Pouvoirs de la Force saison 6 (page 8)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12659 Crédits Modo

    Correction : Zadyssa, exercice 13 : Le Sens de la Force

    Il est encore tôt quand, en passant devant les quartiers de ma padawan pour venir lui faire un petit coucou, cette dernière m'ouvre la porte au nez, un grand sourire aux lèvres :

    Zadyssa : J'ai réussi !
    Moi : Eh, Zadyssa, calme-toi. Qu'as-tu réussi ?
    Zadyssa : J'ai réussi le Sens de la Force !
    Moi : Que peux-tu me dire de cette expérience ?

    Avec beaucoup d'enthousiasme, elle me raconte tout ce qu'elle a vu et ressenti. Pendant son récit, je ne peux m'empêcher de sourire : c'est tellement attendrissant cet émerveillement qu'on a quand on découvre la Force ! Bien sûr, émerveillée, je le suis toujours, mais je suis plus familière de la Force et de son fluide. À présent, elle est comme une vieille amie, imprévisible mais toujours là pour moi.

    Finalement, le flot de paroles s'interrompt et Zadyssa respire un grand coup avant de demander :

    Zadyssa : Est-ce que j'ai réussi ?
    Moi : Bien sûr !

    Zadyssa : Un excellent exercice, très bien détaillé. Tu mets à profit ton imagination débordante et ça passe crème ! ;)

    Correction Zokuron, exercice 4 : Le Saut

    Aynor m'a invitée à prendre part au cours qui apprendra aux padawans le Saut de Force et j'accepte avec enthousiasme – comme il s'agit d'un pouvoir que je maîtrise assez bien, ce sera peut-être l'occasion de donner des conseils aux jeunes padawans. Dans la deuxième partie, Aynor propose un exercice, "l'épreuve des cristaux" : il s'agit d'attraper un cristal de mise au point. Certains padawans réussissent, d'autres non, d'autres encore sont tout proches du but. Ensuite, la grande Twi'lek bleue commente les performances des padawans et met un point final au cours.

    À la sortie, j'avise Zokuron. Le Togruta a l'expression de quelqu'un qui se sent frustré et je me souviens alors qu'il fait partie de ceux qui ont presque réussi.

    Moi :
    Zokuron ?
    Zokuron :
    Oui, maître Talik...euh Kinsa ?
    Moi :
    Ne t'inquiète pas, c'était très bien pour un début. Ne te mets pas la pression, tu as tout le temps pour travailler ce pouvoir.
    Zokuron :
    J'ai l'impression d'être un incapable...
    Moi :
    Eh ! Une leçon vitale que j'ai appris des Mandaloriens : ne jamais se lamenter, ça ne mène à rien. Que dirais-tu de t'entrainer un peu avec moi ?

    Le Togruta sourit et accepte. Une heure plus tard, il a réussi à dépasser les cinq mètres et je le félicite chaleureusement.

    Zokuron : Très bon entraînement, une approche intéressante de la situation, j'apprécie ! Pour ma part, c'est validé.

    Correction Aldaan, exercice 1 : L'art du mouvement

    Voilà un bon moment que j'observe le jeune Aldaan, le padawan Ewok. Accoudée à l'encadrure de la porte, je me fais discrète tandis qu'il s'escrime à attraper une corde hors de sa portée. Je m'abstiens de sourire. Une petite taille peut autant s'avérer un désavantage qu'un atout, quand il s'agit de rester discret par exemple.

    Enfin, il arrive finalement à ressentir la Force et à s'en servir pour améliorer ses capacités physiques. Une fois qu'il ait réussi le parcours de cordes avec succès, j'avance et fais savoir ma présence d'un petit raclement de gorge.

    Moi :
    Hum hum...
    Aldaan :
    Kinsa ! Je ne...enfin, je ne t'avais pas vue !
    Moi :
    Tu étais concentré, c'est normal. Et visiblement, tes efforts ont porté leurs fruits, je te félicite.
    Aldaan :
    Alors, j'ai réussi l'entraînement ?
    Moi :
    Tu as saisi quelle était son essence : se dépasser et prendre conscience de ses limites. Cela semble peu, mais tout voyage commence par un pas, n'est-ce pas ?

    Le jeune Ewok, acquiesce, pensif.

    Aldaan : Bon entraînement, tu as pris le temps de décrire le cheminement de ton personnage. Pour ma part, c'est validé !

    HRP : Je me suis permise de valider les entraînements de Zadyssa, Zokuron et Aldaan, car Zad est ma pada et les deux autres n'ont pas de maître^^. Pour Ilan et Lysandre, comme ils en ont un...eh bien voilà !

    Ce message a été modifié par Kinsa-Talik le mercredi 01 mars 2017 - 18:48

    dimanche 26 février 2017 - 17:45 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12979 Crédits Modo

    Ilan – fin d'entraînement n°5 : Désactivation de droïde.

    Je me ballade tranquillement dans les couloirs de l'Académie, pour me détendre, lorsque j'aperçois arriver la grande twi'lek bleue qui me servait de mentor sortir de la salle de classe aux pouvoirs. La classe de formation dont elle a la responsabilité. Je me dirige vers elle et l'interpelle.

    Moi : - Hey ! Salut Aynor !

    Aynor : - Tiens, Galen ! Tu tombes bien j'aurais besoin que tu me rendes un service.

    Moi : - Bien sûr ! De quoi s'agit-il ?

    Aynor : - Ton jeune pada korunnai continue son entraînement à la désactivation des droïdes et je ne peux pas rester pour l'observer. On a besoin de moi pour d'autres affaires. Est-ce que tu... ?

    Moi : - ... Pourrais le surveiller et l'évaluer à ta place ? Oui, je peux. Je vais aller voir comment il se débrouille avec ses camarades les droïdes^^

    Aynor : - Merci Galen.

    Et elle repart en direction du hall principal tandis que je me rends dans la classe des pouvoirs. En entrant, je remarque que la salle est un peu en désordre : deux ou trois droïdes d'entraînement étaient couchés par terre et immobiles. Je remarque le jeune korun au-loin sur son chiot Akk et celui-ci vient à ma rencontre. Et comme je suis un peu à l'ombre de l'éclairage naturel dans la salle...

    Ilan : - Maître Aynor...

    Moi (en sortant de l'ombre) : - Non, perdu. C'est ton mentor qui est là.

    Ilan : - Mais où est maître Aynor ?

    Moi : - Des choses importantes de maître Jedi à régler. Du coup, je suis là pour la remplacer pour toi. Allez, raconte-moi comment tu t'es pris.

    Ilan me raconte en détail comment il a réalisé l'exercice, de sa phase de concentration jusqu'à la désactivation des droïdes en passant par le mouvement provoqué en chevauchant Akky. Durant tout le temps qu'il me parle, je réfléchis à la procédure qu'Ilan a utilisé et m'imagine chaque détail. Lorsqu'il eut terminé, je lui donne mon verdict.

    Moi : - Un bouchon dans le circuit principal ? Hum, pas mal. Je peux dire que c'est une idée plutôt intéressante pour désactiver un droïde. Et je vois que tu as su reproduire ce geste sur les deux autres droïdes. C'est bien, Ilan. Personnellement, j'aurais cherché à faire un bouchon dans le cerveau, système-mère, du droïde. Mais je valide^^

    HRP > Je valide cet entraînement, Ilan, mais il aurait fallu que tu détailles un peu plus sur ta méthode et les sensations que tu as en utilisant cette procédure.


    Ilan - Entraînement n°6 : Maîtriser la pression/température. 

    Ilan arrive enfin devant l'entrée externe de la salle de classe, avec son chien Akk, et quelqu'un l'attend. Non, pas Aynor. Mais quelqu'un d'autre.

    Moi : - Alors, la baignade t'a rafraîchit le sang ?

    Ilan : - Salut Galen. Je reviens d'un entraînement pour maîtriser la pression et la température, au bord du lac d'Ellyne.

    Moi : - Ha ha ha ! Tu sais, Ilan, la Salle Commune dispose d'une bouilloire pour faire chauffer l'eau.

    Ilan : - Quoi ?

    Moi : - Je plaisante^^. Aynor, quand j'étais sous sa tutelle, ne manquait pas une occasion de me taquiner. Bon, raconte-moi un peu ce que tu as fait.

    Ilan se lance dans un véritable chapitre, m'expliquant tout ce qu'il a réalisé en se basant sur des connaissances trouvées dans des livres. Je comprends un peu comment il a voulu s'y prendre pour faire régler la température et certains détails de son expérience m'embête un peu. Plus il me raconte ce qu'il a fait et plus je suis dubitatif. Il en a fini avec son récit et je prends un petit temps de réflexion avant de prendre la parole.

    Moi : - Ton idée de manipuler les atomes de l'eau pour changer sa température est une bonne méthode, mais il faut savoir où vont les limites de cette méthode et surtout à ne pas oublier de conserver celle de son corps. Le lac étant glacial, tu aurais pu te refroidir et te retrouver en hypothermie. C'est bien de vouloir chauffer les atomes mais pense à garder les tiens aussi à une température normale.

    Ilan : - Mais j'ai l'habitude, sur Haruun Kal en hiver, de faire comme j'ai fais.

    Moi : - Oui mais je te conseille de prendre en compte ce que je viens de dire. Pour ce qui est de la pression, je pense que ton action de changer la gravité n'est pas la meilleure chose à faire pour maîtriser la pression. Suis-moi.

    Nous entrons dans la salle de classe, dont je referme la porte vitrée, et je place tout le monde devant une bassine remplie d'eau pour s'hydrater après des efforts. Je prends la bassine et la place devant Ilan, avant de dresser face à lui.

    Moi : - Regarde attentivement.

    Je tends ma main vers l'eau de la bassine et appelle la Force. En quelques minutes, de minuscules bulles remontent petit à petit pour rapidement devenir des milliards de bulles qui montent et éclatent, faisant secouer l'eau. Ilan en est surpris par cette réaction. Je cesse de faire et l'eau redevient normale.

    Moi : - Ce que tu viens de voir là est de la pression. Une influence sur les molécules d'oxygène pour les stimuler et les obliger à se développer davantage pour faire ce résultat. Tu comprends maintenant ce que tu devais faire ?

    Ilan : - Vu sous cet angle, oui.

    Moi : - Bien. À présent, retiens bien cette méthode et recommence la prochaine fois. Aujourd'hui, tu devrais te reposer un peu. Tu as beaucoup dépensé.

    HRP > Tu l'as compris, il faut revoir cette histoire de pression. Pour la température, je valide mais il faut que tu recommences pour la pression.


    dimanche 05 mars 2017 - 17:02 Modification Admin Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Zadyssa, entraînement n°14 - Le Sens de la Vie

    Après un réveil assez tardif suite à une dure journée d'entraînements la veille, je m'étais levée avec pour but de réaliser le Sens de la Vie. Ce pouvoir me paraissait fort ressemblant à la prescience que j'avais apprise lors de mes exercices au Soresu, sous la tutelle de mon maître. Toutefois, je me doutai qu'il devait forcément il y avoir une nuance, certes petite mais bien existante. Dans les entraînements à la prescience, j'avais dû détecter la présence des Jedi de l'Académie, dans celui-ci, je devais détecter la vie. Pas seulement celle de mes compagnons, mais de tout être vivant quel qu'il soit.

    Je sortis à l'extérieur après avoir pris un petit en-cas. J'accueillis l'air frais du midi avec un sourire, il ne faisait plus aussi froid qu'auparavant, mais l'atmosphère restait tout de même assez fraîche. Par ailleurs, la neige avait diminué de volume, voire même avait complètement fondue à certains endroits. Je m'assis donc en hauteur, perchée sur un rocher remarquablement lisse à son point culminant. En tailleur, je fermai les yeux en abandonnant ma vue qui ne me servirait à rien dans ce type d'entraînement. Lentement, ma respiration se calma et je me sentais grandement apaisée. Des sons extérieurs me parvinrent peu de temps après : celui du vent caressant l'herbe, de la faune environnante, des voix de Jedi... puis le ressenti de la Force et de son doux fluide toujours aussi tranquille.

    Me souvenant de mon expérience avec mon premier Sens, je tentai d'entrer à nouveau dans ce lieu où la Force et la lumière régnait en maître. J'avais déjà réussi à m'ouvrir réellement à elle une première fois, pourquoi pas deux ? Bon, je devais bien avouer que je n'avais strictement aucune idée de la manière dont je m'y étais pris cette fois-là... mais la question n'était pas nécessaire - du moins, pour le moment.

    La notion de temps m'était devenue complètement abstraite lorsque je parvenus enfin à m'y rendre une seconde fois. J'ouvris les yeux et souris. Je flottai à nouveau dans le vide lumineux, entourée de la Force. Une omniprésence beaucoup plus marquée par le fait qu'il n'y avait que moi, la lumière et elle en ce lieu. Mes pensées s'altérèrent également - ou m'enveloppèrent complètement, selon le point de vue. Je me sentais autant coupée du monde extérieur qu'en plein dedans, et ce constat était relativement étrange. Et si je me posais un nombre incalculable de questions, je dus les faire taire, faute de pouvoir y répondre.

    Me rappelant le but de mon exercice, j'élargis mes perceptions. Je n'avais certes pas quitté ce lieu rempli de Force, mais pas non plus le sol de YavinIV. Disons... que les deux visions se superposaient, un peu lorsque l'on était complètement obstrué du monde suite à une plongée dans nos pensées. En bref, j'étais consciente d'être là, et là, en même temps, tout en pouvant me fondre dans l'un ou l'autre totalement. Une semi-transe ? semi-conscience ? tout simplement, méditation ? Je n'en connaissais pas le nom exact.

    Au premier abord, je ne ressentis ni la présence ni la vie d'un quelconque être-vivant. Je sentis simplement que je venais de quitter "mon" cocon protecteur à la manière dont on ouvrait une porte pour sortir de sa maison. En bref, j'élargissais mes perceptions.

    Puis, je sentis la présence de Jedi. Instinctivement, je sus qu'il s'agissait de Ilan et Lysandre ; au fil du temps (et de la prescience), j'avais appris à reconnaître leurs auras, leurs marques dans la Force. Mais je n'avais détecté que leurs présences dû aux fluctuations de cette formidable énergie qui nos traversait et nous liait, ce que j'avais déjà réalisé ! Je pouvais aller plus loin, ressentir la Vie.

    Tout d'abord, je me centrai sur Ilan. Il s'agissait de mon demi-frère, et si je partageais de très forts liens avec le Togruta, il était évident que ceux que je partageai avec le Korun l'étaient plus encore. Je ne le voyais pas, je le sentais à travers la Force qui me transmettait diverses informations en plus de son habituelle empreinte apaisante. Concentrée sur Ilan, ses ondes me parvinrent petit à petit. À travers elles, je pouvais - si je le souhaitai - percevoir son humeur, mais là n'était pas l'objectif de l'exercice, alors je me contentai de cela.

    J'entrai en harmonie avec l'aura de mon frère et manquai, par la suite, de tomber à la renverse. Ce que j'avais ressenti... je ne pouvais clairement pas l'apparenter à des ondes ! Plus... à une émotion... un sentiment... ou une sorte d'étincelle. Non. Tout à la fois. Diffus et centré. Ordre et désordre. Paix et tumulte. La Vie. C'était la Vie et tout ce qu'elle pouvait abriter. Je la sentais aussi fragile qu'invincible, éphémère mais immortelle... Elle était en Ilan, il n'y avait aucun doute là-dessus (amis, soyez rassurés, mon demi-frère n'est pas un zombi !^^).

    Je rouvris les yeux. Mon cœur battait la chamade. J'avais des fourmis dans les jambes et j'avais les joues humides. Surprise, j'essuyai vivement les larmes qui avaient coulé puis attendis un moment avant de me replonger à l'ouvrage. Lorsque je me sentis de nouveau prête, je refermai les yeux puis retournai à cet état que j'avais atteint tout à l'heure. Maintenant que j'avais déterminé la différence entre le Sens de la Vie et la prescience, je comptai l'utiliser à grande échelle tout en espérant ne pas me faire assaillir par tous un tas d'informations impromptues.

    Élargissant une fois de plus mes perceptions, je sentis de nouveau la présence de mes deux amis. Quelques secondes plus tard, je ressentis comme une poigne forte me traverser. Une émotion dans une étincelle ; une étincelle dans une émotion... la vie. Puis, vint celle de Kinsa (amis, soyez rassurés, mon maître n'est pas un zombi non plus !^^), très forte, de Ellyne, Zokuron, Galen, Aldaan, Verlo... Toutes m'envahirent une par une, ou en même temps, je ne saurais le dire. Pourtant, bien que je ne fus pas parcourue de vision, je savais où ils se situaient. Recommença pendant un temps le jeu de cache-cache avant que je ne me concentre à nouveau.

    Maintenant... peut-être était-il temps d'utiliser les deux pouvoirs simultanément... prescience et Sens de la Vie. C'était ce que je fis. Le résultat fut... surprenant ? concluant ? Le rocher sur lequel j'étais assise n'était pas vivant, en soi, mais fait de matière organique, parcourue de la Force qui liait tout. Aussi, sentis-je sa présence, de même que celle des Jedi dont certains que je ne connaissais pas. Il n'y avait pas que cela. Je déterminai également qu'il y avait des créatures toutes mignonnes pas si loin que cela, proche des arbres - à eux aussi, je ressentais leurs vies. Je compris donc que le Sens de la Vie permettait de faire la différence entre objet et être-vivant, car le cas du Jedi était différent étant donné qu'il émettait des fluctuations dans la Force et possédait donc un aura particulier. Mais plus que cela, il nous permettait également de bien mieux comprendre ce qu'était la Vie, de la ressentir, de mieux saisir son importance pour mieux la respecter et tout cela était aussi revivifiant que tranquillisant.

    Quittant ma méditation, un sourire béat aux lèvres, je sautai à bas de mon rocher à la recherche de quelqu'un de disposé à se faire submerger par ce que j'avais à raconter.

    mardi 07 mars 2017 - 19:24 Modification Admin Permalien

  • Avatar galen-starkyler

    galen-starkyler

    12979 Crédits Modo

    Lysandre Yawnez - Entraînement 5 : Le Sens de la Vie.

    Le jeune padawan togruta termine son entraînement et descend de son arbre. Il estime que dans le cas présent il a bien réalisé l'exercice attendu, c'est pourquoi il décide d'appeler un maître pour qu’il valide son exercice. Mais, il n'y a personne qui lui répond et il est obligé de rentrer à la salle de classe.

    Lysandre : - J’ai fais le sens de la vie mais je me pose une petite question. Comment on fait pour contrôler la Force qui déferle en nous ?

    C'est alors qu'au moment où il atteint le haut des marches d'entrée, il aperçoit devant lui quelqu'un accolé contre l'encadrement en pierre marbré de l'entrée principale. Un jeune humain brun plus grand que lui, un sourire moqueur aux lèvres.

    Moi : - Ben alors Lysandre ? On est descendu du nid après avoir joué à l'oiseau sur son perchoir ? ^^

    Lys' : - Très drôle, Galen. Mais j'y pense, tu m'as vu sur mon arbre, c'est ça.

    Moi : - C'est ça oui. Et encore, je l'ai su parce que j'ai ressenti ta présence dans l'environnement externe de l'Académie, par le biais de mon sens de la vie. Tu devrais vraiment travailler à maintenir l'afflux de la Force en toi sinon tu risques de te vider rapidement, et perdre tout tes sens.

    Lys' : - Je suis désolé, je me suis concentré jusqu'au bout pour appréhender le Sens de la Vie mais lors de la première tentative ça n'a pas marché. Et puis, quand je me suis appuyé contre l'arbre...

    Moi : - ... Tu as ressenti les liens de la vie d'un seul bloc et la Force concentrée en toi a afflué par le biais de l'arbre. Raconte- moi un peu ton expérience, je suis tout ouïe.

    Le jeune togruta me relate ce qu'il a réalisé pour cet exercice et je l'écoute attentivement. Tout ce qu'il dit m'intéresse et je constate plusieurs choses à évaluer. Finalement, au moment où il termine et attend ma réponse, je m'adresse aussitôt à mon jeune padawan.

    Moi : - Félicitations Lysandre. Tu viens de faire le premier pas vers la pratique du Sens de la Vie : tu as canaliser malgré toi la Force que tu as concentrée en toi dans l'arbre, un être vivant parmi d'autres et celui sur lequel tu te trouvais. En faisant cela, la Force t'a permis de sentir tout autour de toi tous les autres types d'êtres vivants, du végétal au minerai sans oublier les résidents de l'Académie. Et en plus, cela t'a permis de surprendre Ilan avant même qu'il ne tente quelque chose et sans qu'il ne le sache.

    Lys' : - Je l'ai quand même averti de la manière dont je l'ai surpris.

    Moi : - Oui et il ne s'en doutait pas sur le coup. Le Sens de la Vie nous permet de sentir l'énergie présente en chaque être que nous sommes et de la discerner nettement avec la Force, chose qu'une personne normale ne peut pas faire. En contrepartie, tu as forcé sur ta concentration et tu as accumulé plus d'énergie que tu ne le devrais. Comme tu ne savais pas comment t'y prendre pour sentir la vie, tu as pensé que tu n'étais pas suffisamment concentré alors que tu aurais pu te demander s'il y avait une autre manière de sentir. C'est pour quoi tu dois conserver une limite d'accumulation d'énergie concentrée pour ne pas affluer sans arrêt et perdre ta force vitale. La Force consomme de l'énergie vitale, tu sais.

    Lys' : - J'y penserais la prochaine fois.

    Moi : - Bon allez, je te propose de nous rendre à la Salle Commune. Sentir la vie passe aussi par la satisfaction de nos besoins primaires.

    Lysandre > J'ai bien aimé la manière dont tu racontes l'exercice et je trouve que tu as fait un bon exercice. Je valide l'entraînement^^

    Ce message a été modifié par galen-starkyler le samedi 11 mars 2017 - 21:50

    samedi 11 mars 2017 - 21:47 Modification Admin Permalien

  • Avatar Aynor

    Aynor

    9560 Crédits

    Reyn et Galen – Télépathie.

    Restée en retrait j'observai avec attention Reyn et Galen assis en tailleur, tournés l'un vers l'autre. Je n'étais pas certaine que la jeune sœur du tythonien soit suffisamment prête pour un tel exercice, elle qui débutait tout à fait – et dont à vrai dire, malgré sa filiation, nous n'étions sûr de rien quant à son potentiel – elle si secrète. Néanmoins avais-je foi en Galen et s'il devait y avoir une personne capable d'entrer en contact avec la petite fille c'était bien lui. Il suffisait de prêter une écoute attentive aux chants délicats de la Force pour entendre leurs deux auras à la recherche de la juste harmonie.
    C'est ce qu'ils firent pendant de longues minutes de leurs méditations appliquées. Ils se tournèrent d'abord vers eux-même, se libérant des stimulis extérieurs puis, quand un vide serein s'établit en eux, ils s'ouvrirent à nouveau au monde et particulièrement à l'autre.

    Alors l'échange commença. Je fis ma présence aussi ténue que possible. Je pouvais percevoir assez clairement leurs champs d'énergie projetés au-delà d'eux-même l'un vers l'autre. Celui de Galen était bien entendu le plus fort mais aussi et surtout le plus stable. L'aura de Reyn se propageait en ondes moins régulières et c'était tout à fait normal. Je ne pu rien comprendre de ce qu'ils s'échangèrent, je ne pouvais d'ailleurs que le supposer à la nature des échos de la Force qui me parvenaient.

    Je crois qu'une bonne heure passa lorsque le Chevalier se redressa, invitant sa sœur à en faire de même.

    Aynor – L'exercice est-il une réussite ?
    Galen – Oui …oui !  J'ai pu parler à Reyn.

    Il ne souhaitait rien trahir de l'émotion qui l'étreignait d'avoir ainsi pu entrer en communication avec sa sœur. Mais sa voix était tout de même un rien chargée de cette émotion que je devinai.

    Aynor – Bravo à vous deux. Je pense que la réussite de l'exercice doit aussi beaucoup au lien qui vous unit. Entretenez-le. Développez-le.


    [HRP: Télépathie validée. La suite à venir ;) ]

    lundi 15 mai 2017 - 13:05 Modification Admin Permalien

  • PSW
  • Avatar Zokuron

    Zokuron

    2044 Crédits

    Sens de la Force: Sens du danger. Partie 1/2

    Exercice fait avec Zadyssa.

    Écriture normale=> Zadyssa

    Écriture italique: Zokuron



    Je me réveillai à l'aube, prête pour une rude journée d'entraînement. Après une toilette matinale et un bon petit déjeuner, je me dirigeai vers une salle d'entraînement habituellement dédiée aux formations au sabre. Aujourd'hui, elle servirait à autre chose, à savoir, le Sens du Danger. Je n'eus pas besoin d'attendre celui avec qui j'accomplirai cet exercice qu'il pointa le bout de ses montrals. En effet, nous nous étions mis d'accord pour réaliser le Sens du Danger ensembles.

    Zadyssa : Salut ! Prêt ? "

    En cette belle journée, Zokuron se réveille avec une chose en tête. Apprendre une faculté de la Force nommée le Sens du danger. Le rendez-vous est convenu dans une des salles de formation au sabre-laser, etrnfait suite à des flashs que ressent le padawan depuis quelques temps. Des flashs provoqués par la Force, qui le plongent l'espace d'un instant dans unrnétat de méditation avancé, et qui lui montrent des choses. Cela varie selon la situation, mais parfois il voit une personne derrière une porte juste avant l'ouverture, ou il pressent lorsqu'un objet va tomber etc... C'est pour ça qu'il rejoint sa partenaire d'entrainement du jour: Zadyssa. Elle lui demande s'il est prêt, à quoi il répond:


    Zokuron: Bien sur ! Et toi ?

    Zadyssa : Évidemment !


    Je fis pause quelques secondes, me demandant d'avance ce que je ressentirai lorsque j'aurais réussi le Sens du Danger... Quelque chose de similaire à la prescience ou de complètement différent ? J'avais tellement hâte de le découvrir...


    Zadyssa : On avait dit qu'on commencerait par esquiver des tirs de drones... Alors j'ai amené des bandeaux pour se couvrir les yeux. Ça pimentera un peu la chose... Ça ne te dérange pas ?


    Zokuron fait "non" de la tête avant de prendre un des bandeaux, tout sourire.


    Zokuron: C'est le but de l'exercice, de toute façon, non ?


    Je lui rendis son sourire en acquiesçant. Nous mîmes en marche les drones avant d'enfiler nos bandeaux. Ma vue obstruée, je fis de mon mieux pour ne pas "tricher" en me focalisant sur l'Écoute de Force et ma prescience, et me plongeai dans la Force. Son fluide harmonisant et omniprésent me traversa de part en part liant toute la galaxie. Je sentais la présence de Zokuron, à mes côtés, et me débrouillerai pour limiter ce ressenti : ce serait bête d'utiliser un autre pouvoir que le Sens du Danger en pensant qu'il s'agissait de ce dernier. J'avais demandé à Kinsa de nous sortir des drones silencieux, et je ne fus pas déçue : je n'entendais rien !


    Zadyssa : Je suppose qu'ils nous font mariner...


    A ces mots, le premier tir fuse, aussitôt suivit d'un "aie !". Comme sa camarade, Zokuron se concentre pour entrer en connexion avec la Force, et possiblement déclencher des flashs utiles. Mais ce premier test est un échec. Et avec celui là plusieurs autres qui ne tardent pas à arriver.

    J'entendis le cri de douleur du Togruta, probablement là uniquement pour la forme, et en déduisis que les drones avaient débuté leur assaut. Cependant, étant en phase avec la Force mais limitant mes ressentis, je ne parvenais à prédire quoi que ce soit... Le noir complet. Les tirs eux-même étaient silencieux, ce qui réduisait considérablement mes moyens d'esquives. Ainsi, après quelques secondes à tourner sur moi-même en effectuant quelques pas douteux, ce qui devait arriver, arriva, et je me fis atteindre à mon tour. Je me doutai que la trajectoire des tirs étaient, pour l'instant, assez hasardeuse...

    La scène devient comique au bout de quelques minutes. Les deux padawan sautillent dans l'espoir d'échapper aux décharges, au rythme des "aïe, aïe" de chacun. Les décharges ne sont pas très fortes, mais suffisantes pour piquer à l'impact et cela n'aide pas Zokuron à se concentrer sur la Force.

    Sauter. Toujours sauter dans tous les sens avec le mince espoir qu'il se produise quelque chose. Je ne m'y prenais pas de la bonne manière. Il n'y avait pas besoin d'être un génie pour le comprendre. Je lâchais un petit "aïe" à la suite d'une nouvelle rencontre avec un tir avant de songer à revoir ma technique. Je calmai ma respiration et plongeai d'autant plus dans la Force. Je ne parvenais pas à pressentir quoi que ce soit... et c'est là que l'évidence me frappa de plein fouet. Évidemment que ce ne marchait pas si je restai dans l'optique "prescience" !

    Zokuron perçoit grâce à la Force que Zadyssa n'est pas dans une meilleure situation que lui. Il finit par se lasser de sautiller sans résultat probant, si bien qu'il s'immobilise. Il prend quelques tirs supplémentaires, mais cela le dérange dans une moindre mesure puisqu'il s'y est préparé. Il se plonge alors dans la Force, cherchant à retrouver la lucidité de sa seconde vue....

    Concentrée uniquement sur la Force, et elle seule, mon rythme cardiaque s'apaisa plus encore. Je me décrispai tout en me disant que c'était lorsqu'on l'attendait le moins que la réponse arrivait. Et ce fut le cas, bien qu'au bout de trois à quatre tirs pris. Je sentis comme un flash sensitif qui me poussait à rester sur les gardes, me transmettant presque peur et panique bien que cela se manifestait plus par une prise de conscience d'un grand danger. Et...j'évitais un tir avec joie. Étendant mes perceptions, je sentis que Zokuron résidait immobile, probablement en attente d'une manifestation de la Force.

    Le togruta se concentre sur la Force, l'appelant de tout son être et de toute sa volonté afin qu'elle intervienne. Plusieurs piqures se font ressentir avant qu'il n'y ai une amélioration. Tout d'abord surprit, Zokuron ne réagit pas lorsqu'enfin la Force le prévient d'une décharge imminente. Cela fut sous la forme d'un flash, très bref, comme ceux qu'il a depuis quelques jours, où il voit le temps d'une fraction de seconde avec sa seconde vue. En l’occurrence, il avait vu partir la décharge, mais trop concentré sur ses sens et pas assez sur la réaction, il n'avait pas eu le temps de réagir.

    Mais cela ne dure pas. Il y a des "ratés" par la suite, mais il y a aussi des réussites. Des moments où il pré-voit la décharge un instant avant qu'elle ne soit tirée, instant où il a le temps d'esquiver...


    Zokuron: Alors ? Tu t'en sors ? Demande-t-il à Zadyssa


    Flash. Esquive. Flash. Esquive. Raté. Touchée. Je grommelai mais continuai. Je commençais à mieux le cerner, ce pouvoir. Peut-être pourrai-je le compléter avec ma prescience, pour voir... Ce fut à ce moment là que Zokuron me posa une question, à laquelle je m'empressai de répondre en y rajoutant une.


    Moi : Beaucoup mieux, maintenant, oui. Et toi ?

    Zokuron: Ça commence à venir....

    Zadyssa : Ça ne te dérange pas si je tente un petit quelque chose ?

    Zokuron: Euh...


    Son drone ne le laisse pas répondre, envoyant deux décharges. Le togruta en esquive une mais la dernière le touche à la cuisse.

    Zokuron: Non, ça ne me dérange pas, tant que tu ne fais pas entrer une dizaine de ces machins en plus

    Zadyssa : Ok.


    Au même moment, je fus prise d'un vif besoin de quitter cette trajectoire et obéis à mon instinct, ce qui me permis d'éviter un nouveau tir. Je réagis au quart de tour et me précipitais vers le drone assaillant. Sans attendre, je bondis sur lui en pressentant d'avance sa direction. Le tout dans un"Youhou !" qui m'avait échappé.

    Zokuron remarque le brusque éloignement de sa camarade, avant d'entendre un joyeux "Youhou !" retentir. Il se retourne et soulève son bandeau d'une main, pour voir ce qui se passe.

    Le Saut de Force ayant fait son effet, j'atterris sur le dos du drone - yeux toujours bandés - avant de m'y agripper. Le reste - et la majeure partie - de ma concentration focalisée sur la Force. Ce fut donc de cette manière que je sentis le danger survenir dans mon dos sous la forme de deux drones. Grâce à la prescience, je devinai la trajectoire de leurs tirs et inculquai une direction d'un changement d'appuis à mon drone afin de les esquiver. Celui-ci cherchait momentanément à me faire chuter, mais je tins bon. Une seconde après, je sentis un danger et changeai de trajectoire. D'instinct, je bondis sur le drone concerné et fis de mon mieux pour l'orienter vers son congénère. Juste à temps.


    Zadyssa : Touché, héhé !


    Mauvaise idée que de baisser sa garde. Le drone que je venais de quitter me tira dessus, me touchant et me faisant tomber de mon perchoir en même temps. Pas le temps de se reposer ni de gémir, je dus faire une roulade pour esquiver la suite.

    Zokuron observe Zadyssa faire ses cabrioles, bouche bée. *Mais elle est folle !* ne peut-il s'empêcher de penser. La scène qui se déroule devant lui l'absorbe tant et si bien qu'il est déconnecté de tout le reste. Dans une contemplation si parfaite que la Force n'eut aucun mal à le prévenir des attaques de son drone, dans son dos.

    Puis, l'aventure de l'humaine prend fin avec une mauvaise posture. Plusieurs drones supplémentaires viennent l'entourer et la mettre en joue. Zokuron s'élance alors, bondit en un saut de Force et atterrit les deux pieds devant sur le flanc d'un drone. Le droïde est poussé de plusieurs mètres et s'arrête contre un mur, sans subir de dégâts toutefois.

    Alors que j'étais dans une assez mauvaise posture, Zokuron précipita un drone contre un mur à l'aide d'un joli Saut de Force. Je ne manquai pas de le remercier. Bien sûr, j'avais toujours mon bandeau sur les yeux, ce qui rendait la tâche on ne peut plus difficile. Cinq drones. J'avais déjà vu pire, mais cette fois-là, la situation avait été différente... Le drone éjecté contre le mur se rajouta alors au spectacle. Six drones... Mon Sens du Danger fonctionnant toujours bien, malgré le fait qu'il soit à un niveau rudimentaire, m'évita d'être touchée plus d'une fois.


    Zadyssa : On s'arrête là, ou on en fini d'une manière autant acrobatique que ton dernier saut assisté de Force ?

    Zokuron: On peut arrêter là, je pense. Je ne voudrais pas avoir à casser le matériel de l'académie...


    Zadyssa donne la commande adéquate pour mettre fin à l'exercice. Les deux padawan se dirigent ensuite vers la sortie, mais c'est Kinsa qui passe la porte.

    Après avoir enlevé mon bandeau, je désactivai les drones. Puis, nous nous dirigeâmes vers la sortie et tombâmes nez à nez avec mon maître. Kinsa, pour ne pas la nommer.


    Zadyssa : Oh, salut Kinsa ! Je suppose que tu as assisté à l'entraînement ?

    Kinsa : Comme ce le doit tout maître d'Arme lorsque des élèves pénètrent dans sa classe. Même pour s'exercer au Sens du Danger.

    Zadyssa : Et qu'est-ce que tu en as pensé ?

    Kinsa : C'était pas mal. Pas mal du tout pour un début.


    Elle fit pause un instant avant qu'un sourire aussi malicieux que lorsque je lui avais demandé des exercices supplémentaires au Soresu ne se peigne sur son visage.


    Zokuron: Tu aurais une idée pour d'autres exercices pour qu'on s'entraine ?

    Kinsa: Évidemment ! Zadyssa s'en est déjà rendue compte ! Dit la chevalier avec une certaine excitation dans la voix

    Zadyssa : J'ai comme l'impression que ça va être quelque chose de mémorable.


    En guise de réponse, son sourire s'accentua.


    Kinsa : Vous n'aurez pas besoin de bandeaux, cette fois. Ni de drones. Je représenterai le danger.

    Zokuron: Mais, Kinsa...tu sais te rendre invisible ?


    Kinsa nous détailla tour à tour, avec toujours ce sourire aussi suspect. Je devais bien avouer que je mourrai d'envie d'apprendre la réponse. Pouvoir de la Force ou fonctionnalité de son armure ? Ou tout simplement, autre idée d'entraînement tout aussi utile ? En tout cas, vu son air, il paraissait évident qu'elle ne répondrait qu'en dernier lieu.


    Kinsa : Je vous tirerai dessus, pour commencer, et si vous vous débrouillez bien, j'irai autant en combat rapproché qu'à distance. Des questions ?

    Zadyssa : Pour moi, non.

    Zokuron: Non plus, on peut commencer !


    Kinsa, gardant toujours son sourire carnassier, appuie prestement sur un bouton de son armure avant de disparaître sous le regard des padawan. Aussitôt, Zokuron rejoint le centre de la pièce afin de débuter l'exercice, se concentrant déjà intérieurement pour faire appel à la Force, et ce malgré sa vue non-obstruée.

    À peine Zokuron eut-il le temps de répondre que Kinsa disparut sous mes yeux ébahit.



    Zadyssa : Alors ça... c'est... génial !



    NB: Désolé pour la mise en page merd****, j'ai pas réussi à faire mieux....


    Ce message a été modifié par Zokuron le dimanche 21 mai 2017 - 21:54

    dimanche 21 mai 2017 - 21:28 Modification Admin Permalien

  • Avatar Zadyssa

    Zadyssa

    7987 Crédits

    Zadyssa, entraînement n°15 - Sens du Danger (partie 2/2)

    Zokuron ---> écriture italique
    Zadyssa ---> écriture normale


    À peine Zokuron eut-il le temps de répondre que Kinsa disparut sous mes yeux ébahit.

    Zadyssa : Alors ça... c'est... génial !

    Remarquant que Zokuron se plaçait déjà au centre de la pièce, je me concentrai à mon tour et laissai la Force affluer en moi. Son fluide toujours apaisant m'envahit tandis que je restai sur le qui-vive, prête  aux futures tentatives de nous avoir de mon maître.

    Lorsqu'il entend l'exclamation de sa camarade padawan, le togruta se fait aussi la réflexion que l'invisibilité de Kinsa est impressionnante. Il n'est pas très enjoué qu'un objet technologique permette cela, mais il ne peut que reconnaître son utilité flagrante. Puis, aussi soudaine que la foudre, une décharge surgit de nulle part. Sa brûlure sort Zokuron de ses pensées et le re-focalise sur l'instant présent. Pas de flash prémonitoire pour cette fois. Un petit rire espiègle résonne dans la salle...

    Je n'eus pas à attendre bien longtemps avant de la voir arriver, d'ailleurs : une décharge atteignit Zokuron quelques secondes plus tard. Encore une fois, pas le temps de se reposer qu'un sentiment de danger mêlé à un certain avertissement me parcourut de toute part, accentuant mon rythme cardiaque. Derechef, je me baissai et fis un tour sur moi-même pour en éviter un second avant de me faire toucher par le troisième. On attaquait directement le plus dur, dis donc !

    Les décharges ne tardent pas à pleuvoir régulièrement. Zokuron parvient à les éviter parfois, soit grâce à un flash prémonitoire imminent soit à une espèce d'instinct qui lui dicte la conduite à suivre. Mais cela n'est pas très au point et il reçoit son lot de tirs. Concentré sur la Force, il perçoit la présence de Kinsa par des vagues un peu brutes d'émotions. Il ne saurait dire lesquelles, seulement qu'elles émanent de temps à autre de la padawan. Comme ce doit être le cas pour lui aussi. Cependant, il ne ressent rien en provenance de Kinsa. Et pan ! Un nouvel impact, sur l'épaule cette fois...

    Il fallait sauter, tournoyer, se baisser, courir, mais jamais rester immobile. Probablement qu'elle en profitait également pour tester notre endurance. En tout cas, je n'allais pas dire que j'avais du mal à réaliser cet exercice dont le principe était le même que les entraînements au Soresu, mais j'avais du mal à ne pas me laisser guider par ma prescience... puisqu'il s'agissait du Sens du Danger et que c'était pratiquement la même chose.

    En pleine réflexion, je fus ravie de recevoir un avertissement de la Force sous forme de vague de danger et je m'écartai d'un pas avant de me baisser. Puis, je dus me mettre à plat ventre pour échapper à une salve qui était également sur la trajectoire de Zokuron et il fallut faire une roulade de côté pour m'éviter de me faire toucher. Je me relevai en quatrième vitesse tout prenant gare à ne pas me faire toucher jusqu'à ce qu'une lumineuse idée ne me vienne. Quitte à s'entraîner au Sens du Danger, autant accentuer la difficulté en devant tirer sur une cible invisible. Je vérifiai discrètement que mon blaster était réglé sur la puissance minimum avant de continuer un peu le même manège que précédemment pour saisir la meilleure occasion pour la prendre par surprise !

    Il y a deux comportements bien distincts parmi les padawan. Zadyssa est visiblement du genre à préférer l'action. Zokuron ne peut l'en blâmer, en temps normal il aurait aussi cette attitude. Seulement, ce n'est pas un temps normal. Il est ici pour développer un don magique. Et il compte bien resté concentré sur la Force, immobile et les sens en alerte jusqu'à ce qu'il maîtrise ce don.

    Ses réussites demeurent sporadiques. Parfois, il reçoit un flash et il n'a pas le temps de réagir, ou il l’interprète mal et ne réagit pas comme il faudrait. Un certain agacement finit par s'emparer de lui à force d'échecs. Il se rend alors compte que, malgré sa difficulté actuelle, le pouvoir recherché s'était déclenché plus souvent ces dernières heures que lors de la semaine passée.

    En soi, c'était déjà une réussite. Cette pensée lui fait reprendre confiance, le motivant à repousser ses limites. Mais alors qu'il se re-concentre, un tir fuse depuis derrière lui...

    Être toujours plus profondément en connexion avec la Force. En harmonie avec moi-même et par extension, elle. Être à son écoute et sur ses gardes... au quel cas, je ne ferai pas long feu. Depuis le début de l'exercice, j'avais entrepris d'apprendre à calmer ma respiration lorsque je recevais un signal alarment de la Force. Plus encore, ils survenaient de plus en plus souvent et rapidement, bien que parfois, je me faisais toucher sans plus d'explication.

    Je me demandais si le Sens du Danger était quelque chose à utiliser en tout temps ou s'il apparaissait en ultime recourt... Ou alors, peut-être fallait-il combiner les deux, prescience et lui ? Je ne saurais le dire maintenant, je supposai qu'il me faudrait plus d'expérimentation avec ce pouvoir pour le déterminer. Et attendre qu'il ne se développe, aussi. Même si j'arrivais à esquiver la plupart des tirs, il n'en demeurait pas moins à un niveau très rudimentaire.

    Au même moment, je fus prise d'un sentiment soudain de devoir me baisser. Ce que je fis. J'en profitai donc pour accentuer ma connexion avec la Force, mais de manière différente, plus instinctive et me remettant à ce que j'avais déjà appris. À peine eus-je le temps de faire ça que je dus effectuer un Saut de Force pour éviter une nouvelle salve. Je profitai de ma phase de saut pour déterminer la présence de mon maître - ce qui se fit assez facilement au vue du nombre de temps que je la côtoie - et de la phase d'atterrissage pour lui tirer dessus à mon tour. Je ne savais pas si je l'avais surprise, mais toujours était-il qu'elle l'avait évité, à en juger par la marque au sol.

    Le tir de Zadyssa surprend Zokuron, qui ne s'y attendait pas. Kinsa émet une raillerie à l'intention de sa padawan avant de répliquer. L'exercice évolue en un affrontement entre les deux demoiselles, avec Zokuron au milieu. Étrangement, ce chaos change quelque chose chez le togruta. Il ne saurait pas dire pourquoi, ni comment, mais les flashs préventifs se font plus réguliers. Plus intuitifs aussi, du coup, car ils ont une certaine continuité. Il ne s'agit plus d'un événement solitaire qui survient brièvement.

    D'un regard extérieur, Zokuron est toujours posté au centre de la pièce, mais au lieu d'être parfaitement immobile et en attente, son corps bouge à chaque décharge qui passe près de lui. Il évolue ainsi sur une petite surface, déplaçant une jambe, se baissant, écartant un bras selon le besoin. Les gestes sont saccadés et hâtifs, mais le padawan s'en contente, heureux de moins souffrir des décharges

    Mon premier tir déclencha une réplique immédiate de Kinsa qui commença dès lors à me tirer dessus sans interruption, bougeant dans tous les sens à en juger par la trajectoire de ses tirs et faisant en sorte de me faire reculer afin de placer Zokuron dans le no man's land. Malgré tous mes efforts, je ne pouvais m'empêcher de ne pas faire de petits pas là où Kinsa voulait que j'aille. Je ne me faisais pas toucher, si on pouvait considérer cela comme un lot de consolation. Je remarquai par ailleurs que je réfléchissais de moins en moins à ce que je devais faire pour ressentir le Sens du Danger, l'instinct prenant le dessus sur la réflexion. Ce qui me tira un grand sourire.

    Alors que Kinsa m'avait plus ou moins laissée tranquille pour aller mettre au défi Zokuron, je sentis une sorte d'électrochoc différent des précédents, sans que je n'en comprenne la raison. Une seconde plus tard, un magistral coup de pied dans le ventre m'envoyait pâtre à terre dans un petit gémissement. Je me relevai illico presto avant de sentir le même flash, sauf qu'à la différence du premier, je me pris non pas un pied, mais un poing au même endroit qui me laissa le souffle coupé.

    Cependant, je ne la laissai pas crier victoire trop vite. Je me remis sur pieds en faisant de mon mieux pour oublier ma respiration sifflante et l'affreuse douleur qui me tiraillait l'estomac et sut déchiffrer ce flash, cette fois. Je sautai pour esquiver une balayette et déviai grossièrement un coup de poing qui lui aurait très bien permis de contre-attaquer. Toutefois, elle n'en profita pas et fit une offensive différente. Pas le temps de deviner de quoi il s'agissait qu'elle m'écrasa le pied avant de me cueillir d'un coup de coude à l'épaule alors que je me penchai en avant par réflexe.

    Je reculai de deux pas en clignant des yeux avec l'espoir de l'apercevoir de cette manière, sans succès. Alors je m'en remis au Sens du Danger que je complétai de ma prescience et là, les choses furent bien plus simple et je n'étais plus prise de court. Un flash m'informa d'une attaque imminente tandis que la prescience précisait cette information. Ainsi, je pus l'esquiver et en profiter pour tenter une balayette suivit d'un coup de pied au niveau du bassin. Manque de chance, elle en profita pour m'envoyer pâtre au loin à l'aide d'une Poussée de Force.

    Zokuron est surprit par une soudaine accalmie de la part de Kinsa. Il comprend ce qui se passe lorsque Zadyssa reçoit plusieurs coups avant d'être expulsée au loin. Le togruta est admiratif devant la puissance que confère la Force, mais il n'en perd pas moins sa vigilance car Kinsa ne semble pas vouloir les ménager.

    Espérant donner un instant de répit à sa camarade padawan, Zokuron attire l'attention de la chevalier sur lui en l'appelant d'une voix forte et claire:

    Zokuron : KINSA !

    Ceci fait, il arque les jambes et plie les coudes, se préparant à recevoir une attaque. Attaque qui ne dure pas à arriver, la twi'lek s'élançant sur lui en s'aidant de la Force. Une frappe à la jambe, une autre à l'épaule, puis une dernière en plein plexus qui l'envoie au sol sans qu'il n'ait pu réagir. 

    Le padawan se relève hâtivement, se replace et fait confiance à la Force. Il entend alors le très léger froissement des habits/armure de la chevalier au moment où celle-ci s'élance à nouveau, reculant aussitôt d'un pas en réflexe pour éviter l'attaque. Et alors, la révélation survient. Un flash lui montre la prochaine offensive de la chevalier, offensive qu'il parvient à esquiver d'un mouvement de buste sur le côté. Il en va de même pour l'attaque suivante, et la prochaine, et celle d'après. Kinsa augmente son rythme, mettant la pression, et renvoie le padawan au sol après une série de coups d'un niveau "plus élevé". Zokuron sourit, néanmoins, car s'il n'a pas pu échapper à l'assaut de la chevalier, il a au moins su le pré-voir. Son don s'améliore et s'aiguise, il le sent.

    Il n'a cependant pas le temps d'apprécier cette découverte que Zadyssa les rejoint, donnant un puissant coup de pied à l'endroit présumé où se trouve Kinsa. Effectivement, la jambe de l'humaine se voit bloquée dans le vide après un impact étouffé. La twi'lek tient sa position, chassant sa padawan en quelques coups. Zokuron se relève alors, attaquant Kinsa à son tour. Bien vite, Kinsa se retrouve avec les deux padawan sur elle, chacun d'un côté. Les coups et les frappes pleuvent dans tous les sens, mais malgré leurs efforts les padawan ne parviennent pas à être dominant. Au contraire, ils sont régulièrement chassés afin que la chevalier puisse s'occuper de l'une ou de l'autre.

    Pour un non-avertit, la scène peut avoir un côté comique, avec ces deux padawan qui semblent se battre l'un contre l'autre, mais à un ou deux mètres de distance. Ce serait certainement une très bonne imitation dans une pièce de théatre.

    Toujours est-il que, les minutes passant et la maîtrise grandissant, Kinsa rencontre quelques difficultés. Certaines de ses frappes destinées à les repousser ne marchent plus, esquivées à temps par la cible grâce à la Force qui la prévient. Naturellement, voyant cela, les padawan prennent en assurance et se montrent plus audacieux. Le combat devient plus intense, jusqu'à ce que la chevalier y mette un terme en usant de la Force, les propulsant chacun de son côté.

    Après avoir été gratifiée d'une Poussée de Force pour la seconde fois de la journée, je me relevais douloureusement en ignorant les hématomes et constatai que Kinsa avait retiré la fonction "invisible" de son armure. Ainsi que son casque. Elle arborait d'ailleurs un petit sourire satisfait.

    Zadyssa : Eh bien ! Tu n'y es pas allée de main-morte !

    Je ne lui laissai pas le temps de répondre et enchaînai :

    Zadyssa : Tu lui as donné un nom à cette fonction ? Si non, Kinsinvisible est très approprié.

    Zokuron a un sourire entendu avec Zadyssa, et ajoute:

    Zokuron : C'est redoutable comme technologie, je n'en avais encore jamais vu de telle. En tout cas, merci pour cet entraînement.

    Il incline ensuite la tête, alliant le geste à la parole.

    Kinsa : Mais de rien, c'est tout à fait normal !

    Je souris avant de me tourner vers mon maître en repensant à l'objectif premier de l'entraînement : le Sens du Danger.

    Zadyssa : Qu'est-ce que tu en as pensé ? c'était bien ?

    Ce message a été modifié par Zadyssa le mercredi 24 mai 2017 - 17:18

    mercredi 24 mai 2017 - 17:10 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26287 Crédits

    Aynor marche d’un pas décidé vers le hangar à vaisseau, elle avait reçu un ordre de mission. 

    Dans ce grand hall, arrive en contre sens, une humanoïde vêtu de bottillons marrons à talon plat, un pantalon blanc très féminin, une chemise à longue manche bouffante tout aussi blanche avec par-dessus un haut sans manche beige qui se ferme à l’avant avec une cordelette croisée. Une ceinture marron de Jedi avec un sabre laser accroché. Un long poncho à capuche brun clair recouvre cette personne ne laissant apparaître aucun trait du visage de cette inconnue qui s’appuie de sa main droite sur une large canne. 

    Aynor est intrigué par cette personne. Elle s’arrête et observe l’individu s’approcher. La canne est en bois sculpté dont la base à 5 cm de diamètre. Les sculptures semblent toutes représentées des animaux de différentes planètes. Rancor, Nexu, Acklay, Bantha ; Eopie, Mynock, Reek, Scurrier, Tauntaun,Terentatek, Vornskr, Ysalamiri, Wampa, Varactyl et ce qui sert de crosse est un Thernbee. Aynor peut bien reconnaître sa tête entre le pouce et l’index de la personne qui s’arrête juste devant elle. 

    ? – Il semblerait que tu as besoin d’une assistante pour ta classe des Pouvoirs de la Force… Maître Aynor. 

    La Twi’lek ne pouvait pas se tromper ! Même après 20 ans d’absence, elle pouvait reconnaître cette voix et cette aura. 

    Aynor – Tu es vraiment de retour ?
    ? – Oui. 
    Aynor – Kaarde m’avait prévenue mais… Comment vas-tu ?

    La femme retire sa capuche. Aynor découvre un visage féminin qu’elle reconnu malgré les rides et les cheveux teint en cyan coupé aux épaules. Ses yeux marron n’avaient pas vraiment changé de couleur. 

    Aynor – Je suis bien heureuse de te voir, j’aimerai fêter cela, mais je dois partir. 
    ? – Ne t’inquiète pas, on fêtera cela à ton retour. En attendant, je vais voir ce que tu as de la classe. 
    Aynor – Il y a Zokuron et Zadyssa qui font un entrainement du sens du danger. 
    ? – Ok, j’y vais. 

    Sans plus attendre l’humaine arrive dans la salle où les deux padawans cité par Maître Aynor s’entraînent. La nouvelle venue use de la Force afin de camouflée sa présence. Dissimulée dans un coin de la pièce, l’inconnue observe l’entraînement. 

    Une autre Twi’lek arrive également lui semble familière. Cette dernière porte une armure et est désignée par les padawans sous le prénom de Kinsa. Quelque bon souvenir revienne à la dame en blanc. La dénommé Kinsa décide de devenir invisible grâce à son armure afin d’augmenté la difficulté pour les padawans. 

    Pendant toute la durée du combat, la dame à la canne en bois ne perd pas une miette de tout ce qui se passe. Puis, elle décide d’aller les rejoindre dans la salle d’entraînement. Lorsque Kinsa ôte son casque, les padawans l’invitent à leur dire ce qu’elle a pensé de l’entrainement. 

    Zadyssa : Qu'est-ce que tu en as pensé ? C’était bien ?

    C’est à ce moment précis que la dame en blanc décide d’applaudir. Les trois individus se retournent vers elle étonnés. Kinsa a déjà sa main sur le pommeau de son sabre laser tandis que les deux padawans dévisagent cette humaine qu’ils n’ont jamais vu et ne portant pas de bure avec beaucoup d’interrogation dans le regard. 

    ? – Depuis le temps que je forme et m’occupais de cette classe, j’ai rarement eu l’occasion de voir un entraînement de ce niveau. Franchement, vous êtes une génération prometteuse.

    Ce message a été modifié par Padme111 le lundi 05 juin 2017 - 22:14

    dimanche 04 juin 2017 - 15:34 Modification Admin Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    12659 Crédits Modo

    Je venais d'assister à un entraînement au Sens du Danger entre deux des padawans les plus prometteurs de l'Académie : Zadyssa et Zokuron. Et je n'étais pas peu fière que l'une d'eux soit ma padawan ! À chaque fois, Zadyssa me surprenait encore plus. Selon moi, elle n'était pas loin d'un niveau de Chevalier Jedi. Mais elle était encore trop jeune...

    Cet entraînement, j'y avais participé en y mettant mon grain de sel...ou plutôt mon grain mandalorien ! Un affrontement entre eux et moi, où j'étais rendue invisible par une des fonctionnalités de mon armure avait rajouté du piquant à l'exercice. Ils se débrouillaient plutôt bien, autant Zadyssa que Zokuron. La jeune humaine, aux réflexes accrus par plusieurs missions à la dangerosité variable, était tout particulièrement vive ; mais Zokuron compensait avec son ingéniosité. Ces deux-là, en missions, formeraient un duo redoutable.

    Finalement, je décidai de mettre fin à l'exercice d'une double poussée de Force, un pouvoir que j'affectionnais tout particulièrement. Les deux padawans se retrouvèrent à terre, endoloris mais satisfaits. Ils progressaient chaque jour plus en combat, même si le combat n'était pas le but premier de l'entraînement. Zokuron, avec sa politesse presque archaïque, me remercia pour l'entraînement tandis que Zadyssa me gratifiait d'une amusante remarque.

    C'est au moment où ma padawan me demandait ce que j'avais pensé de leur exercice que je remarquai que nous n'étions pas seuls dans la pièce. Une femme en blanc commença à applaudir. Par pur réflexe, je posai ma main sur la poignée de mon sabre ; je mis quelques secondes à reconnaître Padmée Naberry, illustre maître Jedi que je n'avais pas vue depuis vingt ans. Lorsque j'étais encore padawan, elle m'avait formée aux pouvoirs de la Force quand Ceno partait en mission trop dangereuse pour moi.

    Pad : Depuis le temps que je forme et m’occupais de cette classe, j’ai rarement eu l’occasion de voir un entraînement de ce niveau. Franchement, vous êtes une génération prometteuse.

    Elle avait changé. Ses cheveux étaient à présent teints en cyan et son visage était marqué par plus de rides, mais son expression bienveillante était toujours la même. J'esquissai un sourire. Son retour ne pouvait qu'être de bon augure pour l'Ordre Jedi. Avec respect, je m'avançai vers elle et la saluai :

    Moi : Maître Pad, quelle surprise de vous revoir !
    Pad : Kinsa, oui, je me souviens de toi maintenant... L'ancienne padawan de Cenovii, si je ne m'abuse ?
    Moi : Effectivement, c'est moi. Zadyssa, Zokuron, je vous présente maître Padmée Naberry, ex-Grand Maître de l'Ordre. C'est elle qui tenait cette classe, autrefois.
    Zadyssa et Zokuron, en choeur : Bonjour, maître.
    Pad : Ce sont tes padawans ?
    Moi : Seulement Zadyssa. Zokuron n'a pas de maître, je m'occupe de lui, comme je suis la responsable de l'Académie. Je...beaucoup de choses ont changé.

    Pad jeta un coup d'oeil autour d'elle. Les salles d'entraînement avaient été un peu rafraîchies depuis son départ.

    Pad : C'est ce que je constate. Peux-tu m'en dire plus ? Mon frère m'a seulement fait un rapide briefing...
    Zokuron : Pardon...votre frère ?
    Moi : Maître Pad est la soeur de maître Kaarde.
    Zokuron : Ah ! Je comprends.
    Moi : Eh bien... Comme je l'ai dit, je suis la nouvelle responsable de l'Académie ; je m'occupe aussi de la classe de formation au sabre laser.
    Pad : Cela ne m'étonne pas. De ce que je me rappelles, tu étais une combattante-née.
    Moi : Je le suis toujours. Quant à Galen, il s'occupe de la salle commune et de l'atelier de sabre laser.
    Pad : La salle commune...il faudrait que j'y repasse, un de ces jours.
    Moi : Je suis sûre que Galen sera ravi ! En tout cas, maître...re-bienvenue à l'Académie !

    lundi 05 juin 2017 - 14:03 Modification Admin Permalien

  • Avatar Padme111

    Padme111

    26287 Crédits

    Pad – Galen ! Je pense que la dernière fois que je l’ai vu c’était encore avant toi. 

    Padmée s’attendait à des changements. En vingt ans quoi de plus normal ? Elle regarde encore la pièce, puis les padawans et enfin revient sur Kinsa. Elle avait grandit en responsabilités mais aussi dans son aura. Sa connexion était grande dans la Force. Maître Cenovii devait en être fière, il l’avait bien formée. La Maître Jedi décide qu’il était temps qu’elle aussi marque les changements qui la concernait. 

    Pad – Bien, j’aimerai soulignée que maintenant que je suis mariée, on m’appelle maître Brûle ou Pad. 

    Kinsa est surprise et allait s’excusée, mais Padmée lui met l’index gauche sur les lèvres. 

    Pad – Aynor est en mission et elle m’a autorisée à venir valider des entraînements. Aussi, comme je le disais à mon arrivée, ce que j’ai vu m’a plus. 

    Padmée s’avance vers un gradin d’un pas sur et pourtant, elle prend appuie sur la canne qu’elle tient à sa droite à chacun de ses pas. Les padawans comme Kinsa suivent le mouvement pour venir se placer devant la dame en blanc qui prend le temps de s’asseoir avant de reprendre la parole. 

    Pad – Je vais commencer par toi padawan Zokuron. 

    Le Togruta semble un rien étonner que la Maître Jedi commence par lui. Il est poli et ne répond pas car il est dès plus attentif. 

    Pad – Peux-tu me dire quand as-tu commencé à te connecter à la Force dans cette entraînement?

    Zokuron ne s’attendait à la question, mais plus à une série de commentaires. Il prend le temps de réfléchir. Zadyssa et Kinsa le regardent tandis que Padmée regarde le sol patiemment que le Togruta trouve la réponse. 

    Zokuron – La première fois… je pense que c’est… Lorsque je me suis arrêté et que j’ai invoqué la Force ?
    Pad relevant la tête vers lui – Exactement, oui. Il était judicieux de prendre le temps de trouver ta connexion à la Force. Te prendre des décharges par contre n’était pas grave en entraînement, mais je te déconseille d’agir ainsi au cœur d’un combat. 

    Kinsa s’imaginant la scène au beau milieu des tirs d’ennemis, se retient de lâcher un commentaire. 

    Zokuron – Je comprends oui. 
    Pad – J’apprécie que tu te sois préoccupé de Zadyssa pendant son acrobatie. Un jour, avec plus d’entraînements, tu pourras agir sans retirer le bandeau pour voir les techniques peu conventionnelles de la padawan. 

    Bien que le ton de la Maître Jedi n’était pas du reproche mais de l’amusement, la padawan humaine semble gênée et tente de s’excusée. 

    Zad – Sur le moment, je n’ai pas trouvé d’autres parades. 
    Pad – Oh, mais ne t’inquiète pas Zadyssa, j’ai déjà eu l’occasion de faire bien pire… lorsque j’étais un rien plus jeune. 

    Kinsa sourie, Zadyssa et Zokuron ouvrent de grands yeux. Sans osé poser la question, les padawans se demandèrent si Maître Brûle était sérieuse ou si elle était ironique. Au sourire de la Mandalorienne, ils finirent par croire qu’elle était sérieuse. 

    Pad – Le saut fut parfait lorsque tu as envoyé le drône contre le mur. Maintenant, si tu avais été trop loin de celui-ci quel pouvoir aurais-tu pu user pour réaliser la même chose ?

    Encore une fois, Zokuron réfléchit attentivement à la question. Kinsa est aussi étonné que sa padawan, elle se regarde. Non pas qu’elles n’avaient pas des idées de réponses, mais plus que la question n’avait aucun rapport avec le sens du danger. Ce qui est normalement le point à débattre. 

    Zokuron – La télékinésie, la poussé de la Force… d’autres probablement, mais c’est les premiers qui me viennent à l’esprit.
    Pad – Fort bien, padawan. Nous sommes d’accord. Passons à l’arrivée de la Manladorienne. Ce fut judicieux qu’elle vous montre que certains adversaires peuvent usés de technologie pour augmenter la difficulté aux Jedi. 
    Kinsa – Merci, je prends cela comme un compliment. 

    Pad acquiesce puis revient sur le Togruta. 

    Pad – Là, déjà tu as commencé par une concentration. Mais pourquoi n’as-tu pas pu l’empêcher de te toucher ?
    Zokuron – Je pense que … j’ai usé de plusieurs pouvoirs et j’ai mis du temps à rester concentrer sur un seul pouvoir… ce n’était pas évident. 
    Pad – Effectivement, je suis d’accord. Tu es déterminé padawan, c’est une qualité. Fait bien la différence entre entrainement et combat. En entrainement, tu peux te permettre de te concentrer sur la recherche d’un pouvoir et ta façon de l’user. En combat, tu agis comme cela tu es mort. 

    Kinsa voulu parlé, mais Pad leva la main gentiment, mais fermement et la Chevalier compris qu’elle ne devait pas l’interrompe. 

    Pad – Lorsque tu t’es retrouvé prix entre les tirs de Kinsa et Zadyssa, tu as réellement pu réagir. Franchement, je n’ai rien à redire là-dessus. C’est probablement le moment le plus en phase avec la Force. Encore une fois, dès que Zad fut projeté, tu as attiré l’attention de Kinsa. Ca, c’est très bien. Par contre, tu te prends son attaque alors que tu devais t’y attendre. Ca c’est nettement moins bien. Pour la fin du combat, de mon point de vu ce fut amusant de vous voir Zad et toi, Zok vous battre contre « rien ». Même si ce « rien » fut Kinsa. Franchement, là vous approchiez de plus en plus à parvenir à sentir le Danger. Rassurez-vous, la chevalier Kinsa ne vous aurait jamais laissé gagner même si vous aviez maitrisé à fond le sens du danger. 
    Kinsa – S’il l’avait parfaitement maitrisé, je n’aurai pas pu les touché. 
    Pad – J’ai connu un autre Mandalorien, Kinsa. Vous ignorez ce que perdre veut dire. Bien, Zokuron. Je valide ton sens du danger. Ton initiation est correcte. Il est évident qu’il te faudra le retravailler afin qu’il devienne instinctif. Si tu as des questions, c’est maintenant. Ensuite, je m’occupe de toi, Zadyssa. 

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Je laisse Zokuron posté une réponse.

    Puis, je commente Zadyssa et je te laisserai répondre aussi.

    Et enfin, ce sera au tour de Kinsa. lol

    Ce message a été modifié par Padme111 le mercredi 07 juin 2017 - 19:44

    lundi 05 juin 2017 - 23:50 Modification Admin Permalien

  • PSW


Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...


Télé & Ciné

Sur Disney+

The Mandalorian Saison #2

Le Mandalorien et l'Enfant continuent leur périple à travers une dangereuse galaxie. Retrouvez l'intégrale des saisons 1 et 2 sur Disney+...


Star Wars au ciné

Rogue Squadron

Rogue Squadron se déroulera dans le futur de la galaxie et suivra une nouvelle génération de pilotes spatiaux qui gagneront leurs insignes et risqueront leurs vies. Rendez-vous en 2023...


A venir sur Disney+

The Book of Boba Fett

Décembre 2021 - La série sera produite par les têtes pensantes de "The Mandalorian" à savoir Jon Favreau, Dave Filoni et Robert Rodriguez (réalisateur de l'épisode "La Tragédie"). Côté casting on retrouvera sans surprise Temuera Morrison et Ming-Na Wen.

The Mandalorian S3

2021/2022 - La série de Jon Favreau & Dave Filoni revient pour une saison 3 afin de suivre les aventures de Mando et Grogu.

Rangers of The Republic

Star Wars "Rangers of the Republic" se déroulera durant la chronologie de Mandalorian et sera réalisée par Dave Filoni et Jon Favreau.

Ahsoka

Une des séries les plus attendues par la communauté est centrée sur Ahsoka Tano et sera également produite par Dave Filoni et Jon Favreau.

The Bad Watch

2021 - The Bad Batch est la prochaine série animée de Star Wars, celle-ci nous replongera dans la Guerre des Clones avec l'équipe du Bad Batch.

Visions

2021 - Visions sera une série de courts métrages d'animation dirigée par les meilleurs réalisateurs japonais.

Andor

2022 - La série mettant en avant le héros de l'Alliance Rebelle : Cassian Andor. D'après Diego Luna, l’interprète du héros principal, la série a déjà commencé son tournage à Londres.

Obi-Wan Kenobi

2022 - Le retour d'Hayden Christensen (Anakin Skywalker) dans son rôle de Dark Vador (La Revanche des Sith) aux côtés d'Ewan McGregor.

Lando

Une série réalisée par Justin Simien qui est un grand fan de Star Wars.

The Acolyte

The Acolyte sera une série thriller mystérieux se déroulant dans la Haute République.

Discord

Discutons :)

61 fans connecté(s)

Evénements

Paris Manga et Sci-Fi Show 30ème édition

06 nov. 2021 - 07 nov. 2021

Star Wars Celebration 2022

18 août 2022 - 21 août 2022

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Vos choix de cookies - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2021 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide