pour ce jour-là. Mais tous les padawans, tous les élèves que j’ai eu, que j’ai et que j’aurais seront toujours une part de moi pourvu qu’ils gardent mon enseignement dans leur cœur.

    Jaina reste un moment sans voix.

    Pad – Bien, revenons à ton exercice. Je te félicite d’avoir trouvé aussi rapidement comment faire. Tout comme les autres pouvoirs, c’est en t’y exerçant que tu parviendras à les maitriser.

    Jaina contrarier et sur un ton boudeuse – J’ai une impression de déjà-vu.
    Pad – Expliques-toi ?
    Jaina un peu agacée – J’ai parfois l’impression que vous vous répétez ! Ce que je fais est correcte reste à t’exercer !
    Pad sourie – C’est bien la preuve que tu t’améliores. Jaina mon rôle est d’initier les padawans aux différents pouvoirs. Mon rôle consiste seulement à expliquer et à décortiquer un pouvoir afin qu’il ne soit plus abstrait pour le padawan. Un padawan grandit dans la Force à chaque fois qu’il fait appel à elle, à chaque fois qu’il compte sur elle et non sur ses propres capacités physique. A chaque fois qu’il la sollicite pour résoudre un problème le padawan se rapproche du Jedi qui est en lui. Me comprends-tu mieux ?
    Jaina – Oui, je crois.
    Pad – Assez de mots ! Des actes ! Tu vas superviser l’exercice du saut d’Eckmül. Prends mon rôle.
    Jaina – QUOI !?
    Pad – Regarde Eckmül. Observe-le sauté. Ressens ce qu’il fait de la Force qui est en lui. Donne ton avis sur l’exercice d’Eckmül.
    Jaina – Mais…
    Pad – Fais-le, ou ne le fais-pas. Mais il n’y a pas de « mais » !
    -------------------------------------
    Maître Jedi

    Ce message a été modifié par: Padme111 le 25-05-2014 23:02

    dimanche 25 mai 2014 - 23:02 Modification Admin Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

231 fans connecté(s)

Evénements

Star Wars Celebration 2020

27 août 2020 - 30 août 2020

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2020 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide