Le Temple Jedi 6 (page 18)

  Votre navigateur Internet Explorer n'est pas compatible avec Planete-StarWars.com.
Vous n'allez pas voir toutes les sections du site ni même les actualités de la page d'accueil. Merci d'utiliser un autre navigateur comme Safari ou Chrome. Merci pour votre compréhension.
  • Avatar ProjetT

    ProjetT

    6244 Crédits

    Et là tout était parti en vrac.
    Peu importe qui est cet individu, mais il jouait bien le jeu. Ce discours, cette posture, était tellement semblable à la réaction de Mirax que n’importe qui aurait pu se faire avoir. Sans cet écho particulier dans la Force qui unissait notre famille, on aurait pu nous même se faire avoir.
    Et tout a basculé. Kaarde s’était fait tourne la tête, et malgré ma tentative de s’interposer, il avait tué Mahan, devant nos yeux et ceux de la galaxie entière.  Et Kaarde ne trouva rien de mieux que de s’évanouir sur place, à la vue de l’horreur de son geste.
    Quant à la fausse Mirax, elle a simplement disparu, ayant obtenu ce qu’elle voulait.
    Po se dégagea de la masse de Kaarde qui lui était tombe dessus.
    Les journalistes nous regardaient, incrédule. Certains étaient en communication. Les Forces de Sécurité vont arriver sous peu.
    Po : Weedge, je crois qu’il faut qu’on dégage.. et vite.
    Moi : tu crois?
    Po : Je ne veux pas finir en tôle. Et il faut retrouver cette fausse Mirax et mettre son identité au jour. Ou les Jedi sont définitivement grillé.
    Moi : Et Kaarde?
    Po : Je ne pourrais le porter seul comme ça, et tu n’es pas en état
    Il désigne mon épaule trouée et mon bras inutilisable de ce fait.
    Po : Je suis désolé, Maître, mais vous allez devoir subir la justice sans nous.
    Po regarde autour de lui pour trouver notre échappatoire. On entend déjà les forces de Sécurité arriver.
    Po : Grouille-toi, frangin.
    Po se lance vers le haut, afin de disparaître dans les hauteurs de l’usine des pâtisseries Roger Rabbit, et sortir par le toit. Je saute à sa suite. Affaibli par la blessure, et la Force nous abandonnant, je manque mon saut, obligeant Po à me rattraper de justesse.
    Po : Sérieux frangin, fait gaffe, va pas finir en crêpe au sol!
    Et c’est sous les caméras des journalistes, ne ratant rien de nos derniers mouvements, que nous fuyons, sortant par un passage recule de l’usine, et disparaissons dans les rues de Coruscant, déjouant rapidement les forces de Sécurité présente dans le coin, et nous enfonçant dans les profondeurs de la ville.
    Dans notre fuite, nous voyons déjà les écrans holonet diffuser en boucle la scène de Kaarde tuant Mahan.

    Nous étions désormais des fugitifs aux yeux de la loi.

    dimanche 26 juillet 2015 - 15:29 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar obiwan87

    obiwan87

    9719 Crédits

    Keller vient de remporter son duel contre Bones. Il est fier, on peut lire un léger sourire sur son visage. Cenovii est fier lui aussi, même s’il n’y a pas été de main morte, Keller n’a pas tué son adversaire. Il ne s'est pas laissé abandonner au côté obscur.

    Spencer : Que vais-je faire de toi ?

    Spencer lance des éclairs et transforme le pauvre Bones en cendres.

    Keller : Il a tué son apprenti sans hésiter.
    Ceno : ça ne m'étonne pas de lui.

    C'est alors que Ptraël s’avance et demande :

    Ptraël : Je veux affronter Eckmül, Grillamen et le Creuset m’appartiennent.
    Spencer : Maintenant que nous sommes débarrassés des bras cassés, envoyons les volontaires. Le Bith est à toi Ptraël, et ne me déçoit pas, tue-le !
    Ptraël : Ce sera fait mon seigneur.

    Le Prince saute de la bute à son tour. Cenovii intervient avant que j'ai le temps de m'avancer.

    Ceno : Pas question! Ne décidez pas des matchs entre vous!
    Spencer : Ton petit protégé n'est pas assez fort?

    Le mandalorien réfléchit un instant mais je lui dis que je veux faire ce combat. Il me laisse finalement y aller.

    Eckmül : Tu vas payer pour tout le mal que tu as fait à mon peuple.

    Ptraël sort son double sabre, il le fait tournoyer dans les airs, le prend dans une main et sort dans son autre main un fouet laser. Il lance un grand coup de fouet, j’ai à peine le temps de faire une roulade sur le côté pour l’éviter puis j’allume mon sabre courbé. Je commence par un lancé de sabre par télékinésie. Bien évidemment il le pare, cela me permet de le contourner pour qu’il soit dans le sens de la pente. Je prends appui avec mes pieds sur les murs de la falaise. Je dois me servir de l’avantage que peut me procurer le terrain. Je commence à asséner des coups sans cesse.

    Le combat est violent mais je réussi quand-même à suivre. Ptraël a un grand sourire aux lèvres. Je me rappelle du pari qu’à lancé Keller. J’essaye de me retourner pour le voir mais à peine un sourire envoyé que je me fait prendre par surprise. Je décide alors de ne plus me déconcentrer. La situation est grave je n'ai pas le droit à l'erreur.

    Je ne lui laisse pas de temps de répit. Il retente un coup de fouet, cette fois je dirige mes deux mains vers le sol et je lance une projection de force, ce qui me projette en l’air pour esquiver l'attaque. Ptraël attends que j'atterrisse quelques mètres plus loin, et tente un dernier essai en tout pour le tout, je me mets en position défensive prêt à le recevoir.

    Je pars un premier coup, je pars le second, je contre-attaque et je lance une grande volée horizontale. Le semi-arkanien est paralysé d'un seul coup, coupé en deux, et tombe par terre.

    Je regarde mes mains tremblantes, je regarde Cenovii, je ne suis pas sûr que ce que j’ai fait soit bon. D’un coup le corps se met à se lever tout seul. Je me demande ce qui se passe. C’est Spencer qui le transporte et l’électrocute pour qu’il ne reste plus que quelques cendres de son corps, comme il a fait avec Bones. Je retourne vers Ceno la tête basse et je décide de me mettre en arrière du groupe. Mais Cenovii m’arrête, et me rassure. Il ne veut pas que je choisisse de ne pas faire face. Il va avoir besoin de moi plus tard.

    Ceno : Tes sbires laissent à désirer.

    Spencer est très en colère, finalement il se met à rire, et ordonne à un des sith inconnus de s'avancer à son tour. C'est bizarre car on ne dirait pas une sith, mais plutôt une maitre jedi, elle a des cheveux blancs et une bure blanche. Moram Chak le grand rodien est désigné pour l'affronter.

    dimanche 26 juillet 2015 - 21:30 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar waren

    waren

    14548 Crédits

    Spencer est très en colère, finalement il se mis à rire, ordonnant à un de ses acolytes de s'avancer vers les impurs. Une femme aux des cheveux blancs et une bure blanche fit un pas en avant, sourire au lévre, Moram Chak le grand rodien fut désigné pour l'affronter. Cenovii sourcilla, qui était cette personne ?

    Moram "J'ignore ton nom mais tu va regretter d'avoir tuer ces padawans."
    Inconnue "Ils étaient faibles."

    Tout deux allumérent leurs sabres lasers, étonament celui de la femme n'était pas rouge, mais bleu azur. Elle se posta dans une position étrange, sur un pied, arme à la vertical ce qui étonna le rodien. En une seconde elle fut sur lui, ses coups étaient rapide et calculés, le jedi fut vite acculé prés d'une paroie rocheuse. Tandis qu'il parait avec difficulté les attaques de cette étrangére, il éprouva un malaise, de la peur. Ce sentiment fut partagés par ses pairs, même Spencer la sentit, depuis son rocher. Mais alors que la sbire du Cathar allait abattre sa lame, le non humain leva sa paume, propulsant la sith à l'autre bout de la caverne. Il eu un gros choc, de la poussiére se souleva, des rochers tombérent. La combattante deumeura un instant sans rien faire, puis elle releva la tête, ouvrit un oeil et sourit.

    Inconnue "Là, on va pouvoir s'amuser"

    lundi 27 juillet 2015 - 09:05 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Inconnue - Là, on va pouvoir s'amuser.

    La sbire de Spencer se remet en position comme si la dernière attaque de Maître Moram Chak n'avait eu aucun effet. Ce-dernier fond sur l'ennemie et déploie tous ses talents de bretteur. Adoptant une forme de combat proche du Vapaad, Moram se donne à fond, pourtant la brutalité de ses assauts ne suffit pas à inquiéter l'adversaire qui évite et pare chaque coup avec une aisance déconcertante. L'adversaire du Rodien interpelle de plus en plus le groupe de Jedi, surtout Ka-Tu-Un dont l'inquiétude grandissante n'est pas pour rassurer Aynor et Ceno. Le Céréen assiste en effet avec appréhension à un duel qui tourne bientôt en faveur de l'inconnue en toge blanche, celle-ci retourne la situation en un instant et fait reculer Maître Chak qui se démène pour lui résister.

    Ka-Tu-Un - Il y a un problème avec cette femme, elle est bien plus forte qu'il n'y paraît.

    Les paroles du sage se confirment. Elle prends l'ascendant plus nettement lorsque son laser frôle de très prêt les antennes de Chak. Le mené est obligé de s'écarter pour reprendre son souffle, mais la femme ne lui en laissera pas le temps, elle s'empare du corps de Moram Chak par la Force et le balance contre un rocher. Le grand Rodien s'écroule sur le sol. La Sith aux cheveux blancs fuse alors dans le dos de son adversaire avec une telle rapidité qu'on la distingue à peine, et finit par lui asséner un coup transversal net et précis, sa lame azurée traverse le cou du Rodien...

    Aynor - Non!!

    La tête de Moram Chak se détache et plonge dans le sol sableux, son corps tombe lourdement à son tour... Il s'est fait décapiter avant même d'avoir compris d'où venait l'attaque... La femme en toge blanche a un léger sourire avant de rejoindre le groupe de Spencer d'un pas tranquille. Chez les Jedi, c'est la stupeur.

    Ceno - Quelle puissance...
    Keller - Tsseuh, il a juste manqué de prudence.
    Aynor - Non, Moram était un guerrier né!
    Ka-Tu-Un - Il se passe quelque chose d'anormal, elle aurait dû subir plus de dégâts après l'attaque de Force de Maître Chak.
    Kinsa - Comment Spencer peut-il avoir des alliés aussi forts??
    Eckmül - On aurait presque dit qu'elle était plus forte que Spencer lui-même.
    Ka-Tu-Un - Je ne sais pas, mais nous devons redoubler de prudence.

    Tandis que les Jedi sont en plein désarroi, Dark Spencer se gausse d'eux et prends un malin plaisir à les rabaisser. Après les deux premières victoires des padawans, les Jedi pensaient être sur la bonne voie, mais il semble que le Cathar ait d'autres atouts, assez importants pour les faire douter. Cenovii ne se démonte pas et galvanise ses troupes, alors que Maître Syl'Ans, le plus touché par la mort de Moram Chak, car le plus proche de lui, décide de s'avancer à son tour, déterminé à venger son camarade.

    Syl'Ans - C'est à moi, je vais leur montrer qu'on est pas là pour rigoler.
    Aynor - Fais attention.

    Le Jedi humain se place devant les Sith, un regard vers le corps de son ami Rodien en train de se recouvrir de sable, puis il se met en posture de combat et les défie. Spencer continue de sourire avec insistance, il fait un signe de la tête, et l'un des inconnus fait quelques pas vers Syl'Ans. Il s'agit cette fois d'un Nagai en tenue noire, arborant des peintures de guerre, un air belliqueux sur le visage, et portant un gigantesque sabre laser à lame rouge. Celui-ci, contrairement à la femme en blanc, a vraiment l'apparence d'un véritable Sith.

    -------------------------------------
    Cyber-Mando-Jedi

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 28-07-2015 00:00

    lundi 27 juillet 2015 - 23:58 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Kinsa-Talik

    Kinsa-Talik

    10877 Crédits

    C'est Syl'Ans, après la mort de son ami Rodien, qui s'est désigné comme volontaire. La mort de Moram Chak nous avait stupéfié. Il n'était pourtant pas du genre d'être inattentif, c'était un très bon guerrier. Face à Syl'Ans, nous voyons s'avancer un Nagai qui a tout d'un Sith sanguinaire. Les deux adversaires se mettent en garde. C'est Syl'Ans qui lance la première offensive, un coup par le haut que le Nagai pare sans difficultés. Le Sith réplique en abattant son énorme sabre laser comme un bourrin, attaque que le maître Jedi esquive sans difficultés. Dans un premier temps, aucun des deux bélligérants ne prend le dessus. Ils sont à égalité. La bure de notre compagnon virevolte au gré de ses mouvements. Puis on peut constater un léger avantage pour Syl'Ans. Cependant, le Sith ne semble pas connaître la fatigue et sabre à tour de bras. Ses attaques désordonnées laissent des failles évidentes que Syl exploite au maximum. Soudain, il arrive à trancher la tête de son adversaire, qui roule sur le sol. Nous nous apprêtons à manifester notre joie quand il se passe quelque chose qui dépasse l'entendement. La tête du Nagai revient à sa place et il se relève comme si de rien n'était. Pour le coup, je panique.

    Moi : C'est quoi ce cirque ? C'est pas normal !
    Nagai : Je suis Dark Nihl ! Vous ne pouvez pas me vaincre! Je suis...IMMORTEL! MOUHAHA !
    Tous les Jedi : Quoi ?

    Dark Nihl s'élance et profite de la surprise de Syl'Ans pour lui planter son sabre laser dans le coeur. Je détourne la tête tandis que Keller insulte le meurtrier.


    Keller :Lâche ! Sans ton misérable tour de passe-passe, il t'aurait vaincu ! .
    Ceno : Alors c'est pour ça que Yota nous a dit de partir... Il savait.
    -------------------------------------
    L'ombre n'est que l'absence de lumière.



    Ce message a été modifié par: Kinsa-Talik le 29-07-2015 14:48

    mercredi 29 juillet 2015 - 14:40 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Depuis plusieurs jours nous fuyions dans la jungle. Clairement écrasés par le nombre nous tentions d'éloigner le plus possible l'armée de Clone des villages autochtones pour occasionner le moins de dommages collatéraux possible.

    Mon entrainement de Jedi me permettais de suivre le rythme. Mais je craignais ou le moment ou l’affrontement viendrais. Un Blaster pendait à ma ceinture... Avec ma réceptivité à la Force en vrac il était inenvisageable d'utiliser mon sabre laser. Mais donner la mort de cette manière ne m'enchantais pas... Cependant la fin justifie les moyens.

    Doc et moi avions étudié attentivement la topographie du secteur de la jungle ou nous nous trouvions pendant notre voyage vers Dathomir. Mais je devais reconnaître que Doc était bluffant. Sans lui l'armée de Clones et la chose qui le dirigeait nous aurait rattrapés et tués. Il se déplaçait avec une aisance et une facilité qui me donnait l'impression d'être une créature lourde et lente qu'il traînait derrière lui.

    Doc (A voix trés basse) : Tu n'es ni lourde, ni lente... Juste un peu vieille.

    J'étais trop fatiguée pour percevoir la pique. Mais mine de rien c'était rassurant : il percevait toujours mes pensées.

    Nous avions bifurqué vers le Sud. Si mes souvenirs était bon la jungle était vierge dans cette direction là. Mais impossible de me rappeler plus. Doc par contre savait parfaitement ou il allait.

    Doc : Tu as combien de détonateur thermique sur toi ?
    Mirax : Une dizaine... Tu veux tout faire sauter ?
    Doc : Tu vois une autre solution?
    Mirax : Pas vraiment.... Par contre va falloir qu'on affronte le gros...
    Doc : je vais m'en charger. Il est sensible à la Force mais il est rempli de colére... et ça l'aveugle. Je vais l'obliger à se focaliser sur moi. Je ne sais pas si je vais pouvoir faire en sorte qu'il t'oubli complètement mais c'est l'idée. A 5km au Sud Ouest il y a une grande clairière. Je vais lui laisser miroiter un possible affrontement là bas. Mais je vais lui faire faire un détour. Pendant ce temps je te laisse miner le terrain.


    Il me jeta son sac qui, je le savais contenais une dizaine de détonateurs supplémentaires.

    Mirax : L'experte en démolition normalement c'est Solo, mais je devrais pouvoir me débrouiller.
    Doc : Pour l'instant restes ici ne bouge pas, attends mon signal pour filer au Sud ouest.


    Et il parti silencieux comme la mort. Je comptais 120 battements de coeurs jusqu'à ce que j'entende au loin le cri caractéristique d'un Oiseau de Borléias. Le signal. Je m'élançais souplement vers mon objectif... Maudissant une fois de plus cette saloperie de Syndrome Post traumatique qui m'amputais de mon usage de la Force.

    Une fois parvenu à la clairière, je restais à couvert tous mes sens en éveil. J'entendais des tirs de Blaster, mais il semblaient lointain. J’espérais que Doc avait réussi à attiré toute l'armée derrière lui.... Sans perdre de temps je me mis au travail. Je programmais les détonateurs pour un déclenchement à distance depuis mon datapad.

    Nous avions comptabilisé au moins 200 Clones. C'étais des copies du Khaleesh que le Toutou de Baaaaaaal, Dark Spencer avait pris pour apprenti. Nous en avions tués une dizaine dans des échauffourées dans les bois quand ils avaient tentés de nous encercler... 20 bombes pour 190 Clones... Il faudrait que cela suffise... Sans parler du chef... Nous ne l'avions qu'entraperçu jusque là... Mais même mes perceptions faiblardes avaient pu ressentir le poids de sa colère. Il ne quitterais pas Dathomir sans nos têtes...

    Les tirs de Blaster se rapprochaient. Je cherchais un point de vue qui me permettrais de me protéger des explosions tout en pouvant avoir un point de vue sur la scène du combat qui ne manquerais pas d’opposer Doc à notre ennemi. J'avisais un vieille arbre gigantesque que j'entrepris d'escalader en priant pour que la base de son tronc résiste aux explosions. Une fois perchée au sommet j'étais hors de vue, mais j'avais la visibilité de la quasi totalité de la clairière...

    Il étais temps car presque au même instant Doc jaillit du couvert des arbres, sabre au clair. Il se retourna pour faire face à nos ennemis, mais presque aussi brutalement les tirs sur lui cessèrent. Peu à peu ils surgirent, faisant un grand cercle autour de Doc. Mon fils était donc parvenu à focaliser l'attention uniquement sur lui et à provoquer le Chef des Clones dans un duel mortel. Une fois encore je fût surprise de voir à quel point Doc était puissant dans la Force...

    Enfin le "général" surgit. C'était un zabrak gigantesque, armée de deux haches gamorréennes tout aussi gigantesques. Avait-il était choisi en fonction de notre affinité avec cette espèce pour Doc et moi? Un frisson me parcouru l'échine à cette pensée.

    Le Zabrak : Jedi ! Tu vas mourir ici !
    Doc : Peut être... Mais je ne serai pas le seul...


    Même de loin je pouvais voir qu'il était couvert de sueur... Je doutais que celà soit dû à l’effort physique qu'il venait de fournir... Mais plutôt à la difficulté qu'il devait avoir pour maintenir la suggestion mentale faisant croire à notre ennemi qu'il était seul. Il fit un signe quasiment imperceptible dans ma direction, et je le libérais de ce fardeau. Malgré tout la mort dans l'âme à l'idée des dégâts que nous allions causer à ce coin de jungle.

    L'explosion fût terrible, encore plus terrible que je ne l'imaginais. L'arbre qui me servait de cachette, trembla, vacilla... je crû même qu'il allais s’effondrer en me précipitant dans le chaos, mais il tint bon...

    Les oiseaux et les bêtes fuyaient en tous sens ajoutant au vacarme ambiant. La poussière mit un temps interminable à retomber... Laissant voir un spectacle terrible de désolation... Tous les Clones étaient à terre. Je visais avec mon blaster tous ceux que je vis encore bouger... Tirer sur des cibles à terre n'avait rien de glorieux... Et au milieu de ce chaos se trouvaient Doc et le Zabrak... Toujours debout, ils se faisaient face....

    samedi 01 août 2015 - 23:17 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar DocBeldom

    DocBeldom

    5633 Crédits

    Quelques coups de sabre laser faisant tomber des clones, des moqueries et ce talent pour apparaitre et disparaitre dans la jungle qui les entouraient avait permis à Doc d'attirer à lui l'ensemble des clones. Surtout quand il avait trouvé un fruit mur qu'il avait envoyé sur leur chef. Un Zabrak... Il faudrait qu'il en fasse abstraction. En envoyant le fruit, il avait ajouté une impulsion mentale pour pousser l'autre à lui en vouloir. Même si ça ratait, il espérait que le Zabrak lui en voudrait suffisamment de la tentative pour le suivre. Que cela fonctionne l'étonna suffisamment pour qu'un tir manque de le toucher.

    Doc se rapprochait de la clairière. Pour être certain de ne pas perdre ses proies en train de le chasser, il s'obligea à se montrer plus souvent. Des tirs s'ensuivirent, qu'il para ou esquiva. Enfin, il arriva à la clairière. Pourvu que Mirax aie eu le temps de placer les explosifs. Un dernier bond et le Jedi gris se retrouva au centre. Les tirs s'arrêtèrent, les clones l'entourèrent et le Zabrak s'approcha. Doc maintenait la liaison avec lui, espérant qu'il réussirait ainsi à survivre le temps que Mirax fasse tout sauter.


    Le Zabrak : Jedi ! Tu vas mourir ici !
    Doc : Peut être... Mais je ne serai pas le seul...

    Du coin de l’œil Ace fit signe à sa mère. Tout explosa autour d'eux et il se jeta sur le Zabrak, espérant profiter de ce moment. Mais l'autre ne se laissa pas démonter et repoussa l'assaut d'une de ses haches, envoyant un coup de l'autre. Doc bondit en arrière avec un sourire. Le combat allait être intéressant.
    Les explosions se terminèrent... Il ne restait plus qu'eux deux... Mirax était en train de terminer les clones. Face à face, le Sith et le Jedi se regardaient, attendant le bon moment pour démarrer le combat. Doc avait un sabre dans chaque main mais un seul d'allumé.
    Le Zabrak fit un bond en avant, utilisant ses deux haches pour un coup en ciseaux. Doc attendit le dernier moment pour bondir à son tour. Il esquiva les deux lames et porta un coup vers la tête de son adversaire restée sans défense. Pourtant, une des haches revint en position pour parer. Définitivement, le combat serait intéressant. La deuxième hache remonta également pour trancher l'humain. Le deuxième sabre de Doc s'alluma pour parer à son tour le coup. Se servant de puissance du coup et de la Force, Doc s'écarta en l'air pour retomber un peu plus loin.

    Doc : Et bien, et bien. Aurais-tu été formé correctement ? C'est tellement rare que cela mérite d'être encouragé. Tu es seul désormais... Ne penses-tu pas qu'il est temps pour toi de te rendre ?
    Zabrak : Me rendre ? Alors qu'il ne reste face à moi qu'une vieille Jedi usée et un ermite ?
    Doc : Tiens donc. Ainsi vous savez qui nous sommes ? Et vous souhaitez vous battre tout de même ? Soit. Je vous attend.

    Petit salut de l'ancien Maître d'Arme de l'Ordre à son adversaire qui s'avança. Les coups se mirent à pleuvoir sur Doc qui se contentait d'esquiver, ne parant qu'en cas d’extrême nécessité. Les haches résistaient, ce qui indiquait la présence de cortose. Or si une de ses lames était conçue avec un cristal particulier qui lui permettait de gérer ce genre de cas, l'autre risquait de se couper. Doc s'enferma donc dans une Forme III agrémentée de mouvement de la IV pour ne pas se faire attraper. Tout en faisant cela, il attendait le bon moment pour frapper à son tour.
    Tout à coup, il vit une ouverture. Un coup fut porté un peu trop fort, surement pour essayer de couper la lame qui continuait à tenir en échec les haches. Mais plutôt que parer, Doc coupa sa lame, laissant la hache se planter dans le sol. Son sabre se ralluma et il envoya un coup facile à parer, montant en même temps sur la hache plantée dans le sol pour l'immobiliser. Le Zabrak para de son autre arme, comme prévu. La main gauche du Jedi s'alluma soudain et se planta dans le bras qui tenait la hache plantée au sol. le Zabrak poussa un cri et se recula rapidement, laissant Doc debout sur la hache.


    Doc : Et bien ? On oublie de faire attention aux deux mains ? C'est tout de même un comble, non ? Finalement, je crois que ce combat n'avait pas grand intérêt. Une faute si grossière... Je retire ce que j'ai dis sur une formation. Il n'y en a pas eu, ou alors a été faite pas un imbécile.

    La colère prit le contrôle chez son adversaire qui se jeta sur lui sans réfléchir. Doc eu un soupir. Il n'aimait pas ce genre de méthode, mais le dun möch était des plus efficaces sur ce genre d'individu. Il fit un salto avant, passant au dessus du Zabrak et le projetant en avant au passage. L'autre trébucha sur l'arme plantée dans le sol et Doc bondit sur lui, portant un shiak rapide sur la main non blessée. Il enchaina avec deux coups rapides portés sur la nuque du Zabrak avec la poignée de son sabre pour l'assommer.
    Puis il se laissa tomber en arrière, s'écroulant dans l'herbe.

    Doc : Man', il est à toi. Je crois que j'ai besoin de récupérer un peu. Il y avait beaucoup trop de clones dans cette jungle. Notre adversaire nous connaissait bien.

    Les yeux d'Ace se fermèrent. Il avait tenu sur ses réserves pendant plusieurs jours mais la traque finale et le combat avaient terminé de l'épuiser. De plus, il n'avait pas oublié cette perturbation dans la Force qu'il avait senti. Avait-elle disparu avec l'inconscience du Zabrak ? Ou y-avait-il autre chose ? De toute manière, il fallait qu'il plonge dans la Force pour savoir quelles conséquences avaient eus les détonateurs sur l'endroit. Intérieurement, il remercia Click pour les informations qu'il avait transmises à Polux. Il n'avait pas encore la technique, mais même mal exécutée, la méthode de récupération lui permettrait de regagner plus vite de l'énergie.

    lundi 03 août 2015 - 15:53 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Mirax_Terrik

    Mirax_Terrik

    7045 Crédits

    Le combat qui avait opposé Ace à notre ennemi avait été aussi bref qu'intense.

    Une fois le zabrak à terre j'étais descendu aussi rapidement que possible de mon arbre. Doc s'était plongé dans un état de méditation profonde... Quelle chance il avait. Tous ces jours à courir dans la jungle pour échapper à nos ennemis m'avaient épuisé. Tout mon corps me faisait mal, et si je tenais encore debout c'était uniquement grâce à mon entrainement physique rigoureux.

    J'aurais donné beaucoup pour faire appel aux énergies curatives de la Force pour soulager mes muscles fatigués... Mais une fois encore quand je tentais d'invoquer la Force je ressenti seulement du vide. Le sens du danger qui m'avait sauvé in extremis du poignard quelque jour auparavant tenait de l'instinct. Mes perceptions étaient rendues à un rang si primitif que je me faisais l'effet d'un Padawan dépourvu de formation...

    Le zabrak était inconscient au milieu des cadavres de ses hommes. La raison aurait voulu qu'on le fasse prisonnier et qu'on le ramène à Coruscant au Temple pour interrogatoire. Mais... cela ne m’intéressait pas... Et de toute façon à quoi bon ? Tous les Sith que nous avions fait prisonniers s'étaient échappés tôt ou tard pour causer encore plus de dégâts... Baaaaaaal, Spencer... Ils avaient engendrés ce monstre à mes pieds... Ce monstre qui nous avaient impitoyablement traqué pendant des jours pour nous tuer.

    Non finalement j'avais de moins en moins envie de le faire prisonnier. Je tenais toujours mon blaster dans la main... Lentement, dans un état second, je levais mon arme... Et tirais froidement.

    Je venais d’abattre une cible à terre et désarmée... Allais-je à nouveau céder au Coté Obscur ? Ça aurait pu être le cas, mais si j'avais ressenti une quelconque émotion... Mais rien... Je venais de tuer ce Zabrak et ça ne me faisais ni chaud ni froid.

    Sans remord je tournais le dos aux cadavres. Je saisi mon comkink. La destruction totale de nos ennemis avait provoqué la fin du brouillage de nos communications. J'indiquais nos coordonnées à Marmotte pour qu'il nous rejoigne avec le Terrik's Fantasy.

    J'étais en train de me demander ce que nous allions faire de tout ces cadavres lorsque le Clan des Sorcières arriva au grand complet à dos de Rancor.

    Il allait falloir nous expliquer pour tout ce bazar et ça ne serai pas une mince affaire....

    Mais les cadavres des Clones qu'elles avaient trouvés en chemin avaient déjà parlés pour nous.Elles avaient également retrouvé le transporteur de troupe qui avait acheminé l'armée de Clone jusqu'à Dathomir.

    C'est avec l'assurance qu'elles brûleraient tous les cadavres et nous enverrai le vaisseaux ennemi à Coruscant pour analyse que nous quittâmes la planète. Non sans avoir présenté toutes nos excuses pour les dégâts occasionnés à la Jungle.

    Doc était resté en retrait et silencieux... Je mis cela sur le compte de son agoraphobie, mais il y avait surement autre chose... Pendant le voyage de retour nous aurions à parlé de ce qui s'était passé dans la jungle. Jusque là il s'était abstenu de tout commentaire sur l'assassinat gratuit du zabrak.

    Une fois le Terrik's en Hyperespace, mon fils parti se plonger en transe régénérative, dans sa cabine. Comme j'aurais aimé en faire autant... Mais pour ma part je devrai me contenter de me bourrer de cachets pour dormir sans faire de cauchemars...

    Avant cela je tentais de contacter Corsucant, mais visiblement l'holonet était en rade... Nous étions loin de Coruscant, cela ne m'inquiéta pas outre mesure. J'enregistrais seulement un message à destination du Conseil avec un bref rapport sur notre aventure au cas ou le vaisseau capterai une balise pendant mon sommeil.

    Puis je m'enfermais dans ma cabine l'esprit toujours aussi vide de toute émotion.

    lundi 03 août 2015 - 21:20 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar waren

    waren

    14548 Crédits

    Lieu : Orbite de Corruscant

    Le mastodon sortit de l'hyperespace, puis rejoignit la flottille impérial qui se trouvait dans le quadrant trente-neuf de Corruscant, en chemin ils reçurent une communication de l'Alliance galactique. Le commandant déclina son identité et celui du vaisseau puis invoqua la fausse raison de sa venue, peu importe si les responsables étaient d'accord, ils ne pouvaient pas empêcher le croiseur de retrouver le reste de la flotte. Sur la passerelle Waren avait vetu des vêtements de Jedi poussiéreux, il se demmandait encore à qui cela appartenait, son viel ami Cha l'avait ramassé sur une ancienne planéte. Un chevalier ou un maitre jedi ? Peu importe, on ne devait pas voir son visage à son arrivée sur la plateforme de l'amabassade impérial, il ne la retirerait qu'en présence de Fel.

    Opérateur : Canal cryptée impérial ouvert.
    Musselier : Ici le grand Moff Mussellier, Waren Horn est à votre bord ?
    Commandant : En effet, magistrat, dois je envoyer une navette aussi..
    Mussellier : Oui, faites donc, quatre gardes suffiront pour les apparences.
    Horn, notre empreur vous attend dans la salle du trône.

    lundi 03 août 2015 - 22:01 Modification Admin Réaction Permalien

  • Avatar Bencenovii

    Bencenovii

    14850 Crédits

    Jakku


    Après quelques passes d'arme, Maître Syl'Ans prends le dessus et fini par décapiter son adversaire. C'est alors qu'un incroyable phénomène se produit. La tête du Sith vient se replacer sur son buste, la peau des deux parties s'entremêle, il ne paraît plus aucune blessure. Les Jedi n'ont pas le temps de comprendre, ni même d'essayer.

    Kinsa - C'est quoi ce cirque ? C'est pas normal !
    Nagai - Je suis Dark Nihl ! Vous ne pouvez pas me vaincre! Je suis...IMMORTEL! MOUHAHA !
    Tous les Jedi - Quoi ?!

    Le dénommé Nihl s'élance et profite de la surprise de Syl'Ans pour lui planter son sabre laser dans le cœur. Eckmül détourne la tête, Kinsa est atterrée, Ceno, Aynor et Ka-Tu-Un sont déboussolés, tandis que Keller, fidèle à lui-même, insulte le meurtrier.

    Keller - Lâche ! Sans ton misérable tour de passe-passe, il t'aurait vaincu !
    Ceno - Alors c'est pour ça que Yota nous a dit de partir... Il savait.

    Dark Spencer rit à plein poumons et nomme les Jedi par diverses noms d'oiseaux. Le Nagai va se remettre dans le rang avec une discipline exemplaire, félicité par le supérieur Cathar qui domine ses sbires depuis son rocher. À ses côtés une femme en armure, comme une chasseuse de prime, affiche un sourire confiant. Mais les plus préoccupants sont les quatre guerriers qui se tiennent face aux Jedi.

    Kinsa - Vous croyez que ce Nagai est vraiment immortel?
    Ka-Tu-Un - Dark Nihl est mort il y a des décennies, c'est impossible qu'il soit là.
    Aynor - Pourtant c'est bien lui.
    Ka-Tu-Un - Écoutez, nos ennemis sont dotés de pouvoirs qui nous dépassent, nous devrions nous replier.
    Aynor - Et laisser filer encore une fois Dark Spencer?
    Ceno - Non, ça c'est hors de question... Je ne sais pas comment mais c'est lui qui contrôle ces types, je vais l'attaquer directement, pendant ce temps occupez-vous des autres.

    Pendant que le groupe de Forceux tergiverse, le Sith à crinière s'impatiente:

    Spencer - Que le futur condamné s'avance!

    Le Jedi Céréen n'est pas tellement chaud pour adopter la tactique pour le moins frontale du Mandalorien.

    Ka-Tu-Un - C'est trop risqué, nous ne pouvons pas gagner ce combat.
    Keller - Relax Kat', on va se les faire.
    Kinsa - Nous n'avons qu'à les retenir le temps que Maître Ceno en finisse avec Spencer!
    Eckmül - Je suis prêt à livrer bataille.
    Ka-Tu-Un - N'écoutez-vous pas ce que je dis?
    Aynor - Maître, fuir maintenant permettrait à Spencer de devenir encore plus puissant, nous n'avons pas le choix. Ils ne nous laisseront pas partir comme ça de toutes façons.
    Ka-Tu-Un (résigné) - Ce n'est pas une bonne idée mais je vous soutiendrai dans ce combat.
    Ceno - Pour les padawans, pour Yota, Moram et Syl'Ans, pour tous ceux que Spencer et ses hommes ont tué...

    Après avoir dit ça d'un ton solennel, le Mandalorien active son armure, celle-ci semble s'allumer, tous les systèmes sont opérationnels. Il décolle lentement du sol et prends un peu d'altitude. Spencer lance guilleret:

    Spencer - Tiens? Toi déjà? Ffffrrrhéhé, j'aurais voulu garder le meilleur pour la fin mais tant pis. Alors, qui aura l'honneur d'en finir avec la boite de conserve?
    Ceno - Fini de jouer, Spencer! Je vais t'anéantir pour de bon!
    Spencer - Hein?

    Cenovii active ses rétro-fusées palmaires et fonce comme un missile sur le fauve qui ne s'y attendait pas. Coup d'épaule! Le choc est brutal, l'impact propulse Spencer vingt mètres plus loin, il se ramasse au milieu d'un champ de rochers. Ceno continue sur sa lancée, il décolle et retombe en coup de pieds! Le matou sonné ne voit pas venir la menace aérienne, cette attaque lui aurait brisé le crâne si le Mando-Jedi n'avait pas été intercepté par des tirs de fusil blaster.

    Lorsqu'il atterrit pour voir d'où vient la menace, il est prit par surprise par la femme en armure qui lui cale une prise de lutte le mettant à terre, la femme lui bondit dessus et lui colle un flingue sur le casque. Ceno lève aussitôt un bras armé d'un bouclier déflecteur, au même moment la guerrière tire à bout portant, la salve rebondit dans la tête de la tireuse, causant un gros trou dans son joli minois.

    Cenovii n'est pourtant pas rassuré, car le corps de son ennemie ne bouge pas, puis il se produit le même phénomène qu'avec le Nagai. La chasseuse de prime redresse son visage qui se reconstitue à vue d’œil devant un Cenovii médusé. Elle lui adresse un large sourire:

    Guerrière - On m'a beaucoup parlé de toi, j'espère que tu nous donneras un peu de fil à retordre, sinon ce ne sera pas amusant.
    Ceno - Mais qui êtes-vous bon sang!?
    Guerrière - J'ai la flemme de t'expliquer, tu n'as qu'à deviner tout seul.

    Il ne perd pas son temps en discussion inutile et la projette d'une vague de Force placée sous son ventre. Elle vole assez loin mais se récupère tranquillement dans les airs grâce à un jet-pack. Ceno se relève et jette un oeil vers les autres. Ils ont engagés le combat, chacun a prit un adversaire. Mais le Jedi en armure n'a pas le temps de s'occuper des autres, déjà Spencer revient avec sa copine. Il s'époussette la cape, prends un air menaçant et bredouille entre ses moustaches:

    Spencer - Tu m'as un peu sali, ça m'énerve. Je vais te faire ta fête.
    Guerrière - Je peux m'occuper de lui si tu veux.
    Spencer - Pas la peine Shae, j'en fais mon affaire, lui et moi on a un compte à régler, trouve-toi un coin sympa et observe bien le spectacle.

    Ceno est un peu surpris par la façon dont s'adresse Spencer à cette "Shae", il n'y avait aucune brutalité dans ses paroles ou le ton de sa voix. Il s'avance et écarte les bras, invitant le Jedi à venir en découdre avec lui:

    Spencer - Gnrrrr!! Tes amis Jedi vont se faire tuer dans pas longtemps et je vais avoir le plaisir d'en terminer avec toi! C'est le plus beau jour de ma vie!
    Ceno - Profites-en bien car c'est aussi le dernier.

    Le duel s'engage entre le Cathar et le Mandalorien à un rythme effréné, tandis que de l'autre côté de la bute, les autres jedi affrontent des ennemis incroyables auxquels personne ne les a préparé.


    -------------------------------------
    Cyber-Mando-Jedi

    Ce message a été modifié par: Bencenovii le 08-08-2015 04:36

    mercredi 05 août 2015 - 20:50 Modification Admin Réaction Permalien



Merci de vous connecter grâce au formulaire ci-dessous ou de vous inscrire afin de participer aux discussions...

Discord

Discutons :)

35 fans connecté(s)

Evénements

D23 2019

23 août 2019 - 25 août 2019

Ciné Concert Star Wars : Le Retour du Jedi

11 sept. 2019 - 14 sept. 2019

Comic Con Antwerp 2019

14 sept. 2019 - 15 sept. 2019

Japaniort 2019

28 sept. 2019 - 29 sept. 2019

Triple Force Friday

04 oct. 2019

Paris Manga et Sci-Fi Show 28ème édition

05 oct. 2019 - 06 oct. 2019

Star Wars IX

Celebration

Encyclopédie

PSW v8 - Mentions Légales - Contact - Rejoignez-nous !
© 1999-2019 STEREDENN / AW / PSW
© & ™ Lucasfilm Ltd. © Disney


Aide