Cantina de Bestine V.7 (page 2)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar DarkSolo

    DarkSolo

    11519 Crédits

    Cela faisait quelques temps que DarkSolo et DS n’étaient pas venu à la cantina. Le maître Sith avait ses raisons. Mais lorsqu’ils apparurent dans l’ouverture de la porte d’entrée de l’établissement, une tempête déferla dans la cantina. Ou plutôt, Ange. Elle courrait en direction du maître Sith et sauta dans ses bras.

    Ange : YOUUUUPIIIIII !!!! Voila mon Sith préféré ! Alors mon poussin comment tu vas ? Je t’offre un verre ! Du whisky comme d’habitude hein ?
    DarkSolo : Heu…oui, c’est ça comme d’habitude.
    Ange : Bon, pourquoi es-tu venu me voir ?

    Ange faisait ses grands yeux quelle seule sait faire. Ce genre de regard attendrissant mais qui n’échappe plus à personne quand on la connaît un petit peu.

    DarkSolo : Bon, très bien, c’est vrai, je suis venu pour toi. Mais surtout, ne m’en veut pas, tu sais c’est pas de faute !
    Ange : Qu’as-tu fait à mon SmallFox ?
    DarkSolo : Bein, comment dire ? Disons qu’il est small, c’est vrai…
    Ange : mais encore ?
    DarkSolo : Il possède une magnifique queue…
    Ange : oui, continue.
    DarkSolo : Sa teinte orange est parfaite…
    Ange : TU VAS ACCOUCHER OUI ?!

    DarkSolo sorti de son sac un bocal…

    DarkSolo : Voila ton SF.
    Ange : O_o tu te fous de moi mon lapin ? C’est une blague ? Tu sais que je n’aime pas rigoler sur ce sujet ? ET JE NE SUIS PAS D’HUMEUR !
    DarkSolo : OH doucement ! Un SmallFish c’est tout aussi puissant qu’un SmallFox ! Tu sais, il peut se montrer très…distrayant, à sa manière.

    Ange était dépitée.

    Ange : Mon chéri, je vois que tu es dur en affaire, va falloir qu’on cause sérieusement. Les tournées ne suffisent pas, et j’ai l’impression que mon charme si destructeur à l’habitude ne marche pas non plus. On va causer…en privé…dans mon bureau. J’y cache les meilleures bouteilles.
    DarkSolo : Pleines au moins ?
    Ange : Un peu de respect jeune homme ! J’aime boire, mais je sais aussi recevoir !

    mardi 17 mars 2009 - 18:20 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    23272 Crédits

    **Muarf, me semblait que j'avais reposté depuis...**



    ***


    Prenant DS par la main, je le conduisis dans mon bureau, enfin, bureau...
    La pièce avait une utilité qui dépassait le cadre de simple bureau dans la mesure où il avait plus l'air d'un mini studio que d'autre chose. Certes, il y avait un bureau mais cela était sans compter l'immense canapé et ses sofas, le mini bar, une bibliothèques et tout ce qui avait un attrait de près où de loin à la technologique, l'alcool et la luxure d'une manière générale.
    C'est donc d'un ample geste que j'invitais mon cher DS à prendre place sans mon canapé. Celui-ci, tout sauf mal à l'aise, s'y installa à son aise.


    Ange : Il va sérieusement falloir qu'on discute affaires, Joli Cœur. Mais comme je sais que tu es un homme.... (Je lui lançai un regard de braise.)... réceptif à une bonne argumentation, je suis sûre qu'on trouvera facilement un terrain d'entente.

    Avant qu'il ne réponde, j'allais dans ma réserve personnelle sous clef, chercher un de mes meilleurs whisky, celui que je gardais pour les grandes occasions et non pour les beuveries quotidiennes de mon si cher établissement.
    Voyant la bouteille, DS vit sa mine se réjouir davantage.

    DS : Et bien, pour savoir recevoir, tu sais recevoir ! Il n'est pas censé ne plus être en circulation celui-là ?
    Ange : Je suis LA circulation, mon lapin. C'est moi qui gère flux et reflux ! Si le business change sans mon accord, c'est sur mon corps qu'il faudra passer avant de trépasser... Quant à lui (Je désignai la bouteille.), je freine juste la production pendant un moment pour remonter les cours...

    Buvant ma dose bien dosée, les yeux de DS s'illuminèrent d'une étincelle de Paradis.

    Ange : Maintenant, discutons tous les deux, et sérieusement, je te pris. (Je m'assis donc sur ses genoux.) Alors, concernant notre SmallFox, ça donne quoi. J'ai.... (Nouveau regard pleins de sous entendus) le droit de voir la marchandise, je suppose ?
    DS : Bien... Hum... C'est quelque chose d'imposant, d'extraordinaire ! Un truc pareil, je suis sûr que tu n'en as jamais vu dans ta vie ! Il est d'une vigueur à te couper le souffle ! Il est beau, soyeux, puissant ! 'suis sur qu'il pourrait combler toutes tes envies mais...
    Ange : ... mais...
    DS : ... mais... Bien, il n'est pas de taille conventionnelle...
    Ange : Il est petit, c'est ce que tu veux me dire ?!
    DS : NON ! Il est pas PETIT ! Juste... Il n'a pas la grandeur de tes rêves, voilà !

    Je soupirai et jouai de mes doigts sur le torse du Sith et passai délicatement ma langue sur les lèvres.

    Ange : J'peux le voir...?
    DS : Bah... Oui... J'pense pas qu'il y ait un inconvénient... Tu me promets que tu vas te contrôler et que tu ne vas pas entrer dans une frénésie la plus totale à sa vue ? Et me faire la peau, accesoirement...


    Pour tout réponse, DS eut un sourire carnassier.





    -------------------------------------
    Leader de la Guilde
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"

    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 09-06-2009 18:01

    mardi 09 juin 2009 - 18:01 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar waren

    waren

    14603 Crédits

    Découvrant l'étrange animal, la Guildeuse émet un son.

    Ange Solo : Oh mais c'est..

    La surprise est vite interompu, car sort de l'ombre Antonio, l'amant
    secret 195 d'Ange Solo qui n'as pas accepté sa séparation.. Il était
    caché derrière le pot de fougère, oh mais quel vil traquenard !

    Antonio : Ma qué Ange, Malédiczión ! ²
    Tengo un gato en los pantalones y el corazón hendido !
    Comme disait ma Tata Rodriguez ! Tu m'as trompé ?
    Toi le nain de jardin avec le sabre, bat-toi..

    DarkSolo : C'est moi que tu traite de nain ?

    Antonio : Ma oui, té oune rideau de douche noir ambulant
    avec oune néon de cousine rouge acheté chez félix potin.

    A peine à t'il finit ces mots, que la porte en Duracier renforcé de la piéce est défoncée d'un coup de pied, volant aux éclats. Waren prend son élan, fait un triple saut périlleux à travers la piéce, pour atterir sur la petite table et donner un coup de Jambon de Tatooine dans la figure de l'Ex-Amant d'Ange Solo qui part en vrille dans le sofa.

    Waren : CA C'EST MA REPLIQUE ROBERTO ! ²

    Antonio : Hola qué tal Waren..

    Waren : Ouais, si tu le dit.. vamos à la playa..

    DarkSolo : Oh mais on est en affaire là !!!!!

    Du fond de la salle..

    Jesand : Hey le Jambon s'appelle reviens..

    Waren : Quoi, quoi, quoi, quoi.. tu me cherche ?
    Tu me cherche ? Tu me cherche ?

    Jesand : Bastoooooooooooooooon !²

    Le tabouret manque de peu DarkSolo.

    DarkSolo : La vous êtes lourd, je vais vous électrifier, vous allez pas vous reconnaitre. Des saucisses Corelienne sur un barbecue Sith !

    Jesand : On s'en fout, on as des Yasam.. Ysami.. des Ymiri.. des Salamis quoi.

    Waren : Ouais, en plus, alors hein.. le coup de la force.

    DarkSolo : Et mon sabre, c'est du salami ?

    Ange Solo : C'est pas fini votre concours de charcuterie à la noix ?
    Je suis pas bouchére moi.. je suis Chef de la Guilde. ²

    ----------------------------------------------------------------------------
    ² Ouais je parle pas espagnol..
    Mais je peut roter la marseillaise quand je suis bien bourré^^
    ² Véridique : Voir mission saucisse.. ou Choucroute.. Oo
    ² Cri de guerre mythique à la Guilde ayant causé la mort de l'Empire.
    ² Par contre, notre Lupin nationale aurait commencée comme
    dompteuse de crêpes, information à vérifier.
    ² Arrêter de lire bon sang !!

    Ce message a été modifié par: waren le 09-06-2009 19:46

    mardi 09 juin 2009 - 19:32 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkscorpionw

    darkscorpionw

    3735 Crédits

    J'entrai, après des mois de vadrouille intergalactique, dans cet endroit embrumé par les vapeurs d'alcool, source de nostalgie : La Cantina. Un bordel imprononçable, inqualifiable, indescriptible, somme toute.

    Aven avait repris les rênes. Seul problème, Aven, sa spécialité, c'était "armure de combat et tir sur cible mouvante". Et, non qu'il ne puisse s'adonner à ce fameux Ball-Trap, jeu Ô combien renommé dans les lointaines terres du Noyau, en ce lieu de débauche, il devait néanmoins s'adapter. Et Aven en mode "tablier blanc, plateau d'argent et... ça f'ra dix balles, gros malin", ben... ça f'sait bizarre.

    Quoiqu'il en soit, j'étais revenu. Non que ce soit par plaisir que j'avais quitté cet endroit, mais, quand le boulot nous appelle, ... bref...vous savez c'que c'est...

    Soudain, une lumière éclatante, véritable divinité réincarnée. Une beauté que Vénus jalouserait. Un halo de lumière, un silence religieux. Et Elle apparût. La seule, l'unique, la "leadeuse" comme l'aurait dit avec brio Jackee Boftuning, ce héros populaire des contrées lointaines, proche parent de Janclod Vandam' : AngeSolo. Angie, pour les intimes.
    Toute la clique était là. Tous jetaient un oeil ou discret, ou inquiet, ou, pour les nouveaux, impressionné. Tous sauf Mimie qui r'gardait ailleurs, pour changer.

    Je me dirigeai, un verre à la main, vers Angie, qui avait tourné le dos. Puis me râclai la gorge d'une façon étonnamment peu discrète.

    Moi
    : Hum... Mademoiselle ?

    Angie
    : *se retourne* Quoi ? Qu'est-ce qui y'a enc... Ooooooohhhhhh !!!! Chouuuuupiiiiiinnnnnooooouuuuuuuu ! Qu'est-ce que tu fous là ? J'te croyais mort. On t'croyait mort ! T'es con de nous faire des peurs pareilles !

    Moi : Désolé mais bon... euuuh... le boulot... et tout et tout...

    Angie
    : Ouais ouais. J'connais ça. Ou pas. Viens donc t'asseoir à ma table privée. On s'ra plus tranquilles pour discuter....

    lundi 10 août 2009 - 14:08 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    23272 Crédits

    Feu de Dieu !
    Qu'est-ce que les visites imprévues pouvaient faire plaisir lorsqu'on s'y attendait le moins !
    Il semblait aussi rayonnant que lors de notre dernière entrevue, toujours ce sourire faussement amusé sur les lèvres et un rictus qui en disait long sur la manière dont il appréhendait la vie et ses épreuves.

    Je fis signe à Jeannette de venir nous rejoindre dans les secondes qui suivirent. La table était un peu à l'écart des autres, dans un renfoncement duquel l'on pouvait observer toute la salle sans vraiment être vu.
    Je le jaugeai du regard, de la tête aux pieds d'un regard calculateur.

    Choupi : Euh...
    Ange : Attends, je finis mon évaluation : je regarde si c'est bien toi. Tu sais avec les temps qui courent, on est jamais trop prudent...

    Jeannette tenta de prendre nos commandes que je l'interrompis d'un geste de la main.

    Choupi : Verdict ?
    Ange : C'est bon, ça m'a l'air d'être toi... De ce que je vois... Pour les reste, hein.... Enfin, bref ! Excuse-moi, Jeannette... Va dans ma réserve personnelle : prends ma meilleure bouteille de vin.

    Elle hocha la tête et disparut.

    Choupi : Et bah, tu fais des frais !
    Ange : C'est pas tous les jours qu'un mort revient à la vie... Sauf pour ce qui est des vampires mais bon, ils sont pas tout à fait mort si on exclue la conception biologique du terme !

    Silence.

    Choupi : T'attends des explications, hein ?
    Ange : Bah écoute, j'aimerais bien savoir quelle mouche t'a piqué ! Pas de nouvelles depuis.... Tu vois, j'en ai même oublié le compte !
    Choupi, dans un sourire : Pourquoi ? J't'ai manqué ?
    Ange : Là n'est pas la question ! Cela s'appelle la politesse, bonhomme ! On part pas comme ça... comme ça... en laissant les gens dans le doute !
    Choupi : Je t'ai manqué, hein ?
    Ange, dans un hurlement : Darkscorpionw !
    Choupi, amusé plutôt qu'autre chose : Ca va, t'énerve pas... J't'ai manqué... C'est bon, j'arrête...
    Ange, montant sur ses grands chevaux : Tu me cherches, c'est ça, hein ? Nan, mais quel culot ! Tu te casses sans rien dire et tu reviens comme une fleur pour me taper sur le système ! J'ai qu'à siffler et tu repasses la porte de mon établissement dans l'autre sens, la queue entre les jambes !

    Jeannette arriva à ce moment-là, je prie la bouteille et remplis nos deux verres respectifs.

    L'alcool montait et les verres descendaient, les bouteilles aussi et ma vue commençait à danser la gigue.

    Ange : Tout ça pour te dire que tu n'es qu'un petit malpoli complètement égoïste qui ne pense qu'à sa petite personne ! (Je pointai un doigt - tanguant pour cause d'éthanol - dans sa direction.) Ca ne se passera pas comme ça !
    Choupi : Raaaaaaah, fais, fais pas ta mauvaise tête ! J'suis revenu !

    Je le regardai d'un air boudeur.
    Dans un soupir, le Guildeur me passa un bras autour de l'épaule.

    Choupi : Tu vas m'en vouloir pendant combien de temps encore, ma belle ?
    Ange : Je... je sais pas d'abord ! Et pis, ça dépend de toi....


    lundi 10 août 2009 - 14:48 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkscorpionw

    darkscorpionw

    3735 Crédits

    J'avais presque oublié cette douceur. Un seul contact me le remit en mémoire. D'un autre côté, j'avais oublié aussi ce caractère de cochon qui faisait d'Angie ce qu'elle était. Une femme, et quelle femme, certes, mais avant tout un personnage complexe et capable de tout.
    La bouteille avait trépassé. Jeannette revint, armée de la petite soeur, qu'elle déposa sur la table. L'ouvrir fut tout un exercice. Je me levai, attrapai la bouteille comme je le pus, manquant par trois fois de la renverser, ou de me renverser, et l'ouvrit, la langue tirée comme s'il s'agissait de viser à bantha en pleine tête à 450 mètres. Puis me rassit, et disposai à nouveau mon bras autour des épaules d'Angie, tout en lui tendant un verre.

    Moi
    : On va dire que c'est le dernier verre. Je refuse qu'on dise que je te fais boire.

    Je sortis deux objets de ma poche. L'un était dans un petit coffret, un écrin de velours noir qui renfermait, semble-t-il, un trésor. L'autre était un chargeur de blaster.

    Moi : Angie, tu voulais des explications. Les voilà. Ce chargeur, c'est la dernière chose qui me reste de Jan. Ça fait des mois que je le cherche partout. Et des mois que je ne trouve rien. J'ai trouvé ça sur Ondéron, avec la rayure qu'il faisait sur chacun de ses chargeurs. J'ai fini par me dire que je n'aboutirais jamais, alors je suis rentré.

    Angie : Et l'autre objet ?

    Moi : Je savais que tu m'en voudrais. Alors j'ai pris les devants.

    Je lui tendis l'écrin, qu'elle ouvrit avec délicatesse et tact, le sourire aux lèvres.

    Angie : Oooooohhhhh, c'est loji...euuuh...lijo....euuuuh....c'est beau !

    Elle sortit le bracelet de son écrin et le passa à son poignet.

    Angie : Mais, t'as dû te ruiner !

    Moi : Euuuh.... *lève les yeux au ciel*... oooh, oui, mais, bon, ça n'a aucune importance.

    Elle sourit, puis déposa sa tête au creux de mon épaule, tout en fermant les yeux.

    Angie : Ça fait plaisir de te revoir...

    Le silence. Puis une respiration accentuée. Elle dormait.

    lundi 10 août 2009 - 15:18 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    23272 Crédits

    Je baillai, me frottai et commençai à remuer. Je me retournai et frissonnai… La température avait dû retomber dans la chambre. J’allais pour tirer le pan de la couverture sur moi et… Rien… Bordel, j’avais encore dû m’endormir au boulot !
    Solo… T’es navrante quand tu t’y mets !
    Quelque chose de soyeux et doux me tomba sur l’épaule ; s’ensuivit un frisson me parcourant l’échine. Un frisson… ?! Bordel mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?!
    Je me levai d’un bon, me réveillai parfaitement par la même occasion et tout en faisant un roulé-boulé sur la table, je sortis mon blaster. A peine mes pieds eurent-ils entré en contact avec le sol que je pointai ladite chose qui m’était tombée sur l’épaule…
    Choupinou…
    J’avais complètement zappé.
    Celui-ci me regardait, yeux complètement hagards, le contenu de son verre imbibait sa chemise. Sa bouchée, bée, traduisait la surprise qu’il venait de vivre. Il porta sa manche à ses lèvres, s’essuya, posa le verre désormais vide sur la table et me toisa.

    Choupi : Non mais t’es complètement folle ?! Qu’est-ce qui te prend à la fin ?!

    Oula…
    Je me remémorai les derniers instants que j’avais vécus avant ma petite sieste improvisée. Choupinou. Alcool. Choupinou. Alcool. Fichue mémoire à la noix de nikkle !

    Choupi : Je te parle là, Solo ! (Il s’était levé et me regardai d’un air menaçant.)
    Ange : Ca va, ca va, calme-toi ! Y a pas de quoi fouetter un bantha ! J’ai oublié : tu sais comment j’suis ! Tu m’as fait peur !
    Choupi : J’t’ai fait peur ! Nan mais t’es complètement cinglée ! Tu m’étonnes que j’t’ai pas donné de nouvelles ne fin de… Et arrête de pointer cette arme dans ma direction ! J’t’offre un bracelet et…
    Ange, la colère montant aussi : Hey, bonhomme, on se calme, ok ? J’t’ai dit que j’avais oublié où j’étais ! Quant à ton bracelet ! Sache qu’on n’m’achète pas avec ça.

    DS avait également eu le temps de dégainer son arme et me prenait en tant que cible de premier ordre.

    Ange : A trois, on baisse les armes… Un…
    Choupi : Qu’est-ce qui me dit que tu vas le faire aussi, hein ? J’te connais ! J’croyais ! J’suis gentil et tu vas pour me refaire le portrait ! T’es impossible comme nana !
    Ange : J’t’ai dit que c’était pas de ma faute ! T’es bouché ou quoi ?! Deux….
    Choupi : Ouais, c’est ce qu’on va voir… Descends-moi et de toute manière, j’irais te pourrir jusque dans le neuvième cercle de l’enfer !
    Ange : J’t’attends, mon ange… Trois…

    Les armes se baissèrent.
    On se toisa.

    Ange : ‘fais pas ta tête de lard : je vais te filer une nouvelle chemise. Suis-moi dans mon bureau…

    DS ronchonna et partit à ma suite…

    lundi 10 août 2009 - 16:03 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkscorpionw

    darkscorpionw

    3735 Crédits

    Une chemise toute neuve, foutue. Note interne : penser à ne plus jamais me laisser tenter par les alcools de Solo, surtout pour me réveiller une arme pointée sur le visage.
    Son bureau, ou ce qui était censé l'être, était orné de magnifiques meubles, dorures, luxueuses pierres et autres grigris de toutes planètes. Sans doute une lubie d'exotisme.

    Moi : Angie, j'te préviens par contre. Mal réveillée ou pas, c'est la dernière fois que tu pointes ton arme sur moi. On est censés être dans l'même camp, non ?

    Angie : Ouaip'. J'me suis déjà excusée, mais t'es dur de la feuille.

    Moi : L'odeur du canon a tendance à m'obséder.

    Angie : Bref. Passons. Attrape ça !

    Elle me lança une chemise, blanche, immaculée. Je l'enfilai de suite, laissant pendant un instant mon torse nu à l'air libre, et au vu de la damoiselle.

    Angie
    : Cache moi ça, sinon on va encore dire que je suis une mangeuse d'hommes.

    Je m'exécutai. On frappa à la porte. C'était Kiss, ma garde du corps Twilekk'.

    Kiss : Tout va bien Scorpy' ?

    Moi : Ouaip', Kiss, t'inquiètes pas. Retourne boire un peu, change toi les idées.

    Angie : Scorpy' ?

    Moi : Arf. Un petit surnom dont Ed' m'avait affublé. Et j'ai engagé Kiss à l'époque où il me le répétait dix fois par heure. Donc, c'est resté. Jalouse ?

    Angie : Noon. Ça fait un peu intime, c'est tout.

    Moi : Jalouse, donc. Mais bon, c'est pas grave, j'commence à te connaître. Bon, au lieu de se bouffer le nez à longueurs de minutes, si on sortait manger un petit bout ?

    Angie : Tu invites ?

    Moi : Of course.

    Angie : Soit, Let's go Darling.

    Chemise enfilée. Un p'tit coup de neuf. J'attrapai mon holster, puis Angie m'emboîta le pas.

    lundi 10 août 2009 - 17:09 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar AngeSolo

    AngeSolo

    23272 Crédits

    Ange : T’as une petite idée d’où est-ce qu’on va ?

    Nous marchions depuis quelques minutes à distance respective l’un de l’autre, sorte de paranoïa depuis la malheureuse affaire des blasters. Exagération des deux côtés : nous étions relativement mal barrés à ce train là… Tu parles de retrouvailles ! A cette allure, l’un de nous deux aura la peau trouée avant la fin de la journée et aura une nouvelle résidence fleurie près d’autres résidences fleuries.
    Pour tenter de détendre l’atmosphère, je passais mon bras autour de celui de Choupinou, qui sursauta de surprise.

    Ange, en grommelant tout haut : Ca va, c’est bon, je prends mes distance !
    Choupi : T’énerve pas comme ça : tu m’as juste surpris… J’ai de quoi, non ? T’as failli me faire sauter la cervelle y a à peine quelques minutes !
    Ange : Je te répète que je ne l’ai pas fait exprès ! Qu’est-ce que tu as mauvais caractère !
    Choupi : MOI, j’ai mauvais caractère ?! C’est l’hôpital qui se fout de la charité !

    Silence.

    Ange : * murmure inaudible*
    Choupi : Quoi ?!
    Ange : C’est bon, t’as très bien entendu…
    Choupi : Si je te demande de répéter…. (Soupir.) Je laisse tomber : tu m’énerves !
    Ange : Je te disais que la chemise t’allait très bien ! Voilà, t’es content ?
    Choupi : Ah…

    Alors que la promenade se déroulait dans tout sauf la joie et la bonne humeur, nous arrivâmes devant ledit restaurant. Endroit plutôt chic, je devais bien l’admettre. Le bonhomme ne lésinait pas sur la qualité. On nous conduisit de sitôt jusqu’à une table, près d’une fenêtre où l’on apercevait le coucher des soleils sur la mer de sable. On nous remit les cartes et nous commençâmes à jeter un œil sur les mets proposés.

    Ange : Je dois bien dire que l’endroit est assez chouette.
    Choupi : Je venais souvent ici avant de repartir, une fois mon tour à la Cantina terminé.
    Ange : Oh… Je vois, le lieu du tombeur…
    Choupi : Pourquoi dis-tu ça ? Ça te vexe de ne pas avoir l’exclusivité ?

    Je ne répondis pas à sa remarque et passai ma commande au serveur, lui aussi.
    En y repensant, la chemise lui allait rudement bien. Il avait même gagné en muscles, le joli cœur. Ça lui allait plutôt bien d’aill… Tais-toi, cerveau !
    Afin de distraire mes yeux et ma tête qui partait dans des délires licencieux, je me mis à regarder l’homme qui se trouvait dans le fond de la salle, seul. Pas vilain, je devais bien l’avouer, un beau brun comme ça, ça ne se refusait pas dans le fond…
    Voyons mon regard se perdre derrière sa personne, Choupi se retourna et lorgna le type de la tête aux pieds.

    Choupi : T’as pas fini, à la fin ?
    Ange : Quoi ?
    Choupi : Ce type ! T’as pas obligé de le regarder comme ça… On dirait que tu n’as pas bouffé de chaire fraiche depuis trois jours.
    Ange : T’es jaloux ?
    Choupi : Moi ? Jaloux ? Tu veux rire ?
    Ange : Bon, bah, tu ne verras pas d’inconvénient à ce que j’aille lui dire deux mots alors…

    Alors que le contrebandier me regardait incrédule, je quittai la table en direction du mystérieux inconnu…




    -------------------------------------
    Leader de la Guilde
    Ministre de la Perversité et maît... euh... Secrétaire du Président

    "Vous désirez ? Un soda ? Un coca ? Moi ?"


    Ce message a été modifié par: AngeSolo le 10-08-2009 21:45

    lundi 10 août 2009 - 20:57 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar darkscorpionw

    darkscorpionw

    3735 Crédits

    Jaloux. Elle avait visé juste. Plus juste encore que si elle s'était essayé à me faire sauter la cervelle. Je me levai, d'un bond, dépassai Angie et gagnai la table de l'homme en premier.

    Moi : Monsieur, si vous voulez bien me suivre, on vous demande à la réception.

    Le beau brun : Ah, mais, je ne comprends pas... qu'est-ce que ...

    Moi : A ta place mon garçon, j'éviterai de faire des manières, ou un scandale... * je pointai mon blaster sur son abdomen* ... allez-hop, t'as assez bouffé, tu t'arraches en vitesse ou tu finis six pieds sous terre, à toi de voir.

    Le beau brun, à présent déconfit
    : Je...je... ok.

    Moi
    : *murmurant* Lopette...pffff.

    La surprise avait gagné Angie, qui se retrouvait à présent seule au milieu de la pièce, sans raison d'y être. Elle retourna ainsi à la table, puis accueillit l'entrée, que le serveur apportait, accompagnée d'un vin Corellien vieilli en fût de chêne.
    Je me rassis.

    Angie
    : Choupi', y'a vraiment des moments où tu mérites des baffes...

    Elle me prit la main et, se dressant légèrement sur ses jambes, m'embrassa la joue.

    Angie : ... ou des bisous. J'aime qu'on se batte pour moi. J'suis un peu sadique. Et autoritaire.

    Moi : Ah ? J'avais pas remarqué.

    Angie
    : Hinhin, fais le malin.

    Ce petit rictus lui allait bien. Elle était belle, assise, devant moi. Le mec qui a dit : Les yeux sont le miroir de l'âme... Il était pas totalement jeté, le bonhomme. Parce que là, mes yeux se perdaient dans les siens... et c'est mon âme que je voulais y perdre.

    lundi 10 août 2009 - 21:13 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

108 fans connecté(s)

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide